Modèle de démarche de soins. Service de maternité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Modèle de démarche de soins. Service de maternité"

Transcription

1 UNIVERSITE TUNIS EL MANAR INSTITUT SUPERIEUR DES SCIENCES INFIRMIERES DE TUNIS Modèle de démarche de soins En Service de maternité A l intention des étudiants en sciences infirmières Elaboré par : Mme ABID Elhem et Mme HAMROUNI Wided ANNEE UNIVERSITAIRE : 2013/2014

2 Préface La démarche de soins est un processus faisant appel à la méthode d analyse et de résolution de problèmes pour former une suite ordonnée d opérations qui a pour finalité la prestation de soins individualisés, continus et adaptés aux besoins d une personne. Cette démarche de soins est une discipline qui est enseignée en 1 ère année sciences infirmières sur le plan théorique à l ISSIT. Et c est en stage que les étudiants infirmiers devraient l appliquer en pratique. Mais sur le terrain les étudiants ne savent pas en général comment s y prendre et trouvent une grande difficulté à cette application. C est pour cette raison que nous avons pensé à élaborer ce document intitulé «modèle de démarche de soins en service de maternité». Le choix de ce service est justifié par le fait que nous encadrons des étudiants au sein des services de maternité. Nous espérons que ce document permettra de fournir aux étudiants infirmiers pratiquant leur stage dans un service de maternité, un outil de référence qui peut améliorer leur autonomie et leur faciliter l élaboration de plans de soins types dans les unités de soins en maternité et précisément en post-partum. Ce document peut être réajusté et enrichi par d autres diagnostics et interventions infirmières si besoin.

3 Démarche de soins en post-partum Collecte initiale Identification de la femme - Nom et prénom - Age - Poids - Etat civil - Profession - Habitudes de vie - Adresse - GS Rh - Gestité - Parité - Terme de la grossesse - Déroulement de la grossesse (grossesse suivie ou non ) - Mode de l accouchement (si césarienne précisez le motif) - Sexe, poids et état du bébé à la naissance (score d apgar) - Mode de prise en charge sociale Motif de l hospitalisation - Douleur (contraction) - Rupture de la poche des eaux - Métrorragie (saignement) - Césarienne à froid - Diminution ou absence des mouvements actifs du fœtus - Autres Etat général de la femme - Paramètres vitaux - Degré d autonomie - Etat de conscience

4 - Etat psychologique (ex : agitation) - Présence d handicap - Présence de douleur (évaluation) - Présence d une sonde vésicale, de drain de Redon ou d une perfusion - Premier lever effectué ou non - Etat d hygiène de la femme - Etat de la literie - Emission des gaz (si césarienne) - Présence du bébé auprès de la mère ou non Risque à prévenir - Infection - Problèmes trombo-emboliques - Hémorragies - Troubles psychologique (baby blues) - Allergie Traitements en cours Nom, concentration et posologie des médicaments prescrits. Intervention selon la priorité Ce que nécessite l état de santé de la femme classé par ordre de priorité. Collecte complémentaire - Antécédents médicaux, chirurgicaux et allergiques - Des informations tout le long de l hospitalisation (ex : présence des complications)

5 Plan de soins en post-partum Diagnostics infirmiers : 1- Atteinte à l intégrité des tissus. 2- constipation. 3- Incontinence urinaire d effort. 4- Rétention urinaire. 5- Fatigue. 6- Douleur. 7- Manque de connaissances. 8- risque de déficit du volume liquidien. 9- Risque d infection. Diagnostics infirmiers Objectifs Interventions infirmières possibles Evaluation 1- Atteinte à l intégrité des tissus reliée à : *un accouchement vaginal précipité *un accouchement d un gros bébé * une présentation fœtale dystocique ; Manifesté par : * une épisiotomie * une lésion génitale * des œdèmes des tissus périnéaux * un écoulement ou suintement de la plaie connait et applique correctement les soins périnéaux, ce qui favorise le processus de cicatrisation et réduit la douleur dans les brefs délais. - Examiner quotidiennement l état du périnée. - Effectuer une toilette vulvaire et enseigner à la femme comment la faire. - Recommander à l d éponger sa vulve de l avant vers l arrière à chaque miction ou chaque élimination intestinale, pour éviter la contamination du périnée. - Indiquer à l qu il faut changer de serviette hygiénique après chaque miction (au moins 4 fois par jour) pour réduire les risques d infection. La femme connait et applique correctement les soins périnéaux, ce qui diminue la douleur et favorise la guérison progressive de la plaie

6 2- Constipation reliée à : *La perte du tonus des muscles abdominaux ; *l inhibition du reflexe de défécation par peur de la douleur périnéale et hémorroïdaires, * l absence de selles, *la douleur, *le ballonnement abdominal élimine des selles quotidiennes sans redouter la douleur - Expliquer à la patiente les causes de la constipation afin de l inciter à mieux collaborer. - Favoriser le rétablissement de l élimination intestinale, en conseillant l de : *boire au moins 1,5 l /j pour ramollir les selles. * s alimenter à base de fibres (céréales et fruits). *marcher dés que son état le lui permet (environ 6H après l accouchement) pour favoriser le retour du péristaltisme. *se présenter aux toilettes dés que le besoin d éliminer se manifeste. L met en pratique toutes les mesures visant à faciliter son élimination intestinale et se dit plus soulagée. - Administrer sous prescription médicale un laxatif doux et si hémorroïdes : antalgique local+ ou veinotoniques. 3- Incontinence urinaire d effort reliée : *à La perte de tonicité du périnée ; *au traumatisme vésical pendant les efforts expulsifs, La perte du contrôle de la miction lors des changements de position récupère la miction volontaire - Faciliter l expression de la femme sur ce problème qui peut la perturber et la gêner. - L informer sur son caractère provisoire et la nécessité de pratiquer des contractions du périnée tout au long de la journée La femme pratique les contractions du périnée et contrôle progressivement sa miction. 4- Rétention urinaire reliée à : *Un traumatisme vésical ; * l œdème du méat urinaire *la diminution de la sensation de plénitude vésicale ; * la peur de la douleur. *l incapacité d uriner ; * des mictions par engorgement récupère des mictions régulières en quantité suffisante dans les plus brefs délais. - Surveiller la reprise de la diurèse ; - Amener la femme aux toilettes dés que son état le permet pour faciliter la miction et l aider à mieux vider sa vessie ; - Utiliser des méthodes pour déclencher la miction : * laisser couler l eau du robinet, La femme retrouve des

7 * la présence d un globe vésical * faire couler l eau tiède sur le Périnée ; * demander à la femme d appuyer sur le bas de son abdomen pour faciliter la sortie de l urine ; mictions régulières en quantité suffisante et ne présente plus de globe vésical. - Si pas de reprise, appeler le médecin pour sondage vésical 5- Fatigue, reliée à : * un travail prolongé et difficile ; * des efforts de poussées ; * l énergie consommée pendant le travail ; * les exigences de l allaitement maternel ; * la présence de malaises, * des Plaintes sur le manque d énergie ; * la sensation de ne pas être reposée. se sent reposée et se dit capable d accomplir ses activités dans les plus brefs délais. - Créer une atmosphère favorisant le repos : * limiter le nombre des visiteurs ; *chambre calme ½ obscure ; *regrouper les soins ; * pratiquer les soins du bébé. La femme se sent reposée et accomplie progressivement ses activités avant de quitter le service. 6- Douleur reliée à: *des lésions vulvaires ; *la présence de tranchées ; *la tension mammaire ; *la présence d hémorroïdes, * des plaintes lors de changement de positions ; * une difficulté à se mobiliser ; * une demande de soulagement. * connaisse et applique les différentes mesures permettant de soulager ses douleurs dans les plus brefs délais; * se trouve dans un état de bien être. - Souligner l importance des soins périnéaux : toilette vulvaire après chaque élimination avec changement de garniture et contraction des muscles du périnée ; -Rassurer la femme quant au caractère physiologique et passager des tranchées et de la tension mammaire (montée laiteuse) ; - Surveillance et soins des seins ; - Administration d antalgique sur prescription médicale (tranchées). L a femme se dit soulagée de ses malaises et de ses douleurs. 7- Manque de connaissances sur : *les soins d hygiène au bébé, *la conduite de l allaitement - Créer un climat de confiance, susciter les questions et faciliter l expression ;

8 maternel ou artificiel ; *modalité de la toilette vulvaire et des soins de l épisiotomie ; *les précautions à prendre pour préserver sa santé et celle de son bébé ; *son alimentation et celle de son bébé ; *la reprise de la vie sexuelle, *les mesures contraceptives adaptées ; *les signes révélateurs d une complication des suites de couches ; *les signes révélateurs d une anomalie néonatale. relié à : *un manque d information et d expérience ; *un manque d intérêt et de motivation ; *une capacité de compréhension réduite. Manifesté par : * un comportement inadéquat ; * une pratique incorrecte des soins ; * une demande d aide et d information. connaisse et applique efficacement et avec assurance les techniques de soins et conseils d hygiène, avant de quitter le service - Laisser le temps à la femme de poser des questions, lui rappeler qu il n ya pas de questions Stupides ; - Evaluer les expériences antérieures, les connaissances de la femme, sa motivation et sa capacité de compréhension ; - Evaluer la qualité du réseau de soutien ; - Donner à la femme des conseils pratiques se rapportant à l hygiène du post partum (concernant la mère et le nouveau-né : voir cours hygiène du post partum) ; - Démontrer et expliquer les soins d hygiène et faire participer la femme ; - Expliquer à la femme le contenu du carnet de santé de l enfant et insister sur l intérêt de ce document et la nécessité de respecter ses consignes ; - Suggérer à la femme la lecture et la consultation de certains sites web pour améliorer ses connaissances en matière d hygiène du post partum (si possible) ; La femme applique correctement les techniques de soins et déclare avec assurance qu elle est prête à les continuer une fois rentrée chez elle. 8- Risque de déficit de volume liquidien résultant de saignement important relié à *une atonie utérine ; *une rétention placentaire ; *une lésion génitale ; Manifesté par : L incapacité de l utérus à assurer l hémostase mécanique ou par l épuisement de facteurs de la coagulation. Que l hémorragie soit dépistée à temps et que la femme bénéficie d un traitement adapté dans les plus brefs délais. - Prendre connaissance du compte rendu de l accouchement et des prescriptions à mettre en application ; -Noter la présence de conditions prédisposant à l hémorragie (multiparité, gros bébé, hydramnios, grossesse multiple ) ; -Surveiller toutes les 4H : (TA, pouls, faciès, état de conscience, pâleur, couleur des téguments, et abondance du saignement vulvaire) à la recherche d un syndrome hémorragique ; établi(s)

9 - Evaluer l efficacité de la contraction utérine : globe utérin dure et indolore ; - Alerter le médecin devant un utérus gros, mou douloureux associé à un syndrome hémorragique et continuer à masser l utérus jusqu à l arrivée du médecin, de manière à maintenir la fermeté de l utérus et de réduire les pertes sanguines ; - Veiller à garder pendant au moins 24H un abord veineux périphérique efficace chez la femme. 9- Risque d infection, relié à : *Des lésions vulvaires ; *une épisiotomie ; * une exposition prolongée au risque infectieux lors d un travail long et difficile (manipulation instrumentale) ; *la présence de lésions du mamelon ; *des troubles de l élimination *au non respect des règles d hygiène. Que les infections seront dépistées dans les plus brefs délais et que la femme bénéficiera d un traitement adapté. - Surveiller la température matin et soir ; - Informer le médecin devant la persistance d une élévation de la température ; - Surveiller l aspect et l odeur des lochies et informer le médecin en cas d anomalie ; - Surveiller les seins et initier la femme à une bonne hygiène mammaire ; - Redoubler la vigilance lors de la montée laiteuse ; - Toilette vulvaire soigneuse avec surveillance de l aspect des cicatrices ; - Informer le médecin devant tout signe d inflammation ; - Surveiller la reprise du transit et de l élimination urinaire ; - Appliquer et surveiller le traitement antibiotique prescrit par le médecin.

10 Plan de soins en post césarienne Diagnostics infirmiers : 1- Dégagement inefficace des voies respiratoires 2- Douleur 3- Diminution de l irrigation tissulaire périphérique 4- Incapacité de se laver, d effectuer ses soins d hygiène, de soigner son apparence et de s occuper de son bébé 5- Risque d infection 6- Manque de connaissances sur le processus de l allaitement 7- Troubles psychologiques possibles (baby-blues, dépression du post-partum) 8- Anxiété 9- Deuil Diagnostics infirmiers Objectifs Interventions infirmières possibles Evaluation 1- Dégagement inefficace des voies respiratoires, reliée à : *l effet de l anesthésie ; * la peur de la douleur ; *au manque de connaissances sur la façon de dégager ses voies respiratoires ; * une douleur thoracique ; * une respiration bruyante ; * une toux ; * une tachypnée ; dyspnée, cyanose ; * une sensation d étouffement ; * un sentiment de peur libère ses voies respiratoires des secrétions présentes et elle ne montre aucun signe d infection des voies respiratoire dans les brefs délais. - Observer et noter régulièrement les caractéristiques de la respiration de la femme ; - Mesurer la température de la femme toute les 4 heures ; - Soulager la douleur de la femme au besoin, en lui administrant l antalgique prescrit, de manière à lui permettre de tousser sans trop de douleur ; - Installer de la femme dans une position confortable : * lever la tête du lit ou mettre un oreiller afin de diminuer la pression exercée sur le diaphragme ; * lui conseiller d éviter la position dorsale pendant de longues périodes car cette position nuit à la diffusion de l air dans * la femme pratique les mesures enseignées afin de facilité la libération de ses voies respiratoires et se dit plus soulagée.

11 et d anxiété. les poumons ; - Souligner à la femme l importance de respirer profondément pour assurer une bonne diffusion de l air dans les poumons ; - Expliquer à la femme comment tousser : *inspirer lentement et profondément ; *maintenir sa respiration pendant quelques secondes ; *expirer puis inspirer profondément et tousser ; - Enseigner à la femme à soutenir l incision, en pressant dessus à l aide d un coussinet ou de ses mains, pour réduire la douleur quand elle tousse ; - Expliquer à la femme que l accumulation des sécrétions dans les poumons peut entrainer le développement d une infection pulmonaire, et l inciter à tousser et cracher en vue d évacuer les sécrétions ; - Recommander à la femme de ne pas avaler les sécrétions ; lui fournir un mouchoir et un sac pour en déposer. - Souligner à la femme l importance de boire suffisamment pour liquéfier les sécrétions. 2- Douleur reliée à : * l incision abdominale ; * aux tranchées utérines ; *à la présence des gaz intestinaux ; *à la tension mammaire * des plaintes lors des changements de position ; *une difficulté à se mobiliser ; se dit soulagée de ses douleurs, lorsqu elle se déplace plus facilement et qu elle évacue ses gaz intestinaux dans Les brefs délais. - Administrer l antalgique si prescrit ; - Installer la femme dans une position confortable ; - Signaler à la femme que les contractions utérines sont normales, car elles permettent à l utérus de reprendre sa place et limitent les saignements ; - Montrer à la femme comment se lever et se tourner dans son lit, afin de réduire sa douleur ; - Conseiller à la femme de : établis, * La femme Applique les consignes données, dégage ses gaz et se dit soulagée.

12 *une agitation, des pleurs, des grimaces ; *presser sur l incision à l aide d un coussinet ou de ses mains à chaque * une irritabilité et agressivité ; *refus d être touchée ; *désir d avoir constamment quelqu un à ses côtés ; * demande de soulagement. déplacement ou au moment de tousser pour soutenir ses muscles abdominaux et atténuer la douleur ; * prendre de grandes inspirations afin de mieux se relaxer quand elle exécute des mouvements car la contraction musculaire augmente la douleur ; *vider sa vessie régulièrement afin d éviter que celle-ci n exerce une pression sur l utérus lorsqu elle est distendue, ce qui augmente la douleur ; - Inciter la femme à se lever dès que sa condition le lui permette, afin d aider au rétablissement du péristaltisme et afin de réduire la formation des gaz intestinaux ; - Offrir une diète liquide d abord puis augmenter progressivement la part solide pour réduire les risques de nausées et pour aider au rétablissement du péristaltisme ; - Enseigner à la femme les mesures visant à réduire la formation des gaz intestinaux : *se mouvoir fréquemment ; *éviter de boire à l aide d une paille pour empêcher l aspiration d air ; *éviter les boissons gazeuses et les aliments qui favorisent la formation de gaz intestinaux. - Appliquer un suppositoire ou un lavement en collaboration avec le médecin, pour aider au rétablissement du péristaltisme et à l évacuation des gaz intestinaux. 3- Diminution de l irrigation tissulaire périphérique reliée à : *l anesthésie et la chirurgie de la césarienne ; * l immobilité * ne présente aucun signe de phlébite ou de thrombophlébite - Appliquer les mesures préventives pour réduire les risques de phlébite et de thrombophlébite : * administrer le HBPM sous prescription médicale, si le taux de plaquettes est supérieur à /mm 3 ; * Recommander à la femme de bouger les jambes toutes les 2 heures, afin de favoriser le retour veineux ;

13 prolongée ; * aux grossesses nombreuses, durant l hospitalisation. * Eviter d installer des oreillers sous les genoux de la femme, afin de *une douleur à une jambe ; *œdème, rougeur et chaleur du membre atteint. * Que la douleur, l œdème, la rougeur et la chaleur du membre atteint de la femme disparaissent dans les brefs délais ne pas nuire au retour veineux. - Surveiller l apparition de douleur, de rougeur et de chaleur au niveau du mollet de la femme porteuse de varices ; - Vérifier s il ya des signes de Homans (douleur provoquée du mollet à la dorsiflexion du pied) chez la femme porteuse de varices ; - Employer les mesures thérapeutiques s il ya lieu : *Appliquer des compresses chaudes sur la région atteinte, en collaboration avec le médecin, car elles améliorent l irrigation sanguine ; * Inciter la femme à garder le lit, en vue de réduire le risque que le caillot sanguin ne se détache de la paroi veineuse ; *Administrer de l héparine sous prescription médicale, de façon à prévenir une coagulation plus importante ; * Vérifier en collaboration avec le médecin, le temps de saignement et de coagulation, ainsi que l apparition de saignement (effets secondaires de l héparine); * Signaler au médecin les signes d apparition d une embolie pulmonaire (douleurs thoraciques, toux, tachycardie, fièvre, etc.) établis, la femme ne présente aucun signe de phlébite ou de thrombophlébite 4- Incapacité de se laver, d effectuer ses soins d hygiène, de soigner son apparence et de s occuper de son bébé reliée à : *la fatigue ; *la peur de la douleur ; * un manque de participe à ses soins et s occupe de son bébé dans les limites de ses capacités dans les 48 heures qui suivent - Mesurer la pression artérielle et vérifier le taux d hémoglobine et d hématocrite de la femme, afin d évaluer ses capacités physiques ; - Vérifier auprès de la femme l intensité et la localisation de la douleur pour évaluer ses capacités de bouger ; - Donner un antalgique à la femme accouché s il y a lieu, et attendre le

14 motivation ; l accouchement. maximum de son effet pour effectuer les soins. * un manque de connaissances sur les soins à se donner après une césarienne ; * aux habitudes et croyances culturelles ; *l impossibilité de réaliser les soins ; * la demande d aide. - Discuter avec la femme en vue de déterminer ses connaissances et sa motivation à effectuer ses soins personnels. Essayer de mettre en lumière les facteurs psychologiques qui peuvent influencer sur son manque d énergie (grossesse non désirée, conflit familial, sa conception de la césarienne, ect.) ; - Encourager la femme à exprimer ses craintes et la rassurer au besoin, afin d augmenter sa confiance en elle ; - Assister la femme au moment de sa toilette personnelle : *L installer correctement dans son lit ou l asseoir sur une chaise ; * Placer le matériel nécessaire à sa portée ; * Lui laisser suffisamment le temps pour accomplir ses soins ; *Exécuter à sa place les tâches qu elle n a pas pu faire elle-même, comme ses soins périnéaux ; établis, * la femme comprend la nécessité d effectuer ses soins d hygiène, de soigner son apparence et de donner des soins à son bébé ; elle participe à ces soins dans les limites de ses capacités. - Encourager la femme à augmenter ses activités progressivement, pour éviter qu elle ne développe un sentiment d incapacité provoqué par des malaises ou une très grande fatigue 5- Risque d infection relié à : * la plaie abdominale ; * la présence de lésions du mamelon ; * la présence de troubles de l élimination (constipation, présence d une sonde vésicale) ; * l abord veineux ; *au non respect des règles d hygiène. * ne présente aucun signe d infection ; sa température se maintient dans les limites de la normale ; les lochies sont normales et sans odeur nauséaubonde ; l urine est claire et la femme ne présente aucune douleur à la - Surveiller la température matin et soir et informer le médecin en cas de l élévation et de persistance ; - Surveiller l aspect et l odeur des lochies et informer le médecin en cas d anomalie ; - Surveiller les seins (tension mammaire, douleur, aspect du mamelon, écoulement mammaire) ; - Appliquer le traitement antiprolactine, s il n y a pas d allaitement ; - Redoubler de vigilance lors de la montée de lait (5 ème jours) : vidange des seins sous douche chaude en cas d engorgement et suite aux interventions et selon l état de la femme répondent au(x) objectif(s) établi(s).

15 miction. hygiène soigneuse des seins ; *Que les infections seront dépistées dans les brefs délais et que la femme bénéficiera d un traitement adapté. - Demander à la femme de faire sa toilette intime au moins 3 fois par jour et change fréquemment de protections vulvaires (après chaque miction ou élimination fécale) ; - Surveiller l aspect des cicatrices chirurgicales (douleur, œdème, inflammation, hématome) ; - Informer le médecin devant tout signe inflammatoire ; - Appliquer et surveiller le traitement antibiotique prescrit ; - Ablation de la sonde vésicale dés que possible (sur prescription médicale) 6- Manque de connaissances sur le processus de l allaitement relié à: * un manque d expérience ; * un manque d intérêt ; * une capacité de compréhension réduite ; *un manque de maturité ; Manifesté par : *une demande d information, * un comportement inadéquat (agitation) * une incapacité de suivre les directives, * une mauvaise exécution des techniques d allaitement. * soit disponible pour l enseignement et s intéresse à toute information susceptible de faciliter l allaitement ; * connaisse les techniques d allaitement et les applique avec confiance avant sa sortie de l hôpital. - Discuter avec la femme et évaluer son désir d allaiter et sa motivation ; - Questionner la femme sur ses connaissances et ses expériences antérieures, en adaptant l enseignement à donner en conséquence ; - Renseigner la femme sur les mesures d hygiène à adopter avant chaque tétée : * Se laver les mains à l eau et au savon ; * Laver délicatement les mamelons à l eau claire ; - Informer la femme des mesures permettant de prévenir les complications : * Porter un soutien gorge de nourrice 24h/24h * Bien assécher les seins après chaque tétée, en les épongeant délicatement ; *Ne pas appliquer de savon, de parfum ou d alcool sur les mamelons, pour éviter de les assécher et pour prévenir les gerçures ; *Eviter de porter les coussinets d allaitement, si non il faut les changer établis, la femme connaisse les techniques d allaitement et les applique avec confiance

16 fréquemment car ils gardent l humidité et favorisent la macération des mamelons ; * Observer ses mamelons et ses seins tous les jours pour déceler tout signes de complication ; * Se renseigner avant de prendre des médicaments à cause du risque de leur passage dans le lait ; - Conseiller à la femme de prendre une position confortable pour l allaitement : * Se coucher sur le coté dans son lit en plaçant le bébé de coté lui aussi ; la bouche vis-à-vis du mamelon ; * S asseoir dans son lit, en gardant la tête du lit levée ; placer un oreiller sous son bras pour soutenir la tête du bébé et ainsi éviter les maux de dos ; * S asseoir dans un fauteuil muni d appuibras, les jambes allongées et appuyées sur un tabouret ; soutenir la tête du bébé avec un oreiller, afin d éviter les maux de dos. 7- Troubles psychologiques possibles (babyblues, dépression du post-partum) reliés à : * des difficultés d adaptation à la naissance de l enfant ; *Aux nouvelles contraintes, Manifestées par : * une tristesse ; * des sautes d'humeur ; * une perte d'appétit ; * des larmes qui jaillissent pour un rien. Que les troubles soient dépistés dans les plus brefs délais et que la femme bénéficiera d une prise en charge adaptée. - Observer les comportements de la femme et relever les modifications par rapport à son état antérieur ; - Relever les dysfonctionnements de la relation mère-enfant ; - Relever les signes annonciateurs de dépression et en informer le médecin ; - Faciliter l expression des sentiments de la femme. suite aux interventions et selon l état de la femme répondent au(x) objectif(s) établi(s). 8- Anxiété reliée à : * l état de santé du bébé admis en service Que l anxiété de la femme sera - Etablir un climat de confiance avec la femme ; - Encourager la femme à

17 de néonatologie ; * appréhension face à diminuée dans les plus brefs délais exprimer librement ses sentiments de crainte et de peur ; de possibles complications, *une agitation ; * un tremblement du corps et des mains ; * instabilité émotive ; difficulté à se concentrer ; * une demande des nouvelles de son enfant et d une permission d aller le voir. - Rassurer la femme et l informer ponctuellement sur l évolution de sa santé ; - Réconforter la femme en l assurant que toutes les mesures seront prises pour sauver son enfant * La femme se montre plus sereine 9- Deuil relié à : * la perte du bébé ; * une malformation du bébé ; * une ablation de l utérus ; Manifesté par : * une tristesse intense ; * des pleurs ; * une honte ; * un sentiment de culpabilité ; * une agressivité * accepte le sort de son bébé ; * accepte la perte de son utérus et s adapte progressivement à la perte définitive de sa fertilité - Encourager la femme à exprimer ses sentiments face à la disparition ; - Encourager la femme à déterminer ses craintes face au deuil ; - Encourager la femme à utiliser les traditions culturelles, religieuses et sociales associées au deuil ; manifeste moins de chagrin.

18 Références bibliographiques 1- GUTKNECHT. Pierrette A (1994), «Soins en maternité, Diagnostics infirmiers et interventions», édition Maloine, PP : MAJ (2008), «La démarche de soins infirmiers», consulté le 17/11/2013 du 3- MARGOT. Phaneuf (2012), «La collecte des données base de toute intervention infirmières» consulté le 17/11/2013 du 4- MCCLOSKY. Joanne C BULCHEK. Gloria M (2000), «Classification des interventions de soins infirmiers» 2 e édition, Masson, PP : NIZIO. M (2005), «Rôle de l infirmier(e) dans les suites de couches», Module de soins infirmiers en maternité, IFSI du CHU de Nice, consulté le 17/11/2013 du Kibba free.fr/cours HTDL.

phase de destruction et d'élimination de débris

phase de destruction et d'élimination de débris LE POST PARTUM I ) Définition : c'est une période de 6 semaines allant de l'accouchement jusqu'au retour de couches (= règles). Pendant ce temps il est nécessaire d'effectuer une surveillance médicale

Plus en détail

Informations pour la clientèle : LA CÉSARIENNE

Informations pour la clientèle : LA CÉSARIENNE Informations pour la clientèle : LA CÉSARIENNE Bienvenue au Centre de santé et des services sociaux du Granit. Vous serez admise à l hôpital pour une césarienne. Votre séjour sera d environ trois à quatre

Plus en détail

Soins à la mère et recommandations de départ

Soins à la mère et recommandations de départ Soins à la mère et recommandations de départ Ce livret vous permet de prendre connaissance des soins pendant votre hospitalisation et des recommandations pour votre retour à la maison. Il complète l enseignement

Plus en détail

Complications de l immobilité et du décubitus : prévention et prise en charge.

Complications de l immobilité et du décubitus : prévention et prise en charge. Complications de l immobilité et du décubitus : prévention et prise en charge. 1- Risque de thrombose veineuse 2- Risque d encombrement bronchique 3- Risque de constipation 4- Risque d escarre 5- Risque

Plus en détail

Objectifs de stage et Interventions infirmières en service de maternité

Objectifs de stage et Interventions infirmières en service de maternité UNIVERSITE TUNIS EL MANAR INSTITUT SUPERIEUR DES SCIENCES INFIRMIERES DE TUNIS Objectifs de stage et Interventions infirmières en service de maternité A l intention des étudiants en sciences infirmières

Plus en détail

Sorties de maternité après accouchement : conditions et organisation du retour à domicile des mères et de leurs nouveau-nés

Sorties de maternité après accouchement : conditions et organisation du retour à domicile des mères et de leurs nouveau-nés Sorties de maternité après accouchement : conditions et organisation du retour à domicile des mères et de leurs nouveau-nés Pr Jean-Michel Hascoët et Karine Petitprez Auto-saisine HAS - ANAES (2004) RPC

Plus en détail

LES INTERVENTIONS EN CHIRURGIE GYNECOLOGIQUE

LES INTERVENTIONS EN CHIRURGIE GYNECOLOGIQUE LES INTERVENTIONS EN CHIRURGIE GYNECOLOGIQUE Explications et conseils en prévision de votre chirurgie Ce document pourra répondre à plusieurs de vos interrogations et vous aidera en prévision de votre

Plus en détail

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISSURE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE?

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISSURE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISSURE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? Vous allez être opéré(e) à la clinique Saint-pierre d une fissure anale par l équipe chirurgicale des docteurs Bardou, Ben brahem

Plus en détail

CHIRURGIE THORACIQUE. Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique. Pour vous, pour la vie

CHIRURGIE THORACIQUE. Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique. Pour vous, pour la vie 23 CHIRURGIE THORACIQUE Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique Pour vous, pour la vie Cette brochure contient des informations concernant la chirurgie que

Plus en détail

Session facultative 3 : Prise en charge initiale des complications obstétricales

Session facultative 3 : Prise en charge initiale des complications obstétricales Cahier du Participant Session facultative 3 : Prise en charge initiale des complications obstétricales Résumé de la session Il est très rare qu il y ait des complications dues à la GATPA ; néanmoins, il

Plus en détail

Situations de soins en maternité

Situations de soins en maternité 2 Situations de soins en maternité SITUATION 1 Prise en charge d une femme primipare ou multipare ayant accouché par voie basse Centre hospitalier de Moulins, service maternité Les femmes accouchées intégrées

Plus en détail

l accouchement par césarienne

l accouchement par césarienne Guide de l accouchement par césarienne Votre césarienne est prévue pour le Veuillez vous présenter au Centre de naissance (5 ème étage, Pavillon B) à cette date à heure(s) avec votre carte d hôpital rouge.

Plus en détail

CURE DE PROLAPSUS GÉNITAL PAR PROMONTOFIXATION COELIOSCOPIQUE

CURE DE PROLAPSUS GÉNITAL PAR PROMONTOFIXATION COELIOSCOPIQUE Cette fiche d information, rédigée par l Association Française d Urologie *, est destinée aux patients ainsi qu aux usagers du système de santé. Remise lors de votre consultation d urologie avant de pratiquer

Plus en détail

Soins du post-partum

Soins du post-partum Diplôme Inter Universitaire de Soins Obstétricaux et Néonatals d Urgence SONU Soins du post-partum Prise en charge des complications lors de la grossesse et de l accouchement Objectifs de la séance Définir

Plus en détail

Dermohypodermite non nécrosante (érysipèle) chez un patient de plus de 70 ans

Dermohypodermite non nécrosante (érysipèle) chez un patient de plus de 70 ans SITUATION 10 Dermohypodermite non nécrosante (érysipèle) chez un patient de plus de 70 ans Centre hospitalier universitaire d Angers, service de maladies infectieuses Objectifs institutionnels Uniformiser

Plus en détail

SOINS PALLIATIFS ET FIN DE VIE EN E.H.P.A.D. ET À DOMICILE. Partie 2 version courte

SOINS PALLIATIFS ET FIN DE VIE EN E.H.P.A.D. ET À DOMICILE. Partie 2 version courte SOINS PALLIATIFS ET FIN DE VIE EN E.H.P.A.D. ET À DOMICILE Partie 2 version courte Mazoyer A. Formation continue des équipes ouverte aux professionnels ambulatoires Janvier 2013 EHPAD Boucard - 79 340

Plus en détail

FICHE PATIENT : LE POST PARTUM

FICHE PATIENT : LE POST PARTUM FICHE PATIENT : LE POST PARTUM Le post partum est la période qui suit immédiatement un accouchement ; il s agit de la période comprise entre l expulsion du bébé et le retour des organes à un stade pré-gravidique.

Plus en détail

SURVEILLANCE DES PLATRES

SURVEILLANCE DES PLATRES SURVEILLANCE DES PLATRES 1 DEFINITION Système de tissu durcissable servant à assurer la contention et l immobilisation d un membre afin de répondre à un traumatisme en cas de lésion tendineuse ou de fracture

Plus en détail

LA CHOLÉCYSTECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE

LA CHOLÉCYSTECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE LA CHOLÉCYSTECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE Une technique chirurgicale Pour vous, pour la vie Qu est-ce que la cholécystectomie? C est l intervention chirurgicale pratiquée pour enlever la vésicule biliaire.

Plus en détail

Des soins après avortement : Amis des Jeunes. Cartes à conseils 1-6

Des soins après avortement : Amis des Jeunes. Cartes à conseils 1-6 Des soins après avortement : Amis des Jeunes Cartes à conseils 1-6 SAA: Avant l intervention Accueillir cordialement la cliente et la mettre à l aise Garantir la confidentialité et l intimité Prendre les

Plus en détail

Aspects généraux de la structure d accouchement et d accueil du nouveau-né

Aspects généraux de la structure d accouchement et d accueil du nouveau-né Diplôme Inter Universitaire de Soins Obstétricaux et Néonatals d Urgence SONU FORMATION EN SOINS OBSTETRICAUX et NEONATALS D URGENCE Aspects généraux de la structure d accouchement et d accueil du nouveau-né

Plus en détail

Le système ventilatoire et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados

Le système ventilatoire et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Le système ventilatoire et ses atteintes Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Objectif: A la fin de la séquence, vous serez capable de : 1. décrire le système ventilatoire 2. d expliquer

Plus en détail

UNE INTERVENTION CHIRURGICALE AU NIVEAU DU SEIN

UNE INTERVENTION CHIRURGICALE AU NIVEAU DU SEIN UNE INTERVENTION CHIRURGICALE AU NIVEAU DU SEIN Informations générales Pour vous, pour la vie Cette brochure vise à vous fournir des informations générales concernant l intervention chirurgicale que vous

Plus en détail

EXAMENS RADIOLOGIQUES

EXAMENS RADIOLOGIQUES Fixe : Uro.Nephro EXAMENS RADIOLOGIQUES La cystographie : o Examen permettant de visualiser la vessie au moyen d injection d un produit radio opaque soit : Par voie basse : cystographie rétrograde Par

Plus en détail

Plan de soins standard en phase pré- et post-opératoire Déroulement chronologique

Plan de soins standard en phase pré- et post-opératoire Déroulement chronologique Plan de soins standard en phase pré- et post-opératoire Déroulement chronologique Remarque: Ces pages constituent un aperçu global des phases pré- et post-opératoires. Les différents problèmes ainsi que

Plus en détail

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise.

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise. Qu est-ce qu une arthroscopie? Il s agit d une intervention chirurgicale mini-invasive dont le but est d explorer l articulation du genou et de traiter la lésion observée dans le même temps. Comment se

Plus en détail

CURE DE PROLAPSUS GÉNITAL PAR VOIE VAGINALE

CURE DE PROLAPSUS GÉNITAL PAR VOIE VAGINALE Cette fiche d information, rédigée par l Association Française d Urologie *, est destinée aux patients ainsi qu aux usagers du système de santé. Remise lors de votre consultation d urologie avant de pratiquer

Plus en détail

L EXERCICE ET LES FEMMES ENCEINTES

L EXERCICE ET LES FEMMES ENCEINTES L EXERCICE ET LES FEMMES ENCEINTES Voici quelques avantages à faire de l exercice pendant la grossesse: Assurer le maintien de l équilibre musculaire (posture, endurance, force) Améliore le niveau d énergie

Plus en détail

FUITES D URINES. Introduction

FUITES D URINES. Introduction FUITES D URINES Introduction L incontinence urinaire est la perte non contrôlée des urines. En France, on estime qu environ 3 millions de femmes sont confrontées à ce problème. L incontinence reste un

Plus en détail

Information d un patient devant bénéficier de la mise en place d un catheter à Chambre Implantable Percutanée (CIP)

Information d un patient devant bénéficier de la mise en place d un catheter à Chambre Implantable Percutanée (CIP) Information d un patient devant bénéficier de la mise en place d un catheter à Chambre Implantable Percutanée (CIP) «Dr Claude Benedetto» Votre médecin vous propose de vous mettre en place un accès veineux

Plus en détail

un curetage Si vous devez subir CLINIQUE DE PLANIFICATION DES NAISSANCES Guide d accompagnement et d enseignement

un curetage Si vous devez subir CLINIQUE DE PLANIFICATION DES NAISSANCES Guide d accompagnement et d enseignement CLINIQUE DE PLANIFICATION DES NAISSANCES - 2705, boulevard Laurier, local 1185, 1er étage Québec (Québec) G1V 4G2 Téléphone : 418 654-2167 poste 1 Fax : 418 654-2172 Guide d accompagnement et d enseignement

Plus en détail

L exploration électrophysiologique

L exploration électrophysiologique L exploration électrophysiologique CHR Namur - Edition 2011 Unité de cardiologie L EXPLORATION ELECTROPHYSIOLOGIQUE. Mettez votre cœur à l aise Sur une demande de votre médecin traitant ou de votre cardiologue,

Plus en détail

Démarche clinique infirmière

Démarche clinique infirmière Démarche clinique infirmière Date du recueil : Recueil de données (Anamnèse) à partir des 14 besoins de V. Henderson Ce recueil de données peut être initial (à l'arrivée du patient) ou actualisé Besoins

Plus en détail

L élimination vésicale chez le blessé médullaire

L élimination vésicale chez le blessé médullaire L élimination vésicale chez le blessé médullaire 1 Financé par: ANABELLE DULUDE,INFIRMIÈRE FIONA STEPHENSON, INFIRMIÈRE HAITI, MAI 2011 Supporté par: Plan Processus normal de l élimination vésicale Conséquences

Plus en détail

AIDE MÉMOIRE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL

AIDE MÉMOIRE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL Les textes et pictogrammes sont extraits de l aide mémoire SST de l INRS AIDE MÉMOIRE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL Cet aide-mémoire est téléchargeable sur notre site internet http://www.formenpreve-formations.fr/

Plus en détail

CURE DE HERNIE INGUINALE OU OMBILICALE

CURE DE HERNIE INGUINALE OU OMBILICALE 23 CURE DE HERNIE INGUINALE OU OMBILICALE Recommandations à suivre après la chirurgie Pour vous, pour la vie Vous venez de subir une cure de hernie. Cette brochure contient les principales réponses aux

Plus en détail

SYNDROME DU TUNNEL CARPIEN

SYNDROME DU TUNNEL CARPIEN SYNDROME DU TUNNEL CARPIEN Symptômes, traitements et chirurgie Pour vous, pour la vie Chirurgie d un jour Cette brochure contient des informations générales sur le syndrome du tunnel carpien, ses symptômes,

Plus en détail

Evidence-based labor and delivery management V Berghella, JK Baxter, SP Chauhan. Am J Obstet Gynecol 2008, 199, 5:445-454

Evidence-based labor and delivery management V Berghella, JK Baxter, SP Chauhan. Am J Obstet Gynecol 2008, 199, 5:445-454 Evidence-based labor and delivery management V Berghella, JK Baxter, SP Chauhan. Am J Obstet Gynecol 2008, 199, 5:445-454 (Résumé Dr S Favrin) Le but est de baser la prise en charge des accouchements sur

Plus en détail

La prothese de la hanche

La prothese de la hanche La prothese de la hanche Cotyle Tête Tige fémorale Bienvenue au Centre Hospitalier Emile Mayrisch. Vous avez décidé avec votre chirurgien de faire un remplacement de votre hanche par une prothèse total

Plus en détail

Infections urinaires chez l enfant

Infections urinaires chez l enfant Infections urinaires chez l enfant Questions et réponses pour diminuer vos inquiétudes Chers parents, Cette brochure a pour but de faciliter votre compréhension et de diminuer vos inquiétudes en vous

Plus en détail

Indications des modelages N féraïdo accompagnant la physiologie Cycle I

Indications des modelages N féraïdo accompagnant la physiologie Cycle I Indications des modelages N féraïdo accompagnant la physiologie Cycle I Avertissement : Cette liste d'indications de modelage fait référence à des gestes souvent imagés qui peuvent paraître hermétiques

Plus en détail

C L I N I Q U E S A I N T - J E A N

C L I N I Q U E S A I N T - J E A N C L I N I Q U E S A I N T - J E A N LIVRET D INFORMATION DES PATIENTES ENTRANT POUR UNE INTERRUPTION VOLONTAIRE DE GROSSESSE (IVG) Clinique Saint-Jean Avenue Georges Bizet 83000 TOULON Tél : 0 826 00 44

Plus en détail

Module Soins Infirmiers en maternité et aux personnes atteintes d affections gynécologiques MODALITES

Module Soins Infirmiers en maternité et aux personnes atteintes d affections gynécologiques MODALITES INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS Promotion 2005/2008 1ère année 2005/2006 Module Soins Infirmiers en maternité et aux personnes atteintes d affections gynécologiques SITUATION MODULE Maternité

Plus en détail

Suites de couche pathologiques

Suites de couche pathologiques Suites de couche pathologiques (item 25) Objectifs : Diagnostiquer les principales complications maternelles des suites de couches : complications hémorragiques, infectieuses, thromboemboliques. Avertissement

Plus en détail

SOINS PERSONNELS DE LA MÈRE EN PÉRIODE POSTNATALE

SOINS PERSONNELS DE LA MÈRE EN PÉRIODE POSTNATALE SOINS PERSONNELS DE LA MÈRE EN PÉRIODE POSTNATALE Votre corps s'est transformé au cours des neuf derniers mois pour donner naissance à votre enfant. Maintenant, plusieurs mécanismes se mettent en place

Plus en détail

L AMYGDALECTOMIE. Chirurgie d un jour Programme-clientèle santé de la femme et de l enfant. Pour vous, pour la vie

L AMYGDALECTOMIE. Chirurgie d un jour Programme-clientèle santé de la femme et de l enfant. Pour vous, pour la vie 23 L AMYGDALECTOMIE Chirurgie d un jour Programme-clientèle santé de la femme et de l enfant Pour vous, pour la vie L amygdalectomie Cette brochure vous aidera à comprendre ce qu est l amygdalectomie L

Plus en détail

SOINS GÉNÉRAUX AU NOUVEAU-NÉ

SOINS GÉNÉRAUX AU NOUVEAU-NÉ ORDONNANCE COLLECTIVE SFA CHUL SOINS GÉNÉRAUX AU NOUVEAU-NÉ 1. LES UTILISATEURS Les infirmières et les infirmières auxiliaires habilitées à travailler auprès des nouveau-nés. 2. CLIENTÈLE VISÉE Nouveau-nés

Plus en détail

Maternité et activités sportives

Maternité et activités sportives Maternité et activités sportives L obstétricien est de plus en plus souvent interrogé sur les avantages et les risques de maintenir ou de débuter une APS ou de loisir pendant la grossesse. Transformations

Plus en détail

L équipe de soins. Vous accueille et vous informe. Éducation sur les immobilisations plâtrées

L équipe de soins. Vous accueille et vous informe. Éducation sur les immobilisations plâtrées L équipe de soins Vous accueille et vous informe Service d Accueil des Urgences Professeur Dominique Lauque, Chef de Service Hôpital Rangueil - Bâtiment H1 1 er Sous-sol Éducation sur les immobilisations

Plus en détail

GUIDE D'ENSEIGNEMENT PRÉOPÉRATOIRE Pour la clientèle admise avant l'opération

GUIDE D'ENSEIGNEMENT PRÉOPÉRATOIRE Pour la clientèle admise avant l'opération GUIDE D'ENSEIGNEMENT PRÉOPÉRATOIRE Pour la clientèle admise avant l'opération Voici un petit guide qui vous renseignera sur tous les éléments à connaître concernant votre chirurgie. AVANT L OPÉRATION Les

Plus en détail

L ABC DES PETITES MALADIES DE LA VIE COURANTE pour mieux utiliser les antibiotiques

L ABC DES PETITES MALADIES DE LA VIE COURANTE pour mieux utiliser les antibiotiques D Angine à Vaccin, de Bactéries à Viral : 28 mots pour se préparer à l hiver. Ce guide vous aidera à mieux comprendre les maladies de la vie courante comme le rhume ou la bronchite. Parce que face à ces

Plus en détail

CIRCULATION VEINEUSE DES MEMBRES INFÉRIEURS

CIRCULATION VEINEUSE DES MEMBRES INFÉRIEURS CIRCULATION VEINEUSE DES MEMBRES INFÉRIEURS 18 millions d adultes présentent des problèmes de circulation veineuse des membres inférieurs. 3 femmes pour 2 hommes en sont atteints, parfois dès l âge de

Plus en détail

Votre bébé a besoin de soins spéciaux

Votre bébé a besoin de soins spéciaux Votre bébé a besoin de soins spéciaux Ce guide se veut un document de référence afin de favoriser une meilleure compréhension de tous les aspects entourant la venue d un enfant prématuré ou malade. Il

Plus en détail

Apprendre pour la vie : Prise en charge des troubles vésicaux et intestinaux. Présenté par le bureau national de la Société canadienne de la SP

Apprendre pour la vie : Prise en charge des troubles vésicaux et intestinaux. Présenté par le bureau national de la Société canadienne de la SP : Prise en charge des troubles vésicaux et intestinaux Présenté par le bureau national de la Société canadienne de la SP Magali Plante Directrice des services et de l action sociale Société canadienne

Plus en détail

PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR

PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR Pr LETROZOLE (Comprimés de létrozole) Le présent dépliant constitue la troisième et dernière partie d une «monographie de produit» publiée à la suite de

Plus en détail

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans)

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans) La drépanocytose Sikkelcelziekte (Frans) Qu est-ce que la drépanocytose? La drépanocytose est une maladie causée par un changement héréditaire du pigment rouge dans les globules rouges : l hémoglobine.

Plus en détail

Les réponses aux questions fréquemment posées par la maman césarisée

Les réponses aux questions fréquemment posées par la maman césarisée Les réponses aux questions fréquemment posées par la maman césarisée HÔPITAL ERASME CLINIQUES UNIVERSITAIRES DE BRUXELLES Maternité Service de Gynécologie/Obstétrique Service de Néonatologie Les réponses

Plus en détail

Catherine Uthé Chambre : 2316. Hystérectomie abdominale totale

Catherine Uthé Chambre : 2316. Hystérectomie abdominale totale Catherine Uthé Chambre : 2316 Hystérectomie abdominale totale Dr. Russ Consignes Faire une lecture personnelle de la situation clinique. Souligner les éléments importants ou ceux qui ont besoin d être

Plus en détail

UNE CURE DE HERNIE. Informations générales

UNE CURE DE HERNIE. Informations générales UNE CURE DE HERNIE Informations générales Cette brochure contient les réponses aux questions plus souvent posées à propos de la cure de hernie. Il est donc recommandé de garder cette brochure à la portée

Plus en détail

La planification familiale

La planification familiale La planification familiale après l avortement spontané ou provoqué Introduction Les grossesses non désirées sont l une des principales raisons pour lesquelles les femmes choisissent d avorter. Beaucoup

Plus en détail

QUESTIONNAIRE MÈRE AYANT UN BÉBÉ MOINS DE 6 MOIS

QUESTIONNAIRE MÈRE AYANT UN BÉBÉ MOINS DE 6 MOIS QUESTIONNAIRE MÈRE AYANT UN BÉBÉ MOINS DE 6 MOIS Numéro questionnaire : Région : District : Commune /quartier : Nom de l enquêteur : Date de l enquête : Signature : I. INTRODUCTION: Je vais vous poser

Plus en détail

French translation OAA leaflet. Maux de tête après péridurale ou rachianesthésie Ce que vous devez savoir

French translation OAA leaflet. Maux de tête après péridurale ou rachianesthésie Ce que vous devez savoir French translation OAA leaflet Maux de tête après péridurale ou rachianesthésie Ce que vous devez savoir Nous avons écrit ce fascicule pour vous donner des informations sur les maux de tête qui peuvent

Plus en détail

APRES VOTRE CHIRURGIE THORACIQUE OU VOTRE PNEUMOTHORAX

APRES VOTRE CHIRURGIE THORACIQUE OU VOTRE PNEUMOTHORAX Hôpital Privé d Antony APRES VOTRE CHIRURGIE THORACIQUE OU VOTRE PNEUMOTHORAX Livret d information Hôpital Privé d Antony OPC/KINE/297 Page 1 sur 6 Intervenants Rédigé par : Nom Profession Le Visa C.DUPUY

Plus en détail

LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET NE RESPIRE PAS

LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET NE RESPIRE PAS LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET NE RESPIRE PAS Mettre en œuvre une réanimation cardio-pulmonaire (R.C.P.) et réaliser une défibrillation pour une victime qui ne respire pas. OBSERVER / PROTEGER / SAIGNEMENT?

Plus en détail

Prostatectomie radicale assistée par ROBOT

Prostatectomie radicale assistée par ROBOT Prostatectomie radicale assistée par ROBOT L intervention qui vous est proposée est destinée à enlever votre prostate qui est atteinte d un cancer. LA PROSTATE La prostate est une glande qui participe

Plus en détail

INTERVENTIONS CHIRURGICALES EN GYNÉCOLOGIE

INTERVENTIONS CHIRURGICALES EN GYNÉCOLOGIE INTERVENTIONS CHIRURGICALES EN GYNÉCOLOGIE Informations générales pour la convalescence Pour vous, pour la vie Ce feuillet est destiné à mieux vous renseigner sur les points à observer après une opération

Plus en détail

Conseil péri opératoire : Greffe osseuse

Conseil péri opératoire : Greffe osseuse Conseil péri opératoire : Greffe osseuse AVANT L INTERVENTION CHIRURGICALE DE GREFFE OSSEUSE Afin de vous préparer à votre intervention chirurgicale de greffe osseuse, d assurer votre confort et d obtenir

Plus en détail

DOSSIER DE LIAISON. Service de Pneumologie Centre Hospitalier de Rodez

DOSSIER DE LIAISON. Service de Pneumologie Centre Hospitalier de Rodez DOSSIER DE LIAISON Service de Pneumologie Centre Hospitalier de Rodez SOMMAIRE I Coordonnées Utiles II Comprendre la Chimiothérapie III Précautions à prendre IV Déroulement Pratique I Coordonnées Utiles

Plus en détail

STENOSE LOMBAIRE DU CANAL RACHIDIEN OU CANAL LOMBAIRE ETROIT

STENOSE LOMBAIRE DU CANAL RACHIDIEN OU CANAL LOMBAIRE ETROIT STENOSE LOMBAIRE DU CANAL RACHIDIEN OU CANAL LOMBAIRE ETROIT Madame, Monsieur, Vous souffrez d une sténose du canal lombaire, une intervention chirurgicale est envisagée. Afin de prendre une décision en

Plus en détail

GROSSESSE & INQUIETUDES

GROSSESSE & INQUIETUDES Préparé par : Véronique Proulx, infirmière clinicienne module naissance GROSSESSE & INQUIETUDES Danielle Bessette, infirmière module naissance Personnes consultées: Diane Bertrand, infirmière chef module

Plus en détail

Syndrome d Ehlers-Danlos Vasculaire (anciennement type IV)

Syndrome d Ehlers-Danlos Vasculaire (anciennement type IV) Ministère de la Santé de la Jeunesse et des Sports Direction Générale de la Santé Informations et conseils Syndrome d Ehlers-Danlos Vasculaire (anciennement type IV) Lisez attentivement ce document et

Plus en détail

TROUSSE DE DÉMARRAGE POUR SOINS DE L INCONTINENCE Mode d emploi

TROUSSE DE DÉMARRAGE POUR SOINS DE L INCONTINENCE Mode d emploi S O I N S D E L I N C O N T I N E N C E P O U R F E M M E S TROUSSE DE DÉMARRAGE POUR SOINS DE L INCONTINENCE Mode d emploi 0120 REF UR208 V.10 JUN20/07 POUR OBTENIR DE L AIDE: 1-866-560-5690 WWW.URESTA.COM

Plus en détail

FISTULA CARE. Les Complications Liées au Traitement de la Fistule : Directives Concernant les Rapports 12/12/12

FISTULA CARE. Les Complications Liées au Traitement de la Fistule : Directives Concernant les Rapports 12/12/12 FISTULA CARE Les Complications Liées au Traitement de la Fistule : Directives Concernant les Rapports 12/12/12 EngenderHealth, 440 Ninth Avenue, New York, NY 10001, USA Téléphone: 212-561-8000; Fax: 212-561-8067;

Plus en détail

Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence

Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence Texte: Inkontinenscentrum i Västra Götaland Photographie: Kajsa Lundberg Layout: Svensk Information Avez-vous des difficultés à vous

Plus en détail

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant.

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant. Fiche 12 Hémorragies Arrêter un saignement abondant. Premiers soins A. Saignement par une plaie Attention : une hémorragie peut être masquée par les vêtements. Compression manuelle 1. Allonger le patient.

Plus en détail

NOTES. Horaires de visites: Tous les jours de 12h30 à 14h et de 17h30 à 19h30. Téléphones : Secrétariat : 05 65 75 17 70 Service : 05 65 75 17 76

NOTES. Horaires de visites: Tous les jours de 12h30 à 14h et de 17h30 à 19h30. Téléphones : Secrétariat : 05 65 75 17 70 Service : 05 65 75 17 76 NOTES Horaires de visites: Tous les jours de 12h30 à 14h et de 17h30 à 19h30 Téléphones : Secrétariat : 05 65 75 17 70 Service : 05 65 75 17 76 PLAN DU SERVICE LEXIQUE Pour vous aider à mieux comprendre

Plus en détail

Quelles analyses de sang avant la prise de la pilule contraceptive?

Quelles analyses de sang avant la prise de la pilule contraceptive? Quelles analyses de sang avant la prise de la pilule contraceptive? Pourquoi une analyse du sang avant la prise de la pilule? En France 10% de la population est porteuse de mutations génétiques d hypercoagulabilité,

Plus en détail

J ai choisi d allaiter...

J ai choisi d allaiter... Nous vous souhaitons un bon allaitement. J ai choisi d allaiter... Mes numéros : Pédiatre. Sage-femme. Médecin traitant... PMI Pharmacie... Brochure réalisée par les bénévoles de l AREAM. Juin 2009 L allaitement

Plus en détail

7. RAPPEL SUR LES MESURES A RESPECTER 5

7. RAPPEL SUR LES MESURES A RESPECTER 5 Code : 3/DSS UH/044 Page : 1/5 Fonction : Nom : Visa : Infirmiers (Groupe de Travail) : S Constant- M Fage- C Faubert- M Messineo- RM Rosso C Van Klersbilck Rédaction : Vérification : Approbation : IDE

Plus en détail

GU 0963 V02 /8 Février 2015. GU 0963 v02

GU 0963 V02 /8 Février 2015. GU 0963 v02 GU 0963 V02 /8 Février 2015 GU 0963 v02 Le sein, la fabrication du lait Le sein est une glande dont la fonction principale repose essentiellement sur la production du lait. Le colostrum, premier lait peu

Plus en détail

Juillet 2005 P529 (12/05) Printed at The Ottawa Hospital

Juillet 2005 P529 (12/05) Printed at The Ottawa Hospital Soin de la vulve Avertissement Ces renseignements ont été préparés par L Hôpital d Ottawa et ne visent pas à remplacer les conseils d un fournisseur de soins de santé qualifié. Veuillez consulter votre

Plus en détail

oblitération partielle ou complète d une veine par un caillot

oblitération partielle ou complète d une veine par un caillot Plan du cours Phlébite Définition Rappel anatomique Physiopathologie de la thrombose veineuse Diagnostic Complications des phlébites Embolie pulmonaire Maladie veineuse post-phlébitique Traitement Traitement

Plus en détail

Objectifs. Définition AGIR DEVANT UN MALAISE 28/10/2012

Objectifs. Définition AGIR DEVANT UN MALAISE 28/10/2012 1 AGIR DEVANT UN MALAISE Dr Zouari Abdelaziz CESU 01 SAMU du Nord-Est Objectifs 2 Effectuer des gestes simples pour mettre en confiance la victime et: Luiproposerdesemettreaurepos Écouter ses plaintes

Plus en détail

Direction générale. Vous avez mal? Agissons ensemble!

Direction générale. Vous avez mal? Agissons ensemble! Direction générale Vous avez mal? Agissons ensemble! Vous avez mal? Vous redoutez de souffrir à cause d une intervention ou d un examen? Un de vos proches est concerné par ce problème? Cette brochure vous

Plus en détail

FICHE DE «BONNES PRATIQUES» SONDAGE INTERMITTENT / AUTOSONDAGE RAPPELS

FICHE DE «BONNES PRATIQUES» SONDAGE INTERMITTENT / AUTOSONDAGE RAPPELS RAPPELS L urine est sécrétée en permanence par les reins et s écoule par les uretères dans la vessie où elle est stockée. Lorsqu elle contient entre 250 ml et 300 ml, la vessie se vide complètement au

Plus en détail

Participation infirmière lors de : LA PONCTION PLEURALE et LA BIOPSIE PLEURALE

Participation infirmière lors de : LA PONCTION PLEURALE et LA BIOPSIE PLEURALE Participation infirmière lors de : LA PONCTION PLEURALE et LA BIOPSIE PLEURALE DEFINITION La ponction pleurale est un acte médicochirurgical consistant à introduire une aiguille dans la cavité pleurale,

Plus en détail

Stomies digestives COURDE MARTINE 01/03/2007

Stomies digestives COURDE MARTINE 01/03/2007 Stomies digestives COURDE MARTINE 01/03/2007 sommaire Introduction : Problématique de la stomie Rôle infirmier Différents types de stomies Indications et complications Vie du stomisé conclusion Problématique

Plus en détail

MON PARCOURS PRÉVENTION. mois. à vos côtés

MON PARCOURS PRÉVENTION. mois. à vos côtés MON PARCOURS PRÉVENTION mois à vos côtés 123 La naissance de votre enfant approche Le RSI continue de vous accompagner en vous délivrant de multiples informations pour bien vivre votre grossesse. La brochure

Plus en détail

L allaitement. MECANISMES et AVANTAGES EN PRATIQUE :

L allaitement. MECANISMES et AVANTAGES EN PRATIQUE : L allaitement MECANISMES et AVANTAGES - la production de lait est déclenchée par le bébé des lors qu il tète le sein de la mère. Au plus tôt le bébé est au sein (dans la salle d accouchement par exemple),

Plus en détail

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISTULE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE?

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISTULE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISTULE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? Vous allez être opéré(e) à la clinique Saint-pierre d une fistule anale par l équipe chirurgicale des docteurs Bardou, Ben brahem

Plus en détail

Qu est-ce que l anesthésie?

Qu est-ce que l anesthésie? Qu est-ce que l anesthésie? Le mot «Anesthésie» signifie «insensibilité à la douleur et autres sensations» provoquées par les actes diagnostiques ou thérapeutiques. L anesthésie, en réalité, n est pas

Plus en détail

o La patiente part avec port de masque chirurgical et lavage des mains avec solution hydro alcoolique (aussi pour son entourage malade)

o La patiente part avec port de masque chirurgical et lavage des mains avec solution hydro alcoolique (aussi pour son entourage malade) FEDERATION DE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE Validation : 04 septembre 2009 Procédure de prise en charge des femmes enceintes atteintes ou possiblement atteintes de grippe H1N1 Ces recommandations pourront évoluer

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR GYNO DAKTARIN 400 mg, capsule molle vaginale Nitrate de miconazole Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament car elle contient des informations

Plus en détail

L anesthésie de votre enfant. Informations utiles

L anesthésie de votre enfant. Informations utiles L anesthésie de votre enfant Informations utiles La consultation d anesthésie Quel objectif? Cette brochure vous donne toutes les informations utiles sur l anesthésie proposée à votre enfant afin que celle-ci

Plus en détail

Mon enfant a la diarrhée

Mon enfant a la diarrhée Mon enfant a la diarrhée Chers parents, Votre enfant a la diarrhée. Cette brochure répondra à la plupart de vos questions et vous donnera des conseils pratiques pour que cette mauvaise passe ne tourne

Plus en détail

La naissance : voyage et création

La naissance : voyage et création La naissance : voyage et création La naissance : voyage et création Guide d herboristerie périnatale Marie-Soleil Larouche 1 re édition 2009 2 e édition 2010 Publié par Marie-Soleil Larouche Waterville

Plus en détail

PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR :

PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR : PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR : a. Consultation avec le Chirurgien Cardiaque Elle s effectue au centre de consultation de cardiologie médico-chirurgicale (bat H ou G). Cette consultation

Plus en détail

Technique de succion Positions d allaitement

Technique de succion Positions d allaitement Technique de succion Positions d allaitement Formation La Voie Lactée le 10 Octobre 2009 Paloma Meignan - Puéricultrice Consultante en Lactation IBCLC Technique de succion Une technique de succion correcte

Plus en détail

Accompagnement par une sage-femme : du nouveau pour les mères en 2008

Accompagnement par une sage-femme : du nouveau pour les mères en 2008 Accompagnement par une sage-femme : du nouveau pour les mères en 2008 Contact presse : Vanessa Bernon Vanessa.bernon@cnamts.fr Tél. 01 72 60 11 45 Communiqué de presse Accompagnement par une sage-femme

Plus en détail

M A D A M E Z. C R E T E N E T, D I R E C T R I C E D E S S O I N S H A D S O I N S E T S A N T É M A D A M E I

M A D A M E Z. C R E T E N E T, D I R E C T R I C E D E S S O I N S H A D S O I N S E T S A N T É M A D A M E I LE CHEMIN CLINIQUE 1 M A D A M E Z. C R E T E N E T, D I R E C T R I C E D E S S O I N S H A D S O I N S E T S A N T É M A D A M E I. I M B E R T, C A D R E D E S A N T É H A D S A N T É A D O M I C I

Plus en détail