Médicaments en voie de commercialisation :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Médicaments en voie de commercialisation :"

Transcription

1 Printemps 2014 Médicaments en voie de commercialisation : Aperçu du futur et coup d œil sur le passé

2 Médicaments en voie de commercialisation : Aperçu du futur et coup d œil sur le passé En ce qui concerne les promoteurs de régime, les médicaments en voie de commercialisation (c est-à-dire les médicaments à l étude, dont la vente n a pas encore été approuvée au Canada) influeront sur les caractéristiques et les coûts des futurs régimes. La mesure dans laquelle ils auront une incidence (élevée, faible ou aucune incidence) sur les régimes dépendra des variables fixées par les promoteurs, puisque cette incidence est fonction du nombre de participants touchés par la maladie ainsi que du coût du médicament. La prévalence (nombre de personnes chez qui une affection est observée au sein d une population donnée) des affections indiquées dans le présent compte rendu sur les médicaments en voie de commercialisation varie. On relève en effet des affections à forte prévalence telles que le diabète et l hypercholestérolémie et des affections à très faible prévalence telles que l hypertension artérielle pulmonaire ou la fibrose pulmonaire idiopathique, que l on considère comme des maladies rares. Les maladies rares sont définies par Santé Canada comme des maladies touchant moins d une personne sur 2000 et sont traitées par des médicaments que l on désigne sous le nom de médicaments orphelins. Le coût du médicament ne peut habituellement pas être confirmé avant que celui-ci soit approuvé à des fins de vente, puis commercialisé au Canada. Toutefois, il nous est possible de jeter un coup d œil sur les médicaments qui font partie de la même classe thérapeutique afin de déterminer s il s agit de petites molécules (c.-à-d. administrées par voie orale) ou de produits biologiques ou si la classe intègre certains produits biologiques, s il existe des versions génériques de ces médicaments, leur place dans le traitement (médicaments de première ou de deuxième intention, médicaments d utilisation ultérieure), la mesure dans laquelle ils entraînent des améliorations cliniques ainsi que d autres facteurs pouvant renseigner sur le coût. Parmi les principaux médicaments en voie de commercialisation, citons une classe de produits biologiques novateurs indiqués dans le traitement de l hypercholestérolémie. Il s agit en fait d anticorps monoclonaux dirigés contre la proprotéine convertase subtilisine/késine de type 9 (PCSK9). En temps normal, la PCSK9 entraîne une augmentation du taux de mauvais cholestérol, c est-à-dire du cholestérol à lipoprotéines à basse densité (LDL-C). Les traitements hypocholestérolémiants classiques, comme les statines, stimulent la production de PCSK9, ce qui limite leur effet sur le taux de LDL-C. Le fait d inhiber la PCSK9 permet donc de réduire le taux de LDL-C. Le programme d essais cliniques de phase 3 porte sur l administration du médicament (alirocumab) chez plusieurs groupes de patients, en association avec divers traitements et schémas posologiques, ce qui signifie que sa place dans le traitement et les utilisateurs cibles ne sont pas encore déterminés. Le prix du médicament suscite par ailleurs l intérêt puisqu il s agit d un produit biologique. Dans le cadre de ce compte rendu sur les médicaments en voie de commercialisation, nous revoyons certains médicaments dont le profil a déjà été présenté (voir le tableau 2 ci-dessous), notamment le sofosbuvir indiqué dans le traitement des infections par le virus de l hépatite C (VHC), qui a été approuvé en décembre Des essais cliniques révèlent toutefois que les traitements à base de sofosbuvir administrés à des patients infectés par le VHC sur une durée de 12 semaines affichent des taux d efficacité et un profil d innocuité plus élevés que ceux escomptés, tout en réduisant ou en éliminant le recours à l interféron. Ces résultats peuvent être considérés comme une avancée par rapport aux trois produits déjà homologués au Canada, c est-à-dire Incivek (télaprévir), Victrelis (bocéprévir) et Galexos (siméprévir), qui ont récemment révolutionné la norme de traitement contre l infection au VHC puisque l administration de ces médicaments, en association avec le peginterféron et la ribavirine, accroît le taux de réponse virologique soutenue (considérée comme une «guérison» sur le plan virologique), comparativement à l administration de peginterféron et de ribavirine uniquement. Perspective Printemps

3 Enfin, nous faisons le point sur des molécules en voie de commercialisation qui n ont jamais été mises sur le marché, par exemple le fostamatinib, un produit biologique oral d AstraZeneca indiqué dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, et sur d autres médicaments qui ont été commercialisés avec succès, par exemple Tecfidera et Eliquis. Il est encore trop tôt pour connaître l incidence de ces molécules sur les régimes d assurance médicaments, mais nous rendrons compte de leurs répercussions dans le cadre de publications ultérieures. Tableau 1 : Médicaments en voie de commercialisation en 2013 Nom chimique Nom d origine Selexipag 1,2,3 Phase Date d approb. Mécanisme d action Domaine thérapeutique Commentaires Incidence prévue fondée sur la classe thérapeutique Actelion Pharmaceuticals Ltd.; Nippon Shinyaku Co., Ltd. Essais de phase III Agoniste sélectif des récepteurs de la prostacycline à action prolongée qui a un effet vasodilatateur Hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) Prévalence estimée : de 15 à 50 personnes par million d habitants Étude GRIPHON, évaluation de l efficacité et de l innocuité du selexipag chez les patients atteints d hypertension artérielle pulmonaire ; 1156 patients, diffusion des résultats définitifs de l étude prévue à l été Les coûts de médicaments associés à la HTAP représentent 0,2 % des coûts de médicaments versés par TELUS Santé en Le coût annuel des médicaments utilisés dans le traitement de la HTAP varie de $ à $ par patient. On estime que le marché thérapeutique mondial de la HTAP représentera 3,1 milliards de dollars en Le prix et la date de mise en marché n ont pas été déterminés. Macitentan 1,2 Opsumit Actelion Pharmaceuticals Ltd. Approuvé par Santé Canada (AC délivré le 6 nov. 2013) Essais de phase III sur les ulcères digitaux Antagoniste double des récepteurs de l endothéline. Bloque complètement le mécanisme d action de l endothéline, une protéine à action vasoconstrictrice qui augmente la tension artérielle. En inhibant l effet de l endothéline, la tension artérielle n augmente pas. Hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) Deuxième produit contre l HTAP offert par cette entreprise (Tracleer étant le premier). Étude SERAPHIN de phase III données très positives, réduction significative du risque de morbidité et de mortalité, aucun problème hépatique majeur, contrairement à Tracleer et à Volibris. Les coûts de médicaments associés à la HTAP représentent 0,2 % des coûts de médicaments versés par TELUS Santé en Le coût annuel moyen des médicaments associés à la HTAP varie de $ à $ par patient. Selon les prévisions, les futurs coûts associés au macitentan pourraient se chiffrer à 437,7 millions de dollars. Le 9 octobre 2013, la FDA a approuvé Adempas de Bayer (riociguat) pour le traitement de deux formes d hypertension artérielle pulmonaire chez l adulte. Le statut du médicament auprès de Santé Canada n est pas encore connu. Le prix n était pas disponible au moment de mettre sous presse. Nintédanib 2,3,4 Boehringer Ingelheim GmbH Essais de phase III Inhibiteur de la tyrosine kinase à petite molécule; inhibiteur triple de l angiokinase qui cible trois récepteurs de facteurs de croissance : le récepteur de facteur de croissance endothélial vasculaire, dérivé des plaquettes et celui du fibroblaste. Entrave la cascade de signalisation de l angiogenèse. Cancer du poumon non à petites cellules et cancer ovarien. Fibrose pulmonaire idiopathique (FPI), une maladie rare et mortelle de cause inconnue qui se caractérise par une fibrose progressive des poumons conduisant à une réduction des volumes pulmonaires et à une insuffisance pulmonaire progressive. La durée de survie médiane à compter du diagnostic est d environ 2 à 5 ans. Étude LUME-Lung 1 sur le cancer du poumon non à petites cellules : Les patients ayant reçu un traitement par nintédanib en association avec du docétaxel ont vécu pendant une période médiane de 3,4 mois avant que leur tumeur ne recommence à croître comparativement à 2,7 mois avec le traitement par docétaxel seul (RR : 0,79; p=0,0019. Les coûts de médicaments associés au cancer représentent 2,9 % des coûts de médicaments versés par TELUS Santé en Principal concurrent du nintédanib en ce qui a trait à la FPI, Esbriet (AC le 1 er octobre 2012) est le seul médicament indiqué pour le traitement de la FPI à ce jour. Il est actuellement admissible au titre du programme d autorisation préalable de TELUS Santé, dans la catégorie «maladies rares». Son coût annuel s élève à $ par patient. On prévoit que le prix du nintédanib sera supérieur à celui d Esbriet de 25 %. Perspective Printemps

4 Nom chimique Nom d origine Phase Date d approb. Mécanisme d action Domaine thérapeutique Commentaires Incidence prévue fondée sur la classe thérapeutique Laquinimod 2,5,6,7 Active Biotech AB; Teva Pharmaceutical Industries Ltd. La demande de mise en marché à la FDA pour l indication relative à la sclérose en plaques (SP) a été annulée, mais Teva poursuit ses activités de recherche et de développement. Essais de phase II sur la maladie de Crohn et le lupus. Sclérose en plaques Maladie de Crohn Lupus Administré une fois par jour par voie orale (produit non biologique) A ralenti la progression de l incapacité et a réduit le taux de rechute chez les patients souffrant de la sclérose en plaques rémittente (NEJM ) Les coûts de médicaments associés à la SP représentent 2,5 % des coûts de médicaments versés par TELUS Santé en Le coût annuel moyen des médicaments associés à la SP varie de $ à $ par patient. En ce qui concerne l indication relative au lupus, fera concurrence au produit biologique Benlysta (bélimumab), le premier médicament spécialement indiqué pour le lupus approuvé par Son coût annuel par patient s élève à $ la première année, puis à $ les années subséquentes. Benlysta est un médicament ciblé dans le cadre du programme d autorisation préalable de TELUS Santé, dans la catégorie «maladies rares». Selon les prévisions, les futurs coûts associés au laquinimod pourraient se chiffrer à 900 millions de dollars d ici Albiglutide 2,8,9 Syncria GlaxoSmithKline PLC; Human Genome Sciences Inc. Demande de mise en marché à la FDA pour l indication relative au diabète. Étude de phase II sur l insuffisance cardiaque. Agoniste du GLP-1 (glucagon-like peptide-1) Diabète de type 2 Insuffisance cardiaque Injection une fois par semaine, alors que les comparateurs actuels exigent des injections quotidiennes. Les coûts de médicaments associés au diabète représentent 8,1 % des coûts de médicaments versés par TELUS Santé en La catégorie des agonistes du GLP-1 compte pour 0,55 % des coûts de médicaments versés en Agonistes du GLP-1 approuvés au Canada : Byetta (exénatide) une injection deux fois par jour et Victoza (liraglutide) une injection une fois par jour, pour un coût annuel de $ à $ par patient. Selon les prévisions, les futurs coûts associés à l albiglutide pourraient se chiffrer à 250 millions de dollars à l échelle mondiale d ici Alogliptine 2,10 Nesina Alogliptine/ metformine Kazano Alogliptine/ pioglitazone Oseni Takeda Pharmaceutical Company Limited Approuvés par Santé Canada (AC délivrés le 27 nov. 2013) Mis en marché aux É.-U. en janv Inhibiteur de la dipeptidyl peptidase-4 (DPP-4) Diabète de type 2 L alogliptine est le quatrième inhibiteur de la DPP-4 à être approuvé aux États-Unis, mais aurait probablement dû être le premier. Sa mise au point était fort avancée en 2008 lorsque la FDA a émis de nouvelles exigences concernant l innocuité cardiovasculaire de tous les nouveaux médicaments contre le diabète. Ainsi, Takeda a dû recommencer ses essais à neuf. Les coûts associés à la catégorie des inhibiteurs de la DPP-4 représentent 1,26 % des coûts de médicaments versés en Trois produits sont commercialisés au Canada : Januvia (sitagliptine, Merck), Onglyza (saxagliptine, AstraZeneca/Bristol- Myers Squibb) et Trajenta (linagliptine, BoehringerIngelheim/Lilly). Leur coût annuel par patient varie de 981,85 $ à $. Le prix et la date de mise en marché n ont pas été déterminés. Perspective Printemps

5 Nom chimique Nom d origine Phase Date d approb. Mécanisme d action Domaine thérapeutique Commentaires Incidence prévue fondée sur la classe thérapeutique Canagliflozine Invokana 11 Janssen Pharmaceuticals Approuvé le 29 mars 2013 aux États-Unis. Premier médicament d une nouvelle classe d antidiabétiques oraux appelés inhibiteurs du cotransporteur de sodium/glucose de type 2 (inhibiteurs du SGLT2). Le SGLT2 joue un rôle primordial dans la réabsorption rénale du glucose. Les inhibiteurs sélectifs de SGLT2 bloquent la réabsorption du glucose et entraînent une hausse de la glycosurie. Diabète de type 2 Administration par voie orale une fois par jour. Une fois approuvés, les inhibiteurs du SGLT2 pourraient soulever des défis en ce qui concerne leur acceptation par les prescripteurs puisque la présence de sucre dans l urine constituait un symptôme indésirable du diabète par le passé et pourraient exiger un changement de perception à cet égard. Invokana, jumelé à une modification de l alimentation et à un programme d exercice, peut être administré sous forme de monothérapie ou en association avec d autres antidiabétiques comme l insuline, la metformine et la pioglitazone. Bien qu Invokana soit prometteur, il fera concurrence à d autres options thérapeutiques, notamment à d autres inhibiteurs du SGLT2 en cours de développement. Cetilistat 2 Alizyme Therapeutics Ltd.; Norgine BV; Takeda Pharmaceutical Company Limited Essais de phase III sur l obésité terminés aux États-Unis ; présent. d une demande de mise en marché au Japon Inhibiteur de la lipase gastrointestinale. Inhibe la lipase pancréatique entraîne l excrétion de matières grasses non digérées. Obésité Pertes de poids semblables à celles observées avec l orlistat (Xenical), mais avec jusqu à 90 % moins d effets secondaires gastro-intestinaux 11. Une réduction plus marquée des taux de HbA1 c et de LDL-C a été observée chez les patients atteints de diabète de type 2 et de dyslipidémie. Le principal concurrent de Cetilistat sera Xenical qui affiche un coût annuel par patient de $. Alirocumab 12,13 Sanofi Regeneron Essais de phase III Anticorps dirigé contre la PCSK9, une protéine qui empêche l organisme d éliminer le LDL-C (le «mauvais cholestérol») de la circulation sanguine. Hyperlipidémie Injection sous-cutanée (produit biologique) ODYSSEY MONO, une petite étude menée auprès de 100 patients atteints d hypercholestérolémie afin d établir une comparaison entre l alirocumab (injection à 75 mg/150 mg toutes les deux semaines) et Ezetrol, un médicament oral de Merck, et dont les résultats n ont pas encore été publiés, rapporte l atteinte de son critère d efficacité principal (réduction statistiquement significative du taux de LDL-C). Les coûts de médicaments associés aux troubles du cholestérol représentent 5 % des coûts de médicaments versés par TELUS Santé en Les analystes prévoient que le coût de l alirocumab s élèvera à environ 15 $ par jour. Selon les prévisions, les futurs coûts associés à l alirocumab pourraient se chiffrer à 3,7 milliards de dollars d ici Il existe trois segments de marché potentiels pour les inhibiteurs de la PCSK9 : 1) les patients présentant un risque élevé de maladie coronarienne ainsi qu une intolérance aux fortes doses de statines 2) les patients atteints d une maladie coronarienne réfractaires à un traitement à base de statines 3) les patients présentant un taux élevé de LDL-C d origine génétique (c est-à-dire ceux ayant reçu un diagnostic d hypercholestérolémie familiale hétérozygote). Perspective Printemps

6 Tableau 2 : Retour sur les publications antérieures PUBLICATION DU PRINTEMPS 2012 Nom générique (nom d origine) Usage thérapeutique Tofacitinib (Xeljanz) Pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde Pfizer Dapagliflozine 14 (Forxiga) Pour le traitement du diabète Bristol-Myers Squibb (BMS) et AstraZeneca Apixaban (Eliquis) Pour la prévention des AVC chez les patients présentant une fibrillation auriculaire BMS Description et incidence prévue antérieures Nouveau mécanisme d action : inhibiteur des JAK3 Administré par voie orale, ce médicament pourrait être une solution de rechange aux produits biologiques administrés par injection Incidence modérée Essais de phase III Premier médicament d une nouvelle classe thérapeutique : inhibiteurs du cotransporteur sodium/ glucose de type 2 (SGLT2) Pourrait être associé à une perte de poids Peut avoir un effet hypotenseur et diurétique Possible risque de cancer du sein et de cancer de la vessie A fait l objet d un refus de la FDA, qui exige d en savoir davantage sur le profil bénéfice-risque du médicament A déjà reçu une approbation de Santé Canada pour la prévention des thromboembolies veineuses chez les patients qui ont subi une arthroplastie du genou ou de la hanche non urgente Entraîne moins de saignements que la warfarine Aucune surveillance du RNI requise Mise à jour en cours Santé Canada La FDA a approuvé l indication relative à la polyarthrite rhumatoïde (le 6 novembre 2012). Essais cliniques en cours pour d autres indications : - spondylarthrite ankylosante (phase II) - colite (phase III) - maladie de Crohn (phase II) - maladie intestinale inflammatoire (phase II) - greffe du rein (phase II) - psoriasis (phase III) - greffes (phase II) aucun changement BMS et AstraZeneca ont présenté une nouvelle demande de mise en marché à la FDA le 25 juillet 2013 Celle-ci intègre plusieurs nouvelles études et des données à long terme supplémentaires (durée de jusqu à quatre ans) tirées d études précédemment soumises terminé Délivrance d un avis de conformité (AC) : le 5 décembre 2012 Mise en marché au Canada : janvier 2013 Perspective Printemps

7 PUBLICATION DE L HIVER 2012 Nom générique (nom d origine) Usage thérapeutique Fumarate de diméthyle (Tecfidera) Pour le traitement de la sclérose en plaques (SP) rémittente Biogen Idec Canada Inc. Sovaldi GS 7977: Sofosbuvir 15 Pour le traitement des infections chroniques au virus de l hépatite C (CHC) Gilead Sciences Inc. Aprémilast 16 Pour le traitement de la polyarthrite psoriasique et du psoriasis en plaques Description et incidence prévue antérieures Nouveau mécanisme d action : facteur nucléaire E2. Médicament oral pour le traitement de la SP : les résultats des essais de phase III révèlent une efficacité prometteuse et une tolérabilité impressionnante comparativement aux traitements offerts sur le marché. Devrait remporter un vif succès en raison de son taux d efficacité et de son profil d innocuité favorables dans un domaine thérapeutique caractérisé par des traitements avec de fréquentes injections d interférons (Avonex, Betaseron, Extavia, Rebif). Sovaldi est indiqué pour la co-administration avec la ribavirine orale pour les quatre génotypes de CHC et avec l interféron pégylé pour les génotypes 1 et 4 (le plus répandu au Canada : ~ 65 % des CHC). La ribavirine n est plus protégée par un brevet et elle n est pas disponible au moment de mettre sous presse dans une formulation orale en monothérapie mais elle est disponible en combinaison avec l interféron pégylé sur le marché canadien. Nouveau médicament oral avec nouveau mécanisme d action (inhibiteur de la phosphodiestérase 4) qui cible les maladies auto-immunes et inflammatoires. Essais de phase III Mise à jour terminé Délivrance d un AC : le 3 avril 2013 Coût annuel par patient : $ Tecfidera est un médicament ciblé dans le cadre du programme d autorisation préalable de TELUS dans la catégorie de la pharmacothérapie associée à la SP terminé Délivrance d un AC : le 13 décembre 2013 la FDA et par l agence européenne du médicament Sovaldi se situe à un prix comparable aux autres inhibiteurs de protéase actuellement disponibles pour le traitement du CHC en cours Une demande de mise en marché a été présentée aux autorités sanitaires du Canada au cours du deuxième trimestre de 2013 Celgene Corp. 17, 18 Fostamatinib Pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde AstraZeneca Molécule à prise orale qui cible la voie inflammatoire associée à la polyarthrite rhumatoïde. Nouveau mécanisme d action : inhibiteur de spleen tyrosine kinase (SYK). Fait actuellement l objet d une étude conjointe avec Humira, un produit biologique. Administré par voie orale, ce médicament pourrait être une solution de rechange pratique aux produits biologiques administrés par injection pour les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde. Essais de phase III terminé En se fondant sur les résultats des essais cliniques de phase III, AstraZeneca a décidé de ne pas présenter une demande réglementaire à l égard de fostamatinib. Les résultats des essais en phase finale n ont pas été à la hauteur des résultats prometteurs observés pendant les étapes de mise au point. AstraZeneca a rendu les droits liés au composé à Rigel Pharmaceuticals, qui procédera à des essais cliniques relativement à un trouble sanguin appelé purpura thrombocytopénique idiopathique. Neveen Abdelsayed, B.Sc. (phm.), R.Ph., CDE Pharmacienne, Services de pharmacie Références 1 https://www.asdreports.com/news.asp?pr_id= Perspective Printemps

8 L information pour la vie TELUS Santé est un fournisseur de technologies de l information et de la communication (TIC) de premier plan pour le secteur de la santé. Nous mettons au point, déployons et gérons des applications de soins de santé, des processus TIC et des services-conseils pour l industrie qui optimisent l efficacité des fournisseurs de soins, facilitent la prise de décisions plus éclairées et favorisent la prévention dans le système de santé. Pour en savoir davantage sur TELUS Santé, visitez telussante.com. Cet article est tiré de Perspective - Printemps TELUS Tous droits réservés. Imprimé au Canada.

Hiver 2013. Paysages changeants, produits en voie de commercialisation et conséquences pour les promoteurs de régimes

Hiver 2013. Paysages changeants, produits en voie de commercialisation et conséquences pour les promoteurs de régimes Hiver 2013 Paysages changeants, produits en voie de commercialisation et conséquences pour les promoteurs de régimes Paysages changeants, produits en voie de commercialisation et conséquences pour les

Plus en détail

Quelle est l incidence

Quelle est l incidence Printemps 2012 Quelle est l incidence de ce médicament en voie de commercialisation sur mon régime d assurance-? Quelle est l incidence de ce médicament en voie de commercialisation sur mon régime d assurance?

Plus en détail

Tableau 1 Antihyperglycémiants pour le traitement du diabète de type 2

Tableau 1 Antihyperglycémiants pour le traitement du diabète de type 2 Tableau 1 Antihyperglycémiants pour le traitement du diabète de type 2 Classe* et Inhibiteur des alpha-glucosidases: inhibe l bêta-amylase pancréatique et les bêta -glucosidases intestinales Acarbose (Glucobay

Plus en détail

Lignes directrices de pratique clinique 2013 de l Association canadienne du diabète

Lignes directrices de pratique clinique 2013 de l Association canadienne du diabète Printemps 2014 Lignes directrices de pratique clinique 2013 de l Association canadienne du diabète Les données tirées des demandes de règlement respectent-elles les lignes directrices? Lignes directrices

Plus en détail

Hiver 2013. Tests associés... Comment savoir s ils sont sécuritaires et efficaces?

Hiver 2013. Tests associés... Comment savoir s ils sont sécuritaires et efficaces? Hiver 2013 Tests associés... Comment savoir s ils sont sécuritaires et efficaces? Tests associés... Comment savoir s ils sont sécuritaires et efficaces? Notre article précédent, Médecines personnalisées,

Plus en détail

Guide de référence sur les Lignes directrices de pratique clinique 2013

Guide de référence sur les Lignes directrices de pratique clinique 2013 Guide de référence sur les Lignes directrices de pratique clinique 2013 (Mise à jour juillet 2015) 426569-15 guidelines.diabetes.ca DÉPISTAGE ET DIAGNOSTIC Chez quelles personnes faut-il faire un dépistage

Plus en détail

L avenir du coût des médicaments Point de vue des régimes d'assurancemédicaments. Présenté par : Michel de Paiva

L avenir du coût des médicaments Point de vue des régimes d'assurancemédicaments. Présenté par : Michel de Paiva L avenir du coût des médicaments Point de vue des régimes d'assurancemédicaments privés Présenté par : Michel de Paiva L avenir du coût des médicaments Principaux facteurs à considérer: Changement de la

Plus en détail

Les nouveaux traitements de fond de la SEP

Les nouveaux traitements de fond de la SEP Sclérose en plaques : les nouveaux traitements Guillaume MATHEY, Hôpital de Metz-Mercy Les nouveaux traitements de fond de la SEP Le but des traitements de fond Forme par poussées 2 ième ligne TYSABRI

Plus en détail

Une gestion novatrice des médicaments sur ordonnance mise au point par la Great-West. Jean-François Langlais Directeur Régional

Une gestion novatrice des médicaments sur ordonnance mise au point par la Great-West. Jean-François Langlais Directeur Régional Une gestion novatrice des médicaments sur ordonnance mise au point par la Great-West Jean-François Langlais Directeur Régional Au programme Aperçu du contexte actuel de l assurance médicaments Mécanismes

Plus en détail

Nouveaux coûts. Nouveaux traitements contre le cholestérol Votre régime de remboursement des frais de médicaments est-il adéquat?

Nouveaux coûts. Nouveaux traitements contre le cholestérol Votre régime de remboursement des frais de médicaments est-il adéquat? Garanties collectives Nouveaux coûts Nouveaux traitements contre le cholestérol Votre régime de remboursement des frais de médicaments est-il adéquat? Le marché des médicaments de spécialité, en rapide

Plus en détail

Association canadienne du diabète Lignes directrices de pratique clinique 2013. 10 défis pour le médecin de famille

Association canadienne du diabète Lignes directrices de pratique clinique 2013. 10 défis pour le médecin de famille Association canadienne du diabète Lignes directrices de pratique clinique 2013 10 défis pour le médecin de famille Divulgation de conflits d intérêt potentiel Modérateur / conférencier / comité aviseur

Plus en détail

Paris, le 22 septembre 2010 19h15

Paris, le 22 septembre 2010 19h15 Paris, le 22 septembre 2010 19h15 AB Science annonce avoir obtenu les autorisations réglementaires d initier quatre phases 3 annoncées lors de son introduction en bourse, dans le myélome multiple, la polyarthrite

Plus en détail

Système cardiovasculaire - CV CV111 CV110. aliskirène Rasilez

Système cardiovasculaire - CV CV111 CV110. aliskirène Rasilez aliskirène Rasilez CV111 Pour le traitement de l hypertension artérielle, en association avec au moins un agent antihypertenseur, si échec thérapeutique, intolérance ou contre-indication à un agent de

Plus en détail

Pharmacothérapie du diabète de type 2. Antihyperglycémiants oraux, insuline et traitement d association

Pharmacothérapie du diabète de type 2. Antihyperglycémiants oraux, insuline et traitement d association Pharmacothérapie du diabète de type 2 Antihyperglycémiants oraux, insuline et traitement d association La médication Il y a deux types de médication 1. Les antihyperglycémiants oraux (pilules) 2. L insuline

Plus en détail

Communiqué de presse. Boehringer Ingelheim, des résultats grâce à l innovation

Communiqué de presse. Boehringer Ingelheim, des résultats grâce à l innovation Communiqué de presse Boehringer Ingelheim, des résultats grâce à l innovation Boehringer Ingelheim France inaugure son nouveau siège social à Paris Boehringer Ingelheim s engage en oncologie et annonce

Plus en détail

La place des incrétines dans le diabète de type 2. Dr Vanessa Preumont

La place des incrétines dans le diabète de type 2. Dr Vanessa Preumont La place des incrétines dans le diabète de type 2 Dr Vanessa Preumont M.A. Nauck et al. J Clin Endocrinol Metab. 1986; 63: 492-498. L effet incrétine Glycémie plasmatique veineuse (mmol/l) 11 5.5 0 Temps

Plus en détail

Antidiabétiques oraux: quoi de neuf et application dans l'insuffisance rénale. François Jornayvaz Chef de clinique scientifique 26.04.

Antidiabétiques oraux: quoi de neuf et application dans l'insuffisance rénale. François Jornayvaz Chef de clinique scientifique 26.04. Antidiabétiques oraux: quoi de neuf et application dans l'insuffisance rénale François Jornayvaz Chef de clinique scientifique 26.04.2013 Définition du diabète Plan de l exposé Les nouvelles recommandations

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 2 décembre 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 2 décembre 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 2 décembre 2009 ONGLYZA 5 mg, comprimés pelliculés B/30 (CIP : 397 358-8) B/90 (CIP : 575 956-3) Laboratoires BRISTOL-MYERS SQUIBB saxagliptine Liste I Code ATC : A10BH03

Plus en détail

Initier un traitement du diabète avec des agonistes des récepteurs du GLP-1 en médecine générale

Initier un traitement du diabète avec des agonistes des récepteurs du GLP-1 en médecine générale Initier un traitement du diabète avec des agonistes des récepteurs du GLP-1 en médecine générale Soutenu par une subvention pédagogique indépendante de Novo Nordisk www.medscape.org/viewarticle/824363

Plus en détail

AUTORISATION CONDITIONNELLE DE COMMERCIALISER XALKORI

AUTORISATION CONDITIONNELLE DE COMMERCIALISER XALKORI Santé Canada affiche des alertes d innocuité, des avis de santé publique, des communiqués et d autres avis provenant de l industrie pour informer les professionnels de la santé, les consommateurs et les

Plus en détail

ACTUALITES THERAPEUTIQUES. Dr Sophie PITTION (CHU Nancy) Metz, le 2 Juin 2012

ACTUALITES THERAPEUTIQUES. Dr Sophie PITTION (CHU Nancy) Metz, le 2 Juin 2012 ACTUALITES THERAPEUTIQUES Dr Sophie PITTION (CHU Nancy) Metz, le 2 Juin 2012 Traitement de fond Objectifs: Réduire le nombre de poussées Arrêter ou freiner la progression du handicap Les traitements disponibles

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 10 octobre 2001

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 10 octobre 2001 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 10 octobre 2001 VIRAFERONPEG 50 µg 80 µg 100 µg 120 µg 150 µg, poudre et solvant pour solution injectable B/1 B/4 Laboratoires SCHERING PLOUGH Peginterféron

Plus en détail

j ournée Les antidiabétiques oraux visent à augmenter Une nouvelle classe de médicaments pour le traitement du diabète de type 2 d endocrinologie

j ournée Les antidiabétiques oraux visent à augmenter Une nouvelle classe de médicaments pour le traitement du diabète de type 2 d endocrinologie Une nouvelle classe de médicaments pour le traitement du diabète de type 2 Jean-Marie Ékoé, MD, CSPQ, PD Présenté dans le cadre du Congrès Annuel de Diabète Québec, novembre 27 Les mimétiques de l incrétine

Plus en détail

L hépatite C pas compliqué! Véronique Lussier, M.D., F.R.C.P.C. Gastroentérologue Hôpital Honoré-Mercier 16 avril 2015

L hépatite C pas compliqué! Véronique Lussier, M.D., F.R.C.P.C. Gastroentérologue Hôpital Honoré-Mercier 16 avril 2015 L hépatite C pas compliqué! Véronique Lussier, M.D., F.R.C.P.C. Gastroentérologue Hôpital Honoré-Mercier 16 avril 2015 Objectifs de la présentation Décrire l évolution clinique et la prise en charge d

Plus en détail

L HYPERTENSION PULMONAIRE

L HYPERTENSION PULMONAIRE 1 L HYPERTENSION PULMONAIRE L hypertension pulmonaire (HTP) se caractérise par une élévation anormale de la pression dans les vaisseaux sanguins des poumons. Lorsque l hypertension dans les poumons résulte

Plus en détail

INFORMATIONS ESSENTIELLES. Bydureon 2 mg, poudre et solvant pour suspension injectable à libération prolongée en stylo prérempli

INFORMATIONS ESSENTIELLES. Bydureon 2 mg, poudre et solvant pour suspension injectable à libération prolongée en stylo prérempli 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT INFORMATIONS ESSENTIELLES Bydureon 2 mg, poudre et solvant pour suspension injectable à libération prolongée en stylo prérempli 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE

Plus en détail

Guide posologique destiné au médecin pour le traitement de la Polyarthrite Rhumatoïde (PR) par RoACTEMRA

Guide posologique destiné au médecin pour le traitement de la Polyarthrite Rhumatoïde (PR) par RoACTEMRA Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament RoACTEMRA de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique et au Grand-Duché

Plus en détail

les télésoins à domicile

les télésoins à domicile Hiver 2013 Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Au Canada comme ailleurs dans

Plus en détail

Identification de la personne à inscrire Un seul formulaire par personne

Identification de la personne à inscrire Un seul formulaire par personne FORMULAIRE D INSCRIPTION AU GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE CLIENTÈLE VULNÉRABLE ET ORPHELINE SANS MÉDECIN DE FAMILLE Identification de la personne à inscrire Un seul formulaire par personne Nom

Plus en détail

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis 2 23 Octobre 2012

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis 2 23 Octobre 2012 Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments Avis 2 23 Octobre 2012 Titre I : Nom du médicament, DCI, forme pharmaceutique, dosage, présentation HUMIRA (DCI : Adalimumab

Plus en détail

Les 15 ans du régime d assurance médicaments. Le régime privé. Denis Gobeille, M.Sc. R.I.

Les 15 ans du régime d assurance médicaments. Le régime privé. Denis Gobeille, M.Sc. R.I. Les 15 ans du régime d assurance médicaments Le régime privé Denis Gobeille, M.Sc. R.I. Historique : Avant 1997 Seuls certains travailleurs québécois et leur famille avaient accès à une assurance médicaments

Plus en détail

Value through Innovation. Bienvenue chez Boehringer Ingelheim

Value through Innovation. Bienvenue chez Boehringer Ingelheim Value through Innovation Bienvenue chez Boehringer Ingelheim 1/ Repères et chiffres clés Groupe pharmaceutique fondé en 1885 à Ingelheim en Allemagne, Boehringer Ingelheim figure parmi les 20 premières

Plus en détail

Vous avez constaté avec votre éducateur l importance

Vous avez constaté avec votre éducateur l importance Les antihyperglycémiants Kathleen Raby, M.D., FRCP Vous avez constaté avec votre éducateur l importance de la diète et de l exercice dans le traitement du diabète. Ces mesures sont nécessaires pour le

Plus en détail

GUIDE D AIDE À LA SÉLECTION DES RISQUES. Assurance individuelle

GUIDE D AIDE À LA SÉLECTION DES RISQUES. Assurance individuelle GUIDE D AIDE À LA SÉLECTION DES RISQUES Assurance individuelle TABLE DES MATIÈRES À propos du guide... 4 Conditions médicales Accident vasculaire cérébral (AVC)...5 Accident ischémique transitoire (AIT)...5

Plus en détail

Cas clinique. Patiente de 54 ans, origine tunisienne Diabète de type 2 diagnostiqué en 2002 devant un syndrome cardinal ATCD

Cas clinique. Patiente de 54 ans, origine tunisienne Diabète de type 2 diagnostiqué en 2002 devant un syndrome cardinal ATCD François VIDAL Cas clinique Patiente de 54 ans, origine tunisienne Diabète de type 2 diagnostiqué en 2002 devant un syndrome cardinal ATCD Dyslipidémie HTA traitée Gonarthrose bilatérale invalidante Capsulite

Plus en détail

PRESTATION SÉCURITAIRE DES SOINS & MÉDICAMENTS ANTITHROMBOTIQUES

PRESTATION SÉCURITAIRE DES SOINS & MÉDICAMENTS ANTITHROMBOTIQUES PRESTATION SÉCURITAIRE DES SOINS & MÉDICAMENTS ANTITHROMBOTIQUES Isabelle Taillon Pharmacienne IUCPQ, Québec Professeure agrégée de clinique Université Laval Objectifs Discuter des problématiques rencontrées

Plus en détail

L Ontario rembourse l indication SCI pour REBIF MD, un traitement de première ligne pour la sclérose en plaques

L Ontario rembourse l indication SCI pour REBIF MD, un traitement de première ligne pour la sclérose en plaques Le 25 mai 2015 Personne-ressource : Shikha Virdi 905-919-0200, poste 5504 L Ontario rembourse l indication SCI pour REBIF MD, un traitement de première ligne pour la sclérose en plaques Rebif est maintenant

Plus en détail

Les nouveaux schémas thérapeutiques du diabète de type 2

Les nouveaux schémas thérapeutiques du diabète de type 2 Les nouveaux schémas thérapeutiques du diabète de type 2 Bruno Vergès Physiopathologie du Diabète de type 2: Insulinorésistance Anomalies de l insulinosécrétion: déficit de la cellule β et déclin au cours

Plus en détail

CHAPITRE 2. Le progrès thérapeutique 2011

CHAPITRE 2. Le progrès thérapeutique 2011 CHAPITRE 2 Le progrès thérapeutique 2011 1 Nouveaux médicaments Les entreprises continuent de mettre de nouveaux traitements à la disposition des malades Les nouveaux médicaments sont autorisés au niveau

Plus en détail

Prescrire les incrétines. Module FMC à distance ANCRED N 3

Prescrire les incrétines. Module FMC à distance ANCRED N 3 Prescrire les incrétines Module FMC à distance ANCRED N 3 1 Qu est ce que l effet incrétine? Une sécrétion accrue d insuline après charge Glucose oral Glucose IV orale en glucose comparée à la charge Peptide

Plus en détail

Mise à jour du formulaire pour les régimes de médicaments du Nouveau-Brunswick

Mise à jour du formulaire pour les régimes de médicaments du Nouveau-Brunswick Bulletin n 902 le 6 mars 2015 Mise à jour du formulaire pour les régimes de médicaments du Nouveau-Brunswick Cette mise à jour du formulaire pour les régimes de médicaments du Nouveau-Brunswick entre en

Plus en détail

Une gestion novatrice des médicaments sur ordonnance mise au point par la Great-West

Une gestion novatrice des médicaments sur ordonnance mise au point par la Great-West Numéro 1 sur les Une gestion novatrice des médicaments sur ordonnance mise au point par la Great-West Votre régime suit-il le rythme? Les garanties d assurance-médicaments sur ordonnance jouent un rôle

Plus en détail

1. Recommandations de l AFSSAPS

1. Recommandations de l AFSSAPS E08-1 E08 Hypolipémiants Depuis une dizaine d années de nombreux résultats se sont accumulés pour prouver l intérêt de l abaissement du LDL-cholestérol en prévention primaire et secondaire des évènements

Plus en détail

Sclérose en plaques Actualités thérapeutiques. Yann HERVE Service Neurologie CH Carcassonne

Sclérose en plaques Actualités thérapeutiques. Yann HERVE Service Neurologie CH Carcassonne Sclérose en plaques Actualités thérapeutiques Yann HERVE Service Neurologie CH Carcassonne Quelle(s) affirmation(s) sont vraies? 1- Il n y a pas de traitement efficace de la SEP 2- On peut traiter les

Plus en détail

Diabète de type 2 : stratégie thérapeutique. M. Belhadj Médecine interne-diabétologie E.H.U. Oran

Diabète de type 2 : stratégie thérapeutique. M. Belhadj Médecine interne-diabétologie E.H.U. Oran Diabète de type 2 : stratégie thérapeutique M. Belhadj Médecine interne-diabétologie E.H.U. Oran SAMI,Tlemcen 2015 Chez le sujet sain, la glycémie est une constante biologique Profil glycémique nycthéméral

Plus en détail

Sanofi et Regeneron annoncent des résultats positifs de phase II pour un anticorps anti-pcsk9 à effet hypolipémiant

Sanofi et Regeneron annoncent des résultats positifs de phase II pour un anticorps anti-pcsk9 à effet hypolipémiant PRESS RELEASE Sanofi et Regeneron annoncent des résultats positifs de phase II pour un anticorps anti-pcsk9 à effet hypolipémiant Les nouvelles données présentées au Congrès de l American College of Cardiology

Plus en détail

GUIDE D INFORMATION DESTINÉ AUX PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ

GUIDE D INFORMATION DESTINÉ AUX PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament OPSUMIT de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique, dont cette information

Plus en détail

RECOMMANDATION FINALE DU CCEM

RECOMMANDATION FINALE DU CCEM RECOMMANDATION FINALE DU CCEM DABIGATRAN ETEXILATE (Pradaxa Boehringer Ingelheim [Canada] Ltée) Indication : prévention de l AVC et de l embolie systémique chez le patient atteint de fibrillation auriculaire

Plus en détail

ACTUALITES THERAPEUTIQUES DANS LE DIABETE DE TYPE 2. Docteur R.POTIER

ACTUALITES THERAPEUTIQUES DANS LE DIABETE DE TYPE 2. Docteur R.POTIER ACTUALITES THERAPEUTIQUES DANS LE DIABETE DE TYPE 2 Docteur R.POTIER DEFINITION DU DIABETE soit : Syndrome polyuro-polydipsique + amaigrissement + 1 glycémie > 2g/L 2 glycémies à jeun > 1,26g/l 1 glycémie

Plus en détail

Communiqué. Abbott présente à Santé Canada une demande d homologation d HUMIRA pour le traitement du psoriasis POUR PUBLICATION IMMÉDIATE

Communiqué. Abbott présente à Santé Canada une demande d homologation d HUMIRA pour le traitement du psoriasis POUR PUBLICATION IMMÉDIATE POUR PUBLICATION IMMÉDIATE Communiqué Abbott présente à Santé Canada une demande d homologation d HUMIRA pour le traitement du psoriasis Media: Sylvie Légaré (514) 832-7268 Abbott Gabrielle Collu 514)

Plus en détail

La Substitution Générique Présente-t-elle un Danger Chez le Patient Greffé?

La Substitution Générique Présente-t-elle un Danger Chez le Patient Greffé? Forum des médicaments innovateurs 20 septembre 2011 La Substitution Générique Présente-t-elle un Danger Chez le Patient Greffé? Christian Coursol, pharmacien B.Pharm, M.Sc Hôpital Royal-Victoria Centre

Plus en détail

Programme d enseignement pour la clientèle diabétique. Médicaments

Programme d enseignement pour la clientèle diabétique. Médicaments Programme d enseignement pour la clientèle diabétique 2 Médicaments Version révisée par les membres de l équipe du Centre de jour du diabète de l Estrie soit : Josée Arbour, nutritionniste France Bégin,

Plus en détail

39 ème forum médical lyonnais 29 septembre 2012 Dr Bernard Colle

39 ème forum médical lyonnais 29 septembre 2012 Dr Bernard Colle 39 ème forum médical lyonnais 29 septembre 2012 Dr Bernard Colle FORUM MEDICAL LYONNAIS Dr Bernard Colle Conflits d intérêts Pas de conflit d intérêts pour cette présentation Sur les 5 dernières années:

Plus en détail

Dépenses en médicaments prescrits au Canada 2012 : regard sur les régimes publics d assurance-médicaments

Dépenses en médicaments prescrits au Canada 2012 : regard sur les régimes publics d assurance-médicaments Dépenses et main-d œuvre de la santé Notre vision De meilleures données pour de meilleures décisions : des Canadiens en meilleure santé Notre mandat Exercer le leadership visant l élaboration et le maintien

Plus en détail

A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE

A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE TRANSPARENCE 9 mai 2001 METALYSE 10 000 unités, poudre et solvant pour solution injectable Flacon

Plus en détail

Roche: une entreprise en position unique pour générer de la croissance à long terme

Roche: une entreprise en position unique pour générer de la croissance à long terme Communiqué de presse Bâle et New York, le 18 mars 2010 Roche: une entreprise en position unique pour générer de la croissance à long terme Présentation, à la conférence des investisseurs, du pipeline exceptionnel

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE Présentation de résultats positifs sur l agent expérimental Lyxumia (lixisénatide) aux 71 e Séances scientifiques annuelles de l American Diabetes Association - Non-infériorité de

Plus en détail

Avis 20 février 2013

Avis 20 février 2013 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 20 février 2013 PEGASYS 135 microgrammes, solution injectable en seringue préremplie Boîte de 1 (CIP 34009 359 958 1 0) Boîte de 4 (CIP 34009 359 959 8 8) PEGASYS 135

Plus en détail

Hospitalisations liées aux réactions indésirables aux médicaments chez les personnes âgées, de 2006 à 2011

Hospitalisations liées aux réactions indésirables aux médicaments chez les personnes âgées, de 2006 à 2011 Mars 2013 Hospitalisations liées aux réactions indésirables aux médicaments chez les personnes âgées, de 2006 à 2011 Types de soins Introduction Selon la définition de l Organisation mondiale de la Santé

Plus en détail

Les maladies chroniques et les soins infirmiers : Résumé des enjeux

Les maladies chroniques et les soins infirmiers : Résumé des enjeux Les maladies chroniques et les soins infirmiers : Résumé des enjeux Quel est l enjeu «Les maladies chroniques constituent le principal problème de morbidité à l échelle mondiale et un obstacle majeur au

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC)

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC) LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC) Introduction Cette brochure est destinée à toute personne dont le traitement nécessite la prise d un médicament de la classe «nouveaux anticoagulants oraux». Elle

Plus en détail

Assurance voyage Âge d or

Assurance voyage Âge d or Assurance voyage Âge d or Saison de voyage 2015-2016 Souscrite par Berkley Canada Bureau d Assurance Voyage Inc. 1-844-500-2947 Une police qui répond à vos besoins en matière de voyages : Franchise de

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC. Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014

Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC. Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014 Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014 Un AVC toutes les 4 minutes 1 130 000 AVC par an en France 1 770 000 personnes ont été victimes

Plus en détail

Avis du directeur général : Politique de remboursement des bandes réactives pour la glycémie

Avis du directeur général : Politique de remboursement des bandes réactives pour la glycémie Programmes publics de médicaments de l Ontario, ministère de la Santé et des Soins de longue durée Avis du directeur général : Politique de remboursement des bandes réactives pour la glycémie Le directeur

Plus en détail

Atelier PointSanté. Les incrétines & l utilisation du Byetta

Atelier PointSanté. Les incrétines & l utilisation du Byetta Atelier PointSanté Les incrétines & l utilisation du Byetta Au programme News Physiologie et traitement à disposition L effet incrétine Aspect pratique Byetta Algorythme décisionnel Le PointSanté en 7

Plus en détail

RECOMMANDATION FINALE DU CCEM

RECOMMANDATION FINALE DU CCEM RECOMMANDATION FINALE DU CCEM RIVAROXABAN (Xarelto Bayer Inc.) Nouvelle indication : l embolie pulmonaire Note : Le Comité canadien d expertise sur les médicaments (CCEM) a déjà examiné le rivaroxaban

Plus en détail

Une forte dynamique des prescriptions de ces nouveaux anti-coagulants oraux

Une forte dynamique des prescriptions de ces nouveaux anti-coagulants oraux 27 novembre 2013 Nouveaux anti-coagulants oraux : une étude de l Assurance Maladie souligne la dynamique forte de ces nouveaux médicaments et la nécessité d une vigilance accrue dans leur utilisation Les

Plus en détail

GUICHET D ACCESSIBILITÉ MÉDICALE Vous êtes à la recherche d'un médecin de famille? Clientèle visée

GUICHET D ACCESSIBILITÉ MÉDICALE Vous êtes à la recherche d'un médecin de famille? Clientèle visée GUICHET D ACCESSIBILITÉ MÉDICALE Vous êtes à la recherche d'un médecin de famille? Clientèle visée La clientèle ciblée par ce service est la clientèle dite orpheline. Il s agit des personnes de tous âges

Plus en détail

Algorithme pour le traitement à l oseltamivir et au zanamivir de la grippe peu sévère ou sans complications chez les adultes

Algorithme pour le traitement à l oseltamivir et au zanamivir de la grippe peu sévère ou sans complications chez les adultes Annexe A Algorithme pour le traitement à l oseltamivir et au zanamivir de la grippe peu sévère ou sans complications chez les adultes Adultes atteints de grippe légère ou sans complications Aucun facteur

Plus en détail

Les médicaments de la grippe Ahmed Ghoubontini Service de Maladies Infectieuses CHU La Rabta Tunis

Les médicaments de la grippe Ahmed Ghoubontini Service de Maladies Infectieuses CHU La Rabta Tunis Les médicaments de la grippe Ahmed Ghoubontini Service de Maladies Infectieuses CHU La Rabta Tunis Introduction Les virus de la grippe sont des virus «instables». Les virus actuellement en circulation

Plus en détail

Avis 8 18 Décembre 2012

Avis 8 18 Décembre 2012 Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments Avis 8 18 Décembre 2012 Titre I : Nom du médicament, DCI, forme pharmaceutique, dosage, présentation ENBREL (DCI : Etanercept

Plus en détail

ntred 2007 Résultats de l étude Description des personnes diabétiques

ntred 2007 Résultats de l étude Description des personnes diabétiques Résultats de l étude ntred 2007 EÉCHANTILLON NATIONAL TÉMOIN REPRÉSENTATIF DES PERSONNES DIABÉTIQUES Le diabète est une maladie chronique de plus en plus fréquente, qui touche en France plus de 2 millions

Plus en détail

Fiche d information et de faits : Statistiques canadiennes sur le cancer 2013

Fiche d information et de faits : Statistiques canadiennes sur le cancer 2013 SOUS EMBARGO JUSQU AU mercredi 29 mai 2013, 3 h 1, HAE Mai 2013 Fiche d information et de faits : Statistiques canadiennes sur le cancer 2013 En 2013 : On estime que 48 700 nouveaux cas de cancer seront

Plus en détail

Traitements hypolipémiants et rein. Dr Anne-Elisabeth Heng ANCA 10/06/09

Traitements hypolipémiants et rein. Dr Anne-Elisabeth Heng ANCA 10/06/09 Traitements hypolipémiants et rein Dr Anne-Elisabeth Heng ANCA 10/06/09 Traitements hypolipémiants et rein Traiter pourquoi? Dyslipidémie et pathologies rénales? Pathologie rénale Cholestérol total LDL-c

Plus en détail

Pr Bernard Combe. Immuno-Rhumatologie, Hôpital Lapeyronie CHU de Montpellier

Pr Bernard Combe. Immuno-Rhumatologie, Hôpital Lapeyronie CHU de Montpellier Journal de L ANDAR (Association Nationale de Défense contre l Arthrite Rhumatoîde) octobre2008 Le Mabthéra dans la polyarthrite rhumatoïde Pr Bernard Combe Immuno-Rhumatologie, Hôpital Lapeyronie CHU de

Plus en détail

Montréal, 24 mars 2015. David Levine Président et chef de la direction DL Strategic Consulting. DL Consulting Strategies in Healthcare

Montréal, 24 mars 2015. David Levine Président et chef de la direction DL Strategic Consulting. DL Consulting Strategies in Healthcare Montréal, 24 mars 2015 David Levine Président et chef de la direction DL Strategic Consulting 1 RSSPQ, 2013 2 MÉDECINE INDIVIDUALISÉE Médecine personnalisée Médecine de précision Biomarqueurs Génomique

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 04 janvier 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 04 janvier 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 04 janvier 2006 TAHOR 10 mg, comprimé pelliculé TAHOR 20 mg, comprimé pelliculé TAHOR 40 mg, comprimé pelliculé TAHOR 80 mg, comprimé pelliculé Laboratoires PFIZER atorvastatine

Plus en détail

Le point sur les nouveaux traitements du diabète

Le point sur les nouveaux traitements du diabète Le point sur les nouveaux traitements du diabète Ce qu il faut retenir pour le généraliste Dr G. FRIES Service d endocrinologie CHG Carcassonne Dans le diabète de type 1 Depuis quelques années la diabétologie

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 mars 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 mars 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 15 mars 2006 GLUCOPHAGE 500 mg, comprimé pelliculé Boîte de 30 comprimés - code CIP : 352 816-7 GLUCOPHAGE 850 mg, comprimé pelliculé Boîte de 30 comprimés - code CIP

Plus en détail

Plan. Introduction. Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé. Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or

Plan. Introduction. Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé. Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or Plan Introduction Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or Introduction NACO: une actualité brûlante! AVK: Plus forte incidence

Plus en détail

ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE

ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE PRISE EN CHARGE SYSTÉMATISÉE DES PERSONNES ATTEINTES D HYPERTENSION ARTÉRIELLE SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE 23 ÉVALUATION DE

Plus en détail

Que doivent savoir les médecins généralistes à propos de l utilisation sûre et efficace des GLP-1 RA?

Que doivent savoir les médecins généralistes à propos de l utilisation sûre et efficace des GLP-1 RA? Que doivent savoir les médecins généralistes à propos de l utilisation sûre et efficace des GLP-1 RA? Soutenue par un financement indépendant de Novo Nordisk http://www.medscape.org/viewarticle/834198

Plus en détail

Assurance maladie grave

Assurance maladie grave ASSURANCE COLLECTIVE Le complément idéal à votre assurance collective Assurance maladie grave Votre partenaire de confiance. Assurance maladie grave La tranquillité d esprit à votre portée Les progrès

Plus en détail

Les Thérapies ciblées Dix ans après... Evaluation médicale

Les Thérapies ciblées Dix ans après... Evaluation médicale Les Thérapies ciblées Dix ans après... Evaluation médicale Dominique JAUBERT Oncologie-Hématologie Clinique Tivoli BORDEAUX Réseau de cancérologie d Aquitaine La recherche de nouvelles molécules anticancéreuses

Plus en détail

Initiative de recherche clinique précoce au Québec: une opportunité à saisir.

Initiative de recherche clinique précoce au Québec: une opportunité à saisir. Initiative de recherche clinique précoce au Québec: une opportunité à saisir. 1 er Forum sur le médicament Jacques Turgeon, B.Pharm., Ph.D., Membre Académie canadienne des sciences de la santé, Membre

Plus en détail

GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE

GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE Vous êtes à la recherche d un médecin de famille? Le CSSS-IUGS peut vous aider. Inscrivez-vous au guichet d accès à un médecin de famille en remplissant le formulaire

Plus en détail

Utilisation des médicaments chez les personnes âgées adhérant à un régime public d assurancemédicaments

Utilisation des médicaments chez les personnes âgées adhérant à un régime public d assurancemédicaments Utilisation des médicaments chez les personnes âgées adhérant à un régime public d assurancemédicaments au Canada, 2012 Rapport Mai 2014 Types de soins Notre vision De meilleures données pour de meilleures

Plus en détail

Hiver 2013. Produits biologiques ultérieurs Défis et possibilités

Hiver 2013. Produits biologiques ultérieurs Défis et possibilités Hiver 2013 Produits biologiques ultérieurs Défis et possibilités Produits biologiques ultérieurs Défis et possibilités Définition Les médicaments biologiques sont des agents thérapeutiques produits au

Plus en détail

anticoagulants oraux directs en 2013 2014

anticoagulants oraux directs en 2013 2014 Plan d actions de l ANSM sur les anticoagulants oraux directs en 2013 2014 Pradaxa (dabigatran), Xarelto (rivaroxaban) et Eliquis (apixaban) sont de nouveaux anticoagulants oraux directs (AOD), communément

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 02 novembre 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 02 novembre 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 02 novembre 2005 CRESTOR 5 mg, comprimé pelliculé B/28 ; B/50 ; B/84 Laboratoires ASTRAZENECA rosuvastatine Liste I Date de l'amm : 06 octobre 2005 Motif de la demande

Plus en détail

Le diabète Aspects pratiques & Nouveautés. Montebello 2015. Divulgation de conflits 2015-01-21

Le diabète Aspects pratiques & Nouveautés. Montebello 2015. Divulgation de conflits 2015-01-21 Le diabète Aspects pratiques & Nouveautés Montebello 2015 Divulgation de conflits Toutes les Cies impliquées dans le traitement du diabète, dyslipidémies, HTA, ostéoporose Conseils consultatifs Lilly,

Plus en détail

La situation du cancer, quelques chiffres clés. La recherche avance, la vie progresse.

La situation du cancer, quelques chiffres clés. La recherche avance, la vie progresse. La situation du cancer, quelques chiffres clés Les candidats médicaments 375 composés en phase II, III Les classes thérapeutiques à large spectre restent privilégiées (56%) Mais l innovation se trouve

Plus en détail

ACTUALITES EN PREVENTION SECONDAIRE. Dr Julien Arzur Praticien Hospitalier DIU de Pathologie Neurovasculaire Unité Neurovasculaire CH Lisieux

ACTUALITES EN PREVENTION SECONDAIRE. Dr Julien Arzur Praticien Hospitalier DIU de Pathologie Neurovasculaire Unité Neurovasculaire CH Lisieux ACTUALITES EN PREVENTION SECONDAIRE Dr Julien Arzur Praticien Hospitalier DIU de Pathologie Neurovasculaire Unité Neurovasculaire CH Lisieux TA cible < 140/90 mmhg (grade A) Prévenir la variabilité tensionnelle

Plus en détail

Facteurs d accroissement des dépenses en médicaments prescrits au Canada

Facteurs d accroissement des dépenses en médicaments prescrits au Canada Facteurs d accroissement des dépenses en médicaments prescrits au Canada Dépenses et main-d œuvre de la santé Qui nous sommes Fondé en 1994, l ICIS est un organisme autonome sans but lucratif qui fournit

Plus en détail

Bonne lecture!! et si vous souhaitez consulter le document de l AFEF dans son intégralité, c est ici

Bonne lecture!! et si vous souhaitez consulter le document de l AFEF dans son intégralité, c est ici Un résumé des recommandations éditées par l AFEF le 1 er juin 2015 Les recommandations de l AFEF vont plus loin que celles de l EASL. Le Pr Victor De Lédinghen, du CHU de Bordeaux, et secrétaire général

Plus en détail

Communiqué de presse. Bâle, le 17 août 2011

Communiqué de presse. Bâle, le 17 août 2011 Communiqué de presse Bâle, le 17 août 2011 La FDA homologue Zelboraf (vémurafénib) et son test diagnostique compagnon, tous deux des produits Roche, pour la prise en charge du mélanome métastatique à gène

Plus en détail

SANTÉ ET SERVICES SOCIAUX POLITIQUE SUR L ASSURANCE-MALADIE COMPLÉMENTAIRE

SANTÉ ET SERVICES SOCIAUX POLITIQUE SUR L ASSURANCE-MALADIE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ET SERVICES SOCIAUX POLITIQUE SUR L ASSURANCE-MALADIE COMPLÉMENTAIRE ÉNONCÉ DE POLITIQUE Le ministère de la Santé et des Services sociaux fournit de l assistance aux personnes admissibles du Nunavut

Plus en détail

Hépatite C, les nouveaux traitements

Hépatite C, les nouveaux traitements Hépatite C, les nouveaux traitements Dr Ghassan Riachi CHU de Rouen QDN 2014 Revue de presse p L hépatite C est une maladie curable Peginterferon + DAAs 2011 Standard Interferon 1991 + Ribavirin 1998 2001

Plus en détail

Les recommandations 2005 sur la prise en charge des dyslipidémies

Les recommandations 2005 sur la prise en charge des dyslipidémies Endocrino.net Polycopié national Page 1 sur 10 Les recommandations 2005 sur la prise en charge des dyslipidémies Les messages clés 1) Tous les patients qui ont soit une augmentation des triglycérides (>1,50

Plus en détail