Coût de production et Prix des grains: Évolution et tendances

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Coût de production et Prix des grains: Évolution et tendances"

Transcription

1 Coût de production et Prix des grains: Évolution et tendances Gabriel Joubert-Séguin, Stratège de marché R.J. O Brien et Associés Canada Inc 19 novembre 2015

2 Ordre du jour 1. Présentation de R.J. O Brien & Associés 5 minutes 2. Notre philosophie sur la gestion des risques 20 minutes 3. Perspective macro-économique des commodités 15 minutes 4. Perspective du marché des grains 30 minutes 5. Conclusion

3 Présentation de R.J. O Brien LLC 1914: Entreprise agro-alimentaire (beurre et œufs) 1919: Membre fondateur de la Bourse de Chicago (CME) 1967: Robert J. O Brien devient président de la Bourse de Chicago 2010: RJO ouvre sa filiale canadien RJO Canada 2015: RJO est le plus important courtier indépendant de la Bourse de Chicago Pour en savoir plus: Total CMERank 10 of 44 Commodity Futures & Options 1 of 37 Interest Rate Futures & Options 15 of 43 IndexFutures & Options 4 of44 Currency Futures & Options 3 of 40 Total CBOTRank 10 of 49 Commodity Futures & Options 1 of 44 Interest Rate Futures & Options 12 of 45 IndexFutures & Options 2 of 39 Source: Quarterly Rankings Reported by CME Group (Q4-2014)

4 Présentation de R.J. O Brien LLC R.J. O Brien est la plus grande firme de courtage indépendante aux États- Unis, fondée à Chicago en Entreprise privée, détenue par la famille O Brien Plus de 4.0 milliards USD d actif clients sous gestion. En charge de la compensation de plus de comptes de courtage. Plus de 400 «Introducing Brokers» utilisent les services de RJO pour leur clientèle. Branche canadienne R.J. O Brien & Associés Canada Inc. Membre du Fond Canadien de Protection des Épargnants (FCPE) Régie par l Organisme de Réglementation du Commerce des Valeurs Mobilières (OCRCVM) Les fonds des clients sont à la Banque Royale du Canada (RBC)

5 Services de courtage Établissement d un plan de gestion des risques Exécution sur le marché des contrats à terme Portail web: Position en temps-réel, historique des transactions Recherche agro-économique par le département de Chicago Agro-Lettre RJO: Notre commentaire quotidien Portefeuille de couverture recommandé Plateforme électronique pour suivre les prix

6 Le cycle de la gestion des risques 1. Évaluation des besoins 2. Présentation des solutions financières 6. Suivi 3. Implémentation 5. Ajustement 4. Analyse et exécution

7 1. Évaluation des besoins Objectif: Sécuriser les bénéfices brutes de l entreprise? Réduire l endettement? À quoi suis-je exposé? Baisse du prix des grains Fluctuation du $CA Calculer la marge de profit pour les prochaines récoltes Coûts fixes et variables Remboursement de capital, dividendes et autres Scénario selon le rendement Plan de gestion des risques avec des objectifs long terme Liquidité disponible Situation financière de l entreprise (ratio dette/cash flow, investissement à venir ) Tolérance aux risques des gestionnaires / propriétaires

8 2. Présentation des outils boursiers Contrat à terme Obligation contractée sur une bourse afin de vendre ou acheter une commodité dans le futur. Les contrats sont standardisés selon leur qualité, quantité, date de livraison et lieu de livraison. Exemple d un contrat de maïs Sous-Jacent: Maïs jaune #2 Quantité: 5,000 boisseaux (127 tonnes) Prix: $US par boisseau 5 livraison possibles: mars, mai, juillet, septembre et décembre Marge initiale: 1,250 $US

9 2. Présentation des outils boursiers Contrat à terme En juillet 2012, je vends 127 tonnes à 5.50 $US/boisseau (livraison décembre 2015) alors que le prix spot est de 7.50 $US/boisseau Source: Bloomberg

10 2. Présentation des outils boursiers Contrat à terme Avantages Fixe le prix à 100% Peut retirer les profits avant l expiration La marge requise est relativement faible: + ou 4% de la valeur nominale Désavantages Fixe le prix à 100% Appel de marge: on ne connaît pas la liquidité nécessaire Risque de fermer la perte pour cause de liquidité Manque de concordance entre les revenus et les pertes boursières

11 2. Présentation des outils boursiers Courbe à terme des prix Marché à terme du maïs au 12 novembre ( US/boisseau) Source: Bloomberg

12 2. Présentation des outils boursiers Options (assurance) Options : Contrat donnant à son détenteur le droit, et non l obligation, d acheter (appelé «call») ou de vendre (appelé «put») une quantité déterminée à un prix spécifié à n importe quel moment depuis son achat jusqu à l expiration. Lors de l achat de l option, le risque est limité à la prime payée. «Call» Option d acheter le contrat au prix de levée Protection contre la hausse «Put» Option de vendre le contrat au prix de levée Protection contre la baisse Valeur de l option = Valeur du Temps + Valeur Intrinsèque

13 2. Présentation des outils boursiers Options (assurance) Au début 2014, achat d une protection à 4.50 $US/boisseau au coût de 0.35 $US/boiss. Prix minimum de 4.15 $US/boisseau Source: Bloomberg

14 2. Présentation des outils boursiers Options (assurance) Avantages Profit de la hausse du prix s il y a lieu On connaît le pire scénario: Niveau de protection Prime payée Permet de travailler avec un budget Désavantages Prime d assurance à payer Il faut de plus grandes fluctuations pour être à profit Plus on va loin de le temps, plus la prime est chère Gain plus faible qu un contrat à terme Disponible principalement sur les 2 prochaines récoltes

15 3. Implémentation des outils Coût de production: Combien de profit puis-je sécurisé? Exposition NETTE du $CA dans l entreprise Revenu de la vente de grains : 1,000,000 $CA Dépense en dollar américain Autres expositions? Vente de grains: 1 M $CA --- Achat de machinerie 250K $CA Exposition nette: 750K $CA

16 3. Implémentation des outils Comment le prix est déterminé au Québec? 1. Prix du maïs à Chicago ($US / boisseau) : 3.60 $US/boisseau boisseaux / tonne $US/tonne 2. Base relié au taux de change : $US * 1.33 = $CA/tonne Base de $CA/tonne 3. Base relié au marché local : À voir avec vos commerçants Si la base est de - 5 $CA / tonne $CA/tonne Si la base est de + 5 $CA / tonne $CA/tonne Va être influencée par la valeur de remplacement ou valeur à l exportation

17 4 à 6: Suivi et rapport annuel Suivi continue des positions Ajustement des positions : Portefeuille mensuel recommandé Appel de marge, expiration des options, livraisons des contrats. Suivi de la situation financière de l entreprise Évolution de la marge de profit des prochaines années États financiers annuels: coûts fixes / variables, ratio d endettement Rencontre annuel avec le courtier Résultats à la ferme et à la bourse Réévaluation des stratégies selon les gestionnaires Satisfaction du résultat financier versus les objectifs initiales

18 Marché des matières premières

19 Prix des matières premières Pourquoi est-ce que le pétrole est à 45 $US/baril? Pourquoi est-ce que le maïs est 50% plus bas qu il y a 3 ans? Pourquoi est-ce que le prix de l or a baissé de 700 $US/oz depuis 2012? Indice Bloomberg des prix des matières premières (en $US) Source: Bloomberg

20 Prix des matières premières Stade 1 Stade 2 Stade 3 Stade 4 Stade 5 Stade 6 Récession Creux Reprise Expansion Sommet économique Contraction Économie Matières Premières Source: The Handbook of Commodity Investing, Fabozzi F.,Füss R. & Kaiser D., Wiley edition

21 Prix des matières premières 1. Crise financière en 2008 Anticipation d une baisse de la demande 2. Baisse des taux d intérêt aux États-Unis pour stimuler leur économie Dévaluation du dollar américain positif les matières premières 3. Le prix des matières premières reste au-dessus du coût de production Stimule l investissement (faible coût d intérêt) pour augmenter la production 4. Surproduction au niveau mondial ( ) 5. Baisse des prix des matières premières en général De plus, le dollar US s est apprécier de 13% versus un panier de plusieurs devise ce qui met de la pression négative sur les prix. Source: Bloomberg

22 Prix des matières premières Relation entre le $CA/$US et le prix des matières premières Blanc: CAD/USD (échelle de droite) Orange: Indice Bloomberg des matières premières (échelle de gauche) Source: Bloomberg

23 Dollar canadien Perspective court terme toujours négatif Hausse probable du taux d intérêt aux États-Unis en 2016 Plus probable de rester statuquo au Canada en 2016 Prix des matières premières faibles Prévisions - Nov mois 1 an Banque Nationale Desjardins Banque Scotia Banque Royal Banque de Montréal CIBC Banque TD Source: Prévision économique de novembre 2015 de: BNC, Desjardins, Scotia, RBC, BMO, CIBC et TD

24 Marché du maïs-grain

25 Maïs Prix Prix du maïs en $US/boisseau depuis 20 ans Source: Bloomberg

26 Maïs Production Production américaine de maïs en M acres ensemencés / 80.7M acres récoltés (plus faible depuis 2009/10) boisseaux/acre (10.6 tonnes/hectare), 2 ème meilleur rendement Au Canada: 12.3M tonnes ( +7.2%) Au Québec: 3.3M tonnes ( +10.3%) - Rendement de 9.2 T/H Source: USDA et Statistique Canada

27 Maïs - Rendement Le rendement est sur une tendance haussière depuis des décennies et rien n indique que cela changera. Amélioration génétique des semences Amélioration agronomique des terres Rentabilité plus difficile suite à l explosion des prix des terres Source: USDA World Agricultural Supply and Demand Estimates(WASDE)

28 Maïs Production mondiale Production mondiale concentrée aux États-Unis et en Chine Baisse de production aux É.-U., Union Européenne et Ukraine en 2015/16 Augmentation de la production en Chine en 2015/16 Source: USDA World Agricultural Supply and Demand Estimates(WASDE)

29 Maïs Demande Demande prévue pour 2016: un record historique!! Éthanol: Utilisation de maïs la plus élevée, stimuler par la forte consommation de gazoline Alimentation animale: production américaine record de viande : 97.2 milliards de livres Plus de poulet moins de grains Exportation: Au ralenti, le maïs américain est 20$US/tonne de plus qu au Brésil Industriel: Stable Source: Bloomberg

30 Maïs Exportation Exportation mondiale concentrée aux É.-U., Brésil, Mer Noire et Argentine Les acheteurs sont répartis à travers le monde, la Chine est presque autosuffisante. Source: USDA World Agricultural Supplyand DemandEstimates(WASDE) & Weekly Export Sales

31 Maïs - Inventaires Inventaires et ratio Inventaire/Utilisation La moyenne de l année commerciale 2014/15 sera d environ 3.75 $/boisseau La moyenne de 2008/09 et 2009/10 était de 3.80 $/boisseau Source: USDA World Agricultural Supply and Demand Estimates(WASDE)

32 Maïs À surveiller Récolte 2015/16 Prochaine révision sur la production (rapport final en janvier) Demande pourrait être d avantage stimulée avec les faibles prix: exportations, éthanol Forte compétition avec le Brésil : faible prix vs problème de logistique Le blé er sorgho peuvent devenir compétitif, inventaires mondiaux très élevés Récolte 2016/17 Augmentation probable des superficies de maïs de 1 à 3 millions d acres Rendement possible de boisseaux/acres (dépend de la météo ) Effet de El Niño*?: Été chaud et sec prévu aux Nord-Ouest des États-Unis Été tempéré et pluvieux dans les plaines Source: *Elwynn Taylor, Iowa State University agricultural climatologist

33 Marché de la fève soya

34 Soya Prix Prix du soya en $US/boisseau depuis 20 ans Source: Bloomberg

35 Soya Production Production américaine de soya en 2015 Production américaine record pour une deuxième année consécutive Rendement record de 48.3 boisseaux/acre (3.25 tonnes/hectare) Production canadienne en 2015 Au Canada: 5.9M tonnes (-3.2%) Au Québec: 0.95M tonnes (+3.0%) Rendement de 2.95 tonnes/hectare Source: USDA et Statistique Canada

36 Soya Production mondiale Plus que 50% de la production de soya provient d Amérique du Sud Risque de concentration: maladie, météo Production stable en A.-S. pour 2016: Plus au Brésil et moins en Argentine Source: USDA World Agricultural Supply and Demand Estimates(WASDE)

37 Soya Amérique du Sud Depuis 12 mois, le Real Brésilien s est déprécié de 32% face au $US Stimule la production de grains au Brésil (base locale élevée) Prix 5 ans du soya en BRL: Prix 5 ans du soya en $US: Source: Bloomberg

38 Soya Demande L exportation représente 60% de la demande du complexe de soya La balance est la consommation domestique de tourteaux et d huile Similaire à l an dernier qui était un record Marge de trituration reste en faveur d une production élevée: 0.8$US/boiss. Source: USDA World Agricultural Supply and Demand Estimates(WASDE) & Bloomberg

39 Soya Exportations Les États-Unis, le Brésil et l Argentine représentent 90% des exportations La Chine importe 80M tonnes, soit 64% des importations mondiales Source: USDA World Agricultural Supplyand DemandEstimates(WASDE) & Weekly Export Sales

40 Soya Inventaires Abondance! Les inventaires de fin 2016 sont prévus pour être 2.4 x plus élevés que cette année Record historique pour les inventaires mondiaux de fève pour une 2 ème année consécutive Source: USDA World Agricultural Supply and Demand Estimates(WASDE)

41 Soya À surveiller Récolte 2015/16 Météo en Amérique du Sud Rythme des ventes à l exportation et des livraisons (possibilité d annulation) Demande potentiellement plus faible en Chine: -15% de porc qu il y a 2 ans Faiblesse du prix du tourteau Récolte 2016/17 Contraction probable des superficies de soya Inventaires de début énorme Compétition de l Amérique du sud (investissement de la Chine)

42 Sommaire des perspectives 2016 Prix des matières premières descend dans le creux du cycle Hausse de taux d intérêt aux É.-U., rien au Canada $CA pourrait rester faible encore plusieurs mois Beaucoup d inventaires de grains aux États-Unis et mondialement Potentiellement plus de maïs/ moins de soya l an prochain aux É.-U. Bien connaître son coût de production pour s assurer d être profitable (si possible) durant cette période de faibles prix

43 R.J. O Brien au Québec Une équipe de 5 courtiers à votre service: Simon Brière : Stratège de marché Spécialisation académique en finance de marché, près de 8 ans expérience Dévoué à l industrie agricole depuis ses débuts Gabriel Joubert-Séguin, CAIA : Stratège de marché Études supérieures en économie financière, spécialisé dans les matières premières Membre des Économistes Québécois et de la Société Canadienne d Agroéconomie Désignation Chartered Aternative Investment Analyst (CAIA)

44 R.J. O Brien au Québec Une équipe de 5 courtiers à votre service: Patrice Odo, M.sc., Actuaire AIF : Stratège principal de marché Études supérieures en sciences actuarielle et financière, plus de 10 ans expérience Membre de l Institut des Actuaires Français Mathieu Noël, DMS : Stratège principal de marché Spécialisation académique en finance de marché, plus de 13 ans expérience Fondateur du pupitre de négociation à ScotiaMcLeod Valérie Corcos : Stratège de marché Études supérieures en finance à l Universidad de San Andrés, en Argentine Trilingue - En charge de l Amérique du Sud

45 Coordonnées Bureau de Montréal 1000 Rue de la Gauchetière Ouest, Bureau 2449, Montréal (QC) H3B 4W5 Trading desk: Vos courtiers Gabriel Joubert-Séguin, Stratège de marché: // Simon Briere, Stratège de marché Mathieu Noël, Stratège principal de marché Patrice Odo, Stratège principal de marché Valérie Corcos, Stratège de marché **Nous sommes la plus grosse équipe de gestion des risques agricoles au Québec avec une équipe de 5 courtiers combinant plus de 40 ans d expérience**

46 Avertissement Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE).

R.J. O Brien et Associés Canada Inc

R.J. O Brien et Associés Canada Inc R.J. O Brien et Associés Canada Inc Gabriel Joubert-Séguin, M.Sc., CAIA, Stratège de marché Décembre 2016 Présentation de R.J. O Brien LLC 1914: Entreprise agro-alimentaire (beurre et œufs) 1919: Membre

Plus en détail

Environnement économique et gestion des risques Association des producteurs d arbres de Noël du Québec

Environnement économique et gestion des risques Association des producteurs d arbres de Noël du Québec Environnement économique et gestion des risques Association des producteurs d arbres de Noël du Québec Avril 2016 Banque Nationale du Canada Strictement privé et confidentiel Agenda Contenu de la présentation:

Plus en détail

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015 L Agroindicateur Septembre 2015 Revenu d un milliard : un nouveau seuil? La conjoncture 2015 permet d envisager que le revenu net total des entreprises agricoles québécoises devrait se situer autour d

Plus en détail

PORTEFEUILLES SÉLECT RBC Des solutions de placement savamment orchestrées

PORTEFEUILLES SÉLECT RBC Des solutions de placement savamment orchestrées PORTEFEUILLES SÉLECT RBC Des solutions de placement savamment orchestrées Grâce aux Portefeuilles sélect RBC, vous pouvez dormir en paix, en sachant que RBC Gestion mondiale d actifs gère vos placements

Plus en détail

D ici 2019, le rendement annuel moyen composé, y compris les dividendes, se situerait approximativement entre 6 et 14 %.

D ici 2019, le rendement annuel moyen composé, y compris les dividendes, se situerait approximativement entre 6 et 14 %. LE RAPPORTEUR PERSPECTIVES 2015 Le jeu des prévisions est inévitable et toujours très captivant. Toutefois, avec les années, nous avons appris à les mettre en perspective, particulièrement les prévisions

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DES FNB CANADIENS DE BMO

TABLEAU DE BORD DES FNB CANADIENS DE BMO Sommaire mensuel Tableau de bord des FNB canadiens : Les entrées de fonds ont atteint de nouveaux sommets dans le secteur en 2015 DMalgré une conjoncture de marché difficile en 2015, la demande à l égard

Plus en détail

Portefeuilles choix sélect RBC La simplicité d un fonds, la puissance de plusieurs.

Portefeuilles choix sélect RBC La simplicité d un fonds, la puissance de plusieurs. Portefeuilles choix sélect RBC La simplicité d un fonds, la puissance de plusieurs. Les portefeuilles choix sélect RBC se conforment en tout temps à la tolérance au risque et aux objectifs de placement

Plus en détail

PROFIL ET RENDEMENT DES INSTITUTIONS MEMBRES

PROFIL ET RENDEMENT DES INSTITUTIONS MEMBRES PROFIL ET RENDEMENT DES INSTITUTIONS MEMBRES 4 Une protection sur laquelle les Canadiens peuvent compter RAPPORT ANNUEL 2 010 DE LA SADC 4 Cette partie du rapport annuel donne un aperçu de nos institutions

Plus en détail

LE COURS DU DOLLAR CANADIEN :

LE COURS DU DOLLAR CANADIEN : LE COURS DU DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS ET ÉVOLUTION RÉCENTE Bibliothèque du Parlement Capsule d information pour les parlementaires TIPS-51F Le 11 décembre 2000 Qu est-ce qui détermine la valeur Externe

Plus en détail

INFO- GRAINS LA COOP. Claude Ouellet pour L Équipe régionale grains La Coop. EN RÉSUMÉ : Facteurs pouvant favoriser une baisse du prix des grains

INFO- GRAINS LA COOP. Claude Ouellet pour L Équipe régionale grains La Coop. EN RÉSUMÉ : Facteurs pouvant favoriser une baisse du prix des grains Commentaire du jour : PRIX DES GRAINS : D AVANTAGE DE FACTEURS BAISSIERS 06 janv. 2016 EN RÉSUMÉ : Facteurs pouvant favoriser une baisse du prix des grains ÉCONOMIE MONDIALE ET AMÉRICAINE : Rarement auront

Plus en détail

IMPACTS DE LA CHUTE DU PRIX DU PÉTROLE SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE ET SUR LES BUDGETS DES GOUVERNEMENTS

IMPACTS DE LA CHUTE DU PRIX DU PÉTROLE SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE ET SUR LES BUDGETS DES GOUVERNEMENTS IMPACTS DE LA CHUTE DU PRIX DU PÉTROLE SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE ET SUR LES BUDGETS DES GOUVERNEMENTS PRÉSENTÉ À : L INSTITUT CANADIEN DE LA RETRAITE ET DES AVANTAGES SOCIAUX PAR : BENOIT BRILLON, CFA

Plus en détail

Gains et pertes «virtuels» sur taux de change : les comprendre et les gérer

Gains et pertes «virtuels» sur taux de change : les comprendre et les gérer Gains et pertes «virtuels» sur taux de change : les comprendre et les gérer Présenté par: Marylène Paquet Caisse Centrale Desjardins 418-634-5775 poste 235 Sophie Fortin, M.Sc., CA Samson Bélair/Deloitte

Plus en détail

ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE

ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE PLACEMENT Emprunter à la banque afin d investir plus de fonds et d améliorer ses gains peut être attrayant pour plusieurs investisseurs,

Plus en détail

AVIS AUX MEMBRES N o 2015 062 Le 22 mai 2015

AVIS AUX MEMBRES N o 2015 062 Le 22 mai 2015 AVIS AUX MEMBRES N o 2015 062 Le 22 mai 2015 AUTOCERTIFICATION MODIFICATION AU MANUEL DES OPÉRATIONS ET AU MANUEL DES RISQUES DE LA CDCC AFIN DE TENIR COMPTE DU RISQUE D ASYMÉTRIE DU RÈGLEMENT DANS LE

Plus en détail

Principaux événements de 2015

Principaux événements de 2015 Principaux événements de 2015 City National Corporation Le 2 novembre 2015, nous avons conclu l acquisition de City National Corporation (City National), la société de portefeuille qui détient City National

Plus en détail

Macroéconomie 3. Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements. Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier

Macroéconomie 3. Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements. Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier Macroéconomie 3 Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier Année Universitaire 2015-2016 /53 2/53 Introduction L ouverture

Plus en détail

Résultats des Portefeuilles Chorus II au 31 décembre 2013

Résultats des Portefeuilles Chorus II au 31 décembre 2013 Résultats des Portefeuilles Chorus II au 31 décembre 2013 Revue des marchés Rendements des indices année 2013 $145 $135 $125 Évolution de la valeur de 100 $ S&P 500 + 41,27 % MSCI + 26,93 % $115 TSX +

Plus en détail

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité Avis de non-responsabilité Les prévisions et opinions émises dans cette présentation reflètent celles des présentateurs/auteurs seulement et ne reflètent en aucun cas celles de Bourse de Montréal Inc.

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada États financiers consolidés intermédiaires résumés de L Office d investissement du régime de pensions du Canada 31 décembre 2015 Bilan consolidé intermédiaire résumé Au 31 décembre 2015 (en millions de

Plus en détail

PERSPECTIVES d avenir

PERSPECTIVES d avenir PERSPECTIVES d avenir Les rôles changeants des titres à revenu fixe et des actions Bruce Cooper, CFA Vice-président, Actions, Gestion de Placements TD Coprésident, Comité de répartition des actifs de Gestion

Plus en détail

Perspectives des FNB canadiens en 2014. Janvier 2014

Perspectives des FNB canadiens en 2014. Janvier 2014 Perspectives des FNB canadiens en 2014 Janvier 2014 Monthly Strategy Report October 2011 Perspectives des FNB canadiens de BMO Gestion mondiale d actifs en 2014 2 Encore une année exceptionnelle pour le

Plus en détail

Prêts hypothécaires ou piña coladas : Mettez-vous votre retraite à risque lorsque vous choisissez de rembourser vos dettes?

Prêts hypothécaires ou piña coladas : Mettez-vous votre retraite à risque lorsque vous choisissez de rembourser vos dettes? JAMIE GOLOMBEK Prêts hypothécaires ou piña coladas : Mettez-vous votre retraite à risque lorsque vous choisissez de rembourser vos dettes? Jamie Golombek, CPA, CA, CFP, CLU, TEP Directeur gestionnaire,

Plus en détail

Publications financières

Publications financières 1/5 L accès à un large éventail d informations en français Nous mettons à votre disposition ce document afin de vous offrir l accès à toute l information que vous recherchez, et ce en français. Vous y

Plus en détail

Fonds de rendement diversifié Signature. Solutions de revenu CI

Fonds de rendement diversifié Signature. Solutions de revenu CI Fonds de rendement diversifié Signature Solutions de revenu CI Votre occasion de revenu Fonds de rendement diversifié Signature Le Fonds de rendement diversifié Signature procure un revenu et le potentiel

Plus en détail

CANADA : PERSPECTIVES DES PRINCIPALES GRANDES CULTURES

CANADA : PERSPECTIVES DES PRINCIPALES GRANDES CULTURES CANADA : PERSPECTIVES DES PRINCIPALES GRANDES CULTURES 21 février 2013 Groupe de l analyse des marchés, Division des céréales et oléagineux Direction du développement et de l analyse du secteur, Direction

Plus en détail

Terre, quand tu nous tiens. Patrick Prairie, agr. Chargé de projet Centre d expertise en gestion agricole

Terre, quand tu nous tiens. Patrick Prairie, agr. Chargé de projet Centre d expertise en gestion agricole Terre, quand tu nous tiens Patrick Prairie, agr. Chargé de projet Centre d expertise en gestion agricole Merci à mes collaborateurs! L équipe du CEGA Claudine Ouellet Nadia Déry Patrice Carle Robert-H

Plus en détail

Caisses populaires et credit unions de l Ontario PERSPECTIVES DU MOUVEMENT

Caisses populaires et credit unions de l Ontario PERSPECTIVES DU MOUVEMENT Caisses populaires et credit unions de l Ontario PERSPECTIVES DU MOUVEMENT au deuxième trimestre de 2000 DANS CE NUMÉRO Faits saillants économiques : La forte croissance devrait se poursuivre en l an 2000

Plus en détail

Dérivés Financiers Contrats à terme

Dérivés Financiers Contrats à terme Dérivés Financiers Contrats à terme Mécanique des marchés à terme 1) Supposons que vous prenez une position courte sur un contrat à terme, pour vendre de l argent en juillet à 10,20 par once, sur le New

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. 1080, chemin Saint-Louis, Sillery, C. P. 1907, succursale Terminus, Québec (Québec) G1K 7M3 www.inalco.com

COMMUNIQUÉ. 1080, chemin Saint-Louis, Sillery, C. P. 1907, succursale Terminus, Québec (Québec) G1K 7M3 www.inalco.com COMMUNIQUÉ L INDUSTRIELLE ALLIANCE TERMINE L ANNÉE 2002 EN FORCE : AUGMENTATION DU REVENU DE PRIMES DE 20 % ET RENDEMENT ANNUALISÉ SUR LES CAPITAUX PROPRES DE 14,5 % POUR LE QUATRIÈME TRIMESTRE Québec,

Plus en détail

CADRE D INTERPRÉTATION

CADRE D INTERPRÉTATION GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Cadre d interprétation Indicateurs

Plus en détail

Pas d installations ou d équipement particuliers.

Pas d installations ou d équipement particuliers. COURS FIN1010 : Niveau : Préalable : Description : Paramètres : INFORMATION FINANCIÈRE PERSONNELLE Débutant Aucun L élève explore les concepts qui touchent aux finances des particuliers, y compris le code

Plus en détail

GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE. Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015

GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE. Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015 GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Cadre d interprétation Indicateurs

Plus en détail

UBS BLOC/BLOC Plus Plus de rendement lors d un marché stable.

UBS BLOC/BLOC Plus Plus de rendement lors d un marché stable. ab UBS BLOC/BLOC Plus Plus de rendement lors d un marché stable. Optimisation En achetant un BLOC (Discount Certificate), vous acquérez indirectement un sous-jacent moyennant un escompte (discount). A

Plus en détail

La comptabilité nationale

La comptabilité nationale La comptabilité nationale Pol 1900 Christian Deblock Méthodologie et définitionsd Trois sources utiles : Statistique Canada : Matériel pédagogique : http://www.statcan.ca/francais/edu/index_f.htm Gouvernement

Plus en détail

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité Avis de non-responsabilité Les prévisions et opinions émises dans cette présentation reflètent celles des présentateurs/auteurs seulement et ne reflètent en aucun cas celles de Bourse de Montréal Inc.

Plus en détail

L achat de biens immobiliers américains par des Canadiens

L achat de biens immobiliers américains par des Canadiens BMO Groupe financier PAGE 1 L achat de biens immobiliers américains par des Canadiens La faiblesse des prix de l immobilier au sud de la frontière, a amené bon nombre de Canadiens à envisager l acquisition

Plus en détail

PRINCIPES D INVESTISSEMENT FICHE D INFORMATION POUR INVESTISSEURS MES ÉPARGNES GÉNÈRERONT UN REVENU DE RETRAITE DE COMBIEN PAR ANNÉE?

PRINCIPES D INVESTISSEMENT FICHE D INFORMATION POUR INVESTISSEURS MES ÉPARGNES GÉNÈRERONT UN REVENU DE RETRAITE DE COMBIEN PAR ANNÉE? PRINCIPES D INVESTISSEMENT FICHE D INFORMATION POUR INVESTISSEURS MES ÉPARGNES GÉNÈRERONT UN REVENU DE RETRAITE DE COMBIEN PAR ANNÉE? AVERTISSEMENT Dans le présent contexte, le terme conseiller financier

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en novembre 2012 : +0,2% sur un mois, -2,2% en moyenne mobile sur trois mois 2. Marché du logement en novembre

Plus en détail

OPTIMAXMD SOMMAIRE TRIMESTRIEL DU COMPTE AVEC PARTICIPATION. Automne 2014 RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS

OPTIMAXMD SOMMAIRE TRIMESTRIEL DU COMPTE AVEC PARTICIPATION. Automne 2014 RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS OPTIMAXMD Automne 2014 SOMMAIRE TRIMESTRIEL DU COMPTE AVEC PARTICIPATION RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS NOUS AVONS RÉUSSI... L assurance vie avec participation est un produit idéal pour beaucoup de Canadiens

Plus en détail

Billets de dépôt opportunité mondiale

Billets de dépôt opportunité mondiale Capital protégé à 100 % Billets de dépôt opportunité mondiale www.openskycapital.com SÉRIE 1 ÉCHÉANT LE 6 AOÛT 2013 Faits saillants Accès simple et transparent aux marchés boursiers mondiaux Aucune exposition

Plus en détail

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années PUBLICATION JLR 2016 L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années www.jlr.ca FAITS SAILLANTS Depuis 1986, le prix réel des unifamiliales dans la RMR de Montréal a augmenté de 121 %. Le

Plus en détail

Fonds de placement garanti BMO

Fonds de placement garanti BMO Fonds de placement garanti BMO Pour vous aider à atteindre votre objectif de placement plus rapidement. Les Fonds de placement garanti BMO... pour dormir en toute tranquillité Choix de fonds établis selon

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les Futures Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif. Vous êtes seul responsable

Plus en détail

Étude de cas. Le cas de Robert et Élizabeth, titulaires d un compte enregistré À L USAGE EXCLUSIF DES CONSEILLERS

Étude de cas. Le cas de Robert et Élizabeth, titulaires d un compte enregistré À L USAGE EXCLUSIF DES CONSEILLERS Étude de cas Le cas de Robert et Élizabeth, titulaires d un compte enregistré À L USAGE EXCLUSIF DES CONSEILLERS Robert et Élizabeth : mise en contexte Robert et Élizabeth, un couple marié, tous deux âgés

Plus en détail

COMPRENDRE VOTRE TAUX DE RENDEMENT PERSONNALISÉ

COMPRENDRE VOTRE TAUX DE RENDEMENT PERSONNALISÉ COMPRENDRE VOTRE TAUX DE RENDEMENT PERSONNALISÉ COMPRENDRE VOTRE TAUX DE RENDEMENT PERSONNALISÉ Afin de vous offrir un service personnalisé, nous calculons pour vous le taux de rendement de votre investissement

Plus en détail

Le terme «risque» est porteur de connotations

Le terme «risque» est porteur de connotations 44-49 EchangeBisCor.qxd 12/07/13 11:53 Page 44 SAVOIRS par Dominique Beudin De la couverture à la naissance du risque systémique L idée d une assurance contre les risques financiers est à l origine de

Plus en détail

Remerciement au Conseil pour le développement de l agriculture l Québec pour son appui financier permettant la tenue de cette conférence

Remerciement au Conseil pour le développement de l agriculture l Québec pour son appui financier permettant la tenue de cette conférence Remerciement au Conseil pour le développement de l agriculture l du Québec pour son appui financier permettant la tenue de cette conférence Les outils de gestion et l innovation l : commercialisation des

Plus en détail

Comprendre les prêts hypothécaires Ce que vous devez savoir

Comprendre les prêts hypothécaires Ce que vous devez savoir Comprendre les prêts hypothécaires Ce que vous devez savoir Acheter une demeure n est pas une décision frivole. Il importe de bien faire sa recherche et de prendre son temps avant de décider du type de

Plus en détail

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC Brochure destinée aux investisseurs particuliers p. 2 Index 1. Options call et put 3 2. Acheteur et vendeur 4 3. Standardisation 5 Valeur sous-jacente 5 Prix d exercice 5 Échéance 5 4. Possibilités pour

Plus en détail

RBC Marchés des Capitaux

RBC Marchés des Capitaux Le 8 décembre 205 RBC Marchés des Capitaux TITRES LIÉS À DES TITRES DE PARTICIPATION ET À DES TITRES D EMPRUNT SOLUTIONS DE PLACEMENT GLOBALES RBC ET RECHERCHE RBCMC Titres RBC liés à une répartition stratégique

Plus en détail

Fonds d actions canadiennes Lysander-18 Asset Management

Fonds d actions canadiennes Lysander-18 Asset Management Fonds d actions canadiennes Lysander-18 Asset Management 30 juin 2015 Cette page est intentionnellement laissée en blanc. Rapport de la direction sur le rendement du Fonds Au 30 juin 2015 AVERTISSEMENT

Plus en détail

F O N D S É Q U I L I B R É C O N S E R V AT E U R

F O N D S É Q U I L I B R É C O N S E R V AT E U R RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FO N D S É Q U I L I B R É C O N S E R VAT E U R AU 31 DÉCEMBRE 2013 Le présent Rapport annuel de la direction sur le rendement du Fonds équilibré conservateur

Plus en détail

Callable Global Select 90

Callable Global Select 90 BNP Paribas Arbitrage Issuance (NL) Callable Global Select 90 Une durée d investissement de 8 ans, en cas de non remboursement anticipé. Un droit au remboursement, à l échéance, de minimum 90% du capital

Plus en détail

Titres RBC liés à des obligations non protégés avec remboursement de capital, série 1F. Remboursements de capital. semestriels

Titres RBC liés à des obligations non protégés avec remboursement de capital, série 1F. Remboursements de capital. semestriels Le 24 janvier 2014 TITRES D EMPRUNT LIÉS À DES TITRES D EMPRUNT Titres RBC liés à des obligations non protégés avec remboursement de capital, série 1F Durée de trois ans de capital semestriels Rendement

Plus en détail

DEXIA. Actionaria 2004. 15 novembre 2004. Département Communication & Finance DEXIA

DEXIA. Actionaria 2004. 15 novembre 2004. Département Communication & Finance DEXIA DEXIA Actionaria 2004 15 novembre 2004 DEXIA Contacts TNS Sofres Communication et Finance Frédéric CHASSAGNE / Fabienne CADENAT 01.40.92. 45.7. / 1.17. 15EW60 Département Communication & Finance FICHE

Plus en détail

Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012,

Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012, FICHE PAYS AMÉRIQUE LATINE : EN QUÊTE D UN NOUVEAU SOUFFLE Département analyse et prévision Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012, la croissance repart depuis quelques trimestres,

Plus en détail

Protéger un portefeuille avec les contrats à terme SXM

Protéger un portefeuille avec les contrats à terme SXM Protéger un portefeuille avec les contrats à terme SXM 1 Avis de non-responsabilité Les prévisions et opinions émises dans cette présentation reflètent celles des présentateurs/auteurs seulement et ne

Plus en détail

Le rôle de la bourse de Chicago et la gestion des risques financiers reliés à l'agriculture. Quel risque?

Le rôle de la bourse de Chicago et la gestion des risques financiers reliés à l'agriculture. Quel risque? Le rôle de la bourse de Chicago et la gestion des risques financiers reliés à l'agriculture Frédéric Hamel, CFA, GSPD Consultant en mise en marché des grains, Rédacteur de la Lettre financière des marchés

Plus en détail

Gestion financière internationale GSF- 2104. Partie 2 : Notions préliminaires

Gestion financière internationale GSF- 2104. Partie 2 : Notions préliminaires Gestion financière internationale GSF- 2104 Partie 2 : Notions préliminaires Introduction Notions de base de la finance internationale : Cotation BID- ASK Changement dans le taux spot Notion de taux Forward

Plus en détail

Règlement de l ARMC 91-501 Dérivés et obligations coupons détachés

Règlement de l ARMC 91-501 Dérivés et obligations coupons détachés Règlement de l ARMC 91-501 Dérivés et obligations coupons détachés PARTIE 1 DÉFINITIONS ET INTERPRÉTATION 1. Définitions 2. Interprétation PARTIE 2 DÉRIVÉS DISPENSÉS 3. Dispenses de l obligation d inscription

Plus en détail

Communiqué de presse LUNETTERIE NEW LOOK INC. ANNONCE SES RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE TERMINÉ LE 28 MARS 2015 AINSI QUE SON DIVIDENDE TRIMESTRIEL

Communiqué de presse LUNETTERIE NEW LOOK INC. ANNONCE SES RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE TERMINÉ LE 28 MARS 2015 AINSI QUE SON DIVIDENDE TRIMESTRIEL Communiqué de presse ANNONCE SES RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE TERMINÉ LE 28 MARS 2015 AINSI QUE SON DIVIDENDE TRIMESTRIEL Montréal, Québec, 6 mai 2015 : Lunetterie New Look Inc. (TSX: BCI) («New Look»)

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds au 30 juin 2015

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds au 30 juin 2015 Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds au 30 juin 2015 FONDS DIVIDENDE PLUS CANADIEN LANDRY Le présent rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds contient

Plus en détail

Manuel de référence. Bourse de Montréal Inc. Contrat à terme. Option sur. contrat à terme. sur obligations. sur obligations.

Manuel de référence. Bourse de Montréal Inc. Contrat à terme. Option sur. contrat à terme. sur obligations. sur obligations. CGB Contrat à terme sur obligations du gouvernement du Canada de dix ans OGB Option sur contrat à terme sur obligations du gouvernement du Canada de dix ans Manuel de référence Bourse de Montréal Inc.

Plus en détail

en Inde possibilités Tirer parti des d investissement LA PLUS FORTE CROISSANCE ÉCONOMIQUE NOUVEAU GOUVERNEMENT MAJORITAIRE OUVERT AUX INVESTISSEMENTS

en Inde possibilités Tirer parti des d investissement LA PLUS FORTE CROISSANCE ÉCONOMIQUE NOUVEAU GOUVERNEMENT MAJORITAIRE OUVERT AUX INVESTISSEMENTS Tirer parti des possibilités L Authorité en matière de marchés émergents d investissement en Inde Classe moyenne très instruite Plus de 8 fois la population totale du Canada Dividende démographique Âge

Plus en détail

FIN-INTER-02 LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE. Objectifs : Comprendre les déterminants du taux de change. D'où il vient, comment il évolue.

FIN-INTER-02 LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE. Objectifs : Comprendre les déterminants du taux de change. D'où il vient, comment il évolue. FIN-INTER-02 LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE Public concerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 4 heures. Objectifs : Comprendre les déterminants du taux de change. D'où il vient, comment

Plus en détail

FONDS CIBLÉ CANADIEN PORTLAND Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement des fonds 31 MARS 2014. conseils en placements

FONDS CIBLÉ CANADIEN PORTLAND Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement des fonds 31 MARS 2014. conseils en placements conseils en placements conseils en placements Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement des fonds 31 MARS 2014 ÉQUIPE DE GESTION DU PORTEFEUILLE James Cole Vice-président principal et gestionnaire

Plus en détail

La semaine en perspective par Kevin Headland

La semaine en perspective par Kevin Headland 12 juin 2015 Kevin Headland Directeur général, Marchés des capitaux et stratégie Gestion d actifs Manuvie La semaine en perspective par Kevin Headland Vendez en mai Ou pas. Le marché continue de faire

Plus en détail

Visez un rendement potentiellement intéressant

Visez un rendement potentiellement intéressant Société Générale Acceptance Interest Linked Bond Callable 09 II À QUOI VOUS ATTENDRE? P. Société Générale Acceptance Interest Linked Bond Callable 09 II est un instrument de dette structuré. Le produit

Plus en détail

B) La problématique à court et moyen terme

B) La problématique à court et moyen terme Atelier 1B «La globalisation des marchés financiers, tendances et enjeux pour le Canada» Sujet : La marginalisation du Canada sur les scènes économique et financière mondiales. Ses conséquences probables

Plus en détail

BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE

BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE PREMIÈRE SECTION : VRAI OU FAUX Question 1.1 Si le taux d intérêt canadien augmente, la demande d actifs canadiens diminue. Question 1.2 Si le dollar canadien s

Plus en détail

Commentaires mensuels des marchés 6 janvier 2014

Commentaires mensuels des marchés 6 janvier 2014 MACDOUGALL, MACDOUGALL & MACTIER INC. Service aux investisseurs depuis 1849 COMMENTAIRES MENSUELS DES MARCHÉS RECHERCHE FINANCIÈRE JANVIER 2014 Revue du mois d août 2007 Revue du mois de décembre 2013

Plus en détail

Fonds d infrastructure mondial Renaissance. États financiers annuels pour l exercice terminé le 31 août 2007

Fonds d infrastructure mondial Renaissance. États financiers annuels pour l exercice terminé le 31 août 2007 États financiers annuels pour l exercice terminé le 31 août Fonds d infrastructure mondial Renaissance État de l actif net (en milliers, sauf les montants par part) Au 31 août (note 1) Actif Encaisse,

Plus en détail

Renseignements additionnels

Renseignements additionnels Gérer pour l avenir Renseignements additionnels au Rapport annuel 2005 Renseignements additionnels au Rapport annuel 2005 I. Tableau des rendements 1 Rapport des vérificateurs... 1 2 Notes générales...

Plus en détail

FONDS DISTINCTS MAXIM MC, MENTOR MAXIVU ET OPTION PLACEMENT. ÉTATS FINANCIERS et NOTES D INFORMATION SOMMAIRE Au 31 décembre 2007

FONDS DISTINCTS MAXIM MC, MENTOR MAXIVU ET OPTION PLACEMENT. ÉTATS FINANCIERS et NOTES D INFORMATION SOMMAIRE Au 31 décembre 2007 FONDS DISTINCTS MAXIM MC, MENTOR MAXIVU ET OPTION PLACEMENT ÉTATS FINANCIERS et NOTES D INFORMATION SOMMAIRE Au 31 décembre 2007 Compagnie d assurance vie RBC 6880, Financial Drive, Tour ouest Mississauga

Plus en détail

Bienvenue chez Banque Nationale Réseau des correspondants

Bienvenue chez Banque Nationale Réseau des correspondants Bienvenue chez Banque Nationale Réseau des correspondants Pour atteindre vos objectifs financiers, vous devez pouvoir compter sur un partenaire fiable pour la gestion de votre patrimoine. Et, à ce titre,

Plus en détail

La croissance de l emploi et des salaires ravive les possibilités d une hausse des taux de la Réserve fédérale

La croissance de l emploi et des salaires ravive les possibilités d une hausse des taux de la Réserve fédérale 19 novembre 2015 La croissance de l emploi et des salaires ravive les possibilités d une hausse des taux de la Réserve fédérale Faits saillants Aux États Unis, la croissance du PIB réel a été de 1,5 %

Plus en détail

Essentiel Cliquet. Commerzbank Partners, vos solutions d investissements

Essentiel Cliquet. Commerzbank Partners, vos solutions d investissements Essentiel Cliquet Commerzbank Partners, vos solutions d investissements Instrument financier garanti en capital à l échéance* Une durée d investissement conseillée de 8 ans Indexation à l indice de référence

Plus en détail

Commentaires de la Banque Nationale

Commentaires de la Banque Nationale Commentaires de la Banque Nationale Livre blanc de l OCRCVM Modifications apportées aux règles concernant l obligation de mise à niveau des compétences et le versement direct de commissions Le 29 avril

Plus en détail

PRIVALTO OPPORTUNITÉ ALLEMAGNE Titre de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance

PRIVALTO OPPORTUNITÉ ALLEMAGNE Titre de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance PRIVALTO OPPORTUNITÉ ALLEMAGNE Titre de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance Produit de placement alternatif à un investissement dynamique risqué de type «actions»

Plus en détail

Fonds de dividendes d actions privilégiées Lysander-Slater

Fonds de dividendes d actions privilégiées Lysander-Slater Fonds de dividendes d actions privilégiées Lysander-Slater 31 décembre 2015 Cette page est intentionnellement laissée en blanc. Rapport de la direction sur le rendement du Fonds Au 31 décembre 2015 AVERTISSEMENT

Plus en détail

Foire aux questions Troisième trimestre de 2008

Foire aux questions Troisième trimestre de 2008 Foire aux questions Troisième trimestre de 2008 1. On entend dire que la Banque CIBC pourrait procéder à une nouvelle émission d actions. Êtes-vous à l aise avec la position de la Banque à l égard des

Plus en détail

La Banque CIBC accroît les activités de Gestion d actifs par un placement dans American Century Investments. Le 15 juillet 2011

La Banque CIBC accroît les activités de Gestion d actifs par un placement dans American Century Investments. Le 15 juillet 2011 La Banque CIBC accroît les activités de Gestion d actifs par un placement dans American Century Investments Le 15 juillet 2011 UN MOT SUR LES ÉNONCÉS PROSPECTIFS De temps à autre, nous faisons des énoncés

Plus en détail

H PERFORMANCE 7 TITRES DE CRÉANCE PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET À L ÉCHÉANCE

H PERFORMANCE 7 TITRES DE CRÉANCE PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET À L ÉCHÉANCE H PERFORMANCE 7 TITRES DE CRÉANCE PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET À L ÉCHÉANCE Plusieurs opportunités de remboursement automatique anticipé pour un gain (1) potentiel de : ou

Plus en détail

L énigme des titres à revenu fixe Que faire?

L énigme des titres à revenu fixe Que faire? Que faire? La faiblesse des rendements en revenu étant devenue une réalité dans le marché obligataire depuis un certain temps, de nombreux investisseurs parlent d une «nouvelle norme» qui se révèle à la

Plus en détail

Une opportunité de diversification et des coupons élevés en livre turque.

Une opportunité de diversification et des coupons élevés en livre turque. Crédit Agricole (A+ / Aa3) Une opportunité de diversification et des coupons élevés en livre turque. À QUOI VOUS ATTENDRE? P. Crédit Agricole CIB est une obligation émise en livre turque (TRY) par Crédit

Plus en détail

Avant d investir dans un fonds, vous devriez vérifier si le fonds est compatible avec vos autres placements et votre tolérance au risque.

Avant d investir dans un fonds, vous devriez vérifier si le fonds est compatible avec vos autres placements et votre tolérance au risque. FONDS TACTIQUE D OBLIGATIONS DE QUALITÉ PURPOSE Catégorie A Ce document renferme des renseignements essentiels sur le Fonds tactique d obligations de qualité Purpose (le «fonds»). Vous trouverez plus de

Plus en détail

Profils des Fonds mutuels TD

Profils des Fonds mutuels TD Profils des Fonds mutuels TD Fonds équilibrés Fonds de revenu mensuel TD Fonds de revenu équilibré TD Fonds de revenu mensuel diversifié TD Fonds de croissance équilibré TD Fonds de revenu de dividendes

Plus en détail

Conférence de presse 16 janvier 2013

Conférence de presse 16 janvier 2013 Conférence de presse 16 janvier 2013 Sommaire 1- Les attentes des Français en matière de logement par rapport à leur commune 2- Immoprêt : bilan 2013 et projets 2014 3- Marché : constats 2013 4 - Perspectives

Plus en détail

Ensemble depuis 1890. Le rôle du négociant. Séminaire A.C.A. AFCOT. M. Jean Yves Le Bourge. Deauville, le 9 octobre 2008

Ensemble depuis 1890. Le rôle du négociant. Séminaire A.C.A. AFCOT. M. Jean Yves Le Bourge. Deauville, le 9 octobre 2008 Ensemble depuis 1890 Le rôle du négociant Séminaire A.C.A. AFCOT M. Jean Yves Le Bourge Deauville, le 9 octobre 2008 Objectif Présenter de façon pratique et rapide le rôle du négociant Ouvrir un débat

Plus en détail

PROTÉGEZ VOS VENTES À L ÉTRANGER

PROTÉGEZ VOS VENTES À L ÉTRANGER PROTÉGEZ VOS VENTES À L ÉTRANGER Lorsque vous savez combien rapporteront vos ventes à l étranger, il est difficile d imaginer comment votre entreprise a pu se passer de tels revenus. Grâce aux solutions

Plus en détail

L Australie et la crise agricole

L Australie et la crise agricole L Australie et la crise agricole Agriculture en Australie Agriculture en France 20% 8% céréales élevage à viande/laitier 23% culture et élevage 48% autre 17% 36% Sources : Bureau australien des Statistiques

Plus en détail

Revue des Marchés. Charles Gagné 2015-04-16

Revue des Marchés. Charles Gagné 2015-04-16 9. Revue des Marchés Charles Gagné 2015-04-16 Les faits saillants 1. Inventaires de porcs aux É.-U. ( Hogs & Pigs) Croissance de 2 % du troupeau reproducteur 2. Baisse des exportations américaines Valeur

Plus en détail

La crise mondiale des revenus agricoles

La crise mondiale des revenus agricoles Le marché a perdu la clé des champs André D Beaudoin Secrétaire Général UPA DI La crise mondiale des revenus agricoles Forum Souveraineté alimentaire Niamey/ novembre 2006 Depuis plus de quatre décennies:

Plus en détail

Stratégie de vente d options d achat couvertes

Stratégie de vente d options d achat couvertes Stratégie de vente d options d achat couvertes La stratégie de vente d options d achat couvertes, également connue sous le nom de stratégie d achat-vente, est mise en œuvre par la vente d un contrat d

Plus en détail

votre épargne salariale

votre épargne salariale votre épargne salariale rapport de gestion simplifié 2014 PEG PERCO marchés performances 1 2014 en un clin d œil apoint sur les marchés En 2014, la croissance mondiale a été positive mais inférieure aux

Plus en détail

RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE

RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE Un seul investissement, tout le raffinement que vous recherchez Vous menez une vie active, riche de projets que vous souhaitez réaliser. Vous

Plus en détail

La stagnation japonaise

La stagnation japonaise La stagnation japonaise La chute des prix n en est que le symptôme 28 février 2011 Compte tenu des dernières augmentations des prix des matières premières, les investisseurs peuvent se poser des questions

Plus en détail

Analyse des Echanges Commerciaux de la Tunisie 3 premiers trimestres 2014

Analyse des Echanges Commerciaux de la Tunisie 3 premiers trimestres 2014 Banque Centrale de Tunisie Direction Générale des Statistiques Direction de la Balance des Paiements et de la PEG Sous direction des opérations courantes Service du commerce Extérieur Analyse des Echanges

Plus en détail

Une opportunité de diversification et des coupons attrayants en couronne suédoise.

Une opportunité de diversification et des coupons attrayants en couronne suédoise. Crédit Agricole (A+ / Aa3) À QUOI VOUS ATTENDRE? P. 2 Crédit Agricole CIB est une obligation émise en couronne suédoise (SEK) par Crédit Agricole CIB et vous donne droit à un coupon annuel de brut pendant

Plus en détail

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE Septembre 2014 Note sur la Politique Monétaire Quatrième trimestre 2014 0 www.brh.net Avant-propos La Note sur la Politique Monétaire analyse les développements récents

Plus en détail