LES MANIPULATEURS FACE A LA DETRESSE VITALE DU PATIENT EN RADIOLOGIE. Catherine BOUGAUD Manipulatrice Formatrice DSA CH Louis Pasteur de DOLE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES MANIPULATEURS FACE A LA DETRESSE VITALE DU PATIENT EN RADIOLOGIE. Catherine BOUGAUD Manipulatrice Formatrice DSA CH Louis Pasteur de DOLE"

Transcription

1 LES MANIPULATEURS FACE A LA DETRESSE VITALE DU PATIENT EN RADIOLOGIE Catherine BOUGAUD Manipulatrice Formatrice DSA CH Louis Pasteur de DOLE

2 FACE A L URGENCE VITALE «FAIRE VITE» «FAIRE BIEN» Les bons gestes Au bon moment Dans une atmosphère sereine

3 OBJECTIFS DE MON TRAVAIL Amélioration de la prise en charge du patient Réduction du stress des manipulateurs

4 DETRESSE VITALE Définition théorique : processus pathologique mettant en jeu le pronostic vital par défaillance d d au d moins une des fonctions suivantes : Neurologique Respiratoire Cardio-circulatoire

5 DETRESSE VITALE EN RADIOLOGIE L arrêt cardio-respiratoire respiratoire (ACR) La réaction r anormale à un médicament m : Réaction allergique Hypersensibilité au produit de contraste Les malaises : Malaise vagal Malaise hypoglycémique La crise convulsive

6 METHODOLOGIE Recensement des moyens matériels Création de protocoles Formation des équipes Évaluation

7 LE MATERIEL Débimètre (15 l/mn) et lunettes à O2 Dans chaque salle équipée en prises de fluides Masque à haute concentration Ballon type Ambu Aspiration et sondes

8 LE MATERIEL Unité mobile Bouteille O2 Chariot d anesthésie Aspiration Mobile Valise d urgence

9 LE MATERIEL Valise d urgence Tensiomètre Stéthoscope thoscope Canules oro-pharyng pharyngées Nécessaire à perfusion Solutés NaCl - Voluven Glucose 5 % et 30% Médicaments Injectables Adrénaline 1et 5 mg Atropine ½ mg Polaramine Rivotril Solumédrol 120 mg Médicaments Per os Clarytine Solupred 20 mg Lysanxia 10

10 LES PROTOCOLES Protocole d alerted Protocoles de soins Protocoles de maintenance des appareils

11 LE PROTOCOLE D ALERTE N de tel : 8722 Se présenter Se localiser Nature de l urgencel Etat de la victime Gestes effectués

12 LES PROTOCOLES DE SOINS Arrêt cardio-respiratoire respiratoire à 1 manipulateur Arrêt cardio-respiratoire respiratoire à 2 manipulateurs Malaises Allergies médicamenteusesm Crise convulsive

13 ARRET CARDIO REPIRATOIRE A UN MANIPULATEUR BILAN VITAL 30 secondes maximum PAS DE CONSCIENCE PAS DE RESPIRATION (Libérer les voies aériennes) PAS DE CIRCULATION (Pouls carotidiens) ALERTE 8722 RCP MCE 100/mn Bilan / 2 mn

14 ARRET CARDIO REPIRATOIRE A DEUX MANIPULATEURS BILAN VITAL 30 secondes maximum PAS DE CONSCIENCE PAS DE RESPIRATION (Libérer les voies aériennes) PAS DE CIRCULATION (Pouls carotidiens) MANIPULATEUR 1 MANIPULATEUR 2 RCP MCE 100/mn Bilan / 2 mn ALERTE 8722 Préparation VALISE URGENCE MATERIEL VENTILATION (O2 = 15 L / mn) MANIPULATEUR 1 30 compressions MANIPULATEUR 2 2 insufflations

15 MALAISE BILAN DE CONSCIENCE Si abscence de conscience PROTOCOLE ACR Si conscience altérée ALLONGER SURELEVER LES JAMBES RASSURER ALERTER RADIOLOGUE selon gravité 8722 POULS - TA - SaO2 T - FV - Glycémie HYPOGLYCEMIE (A jeun - Flou visuel - Dérobement des jambes - Faim) MALAISE VAGAL (Emotif - sensible aux odeurs Bouffée de chaleur) RESUCRER CORAMINE GLUCOSE Médication sur prescription médicale

16 ALLERGIE MEDICAMENTEUSE ARRÊT DE L'ADMINISTRATION GARDER UNE VOIE D'ABORD Conscience Pouls - TA Rassurer ERUPTION CUTANEE BENIGNE URTICAIRE GEANT OEDEME DE QUINCKE CHOC ANAPHYLACTIQUE ANTIHISTAMINIQUE ORAL ANTIHISTAMINIQUE I.V +/- CORTICOÏDE ALERTER PERFUSER - Remplir O2 - MASQUE ANTIHISTAMINIQUE + CORTICOÏDE I.V TONIQUE CARDIAQUE

17 CRISE CONVULSIVE CLINIQUE PERTE DE CONNAISSANCE CONVULSIONS REPRISE PROGRESSIVE DE LA CONSCIENCE BILAN VITAL CONSCIENCE( obnubilé ) POULS - TA - SaO2 - FV PLS ALERTE 8722 O2 = 9 L masque HC PERFUSION surveillance SCOPE SaO2 - TA Médication sur prescription médicale (Rivotril)

18 LES PROTOCOLES DE MAINTENANCE Systèmes d aspirationd Systèmes d oxygd oxygénation Valise de premiers secours

19 CHECK LIST VERIFICATION JOURNALIERE SYSTEME D'OXYGENATION Débimètre Présent Fonctionnel Bouteille 02 Présente Pression Masque HC Lunettes Sonde O2 Présents Ballon type Ambu Présent Fonctionnel

20 CHECK LIST VERIFICATION JOURNALIERE SYSTEME D'ASPIRATION Aspiration murale Dépression (cmh2o) Fonctionnelle Sondes d'aspiration 12 CH Présentes Aspirateur de mucosités portatif Branché sur secteur Test OK

21 CHECK LIST VERIFICATION JOURNALIERE VALISE D'URGENCE PRESENTE SCELLEE SI NON COMPLETER

22 LA FORMATION DES EQUIPES Information et formation autour de travaux pratiques sur mannequin (1 / an) avec IADE et médecin m urgentiste Mise en situation (20 mn tous les 3 mois)

23 PROGRAMME DE FORMATION Bilan vital du patient Conscience Respiration Circulation Alerter Effectuer les 1er gestes de secours adaptés Informer et aider l él équipe de secours

24 L EVALUATION Fiche d éd évaluation individuelle des gestes au cours des travaux pratiques Fiche d autod auto-évaluation après s incident réél

25 CONCLUSION Evolutif Intérêt pour les équipes Attente du DSA

Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence de niveau 2

Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence de niveau 2 Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence de niveau 2 Les Rendez-Vous Formation du SCDV- CESU 85 JOUR 1 Programme de la première demi-journée 8h30 Accueil Présentation de la formation, des

Plus en détail

Le chariot d urgence. AFGSU ** Arrêté du 3 mars 2006 relatif à l attestation de formation aux gestes et soins d urgence 2011

Le chariot d urgence. AFGSU ** Arrêté du 3 mars 2006 relatif à l attestation de formation aux gestes et soins d urgence 2011 Le chariot d urgence AFGSU ** Arrêté du 3 mars 2006 relatif à l attestation de formation aux gestes et soins d urgence 2011 1 Certification HAS V2 juin 2004 Référence 33 : La continuité des soins est assurée.

Plus en détail

RIFA-Plongée Capacité N 6

RIFA-Plongée Capacité N 6 RIFA-Plongée Capacité N 6 Mise en œuvre des techniques adaptées à l état de la victime Réactions et Intervention Face à l Accident de Plongée Mise en œuvre des techniques adaptées à l état de la victime

Plus en détail

Notion de l urgence vitale défaillance d une fonction vitale qui entraine rapidement la mort Objectif du chariot d urgence Disponibilité immédiate

Notion de l urgence vitale défaillance d une fonction vitale qui entraine rapidement la mort Objectif du chariot d urgence Disponibilité immédiate Notion de l urgence vitale défaillance d une fonction vitale qui entraine rapidement la mort Objectif du chariot d urgence Disponibilité immédiate des médicaments et matériels nécessaires au traitement

Plus en détail

L ARRET CARDIAQUE. Dr MAITRE Département de médecine d urgence CESU 45

L ARRET CARDIAQUE. Dr MAITRE Département de médecine d urgence CESU 45 L ARRET CARDIAQUE Dr MAITRE Département de médecine d urgence CESU 45 INTRODUCTION On ne peut pas faire face à une situation que l on n a pas correctement évaluée L approche du malade en situation d urgence

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L ARRET CARDIO-CIRCULATOIRE (ACR) INTRA HOSPITALIER

PRISE EN CHARGE DE L ARRET CARDIO-CIRCULATOIRE (ACR) INTRA HOSPITALIER PRISE EN CHARGE DE L ARRET CARDIO-CIRCULATOIRE (ACR) INTRA HOSPITALIER 1 : Introduction Le pronostic de l Arrêt Cardio-Respiratoire (ACR) est conditionné par la vitesse à laquelle l alerte est donnée,

Plus en détail

REANIMATION CARDIO-PULMONAIRE. Symposium Respiratoire d Aquitaine 2015 Mme Brethes IADE - Formateur Protection Civile

REANIMATION CARDIO-PULMONAIRE. Symposium Respiratoire d Aquitaine 2015 Mme Brethes IADE - Formateur Protection Civile REANIMATION CARDIO-PULMONAIRE Symposium Respiratoire d Aquitaine 2015 Mme Brethes IADE - Formateur Protection Civile 1 ARRÊT CARDIO-RESPIRATOIRE L arrêt cardiaque peut être d origine cardiaque ou secondaire

Plus en détail

LE CPRE EXPÉRIENCE DE L HÔPITAL TOULOUSE PURPAN. Sécurité de la salle, installation du patient, organisation de la table.

LE CPRE EXPÉRIENCE DE L HÔPITAL TOULOUSE PURPAN. Sécurité de la salle, installation du patient, organisation de la table. LE CPRE EXPÉRIENCE DE L HÔPITAL TOULOUSE PURPAN Sécurité de la salle, installation du patient, organisation de la table. Cécile Barrué IDE A L HÔPITAL PURPAN CET EXAMEN SE DÉROULE : Dans une salle de radiologie

Plus en détail

PSE1 Premiers Secours en Equipe Niveau 1

PSE1 Premiers Secours en Equipe Niveau 1 PSE1 Premiers Secours en Equipe Niveau 1 Objectif : La formation a pour objet l'acquisition des connaissances nécessaires à la bonne exécution des gestes de secours seul ou au côté d'un équipier secouriste,

Plus en détail

Salle de déchocage : la check-list du matériel

Salle de déchocage : la check-list du matériel SEBA CORINNE Cadre de Santé SAU CONCEPTION MARSEILLE Salle de déchocage : la check-list du matériel Les urgences vitales ne constituent qu une minorité des cas de prise en charge dans un service d urgence,

Plus en détail

Recommandations professionnelles par Consensus Formalisé. l IDE seul face à une situation de détresse médicale

Recommandations professionnelles par Consensus Formalisé. l IDE seul face à une situation de détresse médicale Recommandations professionnelles par Consensus Formalisé l IDE seul face à une situation de détresse médicale Le contexte Un IDE peut, dans l exercice de sa profession, être confronté à une situation inopinée

Plus en détail

ARRET CARDIO-RESPIRATOIRE

ARRET CARDIO-RESPIRATOIRE ARRET CARDIO-RESPIRATOIRE DE L ENFANT (ACR) vu de la puéricultrice, vu de l auxiliaire de puériculture ou l aide-soignant Équipe de réanimation Pédiatrique - CHU de Bordeaux Audrey Bonafous, Lucille Lefol,

Plus en détail

L ARRÊT CARDIAQUE. ACR et RCP. «Rappels et nouvelles recommandations»

L ARRÊT CARDIAQUE. ACR et RCP. «Rappels et nouvelles recommandations» L ARRÊT CARDIAQUE ACR et RCP «Rappels et nouvelles recommandations» Dr L.Nivet - Formation Continue Secouristes 2006 Synthèse des nouvelles recommandations : Dr T.Sécheresse - SAMU 73 Arrêt Cardio-Circulatoire

Plus en détail

Bachelier-technologue en imagerie médicale

Bachelier-technologue en imagerie médicale Informations de l'unité d'enseignement Implantation Cursus de Intitulé Code IPL Bachelier-technologue en imagerie médicale Techniques de soin M1080 Cycle 1 Bloc 1 Quadrimestre 1-2 Pondération 1 Nombre

Plus en détail

en santé simulation in situ Au sein de votre service, entraînez vos équipes à la résolution de situations critiques

en santé simulation in situ Au sein de votre service, entraînez vos équipes à la résolution de situations critiques Le Collège des hautes études en médecine (CHEM), fondé en Bretagne en 1988, fait partie des premiers organismes français habilités au titre du développement professionnel continu (DPC). Le CHEM propose

Plus en détail

B ILAN et ALERTE. Formation Continue Secouristes 2005-2006. Dr Laurence Nivet - ANMSM Dr Thierry Sécheresse - SAMU 73

B ILAN et ALERTE. Formation Continue Secouristes 2005-2006. Dr Laurence Nivet - ANMSM Dr Thierry Sécheresse - SAMU 73 B ILAN et ALERTE Formation Continue Secouristes 2005-2006 Dr Laurence Nivet - ANMSM Dr Thierry Sécheresse - SAMU 73 1 B ilan s ur le terrain : pourquoi? Plan d examen de la victime (éviter les oublis)

Plus en détail

D. A. E. Défibrillateur Automatisé Externe. Med-Cdt Yann Coulon 1

D. A. E. Défibrillateur Automatisé Externe. Med-Cdt Yann Coulon 1 D. A. E Défibrillateur Automatisé Externe Med-Cdt Yann Coulon 1 DSA : Défibrillateur Semi Automatique DEA : Défibrillateur Entièrement Automatique Med-Cdt Yann Coulon 2 Décret 98-239 du 27 Mars 1998 :

Plus en détail

Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence de niveau 2

Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence de niveau 2 Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence de niveau 2 Acquisition de connaissances nécessaires à l identification d une urgence à caractère médical et à sa prise en charge en équipe, en utilisant

Plus en détail

8.1 Anaphylaxie et autres réactions

8.1 Anaphylaxie et autres réactions Chapitre 8 Urgences liées à la vaccination 8.1 Anaphylaxie et autres réactions Il importe de distinguer l anaphylaxie des réactions plus bénignes pouvant survenir lors de la vaccination telles que la réaction

Plus en détail

Urgences Vitales le dispositif intra hospitalier au

Urgences Vitales le dispositif intra hospitalier au Urgences Vitales le dispositif intra hospitalier au En 2008 27 rue du Docteur Lettry, BP 2233 56 322 LORIENT cedex Par L Péron I. Ce dispositif repose sur plusieurs axes : Une procédure d appel simple

Plus en détail

Plan du document : 1. Réactions liées au stress :

Plan du document : 1. Réactions liées au stress : Fiche technique T1-B MODES OPERATOIRES A DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTE Version 01 décembre 2009 URGENCES MEDICALES A L OCCASION D UNE VACCINATION Document ayant fait l objet d une relecture scientifique

Plus en détail

DELBE Aurélie FREDERIC Célia GETA Kathryn HANGARD Christelle NIJEAN Jessica VALEY Anaïs-Marie. Le chariot d urgences

DELBE Aurélie FREDERIC Célia GETA Kathryn HANGARD Christelle NIJEAN Jessica VALEY Anaïs-Marie. Le chariot d urgences DELBE Aurélie FREDERIC Célia GETA Kathryn HANGARD Christelle NIJEAN Jessica VALEY Anaïs-Marie Le chariot d urgences Qu est ce que le chariot d urgences Chariot mobile utilisé pour la prise en charge vitale

Plus en détail

DIRECTION DES SERVICES INFIRMIERS

DIRECTION DES SERVICES INFIRMIERS DIRECTION DES SERVICES INFIRMIERS ORDONNANCE COLLECTIVE : OC-SLD-06 Référence à un protocole : Oui Non Protocole d immunisation du Québec pour les réactions survenant à la suite d une vaccination Administration

Plus en détail

EXIGIBILITÉ Ajout dans le tableau d une ligne concernant le plongeur niveau 5 : RIFAP obligatoire

EXIGIBILITÉ Ajout dans le tableau d une ligne concernant le plongeur niveau 5 : RIFAP obligatoire ERRATUM Synthèse des modifications intégrées dans la 2 ème édition du Carnet RIFAP FFESSM Attention : sont présentées dans cet erratum uniquement les parties de textes ayant fait l objet d une modification

Plus en détail

A.F.G.S.U. 1. Les Formations diplômantes. Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence FORMATION VALIDANTE POUR LE DPC.

A.F.G.S.U. 1. Les Formations diplômantes. Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence FORMATION VALIDANTE POUR LE DPC. A.F.G.S.U. 1 Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence Niveau 1 Arrêté du 3 mars 2006 Validité 4 ans Acquérir les connaissances nécessaires à l identification d une urgence à caractère médical

Plus en détail

URGENCES CARDIAQUES Objectif global :

URGENCES CARDIAQUES Objectif global : URGENCES CARDIAQUES Objectif global : => Etre capable de prendre en charge une personne victime d'un accident cardio-respiratoire dans une situation quotidienne et en milieu hospitalier. Sommaire -Les

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES POUVANT ÊTRE EXERCÉES DANS LE CADRE DES

RÈGLEMENT SUR LES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES POUVANT ÊTRE EXERCÉES DANS LE CADRE DES RÈGLEMENT SUR LES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES POUVANT ÊTRE EXERCÉES DANS LE CADRE DES SERVICES ET SOINS PRÉHOSPITALIERS D URGENCE Loi médicale (L.R.Q., c. M-9, a. 3) Code des professions (L.R.Q., c. C-26,

Plus en détail

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif)

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1 LE SECOURISTE : 1 h 30 Indiquer le rôle et les responsabilités d un secouriste. Indiquer les connaissances

Plus en détail

LE LIVRET D ACCUEIL DES ELEVES EN SOINS INFIRMIERS EN REANIMATION

LE LIVRET D ACCUEIL DES ELEVES EN SOINS INFIRMIERS EN REANIMATION LE LIVRET D ACCUEIL DES ELEVES EN SOINS INFIRMIERS EN REANIMATION Bienvenue dans le service de réanimation. Le livret que nous venons de te confier a pour principal intérêt de te permettre d avoir une

Plus en détail

Chaîne de survie, arrêt cardio-respiratoire

Chaîne de survie, arrêt cardio-respiratoire 03/10/2013 COHEN Sarah L2 Médecine d'urgence Pr. Pierre Michelet 8 pages Chaîne de survie, arrêt cardio-respiratoire Plan A. Une alerte rapide et orientée I. En milieu intra hospitalier II. En milieu extra

Plus en détail

Un centre de formation aux gestes et soins d urgence Pour les professionnels de santé par des professionnels de santé.

Un centre de formation aux gestes et soins d urgence Pour les professionnels de santé par des professionnels de santé. CESU 57 (Centre d Enseignement des Soins d Urgence) Un centre de formation aux gestes et soins d urgence Pour les professionnels de santé par des professionnels de santé. 1 / 7 Missions Le CESU ou Centre

Plus en détail

ARRET CARDIORESPIRATOIRE ADULTE & ENFANT + 8 ans GESTES D URGENCE

ARRET CARDIORESPIRATOIRE ADULTE & ENFANT + 8 ans GESTES D URGENCE ARRET CARDIORESPIRATOIRE ADULTE & ENFANT + 8 ans GESTES D URGENCE ARRET CARDIORESPIRATOIRE Démarche diagnostique < 30 sec ABSENCE de POULS ABSENCE de VENTILATION ABSENCE de CONSCIENCE POULS CAROTIDIEN

Plus en détail

Thérèse Vergeot et Gaëtan Carin Infirmiers aux Urgences & Soins intensifs de l hôpital cardiologique du CHRU de Lille

Thérèse Vergeot et Gaëtan Carin Infirmiers aux Urgences & Soins intensifs de l hôpital cardiologique du CHRU de Lille Thérèse Vergeot et Gaëtan Carin Infirmiers aux Urgences & Soins intensifs de l hôpital cardiologique du CHRU de Lille SOMMAIRE I. L arrêt cardiaque extra-hospitalier. II. L arrêt cardiaque intra-hospitalier.

Plus en détail

CHARIOT D URGENCE. Service des urgences

CHARIOT D URGENCE. Service des urgences CHARIOT D URGENCE Dr. BOUIDA.W Service des urgences EPS.F.B.MONASTIR CHARIOT D URGENCE Introduction : l'urgence ne se résume pas au simple arrêt cardio-respiratoire (le plus «facile» à gérer). Les autres

Plus en détail

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 1

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 1 PARTIE 8 L ARRÊT CARDIAQUE 1. OBJECTIFS A la fin de cette partie, vous serez capable de prendre en charge, seul ou au côté d un équipier secouriste, avec ou sans matériel minimum de premiers secours, une

Plus en détail

SITUATION D URGENCE ACCIDENT- MALADIE AIGUE

SITUATION D URGENCE ACCIDENT- MALADIE AIGUE Ville d Antibes Juan-Les-Pins Direction Petite Enfance Etablissements et service d accueil des jeunes enfants SITUATION D URGENCE ACCIDENT- MALADIE AIGUE Mise à jour Janvier 2012 Direction Petite Enfance

Plus en détail

Jour 1 : le système d Aide Médicale Urgente en Belgique, les règles générales d intervention

Jour 1 : le système d Aide Médicale Urgente en Belgique, les règles générales d intervention Concerne : Formation Premier Secours certifiée par le Ministère de l emploi Belge. Module proposé : 4 X 4heures à répartir selon des possibilités de chacun. Jour 1 : le système d Aide Médicale Urgente

Plus en détail

Réanimation de l arrêt cardiorespiratoire chez l enfant

Réanimation de l arrêt cardiorespiratoire chez l enfant Réanimation de l arrêt cardiorespiratoire chez l enfant Définition : Inconscient Sans mouvements respiratoires = ACR RCP I. RÉANIMATION CARDIO-RESPIRATOIRE ÉLÉMENTAIRE Débuter réanimation cardio-pulmonaire

Plus en détail

FORMATION À LA DÉFIBRILLATION DSA - DEA

FORMATION À LA DÉFIBRILLATION DSA - DEA FORMATION À LA DÉFIBRILLATION DSA - DEA Durée : 4h Personnels concernés : Tout le personnel volontaire. Formation au secourisme PROGRAMME DE LA FORMATION 1 re partie : Qu est ce que la fibrillation? Objectifs

Plus en détail

RECRUTE. UN(E) MANIPULATEUR(TRICE) en IMAGERIE MEDICALE. Pôle Médico-Technique. Poste CDD 90% Ci-joint la fiche de poste. Renseignements à :

RECRUTE. UN(E) MANIPULATEUR(TRICE) en IMAGERIE MEDICALE. Pôle Médico-Technique. Poste CDD 90% Ci-joint la fiche de poste. Renseignements à : RECRUTE UN(E) MANIPULATEUR(TRICE) en IMAGERIE MEDICALE Pôle Médico-Technique Poste CDD 90% Ci-joint la fiche de poste Renseignements à : Monsieur Christian RULL Cadre de Santé Imagerie Médicale Pôle Médico-Technique

Plus en détail

Prise en Charge de l Arrêt Cardiaque

Prise en Charge de l Arrêt Cardiaque Prise en Charge de l Arrêt Cardiaque U.F.R Médecine 51, rue Cognacq-Jay 51100 Reims Tel. 03 26 78 70 30, aleon@chu-reims.fr clepouse@chu-reims.fr, pgallet@chu-reims.fr www.lssc-med-reims.fr Chapitre 1

Plus en détail

MEMENTO DU SAUVETEUR SOMMAIRE

MEMENTO DU SAUVETEUR SOMMAIRE MEMENTO DU SAUVETEUR Prévention et Secours Civiques niveau 1 MEMENTO DU SAUVETEUR SOMMAIRE 1-Alerte des populations. 3 2-Protection.... 4 3-Alerter les secours.... 5 4-Obstruction des voies aériennes..

Plus en détail

Installer en position de sécurité en lien avec la situation et l état du patient

Installer en position de sécurité en lien avec la situation et l état du patient RÉFÉRENTIEL COMPÉTENCES AMBULANCIERS COMPÉTENCES SAVOIR-FAIRE 1. Assurer les gestes d urgences adaptés à l état du patient Protéger le patient face à son environnement, Installer en position de sécurité

Plus en détail

ARRET CARDIAQUE : 1 VIE = 3 GESTES

ARRET CARDIAQUE : 1 VIE = 3 GESTES ARRET CARDIAQUE : 1 VIE = 3 GESTES 23 JUIN 2010 AURILLAC CANTAL A L ISSU DE CETTE FORMATION VOUS SEREZ CAPABLE DE PRENDRE EN CHARGE UNE PATIENT EN ARRET CARDIO- RESPIRATOIRE L arrêt cardiaque, aujourd

Plus en détail

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Annie PAPON Cadre responsable

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Annie PAPON Cadre responsable Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical - Annie PAPON Cadre responsable 1 AFGSU Niveau 1 page 4 AFGSU Niveau 2 page 5 AFGSU face aux risques NRBC page 6 Recyclage AFGSU Niveau

Plus en détail

La prise en charge d'un arrêt cardio respiratoire par une équipe multidisciplinaire: une technique maitrisée?

La prise en charge d'un arrêt cardio respiratoire par une équipe multidisciplinaire: une technique maitrisée? La prise en charge d'un arrêt cardio respiratoire par une équipe multidisciplinaire: une technique maitrisée?!"#$%&$'()*'+%,%-".'/*'0'%,%#*%."12(*3/$*% 45.6%78% 9-:595.6%.'*;%

Plus en détail

Dr Chatoui FMC SOFOMEC 13/12/2012

Dr Chatoui FMC SOFOMEC 13/12/2012 Dr Chatoui FMC SOFOMEC 13/12/2012 Françaises 53e congrès national d anesthésie de réanimation et Médecine d urgence. Conférence d actualisation. Sfar 2011. Internationales Epidémiologie, étiologies Diagnostic

Plus en détail

INFIRMIER HORS PRESENCE MEDICALE

INFIRMIER HORS PRESENCE MEDICALE I POSITION DE SAMU DE FRANCE ET DE LA SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE D URGENCE II - CADRE D APPLICATION III PROTOCOLES IV FICHES TECHNIQUES V PHARMACIE VI CRITERES D EVALUATION I- Position de Samu de France

Plus en détail

L INFIRMIERE FACE AU DEFIBRILLATEUR SEMI-AUTOMATIQUE

L INFIRMIERE FACE AU DEFIBRILLATEUR SEMI-AUTOMATIQUE Centre Hospitalier Général de Valenciennes L INFIRMIERE FACE AU DEFIBRILLATEUR SEMI-AUTOMATIQUE Unité de Soins Intensifs de Cardiologie Journée AREPAC 2006 PRESENTATION Introduction Épidémiologie Historique

Plus en détail

Objectifs. Définition AGIR DEVANT UN MALAISE 28/10/2012

Objectifs. Définition AGIR DEVANT UN MALAISE 28/10/2012 1 AGIR DEVANT UN MALAISE Dr Zouari Abdelaziz CESU 01 SAMU du Nord-Est Objectifs 2 Effectuer des gestes simples pour mettre en confiance la victime et: Luiproposerdesemettreaurepos Écouter ses plaintes

Plus en détail

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE N de version: 01 Date d'application : 17/11/2012 Réf.: CMUB-042 Pagination : 1 de 7 Rédacteurs Date 17/11/2012 COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Procédure N 042 Dr Valérie Hamelin (Chenove) Approbation

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L ARRÊT CARDIO RESPIRATOIRE AVANT L ARRIVEE DU MEDECIN REANIMATEUR. ARCO 2009-2011 Blois, Chartres, Dreux, Orléans, Saint Malo 1

PRISE EN CHARGE DE L ARRÊT CARDIO RESPIRATOIRE AVANT L ARRIVEE DU MEDECIN REANIMATEUR. ARCO 2009-2011 Blois, Chartres, Dreux, Orléans, Saint Malo 1 PRISE EN CHARGE DE L ARRÊT CARDIO RESPIRATOIRE AVANT L ARRIVEE DU MEDECIN REANIMATEUR ARCO 2009-2011 1 INTRODUCTION Première rencontre en octobre 2009 dans le cadre de l A.R.C.O. Après intervention du

Plus en détail

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Sophie BAREUX IADE - Laurent HUGUET IADE Enseignants CESU

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Sophie BAREUX IADE - Laurent HUGUET IADE Enseignants CESU Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical - Sophie BAREUX IADE - Laurent HUGUET IADE Enseignants CESU Décret n 2012-565 du 24 avril 2012 relatif à la Commission nationale des

Plus en détail

LA DEFIBRILLATION AUTOMATISEE EXTERNE

LA DEFIBRILLATION AUTOMATISEE EXTERNE LA DEFIBRILLATION AUTOMATISEE EXTERNE Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence CESU 73 cesu 73 1 Sommaire historique et législation la chaîne de survie le défibrillateur semi automatique

Plus en détail

Présentation de l Unité d Enseignement 4.3 «soins d urgence» du semestre 4 et de ses modalités d évaluation

Présentation de l Unité d Enseignement 4.3 «soins d urgence» du semestre 4 et de ses modalités d évaluation Présentation de l Unité d Enseignement 4.3 «soins d urgence» du semestre 4 et de ses modalités d évaluation Objectifs de l UE: Hiérarchiser les urgences, mettre en œuvre des soins d urgence dans un environnement

Plus en détail

OXYGENOTHERAPIE / DEFIBRILLATION PROGRAMME DU COURS

OXYGENOTHERAPIE / DEFIBRILLATION PROGRAMME DU COURS OXYGENOTHERAPIE / DEFIBRILLATION PROGRAMME DU COURS Préambule: rôle du secouriste niveau 2 Les détresses respiratoires 1-1- Rôle de la ventilation 1-2- Anatomie 1-3- Principales causes des détresses respiratoires

Plus en détail

Introduction. La Séquence

Introduction. La Séquence Recommandations du Conseil Belge de Réanimation (BRC) pour la Réanimation Cardio-Pulmonaire et la Défibrillation Externe Automatisée par les premiers intervenants formés aux techniques de l Aide Médicale

Plus en détail

Administration d épinéphrine pour les réactions allergiques graves de type anaphylactique

Administration d épinéphrine pour les réactions allergiques graves de type anaphylactique Administration d épinéphrine pour les réactions allergiques graves de type anaphylactique Formation s adressant aux intervenants scolaires Personne dont l allergie est connue (1,5 heure) MAJ 2013-2 2 But

Plus en détail

La Défibrillation Automatisée Externe HOPITAL SOULTZ-ENSISHEIM

La Défibrillation Automatisée Externe HOPITAL SOULTZ-ENSISHEIM La Défibrillation Automatisée Externe HOPITAL SOULTZ-ENSISHEIM 2009 1. La Défibrillation Automatisée Externe 1. 1. Définition : Défibrillation automatisée consiste à faire traverser le cœur en arrêt circulatoire

Plus en détail

Diplôme Universitaire L IDE l IADE au SMUR et en SAUV

Diplôme Universitaire L IDE l IADE au SMUR et en SAUV Diplôme Universitaire L IDE l IADE au SMUR et en SAUV Responsables: - Pr Nathalie NATHAN-DENIZOT, service Anesthésie Réanimation, CHU Dupuytren Limoges et Faculté de médecine, 2 avenue Martin Luther King

Plus en détail

Gestion des situations d urgences en cabinet. C.F.P.V. 18 Mars 2015 Dr Franck CHLEIR Neuilly

Gestion des situations d urgences en cabinet. C.F.P.V. 18 Mars 2015 Dr Franck CHLEIR Neuilly Gestion des situations d urgences en cabinet. C.F.P.V. 18 Mars 2015 Dr Franck CHLEIR Neuilly Situation d urgence: deux cibles potentielles Sécurité du patient Sécurité du médecin (et du personnel) L urgence

Plus en détail

Stage intégré Urgences Réanimation Anesthésie avril 2010 Dossier transversal (à partir d une observation réelle)

Stage intégré Urgences Réanimation Anesthésie avril 2010 Dossier transversal (à partir d une observation réelle) Stage intégré Urgences Réanimation Anesthésie avril 2010 Dossier transversal (à partir d une observation réelle) Crée par - Pr Pierre HAUSFATER Relecture - Pr Jean CHASTRE - Pr Pierre HAUSFATER - Pr Olivier

Plus en détail

INSTRUCTION OPERATIONNELLE

INSTRUCTION OPERATIONNELLE INSTRUCTION OPERATIONNELLE Création : POLE METIER 006 SAP UTILISATION DU DAE Annexes : 3 Références Référentiel National PSE 1 Guidelines ILCORD/ERC de 2010 Mots clés Défibrillateur, DAE, DSA, arrêt cardio-respiratoire

Plus en détail

DOSSIER FORMATION PREMIERS SECOURS COLLEGES. DUBOIS Jean-François septembre 2007

DOSSIER FORMATION PREMIERS SECOURS COLLEGES. DUBOIS Jean-François septembre 2007 DOSSIER FORMATION PREMIERS SECOURS COLLEGES P.S.C. 1 A.P.S 1 PSC 1 Cette formation financée par le Conseil Général de Saône et Loire, est destinée aux élèves de 4 ème. Une convention signée entre les 5

Plus en détail

Appel au secours. Gestes de secours Chapitre 5. Comment appeler l hélicoptère! Ce qu il faut faire

Appel au secours. Gestes de secours Chapitre 5. Comment appeler l hélicoptère! Ce qu il faut faire Gestes de secours Chapitre 5 Appel au secours Comment appeler l hélicoptère! Ce qu il faut faire Ce qu il ne faut pas faire Utiliser les signes conventionnels Choisir un endroit dégagé pour être repéré.

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE INITIER LA RÉANIMATION CARDIORESPIRATOIRE (RCR) ET L UTILISATION D UN DÉFIBRILLATEUR EXTERNE LORS D ARRÊT CARDIORESPIRATOIRE POUR LA CLIENTÈLE ADULTE ET ENFANT (8 ANS ET PLUS) EN

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ANNEXES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS Les référentiels d activités et de compétences du métier de manipulateur d électroradiologie médicale ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

Formation d adaptation à l emploi des. Conducteurs ambulanciers de. SMUR de la fonction publique hospitalière

Formation d adaptation à l emploi des. Conducteurs ambulanciers de. SMUR de la fonction publique hospitalière Centre Hospitalier Régional d Orléans Centre d Enseignement des Soins d Urgence 45 Formation d adaptation à l emploi des Conducteurs ambulanciers de SMUR de la fonction publique hospitalière Formation

Plus en détail

LIVRET RAPPEL PSC1. Validé par l équipe académique de Formateur de formateur à partir du document de MR BEAUGRAND Christophe.

LIVRET RAPPEL PSC1. Validé par l équipe académique de Formateur de formateur à partir du document de MR BEAUGRAND Christophe. LIVRET RAPPEL PSC1 Validé par l équipe académique de Formateur de formateur à partir du document de MR BEAUGRAND Christophe. L ALERTE ET PROTECTION DES POPULATIONS Signal National d'alerte Réaction Immédiate

Plus en détail

RE-ACTUALISATION DES CONNAISSANCES SUR LA BONNE GESTION DES ACCIDENTS DE PLONGEE EN APNEE

RE-ACTUALISATION DES CONNAISSANCES SUR LA BONNE GESTION DES ACCIDENTS DE PLONGEE EN APNEE RE-ACTUALISATION DES CONNAISSANCES SUR LA BONNE GESTION DES ACCIDENTS DE PLONGEE EN APNEE Docteur Pierre Dusein Plongeur, Médecin du Sport, Médecin Fédéral FFESSM Conflans-Ste-Honorine, RIFA Apnée; décembre

Plus en détail

DURÉE PLANIFIÉE DE LA FORMATION

DURÉE PLANIFIÉE DE LA FORMATION PLAN DE FORMATION : Défibrillation externe automatisée pour les policiers de la SQ. OBJECTIFS PRINCIPAUX : Les objectifs principaux de cette formation sont : Connaître le contexte préhospitalier dans lequel

Plus en détail

Prise en charge de l'arrêt cardiaque de l'enfant : nouvelles recommandations 2010. Géraldine ARMISSOGLIO 6 juin 2012 DAR Lapeyronie

Prise en charge de l'arrêt cardiaque de l'enfant : nouvelles recommandations 2010. Géraldine ARMISSOGLIO 6 juin 2012 DAR Lapeyronie Prise en charge de l'arrêt cardiaque de l'enfant : nouvelles recommandations 2010 Géraldine ARMISSOGLIO 6 juin 2012 DAR Lapeyronie Épidémiologie Incidence annuelle comprise entre 7 et 20/ 100000 dans les

Plus en détail

ARRET CARDIO-RESPIRATOIRE. Olivier Briot Urgences SMUR Centre Hospitalier Briançon

ARRET CARDIO-RESPIRATOIRE. Olivier Briot Urgences SMUR Centre Hospitalier Briançon ARRET CARDIO-RESPIRATOIRE Olivier Briot Urgences SMUR Centre Hospitalier Briançon INTRODUCTION La mort subite concerne approximativement 50 000 personnes par an en France Le pronostic de l ACR reste sombre

Plus en détail

LE MATERIEL MEDICAL UTILISE DANS NOTRE AMBULANCE

LE MATERIEL MEDICAL UTILISE DANS NOTRE AMBULANCE LE MATERIEL MEDICAL UTILISE DANS NOTRE AMBULANCE La civière de relevage brancard cuillère En aluminium permettant de relever une victime sans la manipuler Le matelas coquille Très moulant, rigide, robuste,

Plus en détail

L arrêt cardio-respiratoire A.C.R

L arrêt cardio-respiratoire A.C.R JPG/Réa-CHB/2002 1 L arrêt cardio-respiratoire A.C.R JPG/Réa-CHB/2002 2 La prise en charge I.D.E de l arrêt cardio-respiratoire (A.C.R) 1- Introduction. 2- Mécanisme de l A.C.R. 3- Diagnostic. 4- Etiologies.

Plus en détail

«L allergie à l iode» n existe pas! E Bresson Infirmerie Protestante Lyon Caluire

«L allergie à l iode» n existe pas! E Bresson Infirmerie Protestante Lyon Caluire «L allergie à l iode» n existe pas! E Bresson Infirmerie Protestante Lyon Caluire L ALLERGIE à L IODE N EXISTE PAS Confusion de trois phénomènes: Allergie aux fruits de mer (protéine de crustacés) Allergie

Plus en détail

Les pannes électriques, fluides, matériel

Les pannes électriques, fluides, matériel Les pannes électriques, fluides, matériel Anne GUIDAT, médecin gestionnaire des risques Hervé MENU, médecin anesthésiste réanimateur Les pannes électriques, fluides, matériel - JLAR 2012 2 Il était une

Plus en détail

Formation à l utilisation du défibrillateur semi-automatique (DSA)

Formation à l utilisation du défibrillateur semi-automatique (DSA) Formation à l utilisation du défibrillateur semi-automatique (DSA) Que devons nous savoir? Utiliser en toute sécurité un défibrillateur semi-automatique au cours de la réanimation cardio-pulmonaire Durée

Plus en détail

Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence de niveau 2

Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence de niveau 2 Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence de niveau 2 Les Rendez-Vous Formation du SCDV- CESU 85 JOUR 1 Programme de la première demi-journée 8h30 Accueil Présentation de la formation, des

Plus en détail

UE 2.4 S1 processus traumatiques. Les explorations

UE 2.4 S1 processus traumatiques. Les explorations UE 2.4 S1 processus traumatiques Les explorations Plan Introduction 1 ère partie : examens non invasifs 1.1. radiologie 1.2. scanner 1.3. IRM 1.4. échographie des parties molles 2 ème partie : examens

Plus en détail

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE N de version: 01 Date d'application: Réf.: CMUB- Pagination : 1 de 9 COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Protocole N 41 Rédacteurs Dr V.HAMELIN, urgentiste Chenôve ; Dr L. QUEUDET, urgentiste Dijon

Plus en détail

La fiche individuelle d examen somatique de l adulte avec autisme

La fiche individuelle d examen somatique de l adulte avec autisme Des consultations spécialistes dédiées, avec réduction des temps d attente, anticipation des problématiques avec mise à disposition de temps supplémentaires. Le regroupement des interventions invasives

Plus en détail

Traitements de l allergie

Traitements de l allergie Définition Traitements de l allergie Dr Bruno RICHARD Service d Hématologie-Oncologie C.H.U. Nîmes Allergie : Réponse immunitaire d hypersensibilité qui fait suite à l introduction de substances antigéniques

Plus en détail

PROJET FILM PRISE EN CHARGE DE L ARRET CARDIO- RESPIRATOIRE CHEZ L ENFANT

PROJET FILM PRISE EN CHARGE DE L ARRET CARDIO- RESPIRATOIRE CHEZ L ENFANT PROJET FILM PRISE EN CHARGE DE L ARRET CARDIO- RESPIRATOIRE CHEZ L ENFANT Version n 1 Rédacteurs : Cécile ARNAUD Nathalie DE SUREMAIN Aude DUMESNIL-ADELEE Ségolène ISAMBERT Arnaud PETIT Guillaume THOUVENIN

Plus en détail

GRILLE D AUTO EVALUATION DES SOINS LES PLUS FREQUENT AU BLOC OPERATOIRE

GRILLE D AUTO EVALUATION DES SOINS LES PLUS FREQUENT AU BLOC OPERATOIRE Noms= Date= GRILLE D AUTO EVALUATION DES SOINS LES PLUS FREQUENT AU BLOC OPERATOIRE SOINS Niveau de maîtrise Connaissances en hygiène Savoir s habiller en tenue de bloc Savoir se laver les mains hygiéniquement

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Traitement d urgence lors d une réaction anaphylactique secondaire à l administration d une substance par voie parentérale. NUMÉRO : 1.14 DATE : Novembre 2005 RÉVISÉE

Plus en détail

Pertes de connaissance inexpliquées

Pertes de connaissance inexpliquées De quoi parle-t-on? Pertes de connaissance inexpliquées es DC1, 2007 / 2008 Module cardio-vasculaire Terminologie populaire Malaise vagal Malaise vaso-vagal Syncope (vaso-vagale) Hypotension orthostatique

Plus en détail

Annexe I PROGRAMMES ET HORAIRES DES NIVEAUX DE FORMATION. Formation de niveau I (EM I) d une durée minimale de onze heures

Annexe I PROGRAMMES ET HORAIRES DES NIVEAUX DE FORMATION. Formation de niveau I (EM I) d une durée minimale de onze heures Annexe I PROGRAMMES ET HORAIRES DES NIVEAUX DE FORMATION Formation de niveau I (EM I) d une durée minimale de onze heures Elle comporte trois unités de valeur (UV) : 1. L UV-PSC 1, d une durée minimale

Plus en détail

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant.

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant. Fiche 12 Hémorragies Arrêter un saignement abondant. Premiers soins A. Saignement par une plaie Attention : une hémorragie peut être masquée par les vêtements. Compression manuelle 1. Allonger le patient.

Plus en détail

PROGRAMME DE LA MANŒUVRE :

PROGRAMME DE LA MANŒUVRE : PROGRAMME DE LA MANŒUVRE : - THEORIE : 1 Heure - PRATIQUE : 3 Heures FORMATION DE MAINTIENS DES ACQUIS DES SAPEURS-POMPIERS VOLONTAIRES MS9 SAP 1 PUBLIC THEME SECOURISME MODULE ou UV SAP 1 REFERENCE Référentiels

Plus en détail

Formation d adaptation à l emploi des conducteurs ambulanciers de Smur de la fonction publique hospitalière. Programme

Formation d adaptation à l emploi des conducteurs ambulanciers de Smur de la fonction publique hospitalière. Programme Formation d adaptation à l emploi des conducteurs ambulanciers de Smur de la fonction publique hospitalière Programme Formation formative Cette formation comprend 4 modules conformément à l arrêté du 26

Plus en détail

Chez le patient coronarien, 4 examens possibles avant la coronarographie:

Chez le patient coronarien, 4 examens possibles avant la coronarographie: Chez le patient coronarien, 4 examens possibles avant la coronarographie: - L Épreuve d effort d - L Échographie d effortd - L Échographie sous dobutamine - La Scintigraphie myocardique d effortd Sandrine

Plus en détail

Formation à l'utilisation du défibrillateur semi-automatique

Formation à l'utilisation du défibrillateur semi-automatique Formation à l'utilisation du défibrillateur semi-automatique Grilles d'évaluation Conformes au Guide national de référence GRILLE D'ÉVALUATION FORMATIVE DSA FE1 - RCP de base en équipe (sans DSA) Situation

Plus en détail

Sauvetage. Cours de médecin de garde FMH / SSMUS

Sauvetage. Cours de médecin de garde FMH / SSMUS Sauvetage Cours de médecin de garde FMH / SSMUS Interventions de médecine d urgence pour médecins de premier recours Plan d études cadre et objectifs de formation basés sur les symptômes pour le cours

Plus en détail

Le R.I.F.A.P. Merci à tous les sites évoquant le secourisme et la plongée dont j ai utilisé les contenus plus. .mais j espère pour une bonne cause!

Le R.I.F.A.P. Merci à tous les sites évoquant le secourisme et la plongée dont j ai utilisé les contenus plus. .mais j espère pour une bonne cause! Le R.I.F.A.P. Merci à tous les sites évoquant le secourisme et la plongée dont j ai utilisé les contenus plus intéressants les uns que les autres..mais j espère pour une bonne cause! --- Un remerciement

Plus en détail

Arrêt cardiaque Les 3 gestes qui sauvent

Arrêt cardiaque Les 3 gestes qui sauvent Arrêt cardiaque Les 3 gestes qui sauvent Professeur Pierre CARLI D.A.R. et SAMU Hôpital Necker Paris, France 1 AC et mort subite Le sujet s effondre brutalement (éventuellement convulse ) Interruption

Plus en détail

Guide pédagogique de formation au Réaction et Intervention Face à un Accident en Apnée.

Guide pédagogique de formation au Réaction et Intervention Face à un Accident en Apnée. Guide pédagogique de formation au Réaction et Intervention Face à un Accident en Apnée. Avertissement : Le seul texte de référence, officiel, est accessible sur le site de la FFESSM, rubrique secourisme

Plus en détail

En cas d urgence. Selon la Croix Rouge, voici les différents gestes à faire en cas d urgence

En cas d urgence. Selon la Croix Rouge, voici les différents gestes à faire en cas d urgence 1 En cas d urgence Selon la Croix Rouge, voici les différents gestes à faire en cas d urgence Quel que soit la situation d urgence _ Sécurisez le lieu de l accident ainsi que la victime. Vérifiez qu il

Plus en détail

Comment rédiger des protocoles d urgence en Médecine du Travail. Y. Aubert, V. Lopez, I. Biat, G. Boudet, F. Dutheil, A. Chamoux

Comment rédiger des protocoles d urgence en Médecine du Travail. Y. Aubert, V. Lopez, I. Biat, G. Boudet, F. Dutheil, A. Chamoux 1 Comment rédiger des protocoles d urgence en Médecine du Travail How to write emergency protocols in occupational medicine Y. Aubert, V. Lopez, I. Biat, G. Boudet, F. Dutheil, A. Chamoux Comment rédiger

Plus en détail

Arrête royal du 27 avril 1998 fixant les normes auxquelles une fonction «soins urgents spécialisés» doit répondre pour être agréée

Arrête royal du 27 avril 1998 fixant les normes auxquelles une fonction «soins urgents spécialisés» doit répondre pour être agréée Arrête royal du 27 avril 1998 fixant les normes auxquelles une fonction «soins urgents spécialisés» doit répondre pour être agréée Publié : M.B. 19.06.1998 Modifié : A.R. 26.03.1999 M.B. 06.07.1999 Annulé

Plus en détail