CANCEROLOGIE... 9 CARDIOLOGIE... 56

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CANCEROLOGIE... 9 CARDIOLOGIE... 56"

Transcription

1 Sommaire Avertissement : pour chacune des fiches de synthèse, vous retrouverez indiqué le numéro d item du nouveau programme de l ECN ainsi que le numéro de l item dans l ancien programme entre parenthèses. CANCEROLOGIE... 9 Délivrance de l information à la personne sur son état de santé (HAS 2012)... 9 Accompagnement des personnes en fin de vie et de leurs proches (ANAES 2004) Modalités de prise en charge de l adulte nécessitant des soins palliatifs (ANAES 2002) Cancer primitif du système nerveux central de l'adulte (HAS 2010) Mélanome cutané (HAS 2012) Cancer de la thyroïde (HAS 2010) Cancer du poumon et mésothéliome pleural malin (HAS 2009) Cancer du poumon non à petites cellules : bilan initial (INCa 2011) Cancer du poumon non à petites cellules : prise en charge (INCa 2010) Cancer des voies aérodigestives supérieures (HAS 2009) Cancer de l'œsophage (HAS 2011) Cancer de l'estomac (HAS 2011) Cancer colorectal (HAS 2012) Cancer primitif du foie (HAS 2010) Cancer du pancréas (HAS 2010) Cancer du rein (HAS 2010) Cancer de la vessie (HAS 2010) Cancer de la prostate (HAS 2013) Cancers du testicule - Tumeurs germinales (HAS 2011) Cancer de l'ovaire (HAS 2010) Cancer de l'endomètre (HAS 2010) Cancer invasif du col utérin (HAS 2010) Cancer du sein (HAS 2010) CARDIOLOGIE Facteurs de risques cardiovasculaires et prévention (HAS 2007) Dyslipidémies (ESC 2011) Diabète et maladies cardiovasculaires (ESC 2013) Stimulation cardiaque et resynchronisation (ESC 2013) Fibrillation atriale (ESC 2010 et 2012) Prise en charge diagnostique et thérapeutique des syncopes (HAS 2008) Arrêt cardio-respiratoire (ERC 2010) Choc anaphylactique (SFAR 2010) Hypertension artérielle (SFHTA 2013) Poussées hypertensives (AFSSAPS 2002) HTA résistante (SFHTA 2013) Dépistage et prévention des anévrysmes de l aorte abdominale (HAS 2012) Artériopathie oblitérante des membres inférieurs (HAS 2007) Syndrome coronarien aigu sans sus-décalage du segment ST (ESC 2007) Syndrome coronarien aigu avec sus-décalage du segment ST ou SCA ST+ (ESC 2012) Insuffisance cardiaque aiguë (ESC 2012) Insuffisance cardiaque chronique (ESC 2012) Insuffisance aortique (ESC 2012) Rétrécissement aortique (ESC 2012) Insuffisance mitrale (ESC 2012) Valvulopathies (ESC 2012) Choix bioprothèse / prothèse mécanique (ESC 2012) Thrombose obstructive de prothèse (ESC 2012) Thrombose non obstructive de prothèse (ESC 2012) Endocardites infectieuses (ESC 2009) Maladie thrombo-embolique veineuse en Cancérologie (AFSOS 2011) Prévention et traitement de la maladie thromboembolique veineuse (AFSSAPS 2009) Anti-agrégants plaquettaires : risques thrombotiques et hémorragiques en cas de gestes endoscopiques (HAS 2012) Recommandations sur la surveillance plaquettaire d'un traitement par héparine de bas poids moléculaire (AFSSAPS 2011)... 98

2 DERMATOLOGIE Prise en charge des patients à risque et/ou porteurs d escarres (PERSE 2013) Herpès cutanéomuqueux chez le sujet immunocompétent (ANAES-SF Dermato 2001) Prescription des antibiotiques par voie locale dans les infections cutanées bactériennes (AFSSAPS 2004) Dermatite atopique de l enfant (SFD 2004) Urticaire chronique (SFD 2003) Ulcère veineux à prédominance veineuse hors pansement (HAS 2006) Nécrolyse épidermique toxique (HAS 2010) Erysipèle (SPILF 2001) Traitement de l acné par voie locale et générale (AFSSAPS 2007) Annexe : mesures associées à la prescription d isotrétinoïne (ANSM 2009) ENDOCRINOLOGIE Stratégie médicamenteuse du contrôle glycémique du diabète de type 2 (HAS 2013) Nodules thyroïdiens (SF Endocrinologie 2011) Insuffisance surrénale (ORPHANET 2012) Obésité de l'adulte (HAS 2011) Diagnostic et surveillance biologique de l hyperthyroïdie de l adulte (ANAES 2000) Hypothyroïdies frustes chez l'adulte (HAS 2007) Hyperparathyroïdie primaire asymptomatique (SF Endocrinologie 2004) GERIATRIE Chute chez le sujet âgé (HAS 2009) Arrêt des benzodiazépines chez le sujet âgé (HAS 2007) Dénutrition protéino-énergétique chez la personne âgée (HAS 2007) Améliorer la prescription des psychotropes chez le sujet âgé (HAS 2007) Confusion aiguë : prise en charge initiale de l agitation (HAS 2009) Sortie du monde hospitalier d un adulte handicapé sur les plans moteur et/ou neuropsychologique (SOFMER 2004) Accompagnement des personnes en fin de vie et de leurs proches (SFASP 2004) Prise en charge de l'adulte nécessitant des soins palliatifs (ANAES 2002) GYNECOLOGIE La prise en charge du couple infertile (2010) Contraception (prescription et conseils aux femmes) (HAS 2013) Contraception d urgence (HAS 2013) Contraception : oubli et situations particulières (HAS 2013) Contraception chez la femme après une interruption volontaire de grossesse (HAS 2013) Contraception chez la femme en post-partum (HAS 2013) Contraception chez la femme adulte en âge de procréer (hors post-partum et post-ivg) (HAS 2013) Contraception hormonale chez la femme à risque vasculaire et métabolique (SF Endocrinologie 2010) Interruption volontaire de grossesse médicamenteuse (HAS 2010) Stérilisation (HAS 2013) Suivi de la grossesse (HAS 2007) Grossesse extra-utérine (CNGOF 2003) Grossesse et tabac (ANAES 2004) Diabète gestationnel (CNGOF 2010) Retard de croissance intra-utérin (CNGOF 2013) Menace d accouchement prématuré à membranes intactes (CNGOF 2002) Urgences obstétricales extrahospitalières (SFMU - SFAR 2011) Prise en charge des formes graves de pré-éclampsie (SFAR/CNGOF/SFMP/SFNN 2009) Hémorragies du post-partum (HAS 2004) Post-partum : retour à domicile (ANAES 2004) Allaitement maternel (HAS 2002) Ménométrorragies en préménopause (CNGOF 2008) Infections génitales hautes (CNGOF 2012) Prise en charge des myomes (CNGOF 2011) Tumeurs bénignes de l'ovaire (CNGOF 2013) Conduite à tenir devant une patiente présentant un frottis cervico-utérin anormal (ANAES 2002) Prévention du cancer du col de l utérus (CNGOF 2007) Diagnostic et prise en charge de la ménopause (AFFSAPS 2004) Incontinence urinaire féminine non neurologique (AFU 2010) HEMATOLOGIE Syndrome catastrophique des antiphospholipides (SF Hématologie 2012) Syndromes myélodysplasiques (HAS 2008)

3 Leucémie lymphoïde chronique (HAS 2011) Lymphomes non hodgkiniens de l'adulte (HAS 2012) Myélome multiple (HAS 2010) Surdosage en Anti-Vitamine K (HAS 2008) Les nouveaux anticoagulants oraux dans la fibrillation auriculaire (AFSSAPS 2012) Hémochromatose liée au gène HFE (hémochromatose de type 1) (HAS 2005) Anémies hémolytiques auto-immunes (HAS 2009) Diagnostic biologique d'une carence en fer : en première intention, doser la ferritine seule (HAS 2011) Syndromes drépanocytaires majeurs de l'enfant et de l'adolescent (HAS 2010) Micro-angiopathie thrombotique (SF Hématologie 2012) Biologie des anomalies de l hémostase (HAS 2011) Hémophilie acquise (SF Hématologie 2012) Hémophilies (HAS 2007) Purpura thrombopénique immunologique de l'enfant et de l'adulte (HAS 2009) HEPATOLOGIE ET GASTRO-ENTEROLOGIE Coloscopie virtuelle (HAS 2010) Abdomen sans préparation (HAS 2009) Anticorps dans la maladie cœliaque (HAS 2007) Constipation chronique de l adulte (SNFGE 2007) Prise en charge par le réanimateur des hémorragies digestives de l adulte et de l enfant (SNFGE-SFRL 2013) Diagnostic et surveillance de l endobrachyœsophage (SFED 2007) Les inhibiteurs de la pompe à protons chez l adulte (HAS 2009) Prise en charge du reflux gastro-œsophagien (SNFGE 2011) Prise en charge de l infection à Helicobacter Pylori de l adulte (GEFH 2013) Appendicectomie (HAS 2012) Prise en charge des péritonites communautaires (SFAR 2000) Pancréatite aiguë (SNFGE 2001) Hépatite chronique B (HAS 2006) Hépatite chronique C (HAS 2006) Cirrhose (HAS 2008) Complications de la diverticulose colique (HAS 2006) Prise en charge de la lithiase biliaire (SNFGE 2010) Cholécystectomie (HAS 2013) MALADIES INFECTIEUSES Prévention de la transmission croisée (SF2H 2013) Diagnostic et traitement curatif de l infection précoce du nouveau-né (ANAES 2002) Calendrier des vaccinations Principales nouveautés vaccinales 2013 (HCSP 2013) Prise en charge de la grippe en dehors d une situation de pandémie (SPILF 2005) Traitement antibiotique probabiliste des urétrites et cervicites non compliquées (AFSSPAS 2008) Prise en charge des personnes exposées au virus de la rage (HCSP 2013) Borréliose de Lyme (SPILF 2006) Prise en charge des infections à Clostridium difficile (INVS 2006) Herpès cutanéomuqueux chez le sujet immunocompétent (SF Dermato 2001) Tuberculose pulmonaire et infection tuberculose latente (SPLF 2013) Place de l'artésunate IV dans la prise en charge du paludisme grave (HCSP 2013) Prise en charge médicale des personnes vivant avec le VIH (Rapport Morlat ) Traitement des infections opportunistes au cours de l infection à VIH (Rapport Morlat ) Prise en charge des expositions au risque viral chez l adulte (Rapport Morlat ) NEPHROLOGIE Méthodes diagnostiques des sténoses de l artère rénale (ANAES mai 2004) Syndrome néphrotique idiopathique de l adulte (HAS 2008) Insuffisance rénale chronique (HAS 2012) Prise en charge des coliques néphrétiques de l'adulte dans les services d'accueil et d'urgences (SFMU 2009) NEUROLOGIE Céphalées chroniques quotidiennes (ANAES 2004) Migraine chez l adulte et chez enfant (ANAES 2002) Prise en charge en urgence des états de mal épileptiques de l'adulte et de l'enfant (nouveau-né exclu) (SRLF 2009) Accident ischémique transitoire de l adulte (ANAES 2004) Prévention vasculaire après accident vasculaire cérébral ou AIT (HAS 2008) Accident vasculaire cérébral chez l'adulte et l'enfant (nouveau-né et hémorragie méningée exclus) (SRLF 2010) Prise en charge initiale des patients adultes atteints d accidents vasculaires cérébraux (HAS 2010)

4 Paraplégie (lésions médullaires) (HAS 2007) Diagnostic des neuropathies périphériques (HAS 2007) Maladie d'alzheimer (HAS 2011) Maladie de Parkinson (HAS 2012) OPHTALMOLOGIE Amblyopie (ANAES 2002) Dégénérescence maculaire liée à l âge (HAS 2012) ORL Antibiothérapie de la pharyngite et de l angine (HAS 2008) Complications locorégionales des pharyngites (SFORL octobre 2008) Toux chronique de l adulte (SFORL 2012) Rhinite allergique (SF Pneumo 2010) Prise en charge des rhinites chroniques (SFORL 2010) Antibiothérapie dans les infections respiratoires hautes de l'adulte et l'enfant (SPILF-SFP 2011) ORTHOPEDIE Escarres (HAS 2001) Syndrome du canal carpien (HAS 2013) L entorse de cheville au service des urgences (SFUM 1995) Lésions méniscales et des lésions isolées du ligament croisé antérieur chez l adulte (HAS 2008) Epaule douloureuse chronique (HAS 2005) Plaie aux urgences (SFMU 2005) Traumatisme vertébro-médullaire (HAS 2003) PEDIATRIE Ictère en Maternité (Groupe de Pédiatres de Maternité du GEN Ile de France 2009) Syndrome du bébé secoué (HAS 2011) Prise en charge en cas de mort inattendue du nourrisson (HAS 2007) Propositions portant sur le dépistage individuel chez l enfant de 28 jours à 6 ans (HAS 2005) Douleur chez l enfant (ANAES 2000 et AFSSAPS 2009) Fièvre aiguë chez l enfant (Société Française de Pédiatrie 2004) Prise en charge de la dermatite atopique de l enfant (SFD 2004) Asthme de l enfant de moins de 36 mois (HAS 2009) Surpoids et obésité de l'enfant et de l'adolescent (2011) Luxation congénitale de la hanche (2013) Autisme et autres troubles envahissants du développement (HAS 2010) PNEUMOLOGIE Radiographie pulmonaire (HAS 2009) Mucoviscidose (HAS 2006) Pneumonie aiguë communautaire (SPILF AFSSAPS SPLF 2010) Infections respiratoires basses communautaires (SPLF 2013) Traitement antibiotique de la légionellose chez l'adulte (AFSSAPS 2011) Bronchopneumopathie chronique obstructive (HAS 2012) PSYCHIATRIE Droits et protection des personnes faisant l objet de soins psychiatriques (Loi du 5 juillet 2011) Prise en charge des troubles anxieux graves (HAS 2007) Prise en charge des schizophrénies (HAS 2007) Prise en charge des troubles bipolaires (HAS 2009) Prise en charge des troubles dépressifs récurrents ou persistants de l adulte (HAS 2009) Sevrage simple en alcool (SF Alcoologie 2006) Anorexie mentale : prise en charge ( HAS 2010) Crise suicidaire : la reconnaître et la prendre en charge (HAS 2000) Prescription et surveillance des psychotropes (HAS 2007) RHUMATOLOGIE Traitement médicamenteux de l'ostéoporose post-ménopausique (SFR-GRIO 2012) Polyarthrite rhumatoïde : diagnostic et prise en charge initiale (HAS 2007) Lombalgies et lombosciatiques communes (ANAES 2000) Spondylarthrite grave (HAS 2008) Sclérodermie (HAS 2008) Vascularites nécrosantes systémiques (HAS 2007) Lupus érythémateux systémique (HAS 2010) SANTE PUBLIQUE Education thérapeutique (HAS 2007)

5 Certificat médical initial concernant une personne victime de violences (HAS 2011) Examens pré-interventionnels systématiques (SFAR 2012) L annonce d une maladie grave URGENCES - REANIMATION Prélèvement d organes à finalité thérapeutique sur personne décédée (Biomédecine 2012) Prise en charge des états septiques graves de l'adulte et de l'enfant (Groupe transversal 2007) Prise en charge préhospitalière des urgences vitales de l adulte (Académie de Médecine 2010) Traumatisme crânien léger (score de Glasgow 13/15) (SFMU 2012) Patient traité par dabigatran ou rivaroxaban présentant un saignement ou nécessitant une chirurgie (GIHP 2012) UROLOGIE Evaluation de l homme infertile (AFU 2007) Dysfonction érectile (AIHUS 2010) Hypertrophie bénigne de la prostate (ANAES 2003) Troubles mictionnels en rapport avec l hyperplasie bénigne de prostate (AFU 2012) Infections urinaires bactériennes communautaires chez l'adulte (AFSSAPS 2008) Mots-clés 3 e édition - DFASM / iecn Médicaments ECN 5 e édition

RÉFÉRENCES ET RECOMMANDATIONS MEDICALES

RÉFÉRENCES ET RECOMMANDATIONS MEDICALES CHAPITRE VI RÉFÉRENCES ET RECOMMANDATIONS MEDICALES I - Situation juridique La notion de références médicales opposables (RMO) est apparue dans la convention nationale des médecins de 1993. La réforme

Plus en détail

Sommaire. Sommaire des dossiers et Cas cliniques... Sommaire des conférences de consensus... Dossiers cliniques... 1

Sommaire. Sommaire des dossiers et Cas cliniques... Sommaire des conférences de consensus... Dossiers cliniques... 1 Sommaire Préface... V Avant-propos... VII Sommaire des dossiers et Cas cliniques... Sommaire des conférences de consensus... X XI Programme de pédiatrie... XIII Liste des abréviations... XVII Dossiers

Plus en détail

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique Sommaire 1. Sémiologie... 1 Auscultation cardiaque... 1 Foyers d auscultation cardiaque... 1 Bruits du cœur... 1 Souffles fonctionnels... 2 Souffles organiques... 2 Souffle cardiaque chez l enfant... 3

Plus en détail

Enseignement secondaire technique

Enseignement secondaire technique Enseignement secondaire technique Régime technique Division des professions de santé et des professions sociales Formations spécialisées Section de la formation de l'infirmier / infirmière en pédiatrie

Plus en détail

Atelier N 2. Consultation de patientes porteuses d une maladie générale

Atelier N 2. Consultation de patientes porteuses d une maladie générale Atelier N 2 Consultation de patientes porteuses d une maladie générale Contre indica,ons à la grossesse Hypertension artérielle pulmonaire >30mmHg Maladie de Marfan (dilatation aortique>4 cm) Rétrécissement

Plus en détail

PROGRAMME. Qu est ce que la sélection? Médicale Non médicale. Tarification et compensation Mortalité, surmortalité Loi des grands nombres

PROGRAMME. Qu est ce que la sélection? Médicale Non médicale. Tarification et compensation Mortalité, surmortalité Loi des grands nombres COMPRENDRE LA SELECTION ET LA TARIFICATION DES RISQUES B1 Durée : 1 journée Niveau Retenir les principes et définitions de base Comprendre les raisons de la sélection et les principes de tarification Faciliter

Plus en détail

oblitération partielle ou complète d une veine par un caillot

oblitération partielle ou complète d une veine par un caillot Plan du cours Phlébite Définition Rappel anatomique Physiopathologie de la thrombose veineuse Diagnostic Complications des phlébites Embolie pulmonaire Maladie veineuse post-phlébitique Traitement Traitement

Plus en détail

Projet de grossesse : informations, messages de prévention, examens à proposer

Projet de grossesse : informations, messages de prévention, examens à proposer DOCUMENT D INFORMATION POUR LES PROFESSIONNELS Projet de grossesse : informations, messages de prévention, examens à proposer Septembre 2009 DÉFINITION ET OBJECTIF Dès lors qu ils expriment un projet de

Plus en détail

Module 2. De la conception à la naissance

Module 2. De la conception à la naissance Module 2. De la conception à la naissance ITEM 17. Principales complications de la grossesse Diagnostics différentiels d une hémorragie génitale Hématurie Rectorragie Diagnostics différentiels de l HTA

Plus en détail

.( /.*!0) %1 2"+ %#(3004) 05' 203 .(.*0"+ ) '!2"+ %#(30+ 0!"%) 4!%2) 3 .( @.*" '!%2"+ %#(30! &' 4!!% .+.*0%!!'!(!%2"+ 16 3047!

.( /.*!0) %1 2+ %#(3004) 05' 203 .(.*0+ ) '!2+ %#(30+ 0!%) 4!%2) 3 .( @.* '!%2+ %#(30! &' 4!!% .+.*0%!!'!(!%2+ 16 3047! !"#! $ %#&' (!"#$!% & % ' (!%' ) )''! *)+* *! %#"+, ' ( ', -) " *.( /.*!0) %1 2"+ %#(3004) 05' 203.(.*0"+ ) '!2"+ %#(30+ 0!"%) 4!%2) 3.( -.* %)!(2"+ %#(30! &' 4!!%.+.*0%!!'!(!%2"+ 16 3047!%(%' 0.(89.*

Plus en détail

Fibrillation atriale chez le sujet âgé

Fibrillation atriale chez le sujet âgé Dr Benoit Blanchard LE HAVRE Le 18 MARS 2014 Fibrillation atriale chez le sujet âgé Le plus fréquent des trouble du rythme cardiaque, 750,000 personnes atteintes de FA en France, 100,000 nouveaux cas chaque

Plus en détail

Accidents hémorragiques des anticoagulants, thrombopénie induite par l héparine

Accidents hémorragiques des anticoagulants, thrombopénie induite par l héparine Accidents hémorragiques des anticoagulants, thrombopénie induite par l héparine Item 326. Prescription et surveillance des classes de médicaments les plus courantes chez l'adulte et chez l'enfant. Connaître

Plus en détail

Recommandations de l AFEF concernant la grippe pour les malades ayant une maladie chronique du foie. Recommandations générales

Recommandations de l AFEF concernant la grippe pour les malades ayant une maladie chronique du foie. Recommandations générales Recommandations de l AFEF concernant la grippe pour les malades ayant une maladie chronique du foie La diversité des étiologies et la variété des traitements utilisés en hépatologie rendent difficile la

Plus en détail

PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS

PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS Dr Mourot cardiologue Hôpital d Auxerre le 31 mars 2012 PLAN DE LA PRESENTATION ASSOCIATION

Plus en détail

PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ. Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé

PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ. Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé À chacun son stade! Votre profil est unique, votre réponse à l exercice physique

Plus en détail

CRITERES DE REMPLACEMENT

CRITERES DE REMPLACEMENT ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES - 7 semestres dans des services agréés pour le DES d anatomie et cytologie pathologiques, dont au moins 5 doivent être accomplis dans des services hospitalouniversitaires

Plus en détail

anticoagulants oraux directs en 2013 2014

anticoagulants oraux directs en 2013 2014 Plan d actions de l ANSM sur les anticoagulants oraux directs en 2013 2014 Pradaxa (dabigatran), Xarelto (rivaroxaban) et Eliquis (apixaban) sont de nouveaux anticoagulants oraux directs (AOD), communément

Plus en détail

Annuaire des consultations spécialisées de médecine d altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne.

Annuaire des consultations spécialisées de médecine d altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne. Pathologies chroniques et séjour en altitude : Recommandations pour le médecin généraliste D après la thèse du Dr Gilles de Taffin Les recommandations d usage à rappeler : Éviter l arrivée directe à des

Plus en détail

Endoscopie et traitement anticoagulant ou anti-aggrégant plaquettaire

Endoscopie et traitement anticoagulant ou anti-aggrégant plaquettaire Endoscopie et traitement anticoagulant ou anti-aggrégant plaquettaire Recommandations en 2007 Yann le baleur DES Introduction 1 million de patients sous aspirine 300.000 patients sous anti-vitamine K (AVK)

Plus en détail

Fiche Produit Profils Médicalisés PHMEV

Fiche Produit Profils Médicalisés PHMEV Guide méthodologique développé par l équipe de projets ci-dessous : Fiche Produit Profils Médicalisés PHMEV EQUIPE PROJET Chef de projet : Maryline CHARRA, Pharmacien Conseil Responsable de la mission

Plus en détail

La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire

La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire Vivre avec une cardiopathie valvulaire Décembre 2008 En cas de cardiopathie valvulaire opérée

Plus en détail

Ville : Province : Code postal : Date de naissance : jour mois année Date de naissance : jour mois année

Ville : Province : Code postal : Date de naissance : jour mois année Date de naissance : jour mois année Assurance médicale Choix du voyageur L assurance est souscrite auprès de la Compagnie d Assurance Générale CUMIS, l une des sociétés du Groupe Co-operators. Proposition d assurance page 1 2015-2016 Bureau

Plus en détail

Assurance médicale Choix du voyageur La police est souscrite auprès de Co-operators Compagnie d assurance-vie. Ville : Province : Code postal :

Assurance médicale Choix du voyageur La police est souscrite auprès de Co-operators Compagnie d assurance-vie. Ville : Province : Code postal : Assurance médicale Choix du voyageur La police est souscrite auprès de Co-operators Compagnie d assurance-vie Proposition d assurance page 1 Bureau d assurance voyage inc. Pour nous joindre 1-844-500-2947

Plus en détail

Atelier Prise en Charge Médicamenteuse

Atelier Prise en Charge Médicamenteuse Premières journées communes Lyon Avril 2013 Atelier Prise en Charge Médicamenteuse Traitements anticoagulants De la théorie à la pratique P. Fagnoni-2013 1 Accidents thrombotiques Artériels & Veineux Artériels

Plus en détail

Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express

Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express Ce guide des définitions des

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DE SANTÉ SIMPLIFIÉ

QUESTIONNAIRE DE SANTÉ SIMPLIFIÉ QUESTIONNAIRE DE SANTÉ SIMPLIFIÉ Nom : Prénom : Date de naissance Taille : cm Poids : kg En cas d adhésion par l intermédiaire d un organisme bancaire, vous avez le droit de ne pas remplir ce questionnaire

Plus en détail

Questionnaire de suivi 1

Questionnaire de suivi 1 Numéro Constances Questionnaire de suivi 0 805 567 900 APPEL GRATUIT DEPUIS UN POSTE FIXE Vu l avis favorable du Conseil National de l Information Statistique, cette enquête est reconnue d intérêt général

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES

CONDITIONS GÉNÉRALES Assurance mieux-être CONDITIONS GÉNÉRALES L Assurance mieux-être est une assurance offerte sur une base individuelle. Desjardins Assurances désigne Desjardins Sécurité financière, compagnie d assurance

Plus en détail

1 - Que faut-il retenir sur les anticoagulants oraux?

1 - Que faut-il retenir sur les anticoagulants oraux? La nouvelle convention pharmaceutique offre l opportunité aux pharmaciens d accompagner les patients traités par anticoagulants oraux au long cours afin de prévenir les risques iatrogéniques. Les anticoagulants

Plus en détail

GUIDE DE REVISION CONCOURS D ENTREE ECOLE D INFIRMIERS DE BLOC OPERATOIRE CHU CLERMONT-FERRAND

GUIDE DE REVISION CONCOURS D ENTREE ECOLE D INFIRMIERS DE BLOC OPERATOIRE CHU CLERMONT-FERRAND GUIDE DE REVISION CONCOURS D ENTREE ECOLE D INFIRMIERS DE BLOC OPERATOIRE CHU CLERMONT-FERRAND I - GRANDS AXES DE REVISION ANATOMIE - PHYSIOLOGIE APPAREIL CIRCULATOIRE ANATOMIE : le coeur, les vaisseaux

Plus en détail

Statistiques de mortalité en Région de Bruxelles-Capitale 2003-2004

Statistiques de mortalité en Région de Bruxelles-Capitale 2003-2004 OBSERVATOIRE DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL BRUXELLES OBSERVATORIUM VOOR GEZONDHEID EN WELZIJN BRUSSEL Statistiques de mortalité en Région de Bruxelles-Capitale 23-24 2 8 Commission communautaire commune 2 COLOPHON

Plus en détail

Vaccination contre la grippe saisonnière

Vaccination contre la grippe saisonnière le point sur risques infectieux > Vaccinations Vaccination contre la grippe saisonnière Questions / Réponses - Professionnels de santé Document élaboré le 14 octobre 2014 1 - Quand a lieu la campagne de

Plus en détail

Institut WanXiang Historique de santé du patient

Institut WanXiang Historique de santé du patient Institut WanXiang Historique de santé du patient Merci de remplir ce questionnaire aussi complètement que possible et d indiquer les zones d incompréhension avec un point d'interrogation. En plus de toutes

Plus en détail

Améliorer la qualité du système de santé et maîtriser les dépenses : propositions de l Assurance maladie pour 2014

Améliorer la qualité du système de santé et maîtriser les dépenses : propositions de l Assurance maladie pour 2014 Améliorer la qualité du système de santé et maîtriser les dépenses : propositions de l Assurance maladie pour 2014 Rapport au ministre chargé de la sécurité sociale et au Parlement sur l'évolution des

Plus en détail

MÉDECINE FAMILIALE. Préparer des médecins de famille pour le Québec de demain. Objectifs du stage de médecine familiale (abrégés)

MÉDECINE FAMILIALE. Préparer des médecins de famille pour le Québec de demain. Objectifs du stage de médecine familiale (abrégés) Objectifs du stage de médecine familiale (abrégés) Préparer des médecins de famille pour le Québec de demain Programme de résidence en médecine familiale MÉDECINE FAMILIALE 2006 1. Connaissance du milieu

Plus en détail

Hémostase et Endocardite Surveillance des anticoagulants. Docteur Christine BOITEUX

Hémostase et Endocardite Surveillance des anticoagulants. Docteur Christine BOITEUX Hémostase et Endocardite Surveillance des anticoagulants Docteur Christine BOITEUX Théorie Endocardites et anticoagulation POUR Thromboses Emboles septiques CONTRE Favorise emboles septiques et diffusion

Plus en détail

Améliorer la qualité du système de santé et maîtriser les dépenses : propositions de l Assurance Maladie pour 2014

Améliorer la qualité du système de santé et maîtriser les dépenses : propositions de l Assurance Maladie pour 2014 Améliorer la qualité du système de santé et maîtriser les dépenses : propositions de l Assurance Maladie pour 2014 RAPPORT AU MINISTRE CHARGÉ DE LA SÉCURITÉ SOCIALE ET AU PARLEMENT SUR L ÉVOLUTION DES

Plus en détail

Observation. Merci à l équipe de pharmaciens FormUtip iatro pour ce cas

Observation. Merci à l équipe de pharmaciens FormUtip iatro pour ce cas Cas clinique M. ZAC Observation Mr ZAC ans, 76 ans, 52 kg, est admis aux urgences pour des algies fessières invalidantes, résistantes au AINS. Ses principaux antécédents sont les suivants : une thrombopénie

Plus en détail

Contraception. Les recommandations HAS

Contraception. Les recommandations HAS Contraception Les recommandations HAS Recommandations HAS Recommandations pour la pratique clinique : stratégies de choix des méthodes contraceptives chez la femme. ANAES, 7 décembre 2004 Laisser les personnes

Plus en détail

GARANTIE D ASSURANCE MALADIES REDOUTÉES. 1. Protection pour la personne adhérente et la personne conjointe assurée

GARANTIE D ASSURANCE MALADIES REDOUTÉES. 1. Protection pour la personne adhérente et la personne conjointe assurée GARANTIE D ASSURANCE MALADIES REDOUTÉES 1. Protection pour la personne adhérente et la personne conjointe assurée L Assureur paie le pourcentage indiqué ci-après du montant d assurance et selon les conditions

Plus en détail

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Annie PAPON Cadre responsable

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Annie PAPON Cadre responsable Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical - Annie PAPON Cadre responsable 1 AFGSU Niveau 1 page 4 AFGSU Niveau 2 page 5 AFGSU face aux risques NRBC page 6 Recyclage AFGSU Niveau

Plus en détail

Nouveaux anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1

Nouveaux anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Nouveaux anti-thrombotiques Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Classification Antithrombines directes o Lépirudine REFLUDAN o Désirudine

Plus en détail

SYNOPSIS INFORMATIONS GÉNÉRALES

SYNOPSIS INFORMATIONS GÉNÉRALES Evaluation de l utilisation d un anticoagulant anti-xa direct oral, Apixaban, dans la prévention de la maladie thromboembolique veineuse chez les patients traités par IMiDs au cours du myélome : étude

Plus en détail

ANEMIE ET THROMBOPENIE CHEZ LES PATIENTS ATTEINTS D UN CANCER

ANEMIE ET THROMBOPENIE CHEZ LES PATIENTS ATTEINTS D UN CANCER ANEMIE ET THROMBOPENIE CHEZ LES PATIENTS ATTEINTS D UN CANCER Dr Michael Hummelsberger, Pr Jean-Gabriel Fuzibet, Service de Médecine Interne, Hôpital l Archet, CHU Nice 1. ANEMIE L étiologie de l anémie

Plus en détail

Marchés des groupes à affinités

Marchés des groupes à affinités Marchés des groupes à affinités Guide du produit destiné aux conseillers Régime d assurance maladies graves Chèque-vie MD de base La Compagnie d Assurance-Vie Manufacturers Le produit en bref Nul n aime

Plus en détail

La vaccination des personnes âgées

La vaccination des personnes âgées La vaccination des personnes âgées et les recommandations du calendrier vaccinal 2009 concernant les personnels et les résidents des EHPAD. Journée du CCLIN Paris Nord du 6 mai 2009 Dr Albert SCEMAMA Vaccination

Plus en détail

ITEM 27 : CONTRACEPTION CONTRACEPTION HORMONALE CHEZ LA FEMME

ITEM 27 : CONTRACEPTION CONTRACEPTION HORMONALE CHEZ LA FEMME ITEM 27 : CONTRACEPTION CONTRACEPTION HORMONALE CHEZ LA FEMME Objectifs pédagogiques terminaux : «prescrire et expliquer une contraception». N.B : ce texte ne traite pas l aspect «discuter les diverses

Plus en détail

Les différentes maladies du coeur

Les différentes maladies du coeur Auteur : Dr Pascal AMEDRO Les différentes maladies du coeur 1. Le cœur normal L oxygène capté dans l air va dans les poumons, où le sang «bleu» est alors oxygéné et devient «rouge». Il est conduit par

Plus en détail

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE www.ch-toulon.fr Sommaire 2 Hôpital Sainte Musse L essentiel... 4 Services de soins... 5 Services médico-techniques...

Plus en détail

Nouvelles définitions des infections nosocomiales ce qui a changé. Christine ROBERT Montpellier Joseph HAJJAR - Valence

Nouvelles définitions des infections nosocomiales ce qui a changé. Christine ROBERT Montpellier Joseph HAJJAR - Valence Nouvelles définitions des infections nosocomiales ce qui a changé Christine ROBERT Montpellier Joseph HAJJAR - Valence Il y a 35 ans Circulaire du 18 octobre 1973 CLI Pas de définition de l infection nosocomiale

Plus en détail

Programme DPC des infirmiers

Programme DPC des infirmiers Catalogue de formations de la FNFCEPPCS pour l année 2015 Programme DPC des infirmiers Le catalogue peut évoluer en cours d année ; nous vous en tiendrons informés. 1 L INFIRMIER DE CENTRE DE SANTÉ FACE

Plus en détail

Thérapeutique anti-vhc et travail maritime. O. Farret HIA Bégin

Thérapeutique anti-vhc et travail maritime. O. Farret HIA Bégin Thérapeutique anti-vhc et travail maritime O. Farret HIA Bégin Introduction «L hépatite C est une maladie le plus souvent mineure, mais potentiellement cancérigène, qu on peut ne pas traiter et surveiller

Plus en détail

Une forte dynamique des prescriptions de ces nouveaux anti-coagulants oraux

Une forte dynamique des prescriptions de ces nouveaux anti-coagulants oraux 27 novembre 2013 Nouveaux anti-coagulants oraux : une étude de l Assurance Maladie souligne la dynamique forte de ces nouveaux médicaments et la nécessité d une vigilance accrue dans leur utilisation Les

Plus en détail

Définitions. MALADIES GRAVES Protection de base Protection de luxe. PROTECTION MULTIPLE pour enfant

Définitions. MALADIES GRAVES Protection de base Protection de luxe. PROTECTION MULTIPLE pour enfant Définitions MALADIES GRAVES Protection de base Protection de luxe PROTECTION MULTIPLE pour enfant Voici les définitions des maladies graves et non critiques que vous pouvez retrouver dans les garanties

Plus en détail

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH)

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) * Qu est ce qu une IST? Infection Sexuellement Transmissible

Plus en détail

Carte de soins et d urgence

Carte de soins et d urgence Direction Générale de la Santé Carte de soins et d urgence Emergency and Healthcare Card Porphyries Aiguës Hépatiques Acute Hepatic Porphyrias Type de Porphyrie* Déficit en Ala déhydrase Ala Dehydrase

Plus en détail

B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs

B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs B06-1 B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs L ischémie aiguë est une interruption brutale du flux artériel au niveau d un membre entraînant une ischémie tissulaire. Elle constitue

Plus en détail

Leucémies de l enfant et de l adolescent

Leucémies de l enfant et de l adolescent Janvier 2014 Fiche tumeur Prise en charge des adolescents et jeunes adultes Leucémies de l enfant et de l adolescent GENERALITES COMMENT DIAGNOSTIQUE-T-ON UNE LEUCEMIE AIGUË? COMMENT TRAITE-T-ON UNE LEUCEMIE

Plus en détail

N o de contrat : Je demande par la présente une révision de la surprime concernant le numéro de contrat susmentionné. Signé à ce jour de 20

N o de contrat : Je demande par la présente une révision de la surprime concernant le numéro de contrat susmentionné. Signé à ce jour de 20 RÉVISION DE SURPRIME Nom : Prénom : Date de naissance : - - Année Mois Jour N o de contrat : Je demande par la présente une révision de la surprime concernant le numéro de contrat susmentionné. Signé à

Plus en détail

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE www.ch-toulon.fr Sommaire Hôpital Sainte Musse L essentiel... 4 Services de soins... 5 Services médico-techniques...

Plus en détail

GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE

GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE Vous êtes à la recherche d un médecin de famille? Le CSSS-IUGS peut vous aider. Inscrivez-vous au guichet d accès à un médecin de famille en remplissant le formulaire

Plus en détail

Vers une approche managériale des tarifs T2A

Vers une approche managériale des tarifs T2A Vers une approche managériale des tarifs T2A Contribution de CAHPP Consultant Juin 2013 Page 1 sur 35 SOMMAIRE SOMMAIRE... Page 2 PRÉAMBULE... Page 3 PARTIE I : MÉTHODOLOGIE... Page 5 PARTIE II : IMPACT

Plus en détail

Etablissement Français du Sang

Etablissement Français du Sang Etablissement Français du Sang LE LIEN ENTRE LA GÉNÉROSITÉ DES DONNEURS DE SANG ET LES BESOINS DES MALADES Document de préparation à l entretien médical préalable au don de sang Partie médicale La sécurité

Plus en détail

Module digestif. II. Prévention du reflux gastro-œsophagien :

Module digestif. II. Prévention du reflux gastro-œsophagien : Module digestif Pathologie œsophagique I. Rappel anatomique : Etendu de 15 à 40 cm des arcades dentaires. D environ 25 cm de long. Constitué de 2 types de muscles. Recouvert par une muqueuse malpighienne

Plus en détail

GUICHET D ACCESSIBILITÉ MÉDICALE Vous êtes à la recherche d'un médecin de famille? Clientèle visée

GUICHET D ACCESSIBILITÉ MÉDICALE Vous êtes à la recherche d'un médecin de famille? Clientèle visée GUICHET D ACCESSIBILITÉ MÉDICALE Vous êtes à la recherche d'un médecin de famille? Clientèle visée La clientèle ciblée par ce service est la clientèle dite orpheline. Il s agit des personnes de tous âges

Plus en détail

XARELTO (RIVAROXABAN) 2,5 MG - 15 MG - 20 MG, COMPRIMÉS PELLICULÉS GUIDE DE PRESCRIPTION

XARELTO (RIVAROXABAN) 2,5 MG - 15 MG - 20 MG, COMPRIMÉS PELLICULÉS GUIDE DE PRESCRIPTION Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament Xarelto 2,5 mg; 15 mg et 20 mg de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique

Plus en détail

Contraception après 40 ans

Contraception après 40 ans Contraception après 40 ans Stratégies de choix des méthodes contraceptives chez la femme. Recommandations pour la pratique clinique Décembre 2004. ANAES/AFSSAPS Un vaste choix contraceptif Contraception

Plus en détail

Régime d assurance maladies graves Chèque-vie MD de base Guide du produit

Régime d assurance maladies graves Chèque-vie MD de base Guide du produit Régime d assurance maladies graves Chèque-vie MD de base Guide du produit Le régime en bref Admissibilité Résident du Canada Âge à l expiration : 75 ans. Capital assuré : 25 000 $, âge à la souscription

Plus en détail

Le contexte. Définition : la greffe. Les besoins en greffons en constante augmentation

Le contexte. Définition : la greffe. Les besoins en greffons en constante augmentation Présentation Le contexte Quels donneurs, quels organes? Le don Pour quels malades? Les étapes d une greffe d organes Faites connaître votre choix! 01/04/2014 Union Nationale des associations de donneurs

Plus en détail

E04a - Héparines de bas poids moléculaire

E04a - Héparines de bas poids moléculaire E04a - 1 E04a - Héparines de bas poids moléculaire Les héparines de bas poids moléculaire (HBPM) sont un mélange inhomogène de chaînes polysaccharidiques obtenues par fractionnement chimique ou enzymatique

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE. Annexe n 3 : mise en place d un programme de GDR co nsacré à l amélioration de la pertinence des soins

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE. Annexe n 3 : mise en place d un programme de GDR co nsacré à l amélioration de la pertinence des soins MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Annexe n 3 : mise en place d un programme de GDR co nsacré à l amélioration de la des soins 1. Contexte Concernant le repérage des enjeux d amélioration de

Plus en détail

Suivi ambulatoire de l adulte transplanté rénal au-delà de 3 mois après transplantation

Suivi ambulatoire de l adulte transplanté rénal au-delà de 3 mois après transplantation SYNTHESE DES RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES Suivi ambulatoire de l adulte transplanté rénal au-delà de 3 mois après transplantation Novembre 2007 OBJECTIF Assurer une qualité optimale du suivi et de

Plus en détail

Les formalités médicales ci-dessous sont celles prévues aux conditions générales du contrat assurance emprunteur çaassure n 24.

Les formalités médicales ci-dessous sont celles prévues aux conditions générales du contrat assurance emprunteur çaassure n 24. 1 FM4 PAGE 1/4 Les formalités médicales ci-dessous sont celles prévues aux conditions générales du contrat assurance emprunteur çaassure n 24.747 si : L âge de l emprunteur est < 50 ans & le capital assuré*

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC)

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC) LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC) Introduction Cette brochure est destinée à toute personne dont le traitement nécessite la prise d un médicament de la classe «nouveaux anticoagulants oraux». Elle

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86 LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE LES PERSONNES CHEZ QUI UN DIAGNOSTIC D INFECTION À VIH A ÉTÉ POSÉ ET LES SERVICES DE SOINS ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

Soins du post-partum

Soins du post-partum Diplôme Inter Universitaire de Soins Obstétricaux et Néonatals d Urgence SONU Soins du post-partum Prise en charge des complications lors de la grossesse et de l accouchement Objectifs de la séance Définir

Plus en détail

Le reflux gastro-oesophagien (280) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Le reflux gastro-oesophagien (280) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble Le reflux gastro-oesophagien (280) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Sécrétion acide et peptique de l estomac Motricité œsophagienne et gastrique

Plus en détail

Les Contraceptions Oestro-progestatives

Les Contraceptions Oestro-progestatives Les Contraceptions Oestro-progestatives Les différents sortes de classements des OP Les pilules oestro progestatives se classent selon -Le progestatif permet de classer selon la génération on parle de

Plus en détail

Les anticoagulants. 22 février 2011 B. LORTAL-CANGUILHEM Pharmacien Institut Bergonié Bordeaux

Les anticoagulants. 22 février 2011 B. LORTAL-CANGUILHEM Pharmacien Institut Bergonié Bordeaux Les anticoagulants 22 février 2011 B. LORTAL-CANGUILHEM Pharmacien Institut Bergonié Bordeaux Traitements I. Héparine et HBPM II. Antivitamines K (AVK) III. Hirudines recombinantes IV. Inhibiteurs sélectifs

Plus en détail

La cible. Version_09_2012 Page 1 sur 8

La cible. Version_09_2012 Page 1 sur 8 Fiche technique - Type de produit - La cible - Les + produit - Conditions de souscription - Justificatifs à fournir - La Garantie des Accidents de la Vie - Le socle de base GAV - L option Arrêt de travail

Plus en détail

Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients. Dr Serge Motte

Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients. Dr Serge Motte Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients Dr Serge Motte Bruxelles 24.11.12 - PLAN Points forts et points faibles des nouveaux anticoagulants Questions dans la pratique

Plus en détail

Diabète de type 1 de l enfant et de l adolescent

Diabète de type 1 de l enfant et de l adolescent GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE Diabète de type 1 de l enfant et de l adolescent Juillet 2007 Juillet 2007 1 Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication

Plus en détail

IMR PEC-5.51 IM V2 19/05/2015. Date d'admission prévue avec le SRR : Date d'admission réelle : INFORMATIONS ADMINISTRATIVES ET SOCIALES

IMR PEC-5.51 IM V2 19/05/2015. Date d'admission prévue avec le SRR : Date d'admission réelle : INFORMATIONS ADMINISTRATIVES ET SOCIALES DOSSIER D ADMISSION 1/6 Date d'admission souhaitée : Date de la demande : Date d'admission prévue avec le SRR : Date d'admission réelle : INFORMATIONS ADMINISTRATIVES ET SOCIALES Renseignements administratifs

Plus en détail

UTILISATION DES C.C.P DANS LES HEMORRAGIES SOUS AVK ET SOUS NACO : RECOMMANDATIONS DE L HAS COPACAMU 2014

UTILISATION DES C.C.P DANS LES HEMORRAGIES SOUS AVK ET SOUS NACO : RECOMMANDATIONS DE L HAS COPACAMU 2014 UTILISATION DES C.C.P DANS LES HEMORRAGIES SOUS AVK ET SOUS NACO : RECOMMANDATIONS DE L HAS SYMPOSIUM CSL BEHRING COPACAMU 2014 PROFESSEUR François BERTRAND CHU DE NICE CHRONOLOGIE DES RECOMMANDATIONS

Plus en détail

Questions/Réponses. Questions Réponses pilule contraceptive. Le point en 18 questions.

Questions/Réponses. Questions Réponses pilule contraceptive. Le point en 18 questions. Questions/Réponses Questions Réponses pilule contraceptive. Le point en 18 questions. 1. Qu est-ce qu un contraceptif oral combiné? 2. De quelle génération est ma pilule? 1 ère, 2 ème, 3 ème ou 4 ème génération?

Plus en détail

HEPATITES VIRALES 22/09/09. Infectieux. Mme Daumas

HEPATITES VIRALES 22/09/09. Infectieux. Mme Daumas HEPATITES VIRALES 22/09/09 Mme Daumas Infectieux Introduction I. Hépatite aigu II. Hépatite chronique III. Les différents types d hépatites A. Hépatite A 1. Prévention de la transmission 2. Vaccination

Plus en détail

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle 088 À l intention des médecins omnipraticiens 15 juillet 2013 Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle La Régie vous présente les modifications apportées

Plus en détail

PLEINS FEUX SUR LE RC EXAMENS SYSTEMATIQUES ET PREVENTION

PLEINS FEUX SUR LE RC EXAMENS SYSTEMATIQUES ET PREVENTION PLEINS FEUX SUR LE RC SFMG - 2009 EXAMENS SYSTEMATIQUE ET PREVENTION est le résultat de consultation le plus fréquemment relevé par les médecins généralistes de l OMG. Voir là. Pour mieux vous familiariser

Plus en détail

Programme de Formation

Programme de Formation Programme de Formation à la Yogathérapie 2015-2017 Application du yoga à la médecine Année 1: Yoga et Psychopathologie Année 2: Yoga et Médecine Formation sous la direction du Docteur Lionel Coudron à

Plus en détail

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la élever CommenT UN enfant ayant une drépanocytose Q Le test de dépistage qui a été pratiqué à la maternité vient de révéler que votre bébé est atteint de drépanocytose. Aujourd hui, votre enfant va bien,

Plus en détail

Questionnaire santé et soins médicaux pour les moins de 16 ans

Questionnaire santé et soins médicaux pour les moins de 16 ans _0_ An Vag Enq N adresse N individuel... Prénom Année de naissance (réservé enquêteur) Questionnaire santé et soins médicaux pour les moins de 6 ans Enquête sur la Santé et la Protection Sociale 00 Prénom

Plus en détail

Assurance maladies graves temporaire

Assurance maladies graves temporaire Assurance maladies graves temporaire GUIDE DU PRODUIT 5367-01F-JUI14 ASSOMPTION VIE Le présent document a pour objet de résumer les caractéristiques des produits d'assomption Vie. Il ne s'agit ni d'un

Plus en détail

Les cancers féminins

Les cancers féminins Les cancers féminins Le cancer occupe aujourd hui une place importante dans les causes de mortalité des femmes. Bien que celles-ci puissent être atteintes par un certain nombre d autres cancers, ceux qui

Plus en détail

Bonne lecture!! et si vous souhaitez consulter le document de l AFEF dans son intégralité, c est ici

Bonne lecture!! et si vous souhaitez consulter le document de l AFEF dans son intégralité, c est ici Un résumé des recommandations éditées par l AFEF le 1 er juin 2015 Les recommandations de l AFEF vont plus loin que celles de l EASL. Le Pr Victor De Lédinghen, du CHU de Bordeaux, et secrétaire général

Plus en détail

Céphalées. 1- Mise au point sur la migraine 2- Quand s inquiéter face à une céphalée. APP du DENAISIS

Céphalées. 1- Mise au point sur la migraine 2- Quand s inquiéter face à une céphalée. APP du DENAISIS Céphalées 1- Mise au point sur la migraine 2- Quand s inquiéter face à une céphalée EPU DENAIN -14 novembre 2006 Dr Kubat-Majid14 novembre 2006 Dr KUBAT-MAJID Céphalées 1 Mise au point sur la migraine

Plus en détail

Service d ambulance. Normes. de soins aux patients. et de transport

Service d ambulance. Normes. de soins aux patients. et de transport Service d ambulance Normes de soins aux patients et de transport Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Direction des services de santé d urgence Avril 2000 (Mise à jour : octobre 2002) Soins

Plus en détail

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle 197 À l intention des médecins omnipraticiens 27 novembre 2014 Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle Amendement n o 139 La Régie vous présente les

Plus en détail

Réflexions sur les possibilités de réponse aux demandes des chirurgiens orthopédistes avant arthroplastie

Réflexions sur les possibilités de réponse aux demandes des chirurgiens orthopédistes avant arthroplastie Bull. Acad. Natle Chir. Dent., 2007, 50 113 Commission de l exercice professionnel et Groupe de réflexion Réflexions sur les possibilités de réponse aux demandes des chirurgiens orthopédistes avant arthroplastie

Plus en détail

Recommandation pour la pratique clinique décembre 2004 (ANAES /AFFSSAPS/ INPES) Stratégies de choix des méthodes contraceptives chez la femme

Recommandation pour la pratique clinique décembre 2004 (ANAES /AFFSSAPS/ INPES) Stratégies de choix des méthodes contraceptives chez la femme Recommandation pour la pratique clinique décembre 2004 (ANAES /AFFSSAPS/ INPES) Stratégies de choix des méthodes contraceptives chez la femme Un (tout petit) peu de méthodologie Un comité d organisation

Plus en détail

Arrêt de travail, invalidité, inaptitude D.U. de Sécurité Sociale

Arrêt de travail, invalidité, inaptitude D.U. de Sécurité Sociale Arrêt de travail, invalidité, inaptitude D.U. de Sécurité Sociale Faculté de Médecine - Marseille 2015 1 Préambules Bien différencier: Les Risques: Maladie, Maternité, Professionnel (AT/MP), Invalidité

Plus en détail