5 situations de vente difficiles (et comment s en sortir)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "5 situations de vente difficiles (et comment s en sortir)"

Transcription

1 5 situations de vente difficiles (et comment s en sortir) Par Jean-Pierre Godéré, Vision et Action, 2008

2 Les contextes de vente de projets sont aussi variés que les modes de calcul et de présentation des prix et quelquefois le bagout du commercial n est que de peu d assistance. Un stratège avisé peut contourner les obstacles et retourner en sa faveur une situation jugée à priori difficile. Voici 5 configurations de vente assez courantes (il y en a d autres) et comment les gérer : 1. Comment s imposer face à des concurrents déjà bien introduits chez votre prospect? 2. Comment se battre contre un concurrent qui offre des prix très bas? 3. Comment se battre contre un concurrent plus petit? 4. Comment se battre contre un concurrent plus gros? 5. Comment bien répondre quand vous arrivez en retard dans la compétition? 1. Comment s imposer face à un concurrent déjà bien introduit chez votre prospect? Un prospect peut vous consulter alors qu il a un fournisseur habituel. Il a de nombreuses raisons de le faire. Peut-être pense-t-il que ce fournisseur n est pas qualifié pour cette affaire, peut-être veut-il un autre point de vue, peut-être le soumet-il à un chantage sur les prix? Allez-vous servir de lièvre? Aussi, vous vous demandez si ça vaut la peine de répondre. Quelques soient les raisons du client, vous avez un bastion bien défendu à conquérir car votre compétiteur connait bien mieux que vous votre prospect. Et conquérir ce bastion peut se révéler plus facile que vous ne croyez. Les clients ne sont pas idiots. Leurs motivations pour faire appel à un nouveau fournisseur ne sont pas de dire : «regardez, nous avons un fournisseur très compétent. Venez le challenger pour qu il donne encore plus de lui-même.» Vous aimerez entendre (effet de halo) que c est parce que vous êtes plus compétent que lui. Il y a plusieurs moyens de trouver pourquoi le prospect fait appel à vous 1. Vous aimerez l entendre vous dire que c est parce que vous avez de belles références. Il est important à ce stade de répondre à la question : «le jeu en vaut-il la chandelle?». Il vous faudra évaluer la force de votre compétiteur, ce qu il a réalisé précédemment, son niveau de qualité perçue et qui sont leurs supporters. Le danger est que vous pouvez ignorer ce travail d investigation, tout content d être consulté. Truc n 1 : visitez le client souvent et cherchez à le persuader qu il y a une autre manière de faire que celle qu il évoque dans son appel d offre. Vous êtes l expert. Truc n 2 : recherchez les forces et les faiblesses de votre compétiteur. Concentrez-vous sur leurs faiblesses pour les transformer, dans votre discours, en vos forces. Parlez substance et qualité, pas prix. Vous gagnerez quand vous saurez vous différencier de votre compétiteur. Investissez dans sa connaissance, sans limite. Votre stratégie devra être la différenciation, autrement, pour une solution équivalente, votre prospect ne prendra jamais le risque de choisir un quasi-inconnu. Demandez à vos clients satisfaits de témoigner en votre faveur. 1 Cf. le système de qualification des opportunités décrit dans la formation «développer les ventes chez vos grands clients»

3 2. Comment se battre contre un concurrent qui offre des prix très bas? La plupart du temps, les clients comparent les offres et trouvent qu elles sont équivalentes sur le plan technique. Du coup, le seul différenciateur est le prix. On peut offrir des prix très bas car on a «serré les coûts», ou bien parce qu on veut acheter des références. Les clients peuvent aussi «short-lister» les offreurs à bas coûts pour faire pression sur les mieux disant et faire baisser leurs prix. Chacun est ainsi maintenu à sa pression maximale. Truc n 1 : ne baissez pas vos prix. Votre client vous demanderait alors pourquoi votre offre initiale était si haute et vous passeriez pour un margoulin. De plus c est un signal disant que toute autre négociation est possible. Restez ferme, il en va de cette négociation et de toutes les affaires futures (cf. la formation «négociations contre-intuitives»). Justifiez vos prix par la valeur ajoutée. Truc n 2 : Ne proposez pas de concessions : services ou fournitures supplémentaires au même prix, on vous demandera pourquoi ce n était pas inclus dans la proposition initiale. Au contraire, proposez des alternatives innovantes qui vous différencient. Truc n 3 : construisez un tableau des risques encourus par votre client si le projet n est pas mené à bien (risques implicites et explicites) et des solutions que vous apportez. Construisez ce tableau sur la base des faiblesses de vos concurrents. Justifiez ainsi vos prix. Enfin, aucun des décisionnaires chez votre client ne veut mettre sa carrière en danger. Simplement parce que c est sa carrière et que ce n est pas son argent. Rappelez-vous que votre client prend un risque en faisant un choix, il achète une promesse. Aussi, Truc n 4 : mettez en avant de manière subliminale les inconvénients personnels qu il a de choisir la solution concurrente et les avantages qu il a de choisir votre solution (cf. la formation «réussir la vente et la négociation d affaires»). 3. Comment se battre contre un concurrent plus petit? Si vous êtes une grande société, ne regardez pas les petites avec dédain. Souvent ces petites sociétés ont des professionnels extrêmement pointus et des prix structurellement inférieurs. De plus, les clients pensent qu elles sont plus attentives à leur besoin et qu elles peuvent délivrer plus au même prix voire moins. Ignorer ces petites sociétés est à votre péril. Si vous décidez de vous battre contre une société plus petite, vous êtes face à trois obstacles : le prix, la compétence et la réactivité. Souvent, dans les petites sociétés, la compétence est celle de l expert, pointue, en opposition à celle, plus diluée, d une équipe. Truc n 1 : ne vous battez pas sur le prix. Utilisez vos ressources plus vastes pour répondre plus rapidement et plus complètement. Truc n 2 : montrez à vos clients que la taille de votre entreprise est un avantage car elle leur offre des références plus nombreuses, des «business cases» plus étoffés dans lesquels ils pourront puiser de «meilleures pratiques». Montrez que vous avez plus d expérience et plus de références que les petits compétiteurs. Truc n 3 : puisque que vous êtes plus gros, mettez le paquet pour «découvrir votre client» (cf. formation «développer vos ventes chez vos grands clients»). Allouez plus de ressources.

4 4. Comment se battre contre un concurrent plus gros? Les grandes sociétés offrent une gamme de service plus importante, ont plus de ressources et font plus de publicité que les petites. Mais elles ont aussi plus de faiblesses. Une grande société aura plus de facilité à proposer une gestion complexe de projet : stratégie, management du projet. La petite société se vaudra d une expertise plus pointue et pourra éventuellement confier tout ou partie de la gestion de projet à son client. Jouez sur le décalage par rapport à la grande société : celle-ci aura des délais plus longs et des solutions moins créatives que son petit concurrent. Truc n 1 : allez plus vite que les grandes sociétés dans la réponse aux demandes ; montrez votre rapidité et votre professionnalisme. Truc n 2 : restez près de vos clients, soignez les. Souvent, les grandes sociétés, du fait de leur taille, n ont pas un délai de réponse adéquat. Faites rapidement bonne impression. Occupez le terrain (tactique contre-concurrentielle de l accélérateur 2 qui précipite le processus de vente et force le concurrent à faire du rattrapage). Posez-vous des questions comme : que vais-je gagner en réduisant le cycle de vente? Quels obstacles à lever pour accélérer le processus? Comment pourriez-vous utilisez une problématique très personnelle d un décideur pour l inciter à accélérer le processus. Il va de soit que si vous ne connaissez pas vos clients, vous ne pourrez pas mettre en œuvre correctement les contre-tactiques concurrentielles. Truc n 3 : démontrez aussi rapidement que vous le pouvez, mieux que vos gros compétiteurs, que vous pouvez assurer la mission (témoignages). Gagnez très tôt la légitimité et la crédibilité. Truc n 4 : développer votre offre sur vos points forts plutôt que les points faibles de vos compétiteurs. Souvent les experts de vos grands compétiteurs ont une vision «chiffre d affaires» et se réfèrent aux chefs de projets pour mener à bien les travaux techniques. Votre petite taille vous donne l avantage de la rapidité. Les acheteurs savent faire la différence entre deux prix venant de deux structures différentes : moins cher pour la même valeur ajoutée n est pas suffisant (cf. 3). Il existe plusieurs tactiques contre-concurrentielles. Peut-être pourriez-vous utiliser la tactique de l exploiteur (préparer le terrain pour que le concurrent détruise lui-même sa crédibilité) ou du discréditeur (annule une force de la solution proposée par votre concurrent)? 5. Comment bien répondre quand vous arrivez en retard dans la compétition? Les raisons qui poussent un donneur d ordre à consulter alors que la compétition est déjà commencée sont en général : - Il est insatisfait avec les propositions actuelles et il cherche une meilleure solution - Il cherche un lièvre pour tirer les prix d une solution déjà choisie - Il cherche de nouvelles idées qu il transmettra à votre concurrent 2 Les tactiques contre-concurrentielles font partie de la formation de vente stratégique aux grands comptes.

5 De plus, votre prospect aura déjà discuté avec vos concurrents, les aura aidés à construire leur proposition. Il est peut-être fatigué d avoir passé des heures à clarifier le cahier des charges. Et devoir recommencer ne l enchante guère ; néanmoins il vous consulte et vous impose un délai de réponse bien plus court que celui consenti aux autres. Faut-il refuser ou accepter? Même tardivement et avec moins de temps disponible, vous pouvez retourner la situation en votre faveur, si le jeu en vaut la chandelle. 1. La première étape, qui conduira à une décision de GO/noGO, est celle de la qualification de l opportunité. Dans cette situation, les leviers politiques sont très importants. Il faut trouver ce qui motive le client à vous consulter. Connaissez-vous le processus d achat? Connaissezvous les décisionnaires? Avez-vous un sponsor? Quel intérêt stratégique poursuivez-vous avec ce client? Quel est le coût d opportunité? (d autres projets plus gagnables ne vont-ils pas en souffrir?). Et surtout, pourquoi le client ne vous a-t-il pas consulté plus tôt? Avezvous des relations qui connaissent le client et qui peuvent vous aider? 2. Constituez une équipe ad hoc de vos meilleurs éléments. Créativité, expérience et rapidité d exécution sont les mots clés du projet. Vous devrez démontrer que vous faites mieux et plus vite que le leader de vos concurrents. Vous devez étonner. Sinon le client confirmera sa décision initiale de ne pas vous avoir consulté. Et la porte sera fermée pour longtemps. Préparez-vous à passer des nuits blanches. 3. Utilisez des tactiques contre-concurrentielles, comme celle du décélérateur 3 (ralentir l échéancier) ou celle de l immunisateur (rendre inefficace la progression du plan de vente de votre concurrent). 4. Ayez un plan formel (objectifs, stratégie, actions, notamment politiques) qui sera revu tous les jours ou presque par la direction (en tant que dirigeant, vous avez décidé de suivre cette opportunité pas tout à fait comme les autres. Elle est donc importante, suffisamment pour ne pas laisser le commercial en boucle ouverte). 3 Les tactiques contre-concurrentielles font partie de la formation de vente stratégique aux grands comptes.

DOSSIER DE PRESENTATION

DOSSIER DE PRESENTATION N DOSSIER. 19 rue de Metz BP 50006 54150 BRIEY DOSSIER DE PRESENTATION (Nom de la personne ou de la structure et intitulé du projet) SOMMAIRE 1. PRESENTATION DU OU DES PORTEURS DE PROJET... 2 2. PRESENTATION

Plus en détail

L effet WOW en négociation gagnant-gagnant!

L effet WOW en négociation gagnant-gagnant! L effet WOW en négociation gagnant-gagnant! Jasmin Bergeron, MBA, Ph.D. Conférencier et professeur Directeur d un programme de MBA Université du Québec à Montréal T: 514 514-978-0795 info@jasminbergeron.com

Plus en détail

Les 18 principes du Lean leadership

Les 18 principes du Lean leadership Les 18 principes du Lean leadership Par Jeff Hajek, consultant Lean, auteur et fondateur de Velaction Continuous Improvement Le leadership est un élément essentiel du Lean leadership. Que vous soyez à

Plus en détail

Les bases du modèle systémique de Palo-Alto

Les bases du modèle systémique de Palo-Alto Les bases du modèle systémique de Palo-Alto Notre objectif dans cet article est d éclairer nos visiteurs sur ce modèle de façon synthétique. Nous sommes disponibles pour répondre aux questions que vous

Plus en détail

Conseils. pour les enfants, les adolescents et les adultes atteints de TDAH

Conseils. pour les enfants, les adolescents et les adultes atteints de TDAH Conseils pour les enfants, les adolescents et les adultes atteints de TDAH Conseils pour aider votre enfant atteint de TDAH Même si le traitement par VYVANSE peut permettre de gérer les symptômes du TDAH,

Plus en détail

Plans d actions commerciales : lancez-vous à la conquête de vos clients

Plans d actions commerciales : lancez-vous à la conquête de vos clients Les Journées Régionales de la Création d Entreprise 7 et 8 octobre - Rennes - Le Liberté Plans d actions commerciales : lancez-vous à la conquête de vos clients Animé par : Jean-Paul PATARD AJP 35 Olivier

Plus en détail

I- Quel est le but du contrôle «quinquennal» (contrôle obligatoire tous les cinq ans)?

I- Quel est le but du contrôle «quinquennal» (contrôle obligatoire tous les cinq ans)? ARC/ HTTP://WWW.UNARC.ASSO.FR/ DOSSIER DU MOIS DE DECEMBRE 2008 Le contrôle quinquennal obligatoire des ascenseurs Le contrôle quinquennal des ascenseurs a été institué par l article 79 de la loi du 2

Plus en détail

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément»

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» «3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» Leçon 15 : Comment être un coach, un thérapeute, un indépendant aligné et puissant. Célébration? Mon intention C est une leçon en 2 parties qui

Plus en détail

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Rappel méthodologique Contexte & objectifs 1 2 Semaine pour l emploi des personnes handicapées : après avoir longtemps centré le regard

Plus en détail

E-commerce : réduire l écart entre recherche et achat

E-commerce : réduire l écart entre recherche et achat 2014 Edition Spéciale 3 Intelligence Applied 1 Le e-commerce a dominé la croissance des entreprises ces dernières années. Mais les marques et les distributeurs devraient lui en demander plus. Voici pourquoi...

Plus en détail

Rencontre avec Directeur Général Banque Privée

Rencontre avec Directeur Général Banque Privée Rencontre avec Directeur Général Banque Privée PARTAGE D OPPORTUNITES VENDREDI 03 JUILLET 2015 JEAN-PIERRE PLONQUET Les Assurances et les Banques Des métiers traversés par des oppositions profondes L assurance

Plus en détail

QUESTIONNAIRE QUALITATIF «SERVICES VOCAUX A VALEUR AJOUTEE»

QUESTIONNAIRE QUALITATIF «SERVICES VOCAUX A VALEUR AJOUTEE» QUESTIONNAIRE QUALITATIF «SERVICES VOCAUX A VALEUR AJOUTEE» Autorité de Régulation des Communications électroniques et des Postes 1. MODE D EMPLOI Le présent questionnaire s adresse à tous les acteurs

Plus en détail

AdWords Guide de survie

AdWords Guide de survie AdWords Guide de survie Avril 2011 Guide de survie AdWords. Ce guide liste dix des astuces les plus utiles pour gérer une campagne AdWords efficacement, et sans gaspiller d argent. Plan de référencement

Plus en détail

PETIT GUIDE DE SURVIE

PETIT GUIDE DE SURVIE PETIT GUIDE DE SURVIE PRÉPARATION POUR LA CARAVANE La Caravane démystifiée! Vous trouverez dans ce petit guide une multitude d information qui vous permettra de mieux comprendre l étape importante qu est

Plus en détail

N-10 : 67 professionnelles et professionnels au service de l enseignement collégial Unité 10-Montmorency de la section N-Collèges du SPGQ

N-10 : 67 professionnelles et professionnels au service de l enseignement collégial Unité 10-Montmorency de la section N-Collèges du SPGQ Projet d ordinateurs portables pour le personnel professionnel 29 avril 2014 Bonjour, Lors de sa 238 e assemblée générale, l unité syndicale 10-Montmorency de la section N-Collèges du SPGQ (Syndicat de

Plus en détail

Trafic partie 1. 80% de votre temps doit être dédié à attirer du trafic, ou en tout cas à créer des systèmes permettant d attirer ce trafic.

Trafic partie 1. 80% de votre temps doit être dédié à attirer du trafic, ou en tout cas à créer des systèmes permettant d attirer ce trafic. Trafic partie 1 Introduction Dans cette session nous parlerons essentiellement de trafic, de comment attirer des visiteurs sur votre page de capture et sur votre page de vente. L une des erreurs faites

Plus en détail

Contractualisation Agile

Contractualisation Agile David GAGEOT Valtech Technology Contractualisation Agile David Gageot Résumé Les méthodes agiles sont de plus en plus utilisées au sein de tous types d'organisations pour les équipes de développement internes.

Plus en détail

Ne tombez pas dans les pièges tendus par

Ne tombez pas dans les pièges tendus par Ne tombez pas dans les pièges tendus par Ce que vous devez savoir avant de dépenser votre 1 er sur Adwords Guide gratuit offert par le site www.ledroitdereussir.com Introduction Dans un instant vous allez

Plus en détail

Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire. Animé par : Oliver THONNEL

Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire. Animé par : Oliver THONNEL Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire Animé par : Oliver THONNEL SE POSITIONNER SUR SON MARCHÉ Le CLIENT - la CIBLE Comprendre Des BESOINS Des ATTENTES Répondent-ils au

Plus en détail

Logiciels de Gestion de Projet: Guide de sélection

Logiciels de Gestion de Projet: Guide de sélection Logiciels de Gestion de Projet: Guide de sélection Logiciels de Gestion de Projets: Guide de sélection PPM Software Selection Guide ETAPE 1: Faiblesses Organisationnelles identifier clairement vos besoins

Plus en détail

CREER UNE ENTREPRISE A JERSEY

CREER UNE ENTREPRISE A JERSEY CREER UNE ENTREPRISE A JERSEY Avant toute autre démarche, il faut avoir un «business plan» (projet professionnel) solide et bien conçu. Pour cela, il vous suffit de suivre les instructions ci-dessous :

Plus en détail

Transcription médicale: comment faire le bon choix

Transcription médicale: comment faire le bon choix Transcription médicale: comment faire le bon choix La réduction des coûts et l optimisation des investissements sont des préoccupations majeures pour tout entrepreneur qui se respecte. À travers ce document,

Plus en détail

LINKEDQUEBEC.COM LE WEBINAIRE COMMUNICATION EXTERNE

LINKEDQUEBEC.COM LE WEBINAIRE COMMUNICATION EXTERNE LE WEBINAIRE COMMUNICATION EXTERNE LE WEBINAIRE PRINCIPALES APPLICATIONS COMMUNICATION EXTERNE 2 LE WEBINAIRE - OUTIL MARKETING PAR EXCELLENCE GÉNÉRATION / MATURATION DE PROSPECTS OUTIL #1 POUR LA GÉNÉRATION

Plus en détail

Amorcer la réconciliation

Amorcer la réconciliation AMORCER LA RÉCONCILIATION PROGRÈS RÉALISÉS DEPUIS L ÉTAPE PRÉCÉDENTE Posez-vous les questions suivantes avant d aborder le cinquième sujet : 1. Est-ce que vous atteignez votre but de traitement? Oui En

Plus en détail

Recherche de fond de financement

Recherche de fond de financement Recherche de fond de financement Guide pratique Phase 1 Vous voulez réaliser un projet.rapidement, vous vous rendez compte qu il vous faudra trouver de l argent pour mener à bien ce projet. Voici le type

Plus en détail

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Description Problématique Infrastructure Ressources Logiciel Maintenance Conclusion Avantages d une migration vers une solution EDI externalisée

Plus en détail

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier Bernier Léa 3 1 Rapport de stage Sallard immobilier Photo de Sallard immobilier 1 Sommaire 1 e partie : Enquête sur l entreprise 1) Présentation de l entreprise... p.3 2) Situation de l entreprise... p3-4

Plus en détail

La relation client constitue un axe progrès stratégique pour toutes les entreprises.

La relation client constitue un axe progrès stratégique pour toutes les entreprises. Relation client PME PMI attention danger! Résumé La relation client constitue un axe progrès stratégique pour toutes les entreprises. Nous essaierons de montrer, dans cet article, que la relation client

Plus en détail

Information et sensibilisation des consommateurs à l égard des risques importants liés aux produits hypothécaires

Information et sensibilisation des consommateurs à l égard des risques importants liés aux produits hypothécaires Information et sensibilisation des consommateurs à l égard des risques importants liés aux produits hypothécaires Le Conseil canadien des autorités de réglementation des courtiers hypothécaires (CCARCH)

Plus en détail

L ECOLE DE L ARNAQUE

L ECOLE DE L ARNAQUE L ECOLE DE L ARNAQUE Vous avez tous eu des projets de rénovation ou des projets d améliorations de votre habitation! Voici toutes les techniques de vente, les secrets des commerciaux, les pièges à éviter

Plus en détail

Quelle attitude face aux devises? Conseils aux hôteliers-restaurateurs

Quelle attitude face aux devises? Conseils aux hôteliers-restaurateurs Quelle attitude face aux devises? Conseils aux hôteliers-restaurateurs L hôtellerie-restauration suisse souffre depuis belle lurette de la cherté du franc suisse. Ces derniers mois tout particulièrement,

Plus en détail

Vaincre le mal de dos, la sciatique

Vaincre le mal de dos, la sciatique L ES LIVRES QUI SOIGNENT Docteur Patrick M. GEORGES Vaincre le mal de dos, la sciatique Groupe Eyrolles, 2005, ISBN 2-7081-3593-7 Table des matières Avant-propos................................. 7 Notice

Plus en détail

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES. de personnel

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES. de personnel SECTION 7 Perfectionnement de Il est important de penser à la façon de perfectionner le pour améliorer le travail de l organisation. Le perfectionnement du pourrait impliquer une éducation, des opportunités

Plus en détail

5 photographies 5 tunnels

5 photographies 5 tunnels DOSSIER 5 photographies 5 tunnels 5 photographies qui vont vous aider à réduire le taux d abandon de vos tunnels de conversion. Introduction Les tunnels de conversion sont présents dans de nombreux sites.

Plus en détail

Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow

Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow Iut de Tours Département Information-Communication Option Gestion de l Information et du Document dans les Organisations Page 1 sur

Plus en détail

Donneur ou pas... Pourquoi et comment je le dis à mes proches.

Donneur ou pas... Pourquoi et comment je le dis à mes proches. L Agence de la biomédecine DON D ORGANES le guide L Agence de la biomédecine, qui a repris les missions de l Etablissement français des Greffes, est un établissement public national de l Etat créé par

Plus en détail

InfoMaison No.77 COMMENT ACHETER UNE MAISON QUAND LE VENDEUR NE VEUT PAS NÉGOCIER

InfoMaison No.77 COMMENT ACHETER UNE MAISON QUAND LE VENDEUR NE VEUT PAS NÉGOCIER InfoMaison No.77 Est un dossier préparé pour Info-Immobilier-Rive-Nord (IIRN) à l intention de toutes les personnes intéressées par l immobilier et l immobilier résidentiel de la Rive-Nord du Grand Montréal

Plus en détail

RACHETER OU REMBOURSER UN CREDIT

RACHETER OU REMBOURSER UN CREDIT RACHETER OU REMBOURSER UN CREDIT Faites le bon choix et appréciez le bonheur d une vie sans dette C est plus simple qu il n y parait Avertissement : Toute reproduction, intégrale ou partielle, ou toute

Plus en détail

8 formations. carrément commerciales. Catalogue 2015

8 formations. carrément commerciales. Catalogue 2015 8 formations carrément commerciales Catalogue 2015 8 formations pour : vendre plus et mieux Vendre ses prestations intellectuelles page 4 La relation client dans la gestion de projet page 5 Apprendre à

Plus en détail

13 conseils pour bien choisir son prestataire de référencement

13 conseils pour bien choisir son prestataire de référencement 13 conseils pour bien choisir son prestataire de référencement Objectifs : - Savoir identifier les propositions douteuses. - Connaître les critères d'évaluation d'un prestataire de référencement sérieux

Plus en détail

Suivi et évaluation des marchés ayant intégré le développement durable

Suivi et évaluation des marchés ayant intégré le développement durable Suivi et évaluation des marchés ayant intégré le développement durable L expérience du Conseil général de l Isère. Blandine Collin - service juridique - DDQ CGI intervention RAEE du 11-02-2010 1 HISTORIQUE

Plus en détail

Votre guide 2015 Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Votre guide 2015 Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Votre guide 2015 Régime enregistré d épargne-retraite (REER) en termes simples Présenté par ept notions simples pour mieux comprendre le REER : 1 2 3 4 5 6 7 Qu est-ce qu un REER? Combien pouvez-vous verser

Plus en détail

L audition de l enfant

L audition de l enfant L audition de l enfant On t écoute ton opinion compte Pour les enfants dès 5 ans Chère mère, cher père, cette brochure appartient à votre enfant mais vous Impressum Edition Institut Marie Meierhofer pour

Plus en détail

MODULE 9 13 Lancement à retardement

MODULE 9 13 Lancement à retardement MODULE 9 13 Lancement à retardement Dans cette vidéo, je vais vous présenter un autre exemple de lancement que vous pouvez effectuer. C est une technique qui a été utilisée par plusieurs marketeurs de

Plus en détail

Commandements prospection téléphonique Market-Pie - 2013. Décrocher des rendez-vous au téléphone! Les 13 Commandements

Commandements prospection téléphonique Market-Pie - 2013. Décrocher des rendez-vous au téléphone! Les 13 Commandements Décrocher des rendez-vous au téléphone! Les 13 Commandements Les commandements de la prospection téléphonique Market-Pie - 2013 1. L image du Téléprospecteur, tu effaceras! La prospection téléphonique

Plus en détail

Guide No.2 de la Recommandation Rec (2009).. du Comité des Ministres aux États membres sur la démocratie électronique

Guide No.2 de la Recommandation Rec (2009).. du Comité des Ministres aux États membres sur la démocratie électronique DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES POLITIQUES DIRECTION DES INSTITUTIONS DEMOCRATIQUES Projet «BONNE GOUVERNANCE DANS LA SOCIETE DE L INFORMATION» CAHDE (2009) 2F Strasbourg, 20 janvier 2009 Guide No.2 de

Plus en détail

Solution emails 2015 qui donnent des résultats

Solution emails 2015 qui donnent des résultats Solution emails 2015 qui donnent des résultats J ai bien failli tout perdre avant de changer mes emails Si vous aussi avez vu une baisse d ouvertures et de clics sur vos statistiques d emails, alors, vous

Plus en détail

Ingénierie, design et communication COM-21573

Ingénierie, design et communication COM-21573 Notes de cours Module 1 La gestion de projets d ingénierie Édition Hiver07 FSG 2007 Ingénierie, design et communication Daniel Dupuis Faculté des sciences et de génie Université Laval Faculté des sciences

Plus en détail

LA CREATION DE MON ENTREPRISE

LA CREATION DE MON ENTREPRISE LA CREATION DE MON ENTREPRISE L essentiel en général Pour savoir si vous êtes prêt à vous lancer dans la création d une entreprise, vous devez avoir une idée claire de votre projet et de vos motivations.

Plus en détail

ANALYSE COMMERCIALE STRUCTUREE ET ACTUELLE DE L ENTREPRISE

ANALYSE COMMERCIALE STRUCTUREE ET ACTUELLE DE L ENTREPRISE ANALYSE COMMERCIALE STRUCTUREE ET ACTUELLE DE L ENTREPRISE CAMIF : Coopérative des Adhérents de la Mutualité des Instituteurs de France 1.1-Présentation de CAMIF Habitat La CAMIF Habitat a été créée en

Plus en détail

VOUS AVEZ DIT LOGIQUE?

VOUS AVEZ DIT LOGIQUE? N 263 - DURAND-GUERRIER Viviane VOUS AVEZ DIT LOGIQUE? Il est fréquent de considérer que la logique formelle qui gouverne le raisonnement mathématique s oppose de manière radicale à la logique de sens

Plus en détail

Face à la crise (volet 3)

Face à la crise (volet 3) Face à la crise (volet 3) Face à la crise (volet 3) quelle prospection commerciale? quelle prospection commerciale? Animé par Anne-Marie GILLET Consultant Formateur en développement commercial Union Régionale

Plus en détail

Donateur : qui es tu? «Donateur : qui es-tu?» - 4 oct.

Donateur : qui es tu? «Donateur : qui es-tu?» - 4 oct. Donateur : qui es tu? Ton profil? 2 Plus de la moitié des Français sont concernés par le don d argent % Donne au moins tous les 2/3 ans 53 47 53 53 57 46 45 42 Donne rarement ou jamais Crise 2004 2005

Plus en détail

L ART DE BIEN NEGOCIER

L ART DE BIEN NEGOCIER BONNES PRATIQUES D ACHAT L ART DE BIEN NEGOCIER Fiche négociation CNRS Avril 2010 1 SOMMAIRE 1. POURQUOI NÉGOCIER? 3 2. LE CADRE RÉGLEMENTAIRE 4 a - Quand peut-on négocier? 4 b - Qui peut négocier? 5 c

Plus en détail

TOUT D ABORD, MERCI D AVOIR ACHETE MON E-BOOK. DANS CELUI-CI, JE VAIS VOUS EXPLIQUER COMMENT VOUS FAIRE 500 PAR JOUR SANS RISQUE!

TOUT D ABORD, MERCI D AVOIR ACHETE MON E-BOOK. DANS CELUI-CI, JE VAIS VOUS EXPLIQUER COMMENT VOUS FAIRE 500 PAR JOUR SANS RISQUE! TOUT D ABORD, MERCI D AVOIR ACHETE MON E-BOOK. DANS CELUI-CI, JE VAIS VOUS EXPLIQUER COMMENT VOUS FAIRE 500 PAR JOUR SANS RISQUE! JE VAIS EGALEMENT VOUS FAIRE UN E-BOOK COMPLET! (SOMMAIRE, PHOTO ETC )

Plus en détail

FHM. Sondage sur les Hommes de 16 ans et plus. Média. Contact TNS Sofres : Département Média Romain BENDAVID / Marion FELIX 01 40 92 45 48

FHM. Sondage sur les Hommes de 16 ans et plus. Média. Contact TNS Sofres : Département Média Romain BENDAVID / Marion FELIX 01 40 92 45 48 FHM Sondage sur les Hommes de 16 ans et plus Contact TNS Sofres : Département Média Romain BENDAVID / Marion FELIX 01 40 92 45 48 Média Contexte et méthodologie ÉCHANTILLON / CIBLE : 515 hommes âgés de

Plus en détail

Se lancer en. clés essentielles pour devenir un freelance qui cartonne JONATHAN PATH

Se lancer en. clés essentielles pour devenir un freelance qui cartonne JONATHAN PATH Se lancer en clés essentielles pour devenir un freelance qui cartonne JONATHAN PATH SOMMAIRE 1. Prêt à devenir freelance?... P.4 2. Mettez de l argent de côté... P.8 3. Prenez le temps de vous informer...

Plus en détail

D OSSIER. de la qualité. Introduction

D OSSIER. de la qualité. Introduction Les étapes de la mise en place Ayant pris la décision de mettre en œuvre un système de management de la qualité, les petites et moyennes entreprises ne savent souvent pas exactement par où. Cet article

Plus en détail

Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE

Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE La rentrée des classes est faite, elle s'est bien déroulée et chaque matin les Mamans viennent confier leurs enfants à la Maîtresse pour les reprendre le soir. Chaque

Plus en détail

Limites. Problèmes trouvés et propositions de solutions

Limites. Problèmes trouvés et propositions de solutions Conclusion Limites Pour faciliter la compréhension de la conclusion et pour qu elle soit plus utile aux entreprises, la rédaction de chaque point abordé sera analysée sur deux axes importants. D un côté,

Plus en détail

Fiches Pratiques Secrets de Miel Votre réussite point par point!

Fiches Pratiques Secrets de Miel Votre réussite point par point! Fiches Pratiques Secrets de Miel Votre réussite point par point! Mes bonnes résolutions pour réussir en Vente Directe - L engagement o Engagement avec soi : Je vais réussir La Vente directe est comme une

Plus en détail

PCProfi Informatique SA Ch. du Rotsé 2 3960 Sierre Tél. : +41 27 452 29 29 Fax : +41 27 452 29 28 www.pcprofi.ch

PCProfi Informatique SA Ch. du Rotsé 2 3960 Sierre Tél. : +41 27 452 29 29 Fax : +41 27 452 29 28 www.pcprofi.ch PCProfi Informatique SA Ch. du Rotsé 2 396 Sierre Tél. : +41 27 452 29 29 Fax : +41 27 452 29 28 www.pcprofi.ch Domaine d application et validité Le type et l étendue des prestations à fournir par la Société

Plus en détail

Pour en avoir pour son argent

Pour en avoir pour son argent Pour en avoir pour son argent Préparé par Annie Chrétien Maman faisant partie de la grande famille du Carrefour familial les Pitchou Mars 2014 Comment en avoir plus pour son argent en 8 étapes faciles

Plus en détail

Réussir son entretien de prospection 24/04/2014. Prospection Commerciale B2B

Réussir son entretien de prospection 24/04/2014. Prospection Commerciale B2B Prospection Commerciale B2B Qui :Prestataires de services aux entreprises de 0 à 20 salariés Pourquoi :95% des créateurs ne savent pas comment trouver de nouveaux clients Organisme De Formation Comment

Plus en détail

Gestion des programmes d assurance multinationaux

Gestion des programmes d assurance multinationaux Gestion des programmes d assurance multinationaux Gestion des programmes d assurance multinationaux Dans une économie mondialisée liée par la livraison de nuit, les télécommunications avancées et l Internet,

Plus en détail

DPAS n 3 Les recettes d un bon Mailing

DPAS n 3 Les recettes d un bon Mailing DPAS n 3 Les recettes d un bon Mailing Le Mailing est un outil marketing, qui est utilisé pour faire la promotion d un produit, d un service, d une entreprise. Le mailing est un support papier comme par

Plus en détail

InfoMaison No.40 NEGOCIATION DE COMMISSION

InfoMaison No.40 NEGOCIATION DE COMMISSION InfoMaison No.40 Est un dossier préparé pour Info-Immobilier-Rive-Nord (IIRN) à l intention de toutes les personnes intéressées par l immobilier et l immobilier résidentiel de la Rive-Nord du Grand Montréal

Plus en détail

LA FORMATION CONTINUE DES SOIGNANTS EN EHPAD

LA FORMATION CONTINUE DES SOIGNANTS EN EHPAD LA FORMATION CONTINUE DES SOIGNANTS EN EHPAD Renato SAIU (2009). En ligne sur detour.unice.fr Master 2 de psychologie clinique et gérontologique Résumé : La formation professionnelle du personnel en EHPAD

Plus en détail

RECOMMANDATIONS PROPOSÉES

RECOMMANDATIONS PROPOSÉES SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE RECOMMANDATIONS PROPOSÉES (Ce guide doit être utilisé avec le Programme de vérification des syndics) **Ce n est pas nécessaire de le retourner au Bureau national**

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DES LOCATAIRES CONNAISSEZ-VOUS VOS DROITS? 1. Le locateur peut entrer dans votre appartement en tout temps.

QUESTIONNAIRE DES LOCATAIRES CONNAISSEZ-VOUS VOS DROITS? 1. Le locateur peut entrer dans votre appartement en tout temps. QUESTIONNAIRE DES LOCATAIRES CONNAISSEZ-VOUS VOS DROITS? 1. Le locateur peut entrer dans votre appartement en tout temps. Vrai ou Faux 2. Vous avez le droit de changer les serrures sans la permission du

Plus en détail

Comment bien gérer son projet européen?

Comment bien gérer son projet européen? Comment bien gérer son projet européen? Janvier - Février 2009 Par Pauline Boudant et Emilie Dubreuil Les projets de recherche financés par la Commission européenne (CE) ont la réputation d être difficiles

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Introduction: Avant d entreprendre la création d une entreprise, mais également à l occasion du développement d une nouvelle activité, il est absolument conseillé d élaborer un business

Plus en détail

Attention aux prêts prédateurs!

Attention aux prêts prédateurs! 1020 SW Taylor Street, Suite 700 Portland, Oregon 97205-2512 Téléphone : 503-223-8197 ou 1-800-424-3247 (TTY) Fax : 503-223-3396 Rendez-nous visite à www.fhco.org E-mail: information@fhco.org Attention

Plus en détail

Fiabiliser et sécuriser les procédures de coupures d eau pour protéger les personnes en situation de précarité Engagements des membres de FEP

Fiabiliser et sécuriser les procédures de coupures d eau pour protéger les personnes en situation de précarité Engagements des membres de FEP RESEAU DES GESTIONNAIRES PUBLICS DE L EAU Fiabiliser et sécuriser les procédures de coupures d eau pour protéger les personnes en situation de précarité Engagements des membres de FEP France Eau Publique

Plus en détail

Indications pédagogiques E2 / 42

Indications pédagogiques E2 / 42 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques E2 / 42 E : APPRECIER UN MESSAGE Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire 4 : PORTER UN JUGEMENT SUR UN MESSAGE SIMPLE Objectif opérationnel

Plus en détail

Comprendre le Marketing de Réseau pour Réussir. Le blog du MLM

Comprendre le Marketing de Réseau pour Réussir. Le blog du MLM Comprendre le Marketing de Réseau pour Réussir Cette formation est essentiellement basée sur le livre de Richard Bliss Brooke La Carrière de Quatre Ans - Comment réaliser vos rêves de divertissement et

Plus en détail

«Ce n est pas correct!»

«Ce n est pas correct!» Pour de plus amples renseignements Pour vous renseigner sur ce que fait le gouvernement du Canada pour les aînés ou pour trouver des services et des programmes de soutien offerts dans votre province ou

Plus en détail

LES ETAPES DE LA CESSION

LES ETAPES DE LA CESSION NOTICE LES ETAPES DE LA CESSION Janvier 2014-1 - - 1 - La cession d une entreprise est un cap difficile à passer pour le dirigeant : pas toujours évident en effet de laisser, entre les mains d un tiers,

Plus en détail

Développez la connaissance de votre infrastructure d impression et optimisez son efficacité

Développez la connaissance de votre infrastructure d impression et optimisez son efficacité Audit d Impression * Développez la connaissance de votre infrastructure d impression et optimisez son efficacité SERVICES D EVALUATION * Bien sûr, vous pouvez Améliorer L impression une tâche omniprésente

Plus en détail

REFONDRE SON SITE INTERNET, LES PISTES A SUIVRE

REFONDRE SON SITE INTERNET, LES PISTES A SUIVRE LAD C MENES / Shutterstock REFONDRE SON SITE INTERNET, LES PISTES A SUIVRE Février 2014 Loire-Atlantique développement - Direction de l'action touristique - 1 PRÉAMBULE Votre site web est la vitrine de

Plus en détail

Conseils en Credit Management

Conseils en Credit Management Conseils en Credit Management détection précoce des risques de défaut de paiement Les faillites interviennent souvent lorsqu un partenaire d affaires important ferme ses portes. Ce sont en particulier

Plus en détail

LIVRE VERT MODERNISER LA DIRECTIVE SUR LA RECONNAISSANCE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES

LIVRE VERT MODERNISER LA DIRECTIVE SUR LA RECONNAISSANCE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES LIVRE VERT MODERNISER LA DIRECTIVE SUR LA RECONNAISSANCE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES Réponses de l Ordre des Experts-Comptables de France aux questions posées par le Livre vert Question 1 : Avez-vous

Plus en détail

GROUPE DE CONTACT DES DIRECTEURS

GROUPE DE CONTACT DES DIRECTEURS GROUPE DE CONTACT DES DIRECTEURS PREMIÈRE ÉDITION (4 Juin 2014) LISTE DE CONTROLE POUR ENGAGER UN BON CONSULTANT I. Travaux préparatoires en interne II. Critères personnels concernant le consultant III.

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Liste de vérification des exigences Flexfone

Liste de vérification des exigences Flexfone Liste de vérification des exigences Flexfone Introduction Avant de déployer un service de voix par le protocole de l Internet (VoIP) ou un PBX hébergé dans votre entreprise, vous devriez prendre certaines

Plus en détail

Formation Professionnelle en vente automobile

Formation Professionnelle en vente automobile Formation Professionnelle en vente automobile Suivi en concession 2 w w w. p r o s p e c v e n t e. c o m L ACCUEIL est la première QUALIFICATION que le client ce fait de vous Bonjour / Bonsoir, vous allez

Plus en détail

Dix façons d économiser sur l assurance voyage. Une exclusivité «Ingle»!

Dix façons d économiser sur l assurance voyage. Une exclusivité «Ingle»! Dix façons d économiser sur l assurance voyage Une exclusivité «Ingle»! À propos d Ingle International Ingle International est une marque de confiance dans le domaine de l assurance depuis 1946. Aujourd

Plus en détail

Les femmes africaines se mobilisent contre le Sida

Les femmes africaines se mobilisent contre le Sida Les femmes africaines se mobilisent contre le Sida Projet existant depuis 2005 et soutenu par l INPES et l ARS IledeFrance 1 Vision d ensemble sur le projet Origine du projet : Les communautés africaines

Plus en détail

Syndicates par Fundme

Syndicates par Fundme Syndicates par Fundme Un Syndicate, qu est-ce que c est? C est une communauté d investisseurs privés (Business Angels), qui se réunissent autour du savoirfaire d un investisseur leader. Cette communauté

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Conditions générales de vente Préambule Les présentes Conditions Générales de Vente (CGV) sont systématiquement adressées à chaque Client. Elles s appliquent à toutes les commandes d œuvre de production

Plus en détail

Adapter la stratégie commerciale aux mutations des marchés

Adapter la stratégie commerciale aux mutations des marchés 13 mars 2008 Réunion des SCOP de Communication Adapter la stratégie commerciale aux mutations des marchés Denis Marcoullier LC2 Consultants Tour de l Horloge 4 place Louis Armand 75603 PARIS CEDEX 12 www.lc2-consultants.com

Plus en détail

MODULES D IN{FORMATION} ACCESSIBILITÉ DES ERP Culturels VOS BÂTIMENTS/LES HANDICAPS/LA LÉGISLATION

MODULES D IN{FORMATION} ACCESSIBILITÉ DES ERP Culturels VOS BÂTIMENTS/LES HANDICAPS/LA LÉGISLATION MODULES D IN{FORMATION} ACCESSIBILITÉ DES ERP Culturels VOS BÂTIMENTS/LES HANDICAPS/LA LÉGISLATION FOIRE AUX QUESTIONS Temps d échange conduits par Sophie Papin, chargée de mission tourisme et handicap

Plus en détail

EIPASCOPE 2006/1 RESUME

EIPASCOPE 2006/1 RESUME EIPASCOPE 2006/1 Considérations sur l utilité des partenariats public-privé (PPP) pour améliorer le fonctionnement et l efficacité des directives sur les marchés publics Exposé de Michael Burnett* devant

Plus en détail

E-learning Les 12 erreurs fatales

E-learning Les 12 erreurs fatales E-learning Les 12 erreurs fatales Erreur 1 Penser qu un projet e-learning est avant tout un projet technique S il y a bien une erreur classique qui se répète de projet e-learning en projet e-learning,

Plus en détail

LOGICIEL DE GESTION DE DOCUMENTS PDF : PROJET INFO 1

LOGICIEL DE GESTION DE DOCUMENTS PDF : PROJET INFO 1 LOGICIEL DE GESTION DE DOCUMENTS PDF : PROJET INFO 1 L. POINSOT Contact client : Laurent Poinsot (laurent.poinsot@lipn.univ-paris13.fr) Résumé : Ce document est le cahier des charges du projet INFO 1.

Plus en détail

CONFIANCE À UN COURTIER IMMOBILIER À PLEIN TEMPS

CONFIANCE À UN COURTIER IMMOBILIER À PLEIN TEMPS InfoMaison No.43 Est un dossier préparé pour Info-Immobilier-Rive-Nord (IIRN) à l intention de toutes les personnes intéressées par l immobilier et l immobilier résidentiel de la Rive-Nord du Grand Montréal

Plus en détail

nouveau Le Guide de survie de l étudiant de BMO

nouveau Le Guide de survie de l étudiant de BMO nouveau Le Guide de survie de l étudiant de BMO À lire absolument si vous commencez la vie d étudiant. C est le temps d essayer de nouvelles choses. Même le chou frisé. Quelqu un doit garder un œil sur

Plus en détail

à savoir pour mieux gérer votre argent et le faire fructifier

à savoir pour mieux gérer votre argent et le faire fructifier 30 trucs et astuces à savoir pour mieux gérer votre argent et le faire fructifier Par Olivier Seban, auteur de : TOUT LE MONDE MERITE D ETRE RICHE Ou tout ce que vous n avez jamais appris à l école à propos

Plus en détail