La Mensuelle Eco - N 33 - Novembre 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Mensuelle Eco - N 33 - Novembre 2015"

Transcription

1 - N 33 - Novembre 2015 L essentiel YT-MAHM 24/11/2015 Le 13 novembre, l INSEE publiait les chiffres de la croissance française au 3 ème trimestre. L Histoire retiendra de cette date des évènements d une autre nature, d une toute autre gravité. Information utile mais dérisoire, le PIB national affiche une progression de 0,3% sur 3 mois, portant l acquis de croissance à un niveau renforçant la prévision annuelle minimale pour 2015 (+1,1%). Porté par le redémarrage de la consommation et surtout l accélération des investissements des entreprises, l agrégat est symétriquement plombé par le commerce extérieur. Les exportations ont en effet contribué négativement à la croissance, contrairement aux périodes précédentes. Preuve que l alignement des planètes «Pétrôle, Change et Intérêt», toujours visible, demeure indispensable à la relance. En Midi-Pyrénées, la conjoncture prend un tournant plus favorable, mélant bonne orientation du climat des affaires et signaux positifs en provenance du marché du travail. Dans le département de la Haute-Garonne, les données provisoires concernant le 3 ème trimestre font état d une hausse des créations d entreprise, après un 1 er semestre difficile. Le regain est également toujours en cours au sein de la zone Euro, en dépit d une nouvelle dégradation du commerce international. Des secteurs majeurs redémarrent dans l ensemble des pays, au premier rang desquels l industrie manufacturière et l immobilier. Dans le cas français, les marchés du neuf et de l ancien sont symptomatiques de la situation générale actuelle, coincés entre rebond passager et vraie reprise. Avec des situations de trésorerie au plus haut depuis juillet 2007 dans les grandes entreprises et les ETI, l investissement des entreprises peut repartir. Pourtant, les chefs d entreprise se montraient déjà très prudents quant à leurs prévisions en début de mois, et l actualité récente ne saurait démentir cette tendance à court terme. Si l embellie est peut-être toujours là, l emballement, lui, est loin. Les chiffres du mois +2,8% La croissance du commerce mondial prévue pour 2015, soit 0,5 point de moins par rapport à la prévision d avril -0,2% L évolution sur 3 mois du PIB japonais au 3 ème trimestre, identique à celle du trimestre précedent 4 ans Le temps passé depuis le dernier plus haut atteint par le moral des industriels de la zone Euro, dépassé en septembre +40% La progression des ventes dans la promotion neuve de logements au sein de l aire urbaine de Toulouse Le prix de vente médian au m² pour un appartement ancien à Toulouse +0,3% La hausse du PIB en France au 3 ème trimestre, en glissement sur 3 mois Le nombre de nouveaux établissements créés en Haute-Garonne de juillet à septembre

2 1/ La situation économique mondiale Net refroidissement de la confiance des industriels anglo-saxons et japonais Sources : OCDE, OMC, XERFI, Presse nationale Suite au ralentissement des économies émergentes, à la baisse des prix du pétrole et d autres produits de base, et à la grande volatilité des taux de change, les économistes de l Organisation Mondiale du Commerce ont abaissé leur prévision de croissance des échanges internationaux pour 2015 : 2,8% vs 3,3% en avril. Ils ont également corrigé de -0,1 point la prévision 2016, la ramenant à 3,9%. Les difficultés de la Chine, les récessions brésilienne et russe expliquent en grande partie cette révision. Fait traduisant la défiance grandissante des investisseurs, Goldman Sachs vient de décider de fermer le fonds «BRIC», très en vogue ces dernières années, et de le fusionner avec un fonds d investissement plus large sur les marchés émergents. La croissance du commerce reste inégale entre les pays et les régions. Après une longue période de stagnation, l Europe affiche au 2 ème trimestre la plus forte progression (2,7%) des exportations en glissement annuel, suivie par l Amérique du Nord (2,1%) puis l Asie (0,6%). Dans les économies anglo-saxonnes, même si la production industrielle mondiale s est redressée depuis le mois d août, le moral des industriels est orienté à la baisse ces dernières semaines. Aux Etats-Unis, l indicateur est tombé en dessous de sa moyenne de long terme en février et s est dégradé en septembre, touchant un point bas depuis juillet Au Royaume-Uni, la confiance demeure de meilleur niveau mais elle se détériore rapidement. Au Japon, dont le 1 er partenaire commercial est la Chine, le manque de confiance se concrétise au 3 ème trimestre dans le recul de 1,3% des investissements des entreprises, notamment industrielles. Les sociétés nippones ont massivement déstocké et ainsi contribué négativement (-0,5%) à l évolution du PIB. Ce dernier régresse de 0,2%, comme au 2 ème trimestre, marquant ainsi une nouvelle entrée officielle et technique du pays en récession. Cela avait déjà été le cas aux 2 ème et 3 ème trimestres A l instar du FMI en octobre, se fondant sur le ralentissement du commerce de marchandises, l OCDE a en novembre, à son tour, revu à la baisse ses prévisions de croissance mondiale, portées à +2,8% pour 2015 et +3,3% pour 2016.

3 2/ Europe Manque de vigueur en zone Euro Sources : EUROSTAT, XERFI, EEG Crédit Agricole, Commission Européenne, presse nationale La zone Euro a connu une légère décélération au 3 ème trimestre (+0,3% t/t vs +0,4% au 2 ème trimestre). Globalement, la consommation intérieure, bien que modeste, a participé à cette croissance sans véritable ressort tandis que les échanges extérieurs l ont freiné (à l exception d une hausse des exportations en Allemagne et aux Pays-Bas). La production industrielle est parvenue à progresser (+0,1% sur 3 mois) en dépit du recul de 0,3% enregistré en septembre essentiellement du fait de l Allemagne. Les données d enquête d octobre confirment la reprise de l activité manufacturière, avec une perception des chefs d entreprise vis-à-vis des commandes, notamment étrangères, qui s améliore. Le moral des industriels avait déjà connu un réel réchauffement en septembre, un plus haut depuis 4 ans. La déclinaison par pays positionne l Espagne en plus forte progression de PIB, +0,8%, le pays se place à nouveau en rattrapage des années de sévère recul. La France se reprend de manière encourageante (+0,3%) après avoir marqué le pas au trimestre précédent. La déception est par contre de mise ce trimestre pour les économies allemande, en décélération (+0,3%), et italienne (+0,2%), confirmant cependant la sortie de longues années de récession au sein de la botte. Retenons que les quatre principales économies de la zone Euro affichent des indicateurs de croissance modestes mais positifs. Toujours du côté des déconvenues, le Portugal est à l arrêt (+0%), les Pays-Bas en croissance très limitée (+0,1%). D autres pays ne reproduisent pas les scenarii positifs du 2 ème trimestre ; ainsi, les PIB de la Grèce et de la Finlande reculent respectivement de -0,5% et -0,6%. Les prévisions dressées pour le 4 ème trimestre tablent sur une progression de 0,4% qui permettrait de réaliser une croissance annuelle de +1,5% à +1,6% selon les observateurs en La Commission Européenne émet des prévisions indiquant une progressive consolidation de la dynamique de croissance existante, +1,8% en 2016 puis +1,9% en 2017.

4 3/ Le fait marquant Immobilier de logement Rebond des marchés du neuf et de l ancien Sources : Club de Veille Immobilier CCI de Toulouse, EEG Crédit Agricole Les activités immobilières constituent généralement un indicateur avancé de la conjoncture économique. Celles tournées principalement vers les marchés du logement (promotion neuve, transactions dans l ancien) intègrent en outre la problématique de la politique publique en la matière. Un an après le dernier plan de relance et à l orée de la mise en place du nouveau Prêt à Taux Zéro, état des lieux des marchés locaux et nationaux. Promotion de logements neufs La reprise des commercialisations est engagée depuis l automne 2014 grâce au segment des ventes aux investisseurs privés; les autres segments (accession, ventes en blocs, résidences gérées) souffrent. Sur les 9 premiers mois de l année 2015, on enregistre une hausse des ventes nettes au détail de 29% en glissement annuel au plan national, et de 40% sur l aire urbaine de Toulouse. Le retour des investisseurs (+55% des ventes en France comme sur l aire toulousaine) est tiré par la très forte adhésion au dispositif Pinel, qui soutient plus de 50% du total des commercialisations. C est particulièrement le cas dans l aire urbaine toulousaine (+69% sur un an au 3 ème trimestre, 3 ème plus forte progression locale derrière les régions Languedoc-Roussillon et Centre-Val de Loire) où leur part dans le total des ventes culmine aujourd hui à 80%, contre 74% il y a un an. Parallèlement, les ventes à occupants sont atones et ne progressent que de 5% au plan national et de 9% localement sur les 3 premiers trimestres. Hors promoteurs, les ventes de maisons individuelles sur l hexagone rebondissent également de 16% sur un an au 1 er semestre. Concernant les mises en vente, leur progression de 14% en France et de 4% sur l aire urbaine de Toulouse ne semble pas assez soutenue pour satisfaire la demande. Le manque de foncier disponible et la hausse du nombre de recours contre les permis de construire expliquent en grande partie ces évolutions. Le cumul des autorisations de logements sur 12 mois à fin septembre est en effet en recul de 4% en France et de 18% en Midi-Pyrénées par rapport au 12 mois précédents. L offre commerciale est par conséquent en baisse sensible sur l aire urbaine de Toulouse : avec logements disponibles fin septembre, elle diminue de 10% en glissement annuel au 3 ème trimestre, sans pour autant laisser apparaître de tensions inflationnistes. Le prix de vente moyen (3 369 /m² habitable hors parking) est stable sur un an, maintenant Toulouse au rang des métropoles «abordables», loin derrière Paris, Nice, et Lyon. Indicateurs des marchés immobiliers au 2 ème trimestre 2015 Sources : FPI, UMF, CLAMEUR, OBSERVER, INSEE, Notaires de France BDD PERVAL, OFMR

5 Marché de l ancien La hausse de l activité locative est nette depuis début 2015 avec une accélération marquée au 1 er semestre et un exercice estival de très bon niveau. La mobilité résidentielle se situe à nouveau au-dessus de sa moyenne de longue période et retrouve son niveau d avant crise. Toulouse représente un marché très calme et fait partie des villes où les loyers augmentent moins vite que l inflation depuis Du côté des transactions, même si les ventes enregistrées en France sur 12 mois à fin juin 2015 sont en léger retrait comparé à juin 2014 ( ), la reprise est réelle et devrait dégager un bilan 2015 en progression de 10%. Les récentes décisions relatives à l extension et à l assouplissement du PTZ, dans le neuf comme dans l ancien, pourrait prolonger cette tendance en En Haute-Garonne, le marché est également mieux orienté, hormis pour les terrains à bâtir. Les délais de plus-values «raisonnables» se sont allongés à entre 5 et 10 ans, provoquant l augmentation parallèle de la durée de détention : 4 à 6 ans vs 2 à 4 ans il y a 5 ans. En matière de prix des appartements, Toulouse demeure la 6 ème ville de Province aux côtés de Montpellier et Nantes, loin derrière Bordeaux, Lille, Lyon et Nice. Sources : Chambre Interdépartementale des Notaires Crédits à l habitat Le bas niveau des taux d intérêt est un élément favorisant la reprise observée depuis plusieurs mois. La remontée de 10% (soit 20 points de base) du taux moyen des crédits immobiliers au cours de l été, stabilisée en octobre (2,21%), ramène seulement l indicateur à son niveau de début La marge d ajustement est encore confortable avant de revenir à des taux déjà historiquement bas il y a 2 ans. La production de crédits nouveaux à l habitat atteint en juillet un plus haut depuis janvier 2003, soit depuis la création de la statistique. Sur les 8 premiers mois de l année, la production s avère supérieure à l année 2014 dans son ensemble. La demande de crédit à l habitat a quant à elle très bien redémarré en septembre. Sources : Banque de France

6 4/ Le contexte national Lente confirmation d une reprise encore fragile Sources : Banque de France, INSEE L INSEE confirme ses prévisions pour le 3 ème trimestre : après trois mois de stagnation, la croissance repart en positif, +0,3% en glissement trimestriel essentiellement porté par la reprise de la consommation des ménages (+0,3%) et l investissement des entreprises (+0,7%) confirmé en reprise depuis 5 trimestres. Les chefs d entreprises industrielles demeurent néanmoins très prudents quant à l évolution de ce dernier indicateur au cours des prochains mois : interrogés en octobre, ils anticipent une quasi-stabilité de leur investissement en 2015 (+1% par rapport à 2014). Une progression de 3% est espérée en Concernant la production manufacturière, une stabilité est enregistrée de mois à mois en septembre après +2,2% en août. Au 3 ème trimestre, elle affiche une très légère progression (+0,1%) sur 3 mois, et une hausse de 0,6% sur un an. La contribution des exportations, encore nettement positive au 2 ème trimestre, corrige à la baisse la croissance du PIB du 3 ème trimestre (-0,6%). Le manque d investissement persistant des ménages et des administrations publiques pénalise également la croissance française. Simultanément au 3 ème trimestre, les premières estimations de l emploi salarié marchand au plan national avancent une nouvelle augmentation globale de +0,1% sur un trimestre, +0,3% à l échelle d une année. L emploi sur un an progresse dans le secteur tertiaire (+1,2%) notamment sous l impulsion de l intérim (+10%). A l inverse, les effectifs salariés poursuivent leur contraction dans l industrie (-1,3%) et dans la construction (-0,8%).

7 5/ La conjoncture en Midi-Pyrénées Le climat des affaires et l orientation de l activité en région Sources : Banque de France, DARES, Pôle Emploi Les indicateurs de climat des affaires mesurés auprès des grandes entreprises midi-pyrénéennes confirment en octobre l orientation positive enregistrée depuis plusieurs mois. Qu il s agisse de l industrie ou des services marchands, suite aux variations respectivement de +1 et -1 point de l indicateur, l ICA régional se positionne à la fois au-dessus sa moyenne de long terme et également au-dessus du niveau national. Après 4 mois de forte augmentation, octobre marque une certaine stabilisation globale de la production industrielle. Des configurations cependant très différentes caractérisent les différents secteurs : - baisse d activité pour les industries agroalimentaires et les équipements électriques-électroniquesinformatiques mais également pour l industrie textile, - stabilisation à niveau élevé de la construction aéronautique et spatiale mais également de l activité caoutchouc-plastique, - progression sensible de l industrie automobile et des autres productions industrielles telles bois-papierimprimerie, industrie chimique et métallurgie. Les perspectives meilleures pour la fin de l année tiennent compte de scenarii de croissance d activité pour les branches ayant marqué le pas en octobre, notamment l agroalimentaire et les équipements électriquesélectroniques-informatiques. La significative progression d activité du mois de septembre s est fortement tassée dans les services marchands au mois d octobre mais devrait d après les prévisions se renouveler sur la fin de l année. La plupart des branches s inscrivent toujours en progression mais plus contenue, citons les activités d ingénierie, les cabinets d études et agences de communication, la réparation automobile, l hébergement mais également l édition et les activités informatiques. Des baisses d activité sont par contre observées dans les services aux entreprises concernant les prestations de nettoyage et pour les transports et l entreposage. Demandeurs d emploi Le phénomène de baisse des demandeurs d emploi observé en catégorie A au plan national se confirme en Midi-Pyrénées et en Haute-Garonne. Après un mois d août mal orienté, la baisse enregistrée en région au mois de septembre (-1,2% sur un mois) amplifie les premiers signaux positifs perçus en juin et juillet. Sur un an, la progression du nombre de demandeurs d emploi se réduit significativement, notamment en Haute-Garonne : +2,9% sur 1 an vs +6,9% sur la période précédente. En France, le recul du nombre de demandeurs en catégorie A (-0,7%) est accompagné d une augmentation des inscrits en catégories B et C (+1,4%), laissant entrevoir le transfert des personnes vers des emplois à temps partiel plutôt que la reprise d emploi à temps plein. En Midi-Pyrénées, ce phénomène est également observé mais les catégories A, B, et C confondues marquent un recul de -0,1%, tandis que la Haute-Garonne affiche une hausse de 0,1%. sur 1 mois sur 1 an Catégorie A Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre sept-15 sept-14 Haute-Garonne -0,1% 0,0% +0,1% +0,3% +0,8% -0,6% -0,1% +1,2% -0,9% +2,9% +6,9% Midi-Pyrénées -0,5% +0,3% +0,6% +0,3% +0,8% -0,5% -0,3% +1,3% -1,2% +3,1% +5,2% France -0,5% +0,4% +0,4% +0,7% +0,5% +0,0% -0,1% +0,6% -0,7% +3,1% +4,3% 6/ En Haute-Garonne Amélioration circonscrite Source : Pôle Etudes&Prospective CCI Toulouse, INSEE Emploi salarié départemental La déclinaison départementale des résultats encourageants de l emploi en Midi-Pyrénées au 2 ème trimestre 2015 (+0,1% en variation trimestrielle, +0,3% en annuel), entérine une progression annuelle globale de +0,4% en Haute-Garonne de l emploi salarié marchand (périmètre des activités couvertes par l INSEE). Sur un an, l industrie contribue positivement à cette progression (+0,1%) mais c est surtout le secteur tertiaire marchand (+0,6%), soutenu par l intérim (+2,9%), qui explique l évolution. A l inverse, les pertes dans la construction s accentuent de 2,1%. Sur le dernier trimestre, le rebond de l intérim est particulièrement marqué (+3,2%), l industrie et le tertiaire dans son ensemble maintiennent ses effectifs (+0%) tandis que la construction souffre (-1,1%).

8 Créations d entreprise L analyse de l évolution des créations d entreprise tient compte depuis décembre 2014 de la mise en place du régime de micro-entrepreneurs en remplacement de celui de l auto-entrepreneur. En conséquence directe, de nombreuses entreprises préférant le nouveau statut proposé, les créations pures hors micro-entreprises baissent au premier semestre 2015 suivant un phénomène de transfert partiel. Si l enregistrement de micro-entreprises grevait ainsi les créations du premier semestre en recul de -6,6%, la dynamique de progression de la création pure hors micro-entrepreneurs reprend timidement au 3 ème trimestre (+1,7%). A fin septembre, l évolution des créations reste orientée en retrait de 4,2%. 1er semestre 3ème trimestre (données provisoires) A fin septembre (données provisoires) Etablissements en % en % en % Créations pures ,6% ,7% ,2% Créations hors micro-entreprises Micro-entreprises Créations hors micro-entreprises Micro-entreprises 1S S S 2015 INDUSTRIE CONSTRUCTION COMMERCE SERVICES T T T 2015 INDUSTRIE CONSTRUCTION COMMERCE SERVICES Procédures judiciaires : jugements d ouverture (CCI de Toulouse Base de données des entreprises) Le nombre de procédures judiciaire s est stabilisé au 3 ème trimestre, le phénomène se confirme encore au mois d octobre. En cumulé à fin octobre, le nombre de jugements d ouverture s inscrit en recul de 2,2% mais impacte un nombre plus important de salariés: personnes sont aujourd hui potentiellement concernées, soit une progression de +6,7%. Jugements d'ouverture Evolution 2015/2014 1er trimestre ,1% 2ème trimestre ,7% 3ème trimestre ,4% octobre ,0% Nombre à fin octobre ,2% Effectifs impactés à fin octobre ,7% Mémo Chiffres Clés Sources : OBSéco - Fichier des CCI, INSEE, DNSCE Au 2 ème trimestre 2015 Midi-Pyrénées Evolution sur un an Haute-Garonne Evolution sur un an Etablissements RCS % % Effectifs salariés RCS % % Taux de chômage 10.3% +0.2 pt 10.4% +0.1 pt Exportations en millions d (3T2015) % % Importations en millions d (3T2015) % %

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 En 1998, avec un chiffre d affaires proche de 109 milliards de francs, selon les estimations du ministère de l Équipement, des Transports

Plus en détail

Une amélioration qui demande confirmation

Une amélioration qui demande confirmation JANVIER 2016 Une amélioration qui demande confirmation 2015 s avère plus favorable que prévu pour les TPE-PME de Rhône-Alpes. Contrairement aux années précédentes, les entreprises qui déclarent un chiffre

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en novembre 2012 : +0,2% sur un mois, -2,2% en moyenne mobile sur trois mois 2. Marché du logement en novembre

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

Les rendez-vous économiques et financiers

Les rendez-vous économiques et financiers Les rendez-vous économiques et financiers Les banques centrales au pilotage de l économie?... ou l Art du «Policy-mix» Novembre 2014 Prévisions 2014 & 2015 d Amundi 2014 2015 0,8% 1,3% 7,4% 7,1% Une Croissance

Plus en détail

EN NORD PAS-DE-CALAIS

EN NORD PAS-DE-CALAIS FÉVRIER 2015 LES ENTREPRISES EN NORD PAS-DE-CALAIS BILAN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 Sommaire CONTEXTE CONJONCTUREL... 3 SYNTHÈSE... 4 INDUSTRIE... 5 RAPPEL DU CONTEXTE CONJONCTUREL RÉGIONAL 2013 ET 2014...

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général n 7 2ème semestre Juillet-Décembre Le contexte économique général Après un début d année plus austère, s est doucement redressé au cours du second semestre avec des indicateurs de plus en plus favorables

Plus en détail

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE PIB Consommation des ménages 102 début 2008 = 100 104 101 102 100 100 99 99 08 09 10 11 12 13 14 98 105 Investissements des entreprises

Plus en détail

LES PRIX IMMOBILIERS

LES PRIX IMMOBILIERS LES PRIX IMMOBILIERS Bilan de l année 2014 Janvier 2015 Cimm Immobilier - Crédit Foncier - Crédit Logement - Crédit Mutuel - Gécina - SeLoger.com - SNPI - Sogeprom 1 LE NOMBRE DE RÉFÉRENCES TRAITÉES PAR

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 L ASF (Association Française des Sociétés Financières) regroupe l ensemble des établissements de crédit spécialisés :

Plus en détail

Enquêtes mensuelles. Indicateurs du Climat des Affaires

Enquêtes mensuelles. Indicateurs du Climat des Affaires Tendances régionales La conjoncture en Midi-Pyrénées Décembre 215 La production industrielle a légèrement progressé dans l ensemble des secteurs. Les carnets de commandes sont toujours jugés de bon niveau.

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Sauf mention contraire, les données «France» concernent la France métropolitaine et les Départements d outre-mer hors Mayotte. Les sites internet www.insee.fr et http://epp.eurostat.ec.europa.eu

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

DIVERGENCES DES PERFORMANCES EUROPÉENNES DÉCEMBRE 2013

DIVERGENCES DES PERFORMANCES EUROPÉENNES DÉCEMBRE 2013 DIVERGENCES DES PERFORMANCES EUROPÉENNES DÉCEMBRE 2013 MONDE PIB 108 106 Pays développés début 2007 = 100 104 États-Unis 102 100 98 96 94 92 Japon Royaume-Uni Zone euro 90 2007 2008 2009 2010 2011 2012

Plus en détail

LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012

LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012 LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012 La Corse devrait conserver sa première place pour la croissance avec un taux de 1 % contre 0,5 % pour l ensemble de la France. En 2011, le taux

Plus en détail

Les crédits à l habitat renouent avec la croissance contrairement aux crédits à la consommation

Les crédits à l habitat renouent avec la croissance contrairement aux crédits à la consommation 1 Numéro 201, juin 2013 Les crédits à l habitat renouent avec la croissance contrairement aux crédits à la consommation I) Immobilier : un premier trimestre en forte croissance Une partie de la croissance

Plus en détail

L actualité en 12 graphiques

L actualité en 12 graphiques Point de conjoncture de la Région Ile-de-France L actualité en 12 graphiques Unité La croissance de la zone euro devrait accélérer progressivement en 2015 et s affermir en 2016 sous l effet de la baisse

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 214 Accelerating success. perspectives Entre prudence et opportunisme > Après un premier semestre actif, la demande placée de bureaux a

Plus en détail

Note mensuelle de conjoncture wallonne

Note mensuelle de conjoncture wallonne Note mensuelle de conjoncture wallonne Mai 2014 L IWEPS est un institut scientifique public d aide à la prise de décision à destination des pouvoirs publics. Par sa mission scientifique transversale, il

Plus en détail

Tableau de bord de l industrie française

Tableau de bord de l industrie française Tableau de bord de l industrie française Mars 7 Document réalisé par Coe-Rexecode Groupe des Fédérations Industrielles - 98 Paris La Défense cedex - Tél. 47 7 6 6 - Fax 47 7 6 8 Coe-Rexecode - 9 avenue

Plus en détail

Études. Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001

Études. Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001 Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001 La rentabilité des établissements de crédit français a continué de progresser en 2000 et, malgré un infléchissement, s est

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 599 Janvier 5 Conjoncture de l immobilier Résultats au troisième trimestre OBSERVATION ET STATISTIQUES logement - CONSTRuCTION La conjoncture immobilière

Plus en détail

CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL

CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL L activité économique mondiale en 2013 s est caractérisée par une reprise progressive dans les pays avancés, bien qu à des degrés variables selon les pays. Dans

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 SYNTHÈSE DES CHIFFRES CLÉS Sources : FNAIM, CGEDD, SOeS, ECLN UN MARCHÉ PEU DYNAMIQUE ÉQUIVALENT À CELUI DE 2013 Quasi-stabilité

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF. L activité des établissements spécialisés en 2014

TABLEAU DE BORD ASF. L activité des établissements spécialisés en 2014 TABLEAU DE BORD ASF L activité des établissements spécialisés en 2014 Février 2015 Le financement des investissements des entreprises et des professionnels Le financement des investissements d équipement

Plus en détail

Espagne: Une Reprise Fragile

Espagne: Une Reprise Fragile Focus OFP 28 Aout 2015 Frédéric Mackel (33) 1 85 08 13 73 f.mackel@oaksfieldpartners.com Timothée Sohm-Quéron t.sohm@oaksfieldpartners.com Chloe-Elizabeth Challier chloeelizabeth.challier@esade.edu Introduction

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT Général au développement durable n 58 Juillet Conjoncture de l immobilier Résultats au premier trimestre OBSERVATION ET STATISTIQUES logement - CONSTRuCTION La conjoncture immobilière au premier

Plus en détail

Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010

Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010 COMMUNIQUE DE PRESSE - DIFFUSION IMMEDIATE Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010 Chiffre d affaires 2010 : 540 m - Réduction de l'activité en immobilier d'entreprise Hausse du carnet de

Plus en détail

Bilan de l activité touristique 2015. Résultats du 1 er semestre et de l été

Bilan de l activité touristique 2015. Résultats du 1 er semestre et de l été Bilan de l activité touristique 2015 Résultats du 1 er semestre et de l été Analyse de la conjoncture économique Contexte international En raison d un ralentissement de l activité au cours du 1 er trimestre

Plus en détail

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE Encadré PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA Sur la base des informations disponibles au 23 août 2013, les services de la ont réalisé des projections concernant

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE OUEST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

udesté on it ecl Col

udesté on it ecl Col Collection études LA C EST 49% de la population girondine en 21 * 727 466 habitants (INSEE 21) * 7% de croissance en 1 ans (INSEE) * 27 communes * 4 ème Communauté Urbaine de France (INSEE 28) 53% des

Plus en détail

Développements. Internationaux

Développements. Internationaux Développements Internationaux Pétrole et matières premières Le cours de l or noir a baissé à nouveau Au quatrième trimestre 2015, le cours du Brent a fluctué autour de 45 $ par baril en moyenne. L offre

Plus en détail

CONJONCTURE INTERNATIONALE

CONJONCTURE INTERNATIONALE CONJONCTURE INTERNATIONALE Chute des cours des matières premières Le marché boursier chinois a plongé de façon spectaculaire ces dernières semaines. Cette correction fait suite à plusieurs trimestres d

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents Compétitivité de l industrie manufacturière Faits marquants en 28-29 - La crise accentue les pertes de parts de marché des pays développés face aux pays émergents - La «compétitivité-coût» de l industrie

Plus en détail

La Mensuelle Eco - N 28 - Avril 2015

La Mensuelle Eco - N 28 - Avril 2015 - N 28 - Avril 2015 L essentiel YT-MAHM-FB 21/04/2015 Enfin un changement de rythme. Les prévisions disponibles et les signes encourageants perçus depuis le début de l année font état d un raffermissement

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Logement neuf au 1 er trimestre 2013 : Un nouveau trimestre de baisse

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Logement neuf au 1 er trimestre 2013 : Un nouveau trimestre de baisse COMMUNIQUÉ DE PRESSE Logement neuf au 1 er trimestre 2013 : Un nouveau trimestre de baisse L Observatoire de la Fédération des promoteurs immobiliers de France (FPI) livre ce jour les derniers chiffres

Plus en détail

ÉTUDE TRIMESTRIELLE Direction des Études

ÉTUDE TRIMESTRIELLE Direction des Études creditfoncierimmobilier.fr ÉTUDE TRIMESTRIELLE Direction des Études Juin 2015 Point de conjoncture logement PARCE QUE LE LOGEMENT LE VAUT BIEN les acteurs du marché ont dû s adapter, puis le Gouvernement

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement /CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Avril 2015

Observatoire Crédit Logement /CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Avril 2015 Observatoire Crédit Logement /CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Avril 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs

Plus en détail

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques Economie et Marchés : Bilan 2010 et Perspectives 2011 Paris, le 27 décembre 2010 ECONOMIE Tendances 2010 : poursuite de la reprise dans les pays développés, signes de surchauffe dans certains pays émergents

Plus en détail

PRÉVISIONS. Performances hôtelières 2014/2015 EDITION 2014

PRÉVISIONS. Performances hôtelières 2014/2015 EDITION 2014 EDITION 2014 Performances hôtelières 2014/2015 PRÉVISIONS 50, rue Dombasle 75015 Paris T. : +33 (0)1 56 56 87 87 F. : +33 (0)1 56 56 87 88 hcs@mkg-hospitality.com www.mkg-hospitality.com SOMMAIRE 1. Caractéristiques

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 3 au 7 décembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 3 au 7 décembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 3 au 7 décembre 212 SOMMAIRE FRANCE 1. Prix des appartements anciens au 3 ème trimestre 212 : -,5% sur un an, première baisse depuis fin 29, tensions persistantes à Paris 2. Crédits

Plus en détail

Nafilyan & Partners 9 octobre 2014

Nafilyan & Partners 9 octobre 2014 Nafilyan & Partners 9 octobre 2014 I. Actualité du marché de l immobilier Les chiffres du marché du logement neuf francilien Les lancements commerciaux en Ile-de-France au 1 er semestre 2014 : - 29% par

Plus en détail

Divergences sectorielles

Divergences sectorielles Octobre 2015 Méthodologie Les résultats présentés sont issus du panel de conjoncture «suivi de la situation économique» CCIR / CCIT de Rhône-Alpes. 373 TPE-PME représentatives de l industrie, du BTP, du

Plus en détail

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important Direction du Tourisme Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques N 2008-6 Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important En 2007,

Plus en détail

Le 2 ème trimestre 2013 et les tendances récentes

Le 2 ème trimestre 2013 et les tendances récentes Le 2 ème trimestre 2013 et les tendances récentes Le tableau de bord trimestriel Les marchés du neuf et de l ancien au 2 ème trimestre 2013 Les données caractéristiques du marché selon le type de marché

Plus en détail

L INDUSTRIE EUROPÉENNE DU PARQUET EN 2011

L INDUSTRIE EUROPÉENNE DU PARQUET EN 2011 European Federation of the Parquet Industry Fédération Européenne de l Industrie du Parquet Föderation der Europäischen Parkett-Industrie Address: Rue Montoyer 24/box 20, BE-1000 Brussels TP: +32 2 556.25.87

Plus en détail

La situation économique espagnole est très préoccupante et le

La situation économique espagnole est très préoccupante et le FICHE PAYS ESPAGNE : VERS UNE DÉCENNIE PERDUE? Danielle Schweisguth Département analyse et prévision La situation économique espagnole est très préoccupante et le spectre de la décennie perdue japonaise

Plus en détail

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE Septembre 2014 Note sur la Politique Monétaire Quatrième trimestre 2014 0 www.brh.net Avant-propos La Note sur la Politique Monétaire analyse les développements récents

Plus en détail

Lente amélioration de la conjoncture

Lente amélioration de la conjoncture Conjoncture économique - 1 e trimestre 214 USA JPN EUR PIB PIB et Baromètre PIB Baromètre conjoncturel Marche des affaires Perspectives - NE Emploi Entrée de commandes Production Exportations Chômage Lente

Plus en détail

La reprise se grippe Au cours de l été 2011, le climat conjoncturel s est nettement

La reprise se grippe Au cours de l été 2011, le climat conjoncturel s est nettement INSEE CONJONCTURE POINT DE CONJONCTURE La reprise se grippe Au cours de l été 2011, le climat conjoncturel s est nettement détérioré dans l ensemble des économies avancées. Ainsi, en France, le climat

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN Août 29 Tous les commentaires s'appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. LIMOUSIN Tendances régionales Août 29 Page 1 sur 8 Vue d ensemble de

Plus en détail

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes CENTRE ETUDES & PROSPECTIVE DU GROUPE ALPHA Fiches pays Économies développées - Europe Zone euro... 2 Allemagne... 5 France... 8

Plus en détail

Les tendances de l hôtellerie Progresser dans des environnements complexes. Vendredi 13 février 2015

Les tendances de l hôtellerie Progresser dans des environnements complexes. Vendredi 13 février 2015 Les tendances de l hôtellerie Progresser dans des environnements complexes Vendredi 13 février 2015 Bilan et perspectives de l hôtellerie en France Progresser dans des environnements complexes 1. Bilan

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 1 au 14 mars 214 n 153 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en janvier 214 : +,7% sur un mois, +,4% en moyenne mobile sur trois mois 2. Balance commerciale en janvier 214

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté Juillet 2015 Méthodologie Les résultats présentés sont issus du panel de conjoncture «suivi de la situation économique» CCIR / CCIT de Rhône-Alpes. 371 TPE-PME représentatives de l industrie, du BTP, du

Plus en détail

abcdefg Communiqué de presse

abcdefg Communiqué de presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 Fax +41 44 631 39 10 Zurich, le 11 mars 2010 Appréciation de la situation économique et monétaire du 11 mars 2010 La Banque nationale

Plus en détail

Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement

Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement Exportations des pays en développement, 2013 Pays de destination Vers

Plus en détail

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 DOSSIER DE PRESSE Le mardi 9 février 2016, ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01 Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 EN SYNTHESE «La reprise amorcée en

Plus en détail

IMMOBILIER À MONTRÉAL

IMMOBILIER À MONTRÉAL IMMOBILIER À MONTRÉAL PERSPECTIVES ET TENDANCES DU MARCHÉ DE L IMMOBILIER Automne Une publication de Montréal en statistiques Direction de l urbanisme Service de la mise en valeur du territoire FAITS SAILLANTS

Plus en détail

L ACTUALITÉ DES TPE, PME ET CRÉATIONS D ENTREPRISES

L ACTUALITÉ DES TPE, PME ET CRÉATIONS D ENTREPRISES NEWSLETTER DÉCEMBRE 2015 Sous la direction d André Letowski L ACTUALITÉ DES TPE, PME ET CRÉATIONS D ENTREPRISES Ce mois-ci nous vous proposons 6 axes d analyses La conjoncture : une légère amélioration,

Plus en détail

La situation économique et financière de Taiwan en 2015

La situation économique et financière de Taiwan en 2015 La situation économique et financière de Taiwan en 215 Résumé L économie taiwanaise a progressé de 3,74% en 214, plus forte croissance des économies avancées en Asie. Le commerce extérieur, la consommation

Plus en détail

Conjoncture de l industrie française à l automne 2015

Conjoncture de l industrie française à l automne 2015 Conjoncture de l industrie française à l automne 2015 Denis Ferrand Directeur Général de Coe-Rexecode 26 Novembre 2015 Agenda 1 3 faits marquants du paysage économique mondial pour l industrie 2 L activité

Plus en détail

La croissance de l emploi et des salaires ravive les possibilités d une hausse des taux de la Réserve fédérale

La croissance de l emploi et des salaires ravive les possibilités d une hausse des taux de la Réserve fédérale 19 novembre 2015 La croissance de l emploi et des salaires ravive les possibilités d une hausse des taux de la Réserve fédérale Faits saillants Aux États Unis, la croissance du PIB réel a été de 1,5 %

Plus en détail

L a situation économique de Taiwan au 2ème semestre 2015

L a situation économique de Taiwan au 2ème semestre 2015 L a situation économique de Taiwan au ème semestre 1 Résumé L économie taiwanaise subit un ralentissement prononcé au ème trimestre, qui conduit le gouvernement à diviser par deux sa prévision de croissance

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PICARDIE

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PICARDIE TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PICARDIE SEPTEMBRE 2009 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. Picardie Tendances régionales Numéro 20 Page 1 sur 8 Vue d ensemble

Plus en détail

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013.

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. La croissance française a connu un léger rebond au second trimestre 2013. Peut-on pour autant véritablement parler de

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

ÉTUDE TRIMESTRIELLE Direction des Études

ÉTUDE TRIMESTRIELLE Direction des Études creditfoncierimmobilier.fr ÉTUDE TRIMESTRIELLE Direction des Études Avril 2015 Point de conjoncture logement LE LOGEMENT ÉCHAPPE DE PEU À L ASPHYXIE C est sans regret, que l on a quitté l année immobilière

Plus en détail

CONFERENCE DE RENTREE

CONFERENCE DE RENTREE CONFERENCE DE RENTREE JEUDI 27 AOÛT 2015 9 HEURES Palais Brongniart 75002 PARIS CONTACTS PRESSE Franck Thiébaux FT&Consulting 06 73 76 74 98 franckthiebaux@ft consulting.net Lauren Dell Agnola FPI France

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 15 novembre 2012

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 15 novembre 2012 COMMUNIQUÉ DE PRESSE AU 3EME TRIMESTRE 2012, LE LOGEMENT NEUF ENTRE EN RECESSION Pour le 3 ème trimestre consécutif, les ventes de logements neufs par les promoteurs accusent une forte baisse. L Observatoire

Plus en détail

La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai

La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai 2011 La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL La Ministre Conseillère pour les Affaires Economiques Berlin, le 31 octobre 2014 Dossier suivi par Lucie Petit Relu par Nicolas Studer NOTE

Plus en détail

Panorama du marché du crédit à la consommation en Europe en 2014

Panorama du marché du crédit à la consommation en Europe en 2014 Panorama du marché du crédit à la consommation en Europe en 2014 Pour la 8 ème année consécutive, Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du marché du crédit à la consommation

Plus en détail

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 Regards sur la conjoncture internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 CONJONCTURE INTERNATIONALE & NATIONALE Reprise lente en ZONE EURO et à rythmes variables

Plus en détail

Rapport financier semestriel

Rapport financier semestriel Le 1 er juin 2012 Rapport financier semestriel Au cours du premier semestre 2012, le Groupe a enregistré une forte croissance de son activité (+8,1%), notamment liée à une période de soldes hiver favorables,

Plus en détail

Contexte conjoncturel. Indicateur du Climat des Affaires

Contexte conjoncturel. Indicateur du Climat des Affaires Tendances régionales Les entreprises en Rhône-Alpes Contexte conjoncturel Indicateur du Climat des Affaires Un indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide et simplifiée de la situation

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le jeudi 16 avril 2015 PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES 2015-2016 LA REPRISE QUI S ANNONCE La croissance est là en 2015 et 2016. Tous les freins qui pesaient sur elle se sont levés.

Plus en détail

Les crédits au logement consentis aux ménages en 1998

Les crédits au logement consentis aux ménages en 1998 Les crédits au logement consentis aux ménages en Les crédits nouveaux à l habitat mis en force 1 en ont atteint 341,93 milliards de francs en données brutes 2, contre 307,9 milliards en 1997 (+ 11,1 %).

Plus en détail

comme l atteste la nouvelle progression du taux de croissance annuel de l agrégat étroit M1 qui s est établi à 4,5 % en juillet, après 3,5 % en juin.

comme l atteste la nouvelle progression du taux de croissance annuel de l agrégat étroit M1 qui s est établi à 4,5 % en juillet, après 3,5 % en juin. Paris, le 6 septembre 2012 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE CONFÉRENCE DE PRESSE 6 SEPTEMBRE 2012 DÉCLARATION INTRODUCTIVE Mesdames et messieurs, le vice-président et moi-même sommes très heureux de vous accueillir

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Mars 2016

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Mars 2016 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Mars 2016 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs

Plus en détail

Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012,

Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012, FICHE PAYS AMÉRIQUE LATINE : EN QUÊTE D UN NOUVEAU SOUFFLE Département analyse et prévision Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012, la croissance repart depuis quelques trimestres,

Plus en détail

Automobile : le coup de frein?

Automobile : le coup de frein? Automobile : le coup de frein? Wilfried Verstraete, Président du Directoire d Euler Hermes Ludovic Subran, Chef Economiste et Directeur de la Recherche Yann Lacroix, Responsable Etudes sectorielles Conférence

Plus en détail

EDITION DE DECEMBRE 2015

EDITION DE DECEMBRE 2015 REPUBLIQUE DU BENIN Fraternité Justice Travail @@@@@ MINISTERE DE L'ECONOMIE, DES FINANCES ET DES PROGRAMMES DE DENATIONALISATION @@@@@ DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES ECONOMIQUES @@@@@ DIRECTION DE LA

Plus en détail

SUR LA SITUATION ECONOMIQUE

SUR LA SITUATION ECONOMIQUE Conférence de presse du 22 juillet 2010 SUR LA SITUATION ECONOMIQUE En vue de faire le point sur la conjoncture de l année 2010 et les tendances de 2011. Avant-propos Comme chacun sait, après plusieurs

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

L évolution du marché des Fonds à fin Janvier

L évolution du marché des Fonds à fin Janvier L évolution du marché des Fonds à fin Janvier Le marché des fonds de droit français débute cette nouvelle année sur une formidable progression de +4,6% de son niveau d encours, l équivalent de 35,7 milliards

Plus en détail

L ACTIVITÉ DE LA CONSTRUCTION

L ACTIVITÉ DE LA CONSTRUCTION L ACTIVITÉ DE LA CONSTRUCTION LA CONJONCTURE DU BÂTIMENT Activité en baisse en 2003, vive reprise fin 2003 et début 2004 Activité prévue Activité passée Enquête INSEE : l opinion des chefs d entreprise

Plus en détail

Le baromètre économique des services en France

Le baromètre économique des services en France Le baromètre économique des services en France M a i 2 0 1 3 Sommaire Editorial... p. 3 L indicateur avancé de l emploi... p. 4 salarié dans les services Le chiffre d affaires des services... p. 5 La valeur

Plus en détail

Points forts UN RETOUR DE CROISSANCE BILAN TOURISME 2011. De la Polynésie française

Points forts UN RETOUR DE CROISSANCE BILAN TOURISME 2011. De la Polynésie française Points forts 2 BILAN TOURISME 211 UN RETOUR DE CROISSANCE INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE Après un premier semestre encourageant et un second plus morose, les arrivées touristiques

Plus en détail

Publication du Bulletin BCL 2014/1

Publication du Bulletin BCL 2014/1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Luxembourg, le 20 mars 2014 Publication du Bulletin BCL 2014/1 Le présent communiqué comporte un survol de la situation macroéconomique, une brève présentation des projections d inflation

Plus en détail

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers)

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers) 23 COMMENT PEUT-ON EXPLIQUER LE CHÔMAGE? A La population active augmente-t-elle trop vite? a) Le chômage : une population active supérieure à l'emploi 1. Au niveau d une économie nationale, le chômage

Plus en détail

Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes

Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes Le tableau de bord de l Observatoire L ensemble des marchés Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES MARCHÉS - Prêts bancaires (taux

Plus en détail

1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA

1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA 4 points à retenir 1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA 2 Réduction du risque de rupture systémique 3 La zone Euro sera en croissance lente, la France aussi. Peu de tensions

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE FRANCE ZONE EURO 1. Crédits nouveaux au secteur privé en septembre 2012 : tassement pour les entreprises, contraction pour les ménages 2. Déficit

Plus en détail

Avant et après les chocs pétroliers : l économie française de 1949 à 2012

Avant et après les chocs pétroliers : l économie française de 1949 à 2012 Avant et après les chocs pétroliers : l économie française de 1949 à 212 Ronan Mahieu* L économie française s est beaucoup transformée depuis l après-guerre, avec à la fois des évolutions lentes et continues

Plus en détail

Bilan du commerce extérieur de la Corée en 2013

Bilan du commerce extérieur de la Corée en 2013 Résumé Bilan du commerce extérieur de la Corée en 213 Malgré une croissance modeste en 213 (+,7% contre 1% en moyenne par an entre 2 et 21), les échanges commerciaux coréens se sont maintenus au-dessus

Plus en détail

Point mensuel de conjoncture

Point mensuel de conjoncture 30/11/2015 REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple - Un But Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES DIRECTION DE LA PREVISION

Plus en détail