Utilisation des indicateurs MELS : Taux annuel de sortants sans diplôme. Taux de qualification ou de diplomation avant 20 ans

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Utilisation des indicateurs MELS : Taux annuel de sortants sans diplôme. Taux de qualification ou de diplomation avant 20 ans"

Transcription

1 Édifice BUT Marchand No 1 : / Édifice Le Parallèle L'AUGMENTATION DE LA DIPLOMATION ET DE LA QUALIFICATION AVANT L'ÂGE 20 ANS D ici juin 2015, 66 % des élèves de la CSRDN auront obtenu un diplôme ou une qualification avant l âge de 20 ans. D ici juin 2015, le nombre annuel de sorties sans diplôme parmi les élèves inscrits au secteur des jeunes passera de 588 (données ) à Le mandat actuel du service d accompagnement, référence, conseil et accompagnement (SARCA) sera élargi afin de créer un service d accueil et de référence pour tous les élèves des secteurs des jeunes et des. La CSRDN expérimentera dans quelques écoles secondaires le programme «Check and connect», sous la supervision de l équipe du professeur Michel Janosz de l Université de Montréal. Il s agit d un programme qui mise sur un suivi systématique des comportements à risque des élèves potentiellement décrocheurs (assiduité, problèmes de discipline, de motivation, etc.). Il met l accent sur le renforcement des comportements positifs plutôt que sur les aspects négatifs. Il s appuie principalement sur la relation adulte-élève via un programme de mentorat orienté vers la résolution des problèmes. Il prévoit à la fois des mesures universelles et des mesures ciblées, les premières étant une des conditions de réussite des secondes. Utilisation des indicateurs MELS : Taux annuel de sortants sans diplôme Taux de qualification ou de diplomation avant 20 ans Utilisation des tableaux de bord 1 élaborés localement pour : Faire un suivi mensuel des départs pour le motif «abandon» 1. 1 Implanter programme type «Check and Connect» Développer un tableau de bord pour suivre en temps-réel les départs Relancer les décrocheurs CFGA Revoir le processus gradué d intervention Utiliser des alertes Tosca-Net pour le suivi des apprentissages et l assiduité Faire le suivi des élèves ayant des problèmes de comportements et d assiduité (SG) Préciser et bonifier le rôle de tuteur Identifier un mentor pour les élèves à risque : personnel (enseignant, professionnel, soutien technique et administratif) et les pairs. 2. Diversifier les programmes Maintenir les arts, le plein-air ou les sports Introduire de la musique ou de l improvisation. 3. Diversifier les services complémentaires Utilisation des indicateurs MELS (à venir) Pourcentage des élèves de moins de 20 ans ayant obtenu un diplôme ou une qualification Nb de décrocheurs contactés Nb des alertes consultés sur Tosca-Net Nb d élèves ayant des problèmes de comportement rencontrés Procédure du tutorat mis à jour Nb d inscriptions aux programmes d arts plastiques et de plein air Nb de services complémentaires mis en place Mise en place de formation à temps partiel pour les profils courts Nb d enseignants formés pour la FBC et la FBD Nb d ateliers réalisés en approche orientante Nb d élèves inscrits au programme d exploration des métiers manuels 2. En collaboration avec le professeur Steve Bissonnette, de l Université du Québec en Outaouais, la CSRDN offre actuellement un perfectionnement commun de quatre jours aux enseignants du 3 e cycle du primaire et de la 1 ère secondaire sur les stratégies d enseignement efficaces en littératie et numératie. Les approches proposées s appuient sur les résultats de recherche. Les conseillers pédagogiques, directions d école et orthopédagogues participent également à ces activités de formation. Cette activité s inscrit également dans le cadre des stratégies pour un passage harmonieux au secondaire 3. La même formation sera offerte aux enseignants de 2 e secondaire et à ceux de la formation générale des en Finalement, à l automne 2010 sera organisé un colloque portant sur l enseignement des mathématiques. Ce colloque est ouvert pour tous les enseignants du primaire et de la 1 ère année du secondaire. Plus de 700 participants sont attendus. Faire un suivi quatre fois l an de l évolution des cohortes en fonction de différentes variables : départs, réussite, promotion, etc. Analyser les résultats des élèves et assurer un suivi Revoir le processus gradué d intervention Introduire de la récupération midi Obtenir les services d une infirmière de jour dans le cadre de l entente Mels-Msss Offrir des services d orthopédagogie Offrir des ateliers portant sur la toxicomanie. 4. Améliorer la gestion de la liste d attente pour les élèves de moins de 20 ans Clarifier le processus de passage FGJ/FGA en cours d année Cibler les 20 ans et moins sur la liste d attente Développer des services pour les profils courts de formation. Note : les activités en caractères gras sont déjà en marche Utilisation des tableaux de bord 2 élaborés localement pour : Faire un suivi mensuel des départs selon le motif d abandon Faire un suivi quatre fois l an de l évolution des cohortes en fonction de différentes variables : départs, réussite, promotion, etc. Analyser les résultats des élèves et assurer un suivi en fonction des objectifs de formation de l adulte 1. Tous les tableaux de bord sont actuellement disponibles et fonctionnels pour le secteur de la FGJ. 2. Tous les tableaux de bord sont actuellement disponibles et fonctionnels pour le secteur de la FGJ.

2 Édifice Marchand / Édifice Le Parallèle 5. La CSRDN mettra en place au 1 er cycle du secondaire des services d aides à l apprentissage, sur le modèle de l intervention à trois niveaux, avec la collaboration des professeures Line Laplante et Monique Brodeur, de l UQAM. 6. Une offre de service intégrée jeunes--formation professionnelle sera déployée. Depuis deux ans la commission scolaire, travaille à constituer un «panier de services» de formation pour les ans. 7. Le nouveau service terrain d accompagnement vers la réussite (STAR) sera consolidé et étendu au secteur des jeunes en relançant systématiquement chacun des élèves qui abandonne l école en cours d année afin de lui offrir un accompagnement, des services conseils et lui faire une offre de service. 8. Les initiatives pour accompagner les élèves de la 4 e et de la 5 e secondaire auxquels il ne manque que quelques unités pour l obtention du DES ou des préalables pour l inscription à un programme en formation professionnelle seront accentuées. 5. Développer chez les enseignants des stratégies d enseignement diversifiées Former les enseignants de la FBC aux stratégies d enseignement efficace Former les enseignants de la FBC sur les méthodes efficaces en littératie et en numératie (implanter le modèle d intervention à trois niveaux) Former les enseignants du Centre sur la gestion de classe. 6. Implanter l approche orientante Sensibiliser et former l équipe école Augmenter le nombre d ateliers d orientation Développer des activités orientantes pour les élèves (ex : «Explomobile») Rédiger des situations d apprentissage orientantes. Offrir le programme d exploration des métiers manuels et des métiers de services. 7. Participer activement au déploiement du «panier de services» de la commission scolaire S assurer que le personnel SARCA soit à jour vis-à-vis les services offerts dans le «panier de services» Développer un accueil particulier pour les jeunes décrocheurs Offrir le programme d exploration des métiers manuels et des métiers de services Participer activement à des programmes en concomitance avec les centres de formation professionnelle Développer des parcours adaptés pour supporter la clientèle jeunes (FAD, FADA, FADEL et pré- DEP) Note : les activités en caractères gras sont déjà en marche

3 Édifice BUT Marchand No 2 : / Édifice Le Parallèle L'AMÉLIORATION DE LA MAÎTRISE DE LA LANGUE FRANÇAISE D ici juin 2015, 85 % des élèves réussiront l épreuve de lecture de la fin du 1 er cycle du primaire. D ici juin 2015, 85 % des élèves de 6 e année auront réussi chacune des épreuves ministérielles en français (lecture et écriture). D ici juin 2015, les taux de réussite à l épreuve de français de la 5 e secondaire seront de 85 %. 8. La CSRDN implantera dans les classes de maternelle, dès la rentrée 2010, un programme pour le développement des premiers apprentissages en lecture : La Forêt de l alphabet. Ce programme a été développé et expérimenté par le Laboratoire sur les pratiques d'enseignement appuyées par la recherche de l UQAM, sous la direction de Mme Monique Brodeur; une formation spécifique sera offerte aux orthopédagogues à l automne La CSRDN, avec des partenaires de trois commissions scolaires, de l UQAM (Monique Brodeur, Line Laplante) et de l Université Concordia (Phil Abrami) collabore à l adaptation française d un des très rares logiciels pour l apprentissage précoce de la littératie dont les impacts ont été évalués de façon rigoureuse : ABRACADABRA 10. Tous les enseignants de 1 ère année recevront au printemps 2011 une formation de deux jours portant sur l apprentissage de la lecture, en continuité avec la formation offerte aux enseignantes du préscolaire sur les premiers apprentissages. Une formation spécifique sera offerte aux orthopédagogues. Cette approche, La Roue, a été développée par Mme Lise Larouche et a obtenu en 1997 le prix d'excellence de la fondation Hilroy pour son caractère novateur. La Roue sera l objet d une évaluation menée par une équipe de chercheurs de l UQO dirigée par le professeur Carl Bouchard. En attente du MELS. Utilisation des tableaux de bord élaborés localement pour faire le suivi des résultats des élèves. 1. Participer au programme de formation Agir portant sur la littératie Former les enseignants de la FBC aux stratégies d enseignement efficace Former les enseignants de la FBC sur les méthodes efficaces en littératie. 2. Développer un parcours adapté en français pour les élèves qui se dirigent vers le collégial Hausser les exigences Introduire un parcours avec des échéanciers fixes. 3. Avoir un souci permanent de la langue française Introduire des outils de méthodologie lors des entrées en formation Prendre en considération la qualité de la langue dans toutes les disciplines. 4. Introduire des périodes de lecture et des activités associées au plaisir de lire Instaurer des périodes de lecture Inviter des auteurs et conférenciers Instaurer une activité «Donner un livre au suivant» Taux de réussite aux épreuves de lecture et d écriture Taux de formation des enseignants en FBC Adoption d une politique d enrichissement du français Pourcentage du taux de réussite de l épreuve de français de secondaire 5 localement pour faire le suivi des résultats des élèves Analyse des résultats des épreuves élaborées localement et production de tableaux de bord. 11. La CSRDN implantera au primaire et au 1 er cycle du secondaire, avec l appui du Laboratoire sur les pratiques d'enseignement appuyées par la recherche de l UQAM, le Modèle d intervention à trois niveaux pour l apprentissage de la lecture (Modèle de réponse à l intervention) 12. La CSRDN, en collaboration avec une équipe dirigée par la professeure Lizanne Lafontaine de l UQO, expérimentera dans deux écoles de milieu défavorisé, un modèle innovateur de formation continue pour les enseignantes du primaire portant sur la littératie précoce. Note : les activités en caractères gras sont déjà en marche

4 Édifice BUT Marchand No 3 : / Édifice Le Parallèle L'AMÉLIORATION DE LA PERSÉVÉRANCE CHEZ CERTAINS GROUPES CIBLES D ici juin 2015, 75 % des élèves inscrits en FMS et 85 % des élèves inscrits en FPT obtiendront une qualification D ici juin 2015, les écarts de réussite entre milieux favorisés et défavorisés aux épreuves ministérielles de la fin du primaire auront été réduits de moitié. La CSRDN consolidera et fera la promotion des programmes de formation à l emploi : le CFER et l école «Les Studios». Une actualisation de l entente de collaboration établie avec les centres de la petite enfance (CPE) sera réalisée afin de mieux préparer l entrée à l école des enfants du territoire. Notamment, des camps de jour en milieux défavorisés pour les futurs élèves du préscolaire et un camp de jour animé par des étudiantes en orthophonie pour des élèves présentant des problèmes de langage seront mis en place. La CSRDN accompagnera de façon plus accentuée les milieux les plus défavorisés dans le déploiement des stratégies de littératie précoce. Utilisation des tableaux de bord élaborés localement pour : Faire un suivi mensuel des départs pour le motif «abandon» Analyser les résultats des élèves et assurer un suivi 1. Développer une offre de service de parcours adaptés Développer un service d accueil particulier Développer un programme pour les élèves en provenance des Studios et les élèves ayant les mêmes particularités Trouver de nouveaux partenaires pour la formation en insertion socioprofessionnelle (ISP) et intégration sociale (IS) Participer, avec le service éducatif, au développement d un guichet unique pour les lieux de stages. Offrir des parcours pré-dep et pré-collégial 2. Former les enseignants du CFGA en lien avec l adaptation des services pour les clientèles à besoins particuliers Taux de qualification des élèves inscrits en FMS Taux de qualification des élèves inscrits en FPT Programme et accueil adaptés pour les élèves en provenance des Studios Des parcours pré-dep et pré-collégial sont en fonction localement pour faire le suivi des résultats des élèves et de l application des nouveaux programmes et parcours 3. Offrir des activités de reconnaissance

5 Édifice BUT Marchand No 4 : / Édifice Le Parallèle L'AMÉLIORATION DE L'ENVIRONNEMENT SAIN ET SÉCURITAIRE DANS LES ÉTABLISSEMENTS D ici juin 2015, tous les établissements de la CSRDN auront intégré à leur plan de réussite des stratégies locales pour notamment prévenir la violence, promouvoir de saines habitudes de vie et développer un mode vie physiquement actif. D ici juin 2015, 33 % des écoles primaires et trois écoles secondaires auront implanté le modèle de soutien au comportement positif (SCP). La CSRDN soutiendra les établissements de son territoire pour qu ils développent des stratégies locales en prévention de la violence, promotion des saines habitudes de vie et une vie physiquement active 3. Québec en forme sera déployé sur tout le territoire de notre commission scolaire : deux projets, trois MRC et plus d une cinquantaine de partenaires issus des milieux de la santé, des villes, du secteur communautaire et des écoles. 4 La CSRDN expérimentera dans deux écoles primaires, dans le cadre d un projet de recherche piloté par l Université du Québec en Outaouais, un programme de soutien au comportement positif; un second projet de recherche auquel collaborera aussi l Université Laval, visera une expérimentation dans deux écoles secondaires. Ce programme, appuyé par la recherche, est actuellement implanté dans des milliers d écoles américaines, ontariennes et albertaines. Il vise la mise en place dans une école d une structure qui donne au personnel scolaire les outils et les stratégies qui leur permettent d influencer de manière positive le comportement des élèves et leur façon d interagir. Cette approche a pour but de promouvoir un milieu sécuritaire, ordonné et prévisible pour l apprentissage et l enseignement. Cette approche a eu d importantes répercussions dans les communautés où elle a été implantée : elle favorise une culture scolaire positive que les élèves, les parents et le personnel perçoivent comme étant sécuritaire et bienveillante. 5 Dépôt Évaluation continue de l expérimentation du modèle de soutien au comportement positif et des effets de ce programme sur le climat scolaire, l occurrence des interventions de nature disciplinaires et la perception de sécurité exprimée par les élèves, leurs parents et le personnel des écoles 1. Inclure le Centre dans les ententes de complémentarité Mels-Msss Obtenir les services d une infirmière 2. Mettre en œuvre les éléments du programme des services complémentaires du Mels Activités du midi Activités de promotion de saines habitudes de vie 3. Soutenir les comportements positifs Un plan d action de prévention de la violence est mis en place Des activités du midi sont offertes aux élèves Un programme de renforcement positif est mis en place localement pour faire le suivi de la réalisation des moyens utilisés et des résultats en découlant. 3. Ce moyen s inscrit à l intérieur du 2 e objectif de la planification stratégique de la CSRDN, axe Ce moyen s inscrit à l intérieur du 6 e objectif de la planification stratégique de la CSRDN, axes 1 et Ce moyen s inscrit à l intérieur du 6 e objectif de la planification stratégique de la CSRDN, axes 1 et 2.

6 Édifice BUT Marchand No 5 : / Édifice Le Parallèle L'AUGMENTATION DU NOMBRE D'ÉLÈVES DE MOINS DE 20 ANS EN FORMATION PROFESSIONNELLE D ici juin 2015, le nombre d élèves de moins de 20 ans en formation professionnelle passera de 287 (pour l année ) à 350. Dans le cadre du Panier de services pour les ans, la CSRDN lancera des programmes d exploration des métiers manuels et mettra en service une caravane de l exploration professionnelle : l «Explomobile Série FP», entièrement développée par les centres et des professionnels des services éducatifs Développement de programmes en concomitance Accentuation des projets d exploration professionnelle pour certains élèves du secondaire Actualisation du plan d action «Panier de services» Développement des services complémentaires en FGA et FP Nouveaux inscrits de moins de 20 ans Nouveaux inscrits de moins de 20 ans, en continuité Utilisation des tableaux de bord élaborés localement pour faire un suivi par programme et par centre 1. Participer activement au déploiement du «panier de services» de la commission scolaire S assurer que le personnel SARCA soit à jour vis-à-vis les services offerts dans le «panier de services» Développer un accueil particulier pour les jeunes décrocheurs Offrir le programme d exploration des métiers manuels et des métiers de services Participer activement à des programmes en concomitance avec les centres de formation professionnelle Développer des parcours adaptés pour supporter la clientèle jeune (FAD, FADA, FADEL et pré- DEP) Accompagner les élèves en transition Collaborer au développement des parcours FGJ, FGA et FP. 2. Mettre en oeuvre le nouveau cadre des services complémentaires aux Nombre d élèves de moins de 20 ans inscrits en formation professionnelle Nombre d élèves de moins de 20 ans inscrits en formation professionnelle, en continuité Mise en place d un programme de transition entre le secteur jeune et la FGA localement pour faire un suivi par le centre À venir suite aux travaux du comité des services éducatifs. Note : les activités en caractères gras sont déjà en marche

ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES

ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE ET LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2014

Plus en détail

PLAN DE RÉUSSITE 2010-2011

PLAN DE RÉUSSITE 2010-2011 PLAN DE RÉUSSITE 2010-2011 RÉSEAU DES ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES DE LA FORMATION GÉNÉRALE DES ADULTES CENTRE : CHAMPAGNAT DIRECTION : SYLVAIN LACHAÎNE ANALYSE DE LA SITUATION (portrait du centre, mission,

Plus en détail

Bilan de la tournée des régions

Bilan de la tournée des régions Bilan de la tournée des régions Rencontre nationale des gestionnaires Plan de la présentation Contexte de la tournée Information recueillie pendant la tournée Défis que soulève le renouveau pédagogique

Plus en détail

BUT 1 : AUGMENTATION DE LA DIPLOMATION ET DE LA QUALIFICATION AVANT L ÂGE DE 20 ANS

BUT 1 : AUGMENTATION DE LA DIPLOMATION ET DE LA QUALIFICATION AVANT L ÂGE DE 20 ANS 21 octobre 2014 BUT 1 : AUGMENTATION DE LA DIPLOMATION ET DE LA QUALIFICATION AVANT L ÂGE DE 20 ANS Objectif 1 : Augmenter le niveau de compétence des élèves en mathématique Bonification des mesures d

Plus en détail

Valoris en Mauricie Des retombées hautement significatives au primaire et au secondaire

Valoris en Mauricie Des retombées hautement significatives au primaire et au secondaire Valoris en Mauricie Des retombées hautement significatives au primaire et au secondaire Denis Morin Directeur-conseil en entrepreneuriat Commission scolaire de l Énergie 1 er forum sur les retombées de

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015 ÉTABLISSEMENT GEORGES-ÉTIENNE-CARTIER ANNÉE 2015-2016 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE HISTORIQUE

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE École Langevin CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE LANGEVIN ET LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2014 ANNÉE SCOLAIRE 2010-2011

Plus en détail

Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental

Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental XVI e Colloque de l AQRP Rétablissement et pleine citoyenneté : du discours à l action Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental Bernard Deschênes Agence de la santé

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2014-2015

RAPPORT ANNUEL 2014-2015 RAPPORT ANNUEL 2014-2015 CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE DE LÉVIS Le Centre de formation professionnelle de Lévis (CFP de Lévis) est composé d environ 100 membres du personnel et de 750 élèves. Il

Plus en détail

PLAN DE RÉUSSITE ET CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE

PLAN DE RÉUSSITE ET CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE Des Pionniers / Pavillon Laure-Gaudreault PLAN DE RÉUSSITE ET CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ÉCOLE SECONDAIRE ANNÉE SCOLAIRE 2012-2013 Approuvé au Conseil d établissement le Plan de réussite

Plus en détail

PLAN D ACTION 2012-2013 PLAN D ACTION

PLAN D ACTION 2012-2013 PLAN D ACTION 2 Note : Ne sont intégrés au tableau que les moyens identifiés dans le plan stratégique 2009-2014 pour lesquels des travaux seront réalisés en. Toutefois, les moyens maintenant intégrés aux pratiques ainsi

Plus en détail

Plan Réussir Pour la réussite et la persévérance scolaires

Plan Réussir Pour la réussite et la persévérance scolaires Plan Réussir Pour la réussite et la persévérance scolaires Table des matières 1. Introduction...1 2. Mise en contexte...2 3. Élaboration du plan Réussir...3 3.1 Plan stratégique...3 3.2 Parc immobilier...3

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

I. Compétences communes à tous les professeurs

I. Compétences communes à tous les professeurs REFERENTIEL DE COMPETENCES DES PROFESSEURS Au sein de l équipe pédagogique, l enseignante ou l enseignant accompagne chaque élève dans la construction de son parcours de formation. Afin que son enseignement

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DES ACTIVITÉS À RÉALISER DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2013

TABLEAU DE BORD DES ACTIVITÉS À RÉALISER DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2013 Tableau de bord des activités à réaliser dans le cadre de la convention de partenariat 2010-2013 Dernière mise à jour : 19 / 03 / 2013 Objectifs mesurables du MELS et de la CS Objectif 1.1 En 2013, avoir

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée. 2015-2016 Centre de formation générale des adultes

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée. 2015-2016 Centre de formation générale des adultes PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée 2015-2016 Centre de formation générale des adultes 1 L école et son milieu Tous les services d enseignement offerts à plus de 2000 adultes; Clientèle répartie

Plus en détail

Projet éducatif, plan de réussite et convention de gestion et de réussite éducative 2015-2016

Projet éducatif, plan de réussite et convention de gestion et de réussite éducative 2015-2016 Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir Projet éducatif, plan de réussite et convention de gestion et de réussite éducative 2015-2016 École Carle Au service de la réussite de chacun

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015 ÉTABLISSEMENT : ÉCOLE DU PARCHEMIN ANNÉE 2014-2015 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE HISTORIQUE

Plus en détail

Présentation du programme d études Intégration socioprofessionnelle (ISP)

Présentation du programme d études Intégration socioprofessionnelle (ISP) Présentation du programme d études Intégration socioprofessionnelle (ISP) Congrès de l AQIFGA 21 et 22 avril 2016 Mélanie Poulin, responsable du programme d études ISP Direction de l éducation des adultes

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015 ÉTABLISSEMENT LA FARANDOLE ANNÉE 2015-2016 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE HISTORIQUE En

Plus en détail

Évaluation du programme d Informatique conduisant au diplôme d études collégiales (DEC) 420.01. au Cégep de Sorel-Tracy

Évaluation du programme d Informatique conduisant au diplôme d études collégiales (DEC) 420.01. au Cégep de Sorel-Tracy Évaluation du programme d Informatique conduisant au diplôme d études collégiales (DEC) 420.01 au Cégep de Sorel-Tracy Mars 1996 Introduction L évaluation de la mise en oeuvre du programme Techniques de

Plus en détail

POLITIQUE DE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «JEUNES ET ADULTES»

POLITIQUE DE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «JEUNES ET ADULTES» Code : 2900-02-15-01 POLITIQUE X DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE POLITIQUE DE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «JEUNES ET ADULTES» Date d approbation : 17 mars 2015 Service dispensateur : Services

Plus en détail

Démarches sur les normes et modalités (Fait à partir de documents de la FSE)

Démarches sur les normes et modalités (Fait à partir de documents de la FSE) Démarches sur les normes et modalités (Fait à partir de documents de la FSE) 2007-2008 2 1 Commentaires généraux En octobre 2005, le MELS invitait les commissions scolaires à entreprendre une démarche

Plus en détail

Plan d intégration des TIC

Plan d intégration des TIC Plan d intégration des TIC 2 0 1 0 / 2 0 1 5 1 PRÉAMBULE En 2010, le Cégep de Thetford déposait son Plan stratégique 2010-2015 dans lequel on retrouve une cible qui précise, entre autres, l orientation

Plus en détail

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE)

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) POUR L AVANCEMENT ET L INNOVATION EN ENSEIGNEMENT Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) Information générale et processus de mise en candidature Miser sur l innovation en formation pour

Plus en détail

Se concerter pour aider les étudiants: suivi et encadrement des étudiants au Cégep de Sainte-Foy

Se concerter pour aider les étudiants: suivi et encadrement des étudiants au Cégep de Sainte-Foy Se concerter pour aider les étudiants: suivi et encadrement des étudiants au Cégep de Sainte-Foy Carolyne Maltais, API Christian Morin, conseiller pédagogique Collège Ahuntsic Août 2013 PLAN DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

Politique institutionnelle relative à l internationalisation

Politique institutionnelle relative à l internationalisation Politique institutionnelle relative à l internationalisation Politique adoptée au conseil administration le 3 avril 2013 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1. DÉFINITIONS... 3 2. FINALITÉS... 6 3. OBJECTIFS

Plus en détail

Plan DE RAPPROCHEMENT EN MATIÈRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE

Plan DE RAPPROCHEMENT EN MATIÈRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE Plan DE RAPPROCHEMENT EN MATIÈRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE Pour relever le défi de l accessibilité et de la qualification dans toutes les régions du Québec Table des matières Une approche

Plus en détail

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Les professeurs et les personnels d éducation mettent en œuvre les missions que la nation assigne à l école. En leur qualité de fonctionnaires

Plus en détail

Politique linguistique

Politique linguistique SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Règlements, directives, politiques et procédures Politique linguistique Adoption Instance/Autorité Date Résolution(s) Conseil d administration 25 octobre 2004 281-CA-4048 Modification(s)

Plus en détail

Centre de formation professionnelle Maurice-Barbeau

Centre de formation professionnelle Maurice-Barbeau Centre de formation professionnelle Maurice-Barbeau Plan de réussite Convention de gestion (à venir) 2013-2016 2013-2014 Approuvé par les membres du Conseil d établissement à la réunion du 20 novembre

Plus en détail

Le programme universel de la maternelle à la 2 e année

Le programme universel de la maternelle à la 2 e année Table des matières Objectifs............................................ 1 Le programme universel de la maternelle à la 2 e année.............. 1 L initiation précoce au français..............................

Plus en détail

PROCÉDURE RELATIVE AU PASSAGE DES ÉLÈVES DE L ORDRE D ENSEIGNEMENT PRIMAIRE À L ORDRE D ENSEIGNEMENT SECONDAIRE POUR L ANNÉE SCOLAIRE 2013-2014

PROCÉDURE RELATIVE AU PASSAGE DES ÉLÈVES DE L ORDRE D ENSEIGNEMENT PRIMAIRE À L ORDRE D ENSEIGNEMENT SECONDAIRE POUR L ANNÉE SCOLAIRE 2013-2014 PROCÉDURE RELATIVE AU PASSAGE DES ÉLÈVES DE L ORDRE D ENSEIGNEMENT PRIMAIRE À L ORDRE D ENSEIGNEMENT SECONDAIRE POUR L ANNÉE SCOLAIRE 2013-2014 DOCUMENT À L INTENTION DES PARENTS Version janvier 2013 Service

Plus en détail

UN MONDE D ENGAGEMENT

UN MONDE D ENGAGEMENT UN MONDE D ENGAGEMENT PROJET ÉDUCATIF Le collège Édouard-Montpetit est un établissement d enseignement supérieur public et laïc qui fait partie du réseau des collèges d enseignement général et professionnel

Plus en détail

POLITIQUE DE SUIVI DE L ÉLÈVE 2013 2014 CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE MARIE ROLLET. Modifié le 3 septembre 2013

POLITIQUE DE SUIVI DE L ÉLÈVE 2013 2014 CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE MARIE ROLLET. Modifié le 3 septembre 2013 POLITIQUE DE SUIVI DE L ÉLÈVE 2013 2014 CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE MARIE ROLLET Modifié le 3 septembre 2013 Objectifs de la politique Accompagner dans son cheminement pédagogique et social. Assurer

Plus en détail

Convention de gestion et de réussite éducative entre la Commission scolaire De La Jonquière et

Convention de gestion et de réussite éducative entre la Commission scolaire De La Jonquière et Convention de gestion et de réussite éducative entre la Commission scolaire De La Jonquière et l école Sacré-Coeur 2012-2013 PRÉAMBULE La convention de partenariat et la convention de gestion et de réussite

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e INSTITUT DE FORMATION DE L ÉDUCATION NATIONALE

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e INSTITUT DE FORMATION DE L ÉDUCATION NATIONALE MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 3909 1623 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 166 110 28 22 août mai 2009 2015 S o m m a i r e INSTITUT DE

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE LE CENTRE DE FORMATION RIMOUSKI-NEIGETTE FORMATION PROFESSIONNELLE

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE LE CENTRE DE FORMATION RIMOUSKI-NEIGETTE FORMATION PROFESSIONNELLE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE LE CENTRE DE FORMATION RIMOUSKI-NEIGETTE FORMATION PROFESSIONNELLE ET LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE ÉLISABETH-TURGEON ET LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2014 ANNÉE SCOLAIRE 2011-2012 Convention

Plus en détail

Mark Miller, conseiller pédagogiqueet responsable del anglais langue seconde pour la Commission scolaire de Portneuf.

Mark Miller, conseiller pédagogiqueet responsable del anglais langue seconde pour la Commission scolaire de Portneuf. Mark Miller, conseiller pédagogiqueet responsable del anglais langue seconde pour la Commission scolaire de Portneuf. Formationet accompagnement des enseignants en lien avec la matière, les programmes

Plus en détail

Convention de gestion Plan de réussite 2011-2013 année scolaire 2011-2012

Convention de gestion Plan de réussite 2011-2013 année scolaire 2011-2012 7 octobre 2011 Version : 21 septembre 2011 Centre de formation professionnelle Maurice-Barbeau Convention de gestion Plan de réussite 2011-2013 année scolaire 2011-2012 Approuvé par les membres du Conseil

Plus en détail

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN Adoptée par le Conseil d administration Le 28 avril 1998 (résolution no 0099) et modifiée par le Conseil d administration

Plus en détail

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention Le plan d intervention au service de la réussite de l élève Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention Objectif de la présentation Présenter les orientations ministérielles qui sous-tendent

Plus en détail

RÉSEAU DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE A0708-VPPW-015

RÉSEAU DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE A0708-VPPW-015 RÉSEAU DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE A0708-VPPW-015 Les effets de l abolition de l attestation de formation professionnelle (AFP) Volet 2 sur la formation professionnelle 26 novembre 2007 μ Siège social

Plus en détail

Politique sur la santé et le mieux être au travail

Politique sur la santé et le mieux être au travail Politique sur la santé et le mieux être au travail Politique adoptée au conseil administration Le 9 avril 2014 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1. DÉFINITIONS... 3 2. CHAMP D APPLICATION... 4 3. OBJECTIFS...

Plus en détail

Colloque régional FGA

Colloque régional FGA Colloque régional FGA Ateliers Titre Description Animation Au Centre La Cité, le Renouveau pédagogique a fait son entrée en troisième secondaire en Français. Nous vous François Bolduc, François Dans le

Plus en détail

CHRONIQUE. C hronique internationale. La formation pratique des enseignants : le cas français. L organisation de l enseignement en France

CHRONIQUE. C hronique internationale. La formation pratique des enseignants : le cas français. L organisation de l enseignement en France Didier Paquelin Université Laval La formation pratique des enseignants : le cas français C hronique internationale L organisation de l enseignement en France Le système éducatif français s organise de

Plus en détail

Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants.

Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants. REUSSIR L ANNEE DE FORMATION EN ALTERNANCE Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants. Daniel Filâtre Président du comité La professionnalisation de la formation initiale

Plus en détail

POLITIQUE 2500-024 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2

POLITIQUE 2500-024 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2 POLITIQUE 2500-024 TITRE : ADOPTION : Conseil d'administration Résolution : CA-2008-01-15-08 ENTRÉE EN VIGUEUR : 15 janvier 2008 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2 2. LA FORMATION

Plus en détail

Reddition de comptes Convention de gestion et de réussite 2011-2012 École Centrale et commission scolaire. 30 juin 2012

Reddition de comptes Convention de gestion et de réussite 2011-2012 École Centrale et commission scolaire. 30 juin 2012 Reddition de comptes Convention de gestion et de réussite 2011-2012 École Centrale et commission scolaire 30 juin 2012 École Centrale Commission scolaire de l Énergie «Une éducation qui t ouvre le monde»

Plus en détail

4.6 Règles de passage et de classement des élèves (Résolution : C.C. 2015-016)

4.6 Règles de passage et de classement des élèves (Résolution : C.C. 2015-016) 4.6 Règles de passage et de classement des élèves (Résolution : C.C. 2015-016) Page 1 sur 8 RÉFÉRENCES LÉGALES SOUTENANT LES AJUSTEMENTS RÉGIME PÉDAGOGIQUE DE L'ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE, DE L'ENSEIGNEMENT

Plus en détail

Histoire 4 e secondaire Mathématique CST 4 e secondaire

Histoire 4 e secondaire Mathématique CST 4 e secondaire LES COURS D ÉTÉ EN JUILLET 2012 2 e secondaire cours d été (3 semaines) et évaluation intégrée à la session des cours d été 3 e secondaire cours d été (3 semaines) et évaluation intégrée à la session des

Plus en détail

Présentation du projet associatif

Présentation du projet associatif Présentation du projet associatif Notre projet associatif : une volonté politique, une longue démarche participative Face aux transformations profondes et rapides de la société française dans son ensemble

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF ET PLAN DE RÉUSSITE 2012-2016 ÉCOLE HORIZON JEUNESSE

PROJET ÉDUCATIF ET PLAN DE RÉUSSITE 2012-2016 ÉCOLE HORIZON JEUNESSE ANALYSE DE LA SITUATION 1. LE MILIEU 1.1 Le secteur L école Horizon Jeunesse est située dans un milieu socio-économique aisé, dans la moyenne supérieure par rapport à la province. L indice de défavorisation

Plus en détail

PLAN D ACTION 2015-2016

PLAN D ACTION 2015-2016 Contexte d élaboration du plan d action Le plan d action a été établi en s appuyant sur les premières hypothèses de planification stratégique 2015-2020, à partir des orientations, objectifs et moyens qui

Plus en détail

Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental

Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental XVI e Colloque de l AQRP Rétablissement et pleine citoyenneté : du discours à l action Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental Bernard Deschênes Agence de la santé

Plus en détail

Un outil de dépistage des décrocheurs potentiels La TEDP 2.0

Un outil de dépistage des décrocheurs potentiels La TEDP 2.0 Un outil de dépistage des décrocheurs potentiels La TEDP 2.0 Présentation effectuée dans le cadre du 14 e Colloque sur l Approche Orientante Michel Janosz, Ph.D. Directeur Jonathan Lévesque, M.Sc. et Julie

Plus en détail

RÉPONSE DU SERVICE CORRECTIONNEL DU CANADA À L ENQUÊTEUR CORRECTIONNEL SUITE À SA CORRESPONDANCE DU 10 JANVIER 2014

RÉPONSE DU SERVICE CORRECTIONNEL DU CANADA À L ENQUÊTEUR CORRECTIONNEL SUITE À SA CORRESPONDANCE DU 10 JANVIER 2014 RÉPONSE DU SERVICE CORRECTIONNEL DU CANADA À L ENQUÊTEUR CORRECTIONNEL SUITE À SA CORRESPONDANCE DU 10 JANVIER 2014 MISE À JOUR DE L ENQUÊTE À L ÉTABLISSEMENT KENT (mars 2014) La gestion des ressources

Plus en détail

Guide administratif «Vers une Transition secondaire-cégep réussie»

Guide administratif «Vers une Transition secondaire-cégep réussie» Guide administratif «Vers une Transition secondaire-cégep réussie» CÉGEP de Sherbrooke Produit en collaboration par Jeannine Gouin et le Projet PRÉE OCTOBRE 2012 «À l intention de nos partenaires des écoles

Plus en détail

Table des matières. Table des matières... 2. Remerciements... 2. Message de la responsable du projet... 3. Contexte du projet... 4

Table des matières. Table des matières... 2. Remerciements... 2. Message de la responsable du projet... 3. Contexte du projet... 4 Table des matières Table des matières... 2 Remerciements... 2 Message de la responsable du projet... 3 Contexte du projet... 4 Historique du projet... 4 Vers une transition secondaire-cégep réussie Édition

Plus en détail

Tous ensemble. pour la réussite scolaire

Tous ensemble. pour la réussite scolaire Tous ensemble pour la réussite scolaire Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 08-01257 ISBN 978-2-550-56329-7 (version imprimée) ISBN 978-2-550-56330-3 (PDF) Dépôt légal

Plus en détail

24 HEURES POUR UN QUÉBEC APPRENANT. 30 et 31 mai 2013. Document préparatoire. Présenté par. La Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ)

24 HEURES POUR UN QUÉBEC APPRENANT. 30 et 31 mai 2013. Document préparatoire. Présenté par. La Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) 24 HEURES POUR UN QUÉBEC APPRENANT 30 et 31 mai 2013 Document préparatoire Présenté par La Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) La Table des responsables de l'éducation des adultes et

Plus en détail

1. L enseignement primaire

1. L enseignement primaire 1. L enseignement primaire Dans les établissements du primaire, les enfants sont répartis en huit classe qui vont de la classe des Junior Infants (dès 4 ans) à la Sixth Class (12 ans). Les objectifs généraux

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Economie-Gestion de l Université Paris Descartes Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des

Plus en détail

POUR LA RÉUSSITE DE NOS ÉLÈVES, OSONS RÊVER ENSEMBLE!

POUR LA RÉUSSITE DE NOS ÉLÈVES, OSONS RÊVER ENSEMBLE! COMMISSION SCOLAIRE DE LA CAPITALE ÉCOLE SAINT-MALO LE PROJET ÉDUCATIF 2010-2015 DE L ÉCOLE POUR LA RÉUSSITE DE NOS ÉLÈVES, OSONS RÊVER ENSEMBLE! Projet éducatif adopté par les membres du conseil d établissement

Plus en détail

Présentation. Il s agit donc ici d informations données à titre indicatif pour soutenir la réflexion des milieux.

Présentation. Il s agit donc ici d informations données à titre indicatif pour soutenir la réflexion des milieux. Nouvelles orientations en évaluation des apprentissages au primaire Informations des conseillers pédagogiques disciplinaires pour soutenir le travail d élaboration des normes et modalités dans les établissements

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

Le Carrefour National de l Insertion Professionnelle en Enseignement (CNIPE) : une équipe passionnée pour une relève enseignante en santé

Le Carrefour National de l Insertion Professionnelle en Enseignement (CNIPE) : une équipe passionnée pour une relève enseignante en santé Le Carrefour National de l Insertion Professionnelle en Enseignement (CNIPE) : une équipe passionnée pour une relève enseignante en santé LORRAINE LAMOUREUX Présidente du CNIPE Responsable du Programme

Plus en détail

Réseau de la formation professionnelle A1213-VPP-008

Réseau de la formation professionnelle A1213-VPP-008 Réseau de la formation professionnelle A1213-VPP-008 Où va la formation professionnelle? Retour sur les grandes orientations gouvernementales qui ont guidé la formation professionnelle Présentation conjointe

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 sur 6 POLITIQUE LINGUISTIQUE

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 sur 6 POLITIQUE LINGUISTIQUE COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 sur 6 1.0 PRÉAMBULE L adoption d une politique linguistique à la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin s inscrit dans le Plan d action pour l amélioration

Plus en détail

Les services éducatifs complémentaires en formation générale des adultes. Cadre de référence

Les services éducatifs complémentaires en formation générale des adultes. Cadre de référence Les services éducatifs complémentaires en formation générale des adultes Cadre de référence Secteur de la formation professionnelle et technique et de la formation continue Direction de l éducation des

Plus en détail

Contexte POLITIQUE SUR LA FORMATION CONTINUE DU PERSONNEL ENSEIGNANT SECTEUR DES JEUNES. Ensemble, engagés vers la réussite!

Contexte POLITIQUE SUR LA FORMATION CONTINUE DU PERSONNEL ENSEIGNANT SECTEUR DES JEUNES. Ensemble, engagés vers la réussite! POLITIQUE SUR LA FORMATION CONTINUE DU PERSONNEL ENSEIGNANT SECTEUR DES JEUNES Ensemble, engagés vers la réussite! Une vision sans action est seulement un rêve. L action sans vision fait juste passer le

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

Actes du XII e congrès AIRHM Québec 2012

Actes du XII e congrès AIRHM Québec 2012 1 LE SOUTIEN À L INCLUSION PRÉSCOLAIRE DES JEUNES AYANT UNE DÉFICIENCE INTELLECTUELLE OU UN TROUBLE DU SPECTRE DE L AUTISME : MODÈLE DE STAGE ELEANOR CÔTE Myriam Rousseau 1 CRDITED MCQ-IU 2 Carmen Dionne

Plus en détail

Programme d échange entre écoles maternelles, en partenariat avec le projet «Décolâge!»

Programme d échange entre écoles maternelles, en partenariat avec le projet «Décolâge!» APPEL A CANDIDATURES Ecoles maternelles et familles défavorisées Ensemble pour accompagner l enfant dans son parcours scolaire Programme d échange entre écoles maternelles, en partenariat avec le projet

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE Commission scolaire des Patriotes PLAN DE RÉUSSITE ET CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ÉTABLISSEMENT ALBERT-SCHWEITZER ANNÉE 2015-2016 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE HISTORIQUE

Plus en détail

Réponse à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM)

Réponse à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) I. Contexte À la fin du printemps 2006, le Programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) a été remplacé

Plus en détail

PLAN D AMÉLIORATION DU CEPEO 2011-2012

PLAN D AMÉLIORATION DU CEPEO 2011-2012 Annexe A PLAN D AMÉLIORATION DU CEPEO 2011-2012 DIR11-55 CONTEXTE Le plan d amélioration 2011-2012 comporte notamment les quatre orientations qui guideront nos objectifs et nos actions prioritaires menant

Plus en détail

Mise en place d une formation ouverte et à distance (FOAD)

Mise en place d une formation ouverte et à distance (FOAD) Mise en place d une formation ouverte et à distance (FOAD) pour le doctorat (Ph.D.) en sciences de l éducation avec spécialisation en intégration des technologies en éducation Projet présenté dans le cadre

Plus en détail

L organisation de la FGA et les impacts sur les revenus et les dépenses Atelier C-9 Vendredi 22 mai, de 8 h 30 à 10 h Pierre Marchand, MBA

L organisation de la FGA et les impacts sur les revenus et les dépenses Atelier C-9 Vendredi 22 mai, de 8 h 30 à 10 h Pierre Marchand, MBA L organisation de la FGA et les impacts sur les revenus et les dépenses Atelier C-9 Vendredi 22 mai, de 8 h 30 à 10 h Pierre Marchand, MBA Pierre Marchand, consultant 1 Objectifs Présenter les modifications

Plus en détail

Préparer les étudiants en situation de handicap à leurs stages : travailler en amont et en équipe!

Préparer les étudiants en situation de handicap à leurs stages : travailler en amont et en équipe! Préparer les étudiants en situation de handicap à leurs stages : travailler en amont et en équipe! D ans le cadre du 3 e webinaire organisé par le CAPRES Animation : Anne-Louise Fournier, Coordonnatrice,

Plus en détail

Haute École de Bruxelles. Communauté française de Belgique DEFRÉ

Haute École de Bruxelles. Communauté française de Belgique DEFRÉ Haute École de Bruxelles Communauté française de Belgique DEFRÉ Calendrier et plan de suivi des recommandations des experts concernant le cursus primaire de la Catégorie Pédagogique de la Haute École de

Plus en détail

Promoteur : Pierre Arsenault, responsable et gestionnaire du Centre d accès communautaire internet (CACI)

Promoteur : Pierre Arsenault, responsable et gestionnaire du Centre d accès communautaire internet (CACI) Initiative A2 : École La Relève de Saint-Elzéar Promoteur : Pierre Arsenault, responsable et gestionnaire du Centre d accès communautaire internet (CACI) Intervenante : Édith Arsenault, conseillère pédagogique

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

Discipline progressive et promotion d un comportement positif chez les élèves. Procédure administrative : Numéro : PA 7.038

Discipline progressive et promotion d un comportement positif chez les élèves. Procédure administrative : Numéro : PA 7.038 Procédure administrative : Discipline progressive et promotion d un comportement positif chez les élèves Numéro : PA 7.038 Catégorie : Administration des écoles Pages : 6 Approuvée : le 3 mars 2008 Modifiée

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION RELATIF AUX STAGES MODULE DE L ÉDUCATION UNIVERSITÉ DU QUÉBEC EN OUTAOUAIS

DOCUMENT D INFORMATION RELATIF AUX STAGES MODULE DE L ÉDUCATION UNIVERSITÉ DU QUÉBEC EN OUTAOUAIS DOCUMENT D INFORMATION RELATIF AUX STAGES MODULE DE L ÉDUCATION UNIVERSITÉ DU QUÉBEC EN OUTAOUAIS Mise à jour : septembre 2014 1. PREAMBULE... 3 2. STAGE... 3 3. OBJECTIF... 3 4. LES ROLES ET LES RESPONSABILITES...

Plus en détail

Cahier des charges des Missions locales Coordination de filière de formation innovante 1 er semestre 2004

Cahier des charges des Missions locales Coordination de filière de formation innovante 1 er semestre 2004 Cahier des charges des Missions locales Coordination de filière de formation innovante 1 er semestre 2004 I. Contexte général du dispositif d insertion socioprofessionnelle I.1 Le cadre législatif Le présent

Plus en détail

Synthèse programme PS / Enseignement

Synthèse programme PS / Enseignement Synthèse programme PS / Enseignement L école reste un des principaux leviers pour assurer le bien-être des citoyens. Elle doit permettre de développer des compétences qui permettront à chacun de s épanouir

Plus en détail

DIVERSIFICATION DES PARCOURS SCOLAIRES DANS LE SYSTÈME SCOLAIRE QUÉBÉCOIS

DIVERSIFICATION DES PARCOURS SCOLAIRES DANS LE SYSTÈME SCOLAIRE QUÉBÉCOIS DIVERSIFICATION DES PARCOURS SCOLAIRES DANS LE SYSTÈME SCOLAIRE QUÉBÉCOIS Apprentissage tout au long de la vie Explorer différents parcours d apprentissage 10 juillet 2014 L éducation au Québec En vertu

Plus en détail

Objectifs : présentation de la 3 ème et du cycle terminal. 1 Introduction A Tokyo, seule la voie générale (3 séries S, ES et L) est proposée

Objectifs : présentation de la 3 ème et du cycle terminal. 1 Introduction A Tokyo, seule la voie générale (3 séries S, ES et L) est proposée Compte- rendu réunion du 30 mai 2012 Mr Ritter Que faire après la 3 ème? Pour tout renseignement ou précision complémentaire, n hésitez pas à contacter Mr Ritter : pritter@lfjtokyo.org Objectifs : présentation

Plus en détail

Initiatives visant la réussite des élèves

Initiatives visant la réussite des élèves Chapitre 4 Section 4.13 Ministère de l Éducation Initiatives visant la réussite des élèves Suivi des audits de l optimisation des ressources, section 3.13 du Rapport annuel 2011 Contexte La Stratégie visant

Plus en détail

La recette des métiers

La recette des métiers Jeu orientant La recette des métiers Guide pédagogique Réalisé par Julie Dussault et Sylvaine Lefebvre, conseillères pédagogiques Mise en contexte Les jeunes du secondaire ont plusieurs choix scolaires

Plus en détail

D'ETABLISSEMENT INTRODUCTION PRIORITES D'ACTION POUR LES 3 ANNEES A VENIR 1. LE RELATIONNEL 5 DOCUMENT 3

D'ETABLISSEMENT INTRODUCTION PRIORITES D'ACTION POUR LES 3 ANNEES A VENIR 1. LE RELATIONNEL 5 DOCUMENT 3 5 DOCUMENT 3 PROJET D'ETABLISSEMENT INTRODUCTION Le projet d établissement du Collège Sainte-Marie - 1 er degré - est écrit dans la lignée des projets éducatif et pédagogique. Il précise les objectifs

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire Éducation préscolaire, enseignement primaire et secondaire

Plus en détail

CALENDRIER DES FORMATIONS Année 2015-2016

CALENDRIER DES FORMATIONS Année 2015-2016 CALENDRIER DES FORMATIONS Année 2015-2016 WWW.CASIOPE.ORG POUR LES INTERVENANTS EN PETITE ENFANCE POUR LES GESTIONNAIRES ET LES RESPONSABLES DU SOUTIEN PÉDAGOGIQUE POUR LES RESPONSABLES DE SERVICE DE GARDE

Plus en détail

33, rue des Sapins, St-Étienne-de-Lauzon (Québec) G6J 1M1

33, rue des Sapins, St-Étienne-de-Lauzon (Québec) G6J 1M1 33, rue des Sapins, St-Étienne-de-Lauzon (Québec) G6J 1M1 Approuvé lors de la rencontre du personnel du 15 octobre 2014 Depuis le 1 er juillet 2011, un bulletin national est utilisé dans toutes les écoles

Plus en détail

La collaboration en contexte

La collaboration en contexte Lavoie, J., Universitéde Sherbrooke, Beaumont, C., Université Laval, Couture, C., Universitédu Québec àtrois-rivières. Bref survol des connaissances actuelles concernant les pratiques collaboratives en

Plus en détail

École l Arc-en-ciel 510, rue de l École Téléphone : (418) 386-5541 St-Narcisse-de-Beaurivage (Québec)poste 7131 G0S 1W0 Télécopieur : (418) 475-4431

École l Arc-en-ciel 510, rue de l École Téléphone : (418) 386-5541 St-Narcisse-de-Beaurivage (Québec)poste 7131 G0S 1W0 Télécopieur : (418) 475-4431 École l Arc-en-ciel 510, rue de l École Téléphone : (418) 386-5541 St-Narcisse-de-Beaurivage (Québec)poste 7131 G0S 1W0 Télécopieur : (418) 475-4431 AUTO-ANALYSE DE L ÉCOLE L ARC-EN-CIEL DE ST-NARCISSE

Plus en détail

Rencontre de travail sur les normes et modalités

Rencontre de travail sur les normes et modalités Rencontre de travail sur les normes et modalités Modification des normes et modalités des écoles en fonction des nouvelles orientations en évaluation 2012 VERSION DU SECRÉTAIRE Intention de la rencontre

Plus en détail