appel à projets « logements nouveaux autour des axes de transports publics»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "appel à projets «50 000 logements nouveaux autour des axes de transports publics»"

Transcription

1 appel à projets « logements nouveaux autour des axes de transports publics» Communauté urbaine de Bordeaux Esplanade Charles-de-Gaulle Bordeaux cedex Tél Fax design LEBIG direction de la communication de LACUB Ateliers - P.A.O. - Photo - Impression

2 appel à projets « logements nouveaux autour des axes de transports publics» Juillet 2010

3 Edito > L idée de l appel à projets logements nouveaux autour des axes de transports publics est issue d un double constat : D abord, malgré tous les efforts entrepris depuis dix ans par la Communauté urbaine en matière de transports publics et de revitalisation des espaces centraux, le processus d étalement que vit notre métropole depuis maintenant trente ans n a pas été enrayé : de plus en plus de ménages modestes vivent très loin de Bordeaux, dans un processus qui les amène à dépenser de plus en plus d argent et à passer de plus en plus de temps dans les transports, sans parler des conséquences de plus en plus négatives en matière de coût des services publics et de production de gaz à effet de serre. Second constat : depuis dix ans, le tramway communautaire a été une véritable machine à produire de la ville et du logement, dans les corridors d influence des lignes. Pour autant, les nouveaux logements construits ont été, comme c est trop souvent le cas aujourd hui, des produits d investisseurs plus ou moins standardisés, pas toujours aptes à répondre à la demande des populations en quête d un habitat pour rester en ville. Cela passe par des solutions nouvelles, inédites, qui intéressent à la fois des contextes urbains oubliés des politiques urbaines (les friches industrielles et commerciales, les entrées de la ville, les lisières de ville ), mais aussi des nouvelles formes bâties, des nouvelles manières d habiter (comment faire plus dense, plus compact et plus proche de la nature?) et enfin bien sûr, le produit logement lui-même, qui doit être accessible à toutes les populations, toutes les générations et à tous les budgets. Tel est le pari que je lance, avec la certitude que les réponses offertes seront à la hauteur de l enjeu de la métropole bordelaise, ouverte, accueillante, durable et généreuse. Vincent Feltesse Président de la Communauté urbaine de Bordeaux D où cette idée directrice, portée par l appel à projets logements nouveaux, qui est celle d anticiper l effet d attraction autour des extensions et nouvelles lignes de transports publics programmées par la Communauté urbaine, pour transformer les territoires qui vont être desservis en y développant des projets de logements innovants, accessibles économiquement et susceptibles de proposer une offre alternative à l étalement urbain tout en rentabilisant l investissement public. LA CUB 3

4 Sommaire > L appel à projets logements nouveaux autour des axes de transports publics, un signal pour la métropole. 9 La ville en projets, les processus à l œuvre aujourd hui. 15 L état des lieux et des questions posées en matière de production de logements sur l agglomération aujourd hui. 19 Interroger les contextes urbains particulièrement évolutifs sur l agglomération. 23 LA CUB 5

5 Avant-propos > Le fil rouge de cet appel à projets, celui de «construire autrement la ville autour du transport dans des sites nouveaux», recouvre plusieurs thématiques qui se posent à des échelles variables. Il s agit d abord d interroger la stratégie générale du projet de territoire, à l orée de l entrée de l agglomération dans un nouveau cycle de son développement : (quelle priorité pour quels projet?, par rapport à quelle vision globale?) réseaux, mais aussi en espace. Cela intègre la question de la forme urbaine bien sûr, sur ses aspects quantitatifs et qualitatifs (que faire? où et comment?) mais aussi celle du produit logement (où? à quel coût? pour quels habitants?). Enfin, cette consultation souhaite aborder la question des méthodes et des processus de fabrication de la ville, allant de la conception des projets, à leur montage et à leur mise en œuvre. Parallèlement, se pose la question de comment produire la ville autrement, plus rapidement, de manière moins coûteuse et plus économique en LA CUB 7

6

7 L appel à projets logements nouveaux autour des axes de transports publics, un signal pour la métropole. Longtemps vécue et identifiée comme une métropole régionale d équilibre, susceptible de mailler, en complément avec Toulouse, le grand sud-ouest français, l agglomération bordelaise amorce désormais un nouveau cycle de développement, qui lui permet de viser des ambitions plus larges au niveau européen, en terme de rayonnement, d attractivité et de poids économique. A l appui de ces objectifs, un cadre de vie de qualité, un tissu social équilibré et une situation géographique à la croisée des flux entre le sud-ouest européen et le corridor atlantique. Une agglomération renaissante, grâce à l effort public entrepris depuis 15 ans. Longtemps cantonnée au rang de grande métropole régionale, l agglomération bordelaise bénéficie aujourd hui d une attractivité et d un rayonnement renforcés, dus pour partie à la politique de renouvellement urbain mise en oeuvre depuis une dizaine d années, notamment autour du projet tramway dont les effets induits en terme de qualité des espaces publics et d organisation urbaine ont été considérables. Un renouveau, qui se manifeste également par une attractivité démographique soutenue et une fréquentation touristique en hausse depuis trois ans. C est également du à des fondamentaux locaux qui demeurent très favorables : climat ensoleillé, présence de l élément naturel, proximité du littoral et prix immobiliers restant accessibles. LA CUB 9

8 appel à projet / « logements nouveaux autour des axes de transports publics» Le TGV et le désenclavement vers l Espagne : nouveaux leviers d attractivité. L anticipation de l effet TGV Bordeaux-Paris à 2H, programmé pour 2016, constitue un des leviers majeurs qui vont peser sur le projet métropolitain dans les 20 ans à venir. La création d Euratlantique, préfi gurant le grand projet urbain autour de la Gare et ses territoires attenants, témoigne d une ambition de création d une offre tertiaire et résidentielle de haut niveau et fait également valoir une prétention nouvelle pour l agglomération bordelaise : celle d accéder au rang de «métropole européenne» en s appuyant sur ses atouts en terme de niveau de services et d offre urbaine mais surtout, en terme d accessibilité nouvelle induite par le développement de l offre ferroviaire à grande vitesse. L agglomération bordelaise dispose aujourd hui d un grand potentiel pour faire valoir ses ambitions à travers plusieurs grands dossiers qui devraient concrétiser le passage de l agglomération, d ici une dizaine d années, dans le rang des grandes métropoles françaises et européennes. Une tradition de grande ville universitaire. L agglomération bordelaise a su conserver une université de haut niveau en sciences humaines et politiques, en droit, mais également dans des disciplines scientifiques de pointe dont la présence de nombreux laboratoires de recherche témoigne de la vivacité du tissu local. Un tissu économique très diversifi é qui donne une large part aux services et à la haute technologie. Un patrimoine historique et paysager de très haut niveau, récemment consacré par l inscription du centre de Bordeaux au patrimoine mondial de l UNESCO. S appuyant sur ces atouts, la métropole réfléchit donc aujourd hui à ce qu elle peut proposer à l horizon 2030, dans le cadre d une gouvernance renforcée au niveau de l agglomération. Parmi ces atouts on retient particulièrement les suivants : Une situation de carrefour du sud-ouest européen. Indéniablement, la métropole bordelaise dispose d une situation géographique qui devrait lui permettre de jouer les complémentarités avec ses trois «sœurs» de l eurorégion, à savoir Barcelone,Toulouse et Bilbao, même si son tissu économique et entrepreneurial reste en deçà de ses concurrentes. Un art de vivre urbain fondé sur la proximité des services et équipements et le rapport à la nature. Autrefois ville de marchands, mais également de propriétaires terriens, grands et petits, Bordeaux a toujours cultivé son rapport à la nature et à son hinterland forestier et vinicole. Ainsi, la présence de l espace naturel et le rapport au grand paysage demeurent particulièrement fondateurs du modèle de développement actuel, structuré à la fois par la présence du fleuve et de la géographie des terroirs qui l accompagnent. LA CUB 10

9 Un tissu économique diversifié, polarisé sur le centre de l agglomération. Historiquement lié aux activités portuaires ainsi qu à la culture et au commerce du vin, le tissu économique de la métropole bordelaise s est considérablement diversifié depuis le 20 ème siècle. Même si Bordeaux n a pas bénéficié d une vague d industrialisation comparable à d autres métropoles de même taille, elle a pu développer un ensemble de fi lières économiques de haute technologie, notamment dans l aéronautique, ainsi que dans les services et dans le tertiaire. La particularité de l agglomération est que les emplois y demeurent très métropolisés, étant, pour la plupart, concentrés autour du fl euve et de la rocade. La nécessité, pour combattre la dispersion urbaine, de proposer un modèle de croissance durable et attractif pour le territoire communautaire. Malgré les efforts entrepris pour accroître l attractivité au centre d agglomération, l aire métropolitaine s est peu à peu étendue en un large bassin de vie, organisé autour des axes de transport, qui se déploie à l échelle du département de la Gironde. Ainsi, l étalement urbain sous forme plus ou moins continue caractéristique des années 1970 à 2000, a fait place depuis les années 2000 à un étalement urbain plus discontinu, dégroupé autour de petits noyaux de villages et de hameaux, particulièrement caractéristique dans l Entre-Deux-Mers, la vallée des Graves, le Cubzaguais et le Val de l Eyre. Cette évolution questionne de fait la concentration des grands équipements et des pôles de transport au centre de l agglomération, qui reste le plus grand pourvoyeur des emplois de l aire métropolitaine. Ainsi, si l organisation des espaces de peuplement tend vers un véritable système multipolaire, il n en est pas de même des bassins d emplois qui demeurent très concentrés dans l agglomération. Quant aux bassins d habitat, leur répartition se caractérise par des tendances contradictoires : celle, comme pour d autres grandes villes, d un certain recentrage urbain qui concerne les populations plutôt aisées, avec une tranche importante de plus de cinquante ans, celle d une poursuite du développement suburbain en deuxième et troisième couronnes des noyaux urbains, pouvant conduire les ménages primo accédants à s installer, pour des raisons économiques, à 30 km des centralités et des pôles de services, celle de l arrivée, dans les espaces ruraux en grande périphérie des agglomérations, de nouvelles populations très dépendantes des minima sociaux. Ainsi, malgré une politique volontariste en matière de construction de logements ( nouveaux logements construits entre 1999 et 2006, l agglomération bordelaise est fortement concurrencée par la croissance de l offre immobilière hors Cub, qui a concentré plus de 70% des permis de construire en LA CUB 11

10 appel à projet / « logements nouveaux autour des axes de transports publics» Les objectifs de l agglomération millionnaire : accueillir habitants supplémentaires en 20 ans, dans une ville mixte, ouverte sur la nature, accueillante, équitable et accessible à tous. Pour faire face aux nouveaux enjeux de son développement, l agglomération est entrée dans une phase de réflexion stratégique pour déterminer son modèle de croissance et préparer la révision de ses documents cadres. Des objectifs ont été énoncés par la Communauté urbaine, visant à trouver de nouveaux équilibres entre le centre et la périphérie, au profit d un recentrage de l expansion urbaine. Ainsi, ce sont près de habitants nouveaux qu il est prévu d accueillir au centre d agglomération d ici 20 ans. Dans cette approche, la capacité des réseaux de transport à déclencher des dynamiques de renouvellement urbain des quartiers traversés, en lien avec le tissus existant, est une opportunité pour répondre aux objectifs annoncés en matière de construction de logements nouveaux. Pour donner corps à ces objectifs, la volonté de proposer un modèle de ville particulier, fondé sur la proximité du transport et de l emploi, des services et équipements, le rapport à la nature et au paysage (EDHN : Emploi, Déplacements, Habitat, Nature), constitue le fil directeur de cette réflexion. Profiter de la dynamique démographique en constituant de nouveaux équilibres entre la métropole et ses territoires partenaires. Aujourd hui, la métropole bordelaise peut se décliner selon quatre territoires, en fonction de leur rapport au centre métropolitain : L hypercentre métropolitain, constitué peu ou prou par la ville centre, Bordeaux, ainsi qu une partie de la rive droite. Le coeur d agglomération, qui s étend au-delà de la rocade périphérique. Un territoire périurbain encore largement discontinu, organisé autour des centres historiques des communes ou hameaux et le long des axes de circulation. Un territoire éloigné dont la structure rurale demeure, mais qui commence à subir la pression urbaine de part l attractivité de son marché foncier. LA CUB 12

11 Consolider l armature urbaine, levier du projet d accueil et de l ambition européenne. Dans la perspective de la métropole millionnaire, se joue la place de chaque territoire dans le projet d accueil global. Cela nécessite des arbitrages en fonction des potentiels d accueil disponibles dans chacun des territoires, mais également une réflexion sur la manière dont se sont construits dans chacun d entres eux les équilibres de la vie au quotidien. Faire évoluer le potentiel d accueil de ces territoires de la quotidienneté demande à anticiper l évolution des dynamiques de fl ux qui s y établiront, autour, notamment des futurs axes de transport collectifs. L articulation urbanisme et transport, fil rouge de l armature urbaine La densification urbaine le long des axes de transports collectifs est inscrite dans les documents cadres qui régissent l évolution du territoire. Ce principe a permis de concrétiser la notion de corridor de déplacement, lieu d implantation privilégié des équipements et des services urbains. Pour autant ce principe doit aujourd hui trouver une transcription plus active et plus volontariste en terme de projet et d organisation urbaine, en interrogeant également les modalités de transformation des quartiers existants vers une ville plus intense (corridors d intensification urbaine). LA CUB 13

12

13 La ville en projets, les processus à l œuvre aujourd hui Les grands projets urbains de la métropole bordelaise Depuis dix ans, concomitamment avec la mise en service de la première et deuxième phase du tram, un ensemble de grands projets urbains sont mis en œuvre sur la Communauté urbaine. Amorcés avec la reconquête des espaces publics en association avec le tramway communautaire, ces grands projets sont : L arc de développement durable, et les grands projets de l écocité au centre d agglomération : Euratlantique, Plaine rive droite et Bordeaux maritime. Disposant d un important potentiel foncier au centre de l agglomération, la Ville de Bordeaux et la Communauté urbaine se sont donné pour ambition d accueillir habitants nouveaux à l horizon 2030 dans l hyper-centre de l agglomération. C est l enjeu du projet Ecocité, dont la déclinaison opérationnelle est déjà lancée pour partie autour de trois grands projets : Le projet Euratlantique, opération d intérêt national intéressant les territoires de Bordeaux, Bègles et Floirac. Le projet Plaine Rive Droite, intéressant la ville de Bordeaux et les villes de Floirac, Cenon, et Lormont. Le projet Bassins à flot et Bordeaux maritime, où sont d ores et déjà programmées d importantes opérations d urbanisme. Entre ces trois sites de projet, la Communauté urbaine a programmé la réalisation de deux ouvrages de franchissement du fl euve. Le premier, le pont levant Bacalan-bastide, est en cours de construction, l autre, le franchissement amont de la Garonne dit Jean-Jacques Bosc, est en concertation. Ces deux ouvrages vont aider au positionnement majeur de la rive droite au centre d agglomération. LA CUB 15

14 appel à projet / « logements nouveaux autour des axes de transports publics» Le Grand projet des villes de Bassens, Cenon, Floirac, Lormont. Constituant l un des plus grands projets de renouvellement urbain à l échelle nationale, ce projet a concerné la réalisation et la réhabilitation de plusieurs dizaines de milliers de logements sur la rive droite, où le tramway a également joué le rôle d un déclencheur de projets. Les grands projets économiques En accompagnement des projets urbains, la Communauté urbaine a initié une politique visant à relancer et requalifier les sites d activités économiques d intérêt métropolitain. Parmi eux, le projet Aéroparc visant à créer un site d accueil des activités aéronautiques de maintenance ou de construction, le projet Ecoparc, dédié aux technologies intéressant les énergies renouvelables et le projet Bioparc. Les Projets communautaires : la politique des centres-villes Parallèlement à ces projets, la Communauté urbaine met en oeuvre depuis 10 ans une politique active de requalifi cation et de renforcement des centralités des communes qui la constituent. Cette politique a permis de renforcer l ancrage local des tissus urbains, conformément à l objectif de ville de proximité inscrit dans les documents cadres. LA CUB 16

15 Le projet agglo campus L université représente un enjeu très important pour la métropole. Inscrite dans l histoire de Bordeaux, l activité universitaire présente des singularités très intéressantes. D abord, celle de sa diversité, qui ne se limite pas aux sciences humaines et au droit, mais qui recouvre également des domaines intéressant la haute technologie et la biodiversité. Ensuite, le partenariat étroit qu elle a pu nouer avec de nombreux laboratoires de recherches en fait une des universités les plus présentes en France sur les transferts de technologies entre l université et le monde entrepreneurial. Enfi n, le fait qu elle se déploie aujourd hui sur le plus grand campus d Europe constitue l un des grands chantiers urbains de l agglomération dans lequel la question du logement est bien sûr posée. Le PLU communautaire aujourd hui Pour accompagner l ensemble de ces projets ainsi que l évolution des tissus urbains existants, la Communauté urbaine dispose du Plan local d urbanisme, concernant les 27 territoires des 27 communes. Ce document, qui propose une approche contextualisée de l évolution du tissu urbain et des formes urbaines, tout en conservant 50% du territoire en secteurs naturels ou agricoles, est aujourd hui opératoire mais doit être révisé, compte tenu à la fois des nouveaux objectifs énoncés en matière de construction de logements, mais également dans un souci de simplifi cation de son usage. L enjeu aujourd hui de l appel à projets logements nouveaux autour des axes de transports publics : L objectif de la démarche n est pas de questionner les projets déjà lancés, mais de déclencher une dynamique de projets innovants et opérationnels autour des axes de transports publics, répondant de manière volontariste et ambitieuse au déficit d offre en logements. C est pourquoi il sera demandé aux équipes de développer leur vision sur l évolution du contexte urbain existant, intéressant les secteurs qui paraissent particulièrement évolutifs à court terme, dans les secteurs d influence du transport pouvant aller jusqu à interroger, bien sûr, la réglementation actuelle si celle-ci est jugée trop contraignante. LA CUB 17

16

17 L état des lieux et des questions posées en matière de production de logements sur la Communauté urbaine de Bordeaux aujourd hui. Le bilan de 10 ans de PLH (Plan local de l habitat) : une production de logements qui a réussi à gagner en intensité sur la métropole, mais qui n a pas réussi à enrayer l étalement urbain. La Communauté urbaine a engagé depuis dix ans une politique incitative en matière de construction de logements, qui monte peu à peu en puissance. De logements par an il y a cinq ans, les objectifs de production sont aujourd hui de logements par an si l on veut atteindre les ambitions énoncées en matière d accueil de nouveaux habitants sur l agglomération. Pour autant, la réalisation de ces objectifs se heurte aujourd hui à plusieurs difficultés, en terme de marché immobilier d une part, mais également en terme de capacité à répondre qualitativement aux besoins des populations. C est tout l enjeu de l appel à projets logements. L ambition majeure aujourd hui sur la Cub : produire du logement qui réponde qualitativement aux besoins de la population et au budget des ménages. On constate aujourd hui de graves décalages entre la production courante de logements, dominée par le marché investisseur, et les besoins réels des populations. Cela concerne à la fois les typologies des logements (trop de petits logements inadaptés aux ménages avec enfants), mais également le niveau des loyers en décalage avec les possibilités financières des demandeurs. Cela implique certes des efforts plus importants à dégager en matière de construction de logements sociaux, mais cela interroge également l offre privée, sans parler du marché de la primo accession, qui s est considérablement réduit sur l agglomération, faute de trouver des terrains et de proposer des prix accessibles. LA CUB 19

18 appel à projet / « logements nouveaux autour des axes de transports publics» Un déficit qualitatif de l offre courante du «produit» logement aujourd hui sur la Cub, à la fois dans la qualité du logement lui-même, dans l image qu il véhicule et dans son rapport à l urbain. Ce décalage entre l offre et la demande se retrouve également dans les aspects qualitatifs du produit logement sur la Communauté urbaine : beaucoup de logements souvent trop petits, pas forcément bien reliés aux centralités urbaines et aux services et pas toujours accessibles aux populations âgées ou vulnérables. Cela impacte l image urbaine de l agglomération, pénalisée par une production trop souvent banalisée, notamment en périphérie, selon des produits «standard». Un débat en filigrane sur la difficulté, dans l agglomération, à produire de la ville habitée dense, tant du point de vue de l impact sur les paysages urbains, de l inscription délicate dans les typologies existantes que, plus simplement, des clivages liés à la culture de l habitat individuel. Les débats en cours sur le projet d agglomération illustrent bien, la compréhension de la nécessité d économiser l espace et de produire des quartiers plus compacts, mais ils montrent également les sensibilités des élus et des habitants à tout ce qui relève des questions de densité et de forme urbaine. Historiquement construite selon un velum assez bas, la ville constituée recèle des exemples intéressants d habitat individuel dense, à travers les échoppes et les maisons de ville mais aussi les cités-jardins comme la cité Frugès à Pessac construite par Le Corbusier. Sans prétendre à généraliser ces formes urbaines dans tous les tissus, le débat urbain montre aujourd hui un besoin de poursuivre une politique de diversification des produits d habitat mais également de formes bâties, pouvant aller sur des projets innovants au plan de la silhouette urbaine, de l architecture et du rapport au paysage. Cette dernière question touche en particulier tout ce qui relève des contacts entre la ville, le grand paysage et ces lisières, dans un rapport ville nature à inventer. LA CUB 20

19 Les objectifs de l appel à projets logements nouveaux : Ceux-ci s inscrivent dans la nécessité de passer à la vitesse supérieure pour répondre aux objectifs quantitatifs énoncés pour la prochaine décennie et la mise en question, de fait, de l appareil productif actuel en matière de construction de logements : capacité à mobiliser du terrain, efficacité des processus opérationnels, réactivité des acteurs publics et de l immobilier. L idée directrice sera bien sûr de faire émerger des projets à forte dominante habitat, mais qui répondent également au souci d une ville mixte et polyfonctionnelle, connectée aux services urbains, quelques soient les sites d intervention proposés. Il est attendu des équipes de concepteurs qu ils intègrent en particulier le triptyque «qualité d usage, performance environnementale et logement accessible à tous» composant les trois piliers des quartiers durables. Bien sûr, il est évidemment attendu de cet appel à projets qu il permette d innover dans la forme urbaine, sa relation à la nature et l espace public, tout en accordant, dès leur conception, la plus grande attention à la faisabilité opérationnelle des projets. LA CUB 21

20

21 Interroger les contextes urbains particulièrement évolutifs Cette partie aborde la question des types et des sites d intervention, thèmes de la réflexion stratégique attendue. La description des configurations urbaines et des situations contextuelles constituant les 6 lots de l appel à projets n est pas limitative, mais elle liste des thématiques de projet qui paraissent particulièrement à interroger dans le cadre de la démarche logements. La problématique des voies de faubourg et des pénétrantes urbaines en tissu constitué. Comme beaucoup d agglomérations, la métropole bordelaise souffre d une dégradation du paysage urbain de ses entrées de ville, situation fréquente, voire endémique en France. Ce problème est d autant plus présent sur l agglomération que, contrairement à d autre villes ayant bénéfi cié des plans d embellissement du début du XX ième siècle, l agglomération bordelaise ne dispose pas d entrées de villes ayant fait l objet de plans d alignement ou de composition de type hausmannien. Le paysage des entrées de ville aujourd hui conjugue donc un vocabulaire très routier avec celui d une urbanisation très composite en frange, associant habitats individuels, activités économiques, centres commerciaux et parcelles résiduelles. Les gares et quartier de gares : nouveaux lieux de centralité urbaine Héritages d un positionnement à l écart des centres villes et victimes d un déclin du transport ferroviaire jusqu à ces dernières années, les gares secondaires de l agglomération n ont pas, sauf exception, été le levier de l aménagement de véritables quartiers urbains. La proximité ou la connexion avec du transport public urbain, leur vocation de rabattement et de points multi et intermodaux amène à reconsidérer leur rôle et leur statut dans les polarités nouvelles à créer. LA CUB 23

22 appel à projet / « logements nouveaux autour des axes de transports publics» Les franges des grands espaces naturels et les lisières urbaines La question des limites et du rapport de l urbain aux espaces naturels est aujourd hui clairement posée sur le projet d agglomération. D une part, elle interroge la faisabilité de la constitution d une frange naturelle capable de marquer la limite de l aire urbanisée, d autre part elle interroge également la capacité à donner collectivement une valeur, une fonction aux espaces naturels et aux territoires non urbanisés, c est-à-dire à leur donner la capacité d être gérés et protégés. La difficulté pour l agglomération à initier des modes de protection, de gestion et de valorisation de ses grands espaces naturels amène à se poser la question de leurs franges et à y créer de la valeur. Dans un contexte où le rapport à la nature est précieux, deviennent eux-mêmes précieux ces espaces de contact, aujourd hui peu structurés et fragiles entre la nature et la ville. Les grands sites monofonctionnels d activités, d enseignement et de recherche. Situés dans l orbite prioritaire des secteurs à desservir parce que très pourvoyeurs en déplacements liés à l emploi et aux études, ces grands secteurs posent aujourd hui la question de leur capacité à faire ville. Paradoxalement, le fait d avoir desservi le campus par le tram n a pas renforcé l attraction de ce site pour y installer des fonctions urbaines mixtes et plus diversifiées. Il en est de même pour certains grands sites d activités, ayant vécu par ailleurs les aléas liés à l évolution de l emploi industriel. C est pourquoi, aujourd hui, se pose la question de sortir ces sites d une vocation trop mono spécialisée, peu propice à leur évolution. LA CUB 24

23 Les grands sites commerciaux desservis par les transports publics. Classée parmi les plus pourvues des agglomérations françaises en grandes surfaces commerciales rapportées au nombre d habitants, la Communauté urbaine de Bordeaux se trouve de fait abondamment pourvue en espaces dédiés à la fonction commerciale, plus ou moins récents, plus ou moins bien aménagés, porteurs d une image souvent banalisée et peu valorisante, et dont la caractéristique commune est l abondance de la surface consommée et bien sur la vocation monofonctionnelle dédiée au commerce. Représentant un gisement foncier très important, ces grandes surfaces commerciales, sont également une opportunité majeure pour y créer de la ville polyfonctionnelle, de par la valeur de centralité qu elles peuvent renfermer. Les secteurs pavillonnaires évolutifs. La question du devenir des secteurs pavillonnaires est clairement posée aux abords des transports collectifs, souvent d ailleurs par le biais d opération de remembrement du fait d initiatives privées. Sur le territoire communautaire, elle concerne en premier lieu les secteurs pavillonnaires dits de première génération et interroge leur capacité à se renouveler spontanément sur eux-mêmes, dans un objectif d économie d espace et d évolution vers un tissu plus mixte ou de faire l objet d opérations d ensemble. LA CUB 25

Sauveterre-de-Guyenne. Eléments d'analyse et enjeux Organisation économique du territoire. PLU Phase 1 - diagnostic

Sauveterre-de-Guyenne. Eléments d'analyse et enjeux Organisation économique du territoire. PLU Phase 1 - diagnostic SauveterredeGuyenne Eléments d'analyse et enjeux Organisation économique du territoire PLU Phase 1 diagnostic Agglomération bordelaise Libourne CastillonlaBataille SteFoylaGrande Bergerac SauveterredeGuyenne

Plus en détail

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse INSEE Aquitaine 33 rue de Saget 33 076 Bordeaux Cedex www.insee.fr Contact : Michèle CHARPENTIER Tél. : 05 57 95 03 89 Mail : michele.charpentier@insee.fr

Plus en détail

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable Ces interrogations ont servi de base à la formulation d un projet de vie communale exprimé au travers du PADD. Elaboré selon un objectif général

Plus en détail

FRANCHISSEMENT JEAN-JACQUES BOSC ATELIER «MOBILITE, PLACE DE LA VOITURE ET ETALEMENT URBAIN» DOSSIER DU PARTICIPANT. www.concertations.lacub.

FRANCHISSEMENT JEAN-JACQUES BOSC ATELIER «MOBILITE, PLACE DE LA VOITURE ET ETALEMENT URBAIN» DOSSIER DU PARTICIPANT. www.concertations.lacub. FRANCHISSEMENT JEAN-JACQUES BOSC ATELIER «MOBILITE, PLACE DE LA VOITURE ET ETALEMENT URBAIN» DOSSIER DU PARTICIPANT www.concertations.lacub.fr 1 Les ateliers thématiques : contexte et déroulement 1# Les

Plus en détail

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 CONTEXTE Les «pauses du renouvellement urbain», temps d'échange multipartenarial, se sont tenues tout au long de l année 2012.

Plus en détail

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique Point d étape Une feuille de route initiale Un enjeu économique : - créer un centre d affaires européen (tertiaire supérieur) - faire un effet levier

Plus en détail

GRANDS PRINCIPES DE ZONAGE DU P.L.U.

GRANDS PRINCIPES DE ZONAGE DU P.L.U. GRANDS PRINCIPES DE ZONAGE DU P.L.U. Le territoire communautaire est découpé en quatre grands types de zonage : zones urbaines, zones à urbaniser, zones agricoles, zones naturelles. Le territoire intra

Plus en détail

Directive Régionale d Aménagement

Directive Régionale d Aménagement Directive Régionale d Aménagement Développer les fonctions de centralité autour des quartiers de gare Cahier d intentions Septembre 2010 Mise en œuvre du Schéma Régional d Aménagement et de Développement

Plus en détail

LES CAS D ÉTUDE (A - LES SITES)

LES CAS D ÉTUDE (A - LES SITES) CAS D ÉTUDE La série des cas d étude qui suit vise à explorer le potentiel de projet de ce travail en le confrontant à des contextes spécifiques. Ces cas fonctionnent comme un test de laboratoire, un processus

Plus en détail

Le projet d aménagement et de développement durable

Le projet d aménagement et de développement durable 5 Améliorer l accessibilité des territoires en diversifiant les modes de déplacement et réaménager le cadre de vie Les transformations de la ville, et plus spécifiquement encore ses extensions périphériques,

Plus en détail

Le développement urbain

Le développement urbain Le développement urbain CARACTÉRISER LE DÉVELOPPEMENT URBAIN Les multiples approches convergent pour montrer sous divers angles (l interprétation orthophotographique, satellitaire, données cadastrales,

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE

PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE ORIGINAL EAU & ENVIRONNEMENT AGENCE DE PAU Hélioparc 2 Avenue Pierre Angot 64053 PAU CEDEX 9 Tel. : +33 (0)5 59 84 23 50 Fax : +33 (0)5 59 84 30 24 COMMUNE

Plus en détail

Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale

Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale Mai 2015 La mixité sociale, une ambition réaffirmée à mettre en œuvre localement L objectif de mixité sociale pour lutter contre les effets de spécialisation

Plus en détail

COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD)

COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD) COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD) LE PADD : projet d aménagement et de développement durable Il définit les orientations d urbanisme

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Département du Morbihan Commune de l Ile aux Moines Plan Local d Urbanisme Pièce n 2 : Projet d Aménagement et de Développement Durable Vu pour être annexé à la délibération du 19 mars 2014 Le Maire, Dossier

Plus en détail

CLERMONT - FERRAND SAINT - JEAN. L entre - deux villes

CLERMONT - FERRAND SAINT - JEAN. L entre - deux villes CLERMONT - FERRAND SAINT - JEAN L entre - deux villes Clermont-Ferrand/Saint-Jean 20 L entre deux villes Site inscrit dans l ÉcoCité Clermont métropole Population : 143 000 hab. (ville) ; 290 000 hab.

Plus en détail

Communauté urbaine de Bordeaux «50 000 logements nouveaux autour des axes de transports publics»

Communauté urbaine de Bordeaux «50 000 logements nouveaux autour des axes de transports publics» Communauté urbaine de Bordeaux «50 000 logements nouveaux autour des axes de transports publics» Au travers de l objectif d agglomération millionnaire c est l organisation du territoire métropolitain qui

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

Démarche InterSCoT ENJEUX ET AMBITIONS

Démarche InterSCoT ENJEUX ET AMBITIONS Démarche InterSCoT ENJEUX ET AMBITIONS Assemblée Générale de l AUDIAR 17 mars 2015 De quoi parle t on? Les dynamiques territoriales doivent se concevoir dans une approche relationnelle où les territoires

Plus en détail

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP Capacités d accueil, aménagements commerciaux, mutabilité foncière : des outils concrets pour construire un SCOT intégrant les vulnérabilités énergétiques et climatique Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Plus en détail

Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse»

Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse» Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse» Compte-rendu de la 2 e du groupe de travail I. Rappel du contexte général Société Publique Locale, la Fabrique Métropolitaine de La Cub («La

Plus en détail

Etude Habitat - Cadre de vie Foncier

Etude Habitat - Cadre de vie Foncier Bassin de vie De Nailloux Etude Habitat - Cadre de vie Foncier Diagnostic et enjeux septembre 2011 Sommaire Evolutions démographiques et économiques Dynamiques démographiques et économiques Mobilités domicile-travail

Plus en détail

ASSISTANCE À MAÎTRISE D'OUVRAGE POUR LE PROGRAMME D'AMÉNAGEMENT SOLIDAIRE

ASSISTANCE À MAÎTRISE D'OUVRAGE POUR LE PROGRAMME D'AMÉNAGEMENT SOLIDAIRE RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR DIRECTION DE L'AMÉNAGEMENT DES TERRITOIRES ASSISTANCE À MAÎTRISE D'OUVRAGE POUR LE PROGRAMME D'AMÉNAGEMENT SOLIDAIRE COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PAYS DES ECRINS NOTE D'ÉTAPE

Plus en détail

Secteur de projets Albert 1 er

Secteur de projets Albert 1 er DEPARTEMENT DES HAUTS-DE-SEINE VILLE DE SCEAUX Secteur de projets Albert 1 er *** ORIENTATIONS D AMENAGEMENT *** Secteur de projet Albert 1 er orientations d aménagement 1/6 La ville de Sceaux s investit

Plus en détail

POLE BESANCON VIOTTE DOSSIER CONCERTATION PREALABLE

POLE BESANCON VIOTTE DOSSIER CONCERTATION PREALABLE POLE BESANCON VIOTTE DOSSIER CONCERTATION PREALABLE Présentation du contexte et des enjeux du projet - Juin 2009-1 / 7 1 - CONTEXTE DU PROJET [Plan de situation des deux gares] Le site de Besançon Viotte

Plus en détail

Convention de délégation de compétence de. gestion des aides à la pierre. en application. de la loi du 13 août 2004

Convention de délégation de compétence de. gestion des aides à la pierre. en application. de la loi du 13 août 2004 ANNEXE 2 Convention de délégation de compétence de gestion des aides à la pierre en application de la loi du 13 août 2004 Passée entre L ETAT et PERPIGNAN MEDITERRANEE Communauté d Agglomération 2006-2008

Plus en détail

Rapport de Diagnostic du PDU SOMMAIRE. Plan de Déplacements Urbains Rapport de Diagnostic Juin 2008. Page 1 / 199

Rapport de Diagnostic du PDU SOMMAIRE. Plan de Déplacements Urbains Rapport de Diagnostic Juin 2008. Page 1 / 199 Rapport de Diagnostic du PDU SOMMAIRE Page 1 / 199 SOMMAIRE 1. La démarche d élaboration d un... page 5 1.1. Le cadre réglementaire... 6 Les grandes lois... 6 Les objectifs assignés par la loi au PDU...

Plus en détail

ATELIER COMMERCE ATELIER DEMOGRAPHIE

ATELIER COMMERCE ATELIER DEMOGRAPHIE ATELIER COMMERCE 1. La vitalité des centres-villes et centres-bourgs ruraux Difficulté de restauration mises aux normes Préserver le commerce local Maintien de l artisanat et des services Maintien du lien

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

Perdre l habitude de la voiture : quelles alternatives?

Perdre l habitude de la voiture : quelles alternatives? Perdre l habitude de la voiture : quelles alternatives?... Enjeux pour l urbanisme durable La réduction de l usage de la voiture, pour diminuer l émission des gaz à effet de serre. Le développement de

Plus en détail

VIII - Les dynamiques d évolution et les enjeux de développement

VIII - Les dynamiques d évolution et les enjeux de développement VIII - Les dynamiques d évolution et les enjeux de développement A ce stade de son développement, les dynamiques et les enjeux sur la commune sont multiples. Ils concernent à la fois des enjeux de développement

Plus en détail

plu classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative modification n 7

plu classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative modification n 7 plu modification n 7 classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative NOTICE EXPLICATIVE Ouverture à l urbanisation d une partie de la zone 2AUe des Commandières (Classement en zone

Plus en détail

Enseignement et formation

Enseignement et formation TERRITOIRE Enseignement et formation Un réseau éducatif dense marqué par l importance de l enseignement Il existe un lien étroit entre la répartition spatiale des équipements d enseignement et la localisation

Plus en détail

amur La Défense dans le Grand Paris: l enjeu de son Territoire-Réseau mastère spécialisé promotion 2012-2013 Directeur d étude Partenaire

amur La Défense dans le Grand Paris: l enjeu de son Territoire-Réseau mastère spécialisé promotion 2012-2013 Directeur d étude Partenaire amur promotion 2012-2013 La Défense dans le Grand Paris: l enjeu de son Territoire-Réseau mastère spécialisé Partenaire Equipe Projet Laure Bellon-Serre Marie Chevillotte Clément Javouret Pierre Le Moual

Plus en détail

Cycle d échanges DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS. 6 matinées d avril à décembre 2015. Contexte. Présentation du cycle

Cycle d échanges DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS. 6 matinées d avril à décembre 2015. Contexte. Présentation du cycle DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS 6 matinées d avril à décembre 2015 à Lyon (Rhône) Contexte Insuffisance de services et d activités économiques, commerces de proximité en berne, taux de chômage deux

Plus en détail

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 Le déroulement de la soirée 1. Qu est-ce qu un PLUi? 2. Etat des lieux du territoire 3. Temps d échanges

Plus en détail

Plan détaillé du Projet d Aménagement et de Développement Durable (PADD) et du Document d Orientations Générales (DOG)

Plan détaillé du Projet d Aménagement et de Développement Durable (PADD) et du Document d Orientations Générales (DOG) SCoT des Coteaux et du Val de Seine Plan détaillé du Projet d Aménagement et de Développement Durable (PADD) et du Document d Orientations Générales (DOG) Dominique Gaudron dominique.gaudron@algoe.fr Nicolas

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

ASSISTANCE À MAÎTRISE D'OUVRAGE POUR LE PROGRAMME D'AMÉNAGEMENT SOLIDAIRE

ASSISTANCE À MAÎTRISE D'OUVRAGE POUR LE PROGRAMME D'AMÉNAGEMENT SOLIDAIRE RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR DIRECTION DE L'AMÉNAGEMENT DES TERRITOIRES ASSISTANCE À MAÎTRISE D'OUVRAGE POUR LE PROGRAMME D'AMÉNAGEMENT SOLIDAIRE COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE TALLARD-BARCILLONNETTE NOTE

Plus en détail

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations DÉFIS Climat 1. Pensez-vous que ce soit utile de réduire nos déplacements afin de lutter contre les changements

Plus en détail

Conseil syndical du SCOT des Monts du Lyonnais mardi 3 février 2015. Débat sur le Projet d aménagement et de développement durables (Padd)

Conseil syndical du SCOT des Monts du Lyonnais mardi 3 février 2015. Débat sur le Projet d aménagement et de développement durables (Padd) Conseil syndical du SCOT des Monts du Lyonnais mardi 3 février 2015 Débat sur le Projet d aménagement et de développement durables (Padd) 1. Le rôle du Padd dans le Schéma de cohérence territoriale 2.

Plus en détail

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le plan de déplacements urbains d Île-de-France Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le PDUIF : enjeux, objectifs, défis Le PDUIF : un document essentiel de la politique des déplacements en Ile-de-France

Plus en détail

contrats de développement territorial (CDT) projet de territoire de long terme

contrats de développement territorial (CDT) projet de territoire de long terme 2 3 Situé dans la vallée de la Seine, à moins de trois kilomètres au sud de Paris, desservi aujourd hui par les RER C et D, l autoroute A 86 et demain par le réseau du Grand Paris Express, le territoire

Plus en détail

LA DEFENSE / SEINE ARCHE OIN LA DEFENSE

LA DEFENSE / SEINE ARCHE OIN LA DEFENSE LA DEFENSE / SEINE ARCHE Le périmètre d intervention de l EPAD créé en 1958, est devenu périmètre d Opération d Intérêt National en 1983. Celui-ci a été scindé en deux le 19 décembre 2000 entre d une part

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

Un lieu de vie : Ecole maternelle du Foulon (4 classes), quartier résidentiel. Un espace ressource: Principal captage d eau potable des Vallons de la

Un lieu de vie : Ecole maternelle du Foulon (4 classes), quartier résidentiel. Un espace ressource: Principal captage d eau potable des Vallons de la 1 2 3 Un lieu de vie : Ecole maternelle du Foulon (4 classes), quartier résidentiel. Un espace ressource: Principal captage d eau potable des Vallons de la Tour. Un espace naturel et récréatif: La Bourbre,

Plus en détail

Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse»

Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse» Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse» Compte-rendu de la réunion publique du 20 mai 2015 I. Rappel du contexte général Société Publique Locale, la Fabrique Métropolitaine de La Cub

Plus en détail

ZAC «QUARTIER DE LA MAIRIE»

ZAC «QUARTIER DE LA MAIRIE» COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX COMMUNE DE BEGLES AQUITANIS ZAC «QUARTIER DE LA MAIRIE» RAPPORT DE PRÉSENTATION 1/6 ZAC QUARTIER DE LA MAIRIE RAPPORT DE PRESENTATION JANVIER 2013 1 PREAMBULE 1.1 Rappel

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT MAZAGRAN LYON 7 ème

PROJET D AMENAGEMENT MAZAGRAN LYON 7 ème /// LUNDI 9 MAI 2011 PROJET D AMENAGEMENT MAZAGRAN LYON 7 ème Point d avancement et présentation du contexte Présentation du planning Lancement de la démarche de concertation 1 Le contexte 2 L état des

Plus en détail

PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON

PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON 1 OPERATION DE RESTRUCTURATION DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE (ORAC) Depuis le 22 novembre 2010, une opération

Plus en détail

Evaluation du SCoT. Coût résidentiel : pouvoir d achat des. ménages pour se loger et se déplacer

Evaluation du SCoT. Coût résidentiel : pouvoir d achat des. ménages pour se loger et se déplacer Evaluation du SCoT Coût résidentiel : pouvoir d achat des ménages pour se loger et se déplacer Présentation aux partenaires et aux membres du groupe de travail de l action n 5 du PLH 24/11/2014 Contexte

Plus en détail

DIAGNOSTIC TERRITORIAL. DUPAYSCHALONNAIS enjeux et questions pour l avenir. page 1

DIAGNOSTIC TERRITORIAL. DUPAYSCHALONNAIS enjeux et questions pour l avenir. page 1 DIAGNOSTIC TERRITORIAL DUPAYSCHALONNAIS enjeux et questions pour l avenir page 1 édito Aménager le territoire, permettre le développement de chaque commune dans le cadre d une vision globale partagée,

Plus en détail

1 VOLET HABITAT - LOGEMENT. Synthèse du volet Habitat - logement

1 VOLET HABITAT - LOGEMENT. Synthèse du volet Habitat - logement 1 VOLET HABITAT - LOGEMENT Synthèse du volet Habitat - logement 2 VOLET HABITAT - LOGEMENT I / Contexte général... 3 A. Les caractéristiques du parc de logement en France... 3 B. Les caractéristiques du

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME P.A.D.D PLAN LOCAL D URBANISME - PLAN LOCAL D URBANISME - UCEL 10 F EVRIER 2010 - Les orientations générales

PLAN LOCAL D URBANISME P.A.D.D PLAN LOCAL D URBANISME - PLAN LOCAL D URBANISME - UCEL 10 F EVRIER 2010 - Les orientations générales 1 COMMUNE D UCEL PLAN LOCAL D URBANISME PLAN LOCAL D URBANISME DEPARTEMENT : CANTON : COMMUNE : Ardèche Vals les Bains Ucel P.A.D.D ( Projet d A ménagement et de Développement D urable) Les orientations

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES Eléments de définition Les actions de sobriété et d efficacité énergétiques permettent de réduire les consommations d énergie. La sobriété énergétique «consiste à interroger nos besoins puis agir à travers

Plus en détail

En tout premier lieu, je voudrais vous présenter les excuses du Président Camine, qui exceptionnellement ne peut être là ce matin.

En tout premier lieu, je voudrais vous présenter les excuses du Président Camine, qui exceptionnellement ne peut être là ce matin. SESSION DU CONSEIL REGIONAL 7 FEVRIER 2014 Sous réserve du prononcé Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Vice-présidents, Mesdames, messieurs, En tout premier lieu, je voudrais vous présenter

Plus en détail

Pau et le Grand Pau vivent plutôt bien leur éloignement aux grands centres de décision.

Pau et le Grand Pau vivent plutôt bien leur éloignement aux grands centres de décision. Les enjeux du territoire Le développement de Pau, de son agglomération et maintenant du Grand Pau rappelle celui de villes, d agglomérations et d aires urbaines sensiblement comparables, avec des logiques

Plus en détail

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT L ESPRIT DES GROUES

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT L ESPRIT DES GROUES APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT L ESPRIT DES GROUES UN FUTUR SOUHAITABLE Le projet des Groues est celui de la ville contemporaine. Ici se concentre l ensemble des problématiques urbaines qui interrogent

Plus en détail

ATHELIA V L offre foncière et immobilière pour l économie tertiaire et l industrie de pointe.

ATHELIA V L offre foncière et immobilière pour l économie tertiaire et l industrie de pointe. ATHELIA V L offre foncière et immobilière pour l économie tertiaire et l industrie de pointe. L économie de la connaissance et l industrie : au cœur de la stratégie de développement économique de MPM

Plus en détail

acérola - plessis-grammoire

acérola - plessis-grammoire acérola - plessis-grammoire oap aménagement Le secteur d Acérola se situe au cœur de la commune du Plessis-Grammoire et couvre une surface d environ 5 hectares au coeur du tissu urbain. Il est délimité

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Faire du stationnement un levier de la politique des déplacements : le cas de la Métropole Européenne de Lille

Faire du stationnement un levier de la politique des déplacements : le cas de la Métropole Européenne de Lille POLE DÉPLACEMENTS ET ACCESSIBILITÉ Faire du stationnement un levier de la politique des déplacements : le cas de la Métropole Européenne de Lille Atelier Cohérence urbanisme et transports AdCF-IFSTTAR,

Plus en détail

Ville de Saint-Étienne Quartiers du Crêt de Roc et de Tarentaize - Beaubrun

Ville de Saint-Étienne Quartiers du Crêt de Roc et de Tarentaize - Beaubrun Ville de Saint-Étienne Une approche globale du traitement de l habitat ancien dégradé Les enjeux de la rénovation des quartiers anciens dégradés Le constat L attractivité du centre-ville de l agglomération

Plus en détail

Evolution du nombre de logements neufs et anciens acquis à l'aide d'un PTZ en Isère entre 1999 et 2009

Evolution du nombre de logements neufs et anciens acquis à l'aide d'un PTZ en Isère entre 1999 et 2009 L accession à la propriété en Isère aidée par un PTZ L accession à la propriété en Isère aidée par un PTZ ADIL DE L ISERE 2 boulevard Maréchal Joffre 38000 GRENOBLE 04 76 53 37 30 Page 1 Une hausse de

Plus en détail

AXE 3 AMELIORER FICHE THEMATIQUE 3-4 : LA COMPETITIVITE DES PME L IMMOBILIER LOCATIF PUBLIC. Version adoptée au CPR du 12/12/14 2

AXE 3 AMELIORER FICHE THEMATIQUE 3-4 : LA COMPETITIVITE DES PME L IMMOBILIER LOCATIF PUBLIC. Version adoptée au CPR du 12/12/14 2 AXE 3 AMELIORER LA COMPETITIVITE DES PME FICHE THEMATIQUE 3-4 : L IMMOBILIER LOCATIF PUBLIC Version adoptée au CPR du 12/12/14 2 PRIORITE D INVESTISSEMENT N 3d : Soutien à la capacité des PME à participer

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Alsace

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Alsace Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Alsace 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques géographiques

Plus en détail

Logistique urbaine à Montpellier

Logistique urbaine à Montpellier Logistique urbaine à Montpellier Montpellier en quelques chiffres 265 000habitants en 2012 (8ème ville française) Une agglomération de 423 000 habitants (15ème agglomération française) Une croissance de

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Julien Roissé Chargé du SCoT du Pays du Mans Référent technique Grand Ouest de la Fédération Nationale des SCoT Séminaire SCoT Energie Bordeaux 04 novembre 2014

Plus en détail

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services 1 Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services Pays Cœur de Flandre I Phase II La formulation de la stratégie Région Nord Pas de Calais Avril 2013 Région Communauté Nord Pas de

Plus en détail

ETUDE URBAINE ET PAYSAGERE PRE-OPERATIONNELLE DU CŒUR DE LANSLEVILLARD, DU QUARTIER DE LA MAIRIE ET DE LA RUE ST ROCH

ETUDE URBAINE ET PAYSAGERE PRE-OPERATIONNELLE DU CŒUR DE LANSLEVILLARD, DU QUARTIER DE LA MAIRIE ET DE LA RUE ST ROCH CAHIER DES CHARGES Commune de Lanslevillard MAI 2013 ETUDE URBAINE ET PAYSAGERE PRE-OPERATIONNELLE DU CŒUR DE LANSLEVILLARD, DU QUARTIER DE LA MAIRIE ET DE LA RUE ST ROCH SOMMAIRE 1/ Modalités d intervention

Plus en détail

ZAC COTEAUX BEAUCLAIR

ZAC COTEAUX BEAUCLAIR ZAC COTEAUX BEAUCLAIR Bilan de la mise à disposition Décembre 2015 Maître d ouvrage : Ville de ROSNY-SOUS-BOIS - D.G.A. Aménagement Durable Hôtel de ville 20 rue Claude Pernès 93110 ROSNY-SOUS-BOIS Cedex

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014 Le nouveau programme national de renouvellement urbain CRDSU septembre 2014 Un nouveau programme de renouvellement urbain! Un projet à l échelle de l agglomération, un projet intégré : le contrat de ville!

Plus en détail

PLU OBJECTIF PLAN LOCAL D URBANISME QU EST CE QUE LE PLU?

PLU OBJECTIF PLAN LOCAL D URBANISME QU EST CE QUE LE PLU? QU EST CE QUE LE PLU? Le Plan local d urbanisme (PLU) porte et accompagne un véritable «projet de ville» et encadre les interventions publiques et privées en matière d urbanisme. Il oriente ainsi la fabrique

Plus en détail

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ]

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ] Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs [ pour un tourisme innovant et durable ] Sommaire Un véritable enjeu Construire un tourisme innovant et durable Engager une démarche participative

Plus en détail

OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003

OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003 Agence d Urbanisme et d Aménagement du Territoire Toulouse Aire Urbaine OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003 Décembre 2003

Plus en détail

Commune de Tonneins Projet d'aménagement et de Développement Durables

Commune de Tonneins Projet d'aménagement et de Développement Durables Commune de Projet d'aménagement et de Développement Durables SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 INTRODUCTION... 3 RAPPEL DES ENJEUX... 4 PREMIER AXE MAJEUR : ENVIRONNEMENT TOURISME AGRICULTURE... 5 LES ESPACES NATURELS

Plus en détail

L OUTIL, UNE NECESSITE PARTAGEE

L OUTIL, UNE NECESSITE PARTAGEE L OUTIL, UNE NECESSITE PARTAGEE Contexte : la Haute-Savoie, un département très attractif Économie créatrice d emploi Proximité du bassin genevois Qualité du cadre de vie Accroissement démographique soutenu

Plus en détail

L expérimentation centre-bourg

L expérimentation centre-bourg MCRenard, Etablissement Public Foncier de Bretagne L expérimentation centre-bourg Rencontres nationales énergie et territoires ruraux TEPOS Sommaire 1.La centralité remise en question à Josselin, et ailleurs

Plus en détail

MARSEILLE Le modèle de ville durable méditerranéenne du futur

MARSEILLE Le modèle de ville durable méditerranéenne du futur MARSEILLE Le modèle de ville durable méditerranéenne du futur 1 UNE OPÉRATION D INTERET NATIONAL A MARSEILLE Une Opération d Intérêt National dans la 2 ème Portée par un établissement public de l Etat

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

TOUFFLERS OPERATION D AMENAGEMENT A VOCATION D HABITAT RUE DES DEPORTES DOSSIER DE CONCERTATION 2015

TOUFFLERS OPERATION D AMENAGEMENT A VOCATION D HABITAT RUE DES DEPORTES DOSSIER DE CONCERTATION 2015 TOUFFLERS OPERATION D AMENAGEMENT A VOCATION D HABITAT RUE DES DEPORTES DOSSIER DE CONCERTATION 2015 SOMMAIRE I- Inscrire le projet dans les politiques de la MEL II- Enjeux du projet III- Diagnostic du

Plus en détail

La construction métropolitaine en Ile-de-France

La construction métropolitaine en Ile-de-France 1 La construction métropolitaine en Ile-de-France Eléments d actualité: La réforme territoriale Le devenir du Grand Paris 29 Novembre 2012 Intercommunalité et Métropolisation en Ile-de-France 2 Eléments

Plus en détail

Révision du schéma de cohérence logistique de la région urbaine de Lyon Enjeux fonciers

Révision du schéma de cohérence logistique de la région urbaine de Lyon Enjeux fonciers Révision du schéma de cohérence logistique de la région urbaine de Lyon Enjeux fonciers Observatoire régional Transports et mobilité 7 avril 2015 La logistique en région urbaine de Lyon Pôle logistique

Plus en détail

La politique locale de l habitat de Brest métropole océane

La politique locale de l habitat de Brest métropole océane La politique locale de l habitat de Brest métropole océane Pôle développement économique et urbain / Habitat Suivi de la politique locale de l habitat Le contexte: le projet métropolitain de l agglomération

Plus en détail

GEOGRAPHIE : La France

GEOGRAPHIE : La France GEOGRAPHIE : La France [La France : ce territoire qui représente une nation et qui a ses frontières est : un ETAT 22 régions, 95 départements et 60 millions d habitants + les DOM-TOM qui ont changé de

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 5. Déplacements

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 5. Déplacements PLU Grenelle : Fiches pratiques 5. Déplacements Novembre 2014 1 Déplacements Fiche n 1 : Diminuer les obligations de déplacements Fiche n 2 : Développer les transports collectifs Fiche n 3 : Développer

Plus en détail

Assistance pour la modification du Plan Local d Urbanisme. 17 novembre 2014. Atelier Habitat - Equipement. Révision du. Plan Local.

Assistance pour la modification du Plan Local d Urbanisme. 17 novembre 2014. Atelier Habitat - Equipement. Révision du. Plan Local. Atelier Habitat - Equipement 17 novembre 2014 Assistance pour la modification du Plan Local d Urbanisme Révision du Plan Local d Urbanisme 1 Situation et structuration Plan réalisé par CAZAL Source : Département

Plus en détail

Pièce(s) jointe(s) :Erreur! Aucune variable de document fournie.

Pièce(s) jointe(s) :Erreur! Aucune variable de document fournie. Pièce(s) jointe(s) :Erreur! Aucune variable de document fournie. 2 POLE AMENAGEMENT URBAIN ET HABITAT Direction Pôle aménagement Urbain et Habitat DELIBERATION DU CONSEIL SEANCE DU 21 juillet 2006 N 2006/0519

Plus en détail

ENSEIGNEMENTS POUR L'AGGLOMERATION LYONNAISE DES RECENTES ENQUETES DEPLACEMENTS. 2. Urbanisation autours des gares

ENSEIGNEMENTS POUR L'AGGLOMERATION LYONNAISE DES RECENTES ENQUETES DEPLACEMENTS. 2. Urbanisation autours des gares ENSEIGNEMENTS POUR L'AGGLOMERATION LYONNAISE DES RECENTES ENQUETES DEPLACEMENTS 2. Urbanisation autours des gares Comité syndical du Sepal 26 novembre 2007 Deux enquêtes récentes: Une enquête auprès des

Plus en détail

GUIDE COMMERCE MARS 2013

GUIDE COMMERCE MARS 2013 MARS 2013 GUIDE COMMERCE GUIDE COMMERCE SOMMAIRE... 1 PREAMBULE : STATUT DU DOCUMENT... 3 OBJECTIF 1 : RAPPROCHER LES LIEUX DE CONSOMMATION DES LIEUX D HABITAT... 5 OBJECTIF 2 : REEQUILIBRER LA REPARTITION

Plus en détail

Rééquilibrer les fonctions urbaines àl échelle communautaire

Rééquilibrer les fonctions urbaines àl échelle communautaire Enjeu 3, lié aux fonctions urbaines et sociales : Rééquilibrer les fonctions urbaines àl échelle communautaire SCoT de la CUA 53 Enjeu 3, lié aux fonctions urbaines et sociales: Quelles difficultés surmonter?

Plus en détail

Axes stratégiques ANNEXE 2

Axes stratégiques ANNEXE 2 Contrat de Ville de l agglomération Bergeracoise Axes stratégiques ANNEXE 2 Validés par le Comité de Pilotage du 29 janvier 2015 1 PILIER DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET EMPLOI ORIENTATIONS STRATÉGIQUES Orientation

Plus en détail

EXTRAITS DES OAP OAP : ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION

EXTRAITS DES OAP OAP : ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION COMMUNE DE CHALONNES-SUR-LOIRE (49) Modification n 1 EXTRAITS DES OAP OAP : ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION Révision n 1 du PLU approuvée le 09 juillet 2012 Modification simplifiée n 1 approuvée

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

COMMUNE DE BEAUTIRAN DEPARTEMENT DE LA GIRONDE

COMMUNE DE BEAUTIRAN DEPARTEMENT DE LA GIRONDE G2C environnement Délégation Urbanisme Sud-Ouest 316 rue Henri Becquerel 11400 CASTELNAUDARY Tél : 04-68-23-06-28 / fax : 04-68-23-06-34 e-mail : castel@altereo.fr COMMUNE DE BEAUTIRAN DEPARTEMENT DE LA

Plus en détail