Normalisation Européenne au service des TPE/PME

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Normalisation Européenne au service des TPE/PME"

Transcription

1 Normalisation Européenne au service des TPE/PME Marquage CE des menuiseries fabriquées en petite série et action en faveur des TPE-PME dans le cadre du CEN/TC33 1 Confédération de l Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment

2 Les entreprises du bâtiment En France, entreprises du bâtiment dont 98% ont moins de 20 salariés (60% des salariés du bâtiment) et réalisent 75 Md de CA. En Europe, 92% des entreprises de la construction ont moins de 20 salariés et réalisent 35% du CA entreprises artisanales de travaux de menuiserie bois et PVC et entreprises artisanales de menuiserie métallique. 2

3 Le contexte des travaux du CEN/TC33 La Directive Produits de Construction La Directive Européenne 89/106/CEE, dite Directive Produits de Construction (DPC), prévoit le marquage CE réglementaire des produits de construction visés pour leur mise sur le marché en France comme dans l'espace Economique Européen. Ce marquage atteste que les produits satisfont aux dispositions de la réglementation européenne. Le mandat M/101 de la Commission Européenne La Commission Européenne donne mandat au CEN pour l élaboration de normes harmonisées pour le respect des exigences de la Directive Produits de Construction. Le mandat indique le niveau d attestation 3 (essai de type initial par organisme notifié et contrôle de production en usine par le fabricant) pour les fenêtres sans caractéristiques de résistance au feu et/ou dégagement de fumée. Le CEN/TC 33 démarre ses travaux en

4 Des coûts trop importants pour les entreprises artisanales Analyse sur 4 gammes de fenêtres Dossier Technique 3 à 5 K Fabrication des échantillons 2 à 5 k Pré-tests 2 k Organisme notifié 15 à 32 k Transports 1 k CPU 2 à 5k TOTAL 25 à 50 k 4

5 Le document guide M (1) Les documents guide de la Commission Européenne garantissent une interprétation commune de la mise en œuvre de la directive entre la commission et les Etats Membres et entre les Etats Membres euxmêmes. Publié en 2005, le document guide M traite de l évaluation de la conformité au regard de la Directive et plus particulièrement de l essai de type initial et du contrôle de la production 5

6 Le document guide M (2) Introduction de la solution de cascading Principe: 1. Confier l investissement de la définition technique d une gamme de fenêtres et le financement des essais en laboratoire à des Partenaires Industriels 2. Mettre en place un système de transmission des données techniques pour que les fenêtres fabriquées par l artisan soient similaires à celles qui ont été testées en laboratoire. 6

7 Le document guide M (3) Introduction de la solution du sharing Un fabricant peut utiliser les résultats d ITT obtenus par quelqu un d autre pour justifier sa propre déclaration de conformité relativement à un produit fabriqué selon la même conception et avec les mêmes matières premières, composants et méthodes de fabrication 7

8 L EN Cette norme concerne les fenêtres et blocs portes extérieurs pour piétons sans caractéristiques de résistance au feu et/ou dégagement de fumée EBC/CAPEB interviennent en 2006 pour demander l intégration des dispositions du document guide M dans la norme, notamment le cascading L amendement est publié en 2010! 8

9 La mise en œuvre de la norme Le label face, une démarche qualité pour l artisan Répondre aux obligations et recommandations techniques de la construction 9

10 Label face, mise en œuvre du cascading Caractérisation thermique : calculs réalisés par un organisme tiers notifié Validation de la conformité aux normes françaises de conception sur dossier de plans Validation par essais des niveaux de performance acoustique et AEV, sur un prototype fourni par le Concepteur, lors de la demande initiale, conforme aux normes de conception Les artisans fabriquent en respectant le cahier des charges du produit et le CPU type associé et revendiquent les performances obtenues par le Concepteur 10

11 Dispositif sous CASCADING 11

12 12

13 13

14 Le Règlement 305/2011 Produits de Construction (1) La déclaration de performance est obligatoire (ce n est plus le seul marquage CE) Article 5 : Pas d obligation de déclaration de performance lorsque le produit est fabriqué sur mesure et mis en œuvre par la même entreprise Pas d obligation de déclaration de performance lorsque le produit est fabriqué pour un monument classé 14

15 Le Règlement 305/2011 Produits de Construction (1) Article 36 : Introduction des solutions de sharing et de cascading Article 37 : Dispositions propres aux micro-entreprises 15

16 Le label face 16

17 merci 17

Le marquage CE est avant tout un principe de protection du consommateur

Le marquage CE est avant tout un principe de protection du consommateur Le marquage CE est avant tout un principe de protection du consommateur il ne faut pas le confondre avec les différentes obligations : les justificatifs pour crédits d impôts et pour les marchés publics

Plus en détail

aux portes, fenêtres et fermetures

aux portes, fenêtres et fermetures Projet financé par l UE Le marquage CE appliqué aux portes, fenêtres et fermetures Marc GOESSEL Adjoint au Chef de Division CSTB BAIES et VITRAGES Pour un accès libre au marché européen! Fenêtres et Portes

Plus en détail

Parquets : le point sur la normalisation

Parquets : le point sur la normalisation La grande majorité des secteurs de la filière bois restent très actifs en matière de normalisation, en France ou plus généralement en Europe. Ces travaux, suivis ou gérés par le BNBA, évoluent plus ou

Plus en détail

Qu est-ce que le marquage CE?... P4. Directive «produits de construction» (DPC)... P5. Principe de l évaluation de la conformité...

Qu est-ce que le marquage CE?... P4. Directive «produits de construction» (DPC)... P5. Principe de l évaluation de la conformité... GUIDE DU MARQUAGE GUIDE DU MARQUAGE Sommaire Principe Qu est-ce que le marquage CE?... P4 Directive «produits de construction» (DPC)... P5 Principe de l évaluation de la conformité... P6 Principe et application

Plus en détail

Le marquage CE. Christine Marcaillou. Service d études sur les transports, les routes et leurs aménagements. www.setra.developpement-durable.gouv.

Le marquage CE. Christine Marcaillou. Service d études sur les transports, les routes et leurs aménagements. www.setra.developpement-durable.gouv. Le marquage CE Christine Marcaillou Service d études sur les transports, les routes et leurs aménagements www.setra.developpement-durable.gouv.fr Le Marquage CE Le marquage CE est une obligation réglementaire

Plus en détail

Evaluation de la conformité à la norme he N 12150-2 du «Verre de silicate sodo-calcique de sécurité trempé thermiquement» (Août 2005)

Evaluation de la conformité à la norme he N 12150-2 du «Verre de silicate sodo-calcique de sécurité trempé thermiquement» (Août 2005) D i r e c t i v e r e l a t i v e a u x p r o d u i t s d e l a c o n s t r u c t i o n Evaluation de la conformité à la norme he N 12150-2 du «Verre de silicate sodo-calcique de sécurité trempé thermiquement»

Plus en détail

EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITE : FAÇADES - RIDEAUX

EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITE : FAÇADES - RIDEAUX 1/7 EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITE : FAÇADES - RIDEAUX Date d application : 01 juillet 2015 2/7 SOMMAIRE PAGES

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS Indice de Révision Date de mise en application B 30/06/2013 ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS 4, avenue du Recteur-Poincarré, 75782 Paris Cedex 16 Tel. 33.(0)1.64.68.84.97 Fax. 33.(0)1.64.68.83.45

Plus en détail

Spécifications techniques unifiées. STS 04 Bois et panneaux à base de bois STS 04.4 Panneaux dérivés du bois

Spécifications techniques unifiées. STS 04 Bois et panneaux à base de bois STS 04.4 Panneaux dérivés du bois Spécifications techniques unifiées STS 04 Bois et panneaux à base de bois STS 04.4 Panneaux dérivés du bois Edition 2009 Ces spécifications remplacent et annulent les STS 04.4, 04.5 et 04.6 édition 1990

Plus en détail

Actualités Réglementaires

Actualités Réglementaires Actualités Réglementaires Frédéric STAAT Directeur du Pôle Industries Bois Construction FCBA - Bordeaux FCBA Institut technologique Forêt Cellulose Bois construction Ameublement Courrier de Mme C. DUFLOT

Plus en détail

DR Technal CITAL LA FENÊTRE BASIQUE

DR Technal CITAL LA FENÊTRE BASIQUE DR Technal CITAL LA FENÊTRE BASIQUE DR Technal CITAL, une ligne à l esthétique simple et épurée Les performances techniques sont conformes aux normes européennes les plus récentes, et cette ligne de fenêtres

Plus en détail

EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ : MENUISERIES EXTÉRIEURES

EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ : MENUISERIES EXTÉRIEURES 1/18 EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ : MENUISERIES EXTÉRIEURES Date d application : 01 juillet 2015 2/18 SOMMAIRE

Plus en détail

Marquage CE / Productions non en série / Projet de norme «portes et fenêtres» Position de EBC sur le projet révisé de «Guidance Paper M» (déc.

Marquage CE / Productions non en série / Projet de norme «portes et fenêtres» Position de EBC sur le projet révisé de «Guidance Paper M» (déc. 11 mars 2005 Marquage CE / Productions non en série / Projet de norme «portes et fenêtres» Position de EBC sur le projet révisé de «Guidance Paper M» (déc. 2004) Introduction Tous les produits de construction

Plus en détail

Contact : contact@polefenetre.fr

Contact : contact@polefenetre.fr Le Marquage des Fenêtres et Portes Extérieures La Directive «Produits de Construction» (DPC) vise à harmoniser les réglementations nationales relatives aux produits de construction (produits fabriqués

Plus en détail

Pour la qualité des maçonneries en béton

Pour la qualité des maçonneries en béton Pour la qualité des maçonneries en béton www.cerib.com www.marque-nf.com www.fib.org www.capeb.fr www.umgo.ffbatiment.fr www.uncmi.org Ce document, destiné aux prescripteurs et aux entrepreneurs, a été

Plus en détail

Panneaux composites légers autoportants N 016

Panneaux composites légers autoportants N 016 N 016 Panneaux composites légers autoportants Décembre 2006 - Cahier 3572 European Organisation for Technical Approvals Europäische Organisation für Technische Zulassungen Organisation Européenne pour

Plus en détail

A apposer sur tout produit mis sur le marché européen. A la fois un symbole, une déclaration et une attestation de conformité à une Directive

A apposer sur tout produit mis sur le marché européen. A la fois un symbole, une déclaration et une attestation de conformité à une Directive Le marquage proprement dit A apposer sur tout produit mis sur le marché européen A la fois un symbole, une déclaration et une attestation de conformité à une Directive N est pas une marque de qualité Obligatoire!

Plus en détail

Sur le même principe, les cloisons mobiles offrent également une grande souplesse pour moduler le cloisonnement des espaces.

Sur le même principe, les cloisons mobiles offrent également une grande souplesse pour moduler le cloisonnement des espaces. Communiqué de presse janvier 2011 Cloisons amovibles & démontables, cloisons mobiles : La démarche Qualité volontaire des membres du SNFA Grâce à leur grande souplesse d utilisation, les cloisons amovibles,

Plus en détail

Centexbel. Règlement général de certification. Produits de construction

Centexbel. Règlement général de certification. Produits de construction Centexbel Centre scientifique et technique de l industrie textile belge Règlement général de certification Produits de construction ouwproducten_fr.doc saved: 14/07/11 blz. 1 / 9 Contenu 1 Introduction

Plus en détail

Protocole de préparation des éprouvettes d essai de portes et de fenêtres

Protocole de préparation des éprouvettes d essai de portes et de fenêtres Étiquetage des produits de construction ou de revêtement de mur ou de sol et des peintures et vernis sur leurs émissions de polluants volatils selon le décret n 2011-321 du 23 mars 201 1 et l arrêté du

Plus en détail

Les formations à la conception de bâtiments bois à haute performance énergétique

Les formations à la conception de bâtiments bois à haute performance énergétique Les formations à la conception de bâtiments bois à haute performance énergétique Soirée technique du 18 Juin 2012 Servane NYS - Chargée d affaires formation Institut technologique FCBA : Forêt, Cellulose,

Plus en détail

La maquette numérique et normalisation. Confédération de l Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment

La maquette numérique et normalisation. Confédération de l Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment La maquette numérique et normalisation Confédération de l Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment Qu est ce que la maquette numérique et le BIM? Définition Objectif Apport, comment ça marche La

Plus en détail

LES OUVRANTS. A rupture de pont thermique. Fenêtre. Coulissant. Porte ALUMINIUM INSTALLUX

LES OUVRANTS. A rupture de pont thermique. Fenêtre. Coulissant. Porte ALUMINIUM INSTALLUX 29/09/06 16:08 Page 1 LES OUVRANTS A rupture de pont thermique 12p Fenêtre Coulissant Porte LES OUVRANTS A rupture de pont thermique Le Concept Gammiste depuis plus de 30 ans, Installux vous propose une

Plus en détail

Calendrier d application

Calendrier d application Calendrier d application Publication de l amendement A1 de la norme NF EN 12566-1 Marquage obligatoire pour la première mise sur le marché (fabricants) Marquage obligatoire pour la deuxième mise sur le

Plus en détail

EN 12794:2005+A1:2007

EN 12794:2005+A1:2007 EN 12794:2005+A1:2007 null/null ILNAS-EN 12794:2005+A1:2007 Avant-propos national Toute personne intéressée, membre d'une organisation basée au Luxembourg, peut participer gratuitement à l'élaboration

Plus en détail

Apports d une démarche COFRAC en complément d une certification

Apports d une démarche COFRAC en complément d une certification Apports d une démarche COFRAC en complément d une certification Quelques rappels Pourquoi une démarche de certification ISO 9001? Pourquoi une démarche d accréditation COFRAC? Les apports d une démarche

Plus en détail

En France, 7 maçonneries sur 10 sont réalisées avec des blocs béton.

En France, 7 maçonneries sur 10 sont réalisées avec des blocs béton. LES BLOCS EN BETON Les blocs, généralement de forme parallélépipédique, ont un poids et des dimensions qui permettent de réaliser des parois de géométrie simple ou complexe et qui les rendent manuportables

Plus en détail

Agrément Technique Européen ETA 13/0526

Agrément Technique Européen ETA 13/0526 Agrément Technique Européen ETA 13/0526 Nom commercial Titulaire Site Internet Type générique et utilisation prévue du produit de construction DOLCEA i3 PCIM S.A. Rue du Péquet 54 5590 Achêne (Ciney) Belgique

Plus en détail

VOTRE FENÊTRE PVC DESIGN CRÉATIVE EXCLUSIVE

VOTRE FENÊTRE PVC DESIGN CRÉATIVE EXCLUSIVE VOTRE FENÊTRE PVC DESIGN CRÉATIVE EXCLUSIVE DESIGN CRÉATIVE EXCLUSIVE DESIGN ET PERFORMANCE À LA CARTE POUR DES MENUISERIES PVC PERSONNALISÉES Parfaite pour les travaux de construction neuve ou de rénovation,

Plus en détail

Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change Impact du règlement produits de construction CPR

Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change Impact du règlement produits de construction CPR 9 & 10 novembre 2012 Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change Impact du règlement produits de construction CPR Catherine Grimonpont SPF Economie Contenu De la directive (CPD) au règlement (CPR) Le

Plus en détail

Appel à projets transnational sur la Nanomédecine ANNEXES

Appel à projets transnational sur la Nanomédecine ANNEXES ANNEXES 1. CRITERES D ELIGIBILITE POUR LES PARTENAIRES FRANÇAIS Le coordinateur du projet ne doit pas être membre du comité d évaluation du programme. Le projet doit être complet et déposé avant la date

Plus en détail

Démarche qualité pour la fabrication de fenêtres aluminium réalisées en France, devenant éligibles aux aides de l état

Démarche qualité pour la fabrication de fenêtres aluminium réalisées en France, devenant éligibles aux aides de l état Démarche qualité pour la fabrication de fenêtres aluminium réalisées en France, devenant éligibles aux aides de l état Le label fenêtrealu est le seul label permettant d être reconnu comme : Un fabricant

Plus en détail

FICHE EXPLICATIVE Fenêtres

FICHE EXPLICATIVE Fenêtres Certificats d économies d énergie Fiche explicative n FE 06 FICHE EXPLICATIVE Fenêtres Fiches d opérations standardisées concernées : N BAR-EN-04, BAT-EN-04, BAT-EN-04-GT Ce document a pour objet de donner

Plus en détail

Règles d application aux mortiers de montage des éléments de maçonnerie (mortiers industriels à performances indiquées)

Règles d application aux mortiers de montage des éléments de maçonnerie (mortiers industriels à performances indiquées) n d identification du document : CE 2+/RA 05 B.P. 30059 F28231 ÉPERNON CEDEX Tél : +33 (0) 2 37 18 48 00 Fax : +33 (0) 2 37 32 63 46 e-mail : qualite@cerib.com Organisme notifié n 1164 n d édition : 1

Plus en détail

PARTIE 4 PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION

PARTIE 4 PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF SECURITE FEU TUBES ET RACCORDS PVC PARTIE 4 PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION SOMMAIRE 4.1. Processus de surveillance des produits

Plus en détail

j~êèì~öé=`b=çéë=ö çíéñíáäéë=éí=éêççìáíë= ~éé~êéåí ë=

j~êèì~öé=`b=çéë=ö çíéñíáäéë=éí=éêççìáíë= ~éé~êéåí ë= ^ìíéìê=w=p íê~= = ã~êë=ommt= = j~êèì~öé=`b=çéë=ö çíéñíáäéë=éí=éêççìáíë= ~éé~êéåí ë= Chaussées Dépendances NNS= En application de la directive européenne n 89/106/CEE "Produits de construction" [1] les

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT D UN Volet compact à lames orientables

DÉVELOPPEMENT D UN Volet compact à lames orientables DÉVELOPPEMENT D UN Volet compact à lames orientables NOTRE OFFRE Utiliser nos TECHNOLOGIES et notre CAPACITÉ À INNOVER pour vous aider à répondre à vos problématiques techniques AVANT PROJET DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

D ENREGISTREMENT DES MEDICAMENTS EN RIM

D ENREGISTREMENT DES MEDICAMENTS EN RIM PROCEDURE D ENREGISTREMENT DES MEDICAMENTS EN RIM CENTRE D'INFORMATION PHARMACOTHERAPEUTIQUE NOUAKCHOTT SEPTEMBRE 2014 DR. BRAHIM ABAD DPL PLAN INTRODUCTION LES NOUVELLES DISPOSITIONS DE LA LOI 2210/2010

Plus en détail

PARTIE 3 OBTENTION DE LA CERTIFICATION

PARTIE 3 OBTENTION DE LA CERTIFICATION REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF ALUMINIUM MENAGER PARTIE 3 OBTENTION DE LA CERTIFICATION SOMMAIRE 3.1. Constitution du dossier de demande 3.2. Processus d'évaluation initiale Rev. 1 Mars 2015 PROCESSUS

Plus en détail

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions énergie Kezako che cosa è? C est quoi donc? Qué es? Was ist das??? Hablas ENERGIE? Do you speak ENERGIE?? Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions ? Management de l énergie L ISO 50001? SOMMAIRE

Plus en détail

Panneaux Isolants Bardages & Couvertures. Polycarb Rooflight. Fiche Technique

Panneaux Isolants Bardages & Couvertures. Polycarb Rooflight. Fiche Technique Panneaux Isolants Bardages & Couvertures Fiche Technique Données Description Un panneau de couverture en polycarbonate en largeur de 1000 mm. Application Le panneau est posé avec le panneau de couverture

Plus en détail

La Certification d entreprises en Soudage EN ISO 3834, EN 1090, EN 15085

La Certification d entreprises en Soudage EN ISO 3834, EN 1090, EN 15085 La Certification d entreprises en Soudage EN ISO 3834, EN 1090, EN 15085 CLIQUEZ POUR AJOUTER LE TITRE DE LA PAGE 1 INTRODUCTION La norme EN ISO 3834 spécifié les exigences de qualité appropriées aux procédés

Plus en détail

ACV et FDES Usage dans la certification et la réglementation

ACV et FDES Usage dans la certification et la réglementation > Jacques CHEVALIER CSTB Division Environnement ACV et FDES Usage dans la certification et la réglementation 4 Juin 2009 Journée technique Pierre et Environnement PAGE 1 Plan 1. Le contexte politique et

Plus en détail

Introduction. Les caractéristiques de performances énergétiques des fenêtres, et leurs fermetures et protections solaires associées

Introduction. Les caractéristiques de performances énergétiques des fenêtres, et leurs fermetures et protections solaires associées Introduction Les caractéristiques de performances énergétiques des fenêtres et leurs fermetures et protections solaires associées Les fenêtres ont un statut bien particulier du fait de leurs impacts multiples

Plus en détail

A la Fin de cette activité, je saurai -Identifier les relations principales entre matériaux, formes et procédés de réalisation.

A la Fin de cette activité, je saurai -Identifier les relations principales entre matériaux, formes et procédés de réalisation. Questionnaire A Les critères de choix d un matériau La mise en forme des matériaux Sélectionner un matériau Questionnaire B Choix d un matériau à partir de ses propriétés L origine et la disponibilité

Plus en détail

NF - Portes Résistant au Feu Présentation ASF : Association Socotec Forster Marque «NF Portes Résistant au Feu» 23.02.12 ASF / Janvier 2012

NF - Portes Résistant au Feu Présentation ASF : Association Socotec Forster Marque «NF Portes Résistant au Feu» 23.02.12 ASF / Janvier 2012 Présentation ASF : Association Socotec Forster Marque «NF Portes Résistant au Feu» 23.02.12 ASF / Janvier 2012 1 Sommaire de la présentation 1 Essai en laboratoire Points principaux 2 Quincaillerie Notions

Plus en détail

VILLE DE LORMONT. Personne publique : VILLE DE LORMONT Service des Marchés Publics rue André Dupin BP n 1-33305 LORMONT Cedex

VILLE DE LORMONT. Personne publique : VILLE DE LORMONT Service des Marchés Publics rue André Dupin BP n 1-33305 LORMONT Cedex VILLE DE LORMONT Personne publique : VILLE DE LORMONT Service des Marchés Publics rue André Dupin BP n 1-33305 LORMONT Cedex MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES REFECTION

Plus en détail

FENETRES ET PORTES-FENETRES PVC A LA FRANCAISE, OSCILLO-BATTANTES ET A SOUFFLET A70 A70+

FENETRES ET PORTES-FENETRES PVC A LA FRANCAISE, OSCILLO-BATTANTES ET A SOUFFLET A70 A70+ FENETRES ET PORTES-FENETRES PVC A LA FRANCAISE, OSCILLO-BATTANTES ET A SOUFFLET A70 A70+ Le CSTB atteste que les produits, mentionnés en annexe, sont conformes à des caractéristiques décrites dans le référentiel

Plus en détail

D ENREGISTREMENT DES MEDICAMENTS AU MAROC

D ENREGISTREMENT DES MEDICAMENTS AU MAROC MODALITES D ENREGISTREMENT DES MEDICAMENTS AU MAROC Séminaire sur la biodisponibilité et la bioéquivalence Direction du Médicament et de la Pharmacie INAS Rabat 9 et 10 décembre 2009 Dr. Abdelhakim Zalim

Plus en détail

être bien chez soi un impératif de qualité un désir d esthétisme LAFARGE, LA QUALITÉ À TOUTES LES ÉTAPES Vous êtes exigeants? Vous avez raison.

être bien chez soi un impératif de qualité un désir d esthétisme LAFARGE, LA QUALITÉ À TOUTES LES ÉTAPES Vous êtes exigeants? Vous avez raison. QUELQUES CENTIMÈTRES QUI COMPTENT Vous êtes exigeants? Vous avez raison. être bien chez soi Les sols deviennent de plus en plus complexes. Au fil du temps, les exigences se renforcent : mécaniques, esthétiques,

Plus en détail

LA REGLEMETNATION. Depuis le 1 er juillet 2010 le CSTB demande que les coffres linteaux soient fournis avec :

LA REGLEMETNATION. Depuis le 1 er juillet 2010 le CSTB demande que les coffres linteaux soient fournis avec : LA REGLEMETNATION Depuis le 1 er juillet 2010 le CSTB demande que les coffres linteaux soient fournis avec : Une perméabilité à l air sur la liaison coffres/menuiserie (traverse et tapées) Pour les largeurs

Plus en détail

Commune des Houches. Subvention des travaux de rénovation liés aux améliorations des performances énergétiques des habitations CAHIER DES CHARGES

Commune des Houches. Subvention des travaux de rénovation liés aux améliorations des performances énergétiques des habitations CAHIER DES CHARGES P age 1 Commune des Houches Subvention des de rénovation liés aux améliorations des performances énergétiques des habitations CAHIER DES CHARGES Septembre 2012 P a g e 2 Le contexte général Dans le cadre

Plus en détail

Concept énergétique communal. Exemple fictif d une commune de moins de 500 habitants

Concept énergétique communal. Exemple fictif d une commune de moins de 500 habitants Concept énergétique communal Exemple fictif d une commune de moins de 500 habitants Service de l environnement et de l énergie (SEVEN) Division énergie www.vd.ch/energie T 41 21 316 95 50 F 41 21 316 95

Plus en détail

La baie dans la RT2012

La baie dans la RT2012 UNION DES METIERS DU BOIS La baie dans la RT2012 Qu est-ce qu une paroi vitrée? Au sens de la RT2012, une paroi vitrée est tout «ensemble menuisé constitué de l assemblage d un vitrage, d un cadre et éventuellement

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais

Laboratoire national de métrologie et d essais Laboratoire national de métrologie et d essais 1 Dispositifs médicauxm AUDIT / INSPECTION des FABRICANTS Bernard LAMBERT Délégué du LNE/G-MED 2 Autorités Compétentes - intègrent les directives dans leur

Plus en détail

Avis de résistance au feu pour un Avis Technique AVIS N CO

Avis de résistance au feu pour un Avis Technique AVIS N CO Avis de résistance au feu pour un Avis Technique AVIS N CO AVIS DE CHANTIER N CO. 2/39 Avis de Résistance au Feu pour un Avis Technique AVIS n CO4-1218 Entreprise KNAUF Avis de Résistance au feu : Procédé

Plus en détail

Normalisation européenne et marquage CE

Normalisation européenne et marquage CE Normalisation européenne et marquage CE European standardization and CE marking François CAQUEL 1, Ministère de l'équipement CETE de l'est LRPC Nancy, 71 rue de la Grande Haie 54510 TOMBLAINE Téléphone

Plus en détail

L'Autorité de sûreté nucléaire,

L'Autorité de sûreté nucléaire, REPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 2013-DC-0331 de l'autorité de sûreté nucléaire du 31 janvier 2013 autorisant la Société d Enrichissement du Tricastin à mettre en service l'unité nord de l'installation

Plus en détail

DÉCLARATION DES PERFORMANCES

DÉCLARATION DES PERFORMANCES DÉCLARATION DES PERFORMANCES 1. Code d identification unique du produit type voir tableau 8 code d'identification 2. Numéro de type, de lot ou de série ou tout autre élément permettant l identification

Plus en détail

Référentiel de la marque «Démarche T»

Référentiel de la marque «Démarche T» V7 Référentiel de la marque «Démarche T» 1 Sommaire SOMMAIRE... 2 INTRODUCTION... 3 LES CRITERES DE LA DEMARCHE T... 4 1. La direction stratégique, premier pilier...4 2. L action des services de production,

Plus en détail

FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES

FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N d identification AFNOR Certification : NF 297 N de Révision : 08 DQ-CERT 15-353 (Annule et remplace le MQ-CERT 12-344) Date de validation : 15 juillet 2015 Date de mise en application : 15 juillet 2015

Plus en détail

RÈGLEMENTS QUALITÉ POUR LES PANNEAUX SANDWICHES E T LE S P R O F I LÉ S M É TA LLI Q U E S

RÈGLEMENTS QUALITÉ POUR LES PANNEAUX SANDWICHES E T LE S P R O F I LÉ S M É TA LLI Q U E S RÈGLEMENTS QUALITÉ POUR LES PANNEAU SANDWICHES E T LE S P R O F I LÉ S M É TA LLI Q U E S O CTO B R E 2014 EUROPEAN ASSOCIATION FOR PANELS AND PROFILES Sommaire Règlements Qualité pour les panneaux sandwiches

Plus en détail

Evaluation de la conformité en vue du marquage CE et tendances de Normalisation Européenne et internationale

Evaluation de la conformité en vue du marquage CE et tendances de Normalisation Européenne et internationale Evaluation de la conformité en vue du marquage CE et tendances de Normalisation Européenne et internationale 26 février 2009 Forum SIEL Marc LESCURE, LCIE 1 Sommaire des thèmes abordés Quelles sont les

Plus en détail

Caractérisation aéraulique et acoustique d entrées d air autoréglables - Série MG

Caractérisation aéraulique et acoustique d entrées d air autoréglables - Série MG Destinataire : A l attention de Monsieur Hervé PRIGENT ANJOS LA ROCHE BLANCHE 01230 TORCIEU FRANCE Villeurbanne, le 05 août 2010 Responsable de l Affaire : Anne TISSOT Fonction : Chargée d affaires Signature

Plus en détail

architecte de la lumière Fabricant de menuiseries PVC & ALUMINIUM

architecte de la lumière Fabricant de menuiseries PVC & ALUMINIUM architecte de la lumière Fabricant de menuiseries PVC & ALUMINIUM Valorisation de vos façades Nous vous offrons une large gamme de décors, pour vos portes, porte de garage, portail de clôture... Leurs

Plus en détail

SOMMAIRE CONSTRUCTIONS NEUVES

SOMMAIRE CONSTRUCTIONS NEUVES SOMMAIRE CONSTRUCTIONS NEUVES Parcours A Vous vous lancez dans un projet de construction neuve 1. Faire le point avec les conseillers habitats 2. Choisir son terrain Cette deuxième étape présente les critères

Plus en détail

L expertise chantier. www.leszelles.fr

L expertise chantier. www.leszelles.fr L expertise chantier www.leszelles.fr EDITO ------ «Un demi-siècle après sa création, Les Zelles se positionne comme un acteur incontournable du marché français de la menuiserie. Traditionnellement tournée

Plus en détail

S O M M A I R E. HABITAT DAUPHINOIS - Immeuble de 6 Logements Locatifs 26120 CHABEUIL. Préambule T.C.E. 1 - OBJET DU PRESENT DOCUMENT

S O M M A I R E. HABITAT DAUPHINOIS - Immeuble de 6 Logements Locatifs 26120 CHABEUIL. Préambule T.C.E. 1 - OBJET DU PRESENT DOCUMENT S O M M A I R E 1 - OBJET DU PRESENT DOCUMENT 2 - DOSSIER DʼEXECUTION 3 - ETAT DESCRIPTIF DES TRAVAUX 4 - DEFINITION GENERALE DE LA PRESTATION 5 - NOMENCLATURE DES LOTS 6 - PRESCRIPTIONS TECHNIQUES GENERALES

Plus en détail

Lorebat, une histoire de savoir-faire

Lorebat, une histoire de savoir-faire LE BOIS LE BOIS 4 6 8 10 11 Nos Gammes Gamme Tradition Gamme Prestige Gamme Grand Palais Vitrages Labels Qualité OMMAIRE Lorebat, une histoire de savoir-faire La sérénité du Bois pour des façades de caractère!

Plus en détail

DR Technal CITAL LE COULISSANT BASIQUE

DR Technal CITAL LE COULISSANT BASIQUE DR Technal CITAL LE COULISSANT BASIQUE DR Technal CITAL, une ligne à l esthétique simple et épurée vie optimal. Les performances techniques sont conformes aux normes européennes les plus récentes, et cette

Plus en détail

Démarches d une entreprise pour améliorer les performances

Démarches d une entreprise pour améliorer les performances Démarches d une entreprise pour améliorer les performances Samuel Probst responsable centrales d enrobage fondée en 1922 150 collaborateurs producteur et poseur d enrobés bitumineux 5 centrales d enrobage

Plus en détail

ACHETER POUR LA DISTRIBUTION DU GAZ ET DE L EAU POTABLE C EST ASSURER LA PÉRENNITÉ DE VOS RÉSEAUX

ACHETER POUR LA DISTRIBUTION DU GAZ ET DE L EAU POTABLE C EST ASSURER LA PÉRENNITÉ DE VOS RÉSEAUX ACHETER POUR LA DISTRIBUTION DU GAZ ET DE L EAU POTABLE C EST ASSURER LA PÉRENNITÉ DE VOS RÉSEAUX Pour choisir en connaissance de cause, sachez faire la différence! Autodéclaration de conformité Cette

Plus en détail

CONTOUR CONTOUR COULEUR

CONTOUR CONTOUR COULEUR FENETRES ET PORTES-FENETRES PVC A A FRANCAISE ET OSCIO-BATTANTES CONTOUR CONTOUR COUEUR e CSTB atteste que les produits, mentionnés en annexe, sont conformes à des caractéristiques décrites dans le référentiel

Plus en détail

Processus général d agrément des matériels et équipements électricité et gaz

Processus général d agrément des matériels et équipements électricité et gaz Tél. : 021 38 61 73 à 79 et 83 Fax : 021 38 62 11 et 12 Route de Ouled Fayet N 36 «colline des grands vents» El Achour Alger Processus général d agrément des matériels et équipements électricité et gaz

Plus en détail

Centexbel. Règlement de certification général. Equipements de Protection Individuelle (EPI)

Centexbel. Règlement de certification général. Equipements de Protection Individuelle (EPI) Centexbel Centre scientifique et technique de l industrie textile belge Règlement de certification général Equipements de Protection Individuelle (EPI) saved: 14/07/11 blz. 1 / 9 Contenu 1 Introduction

Plus en détail

RESIDENCE LES BRUYERES

RESIDENCE LES BRUYERES MAITRE D'OUVRAGE : SOLLAR (Groupe Logement français) 28 Rue Garibaldi BP 6064 69 412 LYON cedex Tel : 04 72 82 39 41 Fax : 04 78 93 83 13 Construction de 14 logements cœur de village RESIDENCE LES BRUYERES

Plus en détail

Recommandations relatives à la qualité acoustique des écrans

Recommandations relatives à la qualité acoustique des écrans Recommandations relatives à la qualité acoustique des écrans Recommandations ayant trait à la qualité acoustique des produits de construction utilisés dans les écrans Les recommandations relatives à la

Plus en détail

La GARANTIE d'une maçonnerie de QUALITÉ avec le BLOC BÉTON CERTIFIÉ. Qualité des produits

La GARANTIE d'une maçonnerie de QUALITÉ avec le BLOC BÉTON CERTIFIÉ. Qualité des produits La GARANTIE d'une maçonnerie de QUALITÉ avec le BLOC BÉTON CERTIFIÉ Qualité des produits Choisir la sérénité Ce document, destiné aux prescripteurs et aux entrepreneurs, a été conçu pour leur apporter

Plus en détail

UFME DOSSIER DE PRESSE 2015

UFME DOSSIER DE PRESSE 2015 UFME DOSSIER DE PRESSE 2015 Le Président Présentation de l Union des Fabricants de Menuiseries Extérieures Les principales missions d un syndicat unique et dynamique Une forte implication au quotidien

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE TRANS/WP.9/004/63 0 juillet 004 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Forum mondial

Plus en détail

Bibliographie normative

Bibliographie normative Environnement réglementaire Pour connaître la dernière version des normes en vigueur ou pour se procurer une norme, consulter le site Internet de l AFNOR, Association Française de Normalisation : www.afnor.fr

Plus en détail

TRAVAUX PERSONNELS ENCADRÉS

TRAVAUX PERSONNELS ENCADRÉS TRAVAUX PERSONNELS ENCADRÉS CONSEILS ET RECOMMANDATIONS POUR LA PRODUCTION FINALE Mémoires et autres productions Outils Ce document a pour objet de donner aux élèves des conseils et recommandations ainsi

Plus en détail

1. DISPOSITIONS GENERALES ET DEFINITIONS

1. DISPOSITIONS GENERALES ET DEFINITIONS 1. DISPOSITIONS GENERALES ET DEFINITIONS 1.1. FINANCEMENT DE L ANR MODE DE FINANCEMENT Le financement attribué par l ANR à chaque partenaire sera apporté sous forme d une aide non remboursable, selon les

Plus en détail

RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE

RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE Bureau Alpes Contrôles 22, rue de Montholon 01000 Bourg-en-Bresse bourg@alpes-controles.fr bac.bourg@alpes-controles.fr RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE Tél : 04-74-21-04-60-Fax : 04-37-62-11-14

Plus en détail

Les portes. d entrée

Les portes. d entrée Guide de choix Les portes d entrée Les portes bois Les portes PVC Les portes aluminium et acier Les portes mixtes Les portes fibre de verre Que choisir? La porte d entrée : la touche finale et surtout

Plus en détail

décembre 2013 Campagne de contrôle du vitrage isolant préfabriqué scellé - 2013 Rapport final

décembre 2013 Campagne de contrôle du vitrage isolant préfabriqué scellé - 2013 Rapport final décembre 2013 Campagne de contrôle du vitrage isolant préfabriqué scellé - 2013 Rapport final Table des matières Table des matières... 2 Résumé... 3 1. But de la campagne... 4 2. Détermination du produit

Plus en détail

Juin 2008. Document d information UFME

Juin 2008. Document d information UFME Juin 2008 Document d information UFME Un constat Le Bâtiment est responsable de 21 % des émissions de CO 2 et de 43 % de la consommation d énergie finale. En France de nos jours, le nombre de logements

Plus en détail

les mandats qui leur ont été confiés de manière systématique,

les mandats qui leur ont été confiés de manière systématique, Profils professionnels des apprentissages Polymécanicien/ne Mécanicien/ne de production Praticien/ne en mécanique Polymécanicien/ne profil E et B CFC Profil de la profession Les polymécaniciens CFC fabriquent

Plus en détail

933.0. Loi fédérale sur les produits de construction. (LPCo) But, champ d application et définitions. du 21 mars 2014 (Etat le 1 er octobre 2014)

933.0. Loi fédérale sur les produits de construction. (LPCo) But, champ d application et définitions. du 21 mars 2014 (Etat le 1 er octobre 2014) Loi fédérale sur les produits de construction (LPCo) 933.0 du 21 mars 2014 (Etat le 1 er octobre 2014) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 95, 97 et 101 de la Constitution 1, vu

Plus en détail

MAINTENANCE DE VEHICULES AUTOMOBILES : ORGANES MECANIQUES, ELECTRIQUES ET ELECTRONIQUES ENSEIGNEMENT SECONDAIRE SUPERIEUR DE TRANSITION

MAINTENANCE DE VEHICULES AUTOMOBILES : ORGANES MECANIQUES, ELECTRIQUES ET ELECTRONIQUES ENSEIGNEMENT SECONDAIRE SUPERIEUR DE TRANSITION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION MAINTENANCE

Plus en détail

Cahier des Prescriptions Techniques «Poutres en I»

Cahier des Prescriptions Techniques «Poutres en I» Commission chargée de formuler des Avis Techniques Groupe Spécialisé n 3 Structures, planchers et autres composants structuraux Cahier des Prescriptions Techniques «Poutres en I» Planchers et Toitures

Plus en détail

Sipa VEKA GAMME CONTOUR GAMME 70. fenêtres en PVC LES MENUISIERS NOVATEURS

Sipa VEKA GAMME CONTOUR GAMME 70. fenêtres en PVC LES MENUISIERS NOVATEURS Sipa fenêtres en PVC VEKA GAMME CONTOUR GAMME 70 11 1 2 LES MENUISIERS NOVATEURS 63 063-064Sipa12.indd 63 24/08/12 11:58 SIPA Fenêtres en PVC pour le neuf et la réhabilitation FENÊTRES GAMME CONTOUR ET

Plus en détail

qualité des prestations des

qualité des prestations des Plateforme d appui aux entreprises et à la formation technique du BTP Renforcer la qualité des prestations des entreprises pour augmenter leurs opportunités de marché Renforcer la qualité des prestations

Plus en détail

CLT Cross laminated Timber / Bois lamellé croisé Produire du CLT en France avec les ressources locales

CLT Cross laminated Timber / Bois lamellé croisé Produire du CLT en France avec les ressources locales Produire du CLT en France avec les ressoources locales P. Molinié 1 CLT Cross laminated Timber / Bois lamellé croisé Produire du CLT en France avec les ressources locales Patrick Molinié Institut Technologique

Plus en détail

Caisson en 13 couleurs et 7 tons bois obtenus par plaxage garantie d une excellente tenue dans le temps et d une grande facilité d entretien.

Caisson en 13 couleurs et 7 tons bois obtenus par plaxage garantie d une excellente tenue dans le temps et d une grande facilité d entretien. Domaines d'applications Arguments Pratique Esthétique Thermique Acoustique Fiabilité Gamme sous Avis Technique CSTB n 6/01-1366 Matière Première (Compound) : PVC rigide anti-uv (teinte RAL 9016) garantie

Plus en détail

PRÉSENTATION RAPIDE DE LA SOCIÉTÉ PRINCIPE DE L ITE SUBERISOLE MATÉRIAUX EMPLOYÉS SUBERISOLE : UN SYSTÈME CLÉ EN MAIN DÉTAILS ET AVANTAGES

PRÉSENTATION RAPIDE DE LA SOCIÉTÉ PRINCIPE DE L ITE SUBERISOLE MATÉRIAUX EMPLOYÉS SUBERISOLE : UN SYSTÈME CLÉ EN MAIN DÉTAILS ET AVANTAGES PRÉSENTATION RAPIDE DE LA SOCIÉTÉ PRINCIPE DE L ITE SUBERISOLE MATÉRIAUX EMPLOYÉS SUBERISOLE : UN SYSTÈME CLÉ EN MAIN DÉTAILS ET AVANTAGES SUPPORTS ADMISSIBLES MISE EN ŒUVRE : PRINCIPE DE POSE SUR SUPPORT

Plus en détail

U F M E UNION DES FABRICANTS EXTÉRIEURES. www.ufme.fr DE MENUISERIES

U F M E UNION DES FABRICANTS EXTÉRIEURES. www.ufme.fr DE MENUISERIES U F M E UNION DES FABRICANTS DE MENUISERIES EXTÉRIEURES www.ufme.fr Aujourd hui, l UFME est la seule organisation professionnelle représentant les portes et fenêtres tous matériaux. QUI EST L UFME? Ses

Plus en détail

BAC PRO DEFINITION DES EPREUVES E3 «EPREUVE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE»

BAC PRO DEFINITION DES EPREUVES E3 «EPREUVE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE» BAC PRO DEFINITION DES EPREUVES E3 «EPREUVE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE» 1/9 L objectif de cette épreuve est de valider des compétences acquises au cours de la formation en établissement de formation ainsi

Plus en détail

Règlement de l organe de contrôle Matériaux de construction isolants

Règlement de l organe de contrôle Matériaux de construction isolants R81 Règlement de l organe de contrôle Matériaux de construction isolants schweizerischer ingenieur- und architektenverein société suisse des ingénieurs et des architectes società svizzera degli ingegneri

Plus en détail

*Thème principal : La gestion des risques à l hôpital

*Thème principal : La gestion des risques à l hôpital 15/11/ La Qualité Les référentiels La démarche Qualité : processus, indicateurs Le système documentaire Evaluation de la qualité Gestion de la Qualité et des Risques dans le monde de la Santé : circuit

Plus en détail