Projet de mandature de l Artisanat aquitain

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet de mandature de l Artisanat aquitain"

Transcription

1 Projet de mandature de l Artisanat aquitain

2 Sommaire Projet de mandature de l Artisanat aquitain page 3 pages 4-5 pages 6-7 pages 8-9 pages pages pages pages pages Edito Assurer le présent, préparer l avenir Contexte et enjeux Accompagner les mutations au service de l Artisanat Confortons les artisans comme acteurs du développement des territoires aquitains Rapprochons-nous des artisans et des autres acteurs économiques Favorisons la modernisation des entreprises artisanales Accueillons les artisans el les salariés de demain Produisons de la connaissance sur les métiers et l Artisanat Valorisons les métiers et les acteurs de l Artisanat La CMAR Aquitaine la nouvelle organisation du projet de mandature

3 Edito Assurer le présent, préparer l avenir Les évolutions rapides du monde qui nous entoure, évolutions techniques et réglementaires, nouveaux modes de consommation, crise économique, développement durable, etc. nous obligent à nous adapter en permanence. Dans le même temps, les nouveaux chefs d'entreprises artisanales viennent de plus en plus souvent d'un autre horizon professionnel et sont différents de ceux que nous avons connus. Pour aider l Artisanat aquitain à affronter ces mutations, notre réseau consulaire s engage résolument vers l'avenir. Légitimé par une large consultation, notre projet de mandature s'appuie sur l'affirmation de nos valeurs et s'organise autour de quatre convictions : notre première raison d'exister est le soutien des artisans dans leur développement, la promotion de leurs actions et la satisfaction de leurs besoins, les bouleversements de notre environnement se répercutent sur nos activités et nous imposent de donner une priorité au soutien des métiers en mutation et notamment ceux liés au développement durable, par respect de l'argent public et de celui des artisans, nous devons sans cesse rechercher les moyens d'offrir une prestation de qualité à un coût moindre : la réorganisation régionale des services de la chambre y participe, notre projet doit s'enrichir de la diversité des artisans et des acteurs de notre espace régional. Tous ensemble, appuyés par les compétences de nos compagnies, avec l implication des organisations professionnelles et avec l appui de nos partenaires publics (Europe, Etat, Conseil Régional, Conseils généraux, collectivités locales) et privés, nous pouvons donner une nouvelle dimension à l Artisanat aquitain. Projet de mandature de l Artisanat Aquitain Ainsi, nous l'aiderons à tenir sa place dans le développement économique régional et dans la vie de nos territoires. Yves Petitjean Président de la Chambre de Métiers et de l Artisanat de la région Aquitaine 3

4 Contexte et enjeux du projet de mandature de la Chambre de Métiers et de l Artisanat de la région Aquitaine Un projet de mandature pour la réussite de l artisanat aquitain Une mobilisation pour simplifier et faciliter la vie des entreprises L artisan ne doit plus se contenter de diriger l entreprise pour réussir. Il doit aussi prévoir, se former et former, se mettre aux normes, anticiper, s adapter, employer, se protéger, etc Mais souvent le premier obstacle, c est le manque de temps, suivi de peu par l isolement. Décliné en 6 grands axes, ce projet de mandature a une ambition simple : faciliter la vie de ses entreprises en proposant un soutien et un accompagnement qui leur permettront de ne penser qu au fondamental : leur cœur de métier. Pour cela les Chambres ont développé une offre de services adaptée aux entreprises artisanales d Aquitaine. Que ce soit pour le recrutement, le dépôt de brevet, la gestion de carrières, une recherche de financement, la conquête de nouveaux marchés, les experts des Chambres mettent au service de tous les projets leurs compétences et leurs outils, depuis le diagnostic de l'existant jusqu à la mise en œuvre des actions, en passant par l'élaboration de la stratégie. Partout en Aquitaine, du nord au sud, de l'est à l'ouest, l'artisan trouvera un suivi individualisé, couvrant toutes les étapes de la vie de l'entreprise.

5 Une nouvelle organisation pour accompagner les mutations au service de l artisanat Nous vivons dans un monde en mouvement permanent. Les évolutions techniques et réglementaires, les nouveaux modes de consommation, la crise économique, le développement durable, ces changements obligent nos entreprises à s adapter en permanence. En parallèle, les nouveaux chefs d'entreprises artisanales sont de plus en plus nombreux à venir d'horizons extérieurs. Accompagner ces changements, c est un autre objectif de taille pour les Chambres pour cette mandature. Pour pouvoir relever ces défis, les Chambres d Aquitaine se réorganisent. Actée en 2010 à la demande du gouvernement, la réforme des Chambres de Métiers et de l Artisanat a conduit le réseau aquitain des Chambres à se réorganiser. Elles s engagent à offrir plus de services sans pour autant augmenter les taxes sur les entreprises et en gérant la baisse des financements publics. La mutualisation des services à l échelle de l Aquitaine, permettra de dégager des moyens et d offrir plus de services de proximité aux artisans. La régionalisation des démarches permettra aussi de faire mieux entendre la voix de l artisanat auprès des décideurs en matière d aménagement du territoire, de transport, d emploi, de formation et de subventions. Une feuille de route à la hauteur de la place de l artisanat dans l économie régionale Fin 2010, 175 nouveaux représentants des entreprises artisanales ont été élus pour participer au développement harmonieux des entreprises artisanales d Aquitaine et des emplois directs qu elles génèrent, tout en permettant aux 4700 apprentis que nous accueillons chaque année de bénéficier de formations de qualité et adaptées dans nos CFA. Nous avons souhaité, avec les membres du bureau régional, que ce projet de mandature soit établi avec l ensemble des élus et collaborateurs des Chambres qui ont véritablement porté ce projet. Feuille de route pour les prochaines années, ce document de référence aura toutefois vocation à évoluer au fil de l actualité économique pour s adapter toujours plus à la demande et aux besoins de nos entreprises et de nos jeunes. Le projet de mandature fixe le cap des actions à réaliser jusqu en 2015 avec en fil rouge : la proximité 4-5

6 Les Chambres et les Artisans en actions... L Artisanat au cœur de la ville avec une pépinière d'entreprises /// Enjeu N 1 Pilier de l économie réelle, l Artisanat assure un rôle indispensable de service de proximité et de lien social dans les territoires ruraux et urbains. Assurer le maintien et le développement de ce tissu artisanal est un enjeu majeur de cette mandature. La création de cette pépinière fait partie du plan de maintien et de développement de l artisanat dans le centre-ville de Bordeaux. Elle a été mise en œuvre dans le cadre d un partenariat entre la Ville et la Section Gironde de la CMARA (anciennement CMA) avec le concours financier de la Communauté Urbaine de Bordeaux, du Conseil Régional d Aquitaine et de l'etat. Confortons les artisans comme acteurs du développement des territoires aquitains Aménagée par la mairie avec la participation des partenaires institutionnels, animée par la Section 33 de la CMARA, la pépinière abrite des créateurs d entreprises artisanales. Ces derniers bénéficient de services communs (véhicule électrique, permanence téléphonique, matériel informatique ), et d un accompagnement juridique et commercial.

7 Transmissions : 1120 repreneurs accompagnés en 2010 /// Propositions DÉFENDONS LES VALEURS ET LA PLACE DE NOS ENTREPRISES AU CŒUR DE LA SOCIÉTÉ Les Chambres doivent rappeler aux décideurs publics que l Artisanat contribue autant à l essor économique qu au maintien de relations humaines fortes, tissées depuis des décennies au cœur des villages et des villes. A travers l action de leurs élus et en partenariat avec les organisations professionnelles, les Chambres doivent se montrer plus «entreprenantes» auprès des collectivités, pour que le secteur artisanal soit mieux considéré dans les projets de développement des territoires. Cette pression doit associer défense active et force de proposition : faciliter l accès au foncier, promouvoir le droit de préemption, contrôler le développement des grandes surfaces, développer des zones d activités économiques rurales, assurer un «bouclier rural», etc. Nous voulons être leader, concepteur et acteur des politiques d aménagement territorial. FAVORISONS LA TRANSMISSION ET LA REPRISE DES ACTIVITÉS ARTISANALES Les entreprises artisanales ont dans leur «ADN» l esprit de continuité : transmission des savoir-faire et reprise d activité font partie intégrante de leur cycle de vie. En Aquitaine, des centaines de chefs d entreprises partiront à la retraite dans les dix ans. Des milliers d emplois sont concernés. Conscientes de leur rôle et décidées à relever ce défi, les Chambres se mobiliseront aux côtés des collectivités locales et de leurs partenaires spécialisés (banques, experts comptables, avocats, notaires, RSI) pour mettre en place les meilleures conditions de reprise. Concrètement, cela passe par un dispositif de sécurisation de la reprise : mise en place d un suivi plus long pour le repreneur, mise à disposition d un outil statistique visant à alimenter les études de marché, sensibilisation des apprentis au métier de chef d entreprise artisanale et aux opportunités de reprise, etc. La première entreprise d Aquitaine avec emplois directs Un repreneur de 20 ans, un cédant heureux, une transmission réussie! Aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années : la belle histoire de Patrick Peruffo le prouve. A 20 ans, après quatre ans passés comme apprenti et six mois seulement après l obtention de son diplôme, le jeune homme a repris l activité d électricité-plomberie-chauffage de son employeur, Jean-Pierre Vergne, à Duras en Lot-et-Garonne. «Cela représente beaucoup de travail mais je fais ce que j aime dans un environnement qui me plaît beaucoup!» explique le jeune entrepreneur, qui a conservé son ancien patron, employé à mi-temps dans la structure. «C est beaucoup plus reposant pour lui. En fait, il y a eu transfert du stress et des appels téléphoniques de lui vers moi» précise le jeune repreneur. Ce dernier, accompagné et récompensé par la Section du Lot-et-Garonne de la CMARA, est depuis auréolé du Prix de l Apprenti créateur-repreneur. Une distinction plus que méritée! Projet de mandature des Chambres de Métiers et de l Artisanat 6-7

8 Les Chambres et les Artisans en actions... Lionel GRENON photographe à Prigonrieux (24) Nouvelles technologies : Apprendre les langues online /// Enjeu N 2 Aucun artisan ne doit plus ignorer les services que sa Chambre de Métiers et de l Artisanat peut lui apporter. Nous nous engageons à être de véritables agents de proximité par une présence physique et en utilisant les nouveaux outils de communication. Rapprochons-nous des artisans et des autres acteurs économiques La Section Dordogne-Périgord de la CMARA propose depuis janvier 2011 l apprentissage à distance de l anglais, de l espagnol et du français* via internet. L objectif est de répondre à la demande importante d entreprises artisanales souvent confrontées au souci de la langue avec leur clientèle touristique. Cette méthode de e-learning est parfaitement adaptée aux chefs d entreprise : -formation personnalisée et individuelle, -plateforme interactive avec de multiples formes d exercices, -coach par téléphone sur rendez-vous chaque semaine de 7h15 à 21h, lien permanent avec le coach par mail, etc. Résultat : une forte progression des bénéficiaires de ce service «online»! * Notamment pour les populations d'origine anglo-saxonne implantées dans le département

9 /// Propositions ELUS ET SERVICES AU PLUS PRÈS DES BESOINS ET DU TERRAIN Déjà très présentes sur le terrain, les Chambres vont multiplier les points de contact avec les artisans : visites d entreprises, réunions d informations thématiques, tables rondes, développement de permanences physiques et téléphoniques en adaptant les horaires aux contraintes des entreprises, etc. DIMINUONS LES CONTRAINTES, FACILITONS LES DÉMARCHES La volonté des Chambres est de faire des nouvelles technologies un canal de communication supplémentaire avec les artisans. Ces nouveaux outils permettront de réduire les contraintes et «l impôt papier», sans perte de qualité de service. Le but est de renforcer les solutions sur internet, grâce notamment à la dématérialisation, afin de permettre aux services de proximité et aux ressortissants de gagner du temps : inscription et paiement en ligne, formation et conseils à distance, diffusion des innovations technologiques, évolutions des normes, etc. AIDONS LES ENTREPRISES À ANTICIPER LES RISQUES Les Chambres souhaitent mettre en œuvre des moyens complémentaires pour prévenir la situation d entreprise en difficultés : réunions d informations dans les territoires, diagnostic financier, promotion de l EIRL (statut qui permet de protéger le patrimoine personnel), surveillance accrue des banques. En partenariat avec les organisations professionnelles, il s agira de réfléchir à la création d un système d information pratique (numéro spécial) pour aider les chefs d entreprises à résoudre leurs difficultés dans les domaines juridique, social et fiscal. DÉVELOPPONS DES PARTENARIATS ACTIFS En Aquitaine, la nouvelle organisation des Chambres de Métiers et de l Artisanat favorise la mise en œuvre de politiques à l échelle de la région. Elle permet de créer de nouvelles formes de partenariats et d actions de coopération avec les branches métiers ou les organisations professionnelles. Un tel rapprochement de volonté et de moyens aura des retombées sur l emploi et l activité économique de chaque département d Aquitaine. Depuis 2005, nous organisons la Journée de l Economie Aquitaine en partenariat interconsulaire Toujours plus près : la Web TV de chez vous La Chambre des Pyrénées-Atlantiques a développé un projet de Web TV à destination des artisans. Objectif : relayer l information technique par un canal de diffusion original et moderne. Ce support de communication dématérialise l offre de service en prolongeant les outils d information existants : réunions, documentation, site internet, etc. Il met également en images l actualité locale via un journal télévisé de l Artisanat. A découvrir! Projet de mandature des Chambres de Métiers et de l Artisanat 8-9

10 Les Chambres et les Artisans en actions... /// Enjeu N 3 L évolution des technologies et des marchés impose à de nombreuses entreprises artisanales des mutations profondes que les Chambres peuvent anticiper et accompagner. La prise en compte des changements profonds de notre société nécessite de faire évoluer les pratiques et les mentalités, du management à la qualité en passant par l intégration du développement durable. Un concours qui fait briller l excellence artisanale : Stars et métiers! Co-organisé par le réseau national des Banques Populaires et celui des Chambres de Métiers et de l Artisanat depuis 2007, le concours Stars et métiers récompense nationalement huit chefs d entreprises artisanales pour leur réussite en matière d innovation technologique, stratégique, managériale et commerciale. Xavier LABAT, dirigeant de l entreprise landaise Labat Assainissement Vidange (20 salariés) a remporté le prix «innovation technologique». Accompagné par la CMA des Landes, il a breveté ses travaux qui concernent la fabrication de granulés de chauffage. Ceux-ci s obtiennent en transformant en galettes des déchets de graisses alimentaires mélangés à des déchets verts de nos jardins, une source de déchets inépuisable! Une belle récompense pour Xavier Labat, diplômé d agronomie, dont la société familiale fut créée en 1940 par son grand-père. Favorisons la modernisation des entreprises artisanales

11 /// Propositions A noter aussi un autre concours «Les Alienors des Métiers» conçu par le réseau des Chambres de Métiers et de l Artisanat d Aquitaine qui valorise l Innovation : 37%des dossiers de procédures d enregistrement au CFE sont dématérialisés. RAPPROCHONS LES ENTREPRISES DE LEURS MARCHÉS RAPPROCHONS LES ENTREPRISES DE LEURS CLIENTS Les Chambres souhaitent soutenir les regroupements d artisans (coopératives, groupement d achat, pôles d excellence), faciliter les démarches des entreprises pour accéder aux marchés publics, solliciter des subventions et des partenariats pour proposer des équipements de gestion et des logiciels mutualisables Ensemble, on est plus fort! Le jambon de Bayonne : la qualité artisanale 51coopératives artisanales en Aquitaine (12 % du total français) Rapprochons l Artisanat des consommateurs, aidons l Artisanat à s adapter aux nouveaux modes de consommation et facilitons les démarches commerciales des entreprises. Dans cette optique, les Chambres souhaitent améliorer les compétences des entreprises en développant leur offre de formation sur des thèmes tels que les nouvelles technologies (réseaux sociaux, applications internet et mobile), la démarche commerciale, etc. Elles proposent aussi la création d une médiation entre artisans et consommateurs en direct et avec les organisations de consommateurs. De plus, les Chambres s engagent à promouvoir les qualifications et les titres (artisan, maître artisan), les labels nationaux et régionaux. Elles entendent aussi valoriser les artisans de proximité dans les zones urbaines et rurales ainsi que les initiatives des artisans en matière de développement durable. Grâce à leurs expertises, en partenariat avec les organisations professionnelles, les Chambres peuvent agir sur l organisation interne de la production et sur l amélioration de la qualité des produits et des services. Cela passe notamment par la sensibilisation à de nouveaux produits ou procédés de fabrication, plus respectueux de l environnement et économes en ressources (eau, électricité, etc.). Gains de productivité, économies substantielles, innovations, nouveaux marchés : l Artisanat a tout à gagner à s approprier le développement durable. Autres initiatives prévues : création d un véritable service de veille par filière, campagnes d appels auprès des entreprises concernées, diffusion des innovations technologiques et des évolutions de normes (hygiène, sécurité, environnement), création d un système gratuit d abonnement à des messages d informations électroniques par filière, utilisation et diffusion des informations professionnelles, des pôles d innovation, etc. En 2001, vingt artisans bouchers charcutiers du Pays Basque se sont associés pour former la coopérative artisanale basque du jambon de Bayonne. Cette dernière a sollicité la Chambre des Pyrénées-Atlantiques pour l aider à répondre au cahier des charges de l IGP Jambon de Bayonne (indication géographique protégée). Ce label européen de qualité, aux atouts commerciaux importants, impose de lourds investissements. La Chambre des Pyrénées- Atlantiques a constitué les dossiers de demande de subvention, négocié les conditions d emprunt, organisé la structuration interne de la coopérative, et participé à son cycle de vie. La notoriété acquise, l état d esprit des coopérants, ainsi que la puissance de négociation du groupe sont autant d arguments qui démontrent la réussite de cette mise en commun de moyens humains, techniques et financiers. Le travail accompli a permis de maintenir une filière artisanale face à l industrie agroalimentaire. Projet de mandature des Chambres de Métiers et de l Artisanat 10-11

12 Les Chambres et les Artisans en actions... Du laboratoire à la vannerie /// Enjeu N 4 Réelle opportunité de rebond professionnel, la Première Entreprise de France accueille de plus en plus de candidats aux profils variés. Les Chambres doivent adapter leur offre de services pour recevoir, conseiller et accompagner tous les publics attirés par les métiers de l Artisanat. Accueillons les artisans et les salariés de demain Christine Faganello, salariée pendant 10 ans en qualité de laborantine dans une industrie agroalimentaire, a décidé de se reconvertir dans une activité manuelle, sa passion. Elle a opté pour la vannerie après une formation dans une école aux côtés d un maître artisan. «Cet apprentissage a été la révélation de ma future carrière» déclare-t-elle. Elle a décroché son Brevet Professionnel Agricole d osiéricultrice vannière et a créé son entreprise en octobre Implantée dans le petit village de Castelculier à proximité d Agen, elle exerce son activité de vannière sous l enseigne «Et si vous osier». 10 ans après s être lancée dans cette aventure, elle avoue : «ma rémunération est certainement moindre que si j étais restée salariée laborantine mais j ai tellement d indépendance et de liberté que je n ai aucun regret». C est ce qu on appelle un choix de vie!

13 4687 apprentis formés dans les CFA du réseau CMARA /// Propositions ADAPTONS L OFFRE DE FORMATION AUX NOUVEAUX PROFILS D ARTISANS Les porteurs de projets ont changé. Ils ont évolué. Investisseurs, cadres ou salariés en reconversion, décrocheurs d universités ou diplômés en réorientation, cette diversité d'horizons intègre des nouveaux besoins de formation : gestion, management, commercialisation, savoir-faire technique, etc. Les Chambres doivent suivre le mouvement et offrir des parcours individualisés aux différents publics qui se présentent à elles : nouvelle offre de formation, nouvel accueil, nouveaux services d accompagnement, etc. FACILITONS L INSERTION PROFESSIONNELLE DE NOS JEUNES Des programmes existent déjà pour dynamiser l insertion, via un accueil spécifique et l établissement d une carte régionale de formation dotée de pôles d excellence. Musclons aussi le dispositif d Université Régionale des Métiers de l Artisanat (URMA), élargissons son champ d'intervention à d'autres missions que la formation (continue ou initiale) : aide à l'orientation, accompagnement vers le 1er emploi, école de la nouvelle chance, etc. Les centres de formation des Chambres doivent se battre pour que leur mission ne se limite pas à insérer les jeunes en situation difficile. Elaborons une politique de communication régionale pour promouvoir la formation initiale et nos métiers auprès des jeunes et offrons plus d avantages pour les apprentis. Développons de nouveaux partenariats avec l APEC, pôle emploi, le FONGECIF, les missions locales, les autres CFA et les Lycées professionnels. Augmentons le nombre de contrats de professionnalisation par l ouverture de nouveaux Certificats de Qualification Professionnelle. VALORISONS LES MAÎTRES D APPRENTISSAGE Les Chambres doivent valoriser et mieux accompagner les artisans qui s engagent dans l apprentissage afin de garantir un vivier de maîtres d apprentissage pour nos jeunes ainsi qu une bonne qualité de transmission des savoirs. Cela va se concrétiser notamment par : - le développement de la communication CFA/entreprise, - le renforcement du dispositif d accompagnement des maîtres d apprentissage (guichet unique), - la création d un label pour l entreprise artisanale formatrice. OPTIMISONS LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DANS LES ENTREPRISES La fragilité du marché du travail et la crainte des jeunes générations vis-à-vis du chômage rendent plus complexes les relations professionnelles et la gestion des compétences au sein d une entreprise. Dans ce contexte, notre ambition réside dans le développement d une culture des Ressources Humaines dans les entreprises artisanales capables de fidéliser les salariés, notamment dans les métiers en mal de recrutement. Des formations à la carte pour tous les profils La Section Dordogne-Périgord de la CMARA propose des formations techniques personnalisées dans le cadre du perfectionnement, développement de nouvelles activités et réinsertion dans de nouveaux métiers. En 2011, elle a notamment assuré, trois parcours de formation à la carte pour des chefs d entreprise. Le service Formation a évalué leurs motivations, analysé leurs projets et les financements, en collaboration avec l'espace Formation des Métiers. Celui-ci teste leurs connaissances techniques avant de les intégrer dans un parcours individualisé. Frédéric Barbier voulait quant à lui ajouter une nouvelle corde à son arc avec le dépannage électroménager en complément de son activité d artisan électricien. Opération réussie. Alexandre Darnet, manager dans un centre de contrôle technique, souhaitait donner une nouvelle impulsion à sa vie professionnelle. Suite à un bilan de compétences, il a suivi en alternance une formation en électricité du bâtiment pour obtenir un CAP Pro Elec. A 30 ans, il a pu se réorienter tout en restant chef d entreprise. Joël Delbos, 56 ans, souhaitait revenir à ses premières amours : l ébénisterie. C est chose faite via une formation qui lui a montré toutes les évolutions du métier ces dernières décennies. Trois exemples qui montrent la panoplie des possibilités offertes par les Chambres. Projet de mandature des Chambres de Métiers et de l Artisanat 12-13

14 Les Chambres et les Artisans en actions... Information et échanges au service de l Artisanat de proximité /// Enjeu N 5 Dans un monde de plus en plus compétitif, anticiper, innover et surveiller son environnement sont des atouts pour répondre aux nouvelles exigences des clients et investir de nouveaux marchés. Produisons de la connaissance sur les métiers et l Artisanat Soutenu par la Section Dordogne- Périgord de la CMARA, le 1 er groupement d achat artisanal des métiers de viande en Aquitaine est né en septembre Baptisé RAVIR 24 (pour Regroupement des Artisans de la Viande aux Intérêts Réciproques), il vise au maintien du commerce de proximité des métiers de la Viande via une mutualisation des achats permettant d obtenir les tarifs les plus compétitifs auprès des fournisseurs. Ces achats concerneront les commandes de consommables uniquement : emballages, boyaux, poches recyclables, produits de nettoyage, cabas à l effigie du groupement, etc. Le groupement prendra en charge le référencement des fournisseurs et la négociation des commandes.

15 /// Propositions UTILISONS LA VEILLE COMME STRATÉGIE ANTI-CRISE! Notre rôle consiste à aider les artisans à comprendre les changements et à s y préparer. Les questions en lien avec l évolution des marchés sont multiples : en quoi consistent les mutations actuelles et quelles filières sont plus directement concernées? Quels métiers émergent? Que prévoit la réglementation à 3 ou 5 ans? Les Chambres mobiliseront leurs ressources internes et leurs partenariats externes pour identifier les changements techniques, technologiques, économiques et sociétaux à venir. ANTICIPONS POUR ORIENTER LES DISPOSITIFS EN FAVEUR DE L ARTISANAT Les Chambres vont créer un observatoire de l artisanat. Il constituera un outil d information primordial pour anticiper les mutations professionnelles. Grâce à cet instrument, nous serons en mesure de repérer à l avance les secteurs et les métiers en évolution afin de porter la question auprès des structures capables de réagir. Cet observatoire deviendra une référence d information. Cette veille nous aidera à orienter les politiques régionales qui concernent nos métiers et nos marchés. CONSTRUISONS UN SYSTÈME D INFORMATION INTERNE PERFORMANT L échange d informations et les retours d expérience sont stratégiques pour toute activité moderne. Pour inscrire leurs actions dans la durée, les Chambres doivent bâtir un système d information performant adapté à leur nouvelle organisation. La rapidité et la fiabilité des échanges constitueront une puissante valeur ajoutée de nos services aux artisans. Observatoire de l Artisanat aquitain : disposer d états statistiques pour analyser en temps réel des données en provenance des 5 répertoires des Métiers de l Artisanat. La bonne conduite de la filière auto La Chambre des Landes accompagne les artisans de l automobile dans l évaluation de leurs compétences. A partir d une grille métier créée par des artisans pour des artisans, elle a construit une offre mutualisée, en partenariat avec l organisation professionnelle concernée. La Chambre met ensuite en place des programmes sur mesure pour améliorer les savoir-faire des artisans intéressés et de leurs salariés via des stages multiples : révision des bases de l électricité auto, perfectionnement des connaissances jusqu à l électricité embarquée et l électronique, gestion des moteurs essence et diesel, etc. Ces stages successifs ont permis entre janvier 2010 et novembre 2011 à 53 entreprises landaises de l automobile de consolider leurs connaissances et de développer de nouvelles aptitudes métier. Projet de mandature des Chambres de Métiers et de l Artisanat 14-15

16 Les Chambres et les Artisans en actions... Découverte de nos métiers : à la rencontre des collégiens /// Enjeu N 6 L Artisanat est une formidable palette de savoir-faire et de richesses humaines. Pourtant, les Aquitains n ont pas une bonne connaissance de sa force et de la place qu il occupe réellement. Il est important de valoriser le secteur des métiers auprès des professionnels eux-mêmes, du grand public, des médias et des décideurs. Valorisons les métiers et les acteurs de l Artisanat En 2008, deux flottes de véhicules originaux «les artimobiles» sont venues à la rencontre de 2000 collégiens de Gironde pour leur faire découvrir la richesse et la variété des métiers de l Artisanat. Présentées en six versions différentes, ces voitures sont customisées et dédiées chacune à un centre d intérêt favori des jeunes (le look, le sport, la musique ). Elles sont équipées d outils multimédia. Tous les départements d Aquitaine ont profité de cette opération. Ce dispositif était financé par le Fonds National de Promotion et de Communication de l Artisanat (Promoteur de la marque «L Artisanat, première entreprise de France»). Cette flotte parcourt la France depuis 6 ans.

17 /// Propositions OUVRONS DE NOUVEAUX ESPACES D INFORMATION ET DE DIALOGUE Acteur économique et social de premier plan, le réseau aquitain des Chambres de Métiers et de l Artisanat souhaite mutualiser et moderniser la présentation de son offre de services, en la rendant plus percutante et attractive auprès de ses publics. Par ailleurs, le réseau aquitain des Chambres souhaite instaurer des moments forts pour communiquer sur son secteur à l image des Assises de l Artisanat organisées en 2009, puis en février 2012 sur le thème «l Artisanat, moteur de l économie réelle». PORTONS HAUT ET FORT LA VOIX DE L ARTISANAT Le réseau des Chambres doit se donner les moyens de jouer pleinement son rôle de représentation et de défense des intérêts artisanaux auprès des pouvoirs publics et des partenaires de l Artisanat, en lien avec les organisations professionnelles. Les enjeux sont nombreux : apprentissage, transports, développement urbain, assistance aux entreprises en difficulté, santé, surveillance des institutions bancaires. Cette volonté se concrétise par la communication de données recueillies sur le terrain analysant le poids économique et social de l Artisanat (lettres d information, bilan, chiffres clés ). Les Chambres vont mettre en place une démarche de lobbying pour peser sur les politiques départementales et régionales qui concernent notre secteur. AFFICHONS AVEC FIERTÉ LES QUALIFICATIONS ET LES TITRES DE L ARTISANAT Le savoir-faire et les compétences du monde artisanal sont inestimables et pourtant trop méconnus. Afin de promouvoir la qualification et les titres artisanaux, nous mettrons en place une plus large communication et diffusion autour de ces évènements. Artisan, Maître Artisan, Artisan d Art et Maître Artisan d Art, Meilleur Ouvrier de France, Meilleur Apprenti de France, Maître d apprentissage confirmé, etc. seront à l honneur. Thème des Assises Régionales de l Artisanat en février 2012 à Bordeaux : «l Artisanat, moteur de l économie réelle» De multiples actions à destination des jeunes A l instar des autres Chambres de Métiers et de l Artisanat d Aquitaine, la Chambre des Landes sensibilise les jeunes aux métiers de l Artisanat et à la formation en alternance. Cette information débute dès la rentrée scolaire. 24 collèges sont ainsi visités dans les Landes sur la période , permettant de toucher 1500 élèves. En mars, 2625 collégiens issus de 44 établissements scolaires de tout le département ont visité un forum intitulé «Les routes de l orientation». 23 établissements de formation (CFA, lycées professionnels et lycées d enseignement général et technologique landais) ont informé les visiteurs sur plus de 62 métiers différents. Il faut ajouter à cela les Journées Portes Ouvertes organisées dans ces mêmes établissements de formation, ainsi que l opération fil rouge baptisée «Bravo les Métiers». En partenariat avec l Education Nationale, le Conseil Général et les deux autres chambres consulaires, les collégiens se transforment en journalistes de presse écrite, radio, télévision et internet. Ils fabriquent un sujet sur les entreprises visitées et proposent ensuite la projection de leurs reportages à leurs camarades collégiens, lors d un point d orgue médiatique de cette manifestation. Projet de mandature des Chambres de Métiers et de l Artisanat 16-17

18 La CMAR Aquitaine La Chambre de Métiers et de l Artisanat de Région Aquitaine QUI SOMMES-NOUS? Dans un environnement socio-économique changeant, et dans un contexte national de réforme, les Chambres de Métiers et de l Artisanat d Aquitaine ont souhaité mettre en place une nouvelle organisation régionale pour assurer un meilleur service aux entreprises à un coût moindre pour leurs ressortissants et la collectivité. Cette dynamique s est concrétisée par la création d un nouvel établissement public le 1er janvier 2011 (décret du 23 décembre 2010) : une Chambre de Métiers et de l Artisanat de Région Aquitaine (CMAR Aquitaine) aux compétences renforcées. Elle est le fruit de la fusion de la Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat (CRMA) et des Chambres de Métiers et de l Artisanat (CMA) de la Gironde, de la Dordogne, du Lot-et-Garonne. Ces 3 dernières deviennent des Sections. Les CMA des Landes et des Pyrénées-Atlantiques qui conservent leur statut d établissement public départemental sont des Chambres rattachées à la CMAR Aquitaine. La CMAR Aquitaine est représentée par 85 administrateurs (17 artisans par département) élus par les chefs d entreprises et conjoints immatriculés au répertoire des métiers. Les élus consulaires ont souhaité donner le même poids à chaque département quelle que soit sa représentation économique. NOS MISSIONS RÉGIONALES : La CMAR Aquitaine assure la représentation des métiers et de l Artisanat au niveau régional Elle élabore les politiques de développement économique et de formation (initiale et continue) en faveur de l Artisanat au niveau régional et coordonne l action des Chambres rattachées dans ces domaines. Elle gère les fonctions transversales régionales (dites fonctions supports : comptabilité, paye, communication, et informatique. NOS MISSIONS DANS LE PÉRIMÈTRE DES ÉTABLISSEMENTS FUSIONNÉS : Issue de la fusion, la CMAR Aquitaine assure également la mise en œuvre directe d une offre de services à destination de ses ressortissants sur les départements de la Dordogne, de la Gironde et du Lot-et-Garonne. Elle assure des missions de service public avec notamment la tenue du répertoire de métiers, la gestion d un centre de formalités des entreprises et l enregistrement des contrats d apprentissage. Elle propose des prestations de veille, d information, de conseil, d accompagnement et de formation à ses ressortissants pour favoriser la création et le développement des entreprises et adapter les compétences des chefs d entreprises et de leurs salariés. Elle assure la promotion des métiers de l Artisanat et gère 6 centres de formation d apprentis accueillant plus de 3000 jeunes en alternance formés à plus de 35 métiers, principalement dans les services (mécanique, coiffure, esthétique) et l alimentaire (boulangerie, pâtisserie, boucherie, charcuterie, restauration). Glossaire CMA : Chambre de Métiers et de l Artisanat. CMAR : Chambre de Métiers et de l Artisanat de Région CRMA : Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat Section : Section départementale d une Chambre de Métiers et de l Artisanat de Région. En Aquitaine, depuis 2011, le réseau des Chambres est constitué de : - La Chambre de Métiers et de l Artisanat de Région Aquitaine (CMARA). Dans un même établissement public, elle contient 3 sections départementales : Gironde, Dordogne-Périgord et Lot-et Garonne. - 2 Chambres de Métiers et de l Artisanat rattachées : Landes et Pyrénées-Atlantiques. Ces établissements ont conservé leur personnalité juridique. L APCMA : Assemblée Permanente des Chambres de Métiers et de l Artisanat. L APCMA est l'établissement public national fédérateur des Chambres de Métiers et de l'artisanat. L APCMA assure la synthèse des propositions des Chambres qui sont communiquées aux autres ministères en lien avec l Artisanat. Lieu d expression, de débats, d études et de synthèse, l APCMA est le partenaire des organisations professionnelles du secteur et l interlocuteur des pouvoirs publics nationaux et européens. L APCMA joue un rôle d animation et de conseil, auprès des Chambres dans leurs différents domaines d interventions. Le FNPCA : Créé en 1997, le Fonds national de promotion et de communication de l Artisanat est un établissement public cogéré par six représentants des artisans et trois de l Etat. Il a pour mission de promouvoir l Artisanat, en valorisant son image auprès de tous les publics. Il conduit ainsi des campagnes de publicité installant la marque «L Artisanat. Première entreprise de France» auprès du grand public.

19 Un projet de mandature servi par un réseau régional des Chambres de Métiers et de l Artisanat Les élus du réseau aquitain des Chambres de Métiers et de l Artisanat se sont engagés dans un projet de mandature innovant et ambitieux pour soutenir et développer l artisanat régional. Pour concrétiser ce programme, les représentants de l Artisanat s appuient sur les compétences de près de 700 collaborateurs et un maillage du territoire assuré par 175 élus. La nouvelle organisation des moyens et des ressources humaines permet d optimiser progressivement les services de proximité aux entreprises artisanales. Représentant plus de entreprises, armé de sa volonté, de ses compétences et de ses valeurs, le réseau aquitain des Chambres de Métiers et de l Artisanat entend jouer un rôle majeur dans les politiques régionales dans le domaine de l économie, de l emploi et de la formation. Yves PETITJEAN Président de la Section 33 et de la CMARA Marcel LARCHE Président de la CMA 40 et Secrétaire-Adjoint de la CMARA Patrick MEYNIER Président de la Section 24 et trésorier de la CMARA L artisanat, première entreprise d Aquitaine Les chiffres clés au 01/01/2012 : entreprises salariés chefs d entreprises non salariés conjoints collaborateurs apprentis + de actifs (estimation CMAR Aquitaine) Chiffre d affaire estimé : 10 milliards d euros (estimation CMARA annuel de CA / salarié x salariés) Dordogne entreprises immatriculations en salariés contrats d apprentissage Gironde entreprises immatriculations en salariés contrats d apprentissage Lot-et-Garonne entreprises 936 immatriculations en salariés 825 contrats d apprentissage Landes entreprises immatriculations en salariés 857 contrats d apprentissage Pyrénées-Atlantiques entreprises immatriculations en salariés contrats d apprentissage Sauveur LAGOURGUE Président de la CMA 64 et 4e Vice-Président de la CMARA Philippe BAZZOLI Président de la Section 47 et Premier Vice-Président de la CMARA Territoire des Chambres ayant fusionné en un seul établissement : la Chambre de Métiers et de l Artisanat de Région Aquitaine (CMARA) Territoire des Chambres ayant conservé leur statut d établissement public départemental. Elles sont devenues des Chambres de Métiers et de l Artisanat rattachées à la CMARA

20 Etudes & Médias /2012 Chambre de Métiers et de l'artisanat de Région Aquitaine (CMARA) 353 bld du Pdt Wilson BORDEAUX CEDEX Tél. : Fax : Chambre de Métiers et de l'artisanat de Région Aquitaine Section Dordogne-Périgord nord 295 boulevard des Saveurs COULOUNIEIX CHAMIERS Tél. : Chambre de Métiers et de l'artisanat de Région Aquitaine Section Gironde 46 avenue Général de Larminat BORDEAUX Tél. : Chambre de Métiers et de l'artisanat de Région Aquitaine Section Lot-et-Garonne Impasse Morère BP AGEN CEDEX Tél. : Chambre de Métiers et de l Artisanat des Landes 41 avenue Henri Farbos BP MONT-DE-MARSAN CEDEX Tél. : Chambre de Métiers et de l Artisanat des Pyrénées-Atlantiques 11 rue Solférino BP PAU CEDEX Tél. siège : Tél. site de Bayonne :

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation PAR THEMATIQUE N THEME Présentation A B C D Apprentissage/alternance Formation continue Développement/ investissement Hygiène, sécurité, accessibilité Les conseillères du Service Apprentissage ont pour

Plus en détail

Dossier de presse. Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales. Du 18 au 25 novembre 2011

Dossier de presse. Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales. Du 18 au 25 novembre 2011 Dossier de presse Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales Du 18 au 25 novembre 2011 2 Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales - 18 au 25 novembre 2011

Plus en détail

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes La Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes (S.R.A.J.) constitue une offre globale

Plus en détail

DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H

DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H Coordonnées des centres de formation : Centre de Formation Chambre de Métiers et de l Artisanat impasse Morère

Plus en détail

Dossier de presse. Une carte d identité pour l entreprise artisanale

Dossier de presse. Une carte d identité pour l entreprise artisanale Dossier de presse Une carte d identité pour l entreprise artisanale Contact presse Elisabeth de Dieuleveult, Responsable des relations avec la presse 01 44 43 10 96 et 06 61 25 98 00 dieuleveult@apcma.fr

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Le partage de solutions RH Partageons nos solutions RH... Dans chaque collectivité, la collaboration active entre élus et personnels est la clé de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette DOSSIER DE PRESSE FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette Contact Presse MNRA : Elisabeth MARZAT Tél. : 01 53 21 12 44 06 65 59 61 69 Mail : emarzat@mnra.fr

Plus en détail

Le guide des formalités

Le guide des formalités Le guide des formalités Tout au long la de votre vie, CMA 30 est là... Sommaire Quelques rappels importants permettant de faciliter la réalisation des formalités auprès du Service Formalités des Entreprises

Plus en détail

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs élections municipales 23 et 30 mars 2014 Avec vous, pour vous pour Vienne Chapitre 01 Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive avec Thierry Kovacs Édito Chère Madame, Cher

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Prix Maître d apprentissage APCMA/MNRA. Règlement du prix national 2015

Prix Maître d apprentissage APCMA/MNRA. Règlement du prix national 2015 Prix Maître d apprentissage APCMA/MNRA Règlement du prix national Article 1 - Objet Le prix «Maître d apprentissage» est organisé par l Assemblée Permanente des Chambres de Métiers et de l Artisanat (APCMA)

Plus en détail

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Construisons ensemble le nouveau modèle français La crise économique mondiale, d une ampleur sans précédent depuis 80 ans, ralentit la consommation,

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME ENTREPRISES, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA FORMATION PROFESSIONNELLE. FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME 1 SOMMAIRE INTRODUCTION

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

Chambre de métiers et de l'artisanat du CANTAL

Chambre de métiers et de l'artisanat du CANTAL Seul le prononcé fait foi Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal lors de l'assemblée générale de la Chambre de métiers et de l'artisanat du CANTAL à Saint-Flour le jeudi 16 juin 2011 M. le

Plus en détail

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012 Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres 18 septembre 2012 Sommaire Communiqué de synthèse P. 1 Le projet de regroupement des fonctions support : un projet stratégique P.

Plus en détail

Form. tion. Magazine. spécial emploi. Le magazine de la formation de la chambre régionale de métiers et de l'artisanat de haute-normandie

Form. tion. Magazine. spécial emploi. Le magazine de la formation de la chambre régionale de métiers et de l'artisanat de haute-normandie Form tion Magazine Le magazine de la formation de la chambre régionale de métiers et de l'artisanat de haute-normandie spécial emploi Région Haute-Normandie Édito P 3 P 4 P 6 P 7 P 8 P 10 P 11 Engagé dans

Plus en détail

Dossier de presse. La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche. Synthèse page 2

Dossier de presse. La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche. Synthèse page 2 Dossier de presse La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche Synthèse page 2 Le contexte de la campagne page 5 Le déroulement de la campagne page 7 Faits

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER

ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER Mesdames, Messieurs, Avant d introduire mon rapport moral, je tiens à renouveler mes remerciements à l ensemble des

Plus en détail

DORDOGNE-PERIGORD. Le label d excellence

DORDOGNE-PERIGORD. Le label d excellence DORDOGNE-PERIGORD Le label d excellence Les Gîtes de France, c est la force d un réseau bien établi et bien structure, qui oeuvre depuis 55 ans au service des propriétaires et des clients : Premier réseau

Plus en détail

Le Conseil Général accompagne le déploiement de la société de l information en Gironde

Le Conseil Général accompagne le déploiement de la société de l information en Gironde Le Conseil Général accompagne le déploiement de la société de l information en Gironde Le numérique transforme en profondeur les modes de vie, bouleverse l organisation et les marchés des entreprises traditionnelles,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LA PRE-GARANTIE SIAGI & LA GARANTIE RELAIS. Dispositifs d aide au financement pour les artisans de la Manche

DOSSIER DE PRESSE LA PRE-GARANTIE SIAGI & LA GARANTIE RELAIS. Dispositifs d aide au financement pour les artisans de la Manche DOSSIER DE PRESSE LA PRE-GARANTIE SIAGI & LA GARANTIE RELAIS Dispositifs d aide au financement pour les artisans de la Manche Chambre de Métiers et de l Artisanat de la Manche Avenue Général Patton 50201

Plus en détail

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct.

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct. M a i s o n d e l E m p l o i L es Cahier s J a n v i e r 2 0 1 3 - N u m é r o 1 9 Avec la participation de : Ce cahier construit par et pour les acteurs de l Emploi, de la Formation et du Développement

Plus en détail

REPRISE - CREATION D ENTREPRISE

REPRISE - CREATION D ENTREPRISE REPRISE - CREATION D ENTREPRISE Stage de préparation à l installation Une équipe de chargés de développement économique à votre écoute Vous souhaitez devenir chef d entreprise, la Chambre de Métiers et

Plus en détail

Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique. Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008

Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique. Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008 Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008 Sommaire 1. Périmètre du débat et méthodologie des contributions

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

bilan d étape après 6 mois de mise en œuvre

bilan d étape après 6 mois de mise en œuvre l auto entrepreneur bilan d étape après 6 mois de mise en œuvre Hervé NOVELLI Secrétaire d Etat chargé du Commerce, de l Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises, du Tourisme, des Services et de

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE

FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE Bobigny Mardi 1 er mars 2011 1 SOMMAIRE INTRODUCTION. p. 3 1. L EMPLOI DES JEUNES.. p. 4 Développer l alternance Financer l augmentation

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICE. Procédure adaptée MFS 10-003 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOTS 1 ET 2

MARCHE PUBLIC DE SERVICE. Procédure adaptée MFS 10-003 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOTS 1 ET 2 CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE VAUCLUSE HOTEL DE L ESPINE 35 RUE JOSEPH VERNET BP 40208 84009 AVIGNON CEDEX 1 MARCHE PUBLIC DE SERVICE Procédure adaptée MFS 10-003 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES

Plus en détail

www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI

www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI PLAN REGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI Lors de son assemblée

Plus en détail

pour réussir ensemble

pour réussir ensemble Tout un monde de solutions pour réussir ensemble Devenir Artisan Partager Informer Se former Développer Communiquer Créer Accompagner Transmettre Innover Recruter Evaluer Conseiller 8, boulevard Salvador

Plus en détail

Descriptif du projet

Descriptif du projet Novembre 2014 Titre du projet Projet nouveau Descriptif du projet Apprentissage en Agriculture en Aquitaine Projet récurrent Année et session concernées Janvier 2015 Organisme demandeur AREFA Association

Plus en détail

Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat de Midi-Pyrénées 59 T Chemin Verdale 31240 Saint-Jean Tél : 05.62.22.94.22 Fax : 05.62.22.94.

Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat de Midi-Pyrénées 59 T Chemin Verdale 31240 Saint-Jean Tél : 05.62.22.94.22 Fax : 05.62.22.94. Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat de Midi-Pyrénées 59 T Chemin Verdale 31240 Saint-Jean Tél : 05.62.22.94.22 Fax : 05.62.22.94.30 Programme Régional Développement Durable Conception et mise

Plus en détail

L OFFRE EN FORMATION CONTINUE DE LA CMA DE GUADELOUPE. LA PROFESSIONALISATION une démarche indispensable pour le développement de votre activité

L OFFRE EN FORMATION CONTINUE DE LA CMA DE GUADELOUPE. LA PROFESSIONALISATION une démarche indispensable pour le développement de votre activité L OFFRE EN FORMATION CONTINUE DE LA CMA DE GUADELOUPE LA PROFESSIONALISATION une démarche indispensable pour le développement de votre activité Je éq La formation, un outil de développement de vos compétences.

Plus en détail

Conférence d ouverture «Oséades de la création d entreprise»

Conférence d ouverture «Oséades de la création d entreprise» DOSSIER DE PRESSE Conférence d ouverture «Oséades de la création d entreprise» Vendredi 8 novembre 2013 CONTACTS PRESSE : CG74 LESLIE GROS 04 50 33 49 89 CCI MAGALI SERRANO 04 50 33 71 30 CMA SYLVAIN POULLET

Plus en détail

2 ème COLLOQUE DE LA CARROSSERIE EN AQUITAINE

2 ème COLLOQUE DE LA CARROSSERIE EN AQUITAINE DOSSIER DE PRESSE 2 ème COLLOQUE DE LA LIBRE CHOIX DE SON REPARATEUR, REGROUPEMENT DES COMPAGNIES D ASSURANCES, REGLEMENT DIRECT DES REPARATIONS AUX CARROSSIERS CONSOMMATEURS, CARROSSIERS : LA LIBERTE

Plus en détail

Agence du patrimoine immatériel de l État

Agence du patrimoine immatériel de l État Agence du patrimoine immatériel de l État Les richesses de l immatériel sont les clés de la croissance future Rapport de la commission de l économie de l immatériel 2006 Le mot du directeur général L APIE

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION. Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des. formations professionnelles 2011-2015

DOCUMENT D ORIENTATION. Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des. formations professionnelles 2011-2015 PREFET DE LA REGION MIDI-PYRENEES DOCUMENT D ORIENTATION Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des formations professionnelles 2011-2015 Direction régionale des entreprises,

Plus en détail

ARTISANAT. 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais

ARTISANAT. 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais CPRDFP Document d orientation État 1/5 ARTISANAT 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais 1.1 Panorama des métiers de l artisanat Les coiffeurs, les

Plus en détail

Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009

Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009 Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009 Vu l article 52 de la loi n 93-1313 du 20 décembre 1993 relative au travail, à

Plus en détail

Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1

Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1 Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1 PLAN DE FINANCEMENT DU PROJET FONDS PROPRES = APPORT PERSONNEL CREDIT AIDES FINANCIERES - SUBVENTIONS Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois

Plus en détail

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente 1 Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE 2 TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE SOMMAIRE Qui peut embaucher un apprenti et quelles

Plus en détail

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services 1 Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services Pays Cœur de Flandre I Phase II La formulation de la stratégie Région Nord Pas de Calais Avril 2013 Région Communauté Nord Pas de

Plus en détail

Le nouveau marketing urbain à l heure du numérique

Le nouveau marketing urbain à l heure du numérique Le nouveau marketing urbain à l heure du numérique Liège, 10 / 10 / 2014 Joël Gayet Chercheur associé à Sciences Po Aix Directeur de la Chaire «Attractivité & Nouveau Marketing Territorial» Attractivité

Plus en détail

POURQUOI INSTALLER DE NOUVEAUX

POURQUOI INSTALLER DE NOUVEAUX POURQUOI INSTALLER DE NOUVEAUX AGRICULTEURS? ELEMENTS DE CONTEXTE L ENJEU DU RENOUVELLEMENT DE LA POPULATION ACTIVE AGRICOLE Les installations ne permettent pas aujourd hui de compenser les départs en

Plus en détail

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 2009 DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 NEGOCIA et PROCOS se sont engagés avec succès, depuis 9 ans, dans la formation de «Développeur d enseigne». Les chiffres parlent d eux-mêmes :

Plus en détail

Nouveaux dispositifs des aides aux entreprises de la région Centre

Nouveaux dispositifs des aides aux entreprises de la région Centre Nouveaux dispositifs des aides aux entreprises de la région Centre Accès facilité aux dispositifs et renforcement de la communication, Valorisation et reconnaissance des pratiques des entreprises régionales

Plus en détail

Le réseau des Chambres d agriculture, l installation* et la transmission

Le réseau des Chambres d agriculture, l installation* et la transmission Le réseau des Chambres d agriculture, l installation* et la transmission Un accompagnement historique! * Création ou reprise d entreprises agricoles Voyage de presse installation-transmission - 4 avril

Plus en détail

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0 SYNAPSE CENTER CHALLENGE Un programme de création d emplois pour les jeunes Synapse Center/IYF Profil du programme Titre du programme : Challenge Composantes : 1. Renforcement de l employabilité des jeunes

Plus en détail

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2 Initiative du CICM Proposition au Sommet de la GR "Green Deal en vue d une politique énergétique et climatique efficiente dans la GR en coopération avec les PME de l artisanat" L Artisanat de la Grande

Plus en détail

FICHE DE PRESSE. En Lot-et-Garonne, la CARSAT s engage aux côtés de la préfecture en faveur des seniors au travail : une première en Aquitaine.

FICHE DE PRESSE. En Lot-et-Garonne, la CARSAT s engage aux côtés de la préfecture en faveur des seniors au travail : une première en Aquitaine. FICHE DE PRESSE 6 décembre 2013 Déployer les contrats de génération, c est maintenir les seniors dans leur emploi et favoriser l insertion durable des jeunes sur le marché du travail. En Lot-et-Garonne,

Plus en détail

anj u PRODUITen dossier de candidature

anj u PRODUITen dossier de candidature dossier de candidature Le dossier de candidature dûment rempli et signé, incluant les pièces demandées, doit être adressé à : GIP Produit en Anjou Département de Maine-et-Loire CS 94104 49941 Angers cedex

Plus en détail

www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ')

www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ') www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ') Permettre à des jeunes de devenir apprentis, c est leur offrir une vraie chance de réussite professionnelle et c est apporter de la richesse à votre entreprise. La Chambre

Plus en détail

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés.

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés. Pôles de stages Mise en place dans les académies de pôles de stages NOR : MENE1505070C circulaire n 2015-035 du 25-2-2015 MENESR - DGESCO A2-2 Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie Que ce

Plus en détail

Les rencontres sénatoriales de l apprentissage

Les rencontres sénatoriales de l apprentissage Les rencontres sénatoriales de l apprentissage 21 mai 2008 au Sénat «Tous les chemins mènent à l apprentissage» 1 COMMUNIQUE DE PRESSE Rencontres sénatoriales de l apprentissage 2008 : «Parcours d apprentis»

Plus en détail

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie MARDI Contact presse Ministère de la Culture et de la Communication Délégation à l information et à

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CESER

CONTRIBUTION DU CESER CONTRIBUTION DU CESER à l élaboration du Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Cette contribution a été élaborée par la Commission «Éducation Formation» qui a tenu quatre

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES.

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES. DOSSIER DE PRESSE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ ET LA CAISSE DES DÉPÔTS S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES 22 janvier 2015 Région Franche-Comté

Plus en détail

Michaël VIDEMENT m.videment@cma84.fr Tél : 04 90 80 65 43 35 rue Joseph Vernet BP 40208-84009 Avignon Cedex 1

Michaël VIDEMENT m.videment@cma84.fr Tél : 04 90 80 65 43 35 rue Joseph Vernet BP 40208-84009 Avignon Cedex 1 La Chambre de Métiers et de l Artisanat de Vaucluse (CMA 84) et le réseau des Chambres de Métiers de la Région Provence-Alpes-Côte d Azur se mobilisent en 2013. Afin de promouvoir, auprès des jeunes de

Plus en détail

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois Objectifs à atteindre à long terme (jusqu à 2017) - Assurer une couverture haut débit pour l ensemble des zones d activités retenues dans le cadre du schéma des ZAE - Augmenter le nombre de bénéficiaires

Plus en détail

Licence professionnelle Commerce en banque-assurance

Licence professionnelle Commerce en banque-assurance Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commerce en banque-assurance Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

ACCORD REGIONAL DE PARTENARIAT POUR L ACCES A L ALTERNANCE ET POUR L EMPLOI DES JEUNES

ACCORD REGIONAL DE PARTENARIAT POUR L ACCES A L ALTERNANCE ET POUR L EMPLOI DES JEUNES 1 ACCORD REGIONAL DE PARTENARIAT POUR L ACCES A L ALTERNANCE ET POUR L EMPLOI DES JEUNES Vus La Loi n 2009-1437 du 24 novembre 2009 La Loi n 2010-1657 du 29 décembre 2010 Le Décret n 2010-1780 du 31 décembre

Plus en détail

STARS & MÉTIERS 2011 : SEPT ENTREPRISES ARTISANALES RÉCOMPENSÉES

STARS & MÉTIERS 2011 : SEPT ENTREPRISES ARTISANALES RÉCOMPENSÉES STARS & MÉTIERS 2011 : SEPT ENTREPRISES ARTISANALES RÉCOMPENSÉES Paris, le 23 juin 2011 Placé sous le haut patronage du secrétariat d État chargé de l'artisanat, le prix national Stars & Métiers est devenu

Plus en détail

A89 2 es Rencontres d affaires

A89 2 es Rencontres d affaires A89 2 es Rencontres d affaires Secteurs luxe, santé, bien-être, agroalimentaire, nutrition Pôle Interconsulaire Dordogne - 05/03/2015 Bilan des Rencontres Sommaire Campagne Pub Concept, approche multicanale

Plus en détail

entreprendre prêt d honneur accompagner créer financer reprendre développer expertiser parrainer

entreprendre prêt d honneur accompagner créer financer reprendre développer expertiser parrainer entreprendre prêt d honneur accompagner créer reprendre financer développer expertiser parrainer rapport d activité 2013 1 Sommaire P 5 Chiffres clés 2013 p 6 De l accueil au comité P 7 Le financement

Plus en détail

Axes de travail et plan d action 2015

Axes de travail et plan d action 2015 19 novembre 2014 Axes de travail et plan d action 2015 SOMMAIRE Introduction... 3 Partager l information sur les métiers, l emploi et la formation professionnelle en LR ; être plus utile et plus accessible...

Plus en détail

Conseil communautaire Le 22 avril 2008 à 20 h 30 Maison des Services de Pays

Conseil communautaire Le 22 avril 2008 à 20 h 30 Maison des Services de Pays Page 1 sur 13 Communauté de Communes du Pays Thibérien Maison des Services 24800 THIVIERS Tél.: 05-53-622-822 Fax: 05-53-62-31-57 Conseil communautaire Le 22 avril 2008 à 20 h 30 Maison des Services de

Plus en détail

PRDFP. 2011-2015 Le Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles. cohérence. Concertation. Innovation.

PRDFP. 2011-2015 Le Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles. cohérence. Concertation. Innovation. cohérence ÉGALITÉ DES CHANCES/DYNAMIQUE ÉCONOMIQUE Concertation Innovation Innovation www.regionreunion.com Concertation cohérence 2011-2015 Le Contrat de Plan Régional de Développement des Formations

Plus en détail

cm- digne.fr CATALOGUE FORMATIONS 2015

cm- digne.fr CATALOGUE FORMATIONS 2015 cm- digne.fr REPRENEURS CATALOGUE FORMATIONS 2015 CHEFS D ENTREPRISE, ET EURS A SALARIÉS D EMPLOI CRÉAT ET DEMANDEURS CONJOINTS Édito Le contexte économique actuel a fait évoluer les modes de gestion de

Plus en détail

Mobilisation contre le décrochage scolaire. Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014

Mobilisation contre le décrochage scolaire. Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014 Mobilisation contre le décrochage scolaire Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014 Mercredi 8 janvier 2014 SOMMAIRE Introduction : la Nation mobilisée contre le

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ»,

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Partenaires fondateurs DOSSIER DE PRESSE Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ» «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Construisons ensemble des voies nouvelles pour un sport utile à tous

Plus en détail

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE L apprentissage dans l enseignement supérieur a pour mission de faciliter l accès à des formations de haut niveau et de permettre à des étudiants de

Plus en détail

11 e Forum de la Création & Reprise d entreprise

11 e Forum de la Création & Reprise d entreprise 11 e Forum de la Création & Reprise d entreprise en Loir-et-Cher Vendredi 5 octobre 2012 de 9h à 18h Maison des Entreprises 16 rue de la Vallée Maillard à Blois Une opération organisée conjointement par

Plus en détail

proposant des formations et enseignements professionnels

proposant des formations et enseignements professionnels proposant des formations et enseignements professionnels proposant des formations et enseignements professionnels Sommaire Introduction 5 Le contexte et les enjeux 5 La cible du guide 6 La valeur-ajoutée

Plus en détail

DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT DE LA HAUTE-MARNE 9, - CS 12053-52902 CHAUMONT CEDEX

DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT DE LA HAUTE-MARNE 9, - CS 12053-52902 CHAUMONT CEDEX L apprentissage est une forme d éducation alternée. Il a pour but de donner à des jeunes travailleurs ayant satisfait à l obligation scolaire une formation générale, théorique et pratique, en vue de l

Plus en détail

Agence Régionale des Territoires d'auvergne. Gérard Lombardi Marketing Territorial Relations entreprises Emploi

Agence Régionale des Territoires d'auvergne. Gérard Lombardi Marketing Territorial Relations entreprises Emploi Agence Régionale des Territoires d'auvergne Gérard Lombardi Marketing Territorial Relations entreprises Emploi En quelques mots L'Auverg ne L'Agence des Territoires d'auvergne L'accueil de nouvelles populations

Plus en détail

Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE. Les clés pour réussir votre mission

Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE. Les clés pour réussir votre mission Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE Les clés pour réussir votre mission 2 L APPRENTISSAGE, UN PARCOURS «GAGNANT - GAGNANT» Côté entreprise : C est

Plus en détail

La traduction des sites internet touristiques en langues étrangères comme outil de valorisation et de promotion des territoires aquitains

La traduction des sites internet touristiques en langues étrangères comme outil de valorisation et de promotion des territoires aquitains La traduction des sites internet touristiques en langues étrangères comme outil de valorisation et de promotion des territoires aquitains Alexandre Bertin NOTE STRATEGIQUE Note stratégique réalisée par

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Conseiller-Gestionnaire de clientèle de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Dossier de presse. Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales. Du 16 au 23 novembre 2012

Dossier de presse. Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales. Du 16 au 23 novembre 2012 Dossier de presse Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales Du 16 au 23 novembre 2012 2 Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales - 16 au 23 novembre 2012

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie Une formation approfondie à la réflexion éthique appliquée aux secteurs du soin et de la santé En formation continue,

Plus en détail

Définir une stratégie de communication. Adapter la communication au territoire et à la collectivité

Définir une stratégie de communication. Adapter la communication au territoire et à la collectivité détaillé Réf. Internet Pages Partie 1 Définir une stratégie de communication Définir et partager une politique de communication Cerner les enjeux de la communication publique territoriale...2662 Établir

Plus en détail

La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants

La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants Emploi... La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants La Basse-Normandie, première Silver région inaugurée en France, en janvier 2014, figure parmi les 7 régions françaises les plus attractives

Plus en détail

Insertion des personnes handicapées : La réponse novatrice et responsable des assureurs mutualistes

Insertion des personnes handicapées : La réponse novatrice et responsable des assureurs mutualistes Insertion des personnes handicapées : La réponse novatrice et responsable des assureurs mutualistes Une approche volontariste et ambitieuse Favoriser l intégration des personnes handicapées demandeuses

Plus en détail

CFA création et innovation industrielle

CFA création et innovation industrielle CFA création et innovation industrielle Inauguration à l Ecole de design Nantes Atlantique Atlanpole La Chantrerie Mardi 28 novembre 2006 à 10h45 Communiqué de synthèse p 2 Région des Pays de la Loire

Plus en détail

L intergénérationnel, un enjeu pour tous

L intergénérationnel, un enjeu pour tous www.limousin.gouv.fr 1 2 L intergénérationnel, un enjeu pour tous 3 SOMMAIRE COMMUNIQUE DE SYNTHESE page 4 CONTEXTE page 6 Le contrat de génération en Limousin L appui-conseil au contrat de génération

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB «seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la conférence du CECOGEB le lundi 7 octobre 2013 Monsieur le Président du Conseil régional, Messieurs les Présidents des Chambres consulaires,

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

Augmenter l impact économique de la recherche :

Augmenter l impact économique de la recherche : Augmenter l impact économique de la recherche : 15 mesures pour une nouvelle dynamique de transfert de la recherche publique, levier de croissance et de compétitivité Partout dans le monde, la recherche

Plus en détail

LES SITES D INFORMATION

LES SITES D INFORMATION LES SITES D INFORMATION http://www.actinbusiness.com p. 2 http://www.actoria.fr p. 4 http://www.caravanedesentrepreneurs.com p. 6 http://www.coachinvest.com p. 8 http://www.mbcapital.com p. 10 http://www.netpme.fr

Plus en détail

ACCORD DE PLACE SUR LA MEDIATION DU CREDIT AUX ENTREPRISES

ACCORD DE PLACE SUR LA MEDIATION DU CREDIT AUX ENTREPRISES ACCORD DE PLACE SUR LA MEDIATION DU CREDIT AUX ENTREPRISES Entre : - L Etat, représenté par Madame Christine LAGARDE, Ministre de l économie, de l industrie et de l emploi, - La Médiation du crédit aux

Plus en détail

Plan d action national en faveur du commerce équitable

Plan d action national en faveur du commerce équitable préparé sous la coordination des MINISTRE DELEGUE CHARGE DU DEVELOPPEMENT MINISTRE DELEGUE CHARGE DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ET DE LA CONSOMMATION Plan d action national en faveur du commerce équitable

Plus en détail

Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante"

Projet partenarial - 1 er volet Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante" Projet partenarial, piloté par l'arpe, en co-réalisation avec l'orm -observatoire

Plus en détail