UF 1 Les caractéristiques

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UF 1 Les caractéristiques"

Transcription

1 UF 1 Les caractéristiques des différents publics

2 SOMMAIRE 1 Les enfants (moins de 18 ans) 2 Les adultes féminines 3 Les adultes masculins 4 Les compétiteurs 5 Les seniors 6 Les personnes handicapées

3 Les moins de 18 ans On dénombre plusieurs tranches d âge : Les 3-7 ans Les 8-11 ans Les ans Les ans

4 Les enfants de 3-7ans * Pas d entraînement au sens propre du terme. * Développement de la psychomotricité * Développement de la coordination. * Apprentissage technique sous forme ludique et variée. * Apprentissage des règles d hygiène.

5 Les enfants de 8-11 ans * Les phases jouées sont là encore une priorité. * Le travail de coordination et de synchronisation s amplifie. * Les exercices par atelier sont à préconiser pour l amélioration des acquisitions techniques. La notion «physique» de l entraînement n a aucune importance.

6 Les enfants de 8-11 ans Les qualités à développer : La prise d information, La prise de décision, La vitesse (réaction, déplacement etc ), L endurance sous forme ludique, La coordination.

7 Les enfants de ans Période «charnière» liée à l adolescence. Le jeu est à privilégier pour éviter les troubles psychologiques. Grande fatigabilité physique et psychologique. Difficulté dans la mixité. Rapport au corps difficile. Différenciation fille/garçon importante.

8 Les enfants de ans Sur le plan physique, il faut travailler sous forme de vitesse et endurance. La règle, à cet âge, est très importante et ne doit pas être transgressée. Période idéale pour la formation des juges/arbitres.

9 Les enfants de ans Les qualités à développer : * La prise d information, * La prise de décision, * La vitesse (réaction, déplacement etc ), * L endurance sous forme ludique, * La coordination,

10 Les enfants de ans A cet âge, la croissance de l adolescent est terminée, il peut donc supporter des charges de travail plus importantes. La différenciation motrice entre les filles et les garçons est plus marquée. La recherche de puissance symbolise les garçons alors que les filles s orientent vers la gestuelle (technique et/ou artistique).

11 Les enfants de ans * L entrainement peut être pratiqué, * L esprit de compétition prend toute son importance, * Le niveau des qualités développées préalablement Le niveau des qualités développées préalablement doit être maintenu.

12 Les adultes féminines La pratique des Activités Pugilistiques s étant «démystifiée», de plus en plus de jeunes femmes viennent pratiquer. Leurs capacités d écoute et de concentration sont importantes. Ell i t d b t é i t d Elles viennent dans un but précis souvent dans une logique de défense ou de bien-être.

13 Les adultes féminines Les objectifs: Le loisir Le bien-être La compétition la reconnaissance La self-défense la confiance en soi Quelque soit l objectif, l éducateur doit prendre en compte Quelque soit l objectif, l éducateur doit prendre en compte les attentes et faire découvrir les valeurs des A.P.

14 Les adultes masculins Au niveau loisir : C est Cestl âge ou l on lonpeut tout faire.mais ou on fait le moins attention en tant que pratiquant. Attention au sport pour maigrir avec les différents régimes et l hyperactivité pour perdre le superflus. R i ti è d l é Reprise sportive après de longues années d abstinence..

15 Les adultes masculins En qualité d éducateurs, il faut rapidement identifier ce type de comportement et évaluer le réel potentiel physique. La motivation excessive cache souvent un mal-être que vous devez prendre en compte et analyser. L l i i t l l diffi il à é Les cours «loisirs» sont les plus difficiles à gérer pour un éducateur.

16 Les compétiteurs N oubliez jamais que nous parlons de Sport avec une éthique, des sacrifices, des joies et des peines, L éducateur doit entraîner, encadrer, encourager, mais surtout rassurer, ce n est que du sport!!!! Le compétiteur est prêt à effectuer beaucoup de sacrifices (poids, nombre d entraînements etc.) Respectons le!!!!!!

17 Les compétiteurs Le compétiteur accepte la rigueur due à son statut. L échec est très difficile à accepter, pensez à relativiser L éducateur ne doit jamais oublier qu il est chargé de PRESERVER L INTEGRITE PHYSIQUE de son combattant.

18 Les seniors La plupart des nouveaux retraités de 60 à 65 ans souffrent de solitude car ils ont perdu les repères relationnels et affectifs que leur procurait la vie active. Ils restent confinés à domicile et s ennuient ennuient, ce qui les conduit à des dépressions plus ou moins graves. C bli t bli d i l Ce public est un «public d avenir» pour les associations car les séniors seront de plus en plus nombreux au cours des prochaines années.

19 Les seniors La fonction cardiovasculaire et l âge : La fréquence des problèmes cardiovasculaires augmente avec l âge âge, Accélération du pouls Le cœur se fatigue. Hypertension artérielle.

20 Les seniors Les articulations: On constate que les tendons et ligaments sont moins élastiques et plus fragiles. Les os : Le vieillissement engendre une fragilité osseuse et augmente le risque de fracture Les muscles atrophiés : après 60 ans la baisse de la force musculaire s accélère, surtout pour les membres inférieurs. Troubles de l équilibre Chutes fréquentes S r le plan cognitif il fa t solliciter ce p blic q i perd pl s rapidement ces Sur le plan cognitif, il faut solliciter ce public qui perd plus rapidement ces qualités.

21 Les seniors Les activités pugilistiques pour les seniors : * Pratiquer dans une ambiance conviviale améliore la sociabilisation. * Pratiquer avec un groupe de personnes du même âge ou de motricité équivalente, sans esprit de compétition, est recommandé. * Pratiquer entretien la force musculaire. * Pratiquer entretien une meilleure souplesse des articulations, des muscles etc.. * Pratiquer entretien une meilleure coordination motrice. * Pratiquer améliore l équilibre et diminue les risques de chute.

22 Les personnes handicapées Il existe différents types de handicap : Le Handicap Physique Le Handicap Mental Ils peuvent tous participer à la vie fédérale!!!

23 Les personnes handicapées Les Handicaps Moteurs : Le Handicap Physique Différentes situations peuvent être proposées comme le jugement, l arbitrage ou même la pratique en fauteuil. Cet échange est réalisable sans pour autant faire du voyeurisme ou du «politiquement correct»;

24 Les personnes handicapées Le handicap sensoriel regroupe 2 entités : Les Sourds et Muets, Les Déficients Visuels La pratique des A.P. est tout à fait réalisable sur le plan technique. Ils peuvent pratiquer l activité avec une démarche pédagogique adaptée Après, il faut convaincre les médecins pour le certificat médical.

25 Les personnes handicapées Le public atteint d un handicap dispose de caractéristiques ti spécifiques comme un enfant, une adolescente ou un compétiteur de haut-niveau. Une fois intégré ce facteur, nous adaptons notre séance Unissons nos différences pour améliorer nos compétences!!

26 Conclusion Maitriser les caractéristiques des différents publics c est garantir une qualité pédagogique de vos cours. C est Cest également un gage de compétence et de reconnaissance par vos pairs. Et c est cest surtout, garantir un développement harmonieux de vos licenciés sur les plans, physiques, techniques et psychologiques. Enfin sans ces connaissances pas de PEDAGOGIE

27 La FFSCDA remercie l ensemble de ses partenaires :

Pour dépasser quelques préjugés concernant l haltérophilie

Pour dépasser quelques préjugés concernant l haltérophilie Pour dépasser quelques préjugés concernant l haltérophilie «L haltérophilie entrave la croissance» Le port de charges trop lourdes par des adolescents au travail a pu dans le passé poser des problèmes

Plus en détail

Les Qualités Physiques

Les Qualités Physiques Les Qualités Physiques Introduction : Tantôt qualifiées de capacités motrices ou physiques, d aptitudes ou de potentialités, les qualités physiques, de par leurs interrelations internes mais aussi de par

Plus en détail

Structure de la FSH. Equipe nationale. Formation/perfectionnement. Equipe nationale M21. Administration. Equipe nationale M19. Equipe nationale M17

Structure de la FSH. Equipe nationale. Formation/perfectionnement. Equipe nationale M21. Administration. Equipe nationale M19. Equipe nationale M17 Structure de la FSH Equipe nationale Arbitrage Formation/perfectionnement Administration Equipe nationale M21 Equipe nationale M19 Equipe nationale M17 Conseil des entraîneurs Sélections régionales Bertrand

Plus en détail

Man Vs Woman. Tout d abord il existe des facteurs physiologiques qui semblent Ñtre Ö l origine de cet Äcart de performance :

Man Vs Woman. Tout d abord il existe des facteurs physiologiques qui semblent Ñtre Ö l origine de cet Äcart de performance : Man Vs Woman Les femmes sont souvent considäräes comme Å le sexe faible Ç et on peut remarquer que dans certains sports, les femmes sont souvent en minoritä par rapport aux hommes. Vient s ajouter la diffärence

Plus en détail

Prévenir... les effets du viellissement

Prévenir... les effets du viellissement Prévenir... les effets du viellissement 3 Les quatre clés du bien vieillir 1 Bien s alimenter Les besoins évoluent avec l âge En prenant de l âge, on a tendance à manger avec moins d appétit. Il est vrai

Plus en détail

Formation des entraîneurs, bénévoles, dirigeants des clubs du CRCCK. Intervenant : Yann GUDEFIN

Formation des entraîneurs, bénévoles, dirigeants des clubs du CRCCK. Intervenant : Yann GUDEFIN Formation des entraîneurs, bénévoles, dirigeants des clubs du CRCCK Intervenant : Yann GUDEFIN Programme de la formation Un peu de théorie Nous aborderons les thèmes généraux sans rentrer volontairement

Plus en détail

Le choix est large et va au-delà de ce que vous pouvez imaginer!

Le choix est large et va au-delà de ce que vous pouvez imaginer! 2 3 Le sport pour tous! Les activités physiques et sportives pour qui? La pratique physique et sportive est accessible à toute personne en fonction de son handicap, qu il soit physique, mental, psychique

Plus en détail

DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE

DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE MINISTERE CHARGE DES AFFAIRES SOCIALES re DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE Diplôme d Etat d'aide Médico-Psychologique fonctions d encadrement NOTICE D ACCOMPAGNEMENT DU LIVRET 2 Cette notice

Plus en détail

Accueillir les Personnes en Situation de Handicap dans les Commerces et les Hôtels.

Accueillir les Personnes en Situation de Handicap dans les Commerces et les Hôtels. Accueillir les Personnes en Situation de Handicap dans les Commerces et les Hôtels. Avec le concours des associations intervenant dans le domaine du handicap 1) Le handicap moteur : En France, on estime

Plus en détail

Prise en charge rééducative après traumatisme crânien grave de l enfant Géraldine Gambart Geneviève Abada Jeanne Vassel-Hitier Pauline Notteghem HÔPITAL NATIONAL DE SAINT MAURICE DU Réhabilitation Neuropsychologique

Plus en détail

SOULÈVE LE MONDE! PROJET ÉDUCATIF. Eveil postural et musculaire & Ateliers autour du port du cartable

SOULÈVE LE MONDE! PROJET ÉDUCATIF. Eveil postural et musculaire & Ateliers autour du port du cartable SOULÈVE LE MONDE! PROJET ÉDUCATIF Eveil postural et musculaire & Ateliers autour du port du cartable dans le cadre de la Réforme des rythmes scolaires de l enseignement primaire LE PROJET ÉDUCATIF «SOULÈVE

Plus en détail

S entraîner à VMA en ski de fond

S entraîner à VMA en ski de fond S entraîner à VMA en ski de fond Qu est ce que la VMA? La Vitesse Maximale Aérobie correspond à la vitesse associée à la consommation maximale d oxygène, c'est-à-dire à VO2max. On entend parler aussi de

Plus en détail

Table des matières PRÉFACE... 13

Table des matières PRÉFACE... 13 Table des matières PRÉFACE............................................................... 13 PRÉSENTATION DE L EXAMEN.............................................. 13 1. Le programme......................................................

Plus en détail

Pourquoi exploiter les jeux mathématiques A l école élémentaire? (Au cycle 2)

Pourquoi exploiter les jeux mathématiques A l école élémentaire? (Au cycle 2) Pourquoi exploiter les jeux mathématiques A l école élémentaire? (Au cycle 2) 1 Les programmes 2008 : cycle 2 - introduction L apprentissage des mathématiques développe l imagination, la rigueur et la

Plus en détail

COMPTE RENDU DE CONFERENCE

COMPTE RENDU DE CONFERENCE COMPTE RENDU DE CONFERENCE Maîtrise des effectifs et développement des clubs. Quels enjeux et stratégies motivationnelles? Présentation de Julie Doron et du cadre de son intervention. Elle a la volonté

Plus en détail

L I L II L III L IV L V L VI

L I L II L III L IV L V L VI LA SOPHROLOGIE SOMMAIRE L I L II Historique Découvrir la Sophrologie L III L IV Techniques Définition SOPHROLOGIE L V L VI Ses principes d action Principales indications AUTRES TECHNIQUES COMPLÉMENTAIRES

Plus en détail

Psychologie de l Adolescent

Psychologie de l Adolescent Psychologie de l Adolescent Elaboré par: Walid Selmi Assistant en Sciences Humaines Appliquées aux APS selmiwalid13@yahoo.fr Session de Formation d arbitrage 1 er, 2 ème,3 ème degré Judo, Ju-Jutsu, Aïkido

Plus en détail

UF2. Etre capable de mobiliser les connaissances nécessaires a l animation des activités de la FFSCDA

UF2. Etre capable de mobiliser les connaissances nécessaires a l animation des activités de la FFSCDA UF2 Etre capable de mobiliser les connaissances nécessaires a l animation des activités de la FFSCDA Introduction La connaissance des fondamentaux pédagogiques est indispensable dans une première qualification

Plus en détail

ReSanté-Vous. le groupe. Accompagnement

ReSanté-Vous. le groupe. Accompagnement ReSanté-Vous le groupe Accompagnement Edito En 2007, suite à deux études cliniques sur l effet des approches non médicamenteuses chez les personnes atteintes d une démence de type Alzheimer, nous avons

Plus en détail

- 1 - Définition des désordres alimentaires PLAN 10/03/09. Attitudes inadaptées et des comportements de contrôle du poids. Des restrictions sérieuses

- 1 - Définition des désordres alimentaires PLAN 10/03/09. Attitudes inadaptées et des comportements de contrôle du poids. Des restrictions sérieuses PLAN PARTIE COURS Définition des DA Les DA dans le sport Principaux facteurs psychosociologiques des DA Démarche de prévention Stéphanie SCOFFIER Doctorante 2 e année sur les facteurs psychosociologiques

Plus en détail

Olivier BELLOC. Intervention Entraîneur Fédéral

Olivier BELLOC. Intervention Entraîneur Fédéral Olivier BELLOC Intervention Entraîneur Fédéral COMMENTAIRE Une des premières version du document d Olivier avait été présenté dans le numéro 23 de 4H. Mais comme tout bon formateur, l auteur fait quelquefois

Plus en détail

xcvbnmqwertyuiopasdfghjkl zxcvbnmqwertyuiopasdfghjk

xcvbnmqwertyuiopasdfghjkl zxcvbnmqwertyuiopasdfghjk qwertyuiopasdfghjklzxcvbn qwertyuiopasdfghjklzxcvbn mqwertyuiopasdfghjklzxcvb mqwertyuiopasdfghjklzxcvb nmqwertyuiopasdfghjklzxcv nmqwertyuiopasdfghjklzxcv bnmqwertyuiopasdfghjklzxc bnmqwertyuiopasdfghjklzxc

Plus en détail

Gestion de la fatigue dans la SEP et Activités Physiques Adaptées

Gestion de la fatigue dans la SEP et Activités Physiques Adaptées Gestion de la fatigue dans la SEP et Activités Physiques Adaptées présenté par Julien Roussillon Enseignant en Activités Physiques Adaptées Thermes de Lamalou-Les-Bains Pratiquer une activité physique

Plus en détail

Intensity et Joy OBTENEZ UN CORPS AU TOP EN 12 SEMAINES. Mon objectif minceur. Suivez-moi sur Facebook NUTRIBODY

Intensity et Joy OBTENEZ UN CORPS AU TOP EN 12 SEMAINES. Mon objectif minceur. Suivez-moi sur Facebook NUTRIBODY Intensity et Joy OBTENEZ UN CORPS AU TOP EN 12 SEMAINES Mon objectif minceur Suivez-moi sur Facebook NATACHA Personal Trainer & Conseillère en nutrition diplômée naty.coach@gmail.com 076 462 84 20 Mais

Plus en détail

DOSSIER D INFORMATION CANDIDATURE DEAMP

DOSSIER D INFORMATION CANDIDATURE DEAMP A la frontière de l éducatif et du soin, l Aide Médico-Psychologique accompagne des personnes en situation de handicap ou de dépendance. L Aide Médico-Psychologique les aide dans tous les gestes de la

Plus en détail

Déroulement détaillé pour une évaluation neuropsychologique

Déroulement détaillé pour une évaluation neuropsychologique Déroulement détaillé pour une évaluation neuropsychologique Les neuropsychologues de notre équipe se distinguent par leurs nombreuses années d expérience ainsi que par la qualité reconnue de leurs évaluations

Plus en détail

Troubles spécifiques des apprentissages

Troubles spécifiques des apprentissages Troubles spécifiques des apprentissages 1 La démarche diagnostique Dr Chouchane Pédiatre Mme Vinet Psychologue Dr Dulieu Médecin rééducateur Dr Guimas Pédiatre Mme Saltarelli Orthophoniste Mme Laprevotte

Plus en détail

Rigoureux, rigide, intelligent, abstrait. Dépendant, obéissant, respectueux, accepte les contraintes

Rigoureux, rigide, intelligent, abstrait. Dépendant, obéissant, respectueux, accepte les contraintes Première STMG Thème 1 : De l individu à l acteur Sciences de gestion Chapitre 1 : Comment un individu devient-il acteur dans une organisation? SEQUENCE 1 : LES ELEMENTS QUI INFLUENCENT LE COMPORTEMENT

Plus en détail

La scolarisation des élèves présentant des troubles. cognitives. Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire

La scolarisation des élèves présentant des troubles. cognitives. Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire La scolarisation des élèves présentant des troubles importants des fonctions cognitives Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire INTRODUCTION Une nécessaire coopération entre tous les acteurs présents

Plus en détail

L'Entrainement des féminines. La femme n'est pas un homme comme les autres!

L'Entrainement des féminines. La femme n'est pas un homme comme les autres! L'Entrainement des féminines La femme n'est pas un homme comme les autres! Doit on appréhender l entrainement des féminines comme un entrainement singulier qui @ent compte des par@cularités de féminines,

Plus en détail

Programme d aide à l emploi pour les personnes présentant des troubles autistiques *

Programme d aide à l emploi pour les personnes présentant des troubles autistiques * Programme d aide à l emploi pour les personnes présentant des troubles autistiques * S. Michael Chapman, Directeur Aide à l emploi Division TEACCH Philosophie générale du programme Lorsque les personnes

Plus en détail

EVOLUTION DE LA FORMATION A LA FEDERATION NATIONALE HANDI-CHEVAL. Jacques GARCIAZ (FRANCE)

EVOLUTION DE LA FORMATION A LA FEDERATION NATIONALE HANDI-CHEVAL. Jacques GARCIAZ (FRANCE) EVOLUTION DE LA FORMATION A LA FEDERATION NATIONALE HANDI-CHEVAL Jacques GARCIAZ (FRANCE) La formation continue en France Ces trente dernières années ont vu se multiplier, tant en France qu à l étranger

Plus en détail

INFORMATIONS SUR LE DÉVELOPPEMENT À LONG TERME DE L ATHLÈTE POUR LES PARENTS

INFORMATIONS SUR LE DÉVELOPPEMENT À LONG TERME DE L ATHLÈTE POUR LES PARENTS INFORMATIONS SUR LE DÉVELOPPEMENT À LONG TERME DE L ATHLÈTE POUR LES PARENTS TABLE DES MATIÈRES Informations sur le développement à long terme de l athlète pour les parents... Qu est-ce que le DLTA?...

Plus en détail

Baromètre santé Poitou-Charentes 2010

Baromètre santé Poitou-Charentes 2010 Baromètre santé Poitou-Charentes 2010 CONTEXTE Le dépistage est défini par l OMS comme «l identification présomptive de maladies ou troubles non reconnus, par l application de tests, d examens ou d autres

Plus en détail

Attestation de compétences

Attestation de compétences [Tapez un texte] ACADEMIE 1 DE BESANÇON Attestation de compétences Guide d accompagnement Rectorat-ASH 2014 R e c t o r a t d e B e s a n ç o n / c e. c t a s h @ a c - b e s a n c o n. f r ATTESTER LES

Plus en détail

Tables ronde : Les thérapies à médiation animale

Tables ronde : Les thérapies à médiation animale Tables ronde : Les thérapies à médiation animale - Catherine ROBLIN : Association AFIRAC ( association Française d information et de recherche sur l animal de compagnie ) La présence du chien induit selon

Plus en détail

- 1 - POUR MIEUX COMPRENDRE LE SYNDROME POST-POLIO

- 1 - POUR MIEUX COMPRENDRE LE SYNDROME POST-POLIO - 1 - POUR MIEUX COMPRENDRE LE SYNDROME POST-POLIO Association Polio Québec Visitez notre site internet : www.polioquebec.org Appelez-nous : 514-489-1143 / 1-877-765-4672 Écrivez-nous : association@polioquebec.org

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DE LA SCOLARITE Pour un élève présentant un trouble des apprentissages (dyslexie, dysgraphie, dyspraxie )

PROJET D AMENAGEMENT DE LA SCOLARITE Pour un élève présentant un trouble des apprentissages (dyslexie, dysgraphie, dyspraxie ) PROJET D AMENAGEMENT DE LA SCOLARITE Pour un élève présentant un trouble des apprentissages (dyslexie, dysgraphie, dyspraxie ) Références : - Loi n 2005-380 du 23 avril 2005 d orientation sur l éducation.

Plus en détail

Outil de détection précoce du burnout

Outil de détection précoce du burnout Outil de détection précoce du burnout Guide d utilisation Objectif de l outil L objectif principal de cet outil est d apporter une aide aux professionnels de la santé pour déceler les signes avant-coureurs

Plus en détail

Valise de sensibilisation aux handicaps

Valise de sensibilisation aux handicaps Valise de sensibilisation aux handicaps Une valise comportant jeux, quizz, cahier d activités plaçant les joueurs petits et grands en situation de handicaps afin de les sensibiliser aux différences. Public

Plus en détail

Mieux vivre les changements au sein de la famille : Transitions, départs, deuils. Présenté par: Jerryne Mahele-Nyota PLAN DE LA PRÉSENTATION

Mieux vivre les changements au sein de la famille : Transitions, départs, deuils. Présenté par: Jerryne Mahele-Nyota PLAN DE LA PRÉSENTATION Mieux vivre les changements au sein de la famille : Transitions, départs, deuils Présenté par: Jerryne Mahele-Nyota PLAN DE LA PRÉSENTATION 1 PLAN DE LA PRESENTATION Qui sommes-nous? Kazana Consultation

Plus en détail

DEMI-FOND. Education à la prise de responsabilités : travail sur les rôles sociaux pour la réussite individuelle et du groupe

DEMI-FOND. Education à la prise de responsabilités : travail sur les rôles sociaux pour la réussite individuelle et du groupe DEMI-FOND ANALYSE ET LOGIQUE DE L ACTIVITE Activité de production et de conservation d énergie pouvant se définir comme un effort mi-long et continu d'intensité modérée à intense (80 à 95% de VMA) Il s

Plus en détail

Contact: Chrystel BERNOU, CTS Bourgogne chrystel.cam@wanaoo.fr 077 107 95 88

Contact: Chrystel BERNOU, CTS Bourgogne chrystel.cam@wanaoo.fr 077 107 95 88 Contact: Chrystel BERNOU, CTS Bourgogne chrystel.cam@wanaoo.fr 077 107 95 88 Dessinatrice Armelle MODERE Sommaire L objectif à l origine Diapo 4 Qu est-ce que le Soft volley? Diapo 5 Les avantages du ballons

Plus en détail

Ateliers de prévention

Ateliers de prévention Ateliers de prévention Pôle Aubagne Séniors 1 Un guichet unique pour les seniors actifs ou en perte d autonomie. Aubagne est une ville de 47 000 habitants. Le Pôle Aubagne Seniors est créé en mars 2008.

Plus en détail

Diplôme d Etat PSYCHOMOTRICIEN. Référentiel d activités

Diplôme d Etat PSYCHOMOTRICIEN. Référentiel d activités Ministère de la santé et des sports DGOS RH2 Diplôme d Etat PSYCHOMOTRICIEN Référentiel d activités Préambule La psychomotricité résulte de l'intégration en synergie des fonctions relatives au tonus musculaire,

Plus en détail

Culture et Handicap Guide pratique de l accessibilité

Culture et Handicap Guide pratique de l accessibilité Culture et Handicap Guide pratique de l accessibilité p. 76-89 Définition des handicaps «Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d activité ou restriction de participation à

Plus en détail

LE SERVICE À LA CLIENTÈLE

LE SERVICE À LA CLIENTÈLE Niveau 1 2 2.2 L enseignement du ski est une question de relations humaines. Pour les clients, une expérience mémorable à la montagne repose d abord sur la relation qu ils établiront avec leur moniteur,

Plus en détail

Au cœur de la santé en entreprise. Prestations 2016.

Au cœur de la santé en entreprise. Prestations 2016. Au cœur de la santé en entreprise. Prestations 2016. La prévention de la santé en entreprise comprend différentes facettes. Découvrez neuf de nos prestations actuelles. Bienvenue! La santé en entreprise

Plus en détail

Colloque Entraînement Samedi 03 Mars 2012

Colloque Entraînement Samedi 03 Mars 2012 Colloque Entraînement Samedi 03 Mars 2012 1 Quelques idées reçues concernant l entraînement chez les jeunes -Trop s entraîner en cadet va user le jeune coureur - Les bons cadets d aujourd hui ne seront

Plus en détail

Préface de la première édition

Préface de la première édition Préface de la première édition AU détour d une phrase ou d un mot, un livre choisi sait toujours vous apporter ce que vous attendez, ici et maintenant. La lecture de ce livre n est pas linéaire, elle s

Plus en détail

Le Clown de Théâtre : Comment gérer ses émotions, ses peurs et son stress?

Le Clown de Théâtre : Comment gérer ses émotions, ses peurs et son stress? Le Clown de Théâtre : Comment gérer ses émotions, ses peurs et son stress? Formation de développement personnel Nos formateurs Composé de professionnels artistiques, d enseignants et de psychologues, certains

Plus en détail

COMMENT AIDER L INTÉGRATION D UN ENFANT AVEC DÉFICIENCE NEURO- MOTRICE EN ENSEIGNEMENT ORDINAIRE

COMMENT AIDER L INTÉGRATION D UN ENFANT AVEC DÉFICIENCE NEURO- MOTRICE EN ENSEIGNEMENT ORDINAIRE COMMENT AIDER L INTÉGRATION D UN ENFANT AVEC DÉFICIENCE NEURO- MOTRICE EN ENSEIGNEMENT ORDINAIRE Prof. émérite J.-J. Detraux Université de Liège Cefes-Université Libre de Bruxelles INTÉGRATION ET DÉFICIENCE

Plus en détail

Prévenir... par plus d activité physique

Prévenir... par plus d activité physique Prévenir... par plus d activité physique 13 L activité physique: Pour la santé, c est capital et c est bon pour le moral! La pratique régulière d une activité physique est essentielle pour préserver un

Plus en détail

Association de Zoothérapie de Paris et de la région parisienne

Association de Zoothérapie de Paris et de la région parisienne Dossier de Presse Association de Zoothérapie de Paris et de la région parisienne www.azp.fr Qu est ce que la Zoothérapie? «Zoothérapie : Thérapie Assistée par l Animal (TAA)» Utilisée comme auxiliaire

Plus en détail

GRAINE DE MASSAGE - CENTRE DE FORMATIONS PROFESSIONNELLES AGREEE

GRAINE DE MASSAGE - CENTRE DE FORMATIONS PROFESSIONNELLES AGREEE Yoga et relaxation pour enfants Perfectionnement : - Enfance en difficulté - Structure/collectivité GRAINE DE MASSAGE - CENTRE DE FORMATIONS PROFESSIONNELLES AGREEE ENFANCE ET BIEN-NAITRE En partenariat

Plus en détail

On évolue pour la même équipe!

On évolue pour la même équipe! Journées provinciales de développement des structures intégrées On évolue pour la même équipe! Parents Hockey Québec Octobre 2011 Montréal 1. Afin d assurer le meilleur développement possible des joueurs

Plus en détail

Syndrome de l enfant secoué: séquelles. Brigitte Chabrol, Emilie Caietta Service de Neurologie Pédiatrique, Hôpital d enfants, CHU Timone, Marseille

Syndrome de l enfant secoué: séquelles. Brigitte Chabrol, Emilie Caietta Service de Neurologie Pédiatrique, Hôpital d enfants, CHU Timone, Marseille Syndrome de l enfant secoué: séquelles Brigitte Chabrol, Emilie Caietta Service de Neurologie Pédiatrique, Hôpital d enfants, CHU Timone, Marseille Physiopathologie Traumatisme crânien TC chez l adulte

Plus en détail

Les sensibilisations du Comité Départemental Handisport 95

Les sensibilisations du Comité Départemental Handisport 95 Les sensibilisations du Comité Départemental Handisport 95 «LES 5 SENS DES HANDICAPÉS SONT TOUCHÉS MAIS C EST UN 6 ÈME QUI LES DÉLIVRE; BIEN AU DELÀ DE LA VOLONTÉ, PLUS FORT QUE TOUT, SANS RESTRICTIONS,

Plus en détail

Identification des compétences recherchées pour l animation en piscine

Identification des compétences recherchées pour l animation en piscine Identification des compétences recherchées pour l animation en piscine Marc CLOES Service de Pédagogie des APS - Université de Liège Introduction (1) Evolution des pratiques sportives Changements dans

Plus en détail

Edito. Guy LE CHARPENTIER & Nicolas ROUMAGNE Co-directeurs, ingénieurs en réadaptation, formateurs

Edito. Guy LE CHARPENTIER & Nicolas ROUMAGNE Co-directeurs, ingénieurs en réadaptation, formateurs Edito Depuis la création de notre organisme de formation en 2011, 350 personnes ont bénéficié de notre pédagogie innovante : Scènésens. Les stagiaires ont montré à la fois les besoins et les intérêts de

Plus en détail

Troubles auditifs, dépistage et prise en charge chez le jeune enfant

Troubles auditifs, dépistage et prise en charge chez le jeune enfant Troubles auditifs, dépistage et prise en charge chez le jeune enfant Le dépistage systématique des déficiences, l écoute des parents (en particulier des mères) et une attention accrue dans certaines situations

Plus en détail

Inter établissements Sport Adapté Jeunes CDSA 73

Inter établissements Sport Adapté Jeunes CDSA 73 Inter établissements Sport Adapté Jeunes CDSA 73 PRESENTATION DU COMITE DEPARTEMENTAL SPORT ADAPTE DE LA SAVOIE Le CDSA 73 est un organe déconcentré de la Fédération Française du Sport Adapté (FFSA) qui

Plus en détail

S entraåner Ç VMA en ski de fond

S entraåner Ç VMA en ski de fond S entraåner Ç VMA en ski de fond 1. Qu est ce que la VMA? La Vitesse Maximale AÉrobie correspond Ä la vitesse associåe Ä la consommation maximale d oxygéne, c'est-ä-dire Ä VO2max. On entend parler aussi

Plus en détail

Les principaux emplois dans le secteur des services aux personnes :

Les principaux emplois dans le secteur des services aux personnes : Les principaux emplois dans le secteur des services aux personnes : Agent à domicile : * Réalise et aide à l accomplissement des activités domestiques et administratives simples essentiellement auprès

Plus en détail

L UNIVERSITÉ DE PRINTEMPS 2014

L UNIVERSITÉ DE PRINTEMPS 2014 l AREF Fès-Boulmane et le CRMEF de Missour en partenariat avec l Institut Français du Maroc - site de Fès ORGANISENT L UNIVERSITÉ DE PRINTEMPS 2014 PRIMAIRE COLLÈGE LYCÉE Du 14 au 16 avril 2014 CRMEF de

Plus en détail

Niveau 1 ACTIVITES PHYSIQUES ET SPORTIVES ADAPTEES

Niveau 1 ACTIVITES PHYSIQUES ET SPORTIVES ADAPTEES Niveau 1 ACTIVITES PHYSIQUES ET SPORTIVES ADAPTEES Objectifs S informer, Être sensibilisé, Se familiariser aux différents types de handicaps et à l environnement de l intervention en Activités Physiques

Plus en détail

De quoi parle-t-on? :

De quoi parle-t-on? : 1 + De quoi parle-t-on? : impossible. Selon l agence européenne pour la sécurité et la santé au travail, le stress professionnel survient lorsque : «il y a un déséquilibre entre la perception qu une personne

Plus en détail

PROGRAMMER LE FOOTBALL EN MILIEU SCOLAIRE CONSTATS. Quelques interclasses fin d année ou «tournoi de midi»

PROGRAMMER LE FOOTBALL EN MILIEU SCOLAIRE CONSTATS. Quelques interclasses fin d année ou «tournoi de midi» PROGRAMMER LE FOOTBALL EN MILIEU SCOLAIRE CONSTATS Activité football peu programmée en cours E.P.S Quelques interclasses fin d année ou «tournoi de midi» Activité football présente à l A.S (extérieur :

Plus en détail

Dos abdos. 14h45. Gravity. Gravity. 13h45. 15h. 15h. 14h 15. Coaching diététique. Pilates 2. Pilates 1 13h30. 14h30. 15h00. Pilates DBT.

Dos abdos. 14h45. Gravity. Gravity. 13h45. 15h. 15h. 14h 15. Coaching diététique. Pilates 2. Pilates 1 13h30. 14h30. 15h00. Pilates DBT. Samedi Vedndredi Jeudi Mercredi Mardi Lundi La Juste Forme 15 15 09H45 sept 45 sep spt 13h45 14h45 15h 16h30 17h30 spt 17h30 Dec 00 11h00 11h PULSE 30 1h 1h45 14h 15 Coaching diététique 15h Gym minceur

Plus en détail

La souffrance au travail, comment la

La souffrance au travail, comment la SIMUP Service de Santé au Travail de la Vallée de la Lys La souffrance au travail, comment la déceler pour mieux la gérer? 1 QUELQUES CONSTATS D après l Institut Français de Veille Sanitaire, un homme

Plus en détail

DEFINITION. 3.3 La Force. 3.3 La Force

DEFINITION. 3.3 La Force. 3.3 La Force DEFINITION Pour Fox et Mathews (1981): «la force est la capacité qu a un groupe de muscles de forcer au maximum contre une résistance.» Ces deux auteurs préciseront plus tard : «la force musculaire se

Plus en détail

THEMATIQUE. «L accompagnement d un jeune Déficient Auditif présentant des Troubles Envahissants du Développement»

THEMATIQUE. «L accompagnement d un jeune Déficient Auditif présentant des Troubles Envahissants du Développement» THEMATIQUE «L accompagnement d un jeune Déficient Auditif présentant des Troubles Envahissants du Développement» Présenté par Mme Julie NORESKAL Chef de service éducatif. SSOCIATION ARTINIQUAISE POUR L

Plus en détail

CLUB DE GYMNASTIQUE SIX-FOURNAIS

CLUB DE GYMNASTIQUE SIX-FOURNAIS CLUB DE GYMNASTIQUE SIX-FOURNAIS 11 Disciplines de la Gym Pour Tous à la Compétition : La Gymnastique Artistique compétition Le Trampoline compétition LA Gym Acrobatique compétition La Gymnastique Rythmique

Plus en détail

NOS FORMATIONS VEDETTES

NOS FORMATIONS VEDETTES NOS FORMATIONS VEDETTES 1. Communication interpersonnelle au bureau 2. Productivité et Efficacité Professionnelles 3. Planifier et concevoir une formation 4. Lean SixSigma 5. Communication orale et rédaction

Plus en détail

Club de gymnastique volontaire pour adultes Club d expression corporelle pour enfants Club de danses du monde pour adultes, Adolescents et enfants

Club de gymnastique volontaire pour adultes Club d expression corporelle pour enfants Club de danses du monde pour adultes, Adolescents et enfants Club de gymnastique volontaire pour adultes Club d expression corporelle pour enfants Club de danses du monde pour adultes, Adolescents et enfants ABDOS FESSIERS AERO GYM AQUAGYM BODY BALANCE BOLLYWOOD

Plus en détail

I.PROTECTION ET PROMOTION DES PERSONNES HANDICAPEES

I.PROTECTION ET PROMOTION DES PERSONNES HANDICAPEES I.PROTECTION ET PROMOTION DES PERSONNES HANDICAPEES I.1 Cadre juridique : Loi n 02_09 du 8 mai 2002, relative à la protection et à la promotion des personnes handicapées. Principes et objectifs : - Dépister

Plus en détail

LA GESTION DE L INQUIÉTUDE

LA GESTION DE L INQUIÉTUDE LA GESTION DE L INQUIÉTUDE RESSENTIE FACE À UNE ÉVALUATION Révision : 2008-09, NN GESTION DE L INQUIÉTUDE RESSENTIE FACE À UNE ÉVALUATION 1. EXPLICATION DE CETTE INQUIÉTUDE C est décidé, l officiel en

Plus en détail

Développer mon Réseau avec Frédéric M

Développer mon Réseau avec Frédéric M Réseau Frédéric M France Développer mon Réseau avec Frédéric M Missions et Qualités d un Distributeur qui veut réussir dans le Marketing de Réseaux Ce que je dois Savoir Ce que je dois Etre Ce que je dois

Plus en détail

L EVOLUTION DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT DE 6 A 16 ANS

L EVOLUTION DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT DE 6 A 16 ANS Rencontres Nationales FFHB La formation initiale du joueur de handball Enjeux pour demain Paris, CNOSF, juin 01 L EVOLUTION DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT DE 6 A 16 ANS Nicolas MASCRET Maître de conférences,

Plus en détail

CONFÉRENCE DU 30/06/15

CONFÉRENCE DU 30/06/15 CONFÉRENCE DU 3/6/ Contact Presse ASSUREURS PRÉVENTION Benoît DANTON 1 42 47 93 8 6 48 24 77 81 b.danton@ffsa.fr DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - «4 ÈME BAROMÈTRE SUR LE NIVEAU D ACTIVITÉ PHYSIQUE

Plus en détail

Fanny ROCHE Elsa MASSABIE

Fanny ROCHE Elsa MASSABIE LE VECU AFFECTIF DE L ADOLESCENT DYS Fanny ROCHE Elsa MASSABIE PLURADYS Beaune 5 OCTOBRE 2013 Une petite histoire pour commencer celle de Léa «Je n ai jamais eu d image» Les grandes étapes du développement

Plus en détail

Les enfants IMC CP et l école

Les enfants IMC CP et l école Les enfants IMC CP et l école Le point de vue des professionnels: Institut d Education Motrice de l Association des Paralysés de France Les Enseignants Spécialisés de l Éducation Nationale Service d Education

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE DE LA SECTION SPORTIVE BASKET DU COLLEGE EVARISTE GALOIS (Paris 13)

PROJET PEDAGOGIQUE DE LA SECTION SPORTIVE BASKET DU COLLEGE EVARISTE GALOIS (Paris 13) PROJET PEDAGOGIQUE DE LA SECTION SPORTIVE BASKET DU COLLEGE EVARISTE GALOIS (Paris 13) FINALITES, OBJECTIFS ET VALEURS Les finalités, objectifs et valeurs du projet pédagogique de la section sportive s

Plus en détail

REFERENTIEL DES ACTIVITES ET DES COMPETENCES ANIMATEUR DE JEUNES SAPEURS-POMPIERS

REFERENTIEL DES ACTIVITES ET DES COMPETENCES ANIMATEUR DE JEUNES SAPEURS-POMPIERS REFERENTIEL DES ACTIVITES ET DES COMPETENCES ANIMATEUR DE JEUNES SAPEURS-POMPIERS 1 PREAMBULE Le présent référentiel relatif à la formation d animateur de jeunes sapeurs-pompiers (JSP) a été élaboré conjointement

Plus en détail

Ministère de la Communauté française COMPETENCES TERMINALES ET SAVOIRS REQUIS EDUCATION PHYSIQUE HUMANITES GENERALES ET TECHNOLOGIQUES

Ministère de la Communauté française COMPETENCES TERMINALES ET SAVOIRS REQUIS EDUCATION PHYSIQUE HUMANITES GENERALES ET TECHNOLOGIQUES Ministère de la Communauté française COMPETENCES TERMINALES ET SAVOIRS REQUIS en EDUCATION PHYSIQUE HUMANITES GENERALES ET TECHNOLOGIQUES HUMANITES PROFESSIONNELLES ET TECHNIQUES 2000 PREAMBULE Les compétences

Plus en détail

Que savez-vous de la ménopause?

Que savez-vous de la ménopause? Que savez-vous de la ménopause? La ménopause est synonyme de bouleversements dans la vie affective et physique de la femme. Quels en sont les symptômes et les conséquences? Faut-il suivre des traitements

Plus en détail

Offrez-vous confort, bien-être et performance. Les semelles sportives. Partenaire Distributeur Autorisé. Course à pied. Golf. Patin.

Offrez-vous confort, bien-être et performance. Les semelles sportives. Partenaire Distributeur Autorisé. Course à pied. Golf. Patin. Distributeurs sont disponibles uniquement Les semelles sportives chez des spécialistes du sport et des professionnels de la santé : des partenaires, dont les champs de connaissances et de compétences sauront

Plus en détail

Pôle Conseil & Formation. Modules de formation

Pôle Conseil & Formation. Modules de formation Pôle Conseil & Formation Modules de formation Tout collaborateur Comité de Direction Personnel RH Référent Handicap Personnes en charge de la santé au travail * Encadrement de proximité Encadrement supérieur

Plus en détail

Accompagnement et soins des personnes âgées en institution

Accompagnement et soins des personnes âgées en institution Accompagnement et soins des personnes âgées en institution L 'allongement de la vie génère de nouvelles pathologies, demandes et besoins en matière de gérontologie. Les professionnels confrontés à cette

Plus en détail

LA FORMATION. Moteur d une démarche de prévention. a DEKRA company

LA FORMATION. Moteur d une démarche de prévention. a DEKRA company LA FORMATION Moteur d une démarche de prévention a DEKRA company LE CONTEXTE De nos jours, les actions de formation sont nombreuses et diverses. Les thématiques peuvent varier de sujets réglementaires

Plus en détail

10 UN ENFANT À DÉCOUVRIR

10 UN ENFANT À DÉCOUVRIR TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...13 CHAPITRE 1: MON ENFANT EST DIFFÉRENT DES AUTRES...19 Devenir parents...21 Devenir les parents d un enfant avec une déficience... 23 Réactions à cette situation...24

Plus en détail

La Musculation, à quoi ça sert?

La Musculation, à quoi ça sert? La Musculation, à quoi ça sert? Pour l entretien physique et le bien-être La musculation «pour se sentir bien», pour être en forme, en bonne santé, diminuer la perception des douleurs Pour être plus efficace

Plus en détail

L Athlétisme au service du Sport Santé

L Athlétisme au service du Sport Santé L Athlétisme au service du Sport Santé Cop Copyright 2014, ASN67, tous droits réservés L ATHLETISME DE LOISIR Etat des lieux Depuis quelques années maintenant le «sport de LOISIR» se développe, ce qui

Plus en détail

Les troubles spécifiques du développement de la parole et du langage. ASH/Document Béatrice DDEC Gard

Les troubles spécifiques du développement de la parole et du langage. ASH/Document Béatrice DDEC Gard Les troubles spécifiques du développement de la parole et du langage ASH/Document Béatrice DDEC Gard 1 Quelques précisions 3 à 5 % des enfants en âge scolaire souffrent de troubles du langage de type expressif

Plus en détail

AIDE MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE

AIDE MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE NOTICE DESCRIPTIVE DE AIDE MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE RENTREE DE NOVEMBRE 2015 1. Le métier d Aide- Médico-Psychologique L aide médico-psychologique (A.M.P.) exerce une fonction d accompagnement et d aide dans

Plus en détail

Coordonnées postale, téléphonique et courriel

Coordonnées postale, téléphonique et courriel Coordonnées postale, téléphonique et courriel Allée des tabacs 47200 MARMANDE Téléphone : 05.53.79.12.87 - Télécopie : 05.53.79.00.17. Courriel : contact@adesformations.fr Site : www.adesformations.fr

Plus en détail

Comment utiliser les techniques d accroche?

Comment utiliser les techniques d accroche? Comment utiliser les techniques d accroche? A l issue de la lecture de ce support, vous serez capable de : Prendre en compte les objectifs et les composantes de la prise de contact, Mettre en place les

Plus en détail

LES METHODES EN MUSCULATION.

LES METHODES EN MUSCULATION. LES METHODES EN MUSCULATION. la méthodes concentriques la méthodes isométriques Les méthodes combinées Pour une musculation complète et performante : * Alterner les régimes de contractions musculaires.

Plus en détail

Questionnaire adressé aux aidants de personnes mentalement handicapées vivant à domicile

Questionnaire adressé aux aidants de personnes mentalement handicapées vivant à domicile Questionnaire adressé aux aidants de personnes mentalement handicapées vivant à domicile Besoins des aidants 1. Actuellement, êtes vous au bénéfice d une aide à domicile dans la prise en charge de la personne

Plus en détail

SOFMER Toulouse 18-20 octobre 2012. Les bienfaits de la marche sur la santé. Jehan Lecocq

SOFMER Toulouse 18-20 octobre 2012. Les bienfaits de la marche sur la santé. Jehan Lecocq SOFMER Toulouse 18-20 octobre 2012 Les bienfaits de la marche sur la santé. Jehan Lecocq SANTÉ "La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une

Plus en détail