Analyse Microéconomique. Francesco Quatraro L1 AES 2010/2011

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Analyse Microéconomique. Francesco Quatraro L1 AES 2010/2011"

Transcription

1 Francesco Quatraro L1 AES 2010/2011 1

2 Les courbes de coût Considérons la fonction de coût qui donne le coût minimum de production d un niveau d output y: c(w 1, w 2, y) Considérons les prix des facteurs comme fixes On peut écrire le coût comme une fonction de y uniquement: c(y) Une partie des coûts de production sont indépendants du niveau de son output 2

3 Les courbes de coût En d autre termes, il y a une partie des coûts qui est fixe Les coûts fixes sont le ces coûts qui doivent être supportés quel que soit le niveau de production Les autres coûts se modifient quand l output varie: ce son les coûts variables Les coûts variables peuvent être définis comme la somme des coûts variables c v (y) et des coûts fixes F: c(y) = c v (y) + F 3

4 Les courbes de coût C C C CT CVT CVT CFT CFT 4

5 Les courbes de coût Le coût fixe total peut se tracer comme une droite parallèle à l axe X La courbe de coût variable total a la forme d un S, car elle est basée sur la loi des proportions variables Tout d abord, lors que l emploi du facteur variable augmente, son produit marginale augmente et donc le coût variable moyen diminue Puisque le taux de croissance du produit marginale est décroissant, le coût moyen va augmenter après une certaine valeur seuil 5

6 Les courbes de coût La fonction de coût moyen (CM) mesure le coût par unité d output La fonction de coût variable moyen (CVM) mesure le coût variable par unité d output La fonction de coût fixe moyen (CFM) mesure le cout fixe par unité d output Donc on peut écrire la relation suivante: 6

7 Les courbes de coût C C C CFM CVM CM 7

8 Les courbes de coût C CVT C CVM a b d C c CT C a b c d CTM a b d c a b c d

9 Les courbes de coût La courbe de coût marginal mesure la variation des coûts engendrée par une variation donnée de l output Pour un niveau donné d output y, nous pouvons nous demander comment le coûts évoluent si l output varie d un quantité y: Du point de vue géométrique, le coût marginal est défini comme la pente de la courbe du coût total 9

10 Les courbes de coût Nous pourrions aussi définir mes coûts marginaux sur base de la fonction de coût variable: Cette expression est équivalente à la précédente puisque c(y) = c v (y) + F et que les coûts fixes F ne se modifient pas quand y varie Souvent y correspond à une unité d output de sorte que le coût marginal indique la variation des coûts suite à la production d une unité supplémentaire d output 10

11 Les courbes de coût C C C CT A A Q C' C 11

12 Les courbes de coût En résumant, selon la théorie traditionnelle des coûts, les courbes de coût moyen (total et variable) prennent une forme à U Ça dépende de la loi des rendements décroissants concernant le facteur variable Avec une technologie donnée, dans le court terme on observe une phase avec productivité croissante (coût décroissant) suivi par une phase avec productivité décroissante (cout croissant) Entre les deux phases il y a un point où le coût moyen est minimum, et la technologie et utilisée de la façon la plus efficace 12

13 Les courbes de coût On observe une relation systématique entre les courbes du coût marginal et du coût moyen Le coût variable moyen (CVM) est une composante du coût total moyen (CTM), et tous les deux sont représenté avec la forme de U Le point du minimum du CVM est tracé à droit du minimum de la courbe CTM Due à l effet des CFM, le CTM commence à augmenter avant le CVM Le CVM tend asymptotiquement vers le CTM 13

14 Les courbes de coût La courbe du coût marginal va croiser les courbes du coût moyen variable et total dans leurs points de minimum Puisque C est le coût d une unité supplémentaire, s il est inferieur au coût moyen ce dernier va diminuer Quand C est supérieur au coût moyen ce dernier augmente Par conséquence, le point où C et CTM (soit CVM) sont égales est en correspondance du minimum de CTM (soit CVM) 14

15 Les courbes de coût C a CT CM ( ) 1 CT CM CM ( ) 15

16 Les courbes de coût À long terme, la firme peut modifier ses coûts fixes en fonction de la quantité d output produit Donc, à long terme il n y a pas non plus des facteurs fixes À long terme, c est toujours possible de quitter la production, et donc ne supporter aucun coût On peut donc définir le long terme comme la période nécessaire pour que les facteurs fixes puissent être modifiés Le long terme est l ensemble des courts termes 16

17 Les courbes de coût À long terme, les courbes des coûts moyens (variable et totale) auront la même forme à U que à court terme Considérons des variations de la taille des usines à long terme Pour chaque taille du processus de production, la firme peut identifier les niveaux optimaux de production, tels que le coût est minimisé Dans différentes instantes il y aura des tailles différentes des usines avec des courbes de coût différentes 17

18 Les courbes de coût Lorsque la taille de l usine augmente, la courbe du coût moyen se déplace vers le bas et la droite Donc, le processus de production le plus grand semble le plus efficace Quand la taille de l usine devient excessivement grand, la courbe de coût continue à se déplacer vers la droite, mais commence à se diriger vers l haute 18

19 Les courbes de coût C CM CM CM CML La courbe de coût moyen à long terme est l enveloppe inférieure des courbes de coût moyen a court terme 19

20 Les courbes de coût C CML Si la firme peut choisir entre un petit nombre de tailles différents (choix discret) la courbe de coût moyen à long terme est l enveloppe inférieure des courbes de coût moyen a court terme Q 20

21 Chaque entreprise est confrontée à deux décisions importantes: le choix de la quantité qu elle devrait produire et le choix du prix qu elle devrait pratiquer Si une firme qui maximise son profit n était pas soumise à certaines contraintes, elle pratiquerait un prix arbitrairement élevé Mais aucun firme se trouve dans un tel environnement sans contraintes 21

22 Une entreprise est tout d abord confrontée à des contraintes techniques représentées de façon synthétique par la fonction de production Il n y a qu un certain nombre de combinaisons d outputs qui sont réalisables Le contraintes d ordre économique sont synthétisées par la fonction de coût Il faut ajouter maintenant la contrainte du marché 22

23 Une firme peut produire tout ce qui est physiquement réalisable et elle peut fixer le prix qu elle désire, mais elle ne peut vendre que ce que le gens sont disposés à acheter Si elle fixe un certain prix p, elle vendra une certaine quantité d output x On appelle la relation entre p et x la courbe de demande pour l entreprise 23

24 S il n y avait qu une seule entreprise sur le marché, il serait très facile de définir la courbe de demande pour l entreprise: elle correspondrait exactement à la demande du marché S il y a des autres firmes sur le marché, les contraintes auxquelles une firme est confrontée seront différentes L entreprise doit prévoir la façon dont les autres entreprise sur le marché se comporteront quand elle choisira son prix et son output 24

25 L expression «conditions du marché» est utilisée pour décrire la façon dont les entreprises réagissent les unes vis-à-vis des autres quand elles prennent leur décisions en matière de prix et d output Il existe beaucoup de possibilités, la concurrence parfaite représente une situation très intéressante elle-même, mais également par rapport à des autres formes de marché 25

26 Nous disons qu un marche est de concurrence parfaite, ou parfaitement concurrentiel, si certains conditions sont présentes: 1. Il y a un très grand nombre de firmes de petit taille (aucune firme a la faculté d influencer le prix du marché) 2. Toutes firmes dans le marché produisent la même typologie de produite (omogeneité de l output) 26

27 Ces deux conditions impliquent que la firme dans un marché parfaitement concurrentiel sont «price taker», c.à.d. ils doivent vendre leur output en pratiquant le prix défini par le marché P Prix du marché P=RM=R Q 27

28 Les firmes peuvent entrer et sortir du marché librement (il n y a pas des coûts irréversibles) L objectif de la firme est de maximiser ses profits L Etat n intervient pas dans le système économique Il y a mobilité parfaite des facteurs de production (entre firmes et entre typologies d activité) Rationalité olympique: toutes firmes et tous consommateurs sont parfaitement informés sur le conditions présentes et futures du marché 28

29 Pour déterminer la courbe d offre de la firme on doit partir du problème de maximisation Puisque la firme n a pas d influence sur le prix du marché, ce problème prend la forme suivante: Cela signifie simplement que la firme désire maximiser son profit, c.à.d. la différence entre la recette totale et le coût total 29

30 La firme dans un marché parfaitement concurrentiel prend le prix comme donné Ça implique que la courbe de demande individuelle pour la firme et une droite horizontale Donc on peut représenter la fonction de demande inverse pour la firme de la façon suivante: P = a Où a > 0 est un terme constante 30

31 La recette totale devient: RT = P = a Ça signifie que en concurrence parfaite la recette totale est une droite avec pente a Et donc la recette marginale: R = a La recette moyenne peut s écrire: RM = RT/ = a En concurrence parfaite R = RM = a = P 31

32 La courbe de coût total présente la forme traditionnelle à S C R CT RT 32

33 Cette forme est liée à la loi des rendements décroissants pour les facteurs de production Elle implique aussi la forme à U des courbes de coût marginal et moyen C est plus pratique d utiliser ces dernières afin d analyser la décision d offre de la firme ainsi que l extension de l équilibre de la firme au niveau du marché 33

34 La firme dans un marché concurrentiel produira la quantité pour la quelle la recette marginale égale le coût marginal Si cette condition n était pas respectée, l entreprise pourrait augmenter son profit en modifiant son volume de production En fait, si R >C il convient d augmenter la production Si R <C il convient de réduire le niveau de production 34

35 C C CTM P e P=R e 35

36 Une autre condition importante est que le cout marginal soit croissant en correspondance de l intersection La condition d équilibre n implique pas nécessairement que la firme tire des profits Pour que la firme puisse tirer des profits, ou supporter des pertes, c est le niveau du coût moyen en correspondance du niveau de production d équilibre 36

37 On a déjà vu que la courbe du coût marginal va croiser la courbe du coût moyen dans le point de minimum de celle-ci Si en équilibre le coût moyen est inférieure au prix, la firme tire des profits Si le coût moyen est supérieure au prix, la firme devrait supporter des pertes 37

38 C C CTM P e P=R e Profits 38

39 C C CTM P e P=R e Pertes 39

40 Si en correspondance du point d équilibre le coût moyen est supérieure au prix, la firme continuera à produire uniquement si elle est capable de couvrir le coût moyen variable Condition de fermeture: Si elle ne peut pas couvrir le CMV, elle quittera la production pour minimiser ses pertes Le point en correspondance duquel la firme couvre juste le CVM est défini «closing-down point» 40

41 C CTM C CVM P e 41

42 Si la demande du marché augmente, le prix d équilibre augmente aussi, et donc la choix de la firme serait en correspondance d un niveau de production supérieur Le neuf point d équilibre pour la firme se trouvera a droite du point original, à cause de la pente positive du C Donc la quantité de produit que la firme souhaite offrir augmente lors que le prix augmente La courbe d offre correspond à la partie de la courbe de coût marginal au dessous du point de clôture 42

43 C P C CTM C P S = supply CVM Pw Pw w w 43

Offre de l entreprise

Offre de l entreprise Offre de l entreprise Concurrence parfaite à court terme Michel Deslierres Département d économie Université de Moncton copyright 2002-2005, Michel Deslierres, tous les droits d auteur réservés Coûts unitaires

Plus en détail

Sixième partie: Les structures de marché et les stratégies des firmes. Remy Katshingu. Collège de Saint-Jérôme

Sixième partie: Les structures de marché et les stratégies des firmes. Remy Katshingu. Collège de Saint-Jérôme Sixième partie: Les structures de marché et les stratégies des firmes Remy Katshingu Introduction Structures de marché: Définition Les principales structures de marché Définition Les structures de marché

Plus en détail

Analyse Microéconomique. Francesco Quatraro L1 AES 2010/2011

Analyse Microéconomique. Francesco Quatraro L1 AES 2010/2011 Francesco Quatraro L1 AES 2010/2011 1 L objectif de la firme est la maximisation du profit Les profits sont définis comme la différence entre les recettes et le coûts Supposons que la firme produise n

Plus en détail

Les coûts de production

Les coûts de production Les coûts de production Chapitre 1 Faculté des sciences économiques et de gestion Le sens de la concurrence Un marché parfaitement concurrentiel a les caractéristiques suivantes: Un grand nombre d!offreurs

Plus en détail

Maximisation du profit et concurrence parfaite

Maximisation du profit et concurrence parfaite Maximisation du profit et concurrence parfaite Chapitre 2 Faculté des sciences économiques et de gestion Le sens de la concurrence Un marché parfaitement concurrentiel a les caractéristiques suivantes:

Plus en détail

La firme cherche les qtés q, K et L, solutions du programme d équilibre suivant :

La firme cherche les qtés q, K et L, solutions du programme d équilibre suivant : Chapiitre 8 :: La fonctiion d offre Ce chapitre analyse l objectif d une firme qui ne produit qu un seul produit, fourni en qté q, avec 2 facteurs de production K et L. On écrit : q = F (K,L) On suppose

Plus en détail

La maximisation du profit

La maximisation du profit 2 La maximisation du profit Le profit, au sens économique du terme, se définit comme la différence entre les recettes perçues et les coûts supportés par une firme. Il est important de bien comprendre que

Plus en détail

INDICATIONS COMPLÉMENTAIRES

INDICATIONS COMPLÉMENTAIRES eduscol Sciences économiques et sociales - Première ES Science économique 2. La production dans l entreprise Ressources pour le lycée général et technologique Fiche 2.1 : Comment l entreprise produit-elle?

Plus en détail

Chapitre 5. Le monopole

Chapitre 5. Le monopole Chapitre 5. Le monopole 5.1. Présentation. Une entreprise est dite en situation de monopole lorsqu elle est l unique offreur sur le marché d un bien, si le nombre de demandeurs sur le marché est grand

Plus en détail

Chapitre II LES MONOPOLES NATURELS

Chapitre II LES MONOPOLES NATURELS Chapitre II LES MONOPOLES NATURELS 1) Rappels sur le monopole i) Hypothèses et notations Définition : Une entreprise est en position de monopole si elle est seule à fournir le marché d un bien pour lequel

Plus en détail

RAPPELS : LE MARCHÉ. Prix. Demande. Quantité demandée

RAPPELS : LE MARCHÉ. Prix. Demande. Quantité demandée PC 3 Typologie des marchés et structures de la concurrence : théories et pratiques RAPPELS : LE MARCHÉ Fonctionnement du marché Demande Préférences Ressources financières Prix du bien Demande = quantité

Plus en détail

Thème 11 : production et coûts

Thème 11 : production et coûts Thème 11 : production et coûts A) Vrai ou faux 1) Le profit économique est généralement plus élevé que le profit comptable. ) Les coûts économiques correspondent à la somme des coûts comptables et des

Plus en détail

Chapitre 3 : La théorie classique des marchés, et ses limites

Chapitre 3 : La théorie classique des marchés, et ses limites Chapitre 3 : La théorie classique des marchés, et ses limites Introduction Comment expliquer l ensemble des échanges observés dans un cadre théorique cohérent? Pourquoi chercher un cadre théorique englobant?

Plus en détail

Chapitre 1. Le marché, lieu de rencontre entre l offre et la demande

Chapitre 1. Le marché, lieu de rencontre entre l offre et la demande Chapitre 1. Le marché, lieu de rencontre entre l offre et la demande La notion de marché, dans les économies industrialisées contemporaines, est devenue pour une large majorité d économistes la référence

Plus en détail

L Agent économique # 3. L entreprise. La production & les coûts à court terme. Remy Katshingu

L Agent économique # 3. L entreprise. La production & les coûts à court terme. Remy Katshingu L Agent économique # 3 L entreprise La production & les coûts à court terme Remy Katshingu 1 Objectifs d apprentissage : Intro: L entreprise: un système complexe ( voir notes de cours) 1. la fonction de

Plus en détail

Le modèle IS-LM en économie fermée

Le modèle IS-LM en économie fermée Le modèle IS-LM en économie fermée Le modèle IS-LM en économie fermée Modèle IS-LM : interaction entre le secteur réel et le secteur financier 2 courbes équilibre sur le marché des biens et services (IS)

Plus en détail

Microéconomie 2 Le Comportement de l Entreprise

Microéconomie 2 Le Comportement de l Entreprise Microéconomie 2 Le Comportement de l Entreprise 1 ) Sur un marché en concurrence monopolistique, le monopole a) S'explique par l'existence de barrières à l'entrée. b) Est une situation de marché dans laquelle

Plus en détail

Chapitre 3 L offre et la demande

Chapitre 3 L offre et la demande Chapitre 3 L offre et la demande 1. Les marchés et les prix 2. La demande 3. L offre 4. L équilibre du marché 5. La prédiction des variations de prix et de quantité 1 Objectifs du chapitre Décrire un marché

Plus en détail

Chapitre 13 Le monopole

Chapitre 13 Le monopole Chapitre 13 Le monopole 1. Qu est-ce que le monopole? 2. La production et le prix du monopoleur non discriminant 3. La concurrence parfaite et le monopole non discriminant : une comparaison 4. Le monopole

Plus en détail

Niveau de production croissant

Niveau de production croissant En effet, la fonction de production définit : l ensemble de production l ensemble des paniers de facteurs qui permettent de produire un niveau donné de bien. Cette fonction permet de définir des courbes

Plus en détail

Chapitre 14 La concurrence monopolistique

Chapitre 14 La concurrence monopolistique Chapitre 14 La concurrence monopolistique 1. Qu est-ce que la concurrence monopolistique? 2. La production et le prix dans la concurrence monopolistique 3. Le développement de produit et le marketing 1

Plus en détail

CHAPITRE III : L EQUILIBRE DU MARCHE

CHAPITRE III : L EQUILIBRE DU MARCHE CHAPITRE III : L EQUILIBRE DU MARCHE L équilibre de marché traduit généralement la confrontadon de l offre et de la demande. La courbe de demande globale des consommateurs permet de connaître la quandté

Plus en détail

La voiture électrique : un rêve écologique?

La voiture électrique : un rêve écologique? uestion 1 (4 points) La voiture électrique : un rêve écologique?.. Les conclusions de la dernière étude du cabinet Oliver Wyman sur les perspectives du marché de l'électromobilité en 2025 contrastent violemment

Plus en détail

TD Dérivation n 2 : étude des variations de fonctions

TD Dérivation n 2 : étude des variations de fonctions 1) f (x) = 7x+3 TD Dérivation n : étude des variations de fonctions Étude de variations f est une fonction affine, de coefficient directeur négatif, on sait donc qu elle est décroissante surê. Le calcul

Plus en détail

Matthieu Manant 2010/2011

Matthieu Manant 2010/2011 du Iso Université Paris-Sud XI 2010/2011 (1/2) du Iso Principe de la théorie du producteur : quel est le meilleur choix robots / travailleurs pour produire un niveau donné de frites? quelles sont quantités

Plus en détail

Chapitre 2 - choix efficace et non-efficace des

Chapitre 2 - choix efficace et non-efficace des Chapitre 2 - choix efficace et non-efficace des firmes Arnold Chassagnon Université Paris-Dauphine (LEDA-SDFi) DU1 - Université Paris-Dauphine, 2009-2010 1 Analyse positive - analyse normative 1 Objectif

Plus en détail

Environnement Economique de l Entreprise. Cas 2 : Les décisions des entreprises

Environnement Economique de l Entreprise. Cas 2 : Les décisions des entreprises Environnement Economique de l Entreprise Cas 2 : Les décisions des entreprises Objectifs du cas : Comprendre les décisions des entreprises: - Choix des techniques et des facteurs de production (comment

Plus en détail

Agrégation interne de Sciences économiques et sociales - Session 2008 Épreuve de Mathématiques - sujet A

Agrégation interne de Sciences économiques et sociales - Session 2008 Épreuve de Mathématiques - sujet A Épreuve de Mathématiques - sujet A Exercice Une société de location de voitures possède trois agences, une à Rennes, une à Lyon, une à Marseille. Lorsqu un client loue une voiture, un jour donné, dans

Plus en détail

Texte 1, Choix intertemporel du consommateur Microéconomie 3-851-84

Texte 1, Choix intertemporel du consommateur Microéconomie 3-851-84 1 Texte 1, Choix intertemporel du consommateur Microéconomie 3-851-84 1. Présentation générale du contexte intertemporel La théorie du comportement du consommateur telle que nous l'avons vue jusqu'à présent,

Plus en détail

MACROÉCONOMIE. Exercices sur la théorie du revenu permanent et sur celle du cycle de vie

MACROÉCONOMIE. Exercices sur la théorie du revenu permanent et sur celle du cycle de vie MACROÉCONOMIE Exercices sur la théorie du revenu permanent et sur celle du cycle de vie 1. (Juin 2001) Un individu à 30 ans de l âge de la retraite sait, avec certitude, qu il lui reste 50 ans à vivre.

Plus en détail

Introduction à l optimisation

Introduction à l optimisation Université du Québec à Montréal Introduction à l optimisation Donnée dans le cadre du cours Microéconomie II ECO2012 Baccalauréat en économique Par Dominique Duchesneau 21 janvier septembre 2008 Ce document

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS I PANTHEON SORBONNE U.F.R d'economie. Cours de André LAPIDUS et Michel SOLLOGOUB

UNIVERSITE PARIS I PANTHEON SORBONNE U.F.R d'economie. Cours de André LAPIDUS et Michel SOLLOGOUB UNIVERSITE PARIS I PANTHEON SORBONNE U.F.R d'economie Cours de André LAPIDUS et Michel SOLLOGOUB ANALYSE MICROECONOMIQUE Licence Sciences Economiques 2ème année Travaux Dirigés Corrigés TD 4 à 6 Année

Plus en détail

Théorie de l oligopole et oligopoles non coopératifs

Théorie de l oligopole et oligopoles non coopératifs Théorie de l oligopole et oligopoles non coopératifs Dans un marché oligopolistique, le nombre de firmes est limité I - Cadre général Le nombre limité de firmes dans un oligopole peut s expliquer par des

Plus en détail

Microéconomie B Interrogation du 13 Janvier 2010

Microéconomie B Interrogation du 13 Janvier 2010 Université Paris Ouest Nanterre La Défense Année universitaire 009-0 UFR SEGMI L Economie-Gestion Microéconomie B Interrogation du 3 Janvier 0 Aucun document n est autorisé et les calculatrices sont interdites.

Plus en détail

SESP 1100 - Economie Politique Résumé du livre "Fondements d'économie politique"

SESP 1100 - Economie Politique Résumé du livre Fondements d'économie politique SESP 1100 - Economie Politique Résumé du livre "Fondements d'économie politique" Introduction : le problème économique fondamental Chapitre 1 : qu est-ce que l économie politique? Section 1.1 : la conception

Plus en détail

Fonctions Nombre Dérivé Fonction dérivée

Fonctions Nombre Dérivé Fonction dérivée Fonctions Nombre Dérivé Fonction dérivée Ce chapitre est le chapitre central de la classe de Terminale STG. Il permet (en partie) de clore ce qui avait été entamé dés le collège avec les fonctions affines

Plus en détail

1 Programmation linéaire

1 Programmation linéaire UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 2012 2013 Master d économie Cours de M. Desgraupes Méthodes Numériques Document 4 : Corrigé des exercices d optimisation linéaire

Plus en détail

Chapitre 12 La concurrence parfaite

Chapitre 12 La concurrence parfaite Chapitre 12 La concurrence parfaite 1. La concurrence parfaite 2. Quelle quantité produire? 3. Production, prix, et profit à court terme 4. Production, prix, et profit à long terme 5. Les effets externes

Plus en détail

Chapitre 3 : Le revenu d équilibre

Chapitre 3 : Le revenu d équilibre Chapitre 3 : Le revenu d équilibre - 112 - Dans ce chapitre vous allez : - Distinguer entre la théorie classique et la théorie moderne de l équilibre macroéconomique. - Découvrir l interprétation moderne

Plus en détail

Economie des Réseaux Section 9 : Interaction sociale

Economie des Réseaux Section 9 : Interaction sociale Economie des Réseaux Section 9 : Interaction sociale Philippe Gagnepain Université Paris 1 Ecole d Economie de Paris Centre d économie de la Sorbonne-UG 4-Bureau 405 philippe.gagnepain@univ-paris1.fr Tel

Plus en détail

Introduction aux Principes d Economie

Introduction aux Principes d Economie Université de Rennes 1 Année 2000-2001 Examen AES 1 ère année Introduction aux Principes d Economie Session de septembre Thierry PENARD (Durée : 2 heures) Correction Exercice 1 : Le marché des téléphones

Plus en détail

Exemple d un modèle de PL. 2. Programmation linéaire a. modélisation. Programmation linéaire (PL) Exemple d un modèle de PL (suite)

Exemple d un modèle de PL. 2. Programmation linéaire a. modélisation. Programmation linéaire (PL) Exemple d un modèle de PL (suite) Exemple d un modèle de PL IFT1575 Modèles de recherche opérationnelle (RO). Programmation linéaire a. modélisation Données du problème (Wyndor Glass, sec..1 H&L): Deux types de produits (produit 1, produit

Plus en détail

EXAMEN FINAL - SOLUTIONNAIRE Samedi 16 avril 2011, de 10h00 à 13h00 ECN 1000A PRINCIPES D'ÉCONOMIE HIVER 2011

EXAMEN FINAL - SOLUTIONNAIRE Samedi 16 avril 2011, de 10h00 à 13h00 ECN 1000A PRINCIPES D'ÉCONOMIE HIVER 2011 Faculté des arts et des sciences Département de sciences économiques Total: / 100 points EXAMEN FINAL - SOLUTIONNAIRE Samedi 16 avril 2011, de 10h00 à 13h00 ECN 1000A PRINCIPES D'ÉCONOMIE HIVER 2011 Professeur:

Plus en détail

Programmation linéaire et Optimisation. Didier Smets

Programmation linéaire et Optimisation. Didier Smets Programmation linéaire et Optimisation Didier Smets Chapitre 1 Un problème d optimisation linéaire en dimension 2 On considère le cas d un fabricant d automobiles qui propose deux modèles à la vente, des

Plus en détail

Chapitre 9. La théorie du choix du consommateur

Chapitre 9. La théorie du choix du consommateur Chapitre 9 La théorie du choix du consommateur Le consommateur Comment sont prises les décisions de consommation? La théorie économique propose un modèle Le consommateur a un comportement maximisateur

Plus en détail

Groupe : (h, k) ( 5, 12)

Groupe : (h, k) ( 5, 12) Fiche de soutien Les propriétés de la fonction racine carrée PROPRIÉTÉ FONCTION SOUS FORME CANONIQUE f(x) = a + k (ou f(x) = a 1 + k et a 1 = a ) EXEMPLE f(x) = 2 12 (ou f(x) = 6 12) Coordonnées du sommet

Plus en détail

Les coûts de la production. Microéconomie, chapitre 7

Les coûts de la production. Microéconomie, chapitre 7 Les coûts de la production Microéconomie, chapitre 7 1 Sujets à aborder Quels coûts faut-il considérer? Coûts à court terme Coûts à long terme Courbes de coûts de court et de long terme Rendements d échelle

Plus en détail

OPTIMISATION SOUS CONTRAINTES

OPTIMISATION SOUS CONTRAINTES OPTIMISATION SOUS CONTRAINTES Sommaire 1. Optimisation entre des bornes... 1 2. Exercice... 4 3. Optimisation sous contrainte à variables multiples... 5 Suite à une planification de la production, supposons

Plus en détail

INTRODUCTION À LA MICROÉCONOMIE INTERROGATION RÉCAPITULATIVE DU 16 DÉCEMBRE 2015 CORRIGÉ

INTRODUCTION À LA MICROÉCONOMIE INTERROGATION RÉCAPITULATIVE DU 16 DÉCEMBRE 2015 CORRIGÉ INTRODUCTION À LA MICROÉCONOMIE INTERROGATION RÉCAPITULATIVE DU 16 DÉCEMBRE 2015 CORRIGÉ Question 1 : Soit la firme A dont vous possédez des actions. Sachant que l élasticité de la demande pour le produit

Plus en détail

Documents mis à disposition par : http://www.marketing-etudiant.fr. Attention

Documents mis à disposition par : http://www.marketing-etudiant.fr. Attention Documents mis à disposition par : http://www.marketing-etudiant.fr Attention Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. En conséquence croisez vos

Plus en détail

Chapitre 7. L Offre agrégée et la demande agrégée. Objectifs. Objectif: Expliquer les déterminants de l offre agrégée.

Chapitre 7. L Offre agrégée et la demande agrégée. Objectifs. Objectif: Expliquer les déterminants de l offre agrégée. Chapitre 7 L Offre et la demande Objectifs Expliquer les déterminants de l offre Expliquer les déterminants de la demande Expliquer l équilibre macroéconomique 1 2 Objectifs (suite) Expliquer les effets

Plus en détail

Université Pierre et Marie Curie - Licence Informatique 2014-2015 Cours LI 352 - Industrie Informatique et son Environnement Économique

Université Pierre et Marie Curie - Licence Informatique 2014-2015 Cours LI 352 - Industrie Informatique et son Environnement Économique Université Pierre et Marie Curie - Licence Informatiue 2014-2015 Cours LI 352 - Industrie Informatiue et son Environnement Économiue TD 5 : CORRIGE 1 Offre à court terme (en CPP) 1.1 La condition de maximisation

Plus en détail

Comment l entreprise produit-elle?

Comment l entreprise produit-elle? Comment l entreprise produit-elle? Trouvez des questions permettant de répondre aux paragraphes proposés. Cet exercice doit vous permettre de mieux mémoriser le cours mais aussi de travailler les consignes.

Plus en détail

L équilibre Macro-Economique

L équilibre Macro-Economique L équilibre Macro-Economique Jean-Pierre Damon, octobre 1985. La position de départ des théoriciens est la situation d équilibre qui permet à la totalité de la production d être soit consommée, soit utilisée

Plus en détail

I. La fixation des prix :

I. La fixation des prix : THEME 8. LA POLITIQUE DU PRIX Le prix est élément important d action sur le marché, il doit être en cohérence avec les autres variables marketing. Il a une incidence forte pour l entreprise : il procure

Plus en détail

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Processus Activité Attitudes / comportements Capacités Connaissances Définition de l idée Utilise des méthodes et des techniques d évaluation

Plus en détail

FICHE DE RÉVISION DU BAC

FICHE DE RÉVISION DU BAC Note liminaire Programme selon les sections : - fonctions de références, représentations graphiques, dérivées, tableau de variations : toutes sections - opérations sur les limites, asymptotes : STI2D,

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Comptabilité et gestion des organisations

Brevet de technicien supérieur Comptabilité et gestion des organisations Comptabilité et gestion des organisations Lycée Cassini Exercice 1 11 points A. Étude d une fonction Soit f la fonction définie sur l intervalle [1 ; 14] par x+ 1 ln x f (x)=. x 1. a. Démontrer que. pour

Plus en détail

La détermination du prix optimal des cigarettes

La détermination du prix optimal des cigarettes Faculté de Droit et des Sciences Economiques de Limoges Sciences Economiques I Semestre I Cours de Microéconomie (Mr. P. Rous) Année Universitaire 2000-2001 La détermination du prix optimal des cigarettes

Plus en détail

Équations différentielles en physique

Équations différentielles en physique Fiche Mathématiques pour la Physique - Équations différentielles en physique - MPSI 1 Lycée Chaptal - 2012 Équations différentielles en physique On ne considère en physique en prépa (quasiment) que des

Plus en détail

La Photographie Principes G.Loichot

La Photographie Principes G.Loichot La Photographie Principes G.Loichot Introduction La principale chose à laquelle il faut penser en photographie, c est à la lumière. C est elle qui traverse l objectif et qui vient «s écraser» sur le capteur

Plus en détail

A - Quatre stratégies de sous-traitance

A - Quatre stratégies de sous-traitance Enjeux du secteur Les nouveaux enjeux de la sous-traitance A - Quatre stratégies de sous-traitance B - Des exigences spécifiques selon les clients C - Trois critères de positionnement des activités des

Plus en détail

Le régime de l électricité en France Présentation du rapport de la commission présidée par Paul Champsaur daté d avril 2009

Le régime de l électricité en France Présentation du rapport de la commission présidée par Paul Champsaur daté d avril 2009 Le régime de l électricité en France Présentation du rapport de la commission présidée par Paul Champsaur daté d avril 2009 Le gouvernement a créé une commission présidée par Paul Champsaur pour faire

Plus en détail

ECONOMIE : Marchés et comportements. Marges & Elasticités

ECONOMIE : Marchés et comportements. Marges & Elasticités ECONOMIE : Marchés et comportements DES COMPORTEMENTS Marges & Elasticités Séance 10 08.04.2013 Des questions sur les séances précédentes? Questions «Marges» That are the questions Raisonnement à la marge

Plus en détail

Bienvenue chez Schindler Belgique Des solutions de premier ordre en Europe

Bienvenue chez Schindler Belgique Des solutions de premier ordre en Europe Bienvenue chez Schindler Belgique Des solutions de premier ordre en Europe S.A. Schindler N.V. Schindler Belgique Votre partenaire local Nos produits et services Des solutions de premier ordre pour les

Plus en détail

2 Fonctions affines : définitions et propriétés fondamentales

2 Fonctions affines : définitions et propriétés fondamentales Chapitre 3 : Fonctions affines Dans tout ce chapitre, le plan est muni d un repère. 1 Rappels sur les équations de droite Une droite qui n est pas verticale a une unique équation du type y = ax + b, qu

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat STMG Centres étrangers 11 juin 2015

Corrigé du baccalauréat STMG Centres étrangers 11 juin 2015 Corrigé du baccalauréat STMG Centres étrangers 11 juin 2015 La calculatrice (conforme à la circulaire n o 99-186 du 16 novembre 1999) est autorisée. Le candidat est invité à faire figurer sur la copie

Plus en détail

LES MARCHÉS DES FACTEURS DE PRODUCTION À LA FIN DE CE CHAPITRE, VOUS SEREZ EN MESURE

LES MARCHÉS DES FACTEURS DE PRODUCTION À LA FIN DE CE CHAPITRE, VOUS SEREZ EN MESURE À LA FIN DE CE CHAPITRE, VOUS SEREZ EN MESURE d analyser la demande de travail d une firme cherchant à maximiser le profit en situation de concurrence; d examiner les décisions des ménages qui expliquent

Plus en détail

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales Introduction! Dans un contexte de mondialisation croissante des affaires et de forte demande de création de valeur de la part des dirigeants, l acheteur doit non seulement parfaitement maîtriser ses techniques

Plus en détail

THEME 3 : MARCHES ET PRIX CHAPITRE : LA DETERMINATION DU PRIX D EQUILIBRE SUR UN MARCHE ET LES VARIATIONS DE PRIX. Prérequis : Couts de production

THEME 3 : MARCHES ET PRIX CHAPITRE : LA DETERMINATION DU PRIX D EQUILIBRE SUR UN MARCHE ET LES VARIATIONS DE PRIX. Prérequis : Couts de production THEME 3 : MARCHES ET PRIX CHAPITRE : LA DETERMINATION DU PRIX D EQUILIBRE SUR UN MARCHE ET LES VARIATIONS DE PRIX Prérequis : Couts de production I. LA DETERMINATION DU PRIX D EQUILIBRE SUR UN MARCHE.

Plus en détail

Baccalauréat ES Pondichéry 21 avril 2016

Baccalauréat ES Pondichéry 21 avril 2016 Exercice 1 Commun à tous les candidats Baccalauréat ES Pondichéry 21 avril 216 4 points Cet exercice est un QCM (questionnaire à choix multiples). Pour chacune des quatre questions posées, une seule des

Plus en détail

EXAMEN D ECONOMIE INDUSTRIELLE Cours de Marc Bourreau et Marianne Verdier Master IREN Année 2012. Corrigé

EXAMEN D ECONOMIE INDUSTRIELLE Cours de Marc Bourreau et Marianne Verdier Master IREN Année 2012. Corrigé EXAMEN D ECONOMIE INDUSTRIELLE Cours de Marc Bourreau et Marianne Verdier Master IREN Année 2012 Corrigé Tous les documents et les calculatrices sont interdits. PARTIE 1 : QUESTIONS DE COURS Précisez la

Plus en détail

Séance 8 4-530-03. La gestion des stocks. Gestion des opérations

Séance 8 4-530-03. La gestion des stocks. Gestion des opérations Gestion des opérations Séance 8 4-530-03 La gestion des stocks Plan de la présentation Les types de stocks Les types de demandes (indépendante vs dépendante) Les fonctions des stocks Les enjeux de la gestion

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE MICROÉCONOMIE Licence 1 Semestre 2 - Parcours EM

TRAVAUX DIRIGÉS DE MICROÉCONOMIE Licence 1 Semestre 2 - Parcours EM TRAVAUX DIRIGÉS DE MICROÉCONOMIE Licence 1 Semestre 2 - Parcours EM Aurelia Tison, Anne-Sarah Chiambretto AMU, année 2013 1 La théorie du producteur (séances 1 à 4) La fonction de production : les facteurs

Plus en détail

- 04 - LA METHODE DU COÛT MARGINAL. Découverte de l'analyse marginale appliquée aux coûts et aux marges.

- 04 - LA METHODE DU COÛT MARGINAL. Découverte de l'analyse marginale appliquée aux coûts et aux marges. - 04 - LA METHODE DU COÛT MARGINAL Objectif(s) : o Pré requis : o Modalités : o o o o o o Découverte de l'analyse marginale appliquée aux coûts et aux marges. Notions de dérivée. Principes, Exemples, Synthèse,

Plus en détail

2 nde Corrigé de l évaluation n 3 de mathématiques Lundi 13 Mai 2013. Lectures graphiques (9 points) Les 2 parties sont indépendantes Partie A

2 nde Corrigé de l évaluation n 3 de mathématiques Lundi 13 Mai 2013. Lectures graphiques (9 points) Les 2 parties sont indépendantes Partie A nde Corrigé de l évaluation n 3 de mathématiques Lundi 13 Mai 013 Lectures graphiques (9 points) Les parties sont indépendantes Partie A Tous les clients d un petit restaurant ont opté pour la formule

Plus en détail

Chapitre 2 La monnaie et l inflation

Chapitre 2 La monnaie et l inflation Chapitre 2 La monnaie et l inflation 1 1. Pourquoi les prix augmentent-ils? 2. Section 1. La monnaie: Définition 3. Quelle politique économique peut-on mettre en place pour lutter contre l inflation? 3

Plus en détail

Fonctions. Fonctions linéaires, affines et constantes

Fonctions. Fonctions linéaires, affines et constantes linéaires, affines et constantes 1. linéaires Comme il existe une infinité de fonctions différentes, on les classe par catégories. La première catégorie est constituée par les fonctions linéaires. Une

Plus en détail

SES, Première, 2011-2012 Chapitre 2 : Comment l'entreprise produit-elle? Durée : 4h½ + ½h test = 5 heures Raphaël Pradeau, Académie de Nice

SES, Première, 2011-2012 Chapitre 2 : Comment l'entreprise produit-elle? Durée : 4h½ + ½h test = 5 heures Raphaël Pradeau, Académie de Nice SES, Première, 2011-2012 Chapitre 2 : Comment l'entreprise produit-elle? Durée : 4h½ + ½h test = 5 heures Raphaël Pradeau, Académie de Nice Problématiques : - De quoi a-t-on besoin pour produire? Comment

Plus en détail

Contenu du chapitre. 1. La demande du marché. L offre et la demande. La notion de Demande. Chapitre 1 D 1

Contenu du chapitre. 1. La demande du marché. L offre et la demande. La notion de Demande. Chapitre 1 D 1 L offre et la Chapitre 1 Contenu du chapitre 1. La du marché 2. L offre du marché 3. L équilibre du marché 4. Application: magnétoscope vs lecteur DVD 2 La notion de Demande 1. La du marché Prix C DEMANDE

Plus en détail

Statistiques de groupe

Statistiques de groupe Système Méthodologique d Aide à la Réalisation de Tests Statistiques de groupe et analyse des questions de votre épreuve Une unité de soutien de l IFRES Université de Liège L analyse des statistiques de

Plus en détail

GESTION DE PRODUCTION GENERALITES

GESTION DE PRODUCTION GENERALITES L ENTREPRISE ET L ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE Chaque société possède des fournisseurs, des clients et apporte une valeur ajoutée à un produit. Achat Production de Valeur Ajouté Vente La valeur ajoutée est

Plus en détail

Maximisation et Minimisation sous contrainte. Rappels sur la méthode d optimisation du Lagrangien

Maximisation et Minimisation sous contrainte. Rappels sur la méthode d optimisation du Lagrangien Université Paris Ouest Nanterre La Défense Licence 3 Mention Economie U.F.R SEGMI Premier semestre 2010-2011 Dynamique économique: analyse des fluctuations Cours de Valérie Mignon Maximisation et Minimisation

Plus en détail

Fonctions de référence

Fonctions de référence Première STMG Fonctions de référence sguhel ... 0 Chapitre 5 : Fonctions de référence... 2 1 Fonctions affines... 2 1.1 Exemple... 2 1.2 Définition et vocabulaire... 3 1.3 Représentation graphique... 4

Plus en détail

Exercices en économie industrielle couvrant les séances 2-3-4 (B.Caillaud)

Exercices en économie industrielle couvrant les séances 2-3-4 (B.Caillaud) Concurrence et Marches Ecole Nationale des Ponts et Chaussees Exercices en économie industrielle couvrant les séances 2-3-4 (B.Caillaud) 1. Monopole et tarification de pointe. Une entreprise en situation

Plus en détail

Diagnostic commercial

Diagnostic commercial Diagnostic commercial Si elle veut réussir, l entreprise doit avant tout vendre son produit. Pour cela, la fonction commerciale en son sein lui est d une grande utilité. Ceci est dû à la finalité même

Plus en détail

Principaux résultats

Principaux résultats Principaux résultats Le rapport préparé pour la réunion de l OCDE au niveau des ministres de 2001 et intitulé «La nouvelle économie : mythe ou réalité?» concluait que les technologies de l information

Plus en détail

f (x 2 ) f (x 1 ) x 2 x 1 = a = ax 2+ b ax 1 b x 2 x 1 x 2 x 1 Soit a= 1 5 3+6 = 2 3

f (x 2 ) f (x 1 ) x 2 x 1 = a = ax 2+ b ax 1 b x 2 x 1 x 2 x 1 Soit a= 1 5 3+6 = 2 3 I FONCTION AFFINE ÉFINITION Soit a et b deu réels. La fonction f définie sur R par f() = a + b est une fonction affine. EXEMPLES La fonction f définie surrpar f()= 2 3 est une fonction affine avec a= 2

Plus en détail

MATHEMATIQUES BTS1 2013-2014 Corrigés des devoirs

MATHEMATIQUES BTS1 2013-2014 Corrigés des devoirs MATHEMATIQUES BTS1 2013-201 Corrigés des devoirs CC 23 /09/2013 page2 CC 18/10/2013 page DV 25/11/2013 page 6 BTS Blanc 13/12/2013 page 8 CC 07/01/201 page 12 CC 0/02/201 page 1 BTS Blanc 27/02/201 page

Plus en détail

Chapitre II Le chômage : des coûts salariaux trop élevés ou une demande insuffisante?

Chapitre II Le chômage : des coûts salariaux trop élevés ou une demande insuffisante? Chapitre II Le chômage : des coûts salariaux trop élevés ou une demande insuffisante? Introduction : Les chômeurs se sont les personnes qui n ont pas d emploi et qui en recherchent un. Nous avons vu que

Plus en détail

UE Marketing Responsable : Anne-Sophie Cases

UE Marketing Responsable : Anne-Sophie Cases UE Marketing Responsable : Anne-Sophie Cases LICENCE Sciences de Gestion LICENCE Management Technico-Commercial Objectifs du cours de Marketing Objectif vous initier aux concepts fondamentaux du Marketing

Plus en détail

Recherche Opérationnelle

Recherche Opérationnelle Chapitre 2 : Programmation linéaire (Introduction) Vendredi 06 Novembre 2015 Sommaire 1 Historique 2 3 4 5 Plan 1 Historique 2 3 4 5 La programmation linéaire est un cadre mathématique général permettant

Plus en détail

Question 1: Analyse et évaluation des obligations

Question 1: Analyse et évaluation des obligations Question 1: Analyse et évaluation des obligations (48 points) M. Smith, responsable des investissements obligataires dans une société de conseil en investissements, a analysé la courbe des taux des obligations

Plus en détail

La production et les coûts

La production et les coûts 1 Chapitre 10 La production et les coûts Objectifs d apprentissage Faire la distinction entre court terme et long terme Expliquer la relation entre la production d une firme et la quantité de travail utilisée

Plus en détail

CHAPITRE 7 : L analyse des écarts. A. Définition de l écart global

CHAPITRE 7 : L analyse des écarts. A. Définition de l écart global Les différents coûts que nous avons analysés jusqu au là étaient des coûts réels calculés à posteriori. Or, les systèmes basés sur ces coûts ne permettent pas toujours d exercer un contrôle valable. En

Plus en détail

T ES/L DEVOIR SURVEILLE 4 23 JANVIER 2013

T ES/L DEVOIR SURVEILLE 4 23 JANVIER 2013 T ES/L DEVOIR SURVEILLE 4 23 JANVIER 2013 Durée : 2h NOM : Prénom : Calculatrice autorisée «Le candidat est invité à faire figurer sur la copie toute trace de recherche, même incomplète ou non fructueuse,

Plus en détail

Exercices de TD : Commerce international

Exercices de TD : Commerce international Exercices de TD : Commerce international 1 Balance des paiements Exercice 1.1 : Soit : BC : la balance courante, S p : l épargne privée, I : l investissement, G : les dépenses publiques et T : les impôts.

Plus en détail

Chapitre 4. Fonction exponentielle. 4.1 Activité. Sommaire

Chapitre 4. Fonction exponentielle. 4.1 Activité. Sommaire Chapitre 4 Fonction exponentielle Sommaire 4.1 Activité............................................. 37 4. Fonctions exponentielles de base q (q > 0)........................ 39 4..1 Définition.........................................

Plus en détail

3 Les décisions de production

3 Les décisions de production 3 Les décisions de production Jean Magnan de Bornier Table des matières 1 La fonction de production 2 1.1 Les facteurs de production..................... 3 1.2 L expression de la fonction de production.............

Plus en détail

GUIDE APPEL D OFFRES CRÉATION SITE WEB

GUIDE APPEL D OFFRES CRÉATION SITE WEB GUIDE APPEL D OFFRES CRÉATION SITE WEB Introduction Le présent document a pour but d aider les entreprises qui désirent procéder à un appel d offres, sur invitation, pour la réalisation d un site web.

Plus en détail