ÉCHO: POUR L AMÉLIORATION DE LA SANTÉ DES ONTARIENNES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ÉCHO: POUR L AMÉLIORATION DE LA SANTÉ DES ONTARIENNES"

Transcription

1 ÉCHO: POUR L AMÉLIORATION DE LA SANTÉ DES ONTARIENNES Transmettre l héritage - Soutenir les actions futures

2 Écho: Pour l amélioration de la santé des Ontariennes Transmettre l héritage - Soutenir les actions futures Table des matières RÉSUMÉ... 4 INTRODUCTION... 7 CONTEXTE... 7 FONDEMENTS... 9 Principes... 9 Comités d experts... 9 Parties prenantes Orientations stratégiques PRINCIPALES INITIATIVES Étude POWER (Projet d élaboration du Rapport basé sur des données probantes de l Ontario sur la santé des femmes Cadre de travail pour la santé des Ontariennes Programme de leadership MÉTHODE CATALOGUE DES INITIATIVES D ÉCHO Initiatives en matière d équité Étude POWER Feuille de route pour l égalité Programme de leadership en santé des femmes Cadre de travail pour la santé des Ontariennes Plan visant l accès aux services de santé dans les collectivités rurales et du Nord Recherche sur la santé des femmes et application des connaissances Analyse des soins primaires fondée sur le genre Participation des femmes à la recherche sur la santé Analyse sur l équité et fondée sur le genre à l intention des professionnels de la santé. 24 Initiatives en matière de santé sexuelle et reproductive Abandon du tabac et santé maternelle Accès aux services d avortement Santé postpartum et utilisations des services (et santé maternelle) Incontinence Information sur la ménopause Écho: Pour l amélioration de la santé des Ontariennes - Transmettre l héritage - Soutenir les actions futures

3 Fibronectine foetale Pathologies utérine bénignes Perte de grossesse précoce Santé de la mère - Projet à triple objectif Initiatives concernant la santé mentale et les dépendances Programmes de formation et de soutien des aidants naturels Normes relatives à la dépression du postpartum Traitement de la dépression au sein des femmes des groupes minoritaires Les agressions sexuelles facilitées par la drogue Plan d action de l Ontario contre la violence à caratère sexuel - Normes relatives au traitement des agressions sexuelles Détecter la violence faite aux femmes La violence faite aux femmes - Soutien en matière de curriculum Les femmes et l alcool Opinions des femmes concernant la position de l Ontario sur la santé mentale et les dépendances Séance d information sur la santé mentale des femmes à l intention des praticiens ontariens Le jeu problématique Évaluation du YWCA Elm Centre Initiatives relatives aux maladies chroniques Programme de dépistage du cancer Réadaptation cardiaque et après un AVC Projets financés à l externe RÉFÉRENCES ANNEXES Annexe I: Conseil d administration d Écho (2007 à 2013) Annexe II: Rapport préparés pour Écho Annexe III: Progrès Écho Écho: Pour l amélioration de la santé des Ontariennes - Transmettre l héritage - Soutenir les actions futures

4 Écho: Pour l amélioration de la santé des Ontariennes Transmettre l héritage - Soutenir les actions futures SOMMAIRE Écho : pour l amélioration de la santé des Ontariennes était un organisme du ministère de la Santé et des Soins de longue durée. Créé en 2007 et inauguré en 2009, Écho a mené ses activités jusqu au 31 mars Il avait pour mandat d être le point central et le catalyseur de la santé des femmes à l échelon provincial, et de promouvoir l équité et l amélioration de la santé des femmes en travaillant en collaboration avec le système de santé, les communautés, les chercheurs et les décideurs. Dans son document consacré au partage des connaissances acquises et à l action future, Écho : pour l amélioration de la santé des Ontariennes présente le cadre stratégique établi par le conseil d administration d Écho ainsi que son modèle opérationnel. Le document regroupe également l ensemble des initiatives d application des connaissances d Écho. Mettre l accent sur la santé des femmes Écho a eu pour mandat de s occuper de la santé des femmes en reconnaissance de la preuve que les femmes n ont pas le même accès aux services de santé que les hommes et que leurs résultats en matière de santé sont inférieurs à ceux des hommes. Cela est dû à un certain nombre de facteurs qui se recoupent, comme le revenu, la culture, la race, la situation géographique, le statut de nouvelle arrivante, l invalidité, la surdité et l orientation sexuelle. De plus, les femmes sont beaucoup plus souvent que les hommes les principales ou les seules aidantes des membres de la famille et d amis dont la santé est mauvaise ou en déclin; et l on sait que le rôle d aidante a lui-même un effet néfaste sur la santé des femmes. Lorsqu on aide les femmes à rester en bonne santé, on aide par là même leur famille et leur communauté. Écho a utilisé l Étude POWER et d autres recherches pour définir où et comment apporter des changements à l échelle de la collectivité et du système de santé qui soient susceptibles d améliorer les résultats en matière de santé et de favoriser la pérennité du système de santé. Initiatives d application des connaissances : Quatre secteurs prioritaires Écho a fait porter son travail sur quatre secteurs prioritaires : santé mentale et dépendances, maladies chroniques, santé sexuelle et reproductive et les questions intersectées/d équité qui démontraient qu un bon nombre d autres problèmes (p. ex. violence, pauvreté et systèmes de mesure et de contrôle de la santé) ont une influence sur la santé des femmes. 4 Écho: Pour l amélioration de la santé des Ontariennes - Transmettre l héritage - Soutenir les actions futures

5 Modèle opérationnel d Écho pour faciliter les changements à l échelon du système de santé et de la collectivité Le graphique suivant (Figure 1) présente le modèle opérationnel d Écho. Figure 1 : Modèle opérationnel d Écho Sphère de contrôle direct Être le point central Sphère d influence indirecte Comprendre les connaissances actueles et prioriser les questions relatives à la santé des femmes (PORTÉE) Mettre au point et à l essai des modèles de programmes et de politiques (ÉVALUER) Faire avancer les connaissances et les synthéliser (CIBLER/CONSOLIDER/ SYNTHÉTISER) Consolider les appretissages sur ce qui fonctionne et pour qui; Faciliter l adaptation et l adoption par les millieux de pratique et de politique (ADAPTER/DISSÉMINER) Consolider les connaissances sur ce qui fonctionne et pour qui; Disséminer les apprentissages et activer les catalyseurs dans les millieux de pratique et de politique (ADAPTER/DISSÉMINER) Incidences sur les politiques et les pratiques Incidences sur la santé de la population Catalyser le leadership Le modèle opérationnel a servi de guide à tout le travail d Écho. La démarche générale a été d utiliser la recherche pour définir et appuyer l action sur les grands enjeux dans le domaine de la santé des femmes. L objectif était d apporter des changements à l échelle du système de santé ou de la collectivité dans le but d améliorer les politiques et les pratiques et, éventuellement, d améliorer la santé des Ontariennes et de faire un usage plus efficace des ressources de santé. Réalisations majeures : 2009 à 2012 Le document d Écho intitulé Sharing the Legacy Supporting Future Action fait l inventaire des 30 initiatives d application des connaissances qu Écho a menées à bien entre 2009 and Elles sont résumées dans des descriptions d une page présentées dans les différentes sections du document qui correspondent aux quatre secteurs prioritaires d Écho : équité, santé sexuelle et reproductive, santé mentale et dépendances et maladies chroniques. Les initiatives avaient pour objet de rendre les services de santé plus accessibles aux femmes et d améliorer la qualité des soins qui leur sont donnés. Trois de ces initiatives peuvent être considérées comme des pierres angulaires : l Étude POWER, le Cadre de travail pour la santé des Ontariennes et le Programme de développement du leadership en matière de santé des femmes. Le travail d Écho représente un ensemble de connaissances considérable pour l avenir. Nous espérons que d autres se laisseront guider par le travail d Écho pour continuer d améliorer la santé des Ontariennes. 5 Écho: Pour l amélioration de la santé des Ontariennes - Transmettre l héritage - Soutenir les actions futures

6 ÉCHO: POUR L AMÉLIORATION DE LA SANTÉ DES ONTARIENNES Écho: Pour l amélioration de la santé des Ontariennes - Transmettre l héritage - Soutenir les actions futures

7 INTRODUCTION Transmettre l héritage ~ Soutenir les actions futures décrit le travail d Écho : pour l amélioration de la santé des Ontariennes, ainsi que les initiatives d application des connaissances mises en œuvre par Écho en collaboration avec ses partenaires pour améliorer la santé des femmes en Ontario entre 2009 et Cette information est résumée en un seul document pour être facilement accessible aux personnes qui s appliquent à changer le système de santé et social afin de régler les problèmes de santé des femmes, maintenant et à l avenir. Pourquoi se concentrer sur la santé des femmes? Comparativement aux hommes, les femmes ont moins accès aux services de santé obtiennent de moins bons résultats. La répartition traditionnelle des rôles sociaux sape souvent les expériences des femmes associées au système et aux soins de santé. Certains groupes de femmes ont encore plus de difficultés en raison de facteurs interdépendants, comme le revenu, la culture, la race, la géographie, le statut de nouvel arrivant, l invalidité, la surdité et l orientation sexuelle. Les femmes jouent aussi un rôle majeur en veillant sur leur santé et celle des membres de leur famille et de la collectivité 1. Les femmes sont beaucoup plus nombreuses que les hommes à s occuper de proches ou de membres de la collectivité malades ou de santé fragile. Les initiatives de changement du système de santé ne bénéficient pas qu aux femmes, l ensemble du système en profite aussi. Il est essentiel de comprendre comment le sexe, le genre et la diversité affectent les expériences associées au système et des soins de santé et les activités d amélioration dépendent des conséquences de ces changements sur la santé. Pour que ces initiatives de changement rendent les soins de santé et les résultats pour la santé plus équitables, en plus de produire des retours sur investissement optimaux, il faut connaître les groupes pour lesquels les résultats sont médiocres. De même, en soulignant les problèmes d accès, on se donne les moyens de renforcer les soins en appliquant un mélange de méthodes universelles et ciblées. L étude POWER et d autres recherches importantes forment la base des initiatives d application des connaissances stratégiques pour améliorer notre système de santé et de soins communautaires. Le résultat? Une meilleure santé, un meilleur emploi des ressources du système de santé et des mesures appuyant la pérennité du système de santé. CONTEXTE L Ontario fait de la santé des femmes une priorité depuis C est au cours de cette année que le gouvernement a créé le Conseil ontarien des services de santé pour les femmes parce qu il fallait étudier et régler les problèmes associés à la santé des femmes. Le gouvernement a aussi établi et financé des chaires sur la santé des femmes dans quatre universités ontariennes, ainsi qu un programme universitaire sur la santé des femmes (la responsabilité des chaires et du programme a été confiée à Écho au moment de sa création). En août 2006, Diana Majury et l honorable Elinor Caplan ont produit un rapport intitulé Effecting Change for Women s Health in Ontario An Implementation Strategy for a New Women s Health Institute à l intention du ministère de la Santé et des Soins de longue durée. Ce rapport présentait le point de vue de plus de parties prenantes et décrivait les questions prioritaires concernant la santé des Ontariennes, qui étaient groupées en trois catégories : santé mentale et dépendances, maladies chroniques et santé sexuelle et reproductive. Cette consultation a incité le gouvernement de l Ontario à créer Écho : pour 7 Écho: Pour l amélioration de la santé des Ontariennes - Transmettre l héritage - Soutenir les actions futures

8 l amélioration de la santé des Ontariennes, organisme sans but lucratif, en Son mandat était d être le point central et le catalyseur de la santé des femmes en Ontario. L organisme a reçu la mission de promouvoir l équité et l amélioration de la santé des femmes en travaillant en collaboration avec le système de santé, la collectivité, les chercheurs et les décideurs. Écho a ajouté une quatrième question prioritaire à celles présentées dans le rapport Majury/ Caplan 2006, afin de sensibiliser les gens aux questions interdépendantes touchant la santé des femmes qui sont associées aux inégalités. Ces priorités ont été renforcées dans une étude commandée par Écho en 2011, à laquelle ont participé plus femmes représentant diverses populations de la province. Les priorités d Écho sont présentées dans la figure 1 ci-dessous. Figure 1: Priorités d Écho POPULATION Contiuum de lâge Maladies chroniques Maladies cardiovasculaire Mode de vie sain pour limiter les maladies chroniques Dépistage de cancer Questions de santé Santé sexuelle et réproductive Santé mentale et dépendances Services d avortements disponibles Incontinence Santé maternelle De la périménopause à la postménopause Dépression Soins des aidants Équité Violence faites aux femmes Questions connexes Pauvreté Mesurer l équité dans les résultats pour la santé et l accès 8 Écho: Pour l amélioration de la santé des Ontariennes - Transmettre l héritage - Soutenir les actions futures

9 FONDEMENTS Principes Les principes suivants ont guidé le travail d Écho : Mission : Améliorer la santé des femmes grâce au leadership, à des partenariats productifs et à l action fondée sur la recherche. Vision : Améliorer la santé et le bien-être des Ontariennes et réduire les iniquités en matière de santé. Mandat : Être le point central et le catalyseur de la santé des femmes à l échelon provincial. Promouvoir l équité et l amélioration de la santé des femmes en travaillant en collaboration avec le système de santé, la collectivité, les chercheurs et les décideurs. Valeurs : Respect et intégrité Nous agissons avec intégrité et respect, et nous comportons de manière éthique et professionnelle. Collaboration et accroissement de la capacité Nous appuyons activement le leadership partagé, l échange des connaissances et le travail d équipe. Responsabilisation et volontarisme Nous sommes redevables auprès de nos parties prenantes. Nous agissons comme un catalyseur pour produire des résultats concrets et créons de la valeur en étant tournés vers l avenir. Diversité et inclusion Nous sommes les ambassadeurs des femmes en représentant leurs points de vue et en intégrant des processus inclusifs à notre travail. Comités d experts Le comité d experts sur la recherche a conseillé Écho pour l aider à réaliser ses objectifs organisationnels et ses projets. Le comité d experts sur l équité et l inclusion a conseillé Écho pour l aider à sélectionner et à entreprendre des projets qui lui permettraient de traiter les questions prioritaires d équité et d inclusion associées à la santé des femmes. 9 Écho: Pour l amélioration de la santé des Ontariennes - Transmettre l héritage - Soutenir les actions futures

10 Parties prenantes La figure 2 montre les groupes officiels de parties prenantes d Écho. Ses membres du conseil d administration ont été choisis de façon à refléter la diversité de la province, comme le recommandait le rapport Majury/Caplan Figure 2: Parties prenantes d Écho Parties prenantes : Comité d experts sur la recherche d Écho, comité d experts sur l équité et l inclusion d Écho, Direction générale de la condition féminine de l Ontario, chaires/instituts provinciaux de recherche sur la santé des femmes, Réseau de recherche en santé des populations, Institut de recherche en services de santé, Social Planning Network of Ontario. Chercheures et chercheurs ayant participé à l étude POWER, partenaires du Cadre de travail pour la santé des Ontariennes, et tous les partenaires des projets d Écho. Fournisseurs de services sociaux et de santé communautaires destinés aux femmes, dont plusieurs ont participé au Programme de leadership en santé des femmes (décrit ci-dessous). 10 Écho: Pour l amélioration de la santé des Ontariennes - Transmettre l héritage - Soutenir les actions futures

11 Orientations stratégiques En 2009, le conseil d administration d Écho a établi un plan stratégique qui a dirigé son travail. Le tableau suivant présente les quatre grandes stratégies d Écho et décrit la façon dont ces stratégies s alignent sur son mandat et des activités correspondantes. Figure 3 : Orientations stratégiques d Écho Stratégie Mandat Activités Être le point central Faire avancer les connaissances Faciliter une gestion responsable Renforcer la collectivité Être le point central et le catalyseur de la santé des femmes à l échelon provincial Entreprendre et financer des initiatives de recherche sur les politiques et nouer des partenariats dans ce but Participer à la formulation des politiques en collaboration avec les parties prenantes Agir comme conseiller provincial et fournir des conseils et des recommandations d experts au gouvernement et aux parties prenantes Synthétiser et appliquer les connaissances sur la santé des femmes en plusieurs outils et services d information Présenter les besoins et les points de vue des femmes en matière de santé Appuyer la nécessité d analyses fondées sur le genre Mener des recherches à l interne Surveiller les principaux indicateurs de la santé des femmes Financer les recherches sur les politiques, y compris la recherche communautaire, et nouer des partenariats dans ce but Conseiller le ministère de la Santé et des Soins de longue durée au sujet des politiques Promouvoir les services centrés sur les femmes au sein des RLISS Appuyer l adoption d améliorations aux politiques dans les organismes de services de santé, les organismes communautaires et les RLISS Mettre au point des outils fondés sur des données probantes Fournir des services d investissement et des soutiens aux parties prenantes PRINCIPALES INITIATIVES Trois grands projets soutenus par Écho ont facilité sa mission et son mandat. Étude POWER (Projet d élaboration du Rapport basé sur des données probantes de l Ontario sur la santé des femmes) L étude POWER s est déroulée sur plusieurs années afin d examiner les inégalités entre les sexes associées aux soins et à la qualité des résultats et de trouver les principales causes de morbidité et de mortalité en Ontario. Cet outil basé sur des données probantes aide les décideurs, les professionnels de la santé, les éducatrices et éducateurs et les consommateurs à améliorer la santé des Ontariennes et à réduire les inégalités. Cadre de travail pour la santé des Ontariennes Écho a collaboré avec un groupe diversifié de personnes et d organismes à l établissement du premier cadre de travail pour la santé des Ontariennes. Ce cadre de travail établit les priorités pour améliorer la santé des femmes en examinant la qualité et à la fiabilité des soins, les inégalités dues au genre et les exigences relatives à la planification et à la reddition des comptes reflétant les priorités des femmes. Écho a publié le cadre de travail en juin 2011, 11 Écho: Pour l amélioration de la santé des Ontariennes - Transmettre l héritage - Soutenir les actions futures

12 qui présentait l objectif d améliorer la santé et le bien-être de toutes les Ontariennes au moyen de méthodes ciblées et de changements au système. Programme de leadership en santé des femmes En 2010, Écho s est associé au Réseau ontarien pour la santé des femmes afin de créer le Programme de leadership en santé des femmes dans le but d aider les femmes à perfectionner leurs aptitudes en leadership et en application des analyses fondées sur le sexe et le genre et d engager tous les réseaux locaux d intégration des services de santé (RLISS). L admissibilité était fondée sur l aptitude avérée au leadership et la capacité de faciliter les activités de changement au sein du système de santé et(ou) de la collectivité dans le but d améliorer la santé des femmes. MÉTHODE Les partenariats établis par Écho ont créé une synergie entre les utilisateurs des connaissances et les chercheures et chercheurs spécialisés dans l application des connaissances. Cela reflétait le fait qu on était davantage conscient de la nécessité de faciliter l application des connaissances 2. Figure 4 : Modèle opérationnel d Écho Sphère de contrôle direct Être le point central Sphère d influence indirecte Comprendre les connaissances actueles et prioriser les questions relatives à la santé des femmes (PORTÉE) Mettre au point et à l essai des modèles de programmes et de politiques (ÉVALUER) Faire avancer les connaissances et les synthéliser (CIBLER/CONSOLIDER/ SYNTHÉTISER) Consolider les appretissages sur ce qui fonctionne et pour qui; Faciliter l adaptation et l adoption par les millieux de pratique et de politique (ADAPTER/DISSÉMINER) Consolider les connaissances sur ce qui fonctionne et pour qui; Disséminer les apprentissages et activer les catalyseurs dans les millieux de pratique et de politique (ADAPTER/DISSÉMINER) Incidences sur les politiques et les pratiques Incidences sur la santé de la population Catalyser le leadership Écho a mis en œuvre un projet 3 de développement d une théorie de changement. Il s agissait d examiner la littérature sur la gestion des changements, le mandat d Écho et les méthodes utilisées dans le cadre des projets entrepris par Écho. La théorie du changement préliminaire qui en a résulté a été testée et modifiée avant de devenir le modèle de gestion d Écho. Le modèle comprenait une méthode à plusieurs étapes pour réaliser le mandat d Écho. Écho a travaillé avec ses partenaires et d autres parties prenantes pour effectuer les changements relatifs aux pratiques et aux politiques, qui reposaient sur des données probantes et auraient pour conséquence ultime d appuyer l égalité d accès aux soins et des résultats pour la santé plus équitables. 12 Écho: Pour l amélioration de la santé des Ontariennes - Transmettre l héritage - Soutenir les actions futures

13 Le travail d Écho comprenait des activités visant à avoir un impact sur la collectivité et le système. Les activités communautaires consistaient généralement en des initiatives visant à tester la faisabilité des modèles de programme ou de politique. Les activités d apprentissage ont été conçues pour mieux comprendre la mise en œuvre et la diffusion des interventions et renforcer des activités de planification propices à l innovation pour une population, une clinique ou une collectivité particulière (adapté du site Web du National Institute of Health, 2010). Les activités qui favorisaient la prestation de soins fondés sur des données probantes et les projets ayant pour but d améliorer l équation valeur faisaient partie des priorités. Les projets d Écho respectaient la diversité de la population ontarienne et, dans la mesure du possible, le point de vue des femmes a été pris en compte lors de l établissement des méthodes de soins adaptées au contexte, de la prise de décisions et de l évaluation de la qualité. Les Conversations Écho, discussions dirigées portant sur les questions touchant la santé des femmes, étaient un outil ayant pour but: d engager les parties prenantes, de partager les pratiques exemplaires, d appuyer la contextualisation des initiatives parrainées par Écho partout en Ontario, et de tenir compte du point de vue des femmes dans les activités de planification et les recommandations stratégiques. Par ailleurs, Écho a créé la méthode ABCD (Asset Based Capacity Development). Le terme «asset» signifie «atout», c està-dire les pratiques exemplaires et les connaissances de la collectivité et «capacity development» signifie «accroissement de la capacité», à savoir, le processus ayant pour but d inciter les parties prenantes à réfléchir aux pratiques exemplaires et de les aider à partager leur connaissance du contexte local et des expériences en matière de santé. Grâce à cette information et à la méthode utilisée par ICA Canada pour animer les ateliers, les participants ont pu atteindre un consensus à propos de la conception des nouveaux programmes et des recommandations à mettre en œuvre par les professionnels de la santé locaux. Afin de diffuser les bienfaits du travail réalisé par Écho pour la santé des Ontariennes, son modèle de gestion comportait un catalyseur de leadership. Ce travail a été réalisé dans le cadre des projets, mais aussi de manière plus générale en encourageant les dirigeants nouveaux et actuels du secteur de la santé à agir dans le domaine de la santé des femmes. Les dirigeants ont traité les questions prioritaires touchant la santé des femmes pour tirer parti de leurs connaissances, se positionner de façon à prendre des mesures à l échelon local et profiter au maximum de la collaboration. Outre les méthodes susmentionnées, Écho a sélectionné des modes de communication de manière stratégique pour sensibiliser les gens et les faire participer aux discussions publiques sur les projets d Écho. Ces méthodes comprenaient le bulletin d Écho, des séances d information, les médias sociaux (site Web d Écho, Twitter, Facebook) et les médias traditionnels (télévision, radio, presse). D autre part, Écho a établi un répertoire de chercheures et chercheurs sur la santé des femmes (200 d un bout à l autre de la province) en partenariat avec le Women s College Research Institute (WCRI). Les activités d Écho étaient réparties en cinq catégories relevant de sa responsabilité directe, comme l indique le modèle de gestion (figure 4 ci-dessus). Les projets débutaient généralement par une étape de planification, suivie des étapes d essai, de ciblage, de renforcement ou de synthétisation, puis de la méthode appropriée d intensification et de propagation afin d obtenir les résultats voulus pour les politiques et les pratiques, et les conséquences espérées pour la santé de la population. Voici une description de la façon dont les projets ont été élaborés et réalisés conformément au modèle de gestion. 1. Comprendre les connaissances actuelles et prioriser les questions touchant la santé des femmes (portée) Les activités de planification de la portée variaient en fonction de la question de santé. Le but était de comprendre la recherche actuelle et la portée et la nature de la question. Les facteurs étudiés au cours de cette étape portaient sur les questions de sexe et de genre, le ou les groupes concernés, 13 Écho: Pour l amélioration de la santé des Ontariennes - Transmettre l héritage - Soutenir les actions futures

14 l emplacement géographique, les obstacles et d autres questions d égalité, et la possibilité d améliorer les retours sur investissement. L étude POWER, d autres recherches, les bases de données sur la santé et la participation des principales parties prenantes, via les Conversations Écho et les réunions du comité d experts, constituaient les principales ressources de l étape de planification. Cette étape a servi à déterminer s il fallait cibler, renforcer, synthétiser ou tester le projet. 2. Faire avancer et synthétiser les connaissances (cibler/renforcer/synthétiser) Les activités de cette étape variaient en fonction de ce qui a été appris lors de l étape de planification. Notamment : cibler l objectif, appuyer la nouvelle recherche sur une question déterminée ou appuyer la synthèse de la recherche existante pour faciliter les mesures à prendre (p. ex., établir des lignes directrices sur les pratiques exemplaires). 3. Établir et tester des modèles de programme et de politique (projet-pilote) Des sites de démonstration ont été établis si les travaux réalisés lors de l étape de planification ont déterminé que les connaissances étaient suffisantes et que le contexte était approprié pour faciliter la transformation des connaissances en modèles de pratique. Ces sites de démonstration adopteraient de nouvelles pratiques fondées sur des données probantes et chercheraient à tirer des leçons des activités de mise en œuvre. Des activités de démonstration ont été aussi évaluées pour déterminer l efficacité et en savoir plus sur le bien-fondé de la nouvelle pratique dans le nouvel environnement. 4. Renforcer les leçons sur ce qui fonctionne et pour qui; faciliter l adaptation/l adoption des politiques et des pratiques (intensification/propagation) Normalement, cette étape portait sur l examen des leçons et l évaluation de l information provenant des sites de démonstration afin de permettre à d autres sites d adapter et d adopter le modèle de pratique solide. Les autres activités d intensification/de propagation comprenaient la sensibilisation des professionnels de la santé et le soutien fourni aux décideurs pour qu ils appliquent les leçons afin d en faire bénéficier les autres. 5. Renforcer les connaissances sur ce qui fonctionne et pour qui; propager les apprentissages et activer les facteurs favorisant la mise en œuvre des politiques et des pratiques (intensification/ propagation) Cette étape suit généralement les activités de ciblage/de renforcement/de synthétisation. Par exemple, une fois les normes ou les lignes directrices relatives aux pratiques établies, les normes seraient adoptées plus facilement si elles étaient préconisées par les dirigeants. On s est ensuite efforcé de communiquer les lignes directrices/normes nouvelles ou mises à jour aux dirigeants sélectionnés aux fins d adoption/d intégration/d institutionnalisation. 6. Conséquences sur les politiques et les pratiques Les conséquences sur les politiques et les pratiques étaient le résultat voulu des étapes décrites cidessus. Il est possible que les décideurs aient adopté les changements de politique et que de nouveaux programmes fondés sur des preuves et liés au contexte aient été établis à plus grande échelle. Ces conséquences étaient tributaires de facteurs environnementaux indépendants de la volonté d Écho. 7. Conséquences sur la santé de la population Les conséquences sur les politiques et les pratiques (p. ex., services de qualité et accès amélioré) ont étayé les conséquences sur la santé de la population. Ces conséquences étaient tributaires de facteurs environnementaux indépendants de la volonté d Écho. 14 Écho: Pour l amélioration de la santé des Ontariennes - Transmettre l héritage - Soutenir les actions futures

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009)

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) OBJET La Ligne directrice relative à l examen des installations destinées aux

Plus en détail

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS concernant l application de l article 41 de la Loi sur les langues officielles 2009-2012 TABLE DES MATIÈRES Glossaire... 1 Renseignements généraux... 2 Résumé des résultats

Plus en détail

DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011

DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011 DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011 VISION De nos jours, l éducation postsecondaire offre plus de choix et de possibilités qu auparavant. En outre, les besoins

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE Dans ce document, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent les femmes et les hommes, et vice-versa, si le contexte s y prête. LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE POSITION DE L AIIC

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

De meilleures données pour de meilleures décisions :

De meilleures données pour de meilleures décisions : De meilleures données pour de meilleures décisions : un appui pour des soins plus efficaces et appropriés Amélioration de l expérience client. Perfectionnement de la planification des programmes et capacité

Plus en détail

RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH

RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH Juillet 2012 Contexte Les prix et les bourses spéciales du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) forment

Plus en détail

Table des matières. Formation à l ISPC

Table des matières. Formation à l ISPC Table des matières Ateliers... 2 Planification et prise de décisions axées sur la santé de la population... 2 Autoapprentissage à l ISPC... 3 Introduction à la santé de la population... 3 Explorer la santé

Plus en détail

SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE

SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE Description de programme PROMOUVOIR L AUTONOMIE ÉCONOMIQUE SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE 1125, promenade Colonel By, Ottawa (Ontario) K1S 5B6 Tél. : (613) 520-2600, poste1588 Téléc. : (613) 529-3561 Courriel

Plus en détail

Plan pluriannuel d accessibilité de l Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE)

Plan pluriannuel d accessibilité de l Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) Plan pluriannuel d accessibilité de l Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) 1 Table des matières Introduction... 3 À propos du Plan pluriannuel d accessibilité de l OQRE... 3

Plus en détail

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités Stratégie de recherche axée sur le patient Cadre de renforcement des capacités 2015 Remerciements Les Instituts de recherche en santé du Canada tiennent à souligner la contribution des experts ayant siégé

Plus en détail

Gestion du changement éclairée par les données probantes dans les organismes de santé du canada

Gestion du changement éclairée par les données probantes dans les organismes de santé du canada Gestion du changement éclairée par les données probantes dans les organismes de santé du canada Juin 2012 D r Graham Dickson Université Royal Roads D r Ronald Lindstrom Université Royal Roads D r Charlyn

Plus en détail

Juin 2013 COMPTE RENDU SUR L'ÉTAT DE LA MISE EN OEUVRE DU PLAN D'ACTION RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2013

Juin 2013 COMPTE RENDU SUR L'ÉTAT DE LA MISE EN OEUVRE DU PLAN D'ACTION RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2013 Vérification des pratiques de gestion du Secteur du dirigeant principal des finances () 1. Le dirigeant principal des finances () doit s assurer qu on dispose d une vue consolidée et intégrée des structures

Plus en détail

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées MINISTÈRE DE LA SÉCURITÉ COMMUNAUTAIRE ET DES SERVICES CORRECTIONNELS 4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées (Suivi de la section 3.09 du Rapport annuel

Plus en détail

DOSSIERS PRIORITAIRES POUR LA COMMUNAUTÉ FRANCOPHONE DE L ONTARIO

DOSSIERS PRIORITAIRES POUR LA COMMUNAUTÉ FRANCOPHONE DE L ONTARIO www.monassemblee.ca PRISES DE POSITION DOSSIERS PRIORITAIRES POUR LA COMMUNAUTÉ FRANCOPHONE DE L ONTARIO Santé Éducation employabilité communications immigration droits linguistiques 2015 L ASSEMBLÉE DE

Plus en détail

Fédération canadienne des municipalités Vérification de gestion du Fonds municipal vert Rapport final de vérification

Fédération canadienne des municipalités Vérification de gestion du Fonds municipal vert Rapport final de vérification Services de conseil en gestion Fédération canadienne des municipalités Vérification de gestion du Fonds municipal vert Rapport final de vérification Le 25 septembre 2009 KPMG LLP 160 rue Elgin, Suite 2000

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/MP.PP/2005/2/Add.4 8 juin 2005 Original: ANGLAIS, FRANÇAIS, RUSSE COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE Réunion des Parties à la Convention

Plus en détail

Plan d action pour les services de santé non assurés

Plan d action pour les services de santé non assurés Plan d action pour les services de santé non assurés Plan d action national des Premières Nations pour les services de santé non assurés (SSNA) Avec la participation et l orientation du Comité des Chefs

Plus en détail

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES Vue d ensemble Le Cadre pour l'éducation et la formation professionnelle des Autochtones vise trois objectifs : = augmenter les taux

Plus en détail

La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada

La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada IGF Québec : Journée thématique sur la gestion des risques Philippe Lajeunesse, Directeur principal Planification

Plus en détail

Supplément destiné aux bureaux de santé publique. en partenariat avec Santé publique Ontario

Supplément destiné aux bureaux de santé publique. en partenariat avec Santé publique Ontario Supplément destiné aux bureaux de santé publique en partenariat avec Santé publique Ontario Table des matières Remerciements...3 Introduction.......................................................... 4

Plus en détail

OBSERVATOIRE QUÉBÉCOIS SUR LA MALTRAITANCE ENVERS LES ENFANTS

OBSERVATOIRE QUÉBÉCOIS SUR LA MALTRAITANCE ENVERS LES ENFANTS OBSERVATOIRE QUÉBÉCOIS SUR LA MALTRAITANCE ENVERS LES ENFANTS Décembre 2013 Pourquoi un observatoire sur la maltraitance? Sérieux problème Multitude d acteurs Fragmentation Besoin de convergence La maltraitance

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Principales responsabilités ~~ Être responsable de l évaluation du rendement, de la rémunération et de

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Affaires et commerce Comptabilité (première partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Affaires et commerce Comptabilité (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Affaires et commerce Comptabilité (première partie) Annexe D Règlement sur les qualifications requises pour enseigner Mai 2005 (Révisée

Plus en détail

MÉMOIRE : CONSULTATION SUR L APPRENTISSAGE PRÉCOCE ET LA GARDE DES JEUNES ENFANTS

MÉMOIRE : CONSULTATION SUR L APPRENTISSAGE PRÉCOCE ET LA GARDE DES JEUNES ENFANTS MÉMOIRE : CONSULTATION SUR L APPRENTISSAGE PRÉCOCE ET LA GARDE DES JEUNES ENFANTS PRÉSENTÉ AU MINISTÈRE DES SERVICES FAMILIAUX ET COMMUNAUTAIRES BERNARD RICHARD, OMBUDSMAN ET DÉFENSEUR DES ENFANTS ET DE

Plus en détail

Consultation sur l aménagement linguistique dans les écoles de langue française en Ontario

Consultation sur l aménagement linguistique dans les écoles de langue française en Ontario Consultation sur l aménagement linguistique dans les écoles de langue française en Ontario Questions pour les entrevues individuelles Et réponses en lien avec les objectifs du Plan stratégique sur l éducation

Plus en détail

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE 2 0 1 3 INTRODUCTION La première stratégie manitobaine de promotion de l allaitement maternel a été conçue à l automne 2006 afin de mettre

Plus en détail

Avis d'emploi vacant. Poste(s) supervisé(s) : Date d'affichage : 18 mars 2015. À propos de CATIE

Avis d'emploi vacant. Poste(s) supervisé(s) : Date d'affichage : 18 mars 2015. À propos de CATIE Titre du poste : Service : Relève de : Poste(s) supervisé(s) : Statut : Endroit : Courtier en connaissances, Programmes de santé sexuelle des hommes gais Échange des connaissances Directrice associée,

Plus en détail

Ivy Lynn Bourgeault, directrice scientifique Réseau de recherche sur l amélioration de la santé des populations ivy.bourgeault@uottawa.

Ivy Lynn Bourgeault, directrice scientifique Réseau de recherche sur l amélioration de la santé des populations ivy.bourgeault@uottawa. Ivy Lynn Bourgeault, directrice scientifique Réseau de recherche sur l amélioration de la santé des populations ivy.bourgeault@uottawa.ca Le 29 juin 2010 1) les différents types de questions de recherche

Plus en détail

Politique de gestion des ressources humaines

Politique de gestion des ressources humaines Politique de gestion des ressources humaines Adopté au conseil d administration le 18 octobre 2005 Résolution numéro 2068 Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro 2592

Plus en détail

RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016

RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 MISSION Le Réseau canadien de documentation pour la recherche (RCDR) est un partenariat d universités canadiennes qui se consacre à étendre l accès au contenu numérique

Plus en détail

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU Institut de leadership en éducation OUTIL D AUTOÉVALUATION DU L EADERSHIP Instructions Ministère de l Éducation INSTRUCTIONS ET RECOMMANDATIONS POUR L UTILISATION EFFICACE DE L OUTIL Les recherches montrent

Plus en détail

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage Gestionnaires Parcoursd apprentissage V2 VOTRE PARTENAIRE EN APPRENTISSAGE L École de la fonction publique du Canada offre des produits d apprentissage et de formation qui contribuent au renouvellement

Plus en détail

Étapes d élaboration d une formation en compétences essentielles (CE) ou en anglais langue seconde (ALS) propre à l entreprise

Étapes d élaboration d une formation en compétences essentielles (CE) ou en anglais langue seconde (ALS) propre à l entreprise Étapes d élaboration d une formation en compétences essentielles (CE) ou en anglais langue seconde (ALS) propre à l entreprise Vous souhaitez commencer à mettre en œuvre une formation en CE, mais vous

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

L efficacité de la vidéo pour la sensibilisation à la santé : examen

L efficacité de la vidéo pour la sensibilisation à la santé : examen La video pour la sensibilisation à la santé 1 Project de pratique efficace en santé publique Sommaire L efficacité de la vidéo pour la sensibilisation à la santé : examen Le mandat de la santé publique

Plus en détail

Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels

Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels RC4415(F) Avant-propos Le présent rapport annuel au

Plus en détail

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015 Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille Introduction Autism Speaks Canada est fière de verser une aide financière aux fournisseurs de services de différentes régions

Plus en détail

Enseignement au cycle primaire (première partie)

Enseignement au cycle primaire (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Enseignement au cycle primaire (première partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Normes d exercice de

Plus en détail

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Juillet 2005 Pour aller de l avant : L apprentissage et la garde des jeunes enfants Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Introduction En novembre 1999, le gouvernement du Manitoba a confirmé son

Plus en détail

Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario

Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario Centre d accès aux soins communautaires du Nord-Est Approuvé par le conseil d administration

Plus en détail

Faire le bilan : Un processus d'attribution des services fondé sur la valeur dans le domaine de la santé mentale des enfants et des adolescents

Faire le bilan : Un processus d'attribution des services fondé sur la valeur dans le domaine de la santé mentale des enfants et des adolescents Faire le bilan : Un processus d'attribution des services fondé sur la valeur dans le domaine de la santé mentale des enfants et des adolescents Octobre 2015 Préparé par : William Gardner Heather Woltman

Plus en détail

L avenir de l éducation médicale au Canada. Rapport à l intention du public. Volet sur l éducation médicale postdoctorale. www.afmc.

L avenir de l éducation médicale au Canada. Rapport à l intention du public. Volet sur l éducation médicale postdoctorale. www.afmc. L avenir de l éducation médicale au Canada Volet sur l éducation médicale postdoctorale Rapport à l intention du public www.afmc.ca/fmecpg Un projet financé par Santé Canada 1 Introduction Le volet sur

Plus en détail

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE Le programme de centres d'appui à la technologie et à l'innovation (CATI), mis en place par l'ompi, permet aux innovateurs

Plus en détail

L application des connaissances aux IRSC. Avril 2009

L application des connaissances aux IRSC. Avril 2009 L application des connaissances aux IRSC Avril 2009 L application des connaissances (AC) fait partie de notre mandat MISSION 4. IRSC a pour mission d exceller, selon les normes internationales reconnues

Plus en détail

Pratiques exemplaires et obstacles fédéraux : profession et formation des professionnels de la santé

Pratiques exemplaires et obstacles fédéraux : profession et formation des professionnels de la santé Pratiques exemplaires et obstacles fédéraux : profession et formation des professionnels de la santé Association médicale canadienne Mémoire présenté au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes

Plus en détail

De meilleures statistiques pour des vies meilleures. PARIS21 Partenariat statistique au service du développement au XXIe siècle

De meilleures statistiques pour des vies meilleures. PARIS21 Partenariat statistique au service du développement au XXIe siècle De meilleures statistiques pour des vies meilleures PARIS21 Partenariat statistique au service du développement au XXIe siècle Présentation de PARIS21 PARIS21 est l acronyme de l anglais Partnership in

Plus en détail

Mise en valeur des ressources naturelles et de l énergie

Mise en valeur des ressources naturelles et de l énergie Mise en valeur des ressources naturelles et de l énergie Développement durable des ressouces naturelles et de l énergie Les Premières Nations font partie intégrante de l avenir des ressources naturelles

Plus en détail

Principaux domaines d'expertise

Principaux domaines d'expertise Principaux domaines d'expertise Élaborer des stratégies, programmes, plans et indicateurs de durabilité Politiques, procédures et plans environnementaux et/ou de durabilité de la société Les règlements

Plus en détail

Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap

Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Règlements, directives, politiques et procédures Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap Adoption Instance/Autorité Date Résolution(s) Conseil d administration 14

Plus en détail

L évaluation au CRDI. Version de juillet 2013. Division de la stratégie générale et de l évaluation

L évaluation au CRDI. Version de juillet 2013. Division de la stratégie générale et de l évaluation L évaluation au CRDI Version de juillet 2013 Division de la stratégie générale et de l évaluation La démarche du CRDI en matière d évaluation Le CRDI appuie le recours à la recherche, par les pays en développement,

Plus en détail

SERVICE DE VALIDATION DES TITRES DE COMPÉTENCE (SVTC) MARCHE À SUIVRE POUR SOUMETTRE UNE DEMANDE DE VALIDATION DE PROGRAMME

SERVICE DE VALIDATION DES TITRES DE COMPÉTENCE (SVTC) MARCHE À SUIVRE POUR SOUMETTRE UNE DEMANDE DE VALIDATION DE PROGRAMME SERVICE DE VALIDATION DES TITRES DE COMPÉTENCE (SVTC) MARCHE À SUIVRE POUR SOUMETTRE UNE DEMANDE DE VALIDATION DE PROGRAMME Pour obtenir des renseignements, veuillez communiquer avec : Service de l assurance

Plus en détail

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA Le présent document a pour but de servir de guide pour ce qui est des rôles et des responsabilités du coordonnateur communautaire

Plus en détail

Amélioration de la production de rapports pancanadiens sur la performance du système de santé à l ICIS

Amélioration de la production de rapports pancanadiens sur la performance du système de santé à l ICIS Contexte Amélioration de la production de rapports pancanadiens sur la performance du système de santé à l ICIS De nombreux pays publient régulièrement des rapports sur la performance de leur système de

Plus en détail

Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD

Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD Atelier de renforcement des capacités des PFN de la CNULD sur l alignement des PAN sur la Stratégie décennale (2008-2018) Bujumbura, 14-17

Plus en détail

Rapport de surveillance des politiques de Limites des pouvoirs de la direction

Rapport de surveillance des politiques de Limites des pouvoirs de la direction Rapport de surveillance des politiques de Limites des pouvoirs de la direction Période de référence : Septembre à décembre 2014 Période de référence précédente : 30 septembre 2014 Nom de l auteur : K.

Plus en détail

6 février 2009. Renouvellement des politiques : Directive sur la gestion des technologies de l information

6 février 2009. Renouvellement des politiques : Directive sur la gestion des technologies de l information 6 février 2009 Renouvellement des politiques : Directive sur la gestion des technologies de l information Facteurs déterminants du changement : Examens du GC Examens stratégiques, horizontaux et examens

Plus en détail

PAMAQC COMPARAISON DES CRITÈRES (2006-2011), DES CRITÈRES (2011-2015) ET DES NORMES (2015)

PAMAQC COMPARAISON DES CRITÈRES (2006-2011), DES CRITÈRES (2011-2015) ET DES NORMES (2015) PAMAQC COMPARAISON DES CRITÈRES (2006-2011), DES CRITÈRES (2011-2015) ET DES NORMES (2015) Normes (2015) Critères (2011-2015) Critères (2006-2011) 1. SYSTÈME DE GESTION DE LA QUALITÉ DES PROGRAMMES 6.

Plus en détail

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et Conseil de recherches en sciences humaines

Plus en détail

Consultations sur la planification stratégique de CATIE : interviews d informateurs clés et sondage en ligne. Sommaire

Consultations sur la planification stratégique de CATIE : interviews d informateurs clés et sondage en ligne. Sommaire Consultations sur la planification stratégique de CATIE : interviews d informateurs clés et sondage en ligne Sommaire Préparé par Derek Hodel 25 octobre 2015 Sommaire À la fin de 2014, CATIE a commencé

Plus en détail

Équipe de Collaboration Interprofessionnelle

Équipe de Collaboration Interprofessionnelle Équipe de Collaboration Interprofessionnelle Juin 2012 Tazim Virani Rapport commandé par l Association des infirmières et infirmiers du Canada fcrss.ca Ce document est disponible à www.fcrss.ca. Le présent

Plus en détail

www.ekos.com Préparé par :

www.ekos.com Préparé par : SOMMAIRE Préparé par : EKOS RESEARCH ASSOCIATES Ottawa 359, rue Kent, bureau 300 Ottawa (Ontario) K2P 0R6 Tél. : 613-235-7215 Téléc. : 613-235-8498 Courriel : pobox@ekos.com Toronto 181, avenue Harbord

Plus en détail

Appel de propositions

Appel de propositions Appel de propositions Planification stratégique 2016 à 2020 162, rue Murray Ottawa, ON K1N 5M8 Tél.: 613-789-5144 Téléc.: 613-789-9848 jhtardivel@mri.ca www.montfortrenaissance.ca Objectif de l appel de

Plus en détail

PLAN D ACTION MINISTÉRIEL POUR L ANALYSE COMPARATIVE ENTRE LES SEXES

PLAN D ACTION MINISTÉRIEL POUR L ANALYSE COMPARATIVE ENTRE LES SEXES PLAN D ACTION MINISTÉRIEL POUR L ANALYSE COMPARATIVE ENTRE LES SEXES EN RÉPONSE AUX CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS CONTENUES DANS LE CHAPITRE 1 «L ANALYSE COMPARATIVE ENTRE LES SEXES» DU RAPPORT DU PRINTEMPS

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2014. Sommaire

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2014. Sommaire Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2014 Ce mémoire est présenté par : Association canadienne des hygiénistes dentaires (ACHD) Sommaire La santé buccodentaire

Plus en détail

Code de conduite en matière de jeu responsable

Code de conduite en matière de jeu responsable Code de conduite en matière de jeu responsable 1 Notre mission Loto-Québec a pour mission première d exploiter dans l ordre et la mesure les jeux de hasard et d argent au Québec. Créée en 1969 afin d implanter

Plus en détail

De l ombre à la lumière, pour toujours

De l ombre à la lumière, pour toujours De l ombre à la lumière, pour toujours SUITE 800, 10301 SOUTHPORT LANE SUD-OUEST CALGARY (ALBERTA) T2W 1S7 La Commission de la santé mentale du Canada télécopieur : 403-385-4044 courriel : info@commissionsantementale.ca

Plus en détail

SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS

SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS Quel était l objet du sondage? Le gouvernement de l Île-du-Prince-Édouard entend modifier sa loi actuelle sur les services en français de façon qu elle réponde aux

Plus en détail

Atelier pour les Centres de développement de la petite enfance. Objectifs des CDPE

Atelier pour les Centres de développement de la petite enfance. Objectifs des CDPE Atelier pour les Centres de développement de la petite Le 29 octobre 2012 Nicole Gervais, Directrice générale Développement de la petite Éducation et Développement de la petite Objectifs des CDPE Démontrer

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA FORMATION ET DES COLLÈGES ET UNIVERSITÉS

MINISTÈRE DE LA FORMATION ET DES COLLÈGES ET UNIVERSITÉS MINISTÈRE DE LA FORMATION ET DES COLLÈGES ET UNIVERSITÉS Plan d accessibilité 2004-2005 Table des matières Page Introduction 2 Message de la ministre de la Formation et des Collèges et Universités 3 Rapport

Plus en détail

Extrait de : Aide pour le commerce 2009 : Panorama Entretenir l'élan. Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264069107-fr

Extrait de : Aide pour le commerce 2009 : Panorama Entretenir l'élan. Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264069107-fr Extrait de : Aide pour le commerce 2009 : Panorama Entretenir l'élan Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264069107-fr Introduction Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE/OMC

Plus en détail

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Annexe à la Déclaration de responsabilité de la direction englobant le contrôle interne en matière de rapports financiers (non auditée) Exercice 2014-2015

Plus en détail

Opérations régionales. Évaluation du Programme de logement dans les réserves d' AINC DATE D'APPROBATION : 22/02/2011 DATE D ACHÈVEMENT PRÉVUE

Opérations régionales. Évaluation du Programme de logement dans les réserves d' AINC DATE D'APPROBATION : 22/02/2011 DATE D ACHÈVEMENT PRÉVUE COMPTE RENDU SUR L ÉTAT DE LA MISE EN ŒUVRE DU RAPPORT AU COMITÉ D ÉVALUATION, DE MESURE DU RENDEMENT ET D EXAMEN EN DU 30 SEPTEMBRE 2013 D'APPROBATION : 22/02/2011 Il est recommandé que, en collaboration

Plus en détail

Consensus sur les données en Afriques

Consensus sur les données en Afriques Consensus sur les données en Afriques Huitième Réunion annuelle conjointe du Comité technique spécialisé de l Union africaine sur les finances, les affaires monétaires, la planification économique et l

Plus en détail

DÉCENNIE DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION EN VUE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

DÉCENNIE DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION EN VUE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Apprendre pour le travail, la citoyenneté et la durabilité DÉCENNIE DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION EN VUE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Suggestions à l UNESCO pour la planification d actions en matière

Plus en détail

Améliorer les soins de santé, Assurer notre avenir

Améliorer les soins de santé, Assurer notre avenir Améliorer les soins de santé, Assurer notre avenir Mémoire prébudgétaire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Association des infirmières et infirmiers du Canada www.cna-aiic.ca

Plus en détail

Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique

Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique Karyne Daigle, stagiaire Maîtrise en santé communautaire MISE EN CONTEXTE Le

Plus en détail

FINANCE CRITÈRES D ÉVALUATION (Les critères d évaluation doivent être pris en compte de pair avec le Cadre de surveillance du BSIF)

FINANCE CRITÈRES D ÉVALUATION (Les critères d évaluation doivent être pris en compte de pair avec le Cadre de surveillance du BSIF) RÔLE DE LA FONCTION Finance est une fonction autonome qui rend compte avec exactitude et en temps utile du rendement des unités opérationnelles (y compris les secteurs d activité) de l institution financière

Plus en détail

Application de la stratégie d action au Québec

Application de la stratégie d action au Québec A. Résumé des grandes lignes de la stratégie d action À la suite d une réflexion réalisée en 2013, L ŒUVRE LÉGER a revu sa stratégie d action auprès de ses partenaires et du public en général (se référer

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO Module 2 : Consolider une équipe

GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO Module 2 : Consolider une équipe GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO Module 2 : Consolider une équipe Révisé en décembre 2012 Objectif du guide L objectif du guide est de vous aider, votre

Plus en détail

EVALUATION FINALE CVE/071. Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle

EVALUATION FINALE CVE/071. Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle EVALUATION FINALE CVE/071 Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle FICHE SYNTHÉTIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code LuxDev Cap-Vert Projet d appui

Plus en détail

MOT DU PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL

MOT DU PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL Plan d action de développement durable 2009-2013 MOT DU PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL Il me fait plaisir de présenter le plan d action de développement durable du Centre de la francophonie des Amériques

Plus en détail

Offre active et prestation des services en français

Offre active et prestation des services en français Offre active et prestation des services en français 1 Ce projet a été financé par le gouvernement de l'ontario. Les opinions exprimées dans ce document représentent celles des auteures et ne représentent

Plus en détail

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Document 04 RÉUNION DU GROUPE DE PILOTAGE DU DIALOGUE INTERNATIONAL 4 Novembre 2015, Paris, France Nouvelle orientation du Dialogue international

Plus en détail

Assemblées des États membres de l OMPI

Assemblées des États membres de l OMPI F A/55/INF/5 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 4 AOÛT 2015 Assemblées des États membres de l OMPI Cinquante-cinquième série de réunions Genève, 5 14 octobre 2015 STRATÉGIE DE GESTION DES CONNAISSANCES DE L ORGANISATION

Plus en détail

Information supplémentaire pour les titulaires de permis : Consultation des Autochtones

Information supplémentaire pour les titulaires de permis : Consultation des Autochtones Information supplémentaire pour les titulaires de permis : Consultation des Autochtones Avril 2011 Introduction Étape préalable à la demande Phases de l'évaluation environnementale et de l'examen des permis

Plus en détail

Cadre de développement du jeune enfant aux TNO. Mai 2013

Cadre de développement du jeune enfant aux TNO. Mai 2013 Cadre de développement du jeune enfant aux TNO Mai 2013 Un message du ministre de l Éducation, de la Culture et de la Formation et du ministre de la Santé et des Services sociaux Nous sommes heureux de

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C.

Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C. Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C. Résumé La réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement

Plus en détail

Consultations prébudgétaires 2016

Consultations prébudgétaires 2016 Consultations prébudgétaires 2016 La Société canadienne de psychologie (SCP) est heureuse de présenter les recommandations suivantes au Comité permanent des finances de la Chambre des communes dans le

Plus en détail

FORMATION ET QUALITÉS REQUISES DES ADMINISTRATEURS ATTENTES ET MÉTHODOLOGIE D ÉVALUATION DE LA SOAD ET EXEMPLES DE STRATÉGIES DE MISE EN ŒUVRE

FORMATION ET QUALITÉS REQUISES DES ADMINISTRATEURS ATTENTES ET MÉTHODOLOGIE D ÉVALUATION DE LA SOAD ET EXEMPLES DE STRATÉGIES DE MISE EN ŒUVRE AVIS AU SECTEUR Novembre 2012 FORMATION ET QUALITÉS REQUISES DES ADMINISTRATEURS ATTENTES ET MÉTHODOLOGIE D ÉVALUATION DE LA SOAD ET EXEMPLES DE STRATÉGIES DE MISE EN ŒUVRE Objet La Société ontarienne

Plus en détail

SOIXANTIEME ASSEMBLEE MONDIALE DE LA SANTE A60/19

SOIXANTIEME ASSEMBLEE MONDIALE DE LA SANTE A60/19 SOIXANTIEME ASSEMBLEE MONDIALE DE LA SANTE A60/19 Point 12.12 de l ordre du jour provisoire 29 mars 2007 Projet de stratégie visant à intégrer l analyse des spécificités de chaque sexe et une démarche

Plus en détail

CADRE POUR LA COORDINATION INTERNATIONALE DES INTERVENTIONS D APPLICATION DES LOIS DE PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE

CADRE POUR LA COORDINATION INTERNATIONALE DES INTERVENTIONS D APPLICATION DES LOIS DE PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE CADRE POUR LA COORDINATION INTERNATIONALE DES INTERVENTIONS D APPLICATION DES LOIS DE PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE Sujet de discussion pour la 34 e Conférence internationale des commissaires à la protection

Plus en détail

Programme des experts associés des Nations Unies

Programme des experts associés des Nations Unies Programme des experts associés des Nations Unies Descriptif de poste Expert associé INT-150-13-P099-01-V I. Généralités Titre : Expert associé en ressources humaines Secteur d affectation : Service du

Plus en détail

Un nouveau programme nord-américain de gestion des produits chimiques

Un nouveau programme nord-américain de gestion des produits chimiques Distribution : Générale C/08-00/BACK/03 ORIGINAL : ANGLAIS Un nouveau programme nord-américain de gestion des produits chimiques Le Conseil de la Commission de coopération environnementale renouvelle aujourd

Plus en détail