SERV Assurance suisse contre les risques à l exportation. Hier Bild einfügen

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SERV Assurance suisse contre les risques à l exportation. Hier Bild einfügen"

Transcription

1 SERV Assurance suisse contre les risques à l exportation Hier Bild einfügen Dominique Aubert Responsable Suisse romande Tel / portable Lausanne, le 30 janvier

2 Historique & Mission GRE jusqu au SERV dès Société de droit public Mission: La SERV contribue à la création et au maintien d emplois en Suisse. Elle promeut la place économique suisse en facilitant la participation de l économie d exportation à la concurrence internationale (art. 5 LASRE) Conditions cadres: - subsidiarité, autonomie et compatibilité avec la politique étrangère de la confédération

3 Aperçu SERV (1 / 2) Situation au , en mio. de CHF Exposition Polices d'assurance (PA) 7'164 5'849 Accords de principe (AP) 3'067 3'182 Total (exposition brute) 10'231 9'031 Nouvel engagement selon les produits principaux Assurances globales 861 1'855 Assurances de crédit acheteur 1' Assurances de crédit fournisseur Autres assurances Total 3'542 3'

4 Engagement g selon les catégories pays de l OCDE Situation au , en mio. de CHF HI/

5 Engagement g selon les pays Situation au , en mio. de CHF Russie Turquie Grande-Bretagne Suisse Arabie saoudite Bahreïn Inde Hongrie Bélarus Mexique

6 Engagement g selon les branches Situation au , en mio. de CHF Matériel et technologie ferroviaires ferroviaires Construction de machines machines Production Production et et distribution distrubition d électricité délectricité d'électricité Autres Autres branches Chimie et produits pharmaceutiques pharmacutiques Electronique Services d ingénieurs Services d ingénieurs

7 Exportations pouvant être assurées Exportation ti de biens d équipement Exportation de biens de consommation Fourniture de prestations Financements de projets liés à des opérations d exportation Travaux de construction et d ingénierie Contrats de licence et de savoir-faire Des pièces détachées, du service Stocks en consignation à l étranger ou marchandises exportées temporairement en vue d exposition / foires

8 Risques assurés Risque politique Risque de transfert Risque de ducroire de l acheteur, voire du garant Risque de performance de l exportateur vis-à-vis de l institut financier (garanties contractuelles + risque crédit de fabrication) Risque de force majeure

9 Conditions à la conclusion d une assurance L exportateur t est établi en Suisse et inscrit it au registre du commerce L opération d exportation concerne des produits ou des services d origine suisse ou contenant une valeur ajoutée suisse raisonnable (soit; au moins 50 % de la valeur de la commande, ou dans des cas exceptionnels justifiés au moins 30 %) L auteur de la commande a son siège ou son domicile à l étranger L opération d exportation est compatible avec les principes de la politique commerciale de la SERV

10 Produits pour minimiser les risques des opérations d exportation Offre Conclusion du contrat Livraison Paiement / Remboursement Assurance de garanties contractuelles Garantie de «Bonds» Preneur d assurance : exportateur Assurance du risque de fabrication Assurance de crédit fournisseur Preneur d assurance : banque Assurance de crédit de fabrication Assurance de crédit acheteur Assurance de confirmation d accréditif Assurance du risque de confiscation

11 Prime d assurance Prime pour le risque pays: risque politique / risque de transfert / force majeure + Prime pour le risque commercial (supplément pour le risque de ducroire) Réductions / facteur de correction + Suppléments = Prime d'assurance

12 Visitez notre site Internet! Vous y trouverez: - un calculateur de prime - le rating des pays - les infos produits - nos conditions générales - notre portail de demandes - et bien plus encore

13 Hier Bild einfügen Je vous remercie de votre attention Abonnez-vous à notre newsletter: com/fr/news/newsletter SERV Assurance suisse contre les risques à l exportation Avenue d Ouchy 47, Case postale 315, 1001 Lausanne T

SERV Assurance suisse contre les risques à l exportation. Hier Bild einfügen

SERV Assurance suisse contre les risques à l exportation. Hier Bild einfügen SERV Assurance suisse contre les risques à l exportation Hier Bild einfügen Dominique Aubert Responsable Suisse romande dominique.aubert@serv-ch.com Tel. 021 613 35 84 / portable 076 551 55 55 28 novembre

Plus en détail

14.040 n Loi sur l'assurance suisse contre les risques à l'exportation (LASRE). Modification

14.040 n Loi sur l'assurance suisse contre les risques à l'exportation (LASRE). Modification Session d'automne 04 e-parl 8.09.04 4:4 - - 4.040 n Loi sur l'assurance suisse contre les risques à l'exportation (LASRE). Modification Projet du Décision du du mai 04 du 8 septembre 04 Adhésion au projet

Plus en détail

Conditions internationales de crédit et de paiement Information, V4.0, version 20 février 2014

Conditions internationales de crédit et de paiement Information, V4.0, version 20 février 2014 Conditions internationales de crédit et de paiement Information, V4.0, version 20 février 2014 Généralités Les crédits à l exportation assurés par la SERV doivent être conformes aux règles de l'arrangement

Plus en détail

Gestion des débiteurs Financement Assurance-crédit: trois problèmes, une solution: le factoring

Gestion des débiteurs Financement Assurance-crédit: trois problèmes, une solution: le factoring Gestion des débiteurs Financement Assurance-crédit: trois problèmes, une solution: le factoring Présentation PSE Lausanne, 23 janvier 2004 Jean-Marc Rossier Factors SA Une société du groupe UBS SA Active

Plus en détail

Assurance-crédit. Maîtriser les défauts de paiement/

Assurance-crédit. Maîtriser les défauts de paiement/ Assurance-crédit Maîtriser les défauts de paiement/ Souvent, la confiance ne paie pas/ A toute facture en souffrance est associé un risque de perte. Tout se passe bien pendant un temps, jusqu à ce qu un

Plus en détail

Le factoring. Petit déjeuner du 24 juin 2005 Chambre de commerce de Genève

Le factoring. Petit déjeuner du 24 juin 2005 Chambre de commerce de Genève Le factoring Petit déjeuner du 24 juin 2005 Chambre de commerce de Genève Définition Le factoring (ou affacturage) est un ensemble de prestations professionnelles proposées par une entreprise spécialisée

Plus en détail

L'International : Risques et couvertures. Service de la Promotion Economique, Genève, 24 avril 2009 Didier Braissant, UBS SA, Genève

L'International : Risques et couvertures. Service de la Promotion Economique, Genève, 24 avril 2009 Didier Braissant, UBS SA, Genève L'International : Risques et couvertures Service de la Promotion Economique, Genève, 24 avril 2009 Didier Braissant, UBS SA, Genève Les risques dans le commerce international Le risque politique : Guerres,

Plus en détail

Le factoring Une forme de financement innovative. Petit déjeuner des PME et start-up, Genève

Le factoring Une forme de financement innovative. Petit déjeuner des PME et start-up, Genève Le factoring Une forme de financement innovative Petit déjeuner des PME et start-up, Genève le 23 janvier 2007 Définition Le factoring (ou affacturage) est un ensemble de prestations professionnelles proposées

Plus en détail

Garantie contre les risques à l exportation

Garantie contre les risques à l exportation Garantie contre les risques à l exportation Révision totale de la loi de 1958 28 janvier 2004 Numéro 4 La révision de la garantie contre les risques à l exportation (GRE) en consultation Le Conseil fédéral

Plus en détail

Corrigé à l usage exclusif des experts

Corrigé à l usage exclusif des experts Procédures de qualification ECONOMIE Gestionnaire du commerce de détail CFC Série 2, 2011 Corrigé à l usage exclusif des experts Durée de l'épreuve : Moyen auxiliaire autorisé : 60 minutes machine à calculer

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Conditions générales de vente Les présentes conditions régissent les relations commerciales entre les ÉDITIONS DE LA RAMONDA et son client, les deux parties les acceptant sans réserve. Ces conditions générales

Plus en détail

L Office du Ducroire, un acteur-clé des entreprises luxembourgeoises dans leurs opérations à l export. M. Arsène JACOBY 23 septembre 2014

L Office du Ducroire, un acteur-clé des entreprises luxembourgeoises dans leurs opérations à l export. M. Arsène JACOBY 23 septembre 2014 L Office du Ducroire, un acteur-clé des entreprises luxembourgeoises dans leurs opérations à l export M. Arsène JACOBY 23 septembre 2014 VOTRE SECURITE A L EXPORT! L Office du Ducroire : Etablissement

Plus en détail

946.101 Ordonnance sur l Assurance suisse contre les risques à l exportation

946.101 Ordonnance sur l Assurance suisse contre les risques à l exportation Ordonnance sur l Assurance suisse contre les risques à l exportation (OASRE) du 25 octobre 2006 (Etat le 1 er janvier 2016) Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 11, al. 2, 17, al. 2, 29, al. 5, et 31,

Plus en détail

Le commerce international

Le commerce international Management international Le commerce international Exposé Réalisé Par : Encadré Par : 1 Plan Introduction I. Définition de commerce international II. Les théories du commerce international III. Les effets

Plus en détail

Introduction. I)-Les modes de financement des exportations

Introduction. I)-Les modes de financement des exportations Présenté par Introduction I)-Les modes de financement des exportations 1)-Financement à court terme : 2)- Financement à moyen et long terme : II)-Les modes de paiement à l exportation 1)-Crédit fournisseur

Plus en détail

FIT4 BUSINESS HARMONISATION OU NON

FIT4 BUSINESS HARMONISATION OU NON FIT4 BUSINESS HARMONISATION OU NON DES INTERMÉDIAIRES DU COMMERCE ANIMATION PAR MARIE-LUCE DIXON, JURISTE LUNDI 10 MARS 2014 LUXEMBOURG LE RÉSEAU ENTREPRISE EUROPE Réseau officiel mis en place par la Commission

Plus en détail

2. L'économie et la politique de transport de marchandises comme déterminants du marché de la logistique suisse

2. L'économie et la politique de transport de marchandises comme déterminants du marché de la logistique suisse 2. L'économie et la politique de transport de marchandises comme déterminants du marché de la logistique suisse Vue d'ensemble des principaux faits La Suisse compte, avec un produit intérieur brut de 603

Plus en détail

Bon pour vos affaires : financement des exportations réussir sur le marché grâce à des solutions de financement à long terme.

Bon pour vos affaires : financement des exportations réussir sur le marché grâce à des solutions de financement à long terme. ab Trade & Export Finance Financement des exportations Bon pour vos affaires : financement des exportations réussir sur le marché grâce à des solutions de financement à long terme. Notre banque vous comprend

Plus en détail

ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE ELECTRONIQUE Comptabilité Générale

ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE ELECTRONIQUE Comptabilité Générale Exercice. Enregistrement au journal Transport sur achat 0/0 Calculs : Etablissement de la facture Montant brut Rabais % Net commercial Remise 0% Net commercial Frais de transport TVATVA (8%) TVA (0%) ECOLE

Plus en détail

BUSINESS PLAN BANQUE ET CAISSE D'EPARGNE DE L'ETAT LUXEMBOURG

BUSINESS PLAN BANQUE ET CAISSE D'EPARGNE DE L'ETAT LUXEMBOURG BUSINESS PLAN BANQUE ET CAISSE D'EPARGNE DE L'ETAT LUXEMBOURG SOMMAIRE 1. L'ENTREPRISE 2. DESCRIPTION DU PROJET 3. DIAGNOSTIC DE L'ENTREPRISE 4. PLAN DE FINANCEMENT 5. PLAN D'EXPLOITATION PREVISIONNEL

Plus en détail

Message concernant la modification de la loi fédérale sur l Assurance suisse contre les risques à l exportation

Message concernant la modification de la loi fédérale sur l Assurance suisse contre les risques à l exportation 14.040 Message concernant la modification de la loi fédérale sur l Assurance suisse contre les risques à l exportation (LASRE) du 21 mai 2014 Messieurs les Présidents, Mesdames, Messieurs, Par le présent

Plus en détail

Projet d'implantation d'activité économique sur le territoire de la Dordogne

Projet d'implantation d'activité économique sur le territoire de la Dordogne PERIGORD DEVELOPPEMENT Projet d'implantation d'activité économique sur le territoire de la Dordogne DOSSIER DE PRESENTATION DU PROJET Page 1 Le dossier pourra, le cas échéant, être complété par les éléments

Plus en détail

EXERCICE COMPLEMENTAIRE ETABLIR UN BILAN ET UN COMPTE DE RESULTAT

EXERCICE COMPLEMENTAIRE ETABLIR UN BILAN ET UN COMPTE DE RESULTAT EXERCICE COMPLEMENTAIRE ETABLIR UN BILAN ET UN COMPTE DE RESULTAT L entreprise HACHE & AIME est une entreprise spécialisée dans la fabrication de robes sur mesure qu elle vend à des particuliers. Elle

Plus en détail

2.500 43.500 50.000 75.000 50.000 65.000 12.000 150.000 50.000 52.000

2.500 43.500 50.000 75.000 50.000 65.000 12.000 150.000 50.000 52.000 ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE ELECTRONIQUE Comptabilité Générale Année d études : 1 ère Année Année universitaire : 2008-2009 Responsable pédagogique : Hamza Nafaa Semestre : 1 er Série d exercices n 4

Plus en détail

CANEVAS DE DEMANDE DE CREDIT D INVESTISSEMENT

CANEVAS DE DEMANDE DE CREDIT D INVESTISSEMENT CANEVAS DE DEMANDE DE CREDIT D INVESTISSEMENT canevas crédit d'investissement PAGE 1/14 CANEVAS CREDIT D INVESTISSEMENT I. RENSEIGNEMENTS SUR LE PROMOTEUR 1. IDENTITE DU PROMOTEUR Nom et prénom N CIN Date

Plus en détail

I. PRESENTATION DES FACTURES DE DOIT

I. PRESENTATION DES FACTURES DE DOIT CHAPITRE 05 : LES OPERATIONS D ACHATS ET DE VENTES I. PRESENTATION DES FACTURES DE DOIT A. Définition La facture est un écrit dressé par un commerçant et constatant les conditions auxquelles il a vendu

Plus en détail

PIECES COMPTABLES ET DOCUMENTS DE PAIEMENT

PIECES COMPTABLES ET DOCUMENTS DE PAIEMENT PIECES COMPTABLES ET DOCUMENTS DE PAIEMENT 1. Les pièces comptables A. La facture Définition : Etat détaillé des biens et services vendus que le fournisseur remet ou envoie à l acheteur. C est un document

Plus en détail

I. Commercer avec la Chine et/ou avec l Inde. Investir en Chine et/ou en Inde. Par Prévenir SA, Draizes 5, 2000 Neuchâtel / Suisse

I. Commercer avec la Chine et/ou avec l Inde. Investir en Chine et/ou en Inde. Par Prévenir SA, Draizes 5, 2000 Neuchâtel / Suisse I. Commercer avec la Chine et/ou avec l Inde II. III. Investir en Chine et/ou en Inde Particularités Par Prévenir SA, Draizes 5, 2000 Neuchâtel / Suisse Tel. 0041 32 720 20 80 www.prevenir.ch Courtier

Plus en détail

ANNEXE 1 PLAN COMPTABLE GÉNÉRAL (simplifié)

ANNEXE 1 PLAN COMPTABLE GÉNÉRAL (simplifié) ANNEXE 1 PLAN COMPTABLE GÉNÉRAL (simplifié) CLASSE 1: COMPTES DE CAPITAUX 10 Capitaux propres 101 Capital souscrit 106 Réserves 1061 Réserve légale 1063 Réserves statutaires 1069 Autres réserves 11 Résultat

Plus en détail

VII. importation et exportation de marchandises

VII. importation et exportation de marchandises VII. importation et exportation de marchandises Si vous importez ou exportez des marchandises, quelles sont les formalités à remplir Ce chapitre vous renseigne sur les points à respecter. VII. IMPORTATION

Plus en détail

Règles et procédures relatives à l importation de sel en Suisse

Règles et procédures relatives à l importation de sel en Suisse Salines Suisses SA Schweizerhalle Rheinstrasse 52 Case postale CH-4133 Pratteln 1 T +41 61 825 51 51 F +41 61 825 51 00 (vente) verkauf@saline.ch CHE-105.957.650 MWST www.salz.ch Règles et procédures relatives

Plus en détail

«Les financements exports» ou comment en bénéficier, comment s y retrouver?

«Les financements exports» ou comment en bénéficier, comment s y retrouver? «Les financements exports» ou comment en bénéficier, comment s y retrouver? Mme BLEYER et M. LEMESRE (Banque Populaire) M. BREHIER (Oséo) M. BRUN (Coface) M. HAM (DIRRECTE) Sommaire 1. Je m informe Grâce

Plus en détail

Examen 2013. Matière d examen. Finances et comptabilité. Temps alloué: 120 minutes

Examen 2013. Matière d examen. Finances et comptabilité. Temps alloué: 120 minutes Berufsprüfung für Technische Kaufleute mit eidg. Fachausweis Examen professionnel pour les agents technico-commerciaux avec brevet fédéral Candidat-No... Nom: Prénom:.. Examen 2013 Matière d examen Finances

Plus en détail

LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE

LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE 1 LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE CLASSE 1 : COMPTES DE CAPITAUX 10. Capitaux propres 106. Réserves 107. Capital 108. Compte de l'exploitant

Plus en détail

ATELIER SUR LE COMMERCE DES SERVICES: AUDIT REGLEMENTAIRE SERVICES FINANCIERS

ATELIER SUR LE COMMERCE DES SERVICES: AUDIT REGLEMENTAIRE SERVICES FINANCIERS ATELIER SUR LE COMMERCE DES SERVICES: AUDIT REGLEMENTAIRE SERVICES FINANCIERS Présenté par : YEO SIONLE Date : 4 au 6 novembre 2009 Lieu : CCT/BNETD Département des Etudes Economiques et Financières Plan

Plus en détail

PLAN COMPTABLE NORMALISÉ

PLAN COMPTABLE NORMALISÉ Helpdesk Comptes annuels : Tél. : (+352) 247 88 494 Email : centralebilans@statec.etat.lu No. RCSL : Matricule : PLAN COMPTABLE NORMALISÉ Page 1/29 Exercice du 01 au 02 (en 03 ) Classe 1. COMPTES DE CAPITAUX,

Plus en détail

Tout sur le compte WIR Le support des PME par excellence

Tout sur le compte WIR Le support des PME par excellence Tout sur le compte WIR Le support des PME par excellence 1 Sommaire Les avantages d une participation WIR Les avantages d une participation WIR page 1 Succès avec WIR page 2 Budget WIR et placement des

Plus en détail

Le modèle COMPTABLE de l ENTREPRISE

Le modèle COMPTABLE de l ENTREPRISE Le modèle COMPTABLE de l ENTREPRISE Histoire de la comptabilité Le plus vieux métier du monde. On compte depuis que l on écrit : Tablette sumérienne Puis : comptabilité en recettes et dépenses Avec la

Plus en détail

La création d entreprise en Suisse

La création d entreprise en Suisse La création d entreprise en Suisse Sommaire 1. Entreprise individuelle (EI) 2. Succursale d une entreprise étrangère 3. Société à responsabilité limitée (Sàrl) 4. Société anonyme (SA) 5. TVA : Réaliser

Plus en détail

OU#COMMENT#FACILITER#L ACCES# DES#PME#PMI#AU#FINANCEMENT#

OU#COMMENT#FACILITER#L ACCES# DES#PME#PMI#AU#FINANCEMENT# OU#COMMENT#FACILITER#L ACCES# DES#PME#PMI#AU#FINANCEMENT# ASSISTANCE A LA MOBILISATION DE CREDIT ET D INVESTISSEMENT#! PREPARATION DE PLAN D AFFAIRES! ASSISTANCE A LA STRUCTURATION DE FINANCEMENTS! ASSISTANCE

Plus en détail

PROGRAMME. I - Rappels. - Les différents moyens et techniques de paiement. Objectifs

PROGRAMME. I - Rappels. - Les différents moyens et techniques de paiement. Objectifs PROGRAMME I - Rappels Objectifs Acquérir la bonne méthodologie en matière de gestion des achats internationaux et de l ADV (Administration des ventes export import) Gérer une commande ou une vente avec

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES. Services d agence de voyages

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES. Services d agence de voyages MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES INSTITUT D ADMINISTRATION DES ENTREPRISES DE PARIS (IAE de Paris) 21, rue Broca 75240 Paris cedex 05 Services d agence de voyages Date et heure limites

Plus en détail

Annexe 1. Tableau de bord de la société Armand Ratio Calcul Valeur société Armand année N

Annexe 1. Tableau de bord de la société Armand Ratio Calcul Valeur société Armand année N ÉNONCÉ 1 Analyse globale Créée en N-5, la société Armand est devenue sous-traitante d une entreprise qui gère une librairie électronique. Armand assure la logistique de cette entreprise : elle achète,

Plus en détail

L INDÉPENDANCE DEPUIS 1921

L INDÉPENDANCE DEPUIS 1921 L INDÉPENDANCE DEPUIS 1921 Depuis 1921, année de sa fondation, TSM Compagnie d Assurances a fait des risques son métier. TSM présente une large palette de prestations couvrant les risques liés aux transports

Plus en détail

Achats Industriels Efficacité et Sécurité

Achats Industriels Efficacité et Sécurité Achats Industriels Efficacité et Sécurité Mes domaines d intervention Achat de maintenance Achat investissement Achat de sous-traitance Mon expertise en achats industriels Elaboration de cahiers des charges

Plus en détail

Tableau de correspondance PCN/SCF TABLEAU DE CORRESPONDANCE PCN / SCF

Tableau de correspondance PCN/SCF TABLEAU DE CORRESPONDANCE PCN / SCF TABLEAU DE CORRESPONDANCE PCN / SCF PLAN COMPTABLE NATIONAL 1975 NOMENCLATURE COMPTABLE CONVERGENTE SCF Classe 1 : Fonds propres 100 Apports de l'etat (appelés / non appelés) 101 Capital émis (capital

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature PROJET : NOM-PRENOM : NOM-PRENOM : NOM-PRENOM : NOM-PRENOM : Ce document est un exemple de plan d affaires professionnel. Vous êtes libre de vous en inspirer ou d en choisir un autre

Plus en détail

Quelle est la structure d un compte de résultat?

Quelle est la structure d un compte de résultat? LE COMPTE DE RESULTAT Qu est- ce qu un compte de résultat? Quelle est sa structure? Que retrouve- t- on dans les comptes? Et quelles sont les obligations légales?! PCMN! BUDGET FINANCES I. Qu est- ce qu

Plus en détail

Quel est l'intérêt pour une entreprise de solliciter le statut de «l exportateur agréé»?

Quel est l'intérêt pour une entreprise de solliciter le statut de «l exportateur agréé»? Les accords conclus avec la Communauté Européenne, l Association Européenne de Libre Echange, la Turquie et les Pays Arabes Méditerranéens signataires de l accord d Agadir prévoient que la preuve de l

Plus en détail

COMPTABILITÉ DES ACTIVITÉS COMMERCIALES

COMPTABILITÉ DES ACTIVITÉS COMMERCIALES COMPTABILITÉ DES ACTIVITÉS COMMERCIALES TVA, PERTES SUR CLIENTS Rémy Bucheler Exercices Rémy Bucheler Jean-Marc Ducrest Antoine Melo LES CAHIERS FORMATION Cette collection aborde des matières complexes

Plus en détail

Centrale municipale d achat et d impression (CMAI) S.-P. Keller, Ing. Dipl. EPF

Centrale municipale d achat et d impression (CMAI) S.-P. Keller, Ing. Dipl. EPF Centrale municipale d achat et d impression (CMAI) S.-P. Keller, Ing. Dipl. EPF Historique 2007 Juillet 2007 Décision d initier une étude concernant le Service des achats : redéfinition des missions et

Plus en détail

BILAN ACTIF. Valeurs mobilières de placement Actions propres Autres titres 75 000 75 000 90 000 Instruments de trésorerie

BILAN ACTIF. Valeurs mobilières de placement Actions propres Autres titres 75 000 75 000 90 000 Instruments de trésorerie Capital souscrit non appelé ACTIF IMMOBILISE BILAN ACTIF 31/12/2012 31/12/2011 Brut Amort. dépréciat. Net Net Immobilisations incorporelles Frais d'établissement Frais de recherche et développement Concessions,

Plus en détail

EVALUATION DU RISQUE ROUTIER

EVALUATION DU RISQUE ROUTIER EVALUATION DU RISQUE ROUTIER Présentation de l'outil PSRE Diagnostique/flash Dans le cadre d'une réunion organisée par l'asre.49 le 4 octobre dernier, PSRE a présenté son outil d'évaluation. L'évaluation

Plus en détail

Chap 3 : Les opérations de règlement de l UC

Chap 3 : Les opérations de règlement de l UC I. Les éléments de la facturation Chap 3 : Les opérations de règlement de l UC A. La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) La TVA est un impôt sur la consommation finale à des taux variables suivant la nature

Plus en détail

Financer ses activités commerciales en Turquie. Julien Richard Directeur Commerce International 13 mars 2014

Financer ses activités commerciales en Turquie. Julien Richard Directeur Commerce International 13 mars 2014 Financer ses activités commerciales en Turquie Julien Richard Directeur Commerce International 13 mars 2014 Une approche globale 1 2 Stratégie et Évaluation 8 recherche d opportunités clients et fournisseurs

Plus en détail

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 3 : LES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 3 : LES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS RÈGLES COMPTABLES COMPTABILITE GENERALE ETAPE 3 : LES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS 1. Une fois ses investissements réalisés et le cadre de son activité créé, l entreprise débute son exploitation.

Plus en détail

LA GONETTE. 89 rue Paul Bert chez Soline 69003 LYON. Exercice du 30/05/2014 au 31/08/2015. En Euros.

LA GONETTE. 89 rue Paul Bert chez Soline 69003 LYON. Exercice du 30/05/2014 au 31/08/2015. En Euros. 89 rue Paul Bert chez Soline Exercice du 30/05/2014 au 31/08/2015 89 rue Paul Bert chez Soline COMPTES ANNUELS du 30/05/2014 au 31/08/2015 Pages - Attestation des comptes 1 - Bilan actif-passif 2 et 3

Plus en détail

Nom :... Prénom :... Date de naissance :... Filière et lieu de formation choisis :...

Nom :... Prénom :... Date de naissance :... Filière et lieu de formation choisis :... Examen d admission Discipline : Gestion financière et économie d entreprise Date : Lundi 4 juin 2014 Lieu de l examen : HES-SO Master / Lausanne Nombre de pages : 11 Moyen auxiliaire autorisé : machine

Plus en détail

L entreprise et ses partenaires

L entreprise et ses partenaires CompétenCes ConnaissanCes Identifier l entreprise et ses interlocuteurs Les éléments d identification de l entreprise L entreprise et ses partenaires 1 5 de quoi s agit-il? Il existe en France environ

Plus en détail

Tarification gestion de fortune clientèle privée

Tarification gestion de fortune clientèle privée Tarification gestion de fortune clientèle privée Tarifs en vigueur dès le 01.01.2013 S informer Index Page 1. Mandats de gestion discrétionnaires 2 2. Administration des dépôts titres 6 3. Achats et ventes

Plus en détail

Conditions générales (CG) pour l acquisition de billets de l Airport Casino Basel AG

Conditions générales (CG) pour l acquisition de billets de l Airport Casino Basel AG CG Conditions générales (CG) pour l acquisition de billets de l Airport Casino Basel AG 1. Généralités Sur la plate-forme en ligne de l Airport Casino Basel AG (site Internet www.grandcasinobasel.com),

Plus en détail

VPC : Vente Par Correspondance

VPC : Vente Par Correspondance VPC : Vente Par Correspondance Même si Novelas asbl n effectue actuellement aucune vente par correspondance (novelas sert d interface entre l auteur et le lecteur), il me semblait judicieux de proposer

Plus en détail

CREDIT IMPOT CARBONE APPLICABLE AUX ENTREPRISES PROJET

CREDIT IMPOT CARBONE APPLICABLE AUX ENTREPRISES PROJET CREDIT IMPOT CARBONE APPLICABLE AUX ENTREPRISES PROJET Présenté par François SAINT-CAST 7-9 rue de Montevideo-Paris 75016 33.1.53.57.30.33 fsaintcast@diagnosticetsystems.fr CREDIT IMPOT CARBONE ENTREPRISE

Plus en détail

COURS 470 Série 11. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 11. Comptabilité Générale COURS 470 Série 11 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

Indice des prix à la production et à l importation

Indice des prix à la production et à l importation 05 Prix 982-1100 Indice des prix à la production et à l importation Neuchâtel, 2011 Qu est-ce que l indice des prix à la production et à l importation? L indice des prix à la production (IPP) mesure l

Plus en détail

Logiciels. Edition 2010. Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) Publ. 52.21. Valable dès le 1 er janvier 2010. www.ezv.admin.ch

Logiciels. Edition 2010. Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) Publ. 52.21. Valable dès le 1 er janvier 2010. www.ezv.admin.ch www.ezv.admin.ch Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) Publ. 52.21 Logiciels Edition 2010 Valable dès le 1 er janvier 2010 Editeur: Administration fédérale des douanes (AFD) Direction générale des douanes Section

Plus en détail

Révision totale de la Loi sur le contrat d'assurance Point de vue de l'asa. Lucius Dürr Directeur de l'association Suisse d'assurances

Révision totale de la Loi sur le contrat d'assurance Point de vue de l'asa. Lucius Dürr Directeur de l'association Suisse d'assurances Révision totale de la Loi sur le contrat d'assurance Point de vue de l'asa Lucius Dürr Directeur de l'association Suisse d'assurances Agenda Importance de la révision totale de la LCA Attitude des assureurs

Plus en détail

PASCAL PIVETEAU. 66 avenue des Champs Elysées 75008 PARIS COMPTES ANNUELS. du 01/01/2014 au 31/12/2014

PASCAL PIVETEAU. 66 avenue des Champs Elysées 75008 PARIS COMPTES ANNUELS. du 01/01/2014 au 31/12/2014 66 avenue des Champs Elysées 75008 PARIS COMPTES ANNUELS du 01/01/2014 au 31/12/2014 Sommaire Bilan 3 ACTIF 3 Actif immobilisé 3 Actif circulant 3 PASSIF 4 Capitaux Propres 4 Provisions pour risques et

Plus en détail

COMPTABILITÉ GÉNÉRALE

COMPTABILITÉ GÉNÉRALE COMPTABILITÉ GÉNÉRALE VOLUME 1 Michel Calderara LIVRE DU MAÎTRE Mise en pages : Macgraph, Yves Gabioud, Puidoux Mise à jour des solutions : Frédéric Baechler Edition 2014 LEP Loisirs et Pédagogie SA, 2014

Plus en détail

www.sawi.com/fr Avenue Florimont 1 1006 Lausanne ➀ seelandacademy sàrl tél 032 558 30 55 2502 Bienne www.seelandacademy.ch

www.sawi.com/fr Avenue Florimont 1 1006 Lausanne ➀ seelandacademy sàrl tél 032 558 30 55 2502 Bienne www.seelandacademy.ch Par ordre de la Confédération suisse (Office fédéral de la Formation professionnelle et de la Technologie OFFT, la Publicité Suisse PS en partenariat avec la Publicité Romande organisent l examen professionnel

Plus en détail

Accord de libre-échange Suisse-Chine:

Accord de libre-échange Suisse-Chine: Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche DEFR Secrétariat d état à l économie SECO Direction des affaires économiques extérieures Accord de libre-échange Suisse-Chine: Importance,

Plus en détail

PricewaterhouseCoopers Déjeuner des PME et des Start-up 21 janvier 2005

PricewaterhouseCoopers Déjeuner des PME et des Start-up 21 janvier 2005 Déjeuner des PME et des Start-up Jean-Pierre Steiner, responsable du Business Recovery Services Suisse romande *connectedthinking Contenu Rôle de la trésorerie Environnement financier d une entreprise

Plus en détail

Taxe sur la valeur ajoutée. Exercices résolus avec rappels du cours

Taxe sur la valeur ajoutée. Exercices résolus avec rappels du cours Taxe sur la valeur ajoutée Exercices résolus avec rappels du cours Tous les taux utilisés, et les méthodes suivis dans le raisonnement des exercices sont valables et correspondent aux nouvelles prescriptions

Plus en détail

INTRODUCTION. Logique financière vs logique industrielle

INTRODUCTION. Logique financière vs logique industrielle INTRODUCTION Logique financière vs logique industrielle Multiplication des faillites de PME/ difficultés d accès au crédit bancaire. Difficultés de grands groupes pourtant performants au niveau industriel

Plus en détail

Comptabilité Titre 1 : Le plan comptable français : Chapitre 1 : La comptabilité, définition et rôle :

Comptabilité Titre 1 : Le plan comptable français : Chapitre 1 : La comptabilité, définition et rôle : Comptabilité Titre 1 : Le plan comptable français : Chapitre 1 : La comptabilité, définition et rôle : Article 120 PCG : la comptabilité est un système d organisation de l information financière permettant

Plus en détail

Lernskript zur Vorlesung. Maitrise des Risques Internaionaux. an der Ecole Supérieur de Commerce Extérieur Paris WS 2001

Lernskript zur Vorlesung. Maitrise des Risques Internaionaux. an der Ecole Supérieur de Commerce Extérieur Paris WS 2001 Lernskript zur Vorlesung Maitrise des Risques Internaionaux an der Ecole Supérieur de Commerce Extérieur Paris WS 2001 Maitrise des Risques Internaionaux...2 Introduction...2 La Coface...2 La Coface...2

Plus en détail

WELCOME! - Aurélie Stouse -

WELCOME! - Aurélie Stouse - WELCOME! - Aurélie Stouse - 9 th of October 2013 Jiway activités de la société Fiche d identité Société créée en 2003 par 4 directeurs Siège à Luxembourg 17 employés Succursale à Genève 2 représentants

Plus en détail

Régimes Douaniers Economiques à caractère commercial

Régimes Douaniers Economiques à caractère commercial Régimes Douaniers Economiques à caractère commercial Les régimes douaniers commerciaux ont pour objectif de créer, de développer et de consolider des échanges commerciaux avec des partenaires étrangers,

Plus en détail

Systèmes d ouverture et de fermeture de cuves de réacteurs et composants primaires

Systèmes d ouverture et de fermeture de cuves de réacteurs et composants primaires Systèmes d ouverture et de fermeture de cuves de réacteurs et composants primaires Plus rapide et en toute sécurité sur le chemin critique avec Siempelkamp heures dans le monde entier >>> www.siempelkamp-tensioning.com

Plus en détail

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, )

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, ) Chap 12 : Les firmes multinationales dans l économie mondiale Les entreprises qui produisaient et se concurrençaient autrefois sur leur marché national agissent désormais au niveau mondial. La plupart

Plus en détail

PROPOSITION D ASSURANCE EXHIBITION 500 Assurance pour les expositions Prime minimale CHF 500

PROPOSITION D ASSURANCE EXHIBITION 500 Assurance pour les expositions Prime minimale CHF 500 PROPOSITION EXHIBITION 500 Assurance pour les expositions Prime minimale 500 Ce formulaire doit être rempli en entier et les indications doivent correspondre à la vérité. Prière de nous le renvoyer par

Plus en détail

28 Rabie El Aouel 1430 25 mars 2009 40 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 19 NOMENCLATURE DES COMPTES A TROIS CHIFFRES

28 Rabie El Aouel 1430 25 mars 2009 40 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 19 NOMENCLATURE DES COMPTES A TROIS CHIFFRES 40 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 19 28 Rabie El Aouel 1430 NOMENCLATURE DES COMPTES A TROIS CHIFFRES 1 - CLASSE 1 - COMPTES DE CAPITAUX 10 Capital, réserves et assimilés 101 Capital émis

Plus en détail

GÉNÉRALITÉS SUR LE CONTRÔLE DES EXPORTATIONS D ARMEMENT

GÉNÉRALITÉS SUR LE CONTRÔLE DES EXPORTATIONS D ARMEMENT GÉNÉRALITÉS SUR LE CONTRÔLE D ARMEMENT Le régime qui s applique aux matériels de guerre est un régime de prohibition. Toutes les opérations concernant les matériels de guerre proprement dits sont interdites

Plus en détail

Ce sont des réductions de prix fondées sur l opération de vente. On distingue :

Ce sont des réductions de prix fondées sur l opération de vente. On distingue : CHAPITRE 2 LES CLIENTS ET LES FOURNISSEURS I. PRESENTATION GENERALE DES FACTURES I.1. Définitions La facture de doit est un écrit dressé par un commerçant et constatant les conditions auxquelles il a vendu

Plus en détail

Les statuts des vendeurs. Les statuts des vendeurs Salarié de droit commun. Les statuts des vendeurs Salarié de droit commun

Les statuts des vendeurs. Les statuts des vendeurs Salarié de droit commun. Les statuts des vendeurs Salarié de droit commun Salarié de droit commun Agent commercial Concessionnaire Commissionnaire courtier Salarié de droit commun Le salarié est lié par un contrat de travail. Les conflits relèvent du Conseil de Prud hommes.

Plus en détail

VERDALLE ABRI ARLOS ROUTE ESPAGNE 31440 ARLOS BILAN ET COMPTE DE RÉSULTAT. Présenté en Euros. Période du 01/01/2013 au 31/12/2013

VERDALLE ABRI ARLOS ROUTE ESPAGNE 31440 ARLOS BILAN ET COMPTE DE RÉSULTAT. Présenté en Euros. Période du 01/01/2013 au 31/12/2013 VERDALLE ABRI ARLOS ROUTE ESPAGNE 31440 ARLOS BILAN ET COMPTE DE RÉSULTAT Présenté en Euros Période du 01/01/2013 au 31/12/2013 VERDALLE page 2 BILAN ACTIF Période du 01/01/2013 au 31/12/2013 Présenté

Plus en détail

AIDE À LA VALORISATION DES METIERS D ART EN LORRAINE

AIDE À LA VALORISATION DES METIERS D ART EN LORRAINE AIDE À LA VALORISATION DES METIERS D ART EN LORRAINE Pièces à joindre au dossier de demande d aide régionale et européenne (seuls les dossiers complets seront examinés pour instruction) Pour tous les projets

Plus en détail

SOMMAIRE : Chapitre 01 : le rôle de la douane dans l exportation. Section04 : le rôle de la douane dans l exportation

SOMMAIRE : Chapitre 01 : le rôle de la douane dans l exportation. Section04 : le rôle de la douane dans l exportation SOMMAIRE : -INTRODUCTION Chapitre 01 : le rôle de la douane dans l exportation Section01 : l historique Section 02 :les missions de la douane Section03 :l organigramme Section04 : le rôle de la douane

Plus en détail

Responsabilité Civile Professionnelle des Bureaux d Études et Sociétés d Ingénierie Industrielle

Responsabilité Civile Professionnelle des Bureaux d Études et Sociétés d Ingénierie Industrielle Questionnaire proposition d assurance Responsabilité Civile Professionnelle des Bureaux d Études et Sociétés d Ingénierie Industrielle Code de l intermédiaire : Code ORIAS : Affaire nouvelle Avenant n

Plus en détail

Cartographie de compétences d un entrepreneur

Cartographie de compétences d un entrepreneur Cartographie de compétences d un entrepreneur Mission générale L entrepreneur définit la stratégie générale de l entreprise et supervise sa mise en œuvre Principales activités L entrepreneur fixe les objectifs

Plus en détail

INTITULE DE LA FORMATION. LICENCE professionnelle Assistant Export Trilingue

INTITULE DE LA FORMATION. LICENCE professionnelle Assistant Export Trilingue INTITULE DE LA FORMATION LICENCE professionnelle Assistant Export Trilingue DOMAINES DE CONNAISSANCES Anglais, Allemand/Espagnol Langue Commerciale, Négociation, Pratique professionnelle Unité de commerce

Plus en détail

PLAN COMPTABLE DES PLATEFORMES FRANCE INITIATIVE

PLAN COMPTABLE DES PLATEFORMES FRANCE INITIATIVE PLAN COMPTABLE DES PLATEFORMES FRANCE INITIATIVE Remarque Le plan de comptes défini ci-dessous comporte : Une liste simplifiée des comptes du système de base (se référer au plan comptable pour les comptes

Plus en détail

Dossier de consultation des entreprises (DCE)

Dossier de consultation des entreprises (DCE) MARCHE PUBLIC DE FOURNITURE DE MATERIEL ET SERVICES INFORMATIQUES Centre Départemental de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Gers 4 Place Maréchal Lannes BP 80002 32001 AUCH Cedex Tél: 05

Plus en détail

Chapitre 2. L établissement et le contrôle des documents commerciaux.

Chapitre 2. L établissement et le contrôle des documents commerciaux. Chapitre 2 L établissement et le contrôle des documents commerciaux. Les documents liés cycle d exploitation Procédés de facturation et conservation Le contrôle des documents commerciaux L entreprise échange

Plus en détail

Gardons ensemble le cap sur la. Projet GO GLOBAL

Gardons ensemble le cap sur la. Projet GO GLOBAL Gardons ensemble le cap sur la croissance! Projet GO GLOBAL Qui paie, si votre client ne paie plus? 2 Sommaire Euler Hermes Groupe Processus de demande de crédit chez Euler Hermes L'assurance-crédit en

Plus en détail

Prestations de services intra en France

Prestations de services intra en France Juristax présente Prestations de services intra en France Avertissement Le développement d un sujet vaste tel celui abordé aujourd hui entraine obligatoirement de condenser l information et de reprendre

Plus en détail

Symposium du STTP sur les services bancaires postaux Ottawa, les 26 et 27 avril 2014

Symposium du STTP sur les services bancaires postaux Ottawa, les 26 et 27 avril 2014 «L offre de marché des Postes Italiennes : principaux produits et résultats économiques» Communication sous la direction de SLP CISL Italie (deuxième partie) Symposium du STTP sur les services bancaires

Plus en détail

Dossier 1- Gestion commerciale

Dossier 1- Gestion commerciale Corrigé de l épreuve d Economie et gestion du BTS OL 2010 Ce corrigé n a pas de valeur officielle et n est donné qu à titre informatif par Acuité, sous la responsabilité de son auteur. Dossier 1- Gestion

Plus en détail

Roland Grunder Administrateur et conseiller en entreprise

Roland Grunder Administrateur et conseiller en entreprise Roland Grunder Administrateur et conseiller en entreprise 1. Avantages/inconvénients des principales structures juridiques 2. Modalités de création (SA, Sàrl, Succursale) 3. Modalités de transmission 4.

Plus en détail

COMMERCE ELECTRONIQUE

COMMERCE ELECTRONIQUE COMMERCE ELECTRONIQUE 17/11/2011 Le commerce électronique est en pleine expansion, il s inscrit maintenant dans un cadre juridique précis. Le Code civil, le Code de la consommation et la loi pour la confiance

Plus en détail