Assemblée générale annuelle Caisse économie solidaire 2014 : FAITS SAILLANTS DE LA GESTION RESPONSABLE DE L ÉVÉNEMENT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Assemblée générale annuelle Caisse économie solidaire 2014 : FAITS SAILLANTS DE LA GESTION RESPONSABLE DE L ÉVÉNEMENT"

Transcription

1 Assemblée générale annuelle Caisse économie solidaire 2014 : FAITS SAILLANTS DE LA GESTION RESPONSABLE DE L ÉVÉNEMENT Annie Dureault, Conseillère en écoresponsabilité Conseil québécois des événements écoresponsables 08/07/2014 1

2 UN ÉVÉNEMENT ÉCORESPONSABLE EN LIEN AVEC LES VALEURS DE LA CAISSE ET DE SES MEMBRES Les membres de la Caisse ont été nombreux à apprécier la teneur écoresponsable de leur AGA 2014 et du Grand Rendez-vous et ce volet fût un franc succès! Organiser un tel événement en se souciant de réduire l impact environnemental est un défi que l équipe de coordination a su relever avec brio et ce, sur plusieurs aspects. Tout d abord, par le choix d un lieu qui détient un engagement en développement durable, un programme de responsabilité sociale ainsi qu un système de gestion des matières résiduelles valorisant les matières organiques : l Aquarium de Québec. Ceci a permis d optimiser la gestion des matières résiduelles en détournant plus de 80% de celles-ci du site d enfouissement. En effet, grâce à des mesures telles que les boites à lunch compostables et une gestion du recyclage, moins de 1 kg/personne de déchets ont été générés durant l événement soit environ le huitième d un sac de poubelle. Souveraineté alimentaire et alimentation locale Nos aliments une marchandise comme les autres? Non, surtout quand ils sont locaux! Le comité d organisation a décidé d aller dans le sens de la thématique du Rendez-vous solidaire 2014 et a donc visé un point non négligeable de la norme en événement écoresponsable, soit la prépondérance des aliments locaux dans l élaboration du menu. Les critères reliés à l alimentation dans la classification d un événement demeurent les plus difficiles à atteindre et le Chef de l Aquarium, M. Gaby Lamontagne, à réussit à relever ce défi en concoctant un menu respectant ces critères principalement dans le choix d aliments locaux. Bravo au Chef Lamontagne qui a réussi en plein mois d avril à trouver ces aliments! 2

3 Tout l monde à bord! Afin de réduire l émission de gaz à effet de serre, la Caisse a donné accès au transport par autobus aux 200 participants. Ceci a permis de réduire considérablement l impact environnemental relié au transport. Environ la moitié des participants ont choisi un mode alternatif à l auto solo. Bravo à tous ces membres! TOUT L MONDE À BORD POUR L ÉDITION 2015! 35 personnes qui ont choisi l autobus de Montréal 33 personnes qui ont choisi l autobus de la région de Québec 13 personnes qui ont choisi le mini bus de Joliette 50 autres personnes ont favorisé le transport en commun, le covoiturage, l autobus urbain. En plus d offrir des alternatives à l auto solo, la Caisse a fait le calcul des gaz à effet de serre (GES) générés lors de l évènement. Émissions totales de GES estimées : Poids équivalent CO2 des émissions moyennes de GES générées par le déplacement des utilisateurs: 5 553,00 kgco2eq OU 5,5 TeqCO2 0,0278 kg eqco2/km/personne 5,5 TEqCO2 Qu est-ce que cela veut dire? - La séquestration carbone de 129, 169 jeunes pousses d arbres âgées de 10 ans 1 - Les émissions annuelles en GES de 1,061 véhicules passagers - L énergie utilisée par 460 maisons - 1,4 Éoliennes 1 Source : 3

4 Crédits carbones Afin de réduire son impact, la Caisse a donc décidé de compenser en double ses émissions de GES par l achat de crédits carbone par l entremise d Enracine. Ainsi, 12 tonnes de CO2 éq. crédits carbone ont été achetés afin de contribuer directement aux programmes de reforestation sociale au sein de communautés en Amérique latine. Ces projets de reforestation améliorent la qualité de vie de petits agriculteurs dans la lutte aux changements climatiques. Plus de arbres seront plantés par le biais de ces programmes. Qu est-ce qu un crédit carbone : Le World Resource Institute définit un crédit de carbone comme étant «la réduction, l évitement ou la séquestration d une unité d équivalent CO 2 (CO 2 e) afin de compenser les émissions produites à un autre endroit.» Les crédits de carbone se mesurent en tonnes métriques d équivalents CO 2 (tco 2 e) parce que ce dernier gaz est le GES le plus communément émis par les activités humaines. L équivalent CO 2 indique, pour un mélange et une quantité donnés de GES, la quantité de CO 2 qui aurait le même potentiel de réchauffement planétaire. Par exemple, une tonne de méthane possède le même potentiel de réchauffement planétaire que 25 tonnes de CO 2 sur une période de 100 ans. (Source : Quelques pistes pour l édition 2015 Fière de ses acquis dans l établissement des mesures écoresponsables de son AGA annuelle et dans un esprit d amélioration continue, la Caisse a le souci d améliorer sa performance environnementale pour l édition Elle pourra agir sur plusieurs activités notamment en : Favorisant plus de fournisseurs ayant un engagement en développement durable publicisé tout en sensibilisant ses membres à agir dans ce sens Encourageant les participants à utiliser des alternatives à la voiture solo Évitant les emballages de surplus En maintenant les boites à lunch compostables Conclusion L Assemblée générale annuelle de la Caisse d économie solidaire 2014 fut un succès écoresponsable grâce à l engagement de l équipe de gestion et de coordination, au choix des 4

5 fournisseurs et du lieu d accueil, à la compensation des gaz à effet de serre en double ainsi que par la mise en place d une excellente gestion des matières organiques par l utilisation des boites à lunch compostables. 5

Comprendre le Bilan Carbone

Comprendre le Bilan Carbone Comprendre le Bilan Carbone de l Université Catholique de Lille Déchets ÉnergiesDéplacements L Université Catholique de Lille (UCL) s est engagée depuis 2007 dans une stratégie de développement durable

Plus en détail

Miniguide de l organisateur d événement écoresponsable. Notre avenir à tous!

Miniguide de l organisateur d événement écoresponsable. Notre avenir à tous! Miniguide de l organisateur d événement écoresponsable Notre avenir à tous! D ans le cadre de sa démarche en matière de développement durable, la Ville de Saguenay met à la disposition des organisateurs

Plus en détail

Table des matières. Introduction 3. Qu est-ce qu un événement écoresponsable? 4. Gestion des matières résiduelles 6

Table des matières. Introduction 3. Qu est-ce qu un événement écoresponsable? 4. Gestion des matières résiduelles 6 Table des matières Introduction 3 Qu est-ce qu un événement écoresponsable? 4 Gestion des matières résiduelles 6 Astuces pour bien gérer les matières résiduelles 7 Transport 8 Alimentation et vaisselle

Plus en détail

POLITIQUE D ÉVÉNEMENTS ÉCORESPONSABLES

POLITIQUE D ÉVÉNEMENTS ÉCORESPONSABLES POLITIQUE D ÉVÉNEMENTS ÉCORESPONSABLES Juin 2013 TABLE DES MATIÈRES CADRE DE RÉFÉRENCE PAGE 3 OBJECTIFS DE LA POLITIQUE PAGE 4 Objectif général Objectifs spécifiques NIVEAUX EXIGÉS PAR LA VILLE DE MAGOG

Plus en détail

L organisation d événements écoresponsables à l Université de Sherbrooke

L organisation d événements écoresponsables à l Université de Sherbrooke L organisation d événements écoresponsables à l Université de Sherbrooke Déjeuner-conférence dans le cadre de la campagne Défi Climat Présentation réalisée par: Marie-Christine Alarie Plan de la présentation

Plus en détail

ATTENTION! CETTE PRÉSENTATION NE POURRA ÊTRE DISTRIBUÉE ET UTILISÉE QU À L INTERNE DES ORGANISATIONS AYANT SUIVI LA FORMATION.

ATTENTION! CETTE PRÉSENTATION NE POURRA ÊTRE DISTRIBUÉE ET UTILISÉE QU À L INTERNE DES ORGANISATIONS AYANT SUIVI LA FORMATION. ATTENTION! CETTE PRÉSENTATION NE POURRA ÊTRE DISTRIBUÉE ET UTILISÉE QU À L INTERNE DES ORGANISATIONS AYANT SUIVI LA FORMATION. LA CONSULTATION DE CET OUTIL N ÉQUIVAUT EN RIEN À UNE FORMATION EN BONNE ET

Plus en détail

Table des matières. 2 Introduction. 3 Les actions du Palais. 4 Première étape : Les objectifs. 5 Une démarche conjuguée : avant l événement

Table des matières. 2 Introduction. 3 Les actions du Palais. 4 Première étape : Les objectifs. 5 Une démarche conjuguée : avant l événement Table des matières 2 Introduction 3 Les actions du Palais 4 Première étape : Les objectifs 5 Une démarche conjuguée : avant l événement Le Palais des congrès de Montréal Le rôle de l organisateur 8 Une

Plus en détail

Des boîtes vertes LES BOÎTES EN CARTON ONDULÉ

Des boîtes vertes LES BOÎTES EN CARTON ONDULÉ Chef de file dans les produits spécialisés en carton, Induscorr fabrique des feuilles (à simple, double ou triple parois), des boites (régulières ou découpées), des contenants en vrac et des contenants

Plus en détail

Bilan Carbone de la Caisse Régionale Toulouse 31

Bilan Carbone de la Caisse Régionale Toulouse 31 Bilan Carbone de la Caisse Régionale Toulouse 31 Rappel des enjeux du changement climatique, résultats du Bilan Carbone et pistes d action de réduction Quels enjeux en termes de climat et d énergie? Un

Plus en détail

ÊTRE DISTRIBUÉE ET UTILISÉE QU À

ÊTRE DISTRIBUÉE ET UTILISÉE QU À ATTENTION! CETTE PRÉSENTATION NE POURRA ÊTRE DISTRIBUÉE ET UTILISÉE QU À L INTERNE DES ORGANISATIONS AYANT SUIVI LA FORMATION. LA CONSULTATION DE CET OUTIL N ÉQUIVAUT EN RIEN À UNE FORMATION EN BONNE ET

Plus en détail

Rapport du bilan des gaz à effet de serre

Rapport du bilan des gaz à effet de serre Rapport du bilan des gaz à effet de serre Rallye du Chablais Version 1.0 Rédaction Gaëlle Fumeaux, Swiss Climate SA Relevé des données Eric Jordan, Rallye du Chablais Contexte Le Rallye du Chablais souhaite

Plus en détail

COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE

COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE Combattre le changement climatique pour une Europe durable: les socialistes luttent en faveur d un avenir équitable, propre, social et prospère

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 OCTOBRE 2007 DELIBERATION N CR-07/15.207 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Lutte contre le changement climatique : vers un Plan Climat Languedoc- Roussillon LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

MÉMOIRE AU MINISTÈRE DU TRANSPORT

MÉMOIRE AU MINISTÈRE DU TRANSPORT MÉMOIRE AU MINISTÈRE DU TRANSPORT Dans le cadre de la consultation sur la politique québécoise de la mobilité durable LibrOTO 13 juin 2013 www.libroto.ca TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... 2 LIBROTO APPUIE

Plus en détail

Aligner les politiques pour une économie bas carbone Richard Baron & Virginie Marchal, OCDE

Aligner les politiques pour une économie bas carbone Richard Baron & Virginie Marchal, OCDE Aligner les politiques pour une économie bas carbone Richard Baron & Virginie Marchal, OCDE Friday Lunch Meeting, Chaire économie du Climat 11 septembre, Paris Origine du travail sur l alignement des politiques

Plus en détail

SOMMAIRE EDITO. Agenda 21. Objectifs et moyens. Plan de lutte contre le changement climatique Atténuation Adaptation. Outils

SOMMAIRE EDITO. Agenda 21. Objectifs et moyens. Plan de lutte contre le changement climatique Atténuation Adaptation. Outils PLAN CLIMAT-ENERGIE TERRITORIAL DE Poitiers Février 2013 SOMMAIRE Agenda 21 Objectifs et moyens Plan de lutte contre le changement climatique Atténuation Adaptation Outils EDITO Une collectivité pionnière

Plus en détail

ÉVÉNEMENTS ÉCORESPONSABLES

ÉVÉNEMENTS ÉCORESPONSABLES ÉVÉNEMENTS ÉCORESPONSABLES LA GESTION RESPONSABLE D ÉVÉNEMENTS Le Bureau de normalisation du Québec a rendu publique, en juin 2010, une norme en gestion responsable d événements. La norme vient du besoin

Plus en détail

Bilan Carbone TM de la CAVDS Volet Patrimoine et Services. Dossier de Synthèse

Bilan Carbone TM de la CAVDS Volet Patrimoine et Services. Dossier de Synthèse Bilan Carbone TM de la CAVDS Volet Patrimoine et Services Dossier de Synthèse 1 - Bilan global Les activités de la Communauté d Agglomération Val de Seine, hors logements sociaux, ont émis plus de 24.000

Plus en détail

Synthèse du Programme Local de Prévention des Déchets de Chartres Métropole

Synthèse du Programme Local de Prévention des Déchets de Chartres Métropole Synthèse du Programme Local de Prévention des Déchets de Chartres Métropole Il n y a pas de petits gestes, si nous sommes 125 000 à les faire! PRÉAMBULE "La prévention de la production de déchets est l

Plus en détail

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N

Plus en détail

Bilan Gaz à effet de serre 2014

Bilan Gaz à effet de serre 2014 Bilan Gaz à effet de serre 2014 Sommaire I. Contexte et objectif... 2 II. Périmètre organisationnel retenu... 3 III. Méthodologie... 4 IV. Emissions de GES... 7 V. Emissions évitées... 9 VI. Incertitudes...

Plus en détail

FAIRE DU DÉFI SANS AUTO SOLO UN SUCCÈS!

FAIRE DU DÉFI SANS AUTO SOLO UN SUCCÈS! FAIRE DU DÉFI SANS AUTO SOLO UN SUCCÈS! Guide du coordonnateur www.defisansautosolo.com POURQUOI UN DÉFI EN ENTREPRISE SUR LA MOBILITÉ DURABLE? De nombreux avantages pour l employeur Des économies pour

Plus en détail

PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL D ANGERS LOIRE METROPOLE 2011/2014. L essentiel pour bien agir (Citoyens)

PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL D ANGERS LOIRE METROPOLE 2011/2014. L essentiel pour bien agir (Citoyens) PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL D ANGERS LOIRE METROPOLE 2011/2014 L essentiel pour bien agir (Citoyens) BOITE A OUTILS CITOYENS En signant la charte d engagement du Plan Climat Energie Territoriale d

Plus en détail

LISTE DES FICHES ACTIONS MISES EN ŒUVRE DANS LE CADRE DU PCET DE MONTELIMAR SESAME

LISTE DES FICHES ACTIONS MISES EN ŒUVRE DANS LE CADRE DU PCET DE MONTELIMAR SESAME LISTE DES FICHES ACTIONS MISES EN ŒUVRE DANS LE CADRE DU PCET DE MONTELIMAR SESAME N FICHE ACTION Intitulé 1 Réaliser un agenda ou un cahier de texte sur l'éco-citoyenneté en lien avec le recyclage des

Plus en détail

RESUME DU PLAN REGIONAL POUR LA QUALITE DE L AIR

RESUME DU PLAN REGIONAL POUR LA QUALITE DE L AIR RESUME DU PLAN REGIONAL POUR LA QUALITE DE L AIR Février 2010 1. CONTEXTE La Loi sur l Air et l Utilisation Rationnelle de l Energie (LAURE) n 96-1236 du 30 décembre 1996 et son décret d application du

Plus en détail

Position adoptée par le Comité exécutif de la CES lors de sa réunion du 4 mars à Bruxelles

Position adoptée par le Comité exécutif de la CES lors de sa réunion du 4 mars à Bruxelles Position de la Confédération Européenne des Syndicats (CES) sur la proposition de règlement visant à réduire les émissions de CO2 des voitures neuves (COM(2007)856) Position adoptée par le Comité exécutif

Plus en détail

BILAN CARBONE TM ECOLE DE SKI ECORIDER SKI SCHOOL HIVER 2008-2009

BILAN CARBONE TM ECOLE DE SKI ECORIDER SKI SCHOOL HIVER 2008-2009 BILAN CARBONE TM ECOLE DE SKI ECORIDER SKI SCHOOL HIVER 2008-2009! Détails de l'étude! Résultats généraux! Facteur 4! Perspectives Avril 2009 www.mountain-riders.org 1 OBJECTIF DE L ETUDE Évaluer les émissions

Plus en détail

GESTION DES DECHETS. Des déchets d activités aux déchets ménagers

GESTION DES DECHETS. Des déchets d activités aux déchets ménagers GESTION DES DECHETS Des déchets d activités aux déchets ménagers Un déchet Qu est-ce que c est? Tout résidu d un processus de production, de transformation ou d utilisation; toute substance, matériau,

Plus en détail

RÉPERTOIRE POUR ÉCOLES ATELIERS, ANIMATIONS ET ACTIVITÉS

RÉPERTOIRE POUR ÉCOLES ATELIERS, ANIMATIONS ET ACTIVITÉS RÉPERTOIRE POUR ÉCOLES ATELIERS, ANIMATIONS ET ACTIVITÉS «Nous n héritons pas la Terre de nos ancêtres, nous l empruntons à nos enfants». Antoine de St-Exupéry 2011 Table des matières 1. Activités 3R-V

Plus en détail

Politique écoresponsable Guide pour les événements

Politique écoresponsable Guide pour les événements Politique écoresponsable Guide pour les événements 1 Table des matières Pourquoi LAMRAC s est doté d une telle politique?..p. 2 Pourquoi organiser un événement écoresponsable?...p. 3 Appliquer le principe

Plus en détail

Utiliser l actif carbone de l Etat pour favoriser la transition écologique

Utiliser l actif carbone de l Etat pour favoriser la transition écologique Octobre 2014 Olivier Messager 06 16 18 30 67 Messager@o2mconseil.fr Utiliser l actif carbone de l Etat pour favoriser la transition écologique Positionner la France comme un pionnier dans la lutte contre

Plus en détail

Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier

Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier Territoire 2008 Contexte de l étude Afin de lutter contre le changement climatique et de s adapter au contexte de raréfaction des ressources

Plus en détail

Les événements éco-responsables l expérience de Desjardins

Les événements éco-responsables l expérience de Desjardins Les événements éco-responsables l expérience de Desjardins Déjeuner-causerie sur les évènements éco-responsable/compensation carbone Mercredi 12 septembre 2007 Natacha Liébart Éco-conseillère diplomée

Plus en détail

LOCATION DE VEHICULE AVEC CHAUFFEUR DOSSIER COMMERCIAL

LOCATION DE VEHICULE AVEC CHAUFFEUR DOSSIER COMMERCIAL LOCATION DE VEHICULE AVEC CHAUFFEUR DOSSIER COMMERCIAL Alterauto est une marque du Groupe Alterna Développement Un groupe de l économie sociale et solidaire ALTERAUTO dossier de présentation Vous souhaitez

Plus en détail

CANN ELEC. ou l électricité verte

CANN ELEC. ou l électricité verte CANN ELEC ou l électricité verte Denis Pouzet (CIRAD), Caroline Lejars (CIRAD), Roland Guichard (IRIS Ingénierie) Contacts : denis.pouzet@cirad.fr caroline.lejars@cirad.fr iris.ing@neuf.fr présentation

Plus en détail

Type d activité : IMPRIMERIE

Type d activité : IMPRIMERIE Rapport de visite Diagnostic des émissions de gaz à effet de serre Type d activité : IMPRIMERIE Atlantique Offset Zone artisanale des Brassons 17390 LA TREMBLADE Tél : 05.46.36.00.18 DATE DE LA VISITE

Plus en détail

PROJET DE MODIFICATIONS À LA POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE DÉPLACEMENT AUX SYNDICATS. Semer. 29e congrès spécial 25, 26 et 27 novembre 2009

PROJET DE MODIFICATIONS À LA POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE DÉPLACEMENT AUX SYNDICATS. Semer. 29e congrès spécial 25, 26 et 27 novembre 2009 PROJET DE MODIFICATIONS À LA POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE DÉPLACEMENT AUX SYNDICATS úú úú úú úú úú úú úú úú úú úú úú úú úú úú úú úú 29e Congrès fédéral spécial úú úú úú úú úú úú úú úú úú úú

Plus en détail

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement Compte rendu de la deuxième réunion de travail - 3 octobre 2012 L atelier se déroule dans la salle du conseil municipal ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre Habitat - logement Madame Salfati, adjointe

Plus en détail

Système de gestion environnementale et politique d achat intégrant des critères environnementaux. Le Réseau d échanges 25 septembre 2006

Système de gestion environnementale et politique d achat intégrant des critères environnementaux. Le Réseau d échanges 25 septembre 2006 Système de gestion environnementale et politique d achat intégrant des critères environnementaux Le Réseau d échanges 25 septembre 2006 1 PLAN Qu est-ce qu un système de gestion environnementale (SGE)?

Plus en détail

MOBILITÉS DE DEMAIN : SNCF DU CÔTÉ DES SOLUTIONS

MOBILITÉS DE DEMAIN : SNCF DU CÔTÉ DES SOLUTIONS MOBILITÉS DE DEMAIN : SNCF DU CÔTÉ DES SOLUTIONS Train du Climat - Le Havre 21 octobre 2015 SNCF SOMMAIRE LES ÉMISSIONS DE CO 2 DES TRANSPORTS : COMPARER POUR CHOISIR LA MEILLEURE MANIERE DE LUTTER CONTRE

Plus en détail

FAIRE DU DÉFI SANS AUTO SOLO UN SUCCÈS!

FAIRE DU DÉFI SANS AUTO SOLO UN SUCCÈS! FAIRE DU DÉFI SANS AUTO SOLO UN SUCCÈS! Guide du coordonnateur Édition 2015 Mot d Équipe Altius, partenaire régional Or du Défi La mission d'équipe Altius est d'augmenter la productivité et la rentabilité

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

SYNTHESE DES DIAGNOSTICS

SYNTHESE DES DIAGNOSTICS PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL SYNTHESE DES DIAGNOSTICS Juillet 2013 La Communauté d Agglomération du Grand Rodez, regroupant 55 932 habitants, est soumise à l obligation nationale (Grenelle 1 et 2) de

Plus en détail

Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême

Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême QU EST-CE QU UN PDU? q Un document obligatoire pour toutes les agglomérations de plus de 100 000 habitants q Une volonté d organiser les modes de déplacements

Plus en détail

5 ème Congrès mondial d éducation relative à l environnement UNE EXPOSITION VERTE POUR UN CONGRÈS VERT! www.5weec.uqam.ca

5 ème Congrès mondial d éducation relative à l environnement UNE EXPOSITION VERTE POUR UN CONGRÈS VERT! www.5weec.uqam.ca 5 ème Congrès mondial d éducation relative à l environnement UNE EXPOSITION VERTE POUR UN CONGRÈS VERT! www.5weec.uqam.ca Manuel de l exposant - Montréal, le 6 avril, 2009 Cher exposant du 5WEEC, Tel qu

Plus en détail

AGENDA 21 LOCAL de Saint-Yvi. C est quoi le développement durable? Pourquoi un «Agenda 21 local»?

AGENDA 21 LOCAL de Saint-Yvi. C est quoi le développement durable? Pourquoi un «Agenda 21 local»? AGENDA 21 LOCAL de Saint-Yvi C est quoi le développement durable? Pourquoi un «Agenda 21 local»? Synthèse questionnaire population vendredi 11 Décembre 2009 de Saint-Yvi Pourquoi un Développement Durable?

Plus en détail

VVF Villages, pour des vacances durables

VVF Villages, pour des vacances durables VVF Villages, pour des vacances durables Depuis plus de 50 ans, VVF Villages a une double vocation Être acteur du développement local des territoires, Proposer des vacances de qualité pour un plus grand

Plus en détail

Consommation. Les émissions de gaz à effet de serre (dont l augmentation. Quels impacts sur le climat? De quoi parle-t-on?

Consommation. Les émissions de gaz à effet de serre (dont l augmentation. Quels impacts sur le climat? De quoi parle-t-on? Consommation Quels impacts sur le climat? De quoi parle-t-on? Depuis la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (adoptée en 1992), le monde industriel et économique a profondément

Plus en détail

Mémoire sur la Stratégie gouvernementale de développement durable

Mémoire sur la Stratégie gouvernementale de développement durable Mémoire sur la Stratégie gouvernementale de développement durable Révisée (2015-2020 Projet) CTE - 043M C.P. - Développement durable révisée 2015-2020 Déposé par Communauto Février 2015 Communauto : une

Plus en détail

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013 La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013 Sommaire 1- Les enjeux de la transition énergétique 2- Etat des lieux des consommations et des modes de production

Plus en détail

Les déplacementsà Saint-Chamond : vers une mobilité apaisée, réduisant les impacts climatiques

Les déplacementsà Saint-Chamond : vers une mobilité apaisée, réduisant les impacts climatiques Les déplacementsà Saint-Chamond : vers une mobilité apaisée, réduisant les impacts climatiques Améliorer la fluidité du trafic et la sécurité Mieux s orienter dans la ville Favoriser les transports en

Plus en détail

L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte

L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte Sylvie DUFOUR DREAL Midi-Pyrénées 1 décembre 2015 Les 8 chapitres de la loi : Objectifs : Définir les objectifs communs, renforcer

Plus en détail

Nocturne de l énergie et de l éco-dynamisme

Nocturne de l énergie et de l éco-dynamisme Nocturne de l énergie et de l éco-dynamisme Pensons à l avenir Nocturne de l énergie et de l éco-dynamisme Déroulement de la soirée : 19h30 : accueil 19h40 : Coalition climat, responsabilités, répartition

Plus en détail

PARC NATUREL REGIONAL

PARC NATUREL REGIONAL PARC NATUREL REGIONAL DES MONTS D ARDECHE Synthèse du bilan de gaz à effet de serre du territoire 1. Eléments de contexte Les derniers travaux du GIEC (Groupe d Experts Intergouvernemental sur l Evolution

Plus en détail

AFFICHAGE ENVIRONNEMENTAL DES PRESTATIONS DE TRANSPORTS

AFFICHAGE ENVIRONNEMENTAL DES PRESTATIONS DE TRANSPORTS AFFICHAGE ENVIRONNEMENTAL DES PRESTATIONS DE TRANSPORTS Le décret décret n 2011-1336 Le décret d application qui instaure l obligation de communication des émissions de CO2 des prestations de transport

Plus en détail

BILAN DES ÉMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AIR FRANCE Année civile 2014

BILAN DES ÉMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AIR FRANCE Année civile 2014 BILAN DES ÉMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AIR FRANCE Année civile 2014 CONTENU 1. INTRODUCTION...3 1.1. Cadre réglementaire... 3 1.2. Méthodologie retenue... 3 2. ÉMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE...4

Plus en détail

ADP France. Pacte Mondial - Communication on Progress March, 2012. Entreprise ADP France Date Mars 2012. Adresse

ADP France. Pacte Mondial - Communication on Progress March, 2012. Entreprise ADP France Date Mars 2012. Adresse Pacte Mondial - Communication on Progress March, 2012 Entreprise ADP France Date Mars 2012 Adresse 31, rue Jules Quentin 92000 Nanterre Date d adhésion Février 2010 Pays France Nombre de collaborateurs

Plus en détail

Plan d action de développement durable

Plan d action de développement durable Plan d action de développement durable 2015-2020 Visant à soutenir le développement durable de l'industrie agroalimentaire et de la pêche TABLE DES MATIÈRES Mot de la Présidente... 2 Mise en contexte...

Plus en détail

MARSEILLE PROVENCE MÉTROPOLE s engage pour le climat

MARSEILLE PROVENCE MÉTROPOLE s engage pour le climat MARSEILLE PROVENCE MÉTROPOLE s engage pour le climat JE M'ENGAGE AVEC M A R S EIL L E P R O V E N C E M É T R O P O L E Prévoir et anticiper, c est le rôle des collectivités locales. La Communauté urbaine

Plus en détail

Les enjeux d un Stade en exploitation Le Stade de France

Les enjeux d un Stade en exploitation Le Stade de France Les enjeux d un Stade en exploitation Le Stade de France Nos enjeux définissent nos responsabilités Une forte visibilité, un lieu symbolique et historique : Près 2 000 000 de personnes accueillis par an

Plus en détail

Les partenaires de l étude

Les partenaires de l étude Les partenaires de l étude VIVAPOLIS est la marque ombrelle visant à fédérer les acteurs français publics et privés qui veulent promouvoir, à l international, une ambition partagée d un développement urbain

Plus en détail

L ENGAGEMENT RESPONSABLE DE SOGEC POUR UN DÉVELOPPEMENT ENGAGEMENTS RSE 2013

L ENGAGEMENT RESPONSABLE DE SOGEC POUR UN DÉVELOPPEMENT ENGAGEMENTS RSE 2013 ENGAGEMENTS RSE 2013 L ENGAGEMENT DE SOGEC POUR UN DÉVELOPPEMENT RESPONSABLE RESPECTER LES INDIVIDUS RESPECTER LES RESSOURCES NATURELLES ET L ENVIRONNEMENT, C EST LA SEULE MANIERE DE VOUS SERVIR DURABLEMENT.

Plus en détail

Adoption PCET SUD MAYENNE

Adoption PCET SUD MAYENNE Sud Mayenne: nos énergies pour un territoire leader GAL SUD MAYENNE - 2013 UN PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL Adoption PCET SUD MAYENNE Conseil communautaire 25 juin 2013 Le PCET = Politique de développement

Plus en détail

Usine de biométhanisation des matières résiduelles organiques (déchets des vivants)

Usine de biométhanisation des matières résiduelles organiques (déchets des vivants) Usine de biométhanisation des matières résiduelles organiques (déchets des vivants) Société d économie mixte de Rivière-du-Loup (SÉMER) créée en octobre 2009 Obligation réduire déchets enfouis Cadre réglementaire

Plus en détail

Signatures des conventions

Signatures des conventions DOSSIER DE PRESSE Signatures des conventions Jeudi 17 décembre 2015 Préfecture de région Limousin Laurent Cayrel Préfet de la région Limousin Préfet de la Haute-Vienne signe plusieurs conventions relatives

Plus en détail

Politique de l arbre. Mon arbre, le coeur de ma cité

Politique de l arbre. Mon arbre, le coeur de ma cité Politique de l arbre Mon arbre, le coeur de ma cité Mai 2009 TABLE DES MATIÈRES 1 CONTEXTE D ÉLABORATION DE LA POLITIQUE DE L ARBRE............ 3 1.1 Historique du développement urbain... 3 1.2 Tendance

Plus en détail

Restitution du bilan d'émissions de GES

Restitution du bilan d'émissions de GES Restitution du bilan de GES 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : Centre Hospitalier de Fontainebleau Code NAF : Code SIREN : 267 700 029 00064 Adresse : 55 boulevard Maréchal

Plus en détail

Orientation 1. Améliorer la qualité de l air et réduire les émissions des GES. Objectif : Réduire les émissions de gaz à effet de serre

Orientation 1. Améliorer la qualité de l air et réduire les émissions des GES. Objectif : Réduire les émissions de gaz à effet de serre PLAN LOCAL DE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE LA VILLE MONTRÉAL-EST Introduction 2013-2015 Le développement durable est, de nos jours, un concept très important qui permet à tout décideur de concilier les dimensions

Plus en détail

Projet de loi sur la transition énergétique

Projet de loi sur la transition énergétique Projet de loi sur la transition énergétique Atelier Ville Durable DRIEA/UT92/SUBD 11/06/2015 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDE Direction régionale et interdépartementale de l'équipement et de l'aménagement

Plus en détail

Dispositif Eco-Citoyen. Open de Nice Côte d Azur 2011

Dispositif Eco-Citoyen. Open de Nice Côte d Azur 2011 Dispositif Eco-Citoyen Open de Nice Côte d Azur 2011 Présentation de la démarche L Open de Nice Côte d Azur se positionne en tant qu événement éco-citoyen en ajoutant aux objectifs de performances sportives

Plus en détail

L impact du cycle de vie des emballages plastiques sur la consommation d énergie et les émissions de Gaz à Effet de Serre en Europe

L impact du cycle de vie des emballages plastiques sur la consommation d énergie et les émissions de Gaz à Effet de Serre en Europe Durabilité des produits L impact du cycle de vie des emballages plastiques sur la consommation d énergie et les émissions de Gaz à Effet de Serre en Europe Rapport de synthèse Publié en Anglais en Juillet

Plus en détail

Plan de Déplacements Inter- Entreprises de la plateforme aéroportuaire Lyon-Saint Exupéry (année 2013-2014)

Plan de Déplacements Inter- Entreprises de la plateforme aéroportuaire Lyon-Saint Exupéry (année 2013-2014) Contacts : Marie-Christine Bernier Chef de projet PDIE 04 72 22 54 98 marie-christine.bernier@lyonaeroports.com Frédérique Dubois Animatrice PDIE 04 72 22 85 58 pdielys@lyonaeroports.com Plan de Déplacements

Plus en détail

Pourquoi faire moins de déchets?

Pourquoi faire moins de déchets? ANNEXE 1 a Pourquoi faire moins de déchets? 1. Parce qu il y en a trop! En Wallonie, la production annuelle de déchets ménagers a atteint un peu moins de 2 millions de tonnes (1 819 452T) en 2008 + ratio

Plus en détail

Plan d action de Développement Durable PRESCOTT S.M INC.

Plan d action de Développement Durable PRESCOTT S.M INC. Plan d action de Développement Durable PRESCOTT S.M INC. 2009 2014 Table des matières Mot du président Plan de la démarche Notre vision du développement durable Avant propos: Démarche pour l élaboration

Plus en détail

UN ÉTABLISSEMENT ÉCO-RESPONSABLE

UN ÉTABLISSEMENT ÉCO-RESPONSABLE 1025 2 51 5 UN ÉTABLISSEMENT ÉCO-RESPONSABLE Météo-France ne se contente pas d apporter son expertise à la définition, à l évaluation et à la mise en œuvre des politiques durables, il contribue aussi par

Plus en détail

2014 DPE 1041 Avis sur le rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité du service public de gestion des déchets à Paris. PROJET DE DÉLIBÉRATION

2014 DPE 1041 Avis sur le rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité du service public de gestion des déchets à Paris. PROJET DE DÉLIBÉRATION Direction de la Propreté et de l Eau 2014 DPE 1041 Avis sur le rapport annuel 2013 sur le prix et la qualité du service public de gestion des déchets à Paris. PROJET DE DÉLIBÉRATION EXPOSÉ DES MOTIFS La

Plus en détail

INSERTION. à l usage du public GUIDE. Le rôle. du Conseil général

INSERTION. à l usage du public GUIDE. Le rôle. du Conseil général INSERTION à l usage du public GUIDE PRATIQUE social sanitaire Pôle Le rôle du Conseil général SOMMAIRE Le rôle du Conseil général de l Orne p.3 Le Revenu de Solidarité Active p.4-5 Le Programme départemental

Plus en détail

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre de GAMBRO en France

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre de GAMBRO en France GAMBRO Industries ZI de 7, Avenue Lionel Terray 69 883 Cedex Bilan de gaz à effet de serre de GAMBRO en France Installations Classées pour la Protection de l'environnement Bilan Année 2011 (année de référence)

Plus en détail

/ EXPOSITION DU 10 AVRIL 2015 au 29 NOVEMBRE 2015

/ EXPOSITION DU 10 AVRIL 2015 au 29 NOVEMBRE 2015 Document à l attention des enseignants LES DÉFIS UNE EXPOSITION TEMPORAIRE DE 800 M 2 PRÉSENTÉE DU 10 AVRIL AU 29 NOVEMBRE 2015 Vers 2050, la population mondiale pourrait atteindre 9 milliards d Hommes

Plus en détail

Lowering the bar : options pour que l industrie automobile parvienne à 80g CO 2 /km (3l/100 km) d ici 2020 en Europe

Lowering the bar : options pour que l industrie automobile parvienne à 80g CO 2 /km (3l/100 km) d ici 2020 en Europe Note d information - 20 mai 2010 Lowering the bar : options pour que l industrie automobile parvienne à 80g CO 2 /km (3l/100 km) d ici 2020 en Europe Une étude du Centre de recherche sur l industrie automobile

Plus en détail

Fondation de la faune du Québec

Fondation de la faune du Québec Fondationdela faunedu Québec 1 Politiqued événementécoresponsable 2010-11 N/Réf. : 2-0900-0008 1 1. CONTEXTE La Fondation de la faune a pour mission la promotion, la conservation et la mise en valeur de

Plus en détail

Atelier Consommations et transport de marchandises

Atelier Consommations et transport de marchandises Atelier Consommations et transport de marchandises Accueil et tour de table Impact du transport de marchandises (bilan carbone et plan climat) et pistes d actions, par Aura PENLOUP et Jean MARCHAND Echanges

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Mise en place d ambassadeurs développement durable

ACTIONS GLOBALES. Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Mise en place d ambassadeurs développement durable FICHE ACTIONS Logica ACTIONS GLOBALES Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Mise en place d ambassadeurs développement durable ACTIONS ENVIRONNEMENTALES Favorise l utilisation

Plus en détail

Recommandations de Gaz Métro

Recommandations de Gaz Métro Recommandations de Gaz Métro 30 juin 2015 Consultation publique - projet de plan métropolitain de gestion des matières résiduelles 2015-2020 30 juin 2015 Document présenté à la Communauté Métropolitaine

Plus en détail

et l identification du potentiel l agglomération du Grand Lyon Colloque Franco-Danois Energies d avenir Avril 2008 ML Gagne

et l identification du potentiel l agglomération du Grand Lyon Colloque Franco-Danois Energies d avenir Avril 2008 ML Gagne Le Plan climat à Lyon et l identification du potentiel d énergies renouvelables dans l agglomération du Grand Lyon Les engagements du Grand Lyon Le Grand Lyon, entité géographique et politique de 2,6 M

Plus en détail

SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE

SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE Le BILAN CARBONE Toute activité industrielle, tertiaire et agricole émet, directement ou indirectement, des gaz à effet de serre ayant pour conséquence de contribuer

Plus en détail

Si votre organisation débute en développement durable et hésite à s engager à long terme, demandez un engagement pour un événement uniquement.

Si votre organisation débute en développement durable et hésite à s engager à long terme, demandez un engagement pour un événement uniquement. Pour atteindre les objectifs fixés en gestion responsable d événements, il est fortement recommandé d obtenir une formalisation d un engagement des dirigeants de l organisation. Obtenez une formalisation

Plus en détail

L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte

L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte Yann DEFFIN - DREAL Midi-Pyrénées RDV durables CCIR - 28 septembre 2015 1 Contexte : facture énergétique de la France : > 65 milliards

Plus en détail

Biométhane injecté dans le réseau gaz naturel : Une première en Auvergne, à Saint-Pourçain-sur-Sioule Signature du contrat avec GrDF le 23 avril 2013

Biométhane injecté dans le réseau gaz naturel : Une première en Auvergne, à Saint-Pourçain-sur-Sioule Signature du contrat avec GrDF le 23 avril 2013 Biométhane injecté dans le réseau gaz naturel : Une première en Auvergne, à Saint-Pourçain-sur-Sioule Signature du contrat avec GrDF le 23 avril 2013 Valorisation des déchets, création d emplois locaux,

Plus en détail

Bilan d émissions de gaz à effet de serre Conseil Général de l Aveyron

Bilan d émissions de gaz à effet de serre Conseil Général de l Aveyron Bilan d émissions de gaz à effet de serre Conseil Général de l Aveyron Le présent bilan d émissions de gaz à effet de serre a été réalisé à l aide de la méthode Bilan Carbone version 7.1.01 développée

Plus en détail

Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011

Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011 Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011 L Alliance canadienne pour les véhicules au gaz naturel 350 Sparks Street,

Plus en détail

Vers un Québec apprenant PLAN D ACTION 2012-2013. Adopté à l assemblée générale annuelle

Vers un Québec apprenant PLAN D ACTION 2012-2013. Adopté à l assemblée générale annuelle PLAN D ACTION 2012-2013 Adopté à l assemblée générale annuelle Octobre 2012 Plan d action 2012-2013 : vers un Québec apprenant L ICÉA entreprend avec l année 2012-2013 la deuxième moitié de sa planification

Plus en détail

Les centres de valorisation des matières organiques Un projet novateur pour une ville toujours plus verte

Les centres de valorisation des matières organiques Un projet novateur pour une ville toujours plus verte Les centres de valorisation des matières organiques Un projet novateur pour une ville toujours plus verte Présentation - Secteur ouest de l agglomération par la Ville de Québec Juin 2011 1 Description

Plus en détail

INVESTING IN THE FUTURE * * Investir dans le futur. Bollore-logistics.com / saveprogram

INVESTING IN THE FUTURE * * Investir dans le futur. Bollore-logistics.com / saveprogram INVESTING IN THE FUTURE * * Investir dans le futur Bollore-logistics.com / saveprogram L ENGAGEMENT ENVIRONNEMENTAL : LEVIER DE PERFORMANCE POUR L ENTREPRISE Avec Save Program, vous pouvez associer des

Plus en détail

Dimanche 14 octobre, JOUR DE RECUP! une journée pour consommer autrement!

Dimanche 14 octobre, JOUR DE RECUP! une journée pour consommer autrement! Dimanche 14 octobre, JOUR DE RECUP! une journée pour consommer autrement! Sommaire : Une journée qui invite à l échange La journée type Des partenaires 100 % engagés Partenaires médias Visite guidée d'une

Plus en détail

Bilan des émissions de Gaz à effet de serre

Bilan des émissions de Gaz à effet de serre Bilan des émissions de Gaz à effet de serre De la zone de défense Est Département du Territoire de Belfort (90) Année 2013 Ministère de l Intérieur 1 Sommaire Sommaire...2 Cadre général...3 1/ Description

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN MARTINIQUE 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN MARTINIQUE 2014-2020 Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie Europe 2020 pour une croissance intelligente, durable et inclusive. Toutes les politiques

Plus en détail

Bilan des émissions de Gaz à effet de serre

Bilan des émissions de Gaz à effet de serre Bilan des émissions de Gaz à effet de serre De la zone de défense Est Département de la Nièvre (58) Année 2013 Ministère de l Intérieur 1 Sommaire Sommaire...2 Cadre général...3 1/ Description de la personne

Plus en détail

CHARTE COSMEBIO. Assemblée Générale Le 7 juin 2011

CHARTE COSMEBIO. Assemblée Générale Le 7 juin 2011 CHARTE COSMEBIO Assemblée Générale Le 7 juin 2011 CHARTE COSMEBIO La cosmétique écologique et biologique est une démarche éthique et scientifique fondée sur des savoirs traditionnels tout en bénéficiant

Plus en détail

Diagnostic des émissions de gaz à effet de serre

Diagnostic des émissions de gaz à effet de serre Diagnostic des émissions de gaz à effet de serre Guide pour la rédaction d un cahier des charges (juin 2009) Ce document concerne les diagnostics des émissions de gaz à effet de serre d une collectivité

Plus en détail