SERV Assurance suisse contre les risques à l exportation. Hier Bild einfügen

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SERV Assurance suisse contre les risques à l exportation. Hier Bild einfügen"

Transcription

1 SERV Assurance suisse contre les risques à l exportation Hier Bild einfügen Dominique Aubert Responsable Suisse romande Tel / portable Lausanne, le 30 janvier

2 Historique & Mission GRE jusqu au SERV dès Société de droit public Mission: La SERV contribue à la création et au maintien d emplois en Suisse. Elle promeut la place économique suisse en facilitant la participation de l économie d exportation à la concurrence internationale (art. 5 LASRE) Conditions cadres: - subsidiarité, autonomie et compatibilité avec la politique étrangère de la confédération

3 Aperçu SERV (1 / 2) Situation au , en mio. de CHF Exposition Polices d'assurance (PA) 7'164 5'849 Accords de principe (AP) 3'067 3'182 Total (exposition brute) 10'231 9'031 Nouvel engagement selon les produits principaux Assurances globales 861 1'855 Assurances de crédit acheteur 1' Assurances de crédit fournisseur Autres assurances Total 3'542 3'

4 Engagement g selon les catégories pays de l OCDE Situation au , en mio. de CHF HI/

5 Engagement g selon les pays Situation au , en mio. de CHF Russie Turquie Grande-Bretagne Suisse Arabie saoudite Bahreïn Inde Hongrie Bélarus Mexique

6 Engagement g selon les branches Situation au , en mio. de CHF Matériel et technologie ferroviaires ferroviaires Construction de machines machines Production Production et et distribution distrubition d électricité délectricité d'électricité Autres Autres branches Chimie et produits pharmaceutiques pharmacutiques Electronique Services d ingénieurs Services d ingénieurs

7 Exportations pouvant être assurées Exportation ti de biens d équipement Exportation de biens de consommation Fourniture de prestations Financements de projets liés à des opérations d exportation Travaux de construction et d ingénierie Contrats de licence et de savoir-faire Des pièces détachées, du service Stocks en consignation à l étranger ou marchandises exportées temporairement en vue d exposition / foires

8 Risques assurés Risque politique Risque de transfert Risque de ducroire de l acheteur, voire du garant Risque de performance de l exportateur vis-à-vis de l institut financier (garanties contractuelles + risque crédit de fabrication) Risque de force majeure

9 Conditions à la conclusion d une assurance L exportateur t est établi en Suisse et inscrit it au registre du commerce L opération d exportation concerne des produits ou des services d origine suisse ou contenant une valeur ajoutée suisse raisonnable (soit; au moins 50 % de la valeur de la commande, ou dans des cas exceptionnels justifiés au moins 30 %) L auteur de la commande a son siège ou son domicile à l étranger L opération d exportation est compatible avec les principes de la politique commerciale de la SERV

10 Produits pour minimiser les risques des opérations d exportation Offre Conclusion du contrat Livraison Paiement / Remboursement Assurance de garanties contractuelles Garantie de «Bonds» Preneur d assurance : exportateur Assurance du risque de fabrication Assurance de crédit fournisseur Preneur d assurance : banque Assurance de crédit de fabrication Assurance de crédit acheteur Assurance de confirmation d accréditif Assurance du risque de confiscation

11 Prime d assurance Prime pour le risque pays: risque politique / risque de transfert / force majeure + Prime pour le risque commercial (supplément pour le risque de ducroire) Réductions / facteur de correction + Suppléments = Prime d'assurance

12 Visitez notre site Internet! Vous y trouverez: - un calculateur de prime - le rating des pays - les infos produits - nos conditions générales - notre portail de demandes - et bien plus encore

13 Hier Bild einfügen Je vous remercie de votre attention Abonnez-vous à notre newsletter: com/fr/news/newsletter SERV Assurance suisse contre les risques à l exportation Avenue d Ouchy 47, Case postale 315, 1001 Lausanne T

SERV Assurance suisse contre les risques à l exportation. Hier Bild einfügen

SERV Assurance suisse contre les risques à l exportation. Hier Bild einfügen SERV Assurance suisse contre les risques à l exportation Hier Bild einfügen Dominique Aubert Responsable Suisse romande dominique.aubert@serv-ch.com Tel. 021 613 35 84 / portable 076 551 55 55 28 novembre

Plus en détail

Garantie contre les risques à l exportation

Garantie contre les risques à l exportation Garantie contre les risques à l exportation Révision totale de la loi de 1958 28 janvier 2004 Numéro 4 La révision de la garantie contre les risques à l exportation (GRE) en consultation Le Conseil fédéral

Plus en détail

14.040 n Loi sur l'assurance suisse contre les risques à l'exportation (LASRE). Modification

14.040 n Loi sur l'assurance suisse contre les risques à l'exportation (LASRE). Modification Session d'automne 04 e-parl 8.09.04 4:4 - - 4.040 n Loi sur l'assurance suisse contre les risques à l'exportation (LASRE). Modification Projet du Décision du du mai 04 du 8 septembre 04 Adhésion au projet

Plus en détail

Conditions internationales de crédit et de paiement Information, V4.0, version 20 février 2014

Conditions internationales de crédit et de paiement Information, V4.0, version 20 février 2014 Conditions internationales de crédit et de paiement Information, V4.0, version 20 février 2014 Généralités Les crédits à l exportation assurés par la SERV doivent être conformes aux règles de l'arrangement

Plus en détail

Assurance-crédit. Maîtriser les défauts de paiement/

Assurance-crédit. Maîtriser les défauts de paiement/ Assurance-crédit Maîtriser les défauts de paiement/ Souvent, la confiance ne paie pas/ A toute facture en souffrance est associé un risque de perte. Tout se passe bien pendant un temps, jusqu à ce qu un

Plus en détail

Loi fédérale sur l Assurance suisse contre les risques à l exportation

Loi fédérale sur l Assurance suisse contre les risques à l exportation Loi fédérale sur l Assurance suisse contre les risques à l exportation (Loi sur l assurance contre les risques à l exportation, LARE) Projet du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art.

Plus en détail

Loi fédérale sur l Assurance suisse contre les risques à l exportation

Loi fédérale sur l Assurance suisse contre les risques à l exportation Loi fédérale sur l Assurance suisse contre les risques à l exportation (LASRE) 946.10 du 16 décembre 2005 (Etat le 16 mai 2006) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 100, al. 1,

Plus en détail

Gestion des débiteurs Financement Assurance-crédit: trois problèmes, une solution: le factoring

Gestion des débiteurs Financement Assurance-crédit: trois problèmes, une solution: le factoring Gestion des débiteurs Financement Assurance-crédit: trois problèmes, une solution: le factoring Présentation PSE Lausanne, 23 janvier 2004 Jean-Marc Rossier Factors SA Une société du groupe UBS SA Active

Plus en détail

Message concernant la modification de la loi fédérale sur l Assurance suisse contre les risques à l exportation

Message concernant la modification de la loi fédérale sur l Assurance suisse contre les risques à l exportation 14.040 Message concernant la modification de la loi fédérale sur l Assurance suisse contre les risques à l exportation (LASRE) du 21 mai 2014 Messieurs les Présidents, Mesdames, Messieurs, Par le présent

Plus en détail

Bon pour vos affaires : financement des exportations réussir sur le marché grâce à des solutions de financement à long terme.

Bon pour vos affaires : financement des exportations réussir sur le marché grâce à des solutions de financement à long terme. ab Trade & Export Finance Financement des exportations Bon pour vos affaires : financement des exportations réussir sur le marché grâce à des solutions de financement à long terme. Notre banque vous comprend

Plus en détail

Le factoring Une forme de financement innovative. Petit déjeuner des PME et start-up, Genève

Le factoring Une forme de financement innovative. Petit déjeuner des PME et start-up, Genève Le factoring Une forme de financement innovative Petit déjeuner des PME et start-up, Genève le 23 janvier 2007 Définition Le factoring (ou affacturage) est un ensemble de prestations professionnelles proposées

Plus en détail

L'International : Risques et couvertures. Service de la Promotion Economique, Genève, 24 avril 2009 Didier Braissant, UBS SA, Genève

L'International : Risques et couvertures. Service de la Promotion Economique, Genève, 24 avril 2009 Didier Braissant, UBS SA, Genève L'International : Risques et couvertures Service de la Promotion Economique, Genève, 24 avril 2009 Didier Braissant, UBS SA, Genève Les risques dans le commerce international Le risque politique : Guerres,

Plus en détail

VII. importation et exportation de marchandises

VII. importation et exportation de marchandises VII. importation et exportation de marchandises Si vous importez ou exportez des marchandises, quelles sont les formalités à remplir Ce chapitre vous renseigne sur les points à respecter. VII. IMPORTATION

Plus en détail

Le factoring. Petit déjeuner du 24 juin 2005 Chambre de commerce de Genève

Le factoring. Petit déjeuner du 24 juin 2005 Chambre de commerce de Genève Le factoring Petit déjeuner du 24 juin 2005 Chambre de commerce de Genève Définition Le factoring (ou affacturage) est un ensemble de prestations professionnelles proposées par une entreprise spécialisée

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE déplacements professionnels temporaires en France et à l étranger

GUIDE PRATIQUE déplacements professionnels temporaires en France et à l étranger GUIDE PRATIQUE déplacements professionnels temporaires en France et à l étranger SOMMAIRE GUIDE PRATIQUE déplacements professionnels temporaires en France et à l étranger o o o o o o o o o o o o

Plus en détail

L Office du Ducroire, un acteur-clé des entreprises luxembourgeoises dans leurs opérations à l export. M. Arsène JACOBY 23 septembre 2014

L Office du Ducroire, un acteur-clé des entreprises luxembourgeoises dans leurs opérations à l export. M. Arsène JACOBY 23 septembre 2014 L Office du Ducroire, un acteur-clé des entreprises luxembourgeoises dans leurs opérations à l export M. Arsène JACOBY 23 septembre 2014 VOTRE SECURITE A L EXPORT! L Office du Ducroire : Etablissement

Plus en détail

LA TVA APPLIQUEE AUX OPERATIONS INTERNATIONALES. Université d été 2007 Animateur: Rainer STAWINOGA

LA TVA APPLIQUEE AUX OPERATIONS INTERNATIONALES. Université d été 2007 Animateur: Rainer STAWINOGA LA TVA APPLIQUEE AUX OPERATIONS INTERNATIONALES Université d été 2007 Animateur: Rainer STAWINOGA Pourquoi la TVA Livraison des biens: Opérations triangulaires Les affectations L Autoliquidation Autoliquidation:

Plus en détail

siège social à : tél. / fax : e-mail :

siège social à : tél. / fax : e-mail : CONTRAT D'ENTREPRISE N. / Nom de l'affaire et travaux concernés (Construction d'une nouvelle salle de gymnastique simple, d'une salle multi usages et d'un accueil pour enfant en milieu scolaire (APEMS)

Plus en détail

Règles et procédures relatives à l importation de sel en Suisse

Règles et procédures relatives à l importation de sel en Suisse Salines Suisses SA Schweizerhalle Rheinstrasse 52 Case postale CH-4133 Pratteln 1 T +41 61 825 51 51 F +41 61 825 51 00 (vente) verkauf@saline.ch CHE-105.957.650 MWST www.salz.ch Règles et procédures relatives

Plus en détail

La création d entreprise en Suisse

La création d entreprise en Suisse La création d entreprise en Suisse Sommaire 1. Entreprise individuelle (EI) 2. Succursale d une entreprise étrangère 3. Société à responsabilité limitée (Sàrl) 4. Société anonyme (SA) 5. TVA : Réaliser

Plus en détail

Pour voyager en toute sécurité/

Pour voyager en toute sécurité/ Assurance de voyages INTERTOURS Pour voyager en toute sécurité/ Voyages, vacances ou loisirs: grâce à INTERTOURS, vous et votre famille bénéficiez d une aide rapide et fiable, dans tous les cas d urgence

Plus en détail

Introduction. I)-Les modes de financement des exportations

Introduction. I)-Les modes de financement des exportations Présenté par Introduction I)-Les modes de financement des exportations 1)-Financement à court terme : 2)- Financement à moyen et long terme : II)-Les modes de paiement à l exportation 1)-Crédit fournisseur

Plus en détail

FIT4 BUSINESS HARMONISATION OU NON

FIT4 BUSINESS HARMONISATION OU NON FIT4 BUSINESS HARMONISATION OU NON DES INTERMÉDIAIRES DU COMMERCE ANIMATION PAR MARIE-LUCE DIXON, JURISTE LUNDI 10 MARS 2014 LUXEMBOURG LE RÉSEAU ENTREPRISE EUROPE Réseau officiel mis en place par la Commission

Plus en détail

Risques et sécurité des paiements

Risques et sécurité des paiements Dans le commerce intérieur, les partenaires commerciaux se reposent sur les lois et les règlements nationaux. En cas de non-paiement, des poursuites peuvent être entamées. L'économie bénéficie également

Plus en détail

I. Commercer avec la Chine et/ou avec l Inde. Investir en Chine et/ou en Inde. Par Prévenir SA, Draizes 5, 2000 Neuchâtel / Suisse

I. Commercer avec la Chine et/ou avec l Inde. Investir en Chine et/ou en Inde. Par Prévenir SA, Draizes 5, 2000 Neuchâtel / Suisse I. Commercer avec la Chine et/ou avec l Inde II. III. Investir en Chine et/ou en Inde Particularités Par Prévenir SA, Draizes 5, 2000 Neuchâtel / Suisse Tel. 0041 32 720 20 80 www.prevenir.ch Courtier

Plus en détail

L INDÉPENDANCE DEPUIS 1921

L INDÉPENDANCE DEPUIS 1921 L INDÉPENDANCE DEPUIS 1921 Depuis 1921, année de sa fondation, TSM Compagnie d Assurances a fait des risques son métier. TSM présente une large palette de prestations couvrant les risques liés aux transports

Plus en détail

Service Export. L exportation temporaire de chevaux

Service Export. L exportation temporaire de chevaux Service Export L exportation temporaire de chevaux Page 2 Page 3 Exportation temporaire de chevaux sous carnets ATA 4 Documents et conditions d exportation 6 Exportation en France 8 Exportation en Allemagne

Plus en détail

Systèmes d ouverture et de fermeture de cuves de réacteurs et composants primaires

Systèmes d ouverture et de fermeture de cuves de réacteurs et composants primaires Systèmes d ouverture et de fermeture de cuves de réacteurs et composants primaires Plus rapide et en toute sécurité sur le chemin critique avec Siempelkamp heures dans le monde entier >>> www.siempelkamp-tensioning.com

Plus en détail

PIECES COMPTABLES ET DOCUMENTS DE PAIEMENT

PIECES COMPTABLES ET DOCUMENTS DE PAIEMENT PIECES COMPTABLES ET DOCUMENTS DE PAIEMENT 1. Les pièces comptables A. La facture Définition : Etat détaillé des biens et services vendus que le fournisseur remet ou envoie à l acheteur. C est un document

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Conditions générales de vente Les présentes conditions régissent les relations commerciales entre les ÉDITIONS DE LA RAMONDA et son client, les deux parties les acceptant sans réserve. Ces conditions générales

Plus en détail

Région Haute-Normandie. Plan régional pour l internationalisation des entreprises en Haute-Normandie

Région Haute-Normandie. Plan régional pour l internationalisation des entreprises en Haute-Normandie Région Haute-Normandie Plan régional pour l internationalisation des entreprises en Haute-Normandie Novembre 2013 ! "# $"% &%'' $ (')#!*+,*'-#&+,./ 0 $1&/2+,(.'1&/2+,(.'' 3,/,// 4 (553 5#+' 2 '+ 0 6 #

Plus en détail

Lernskript zur Vorlesung. Maitrise des Risques Internaionaux. an der Ecole Supérieur de Commerce Extérieur Paris WS 2001

Lernskript zur Vorlesung. Maitrise des Risques Internaionaux. an der Ecole Supérieur de Commerce Extérieur Paris WS 2001 Lernskript zur Vorlesung Maitrise des Risques Internaionaux an der Ecole Supérieur de Commerce Extérieur Paris WS 2001 Maitrise des Risques Internaionaux...2 Introduction...2 La Coface...2 La Coface...2

Plus en détail

EXERCICE. 1 Opérations imposables à la TVA. La TVA : principes, champ d application, territorialité THÈME 1

EXERCICE. 1 Opérations imposables à la TVA. La TVA : principes, champ d application, territorialité THÈME 1 THÈME 1 La TVA : principes, champ d application, territorialité EXERCICE 1 imposables à la TVA Lors d un entretien d embauche dans un cabinet d expertise comptable, vous êtes soumis à un test de connaissance

Plus en détail

Tendances conjoncturelles Juillet 2013

Tendances conjoncturelles Juillet 2013 Tendances conjoncturelles Juillet 2013 Les illustrations et les tableaux du présent jeu de transparents sont issus de la publication du SECO «Tendances conjoncturelles, été 2013» Pour toute question technique

Plus en détail

www.sawi.com/fr Avenue Florimont 1 1006 Lausanne ➀ seelandacademy sàrl tél 032 558 30 55 2502 Bienne www.seelandacademy.ch

www.sawi.com/fr Avenue Florimont 1 1006 Lausanne ➀ seelandacademy sàrl tél 032 558 30 55 2502 Bienne www.seelandacademy.ch Par ordre de la Confédération suisse (Office fédéral de la Formation professionnelle et de la Technologie OFFT, la Publicité Suisse PS en partenariat avec la Publicité Romande organisent l examen professionnel

Plus en détail

Le siége de la société est situé à Hanovre (Registre du Commerce : tribunal d instance de Hanovre HRB 58811).

Le siége de la société est situé à Hanovre (Registre du Commerce : tribunal d instance de Hanovre HRB 58811). I. Informations relatives à la vente par correspondance et à la conclusion du contrat dans le cadre d une transaction électronique 1. Partenaire contractuel Votre partenaire contractuel pour toute commande

Plus en détail

Assurance de garantie de construction

Assurance de garantie de construction Assurance de garantie de construction Informations client selon la LCA et conditions générales d assurance (CGA) Table des matières Page Informations client selon LCA Edition 11/2008 2 Conditions Générales

Plus en détail

PLAN COMPTABLE DES PLATEFORMES FRANCE INITIATIVE

PLAN COMPTABLE DES PLATEFORMES FRANCE INITIATIVE PLAN COMPTABLE DES PLATEFORMES FRANCE INITIATIVE Remarque Le plan de comptes défini ci-dessous comporte : Une liste simplifiée des comptes du système de base (se référer au plan comptable pour les comptes

Plus en détail

«Les financements exports» ou comment en bénéficier, comment s y retrouver?

«Les financements exports» ou comment en bénéficier, comment s y retrouver? «Les financements exports» ou comment en bénéficier, comment s y retrouver? Mme BLEYER et M. LEMESRE (Banque Populaire) M. BREHIER (Oséo) M. BRUN (Coface) M. HAM (DIRRECTE) Sommaire 1. Je m informe Grâce

Plus en détail

BUSINESS PLAN BANQUE ET CAISSE D'EPARGNE DE L'ETAT LUXEMBOURG

BUSINESS PLAN BANQUE ET CAISSE D'EPARGNE DE L'ETAT LUXEMBOURG BUSINESS PLAN BANQUE ET CAISSE D'EPARGNE DE L'ETAT LUXEMBOURG SOMMAIRE 1. L'ENTREPRISE 2. DESCRIPTION DU PROJET 3. DIAGNOSTIC DE L'ENTREPRISE 4. PLAN DE FINANCEMENT 5. PLAN D'EXPLOITATION PREVISIONNEL

Plus en détail

II. Commerce des marchandise

II. Commerce des marchandise II. Commerce des marchandise En, le commerce des marchandises a augmenté de 14 pour cent en volume. Parmi les grands groupes recensés, ce sont les produits manufacturés qui affichent la croissance la plus

Plus en détail

Assurance-crédit Stabilisation des intérêts Supersubside Prêt d État à État

Assurance-crédit Stabilisation des intérêts Supersubside Prêt d État à État à l exportation de biens d équipement Demande: Assurance-crédit Stabilisation des intérêts Supersubside Prêt d État à État Notice explicative Téléphone:+32 2 509 42 11 Fax: +32 2 513 50 59 E-mail: ducroire@ondd.be

Plus en détail

Notre vision commune. Le monde est à vous! Copyright Osec 2008. Alle Rechte vorbehalten.

Notre vision commune. Le monde est à vous! Copyright Osec 2008. Alle Rechte vorbehalten. Business Network Switzerland La multinationale des PME Christian Minacci : responsable Osec Suisse romande Lausanne : petit déjeuner du 21 novembre 2008 Hier Bild platzieren (weisser Balken bleibt nur

Plus en détail

En quête d'indices...

En quête d'indices... En quête d'indices... La sous-traitance en chiffres Sommaire Production industrielle monde : Zone euro (19 pays) - p.2 Etats-Unis - p.2 Mexique - p.3 Chine - p.3 Japon - p.4 Corée du Sud - p.4 Principaux

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse KOF Konjunkturforschungsstelle KOF Swiss Economic Institute ETH Zurich LEE G 6 Leonhardstrasse 89 Zurich Tél.: + 6 9 kofcc@kof.ethz.ch Communiqué de presse Zurich, juin, 9h Prévisions d été : relance dans

Plus en détail

2. L'économie et la politique de transport de marchandises comme déterminants du marché de la logistique suisse

2. L'économie et la politique de transport de marchandises comme déterminants du marché de la logistique suisse 2. L'économie et la politique de transport de marchandises comme déterminants du marché de la logistique suisse Vue d'ensemble des principaux faits La Suisse compte, avec un produit intérieur brut de 603

Plus en détail

PricewaterhouseCoopers Déjeuner des PME et des Start-up 21 janvier 2005

PricewaterhouseCoopers Déjeuner des PME et des Start-up 21 janvier 2005 Déjeuner des PME et des Start-up Jean-Pierre Steiner, responsable du Business Recovery Services Suisse romande *connectedthinking Contenu Rôle de la trésorerie Environnement financier d une entreprise

Plus en détail

Développement du PIB et de la consommation privée (1) Développement du taux de chômage et de l'inflation (2) -1%

Développement du PIB et de la consommation privée (1) Développement du taux de chômage et de l'inflation (2) -1% MétaAnalyse conjoncturelle juin Le Seco maintient son estimation pour la croissance économique à 2, en. Les pronostics pour ont toutefois été revus à la baisse de 1,9% à 1,. Le franc fort affecte les perspectives

Plus en détail

Financement des PME en croissance ou en phase de transmission

Financement des PME en croissance ou en phase de transmission Financement des PME en croissance ou en phase de transmission Petit déjeuner PME & Start-up 11 septembre 2009 Bernard Ledermann Responsable Structured Finance - Romandie Date: 11.09.2009 Slide 1 THÈMES

Plus en détail

TARIFS DOUANIERS DU MONDE ENTIER

TARIFS DOUANIERS DU MONDE ENTIER Guide base de données douanière, Taric, Tares TARIFS DOUANIERS DU MONDE ENTIER OFFICIAL PROGRAMS Actualisé Janvier 2015 Sommaire 1. INTRODUCTION 3 2. BASE DE DONNÉES DOUANIÈRE (TARIFS DOUANIERS DU MONDE

Plus en détail

Corrigé à l usage exclusif des experts

Corrigé à l usage exclusif des experts Procédures de qualification ECONOMIE Gestionnaire du commerce de détail CFC Série 2, 2012 Corrigé à l usage exclusif des experts Durée de l'épreuve : Moyens auxiliaires autorisés : 60 minutes machine à

Plus en détail

Société Marocaine d assurance à l exportation CONSORTIUM D EXPORTATION. jeudi 12 janvier 2012 1

Société Marocaine d assurance à l exportation CONSORTIUM D EXPORTATION. jeudi 12 janvier 2012 1 Société Marocaine d assurance à l exportation CONSORTIUM D EXPORTATION jeudi 12 janvier 2012 1 La SMAEX Un outil d accompagnement des Consortiums d exportation dans un monde en profonde mutation 2 Conséquences

Plus en détail

Caisse intercommunale de pensions (CIP) Edition 2014-2015

Caisse intercommunale de pensions (CIP) Edition 2014-2015 Caisse intercommunale de pensions () Edition 2014-2015 La, votre caisse de pensions Nous vous proposons ici un tour d horizon de votre institution de prévoyance, la Caisse intercommunale de pensions ().

Plus en détail

WELCOME! - Aurélie Stouse -

WELCOME! - Aurélie Stouse - WELCOME! - Aurélie Stouse - 9 th of October 2013 Jiway activités de la société Fiche d identité Société créée en 2003 par 4 directeurs Siège à Luxembourg 17 employés Succursale à Genève 2 représentants

Plus en détail

Pouvoir d achat - 124. Revenu mensuel en Autriche. Tableau: Revenu mensuel en Autriche Valide au 31 mars 2009

Pouvoir d achat - 124. Revenu mensuel en Autriche. Tableau: Revenu mensuel en Autriche Valide au 31 mars 2009 Revenu mensuel en Autriche ans d expérience, a) célibataire et b) marié et père de 2 enfants c) et d) sans revenir chaque jour à la maison et preste 5 heures supplémentaires Tableau: Revenu mensuel en

Plus en détail

Tarification gestion de fortune clientèle privée

Tarification gestion de fortune clientèle privée Tarification gestion de fortune clientèle privée Tarifs en vigueur dès le 01.01.2013 S informer Index Page 1. Mandats de gestion discrétionnaires 2 2. Administration des dépôts titres 6 3. Achats et ventes

Plus en détail

Salon des Frontaliers Edition 2015. La création d entreprise en Suisse

Salon des Frontaliers Edition 2015. La création d entreprise en Suisse Salon des Frontaliers Edition 2015 La création d entreprise en Suisse Sommaire 1. Entreprise individuelle (EI) 2. Succursale d une entreprise étrangère 3. Société à responsabilité limitée (Sàrl) 4. Société

Plus en détail

CANEVAS DE DEMANDE DE CREDIT D INVESTISSEMENT

CANEVAS DE DEMANDE DE CREDIT D INVESTISSEMENT CANEVAS DE DEMANDE DE CREDIT D INVESTISSEMENT canevas crédit d'investissement PAGE 1/14 CANEVAS CREDIT D INVESTISSEMENT I. RENSEIGNEMENTS SUR LE PROMOTEUR 1. IDENTITE DU PROMOTEUR Nom et prénom N CIN Date

Plus en détail

Rapport intermédiaire au 30 juin 2015 Groupe Vaudoise Assurances

Rapport intermédiaire au 30 juin 2015 Groupe Vaudoise Assurances Rapport intermédiaire au 30 juin 2015 Groupe Vaudoise Assurances Groupe Vaudoise Assurances Rapport intermédiaire au 30 juin 2015 3 Siège social Vaudoise Assurances Place de Milan Case postale 120 1001

Plus en détail

Prêts hypothécaires. Des financements sur mesure

Prêts hypothécaires. Des financements sur mesure Prêts hypothécaires Des financements sur mesure Vous projetez d acheter un logement? Si vous rêvez de devenir propriétaire, vous allez commencer par rechercher le bien immobilier approprié. L analyse détaillée

Plus en détail

Stämpfli Service d Éditions. Documentation média 2014 Revue de l acheteur

Stämpfli Service d Éditions. Documentation média 2014 Revue de l acheteur Stämpfli Service d Éditions Documentation média 2014 Revue de l acheteur Revue de l acheteur La revue spécialisée pour les achats et le supply management Placez votre offre directement chez les professionnels

Plus en détail

Service de la promotion économique et du commerce (SPECo) aides financières. création, implantation et développement d entreprises

Service de la promotion économique et du commerce (SPECo) aides financières. création, implantation et développement d entreprises Service de la promotion économique et du commerce (SPECo) aides financières création, implantation et développement d entreprises x TABLE DES MATIERES 2 1. PRÉAMBULE 1.1. PRINCIPES GÉNÉRAUX 3 2. SOUTIEN

Plus en détail

DOCUMENTATION MÉDIA 2016 REVUE DE L ACHETEUR

DOCUMENTATION MÉDIA 2016 REVUE DE L ACHETEUR STÄMPFLI SERVICE D ÉDITIONS DOCUMENTATION MÉDIA 2016 REVUE DE L ACHETEUR Association professionnelle pour les achats et le supply management REVUE DE L ACHETEUR Revue spécialisée pour les achats et le

Plus en détail

1. Créer une société en Suisse occidentale

1. Créer une société en Suisse occidentale Nestle, (canton of Vaud) 1. Créer une société en Suisse occidentale Sommaire 1.1 Éligibilité 1.2 Différentes étapes de la création d une société généralités 1.3 Choix de la forme juridique de la société

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION SUR LA TVA

LETTRE D INFORMATION SUR LA TVA NUMÉRO 1, OCTOBRE 2010 WWW.BDO.CH LETTRE D INFORMATION SUR LA TVA Éditorial Aperçu des taux légaux de l impôt Les taux de la TVA seront relevés au 1er janvier 2011. Le tableau ci-dessous indique l évolution

Plus en détail

Balance suisse des paiements et position extérieure: premier trimestre 2015. Aperçu de la balance des paiements et de la position extérieure

Balance suisse des paiements et position extérieure: premier trimestre 2015. Aperçu de la balance des paiements et de la position extérieure Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 22 juin 2015 Balance suisse des paiements et position extérieure: premier trimestre 2015 Aperçu de

Plus en détail

PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS DETAILLE

PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS DETAILLE PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS DETAILLE (Prenant en compte les nouvelles dispositions du règlement N 99-01 du 16 février 1999 relatif aux modalités d établissement des comptes annuels des associations

Plus en détail

De succès dans l internationalisation des entreprises

De succès dans l internationalisation des entreprises De succès dans l internationalisation des entreprises Présence Internationale 50 Pays Afrique du Sud Algérie Allemagne Angola Arabie Saoudite Argentine Autriche Azerbaïdjan Belgique Brésil Bulgarie Canada

Plus en détail

L assurance crédit et le financement des exportations. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier

L assurance crédit et le financement des exportations. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier L assurance crédit et le financement des exportations 2 Section 1. Les modalités de paiement des exportations : le crédit documentaire Section 2. Les crédits à court terme et le financement des exportations

Plus en détail

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales»

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les chaînes d activité mondiales (CAM) Les chaînes d activité recouvrent la gamme complète des fonctions et des tâches

Plus en détail

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé Loi1901.com présente : Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé (Prenant en compte les nouvelles dispositions du règlement N 99-01 du 16 février 1999 relatif aux modalités d établissement des comptes

Plus en détail

Un parc automobile une seule police/

Un parc automobile une seule police/ Assurance Flotte de véhicules Un parc automobile une seule police/ L assurance Flotte de véhicules d AXA vous offre une couverture étendue pour les risques les plus divers. Assurez l intégralité de votre

Plus en détail

Révision totale de la Loi sur le contrat d'assurance Point de vue de l'asa. Lucius Dürr Directeur de l'association Suisse d'assurances

Révision totale de la Loi sur le contrat d'assurance Point de vue de l'asa. Lucius Dürr Directeur de l'association Suisse d'assurances Révision totale de la Loi sur le contrat d'assurance Point de vue de l'asa Lucius Dürr Directeur de l'association Suisse d'assurances Agenda Importance de la révision totale de la LCA Attitude des assureurs

Plus en détail

GYMNASE DU BUGNON LAUSANNE Mai 2008. EXAMEN D ADMISSION DE L ECOLE DE MATURITE 2 ère ANNEE OS ECONOMIE ET DROIT

GYMNASE DU BUGNON LAUSANNE Mai 2008. EXAMEN D ADMISSION DE L ECOLE DE MATURITE 2 ère ANNEE OS ECONOMIE ET DROIT GYMNASE DU BUGNON LAUSANNE Mai 2008 EXAMEN D ADMISSION DE L ECOLE DE MATURITE 2 ère ANNEE OS ECONOMIE ET DROIT Date : mai 2008 Durée : 3h Matériel autorisé apporté par les élèves : Calculatrice non programmable

Plus en détail

Gardons ensemble le cap sur la. Projet GO GLOBAL

Gardons ensemble le cap sur la. Projet GO GLOBAL Gardons ensemble le cap sur la croissance! Projet GO GLOBAL Qui paie, si votre client ne paie plus? 2 Sommaire Euler Hermes Groupe Processus de demande de crédit chez Euler Hermes L'assurance-crédit en

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

Les primes d assurances-maladie et accidents non obligatoires. La déduction est limitée au double de la prime moyenne cantonale, par tranche d âge;

Les primes d assurances-maladie et accidents non obligatoires. La déduction est limitée au double de la prime moyenne cantonale, par tranche d âge; Déductions de primes Les montants versés pour le 1 er pilier sont entièrement déductibles du revenu. Les montants versés pour le 2 ème pilier sont entièrement déductibles du revenu. Sont déduits du revenu:

Plus en détail

Ligue d'aquitaine de BADMINTON

Ligue d'aquitaine de BADMINTON 9 Rue François Daunes 33000 BORDEAUX COMPTES ANNUELS au Ligue d'aquitaine de BADMINTON 9 Rue François Daunes 33000 BORDEAUX COMPTES ANNUELS au Cabinet DSL Audit / Expertise Comptable Sommaire Attestation

Plus en détail

Analyse prospective des marchés à l export, par secteur et par pays

Analyse prospective des marchés à l export, par secteur et par pays Analyse prospective des marchés à l export, par secteur et par pays Octobre 2012 RESULTATS DE L ANALYSE DES COUPLES PAYS/SECTEURS PORTEURS EN FAVEUR DU COMMERCE EXTERIEUR DE LA FRANCE SOMMAIRE Résumé 2

Plus en détail

Le commerce international

Le commerce international Management international Le commerce international Exposé Réalisé Par : Encadré Par : 1 Plan Introduction I. Définition de commerce international II. Les théories du commerce international III. Les effets

Plus en détail

Personnes assujetties

Personnes assujetties Directives du Service des contributions sur l'imposition à la source des prestations de prévoyance versées par des institutions de droit privé à des personnes qui ne sont ni domiciliées ni en séjour en

Plus en détail

Centrale municipale d achat et d impression (CMAI) S.-P. Keller, Ing. Dipl. EPF

Centrale municipale d achat et d impression (CMAI) S.-P. Keller, Ing. Dipl. EPF Centrale municipale d achat et d impression (CMAI) S.-P. Keller, Ing. Dipl. EPF Historique 2007 Juillet 2007 Décision d initier une étude concernant le Service des achats : redéfinition des missions et

Plus en détail

COMPTABILITÉ DES ACTIVITÉS COMMERCIALES

COMPTABILITÉ DES ACTIVITÉS COMMERCIALES COMPTABILITÉ DES ACTIVITÉS COMMERCIALES TVA, PERTES SUR CLIENTS Rémy Bucheler Exercices Rémy Bucheler Jean-Marc Ducrest Antoine Melo LES CAHIERS FORMATION Cette collection aborde des matières complexes

Plus en détail

AVIS D ATTRIBUTION CHB

AVIS D ATTRIBUTION CHB Page 1/7 AVIS D ATTRIBUTION CHB.A L avis d appel public à la concurrence a-t-il fait l objet d une publication? (1) OUI NON Si oui, références de publication Parution n... annonce n... du / /.B A-t-il

Plus en détail

Fournisseur d'opportunités depuis 2002! www.tunipages.com

Fournisseur d'opportunités depuis 2002! www.tunipages.com www.tunipages.com ü Appels d'offres ü Ventes aux enchères ü Annuaire professionnel (Web & papier) ü Prospection de nouveaux clients par e-mailing ciblé ü Exposition de produits & services ü Annonces professionnelles

Plus en détail

Accord de libre-échange Suisse-Chine:

Accord de libre-échange Suisse-Chine: Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche DEFR Secrétariat d état à l économie SECO Direction des affaires économiques extérieures Accord de libre-échange Suisse-Chine: Importance,

Plus en détail

Du 08 au 16 septembre 2012

Du 08 au 16 septembre 2012 Cadre réservé à l administration du Comité Foire Exposition DENOMINATION :............... Date d inscription :............... S.I. S.E. P.A. N de stand(s) attribué(s):........... Du 08 au 16 septembre

Plus en détail

Émetteur : BNP Paribas S.A. (Standard & Poor s A+, Moody s A2, Fitch Ratings A+ (2) ) L Investisseur supporte le risque de défaut de l Émetteur.

Émetteur : BNP Paribas S.A. (Standard & Poor s A+, Moody s A2, Fitch Ratings A+ (2) ) L Investisseur supporte le risque de défaut de l Émetteur. UFF CAC SÉRÉNITÉ OCT 2021 Titre de créance de droit français Émetteur : BNP Paribas S.A. (Standard & Poor s A+, Moody s A2, Fitch Ratings A+ (2) ) L Investisseur supporte le risque de défaut de l Émetteur.

Plus en détail

Bilan et Compte de Résultat au 31 décembre 2008

Bilan et Compte de Résultat au 31 décembre 2008 NOVACAMBIOS FRANCE Bilan et Compte de Résultat au 31 décembre 2008 Cabinet d expertise comptable Z Bilan actif Brut Amortissements Provisions ACTIF Immobilisations incorporelles Frais d'établissement 4

Plus en détail

J.O : 15.09.2005 Obs. : Ret. J.O du 30.09.2005. Modifie le Règlement du marché des changes et des capitaux internationaux RMCCI

J.O : 15.09.2005 Obs. : Ret. J.O du 30.09.2005. Modifie le Règlement du marché des changes et des capitaux internationaux RMCCI Circ. Comité de direction collégial BACEN 3.291/05 Circ. Circulaire Comité de direction collégial de la Banque centrale du Brésil n 3.291 du 08.09.2005 J.O : 15.09.2005 Obs. : Ret. J.O du 30.09.2005 Modifie

Plus en détail

II. ASSURANCE ANNULATION EN CAS D'INSOLVABILITE FINANCIERE DE L'ORGANISATEUR ET/OU INTERMEDIAIRE DE VOYAGES

II. ASSURANCE ANNULATION EN CAS D'INSOLVABILITE FINANCIERE DE L'ORGANISATEUR ET/OU INTERMEDIAIRE DE VOYAGES EXTRAIT DES CONDITIONS GÉNÉRALES DU FONDS DE GARANTIE VOYAGES Définitions Assurance annulation Assurance assistance Domicile Compétence I. DEFINITIONS ASSUREUR: l'association d'assurances mutuelles " Fonds

Plus en détail

Caisse de pension et propriété du logement/

Caisse de pension et propriété du logement/ Encouragement à la propriété du logement (EPL) Caisse de pension et propriété du logement/ Versement anticipé et mise en gage des avoirs issus du 2 e pilier Table des matières Mobilisation des capitaux

Plus en détail

SERVICE SMS : AVERTISSEMENT ET TERMES ET CONDITIONS

SERVICE SMS : AVERTISSEMENT ET TERMES ET CONDITIONS SERVICE SMS : AVERTISSEMENT ET TERMES ET CONDITIONS Le service de messagerie courte «SMS», fourni aux demandeurs est de leur mettre au courant de l'état actuel du processus de leur demande de visa. Les

Plus en détail

Financer ses activités commerciales en Turquie. Julien Richard Directeur Commerce International 13 mars 2014

Financer ses activités commerciales en Turquie. Julien Richard Directeur Commerce International 13 mars 2014 Financer ses activités commerciales en Turquie Julien Richard Directeur Commerce International 13 mars 2014 Une approche globale 1 2 Stratégie et Évaluation 8 recherche d opportunités clients et fournisseurs

Plus en détail

Chapitre 5. Les frais accessoires et la consignation

Chapitre 5. Les frais accessoires et la consignation Chapitre 5 d emballages Les frais accessoires La consignation d emballages Les frais accessoires sont des compléments de prix facturés au client qui font l objet d une vente ; ils sont soumis à TVA. L

Plus en détail

La présente recommandation s applique pour la première fois aux périodes annuelles ouvertes à compter du 1 er janvier 2007 ou ultérieurement.

La présente recommandation s applique pour la première fois aux périodes annuelles ouvertes à compter du 1 er janvier 2007 ou ultérieurement. Umbruch franz. 30.8.2006 16:06 Uhr Seite 183 Instruments financiers dérivés La présente recommandation s applique pour la première fois aux périodes annuelles ouvertes à compter du 1 er janvier 2007 ou

Plus en détail