DomAssist 500. Présentation Sud-Gironde

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DomAssist 500. Présentation Sud-Gironde"

Transcription

1 DomAssist 500 Présentation Sud-Gironde Mars 2015

2 Projet DomAssist : L équipe Responsables projet : Charles Consel, Professeur des universités en informatique, Bordeaux INP Hélène Sauzéon, Professeur des universités en Sciences Cognitives, Université de Bordeaux Coordinateur Inria-CCAS : L. Dupuy Chercheurs : Lucile Dupuy: doctorante en Sciences Cognitives (2 ème année) Adrien Carteron: doctorant en Informatique (1 ère année) Loïc Caroux : Post-doc en Interfaces Homme-Machine Ingénieurs Thomas Freslon: ingénieur Informatique Alexandre Spriet: ingénieur Informatique et Interfaces Homme-Machine Transfert Benjamin Bertran: porteur du projet de Startup (1 er avril 2015) Collaboration scientifique (DomAssist 500) Equipe INSERM, ISPED, Epidémiologie et Neuropsychologie du vieillissement cérébral : Héléne Amiéva, Professeur des universités, Psychologie, Université de Bordeaux Contact : Février

3 Liensocial Projet DomAssist (dévelopéeeninterne)" INTERFACE Enjeux : Supervision et assistance domiciliaire Activités du quotidien Sécurisation du domicile et de la personne Lien social Projet de recherche Méthodologies centrées utilisateurs (personnes âgées, aidants VALIDATION formels EXPERIMENTALE et naturels) Tests ergonomiques (appartement expérimental) Validation expérimentale dedeterainexpérimentaleencours, latechnologieest loyéeaudomiciledesparticipantsàl étude:" o 48 domiciles o Personnes > 80 ans 48domiciles(24équipés et 24non-équipés)" o En perte d autonomie (GIR 6 à 4) Persones>80ans(GIR6à4, MSE>27)" o Effets longitudinaux (6 et 9 mois) Efetslongitudinaux(6à9mois)" Partenaires Principale Ac/ vitésquo/ diennes Sécuritédomicile U/ lisateur Février Résultatsatendus:" " Améliorelebien-êtredesutilisateurs" Efficiencedel environement aidé-aidant" Technologieutilisableet perçuecomeutile Technologierobuste" " Secondaire Liensocial

4 Notre Démarche (1) Adopter une approche FH (e.g., Balland, Consel, N Kaoua, Sauzéon, NIER Track, ACM/IEEE, 2013) Age, Education Expérience TIC Santé/bien-être Statut fonctionnel Aptitudes Culture de santé Coût cognitif et moteur Utilisateur Capacités Demande de la tâche Environnement physique et social Famille/amis Soignants Aidants professionnels Politique publique Communauté Milieu Rural/Urbain Type de Résidence 4 Technologie Interface matérielle Interface logicielle Style Interaction Support d instruction Autonomie/Intelligence Fiabilité Tâche Complexité Familiarité Contexte Conséquence de l erreur 4

5 Notre Démarche (2) Appliquer les résultats de la recherche clinique o Auto-détermination (Wehmeyer, 1995; 2005, Dupuy, Consel, Sauzéon, en préparation) o Analyse des besoins en lien avec la CIF (Aguilova, Sauzéon, Consel et al., 2014) Activités quotidiennes (IADL/ADL) Sécurité du domicile de la personne Lien social (qualité) o Compensation environmentale et neuro-cognitive (Sauzéon et al., 2013; Dupuy, N Kaoua, Consel, Dehail, Sauzéon, soumis) Réduire les exigences de la tâche Optimiser les ressources de la personne 5

6 Critères de réussite Etude pilote Critères Principaux (Chez l aidé - comparaison avec le groupe contrôle) Nombre de jours d hospitalisations et d entrées en établissement Autonomie dans les activités de la vie quotidienne (AVQ et AIVQ), Bien-être et Qualité de vie (SF 36) Acceptabilité de DomAssist (utilisabilité et satisfaction) Critères secondaires (comparaison avec le groupe contrôle) Sentiment de sécurité et de contrôle de son environnement chez l aidé et l aidant Plainte cognitive et performances neuropsychologiques chez l aidé Qualité de vie et Sentiment de répit et fardeau des aidants. 6

7 Evaluations réalisées Acceptabilité De DomAssit Besoin d assistance : Questionnaire couvrant les 3 domaines de besoins (AVQ, Sécurité, Lien social) Acceptabilité : (questionnaire à 4 dimensions : ergonomie, désirabilité sociale, satisfaction, sécurité anxiété d usage) Utilité/Utilisabilité : - QUEST 2.0 /appli - Timed based usage/appli Qualité de vie et Santé de la personne Nutrition : test MNA Bilan moteur (Time Get up & Go ; appui bipodal, monopodal, 5 levers de chaises, vitesse marche sur 4mètres) Maladies (Questionnaire) Santé perçue : - SF 36 (physique/mental) Anxiété, dépression, fct social : - GHQ 28 Confiance en soi : Questionnaire Autodetermination(autonomie, auto-régulation autoréalisation et confiance en ses capacités) Qualité du sommeil : test - PSQI Locus of control : test PIC Fonctionnement social : (Questionnaire IHVA) Statut fonctionnel (fonctionnement quotidien) -Fonctionnement quotidien - TIADL (5 tâches avec measures objectives) - ADL/IADL (questionnaire) - Personne - Aidant naturel - Aide à domicile - DAD - Questionnaire Inventaire des Habilités à la Vie Autonome -Routinisation: EPR (Bouisson, 2002) - Experience & Aptitudes technologiques (questionnaire Moffat) Statut cognitif - MMSE - MATTIS - 5 mots - Horloge - Plainte cognitive (CDS) Fonctionnement neuropsychologique F Exécutives : - BREF - Stroop - TMT Mémoire : - CVLT-mot - RBMT Théorie de l esprit : - Yeux (Test Baron-Cohen) - Faux pas - Fausses croyances 7

8 Applications DomAssist 8

9 Applications DomAssist Logement Enjeux : Supervision et assistance pour la sécurisation du domicile et de la personne et coordination de l aide à domicile Projet recherche Sécurisation domicile (appareils électroménagers, détection d intrusions) Sécurisation de la personne (sorties domicile, détection situations inhabituelles) Alerte aux aidants (SMS) 9

10 Applications DomAssist Santé et Médico-social Enjeux : Supervision des activités domiciliaires et bien-être, facilitation des soins et de l aide à domicile Projet recherche Supervision activités quotidiennes (Surveillance et dépistage dégradation) Assistance domiciliaire (rappels de RDV des aidants, rappels activités, chemin lumineux) Alerte/notification aux aidants Février

11 Applications DomAssist Vie sociale et loisirs Enjeux : Supervision et Incitation à la participation sociale Projet recherche Communication simplifiée (messagerie électronique vocale, appels vidéos) Agenda évènements locaux Loisirs (bibliothèque audio CG33, jeux individuels et collaboratifs) Réseau social DomAssist (UDCCAS, municipalité, etc.) Alerte/notification à la personne et aux aidants Février

12 Matériel déployé au domicile par Electricien 12

13 DomAssist 500 Etude populationnelle Retombées attendues Organisationnels Bénéfice pour les organisations impliquées dans le maintien à domicile et le HAD : accès à de multiple services, coordination des interventions, etc. Modèle d assistance Humains Bénéfice pour la personne : supervision et assistance domiciliaire ; sécurité; lien social); Bénéfice pour ses aidants non formels : sentiment de répit, et réassurance Technologiques Robustesse et fiabilité de la plateforme Scientifiques Validation à grande échelle de l efficacité DomAssist pour le maintien à domicile à 9 et 12 mois sur une population avec TLC (GIRage entre 6 et 3; MMSE>24). Standard épidémiologique Economiques Lancement de la start-up «AssistComp» - 13

14 DomAssist 500 Budget global Tâche Durée Coût Coordination du projet 24 mois 100 k Conception et évolution des services 24 mois 100 k Mesures et analyses 18 mois 75 k Mise en place des formations 6 mois 40 k Déploiement Phase I 3 mois 200 k Déploiement Phase II 3 mois 300 k Déploiement Phase III 6 mois 500 k TOTAL 24 mois k - 14

15 Coût unitaire d un déploiement Type Coût Matériel Kit matériel + abonnement internet (HT) Installation/Désinstallation Électricien 150 Suivi Personnel technico-clinique 476 Frais divers (déplacements, accessoires, etc.) 86 TOTAL Février

16 Phasage des déploiements Durée des déploiements : 24 mois Septembre 2015 Décembre 2015 Mars 2016 Novembre 2016 Février 2017 Août 2017 Phase I Phase II Phase III 100 déploiements 150 déploiements 250 déploiements 16

17 Proposition de Contribution du Sud-Gironde Déploiements DomAssist : 24 mois Septembre 2015 Décembre 2015 Mars 2016 Novembre 2016 Février 2017 Août 2017 Phase I Phase II Phase III 100 déploiements dont 30 Sud Gironde 150 déploiements Dont 35 Sud Gironde 250 déploiements Dont 35 Sud Gironde

18 Analyse des besoins + Prescription d installation Méthodologie d évaluation auprès des participants à l étude Evaluation initiale Evaluation intermédiaire Evaluation intermédiaire Evaluation intermédiaire Evaluation finale T0 T0 + 3 mois T0 + 6 mois T0 + 9 mois T mois Formation à l utilisation de la plate-forme Désinstallation de la plate-forme (électricien) Installation de la plate-forme (électricien) Interventions des professionnels (total 11 heures) En présentiel (3 x 2h) (Neuropsychologues) À distance (5 x 1h) (Technico-cliniques)

19 Formulaire de consentement Méthode déploiement et accompagnement Installation des capteurs factices (4personnes) 1 visite chez les personnes âgées Installation vrais capteurs chez les personnes âgées par les électriciens Ajustement de la technologie + Phase d apprentissage personnes âgées Expérimentation Semaine 1 Semaine 2 Semaine 3 Semaine 4 12 mois

20 Etat d avancement du budget Partenaire Nature Montant Année Statut Carsat Participants 300 K 2015 Acquis Conseil Régional / Pays Sud-Gironde (AMI) Participants 40 K 2015 Soumis Conseil Général 33 (AMI) Participants 20 K 2015 En cours+ UDCCAS/ CG33/CNSA Accompagnement 45 K 2015 Soumis Conseil Général 24 / Grand Périgueux Participants 130 K? 2015/2016 Discussion Bagatelle (HAD) Participants?? Discussion Inria Ingénieur 100 K 2015/2016/2017 En cours+ Recherche de partenaire Coordinateur 100 K 2015/2016/2017 En préparation Appel à projet Kic Health Analyse/formation 115 K 2016/2017 En préparation FEDER Participants?? En préparation HomeAttendant (Start up) Participants (100) 200K 2016/2017 En préparation

21 Etat d avancement des déploiements projetés Dordogne Participants envisagés : 100 Lieu : Grand Périgueux Contexte : Téléassisteur Cassiopéa Date : 2015/2016 Pays Sud-Gironde Participants envisagés : 100 Lieu : Pays-Sud Gironde Contexte : CLIC / CCAS /?? Date : 2015/2016 Autres pays de Gironde Participants envisagés : 100 Lieu : périmètre de l UDCCAS Contexte : UDCCAS / CCAS/??? Date : 2015/2016

22 Pilotage de DomAssist 500 Fréquence : 2 mois Composition : Financeurs Acteurs de l écosystème (CRMA, Equipementiers) Associations d aide aux usagers (UDCCAS Gironde et Dordogne) Représentants des usagers (Coderpa, associations de patients) Gouvernance Respect des objectifs Informations et résultats Orientations

23 Startup Suivi : IT Translation / Inria Modèle : B2B2C En discussion Modèle abonnement Architecture Cloud Partenariat avec intégrateur Assistance niveau 2

Lucile Dupuy [1], Charles Consel [1] [2], Hélène Sauzéon [1] [3]

Lucile Dupuy [1], Charles Consel [1] [2], Hélène Sauzéon [1] [3] Projet DomAssist 1 Lucile Dupuy [1], Charles Consel [1] [2], Hélène Sauzéon [1] [3] [1] Equipe Projet Phoenix Centre Inria Bordeaux Sud-Ouest, Talence (http://phoenix.inria.fr) [2] Bordeaux INP, Talence

Plus en détail

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie»

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» DOSSIER PAERPA «Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» 1 _ SOMMAIRE Quelques données chiffrées 3 Les initiatives déjà engagées pour améliorer les parcours de

Plus en détail

Intérêts de l outil PAACO

Intérêts de l outil PAACO 12 février 2014 Colloque TIC Santé Intérêts de l outil PAACO Association «Gaves et Bidouze» - Plateforme de coordination CLIC, Réseau Gérontologique, MAIA L outil PAACO Objectifs : pourquoi cet outil dans

Plus en détail

Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA

Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA Le Comité National de pilotage des parcours de santé des Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie a été installé en avril 2013 et les projets

Plus en détail

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services.

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services. 7 points pour garantir un bel avenir de la e-santé en France... by Morgan - Dimanche, janvier 30, 2011 http://www.jaibobola.fr/2011/01/avenir-de-la-e-sante-en-france.html La Recherche et le développement

Plus en détail

PAACO La Plateforme Aquitaine d Aide à la COmmunication en santé

PAACO La Plateforme Aquitaine d Aide à la COmmunication en santé PAACO La Plateforme Aquitaine d Aide à la COmmunication en santé GCS TSA - ENRS Aquitaine Journée E-santé - 27 septembre 2013 SOMMAIRE C est quoi? Le projet L outil Les usages Ses atouts PAACO Plateforme

Plus en détail

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Pépinière Acheteurs publics 21 avril 2006 Atelier : «Conduite du changement» Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Atelier «Conduite du changement» Plan de l intervention

Plus en détail

EGS : quels outils? Quels supports? Quelle utilisation?

EGS : quels outils? Quels supports? Quelle utilisation? EGS : quels outils? Quels supports? Quelle utilisation? 2 ème rencontres nationales des réseaux de santé gérontologiques Dr Eliane ABRAHAM Nancy - Lorraine Groupe «réseaux» Les origines, l idée Collège

Plus en détail

QUAND LE MAINTIEN À DOMICILE N EST PLUS POSSIBLE. Formation médicale continue Jeudi 21 mars 2013

QUAND LE MAINTIEN À DOMICILE N EST PLUS POSSIBLE. Formation médicale continue Jeudi 21 mars 2013 QUAND LE MAINTIEN À DOMICILE N EST PLUS POSSIBLE Formation médicale continue Jeudi 21 mars 2013 Plan Définition de la dépendance Etiologies de la dépendance Epidémiologie Prévenir les situations de crise

Plus en détail

QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer)

QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer) QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer) Le cahier des charges national a pour objet de définir les dispositifs MAIA (maison

Plus en détail

Compétences attendues des infirmiers en pédopsychiatrie

Compétences attendues des infirmiers en pédopsychiatrie Compétences attendues des infirmiers en pédopsychiatrie 1 Le rôle infirmier en pédopsychiatrie Le rôle infirmier prend en compte l enfant et/ou l adolescent dans sa globalité et respecte ses différences

Plus en détail

DESCRIPTION DE FONCTION

DESCRIPTION DE FONCTION 28.09.2015 DESCRIPTION DE FONCTION IDENTIFICATION DE LA FONCTION Niveau A : Attaché TIC Direction générale des Finances, des Ressources humaines et des Affaires générales Filière de métiers : Technologie

Plus en détail

IMMED Monitoring vidéo porté

IMMED Monitoring vidéo porté IMMED Monitoring vidéo porté L indexation vidéo au service du soin des personnes Projet financé par PEPS S2TI CNRS et des bourses BQR de l Université Bordeaux 1 1 Contexte Maladies et dépendances liées

Plus en détail

CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI

CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI Comprendre ses propres stratégies d échec et de réussite Mettre à jour ses freins, ses propres croyances Développer son potentiel et repousser ses

Plus en détail

L ASSOCIATION MEDeTIC

L ASSOCIATION MEDeTIC L ASSOCIATION MEDeTIC MEDECINE ET DEVELOPPEMENT DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION L Association MEDeTIC établit des pratiques de soins et des programmes de santé destinés à la population

Plus en détail

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge Démarche et objectifs Une démarche de santé publique à l initiative de la Direction générale de la Santé

Plus en détail

Le Pack Domotique à Domicile

Le Pack Domotique à Domicile Le Pack Domotique à Domicile Généralisation et développement en Creuse DIRECTION PERSONNES EN PERTE D AUTONOMIE CELLULE DOMOTIQUE A DOMICILE Matinales du Smart Home IGNES 31 janvier 2013 Le Contexte LA

Plus en détail

Parcours de santé des personnes âgées en situation de fragilité

Parcours de santé des personnes âgées en situation de fragilité Parcours de santé des personnes âgées en situation de fragilité Personnes âgées en risque de perte d autonomie (PAERPA) Claude JEANDEL Pôle de gérontologie CHU Montpellier Université Montpellier Inserm

Plus en détail

Dématérialisation dans le domaine du service aux personnes âgées. 24 septembre 2008 INOP 2008 page 1

Dématérialisation dans le domaine du service aux personnes âgées. 24 septembre 2008 INOP 2008 page 1 Dématérialisation dans le domaine du service aux personnes âgées 24 septembre 2008 INOP 2008 page 1 Le contexte L action sociale auprès des personnes âgées dans les Yvelines : 215 000 personnes de plus

Plus en détail

Les Objectifs. Améliorer la qualité de vie à domicile des personnes âgées en situation de fragilité

Les Objectifs. Améliorer la qualité de vie à domicile des personnes âgées en situation de fragilité ENPATIC Les Objectifs Améliorer la qualité de vie à domicile des personnes âgées en situation de fragilité Favoriser les liens familiaux, amicaux et de voisinages Lutter contre l isolement Utiliser le

Plus en détail

TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire

TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire Telecom Bretagne, Institut Telecom M@rsouin, CREM Myriam.legoff@telecom-bretagne.eu

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAIL 2015

PROGRAMME DE TRAVAIL 2015 PROGRAMME DE TRAVAIL 2015 Date : février 2015 Auteurs : Catherine Pourin, Jean-Luc Quenon et toute l équipe du CCECQA Le programme de travail du CCECQA est décliné selon les axes retenus en 2015 : Indicateurs

Plus en détail

Questionnaires aux institutions et entreprises RDI. Dans le secteur des TIC en Tunisie

Questionnaires aux institutions et entreprises RDI. Dans le secteur des TIC en Tunisie Questionnaires aux institutions et entreprises RDI Dans le secteur des TIC en Tunisie Le secteur des TIC est un secteur stratégique pour la Tunisie. Il représente un des moteurs de la croissance et du

Plus en détail

Maître de cérémonie Christian Fillatreau, Président du Cluster TIC Aquitaine

Maître de cérémonie Christian Fillatreau, Président du Cluster TIC Aquitaine Challenge start-up Maître de cérémonie Christian Fillatreau, Président du Cluster TIC Aquitaine Sanilea Régulation des transports et des soins Performance, simplicité, connectivité, intuitivité, mobilité

Plus en détail

La téléassistance comme moyen de prévention de la perte d autonomie à domicile

La téléassistance comme moyen de prévention de la perte d autonomie à domicile La téléassistance comme moyen de prévention de la perte d autonomie à domicile Christelle ROULET Chargée de mission Conseil général Pôle PA-PH Évelyne SANCIER Directrice de SIRMAD téléassistance Définition

Plus en détail

LA MOSELLE, PLATEFORME D ACCELERATION DE LA SILVER ECONOMY AVEC LE PROJET «HABITAT INNOVANT ET SOLIDAIRE»

LA MOSELLE, PLATEFORME D ACCELERATION DE LA SILVER ECONOMY AVEC LE PROJET «HABITAT INNOVANT ET SOLIDAIRE» LA MOSELLE, PLATEFORME D ACCELERATION DE LA SILVER ECONOMY AVEC LE PROJET «HABITAT INNOVANT ET SOLIDAIRE» Réunion de cadrage DGSD 08 DECEMBRE 2015 CH. MULLER WWW.MOSELLE.FR SILVER ECONOMY : LES ENJEUX

Plus en détail

Appel à projets Qualité de vie qualité des soins 2016

Appel à projets Qualité de vie qualité des soins 2016 Appel à projets Qualité de vie qualité des soins 2016 Date unique de clôture : 14 septembre 2015 Procédure de demande de financement Cet appel à projets est ouvert aux centres hospitaliers du secteur public,

Plus en détail

Le DMP et le dossier informatisé du réseau Rémy FROMENTIN, consultant et Dr Bénédicte DEFONTAINES

Le DMP et le dossier informatisé du réseau Rémy FROMENTIN, consultant et Dr Bénédicte DEFONTAINES 20h00-20h30 : ACCUEIL ET APERITIF 20h30-22h00 : REUNION ET DISCUSSION Introduction Dr Bénédicte DEFONTAINES, neurologue, directeur du réseau Dr Philippe SLAMA, généraliste, président du réseau Présentation

Plus en détail

en EHPAD : aujourd hui et demain :

en EHPAD : aujourd hui et demain : Place des Gérontechnologies en EHPAD : aujourd hui et demain : Dr A. Piau 1, S. Bismuth 2, P. Rumeau 1, Pr F. Nourhashémi 1 1- Gérontopôle, CHUT 2- Département de médecine générale, CHUT Définitions Gerontechnology

Plus en détail

PRADO, le programme de retour à domicile. Insuffisance cardiaque

PRADO, le programme de retour à domicile. Insuffisance cardiaque PRADO, le programme de retour à domicile Insuffisance cardiaque Acteurs locaux CPAM/ELSM de Couverture Enjeux et objectifs du programme Répondre à une volonté croissante des patients Adapter et renforcer

Plus en détail

Recherche sur les appartements intelligents destinés aux personnes présentant une déficience intellectuelle

Recherche sur les appartements intelligents destinés aux personnes présentant une déficience intellectuelle Recherche sur les appartements intelligents destinés aux personnes présentant une déficience intellectuelle Dany Lussier-Desrochers Université du Québec à Trois-Rivières Rencontres Franco-Québécoises 21

Plus en détail

Créer de la valeur avec l Open Data

Créer de la valeur avec l Open Data Créer de la valeur avec l Open Data Des enjeux économiques majeurs Entre 106 et 141 par personne et par an Entre 387 et 640 par personne et par an (~les intérêts de la dette en France) Leviers pour créer

Plus en détail

PAERPA PARIS. Congrès SSR Ajaccio 17 juin 2014 XX/XX/XX

PAERPA PARIS. Congrès SSR Ajaccio 17 juin 2014 XX/XX/XX PAERPA PARIS Congrès SSR Ajaccio 17 juin 2014 XX/XX/XX Sommaire Le territoire PAERPA: quelques éléments Le parcours et les partenaires Présentation des actions PAERPA PARIS 2 Le territoire PAERPA PARIS:

Plus en détail

Association à but non lucratif créée en 2004, MEDeTIC est agréée Entreprise Solidaire et a le statut «Jeune Entreprise Innovante» :

Association à but non lucratif créée en 2004, MEDeTIC est agréée Entreprise Solidaire et a le statut «Jeune Entreprise Innovante» : 1 Association à but non lucratif créée en 2004, MEDeTIC est agréée Entreprise Solidaire et a le statut «Jeune Entreprise Innovante» : Recherche et Développement dans le domaine de l utilisation des Nouvelles

Plus en détail

Lettre à l équipe projet

Lettre à l équipe projet Lettre à l équipe projet Ce document présente l offre de services concernant le projet de réalisation et de mise en œuvre du site web de REMESS. Ce projet a pour objectif de satisfaire les besoins et les

Plus en détail

Santé à domicile et autonomie : Contexte, enjeux, perspectives

Santé à domicile et autonomie : Contexte, enjeux, perspectives Rencontres INRIA Industrie : les Sciences du Numérique au Service de la Santé à Domicile et de l'autonomie Santé à domicile et autonomie : Contexte, enjeux, perspectives Jacques Duchêne, Université de

Plus en détail

Dynamiser les filières d excellence et d avenir

Dynamiser les filières d excellence et d avenir La Lorraine dispose d atouts dans ce domaine grâce à des compétences académiques pointues tant en termes de recherche biologique et médicale que d application en informatique, traitement de données ou

Plus en détail

Silver Economy en Aquitaine

Silver Economy en Aquitaine Silver Economy en Aquitaine 10 décembre 2013, Conseil régional d Aquitaine Qu est-ce que la Silver Economy? La Silver Economy: une filière pour répondre aux besoins liés à l avancée en âge En 2030 : 20

Plus en détail

Conférence sur la commande publique. d innovation dans la e-santé

Conférence sur la commande publique. d innovation dans la e-santé Conférence sur la commande publique d innovation dans la e-santé mardi 1er octobre 2013 Hôtel de Région Salon d honneur - Marseille Conférence sur la commande publique d innovation dans la e-santé 1 Table

Plus en détail

Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux

Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux «le pourcentage de résidents âgés nécessitant des soins pour des plaies simples ou complexes était de 8,6% selon l étude PATHOS menée en 2009

Plus en détail

La télémédecine en action

La télémédecine en action La télémédecine en action Recommandations pour la mise en œuvre d un projet de télémédecine Déploiement technique : Urbanisation et infrastructure ANAP Jeudi 10 mai 2012 Bruno Grossin ASIP Santé Recommandations

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES

APPEL A CANDIDATURES APPEL A CANDIDATURES POUR LE FINANCEMENT DE PRESTATIONS PAR UN DIETETICIEN EN SAAD, SSIAD ET SPASAD INTERVENANT DANS LES 9 ème, 10 ème et / ou 19 ème ARRONDISSEMENTS DE PARIS (Territoire PAERPA) CAHIER

Plus en détail

Espaces collaboratifs Retour d expérience sur la transformation des pratiques numériques

Espaces collaboratifs Retour d expérience sur la transformation des pratiques numériques Espaces collaboratifs Retour d expérience sur la transformation des pratiques numériques 2015 1 Le Département de Loire-Atlantique > Repères 4 808 agents (1er janvier 2015) dont 4 322 agents sur poste

Plus en détail

Améliorer la qualité de vie des personnes âgées, atteintes de maladies chroniques à domicile: proposition d un modèle organisationnel de soins

Améliorer la qualité de vie des personnes âgées, atteintes de maladies chroniques à domicile: proposition d un modèle organisationnel de soins Améliorer la qualité de vie des personnes âgées, atteintes de maladies chroniques à domicile: proposition d un modèle organisationnel de soins intégrant les techniques de l information et de la communication,

Plus en détail

Programme national de numérisation. Ministère de la Culture et de la Communication. Appel à projets 2012. Services numériques culturels innovants

Programme national de numérisation. Ministère de la Culture et de la Communication. Appel à projets 2012. Services numériques culturels innovants Paris, le 28 novembre 20 Secrétariat général Service de la coordination des politiques culturelles et de l innovation Département de la Recherche, de l Enseignement supérieur et de la Technologie Programme

Plus en détail

Démarche TIC & Santé «Innovation pour l autonomie» Présentation des lauréats de l appel à projets 2010

Démarche TIC & Santé «Innovation pour l autonomie» Présentation des lauréats de l appel à projets 2010 Démarche TIC & Santé «Innovation pour l autonomie» Présentation des lauréats de l appel à projets 2010 Démarche TIC & Santé, l innovation pour l autonomie Le contexte global de la démarche TIC & Santé

Plus en détail

Le logiciel WEDA bénéficie du Label «e-santé Logiciel Maisons et Centres de Santé», accordé par l ASIP

Le logiciel WEDA bénéficie du Label «e-santé Logiciel Maisons et Centres de Santé», accordé par l ASIP Le logiciel WEDA bénéficie du Label «e-santé Logiciel Maisons et Centres de Santé», accordé par l ASIP WEDA s appuie sur la base médicamenteuse VIDAL Expert, certifiée selon le référentiel HAS 1 ère plateforme

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE TECHNIQUES DE L'INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION DEPARTEMENT DE LA CHARENTE - MARITIME Direction de l Autonomie Service Equipements Sociaux et Médico-Sociaux 85, Boulevard de la République

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

Se préparer à la V2014 (Formation DPC)

Se préparer à la V2014 (Formation DPC) Se préparer à la V2014 (Formation DPC) Le Contexte et les Enjeux La V2014 modifie l approche des démarches qualité et gestion des risques en établissement de santé. Les ambitions de la certification V2014

Plus en détail

Plan d études cadres Modules complémentaires Santé HES-SO

Plan d études cadres Modules complémentaires Santé HES-SO Plan d études cadres Modules complémentaires Santé HES-SO 1. Finalité des modules complémentaires Pour être admis en formation bachelor, les candidat-e-s ne disposant pas d une maturité professionnelle

Plus en détail

Appel à projets. 1er mars au 30 juin 2015

Appel à projets. 1er mars au 30 juin 2015 Appel à projets 1er mars au 30 juin 2015 Projets d entreprises visant à développer des technologies numériques innovantes à destination des personnes en manque d autonomie, telles que les jeunes enfants,

Plus en détail

La solution IdéoSanté une suite Web 2.0

La solution IdéoSanté une suite Web 2.0 La solution IdéoSanté une suite Web 2.0 SQLI et la santé : Une Histoire Des engagements dans la durée Etapes clés de l industrialisation de la suite Idéo santé Conseil SIS MOA, Urbanisation Réseaux de

Plus en détail

Séminaire d intégration

Séminaire d intégration Séminaire d intégration Le processus de transition, d un milieu de vie à un autre, chez la personne âgée. Présenté par : Joanie Dufour Marc-André Fleurent Audrey Hébert-Semco Audrey Lanoie Marie-Pier Martel

Plus en détail

ANNEXE. Objet : Le Programme Bretagne Equilibre : Les ateliers du maintien de l équilibre

ANNEXE. Objet : Le Programme Bretagne Equilibre : Les ateliers du maintien de l équilibre ANNEXE Objet : Le Programme Bretagne Equilibre : Les ateliers du maintien de l équilibre Public cible : Personnes âgées de 65 ans et plus, primo-bénéficiaires détectées à risque modéré de chutes. Objectifs

Plus en détail

MAISON INTELLIGENTE ET DEPENDANCE

MAISON INTELLIGENTE ET DEPENDANCE MAISON INTELLIGENTE ET DEPENDANCE MAISON INTELLIGENTE ET DEPENDANCE Genèse L'objectif des actions innovantes est d'identifier et de réaliser des projets fédératifs de grande envergure, visibles et innovants.

Plus en détail

«Prévention de la dénutrition des personnes âgées»

«Prévention de la dénutrition des personnes âgées» «Prévention de la dénutrition des personnes âgées» Séminaire d information et d échange Diplôme Universitaire «Éducation à la santé, Éducation thérapeutique» Vendredi 19 juin - Chartres Contexte (1/5)

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE

ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE Version 1-29/02/2012 ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE A LA DEMARCHE QUALITE NOTE METHODOLOGIQUE Apporter une assistance et une expertise gérontologique EHPAD DE CERILLY BP 17 03 350 CERILLY Accompagnement

Plus en détail

Journées de formation DMP

Journées de formation DMP Journées de formation DMP Le DMP dans l écosystème Chantal Coru, Bureau Etudes, ASIP Santé Mardi 26 juin 2012 Processus de coordination au centre des prises en charge Quelques exemples Maisons de santé

Plus en détail

Microsoft Lync 2010. Réinventons la communication dans l entreprise. Lync permet :

Microsoft Lync 2010. Réinventons la communication dans l entreprise. Lync permet : Réinventons la communication dans l entreprise Lync permet : L intégration de la VoIP, de la messagerie instantanée, de la gestion de la «présence» et de la vidéo conférence. L unification des solutions

Plus en détail

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Expérimentation sur un territoire cible : Baillif - Vieux-Habitants Bouillante Patrice RICHARD, Directeur général de l ARS

Plus en détail

LE PREMIER ACHAT PUBLIC CONJOINT D INNOVATION À L ÉCHELLE EUROPÉENNE EN FAVEUR DU BIEN VIEILLIR

LE PREMIER ACHAT PUBLIC CONJOINT D INNOVATION À L ÉCHELLE EUROPÉENNE EN FAVEUR DU BIEN VIEILLIR LE PREMIER ACHAT PUBLIC CONJOINT D INNOVATION À L ÉCHELLE EUROPÉENNE EN FAVEUR DU BIEN VIEILLIR LE SYSTÈME DE DÉTECTION DES CHUTES VAC En associant un capteur optique à un software, le système breveté

Plus en détail

Enjeux régionaux et évolution des pratiques professionnelles

Enjeux régionaux et évolution des pratiques professionnelles Enjeux régionaux et évolution des pratiques professionnelles Département Système d Information en Santé et Télémédecine Direction de l Efficience de l Offre 5 mai 2015 1 les enjeux régionaux Enjeux régionaux

Plus en détail

Aspects psychologiques et motivationnels de l observance à la Pression Positive Continue

Aspects psychologiques et motivationnels de l observance à la Pression Positive Continue Intitulé de la formation Aspects psychologiques et motivationnels de l observance à la Pression Positive Continue FICHE SIGNALETIQUE Présentiel /à distance Sur site 6 modules de 3h Théorie & Pratique Finalité

Plus en détail

Repères 2014 : l essentiel

Repères 2014 : l essentiel Atouts Prévention Rhône-Alpes Repères 2014 : l essentiel POUR Ensemble, les caisses de retraite s engagent Le label Pour bien-vieillir permet d identifier les actions de prévention proposées par vos caisses

Plus en détail

4 ème réunion PAERPA EHPAD

4 ème réunion PAERPA EHPAD 4 ème réunion PAERPA EHPAD Jeudi 16 avril 2015 14h30 17h Délégation territoriale de Paris 1 Cartographie des EHPAD PAERPA (9-10-19) En attente carte stagiaire géographe 2 Ordre du jour 1. Actions déployées

Plus en détail

Le développement des entreprises de la e-santé : le rôle des territoires l exemple aquitain FORUM LES ECHOS. 17 septembre 2015

Le développement des entreprises de la e-santé : le rôle des territoires l exemple aquitain FORUM LES ECHOS. 17 septembre 2015 Le développement des entreprises de la e-santé : le rôle des territoires l exemple aquitain FORUM LES ECHOS 17 septembre 2015 Sur le contexte général Une politique volontariste de soutien à l innovation

Plus en détail

Management de l Innovation

Management de l Innovation Management de l Innovation Mention du Master Sciences et Technologies de l Université Pierre et Marie Curie Directeur du Département de Formation : Patrick Brézillon Contact secrétariat : 01 44 39 08 69

Plus en détail

L apport des technologies pour la détection de la fragilité et la prévention de la dépendance chez le sujet âgé

L apport des technologies pour la détection de la fragilité et la prévention de la dépendance chez le sujet âgé L apport des technologies pour la détection de la fragilité et la prévention de la dépendance chez le sujet âgé Eric Campo Journée découverte "De la détection de la fragilité à la dépendance : les apports

Plus en détail

CONFERENCE ALZHEIMER VENDREDI 24 OCTOBRE 2008

CONFERENCE ALZHEIMER VENDREDI 24 OCTOBRE 2008 CONFERENCE ALZHEIMER VENDREDI 24 OCTOBRE 2008 DONNEES DEPARTEMENT DES HAUTS-DE-SEINE Echantillon de 1 145 personnes entre le 1 er janvier et le 30 avril 2007 sur le département des Hauts-de- Seine Profil

Plus en détail

L OFFRE DE FORMATION VEDECOM

L OFFRE DE FORMATION VEDECOM PRESENTATION GENERALE DE L ITE L OFFRE DE FORMATION VEDECOM VEDECOM est un Institut pour la Transition Energétique (ITE), fondé en 2014 sur une collaboration inédite publique/privée, entre industriels

Plus en détail

Compte Qualité. Maquette V1 commentée

Compte Qualité. Maquette V1 commentée Compte Qualité Maquette V1 commentée Élaborée suite à l expérimentation conduite par la Haute Autorité de santé au second semestre 2013 auprès de 60 établissements testeurs. Direction de l Amélioration

Plus en détail

Petit déjeuner AFRC / OWI -18 novembre 2014. Retour d expérience OWI.Mail pour BPCE Assurances

Petit déjeuner AFRC / OWI -18 novembre 2014. Retour d expérience OWI.Mail pour BPCE Assurances Petit déjeuner AFRC / OWI -18 novembre 2014 Retour d expérience OWI.Mail pour BPCE Assurances Agenda 8h45-9h00 : Contexte et enjeux Eric Carré, Directeur Organisation, Qualité et Systèmes d Informations,

Plus en détail

Rapport d étape n 2 MAIA. ARS ILE DE FRANCE ESSONNE Dispositif MAIA porté par AGE Centre Est Essonne 03/2014

Rapport d étape n 2 MAIA. ARS ILE DE FRANCE ESSONNE Dispositif MAIA porté par AGE Centre Est Essonne 03/2014 Rapport d étape n 2 MAIA ARS ILE DE FRANCE ESSONNE Dispositif MAIA porté par AGE Centre Est Essonne 03/2014 Présentation générale du document à destination des pilotes MAIA Ce support a été développé pour

Plus en détail

e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé

e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé Professeur Michèle Kessler CHU de Nancy et réseau Néphrolor L une des applications de la télémédecine est la télésurveillance à domicile,

Plus en détail

COMPTE-RENDU HEALTH INNOVATIVE DAYS SUR LE «BIEN VIEILLIR»

COMPTE-RENDU HEALTH INNOVATIVE DAYS SUR LE «BIEN VIEILLIR» COMPTE-RENDU HEALTH INNOVATIVE DAYS SUR LE «BIEN VIEILLIR» Compte-rendu de la conférence du jeudi 12 juin 2014 Journées Futur en Seine Conservatoire National des Arts et Métiers INTRODUCTION La conférence

Plus en détail

RECO. Prévention des TMS dans les activités d aide et de soins en établissement R.471

RECO. Prévention des TMS dans les activités d aide et de soins en établissement R.471 RECO DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES ACTIVITÉS DE SERVICES 1 DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES ACTIVITÉS DE SERVICES 2 Prévention des TMS dans les activités d aide et de soins en établissement Pour vous

Plus en détail

CNR-Santé 27 juin 2011. Plateforme d innovation e-santé

CNR-Santé 27 juin 2011. Plateforme d innovation e-santé CNR-Santé 27 juin 2011 Plateforme d innovation e-santé Une dynamique nationale : la création du Centre National de Référence SantéàDomicile et Autonomie Les 4 territoires fondateurs Création de l Association

Plus en détail

MISSION DU CRP HENRI TUDOR

MISSION DU CRP HENRI TUDOR March 17, 2009 1 MISSION DU CRP HENRI TUDOR Depuis 1987, CRP Henri Tudor contribue à l amélioration et au renforcement de la capacité d innovation des entreprises et des organisations publiques. Le Centre

Plus en détail

SYNDROME DE KORSAKOFF

SYNDROME DE KORSAKOFF SYNDROME DE KORSAKOFF Carol AUBIER-GIRARD REMERCIEMENTS A Helene BEAUNIEUX Anne Lise PITEL Francis Eustache Et toute l équipe de l unité de recherche U923 de Caen ETUDE DE CAS MR D Homme de 58 ans droitier

Plus en détail

T@PA - Company@ges Vers la télé-relation pour personnes âgées

T@PA - Company@ges Vers la télé-relation pour personnes âgées T@PA - Company@ges Vers la télé-relation pour personnes âgées Christophe Lohr christophe.lohr@telecombretagne.eu Innovations pour le maintien à domicile des personnes âgées 21 novembre 2008 Session «Communications

Plus en détail

Habitat & Vieillissement

Habitat & Vieillissement Habitat & Vieillissement Comprendre & Communiquer Une expérience à partager Grenoble 6 Février 2014 Joëlle BRAIVE Orange Healthcare Santé & Autonomie Orange, acteur historique du lien entre les personnes

Plus en détail

Contexte. Page 2. 6 juin 2008 Journée PERSAN Projet GERHOME

Contexte. Page 2. 6 juin 2008 Journée PERSAN Projet GERHOME Journée PERSAN Projet GERHOME 4 juin 2008 Projet GERHOME Projet financé dans le cadre du «soutien aux équipes médicales et scientifiques du département dans le domaine de la santé et de la lutte contre

Plus en détail

SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois

SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois La télémédecine au service des soins de 1 er recours et de l aménagement du territoire dominique.depinoy@acsantis.com Pourquoi

Plus en détail

De nouvelles pistes pour la prévention de la maladie d Alzheimer «Eude MAPT3»

De nouvelles pistes pour la prévention de la maladie d Alzheimer «Eude MAPT3» Dossier de Presse 12 Novembre 2008 De nouvelles pistes pour la prévention de la maladie d Alzheimer «Eude MAPT3» Contact : Professeur Bruno Vellas Responsable du Pôle Gériatie du CHU de Toulouse et du

Plus en détail

Analyse des territoires de vie et de la mobilité de personnes âgées au moyen de traceurs GPS

Analyse des territoires de vie et de la mobilité de personnes âgées au moyen de traceurs GPS Analyse des territoires de vie et de la mobilité de personnes âgées au moyen de traceurs GPS Pierre-Marie CHAPON (EA 4129 «Santé, Individu, Société», université Lyon 3 et ICADE Florent RENARD (UMR 5600

Plus en détail

Une vie saine à TELUS

Une vie saine à TELUS Une vie saine à TELUS Colloque du Conseil du patronat 17 septembre 2013 François Cliche Membre de l équipe TELUS 1 Introduction La santé mentale TELUS Stratégie d entreprise Stratégie santé et mieux-être

Plus en détail

Madame Laureen WELSCHBILLIG Chef de projet Système d Information de Santé ARS IDF

Madame Laureen WELSCHBILLIG Chef de projet Système d Information de Santé ARS IDF Madame Laureen WELSCHBILLIG Chef de projet Système d Information de Santé ARS IDF Système d information MAIA et stratégie régionale Journée MAIA Paris 11 mai 2015 Hôtel de Ville de Paris Systèmes d Information

Plus en détail

CEA/SACLAY DEPARTEMENT DES TECHNOLOGIES DES SYSTEMES INTELLIGENTS SERVICE ARCHITECTURES ET CONCEPTION

CEA/SACLAY DEPARTEMENT DES TECHNOLOGIES DES SYSTEMES INTELLIGENTS SERVICE ARCHITECTURES ET CONCEPTION Laboratoire Systèmes de Vision Embarqués CEA/SACLAY DEPARTEMENT DES TECHNOLOGIES DES SYSTEMES INTELLIGENTS SERVICE ARCHITECTURES ET CONCEPTION RT LIST DTSI - LSVE CEA/SACLAY 91191 GIF-SUR-YVETTE CEDEX

Plus en détail

Les «Scarewares» ou «faux anti-virus» nouvelles menaces pour les utilisateurs

Les «Scarewares» ou «faux anti-virus» nouvelles menaces pour les utilisateurs Les «Scarewares» ou «faux anti-virus» nouvelles menaces pour les utilisateurs Pour la partie audio : N d appel : +33-1-70-70-60-67 puis code participant 92 95 067 suivi de «#» Rappel : merci aux participants

Plus en détail

L évaluation de l expérience utilisateur... une étape incontournable. J. M. Christian Bastien PErSEUs (EA 7312)

L évaluation de l expérience utilisateur... une étape incontournable. J. M. Christian Bastien PErSEUs (EA 7312) L évaluation de l expérience utilisateur... une étape incontournable J. M. Christian Bastien PErSEUs (EA 7312) L expérience utilisateur... Une approche? Qui intègre l utilisateur dans le cycle de développement

Plus en détail

LA SOLUTION e-santé INNOVANTE POUR LA SPONDYLARTHRITE

LA SOLUTION e-santé INNOVANTE POUR LA SPONDYLARTHRITE LA SOLUTION e-santé INNOVANTE POUR LA SPONDYLARTHRITE CONNECTER ET IMPLIQUER Soignants - Patients - Chercheurs En partenariat avec Powered by Le Projet L université de Versailles Saint-Quentin-en- Yvelines,

Plus en détail

La motivation : un élément déterminant pour accroître les garanties de succès de vos démarches d'accompagnement et de mobilité.

La motivation : un élément déterminant pour accroître les garanties de succès de vos démarches d'accompagnement et de mobilité. La motivation : un élément déterminant pour accroître les garanties de succès de vos démarches d'accompagnement et de mobilité. Individual Pourquoi est-il tellement important de connaître les motivations

Plus en détail

Présentation de ViaTrajectoire Lieu Date

Présentation de ViaTrajectoire Lieu Date Présentation de ViaTrajectoire Lieu Date ViaTrajectoire permet : Une orientation personnalisée pour faciliter le parcours des patients à leur sortie d hospitalisation, Aujourd hui : ViaTrajectoire vise

Plus en détail

LES NOUVEAUX SERVICES «De la téléalarme sociale à la téléassistance multiservices»

LES NOUVEAUX SERVICES «De la téléalarme sociale à la téléassistance multiservices» LES NOUVEAUX SERVICES «De la téléalarme sociale à la téléassistance multiservices» Dr Christophe Boutineau Secrétaire Général AFRATA Président Filassistance Services (Groupe CNP Assurances / CDC) «Profession:

Plus en détail

Quel ENT pour Paris 5? 1er Juin 2005 (1ère présentation) 1er Juin 2006 (2ème présentation réunion migration ShareObject)

Quel ENT pour Paris 5? 1er Juin 2005 (1ère présentation) 1er Juin 2006 (2ème présentation réunion migration ShareObject) Quel ENT pour Paris 5? 1er Juin 2005 (1ère présentation) 1er Juin 2006 (2ème présentation réunion migration ShareObject) Objectifs et Enjeux Contexte et objectifs du projet Objectifs Mettre à disposition

Plus en détail

Mettre en oeuvre l authentification forte. Alain ROUX Consultant sécurité

Mettre en oeuvre l authentification forte. Alain ROUX Consultant sécurité Mettre en oeuvre l authentification forte au sein d une banque d investissement Alain ROUX Consultant sécurité GS Days Présentation EdelWeb Décembre 2009 Agenda Présentation d EdelWeb Contexte Les solutions

Plus en détail

Talents. Ressources Humaines

Talents. Ressources Humaines Talents Ressources Humaines 1 Yourcegid Ressources Humaines Talents : Entretiens et suivi de la performance Développement du personnel Référentiels des emplois et des compétences 4 MILLIONS DE BULLETINS/MOIS

Plus en détail

REFERENTIEL DE COMPETENCES-MISSIONS et ACTIVITE DES SAGES-FEMMES COORDINATRICES ET DE LEURS COLLABORATRICES

REFERENTIEL DE COMPETENCES-MISSIONS et ACTIVITE DES SAGES-FEMMES COORDINATRICES ET DE LEURS COLLABORATRICES REFERENTIEL DE COMPETENCES-MISSIONS et ACTIVITE DES SAGES-FEMMES COORDINATRICES ET DE LEURS COLLABORATRICES Ont participé à la réalisation de ce document, l Association Nationale des Sages-femmes Cadres,

Plus en détail