ÉCHO: POUR L AMÉLIORATION DE LA SANTÉ DES ONTARIENNES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ÉCHO: POUR L AMÉLIORATION DE LA SANTÉ DES ONTARIENNES"

Transcription

1 ÉCHO: POUR L AMÉLIORATION DE LA SANTÉ DES ONTARIENNES Transmettre l héritage - Soutenir les actions futures

2 Écho: Pour l amélioration de la santé des Ontariennes Transmettre l héritage - Soutenir les actions futures Table des matières RÉSUMÉ... 4 INTRODUCTION... 7 CONTEXTE... 7 FONDEMENTS... 9 Principes... 9 Comités d experts... 9 Parties prenantes Orientations stratégiques PRINCIPALES INITIATIVES Étude POWER (Projet d élaboration du Rapport basé sur des données probantes de l Ontario sur la santé des femmes Cadre de travail pour la santé des Ontariennes Programme de leadership MÉTHODE CATALOGUE DES INITIATIVES D ÉCHO Initiatives en matière d équité Étude POWER Feuille de route pour l égalité Programme de leadership en santé des femmes Cadre de travail pour la santé des Ontariennes Plan visant l accès aux services de santé dans les collectivités rurales et du Nord Recherche sur la santé des femmes et application des connaissances Analyse des soins primaires fondée sur le genre Participation des femmes à la recherche sur la santé Analyse sur l équité et fondée sur le genre à l intention des professionnels de la santé. 24 Initiatives en matière de santé sexuelle et reproductive Abandon du tabac et santé maternelle Accès aux services d avortement Santé postpartum et utilisations des services (et santé maternelle) Incontinence Information sur la ménopause Écho: Pour l amélioration de la santé des Ontariennes - Transmettre l héritage - Soutenir les actions futures

3 Fibronectine foetale Pathologies utérine bénignes Perte de grossesse précoce Santé de la mère - Projet à triple objectif Initiatives concernant la santé mentale et les dépendances Programmes de formation et de soutien des aidants naturels Normes relatives à la dépression du postpartum Traitement de la dépression au sein des femmes des groupes minoritaires Les agressions sexuelles facilitées par la drogue Plan d action de l Ontario contre la violence à caratère sexuel - Normes relatives au traitement des agressions sexuelles Détecter la violence faite aux femmes La violence faite aux femmes - Soutien en matière de curriculum Les femmes et l alcool Opinions des femmes concernant la position de l Ontario sur la santé mentale et les dépendances Séance d information sur la santé mentale des femmes à l intention des praticiens ontariens Le jeu problématique Évaluation du YWCA Elm Centre Initiatives relatives aux maladies chroniques Programme de dépistage du cancer Réadaptation cardiaque et après un AVC Projets financés à l externe RÉFÉRENCES ANNEXES Annexe I: Conseil d administration d Écho (2007 à 2013) Annexe II: Rapport préparés pour Écho Annexe III: Progrès Écho Écho: Pour l amélioration de la santé des Ontariennes - Transmettre l héritage - Soutenir les actions futures

4 Écho: Pour l amélioration de la santé des Ontariennes Transmettre l héritage - Soutenir les actions futures SOMMAIRE Écho : pour l amélioration de la santé des Ontariennes était un organisme du ministère de la Santé et des Soins de longue durée. Créé en 2007 et inauguré en 2009, Écho a mené ses activités jusqu au 31 mars Il avait pour mandat d être le point central et le catalyseur de la santé des femmes à l échelon provincial, et de promouvoir l équité et l amélioration de la santé des femmes en travaillant en collaboration avec le système de santé, les communautés, les chercheurs et les décideurs. Dans son document consacré au partage des connaissances acquises et à l action future, Écho : pour l amélioration de la santé des Ontariennes présente le cadre stratégique établi par le conseil d administration d Écho ainsi que son modèle opérationnel. Le document regroupe également l ensemble des initiatives d application des connaissances d Écho. Mettre l accent sur la santé des femmes Écho a eu pour mandat de s occuper de la santé des femmes en reconnaissance de la preuve que les femmes n ont pas le même accès aux services de santé que les hommes et que leurs résultats en matière de santé sont inférieurs à ceux des hommes. Cela est dû à un certain nombre de facteurs qui se recoupent, comme le revenu, la culture, la race, la situation géographique, le statut de nouvelle arrivante, l invalidité, la surdité et l orientation sexuelle. De plus, les femmes sont beaucoup plus souvent que les hommes les principales ou les seules aidantes des membres de la famille et d amis dont la santé est mauvaise ou en déclin; et l on sait que le rôle d aidante a lui-même un effet néfaste sur la santé des femmes. Lorsqu on aide les femmes à rester en bonne santé, on aide par là même leur famille et leur communauté. Écho a utilisé l Étude POWER et d autres recherches pour définir où et comment apporter des changements à l échelle de la collectivité et du système de santé qui soient susceptibles d améliorer les résultats en matière de santé et de favoriser la pérennité du système de santé. Initiatives d application des connaissances : Quatre secteurs prioritaires Écho a fait porter son travail sur quatre secteurs prioritaires : santé mentale et dépendances, maladies chroniques, santé sexuelle et reproductive et les questions intersectées/d équité qui démontraient qu un bon nombre d autres problèmes (p. ex. violence, pauvreté et systèmes de mesure et de contrôle de la santé) ont une influence sur la santé des femmes. 4 Écho: Pour l amélioration de la santé des Ontariennes - Transmettre l héritage - Soutenir les actions futures

5 Modèle opérationnel d Écho pour faciliter les changements à l échelon du système de santé et de la collectivité Le graphique suivant (Figure 1) présente le modèle opérationnel d Écho. Figure 1 : Modèle opérationnel d Écho Sphère de contrôle direct Être le point central Sphère d influence indirecte Comprendre les connaissances actueles et prioriser les questions relatives à la santé des femmes (PORTÉE) Mettre au point et à l essai des modèles de programmes et de politiques (ÉVALUER) Faire avancer les connaissances et les synthéliser (CIBLER/CONSOLIDER/ SYNTHÉTISER) Consolider les appretissages sur ce qui fonctionne et pour qui; Faciliter l adaptation et l adoption par les millieux de pratique et de politique (ADAPTER/DISSÉMINER) Consolider les connaissances sur ce qui fonctionne et pour qui; Disséminer les apprentissages et activer les catalyseurs dans les millieux de pratique et de politique (ADAPTER/DISSÉMINER) Incidences sur les politiques et les pratiques Incidences sur la santé de la population Catalyser le leadership Le modèle opérationnel a servi de guide à tout le travail d Écho. La démarche générale a été d utiliser la recherche pour définir et appuyer l action sur les grands enjeux dans le domaine de la santé des femmes. L objectif était d apporter des changements à l échelle du système de santé ou de la collectivité dans le but d améliorer les politiques et les pratiques et, éventuellement, d améliorer la santé des Ontariennes et de faire un usage plus efficace des ressources de santé. Réalisations majeures : 2009 à 2012 Le document d Écho intitulé Sharing the Legacy Supporting Future Action fait l inventaire des 30 initiatives d application des connaissances qu Écho a menées à bien entre 2009 and Elles sont résumées dans des descriptions d une page présentées dans les différentes sections du document qui correspondent aux quatre secteurs prioritaires d Écho : équité, santé sexuelle et reproductive, santé mentale et dépendances et maladies chroniques. Les initiatives avaient pour objet de rendre les services de santé plus accessibles aux femmes et d améliorer la qualité des soins qui leur sont donnés. Trois de ces initiatives peuvent être considérées comme des pierres angulaires : l Étude POWER, le Cadre de travail pour la santé des Ontariennes et le Programme de développement du leadership en matière de santé des femmes. Le travail d Écho représente un ensemble de connaissances considérable pour l avenir. Nous espérons que d autres se laisseront guider par le travail d Écho pour continuer d améliorer la santé des Ontariennes. 5 Écho: Pour l amélioration de la santé des Ontariennes - Transmettre l héritage - Soutenir les actions futures

6 ÉCHO: POUR L AMÉLIORATION DE LA SANTÉ DES ONTARIENNES Écho: Pour l amélioration de la santé des Ontariennes - Transmettre l héritage - Soutenir les actions futures

7 INTRODUCTION Transmettre l héritage ~ Soutenir les actions futures décrit le travail d Écho : pour l amélioration de la santé des Ontariennes, ainsi que les initiatives d application des connaissances mises en œuvre par Écho en collaboration avec ses partenaires pour améliorer la santé des femmes en Ontario entre 2009 et Cette information est résumée en un seul document pour être facilement accessible aux personnes qui s appliquent à changer le système de santé et social afin de régler les problèmes de santé des femmes, maintenant et à l avenir. Pourquoi se concentrer sur la santé des femmes? Comparativement aux hommes, les femmes ont moins accès aux services de santé obtiennent de moins bons résultats. La répartition traditionnelle des rôles sociaux sape souvent les expériences des femmes associées au système et aux soins de santé. Certains groupes de femmes ont encore plus de difficultés en raison de facteurs interdépendants, comme le revenu, la culture, la race, la géographie, le statut de nouvel arrivant, l invalidité, la surdité et l orientation sexuelle. Les femmes jouent aussi un rôle majeur en veillant sur leur santé et celle des membres de leur famille et de la collectivité 1. Les femmes sont beaucoup plus nombreuses que les hommes à s occuper de proches ou de membres de la collectivité malades ou de santé fragile. Les initiatives de changement du système de santé ne bénéficient pas qu aux femmes, l ensemble du système en profite aussi. Il est essentiel de comprendre comment le sexe, le genre et la diversité affectent les expériences associées au système et des soins de santé et les activités d amélioration dépendent des conséquences de ces changements sur la santé. Pour que ces initiatives de changement rendent les soins de santé et les résultats pour la santé plus équitables, en plus de produire des retours sur investissement optimaux, il faut connaître les groupes pour lesquels les résultats sont médiocres. De même, en soulignant les problèmes d accès, on se donne les moyens de renforcer les soins en appliquant un mélange de méthodes universelles et ciblées. L étude POWER et d autres recherches importantes forment la base des initiatives d application des connaissances stratégiques pour améliorer notre système de santé et de soins communautaires. Le résultat? Une meilleure santé, un meilleur emploi des ressources du système de santé et des mesures appuyant la pérennité du système de santé. CONTEXTE L Ontario fait de la santé des femmes une priorité depuis C est au cours de cette année que le gouvernement a créé le Conseil ontarien des services de santé pour les femmes parce qu il fallait étudier et régler les problèmes associés à la santé des femmes. Le gouvernement a aussi établi et financé des chaires sur la santé des femmes dans quatre universités ontariennes, ainsi qu un programme universitaire sur la santé des femmes (la responsabilité des chaires et du programme a été confiée à Écho au moment de sa création). En août 2006, Diana Majury et l honorable Elinor Caplan ont produit un rapport intitulé Effecting Change for Women s Health in Ontario An Implementation Strategy for a New Women s Health Institute à l intention du ministère de la Santé et des Soins de longue durée. Ce rapport présentait le point de vue de plus de parties prenantes et décrivait les questions prioritaires concernant la santé des Ontariennes, qui étaient groupées en trois catégories : santé mentale et dépendances, maladies chroniques et santé sexuelle et reproductive. Cette consultation a incité le gouvernement de l Ontario à créer Écho : pour 7 Écho: Pour l amélioration de la santé des Ontariennes - Transmettre l héritage - Soutenir les actions futures

8 l amélioration de la santé des Ontariennes, organisme sans but lucratif, en Son mandat était d être le point central et le catalyseur de la santé des femmes en Ontario. L organisme a reçu la mission de promouvoir l équité et l amélioration de la santé des femmes en travaillant en collaboration avec le système de santé, la collectivité, les chercheurs et les décideurs. Écho a ajouté une quatrième question prioritaire à celles présentées dans le rapport Majury/ Caplan 2006, afin de sensibiliser les gens aux questions interdépendantes touchant la santé des femmes qui sont associées aux inégalités. Ces priorités ont été renforcées dans une étude commandée par Écho en 2011, à laquelle ont participé plus femmes représentant diverses populations de la province. Les priorités d Écho sont présentées dans la figure 1 ci-dessous. Figure 1: Priorités d Écho POPULATION Contiuum de lâge Maladies chroniques Maladies cardiovasculaire Mode de vie sain pour limiter les maladies chroniques Dépistage de cancer Questions de santé Santé sexuelle et réproductive Santé mentale et dépendances Services d avortements disponibles Incontinence Santé maternelle De la périménopause à la postménopause Dépression Soins des aidants Équité Violence faites aux femmes Questions connexes Pauvreté Mesurer l équité dans les résultats pour la santé et l accès 8 Écho: Pour l amélioration de la santé des Ontariennes - Transmettre l héritage - Soutenir les actions futures

9 FONDEMENTS Principes Les principes suivants ont guidé le travail d Écho : Mission : Améliorer la santé des femmes grâce au leadership, à des partenariats productifs et à l action fondée sur la recherche. Vision : Améliorer la santé et le bien-être des Ontariennes et réduire les iniquités en matière de santé. Mandat : Être le point central et le catalyseur de la santé des femmes à l échelon provincial. Promouvoir l équité et l amélioration de la santé des femmes en travaillant en collaboration avec le système de santé, la collectivité, les chercheurs et les décideurs. Valeurs : Respect et intégrité Nous agissons avec intégrité et respect, et nous comportons de manière éthique et professionnelle. Collaboration et accroissement de la capacité Nous appuyons activement le leadership partagé, l échange des connaissances et le travail d équipe. Responsabilisation et volontarisme Nous sommes redevables auprès de nos parties prenantes. Nous agissons comme un catalyseur pour produire des résultats concrets et créons de la valeur en étant tournés vers l avenir. Diversité et inclusion Nous sommes les ambassadeurs des femmes en représentant leurs points de vue et en intégrant des processus inclusifs à notre travail. Comités d experts Le comité d experts sur la recherche a conseillé Écho pour l aider à réaliser ses objectifs organisationnels et ses projets. Le comité d experts sur l équité et l inclusion a conseillé Écho pour l aider à sélectionner et à entreprendre des projets qui lui permettraient de traiter les questions prioritaires d équité et d inclusion associées à la santé des femmes. 9 Écho: Pour l amélioration de la santé des Ontariennes - Transmettre l héritage - Soutenir les actions futures

10 Parties prenantes La figure 2 montre les groupes officiels de parties prenantes d Écho. Ses membres du conseil d administration ont été choisis de façon à refléter la diversité de la province, comme le recommandait le rapport Majury/Caplan Figure 2: Parties prenantes d Écho Parties prenantes : Comité d experts sur la recherche d Écho, comité d experts sur l équité et l inclusion d Écho, Direction générale de la condition féminine de l Ontario, chaires/instituts provinciaux de recherche sur la santé des femmes, Réseau de recherche en santé des populations, Institut de recherche en services de santé, Social Planning Network of Ontario. Chercheures et chercheurs ayant participé à l étude POWER, partenaires du Cadre de travail pour la santé des Ontariennes, et tous les partenaires des projets d Écho. Fournisseurs de services sociaux et de santé communautaires destinés aux femmes, dont plusieurs ont participé au Programme de leadership en santé des femmes (décrit ci-dessous). 10 Écho: Pour l amélioration de la santé des Ontariennes - Transmettre l héritage - Soutenir les actions futures

11 Orientations stratégiques En 2009, le conseil d administration d Écho a établi un plan stratégique qui a dirigé son travail. Le tableau suivant présente les quatre grandes stratégies d Écho et décrit la façon dont ces stratégies s alignent sur son mandat et des activités correspondantes. Figure 3 : Orientations stratégiques d Écho Stratégie Mandat Activités Être le point central Faire avancer les connaissances Faciliter une gestion responsable Renforcer la collectivité Être le point central et le catalyseur de la santé des femmes à l échelon provincial Entreprendre et financer des initiatives de recherche sur les politiques et nouer des partenariats dans ce but Participer à la formulation des politiques en collaboration avec les parties prenantes Agir comme conseiller provincial et fournir des conseils et des recommandations d experts au gouvernement et aux parties prenantes Synthétiser et appliquer les connaissances sur la santé des femmes en plusieurs outils et services d information Présenter les besoins et les points de vue des femmes en matière de santé Appuyer la nécessité d analyses fondées sur le genre Mener des recherches à l interne Surveiller les principaux indicateurs de la santé des femmes Financer les recherches sur les politiques, y compris la recherche communautaire, et nouer des partenariats dans ce but Conseiller le ministère de la Santé et des Soins de longue durée au sujet des politiques Promouvoir les services centrés sur les femmes au sein des RLISS Appuyer l adoption d améliorations aux politiques dans les organismes de services de santé, les organismes communautaires et les RLISS Mettre au point des outils fondés sur des données probantes Fournir des services d investissement et des soutiens aux parties prenantes PRINCIPALES INITIATIVES Trois grands projets soutenus par Écho ont facilité sa mission et son mandat. Étude POWER (Projet d élaboration du Rapport basé sur des données probantes de l Ontario sur la santé des femmes) L étude POWER s est déroulée sur plusieurs années afin d examiner les inégalités entre les sexes associées aux soins et à la qualité des résultats et de trouver les principales causes de morbidité et de mortalité en Ontario. Cet outil basé sur des données probantes aide les décideurs, les professionnels de la santé, les éducatrices et éducateurs et les consommateurs à améliorer la santé des Ontariennes et à réduire les inégalités. Cadre de travail pour la santé des Ontariennes Écho a collaboré avec un groupe diversifié de personnes et d organismes à l établissement du premier cadre de travail pour la santé des Ontariennes. Ce cadre de travail établit les priorités pour améliorer la santé des femmes en examinant la qualité et à la fiabilité des soins, les inégalités dues au genre et les exigences relatives à la planification et à la reddition des comptes reflétant les priorités des femmes. Écho a publié le cadre de travail en juin 2011, 11 Écho: Pour l amélioration de la santé des Ontariennes - Transmettre l héritage - Soutenir les actions futures

12 qui présentait l objectif d améliorer la santé et le bien-être de toutes les Ontariennes au moyen de méthodes ciblées et de changements au système. Programme de leadership en santé des femmes En 2010, Écho s est associé au Réseau ontarien pour la santé des femmes afin de créer le Programme de leadership en santé des femmes dans le but d aider les femmes à perfectionner leurs aptitudes en leadership et en application des analyses fondées sur le sexe et le genre et d engager tous les réseaux locaux d intégration des services de santé (RLISS). L admissibilité était fondée sur l aptitude avérée au leadership et la capacité de faciliter les activités de changement au sein du système de santé et(ou) de la collectivité dans le but d améliorer la santé des femmes. MÉTHODE Les partenariats établis par Écho ont créé une synergie entre les utilisateurs des connaissances et les chercheures et chercheurs spécialisés dans l application des connaissances. Cela reflétait le fait qu on était davantage conscient de la nécessité de faciliter l application des connaissances 2. Figure 4 : Modèle opérationnel d Écho Sphère de contrôle direct Être le point central Sphère d influence indirecte Comprendre les connaissances actueles et prioriser les questions relatives à la santé des femmes (PORTÉE) Mettre au point et à l essai des modèles de programmes et de politiques (ÉVALUER) Faire avancer les connaissances et les synthéliser (CIBLER/CONSOLIDER/ SYNTHÉTISER) Consolider les appretissages sur ce qui fonctionne et pour qui; Faciliter l adaptation et l adoption par les millieux de pratique et de politique (ADAPTER/DISSÉMINER) Consolider les connaissances sur ce qui fonctionne et pour qui; Disséminer les apprentissages et activer les catalyseurs dans les millieux de pratique et de politique (ADAPTER/DISSÉMINER) Incidences sur les politiques et les pratiques Incidences sur la santé de la population Catalyser le leadership Écho a mis en œuvre un projet 3 de développement d une théorie de changement. Il s agissait d examiner la littérature sur la gestion des changements, le mandat d Écho et les méthodes utilisées dans le cadre des projets entrepris par Écho. La théorie du changement préliminaire qui en a résulté a été testée et modifiée avant de devenir le modèle de gestion d Écho. Le modèle comprenait une méthode à plusieurs étapes pour réaliser le mandat d Écho. Écho a travaillé avec ses partenaires et d autres parties prenantes pour effectuer les changements relatifs aux pratiques et aux politiques, qui reposaient sur des données probantes et auraient pour conséquence ultime d appuyer l égalité d accès aux soins et des résultats pour la santé plus équitables. 12 Écho: Pour l amélioration de la santé des Ontariennes - Transmettre l héritage - Soutenir les actions futures

13 Le travail d Écho comprenait des activités visant à avoir un impact sur la collectivité et le système. Les activités communautaires consistaient généralement en des initiatives visant à tester la faisabilité des modèles de programme ou de politique. Les activités d apprentissage ont été conçues pour mieux comprendre la mise en œuvre et la diffusion des interventions et renforcer des activités de planification propices à l innovation pour une population, une clinique ou une collectivité particulière (adapté du site Web du National Institute of Health, 2010). Les activités qui favorisaient la prestation de soins fondés sur des données probantes et les projets ayant pour but d améliorer l équation valeur faisaient partie des priorités. Les projets d Écho respectaient la diversité de la population ontarienne et, dans la mesure du possible, le point de vue des femmes a été pris en compte lors de l établissement des méthodes de soins adaptées au contexte, de la prise de décisions et de l évaluation de la qualité. Les Conversations Écho, discussions dirigées portant sur les questions touchant la santé des femmes, étaient un outil ayant pour but: d engager les parties prenantes, de partager les pratiques exemplaires, d appuyer la contextualisation des initiatives parrainées par Écho partout en Ontario, et de tenir compte du point de vue des femmes dans les activités de planification et les recommandations stratégiques. Par ailleurs, Écho a créé la méthode ABCD (Asset Based Capacity Development). Le terme «asset» signifie «atout», c està-dire les pratiques exemplaires et les connaissances de la collectivité et «capacity development» signifie «accroissement de la capacité», à savoir, le processus ayant pour but d inciter les parties prenantes à réfléchir aux pratiques exemplaires et de les aider à partager leur connaissance du contexte local et des expériences en matière de santé. Grâce à cette information et à la méthode utilisée par ICA Canada pour animer les ateliers, les participants ont pu atteindre un consensus à propos de la conception des nouveaux programmes et des recommandations à mettre en œuvre par les professionnels de la santé locaux. Afin de diffuser les bienfaits du travail réalisé par Écho pour la santé des Ontariennes, son modèle de gestion comportait un catalyseur de leadership. Ce travail a été réalisé dans le cadre des projets, mais aussi de manière plus générale en encourageant les dirigeants nouveaux et actuels du secteur de la santé à agir dans le domaine de la santé des femmes. Les dirigeants ont traité les questions prioritaires touchant la santé des femmes pour tirer parti de leurs connaissances, se positionner de façon à prendre des mesures à l échelon local et profiter au maximum de la collaboration. Outre les méthodes susmentionnées, Écho a sélectionné des modes de communication de manière stratégique pour sensibiliser les gens et les faire participer aux discussions publiques sur les projets d Écho. Ces méthodes comprenaient le bulletin d Écho, des séances d information, les médias sociaux (site Web d Écho, Twitter, Facebook) et les médias traditionnels (télévision, radio, presse). D autre part, Écho a établi un répertoire de chercheures et chercheurs sur la santé des femmes (200 d un bout à l autre de la province) en partenariat avec le Women s College Research Institute (WCRI). Les activités d Écho étaient réparties en cinq catégories relevant de sa responsabilité directe, comme l indique le modèle de gestion (figure 4 ci-dessus). Les projets débutaient généralement par une étape de planification, suivie des étapes d essai, de ciblage, de renforcement ou de synthétisation, puis de la méthode appropriée d intensification et de propagation afin d obtenir les résultats voulus pour les politiques et les pratiques, et les conséquences espérées pour la santé de la population. Voici une description de la façon dont les projets ont été élaborés et réalisés conformément au modèle de gestion. 1. Comprendre les connaissances actuelles et prioriser les questions touchant la santé des femmes (portée) Les activités de planification de la portée variaient en fonction de la question de santé. Le but était de comprendre la recherche actuelle et la portée et la nature de la question. Les facteurs étudiés au cours de cette étape portaient sur les questions de sexe et de genre, le ou les groupes concernés, 13 Écho: Pour l amélioration de la santé des Ontariennes - Transmettre l héritage - Soutenir les actions futures

14 l emplacement géographique, les obstacles et d autres questions d égalité, et la possibilité d améliorer les retours sur investissement. L étude POWER, d autres recherches, les bases de données sur la santé et la participation des principales parties prenantes, via les Conversations Écho et les réunions du comité d experts, constituaient les principales ressources de l étape de planification. Cette étape a servi à déterminer s il fallait cibler, renforcer, synthétiser ou tester le projet. 2. Faire avancer et synthétiser les connaissances (cibler/renforcer/synthétiser) Les activités de cette étape variaient en fonction de ce qui a été appris lors de l étape de planification. Notamment : cibler l objectif, appuyer la nouvelle recherche sur une question déterminée ou appuyer la synthèse de la recherche existante pour faciliter les mesures à prendre (p. ex., établir des lignes directrices sur les pratiques exemplaires). 3. Établir et tester des modèles de programme et de politique (projet-pilote) Des sites de démonstration ont été établis si les travaux réalisés lors de l étape de planification ont déterminé que les connaissances étaient suffisantes et que le contexte était approprié pour faciliter la transformation des connaissances en modèles de pratique. Ces sites de démonstration adopteraient de nouvelles pratiques fondées sur des données probantes et chercheraient à tirer des leçons des activités de mise en œuvre. Des activités de démonstration ont été aussi évaluées pour déterminer l efficacité et en savoir plus sur le bien-fondé de la nouvelle pratique dans le nouvel environnement. 4. Renforcer les leçons sur ce qui fonctionne et pour qui; faciliter l adaptation/l adoption des politiques et des pratiques (intensification/propagation) Normalement, cette étape portait sur l examen des leçons et l évaluation de l information provenant des sites de démonstration afin de permettre à d autres sites d adapter et d adopter le modèle de pratique solide. Les autres activités d intensification/de propagation comprenaient la sensibilisation des professionnels de la santé et le soutien fourni aux décideurs pour qu ils appliquent les leçons afin d en faire bénéficier les autres. 5. Renforcer les connaissances sur ce qui fonctionne et pour qui; propager les apprentissages et activer les facteurs favorisant la mise en œuvre des politiques et des pratiques (intensification/ propagation) Cette étape suit généralement les activités de ciblage/de renforcement/de synthétisation. Par exemple, une fois les normes ou les lignes directrices relatives aux pratiques établies, les normes seraient adoptées plus facilement si elles étaient préconisées par les dirigeants. On s est ensuite efforcé de communiquer les lignes directrices/normes nouvelles ou mises à jour aux dirigeants sélectionnés aux fins d adoption/d intégration/d institutionnalisation. 6. Conséquences sur les politiques et les pratiques Les conséquences sur les politiques et les pratiques étaient le résultat voulu des étapes décrites cidessus. Il est possible que les décideurs aient adopté les changements de politique et que de nouveaux programmes fondés sur des preuves et liés au contexte aient été établis à plus grande échelle. Ces conséquences étaient tributaires de facteurs environnementaux indépendants de la volonté d Écho. 7. Conséquences sur la santé de la population Les conséquences sur les politiques et les pratiques (p. ex., services de qualité et accès amélioré) ont étayé les conséquences sur la santé de la population. Ces conséquences étaient tributaires de facteurs environnementaux indépendants de la volonté d Écho. 14 Écho: Pour l amélioration de la santé des Ontariennes - Transmettre l héritage - Soutenir les actions futures

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE 2 0 1 3 INTRODUCTION La première stratégie manitobaine de promotion de l allaitement maternel a été conçue à l automne 2006 afin de mettre

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Point de mire: la réorganisation Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Réseaux communautaires de soins spécialisés Les

Plus en détail

Assurance médicaments 2.0

Assurance médicaments 2.0 PRINCIPES ET PRIORITÉS Assurance médicaments 2.0 Avant-propos Objectif Pour renouveler les discussions nationales sur un cadre pancanadien d assurance médicaments, il faut présenter des preuves claires

Plus en détail

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé Rio de Janeiro (Brésil), 21 octobre 2011 1. À l invitation de l Organisation mondiale de la Santé, nous, Chefs de Gouvernement, Ministres

Plus en détail

Fonds pour la recherche en Ontario

Fonds pour la recherche en Ontario Chapitre 4 Section 4.10 Ministère de la Recherche et de l Innovation Fonds pour la recherche en Ontario Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.10 du Rapport annuel 2009 Contexte

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

Les maladies chroniques et les soins infirmiers : Résumé des enjeux

Les maladies chroniques et les soins infirmiers : Résumé des enjeux Les maladies chroniques et les soins infirmiers : Résumé des enjeux Quel est l enjeu «Les maladies chroniques constituent le principal problème de morbidité à l échelle mondiale et un obstacle majeur au

Plus en détail

La permission de diffuser est accordée. Prière de mentionner l Association des infirmières et infirmiers du Canada.

La permission de diffuser est accordée. Prière de mentionner l Association des infirmières et infirmiers du Canada. Énoncé de position LA PLANIFICATION NATIONALE DES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ POSITION DE L AIIC L AIIC croit qu une planification réussie des ressources humaines de la santé au Canada passe par un

Plus en détail

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE Dans ce document, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent les femmes et les hommes, et vice-versa, si le contexte s y prête. LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE POSITION DE L AIIC

Plus en détail

2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES

2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES Rapport annuel sur l application de la canadien 2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES INSTRUCTIONS : Conformément aux exigences en matière de rapport prévues

Plus en détail

L efficacité de la vidéo pour la sensibilisation à la santé : examen

L efficacité de la vidéo pour la sensibilisation à la santé : examen La video pour la sensibilisation à la santé 1 Project de pratique efficace en santé publique Sommaire L efficacité de la vidéo pour la sensibilisation à la santé : examen Le mandat de la santé publique

Plus en détail

LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE ET DE LEADERSHIP DU PERSONNEL ENSEIGNANT Résumé : Rapport de recherche 2013-2014

LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE ET DE LEADERSHIP DU PERSONNEL ENSEIGNANT Résumé : Rapport de recherche 2013-2014 LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE ET DE LEADERSHIP DU PERSONNEL ENSEIGNANT Résumé : Rapport de recherche 2013-2014 Carol Campbell, Ann Lieberman et Anna Yashkina avec Nathalie Carrier, Sofya Malik et Jacqueline

Plus en détail

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Équipes de santé familiale Améliorer les soins de santé familiale Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Juillet 2009 Version 2.0 Table des matières Introduction...3

Plus en détail

Enseignement au cycle primaire (première partie)

Enseignement au cycle primaire (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Enseignement au cycle primaire (première partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Normes d exercice de

Plus en détail

Impartition réussie du soutien d entrepôts de données

Impartition réussie du soutien d entrepôts de données La force de l engagement MD POINT DE VUE Impartition réussie du soutien d entrepôts de données Adopter une approche globale pour la gestion des TI, accroître la valeur commerciale et réduire le coût des

Plus en détail

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Juillet 2005 Pour aller de l avant : L apprentissage et la garde des jeunes enfants Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Introduction En novembre 1999, le gouvernement du Manitoba a confirmé son

Plus en détail

Votre guide pour l organisation d une rencontre de l ensemble des candidates et des candidats

Votre guide pour l organisation d une rencontre de l ensemble des candidates et des candidats Votre guide pour l organisation d une rencontre de l ensemble des candidates et des candidats Élections municipales et scolaires de 2014 en Ontario Le lundi 27 octobre 2014 En Ontario, les élections municipales

Plus en détail

Prix des collectivités durables de la FCM Gagnant 2010 Aménagement résidentiel

Prix des collectivités durables de la FCM Gagnant 2010 Aménagement résidentiel Prix des collectivités durables de la FCM Gagnant 2010 Aménagement résidentiel Ville de Kelowna (Colombie-Britannique) Population : 106 707 Source : Ville de Kelowna Le zonage en faveur du logement Résumé

Plus en détail

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser»

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Odile Quintin Directrice générale de la DG Education et Culture Commission européenne Bruxelles,

Plus en détail

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS concernant l application de l article 41 de la Loi sur les langues officielles 2009-2012 TABLE DES MATIÈRES Glossaire... 1 Renseignements généraux... 2 Résumé des résultats

Plus en détail

Appel de propositions

Appel de propositions Appel de propositions Planification stratégique 2016 à 2020 162, rue Murray Ottawa, ON K1N 5M8 Tél.: 613-789-5144 Téléc.: 613-789-9848 jhtardivel@mri.ca www.montfortrenaissance.ca Objectif de l appel de

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture Plan d action de développement durable 2009-2015 Le développement durable, une question de culture Révisé en mars 2013 Note importante Le gouvernement du Québec a autorisé le 29 février 2013 par décret

Plus en détail

Les soins de santé de première ligne au Canada : innovations dans la prestation de soins de santé aux populations vulnérables

Les soins de santé de première ligne au Canada : innovations dans la prestation de soins de santé aux populations vulnérables Réseaux canadiens de recherche en politiques publiques inc. (RCRPP) 600 250, rue Albert, Ottawa (Ontario) K1P 6M1 Tél. : 613-567-7500 Téléc. : 613-567-7640 Site Web : www.cprn.org Les soins de santé de

Plus en détail

d évaluation Objectifs Processus d élaboration

d évaluation Objectifs Processus d élaboration Présentation du Programme pancanadien d évaluation Le Programme pancanadien d évaluation (PPCE) représente le plus récent engagement du Conseil des ministres de l Éducation du Canada (CMEC) pour renseigner

Plus en détail

De meilleurs soins :

De meilleurs soins : De meilleurs soins : une analyse des soins infirmiers et des résultats du système de santé Série de rapports de l AIIC et de la FCRSS pour informer la Commission nationale d experts de l AIIC, La santé

Plus en détail

Comité des griefs des Forces canadiennes. Pour la période 2010-2011 à 2012-2013. Rapport sur les plans et les priorités

Comité des griefs des Forces canadiennes. Pour la période 2010-2011 à 2012-2013. Rapport sur les plans et les priorités Comité des griefs des Forces canadiennes Pour la période 2010-2011 à 2012-2013 Rapport sur les plans et les priorités L'honorable Peter Gordon MacKay Ministre de la Défense nationale Table des matières

Plus en détail

FONDS D INVESTISSEMENT CLIMATIQUES

FONDS D INVESTISSEMENT CLIMATIQUES FONDS D INVESTISSEMENT CLIMATIQUES CRITÈRES DE SÉLECTION DES PROGRAMMES PILOTES NATIONAUX ET RÉGIONAUX AU TITRE DU PROGRAMME D INVESTISSEMENT FORESTIER I. CADRE GÉNÉRAL 1. On s accorde de plus en plus

Plus en détail

Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario

Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario Centre d accès aux soins communautaires du Nord-Est Approuvé par le conseil d administration

Plus en détail

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la sécurité des technologies de l information (TI) Rapport final

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la sécurité des technologies de l information (TI) Rapport final Il y a un astérisque quand des renseignements sensibles ont été enlevés aux termes de la Loi sur l'accès à l'information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels. BUREAU DU CONSEIL

Plus en détail

Résumé du Cadre stratégique anti-pauvreté des TNO

Résumé du Cadre stratégique anti-pauvreté des TNO Résumé du Cadre stratégique anti-pauvreté des TNO Novembre 2013 Résumé du Cadre stratégique anti-pauvreté des TNO 1 Résumé du Cadre stratégique anti-pauvreté des TNO Le présent document est un résumé

Plus en détail

RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement

RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUE DE RECHERCHE (2013-2018) Une culture de l excellence en recherche et en développement La recherche à l Université Sainte-Anne L Université Sainte-Anne, par son emplacement géographique,

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies ECE/CECI/2015/4 Conseil économique et social Distr. générale 30 juin 2015 Français Original : anglais Commission économique pour l Europe Comité de la coopération et de l intégration économiques

Plus en détail

Grâce à l investissement

Grâce à l investissement Appuyer la prospérité économique Grâce à l investissement Mémoire de l ACCC au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire préparé par : Association des collèges communautaires du

Plus en détail

Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation

Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation M. Peter Mesheau Ministre des Finances Gouvernement du Nouveau-Brunswick Le 17 octobre 2001

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Musique instrumentale (deuxième partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Mai 2005 This document is available

Plus en détail

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre?

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Les trois dernières décennies ont été marquées par des progrès impressionnants

Plus en détail

McMaster Health Forum

McMaster Health Forum McMaster Health Forum Résumé du dialogue : L intégration des infirmières cliniciennes spécialisées et des infirmières praticiennes dans les milieux de soins actifs au Canada Le 7 juillet 2011 1 L intégration

Plus en détail

Évaluation et recommandations

Évaluation et recommandations ÉVALUATION ET RECOMMANDATIONS 13 Évaluation et recommandations Les personnes souffrant de troubles mentaux s intègrent mal sur le marché du travail. En Belgique, par rapport aux personnes qui ont une bonne

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 14 octobre 2014 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Quarante-deuxième session Vienne, 25-27 novembre

Plus en détail

Réunion mondiale sur l Éducation pour tous UNESCO, Mascate, Oman 12-14 mai 2014

Réunion mondiale sur l Éducation pour tous UNESCO, Mascate, Oman 12-14 mai 2014 Réunion mondiale sur l Éducation pour tous UNESCO, Mascate, Oman 12-14 mai 2014 Déclaration finale de la Réunion mondiale sur l EPT 2014 Accord de Mascate Préambule 1. Nous, ministres, chefs de délégations,

Plus en détail

Réseau sur. Médicaments. l Innocuité et l Efficacité des. Document d orientation pour la présentation de requêtes au RIEM

Réseau sur. Médicaments. l Innocuité et l Efficacité des. Document d orientation pour la présentation de requêtes au RIEM Réseau sur l Innocuité et l Efficacité des Médicaments Document d orientation pour la présentation de requêtes au RIEM Instituts de recherche en santé du Canada Canadian Institutes of Health Research Version

Plus en détail

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage Gestionnaires Parcoursd apprentissage V2 VOTRE PARTENAIRE EN APPRENTISSAGE L École de la fonction publique du Canada offre des produits d apprentissage et de formation qui contribuent au renouvellement

Plus en détail

Être inspiré. Être prêt. Être meilleur. Plan d action pour transformer l éducation postsecondaire au Nouveau Brunswick

Être inspiré. Être prêt. Être meilleur. Plan d action pour transformer l éducation postsecondaire au Nouveau Brunswick Être inspiré. Être prêt. Être meilleur. Plan d action pour transformer l éducation postsecondaire au Nouveau Brunswick Rapport d étape sur le plan d action Mars 2010 Être inspiré. Être prêt. Être meilleur.

Plus en détail

APPEL À DÉCLARATIONS D INTÉRÊT : Organismes de promotion de la santé mentale et du logement et de prévention de l itinérance

APPEL À DÉCLARATIONS D INTÉRÊT : Organismes de promotion de la santé mentale et du logement et de prévention de l itinérance APPEL À DÉCLARATIONS D INTÉRÊT : Organismes de promotion de la santé mentale et du logement et de prévention de l itinérance La Commission de la santé mentale du Canada (la Commission) a mis en place un

Plus en détail

Guide de travail pour l auto-évaluation:

Guide de travail pour l auto-évaluation: Guide de travail pour l auto-évaluation: Gouvernance d entreprise comité d audit Mars 2015 This document is also available in English. Conditions d application Le Guide de travail pour l auto-évaluation

Plus en détail

COMMISSARIAT À LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE DU CANADA. Vérification de la gestion des ressources humaines

COMMISSARIAT À LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE DU CANADA. Vérification de la gestion des ressources humaines COMMISSARIAT À LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE DU CANADA Vérification de la gestion des ressources humaines 13 mai 2010 Préparée par le Centre de gestion publique Inc. TABLE DES MATIÈRES 1.0 Sommaire...

Plus en détail

L INFIRMIÈRE CLINICIENNE SPÉCIALISÉE

L INFIRMIÈRE CLINICIENNE SPÉCIALISÉE Pour faciliter la lecture de ce document, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent les femmes et les hommes, et vice-versa, si le contexte s y prête. L INFIRMIÈRE CLINICIENNE SPÉCIALISÉE

Plus en détail

Solidaires face à la violence faite aux femmes

Solidaires face à la violence faite aux femmes Solidaires face à la violence faite aux femmes Femmes de la francophonie en contexte minoritaire : Solidaires face à la violence faite aux femmes Alliance de la francophonie canadienne Table des matières

Plus en détail

Car la santé LGBTQ, ça compte. Prospectus de commandite

Car la santé LGBTQ, ça compte. Prospectus de commandite Prospectus de commandite de Santé arc-en-ciel Ontario Survol de la conférence La conférence biennale de Santé arc-en-ciel Ontario (SAO) est la seule au Canada à se consacrer à la santé et au bien-être

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION DU CONSEIL DE L EUROPE LA CULTURE SANITAIRE DES PERSONNES ÂGÉES

PROGRAMME DE FORMATION DU CONSEIL DE L EUROPE LA CULTURE SANITAIRE DES PERSONNES ÂGÉES SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Direction générale de la Démocratie PROGRAMME DE FORMATION DU CONSEIL DE L EUROPE LA CULTURE SANITAIRE DES PERSONNES ÂGÉES Document établi par Raymond XERRI (Malte), Consultant Août

Plus en détail

Atelier Campagne Marketing social

Atelier Campagne Marketing social Atelier Campagne Marketing social Vous devez mettre sur pied, au cours de ce bref atelier, une campagne de marketing social. Vous devrez aussi justifier vos activités de communication. Le nom d une organisation

Plus en détail

L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé

L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé Trousse d information L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé Novembre 2004 L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé L approche populationnelle

Plus en détail

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la gouvernance ministérielle. Rapport final

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la gouvernance ministérielle. Rapport final BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ Vérification de la gouvernance ministérielle Division de la vérification et de l évaluation Rapport final Le 27 juin 2012 Table des matières Sommaire... i Énoncé d assurance...iii

Plus en détail

AAnnexe A. Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario

AAnnexe A. Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario AAnnexe A Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario 60 L Ontario apprend : Le renforcement de notre système d éducation des adultes En juin 2004, de l information

Plus en détail

Ligne directrice sur les simulations de crise à l intention des régimes de retraite assortis de dispositions à prestations déterminées

Ligne directrice sur les simulations de crise à l intention des régimes de retraite assortis de dispositions à prestations déterminées Ligne directrice Objet : Ligne directrice sur les simulations de crise à l intention des régimes de retraite assortis de dispositions à prestations déterminées Date : Introduction La simulation de crise

Plus en détail

RAPPORT SUR LE SONDAGE DES INTERVENANTS. Réseau canadien pour la prévention du mauvais traitement des aînés

RAPPORT SUR LE SONDAGE DES INTERVENANTS. Réseau canadien pour la prévention du mauvais traitement des aînés RAPPORT SUR LE SONDAGE DES INTERVENANTS Réseau canadien pour la prévention du mauvais traitement des aînés Rapport sur le sondage des intervenants janvier 2015 Table des matières 1. Points saillants 3

Plus en détail

Évaluation du Programme de subventions et de contributions Bibliothèque et Archives Canada Rapport final

Évaluation du Programme de subventions et de contributions Bibliothèque et Archives Canada Rapport final Évaluation du Programme de subventions et de contributions Bibliothèque et Archives Canada Rapport final Préparé par la Division de la vérification et de l évaluation Bibliothèque et Archives Canada Mars

Plus en détail

Évaluation : rapport annuel

Évaluation : rapport annuel CONSEIL EXÉCUTIF EB137/7 Cent trente-septième session 8 mai 2015 Point 8.2 de l ordre du jour provisoire Évaluation : rapport annuel 1. Le Conseil exécutif à sa trente et unième session a approuvé la politique

Plus en détail

Loi de 2005 sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario et Règlement «Normes d accessibilité pour les services à la clientèle»

Loi de 2005 sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario et Règlement «Normes d accessibilité pour les services à la clientèle» Loi de 2005 sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario et Règlement «Normes d accessibilité pour les services à la clientèle» Ontario East Municipal Conference, le 16 septembre 2009

Plus en détail

Un engagement profond envers l apprentissage continu. Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada Guide sommaire du Maintien du certificat

Un engagement profond envers l apprentissage continu. Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada Guide sommaire du Maintien du certificat Un engagement profond envers l apprentissage continu Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada Guide sommaire du Maintien du certificat Table des matières Message du Bureau des affaires professionnelles...3

Plus en détail

Les personnes handicapées ont les mêmes droits

Les personnes handicapées ont les mêmes droits Les personnes handicapées ont les mêmes droits La stratégie européenne 2010-2020 en faveur des personnes handicapées Commission européenne Égalité des droits, égalité des chances La valeur ajoutée européenne

Plus en détail

Avis d'emploi vacant. Poste(s) supervisé(s) : Date d'affichage : 18 mars 2015. À propos de CATIE

Avis d'emploi vacant. Poste(s) supervisé(s) : Date d'affichage : 18 mars 2015. À propos de CATIE Titre du poste : Service : Relève de : Poste(s) supervisé(s) : Statut : Endroit : Courtier en connaissances, Programmes de santé sexuelle des hommes gais Échange des connaissances Directrice associée,

Plus en détail

2013-2014 RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ

2013-2014 RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ 2013-2014 RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ NOVEMBRE 2014 Table des matières RAPPORT DE SÉCURITÉ DE LA SOCIÉTÉ 2013-2014 Introduction du président et chef de la direction...ii Buts en matière de sécurité

Plus en détail

Services de travail temporaire

Services de travail temporaire Chapitre 4 Section 4.14 Ministère des Services gouvernementaux Services de travail temporaire Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.14 du Rapport annuel 2005 Chapitre 4 Section

Plus en détail

solutions Investir dans des Plan stratégique 2015-2020

solutions Investir dans des Plan stratégique 2015-2020 International Development Research Centre Centre de recherches pour le développement international Investir dans des solutions Plan stratégique 2015-2020 LE MOT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL Je suis très fier

Plus en détail

A/RES/58/172. sect. A. 5 Résolution 58/4, annexe. sect. A.

A/RES/58/172. sect. A. 5 Résolution 58/4, annexe. sect. A. Nations Unies A/RES/58/172 Assemblée générale Distr. générale 11 mars 2004 Cinquante-huitième session Point 117, b, de l ordre du jour Résolution adoptée par l Assemblée générale [sur le rapport de la

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves PLAN D'ACTION EN MATIÈRE D'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS

Plus en détail

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada Documents constitutifs Dans le présent document, les termes utilisés au masculin incluent le féminin et inversement. Comité sur l informatique Diffuser

Plus en détail

N.-B. 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4. 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4

N.-B. 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4. 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4 Profil démographique 1 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4 Groupe d âge 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4 Sexe Niveau de scolarité Homme 48,0 40,5 47,8 52,3

Plus en détail

Rapport de surveillance des politiques de Limites des pouvoirs de la direction

Rapport de surveillance des politiques de Limites des pouvoirs de la direction Rapport de surveillance des politiques de Limites des pouvoirs de la direction Période de référence : Septembre à décembre 2014 Période de référence précédente : 30 septembre 2014 Nom de l auteur : K.

Plus en détail

AVIS DE RÉGLEMENTATION AUX MEMBRES RÔLES DE LA CONFORMITÉ ET DE LA SURVEILLANCE

AVIS DE RÉGLEMENTATION AUX MEMBRES RÔLES DE LA CONFORMITÉ ET DE LA SURVEILLANCE Personne-ressource : Paige Ward Avocate générale et vice-présidente, Politiques Téléphone : 416-943-5838 Courriel : pward@mfda.ca RM-0057 5 décembre 2006 (révisé le 6 février 2013) Introduction AVIS DE

Plus en détail

CFC 450 PROGRAMME DES CADRES DIRIGEANTS SYLLABUS

CFC 450 PROGRAMME DES CADRES DIRIGEANTS SYLLABUS CFC 450 PROGRAMME DES CADRES DIRIGEANTS SYLLABUS AVANT-PROPOS 1. Le Programme des cadres dirigeants (PCD) est un programme de séminaire en résidence de quatre jours et demi à l intention des officiers

Plus en détail

Pourquoi la responsabilité sociétale est-elle importante?

Pourquoi la responsabilité sociétale est-elle importante? Découvrir ISO 26000 La présente brochure permet de comprendre les grandes lignes de la Norme internationale d application volontaire, ISO 26000:2010, Lignes directrices relatives à la responsabilité. Elle

Plus en détail

Bureau du surintendant des institutions financières

Bureau du surintendant des institutions financières Bureau du surintendant des institutions financières Rapport de la Vérification interne sur le Groupe des assurances multirisques (GAM), Secteur de la surveillance Juin 2013 Table des matières 1. Contexte...

Plus en détail

Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance

Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance Ce Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance a été adapté, avec la permission de Quantum Transformation Technologies, de son Governance & Managerial

Plus en détail

Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations gouvernementales Tél. : 613-688-2064 Téléc. : 613-852-9696 smith@electricity.

Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations gouvernementales Tél. : 613-688-2064 Téléc. : 613-852-9696 smith@electricity. Proposition prébudgétaire 2015 de l Association canadienne de l électricité (ACÉ) présentée au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations

Plus en détail

PROMOTION DE LA SANTE

PROMOTION DE LA SANTE PROMOTION DE LA SANTE Charte d'ottawa La première Conférence internationale pour la promotion de la santé, réunie à Ottawa, a adopté le 21 novembre 1986 la présente "Charte" en vue de contribuer à la réalisation

Plus en détail

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.277/ESP/4 (Add.1) 277 e session Conseil d administration Genève, mars 2000 Commission de l'emploi et de la politique sociale ESP QUATRIÈME QUESTION À L ORDRE DU JOUR

Plus en détail

NOTE D INFORMATION. Conseils sur l autoévaluation en matière de cybersécurité

NOTE D INFORMATION. Conseils sur l autoévaluation en matière de cybersécurité Date : Le 28 octobre 2013 NOTE D INFORMATION Destinataires : Institutions financières fédérales Objet : Conseils sur l autoévaluation en matière de cybersécurité Les cyberattaques sont de plus en plus

Plus en détail

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT Mise à jour avec rétroinformation technique de décembre 2012 Chaque jour, près de 800 femmes meurent durant la grossesse ou l accouchement

Plus en détail

Surtout, Données de recherche Canada salue le leadership dont le Groupe 3+ a fait preuve en mettant en branle l actuel processus de consultation.

Surtout, Données de recherche Canada salue le leadership dont le Groupe 3+ a fait preuve en mettant en branle l actuel processus de consultation. Réponse de Données de recherche Canada au document de consultation Tirer profit des données massives : Vers un nouveau cadre stratégique pour l évolution de la recherche numérique au Canada Novembre 2013

Plus en détail

Commentaires sur le projet de lignes directrices (G3) pour l évaluation de la durabilité de la Global Reporting Initiative

Commentaires sur le projet de lignes directrices (G3) pour l évaluation de la durabilité de la Global Reporting Initiative Le 28 mars 2006 Commentaires sur le projet de lignes directrices (G3) pour l évaluation de la durabilité de la Global Reporting Initiative Nous sommes heureux d avoir l occasion de présenter nos commentaires

Plus en détail

La planification des RH et la dotation en personnel : comment sont-elles reliées?

La planification des RH et la dotation en personnel : comment sont-elles reliées? La planification des RH et la dotation en personnel : comment sont-elles reliées? Contexte Nous entendons dire : «La planification des RH constitue le fondement de la dotation en personnel sous la nouvelle

Plus en détail

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances August 2014 ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances Résumé L Association canadienne de la construction (ACC) représente 20 000 entreprises membres

Plus en détail

Plan d enseignement individualisé

Plan d enseignement individualisé Ministère de l Éducation Plan d enseignement individualisé Normes pour l élaboration, la planification des programmes et la mise en œuvre 2000 TABLE DES MATIÈRES Introduction.............................................

Plus en détail

Le genre féminin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Le genre féminin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes. Programme d intéressement pour l implantation du rôle de l infirmière praticienne spécialisée Modalités d application 15-919-04W RÉDACTION Direction des soins infirmiers Direction générale des services

Plus en détail

Activité des programmes de médicaments

Activité des programmes de médicaments Chapitre 4 Section 4.05 Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Activité des programmes de médicaments Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.05 du Rapport annuel

Plus en détail

NORME 12 : SERVICES DE SANTÉ, DE CONSEILS PERSONNALISÉS ET D AIDE FINANCIÈRE À L INTENTION DES ÉTUDIANTS EN MÉDECINE

NORME 12 : SERVICES DE SANTÉ, DE CONSEILS PERSONNALISÉS ET D AIDE FINANCIÈRE À L INTENTION DES ÉTUDIANTS EN MÉDECINE NORME 12 : SERVICES DE SANTÉ, DE CONSEILS PERSONNALISÉS ET D AIDE FINANCIÈRE À L INTENTION DES ÉTUDIANTS EN MÉDECINE Une faculté de médecine offre des services à tous les étudiants en médecine pour les

Plus en détail

Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique

Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique Cadre et Plan d action pour la création des capacités nécessaires à l application effective du Protocole de Cartagena sur la prévention des risques biotechnologiques Secrétariat de la Convention sur la

Plus en détail

Pénuries de main-d oeuvre et mesures de transition professionnelle dans l industrie canadienne de l électricité

Pénuries de main-d oeuvre et mesures de transition professionnelle dans l industrie canadienne de l électricité Pénuries de main-d oeuvre et mesures de transition professionnelle dans l industrie canadienne de l électricité Sommaire Publié par le Conseil sectoriel de l électricité www.brightfutures.ca Le Conseil

Plus en détail

Programme des Alliances de recherche universités-communautés (ARUC) : Analyse des données contenues dans le rapport d étape et

Programme des Alliances de recherche universités-communautés (ARUC) : Analyse des données contenues dans le rapport d étape et Programme des Alliances de recherche universités-communautés (ARUC) : Analyse des données contenues dans le rapport d étape et le rapport de première année Préparé pour : CRSH Conseil de recherches en

Plus en détail

Le 6 août 2014. Comité permanent des finances Parlement du Canada Chambre des communes 131, rue Queen, 6 e étage Ottawa (Ontario) K1A 0A6

Le 6 août 2014. Comité permanent des finances Parlement du Canada Chambre des communes 131, rue Queen, 6 e étage Ottawa (Ontario) K1A 0A6 Le 6 août 2014 Comité permanent des finances Parlement du Canada Chambre des communes 131, rue Queen, 6 e étage Ottawa (Ontario) K1A 0A6 Mesdames et Messieurs les membres du Comité permanent des finances,

Plus en détail

CONCOURS DE RECHERCHE 2014-2015 : ÉTUDE PILOTE À PETITE ÉCHELLE SUR L INNOVATION EN SÉCURITÉ DES PATIENTS

CONCOURS DE RECHERCHE 2014-2015 : ÉTUDE PILOTE À PETITE ÉCHELLE SUR L INNOVATION EN SÉCURITÉ DES PATIENTS CONCOURS DE RECHERCHE 2014-2015 : ÉTUDE PILOTE À PETITE ÉCHELLE SUR L INNOVATION EN SÉCURITÉ DES PATIENTS ANNONCE Le 15 janvier 2014 À l intention des chercheurs relevant d organismes de santé ou d universités

Plus en détail

Réponse de la Fédération canadienne des municipalités au projet de cadre réglementaire d Environnement Canada pour la gestion des eaux usées

Réponse de la Fédération canadienne des municipalités au projet de cadre réglementaire d Environnement Canada pour la gestion des eaux usées Réponse de la Fédération canadienne des municipalités au projet de cadre réglementaire d Environnement Canada pour la gestion des eaux usées Le 31 janvier 2008 Depuis 1901 Since 1901 24, rue Clarence Ottawa

Plus en détail

Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients

Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients Contexte Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC) souscrit aux principes d Approvisionnement

Plus en détail

Programme d entraide à l allaitement maternel : une stratégie efficace pour rejoindre et soutenir les populations ayant de faibles taux d allaitement

Programme d entraide à l allaitement maternel : une stratégie efficace pour rejoindre et soutenir les populations ayant de faibles taux d allaitement Allaitement maternel en Ontario Programme d entraide à l allaitement maternel : une stratégie efficace pour rejoindre et soutenir les populations ayant de faibles taux d allaitement Par le passé, les femmes

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE EuropeAid Office de Coopération Affaires générales Evaluation. Manuel. Gestion du Cycle de Projet. Programmation.

COMMISSION EUROPÉENNE EuropeAid Office de Coopération Affaires générales Evaluation. Manuel. Gestion du Cycle de Projet. Programmation. COMMISSION EUROPÉENNE EuropeAid Office de Coopération Affaires générales Evaluation Manuel Gestion du Cycle de Projet Programmation Evaluation Identification Mise en œuvre Instruction Financement Mars

Plus en détail

ICC INTERVENTION COMMUNAUTAIRE COORDONNÉE CONTRE LA MALTRAITANCE DES AÎNÉS UNE APPROCHE QUI SOLLICITE L ENSEMBLE DE LA COMMUNAUTÉ

ICC INTERVENTION COMMUNAUTAIRE COORDONNÉE CONTRE LA MALTRAITANCE DES AÎNÉS UNE APPROCHE QUI SOLLICITE L ENSEMBLE DE LA COMMUNAUTÉ ICC INTERVENTION COMMUNAUTAIRE COORDONNÉE CONTRE LA MALTRAITANCE DES AÎNÉS UNE APPROCHE QUI SOLLICITE L ENSEMBLE DE LA COMMUNAUTÉ INTERVENTION COMMUNAUTAIRE COORDONNÉE CONTRE LA MALTRAITANCE DES AÎNÉS

Plus en détail