L approche éthique en gérontechnologie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L approche éthique en gérontechnologie"

Transcription

1 Colloque européen L art de vieillir chez soi Guéret 29 septembre Technologies et vieillissement: Jusqu où ne pas aller trop loin? L approche éthique en gérontechnologie Gérard Cornet; Alain Franco, Vincent Rialle, Pierre Rumeau Groupe Gérontechnologie de la SFGG

2 Définitions L ETHIQUE, un espace de réflexion interdisciplinaire Appels projets de la Commission Européenne Réflexion avant l action sur les conséquences de l action: diffère de la morale, de la justice, de l équité LA GERONTECHNOLOGIE, une nouvelle approche multidisciplinaire des technologies Au service du soin et de la qualité de la vie et du maintien de l autonomie des personnes des personnes âgées, fragilisées et ou /handicapées par des pathologies chroniques invalidantes; et de leur aidants. Impact croisé sur le bien vieillir chez soi

3 L indispensable réflexion éthique «Une réflexion, préalable à l action, sur les pratiques, leur intérêt, leur risque, leur compatibilité avec les morales et avec le concept de dignité. Elle vise à amener chacun à ses questionner sur les fins et les moyens de son action. Elle n apporte pas de solution Ce qui est important c est que la prise de décision soit précédée de cette réflexion sur le SENS» Professeur Robert Moulias President International Association of Gerontology, Europe

4 Le réflexion éthique concerne les actions qui ont un retentissement potentiel sur la personne les actions qui ont un retentissement potentiel sur le collectif, la société risque de discordance entre les décisions politiques, administratives, économiques et financières et la réflexion éthique sur l action proposée ou refusée(r Moulias)

5 Ethique, Gérontechnologie et bien vieillir chez soi Des technologies pour bien vieillir chez soi Télémédecine; Télémonitorage/domicile Téléassistance/alarme sociale Robotique Domotique, Communication, lien social;loisirs Des concepts en développement Diagnostic à distance video-interactive, Guidage des soins Habitat intelligent pour la santé: captures des donnees patients/environnemment; fusion/interpretation des signaux/modelisation réponses appropriées du réseau(ex chute)

6 RNTS MENRT "Télésurveillance, Assistance, Maintien à Domicile" Appartements Intelligents pour une Longévité Effective Domotique Médicale (HIS) Vêtement d assistance médicale (VTAMN) Hop. Charles Foix Ivry/Seine Paris LIP6, LRP, INSERM (E354,U483) Robosoft CCAS, CHU Robotique Assistante (MONIMAD) Usages (Médical, socio-éthique) CHU Toulouse Toulouse Chef de projet : Laboratoire TIMC-IMAG (N. Noury, J. Demongeot) Grenoble TIMC-IMAG-CNRS ATRAL, RBI, TAM

7 Habitat intelligent pour la santé. Architecture de l appartement expérimental de Grenoble:position des capteurs a. Entrée b. Couloir c. Cuisine d. Salon e. Chambre f. Douche g. WC h. Local technique e d h b f g c Détecteur de mouvement IR Contact de portes Pèse-personne Tensiomètre Oxymètre Capteur de chute Antenne acoustique Microphone Vers le serveur distant et les applications Internet Applications locales Labview et Java a Centrale réceptrice

8 Lieu et acteurs d une télévigilance médicale Introduction à quelques questions d ordre ethique concernant la telesurveillance médicale au domicile de la personne Vincent Rialle PhD Maître de Conférences CHU de Grenoble Ethique médicale, bioéthique et normativité Ed Dalloz Paris 2003, pp Personne à son domicile Centre de télé-vigilance Famille ou aidant volontaire Travailleurs sociaux Médecins Paramédicaux Service d urgence Soignants et aidants Hôpital

9 Des garde-fous éthiques d un «entour» technologique «Primum non nocere», ne pas nuire Confidentialité des données personnelles, ex paramètres vitaux captés à domicile Respect du Consentement Respect de la vie privée: non intrusion Sécurité et fiabilité Accessibilité pratique et économique Maintien de la relation sociale Méthodologie d innovation/ expérimentation :l immersion en conditions réelles-design for all

10 La Technologie des Soins Médicaux au Domicile et questionnement éthique (V. Rialle; A Franco) La dimension médicale Quelle technologie pour quelle qualité de vie, quel service médical, quelle relation médecin/soignant/ malade? La dimension sociale et politique de santé Comment éviter d être prisonnier d un système informatique tout puissant? Quel degré d acceptation et d adaptation de la personne? Quel équilibre sécurité/liberté-contraintes/aide? Quel risques de dérive?

11 La Technologie des Soins Médicaux au Domicile et questionnement éthique (V. Rialle; A Franco) La dimension technologique:mythes et réalités Faut-il craindre un «meilleur des mondes» robotisé? Quels risques de surconsommation? Quels risques de surtechnisation? Quels risques d intrusion dans la vie privée? Quels risques d isolement/ par l usage abusif de la technologie? Quel risque de fracture numérique?_

12 La Technologie des Soins Médicaux au Domicile et questionnement éthique (V. Rialle; A Franco) La dimension juridique Jusqu où aller dans la législation nationale? Le cadre actuel, informatique et liberté, obligation de la confidentialité des données médicales, deontologie, responsabilité du producteur envers les produits défectueux est-il suffisant notamment vis à vis de la mondialisation(ex ventes de médicaments sur Internet)? -quel répartition des responsabilités entre les acteurs du médical, du social et du technologique? La dimension économique Coûts/Résultats Quels sont les coûts acceptables? Qui va payer quoi?

13 Un débat et une formation nécessaires Mettre le potentiel des Technologies au service d un art de vieillir chez soi Anticiper et organiser l évolution technologique dans le respect d une éthique de la personne Susciter et organiser un espace d échange éthique médico-social multidisciplinaire indépendant de toute pression

14 Une nouvelle formation interuniversitaire début janvier 2007 Technologies au service de la santé des personnes âgées et en situation de handicap (Gerontechnologie) DIU créé par les Universités de Paris V, Paris VI(UFR Pierre et Marie Curie et Grenoble(Joseph Fourier) sous l impulsion conjointe des Professeurs et chefs de service de gériatrie Alain Franco,, coordinateur scientifique(hop, La Tronche, Grenoble), Joel Belmin coordinateur des études( Hop Charles Foix ParisVI) Anne Sophie Rigaud coordinateur des projets(hop Broca ParisV)

15 Pour aller plus loin: éthique et vision positive des nouvelles technolologies Cf l éclairage philosophique de Paul Ricoeur, de Michel Serres sur l'estime de soi et le devenir de l'humanité Donner en permanence du sens à ces technologies et à leur médiation, à leur engagement social vers une vision commune du bien Ne pas tomber "dans les lamentations prophétiques" Se défier de "l étroitesse étranglée de notre archaïque finitude" Savoir quitter le "corps faible, les outils locaux, le monde borné" pour acquérir quelques capacités de plus pour bien vieillir chez soi

16

AILISA : les Work Packages. SP1-Capteurs et Instruments. Appartements. Intelligents. «HIS» (Projet TIISSAD ACI 1999)

AILISA : les Work Packages. SP1-Capteurs et Instruments. Appartements. Intelligents. «HIS» (Projet TIISSAD ACI 1999) Objectifs du Projet AILISA Le projet AILISA Apartements Intelligents pour une Longévité Effective TIMC, Grenoble (N. Noury, V. Rialle, Pr J. emongeot), Hop. Charles Foi, Paris (Pr F. Piette, Pr J. Belmin,

Plus en détail

NOUVELLES TECHNOLOGIES

NOUVELLES TECHNOLOGIES NOUVELLES TECHNOLOGIES INTERET DANS LA PRISE EN CHARGE DES PERSONNES AGEES DEPENDANTES OU A RISQUE DE PERTE D AUTONOMIE Dr V. CRESSOT Pôle de Gérontologie clinique CHU de Bordeaux 1 INTRODUCTION Augmentation

Plus en détail

Le SQUARE DES AGES, un nouveau concept d habitat sénior

Le SQUARE DES AGES, un nouveau concept d habitat sénior Un habitat adapté, évolutif et intégrant les technologies de l information et de la communication pour l autonomie tout au long de la vie. Espace d accueil, d information et de conseils en aides techniques

Plus en détail

Santé à domicile et autonomie : Contexte, enjeux, perspectives

Santé à domicile et autonomie : Contexte, enjeux, perspectives Rencontres INRIA Industrie : les Sciences du Numérique au Service de la Santé à Domicile et de l'autonomie Santé à domicile et autonomie : Contexte, enjeux, perspectives Jacques Duchêne, Université de

Plus en détail

TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire

TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire Telecom Bretagne, Institut Telecom M@rsouin, CREM Myriam.legoff@telecom-bretagne.eu

Plus en détail

Enjeux régionaux et évolution des pratiques professionnelles

Enjeux régionaux et évolution des pratiques professionnelles Enjeux régionaux et évolution des pratiques professionnelles Département Système d Information en Santé et Télémédecine Direction de l Efficience de l Offre 5 mai 2015 1 les enjeux régionaux Enjeux régionaux

Plus en détail

Les technologies envahissent, depuis de nombreuses

Les technologies envahissent, depuis de nombreuses réflexion Gérontechnologies et société Cécile Cridelich Alain Franco z Les gérontechnologies, concept datant des années 1990 allient, gérontologie et technologie z Elles ont un rôle bien défini dans notre

Plus en détail

Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale :

Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Projet de santé Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Adresse du siège social : Téléphone : Mail : Version : Etablie en date

Plus en détail

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance FONDATION NATIONALE DE GERONTOLOGIE Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance La vieillesse est une étape de l existence pendant laquelle chacun poursuit

Plus en détail

Proyecto Telemedicina

Proyecto Telemedicina Seminario Internacional Desarrollo de Servicios Sociales para Personas Mayores 3-4 octubre 2013 Proyecto Telemedicina Dr Jean-Philippe Flouzat Médico geriatra, Consejero Médico Social de la Agencia Regional

Plus en détail

Maltraitance Technophobie Technophilie Technopénie Pr Robert Moulias Commission Age Droits Liberté Fédération 39 77 contre la Maltraitance (ex ALMA

Maltraitance Technophobie Technophilie Technopénie Pr Robert Moulias Commission Age Droits Liberté Fédération 39 77 contre la Maltraitance (ex ALMA Maltraitance Technophobie Technophilie Technopénie Pr Robert Moulias Commission Age Droits Liberté Fédération 39 77 contre la Maltraitance (ex ALMA et HABEO) 1 RAPPEL Vieillesse ne signifie pas : - DEPENDANCE

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

Améliorer l accessibilité de tous à des soins de qualité sur l ensemble des territoires

Améliorer l accessibilité de tous à des soins de qualité sur l ensemble des territoires Améliorer l accessibilité de tous à des soins de qualité sur l ensemble des territoires Améliorer la coordination entre les professionnels et les structures de soins ambulatoires hospitaliers et médicosociaux

Plus en détail

FONDATION NATIONALE DE GERONTOLOGIE MINISTERE DE L EMPLOI ET DE LA SOLIDARITE SECRETARIAT D ETAT A LA SANTE ET A L ACTION SOCIALE

FONDATION NATIONALE DE GERONTOLOGIE MINISTERE DE L EMPLOI ET DE LA SOLIDARITE SECRETARIAT D ETAT A LA SANTE ET A L ACTION SOCIALE FONDATION NATIONALE DE GERONTOLOGIE MINISTERE DE L EMPLOI ET DE LA SOLIDARITE SECRETARIAT D ETAT A LA SANTE ET A L ACTION SOCIALE 1999 La Fondation nationale de gérontologie et le ministère des affaires

Plus en détail

Université Joseph Fourier Grenoble 1. Ecole Doctorale ISCE Ingénierie pour la Santé, la Cognition et l Environnement THÈSE

Université Joseph Fourier Grenoble 1. Ecole Doctorale ISCE Ingénierie pour la Santé, la Cognition et l Environnement THÈSE Université Joseph Fourier Grenoble 1 Ecole Doctorale ISCE Ingénierie pour la Santé, la Cognition et l Environnement THÈSE Pour l obtention du grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITE JOSEPH FOURIER Spécialité

Plus en détail

Plusieurs termes utilisés. La perte d indépendance fonctionnelle en gériatrie. Les gestes de la vie quotidienne 15/02/2013.

Plusieurs termes utilisés. La perte d indépendance fonctionnelle en gériatrie. Les gestes de la vie quotidienne 15/02/2013. Plusieurs termes utilisés La perte d indépendance fonctionnelle en gériatrie Pr Joël Belmin Hôpital Charles Foix et Université UPMC Ivry sur Seine et Paris Perte d autonomie Autonomie : faculté d agir

Plus en détail

Capteurs pour la santé et l autonomie. Nouvelles approches technologiques. pour le suivi sur les lieux de vie

Capteurs pour la santé et l autonomie. Nouvelles approches technologiques. pour le suivi sur les lieux de vie Capteurs pour la santé et l autonomie Nouvelles approches technologiques pour le suivi sur les lieux de vie Santé : nécessité de nouvelles approches Le nouveau contexte créé par les technologies de l information

Plus en détail

Les solutions concretes PARCE QUE CHACUN A LE DROIT DE VIVRE MIEUX

Les solutions concretes PARCE QUE CHACUN A LE DROIT DE VIVRE MIEUX Les solutions concretes PARCE QUE CHACUN A LE DROIT DE VIVRE MIEUX 15 Les solutions pour la maison L un des enjeux majeurs du maintien à domicile est la garantie, pour la personne en situation de dépendance

Plus en détail

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services.

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services. 7 points pour garantir un bel avenir de la e-santé en France... by Morgan - Dimanche, janvier 30, 2011 http://www.jaibobola.fr/2011/01/avenir-de-la-e-sante-en-france.html La Recherche et le développement

Plus en détail

Télémédecine, télésanté, esanté. Pr. François KOHLER kohler@medecine.uhp-nancy.fr

Télémédecine, télésanté, esanté. Pr. François KOHLER kohler@medecine.uhp-nancy.fr Télémédecine, télésanté, esanté Pr. François KOHLER kohler@medecine.uhp-nancy.fr Télémédecine : Définition et domaines «Exercice de la médecine à distance» => Implique un médecin En France : Décret n 2010-1229

Plus en détail

Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale :

Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale : Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale : Docteur DARY Patrick, Cardiologue, Praticien Hospitalier Centre Hospitalier de St YRIEIX - Haute Vienne 87500 Situé

Plus en détail

La résidence Anne de Bretagne

La résidence Anne de Bretagne v o u s a c c u e i l l e ASSOCIATION RÉSIDENCES ET FOYERS Résidence Anne de Bretagne 1, allée de Bretagne 78130 Les Mureaux Téléphone : 01 30 22 80 00 Fax : 01 30 22 80 10 annedebretagne@arefo.com www.arefo-arpad.com

Plus en détail

Démarche TIC & Santé «Innovation pour l autonomie» Présentation des lauréats de l appel à projets 2010

Démarche TIC & Santé «Innovation pour l autonomie» Présentation des lauréats de l appel à projets 2010 Démarche TIC & Santé «Innovation pour l autonomie» Présentation des lauréats de l appel à projets 2010 Démarche TIC & Santé, l innovation pour l autonomie Le contexte global de la démarche TIC & Santé

Plus en détail

5 Actions d assistance dans les divers actes de la vie, de soutien, de soins et d accompagnement, y compris à Titre palliatif ;

5 Actions d assistance dans les divers actes de la vie, de soutien, de soins et d accompagnement, y compris à Titre palliatif ; Livre III Action sociale et médico-sociale mise en œuvre par des établissements et des services Titre Ier : Établissements et services soumis à autorisation Chapitre Ier : Dispositions générales Section

Plus en détail

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée»

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» «SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» intéresser, l entendre, et transformer en soins de vie ce qu elle veut nous dire qu elle soit atteinte

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

Les Gérontechnologies au service des soignants. Jean-Pascal CASANOVA ergothérapeute

Les Gérontechnologies au service des soignants. Jean-Pascal CASANOVA ergothérapeute Les Gérontechnologies au service des soignants Jean-Pascal CASANOVA ergothérapeute L ergothérapie et les Gérontechnologies Les nouvelles technologies sont depuis longtemps préconisées par les ergothérapeutes

Plus en détail

Norbert NOURY Equipe de Recherche AFIRM Domaine d activité scientifique

Norbert NOURY Equipe de Recherche AFIRM Domaine d activité scientifique Norbert NOURY Laboratoire TIMC-IMAG UMR CNRS 5525, Faculté de Médecine de Grenoble, 38706 La Tronche Cedex, France Tel 0476 637486 - Fax 0476 518667 - Messagerie : Norbert.Noury@imag.fr Maître de Conférences

Plus en détail

NATIONALE DE GERONTOLOGIE. 20 ème anniversaire - 2007 - 49, rue Mirabeau 75016 PARIS Tel : 01 55 74 67 00 www.fng.fr

NATIONALE DE GERONTOLOGIE. 20 ème anniversaire - 2007 - 49, rue Mirabeau 75016 PARIS Tel : 01 55 74 67 00 www.fng.fr fng FONDATION NATIONALE DE GERONTOLOGIE 20 ème anniversaire - 2007-49, rue Mirabeau 75016 PARIS Tel : 01 55 74 67 00 www.fng.fr 2 Avant-propos Pourquoi une nouvelle version de la Charte? La avait pris

Plus en détail

Congrès Européen de Stimulation Cognitive Dijon 2012 TABLE RONDE

Congrès Européen de Stimulation Cognitive Dijon 2012 TABLE RONDE TABLE RONDE 24 LE CEN STIMCO ET LA COMPENSATION COGNITIVE Jeudi 24 mai / 15h15-16h45 Amphithéâtre Louis Mieusset Modérateur : Dr. Serge Reingewirtz (CEN STIMCO) DESCARGUES Bernard (CNSA, Chargé de missions

Plus en détail

Charte de la personne âgée dépendante Fondation Nationale de Gérontologie, ministère du Travail et des Affaires Sociales, 1996.

Charte de la personne âgée dépendante Fondation Nationale de Gérontologie, ministère du Travail et des Affaires Sociales, 1996. Charte de la personne âgée dépendante Fondation Nationale de Gérontologie, ministère du Travail et des Affaires Sociales, 1996. Choix de vie Toute personne âgée dépendante garde la liberté de choisir son

Plus en détail

CV Emmanuel PAVAGEAU

CV Emmanuel PAVAGEAU Etude de télésanté sur le Pays du Haut-Languedoc et Vignobles Bédarieux, le 11 janvier 2010 Lancement du projet 1 ère réunion du Comité de pilotage 2IM Conseil 7, rue Jean Mermoz 78000 VERSAILLES Tél.

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie Une formation approfondie à la réflexion éthique appliquée aux secteurs du soin et de la santé En formation continue,

Plus en détail

Management Responsabilité

Management Responsabilité L évaluation professionnelle : un enjeu pour l évolution du management hospitalier Identifier la problématique de l évaluation professionnelle Utiliser l entretien annuel d activité comme levier de changement

Plus en détail

Dr Agnès Caillette-Beaudoin, Medecin-directeur, Calydial (Lyon)

Dr Agnès Caillette-Beaudoin, Medecin-directeur, Calydial (Lyon) Dr Agnès Caillette-Beaudoin, Medecin-directeur, Calydial (Lyon) Intervention personnalisée à tous les stades de la Maladie Rénale Chronique Prévention de la progression de la maladie rénale Consultation

Plus en détail

Actions menées sur la thématique santé et autonomie

Actions menées sur la thématique santé et autonomie Actions menées sur la thématique santé et autonomie Mireille Campana, Sous-directrice des réseaux et des usages des technologies de l information et de la communication 1. L intérêt de la DGCIS pour la

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Une nouvelle activité vient de voir le jour. «Le BTP Gériatrique»

DOSSIER DE PRESSE. Une nouvelle activité vient de voir le jour. «Le BTP Gériatrique» DOSSIER DE PRESSE Une nouvelle activité vient de voir le jour «Le BTP Gériatrique» Adapt 06 est une société de travaux tout corps d état, spécialisée dans l adaptation des logements pour les personnes

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E Madame/Monsieur 1. DÉFINITION DE LA FONCTION Au service du projet institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel,

Plus en détail

Médecin Urgentiste, MBA, 12 ans au SAMU, 22 ans dans la pharma Pdt Think-Thank Isidore Santé

Médecin Urgentiste, MBA, 12 ans au SAMU, 22 ans dans la pharma Pdt Think-Thank Isidore Santé L hôpital, territoire de santé numérique Comment la digitalisation concoure à la deshospitalisation! Médecin Urgentiste, MBA, 12 ans au SAMU, 22 ans dans la pharma Pdt Think-Thank Isidore Santé Ayant introduit

Plus en détail

Télémédecine. F. Brunet 28 octobre 2010

Télémédecine. F. Brunet 28 octobre 2010 Télémédecine F. Brunet 28 octobre 2010 Définition Idée générale : Faire voyager les informations plutôt que les patients Selon le CNOM (Conseil National de l Ordre des Médecins) : La télémédecine est une

Plus en détail

L hôpital dans la société. L expérience du CHU de Paris, l AP HP. Pierre Lombrail, Jean-Yves Fagon

L hôpital dans la société. L expérience du CHU de Paris, l AP HP. Pierre Lombrail, Jean-Yves Fagon L hôpital dans la société. L expérience du CHU de Paris, l AP HP. Pierre Lombrail, Jean-Yves Fagon Colloque Santé et Société Quels déterminants de santé et quel système de soins pour la santé de toute

Plus en détail

QUEL RÔLE DONNER À LA TÉLÉMÉDECINE DANS NOTRE SOCIÉTÉ ACTUELLE?

QUEL RÔLE DONNER À LA TÉLÉMÉDECINE DANS NOTRE SOCIÉTÉ ACTUELLE? Séminaire Aristote 12 juin 2013 QUEL RÔLE DONNER À LA TÉLÉMÉDECINE DANS NOTRE SOCIÉTÉ ACTUELLE? Jean-Pierre Blanchère Coordinateur Département «e-santé et domotique» Pôle TES Justifications de la télémédecine

Plus en détail

TELEMEDINOV. la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée. Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique

TELEMEDINOV. la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée. Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique TELEMEDINOV la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique Présentation Michel RIOLI directeur du projet LA REGLEMENTATION

Plus en détail

LA FIN DE VIE AUX URGENCES: LES LIMITATIONS ET ARRÊTS DES THÉRAPEUTIQUES ACTIVES. Dr Marion DOUPLAT SAMU- Urgences Timone

LA FIN DE VIE AUX URGENCES: LES LIMITATIONS ET ARRÊTS DES THÉRAPEUTIQUES ACTIVES. Dr Marion DOUPLAT SAMU- Urgences Timone LA FIN DE VIE AUX URGENCES: LES LIMITATIONS ET ARRÊTS DES THÉRAPEUTIQUES ACTIVES Dr Marion DOUPLAT SAMU- Urgences Timone SOMMAIRE 1. La mort aux urgences 2. Les Limitations et Arrêts des Thérapeutiques

Plus en détail

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Dans son avis de 2012 «L assurance maladie : les options du HCAAM» qui synthétise l ensemble

Plus en détail

2ème Colloque National de la Performance Industrielle LA MAINTENANCE A DISTANCE & E-MAINTENANCE

2ème Colloque National de la Performance Industrielle LA MAINTENANCE A DISTANCE & E-MAINTENANCE 2ème Colloque National de la Performance Industrielle LA MAINTENANCE A DISTANCE & E-MAINTENANCE Logo partenaire Télé-opération médicale Aïcha FONTE Polytech Orléans Télé-opération La Robotique à distance

Plus en détail

L Udaf de l Isère. se positionne sur. les lois de. bioéthique. Dossier de presse. janvier 2011

L Udaf de l Isère. se positionne sur. les lois de. bioéthique. Dossier de presse. janvier 2011 L Udaf de l Isère se positionne sur les lois de bioéthique Dossier de presse janvier 2011 Contact : Marie Catrice 04 76 85 13 23 - mcatrice-udaf38@orange.fr 2 rue de Belgrade, 38000 Grenoble La Bioéthique?

Plus en détail

la maladie d Alzheimer

la maladie d Alzheimer Prévenir... les difficultés de vie avec un proche atteint de la maladie d Alzheimer 27 La maladie d Alzheimer n est pas la maladie d une seule personne 800 000 français sont atteints par la maladie d Alzheimer

Plus en détail

Dans le cadre du décret Education Permanente. La Plate-forme francophone du Volontariat présente : ANALYSE. (11 074 signes espaces compris)

Dans le cadre du décret Education Permanente. La Plate-forme francophone du Volontariat présente : ANALYSE. (11 074 signes espaces compris) 1 Dans le cadre du décret Education Permanente La Plate-forme francophone du Volontariat présente : ANALYSE (11 074 signes espaces compris) Le volontariat et ses limites dans le secteur social et des soins

Plus en détail

CIRCULAIRE COMMUNE. Objet : Plan domicile 2010-2013

CIRCULAIRE COMMUNE. Objet : Plan domicile 2010-2013 CIRCULAIRE COMMUNE Objet : Plan domicile 2010-2013 Madame, Monsieur le directeur, Les conseils d administration de l Agirc et de l Arrco ont souhaité, dans le cadre des orientations prioritaires pour la

Plus en détail

Télésurveillance à domicile de patients chroniques et pratiques collaboratives : arrêt sur image vu d un Industriel

Télésurveillance à domicile de patients chroniques et pratiques collaboratives : arrêt sur image vu d un Industriel Télésurveillance à domicile de patients chroniques et pratiques collaboratives : arrêt sur image vu d un Industriel Colloque Tic Santé,11 février 2010 Dr France Laffisse, Orange Healthcare Plan Télésurveillance

Plus en détail

PROJET DE TÉLÉMEDECINE

PROJET DE TÉLÉMEDECINE PROJET DE TÉLÉMEDECINE ISIFC 2 ème année Année universitaire 2011-2012 LA TÉLÉSURVEILLANCE Louis ACHA Rafaël MINACORI ISIFC Génie biomédical 23,rue Alain SAVARY 25000 Besançon Cedex Tél : 03 81 66 66 90

Plus en détail

La télésanté clinique au Québec: un regard éthique par la CEST

La télésanté clinique au Québec: un regard éthique par la CEST La télésanté clinique au Québec: un regard éthique par la CEST Dominic Cliche Conseiller en éthique Commission de l éthique en science et en technologie 18 mars 2015 Midi conférence de l Institut d éthique

Plus en détail

Trophées du Grand Age Lundi 2 Mai au Casino de Paris 18h00

Trophées du Grand Age Lundi 2 Mai au Casino de Paris 18h00 Dépendance, Vieillissement de la population, Alzheimer, Maisons de retraite, Maintien à domicile, Gérontechnologies, Aide aux aidants. Organisés par le site Gérontechnologie.net et MarcDumasConseil, les

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT

CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT Sommaire Comment se fait la recherche sur un nouveau médicament? (page 1) A quoi sert la recherche sur un nouveau médicament? (page

Plus en détail

Maladie d Alzheimer ou apparentée, éthique et technologie

Maladie d Alzheimer ou apparentée, éthique et technologie SEMINAIRE DE RECHERCHE Télémédecine, éthique et droit GEM, 27 mars 2014 Maladie d Alzheimer ou apparentée, éthique et technologie (Technology, ethics and dementia care) Vincent Rialle Maître de conférences-praticien

Plus en détail

E-care. Une application innovante pour détecter et signaler de manière précoce des situations à risque chez les patients insuffisants cardiaques

E-care. Une application innovante pour détecter et signaler de manière précoce des situations à risque chez les patients insuffisants cardiaques News letter Avril 2013 Edito Les nouvelles technologies de l information et de la communication : un levier formidable pour une égalité d accès à tous! «L objectif du Centich, soutenu depuis 2009 par la

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNIQUES CNES/MEDES

SOLUTIONS TECHNIQUES CNES/MEDES SOLUTIONS TECHNIQUES CNES/MEDES Le présent document décrit les solutions du CNES et de MEDES disponibles ou en cours de développement dans les domaines du désenclavement sanitaire ainsi que de la formation

Plus en détail

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie»

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» DOSSIER PAERPA «Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» 1 _ SOMMAIRE Quelques données chiffrées 3 Les initiatives déjà engagées pour améliorer les parcours de

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique.

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi NOR : ARRÊTÉ du relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. Le ministre

Plus en détail

Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux

Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux «le pourcentage de résidents âgés nécessitant des soins pour des plaies simples ou complexes était de 8,6% selon l étude PATHOS menée en 2009

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

LE POTENTIEL D INNOVATION DE LA SILVER ECONOMIE : ENJEUX DE DEVELOPPEMENT D UNE FILIERE

LE POTENTIEL D INNOVATION DE LA SILVER ECONOMIE : ENJEUX DE DEVELOPPEMENT D UNE FILIERE LE POTENTIEL D INNOVATION DE LA SILVER ECONOMIE : ENJEUX DE DEVELOPPEMENT D UNE FILIERE BLANDINE LAPERCHE, SOPHIE BOUTILLER, FARIDAH DJELLAL LAB.RII - CLERSE UMR 8019 RÉSEAU DE RECHERCHE SUR L INNOVATION

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE...3 1. OBJET ET PRINCIPES FONDAMENTAUX...5 LIBERTÉ ET AUTONOMIE INTELLECTUELLE...6 BIENFAISANCE...

CODE D ÉTHIQUE TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE...3 1. OBJET ET PRINCIPES FONDAMENTAUX...5 LIBERTÉ ET AUTONOMIE INTELLECTUELLE...6 BIENFAISANCE... Faculté de médecine Bureau de l éthique clinique CODE D ÉTHIQUE TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE...3 1. OBJET ET PRINCIPES FONDAMENTAUX...5 LIBERTÉ ET AUTONOMIE INTELLECTUELLE...6 BIENFAISANCE...6 JUSTICE

Plus en détail

REVOLUTION NUMERIQUE EN SANTE ou LA SANTE CONNECTEE. SME NEUCHATEL 18 JUIN 2014 Ph de Lorme CHU Rouen

REVOLUTION NUMERIQUE EN SANTE ou LA SANTE CONNECTEE. SME NEUCHATEL 18 JUIN 2014 Ph de Lorme CHU Rouen REVOLUTION NUMERIQUE EN SANTE ou LA SANTE CONNECTEE SME NEUCHATEL 18 JUIN 2014 Ph de Lorme CHU Rouen ENJEUX DE LA FRANCE NUMERIQUE Renforcer la compétitivité de l économie française grâce au N. Permettre

Plus en détail

Dématérialisation dans le domaine du service aux personnes âgées. 24 septembre 2008 INOP 2008 page 1

Dématérialisation dans le domaine du service aux personnes âgées. 24 septembre 2008 INOP 2008 page 1 Dématérialisation dans le domaine du service aux personnes âgées 24 septembre 2008 INOP 2008 page 1 Le contexte L action sociale auprès des personnes âgées dans les Yvelines : 215 000 personnes de plus

Plus en détail

Logiciels d éducation à la Nutrition et à l activité physique

Logiciels d éducation à la Nutrition et à l activité physique Université d été E-Santé Castres-Mazamet 4, 5, 6 juillet 2012 «Des supports numériques au service de l éducation thérapeutique des patients» Logiciels d éducation à la Nutrition et à l activité physique

Plus en détail

Education thérapeutique du sujet âgé Un défi à relever. Sylvie LEGRAIN HAS 29 novembre 2012

Education thérapeutique du sujet âgé Un défi à relever. Sylvie LEGRAIN HAS 29 novembre 2012 Education thérapeutique du sujet âgé Un défi à relever Sylvie LEGRAIN HAS 29 novembre 2012 L ETP C est : acquérir des compétences pour mieux vivre avec sa(ses) maladie(s) chronique(s) au quotidien. L ETP

Plus en détail

I. Qu est ce qu un SSIAD?

I. Qu est ce qu un SSIAD? 1 Plan Introduction I. Qu est ce qu un SSIAD? II. L accompagnement du SSIAD III. Présentation du SSIAD de Meyssac et de Beynat IV. Les personnes prises en soin dans le SSIAD V. Présentation d une situation

Plus en détail

P atients S anté T erritoires

P atients S anté T erritoires H ôpital P atients S anté T erritoires L exercice regroupé dans les services de santé Une action coordonnée des professionnels en faveur des patients De plus en plus de professionnels de santé ont depuis

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

«Politique des ARS pour les seniors»

«Politique des ARS pour les seniors» «Politique des ARS pour les seniors» Claude EVIN, Directeur Général de l Agence Régionale de Santé d Ile-de-France XX/XX/XX L ARS, acteur majeur de la politique de santé et d accompagnement au service

Plus en détail

Baromètre Santé & Société - Europ Assistance / CSA 2013 : 7 ème vague du baromètre. 15 octobre 2013

Baromètre Santé & Société - Europ Assistance / CSA 2013 : 7 ème vague du baromètre. 15 octobre 2013 2013 : 7 ème vague du baromètre 15 octobre 2013 Contexte, objectifs et méthodologie 2 Objectifs de l étude En 2006, le Groupe Europ Assistance et le Cercle Santé Société lançaient, avec l institut CSA,

Plus en détail

Les Quatre Saisons. Appartement gérontologique. 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64

Les Quatre Saisons. Appartement gérontologique. 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64 Livret d accueil Les Quatre Saisons Appartement gérontologique 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64 Présentation La résidence Les Quatre Saisons est un appartement d accueil, non médicalisé,

Plus en détail

La médecine personnalisée

La médecine personnalisée La médecine personnalisée Clément Cousin Notes de l atelier s étant tenu à Science Po le 20 mai 2014 dans le cadre de la Semaine doctorale intensive clement.cousin@riseup.net Table des matières 1 Définition

Plus en détail

SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois

SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois La télémédecine au service des soins de 1 er recours et de l aménagement du territoire dominique.depinoy@acsantis.com Pourquoi

Plus en détail

Handicap et diagnostic à l aube de la vie: espoir ou dérive? Regards croisés sur le diagnostic préimplantatoire COLLOQUE GRAND PUBLIC

Handicap et diagnostic à l aube de la vie: espoir ou dérive? Regards croisés sur le diagnostic préimplantatoire COLLOQUE GRAND PUBLIC Handicap et diagnostic à l aube de la vie: espoir ou dérive? Regards croisés sur le diagnostic préimplantatoire COLLOQUE GRAND PUBLIC CENTRE DE CONGRÈS ET D EXPOSITIONS BEAULIEU - LAUSANNE MARDI 30 AOÛT

Plus en détail

MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte

MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte Projet de permanence des soins gériatriques en EHPAD dans le sud de l Essonne MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte Le Sud de l Essonne accueille environ 3000 résidents en Etablissement d Hébergement

Plus en détail

en avant-première Une solution de sol intelligent et connecté au service de la santé et du bien-être *une expérience unique du revêtement de sol 1/6

en avant-première Une solution de sol intelligent et connecté au service de la santé et du bien-être *une expérience unique du revêtement de sol 1/6 en avant-première dossier de presse - mai 2014 Une solution de sol intelligent et connecté au service de la santé et du bien-être *une expérience unique du revêtement de sol 1/6 La «Silver Economy» (économie

Plus en détail

Démence et fin de vie chez la personne âgée

Démence et fin de vie chez la personne âgée Démence et fin de vie chez la personne âgée Dr C le Provost Gériatre C.H.B.A Vannes Dr M Michel Gériatre C.H.U Rennes Démence et fin de vie Sujet grave: la mort la «de mens» = être privé de son esprit

Plus en détail

Présentation du programme de logements intergénérationnels du Quai des Célestins

Présentation du programme de logements intergénérationnels du Quai des Célestins Présentation du programme de logements intergénérationnels du Quai des Célestins INTRODUCTION «L intergénérationnel» : un concept que ne va pas de soi Brève présentation du projet «Quai des célestins»

Plus en détail

Le médecin et les assurances

Le médecin et les assurances «Le rôle du médecin, hier, aujourd hui et demain» Présentation par Yves Robert, M.D. M.Sc. Secrétaire Dans le cadre du midi-conférence de l Institut canadien de la retraite et des avantages sociaux Décembre

Plus en détail

Résumé du document de réflexion et guide discussion pour consultation en ligne

Résumé du document de réflexion et guide discussion pour consultation en ligne Résumé du document de réflexion et guide discussion pour consultation en ligne PRONONCEZ-VOUS SUR LA QUESTION! Faites-nous parvenir vos commentaires et vos réflexions. Pour les membres de l AMQ : commentez

Plus en détail

Lieux de vie collectifs pour les retraités autonomes. Guide pour les promoteurs

Lieux de vie collectifs pour les retraités autonomes. Guide pour les promoteurs Guide pour les promoteurs 2012 Lieux de vie collectifs pour les retraités autonomes Préface Le défi que représentent l allongement de l espérance de vie et l évolution de la prise en charge de la dépendance

Plus en détail

A l écoute de ses aînés, Paris mène des actions dynamiques et solidaires pour valoriser leur implication dans la cité et accompagner les plus fragiles

A l écoute de ses aînés, Paris mène des actions dynamiques et solidaires pour valoriser leur implication dans la cité et accompagner les plus fragiles DOSSIER DE PRESSE Février 2011 A l écoute de ses aînés, Paris mène des actions dynamiques et solidaires pour valoriser leur implication dans la cité et accompagner les plus fragiles Contact presse Service

Plus en détail

Les réseaux de santé Alain Grand

Les réseaux de santé Alain Grand Les réseaux de santé Alain Grand Section 1 : les réseaux de santé Devant le constat d un cloisonnement excessif du système de santé, susceptible d induire des «pertes de chance» vis-à-vis de certaines

Plus en détail

Management Responsabilité. Management Responsabilité. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2012 17

Management Responsabilité. Management Responsabilité. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2012 17 Management Responsabilité Management Responsabilité 2012 17 L'entretien annuel d'évaluation Identifier la problématique de l évaluation professionnelle Utiliser l entretien annuel d activité comme levier

Plus en détail

Salon des Services à la Personne La Maison du Mieux Vivre

Salon des Services à la Personne La Maison du Mieux Vivre DOSSIER DE PRESSE Salon des Services à la Personne La Maison du Mieux Vivre Contacts presse : 01.43.03.03.67 Didier Jardin : 06.60.32.56.87 Olivier Bessières : 06.65.51.32.99 Documentations et photographies

Plus en détail

UNE PLATEFORME MULTI-MODALE POUR LA TÉLÉVIGILANCE MEDICALE

UNE PLATEFORME MULTI-MODALE POUR LA TÉLÉVIGILANCE MEDICALE UNE PLATEFORME MULTI-MODALE POUR LA TÉLÉVIGILANCE MEDICALE Wided Souidene, Dan Istrate, Hamid Medjahed ESIGETEL LRIT, 1, Rue du Port de Valvins, 77210 Avon, France {wided.souidene, dan.istrate, hamid.medjahed}@esigetel.fr

Plus en détail

SIWAY, Système de géolocalisation par RFID

SIWAY, Système de géolocalisation par RFID SIWAY, Système de géolocalisation par RFID Plus de sécurité sur le marché de la santé Siemens Switzerland Ltd. 2008. All rights reserved. Que se passe-t-il sur le marché? France, Août 05 France, Septembre

Plus en détail

Ethique, don d organe et Agence de la Biomédecine

Ethique, don d organe et Agence de la Biomédecine Ethique, don d organe et Agence de la Biomédecine Patrick Niaudet Président du Conseil d Orientation de l ABM Servie de Néphrologie Pédiatrique Hôpital Necker-Enfants Malades, Paris Mon intervention ne

Plus en détail

Rôle des STIC dans les grands enjeux sociétaux, économiques et environnementaux. La Vision d ALLISTENE. 5 janvier 2012 Michel Cosnard

Rôle des STIC dans les grands enjeux sociétaux, économiques et environnementaux. La Vision d ALLISTENE. 5 janvier 2012 Michel Cosnard A Rôle des STIC dans les grands enjeux sociétaux, économiques et environnementaux La Vision d ALLISTENE 5 janvier 2012 Michel Cosnard Missions d Allistene Stratégie de recherche et d innovation Distingue

Plus en détail

Note créée le 19/03/2014

Note créée le 19/03/2014 Note créée le 19/03/2014 La télémédecine : présentation générale et expérimentations 2014 Note d information réalisée par pôle santé et soins Auteure : Fanny Gaspard, Conseillère technique aide et soins

Plus en détail

RESIDENCE DU VAL REGLEMENT INTERIEUR FOYER-LOGEMENT

RESIDENCE DU VAL REGLEMENT INTERIEUR FOYER-LOGEMENT RESIDENCE DU VAL REGLEMENT INTERIEUR FOYER-LOGEMENT Le présent règlement intérieur est applicable aux résidents ayant signé le contrat de séjour du foyer-logement du Val, conformément aux dispositions

Plus en détail

e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé

e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé Professeur Michèle Kessler CHU de Nancy et réseau Néphrolor L une des applications de la télémédecine est la télésurveillance à domicile,

Plus en détail

Prise en charge coordonnée personne âgée à domicile

Prise en charge coordonnée personne âgée à domicile Quelques chiffres : 2010, création de la coordination pour le Maintien A Domicile (MAD) 2014, file active : 188patients Travail en coopération avec 35 cabinets MG, 27 cabinets IDEL, 15 kinés, 13 pharmacies.

Plus en détail

Frédéric WONÉ Médecin Coordonnateur EHPAD «Parrot» et «Beaufort-Magne» Centre Hospitalier de Périgueux

Frédéric WONÉ Médecin Coordonnateur EHPAD «Parrot» et «Beaufort-Magne» Centre Hospitalier de Périgueux Frédéric WONÉ Médecin Coordonnateur EHPAD «Parrot» et «Beaufort-Magne» Centre Hospitalier de Périgueux Xavier GERVAIS Médecin Coordonnateur EHPAD «Les Balcons de Tivoli» Le Bouscat Mise en œuvre confiée

Plus en détail

ASPECTS ÉTHIQUES DE L UTILISATION DE CAMÉRAS VIDEO DANS LES MILIEUX DE VIE DES AÎNÉS

ASPECTS ÉTHIQUES DE L UTILISATION DE CAMÉRAS VIDEO DANS LES MILIEUX DE VIE DES AÎNÉS AVIS N O 1 ASPECTS ÉTHIQUES DE L UTILISATION DE CAMÉRAS VIDEO DANS LES MILIEUX DE VIE DES AÎNÉS ADOPTÉ À L UNANIMITÉ PAR LE COMITÉ NATIONAL D ÉTHIQUE SUR LE VIEILLISSEMENT SÉANCE DU 29 JUIN 2015 SOMMAIRE

Plus en détail

Cercle Lanjuinais - Rennes Jeudi 16 juin 2011

Cercle Lanjuinais - Rennes Jeudi 16 juin 2011 NTIC, territoires et santé NTIC, territoires et santé Cercle Lanjuinais - Rennes Jeudi 16 juin 2011 La télésanté : un historique Possibilités offertes par les Technologies de l Information et de la Communication

Plus en détail

QUESTION D ETHIQUE APPROCHE ENVIRONNEMENT- SANTE. 10ème cours d été 2006 Bamako SIFEE Pr HOUENOU AGBO Yveline UFR Sciences Médicales d Abidjan

QUESTION D ETHIQUE APPROCHE ENVIRONNEMENT- SANTE. 10ème cours d été 2006 Bamako SIFEE Pr HOUENOU AGBO Yveline UFR Sciences Médicales d Abidjan QUESTION D ETHIQUE APPROCHE ENVIRONNEMENT- SANTE 10ème cours d été 2006 Bamako SIFEE Pr HOUENOU AGBO Yveline UFR Sciences Médicales d Abidjan INTRODUCTION Environnement et Santé Évaluation environnementale

Plus en détail