LES CHIFFRES DU BIO PU4524fr01 (10/06/2014) RAPPORT juin 2014 Conférence de presse Semaine BIO

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES CHIFFRES DU BIO 2013. PU4524fr01 (10/06/2014) RAPPORT juin 2014 Conférence de presse Semaine BIO"

Transcription

1 PU4524fr01 (10/06/2014) RAPPORT juin 2014 Conférence de presse Semaine BIO LES CHIFFRES DU BIO 2013 Biowallonie asbl Avenue Comte de Smet de Nayer, Namur 081/

2 TABLE DES MATIÈRES Table des figures Introduction Production agricole biologique en Wallonie Superficie et nombre de producteurs Surfaces cultivées en bio en Wallonie Animaux élevés en bio en Wallonie Filière bovine Filière porcine Filière avicole Filière ovine et caprine Production agricole biologique en Belgique Evolution de la superficie agricole bio Evolution du nombre de producteurs bio Distribution et consommation de produits bio en Belgique Les tendances Le marché total des produits bio Le marché alimentaire des produits frais bio Les dépenses par produit par habitant La part du marché alimentaire bio par produit Le prix à la consommation Les profils de consommation par produit Les profils de consommation par groupes de population Les canaux de distribution A quelle fréquence et où consomme t on bio? L agriculture biologique en Europe en Les tendances L évolution de la Surface Agricole Utile (SAU) affectée à l agriculture bio ( ) Les surfaces agricoles utiles bio en La part du bio dans la SAU totale par pays Les canaux de distribution des produits bio en Europe Références Biowallonie asbl Avenue Comte de Smet de Nayer, Namur 081/

3 TABLE DES FIGURES 1. INTRODUCTION De manière générale, tout le secteur du bio jouit d une forte croissance depuis Comme vous pourrez le constater, cette année encore les chiffres du secteur sont positifs. Vous trouverez dans ce document une compilation des chiffres les plus récents concernant la production, la distribution et la consommation en Belgique. Vous trouverez ensuite les tendances pour l Union Européenne en Quelques chiffres clés : Évolutions ( ) Croissance Superficie agricole bio (Belgique) +4.7% Superficie agricole bio (Wallonie) +4.9% Superficie agricole bio (Flandre) +2.6% Nombre de producteurs bio (Belgique) +9% Nombre de producteurs bio (Wallonie) +9.6% Nombre de producteurs bio (Flandre) +6.7% Chiffre d'affaire du secteur bio (Belgique) : 403 millions EUR +8% Les données reprises dans ce document viennent de plusieurs sources, elles sont donc calculées suivant différentes méthodes de calculs. Une erreur de 10% est donc à prendre en compte dans ces données. Il est aussi à noter que GFK Panel services Benelux a changé de méthodologie de calcul. Les données concernant la distribution et la consommation en Belgique ne sont dès lors plus comparables à celles des rapports des années antérieures. Biowallonie asbl Avenue Comte de Smet de Nayer, Namur 081/

4 2. PRODUCTION AGRICOLE BIOLOGIQUE EN WALLONIE Superficie et nombre de producteurs Au 31 décembre 2013, la Wallonie comptait agriculteurs bio, ce qui représente 9,2% des agriculteurs wallons. En un an, 105 producteurs ont fait le choix de rejoindre cette filière. Cela représente une augmentation de 9,6% du nombre de producteurs! Si on remonte un peu dans le temps, on remarque que le nombre de producteurs a presque doublé entre 2007 et 2013, soit en six ans. La superficie agricole utile (SAU) consacrée au bio enregistre aussi une belle progression entre 2012 et 2013 : +4,9%. La superficie sous contrôle bio atteint aujourd hui hectares, soit 8,1 % (7,6% en 2012) de la surface agricole utile en Wallonie. En 2007, elle était de ha, la SAU consacrée au bio a donc doublé en six ans! Figure : Evolution de la superficie (ha) et du nombre de producteurs 2.2. Surfaces cultivées en bio en Wallonie Les prairies composent 84% du paysage agricole wallon et ont encore augmenté de +4% par rapport à Cette surface importante des prairies en Wallonie s explique par le grand nombre d élevages bovins mais aussi par la spécificité de l agriculture bio qui demande une surface importante de prairie par animal pour pouvoir assurer une autonomie suffisante des fermes. Les cultures maraîchères ont augmenté de +12% entre 2012 et 2013 alors que les cultures fruitières n ont pas progressé. Ces nouvelles productions de légumes font suite à l importante demande des consommateurs wallons. Les grandes cultures ont quant à elles continué d augmenter (+15%). Des fermes de cultures de taille importante (>150ha) sont passées en bio. Concernant les jachères, engrais verts et parcours extérieurs, elles diminuent de 12%. Superficies sous contrôle (en hectares) Evolution Fruits % Légumes % Grandes cultures (y compris cultures fourragères) % Prairies % Jachères, engrais verts et parcours extérieurs % Autres % Semences et plants % Total % Figure : Surfaces cultivées en bio en Wallonie (ha) 1(SPW- DGARNE, 2014)

5 Figure : Evolution des superficies de cultures de légumes et fruits bio en Wallonie (ha) Figure : Evolution des superficies de grandes cultures et de prairies bio en Wallonie (ha) 2.3. Animaux élevés en bio en Wallonie Le nombre d animaux bio en Wallonie a triplé en 10 ans avec une croissance linéaire. Le nombre de bêtes bio a augmenté de unités (tout animaux confondus) au cours de l année 2013 ce qui représente une progression de +6,9%. Comme vous allez le voir ci-dessous, cette évolution est essentiellement due aux filières bovines viandeuses, ovines et avicoles Filière bovine Le nombre total de bovins bio est en croissance constante depuis 2006, allant jusqu'à doubler depuis lors (+134%). L évolution est de +3,6% entre 2012 et Le nombre de vaches allaitantes est en constante augmentation depuis 2003 avec +4,4% de progression cette année. Par contre, le nombre de vaches laitières a diminué de -3,6% entre 2012 et Cela s explique en grande partie par la rupture du contrat de ramassage du lait par Biomelk/Biolé dans la botte du Hainaut. Parmi les 15 agriculteurs concernés, 7 d entre eux ont abandonné définitivement la spéculation laitière. Figure : Evolution de la filière bovine bio (nombre de bovins) Filière porcine Après avoir connu un pic en 2010 suite à une progression exceptionnelle de +65%, la filière porcine a connu un net recul en 2011 (-23,9%) et 2012 (-20,2%). En 2013, le nombre de porcins se stabilise avec un léger recul de -1,4%. Cette diminution est la conséquence d'un manque de rentabilité de la spéculation porcine bio en Wallonie et non à un manque de demande des filières belges, que du contraire! Figure : Evolution de la filière porcine bio (nombre de porcins) Filière avicole La filière avicole est en pleine expansion : le nombre de poulets de chair a progressé de +5,5% entre 2012 et 2013 et le nombre de poules pondeuses de +28,3%! Le nombre de poulets de chair a doublé depuis 2006 (+97%) tandis que celui des poules pondeuses a quadruplé (+310%). Alors que la filière poulet de chair connaît une croissance relativement linéaire, la filière poules pondeuses connaît un véritable «boom» à partir de 2009 (+286%). Ces fortes croissances répondent à l importante demande des filières de commercialisation en Belgique. Figure : Evolution de la filière avicole (nombre de poulets de chair et poules pondeuses)

6 Filière ovine et caprine Après une légère baisse de la filière ovine entre 2006 et 2009, cette filière est en constante évolution depuis avec une croissance avec +12,9% entre 2012 et L offre en ovins bio suit la demande bio belge en pleine croissance. Quant à elle, la filière caprine a connu un réel regain de croissance en 2012 et s est stabilisé en 2013 avec une légère progression de +0,8%. La filière avait connu une chute de -59,8% en 2006, passant de 815 à 328 bêtes. Figure : Evolution de la filière ovine et caprine (nombre d'ovins et caprins) 3. PRODUCTION AGRICOLE BIOLOGIQUE EN BELGIQUE Evolution de la superficie agricole bio La surface agricole utile bio en Belgique a progressé de +4,7% entre 2012 et La croissance de la superficie bio en Wallonie (4,9%) est plus conséquente qu en Flandre (2,6%). La surface agricole utile bio en Belgique fin 2013 est de ha et représente 4,7% de la superficie agricole utile totale du territoire. La proportion de la surface agricole biologique par rapport à la surface agricole totale (bio et conventionnelle) s'élève à 8,1% en Wallonie et 0,8% en Flandre. Figure : Evolution de la superficie agricole bio en Belgique (ha) Superficie Belgique Wallonie Flandre Evolution du nombre de producteurs bio La Belgique comptait producteurs au 31 décembre 2013, soit une augmentation de +9% par rapport à Ils sont beaucoup plus nombreux en Wallonie (79%), qu en Flandre (21%). Par rapport à l ensemble du territoire, les fermes biologiques représentent 4% du total des fermes en Belgique : 1,3% des fermes en Flandre et 9,2% en Wallonie. Figure : Evolution du nombre de producteurs bio en Belgique Producteurs Belgique Wallonie Flandre (Samborski V., 2014) et (SPW- DGARNE, 2014)

7 4. DISTRIBUTION ET CONSOMMATION DE PRODUITS BIO EN BELGIQUE Les tendances La consommation de produits bio en Belgique est à la hausse, +8% en Cette augmentation atteint même 10% si l on considère uniquement les produits frais et 14% si on regarde uniquement la Wallonie. Au total, chaque Belge a dépensé 27,26 euros pour les produits frais bio durant l année Les produits bio les plus achetés sont les fruits et légumes, suivis des produits laitiers, des œufs et de la viande. Ils coûtent en moyenne un tiers plus chers que les produits conventionnels. Ce sont les œufs qui affichent la plus grande différence de prix. Près de 9 Belges sur 10 ont acheté au moins un produit bio en Les familles aisées avec enfants et les pensionnés à hauts revenus représentent à eux deux 50% des dépenses pour le bio. Mais ce sont les célibataires qui allouent la plus grande part de leur budget alimentaire au bio. La grande distribution domine le marché, suivi par les magasins spécialisés. Cependant, ils ont cédé du terrain à l épicerie de quartier et au hard discount. Près de 70% du bio est consommé à la maison Le marché total des produits bio Les dépenses totales des ménages belges pour les produits bio (alimentaires et non alimentaires) représentaient plus de 403 millions d euros l année dernière soit une augmentation des dépenses de 8% par rapport à l année 2012 (Figure ). Cette croissance s explique par deux phénomènes : une plus grande fréquence d achat d une part et une augmentation des dépenses par visite au magasin d autre part. En effet, La fréquence d achat pour les produits bio est passée de 12,9 à 13,4 fois par an, alors qu on observe une diminution pour les produits conventionnels. La somme moyenne dépensée par les Belges pour les produits bio est quant à elle passée de 6,96 à 7,13 euros par visite en magasin. On remarque que depuis 2008, les dépenses des Belges pour les produits bio augmentent au fil des ans (Figure ). Sur la période de 2008 à 2013 elles ont augmenté de 60%. Figure Les dépenses totales des ménages belges pour les produits bio (alimentaires et non alimentaires) en millions d euros, de 2008 à Le marché alimentaire des produits frais bio Les produits alimentaires bio représentent 1,6% du total des dépenses alimentaires des ménages belges. Si on considère uniquement le marché alimentaire de produits frais, soit un peu plus de 75% du marché alimentaire total, ils représentent alors 2% des dépenses en 2013 contre 1,3% en Les chiffres qui suivront sur la consommation belge seront toujours basés sur la consommation des produits alimentaires frais bio. En 2013, les dépenses ont augmenté de 10% en Belgique. La croissance a été un peu plus élevée en Wallonie qu en Flandre, respectivement de 14% et de 9% (Figure ). Si l on considère la période de 2008 à 2013, c est à Bruxelles que l augmentation a été la plus grande. En effet, les dépenses ont plus que doublé au cours de ces 5 années. Sur cette même période, la Flandre a observé une augmentation de deux tiers de ses dépenses et la Wallonie d environ un tiers. Si l on considère la Belgique entière les dépenses ont augmenté de 58%, ce qui est très proche du 60% des produits bio totaux (Figure ). 3 (Samborski V., 2014)

8 Figure Les dépenses des ménages belges pour les produits frais et les boissons bio en milliers d'euros en 2008, 2012 et 2013 L alimentation d origine végétale (pomme de terre, légumes et fruits) représente 38% des dépenses pour les produits frais bio, ce qui est supérieur au conventionnel (19%). A l inverse, la part des dépenses pour les produits animaliers (viande, poisson, œuf) est inférieure en bio par rapport au conventionnel, respectivement de 24% et de 37%. On observe que la part des dépenses pour les produits laitiers et celle pour les produits céréaliers sont similaires en bio et en conventionnel. Concernant le vin et la bière, ils représentent 4% des dépenses en bio, contre 9% en conventionnel (Figure ). Figure La répartition des dépenses des ménages belges par catégorie de produits frais, en bio et en conventionnel, Les dépenses par produit par habitant Si l on considère les dépenses alimentaires bio par catégorie de produit par habitant pour l année 2013, les produits laitiers se retrouvent en première position avec 4,98 euros par habitant, suivi de très près par les légumes bio avec 4,83 euros. On retrouve ensuite les fruits (3,74 euros) et la viande (2,50 euros). Un peu plus de 2 euros par Belge est consacré au pain bio. Suivent ensuite la volaille et les œufs avec respectivement 1,45 et 1,31 euros. La charcuterie, les pommes de terre, les substituts de produits laitiers et les substituts de viande ferment la marche avec respectivement 88, 81, 66 et 60 centimes par habitant (Figure ). En considérant la population totale, 27,26 euros par Belge a été consacré aux produits frais bio durant l année Figure Dépenses alimentaires bio par catégorie de produit, en euro par habitant sur une année, Belgique, La part du marché alimentaire bio par produit La part de marché du bio sur le marché total varie fortement d un produit à l autre. 23% des dépenses pour les substituts de viande sont des substituts bio, c est la catégorie qui possède la plus grande part de marché en bio. Suivent ensuite les œufs, presque 10% des dépenses sont pour le bio. Les autres catégories avec une grande part de marché bio sont les légumes (5,2%), les fruits (3,3%) et les pommes de terre (3,1%). La charcuterie oscille autour de 0,7%.

9 4.6. Le prix à la consommation Les produits frais biologiques sont en moyenne un tiers plus chers que les produits conventionnels, cette différence de prix reste à peu près stable au fil des ans. On observe cependant de grandes différences d un produit à l autre. Par exemple, un œuf issu de l agriculture biologique coûte de une fois et demi à deux fois plus cher qu'un œuf issu de l agriculture conventionnelle, alors que les substituts de viande sont à peine plus chers en bio comparé au conventionnel Les profils de consommation par produit Sur base annuelle, le nombre de Belges ayant acheté au moins une fois des produits bio stagne autour des 88% depuis Ce qui signifie que presque 9 Belges sur 10 ont acheté au moins un produit bio en Les légumes, les fruits et les produits laitiers sont les produits les plus achetés par les consommateurs. En effet, 58% des consommateurs ont acheté au moins une fois des légumes bio en Cela représente près de deux familles belges sur trois. 44% ont acheté des fruits, c est-à-dire deux fois plus qu en 2005 et 36% ont acheté des produits laitiers (Figure ). 17% des consommateurs ont acheté au moins une fois des œufs bio en l année dernière. Le secteur de la viande et celui des pommes de terre étaient très dynamiques dans le passé, le nombre de consommateur a d ailleurs doublé entre 2005 et Par la suite, ce pourcentage a cessé de croitre pour se stabiliser aux alentours de 14% pour la viande et de 10% pour les pommes de terre. Seul 10% des consommateurs belges ont acheté de la volaille bio en Les substituts de viande bio se retrouvent bon derniers avec 5% (Figure ). Figure Le pourcentage de consommateurs belges par catégories de produits frais bio, Les profils de consommation par groupes de population En chiffres absolus, les familles aisées avec enfants et les pensionnés à hauts revenus sont les deux groupes d acheteurs bio les plus importants. Ensemble, ils représentent la moitié des dépenses pour le bio, alors qu ils représentent 40% de la population. Ils ont tous les deux connu une augmentation de leur part de marché bio l année dernière (+ 0,3% et +0,1%). Bien que les ménages à faibles revenus avec enfants et les ménages à un seul revenu aient également connu une augmentation, respectivement de 0,1 et 0,3%, (Figure ) les deux groupes allouent une faible part de leurs dépenses alimentaires au bio (respectivement 0,8% et 1.7%) (Figure ). Avec +7%, les célibataires de plus de 40 ans ont connu la plus forte augmentation l année dernière (Figure ). Ils ont actuellement la plus grande part de marché bio, en effet, 3,8% de leurs dépenses alimentaires sont bio (Figure ). La part des dépenses alimentaires chez les pensionnés à faibles revenus et chez les célibataires de moins de 40 ans n a pas évolué par rapport à Beaucoup de jeunes célibataires sont de fréquents acheteurs bio, autrement dit, ils achètent du bio au moins tous les 10 jours. La part de marché dans ce groupe a atteint un pic en 2008 avec plus de 4,5%, mais elle a diminué par la suite pour atteindre 2,9% en 2013 (Figure ). La part de marché bio des couples à deux revenus a considérablement augmenté au cours des dernières années, mais elle a connu une diminution l'an dernier (-0,7%).

10 Figure Evolution de la part de marché de l alimentaire bio par groupe de population en Belgique, en pourcentage de bio dans la totalité des dépenses alimentaires, Sur la Figure, on remarque que les célibataires de plus de 40 ans sont ceux qui allouent la plus grosse part de leurs dépenses alimentaires au bio (3,8%). Suivent ensuite dans l ordre décroissant, les jeunes célibataires, les pensionnés, les familles aisées avec enfants, les ménages sans enfants. Les familles à faibles revenus avec enfants allouent quant à eux 0,8% de leurs dépenses au bio et se retrouvent donc en dernière position. Figure Part de marché du bio alimentaire par groupe de population en Belgique, en pourcentage de bio dans la totalité des dépenses alimentaires, Les canaux de distribution Les supermarchés classiques sont le plus gros canal de distribution des produits alimentaires bio avec 44,1% du marché. Les magasins spécialisés (ex : magasins bio, Bio-Planet, ) suivent à la seconde place avec 30,6% du marché. Tant les supermarchés classiques que les magasins spécialisés ont dû céder du terrain à l'épicerie de quartier, qui ces dernières années a augmenté sa part de marché de 11,8 à 13,5%. La vente en directe à la ferme et au marché tournent toutes les deux autour de 4% du marché. Le magasin hard discount a bien augmenté sa part de marché entre 2008 et 2013, mais il reste le plus petit canal de distribution avec 2,7% de la part du marché (Figure ). Figure Les canaux de distributions de produits alimentaires bio, en % des dépenses, 2008 et A quelle fréquence et où consomme t on bio? La consommation d'aliments bio se fait la plupart du temps à la maison. Si l on considère tous les moments de consommation de produits bio on retrouve près de 70% à la maison, 14% au travail/école, 7% en famille ou entre amis, 4% dans le secteur de l Horeca, 3% sur la route et 3% ailleurs. Durant une journée classique, en moyenne 29% de la population consomme au moins un produit bio. Le pain est le plus fréquemment consommé, suivent ensuite les légumes, le café, les produits laitiers et les fruits. Figure Répartition des lieux de consommation de produits bio en Belgique, 2013

11 5. L AGRICULTURE BIOLOGIQUE EN EUROPE EN Les tendances Les surfaces agricoles affectées au bio dans l Union Européenne sont en augmentation, +5,6% en La Belgique se situe au-dessus de la moyenne européenne en affichant une augmentation de 9,2%. Près de 63% de ces surfaces agricoles bio se situent dans 6 pays : l Espagne, l Italie, l Allemagne, la France, la Pologne et le Royaume-Uni. L Espagne possède la surface agricole bio la plus étendue ( ha) mais c est l Autriche qui possède la part la plus élevée de bio dans son territoire agricole total (19,6%). La consommation européenne de produits bio est elle aussi en augmentation, +9% en Près de 70% de ces produits sont consommés dans seulement 4 pays (Allemagne, France, Italie et Royaume- Uni) L évolution de la Surface Agricole Utile (SAU) affectée à l agriculture bio ( ) En termes de Surface Agricole Utile (SAU), on constate que l affectation du sol à la production bio dans l Union Européenne (UE) a augmenté de 5,6% entre 2011 et La SAU bio représentait en 2012 un peu plus de 10 millions d hectares (Samborski V., 2014). Cependant l évolution de la SAU bio diffère d un pays à l autre. En effet, en 2012, elle a fortement augmenté dans certains pays comme en Grèce (+117%), en Bulgarie (+56%) et en Roumanie (+25%), mais elle a diminué dans d autres pays comme au Royaume-Uni (-8%) ou en Espagne (-2%). La Belgique avec ses 9,1% d augmentation se situe au-dessus de la moyenne européenne. La Grèce a connu l année dernière une très forte augmentation de sa SAU bio. Ce n est pas un hasard, la crise et le taux de chômage élevé (27% de la population active) ont provoqué un passage du secteur tertiaire vers le secteur primaire. Pour subvenir à leurs besoins, et parce qu un minimum de revenus leur est assuré grâce aux primes et aux cotisations, de nombreux citadins sont retournés à la campagne pour être agriculteur à temps partiel. Le gouvernement a participé à ce phénomène, en encourageant ces citadins (Samborski V., 2014). En 11 ans, les surfaces cultivées en bio dans les pays d Europe centrale et orientale (PECO) ont été multipliées par 5,7. Sur cette même période de temps, les superficies dans les pays baltes ont été multipliées par 26, soit la meilleure progression. Figure Evolution de la Surface Agricole Utiles (SAU) bio pour chaque pays de l UE, entre 2011 et (Mercier, 2013)

12 5.3. Les surfaces agricoles utiles bio en 2012 Parmi les Etats membres de l UE, L Espagne a la surface bio la plus étendue. Elle approche les hectares, soit 6,3% de la SAU totale espagnole (Samborski V., 2014). 49% de ces terres se situent en Andalousie et plus de la moitié est constitué de de prairies et de pâturages. En 11 ans, l Espagne a multiplié ses surfaces bio par 4,2 alors que dans le même temps elles ont doublé dans l ensemble des pays de l UE. L Italie est en seconde place, suivent ensuite l Allemagne et la France. La Belgique se trouve en 20 ème position avec ha (Figure ). Figure SAU bio (en ha) par pays de l'union Européenne (27), 2012 En 2012, 63% des surfaces bio de l UE si situait dans 6 pays : l Espagne (16%), l Italie (12%), l Allemagne (11%), la France (11%), la Pologne (7%) et le Royaume-Uni (6%). (Figure ) Figure Répartition des SAU par pays de l'ue La part du bio dans la SAU totale par pays En 2012, sur la totalité de la surface agricole utile de l UE, 5,7% était consacrée à l agriculture biologique. En 2011 cette part était de 5,62% (Samborski V., 2014). Parmi les Etats membres de l UE, l Autriche a la part bio la plus élevée: 19,6% de ses terres agricoles utiles sont cultivées en bio. Suivent l Estonie (15,3%), la Suède (15%) et la Grèce (14%). La Belgique avec ses 4,4% (la plus grande part en Wallonie) se place en 16ème position, juste devant la France mais reste légèrement en dessous de la moyenne européenne (Figure ). Figure Part de la SAU bio de la SAU totale pour chaque pays de l UE, en La consommation des produits bio en Europe La consommation de produits bio en 2011 avait été évaluée à 20,4 milliards d euros. L estimation provisoire pour 2012 est de 22,2 milliards d euros, soit une augmentation de presque 9%. (Figure ) Figure Evolution du marché bio de l'ue, en milliards d'euros, (les données pour 2012 sont une estimation) Sur la figure 25, on peut voir l évolution des principaux marchés bio de l UE. 70% des produits bio (en valeur) sont consommés dans quatre pays : Allemagne (32%), France (19%), Italie (10%) et Royaume-Uni (9%). Ils font tous les quatre partie des 6 pays européens possédant 63% des surfaces bio de l UE. Cependant, ce sont les Danois et les Autrichiens qui allouent la plus grande part de leurs achats alimentaires au bio, respectivement 7,6% et 6%. Figure Evolution des principaux marchés bio de l'ue, en milliards d'euros,

13 5.6. Les canaux de distribution des produits bio en Europe Comme nous l avons vu précédemment, en Belgique, la grande distribution domine le marché. C est également le cas au Royaume-Uni, au Danemark, en Suède, en Finlande et dans une moindre mesure en Autriche. En Espagne et dans les pays d Europe centrale et orientale, le bio se développe à partir des petits magasins et des marchés, avec une arrivée progressive de la grande distribution. Au Portugal, les magasins spécialisés sont le principal circuit de distribution des produits bio. Concernant la France, l Allemagne, les Pays-Bas et l Italie, les circuits de distribution sont relativement diversifiés.

14 RÉFÉRENCES Mercier, E. (2013). Chiffres clés : L agriculture biologique, Ses acteurs, ses produits, ses territoires. Agence française pour le développement et la promotion de l'agriculture biologique. Samborski V., V. B. (2014). De biologische landbouw in vlaanderen, Stand van zaken Departement Landbouw en visserij. SPW - DGARNE - Direction de la Qualité - Secteur production biologique (mai 2014)

LES CHIFFRES DU BIO RAPPORT juin 2014 Conférence de presse Semaine BIO

LES CHIFFRES DU BIO RAPPORT juin 2014 Conférence de presse Semaine BIO RAPPORT juin 214 Conférence de presse Semaine BIO LES CHIFFRES DU BIO 213 2 TABLE DES MATIERES Table des figures... 4 1. Introduction... 5 2. Production agricole biologique en Wallonie... 6 2.1. Superficie

Plus en détail

La consommation des produits biologiques

La consommation des produits biologiques La Bio en France La consommation des produits biologiques Un marché de l ordre de 4 milliards d euros avec : 3,75 milliards d euros d achats de produits bio pour la consommation à domicile en 2011 158

Plus en détail

Les échanges extérieurs agricoles et agroalimentaires de l Union européenne

Les échanges extérieurs agricoles et agroalimentaires de l Union européenne Les échanges extérieurs agricoles et agroalimentaires de l Union européenne Guillaume Wemelbeke* Depuis la crise survenue à la fin 2008, la production européenne de produits agricoles et agroalimentaires

Plus en détail

Consommation alimentaire de produits biologiques : Où en est-on?

Consommation alimentaire de produits biologiques : Où en est-on? Consommation alimentaire de produits biologiques : Juillet 2015 Où en est-on? En 2015, 88 % des Français ont consommé un produit bio (contre 75 % en 2013). 62 % déclarent en consommer au moins une fois

Plus en détail

Observatoire de la Consommation Alimentaire. Rapport 2011. Filière agriculture biologique

Observatoire de la Consommation Alimentaire. Rapport 2011. Filière agriculture biologique Ministère de la Région Wallonne Observatoire de la Consommation Alimentaire Rapport 2011 Filière agriculture biologique Unité d'economie et Développement rural Unité de Statistique, Informatique et Mathématique

Plus en détail

Observatoire de la consommation alimentaire

Observatoire de la consommation alimentaire MINISTÈRE DE LA RÉGION WALLONNE Observatoire de la consommation alimentaire La consommation de produits Bio Unité d'economie et Développement rural Unité de Statistique, Informatique et Mathématique appliquées

Plus en détail

DISPONIBILITE EN PROTEINES DANS DIFFERENTS PAYS D EUROPE

DISPONIBILITE EN PROTEINES DANS DIFFERENTS PAYS D EUROPE DISPONIBILITE EN PROTEINES DANS DIFFERENTS PAYS D EUROPE Roinsard Antoine 1, Barbara Früh 2, Bernhard Schlatter 2 1 Institut Technique de l Agriculture Biologique, 9 rue André Brouard, 49105, Angers Cedex

Plus en détail

Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013

Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013 Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013 Pour la 7 ème année consécutive, Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du marché du crédit à la consommation

Plus en détail

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 194/2014-15 décembre 2014 Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 Par rapport à 2013, le revenu agricole réel par actif 1 a diminué de 1,7% dans

Plus en détail

Le Bio en chiffres. Contact. BioForum Wallonie Rue Nanon, Namur T : 081/ F : 081/

Le Bio en chiffres. Contact. BioForum Wallonie Rue Nanon, Namur T : 081/ F : 081/ Le Bio en chiffres 2011 Contact BioForum Wallonie Rue Nanon, 98 5000 Namur T : 081/390 690 F : 081/390 691 wallonie@bioforum.be www.bioforum.be 1. Production 1.1 Evolution de l agriculture biologique en

Plus en détail

La Bio en France : repères

La Bio en France : repères La Bio en France : repères Plus d un million d hectares engagés en bio fin 25 467 producteurs engagés en bio en et plus de 26 211 au 30 juin 2014 12 577 transformateurs, distributeurs et importateurs Evolution

Plus en détail

LA BIO DANS L UNION EUROPEENNE

LA BIO DANS L UNION EUROPEENNE 3 LA BIO DANS L UNION EUROPEENNE 31 L agriculture biologique dans l La surface cultivée en bio dans l Union européenne a dépassé les 9,7 millions d hectares en 212 d après l estimation réalisée à partir

Plus en détail

Campagne 2013-14 Bilan du commerce extérieur

Campagne 2013-14 Bilan du commerce extérieur Campagne 2013-14 Bilan du commerce extérieur Source : Douanes françaises Commerce extérieur français des pommes de terre de conservation Une campagne dans la moyenne 1,76 million de pommes de terre françaises

Plus en détail

Campagne de pomme de terre 2009/2010 : production française en hausse et commerce extérieur plutôt favorable

Campagne de pomme de terre 2009/2010 : production française en hausse et commerce extérieur plutôt favorable Agreste Synthèses Grandes cultures Pomme de terre Juin 211 n 211/148 Pomme de terre - Juin 211 Grandes cultures Synthèses n 211/148 Campagne 29/21 : production française en hausse et commerce extérieur

Plus en détail

L évolution du marché du travail de 1986 à 2006

L évolution du marché du travail de 1986 à 2006 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 26 avril 2007 L évolution du marché du travail de 1986 à 2006 Ces 20 dernières années, 740.000 travailleurs sont venus grossir

Plus en détail

L agriculture biologique : un secteur en forte croissance

L agriculture biologique : un secteur en forte croissance L agriculture biologique : un secteur en forte croissance L agriculture biologique est en plein développement au niveau mondial, avec un taux de croissance annuel de la production de 15 à 30%. L Europe

Plus en détail

à la Consommation en Europe

à la Consommation en Europe Le Marché du Crédit à la Consommation en Europe Une étude SOFINCO Novembre 2007 Evry, le 29 novembre 2007 - Nicolas Pécourt 1 Le crédit à la consommation en Europe Périmètre Cette étude est un complément

Plus en détail

Le c o m m e r c e d e d é ta i l

Le c o m m e r c e d e d é ta i l Le c o m m e r c e d e d é ta i l d a n s l Un i o n Eu r o p é e n n e Le commerce de détail regroupe toutes les entreprises dont l activité principale est la revente (sans transformation) de biens neufs

Plus en détail

Les marchés européens du crédit immobilier en 2015 et la place de la France dans ce marché

Les marchés européens du crédit immobilier en 2015 et la place de la France dans ce marché Les marchés européens du crédit immobilier en 2015 et la place de la France dans ce marché Point presse Crédit Foncier Nicolas Pécourt Directeur Communication externe et RSE 24 Mai 2016 Plan de présentation

Plus en détail

Agriculture biologique. Christophe MANSON, Mission Economique de Bucarest

Agriculture biologique. Christophe MANSON, Mission Economique de Bucarest Agriculture biologique en Bulgarie et Roumanie Christophe MANSON, 1 2 3 4 5 6 SOMMAIRE Réglementation Production Consommation Commerce extérieur Politique du Gouvernement Conclusions Bulgarie Réglementation

Plus en détail

Performance des membres du CAD en matière d'aide

Performance des membres du CAD en matière d'aide Extrait de : Coopération pour le développement : Rapport 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/dcr-2010-fr Performance des membres du CAD en matière d'aide Merci de citer ce chapitre

Plus en détail

Le prix d un litre de lait, du producteur au consommateur

Le prix d un litre de lait, du producteur au consommateur Chaque seconde, ce sont 320 baguettes de pain qui sont consommées et produites en France, soit 10 milliards par an. Chaque Français consomme 160 gr. de pain par jour. A savoir que sur 32 ans, de 1975 à

Plus en détail

Le marché européen des ballons de sports (équitables et durables)

Le marché européen des ballons de sports (équitables et durables) Le marché européen des ballons de sports (équitables et durables) Résumé en français INTRODUCTION L étude du Trade for Development Centre décrit le marché des ballons de sport dans l Union européenne (UE),

Plus en détail

France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois *

France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois * France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois * Dans 50 ans, le secteur agricole restera stratégique même dans nos pays développés et il faudra toujours autant de

Plus en détail

LES CHIFFRES DU BIO 2015

LES CHIFFRES DU BIO 2015 RAPPORT mai 2016 Conférence de presse Semaine BIO LES CHIFFRES DU BIO 2015 AUTEURS : ANNET SYLVIE ET BEAUDELOT ARIANE Avec le soutien de : Avenue Comte de Smet de Nayer, 14 5000 Namur 081/281.010 info@biowallonie.be

Plus en détail

Production et transformation de pomme de terre industrielle en Europe de l Ouest: un peu de géographie

Production et transformation de pomme de terre industrielle en Europe de l Ouest: un peu de géographie Production et transformation de pomme de terre industrielle en Europe de l Ouest: un peu de géographie Pierre Lebrun, coordinateur Fiwap Eric Somerhausen, Dominique Florins, Daniel Ryckmans En Belgique,

Plus en détail

Restauration hors domicile en 2011

Restauration hors domicile en 2011 Restauration hors domicile en 2011 Un petit marché avec des opportunités Pour la 3 ème fois, la place de la pomme de terre dans le marché de la restauration hors domicile (RHD) a été analysée sur le marché

Plus en détail

UE-27 : quelles prévisions de croissance économique en 2012 et 2013?

UE-27 : quelles prévisions de croissance économique en 2012 et 2013? ACTUALITÉS EUROPÉENNES n 49 janvier 2012 UE-27 : quelles prévisions de croissance économique en 2012 et 2013? par Pierre Verluise, Directeur de recherche à l IRIS, Directeur du site géopolitique www.diploweb.com

Plus en détail

Colloque Bio Transfo : Dynamique de développement des filières bio aujourd hui en France et en Rhône- Alpes

Colloque Bio Transfo : Dynamique de développement des filières bio aujourd hui en France et en Rhône- Alpes Colloque Bio Transfo : Dynamique de développement des filières bio aujourd hui en France et en Rhône- Alpes 1 FIN 2009 : 16 446 exploitations bio, 677 513 ha + 24% d exploitations / 2008 +16% surface bio

Plus en détail

Panorama du marché du crédit à la consommation en Europe en 2014

Panorama du marché du crédit à la consommation en Europe en 2014 Panorama du marché du crédit à la consommation en Europe en 2014 Pour la 8 ème année consécutive, Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du marché du crédit à la consommation

Plus en détail

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES DES OEUFS ET DES PRODUITS D OEUFS

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES DES OEUFS ET DES PRODUITS D OEUFS SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES DES OEUFS ET DES PRODUITS D OEUFS 1. EVOLUTION DU PRIX DES MATIERES PREMIERES EN ALIMENTATION ANIMALE ET DES INDICES ALIMENT ITAVI AU MOINDRE COUT 1. BAISSE DU

Plus en détail

Sommaire. Edito. Taux de change : I- La France. Prochains salons organisés par FrenchTimber :

Sommaire. Edito. Taux de change : I- La France. Prochains salons organisés par FrenchTimber : Septembre 2013 N 68 Sommaire I- La France a) Export de grumes de chêne p 2 b) Export de sciages de chêne p 3 c) Export de grumes de hêtre p 4 d) Export de sciages de hêtre p 5 e) Export grumes de résineux

Plus en détail

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr En 2008, la baisse du nombre d exportateurs engagée depuis 2003 s accentue (-3,1 %), quelle que soit

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 DIRECTION DE L'EXPANSION ECONOMIQUE DIVISION DES STATISTIQUES ET DES ETUDES ECONOMIQUES SOMMAIRE Pages PREAMBULE 1 CHAPITRE n 1 - LES RESULTATS ANNUELS 3

Plus en détail

Panel végétaux d'intérieur, d'extérieur, pour le cimetière et les obsèques. Bilan de l année 2013

Panel végétaux d'intérieur, d'extérieur, pour le cimetière et les obsèques. Bilan de l année 2013 Panel végétaux d'intérieur, d'extérieur, pour le cimetière et les obsèques. Bilan de l année 2013 Ordre du jour Introduction 1 Végétaux d ornement dans leur ensemble : un marché en recul. - circuits d

Plus en détail

Statistiques Indépendants et Professions libérales 2010 Focus sur les secteurs médical et paramédical

Statistiques Indépendants et Professions libérales 2010 Focus sur les secteurs médical et paramédical Aile profession libérale de l Union des classes moyennes Statistiques Indépendants et Professions libérales 2010 Focus sur les secteurs médical et paramédical PL statistiques2010 BD20111114 I. Travailleurs

Plus en détail

FICHE 18 : L ESPACE ECONOMIQUE EURO-REGIONAL

FICHE 18 : L ESPACE ECONOMIQUE EURO-REGIONAL FICHE 18 : L ESPACE ECONOMIQUE EURO-REGIONAL 1. L AQUITAINE Une région en croissance La région Aquitaine s inscrit depuis la fin des années quatre-vingt-dix dans le peloton de tête des régions françaises

Plus en détail

Pays de la Loire - Juillet 2013. Les références 2012 des entreprises agricoles en SARTHE, MAINE-ET-LOIRE. et LOIRE-ATLANTIQUE

Pays de la Loire - Juillet 2013. Les références 2012 des entreprises agricoles en SARTHE, MAINE-ET-LOIRE. et LOIRE-ATLANTIQUE Pays de la Loire - Juillet 213 Les références 212 des entreprises agricoles en SARTHE, MAINE-ET-LOIRE et LOIRE-ATLANTIQUE ETUDE DE GROUPE 212 Un reflet des Pays de la Loire Sarthe L étude a été élaborée

Plus en détail

DEUX-TIERS DE LA PRODUCTION FRANCILIENNE DE LEGUMES ET DE FRUITS COMMERCIALISES EN CIRCUIT COURT

DEUX-TIERS DE LA PRODUCTION FRANCILIENNE DE LEGUMES ET DE FRUITS COMMERCIALISES EN CIRCUIT COURT Numéro 117 - Février 2012 Île-de-France Recensement agricole 2010 : les circuits-courts en Île-de-France. DEUX-TIERS DE LA PRODUCTION FRANCILIENNE DE LEGUMES ET DE FRUITS COMMERCIALISES EN CIRCUIT COURT

Plus en détail

Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005

Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005 Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005 Dominique Goux (1) Eric Maurin (2) Version février 2008 Docweb no 0802 Dominique Goux (1) : Professeur associée d économétrie à l Ecole

Plus en détail

Étude sur la distribution de viande en Aveyron

Étude sur la distribution de viande en Aveyron Commercialisation: Étude sur la distribution de viande en Aveyron Une enquête a été réalisée en 2012 sur le fonctionnement de l aval de la filière viande aveyronnaise afin de mieux comprendre les attentes

Plus en détail

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où?

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Résumé : La création de la Zone Euro a participé au développement rapide des échanges entre ses membres. L Allemagne est l élément moteur de l essor

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 1 au 14 mars 214 n 153 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en janvier 214 : +,7% sur un mois, +,4% en moyenne mobile sur trois mois 2. Balance commerciale en janvier 214

Plus en détail

OBSERVATOIRE MONDIAL DES VINS ROSÉS

OBSERVATOIRE MONDIAL DES VINS ROSÉS > Les synthèses de FranceAgriMer Avril 2015 numéro VINS / 27 OBSERVATOIRE MONDIAL DES VINS ROSÉS 12 rue Henri Rol-Tanguy / TSA 20002 / 93555 Montreuil cedex Tél. : +33 1 73 30 30 00 / Fax : +33 1 73 30

Plus en détail

Légère reprise sur le premier trimestre: de premiers signes encourageants. Effectifs IAA

Légère reprise sur le premier trimestre: de premiers signes encourageants. Effectifs IAA Note de Conjoncture N 66 Page 1 Légère reprise sur le premier trimestre: de premiers signes encourageants Effectifs IAA 540 000 530 000 520 000 510 000 500 000 490 000 480 000 Source : Acoss, calculs ANIA

Plus en détail

La Bio au menu dans près de 6 restaurants collectifs sur 10

La Bio au menu dans près de 6 restaurants collectifs sur 10 59 % DES RESTAURANTS COLLECTIFS SERVENT DES PRODUITS BIO : LE POTENTIEL DE DÉVELOPPEMENT SE CONFIRME La progression de la consommation bio à domicile est une tendance de fond en France. Au total, le marché

Plus en détail

Dares Analyses. Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

Dares Analyses. Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses novembre 13 N 73 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Emploi et chômage des 15-29 ans en 53,7 % des jeunes âgés de 15 à 29 ans sont

Plus en détail

Le prix de l électricité à usage domestique a augmenté de 2,9% dans l UE en 2014 Union européenne Bulgarie Danemark Roumanie Suède Eurostat

Le prix de l électricité à usage domestique a augmenté de 2,9% dans l UE en 2014 Union européenne Bulgarie Danemark Roumanie Suède Eurostat 92/2015-27 mai 2015 Prix de l énergie dans l UE Le prix de l électricité à usage domestique a augmenté de 2,9% dans l UE en 2014 Le prix du gaz en hausse de 2,0% dans l UE Dans l Union européenne (UE),

Plus en détail

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes CENTRE ETUDES & PROSPECTIVE DU GROUPE ALPHA Fiches pays Économies développées - Europe Zone euro... 2 Allemagne... 5 France... 8

Plus en détail

Filières laitières. beurre / crème / fromages / Les cahiers de FranceAgriMer 2009 / Données statistiques / ÉLEVAGE. /33

Filières laitières. beurre / crème / fromages / Les cahiers de FranceAgriMer 2009 / Données statistiques / ÉLEVAGE. /33 beurre / crème / fromages / cheptel / collecte / consommation vaches / brebis / chèvres / échanges produits laitiers / France/Europe/Monde Les cahiers de FranceAgriMer 29 / Données statistiques / ÉLEVAGE.

Plus en détail

Objectif 8. Mettre en place un partenariat mondial pour le développement

Objectif 8. Mettre en place un partenariat mondial pour le développement 5 objectifs du millénaire pour le développement : rapport de 13 Objectif Mettre en place un partenariat mondial pour le développement La crise financière mondiale et les turbulences de la zone euro continuent

Plus en détail

En 2007, 88 % des ménages français ont acheté de la viande de porc fraîche, pour

En 2007, 88 % des ménages français ont acheté de la viande de porc fraîche, pour Les consommateurs de porc frais et de charcuterie : qui sont-ils? Eclairage sociologique En 2007, 88 % des ménages français ont acheté de la viande de porc fraîche, pour une quantité moyenne de 12,3 kg

Plus en détail

Tableau de bord de l Union de l innovation 2015 Synthèse Version FR

Tableau de bord de l Union de l innovation 2015 Synthèse Version FR Tableau de bord de l Union de l innovation 2015 Synthèse Version FR Marché intérieur, industrie, entrepreneuriat et PME SYNTHÈSE Tableau de bord de l Union de l innovation 2015: la performance en matière

Plus en détail

Observatoire de la Consommation Alimentaire

Observatoire de la Consommation Alimentaire MINISTÈRE DE LA RÉGION WALLONNE Observatoire de la Consommation Alimentaire Dossier thématique : Evolution des dépenses pour la restauration hors domicile (RHD) Unité d'economie et Développement rural

Plus en détail

Organisations et synergies sur un territoire L exemple de Saint-Etienne Métropole

Organisations et synergies sur un territoire L exemple de Saint-Etienne Métropole Organisations et synergies sur un territoire L exemple de Saint-Etienne Métropole 1 LES ACTEURS Saint-Etienne Métropole Nicolas QUITTARD, chargé de mission agriculture Chambre d agriculture de la Loire

Plus en détail

Résultats du premier semestre 2009. Résistance des ventes Résultat net impacté par des charges non courantes La transformation est en cours

Résultats du premier semestre 2009. Résistance des ventes Résultat net impacté par des charges non courantes La transformation est en cours Résultats du premier semestre 2009 Résistance des ventes Résultat net impacté par des charges non courantes La transformation est en cours Bonne résistance des ventes au S1, des résultats impactés par

Plus en détail

Le poids des aides directes dans le revenu des exploitations agricoles

Le poids des aides directes dans le revenu des exploitations agricoles Le poids des aides directes dans le revenu des exploitations agricoles Maurice Desriers, Éliane Le Rey, André Rivière, Céline Rouquette et Tayeb Saadi* Un des objectifs de la politique agricole commune

Plus en détail

L Australie et la crise agricole

L Australie et la crise agricole L Australie et la crise agricole Agriculture en Australie Agriculture en France 20% 8% céréales élevage à viande/laitier 23% culture et élevage 48% autre 17% 36% Sources : Bureau australien des Statistiques

Plus en détail

25/2015-9 février 2015. Consommation intérieure brute d énergie dans l UE (en millions de tonnes équivalent pétrole, Mtep)

25/2015-9 février 2015. Consommation intérieure brute d énergie dans l UE (en millions de tonnes équivalent pétrole, Mtep) 25/2015-9 février 2015 Production et consommation d énergie en 2013 La consommation d énergie dans l UE est revenue à son niveau du début des années 1990 Dépendance énergétique de l UE à 53% En 2013, la

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL La Ministre Conseillère pour les Affaires Economiques Berlin, le 31 octobre 2014 Dossier suivi par Lucie Petit Relu par Nicolas Studer NOTE

Plus en détail

LA POMME DE TERRE LE PRODUIT LA PRODUCTION

LA POMME DE TERRE LE PRODUIT LA PRODUCTION LA POMME DE TERRE LE PRODUIT La pomme de terre est la quatrième culture vivrière du monde après le blé, le riz et le mais. Elle occupe une place importante dans les régimes alimentaires de plusieurs pays

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 L ASF (Association Française des Sociétés Financières) regroupe l ensemble des établissements de crédit spécialisés :

Plus en détail

DIRECTION DU TOURISME

DIRECTION DU TOURISME LA CLIENTELE TOURISTIQUE ALLEMANDE EN LANGUEDOC- ROUSSILLON DIRECTION DU TOURISME DONNEES GENERALES Données économiques et touristiques Population globale : 82,1 millions d habitants Densité de population

Plus en détail

PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003

PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003 Bruxelles, le 10 mars 2003 Bureau fédéral du Plan /03/HJB/bd/2027_f PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003 La reprise très prometteuse de l économie mondiale au cours du premier semestre 2002 ne s est pas confirmée

Plus en détail

http://www.irdes.fr/espaceenseignement/chiffresgraphiques/cadrage/indicateursetatsante/indicateursmortalite/causesdecesparageetsexe.

http://www.irdes.fr/espaceenseignement/chiffresgraphiques/cadrage/indicateursetatsante/indicateursmortalite/causesdecesparageetsexe. http://www.irdes.fr/espaceenseignement/chiffresgraphiques/cadrage/indicateursetatsante/indicateursmortalite/causesdecesparageetsexe.htm http://www.irdes.fr/espaceenseignement/chiffresgraphiques/cadrage/indicateursetatsante/indicateursmortalite/causesdecesparageetsexe.htm

Plus en détail

Les circuits courts, un débouché essentiel pour le quart des légumiers

Les circuits courts, un débouché essentiel pour le quart des légumiers LÉGUMES Les circuits courts, un débouché essentiel pour le quart des légumiers Dominique FICHE SCEES - Bureau des statistiques végétales et forestières Plus du quart des producteurs de légumes frais écoulent

Plus en détail

NEWSLETTER MARCHÉ OLÉICOLE Nº 92 mars 2015

NEWSLETTER MARCHÉ OLÉICOLE Nº 92 mars 2015 CONSOMMATION MONDIALE D OLIVES DE TABLE La consommation mondiale d olives de table a été multipliée par 2,7 au cours des 25 dernières années, augmentant de 169,4 % durant la période 1990/91-2014/15. Dans

Plus en détail

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Au cours des deux dernières années, on a vu naître plus de 25 000 PME un chiffre impressionnant si l on tient compte de la vigueur du marché du travail.

Plus en détail

LA BIO EN FRANCE DE LA PRODUCTION A LA CONSOMMATION

LA BIO EN FRANCE DE LA PRODUCTION A LA CONSOMMATION 4 LA BIO EN FRANCE DE LA PRODUCTION A LA CONSOMMATION 55 L agriculture bio en France De plus en plus de produits bio de proximité Fin 212, la France comptait 24 425 exploitations agricoles engagées en

Plus en détail

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents Compétitivité de l industrie manufacturière Faits marquants en 28-29 - La crise accentue les pertes de parts de marché des pays développés face aux pays émergents - La «compétitivité-coût» de l industrie

Plus en détail

Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013)

Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) 1 Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) 1. Statut sur le marché de l'emploi de la population de 15 ans et plus en 1983 et en 2013 La

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE Paris, le 10 septembre 2013 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX PAIEMENTS POUR 2012 La Banque centrale européenne (BCE) publie aujourd hui les statistiques relatives

Plus en détail

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015 L Agroindicateur Septembre 2015 Revenu d un milliard : un nouveau seuil? La conjoncture 2015 permet d envisager que le revenu net total des entreprises agricoles québécoises devrait se situer autour d

Plus en détail

Points. forts DES ÉCHANGES ATONES ET UN DÉFICIT COMMERCIAL QUI SE RENFORCE BILAN. De la Polynésie française COMMERCE EXTÉRIEUR 2013,

Points. forts DES ÉCHANGES ATONES ET UN DÉFICIT COMMERCIAL QUI SE RENFORCE BILAN. De la Polynésie française COMMERCE EXTÉRIEUR 2013, Points 7 forts BILAN 213 INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE 213, DES ÉCHANGES ATONES ET UN DÉFICIT COMMERCIAL QUI SE RENFORCE La balance commerciale de la Polynésie française continue

Plus en détail

1984 2000 2005 2013 2014 % 14/13

1984 2000 2005 2013 2014 % 14/13 2.3. BELGIQUE 2.3.1. Davantage de vaches laitières Alors qu une augmentation très modeste du nombre de vaches laitières avait été constatée dans notre pays en 2013, la hausse atteint plus de 2 % en 2014.

Plus en détail

Baromètre des notaires Immobilier - famille - sociétés

Baromètre des notaires Immobilier - famille - sociétés Baromètre des notaires Immobilier - famille - sociétés T/4 n 27 Octobre - décembre www.notaire.be ACTIVITE IMMOBILIERE EN BELGIQUE 101 102,1 102,6 106,4 106,8 101,7 103,4 105,9 94,9 102,8 98,9 101,4 99,2

Plus en détail

La nouvelle PAC 2014-2020 et ses modalités d application en France

La nouvelle PAC 2014-2020 et ses modalités d application en France La nouvelle PAC 2014-2020 et ses modalités d application en France Gilles Bazin, Professeur AgroParisTech UFR Agriculture comparée et Développement agricole Académie d Agriculture de France 6 novembre

Plus en détail

LES FRANCAIS DEBOURSENT 51% DE PLUS POUR DES PRODUITS «VERTS»

LES FRANCAIS DEBOURSENT 51% DE PLUS POUR DES PRODUITS «VERTS» LES FRANCAIS DEBOURSENT 51% DE PLUS POUR DES PRODUITS «VERTS» Malgré des prix plus élevés, les ventes de produits «verts» en France devraient augmenter de 105%, de 10,6 milliards d euros en 2009 à 21,7

Plus en détail

Les jeunes agriculteurs «professionnels» ont reçu un enseignement agricole de bon niveau

Les jeunes agriculteurs «professionnels» ont reçu un enseignement agricole de bon niveau FORMATION Les jeunes agriculteurs «professionnels» ont reçu un enseignement agricole de bon niveau Solange RATTIN SCEES Bureau de l information statistique L enseignement technologique et professionnel

Plus en détail

Executive summary. Observatoire du crédit aux sociétés non financières 2016-05-27. observatoire du crédit. Liens:

Executive summary. Observatoire du crédit aux sociétés non financières 2016-05-27. observatoire du crédit. Liens: Observatoire du crédit aux sociétés non financières boulevard de Berlaimont 14 BE-1000 Bruxelles Tel. +32 2 221 26 99 Fax +32 2 221 31 97 TVA BE 0203.201.340 RPM Bruxelles 2016-05-27 Liens: observatoire

Plus en détail

La crise mondiale des revenus agricoles

La crise mondiale des revenus agricoles Le marché a perdu la clé des champs André D Beaudoin Secrétaire Général UPA DI La crise mondiale des revenus agricoles Forum Souveraineté alimentaire Niamey/ novembre 2006 Depuis plus de quatre décennies:

Plus en détail

INTRODUCTION A LA MACROECONOMIE Séance de travaux dirigés n 4 Le compte de secteur des ménages Les ménages dans la crise

INTRODUCTION A LA MACROECONOMIE Séance de travaux dirigés n 4 Le compte de secteur des ménages Les ménages dans la crise Université Montesquieu Bordeaux IV 1 ère année Licence AES Année universitaire 2013-2014 INTRODUCTION A LA MACROECONOMIE Séance de travaux dirigés n 4 Le compte de secteur des ménages Les ménages dans

Plus en détail

PLAN STRATEGIQUE POUR LE DEVELOPPEMENT DE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE EN WALLONIE A L HORIZON 2020

PLAN STRATEGIQUE POUR LE DEVELOPPEMENT DE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE EN WALLONIE A L HORIZON 2020 ANNEXE À LA NOTE AU GOUVERNEMENT WALLON RELATIVE AU PLAN STRATÉGIQUE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE À L HORIZON 2020 PLAN STRATEGIQUE POUR LE DEVELOPPEMENT DE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE

Plus en détail

Nouvelle analyse sectorielle 2009-2012 des hôpitaux généraux en Belgique

Nouvelle analyse sectorielle 2009-2012 des hôpitaux généraux en Belgique Bruxelles, le 3 octobre 2013 Nouvelle analyse sectorielle 2009-2012 des hôpitaux généraux en Belgique Le résultat courant des hôpitaux généraux recule de manière structurelle. Les hôpitaux demeurent toutefois

Plus en détail

Rechercher et retrouver un emploi après 55 ans

Rechercher et retrouver un emploi après 55 ans Rechercher et retrouver un emploi après 55 Stéphanie Govillot, Marie Rey* En France, le taux d activité des plus de 55 est particulièrement faible, surtout pour les hommes. Pour ces derniers, il a fortement

Plus en détail

Rendement des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Rendement des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Rendement des fonds de pension et des fonds de

Plus en détail

Groupe de travail des politiques et des marchés agricoles

Groupe de travail des politiques et des marchés agricoles Non classifié TAD/CA/APM/WP(2010)33 TAD/CA/APM/WP(2010)33 Non classifié Organisation de Coopération et de Développement Économiques Organisation for Economic Co-operation and Development 04-Nov-2010 Français

Plus en détail

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE PIB Consommation des ménages 102 début 2008 = 100 104 101 102 100 100 99 99 08 09 10 11 12 13 14 98 105 Investissements des entreprises

Plus en détail

Une augmentation des revenus fiscaux liés au tabac peut faire entrer de 200 à 300 millions d euros dans les caisses de l'état.

Une augmentation des revenus fiscaux liés au tabac peut faire entrer de 200 à 300 millions d euros dans les caisses de l'état. Page 1 sur 5 COMMUNIQUE DE PRESSE Augmentation des accises du tabac : plus de revenus et moins de fumeurs Une augmentation des revenus fiscaux liés au tabac peut faire entrer de 200 à 300 millions d euros

Plus en détail

Évolution des revenus publicitaires par média (millions de $), de 2000 à 2014 au Canada

Évolution des revenus publicitaires par média (millions de $), de 2000 à 2014 au Canada A. Publicité Au Canada Évolution des revenus publicitaires par média (millions de $), de 2000 à au Canada Média 2000 2009 % de croissance 2009- % de croissance 2000- Télévision 2 450 3 103 3 658 3 582

Plus en détail

Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis

Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis Ivry, le 17 février 2016 Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis Stabilité du chiffre d affaires consolidé en 2015 Poursuite de la croissance

Plus en détail

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers)

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers) 23 COMMENT PEUT-ON EXPLIQUER LE CHÔMAGE? A La population active augmente-t-elle trop vite? a) Le chômage : une population active supérieure à l'emploi 1. Au niveau d une économie nationale, le chômage

Plus en détail

Contraintes actuelles Formation Diversiferm Horaires très soutenus Savoir réagir à court terme. Améliorations

Contraintes actuelles Formation Diversiferm Horaires très soutenus Savoir réagir à court terme. Améliorations Contraintes de départ Se faire connaître Pas d aide ISA, ni pour la ferme Vie de famille mise de côté Savoir tenir un horaire Savoir se poser les bonnes questions au bon moment (remise en question) Coût

Plus en détail

Niveau de vie des retraités selon la situation conjugale. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Niveau de vie des retraités selon la situation conjugale. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 novembre 2015 à 9 h 30 «Structures familiales, transferts intergénérationnels, bien-être» Document N 2 Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES 1. EVOLUTION DU PRIX DES MATIERES PREMIERES EN ALIMENTATION ANIMALE ET DES INDICES ALIMENT ITAVI AU MOINDRE COUT 1.1. DIMINUTION DU PRIX DES CEREALES

Plus en détail

Vers une meilleure prise en compte de l intermédiation financière en comptabilité nationale

Vers une meilleure prise en compte de l intermédiation financière en comptabilité nationale Vers une meilleure prise en compte de l intermédiation financière en comptabilité nationale La comptabilité nationale recense deux types de production des intermédiaires financiers. La première est directement

Plus en détail

Le prix du porc : européen et libéral

Le prix du porc : européen et libéral ÉLEVAGE PORCIN Le prix du porc : européen et libéral Michel RIEU Institut technique du porc Le prix du porc est conditionné par l offre et la demande sur le marché de l Union européenne, géré selon un

Plus en détail

Analyse statistique 2014

Analyse statistique 2014 Analyse statistique 214 Janvier 215 CEDH - Analyse statistique 214 Table des matières Évolution des statistiques de la Cour en 214... 4 A. Nombre de nouvelles requêtes... 4 B. Affaires clôturées par une

Plus en détail

Prévisions publicitaires de MAGNA GLOBAL: +6,5% de croissance pour la publicité mondiale en 2014

Prévisions publicitaires de MAGNA GLOBAL: +6,5% de croissance pour la publicité mondiale en 2014 Contact : Vincent.Letang@magnaglobal.com Prévisions publicitaires de MAGNA GLOBAL: +6,5% de croissance pour la publicité mondiale en 2014 La France devrait enfin renouer avec la croissance (+1.2%) Points

Plus en détail