1. PRELEVEMENT SEPA : LE CADRE REGLEMENTAIRE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1. PRELEVEMENT SEPA : LE CADRE REGLEMENTAIRE"

Transcription

1 Avril 2013 Zoom sur la réglementation SEPA (Single Euro Payments Area)- échéance 1er février 2014 : 1. PRELEVEMENT SEPA : LE CADRE REGLEMENTAIRE 1.1. Introduction : Le Conseil Européen des Paiements (European Payments Council «EPC»), organe de décision de la communauté bancaire européenne s est fixé pour objectif d appuyer et de promouvoir la création d un espace unique de paiements en euro. La définition de SEPA (Single Euro Payments Area) est précisée dans la feuille de route de l EPC dès Décembre 2004 : «une zone à l intérieur de laquelle les citoyens, les entreprises et les autres acteurs économiques pourront effectuer et recevoir des paiements en euros aux mêmes conditions et avec les mêmes droits et obligations, que ce soit à l intérieur ou au-delà des frontières nationales et où qu ils se trouvent». Dans cette feuille de route l Europe est définie comme les États membres de l Union Européenne plus l Islande, la Norvège, le Liechtenstein, la Suisse et Monaco. En France, le projet de migration des utilisateurs vers SEPA est coordonné par le Comité National SEPA, présidé par la Banque de France et la Fédération Bancaire Française ( Il rassemble les représentants de toutes les parties concernées utilisatrices de moyens de paiement. Dans ce cadre, l EPC a décidé de créer un prélèvement européen SEPA en euros, dit SDD («SEPA Direct Debit») utilisable entre deux comptes de clients ouverts auprès de banques domiciliées dans l espace Européen telle que défini dans la feuille de route. SEPA s applique à tous les prélèvements nationaux et transfrontaliers Une obligation réglementaire : Le 01 février 2014, les nouveaux instruments de paiement européens remplaceront définitivement leurs équivalents nationaux. Le prélèvement SEPA à l initiative du créancier (ex : Entreprise) se fait désormais sur la base d une autorisation préalable obtenue de la part du débiteur (ex : Client). On retrouve cette autorisation sous le nom de «Mandat de gestion/de prélèvement». Chaque mandat s identifie à partir d une Référence Unique de Mandat (RUM), à communiquer obligatoirement au souscripteur à la mise en gestion de son contrat.

2 Le prélèvement SEPA nécessite l usage de coordonnées bancaires internationales, présentes sur le relevé d identité bancaire depuis Les standards techniques retenus et les nouveaux flux de trésorerie SEPA facilitent le traitement automatisé des opérations. Les droits du créancier et du débiteur évoluent. Le créancier est autorisé via le mandat à procéder à toute opération de règlement depuis le compte du débiteur, eu égard des conditions contractuelles les liant et des prérogatives SEPA. Le mandat reste valable pendant toute sa durée d utilisation, sauf révocation par le débiteur. Le débiteur conserve le droit de révoquer un mandat préalablement signé, ou de s opposer en contestant un prélèvement qu il juge non conforme. Selon les cas, il fait parvenir sa contestation à sa banque et si sa demande est jugée recevable, les sommes prélevées lui sont remboursées. 2. LES ENJEUX POUR LES COMPAGNIES D ASSURANCE La migration au prélèvement SEPA est un sujet complexe impliquant des enjeux techniques et organisationnels. Les avantages attendus d un tel changement sont nombreux : gagner du temps dans les opérations de paiement, simplifier les procédures de gestion des flux de trésorerie, donner la possibilité aux compagnies d assurance d utiliser un unique compte bancaire pour l ensemble des opérations touchant l Europe, favoriser le développement du business transfrontalier Mais avant d en tirer profit, chaque assureur devra tout d abord investir dans une série de changements visant à mettre en place les prérogatives SEPA suivantes : Le mandat de prélèvement doit être complété et signé par l assuré avant la mise en gestion du contrat d assurance : l assureur doit s assurer qu il a reçu autorisation avant de passer un ordre de prélèvement. L assureur est désormais seul responsable du mandat, contrairement à l autorisation de prélèvement qui est de la responsabilité de la banque ; il doit le conserver, ce mandat constituant la seule preuve recevable que les opérations effectuées pour son compte sont autorisées. L assureur a une obligation d information vis-à-vis de ses assurés : la réglementation prévoit une notification préalable de prélèvement, que l assureur fait parvenir au souscripteur 14 jours avant le 1 er prélèvement SEPA. L assureur doit prévoir une nouvelle procédure de gestion du mandat (automatisée?) intervenant pendant la vie du contrat, en cas d avenant notamment. Les systèmes d information doivent évoluer pour émettre les nouveaux flux de trésorerie et les actes de gestion liés à ces flux.

3 Il est primordial pour les compagnies d assurance de ne pas sous-estimer l ampleur d un tel projet, tant il implique des évolutions majeures et des arbitrages susceptibles de modifier le métier.

4 2.1. Évolution Métier Cas d un Groupe de Protection Sociale : Depuis la proposition de contrat d assurance jusqu à l appel de cotisations et la gestion du contentieux, c est l ensemble du métier de l assurance qui est remis à plat. Le mandat de prélèvement remplace l actuelle autorisation de prélèvement dans l ensemble du processus Vie du bulletin d adhésion/affiliation. L assureur doit s assurer de détenir un mandat complété et signé par le souscripteur avant d appeler des cotisations : il est désormais de la responsabilité du réseau commercial et des gestionnaires de s assurer que les dossiers d adhésion/affiliation sont complets et valides avant l enregistrement du contrat dans les systèmes de gestion. Une fois le contrat d assurance enregistré, les documents contractuels doivent être conservés chez l assureur, ainsi que le mandat signé. L assureur doit garantir la possibilité de les reproduire en cas de litige avec le souscripteur du contrat. Des solutions d archivage, de numérisation et éventuellement de GED sont à envisager. Les canaux de vente à distance sont également concernés, car le Comité National SEPA n a pas encore validé le format de l E-mandat. L enregistrement d un contrat en prélèvement, souscrit par internet nécessite avant prise d effet que le centre de gestion ait reçu le mandat signé du souscripteur. Là aussi, des arbitrages seront discutés, à savoir si l assureur accepte de rallonger les délais de traitement ou s il met à disposition de ses clients un mandat dématérialisé. Avec l arrivée du mandat de prélèvement, c est également les droits du débiteur qui évoluent. Le souscripteur au contrat d assurance a désormais le droit de contester un prélèvement et de se faire rembourser les sommes prélevées sur son compte : Entre la date de prélèvement J et J+8 semaines : si le prélèvement est autorisé mais ne correspond pas aux engagements contractuels => le souscripteur adresse la contestation à sa banque qui le rembourse d office sans en notifier l assureur. Entre J+8 semaines et J+13 mois : si le prélèvement n est pas autorisé => le souscripteur adresse sa contestation à sa banque ; celle-ci engage une procédure d investigation auprès de l assureur qui doit lui fournir l ensemble des éléments contractuels ainsi que le mandat signé et la notification préalable de prélèvement. Dans les 1 mois suivant la déclaration de litige, la banque du débiteur/souscripteur donne son avis et rembourse ou pas le souscripteur des sommes prélevées sur son compte. Ses nouvelles règles de gestion de litige amènent l assureur à définir de nouvelles règles de gestion du contentieux, et des procédures pour recouvrer les créances : cotisations et prestations. Elles ont un impact considérable sur les procédures de gestion en amont, tant elles soulignent la nécessité de sensibiliser les gestionnaires sur les nouvelles procédures de mise en gestion du contrat d assurance. Les assureurs font face ici à de nombreuses contraintes tant les contrats d assurance notamment en protection sociale évoluent pendant la vie du contrat : les évolutions de garantie sont fréquentes et entrainent assez souvent une modification du montant des cotisations appelées. Un défaut de

5 communication auprès des souscripteurs sur l évolution des conditions contractuelles peut avoir des conséquences non négligeables Évolution comptable et IT Les flux de prélèvement CFONB doivent disparaître progressivement au profit des flux normalisés SEPA. Le fichier de prélèvement envoyé à la banque doit être formalisé selon la norme SEPA. 2 solutions se posent aux assureurs : Développé un outil en interne qui convertisse les flux CFONB émis depuis le SI actuel en flux normalisés SEPA, et qui envoie le fichier de prélèvement à la banque. L outil doit également faire la conversion dans le sens inverse, pour prendre en compte les flux provenant de la banque vers l outil de gestion de l assureur. S adresser à un prestataire de service pour la gestion des flux de trésorerie : externaliser la gestion des flux SEPA et des éventuels rejets liés à l implémentation d un nouvel outil. Un flux normalisé SEPA doit être lié à un mandat. Il est donc nécessaire de prévoir également un outil qui permette la création système d un mandat, rattaché à un contrat ou à un souscripteur, qui sera maintenu et mis à jour pendant toute la vie du contrat. Cet outil de gestion des mandats prend en compte les avenants au contrat venant modifier les conditions de paiement, et pourrait proposer la mise en place d une base de données mandat à la disposition des gestionnaires. Certaines SSII ont déjà pris des parts dans ce marché et proposent plusieurs solutions IT adaptées à l ensemble des contraintes liés à ce projet : solution éditique, outil de gestion des mandats et des flux SEPA 3. MIGRATION ET PERIODE TRANSITOIRE Un enjeu essentiel pour une compagnie d assurance est de faire migrer les contrats existants aux normes SEPA. Le comité national SEPA prévoit dans ce cas la mise en place d un mandat «migré», généré automatiquement des systèmes de gestion à partir des informations disponibles, et de la confirmation de la banque du créancier qu une autorisation de prélèvement existe pour cette transaction. Le mandat «migré» ne repose pas sur un mandat signé par le souscripteur mais sur la base des éléments contractuels en vigueur accepté par ce dernier depuis la mise en gestion initiale de son contrat. Si les procédures et prérogatives sont allégées pour les contrats existants, il reste tout de même à l assureur le devoir d information auprès de ses clients migrés : une notification préalable au 1 er prélèvement SEPA devra être émise à l ensemble des clients migrés, leur notifiant notamment la RUM de leur mandat migré (différent des RUM de mandat) et un numéro de contact en cas d opposition ou de révocation dudit mandat. Pour des aspects commerciaux évidents, l assureur peut opter pour une période transitoire, pendant laquelle les contrats pourront être mis en gestion avec un mandat ou une autorisation de prélèvement. Il convient de s entendre avec la banque sur les conditions d application et sur les

6 responsabilités de chacun. Les outils IT doivent également être paramétrés pour permettre la gestion simultanée de ces 2 cas de figures. 4. CONCLUSION La mise en place du prélèvement SEPA est un projet qui doit être abordé de façon transversale, en impliquant l ensemble des directions métiers, risques, IT et comptable. De nombreux arbitrages coûts/risques sont à mener pour définir la solution cible. Les impacts ne sont pas les mêmes selon les métiers de l assurance, notamment en terme de volumétrie : le volume de transactions constaté sur le métier Santé oblige l assureur à automatiser dans la mesure du possible les procédures de gestion pour garantir le respect des délais de traitement et le maintien de la qualité de service. L Épargne quant à elle nécessite une attention particulière tant les montants engagés et les risques peuvent être élevés : l automatisation à tout prix n est pas forcément la meilleure solution. Mener un tel projet appelle à des objectifs de cohérence et de cohésion, à un engagement humain et à la mise en place d accompagnement des collaborateurs au changement de leurs méthodes de travail.

Comprendre Bon à savoir S y préparer Lexique

Comprendre Bon à savoir S y préparer Lexique i Mémo SEPA i Comprendre Bon à savoir S y préparer Lexique QUELQUES NOTIONS Le 1er février 2014, la norme SEPA devient obligatoire pour l'ensemble des virements et prélèvements en euros à l'intérieur de

Plus en détail

SEPA, une étape de la construction européenne. Il reste moins d 1 an : J - 318

SEPA, une étape de la construction européenne. Il reste moins d 1 an : J - 318 Metz 19 mars 2013 SEPA, une étape de la construction européenne 01/01/1999 Introduction de l euro financier 01/01/2002 Introduction de l euro fiduciaire 01/02/2014 Euro scriptural SEPA : Single Euro Payments

Plus en détail

PRELEVEMENT SEPA INFORMATION CREANCIER

PRELEVEMENT SEPA INFORMATION CREANCIER PRELEVEMENT SEPA INFORMATION CREANCIER Le projet SEPA (Single Euro Payments Area : espace unique de paiements en euros) est un projet européen qui s inscrit dans le prolongement du passage aux pièces et

Plus en détail

RÉUSSIR LA MIGRATION SEPA DANS VOTRE ENTREPRISE. Single Euro Payments Area Espace unique de paiement en euros

RÉUSSIR LA MIGRATION SEPA DANS VOTRE ENTREPRISE. Single Euro Payments Area Espace unique de paiement en euros RÉUSSIR LA MIGRATION SEPA DANS VOTRE ENTREPRISE Single Euro Payments Area Espace unique de paiement en euros Qu est est-ce que SEPA? SEPA o Single Euro Payments Area / Espace unique de paiement en euros

Plus en détail

Bien utiliser le prélèvement

Bien utiliser le prélèvement OCTOBRE 2014 N 23 PAIEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Bien utiliser le prélèvement SEPA Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE

Plus en détail

Edition 2013 QUE SIGNIFIE SEPA DIRECT DEBIT (SDD) POUR LES CONSOMMATEURS?

Edition 2013 QUE SIGNIFIE SEPA DIRECT DEBIT (SDD) POUR LES CONSOMMATEURS? Edition 2013 QUE SIGNIFIE SEPA DIRECT DEBIT (SDD) POUR LES CONSOMMATEURS? 1. SEPA pour les consommateurs - en bref Qu est-ce que SEPA? SEPA = Single Euro Payments Area Le Single Euro Payments Area (SEPA)

Plus en détail

SEPA et les entreprises. Comité national SEPA Plan de communication SEPA

SEPA et les entreprises. Comité national SEPA Plan de communication SEPA SEPA et les entreprises Comité national SEPA Plan de communication SEPA SEPA : une étape de la construction européenne 01/01/1999 Introduction de l euro financier 01/01/2002 Introduction de l euro fiduciaire

Plus en détail

Le prélèvement SEPA, c est maintenant

Le prélèvement SEPA, c est maintenant JUILLET 2014 ENTREPRENEURS N 13 lesclesdelabanque.com PAIEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES Le site pédagogique sur la banque et l argent & banques-sepa.fr les banques accompagnent les entreprises pour le

Plus en détail

J - 59 Décembre 2013 1

J - 59 Décembre 2013 1 J - 59 Décembre 2013 1 SEPA, une étape de la construction européenne 01/01/1999 Introduction de l euro financier 01/01/2002 Introduction de l euro fiduciaire 01/02/2014 Euro scriptural SEPA : Single Euro

Plus en détail

Yourcegid Solutions de gestion

Yourcegid Solutions de gestion CEGID EXPERT Yourcegid SEPA SEPA PRÉLÈVEMENT www.cegid.fr/experts Un module pour continuer à gérer les prélèvements après le 31/01/2014 Intégrez la norme SEPA et son environnement de gestion Ne mettez

Plus en détail

Consommateur, que savoir sur la domiciliation européenne? V 1.3

Consommateur, que savoir sur la domiciliation européenne? V 1.3 Consommateur, que savoir sur la domiciliation européenne? V 1.3 1 SEPA pour les consommateurs - en bref Qu'est-ce que SEPA? SEPA = Single Euro Payments Area Le Single Euro Payments Area (SEPA) ou espace

Plus en détail

S PA : Soyez prêts le 1 er Février 2014!

S PA : Soyez prêts le 1 er Février 2014! S PA : Soyez prêts le 1 er Février 2014! En tant que partenaire de votre réussite, Mazars accompagne votre entreprise à chaque étape de sa croissance. Ce guide vous donne les clés pour réussir votre migration

Plus en détail

«LA MEDIATION AU SERVICE DES BANQUES, DES ASSURANCES ET DES ENTREPREPRISES : INTERETS AU NIVEAU ECONOMIQUE INTERNE ET INTERNATIONAL»

«LA MEDIATION AU SERVICE DES BANQUES, DES ASSURANCES ET DES ENTREPREPRISES : INTERETS AU NIVEAU ECONOMIQUE INTERNE ET INTERNATIONAL» 1 ER FORUM DE MEDIATION BEYROUTH 26, 27 ET 28 JUIN 2008 «LA MEDIATION AU SERVICE DES BANQUES, DES ASSURANCES ET DES ENTREPREPRISES : INTERETS AU NIVEAU ECONOMIQUE INTERNE ET INTERNATIONAL» Silvestre TANDEAU

Plus en détail

PRELEVEMENT SEPA : LES BON REFLEXES

PRELEVEMENT SEPA : LES BON REFLEXES PRELEVEMENT SEPA : LES BON REFLEXES La réforme européenne sur les prélèvements (Règlement SEPA, pour Single Euro Payments Area) entre en vigueur dans quelques mois (1er août 2014). Ce nouveau système de

Plus en détail

L ESPACE UNIQUE DES PAIEMENT EN EUROS (SEPA) Vers une harmonisation des moyens de paiement européens. Direction des affaires économiques de la CGPME

L ESPACE UNIQUE DES PAIEMENT EN EUROS (SEPA) Vers une harmonisation des moyens de paiement européens. Direction des affaires économiques de la CGPME L ESPACE UNIQUE DES PAIEMENT EN EUROS (SEPA) Vers une harmonisation des moyens de paiement européens Direction des affaires économiques de la CGPME SEPA (Single Euro Payment Area) Harmonisation des moyens

Plus en détail

Le ccsf vous informe : bien utiliser le prélèvement sepa dans toute l europe

Le ccsf vous informe : bien utiliser le prélèvement sepa dans toute l europe Le ccsf vous informe : bien utiliser le prélèvement sepa dans toute l europe Qu est ce que le prélèvement SEPA? Le prélèvement SEPA (Single Euro Payments Area Espace unique de paiement en euros) est un

Plus en détail

Bien utiliser le prélèvement

Bien utiliser le prélèvement OCTOBRE 2014 N 23 PAIEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Bien utiliser le prélèvement SEPA Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE

Plus en détail

GRAS SAVOYE COURTIER D ASSURANCES. SEPA Lot2 PRELEVEMENTS FAQ

GRAS SAVOYE COURTIER D ASSURANCES. SEPA Lot2 PRELEVEMENTS FAQ GRAS SAVOYE COURTIER D ASSURANCES SEPA Lot2 PRELEVEMENTS FAQ Généralités SEPA Q : Qu est-ce que SEPA? SEPA : Single Euro Payment Area ou Espace unique de paiement en euro Objectif : Créer une gamme unique

Plus en détail

CLOEE : NORME SEPA SOMMAIRE. A La Norme SEPA. A1 Qu est-ce que la norme SEPA?... 2. A2 Migration des RIB en IBAN... 3 1 - Paramétrage...

CLOEE : NORME SEPA SOMMAIRE. A La Norme SEPA. A1 Qu est-ce que la norme SEPA?... 2. A2 Migration des RIB en IBAN... 3 1 - Paramétrage... SOMMAIRE A La Norme SEPA A1 Qu est-ce que la norme SEPA?... 2 A2 Migration des RIB en IBAN... 3 1 - Paramétrage... 3 2 - Contrôle... 4 A3 Passage à la norme SEPA...... 5 A4 Les mandats... 6 SYNTHESE...

Plus en détail

Impact du SDD sur le système d information et les processus métiers

Impact du SDD sur le système d information et les processus métiers Impact du SDD sur le système d information et les processus métiers Mathias Bonnard 20 Mars 2012 «Serez vous prêt à temps?» Axway: une présence globale 11,000+ clients 1,700+ employés Présents dans les

Plus en détail

Article 2 Conditions d'adhésion au programme

Article 2 Conditions d'adhésion au programme Le programme Happy Card devient à compter du 1 juillet 2012 le programme Les Points Fidélité Cetelem. Les présentes conditions générales du Programme de fidélité Les Points Fidélité Cetelem précisent les

Plus en détail

GENERALISATION DE L EURO. dans l usage des instruments de paiement scripturaux

GENERALISATION DE L EURO. dans l usage des instruments de paiement scripturaux GENERALISATION DE L EURO dans l usage des instruments de paiement scripturaux 16 FICHES 31 Octobre 2001 1/23 La généralisation de l usage de l euro dans les instruments de paiement de détail pourra, dans

Plus en détail

Communiqué de lancement Sage 100 Moyens de paiement Ebics / Communication bancaire

Communiqué de lancement Sage 100 Moyens de paiement Ebics / Communication bancaire Communiqué de lancement Sage 100 Moyens de paiement Ebics / Communication bancaire Disponibilité commerciale : Décembre 2009 Nouveautés V16! Sommaire LES MOYENS DE PAIEMENT DOMESTIQUES DEVIENNENT EUROPEENS...

Plus en détail

Les entreprises doivent passer aux moyens de paiement SEPA

Les entreprises doivent passer aux moyens de paiement SEPA Les entreprises doivent passer aux moyens de paiement SEPA www.banques-sepa.fr 1. Contexte 16/04/2013 1 SEPA: Single Euro Payments Area SEPA (Espace unique de paiements en euro) permet de réaliser, exactement

Plus en détail

Le SEPA et les nouveaux usages pour les projets à valeur ajoutée

Le SEPA et les nouveaux usages pour les projets à valeur ajoutée Le SEPA et les nouveaux usages pour les projets à valeur ajoutée UniverswiftNet 2013 José TEIXEIRA, Senior Product Manager Nasser CHAHI, Pre Sales Expert 12 février 2013 Copyright 2013 1 Agenda Centrale

Plus en détail

Guide. tarifaire EN VIGUEUR AU 07/02/2016 PROFESSIONNELS

Guide. tarifaire EN VIGUEUR AU 07/02/2016 PROFESSIONNELS Guide PROFESSIONNELS tarifaire EN VIGUEUR AU 07/02/2016 1 La Société financière de la Nef est une société anonyme coopérative à capital variable, à directoire et à conseil de surveillance - Agréée par

Plus en détail

KEL annuel. Guide pour la mise en place et l utilisation des prélèvements et virements à la norme SEPA

KEL annuel. Guide pour la mise en place et l utilisation des prélèvements et virements à la norme SEPA KEL annuel Guide pour la mise en place et l utilisation des prélèvements et virements à la norme SEPA 1. COORDONNEES BANCAIRES 1.1. Propriétaires, locataires, fournisseurs et comptes bancaires gérance

Plus en détail

Les notions suivantes sont utilisées pour l'application du Règlement des services de paiement:

Les notions suivantes sont utilisées pour l'application du Règlement des services de paiement: Société anonyme Prêteur Numéro d agrément: 937 Courtier en assurances n Fsma: 011671A Burgstraat 170-9000 Gent Tél.:09 224 73 11 Fax: 09 223 34 72 TVA BE 0400.028.394 RPM Gent www.europabank.be Règlement

Plus en détail

Réussir sa migration SEPA

Réussir sa migration SEPA Introduction Travaux préalables Opérations SEPA Planifiez votre migration Intégration dans nos outils Sommaire 1 Introduction Introduction La date butoir 01/02/2014 Le 1 er février 2014 est la date butoir

Plus en détail

SEPA info. Single Euro Payments Area * Comment nous allons vous accompagner dans cette évolution vers SEPA

SEPA info. Single Euro Payments Area * Comment nous allons vous accompagner dans cette évolution vers SEPA Comment nous allons vous accompagner dans cette évolution vers SEPA SEPA info Nous avons anticipé les impacts de ces évolutions de Place sur nos relations «banque à client». Nous vous tiendrons donc périodiquement

Plus en détail

Relatif aux modalités d établissement des comptes des établissements de paiement

Relatif aux modalités d établissement des comptes des établissements de paiement CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION DE L AVIS N 2009-19 DU 3 DÉCEMBRE 2009 Relatif aux modalités d établissement des comptes des établissements de paiement Sommaire 1 Présentation

Plus en détail

Le prélèvement SEPA, c est maintenant

Le prélèvement SEPA, c est maintenant JUILLET 2014 ENtrEPrENEurS N 13 PAIEmENt LES MINI-GUIDES BANCAIRES Le prélèvement SEPA, c est maintenant 2 Ce mini-guide vous est offert par : Pour toute information complémentaire, nous contacter : info@lesclesdelabanque.com

Plus en détail

NOTE D INFORMATION. Migration obligatoire Sage

NOTE D INFORMATION. Migration obligatoire Sage Le 11 mai 2010 NOTE D INFORMATION Objet : Arrêt du protocole de communication bancaire ETEBAC Nouveau format SEPA Migration obligatoire Sage Deux évolutions majeures arrivent en même temps dans le monde

Plus en détail

Présentation du SEPA. Qu est-ce que le SEPA (Single Euro Payments Area Espace Unique de Paiement en Euros)

Présentation du SEPA. Qu est-ce que le SEPA (Single Euro Payments Area Espace Unique de Paiement en Euros) L essentiel du SEPA Présentation du SEPA Qu est-ce que le SEPA (Single Euro Payments Area Espace Unique de Paiement en Euros) Après la mise en place de l euro, l harmonisation européenne se poursuit avec

Plus en détail

Evolution des normes d échanges bancaires. Laurent Cantereau Marie Laure Demarquay

Evolution des normes d échanges bancaires. Laurent Cantereau Marie Laure Demarquay Forum Client Cegid Evolution des normes d échanges bancaires Laurent Cantereau Marie Laure Demarquay Sommaire A. Le contexte B. Les conséquences pour les entreprises C. L accompagnement de Cegid Le contexte

Plus en détail

Guide SEPA. Fin des Virements et Prélèvements Domestiques au 01.02.2014

Guide SEPA. Fin des Virements et Prélèvements Domestiques au 01.02.2014 Fin des Virements et Prélèvements Domestiques au 01.02.2014 «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement» Le Crédit Agricole accompagne les Entreprises et les

Plus en détail

Réussir sa migration SEPA

Réussir sa migration SEPA Introduction Travaux préalables Opérations SEPA Planifiez votre migration Intégration dans nos outils Sommaire 1 Introduction Introduction La date butoir 01/02/2014 Le 1 er février 2014 est la date butoir

Plus en détail

CCIRE/CHB/ avril 2014 APPEL A CANDIDATURE

CCIRE/CHB/ avril 2014 APPEL A CANDIDATURE APPEL A CANDIDATURE Diagnostic d accessibilité des commerces, cafés-hôtels restaurants, artisans double-inscrits dans la circonscription de la Chambre de Commerce et d Industrie de Reims et Epernay (E.R.P

Plus en détail

Guide de préparation au virement SEPA pour les PME LES MINI- GUIDES BANCAIRES DES PROFESSIONNELS

Guide de préparation au virement SEPA pour les PME LES MINI- GUIDES BANCAIRES DES PROFESSIONNELS P006 www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent Guide de préparation au virement SEPA pour les PME LES MINI- GUIDES BANCAIRES DES PROFESSIONNELS FBF - 18 rue La

Plus en détail

Migrer à SEPA : c'est indispensable

Migrer à SEPA : c'est indispensable Depuis le 1 er février 2014, le virement SEPA et le prélèvement SEPA remplacent définitivement le virement et le prélèvement national tant pour les paiements nationaux que transfrontaliers. Mode d'emploi

Plus en détail

Lot 8 / Fournitures et matériels de stratification

Lot 8 / Fournitures et matériels de stratification ACADEMIE DE POITIERS Marché publique de fournitures de produits de stratification Lot 8 / stratification Service coordonnateur : Intendance Lycée Professionnel ROMPSAY Rue de PERIGNY 17000 LA ROCHELLE

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE DE VENTE PAR INTERNET DE «ENFANTILLAGES & CO» ET MENTIONS LÉGALES

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE DE VENTE PAR INTERNET DE «ENFANTILLAGES & CO» ET MENTIONS LÉGALES CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE DE VENTE PAR INTERNET DE ET MENTIONS LÉGALES Il est expressément précisé que les présentes conditions générales (ci-après les «Conditions Générales») régissent

Plus en détail

Guide SEPA. «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement»

Guide SEPA. «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement» www.ca-nmp.fr Guide SEPA «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement» Le Crédit Agricole accompagne les Entreprises dans le nouvel environnement des Moyens

Plus en détail

Nouvelles normes de virements et prélèvements SEPA. Guide de mise en œuvre dans WinCoge

Nouvelles normes de virements et prélèvements SEPA. Guide de mise en œuvre dans WinCoge Nouvelles normes de virements et prélèvements SEPA Guide de mise en œuvre dans WinCoge Historique Version Nature Auteur Date 1 Première version Alain SAUVAYRE 13/02/2013 2 Compléments Alain SAUVAYRE 15/02/2013

Plus en détail

CONDITIONS SPÉCIALES

CONDITIONS SPÉCIALES ASSURANCE-CRÉDIT POLICE INDIVIDUELLE D ASSURANCE-CRÉDIT CONDITIONS SPÉCIALES ETABLISSEMENTS DE CREDIT Garantie de la confirmation d un crédit documentaire - DGP 508 A - SOMMAIRE Article 1 Prise d effet

Plus en détail

Sont exclus de la procédure de médiation auprès du Groupe BNP PARIBAS PERSONAL FINANCE :

Sont exclus de la procédure de médiation auprès du Groupe BNP PARIBAS PERSONAL FINANCE : CHARTE DE LA MEDIATION auprès du Groupe BNP PARIBAS PERSONAL FINANCE CLIENTELE DES PARTICULIERS Mai 2016 La charte de la médiation du Groupe BNP PARIBAS PERSONAL FINANCE est rédigée conformément à la législation

Plus en détail

Legal & General Bank (France) Madame, Monsieur,

Legal & General Bank (France) Madame, Monsieur, Legal & General Bank (France) Madame, Monsieur, Nous vous informons que depuis le 1 er novembre 2009, le dispositif législatif français résultant de la transposition de la Directive 2007/64/CE (dite Directive

Plus en détail

Domiciliations SEPA FAQ

Domiciliations SEPA FAQ Domiciliations SEPA FAQ Découvrez les questions les plus fréquemment posées sur les domiciliations SEPA : cliquez dessus pour arriver directement à nos réponses! 1. Qu est-ce que la domiciliation SEPA

Plus en détail

Moyens de paiement en Europe : Les banques françaises impliquées

Moyens de paiement en Europe : Les banques françaises impliquées Moyens de paiement en Europe : Les banques françaises impliquées Paris 29 septembre 2005 1 L Espace unique des moyens de paiement en euro A la demande de la Commission européenne et de la BCE, L industrie

Plus en détail

Conditions générales d adhésion et d utilisation au 01/12/2015

Conditions générales d adhésion et d utilisation au 01/12/2015 Les conditions générales ci-après précisent les dispositions qui régissent les relations entre Play Alpes, les adhérents et les bénéficiaires de l offre Play Alpes 1. Définitions Adhésion : désigne la

Plus en détail

Arrêt du protocole ETEBAC

Arrêt du protocole ETEBAC Arrêt du protocole ETEBAC Quels impacts pour votre entreprise? Les solutions d échanges de flux dématérialisés avec le Crédit Agricole ETEBAC est le protocole utilisé pour échanger tous les jours et de

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE 1. DESIGNATION DES PARTIES Les conditions générales de vente ci-après (que l on dénommera ensuite CGV) régissent l ensemble des relations contractuelles entre d une part Marianne

Plus en détail

INSTRUCTION. N 04-019-M9 du 23 février 2004 NOR : BUD R 04 00019 J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique

INSTRUCTION. N 04-019-M9 du 23 février 2004 NOR : BUD R 04 00019 J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique INSTRUCTION N 04-019-M9 du 23 février 2004 NOR : BUD R 04 00019 J Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique INSTRUCTION RELATIVE À LA CARTE AFFAIRES DANS LES ÉTABLISSEMENTS PUBLICS

Plus en détail

DÉCISIONS DU CONSEIL DES GOUVERNEURS DE LA BCE (AUTRES

DÉCISIONS DU CONSEIL DES GOUVERNEURS DE LA BCE (AUTRES 22 novembre 2013 DÉCISIONS DU CONSEIL DES GOUVERNEURS DE LA BCE (AUTRES QUE LES DÉCISIONS RELATIVES À LA FIXATION DES TAUX D INTÉRÊT) Opérations de marché Novembre 2013 Mise en place d un réseau d accords

Plus en détail

SARL RDLM ASSOCIES - AGENCE RACINE CONDITIONS GENERALES DE VENTE

SARL RDLM ASSOCIES - AGENCE RACINE CONDITIONS GENERALES DE VENTE SARL RDLM ASSOCIES - AGENCE RACINE CONDITIONS GENERALES DE VENTE Article 1 Objet Les présentes conditions générales de vente régissent les relations contractuelles entre le client et la société à responsabilité

Plus en détail

Arrêt du protocole ETEBAC

Arrêt du protocole ETEBAC Arrêt du protocole ETEBAC Quels impacts pour votre entreprise? Les solutions d échanges de flux dématérialisés avec le Crédit Agricole ETEBAC est le protocole utilisé pour échanger tous les jours et de

Plus en détail

Stages en bibliothèque pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle

Stages en bibliothèque pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle Stages en bibliothèque pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle De nombreux bibliothécaires se sont déjà interrogés sur la manière d organiser un stage en bibliothèque

Plus en détail

MARCHE DE PRESTATIONS DE SERVICES. Marché n 2011-013 CAHIER DES CHARGES

MARCHE DE PRESTATIONS DE SERVICES. Marché n 2011-013 CAHIER DES CHARGES MARCHE DE PRESTATIONS DE SERVICES Marché n 2011-013 CAHIER DES CHARGES Agence régionale de l innovation 31685 Toulouse Cedex Objet de la consultation : Formation, coaching stratégique et accompagnement

Plus en détail

COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES

COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES DE PRESTATIONS DE SERVICES JURIDIQUES : CONSEIL ET REPRESENTATION EN JUSTICE Article 1 - Objet du contrat 1-1 Présentation Le

Plus en détail

A DES FINS DE SOLUTION DE CONFLITS AVEC LES CLIENTS OU TOUT APPELANT»

A DES FINS DE SOLUTION DE CONFLITS AVEC LES CLIENTS OU TOUT APPELANT» DELIBERATION N 2012-133 DU 24 SEPTEMBRE 2012 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION SUR LA DEMANDE PRESENTEE PAR CITI GLOBAL WEALTH MANAGEMENT SAM RELATIVE A LA

Plus en détail

PRÉVOYANCE. Suralia. Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez

PRÉVOYANCE. Suralia. Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez PRÉVOYANCE Suralia Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez Suralia pour protéger votre famille et votre patrimoine Pour vous, il n y a rien de plus important que votre famille. Vous souhaitez

Plus en détail

Skandia Archipel Capi. Contrat de capitalisation à versements libres, libellé en unités de compte et/ou en euros

Skandia Archipel Capi. Contrat de capitalisation à versements libres, libellé en unités de compte et/ou en euros Skandia Archipel Capi Contrat de capitalisation à versements libres, libellé en unités de compte et/ou en euros Dispositions essentielles du contrat 1 SKANDIA ARCHIPEL CAPI est un contrat de capitalisation,

Plus en détail

Comprendre Bon à savoir S y préparer Lexique

Comprendre Bon à savoir S y préparer Lexique i Mémo SEPA i Comprendre Bon à savoir S y préparer Lexique QUELQUES NOTIONS Le 1er février 2014, la norme SEPA devient obligatoire pour l'ensemble des virements et prélèvements en euros à l'intérieur de

Plus en détail

La domiciliation européenne SEPA

La domiciliation européenne SEPA _ FR La domiciliation européenne SEPA Une solution de prélèvement optimisée La zone SEPA compte 32 pays : les 27 États membres de l Union européenne + l Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Suisse

Plus en détail

Passation d un marché public d assurance statutaire. Dossier de consultation

Passation d un marché public d assurance statutaire. Dossier de consultation Passation d un marché public d assurance statutaire Dossier de consultation Règlement de la consultation Article 1 Objet de la Consultation Centre de Gestion des Pyrénées Orientales représenté par son

Plus en détail

Conditions générales de prestations et de services

Conditions générales de prestations et de services Conditions générales de prestations et de services I- OBJET Les présentes conditions générales ont pour objet de régir les relations contractuelles entre le Client d une part, et la société 4D CREA dont

Plus en détail

Règlement intérieur de la FFII France

Règlement intérieur de la FFII France Règlement intérieur de la FFII France (version 1 - février 2006) Préambule Conformément aux statuts de l Association «FFII France», dite également FFII.fr, le règlement intérieur est établi par le Conseil

Plus en détail

Communiqué de lancement

Communiqué de lancement Communiqué de lancement Sage 100 Moyens de paiement Ebics / Communication bancaire Contact : Cédric CZERNICH INFOPROGEST 6 rue de la Fosse Chénevière ZA Derrière Moutier 51390 Gueux Tél : 03 26 77 19 20

Plus en détail

Réussir votre migration à SEPA. Mode d emploi à destination des entreprises

Réussir votre migration à SEPA. Mode d emploi à destination des entreprises Réussir votre migration à SEPA Mode d emploi à destination des entreprises Migrer à SEPA : c est indispensable! Après le passage des marchés financiers (1999) et de la monnaie (2002) à l euro, l Europe

Plus en détail

Préparez-vous au prélèvement SEPA

Préparez-vous au prélèvement SEPA MARS 2013 ENTREPRENEURS N 13 lesclesdelabanque.com PAIEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES Le site pédagogique sur la banque et l argent & banques-sepa.fr les banques accompagnent les entreprises pour le passage

Plus en détail

L espace SEPA comprend les Etats membres de l Union européenne ainsi que l Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse.

L espace SEPA comprend les Etats membres de l Union européenne ainsi que l Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse. SEPA, mode d'emploi tout savoir sur l'espace unique de paiement en euros Qu'est-ce que SEPA? Qu est-ce que SEPA change pour les entreprises? [Qu est-ce que SEPA?] SEPA (SingleEuroPaymentsArea - Espace

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMÉRIQUE Ordonnance n o 2015-1033 du 20 août 2015 relative au règlement extrajudiciaire des litiges de consommation

Plus en détail

choix de la banque tirée choix de la date de rédaction du chèque absence de frais bancaires à ce jour

choix de la banque tirée choix de la date de rédaction du chèque absence de frais bancaires à ce jour III. Les conditions bancaires 1. La problématique du choix de la banque 2. Les principaux instruments de paiement domestiques 3. Les jours de valeur et les jours de banque 4. Les taux d intérêt 5. Les

Plus en détail

Guide SEPA «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement»

Guide SEPA «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement» Guide SEPA «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement» Le Crédit Agricole accompagne les Entreprises dans le nouvel environnement des Moyens de Paiement Le

Plus en détail

Le règlement (CE) N 1896/2006 du parlement européen et du conseil du 12 décembre 2006 instituant une procédure européenne d injonction de payer

Le règlement (CE) N 1896/2006 du parlement européen et du conseil du 12 décembre 2006 instituant une procédure européenne d injonction de payer Le règlement (CE) N 1896/2006 du parlement européen et du conseil du 12 décembre 2006 instituant une procédure européenne d injonction de payer Par Michelle POESS, étudiante en droit et Karl H. BELTZ,

Plus en détail

DELIBERATION N 2014-136 DU 17 SEPTEMBRE 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE

DELIBERATION N 2014-136 DU 17 SEPTEMBRE 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DELIBERATION N 2014-136 DU 17 SEPTEMBRE 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DE LA MODIFICATION DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS

Plus en détail

Guide SEPA «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement»

Guide SEPA «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement» Guide SEPA «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement» Le Crédit Agricole accompagne les Entreprises dans le nouvel environnement des Moyens de Paiement Le

Plus en détail

CGV du fournisseur POWEO gaz naturel. Identification de la clause Analyse des points d amélioration Proposition d évolution

CGV du fournisseur POWEO gaz naturel. Identification de la clause Analyse des points d amélioration Proposition d évolution CGV du fournisseur POWEO gaz naturel Conditions générales de fourniture de gaz naturel de POWEO pour les clients particuliers applicables à partir du 10 avril 2012. Les principales propositions que nous

Plus en détail

NOUVEAU! SEPA Service Center

NOUVEAU! SEPA Service Center NOUVEAU! SEPA Service Center SEPA : un nouveau challenge pour votre entreprise! Une uniformisation progressive des instruments de paiement au sein de l Union européenne Avec le projet SEPA Single Euro

Plus en détail

La REUNION La MARTINIQUE La GUADELOUPE La GUYANE La MIGRATION SEPA

La REUNION La MARTINIQUE La GUADELOUPE La GUYANE La MIGRATION SEPA La REUNION La MARTINIQUE La GUADELOUPE La GUYANE La MIGRATION SEPA Ordre du Jour Introduction IEDOM et FBF Présentation SEPA et les Entreprises Partage d expériences Questions- Réponses TITRE TITRE TITRE

Plus en détail

PROTOCOLE ÉTUDES DU PLAN DE MOBILITÉ DE L ENTREPRISE X

PROTOCOLE ÉTUDES DU PLAN DE MOBILITÉ DE L ENTREPRISE X Logo de l Entreprise PROTOCOLE RELATIF AUX ÉTUDES DU PLAN DE MOBILITÉ DE L ENTREPRISE X Page 1/8 SOMMAIRE Article 1. Objet du protocole 4 Article 2. Durée 4 Article 3. Engagements généraux 4 3.1. De NANTES

Plus en détail

I. UNE FILIALE DU CRÉDIT MUTUEL ARKEA II. UN PÔLE DÉDIÉ AUX ACTEURS PUBLICS ET INSTITUTIONNELS III. PARTENAIRE DU LOGEMENT SOCIAL

I. UNE FILIALE DU CRÉDIT MUTUEL ARKEA II. UN PÔLE DÉDIÉ AUX ACTEURS PUBLICS ET INSTITUTIONNELS III. PARTENAIRE DU LOGEMENT SOCIAL 1 SOMMAIRE I. UNE FILIALE DU CRÉDIT MUTUEL ARKEA i. UN GROUPE SOLIDE ii. DES MARQUES RECONNUES II. UN PÔLE DÉDIÉ AUX ACTEURS PUBLICS ET INSTITUTIONNELS i. UNE APPROCHE GLOBALE DE LA RELATION ii. UNE OFFRE

Plus en détail

Les impayés : prévention et recouvrement

Les impayés : prévention et recouvrement Les impayés : prévention et recouvrement Conférence organisée à la Chambre des Métiers, le jeudi 10 octobre 2013. 1 Introduction Le nombre d impayés est de plus en plus important... Le mois de septembre

Plus en détail

GROUPEMENT DE COMMANDES POUR L ACHAT D ÉLECTRICITÉ ET DE SERVICES ASSOCIÉS

GROUPEMENT DE COMMANDES POUR L ACHAT D ÉLECTRICITÉ ET DE SERVICES ASSOCIÉS GROUPEMENT DE COMMANDES POUR L ACHAT D ÉLECTRICITÉ ET DE SERVICES ASSOCIÉS CONVENTION CONSTITUTIVE Approuvé le 21 janvier 2015 par l assemblée délibérante du SEHV PREAMBULE Dans le cadre de l ouverture

Plus en détail

ESPACES + Guide découverte du portail Web clients de RTE SOMMAIRE

ESPACES + Guide découverte du portail Web clients de RTE SOMMAIRE SOMMAIRE Les nouveautés Gérer vos accès à l espace personnalisé Suivre vos paiements de factures Consulter et télécharger vos données de comptage Suivre les engagements de qualité d électricité Déclarer

Plus en détail

C F O N B. Comité Français d'organisation et de Normalisation Bancaires. Brochure. LE PRÉLÈVEMENT SEPA «SEPA Core Direct Debit» MOYENS DE PAIEMENT

C F O N B. Comité Français d'organisation et de Normalisation Bancaires. Brochure. LE PRÉLÈVEMENT SEPA «SEPA Core Direct Debit» MOYENS DE PAIEMENT C F O N B Comité Français d'organisation et de Normalisation Bancaires Brochure LE PRÉLÈVEMENT SEPA «SEPA Core Direct Debit» MOYENS DE PAIEMENT Décembre 2012 Brochure Prélèvement SEPA V3 Décembre 2012

Plus en détail

L Europe devient un espace unique de paiement en euro «SEPA»

L Europe devient un espace unique de paiement en euro «SEPA» L Europe devient un espace unique de paiement en euro «SEPA» dès le 1 er février 2014 SEPA 2014 L Europe devient un espace unique de paiement en euro «SEPA» dès le 1 er février 2014 Après le passage à

Plus en détail

Migration SEPA DATE BUTOIR : 01/02/2014... 2 PREREQUIS... 2 LES DIFFERENTES ETAPES POUR LES PRELEVEMENTS SEPA... 2

Migration SEPA DATE BUTOIR : 01/02/2014... 2 PREREQUIS... 2 LES DIFFERENTES ETAPES POUR LES PRELEVEMENTS SEPA... 2 DiaFact à partir de la version 5.3.27 Dernière révision du document : 05/09/2013 Migration SEPA DATE BUTOIR : 01/02/2014... 2 PREREQUIS... 2 LES DIFFERENTES ETAPES POUR LES PRELEVEMENTS SEPA... 2 Informations

Plus en détail

Ordre du jour & projets de résolutions Assemblée générale mixte du 31 mai 2013

Ordre du jour & projets de résolutions Assemblée générale mixte du 31 mai 2013 Société ABC arbitrage Société anonyme à conseil d administration au capital de 835 310 euros 59 cents Siège social : 18, rue du Quatre Septembre, 75002 Paris 400 343 182 RCS Paris Ordre du jour & projets

Plus en détail

Règlement de consultation

Règlement de consultation MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES Procédure adaptée Fourniture et livraison de véhicules neufs Règlement de consultation Date et heure limite de réception des offres : Lundi 2 novembre 2015, 12h Siège social

Plus en détail

paiements soyez prêt à temps

paiements soyez prêt à temps paiements soyez prêt à temps L ÉVOLUTION SEPA (1) : UN CHANGEMENT INDISPENSABLE UNE ÉVOLUTION TECHNIQUE à RéALISER Pour les entreprises qui réalisent des échanges en télétransmission avec leurs banques,

Plus en détail

LA LISTE DES PRESTATIONS ESPECES PAYEES A LEURS SALARIES»

LA LISTE DES PRESTATIONS ESPECES PAYEES A LEURS SALARIES» DELIBERATION N 2012-50 DU 2 AVRIL 2012 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE SUR LA DEMANDE PRESENTEE PAR LA CAISSE DE COMPENSATION DES SERVICES SOCIAUX (CCSS)

Plus en détail

Règlement. «Aider les aidants» Atout Soleil s engage aux côtés des associations qui soutiennent les bénévoles de la maladie et du handicap

Règlement. «Aider les aidants» Atout Soleil s engage aux côtés des associations qui soutiennent les bénévoles de la maladie et du handicap Règlement Article 1 L association GPMA, Groupement de Prévoyance Maladie Accident, Association Loi de 1901, (Journal Officiel du 12/09/1977) dont le siège social est 7 boulevard Haussmann 75447 PARIS cedex

Plus en détail

Cahier des charges atelier de formation DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE

Cahier des charges atelier de formation DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE Cahier des charges atelier de formation DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE 2015 1-Présentation de La Miel Dans le cadre du soutien aux créateurs et dirigeants d entreprises implantés sur le

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION DES PARENTS D ELEVES DU LYCEE FRANÇAIS ALBERT CAMUS DE CONAKRY

STATUTS DE L ASSOCIATION DES PARENTS D ELEVES DU LYCEE FRANÇAIS ALBERT CAMUS DE CONAKRY STATUTS DE L ASSOCIATION DES PARENTS D ELEVES DU LYCEE FRANÇAIS ALBERT CAMUS DE CONAKRY Article 1 : exposé Il est crée une association dénommée «association des parents d élèves du lycée français Albert

Plus en détail

Chargé-e de clientèle banque

Chargé-e de clientèle banque Chargé-e de clientèle banque Document pour les professeurs/es Objectif général Faire découvrir un métier en utilisant le site de l Onisep et des mises en situation validées par un professionnel. Compétences

Plus en détail

Direction Comptable et Financière. OBJET : Mise en place d une plate-forme dématérialisée d expertise financière - mise en concurrence

Direction Comptable et Financière. OBJET : Mise en place d une plate-forme dématérialisée d expertise financière - mise en concurrence Page 1 sur 6 Direction Comptable et Financière Affaire suivie par : Perrine Serre, Pôle Finances 01.47.40.58.58 p.serre@ville-gentilly.fr Gentilly, le 1 er octobre 2010 OBJET : Mise en place d une plate-forme

Plus en détail

PROJET DE CONVENTION DE MANDAT

PROJET DE CONVENTION DE MANDAT PROJET DE CONVENTION DE MANDAT ÉQUIPEMENT DES SALLES SERVEURS DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DU GRAND DOLE ET DE LA VILLE DE DOLE DANS LE CADRE D UN SYSTÈME D INFORMATION MUTUALISÉ ENTRE La Communauté

Plus en détail

LES EFFETS DE COMMERCE. Définition. Le chèque. Le warrant. La lettre de change

LES EFFETS DE COMMERCE. Définition. Le chèque. Le warrant. La lettre de change LES EFFETS DE COMMERCE Définition L effet de commerce est un titre négociable qui constate l existence d une créance au profit du propriétaire (le porteur). Le chèque, le billet à ordre, le warrant et

Plus en détail

Guide SEPA «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement»

Guide SEPA «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement» «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement» Le Crédit Agricole vous accompagne dans le nouvel environnement des Moyens de Paiement Le SEPA (Single Euro Payments

Plus en détail