APPROCHE MULTISECTORIELLE ET MULTI- ACTEURS POUR LUTTER CONTRE L INSÉCURITÉ ALIMENTAIRE ET LA MALNUTRITION Coordination SUN et facilitation REACH

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "APPROCHE MULTISECTORIELLE ET MULTI- ACTEURS POUR LUTTER CONTRE L INSÉCURITÉ ALIMENTAIRE ET LA MALNUTRITION Coordination SUN et facilitation REACH"

Transcription

1 APPROCHE MULTISECTORIELLE ET MULTI- ACTEURS POUR LUTTER CONTRE L INSÉCURITÉ ALIMENTAIRE ET LA MALNUTRITION Coordination SUN et facilitation REACH Dr Ruréma Déo-Guide Chef de Cabinet Adjoint à la 2 ème Vice-Présidence et Point Focal SUN Ngozi 11 Décembre 2013

2 LA SOUS-NUTRITION: HANDICAPE POUR LE DÉVELOPPEMENT D UNE NATION La sous-nutrition tue plus de 3 millions d enfants tous les ans dans le monde. Elle peut avoir des conséquences irréversibles pour la croissance physique et le développement mental de ceux qui survivent et porte ainsi atteinte, au développement économique et humain. 2

3 CAUSES MULTIPLES DE LA SOUS-NUTRITION AU BURUNDI En plus de la pauvreté et de l insécurité alimentaire et la malnutrition, on peut noter: Statut socioéconomique du ménage : la pauvreté joue un rôle central. La malnutrition affecte 70% des enfants des ménages les plus pauvres, contre 41% des plus riches; Le faible niveau d éducation et de pouvoir de décision de la femme Les pratiques inappropriées d alimentation de complément du jeune enfant, Les facteurs démographiques (sexe et âge de l enfant, son milieu de résidence, taille du ménage, éducation de la mère et espacement des naissances); les conditions d assainissement et d hygiène insuffisantes; le traitement trop limité des maladies de l enfant et de la mère. 3 Source: UNICEF/SITAN, 2013

4 IMPACT ÉCONOMIQUE DE LA MALNUTRITION AU BURUNDI SOURCE: UNICEF/SITAN, 2013 pertes individuelles de productivité liées à l'état physique médiocre de la force de travail, estimées à près de 22% des revenus gagnés à l âge adulte soit à 2-3% du PIB pertes indirectes dues à la mauvaise fonction cognitive et à des déficits en matière en scolarisation (mauvaises performances, absentéisme et abandon) pertes économiques, notamment en raison de l'augmentation des coûts des soins de santé. Perte d environ 102 millions USD par an pour le Burundi si rien n est fait 4

5 OBJECTIF MAJEUR DU GOUVERNEMENT DU BURUNDI: Il passe par: LE DÉVELOPPEMENT DU PAYS La disponibilité de la nourriture pour tous les citoyens L accès à cette nourriture disponible L utilisation de cette nourriture La stabilité de ces composantes La connaissance et l application des bonnes pratiques qui garantissent un bon état nutritionnel La bonne santé de tous les citoyens burundais Une population bien nourrie, en bonne santé et bien formée pour la réussite du développement 5

6 DÉFIS 2 garçons du même âge dont un est de taille normale et l autre présente un retard de croissance Réduire de 10 points la malnutrition chronique (58% à48 %) d ici 2017 Assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle de la population Gérer le problème démographique du Pays 6

7 COMMENT RELEVER CES DÉFIS? En ayant une compréhension commune du problème En conjuguant nos efforts pour travailler en synergie En ciblant des axes stratégiques; actions clefs, activités et tâches qui ont un impact significatif sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle de la population En identifiant des indicateurs simples et SMART (spécifiques, mesurables, atteignables, réalisables et temporels) En mettant en œuvre des interventions spécifiques de nutrition (ciblant la fenêtre d opportunité de 1000jours) En mettant en œuvre des interventions sensibles à la nutrition ( dans les domaines de l agriculture; l éducation; l environnement etc.) En investissant 7

8 SCENARII D INVESTISSEMENT Investissement par an Scenario 1 Investissement par an Scenario 2 24 millions USD par an 35 millions USD par an Taux de malnutrition Réduit de 14,8%; soit cas en moins par an (enfants de moins de 5 ans) Réduit de 17%; soit cas en moins par an (enfants de moins de 5 ans) Source: UNICEF/SITAN,

9 ACTIONS ENTREPRISES EN FAVEUR DE LA SECURITE ALIMENTAIRE ET LA NUTRITION AU BURUNDI Grande volonté politique et fort engagement du Gouvernement à la réunion sur la nutrition pour la croissance (réf dépliant SUN/REACH) Adhésion au mouvement SUN et à l initiative REACH Nomination d un point focal SUN à un haut niveau du gouvernement(2èmevp) Révision des documents de politique et stratégie en matière de sécurité alimentaire et de nutrition (intégration d indicateurs et d activités clefs de SAN) Adoption d une approche multisectorielle et multi-acteurs avec création de différents réseaux: parlementaires, bailleurs de fonds, société civile et secteur privé, Nations-Unies, milieu académique, etc.) 9

10 ACTIONS ENTREPRISES (SUITE) Lancement de la plateforme multisectorielle par son Excellence le Président de la République Elaboration de la structuration de la plateforme (arrêté en attente de formalisation) Elaboration d un document stratégique multisectoriel dont le plan d action et le costing sont en cours La retraite actuelle qui a pour objectif l appropriation du plan multisectoriel de sécurité alimentaire et de nutrition, est alors la suite normale du processus entamé. 10

11 Rôle de SUN et REACH dans le processus: Coordination SUN Sous la coordination du Point Focal SUN, la Plateforme Multisectorielle Travaille pour aligner et coodonner les actions dans tous les secteurs Comité technique Nations Unies Ministère partenraires Santé Société Civile Bailleurs de fonds Secteurs privés Protection Sociale Autonomisation des femmes Éducation Dévelopment & Réduction de la pauvreté Agriculture Coordination et monitoring des activités et des acteurs multi-sectoriels

12 FACILITATION REACH REACH est une initiative de quelques agences des Nations-Unies (5 au Burundi: FAO, FIDA, OMS, PAM et UNICEF) dont l objectif est d appuyer le Gouvernement dans ses efforts de passage à l échelle des interventions à haut impact sur l état nutritionnel de la population La coordination étant un travail, complexe et exigeant ; des ressources humaines sont donc nécessaires pour assurer cette fonction. Les facilitateurs REACH appuient le Point focal SUN dans son rôle de coordination des actions des différents secteurs et acteurs de la plateforme multisectorielle de sécurité alimentaire et nutritionnelle 12

13 MERCI DE VOTRE AIMABLE ATTENTION 13

Ateliers de Formation, Région du Gorgol, République Islamique de Mauritanie

Ateliers de Formation, Région du Gorgol, République Islamique de Mauritanie TERMES DE REFERENCES S entendre sur les causes de la Malnutrition pour agir ensemble Renforcement des capacités des acteurs pour une meilleure intégration de la Nutrition dans les programmes de Sécurité

Plus en détail

Coup d œil sur le FIDA

Coup d œil sur le FIDA Coup d œil sur le FIDA L objectif du FIDA Le Fonds international de développement agricole (FIDA) a pour but d aider les femmes et les hommes ruraux pauvres à améliorer leur sécurité alimentaire et nutritionnelle,

Plus en détail

Les causes de la Malnutrition? Comment maximiser les impacts nutritionnels des interventions agricoles?

Les causes de la Malnutrition? Comment maximiser les impacts nutritionnels des interventions agricoles? Les causes de la Malnutrition? Comment maximiser les impacts nutritionnels des interventions agricoles? FENETRE SUR L AGRICULTURE, 19 sept. 2014 «Le défi de la sécurité alimentaire et nutritionnelle au

Plus en détail

Un meilleur assainissement pour une meilleure nutrition JOURNÉE MONDIALE DES TOILETTES

Un meilleur assainissement pour une meilleure nutrition JOURNÉE MONDIALE DES TOILETTES Un meilleur assainissement pour une meilleure nutrition JOURNÉE MONDIALE DES TOILETTES LA CRISE MONDIALE DE L ASSAINISSEMENT Nous ne pouvons pas attendre que 2,4 milliards de personnes commencent à utiliser

Plus en détail

Plan de présentation. Le cadre de référence. Cadre de référence en sécurité alimentaire

Plan de présentation. Le cadre de référence. Cadre de référence en sécurité alimentaire Cadre de référence en sécurité alimentaire Micheline Séguin Bernier Dt.P., M. Sc. Direction de santé publique Le 7 mai 009 Révisé le mai 009 Plan de présentation Volet Cadre de référence en matière de

Plus en détail

Le ministère a sollicité l appui du PNUD pour la mise a disposition d un Conseiller Technique international pour la mise en œuvre de cette stratégie :

Le ministère a sollicité l appui du PNUD pour la mise a disposition d un Conseiller Technique international pour la mise en œuvre de cette stratégie : Termes de référence du conseiller technique principal du Ministère de l Eau, de l Assainissement et de l Hydraulique Villageoise (MEAHV) 1. Contexte et justification Le principal défi du MEAHV réside dans

Plus en détail

CONGO DR_Format de rapport pour la notation finale (REF. 4) - RDC

CONGO DR_Format de rapport pour la notation finale (REF. 4) - RDC Processus 1 : Rassembler les parties prenantes autour d'un même espace Donner une note à chaque étape : 0 (ne s'applique pas), 1 (lancé), 2 (en cours), 3 (presque terminé), 4 (terminé) ÉTAPE 1. Choisir

Plus en détail

Vers une gouvernance alimentaire mondiale

Vers une gouvernance alimentaire mondiale Vers une gouvernance alimentaire mondiale Quels enjeux pour la mise en place d'un Partenariat mondial pour l'agriculture, la sécurité alimentaire et la nutrition? Septembre 2009 Vers une gouvernance alimentaire

Plus en détail

SRP 2015 APPROCHE PROGRAMMATIQUE ET MULTI-PARTENAIRE POUR LA SOUMISSION DES PROJETS SUR OPS. Conclusions et partage d expérience

SRP 2015 APPROCHE PROGRAMMATIQUE ET MULTI-PARTENAIRE POUR LA SOUMISSION DES PROJETS SUR OPS. Conclusions et partage d expérience SRP 2015 APPROCHE PROGRAMMATIQUE ET MULTI-PARTENAIRE POUR LA SOUMISSION DES PROJETS SUR OPS Conclusions et partage d expérience Réunion du Cluster Sécurité Alimentaire 10/02/2015 Bangui - RCA DE QUOI S

Plus en détail

Deuxième Forum International Francophone Jeunesse et Emplois Verts Niamey, du 10 au 13 juin 2014

Deuxième Forum International Francophone Jeunesse et Emplois Verts Niamey, du 10 au 13 juin 2014 Deuxième Forum International Francophone Jeunesse et Emplois Verts Niamey, du 10 au 13 juin 2014 Dr. Moustapha Kamal Gueye, Spécialiste - Programme Emplois Verts, Organisation Internationale du Travail

Plus en détail

Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS

Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS Le séminaire technique international sur «Le développement rural en Méditerranée», organisé

Plus en détail

La sécurité alimentaire dans l agenda post-2015 : Quels objectifs pour quels effets? Alain de Janvry Université de Californie à Berkeley et FERDI

La sécurité alimentaire dans l agenda post-2015 : Quels objectifs pour quels effets? Alain de Janvry Université de Californie à Berkeley et FERDI La sécurité alimentaire dans l agenda post-2015 : Quels objectifs pour quels effets? Alain de Janvry Université de Californie à Berkeley et FERDI Objectif de la discussion : Quel bilan tirer du résultat

Plus en détail

7 e réunion du Groupe principal du Mouvement SUN Décisions stratégiques sur l'avenir du Mouvement SUN après 2015

7 e réunion du Groupe principal du Mouvement SUN Décisions stratégiques sur l'avenir du Mouvement SUN après 2015 7 e réunion du Groupe principal du Mouvement SUN Décisions stratégiques sur l'avenir du Mouvement SUN après 2015 Cette note expose les décisions clés qui seront prises lors de la 7 e réunion du Groupe

Plus en détail

Situation de l enfance au Maroc

Situation de l enfance au Maroc ROYAUME DU MAROC Situation de l enfance au Maroc 1 Superficie : 710.850 Km 2 ( Population totale : Contexte Données générales Le Maroc est une monarchie constitutionnelle, démocratique et sociale (Art.

Plus en détail

Les principes de la Déclaration

Les principes de la Déclaration LA BUDGÉTISATION SENSIBLE AU GENRE Comment l aide peut-elle être sensible au genre dans le contexte des nouvelles modalités d aide? Leçons tirées des efforts de budgétisation sensible au genre Les principes

Plus en détail

Madagascar Programmes de protection et d éducation de la petite enfance (PEPE)

Madagascar Programmes de protection et d éducation de la petite enfance (PEPE) IBE/2006/EFA/GMR/CP/52 Profil de pays établi pour le Rapport mondial de suivi sur l Éducation pour tous 2007 Un bon départ : protection et éducation de la petite enfance Madagascar Programmes de protection

Plus en détail

FAO et les 17 Objectifs de développement durable

FAO et les 17 Objectifs de développement durable FAO et les 17 Objectifs de développement durable La FAO/Asselin Principaux messages de la FAO Les objectifs de développement durable offrent la vision d un monde plus juste et plus prospère, pacifique

Plus en détail

Coopération au développement :

Coopération au développement : PDC SUISSE Coopération au développement : défense des intérêts ou aide désintéressée? Adopté par la présidence le 25 mars 2011 Introduction Comme les dépendances réciproques entre les pays augmentent rapidement,

Plus en détail

Format de rapport pour la notation finale (REF. 4)

Format de rapport pour la notation finale (REF. 4) Processus 1 : Rassembler les parties prenantes autour d'un même espace Donner une note à chaque étape : 0 (ne s'applique pas), 1 (lancé), 2 (en cours), 3 (presque terminé), 4 (terminé) ÉTAPE 1. Choisir

Plus en détail

de l agriculture» Compte rendu de la 5 ème édition «Fenêtre sur l agriculture»

de l agriculture» Compte rendu de la 5 ème édition «Fenêtre sur l agriculture» «Le défi de la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle au Sénégal - Maximiser les impacts nutritionnels de l agriculture» Compte rendu de la 5 ème édition «Fenêtre sur l agriculture» L Organisation des

Plus en détail

Coup d œil sur le FIDA

Coup d œil sur le FIDA Coup d œil sur le FIDA L objectif du FIDA Le Fonds international de développement agricole (FIDA) a pour but d aider les populations rurales pauvres à améliorer leur sécurité alimentaire et nutritionnelle,

Plus en détail

Atelier sur Crise alimentaire: l éducation et la formation des ruraux en question Siège de l OAA, Rome, Italie 4 et 5 juin 2009 2009

Atelier sur Crise alimentaire: l éducation et la formation des ruraux en question Siège de l OAA, Rome, Italie 4 et 5 juin 2009 2009 Atelier sur Crise alimentaire: l éducation et la formation des ruraux en question Siège de l OAA, Rome, Italie 4 et 5 juin 2009 2009 Messages principaux tirés de: 51 communications 5 sessions plenières

Plus en détail

Agir en faveur de ceux qui souffrent de la pauvreté et de la faim dans le monde Une voie à suivre

Agir en faveur de ceux qui souffrent de la pauvreté et de la faim dans le monde Une voie à suivre Agir en faveur de ceux qui souffrent de la pauvreté et de la faim dans le monde Institut international de recherche sur les politiques alimentaires www.ifpri.org Actualisé le 27 octobre 2007 Préoccupé

Plus en détail

Le guide de la microfinance

Le guide de la microfinance Sébastien Boyé, Jérémy Hajdenberg, Christine Poursat Le guide de la microfinance Microcrédit et épargne pour le développement Préface de Maria Nowak, 2006 ISBN : 2-7081-3664-X Sommaire Préface... 11 Quelques

Plus en détail

Intervention de l Honorable Gloriose Berahino,

Intervention de l Honorable Gloriose Berahino, Conférence du Réseau des Femmes Parlementaires d Afrique Centrale (RFPAC) «L Accès et le contrôle des ressources par les femmes» Irlande, Dublin, 26 juin 2013 O Callaghan Alexander Hotel Intervention de

Plus en détail

Journée mondiale d action 2014 du Réseau de la société civile du mouvement SUN. Note conceptuelle

Journée mondiale d action 2014 du Réseau de la société civile du mouvement SUN. Note conceptuelle Journée mondiale d action 2014 du Réseau de la société civile du mouvement SUN Contexte Note conceptuelle 2013 a été une année marquante pour la nutrition, qui a fait suite à de nombreuses années de revendication

Plus en détail

La nutrition, élément moteur des ODD

La nutrition, élément moteur des ODD 2015 Vue d ensemble La nutrition, élément moteur des ODD Amélioration de l état nutritionnel Progrès des actions en faveur de la nutrition Financement et capacité Climat Systèmes alimentaires Entreprises

Plus en détail

المملكة المغربية و ازرة الفالحة والصيد البحري

المملكة المغربية و ازرة الفالحة والصيد البحري المملكة المغربية ROYAUME DU MAROC و ازرة الفالحة والصيد البحري Séminaire en marge de la La célébration de la journée mondiale de l alimentation 16 octobre 2015 Sous le thème Protection sociale et agriculture

Plus en détail

Termes de référence Appel à candidature

Termes de référence Appel à candidature Termes de référence Appel à candidature Expert pour analyser & valoriser des données quantitatives 1- Fiche signalétique de la mission Titre étude/recherche : Etude d évaluation de l efficacité de la kinésithérapie

Plus en détail

L approche conceptuelle

L approche conceptuelle Cap Vert C o m m u n i c a t i o n 9.05.2000 Symposium International sur la Microfinance et la Promotion des Micro et Petites Entreprise Praia, 12 au 14 juin 2000 L approche conceptuelle 1. Introduction

Plus en détail

Sécurité alimentaire : Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif?

Sécurité alimentaire : Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif? Sécurité alimentaire : Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif? Les récentes émeutes de la faim à Maputo, au Mozambique, ont servi à rappeler brutalement que les augmentations

Plus en détail

Programme cantonal «Ça marche!»: Introduction bilan et avenir et présentation de la journée

Programme cantonal «Ça marche!»: Introduction bilan et avenir et présentation de la journée Titre Programme cantonal «Ça marche!»: Introduction bilan et avenir et présentation de la journée Franco Genovese Alexia Fournier, Responsable communication du programme cantonal «Ça marche!» Responsable

Plus en détail

Centre de Recherche pour le Développement International. Écosystème et Santé Humaine Initiative de Programme

Centre de Recherche pour le Développement International. Écosystème et Santé Humaine Initiative de Programme Centre de Recherche pour le Développement International Écosystème et Santé Humaine Initiative de Programme Défis du Développement La bonne Santé et le bien être des êtres humains sont au centre du développement

Plus en détail

Promotion des droits des femmes, de l approche genre et de l égalité femmes-hommes dans le monde Décembre 2012 La défense des droits des femmes et de

Promotion des droits des femmes, de l approche genre et de l égalité femmes-hommes dans le monde Décembre 2012 La défense des droits des femmes et de Promotion des droits des femmes, de l approche genre et de l égalité femmes-hommes dans le monde Décembre 2012 La défense des droits des femmes et de l égalité femmes-hommes est une priorité de l action

Plus en détail

NUTRITION DES JEUNES ENFANTS AU SENEGAL

NUTRITION DES JEUNES ENFANTS AU SENEGAL NUTRITION EN AFRIQUE Graphiques commentés NUTRITION DES JEUNES ENFANTS AU SENEGAL Résultats de l'eds Sénégal 1992/1993 Macro International, Inc. 11785 Beltsville Drive Calverton, Maryland, U.S.A. Mai 1994

Plus en détail

Le POn et l entrepreneuriat

Le POn et l entrepreneuriat Le POn et l entrepreneuriat Mai - 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

La GAR et le Travail Parlementaire dans un Pays de l'uemoa: Cas du Niger. Présenté par GADO BOUREIMA

La GAR et le Travail Parlementaire dans un Pays de l'uemoa: Cas du Niger. Présenté par GADO BOUREIMA La GAR et le Travail Parlementaire dans un Pays de l'uemoa: Cas du Niger Présenté par GADO BOUREIMA PLAN I. RAPPEL: DEFINITIONS RESULTATS SELON OCDE (2002) ET ENTENTE MARRAKECH (2004) II. LES ACTEURS DE

Plus en détail

Mur des préjugés. Idée reçue Réalité Argumentation

Mur des préjugés. Idée reçue Réalité Argumentation Mur des préjugés Idée reçue Réalité Argumentation 1 Une idée reçue très courante consiste à croire que les gens souffrent de la faim seulement en situation de famine ; or derrière le mot faim se cache

Plus en détail

UNICEF SENEGAL CRISE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE AU SENEGAL. CONTRIBUTION DE L UNICEF A LA RIPOSTE

UNICEF SENEGAL CRISE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE AU SENEGAL. CONTRIBUTION DE L UNICEF A LA RIPOSTE UNICEF SENEGAL CRISE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE AU SENEGAL. CONTRIBUTION DE L UNICEF A LA RIPOSTE 1. CONTEXTE Le Sénégal, vu sa position géographique de pays sahélien, est chroniquement exposé à l insécurité

Plus en détail

F Distribution: GÉNÉRALE RÉSUMÉ DES TRAVAUX DE LA DEUXIÈME SESSION ORDINAIRE DE 2015 DU CONSEIL D ADMINISTRATION

F Distribution: GÉNÉRALE RÉSUMÉ DES TRAVAUX DE LA DEUXIÈME SESSION ORDINAIRE DE 2015 DU CONSEIL D ADMINISTRATION Deuxième session ordinaire du Conseil d administration Rome, 9 12 novembre 2015 RÉSUMÉ DES TRAVAUX DE LA DEUXIÈME SESSION ORDINAIRE DE 2015 DU CONSEIL D ADMINISTRATION F Distribution: GÉNÉRALE WFP/EB.2/2015/15

Plus en détail

Note d information sur les transferts en espèces pour lutter contre la malnutrition

Note d information sur les transferts en espèces pour lutter contre la malnutrition Note d Information 3 République Islamique de Mauritanie Cas d investissement sur la nutrition en Mauritanie Note d information sur les transferts en espèces pour lutter contre la malnutrition Produit par

Plus en détail

QUELLE PLACE POUR L AIDE ALIMENTAIRE DANS

QUELLE PLACE POUR L AIDE ALIMENTAIRE DANS EAPN UMR Innova@on Chaire UNESCO AdM Aide alimentaire : du droit d être nourri au droit à l alimenta2on Campus Montpellier SupAgro/Inra 21 mars 2013 QUELLE PLACE POUR L AIDE ALIMENTAIRE DANS UN MONDE D

Plus en détail

Etude sur le Coût de la faim à Madagascar Rapport de la formation initiale Antsirabe (Hôtel Flower Palace), Madagascar Du 27 au 30 juillet 2015

Etude sur le Coût de la faim à Madagascar Rapport de la formation initiale Antsirabe (Hôtel Flower Palace), Madagascar Du 27 au 30 juillet 2015 Etude sur le Coût de la faim à Madagascar Rapport de la formation initiale Antsirabe (Hôtel Flower Palace), Madagascar Du 27 au 30 juillet 2015 Contexte L étude du Coût de la faim en Afrique (COHA) est

Plus en détail

CNSA/MARNDR/MSPP* Source: CNSA, 2012. *La majorité des données utilisées dans ce bulletin sont issues de l enquête SMART

CNSA/MARNDR/MSPP* Source: CNSA, 2012. *La majorité des données utilisées dans ce bulletin sont issues de l enquête SMART CNSA/MARNDR/MSPP* HAITI : Information sur la situation nutritionnelle Bulletin #1 Publication Janvier 2013 La malnutrition est un véritable problème de santé Publique et contribue pour près de 53% à la

Plus en détail

Renforcement de la Nutrition (SUN) Stratégie du mouvement [2012-2015]

Renforcement de la Nutrition (SUN) Stratégie du mouvement [2012-2015] Renforcement de la Nutrition (SUN) Stratégie du mouvement [2012-2015] Septembre 2012 Table des Matières SYNOPSIS... 1 A : VISION ET OBJECTIFS DU MOUVEMENT SUN... 2 B : APPROCHES STRATÉGIQUES ET OBJECTIFS...

Plus en détail

BDO Secteur Public. Novembre 2012

BDO Secteur Public. Novembre 2012 BDO Secteur Public Novembre 2012 SOMMAIRE 1. Le réseau BDO Page 3 2. BDO Secteur Public Page 7 3. Votre contact Page 12 Page 2 Le réseau BDO BDO conjugue l expertise et les moyens d un grand réseau international

Plus en détail

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié Chapitre 1 Définition et enjeux De tout temps, l homme a tenté de se protéger collectivement contre les maladies et les décès prématurés, notamment en luttant contre les épidémies et les agressions de

Plus en détail

Comprendre les enjeux de l Accès aux Services Energétiques pour le Développement Humain. Les acteurs centraux au cœur du changement

Comprendre les enjeux de l Accès aux Services Energétiques pour le Développement Humain. Les acteurs centraux au cœur du changement Comprendre les enjeux de l Accès aux Services Energétiques pour le Développement Humain Les acteurs centraux au cœur du changement Détails sur les contenus des sessions : Thème 1 : «Compréhension des concepts

Plus en détail

STRATEGIE NATIONALE POUR L EQUITE ET L EGALITE DE GENRE AU SENEGAL

STRATEGIE NATIONALE POUR L EQUITE ET L EGALITE DE GENRE AU SENEGAL République du Sénégal Ministère de la Famille, de la Solidarité Nationale, de l Entreprenariat Féminin et de la Micro Finance --------- Direction de l Equité et de l Egalité de Genre STRATEGIE NATIONALE

Plus en détail

RÉVISION DE LA PORTÉE DU PROGRAMME D'APPUI AUX ACTIVITÉS DE

RÉVISION DE LA PORTÉE DU PROGRAMME D'APPUI AUX ACTIVITÉS DE Distribution: Restreinte EB 200/79/R.21 2 juillet 200 Original: Anglais Point 12 b) ii) de l ordre du jour Français FIDA Conseil d administration soixantedixneuvième session Rome, 11 septembre 200 RÉPUBLIQUE

Plus en détail

La nutrition maternelle et infantile

La nutrition maternelle et infantile La nutrition maternelle et infantile www.thelancet.com Synthèse de la série d études de la revue The Lancet sur la nutrition maternelle et infantile «La nutrition est un facteur crucial de développement,

Plus en détail

Dossier de Presse. Prix de la Coopération Internationale Sensibilisation du Public

Dossier de Presse. Prix de la Coopération Internationale Sensibilisation du Public Dossier de Presse Prix de la Coopération Internationale Sensibilisation du Public HCCI 20 Fevrier 2007 1. Une approche : valoriser les ressources humaines locales 2. Une conviction : l accès à des soins

Plus en détail

A/MTSP/2008-2013 PB/2008-2009. Original : Anglais PLAN STRATÉGIQUE À MOYEN TERME 2008-2013 PROJET DE BUDGET PROGRAMME 2008-2009

A/MTSP/2008-2013 PB/2008-2009. Original : Anglais PLAN STRATÉGIQUE À MOYEN TERME 2008-2013 PROJET DE BUDGET PROGRAMME 2008-2009 A/MTSP/2008-2013 PB/2008-2009 Original : Anglais PLAN STRATÉGIQUE À MOYEN TERME 2008-2013 ET PROJET DE BUDGET PROGRAMME 2008-2009 Les appellations employées dans ce document et la présentation des données

Plus en détail

Projet de Gestion des Ressources Naturelles phase II (PGRN2)

Projet de Gestion des Ressources Naturelles phase II (PGRN2) Projet de Gestion des Ressources Naturelles phase II (PGRN2) Unité de Coordination Centrale (UCC) Direction Générale du Financement, des Investissements et des Organismes Professionnels Ministère de l

Plus en détail

PLAN REGIONAL SPORT SANTE BIEN ETRE

PLAN REGIONAL SPORT SANTE BIEN ETRE Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la cohésion sociale du Centre PLAN REGIONAL SPORT SANTE BIEN ETRE Mardi 17 novembre 2015 Descartes Journée thématique Sport Santé - ANDIISS Centre 23

Plus en détail

Colombie 2009-2011. Le projet a débuté fin 2009 et se terminera fin 2011 (durée : 24 mois).

Colombie 2009-2011. Le projet a débuté fin 2009 et se terminera fin 2011 (durée : 24 mois). Projets de Coopération au Développement Colombie 2009-2011 Création et renforcement des unités productives de 3 municipalités d Antioche aux mains de jeunes personnes vulnérables, en particulier des femmes.

Plus en détail

État d avancement de la mise en place des clusters

État d avancement de la mise en place des clusters État d avancement de la mise en place des clusters Structure de Gestion Développement Urgences/ Humanitaire GCP /Groupes Suivi Évaluation du CSLP Axe 2: Croissance économique durable et équitable Axe 3:

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN MARTINIQUE 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN MARTINIQUE 2014-2020 Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie Europe 2020 pour une croissance intelligente, durable et inclusive. Toutes les politiques

Plus en détail

Projet de stratégie financière pour l OMS

Projet de stratégie financière pour l OMS CONSEIL EXÉCUTIF EB136/36 Cent trente-sixième session 24 décembre 2014 Point 12.1 de l ordre du jour provisoire Projet de stratégie financière pour l OMS Rapport du Secrétariat 1. En mai 2014, la Soixante-Septième

Plus en détail

Conseil d administration de l Entité des Nations Unies pour l égalité des sexes et l autonomisation des femmes

Conseil d administration de l Entité des Nations Unies pour l égalité des sexes et l autonomisation des femmes Nations Unies UNW/2015/CRP.15 Conseil d administration de l Entité des Nations Unies pour l égalité des sexes et l autonomisation des femmes Deuxième session ordinaire de 2015 15-16 septembre 2015 Point

Plus en détail

Fourth African regional conference conclusions including African union resolution as an outcome

Fourth African regional conference conclusions including African union resolution as an outcome Commission 2.7 Africa Fourth African regional conference conclusions including African union resolution as an outcome Ahlin Byll-Cataria World Conference on Early Childhood Care and Education 27-29 September

Plus en détail

Le FMI participe activement aux efforts déployés pour surmonter la crise alimentaire mondiale

Le FMI participe activement aux efforts déployés pour surmonter la crise alimentaire mondiale Bulletin du FMI Initiative multilatérale Le FMI participe activement aux efforts déployés pour surmonter la crise alimentaire mondiale Le Bulletin en ligne Le 13 mai 2008 Le FMI examinera toutes les demandes

Plus en détail

Actions d amélioration de la gestion de l eau

Actions d amélioration de la gestion de l eau Actions d amélioration de la gestion de l eau L eau est au coeur des défis que doit relever le développement à l échelle mondiale. Elle est le lien entre sécurité alimentaire, réduction de la pauvreté,

Plus en détail

Termes de Référence et Etendue des Services REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO CELLULE INFRASTRUCTURES

Termes de Référence et Etendue des Services REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO CELLULE INFRASTRUCTURES Termes de Référence et Etendue des Services REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE, URBANISME, HABITAT, INFRASTRUCTURES, TRAVAUX, PUBLICS ET RECONSTRUCTION. CELLULE INFRASTRUCTURES

Plus en détail

Une meilleure éducation pour l essor de l Afrique

Une meilleure éducation pour l essor de l Afrique Organisation des Nations Unies pour l éducation, la science et la culture Une meilleure éducation pour l essor de l Afrique Le projet BEAR Míriam Preckler / UNESCO 1 Pourquoi le projet BEAR? Transformer

Plus en détail

Une mission commune au service de la protection sociale universelle

Une mission commune au service de la protection sociale universelle Une mission commune au service de la protection sociale universelle Note conceptuelle En ce début de XXI e siècle, c est avec fierté que nous faisons nôtre le consensus qui s est dégagé: la protection

Plus en détail

Commission de l Union Africaine, Addis-Ababa. 12 juillet 2012

Commission de l Union Africaine, Addis-Ababa. 12 juillet 2012 SIGNATURE D UN ACCORD DE SUBVENTION ENTRE LA CEDEAO ET LE NEPAD, RELATIF A UN INCUBATEUR COMMERCIAL POUR LES FEMMES AFRICAINES CHEFS D ENTREPRISE (BIAWE). Commission de l Union Africaine, Addis-Ababa 12

Plus en détail

La protection des aînés et des Autochtones et le maintien de l excellence dans la recherche sur les maladies cardiovasculaires au Canada

La protection des aînés et des Autochtones et le maintien de l excellence dans la recherche sur les maladies cardiovasculaires au Canada FONDATION DES MALADIES DU CŒUR ET DE L AVC La protection des aînés et des Autochtones et le maintien de l excellence dans la recherche sur les maladies cardiovasculaires au Canada Mémoire à l intention

Plus en détail

Coopération multilatérale: un instrument indispensable à la coopération suisse au développement

Coopération multilatérale: un instrument indispensable à la coopération suisse au développement Coopération multilatérale: un instrument indispensable à la coopération suisse au développement Qu entend-on par Coopération multilatérale? La coopération multilatérale est, au même titre que la coopération

Plus en détail

Pays ayant demandé et reçu des appuis du PNUD en 2009 137

Pays ayant demandé et reçu des appuis du PNUD en 2009 137 RÉDUCTIon DE LA Pauvreté ET OMD : compte À REBOURS vers 2015 Tous nos travaux sont, fondamentalement, axés sur la réduction de la pauvreté et la réalisation des OMD. L apport d appuis aux institutions

Plus en détail

Portrait. Recueil d histoires sur la survie, le développement et la protection de l enfant Août 2009

Portrait. Recueil d histoires sur la survie, le développement et la protection de l enfant Août 2009 Portrait Recueil d histoires sur la survie, le développement et la protection de l enfant Août 2009 L accélération de la survie, du développement et de la protection de l enfant à risque Trahantsoa : un

Plus en détail

Présentation JAIDA Partenaire de la Micro Finance au Maroc

Présentation JAIDA Partenaire de la Micro Finance au Maroc Présentation JAIDA Partenaire de la Micro Finance au Maroc 20/12/2013 1 >>> PROFIL >> JAIDA, Société de Financement au Capital de 330 Mdhs détenue par la CDG, la KFW, la CDC, l AFD et Poste Maroc >> JAIDA,

Plus en détail

NOTES D'INFORMATION RAPPORT SUR LA VISITE CONJOINTE EFFECTUÉE AU MOZAMBIQUE PAR LES MEMBRES DES CONSEILS D'ADMINISTRATION DU PNUD/FNUAP, UNICEF ET PAM

NOTES D'INFORMATION RAPPORT SUR LA VISITE CONJOINTE EFFECTUÉE AU MOZAMBIQUE PAR LES MEMBRES DES CONSEILS D'ADMINISTRATION DU PNUD/FNUAP, UNICEF ET PAM Deuxième session ordinaire du Conseil d administration Rome, 2-3 juin 2003 NOTES D'INFORMATION RAPPORT SUR LA VISITE CONJOINTE EFFECTUÉE AU MOZAMBIQUE PAR LES MEMBRES DES CONSEILS D'ADMINISTRATION DU PNUD/FNUAP,

Plus en détail

Projet de descriptif de programme de pays pour le Cameroun (2013-2017)

Projet de descriptif de programme de pays pour le Cameroun (2013-2017) Table des matières Projet de descriptif de programme de pays pour le Cameroun (2013-2017) Paragraphes I. Analyse de la situation.... 1 7 2 II. Coopération passée et enseignements tirés de l expérience....

Plus en détail

LES SERVICES DE CRÉDIT ET D ÉPARGNE SONT-ILS EFFICACES CONTRE LA FAIM ET LA MALNUTRITION? REVUE BIBLIOGRAPHIQUE ET ANALYSE

LES SERVICES DE CRÉDIT ET D ÉPARGNE SONT-ILS EFFICACES CONTRE LA FAIM ET LA MALNUTRITION? REVUE BIBLIOGRAPHIQUE ET ANALYSE LES SERVICES DE CRÉDIT ET D ÉPARGNE SONT-ILS EFFICACES CONTRE LA FAIM ET LA MALNUTRITION? REVUE BIBLIOGRAPHIQUE ET ANALYSE Barbara MkNelly et Christopher Dunford Février 1996 Freedom from Hunger Article

Plus en détail

MAURITANIE Rapport de visite pays 24 au 29 Janvier 2010

MAURITANIE Rapport de visite pays 24 au 29 Janvier 2010 Coordination de l Equipe spéciale de Haut Niveau du Secrétaire Général des Nations Unies sur la Crise Mondiale de la Sécurité Alimentaire (HLTF) MAURITANIE Rapport de visite pays 24 au 29 Janvier 2010

Plus en détail

PLAN CADRE DES NATIONS UNIES POUR L AIDE AU DEVELOPPEMENT 2002-2005 CAP VERT. Juillet 2002

PLAN CADRE DES NATIONS UNIES POUR L AIDE AU DEVELOPPEMENT 2002-2005 CAP VERT. Juillet 2002 PLAN CADRE DES NATIONS UNIES POUR L AIDE AU DEVELOPPEMENT 2002-2005 2005 CAP VERT Juillet 2002 1 UNDAF-Cap Vert TABLE DES MATIERES AVANT PROPOS...3 RESUME EECUTIF...4 1 INTRODUCTION...5 1.1 LE PROCESSUS

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

Note conceptuelle pour la Journée Africaine de la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle

Note conceptuelle pour la Journée Africaine de la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle Note conceptuelle pour la Journée Africaine de la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle Investir dans le Commerce intra-afrique pour la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle 30 octobre 2011 Journée Africaine

Plus en détail

Bilan programmes indicatives de coopération (PIC) - Bénin

Bilan programmes indicatives de coopération (PIC) - Bénin 1 Bilan programmes indicatives de coopération (PIC) - Bénin Atelier analyse PIC 21 au 23 mars 2012 21/03/2012 1 Plan de présentation Atelier d appréciation : rappel du processus Bref aperçu de la coopération

Plus en détail

Scolarisation des filles en Afrique de l Ouest et du Centre. Bilan de l expérience UNICEF

Scolarisation des filles en Afrique de l Ouest et du Centre. Bilan de l expérience UNICEF Scolarisation des filles en Afrique de l Ouest et du Centre Bilan de l expérience UNICEF Pourquoi est-il important de se focaliser sur l éducation, en particulier celles des filles? Bénéfices individuels

Plus en détail

Segmentation et sélection des publics cibles. Qui vous donnera le meilleur rendement sur le capital investi

Segmentation et sélection des publics cibles. Qui vous donnera le meilleur rendement sur le capital investi Segmentation et sélection des publics cibles Qui vous donnera le meilleur rendement sur le capital investi La segmentation du marché et les ressources limitées mènent à la sélection du public cible...

Plus en détail

Synthèse des recommandations de la société civile. Table ronde La transparence dans le secteur extractif

Synthèse des recommandations de la société civile. Table ronde La transparence dans le secteur extractif Séminaire La transparence pour le développement Lille 21 mai 2013 Synthèse des recommandations de la société civile Pascal Canfin, ministre délégué français chargé du Développement, a réuni en partenariat

Plus en détail

Stratégie commerciale

Stratégie commerciale Stratégie commerciale Vous êtes convaincus que vous avez développé un processus commercial efficace pour répondre aux besoins de vos clients, Vos clients sont satisfaits de vos produits, et/ou de vos prestations,

Plus en détail

Renforcement des capacités pour la gestion collaborative. Sub-saharienne: Projet CIAT- FIDA. Dr Henri M. LO Coordinateur national henrilo@refer.

Renforcement des capacités pour la gestion collaborative. Sub-saharienne: Projet CIAT- FIDA. Dr Henri M. LO Coordinateur national henrilo@refer. Renforcement des capacités pour la gestion collaborative de l innovation l en Afrique Sub-saharienne: Projet CIAT- FIDA Dr Henri M. LO Coordinateur national henrilo@refer.sn refer.sn Introduction Initiative

Plus en détail

Appui conseil pour les organisations sociales et solidaires

Appui conseil pour les organisations sociales et solidaires Appui conseil pour les organisations sociales et solidaires PRESENTATION DU PROJET Coup de Pousse est une agence de Conseil orientée vers les petites et moyennes organisations agissant dans le secteur

Plus en détail

ENVIRONNEMENT FAVORABLE

ENVIRONNEMENT FAVORABLE Feuille de route pour la mise à l échelle de la PCIMA au Tchad. Atelier pour la revue nationale de la PCIMA. Ndjamena, novembre 2015 ENVIRONNEMENT FAVORABLE LEADERSHIP INSTITUTIONNEL 1 r avec le processus

Plus en détail

RÉPUBLIQUE DU BURUNDI ÉVALUATION INDÉPENDANTE DU GROUPE DE COORDINATION DES PARTENAIRES (GCP) Atelier de Restitution 23/02/2015

RÉPUBLIQUE DU BURUNDI ÉVALUATION INDÉPENDANTE DU GROUPE DE COORDINATION DES PARTENAIRES (GCP) Atelier de Restitution 23/02/2015 RÉPUBLIQUE DU BURUNDI ÉVALUATION INDÉPENDANTE DU GROUPE DE COORDINATION DES PARTENAIRES (GCP) Atelier de Restitution 23/02/2015 1 DÉFIS RÉSULTATS ATTENDUS PLAN DE PRÉSENTATION 1 OBJECTIFS DE LA MISSION

Plus en détail

RECTO DE LA CARTE 1. Directives pour la qualité des programmes. Compréhension commune des objectifs du programme

RECTO DE LA CARTE 1. Directives pour la qualité des programmes. Compréhension commune des objectifs du programme RECTO DE LA CARTE 1 Compréhension commune des objectifs du programme Bases de référence réalistes pour la qualité et l échelle Coordination au niveau national Identification et mesure des participants

Plus en détail

SITUATION DES ENFANTS, DES ORPHELINS ET ENFANTS VULNÉRABLES 16.1 SITUATION DES ENFANTS

SITUATION DES ENFANTS, DES ORPHELINS ET ENFANTS VULNÉRABLES 16.1 SITUATION DES ENFANTS SITUATION DES ENFANTS, DES ORPHELINS 16 ET ENFANTS VULNÉRABLES L un des effets les plus dévastateurs de l épidémie de VIH/sida est l augmentation croissante du nombre d orphelins et d enfants rendus vulnérables

Plus en détail

STRATEGIE NATIONALE DE PROTECTION SOCIALE MADAGASCAR

STRATEGIE NATIONALE DE PROTECTION SOCIALE MADAGASCAR STRATEGIE NATIONALE DE PROTECTION SOCIALE MADAGASCAR Processus d élaboration de la Stratégie de la Protection Sociale - Avril 2002: concept initié par la Banque Mondiale et création d un groupe technique

Plus en détail

Présentation du Cadre Harmonisé

Présentation du Cadre Harmonisé Intégration des programmes de Nutrition et de Sécurité Alimentaire en situation d urgence et pour le renforcement de la résilience au Sahel Atelier Régional de Formation & de Formation des Formateurs 9

Plus en détail

LA GAR DANS L'ELABORATION DU BUDGET DE L'ETAT ET LES POLITIQUES NATIONALES

LA GAR DANS L'ELABORATION DU BUDGET DE L'ETAT ET LES POLITIQUES NATIONALES FORMATION PRATIQUE "GESTION AXÉE SUR LES RÉSULTATS (GAR) : IMPACT DES PRINCIPES DE LA GAR APPLIQUÉS AUX RÔLES DU PARLEMENT DE LA RÉPUBLIQUE DU BÉNIN DANS LE PROCESSUS BUDGÉTAIRE" LA GAR DANS L'ELABORATION

Plus en détail

L Atelier Santé Ville à Rennes

L Atelier Santé Ville à Rennes L Atelier Santé Ville à Rennes Fort d une dynamique historique de travail autour des enjeux de santé, la Ville de Rennes dispose d un atelier santé ville depuis 2006. L ASV est porté par la Direction Santé

Plus en détail

Formation Internationale en Nutrition et Sciences Alimentaires F I N S A

Formation Internationale en Nutrition et Sciences Alimentaires F I N S A Formation Internationale en Nutrition et Sciences Alimentaires F I N S A http://www.uac.bj E-mail : finsa.fsa@laposte.net finsa92@yahoo.fr Tél. : (229) 21-36-16-42 / 21-36-20-98 Fax : (229) 21-36-16-42

Plus en détail

Étude des coûts de l administration et de la gestion à l OMS : recommandations préliminaires

Étude des coûts de l administration et de la gestion à l OMS : recommandations préliminaires A COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Dix-septième réunion Point 3.1 de l ordre du jour provisoire EBPBAC17/INF./2 17 janvier 2013 Étude des coûts de l administration

Plus en détail

Graines de Pays. Le Laboratoire des Possibles. L objet de l Association

Graines de Pays. Le Laboratoire des Possibles. L objet de l Association Graines de Pays Le Laboratoire des Possibles L objet de l Association La création, le développement et l animation d initiatives locales pour un développement durable des territoires Graines de Pays Des

Plus en détail

AVIS DE VACANCE DE POSTE

AVIS DE VACANCE DE POSTE AVIS DE VACANCE DE POSTE INTITULE DU POSTE Gestionnaire de Projet «IMPACT» PROGRAMME LIEU D AFFECTATION RESPONSIBLE HIERARCHIQUE NATURE DE CONTRAT RDC Goma Directeur de Programme CDD (1an renouvellable)

Plus en détail

L emploi rural et l emploi informel : Précarité et vulnérabilité au travail

L emploi rural et l emploi informel : Précarité et vulnérabilité au travail Policy Brief Employment Royaume du Maroc Ministère de l Emploi et des Affaires ociales International Labour Office Note synthétique de politique L emploi rural et l emploi informel : Précarité et vulnérabilité

Plus en détail

LA GESTION DES RISQUES DE CATASTROPHE AU SENEGAL. Présentation : Capitaine TINE DPC

LA GESTION DES RISQUES DE CATASTROPHE AU SENEGAL. Présentation : Capitaine TINE DPC République du Sénégal Un Peuple - Un But - Une Foi *********** Ministère de l Intérieur *********** DIRECTION DE LA PROTECTION CIVILE LA GESTION DES RISQUES DE CATASTROPHE AU SENEGAL Présentation : Capitaine

Plus en détail