Indonésie : futur géant économique?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Indonésie : futur géant économique?"

Transcription

1 Indonésie : futur géant économique? 245 millions d habd (4 ème ) et le plus grand pays musulman. Diversité : ethnique (Javanais 40 %) / 300 langues 2 millions de km 2, îles 60% de la population sur Java ( km 2 ). Niveau de vie du Maroc (ppa( ppa) Distance Paris Moscou Jean Raphaël Chaponnière, Asie 21 (Futuribles) et Asia Centre

2 Rappel historique Jusqu au 17 ème : Influence culturelle (hindouisme, islam) de l Inde. l : Colonisation Alternances : Gestion privée/ publique. Dirigisme / libéralisme Croissance démographique /Stagnation économique ( ) puis accélération et impact de la Grande crise. Occupation japonaise ( ) Lutte pour l indépendance ( ) Indonésie en 1949 : Tradition d ouverture d (cultures forcées sur Java et ressources naturelles pour les «autres iles») Fortes inégalit galités s de revenus entre Hollandais, chinois, indonésiens (pribumi) Taux d alphabd alphabétisation 10%.

3 Survol économique Evolution du PIB par habitant en ppa dollar (en ppa) : G. Myrdal prévoit dix années de croissance faible Soekarno Chine Inde Indonesie Soeharto SBY 1993 : Un des «Miracles Asiatiques (Banque Mondiale) Janvier 1997 : «Le Goliath des émergents» 2012 : Selon Mc Kinsey l Indonésie pourrait être la 7ème 7 puissance économique mondiale en % 10% 5% 0% -5% Croissance du PIB % -15%

4 Régime Soutien Gestion Priorités Moteurs Demande Offre Insertion inter Exportations Aide IDE Résultats Économiques sociaux Soekarno (49-67) Instabilité et Démocratie D Guidée e / centralisation Java armée e et PKI Dirigisme brouillon Opposition aux sino indonésiens aucune Faible Stagnation et inflation éducation et Loi agraire Suharto (67-97) Stabilité / centralisation Parti Golkar armée e et sino indonésiens Alternance technocratie et «cronysme» Centralisation sur Java «l Indonésie a semé son pétrolep» : Riz/ grands projets Investissement / exportation Pétrole / manufacturier Croissante RN puis manuf (après s 1985) Elevée Faible Forte croissance Créations d emploi d - baisse pauvreté

5 Crise indonésienne - Libéralisation bancaire anarchique provoque une hausse spectaculaire du crédit (dont crédit en devise car les opérateurs sont rassurés s par l ancrage de la rupiah au dollar) - Régissant aux premières res attaques contre la monnaie (juillet 97), la Banque Centrale ignorant la dette en dollar des entreprises,, laisse flotter la Rupiah qui s effondre s - La décision d de fermer des banques crée e la panique. Le gouvernement freine les mesures qui nuisent à la Famille du Président L économie se contracte de 17 %, la dette publique atteint 100% du PIB (3 passages en club de Paris) et le PIB retrouve le niveau d avant d crise en % % du PIB 60% crédit 50% crédit au secteur privé 40% 30% 20% 10% 0% Taux de change USD / Roupie indonésienne

6 Politique Soutiens Gestion Moteurs Demande Offre Insertion Échanges IDE Résultats Susilo Bambang Yudhoyono (SBY ) Démocratisation / DécentralisationD Coalition Parti démocrate, d Golkar et partis religieux Indépendance Banque Centrale (objectif : stabilité de l IDR) l Héritage de l l Ordre Nouveau : concentration, corruption Reprise de l investissement l privé,, faiblesse persistance de l investissement public (infrastructures) Amélioration de la productivité intra sectorielle Agriculture et mines Stagnation de la part de marché mondial, intensification des relations avec la Chine et l Inde l ;Primarisation (charbon, huile de palme ) Reprise depuis 2006 Croissance plus lente et plus pauvre en emplois formels; Montée e des inégalit galités s (mais dépenses d sociales, Cash transfert, sécurits curité sociale)

7 Perspectives Opportunités s et défis d internes Démographie : moins d entrants d / mieux formés mais mais le déficit d de qualification demeure Urbanisation et essor des villes moyennes : 32 millions supplémentaires Classe moyenne : de 50 millions en 2010 à 130 millions (voire 170 millions) en 2030 Inégalit galités Infrastructures : une contrainte qui peut se transformer en une formidable opportunité Opportunités s et défis d internationaux L Indonésie capitalise sur son insertion asiatique Le réér ééquilibrage de la croissance chinoise annonce une baisse de la demande à l Indonésie tout en faisant espérer une reprise des délocalisations (si amélioration des infrastructures) vers l Indonl Indonésie Conséquence de ASEAN Chine FTA : concentration sur l Indonl Indonésie? L Indonésie : parmi les gagnants du monde d aprd après s? Etat peu endetté Croissance repose sur la demande domestique Démocratie et aboutissement des revendications Un taux de croissance annuel ( ) qui pourrait se situer entre 5 % (sans hausse de productivit vité) ) et 7 %

8 Merci pour votre attention

9 Croissance économique et démographique PIB per cap (1913 =100) Population (base 100 en 1820) Chine, Inde et Indonésie chine Inde Indonésie Stagnation jusqu en 1880, accélération tirée e par exportations ressources Nat jusqu en 1930 La population quintuple (Chine et Inde double entre 1820 et 1940)

10 Perspectives démographiquesd Population Population (15-64 ans)

11 Croissance du PIB 15% 10% 5% 0% -5% -10% Soekarno Suharto SBY -15%

12 Structure du PIB Offre Demande 60% % PIB agriculture 100% 50% mines et construction manufacturier 90% service 80% 40% 70% 60% 30% 20% 10% 50% 40% 30% 20% Consommation investissement Exportation 10% 0% % suh sby

13 Insertion internationale Partenaires commerciaux ( en % commerce total) Structure des exportations ( ) 60% 90% 50% 40% 30% Etats-Unis Japon Inde Chine UE 80% 70% 60% 50% 40% Manufacturier Pétrole, charbon et mines 20% 10% 0% % Agro alimentaire 20% 10% autres 0% S u

14 Urbanisation : plus rapide en dehors de Java Les villes qui devraient croitre plus rapidement (hors Java)

15 Marché automobile perspectives 2500 milliers

16 Salaire horaire en dollar US d une d ouvrière re du textile 5,00 4,50 Dollars US 4,00 3,50 3,00 2,50 2,00 1,50 Jakarta Séoul Shanghai 1,00 0, Source : Prix et salaires dans le monde, Union des Banques Suisses, différentes années. Salaire annuel divisé par le nombre d heures

LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES. Françoise Lemoine, Deniz Ünal Conférence-débat CEPII, L économie mondiale 2014, Paris, 11 septembre 2013

LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES. Françoise Lemoine, Deniz Ünal Conférence-débat CEPII, L économie mondiale 2014, Paris, 11 septembre 2013 LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES 1. Facteurs structurels du ralentissement de la croissance dans les BRIC 2. Interdépendances commerciales entre les BRIC et le reste du monde Françoise Lemoine, Deniz

Plus en détail

Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions

Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions 27 novembre 213 N 5 Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions La Chine semble vouloir développer le poids du RMB comme monnaie internationale, aussi bien financière que

Plus en détail

En 2012, la croissance de l activité en Asie a bien résisté,

En 2012, la croissance de l activité en Asie a bien résisté, FICHE PAYS ASIE : CRISE OU COUP DE FREIN À LA CROISSANCE? Département analyse et prévision En 2012, la croissance de l activité en Asie a bien résisté, malgré une baisse de régime durant l été. Son dynamisme

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 215) Banque Centrale de Tunisie Avril 215 1- Environnement International 1-1. Croissance Economique - Selon les prévisions du Fonds monétaire international

Plus en détail

Pourquoi une forte demande des PME en Sourcing Asie?

Pourquoi une forte demande des PME en Sourcing Asie? Sourcing en Asie Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département Développement International de la Chambre de Commerce et d Industrie de Saint-Etienne / Montbrison Tél : 04.77.43.04.50

Plus en détail

Perspectives économiques et boursières

Perspectives économiques et boursières Perspectives économiques et boursières Michel Lagier Chief Investment Strategist BANQUE PRIVÉE Monnaie virtuelle: franc succès, 2 milliards de dollars de Bitcoins en circulation $194 Tulipomanie Hollande

Plus en détail

PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS

PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS CONFÉRENCE À L'ASSOCIATION DES ÉCONOMISTES QUÉBÉCOIS COLLOQUE SUR LA CONJONCTURE ÉCONOMIQUE DE LA RÉGION DE QUÉBEC Pierre Fournier

Plus en détail

Dîner Maroc Entrepreneurs

Dîner Maroc Entrepreneurs Entrepreneurs Conseil Dîner Maroc Entrepreneurs Enjeux et tendances des investissements directs étrangers au Maroc 19 avril 2004 1 Sommaire 1. Synthèse des enjeux et des tendances 2. Chiffres clefs Importations

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

L Épargne des chinois

L Épargne des chinois L Épargne des chinois (Patrick ARTUS Johanna MELKA) Colloque Cirem-Cepii-Groupama AM 29 septembre 25 Indicateurs de «qualité de vie» en Chine 199 1995 2 22 23 Nombre d'écoles par 1 habitants 9,1 7,82 6,48

Plus en détail

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011 BACCALAUREAT EUROPEEN 2011 ECONOMIE DATE: 16 Juin 2011 DUREE DE L'EPREUVE : 3 heures (180 minutes) MATERIEL AUTORISE Calculatrice non programmable et non graphique REMARQUES PARTICULIERES Les candidats

Plus en détail

Le Renminbi comme monnaie internationale. Bank of China Paris Branch 21, octobre 2015 Clermont Ferrand

Le Renminbi comme monnaie internationale. Bank of China Paris Branch 21, octobre 2015 Clermont Ferrand Le Renminbi comme monnaie internationale Bank of China Paris Branch 21, octobre 2015 Clermont Ferrand Agenda 01 Contexte 02 Internationalisation 03 Centre de RMB offshore 2 01 Contexte 3 Système monétaire

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL

I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL Au cours de l année 2009, l économie mondiale est entrée dans une profonde récession qui a débuté à la fin de 2008. En effet, le taux de croissance du Produit Intérieur

Plus en détail

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, )

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, ) Chap 12 : Les firmes multinationales dans l économie mondiale Les entreprises qui produisaient et se concurrençaient autrefois sur leur marché national agissent désormais au niveau mondial. La plupart

Plus en détail

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE?

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? Françoise Lemoine & Deniz Ünal CEPII Quel impact de l expansion chinoise sur l économie mondiale? Rencontres économiques, 18 septembre

Plus en détail

Le RMB, une monnaie internationale incontournable

Le RMB, une monnaie internationale incontournable Le RMB, une monnaie internationale incontournable 12/02/2012 Bei XU Economiste & Martine GRAFF Expert Trade Finance Introduction 1. Les chiffres clés de l économie chinoise 2. L internationalisation du

Plus en détail

L Union européenne face à la croissance économique

L Union européenne face à la croissance économique L Union européenne face à la croissance économique Introduction : l Union européenne est-elle une puissance économique? I) L Union européenne : une croissance économique décevante 1 Une croissance plus

Plus en détail

La croissance chinoise

La croissance chinoise Lacroissancechinoise Aprèspresque30ansd économiemaoïste,lachines estengagéedepuis1978,sousl impulsionde Deng Xiaoping, sur la voie de la modernisation économique. Les «Quatre Modernisations» industrie,agriculture,rechercheetdéfense

Plus en détail

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers U Etude réalisée sous la direction d IDEFIE par Charline Jacob-Nassimian Juillet 2010 UI. La situation économique

Plus en détail

11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA CHINE

11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA CHINE 11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE CHINOISE Chine Principaux indicateurs, 2014 Population (en millions) 1 367,8 PIB (en G$ US courants) 10 380,4 PIB par habitant (en $ US courants) 7 589,0

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015 Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 215 Banque Centrale de Tunisie Mars 215 1- ENVIRONMENT INTERNATIONAL - L environnement économique international a été marquée, ces derniers

Plus en détail

PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS

PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I.1. VUE D ENSEMBLE Après le vif redressement enregistré

Plus en détail

I. Le commerce mondial en 2010

I. Le commerce mondial en 2010 I. Le commerce mondial en 2010 Après s être effondré en 2009, le commerce mondial a vigoureusement rebondi en 2010. L augmentation du volume des exportations de marchandises au cours de l année passée

Plus en détail

ENVIRONMENT DES AFFAIRES ET OPPORTUNITIES D INVESTISSEMENTS AU BURKINA FASO

ENVIRONMENT DES AFFAIRES ET OPPORTUNITIES D INVESTISSEMENTS AU BURKINA FASO ENVIRONMENT DES AFFAIRES ET OPPORTUNITIES D INVESTISSEMENTS AU BURKINA FASO Chambre de Commerce et d Industrie Avril 2015 1 BURKINA FASO Votre porte d accès au marché ouest africain 2 AGENDA Contexte géographique

Plus en détail

Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire

Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire Par Soraya Oulad Benchiba, Chargée d'études à l'institut Amadeus Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire L afflux d IDE en Afrique a été spectaculaire

Plus en détail

SRI LANKA PRINCIPAUX INDICATEURS : Capitale : Sri Jayawardenapura. Chef de l état : Mahinda Rajapakse. 1 er ministre: D.M.Jayartne

SRI LANKA PRINCIPAUX INDICATEURS : Capitale : Sri Jayawardenapura. Chef de l état : Mahinda Rajapakse. 1 er ministre: D.M.Jayartne SRI LANKA PRINCIPAUX INDICATEURS : Pays : Sri Lanka Capitale : Sri Jayawardenapura Chef de l état : Mahinda Rajapakse 1 er ministre: D.M.Jayartne Superficie : 65 610 km² Population : 21 300 000 habitants

Plus en détail

Mondialisation et territoires : quelques approches 4em partie. Laurent CARROUE Mardi 27 et mercredi 28 mars 2012 Académie de Nice

Mondialisation et territoires : quelques approches 4em partie. Laurent CARROUE Mardi 27 et mercredi 28 mars 2012 Académie de Nice Mondialisation et territoires : quelques approches 4em partie Laurent CARROUE Mardi 27 et mercredi 28 mars 2012 Académie de Nice C. Le Brésil, nouvelle puissance? Les nouvelles diplomaties des puissances

Plus en détail

COMITE D INVESTISSEMENT

COMITE D INVESTISSEMENT COMITE D INVESTISSEMENT COMPTE-RENDU DU 9 SEPTEMBRE 2014 ENVIRONNEMENT MACRO-ECONOMIQUE 1. L ETE AUX ETATS-UNIS Croissance au deuxième trimestre Fort rebond du PIB au deuxième trimestre +4% et le déclin

Plus en détail

Ralentissement économique Des entreprises handicapées par la lenteur des réformes

Ralentissement économique Des entreprises handicapées par la lenteur des réformes PANORAMA RISQUE PAYS Les publications économiques de Coface Automne 212 FOCUS INDE Par Nina Delhomme et Constance Boublil - Achevé de rédiger le 18 octobre 212 Ralentissement économique Des entreprises

Plus en détail

Inde : Le retour du tigre?

Inde : Le retour du tigre? Inde : Le retour du tigre? Résumé L Inde bénéficie d une importante réserve de main d œuvre, plus de la moitié de la population ayant moins de 25 ans. Mais, l Inde est une économie spécialisée dans le

Plus en détail

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien 9 septembre 2014 Équipe de répartition de l actif et des devises Vincent Lépine Vice-président, Répartition de l'actif et gestion des devises

Plus en détail

Changement de moteur

Changement de moteur (CEPII) Présentation de l économie mondiale 2008 On l attendait depuis longtemps! Le déséquilibre de la croissance et les global imbalances Chaque année, commentaire du creusement continu du déficit courant

Plus en détail

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements Identité fondamentale: Y= C + I + G + EX - IM Y: PIB (Produit Intérieur Brut) C: Consommation I: Investissement G: Dépenses

Plus en détail

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Chambre de commerce du Grand Moncton Moncton (Nouveau-Brunswick) 21 novembre 2012 Tim Lane Sous-gouverneur Banque du Canada

Plus en détail

Perspectives économiques du Canada :

Perspectives économiques du Canada : Perspectives économiques du Canada : 2015 une année remplie d incertitude Pedro Antunes Économiste en chef adjoint, Le Conference Board du Canada Le 22 septembre 2015 conferenceboard.ca Perspectives mondiales

Plus en détail

ÉVOLUTION DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES ÉCHANGÉES PAR LES PAYS DE LA ZONE FRANC

ÉVOLUTION DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES ÉCHANGÉES PAR LES PAYS DE LA ZONE FRANC BDF-DGEI-COMOZOF CONFIDENTIEL Le 7 septembre z- / J. Legrand C. Courtin ÉVOLUTION DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES ÉCHANGÉES PAR LES PAYS DE LA ZONE FRANC En, le ralentissement économique observé dans

Plus en détail

Chapitre II ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL

Chapitre II ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL Chapitre II ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL Évolution du commerce mondial Principales caractéristiques Au cours de l année 2000, le commerce et la production au niveau mondial ont connu leur plus forte croissance

Plus en détail

Présentation Macro-économique. Mai 2013

Présentation Macro-économique. Mai 2013 Présentation Macro-économique Mai 2013 1 Rendement réel des grandes catégories d actifs Janvier 2013 : le «sans risque» n était pas une option, il l est moins que jamais Rendement réel instantané 2,68%

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 215) Banque Centrale de Tunisie Juillet 215 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL 1-1. Croissance Economique - La Banque Mondiale a révisé, au mois de

Plus en détail

Mission de prospection multisectorielle JAPON

Mission de prospection multisectorielle JAPON en partenariat avec organise une : Mission de prospection multisectorielle Du lundi 27 au vendredi 31 octobre 2014 A Tokyo et Kobe JAPON [Tapez un texte] 3 ème PIB mondial en 2014 Zoom sur le Japon Superficie

Plus en détail

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 Regards sur la conjoncture internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 CONJONCTURE INTERNATIONALE & NATIONALE Reprise lente en ZONE EURO et à rythmes variables

Plus en détail

Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce

Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce Modèles ricardien et HOS ont des points communs mais sont assez spécifiques: avantages comparatifs fondés sur: - différences

Plus en détail

COMMERCE ET INVESTISSEMENT

COMMERCE ET INVESTISSEMENT Web Japan http://web-japan.org/ COMMERCE ET INVESTISSEMENT Un changement vers un commerce à modèle horizontal Des voitures prêtes à l exportation (Crédit photo : Toyota Motor Corporation) Introduction

Plus en détail

Perspectives économiques régionales Moyen-Orient et Afrique du Nord. Octobre 2015

Perspectives économiques régionales Moyen-Orient et Afrique du Nord. Octobre 2015 Perspectives économiques régionales Moyen-Orient et Afrique du Nord Octobre 215 1 Feuille de route Environnement mondial Thèmes régionaux Exportateurs et importateurs de pétrole de la région MOANAP 2 Perspectives

Plus en détail

Déplacement de l'ide vers l'est

Déplacement de l'ide vers l'est Extrait de : Science, technologie et industrie : Tableau de bord de l'ocde 211 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/1.1787/sti_scoreboard-211-fr Déplacement de l'ide vers l'est Merci de citer

Plus en détail

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Présentation à l Association des économistes québécois Le 19 mai 25 Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Kevin G. Lynch Administrateur Fonds

Plus en détail

CONJONCTURE FRANÇAISE

CONJONCTURE FRANÇAISE CONJONCTURE FRANÇAISE Faiblesse de l investissement L amélioration récente du climat des affaires peine à se traduire par une augmentation de l activité. Dans le secteur industriel, la production reste

Plus en détail

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés POUR DIFFUSION : À Washington : 9h00, le 9 juillet 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À DIFFUSION Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés La croissance

Plus en détail

Investir dans un contexte de déséquilibres économiques mondiaux

Investir dans un contexte de déséquilibres économiques mondiaux Investir dans un contexte de déséquilibres économiques mondiaux Le 1 er avril 2011 Vincent Lépine Vice-président Répartition globale de l actif et gestion des devises Agenda A Déséquilibres mondiaux croissants

Plus en détail

2012 Stabilisation de l activité. 2013 Perspectives de reprise

2012 Stabilisation de l activité. 2013 Perspectives de reprise 2012 Stabilisation de l activité 2013 Perspectives de reprise Quel avenir pour l industrie chimique en France? Enjeux énergétiques Paris, le 21 mars 2013 UIC - Contacts presse Hélène MEJEAN - Directeur

Plus en détail

ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE

ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE Licence AES, Relations monétaires internationales 2000-2001 Feuille de Td N 1 : La balance des paiements. ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE Sources : Extraits d'articles publiés par : Recherche

Plus en détail

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD 1. Balance des paiements 1.1. Bases comptable ˆ Transactions internationales entre résident et non-résident

Plus en détail

Conjoncture économique et marchés financiers. Octobre 2015

Conjoncture économique et marchés financiers. Octobre 2015 Conjoncture économique et marchés financiers Octobre 215 Page 1 l 6/1/215 Une croissance mondiale pénalisée par les émergents Prévisions de croissance mondiale du FMI de 3,3% en 215 et 3,8% en 216 La croissance

Plus en détail

Les territoires dans la mondialisation

Les territoires dans la mondialisation Les territoires dans la mondialisation G5. Les Etats-Unis dans la mondialisation I. Nike, une entreprise à la conquête du monde Comment s est construite la première marque de vêtements au monde? A. Une

Plus en détail

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale?

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN 18 décembre 2014 à 14:22 Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? Ce chapitre ne fait plus partie du programme, mais il est conseillé de

Plus en détail

Comment investir aujourd hui? Jan Vergote Head of Investment Strategy Belfius Banque 19-05-2015

Comment investir aujourd hui? Jan Vergote Head of Investment Strategy Belfius Banque 19-05-2015 Comment investir aujourd hui? Jan Vergote Head of Investment Strategy Belfius Banque 19-05-2015 Portefeuille de référence Obligations sous-pondérées Obligations d'état pay s non inv estment grade 7% Obligations

Plus en détail

Japon FICHE PAYS. Données générales. Données politiques

Japon FICHE PAYS. Données générales. Données politiques Japon Source : «GEOATLAS.com 2009 Graphi-Ogre» Données générales Superficie : 377 829 km 2 Capitale : Tokyo (12,9 millions d habitants) Monnaie : Yen (JPY) Langue : Japonais Population : 127,7 millions

Plus en détail

Performance commerciale du Canada

Performance commerciale du Canada Document de travail des Performance commerciale du Canada Examen de huit indicateurs Dylan Moeller d EDC Le 1 er août 2012 11 Table des matières Résumé... 3 1. Croissance des exportations... 5 2. Croissance

Plus en détail

Une lecture marxiste de la crise

Une lecture marxiste de la crise janvier - N Une lecture marxiste de la crise Notre interprétation de la crise est la suivante : il y a excès mondial de capacité de production, dû essentiellement à la globalisation et à l'investissement

Plus en détail

2014-2015. Perspectives économiques

2014-2015. Perspectives économiques 2014-2015 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010 75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-21 L économie canadienne depuis la fondation de la Banque du Canada Première édition : le 11 mars 21 Mise à jour : le 16 decembre 21 1 La Banque du Canada, fondée en

Plus en détail

Dollar US : La renaissance d une devise?

Dollar US : La renaissance d une devise? Dollar US : La renaissance d une devise? La devise de réserve mondiale Les différences de croissance et de politiques monétaires plaident en faveur d une hausse du dollar par rapport à la monnaie de la

Plus en détail

Sciences, guerre, et développement

Sciences, guerre, et développement Sciences, guerre, et développement E. Zaccai (partie 2) 2012-2013 PREPARATION 3 Pole Berhneim Paix et Citoyenneté de l'ulb Définitions du développement, évolution des richesses et de la santé dans le monde

Plus en détail

Situation et perspectives de l économie mondiale 2015. asdf

Situation et perspectives de l économie mondiale 2015. asdf Situation et perspectives de l économie mondiale 2015 asdf Nations Unies New York, 2015 Résumé Perspectives du développement macroéconomique au niveau mondial La croissance mondiale progressera légèrement

Plus en détail

Chine : le grand bond vers la consommation.

Chine : le grand bond vers la consommation. Flash Stratégie (mars 2015) Chine : le grand bond vers la consommation. Jean Borjeix Paris, le 15 mars 2015 La Chine vient d entrer dans la nouvelle année lunaire, l année de la chèvre. Au-delà du calendrier

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

WS32 Institutions du secteur financier

WS32 Institutions du secteur financier WS32 Institutions du secteur financier Session 1 La vision chinoise Modernisation du système financier chinois : fusion de différentes activités bancaires et financières, accès des ménages au marché des

Plus en détail

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance (suite)

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance (suite) Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance (suite) 2 ème partie : La baisse de l euro Nous avons fréquemment souligné sur ce blog (encore dernièrement le 29 septembre 2014) l

Plus en détail

PRINCIPALES NOUVELLES

PRINCIPALES NOUVELLES Semaine clôturée le vendredi 16 octobre 2015 PRINCIPALES NOUVELLES : Les marchés boursiers mondiaux ont clôturé la semaine en hausse, parce que les faibles statistiques économiques en provenance de la

Plus en détail

Revenu par habitant le plus élevé de toutes les grandes économies de la région (9.670 dollars en 2007).

Revenu par habitant le plus élevé de toutes les grandes économies de la région (9.670 dollars en 2007). Sandra Fuentes-Berain Ambassadeur Ambassade du Mexique en Belgique et au Luxembourg Mission du Mexique auprès de l Union européenne. I. Introduction Mexique : 13 ème économie du monde (PIB), 8 ème importateur,

Plus en détail

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Présenté par Caroline Charest Économiste / directrice principale KPMG-SECOR Une accélération de la croissance mondiale

Plus en détail

Investir dans les marchés émergents?

Investir dans les marchés émergents? Investir dans les marchés émergents? Hortense Bioy, CFA Analyste ETF senior 3 février 2011 2010, Morningstar, Inc. All rights reserved. Accélération des entrée de capitaux depuis la crise financière

Plus en détail

Dynamique des exportations de biens et de services du Québec sur les marchés extérieurs

Dynamique des exportations de biens et de services du Québec sur les marchés extérieurs Dynamique des exportations de biens et de services du Québec sur les marchés extérieurs Table des matières En bref 1 Une stagnation des exportations au cours des années 2000 1 Un recul majeur sur le marché

Plus en détail

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique Investissements En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique NOUS CONNAISSONS LA CULTURE LOCALE, LES GENS, LES ENTREPRISES UN MONDE D OCCASIONS VOUS ATTEND Pourquoi investir à l échelle

Plus en détail

L externalisation un vecteur de développement du cabinet BPO Services France. Atelier Solution

L externalisation un vecteur de développement du cabinet BPO Services France. Atelier Solution L externalisation un vecteur de développement du cabinet BPO Services France Intervenants : Régis BIZIEN, EC et CAC Cabinet MBV, Paris Christophe BERNARD, Consultant NSG Phase 2 Brice BLAZY, Directeur

Plus en détail

BMCE Bank et son Environnement

BMCE Bank et son Environnement BMCE Bank et son Environnement Economie Mondiale 44 SORTIE DE CRISE ET REMISE EN QUESTION DES MODELES Depuis l éclatement de la bulle financière internationale en 2008, de plus en plus d économistes en

Plus en détail

BTS FINANCIERS ÉCONOMIE GÉNÉRALE ET ÉCONOMIE D ENTREPRISE SESSION 2013

BTS FINANCIERS ÉCONOMIE GÉNÉRALE ET ÉCONOMIE D ENTREPRISE SESSION 2013 La commission de choix de sujets a rédigé cette proposition de corrigé, à partir des enrichissements successifs apportés aux différents stades d élaboration et de contrôle des sujets. Pour autant, ce document

Plus en détail

Quatre difficultés de la Chine dont les autorités chinoises tempèrent l importance

Quatre difficultés de la Chine dont les autorités chinoises tempèrent l importance juin 2 N. 4 Quatre difficultés de la Chine dont les autorités chinoises tempèrent l importance La Chine rencontre aujourd hui quatre difficultés que les autorités chinoises ont du mal à admettre : le ralentissement

Plus en détail

QUEL RÔLE POUR LE FMI DANS LE NOUVEL ORDRE ÉCONOMIQUE MONDIAL?

QUEL RÔLE POUR LE FMI DANS LE NOUVEL ORDRE ÉCONOMIQUE MONDIAL? QUEL RÔLE POUR LE FMI DANS LE NOUVEL ORDRE ÉCONOMIQUE MONDIAL? Clément ANNE, clem.anne@hotmail.fr Doctorant, Ecole d Economie de Clermont-Ferrand, CERDI 18/03/2015, Assises Régionales de l économie EN

Plus en détail

Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? 3 juin 2014 KBC Groupe

Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? 3 juin 2014 KBC Groupe Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? juin KBC Groupe CONJONCTURE : situation internationale Retour de la confiance dans les pays développés, hésitations en Chine Indice de confiance de l industrie

Plus en détail

Situation 2 : Le Brésil dans la Mondialisation. Page 1

Situation 2 : Le Brésil dans la Mondialisation. Page 1 Situation 2 : Le Brésil dans la Mondialisation Page 1 Documents de lancement Source : http://www.telleestmatele.com/article-36865965.html Page 2 Rio de Janeiro 2016 Page 3 Activité élèves : (analyses de

Plus en détail

Perspectives économiques 2015-2016 Octobre 2015 EDITORIAL 1

Perspectives économiques 2015-2016 Octobre 2015 EDITORIAL 1 Perspectives économiques 2015-2016 Octobre 2015 EDITORIAL 1 L économie belge s est raffermie de manière significative durant la première moitié de l année. Grâce au dynamisme de l économie américaine,

Plus en détail

L investissement direct étranger à Taïwan en 2012

L investissement direct étranger à Taïwan en 2012 Résumé L investissement direct étranger à Taïwan en 212 L Union Européenne est le premier investisseur étranger à Taïwan (31,9 Mds USD en 212). Dans l autre sens, Taïwan est à l origine d environ 226 Mds

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires POUR DIFFUSION : À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À PUBLICATION Courants contraires La baisse

Plus en détail

LA HAUSSE DU DOLLAR CANADIEN

LA HAUSSE DU DOLLAR CANADIEN PRB 03-26F LA HAUSSE DU DOLLAR CANADIEN Michael Holden Division de l économie Révisé le 22 novembre 2007 PARLIAMENTARY INFORMATION AND RESEARCH SERVICE SERVICE D INFORMATION ET DE RECHERCHE PARLEMENTAIRES

Plus en détail

La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée

La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée INSEE CONJONCTURE POINT DE CONJONCTURE OCTOBRE 2015 La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée solide au deuxième trimestre 2015. L

Plus en détail

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Les échanges de marchandises (biens et services), de titres et de monnaie d un pays avec l étranger sont enregistrés dans un document comptable

Plus en détail

Remarques introductives de Jean-Pierre Roth

Remarques introductives de Jean-Pierre Roth abcdefg Conférence de presse Zurich, le 11 décembre 2008 Remarques introductives de Jean-Pierre Roth Notre évaluation de la situation conjoncturelle et monétaire a changé considérablement depuis notre

Plus en détail

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire génère presque 1% du produit intérieur brut (PIB) de la Suisse; il représente ainsi une branche essentielle de

Plus en détail

La France I/PRINCIPAUX INDICATEURS : Pays : France. Capitale : Paris. Chef de l état : Nicolas Sarkozi. Premier ministre : François Fillon

La France I/PRINCIPAUX INDICATEURS : Pays : France. Capitale : Paris. Chef de l état : Nicolas Sarkozi. Premier ministre : François Fillon La France I/PRINCIPAUX INDICATEURS : Pays : France Capitale : Paris Chef de l état : Nicolas Sarkozi Premier ministre : François Fillon Superficie : 551 500 km² Population : 62 616 400 habitants Croissance

Plus en détail

PREMIER TRIMESTRE 2012 Mai 2012

PREMIER TRIMESTRE 2012 Mai 2012 PREMIER TRIMESTRE 2012 Mai 2012 INSEED BP 453 N Djamena Tél : 252 31 64 Fax : 252 66 13 E-mail : inseed@intnet.td site : www.inseed-tchad.org TABLE DES MATIERES RUBRIQUES Pages SIGLES ET SIGNES CONVENTIONNELS

Plus en détail

Situation et perspectives de l économie mondiale 2014. asdf

Situation et perspectives de l économie mondiale 2014. asdf Situation et perspectives de l économie mondiale 2014 asdf Nations Unies New York, 2014 Résumé Les perspectives macro-économiques mondial La croissance mondiale a été plus faible que prévue en 2013, mais

Plus en détail

1-4. PRIX DES PRODUITS DE BASE 10/06/2013

1-4. PRIX DES PRODUITS DE BASE 10/06/2013 En effet, après avoir subi un fort recul à la fin de (1.564$ l once fin ), le prix de l or a repris son envol au début de l année, profitant de l abondance de la liquidité à l échelle mondiale et de l

Plus en détail

LES DÉFIS DE L EXPANSION

LES DÉFIS DE L EXPANSION LES DÉFIS DE L EXPANSION DU MONDE 49 e ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES ÉLEVEURS DE PORCS DU QUÉBEC JEAN-LOUIS ROY, 28 MAI 2015 L ESPACE AGRICOLE GLOBAL JEAN-LOUIS ROY, MAI 2015 Tous les pays du monde 1,35 milliards

Plus en détail

L alibi chinois SEPTEMBRE 2015

L alibi chinois SEPTEMBRE 2015 L alibi chinois SEPTEMBRE 2015 Une crise plus financière qu économique Grisés par l afflux de liquidités, les marchés ont ignoré les signes avantcoureurs de détérioration de l environnement mondial Ralentissement

Plus en détail

Fiche-Pays : République de l Italie

Fiche-Pays : République de l Italie Royaume du Maroc Ministère délégué auprès du Ministère de l'industrie, du Commerce, de l'investissement et de l'economie Numérique, Chargé du Commerce Extérieur المملكة المغربية الوزارة المنتدبة لدى وزارة

Plus en détail

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Budget 2015 Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Ordre du jour Le Canada et l économie mondiale L incertitude économique mondiale Les finances provinciales et la situation financière du Manitoba

Plus en détail

FIN-INTER-01 LE CONTEXTE

FIN-INTER-01 LE CONTEXTE FIN-INTER-01 LE CONTEXTE Public concerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 2 heures Objectifs : Positionner le domaine de la finance internationale dans son contexte. Pré requis : Néant. Modalités

Plus en détail