Objectifs. Fatigue? LA FATIGUE. Synonymes de fatigue. Anne-Marie Therrien m.d. Ça vous dit quelque chose? Terme vague

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Objectifs. Fatigue? LA FATIGUE. Synonymes de fatigue. Anne-Marie Therrien m.d. Ça vous dit quelque chose? Terme vague"

Transcription

1 LA «DOCTEUR, JE SUIS TOUJOURS FATIGUÉE» Anne-Marie Therrien m.d. UMF Gatineau 21 août 2013 Objectifs Distinguer les différents types de fatigue Réviser les caractéristiques du syndrome de la fatigue chronique Apprécier l importance de l anamnèse dans l approche diagnostique de la fatigue Ça vous dit quelque chose? Utiliser un questionnaire détaillé dans l évaluation des troubles du sommeil Élaborer un algorithme pour orienter l'investigation dans un cas de fatigue Instaurer un plan de traitement adapté au patient Identifier des médicaments pouvant expliquer ou contribuer à une fatigue Terme vague Fatigue? Peut vouloir dire plusieurs choses pour différentes personnes pour la même personne dépendant des circonstances ***Faire décrire précisément le terme par le patient Synonymes de fatigue Épuisé Exténué À terre Faiblesse Manque de force musculaire Pas d énergie physique Problème de sommeil Somnolence Insomnie Souffrant Racqué Essouflé Manque de Pep Vidé Saturé Surmené A boute Exaspéré Écoeuré Tanné Découragé Démoralisé Déprimé Ennuyé etc 1

2 Définitions Sensation d épuisement physique pendant ou après des activités courantes. Sensation d énergie insuffisante pour commencer ou maintenir des activités. Difficulté avec la concentration, la mémoire et la stabilité émotionnelle. Fatigue vs Somnolence Les patients avec de la fatigue rapportent un manque d énergie un épuisement mental une pauvre endurance musculaire une longue période de récupération après un exercice physique un sommeil non récupérateur Les patients somnolents s endorment facilement à tous moments de la journée et souvent à des moments inopportuns ont de la difficulté à garder un état d éveil permettant de faire des activités cognitives sont temporairement améliorés par l activité physique et par une sieste. Catégories de Fatigue CATÉGORIES DE Fatigue physiologique DÉSÉQUILIBRE DE STRESS SYNDROME DE CHRONIQUE Fatigue pathologique MIXTE MXTE DÉCONDITIONNEMENT PHYSIQUE Fatigue physiologique Fatigue reliée au stress Déséquilibre entre le travail, l exercice, le sommeil et autre activité Pas de condition médicale sous-jacente Améliorée par le repos Fréquente chez les adolescents et les personnes âgées Causes Stress Excès d activité cognitive Excès d activité physique Déconditionnement physique Hygiène, qualité ou quantité de sommeil inadéquat 2

3 Fatigue cognitive Fatigue physique Ça Ça ressemble drôlement à burn-out ce que vous vivez Déconditionnement physique Hygiène du sommeil Non, je ne suis pas une espèce nocturne, Je suis seulement un adolescent Problème de sommeil Questionnaire du sommeil Moyenne d heures de sommeil selon l âge Nouveau-né :12 à 18 heures 2 ans : 9 à 13 heures 10 ans : 10 à 11 heures 16 à 65 ans : 6 à 9 heures Plus de 65 ans : 6 à 8 heures 3

4 Questionnaire sommeil Habitudes de vie Heure du souper et repas copieux? Hydratation en soirée café, thé,liqueur Alcool ou drogues en soirée Tabagisme au coucher ou dans la nuit! Exercice en soirée Médication en soirée ou au coucher Questionnaire sommeil Routine de préparation au sommeil Période de relaxation et diminution des stimuli en soirée Lecture, télévision ou travail dans le lit avant de s endormir Heure réelle du coucher (cesser toute activité) Laissez-vous la télévision, la radio ou les lumières ouvertes lorsque vous tentez de vous endormir? Confort de l environnement physique Luminosité matinale, noirceur, clignotant, cadran Bruits et silence Température de la pièce Matelas Oreiller Questionnaire sommeil Temps nécessaire pour s endormir Nombre de réveils nocturnes Moment des réveils nocturnes Durée des réveils nocturnes Délai pour se rendormir Causes des réveils nocturnes Nycturie Douleur physique Syndrome des jambes sans repos Ronflement du conjoint Pleurs du bébé Pagette Délai pour se rendormir Questionnaire sommeil Heure de l éveil matinal Réveil spontané ou avec le cadran Sensation de repos ou de récupération au lever Sieste durant la journée Moment de la sieste Durée de la sieste Récupération post sieste Problème de sommeil identique ou différent la fin de semaine ou en vacances? Questionnaire sommeil Symptômes d apnée du sommeil Ronflement Pauses respiratoires Effort pour respirer la nuit Confusion matinale Céphalées occipitales matinales Somnolence diurne Difficulté à se concentrer, trouble de mémoire Diminution de la vigilance le jour Symptômes dépressifs, modification de l humeur Reflux gastrique Questionnaire sommeil Anomalies des phases du sommeil et autres Cauchemars Terreur nocturne Bruxisme Somniloquie Somnambulisme Paralysie du sommeil Mouvements involontaires «jerks» Ronflement Apnée du sommeil Somnolence diurne Cataplexie Crise épilepsie Syndrome des jambes sans repos 4

5 Échelle somnolence Epworth Hygiène du sommeil Se coucher et se lever à la même heure tous les jours Suivre une routine qui aide à se détendre avant d aller au lit S assurer que l environnement est favorable au sommeil : chambre sombre et tranquille matelas et oreillers confortables température adéquate Si préoccupation pour un problème, tenter de le régler avant le coucher La chambre est utilisée juste pour dormir et pour les activités sexuelles Hygiène du sommeil Finir de manger 2 à 3 heures avant le coucher Éviter caféine, alcool et nicotine à l approche du coucher Limiter la quantité de liquide en soirée Faire de l exercice régulièrement mais pas juste avant le coucher, de préférence le matin ou l après-midi Prendre un bain chaud avant le coucher (< 2 heures avant) Augmenter l exposition à la lumière le jour Limiter les siestes à <1 heure et en début d après-midi Exercices progressifs L inactivité peut entraîner le déconditionnement physiologique qui peut compliquer les symptômes et nuire à l humeur, l énergie, le fonctionnement neurologique et les fonctions immunitaires. Amélioration de la fatigue chez environ 55 % des patients Augmentation de l énergie après quatre semaines d exercices aérobics, d étirements ou de musculation L exercice modérée (ex : marche 30min/jour) a l impact le plus positif sur la fatigue. Thérapie cognitive comportementale But : Changer les croyances et les comportements face à la fatigue Atteindre des buts précis pour certaines activités Aider le patient à contrôler ses symptômes et changer ses habitudes de vie Efficace pour le syndrome de fatigue chronique et la fatigue chronique idiopathique Implique Sessions hebdomadaires de 1 heure de thérapie individuelle Participation à des groupes de support Médication Essai de plusieurs semaines (minimum 6-8 semaines) Peut aussi exacerber la fatigue!!! Considéré en tout temps même en l absence des critères spécifiques d un trouble sous-jacent de l humeur ou de l anxiété Efficacité supérieure si combinée avec Thérapie Cognitivo-Comportementale 5

6 Problèmes de sommeil CATÉGORIES DE DÉSÉQUILIBRE DE STRESS SYNDROME DE CHRONIQUE MIXTE MXTE L insomnie est un problème très fréquent. Essayez que ça ne vous empêche pas de dormir DÉCONDITIONNEMENT PHYSIQUE Fatigue Pathologique CATÉGORIES DE 1. Fatigue de causes organiques 2. Fatigue de causes psychiatriques DÉSÉQUILIBRE DE STRESS SYNDROME DE CHRONIQUE 1. Syndrome de fatigue chronique MIXTE MXTE 1. Fatigue idiopathique DÉCONDITIONNEMENT PHYSIQUE CATÉGORIES DE Fatigue idiopathique DÉSÉQUILIBRE DE STRESS SYNDROME DE CHRONIQUE Fatigue chronique idiopathique ou non-spécifique si > 6 mois Occasionnant des incapacités fonctionnelles Mais qui ne rencontre pas les critères du syndrome de fatigue chronique MIXTE MXTE DÉCONDITIONNEMENT PHYSIQUE Aucune explication médicale ou psychiatrique dans près de 5 à 25 % des patients 6

7 CATÉGORIES DE Syndrome de fatigue chronique DÉSÉQUILIBRE DE STRESS DÉCONDITIONNEMENT PHYSIQUE SYNDROME DE CHRONIQUE MIXTE MXTE Diagnostic d exclusion Aucune étiologie connue, plusieurs hypothèses Affecte plusieurs systèmes Pas de test diagnostic spécifique Similarités avec la Fibromyalgie, les céphalées, le syndrome du côlon irritable et la dépression Souvent des femmes blanches, entre ans, bien éduquées Souvent associée avec une vie active et stressante Syndrome de fatigue chronique Étiologies possibles (hypothèses) Infectieux Le début des symptômes coïncide souvent avec une infection virale genre influenza, mononucléose à EBV ou CMV ou encore une diarrhée virale Les taux d anticorps contre le EBV ne sont pas plus élevés Syndrome de fatigue chronique Étiologies possibles (hypothèses) Immunologique Contradictoire selon les études Secondaire à un désordre immunitaire? Ex : nombre de cellules «Natural Killer» normal mais faible activité de ces cellules Syndrome de fatigue chronique Étiologies possibles (hypothèses) Neuro-Endocrinien Déficits cognitifs de concentration, d attention et de mémoire à court terme IRM : lésions de la substance blanche au lobe frontal Perturbation du flot sanguin cérébral Similarité avec la dépression : altération du métabolisme Fronto-Cortical Syndrome de fatigue chronique Étiologies possibles (hypothèses) Psychiatrique 2/3 ont des signes de dépression majeure 50 % ont déjà eu >1 épisode de dépression majeure Symptômes similaires : anhédonie, culpabilité, diminution de la motivation. Symptômes atypiques : mal de gorge, malaise post-exercice, lymphadénopathies douloureuses. 7

8 Syndrome de fatigue chronique Étiologies possibles (hypothèses) Musculaire-rhumatologique Myalgies, arthralgies Diminution de la performance cognitive après un exercice physique Syndrome de fatigue chronique Étiologies possibles (hypothèses) Allergique Allergies plus fréquentes Taux d éosinophiles plus élevé Rhinite chez 20-30% des patients Syndrome de fatigue chronique Tous les critères majeurs (2) Plus 6 des 11 symptômes mineurs ET 2 des 3 critères physiques ou 8 critères mineurs et plus Critères majeurs Critère 1 Apparition d une nouvelle fatigue constante, intermittente ou qui occasionne une incapacité fonctionnelle importante Durée d au moins 6 mois Absence de symptôme similaire dans le passé Non améliorée avec le repos Diminution des activités quotidiennes à moins de 50% du niveau de base Critère 2 Autres conditions médicales pouvant expliquer les symptômes doivent être éliminées par Anamnèse complète Examen physique complet Investigations appropriées selon l histoire et l examen physique. Critères mineurs (11) Début aigu ou subaigu Symptômes initiaux qui évoluent sur une période de seulement quelques heures ou quelques jours Fièvre modérée ou frissons ( 37.5 à 38.6 C) ( notée par le patient) Mal de gorge Adénopathies cervicales ou axillaires douloureuses Faiblesse musculaire généralisée inexpliquée Fatigue généralisée prolongée après un exercice modéré Myalgie Arthralgie migratoire non-inflammatoire Céphalée de novo Trouble du sommeil Symptômes neuropsychologiques photophobie, scotome transitoire, trouble de mémoire, incapacité à se concentrer, difficulté à réfléchir Irritabilité, dépression, confusion Critères physiques (3) Fièvre légère documentée Orale: 37.6 à 38.6 C Rectale: 37.8 à 38.8 C Pharyngite non exsudative Adénopathies cervicales ou axillaires palpables 8

9 CATÉGORIES DE DÉSÉQUILIBRE DE STRESS SYNDROME DE CHRONIQUE MIXTE MXTE DÉCONDITIONNEMENT PHYSIQUE Fatigue psychiatrique Trouble psychiatrique présent dans % des patients avec une fatigue chronique Améliorée avec l exercice N est souvent pas améliorée par le repos Présente dès le matin Fatigue plus globale «incapable de faire quoi que ce soit» Psychiatrique Dépression (58%) Trouble de panique (14%) Trouble de somatisation (10%) Maladie affective bipolaire Trouble d anxiété généralisée Schizophrénie Démence Anorexie/boulimie *Toujours suspecter la dépression si aucune cause identifiée, spécialement chez la personne âgée CATÉGORIES DE Fatigue organique DÉSÉQUILIBRE DE STRESS DÉCONDITIONNEMENT PHYSIQUE SYNDROME DE CHRONIQUE MIXTE MXTE On peut identifier une cause organique dans environ 15 % des cas Celle que l on veut absolument éliminer Constante Seulement améliorée par le sommeil et la diminution des activités Souvent accentuée en soirée 9

10 Anamnèse de la Fatigue Description précise de la fatigue pour le patient Anamnèse de la Fatigue *** Description précise du terme fatigue pour le patient ATCD de fatigue similaire dans le passé? Antécédents personnels et familiaux Médication: changement récent (ajout, cessé, modification de dose ) Habitudes de vie: tabac, ETOH, drogues ***Questionnaire des habitudes de sommeil **** Nous permet d identifier la cause de la fatigue chez % des patients Questionnaire vs Diagnostics différentiels Impacts sur la qualité de vie Croyances et peurs Attentes du patient Description Type Physique Psychiatrique Mixte Début Soudain, progressif, aigu vs sub-aigu ***Relation temporelle avec événement, maladie ou stress Durée Récente < 1 mois Prolongée > 1 mois Chronique > 6 mois Chronologie Le matin, midi, soir, fin de journée, toute la journée Vers la fin de la semaine ( jeudi,vendredi...) Description Facteurs qui diminuent ou augmentent la fatigue Repos, sommeil Activité Fin de semaine Vacances Médication Manifestations systémiques associées Perte de poids Fièvre Sudation nocturne Autres malaises physiques Autres malaises psychologiques Dépistage de la dépression Description Niveau de forme physique de base Sédentaire - ne travaillant pas Sédentaire - travailleur Actif physiquement ( exercice 3 fois/semaine) Athlète sur entraîné Niveau de forme physique actuel Ce que le patient n est plus capable de faire dans la vie de tous les jours Annabelle 30 ans agente de bord pour Air Canada se plaint de fatigue depuis 4 mois ATCD personnel Hypothyroïdie Allergie saisonnière ATCD familiaux Maladie de crohn MAB Médication Marvelon, synthroid, ventolin, claritin Habitudes de vie Tabac + Etoh + marijuana kg et végétarienne depuis 6 mois Diagnostic différentiel? 10

11 Diagnostic différentiel Grossesse Menstruation, anémie Tous ces diagnostics sans même avoir questionné la patiente! Horaire de travail, décalage horaire, hygiène du sommeil Infection: influenza, malaria, hépatites, tuberculose Hypothyroïdie débalancée Allergie saisonnière, toux chronique, asthme Malabsorption Trouble de l humeur ou de l anxiété Marvelon, Claritin, Syntroid Tabagisme, Abus d alcool, drogues Obésité, déconditionnement physique Perte de poids récente, végétarisme, déficit vitaminique Etc Diagnostic différentiel de la fatigue Causes organiques Médication Cause très fréquente Posologie Horaire ( matin, soir..) Modification récente Poly-pharmacologie Interactions Rx - Rx Interactions Rx - Maladie ( insuffisance rénale, hépatique, ) Interactions Rx - Patient (personne âgée, ethnicité..) Ne pas oublier les toxicités possibles Digitale, Coumadin, Tricyclique, Anti-convulsivants Médication Sédatifs et hypnotiques Relaxants musculaires Analgésiques - Narcotiques Antidépresseurs - Tricyclique Antihistaminiques Antibiotiques, antiviraux, INH Anti-hypertenseurs (Béta-Bloqueur) Anti-convulsivants Contraceptifs oraux Corticostéroïdes Produits naturels Si le médicament vous cause des ennuis, nous avons des pilules qui peuvent vous aider Et également d autres pilules pour les effets secondaires des pilules que vous prenez pour enrayer les problèmes que vous causent le premier médicament Déficits vitaminiques Diète mal équilibrée Végétarisme Malnutrition Alcoolisme Syndrome de malabsorption Anorexie/boulimie 11

12 Cardio-pulmonaire Insuffisance cardiaque Maladie valvulaire Arythmie Asthme mal contrôlé MPOC Hypertension pulmonaire Fibrose pulmonaire Apnée du sommeil Tuberculose Endocrinien-Métabolique Grossesse Diabète Insuffisance rénale Insuffisance hépatique Hypothyroïdie Hyperthyroïdie Hypaparathyroïdie Hyperparathyroïdie Maladie d Addison Maladie de Cushing Insuffisance pituitaire Expositions toxines environnementales Rhumatologique Fibromyalgie Collagénose Syndrome de Sjögrens Polymyalgia Rheumatica Artérite temporale Polymyosite Dermatomyosite Spondylarthropathie séronégatives Lupus érythémateux Néoplasique-Hématologique Anémie Lymphome, Leucémie Myélome multiple N importe quel cancer! cancer du pancréas Questionner les symptômes B Fièvre Sudation nocturne Perte de poids Infectieux CATÉGORIES DE Virus d Epstein-Barr Cytomégalovirus Influenza Hépatites HIV Tuberculose Maladie de Lyme Endocardite subaiguë Parasitose DÉSÉQUILIBRE DE STRESS DÉCONDITIONNEMENT PHYSIQUE SYNDROME DE CHRONIQUE MIXTE MXTE 12

13 DÉSÉQUILIBRE DE STRESS DÉSÉQUILIBRE DE STRESS DÉCONDITIONNEMENT PHYSIQUE DÉCONDITIONNE MENT PHYSIQUE CAUSES S RELIÉES AU MIXTE MIXTE MXTE SYNDROME DE CHRONIQUE SYNDROME DE CHRONIQUE Fatigue mixte CATÉGORIES DE Vous êtes complètement à terre parce que vous travaillez trop..essayer d éternuer sur votre patron Problème de sommeil secondaire à une cause organique Dyspnée d origine cardiaque Dyspnée d origine pulmonaire Décalage horaire Horaire de travail variable Douleur viscérale Douleur MSK Rhinite allergique Reflux gastrique Ménopause SPM Diabète Hypoglycémie Apnée du sommeil Nycturie Démence Parkinson Obésité Incontinence urinaire Incontinence fécale Épilepsie Délirium Syndrome des jambes sans repos Diagnostic différentiel fatigue Impact qualité de vie Rhumatologique Sommeil Médication Syndrome fatigue chronique Activités de la vie quotidienne Santé mentale Travail Hémato-oncologie Vie conjugale Infectieuse Psychiatrique Vie familiale Vie sociale - Loisir Cardio-pulmonaire Vitamines Idiopathique Endocrinien-métabolique Activité physique 13

14 Croyances-Peurs Croyance que fatigue = maladie physique Peur d être malade Peur d avoir un cancer Peur d avoir des investigations médicales Peur de devoir cesser ses activités Peur de décevoir famille, collègues de travail, médecin Pense que c est normal Pas prêt à changer les habitudes de vie Attentes du patient Besoin de se faire rassurer que tout est normal Besoin de recevoir un diagnostic précis? Besoin d avoir un bilan complet? Veut-il un congé de maladie? Veut-il revenir à son niveau de base à 100%, 80%, 50% Veut-il de l aide psychologique? Des médicaments? Accepte-t-il de s impliquer dans le traitement? Anamnèse Type Début Physiologique Stress Cognitif Physique Sommeil Pathologique Organique Psychiatrique Syndrome fatigue Idiopathique chronique Soudain, progressif, ***Relation temporelle avec événement, maladie ou stress aigu vs sub-aigu Durée Récente < 1 mois Prolongée > 1 mois Chronique > 6 mois Matin Midi Soir Fin de journée Chronologie Toute la journée Élément clé de l approche diagnostique à la fatigue DESCRIPTION Facteurs qui diminuent ou augmentent la fatigue Vers la fin de la semaine Jeudi, vendredi Repos, sommeil Activités Fin de semaine Vacances Le week-end Médication Symptôme B Manifestations associées Symptômes physiques Questionnaire dépresssion Croyances et peurs Niveau de forme physique de base Niveau de forme physique actuel Ce que le patient n est plus capable de faire dans la vie de tous les jours Impact sur sa qualité de vie Attentes du patient Examen physique Important pour éliminer certaines causes spécifiques Apparence générale Coloration de la peau Présence d oedème Présence d adénopathie Signes de maladie thyroïdienne Examen cardio-pulmonaire Recherche d organomégalie Examen neuro-musculaire Examen psychiatrique Surtout pour rassurer le patient et le médecin Investigations initiales Je suis fatigué de jouer au docteur. Je vous envoie tous voir le spécialiste. 14

15 Investigations initiales Beaucoup de variation dans la littérature Tout le monde à sa recette! Ne pas oublier que les investigations identifient la cause que dans seulement 5 % des cas Évidemment, selon l histoire et l examen physique 3 buts principaux R/O causes graves R/O causes communes R/O causes traitables Souvent, petites anomalies trouvées mais qui n ont pas nécessairement de lien avec la fatigue Investigations initiales Histoire négative et examen physique normal FSC Créatinine Électrolytes (Na, K) Calcium Glycémie ALT TSH BHCG Analyse d urine Suite des investigations Selon histoire, examen physique ou facteurs de risque personnel ou familial Dosage de médicaments Bilan nutritionnel Albumine, Protéine totale Vitamine B12, Folate Mg, Phosphate, Zinc, Vitamine B6 Bilan ferrique CK Vitesse de sédimentation Sérologie Rhumatologique HLAB27, FR, ANA, ANCA, Anticorps LED Suite des investigations Sérologie virale hépatique Sérologie EBV Sérologie Cytomégalovirus HIV VDRL Électrophorèse des protéines sériques Cortisol urinaire Si fièvre intermittente Bilan septique Goutte épaisse Test tuberculine (PPD) Suite des investigations Echographie cardiaque Holter cardiaque Doeppler des carotides Radiographie pulmonaire Test de fonction pulmonaire Polysomnographie Investigation gastrique Endoscopie haute ou basse Recherche de sang dans les selles Anticorps anti-transglutaminase, IgA Ct scan cérébral, thorax, abdominal, pelvien Mammographie Test cutané d allergie Radiographie lombaire Scintigraphie pancorporelle Traitements But du traitement Relation médecin-patient Hygiène du sommeil Exercices progressifs Thérapie cognitive comportementale Médication 15

16 Buts des traitements Accomplir les activités quotidiennes Retourner au travail Maintenir les relations interpersonnelles Faire des exercices quotidiennement Relation médecin-patient Importance capitale 2/3 des patients avec le syndrome de fatigue chronique se disent insatisfaits de la qualité de leurs soins et manque de confiance envers leur médecin Compréhension des plaintes et impact sur la qualité vie Réassurance et suivi très important Hygiène du sommeil Exercices progressifs Centre Sportif Il s est complètement épuisé tout simplement à remplir le formulaire d inscription Thérapie cognitive comportementale Quand avez-vous commencé à penser que vous aviez peut-être un problème? La médication Lorsque que vous m en avez parlé! Les pilules pour le sommeil prennent du temps à fonctionner Ne vous attendez pas à des résultats pendant la nuit 16

17 Médication Antidépresseur ISRS : Fluoxétine (Prozac), Paroxétine (Paxil), Sertraline (Zoloft) IRSA: Venlafaxine (Effexor), Desvenlafaxine (Pristiq) Stabilise l humeur et l anxiété Améliore l énergie Soulagement de la douleur Venlafaxine (Effexor) Médication Tricyclique Desipramine (Norpramin) Nortryptiline (Elavil) Amélioration de l humeur Améliore le sommeil avec davantage de phase de sommeil 4 (NREM) Soulagement de la douleur associée à la fatigue chronique Médication Contreversé Buproprion (Wellbutrin) Duloxétine (Cymbalta) Faible dose Hydrocortisone Psychostimulant Vitamines et suppléments Pronostic Facteurs de risque pour un mauvais pronostic Personne âgée Maladie chronique associée Désordre psychiatrique associé Croyance qu une cause physique est responsable de la fatigue Meilleur pronostic Patients qui croient que leurs symptômes sont reliés à des facteurs modifiables Cause organique identifiable et traitable Algorithmes/Questions payantes pour diagnostic différentiel Perte de poids? Fièvre? Pâleur? Intermittent ou constant? Médication, Alcool, Drogues? Anomalies neurologiques Musculaire? Polyurie, polydipsie, nycturie? Algorithmes/Questions payantes pour diagnostic différentiel Est-ce qu il y a une perte de poids? Néoplasie - Métastase Infection chronique, HIV, Tuberculose Maladie inflammatoire- Rhumatologique Syndrome de Malabsorption, parasitose Malnutrition, Insuffisance hépatique MPOC Insuffisance rénale chronique Trouble de l humeur/ anxiété / stress Anorexie/ boulimie Diabète Hyperthyroïdie, Insuffisance Surrénalienne, Phéochromocytome Médication: Meridia, Orlistat, IRSS, Digoxin, Syntroid, Psychostimulant, Topamax 17

18 Algorithmes/Questions payantes pour diagnostic différentiel Est-ce qu il y a de la fièvre? Infection chronique Hépatites Endocardite Abcès Ostéomyélite Infection urinaire, Prostatite chronique HIV, Tuberculose Malaria Néoplasie, métastases, myélome multiple Collagénose, Maladie inflammatoire Vasculite: artérite temporale Centrale: ACV, Néoplasie cérébrale.. Médicaments Algorithmes/Questions payantes pour diagnostic différentiel Fièvre secondaire aux médicaments? AINS, Aspirine, Héparine Antibiotique (B-lactam) Anti-Histaminique Anti-psychotique Barbiturique, Phénytoine Maxeran Allopurinol, Colchicine INH, Interféron, PTU Clofibrate Corticostéroïde Alpha methyldopa, Captopril, HCTZ, Hydralazine, Quinidine Mépéridine Algorithmes/Questions payantes pour diagnostic différentiel Est-ce qu il y a de la pâleur? Anémie Saignement digestif, Saignement gynécologique Post-chirurgie, post-grossesse Insuffisance rénale chronique Maladie inflammatoire de l intestin Maladie inflammatoire / rhumatologique Néoplasie, Myélome multiple Hémoglobinopathie Splénomégalie Prothèse valvulaire Hypovitaminose B12, Folate Hypothyroïdie Médicaments: TMP-SMX, Méthotrexate, Phénytoine Algorithmes/Questions payantes pour diagnostic différentiel Fatigue est intermittente ou constante? Constante La majorité du temps! Intermittente Myasténie Gravis Drogues Habitudes de vie Psychiatrique, stress Médicaments! Algorithmes/Questions payantes pour diagnostic différentiel Est-ce qu il y a utilisation de Médication? Alcool? Drogue? Alcoolisme, malnutrition, Malabsorption Pancréatite Hépatite Cirrhose Néoplasies multiples Hypovitaminose Abus de caféine Endocardite Algorithmes/Questions payantes pour diagnostic différentiel Est-ce qu il y a des anomalies neurologiques Musculaire? Désordre métabolique électrolytique ( Ca, Mg, K ) Dystrophie musculaire, Polymyosite, Dermatomyosite Poliomyélite, Syndrome post-polio Sclérose latérale amyotrophique, Sclérose en plaques Parkinson, Démence Guillain Barré Myasthénie Gravis Dysthyroïdie, Hyperparathyroïdie Urémie Médication: Corticostéroïde, Organophosphate, Arsenic, Plomb, Statine, Clofibrate, Aminoglycosides, Alcool, Alendronate, Colchicine 18

19 Perte de poids Fièvre Pâleur Sx Neuro/MSK Intermittent ou Intermittent constant Intermittent ou? constant ou? constant? Polydypsie/Polyurie/Nyc turie Algorithmes/Questions payantes pour diagnostic différentiel Est-ce qu il y a Polyurie, Polydipsie, Nycturie? Diabète Mellitus, Hyperglycémie Diabète Insipide ou toute atteinte centrale Hyperthyroïdie Hyperparathyroïdie Insuffisance surrénalienne, Insuffisance Pituitaire Infection urinaire chronique Insuffisance rénale chronique Hypoalbuminénie, Myélome multiple Hypercalcémie Psychogénique: Potomanie Médication: Diurétique, Clonidine, Corticostroïde, Colchicine, Lithium, Phénytoine, Oestrogène, Tamoxifène, caféine, alcool, Radio contraste DESCRIPTION Physiologique Stress Cognitif Physique Sommeil Type Syndrome fatigue Pathologique Organique Psychiatrique Idiopathique chronique Soudain, progressif, Début ***Relation temporelle avec événement, maladie ou stress aigu vs sub-aigu Durée Récente < 1 mois Prolongée > 1 mois Chronique > 6 mois Matin Soir Fin de journée Midi Toute la journée Chronologie Vers la fin de la semaine Jeudi, vendredi Le week-end Repos, sommeil Activités Facteurs qui diminuent ou Fin de semaine Vacances augmentent la fatigue Médication ETOH Drogues Symptôme B Manifestations Symptômes associées physiques Questionnaire dépression Niveau de Niveau de forme physique forme physique de base actuel Croyances et peurs Ce que le patient n est plus capable de Impact sur sa qualité de vie faire dans la vie de tous les jours Attentes du patient Je me demande ce qui est pire toi, Albert qui ronfle pendant ma présentation ou encore, toi Raymond qui te plaint que je te gardais réveillé! 19

COMMENT MAÎTRISER LA FATIGUE

COMMENT MAÎTRISER LA FATIGUE COMMENT MAÎTRISER LA FATIGUE LES SYMPTÔMES DE LA FATIGUE - Maux de tête; - Douleurs musculaires; - Problèmes d appétit (absence d appétit ou augmentation); - Problèmes de sommeil (insomnie, incapacité

Plus en détail

La dépression qui ne répond pas au traitement

La dépression qui ne répond pas au traitement La dépression qui ne répond pas au traitement Mise à j our Wilfrid Boisvert, MD Présenté dans le cadre de la conférence : À la rencontre de l humain, Collège québécois des médecins de famille, novembre

Plus en détail

Questions / Réponses. Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées

Questions / Réponses. Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées Questions / Réponses Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées Quelques chiffres sur les troubles du sommeil et la consommation de benzodiazépines

Plus en détail

1- Parmi les affirmations suivantes, quelles sont les réponses vraies :

1- Parmi les affirmations suivantes, quelles sont les réponses vraies : 1- Parmi les affirmations suivantes, quelles sont les réponses vraies : a. Les troubles fonctionnels digestifs sont définis par les critères de Paris b. En France, le syndrome de l intestin irritable touche

Plus en détail

N o de contrat : Je demande par la présente une révision de la surprime concernant le numéro de contrat susmentionné. Signé à ce jour de 20

N o de contrat : Je demande par la présente une révision de la surprime concernant le numéro de contrat susmentionné. Signé à ce jour de 20 RÉVISION DE SURPRIME Nom : Prénom : Date de naissance : - - Année Mois Jour N o de contrat : Je demande par la présente une révision de la surprime concernant le numéro de contrat susmentionné. Signé à

Plus en détail

Carnet de suivi Lithium

Carnet de suivi Lithium Carnet de suivi Lithium Brochure d information sur les troubles bipolaires et leur traitement par lithium Nom : Ce carnet est important Si vous le trouvez, merci de le faire parvenir à l adresse cidessous

Plus en détail

LE Module 04 : SOMMEIL Module 04 :

LE Module 04 : SOMMEIL Module 04 : Module 04 : le sommeil Module 04 : le sommeil Ce module comprend les sections suivantes : Messages clés Problèmes de sommeil courants Les médicaments et le sommeil Conseils provenant de familles sur les

Plus en détail

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Dr Solène de Gaalon Service de neurologie- CHU Nantes Société française des migraines et céphalées Céphalées de tension

Plus en détail

LE SOMMEIL: TRAITEMENT DE L'INSOMNIE

LE SOMMEIL: TRAITEMENT DE L'INSOMNIE LE SOMMEIL: TRAITEMENT DE L'INSOMNIE Avant d aborder le sujet de l amélioration du sommeil, permettez-moi de vous présenter quelques faits concernant le sommeil. Plusieurs études ont démontré qu on a besoin

Plus en détail

QUI PEUT CONTRACTER LA FA?

QUI PEUT CONTRACTER LA FA? MODULE 1 : COMPRENDRE LA FIBRILLATION AURICULAIRE 16 QUI PEUT CONTRACTER LA FA? La FA est plus fréquente chez les personnes âgées. Par contre, la FA dite «isolée» (c.-à-d. sans qu il y ait de maladie du

Plus en détail

Les Français et leur sommeil Dossier de presse Mars 2008

Les Français et leur sommeil Dossier de presse Mars 2008 Les Français et leur sommeil Dossier de presse Mars 2008 1 Sommaire Enquête sur les représentations, les attitudes, les connaissances et les pratiques du sommeil des jeunes adultes en France...3 Les durées

Plus en détail

Institut WanXiang Historique de santé du patient

Institut WanXiang Historique de santé du patient Institut WanXiang Historique de santé du patient Merci de remplir ce questionnaire aussi complètement que possible et d indiquer les zones d incompréhension avec un point d'interrogation. En plus de toutes

Plus en détail

Questionnaire Médical

Questionnaire Médical Nom et prénom(s) de l élève: Date de naissance: Questionnaire Médical Ce formulaire est à compléter, avant de commencer l année scolaire, pour les nouveaux élèves ainsi que pour les élèves poursuivant

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE Assurer le suivi des personnes recevant un Page 1 de 12 O.C. 6.5 Professionnels visés : Les infirmières qui possèdent la formation, les connaissances et les compétences nécessaires,

Plus en détail

IRBMS. Institut Régional de Biologie et de Médecine du Sport N ORD PAS- DE-CALAIS WWW. IRBMS. COM. Titre : «DECALAGE HORAIRE ET SPORT»

IRBMS. Institut Régional de Biologie et de Médecine du Sport N ORD PAS- DE-CALAIS WWW. IRBMS. COM. Titre : «DECALAGE HORAIRE ET SPORT» IRBMS http://www.irbms.com Institut Régional de Biologie et de Médecine du Sport N ORD PAS- DE-CALAIS WWW. IRBMS. COM Titre : «DECALAGE HORAIRE ET SPORT» Auteur(s) : J.-D. Guieu Catégorie : Sport Santé

Plus en détail

La migraine. Foramen ovale perméable. Infarctus cérébral (surtout chez la femme)

La migraine. Foramen ovale perméable. Infarctus cérébral (surtout chez la femme) La migraine 1/Introduction : Céphalée primaire (sans lésion sous-jacente). Deux variétés principales: Migraine sans aura (migraine commune). Migraine avec aura (migraine accompagnée). Diagnostic: interrogatoire

Plus en détail

Atelier N 2. Consultation de patientes porteuses d une maladie générale

Atelier N 2. Consultation de patientes porteuses d une maladie générale Atelier N 2 Consultation de patientes porteuses d une maladie générale Contre indica,ons à la grossesse Hypertension artérielle pulmonaire >30mmHg Maladie de Marfan (dilatation aortique>4 cm) Rétrécissement

Plus en détail

Thérapeutique anti-vhc et travail maritime. O. Farret HIA Bégin

Thérapeutique anti-vhc et travail maritime. O. Farret HIA Bégin Thérapeutique anti-vhc et travail maritime O. Farret HIA Bégin Introduction «L hépatite C est une maladie le plus souvent mineure, mais potentiellement cancérigène, qu on peut ne pas traiter et surveiller

Plus en détail

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE SOURCES : ligues reins et santé A LA BASE, TOUT PART DES REINS Organes majeurs de l appareil urinaire, les reins permettent d extraire les

Plus en détail

Annuaire des consultations spécialisées de médecine d altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne.

Annuaire des consultations spécialisées de médecine d altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne. Pathologies chroniques et séjour en altitude : Recommandations pour le médecin généraliste D après la thèse du Dr Gilles de Taffin Les recommandations d usage à rappeler : Éviter l arrivée directe à des

Plus en détail

GUICHET D ACCESSIBILITÉ MÉDICALE Vous êtes à la recherche d'un médecin de famille? Clientèle visée

GUICHET D ACCESSIBILITÉ MÉDICALE Vous êtes à la recherche d'un médecin de famille? Clientèle visée GUICHET D ACCESSIBILITÉ MÉDICALE Vous êtes à la recherche d'un médecin de famille? Clientèle visée La clientèle ciblée par ce service est la clientèle dite orpheline. Il s agit des personnes de tous âges

Plus en détail

GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE

GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE Vous êtes à la recherche d un médecin de famille? Le CSSS-IUGS peut vous aider. Inscrivez-vous au guichet d accès à un médecin de famille en remplissant le formulaire

Plus en détail

Céphalées de tension. Hélène Massiou Hôpital Lariboisière, Paris

Céphalées de tension. Hélène Massiou Hôpital Lariboisière, Paris Céphalées de tension Hélène Massiou Hôpital Lariboisière, Paris Céphalée de tension : une maladie hétérogène La plus fréquente des céphalées primaires Diagnostic basé sur l interrogatoire Manque de spécificité

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

Renseignements médicaux et questionnaire sur les capacités fonctionnelles pour l assurance de soins de longue durée

Renseignements médicaux et questionnaire sur les capacités fonctionnelles pour l assurance de soins de longue durée Renseignements médicaux et questionnaire sur les capacités fonctionnelles pour l assurance de soins de longue durée Avant de remplir le présent questionnaire, passez en revue les questions de la section

Plus en détail

ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE

ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE PRISE EN CHARGE SYSTÉMATISÉE DES PERSONNES ATTEINTES D HYPERTENSION ARTÉRIELLE SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE 23 ÉVALUATION DE

Plus en détail

Le VIH et votre foie

Le VIH et votre foie Le VIH et votre foie Le VIH et votre foie Que dois-je savoir au sujet de mon foie? Votre foie joue un rôle incroyablement important. Il filtre votre sang en éliminant les substances nocives (toxiques)

Plus en détail

Gina Sanders. Troubles du sommeil : banal... mais pas fatal!

Gina Sanders. Troubles du sommeil : banal... mais pas fatal! Gina Sanders Troubles du sommeil : banal... mais pas fatal! Tous concernés! De quoi s agit-il? encontrer ponctuellement des dif cultés pour s endormir, se réveiller en pleine nuit ou se retrouver debout

Plus en détail

Le syndrome de fatigue chronique

Le syndrome de fatigue chronique Le syndrome de fatigue chronique La maladie Le diagnostic Les aspects génétiques Le traitement, la prise en charge, la prévention Vivre avec En savoir plus Madame, Monsieur, Cette fiche est destinée à

Plus en détail

Mieux informé sur la maladie de reflux

Mieux informé sur la maladie de reflux Information destinée aux patients Mieux informé sur la maladie de reflux Les médicaments à l arc-en-ciel Mise à jour de l'information: septembre 2013 «Maladie de reflux» Maladie de reflux La maladie de

Plus en détail

Voyage au pays du sommeil

Voyage au pays du sommeil Service de prévention et d éducation à la santé - 2014 Voyage au pays du sommeil Séance 1 : Le soir à la maison 1- En GS, votre enfant à besoin de 11h de sommeil chaque nuit. Cependant, il existe des petits

Plus en détail

déclarations d assurabilité en cas d accident (invalidité ou soins hospitaliers)

déclarations d assurabilité en cas d accident (invalidité ou soins hospitaliers) 1 Nom Prénom Date de naissance (AAAA/MM/JJ) N o de proposition ou de contrat 1. renseignements médicaux Renseignements Oui Non médicaux 1. Prenez-vous des médicaments? Cocher OUI ou NON. 2. Au cours des

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LA SANTE RESPIRATOIRE ET ALLERGIQUE DES ECOLIERS ET LEUR ENVIRONNEMENT SCOLAIRE

QUESTIONNAIRE SUR LA SANTE RESPIRATOIRE ET ALLERGIQUE DES ECOLIERS ET LEUR ENVIRONNEMENT SCOLAIRE Santé et pollution intérieure dans les écoles : Réseau d observation en Europe QUESTIONNAIRE SUR LA SANTE RESPIRATOIRE ET ALLERGIQUE DES ECOLIERS ET LEUR ENVIRONNEMENT SCOLAIRE A compléter par les enfants

Plus en détail

Madame, Monsieur, André GILLES, Député permanent chargé de l Enseignement et de la Formation.

Madame, Monsieur, André GILLES, Député permanent chargé de l Enseignement et de la Formation. Madame, Monsieur, La santé est un bien précieux que chacun doit absolument apprendre à gérer au mieux de ses intérêts. Elle doit être prise sous tous ses aspects, c est-à-dire, non seulement comme l absence

Plus en détail

Traitements contre la SP Gilenya MD

Traitements contre la SP Gilenya MD 1 Série Les Essentiels de MSology Gilenya MD (fingolimod) Document élaboré par MSology avec la précieuse collaboration des infirmières consultantes suivantes spécialisées en sclérose en plaques : Trudy

Plus en détail

Migraine et Abus de Médicaments

Migraine et Abus de Médicaments Migraine et Abus de Médicaments Approches diagnostiques et thérapeutiques des Céphalées Chroniques Quotidiennes Pr D. DEPLANQUE Département de Pharmacologie médicale EA 1046, Institut de Médecine Prédictive

Plus en détail

Arrêt des hypnotiques Conduite à tenir dans le contexte du retrait du Noctran et de la Mépronizine. Mise au point

Arrêt des hypnotiques Conduite à tenir dans le contexte du retrait du Noctran et de la Mépronizine. Mise au point Mise au point Arrêt des hypnotiques Conduite à tenir dans le contexte du retrait du Noctran et de la Mépronizine M E S S A G E S- C L E S Les spécialités Noctran et Mépronizine seront retirées du marché

Plus en détail

SOIXANTE-SEPTIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A67/18 Point 13.5 de l ordre du jour provisoire 21 mars 2014. Psoriasis. Rapport du Secrétariat

SOIXANTE-SEPTIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A67/18 Point 13.5 de l ordre du jour provisoire 21 mars 2014. Psoriasis. Rapport du Secrétariat SOIXANTE-SEPTIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A67/18 Point 13.5 de l ordre du jour provisoire 21 mars 2014 Psoriasis Rapport du Secrétariat 1. Le Conseil exécutif, à sa cent trente-troisième session,

Plus en détail

Introduction. La prévalence. Diagnostic. http://www.univadis.fr

Introduction. La prévalence. Diagnostic. http://www.univadis.fr Le diagnostic du syndrome des jambes sans repos de l adulte Docteur Marie-Françoise VECCHIERINI Praticien au Centre du Sommeil et de la Vigilance - Hôtel-Dieu de Paris Introduction Le syndrome des jambes

Plus en détail

Surpoids et obésité de l adulte : prise en charge médicale de premier recours

Surpoids et obésité de l adulte : prise en charge médicale de premier recours Surpoids et obésité de l adulte : prise en charge médicale de premier recours Septembre 2011 Pourquoi repérer l excès de poids? Que faire chez les sujets ayant un âge physiologique avancé? Quand diagnostiquer

Plus en détail

LA VACCINATION, Le vaccin DCaT-Polio. Entre 4 et 6 ans. Ce vaccin protège contre :

LA VACCINATION, Le vaccin DCaT-Polio. Entre 4 et 6 ans. Ce vaccin protège contre : LA VACCINATION, UNE BONNE PROTECTION En faisant vacciner votre enfant, vous lui offrez la meilleure protection contre certaines maladies graves. Comment agissent les vaccins? Les vaccins amènent nos cellules

Plus en détail

Plan. Présentation de l étude. Résultats détaillés. Contexte et Objectifs. Fatigue et profil des personnes fatiguées

Plan. Présentation de l étude. Résultats détaillés. Contexte et Objectifs. Fatigue et profil des personnes fatiguées FATIGUE ET SOMMEIL Conférence de presse du 21 Mars 2007 LJ COM Pénélope BRUET / Delphine ERIAU Contact TNS Healthcare Nadia AUZANNEAU / Céline LEROY 01 40 92 45 57 / 24 15 nadia.auzanneau@tns-global.com

Plus en détail

L'usager est prêt. L'usager n'est pas prêt. Outil d évaluation 1 : L usager est-il prêt à s engager dans une démarche pour mieux gérer son énergie?

L'usager est prêt. L'usager n'est pas prêt. Outil d évaluation 1 : L usager est-il prêt à s engager dans une démarche pour mieux gérer son énergie? Outil d évaluation 1 : L usager est-il prêt à s engager dans une démarche pour mieux gérer son énergie? Nom de l usager L'usager est prêt L'usager vit un malaise par rapport à la fatigue ; il identifie

Plus en détail

ASSURANCE COLLECTIVE DÉCLARATION D'ASSURABILITÉ

ASSURANCE COLLECTIVE DÉCLARATION D'ASSURABILITÉ ASSURANCE COLLECTIVE DÉCLARATION D'ASSURABILITÉ Déclaration d'assurabilité (Assurance collective) Partie 1 - Identification N o de police : N o de sous-groupe : N o du certifi cat : Nom de l'employeur

Plus en détail

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel LE GRAND LIVRE Du diabète Vivre avec le diabète à tout âge Traiter et surveiller la maladie Prévenir les complications, 2012 ISBN : 978-2-212-55509-7

Plus en détail

HVC CHRONIQUE MOYENS THERAPEUTIQUES ET BILAN PRE-THERAPEUTIQUE CHAKIB MARRAKCHI. http://www.infectiologie.org.tn

HVC CHRONIQUE MOYENS THERAPEUTIQUES ET BILAN PRE-THERAPEUTIQUE CHAKIB MARRAKCHI. http://www.infectiologie.org.tn HVC CHRONIQUE MOYENS THERAPEUTIQUES ET BILAN PRE-THERAPEUTIQUE CHAKIB MARRAKCHI LES MOYENS THERAPEUTIQUES Les interférons La ribavirine Les nouveaux produits INTERFERONS 1957: activité antivirale Interférence

Plus en détail

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans)

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans) La drépanocytose Sikkelcelziekte (Frans) Qu est-ce que la drépanocytose? La drépanocytose est une maladie causée par un changement héréditaire du pigment rouge dans les globules rouges : l hémoglobine.

Plus en détail

Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence

Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence Texte: Inkontinenscentrum i Västra Götaland Photographie: Kajsa Lundberg Layout: Svensk Information Avez-vous des difficultés à vous

Plus en détail

Les formalités médicales ci-dessous sont celles prévues aux conditions générales du contrat assurance emprunteur çaassure n 24.

Les formalités médicales ci-dessous sont celles prévues aux conditions générales du contrat assurance emprunteur çaassure n 24. 1 FM4 PAGE 1/4 Les formalités médicales ci-dessous sont celles prévues aux conditions générales du contrat assurance emprunteur çaassure n 24.747 si : L âge de l emprunteur est < 50 ans & le capital assuré*

Plus en détail

L hépatite C pas compliqué! Véronique Lussier, M.D., F.R.C.P.C. Gastroentérologue Hôpital Honoré-Mercier 16 avril 2015

L hépatite C pas compliqué! Véronique Lussier, M.D., F.R.C.P.C. Gastroentérologue Hôpital Honoré-Mercier 16 avril 2015 L hépatite C pas compliqué! Véronique Lussier, M.D., F.R.C.P.C. Gastroentérologue Hôpital Honoré-Mercier 16 avril 2015 Objectifs de la présentation Décrire l évolution clinique et la prise en charge d

Plus en détail

Médicaments contre la douleur Ce que vous devez savoir au sujet des analgésiques opiacés

Médicaments contre la douleur Ce que vous devez savoir au sujet des analgésiques opiacés Médicaments contre la douleur Ce que vous devez savoir au sujet des analgésiques opiacés Médicaments contre la douleur Ce que vous devez savoir au sujet des analgésiques opiacés Developé pour le Centre

Plus en détail

PERSONNE AGEE AUX URGENCES. Dr O.DROUIN Court Séjour Gériatrique CH VERDUN

PERSONNE AGEE AUX URGENCES. Dr O.DROUIN Court Séjour Gériatrique CH VERDUN PERSONNE AGEE AUX URGENCES Dr O.DROUIN Court Séjour Gériatrique CH VERDUN ET NON PAS URGENCES DE LA PERSONNE AGEE QUELQUES BANALITES TOUJOURS BONNES A PRECISER L âge n est pas une pathologie L âge de l

Plus en détail

Module 2. De la conception à la naissance

Module 2. De la conception à la naissance Module 2. De la conception à la naissance ITEM 17. Principales complications de la grossesse Diagnostics différentiels d une hémorragie génitale Hématurie Rectorragie Diagnostics différentiels de l HTA

Plus en détail

VOTRE PROCHE EST À RISQUE OU PRÉSENTE UN DELIRIUM

VOTRE PROCHE EST À RISQUE OU PRÉSENTE UN DELIRIUM VOTRE PROCHE EST À RISQUE OU PRÉSENTE UN DELIRIUM Comment pouvez-vous l aider? Pour vous, pour la vie L équipe de soins a identifié votre proche comme étant à risque de développer un delirium ou vous a

Plus en détail

Maternité et activités sportives

Maternité et activités sportives Maternité et activités sportives L obstétricien est de plus en plus souvent interrogé sur les avantages et les risques de maintenir ou de débuter une APS ou de loisir pendant la grossesse. Transformations

Plus en détail

DOCUMENTATION CLINIQUE D UNE CHUTE D UN PATIENT

DOCUMENTATION CLINIQUE D UNE CHUTE D UN PATIENT Jacques Butel - Nadiat Donnat - Jeanne Forestier - Céliane Héliot - Anne Claire Rae Forum prévention des chutes 2010 DOCUMENTATION CLINIQUE D UNE CHUTE D UN PATIENT 1 Recueil données Formulaire de signalement

Plus en détail

lu ~~ FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Angers, le 25 juin 2009 CENTRE DE GESTION DE MAINE ET LOIRE Référence: DB

lu ~~ FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Angers, le 25 juin 2009 CENTRE DE GESTION DE MAINE ET LOIRE Référence: DB FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Angers, le 25 juin 2009 CENTRE DE GESTION DE MAINE ET LOIRE lu ~~ Référence: DB Objet: Nouvelles fiches de saisine du Comité Technique Paritaire Circulaire sur le stress

Plus en détail

Orientation diagnostique devant une éosinophilie 1

Orientation diagnostique devant une éosinophilie 1 Orientation diagnostique devant une éosinophilie 1 Introduction L hyperéosinophilie est définie par la présence de polynucléaires éosinophiles circulants à plus de 0,5 G/l (500/µl) (quel que soit leur

Plus en détail

Guide de référence rapide Prise en charge des douleurs cervicales et des troubles concomitants de stade I et II

Guide de référence rapide Prise en charge des douleurs cervicales et des troubles concomitants de stade I et II Guide de référence rapide Prise en charge des douleurs cervicales et des troubles concomitants de stade I et II Symptômes 3 mois après la collision Symptômes > 3 mois après la collision Pour toutes les

Plus en détail

Évaluation et traitement de l insomnie associée au cancer

Évaluation et traitement de l insomnie associée au cancer Évaluation et traitement de l insomnie associée au cancer Josée Savard, Ph.D. Professeure titulaire École de psychologie, Université Laval Centre de recherche du CHU de Québec et Centre de recherche sur

Plus en détail

Infirmière en pratique avancée option gérontologie

Infirmière en pratique avancée option gérontologie Infirmière en pratique avancée option gérontologie BARRIERE-ARNOUX CÉCILE INFIRMIÈRE-SOPHROLOGUE LIBÉRALE CANDIDATE AU MASTER 2 SCIENCES CLINIQUES INFIRMIÈRES OPTION GÉRONTOLOGIE ANFIIDE 11 ET 12 OCTOBRE

Plus en détail

La maladie de Still de l adulte

La maladie de Still de l adulte La maladie de Still de l adulte Syndrome de Wissler-Fanconi La maladie Le diagnostic Le traitement, la prise en charge, la prévention Vivre avec En savoir plus Madame, Monsieur Cette fiche est destinée

Plus en détail

Bien vous soigner. avec des médicaments disponibles sans ordonnance. juin 2008. Douleur. de l adulte

Bien vous soigner. avec des médicaments disponibles sans ordonnance. juin 2008. Douleur. de l adulte Bien vous soigner avec des médicaments disponibles sans ordonnance juin 2008 Douleur de l adulte Douleur de l adulte Ce qu il faut savoir La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable,

Plus en détail

Évaluation et prise en charge des personnes âgées faisant des chutes répétées

Évaluation et prise en charge des personnes âgées faisant des chutes répétées RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES Évaluation et prise en charge des personnes âgées faisant des chutes répétées OUTIL D ÉVALUATION DES PRATIQUES Avril 2009 Avec le partenariat méthodologique et le concours

Plus en détail

DIAMICRON MR (Gliclazide) Monographie de produit Page 1 de 5

DIAMICRON MR (Gliclazide) Monographie de produit Page 1 de 5 PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR Pr DIAMICRON MR Gliclazide Comprimés à libération modifiée de 30 mg Comprimés sécables à libération modifiée de 60 mg Le présent dépliant constitue la troisième

Plus en détail

Les troubles non moteurs de la maladie de Parkinson. Comprendre la maladie de Parkinson

Les troubles non moteurs de la maladie de Parkinson. Comprendre la maladie de Parkinson Les troubles non moteurs de la maladie de Parkinson Comprendre la maladie de Parkinson La maladie de Parkinson se définit classiquement par des troubles moteurs. Néanmoins, de nombreux autres symptômes,

Plus en détail

Journal de la migraine

Journal de la migraine Sandoz Pharmaceuticals SA Hinterbergstrasse 24 6330 Cham 2 Tél. 041 748 85 85 Fax 041 748 85 86 www.generiques.ch a Novartis company 50001252/mars 2008 Journal de la migraine avec le questionnaire sur

Plus en détail

PROTOCOLE DE SEVRAGE EN AMBULATOIRE

PROTOCOLE DE SEVRAGE EN AMBULATOIRE PROTOCOLE DE SEVRAGE EN AMBULATOIRE Objet : Sevrage d une dépendance physique aux opiacés ou apparentés Ce protocole tient compte de la sécurité du patient qui doit être optimale à son domicile comme en

Plus en détail

Inventaire Symptomatique de la Dépression et du Trouble Affectif Saisonnier Auto-évaluation (IDTAS-AE)

Inventaire Symptomatique de la Dépression et du Trouble Affectif Saisonnier Auto-évaluation (IDTAS-AE) Inventaire Symptomatique de la Dépression et du Trouble Affectif Saisonnier Auto-évaluation (IDTAS-AE) Ce questionnaire vous aidera à juger si vous devez consulter un clinicien pour votre dépression, si

Plus en détail

Le diagnostic de Spondylarthrite Ankylosante? Pr Erick Legrand, Service de Rhumatologie, CHU Angers

Le diagnostic de Spondylarthrite Ankylosante? Pr Erick Legrand, Service de Rhumatologie, CHU Angers Le diagnostic de Spondylarthrite Ankylosante? Pr Erick Legrand, Service de Rhumatologie, CHU Angers Les spondylarthopathies 0.2% de la population en France Arthrites Réactionnelles rares S. Ankylosante

Plus en détail

Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome

Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome Vous avez appris que vous avez un cancer des glandes surrénales. Cette fiche vous aidera à mieux comprendre la maladie et les traitements possibles.

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86 LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE LES PERSONNES CHEZ QUI UN DIAGNOSTIC D INFECTION À VIH A ÉTÉ POSÉ ET LES SERVICES DE SOINS ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

Quand il fait CHAUD POUR. Prudence!

Quand il fait CHAUD POUR. Prudence! Quand il fait CHAUD POUR MOURIR Prudence! Comment la chaleur affecte-t-elle la santé? L été, le soleil et le beau temps sont sources de nombreux plaisirs Par contre, lorsque la chaleur est trop intense,

Plus en détail

Prévention du syndrome d épuisement professionnel (ou syndrome de burn-out) Dr Agnès Martineau-Arbes Colloque du 26/09/2012

Prévention du syndrome d épuisement professionnel (ou syndrome de burn-out) Dr Agnès Martineau-Arbes Colloque du 26/09/2012 Prévention du syndrome d épuisement professionnel (ou syndrome de burn-out) Dr Agnès Martineau-Arbes Colloque du 26/09/2012 Syndrome d Epuisement Professionnel et Risques Psycho-Sociaux Le syndrome d épuisement

Plus en détail

TRAITEMENT DE L ASTHME. dr U de Pontbriand, Nantes le 3/12/2011

TRAITEMENT DE L ASTHME. dr U de Pontbriand, Nantes le 3/12/2011 TRAITEMENT DE L ASTHME DEFINITION du GINA (global initiative for asthma) «Maladie inflammatoire chronique des voies aériennes dans laquelle de nombreuses cellules jouent un rôle, notamment les mastocytes,

Plus en détail

Les lombalgies : Un aperçu. Dr Patrick Liang, M.D. Service de rhumatologie CHU Sherbrooke

Les lombalgies : Un aperçu. Dr Patrick Liang, M.D. Service de rhumatologie CHU Sherbrooke Les lombalgies : Un aperçu Dr Patrick Liang, M.D. Service de rhumatologie CHU Sherbrooke Cas No 1: Homme, mécanicien, 52 ans, 3 ans de douleur stable, sans irradiation, pire en fin de journée, réponse

Plus en détail

Comment ça va? Quand ça ne va pas. 4 comment ça va?

Comment ça va? Quand ça ne va pas. 4 comment ça va? Comment ça va? 1 Voici quatre dialogues. Dites à quelle situation de communication correspond chacun d eux. Situation a) : consultation chez un médecin. Situation b) : salutations dans la rue, par simple

Plus en détail

ANAMNÈSE - 1 - Création : Dre Josée Douaire, psychologue

ANAMNÈSE - 1 - Création : Dre Josée Douaire, psychologue ANAMNÈSE - 1 - (N.B. : le carnet de santé de votre enfant peut vous être utile pour remplir ce questionnaire) Nom de la personne qui complète ce questionnaire : Informations générales Nom de l enfant :

Plus en détail

Déclaration médicale. Ce document vaut demande d enquête de la part de l assureur.

Déclaration médicale. Ce document vaut demande d enquête de la part de l assureur. Déclaration médicale Ce document vaut demande d enquête de la part de l assureur. Les données communiquées ci-après seront nécessaires pour pouvoir formuler une offre d assurance. Important Le candidat

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LA REPRÉSENTATION DE VOTRE CONDITION DE SANTÉ ACTUELLE

QUESTIONNAIRE SUR LA REPRÉSENTATION DE VOTRE CONDITION DE SANTÉ ACTUELLE Nom : # Dossier : Date : QUESTIONNAIRE SUR LA REPRÉSENTATION DE VOTRE CONDITION DE SANTÉ ACTUELLE Dans le questionnaire suivant, nous nous intéressons à votre propre vision de votre condition actuelle,

Plus en détail

Céphalées. 1- Mise au point sur la migraine 2- Quand s inquiéter face à une céphalée. APP du DENAISIS

Céphalées. 1- Mise au point sur la migraine 2- Quand s inquiéter face à une céphalée. APP du DENAISIS Céphalées 1- Mise au point sur la migraine 2- Quand s inquiéter face à une céphalée EPU DENAIN -14 novembre 2006 Dr Kubat-Majid14 novembre 2006 Dr KUBAT-MAJID Céphalées 1 Mise au point sur la migraine

Plus en détail

Etablissement Français du Sang

Etablissement Français du Sang Etablissement Français du Sang LE LIEN ENTRE LA GÉNÉROSITÉ DES DONNEURS DE SANG ET LES BESOINS DES MALADES Document de préparation à l entretien médical préalable au don de sang Partie médicale La sécurité

Plus en détail

Ville : Province : Code postal : Date de naissance : jour mois année Date de naissance : jour mois année

Ville : Province : Code postal : Date de naissance : jour mois année Date de naissance : jour mois année Assurance médicale Choix du voyageur L assurance est souscrite auprès de la Compagnie d Assurance Générale CUMIS, l une des sociétés du Groupe Co-operators. Proposition d assurance page 1 2015-2016 Bureau

Plus en détail

LA LOMBALGIE CHRONIQUE : Facteurs de risque, diagnostic, prise en charge thérapeutique

LA LOMBALGIE CHRONIQUE : Facteurs de risque, diagnostic, prise en charge thérapeutique LA LOMBALGIE CHRONIQUE : Facteurs de risque, diagnostic, prise en charge thérapeutique Caroline Karras-Guillibert Rhumatologue, Hôpital Saint Joseph, Marseille La lombalgie chronique : le «mal du siècle»?

Plus en détail

PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR. APO-CITALOPRAM Comprimés de citalopram USP

PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR. APO-CITALOPRAM Comprimés de citalopram USP PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR Pr APO-CITALOPRAM Comprimés de citalopram USP Cette notice est la troisième partie de la monographie du produit APO-CITALOPRAM, publiée lorsque le médicament

Plus en détail

La migraine : quelle prise de tête!

La migraine : quelle prise de tête! La migraine : quelle prise de tête! Introduction La migraine est une véritable «prise de tête» pour les personnes qui en souffrent! Bien au-delà d un mal physique, cette réelle maladie engendre également

Plus en détail

Assurance médicale Choix du voyageur La police est souscrite auprès de Co-operators Compagnie d assurance-vie. Ville : Province : Code postal :

Assurance médicale Choix du voyageur La police est souscrite auprès de Co-operators Compagnie d assurance-vie. Ville : Province : Code postal : Assurance médicale Choix du voyageur La police est souscrite auprès de Co-operators Compagnie d assurance-vie Proposition d assurance page 1 Bureau d assurance voyage inc. Pour nous joindre 1-844-500-2947

Plus en détail

Coup d oeil sur. Le sommeil Bien dormir pour bien grandir

Coup d oeil sur. Le sommeil Bien dormir pour bien grandir Coup d oeil sur Le sommeil Bien dormir pour bien grandir Le sommeil «Un bon dormeur se démarque d un mauvais dormeur par la facilité avec laquelle il se rendort.» Que savons-nous? n Le sommeil du bébé

Plus en détail

DOSSIER DE SOINS INFIRMIERS

DOSSIER DE SOINS INFIRMIERS DOSSIER DE SOINS INFIRMIERS Débuté le Terminé le. FICHE ADMINISTRATIVE PATIENT Nom Prénom Date de naissance / / Téléphone. ADRESSE...... N SS / / / / / // ENTOURAGE-PERSONNE RESSOURCE NOM QUALITE..TEL...

Plus en détail

Leucémie. Causes, Facteurs de risques

Leucémie. Causes, Facteurs de risques Leucémie La leucémie ou cancer du sang ou leucose aiguë des organes hématopoïétiques(sang, rate, ganglions, moelle osseuse) est un type de cancer qui entraîne la fabrication par l organisme d un trop grand

Plus en détail

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR. Immukine 100 microgrammes/0,5 ml solution injectable (Interféron gamma-1b recombinant humain)

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR. Immukine 100 microgrammes/0,5 ml solution injectable (Interféron gamma-1b recombinant humain) NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR Immukine 100 microgrammes/0,5 ml solution injectable (Interféron gamma-1b recombinant humain) Veuillez lire attentivement l'intégralité de cette notice avant d'utiliser

Plus en détail

DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES

DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES 327 Allaitement maternel inefficace (00104) 327 Allaitement maternel interrompu (00105) 328 Motivation à améliorer l allaitement maternel (00106) 329 Tension dans l exercice

Plus en détail

Brûlures d estomac. Mieux les comprendre pour mieux les soulager

Brûlures d estomac. Mieux les comprendre pour mieux les soulager Brûlures d estomac Mieux les comprendre pour mieux les soulager Définition et causes Brûlures d estomac Mieux les comprendre pour mieux les soulager Vous arrive-t-il de ressentir une douleur à l estomac

Plus en détail

Stratégie de prise en charge en matière de dénutrition protéino énergétique chez le sujet âgé

Stratégie de prise en charge en matière de dénutrition protéino énergétique chez le sujet âgé Stratégie de prise en charge en matière de dénutrition protéino énergétique chez le sujet âgé Plan Quelles sont les personnes âgées et/ou les situations à risque de dénutrition? Quels sont les outils de

Plus en détail

EXEMPLE DE METHODOLOGIE POUR L ELABORATION D UN PROTOCOLE DOULEUR Marie AUBRY Infirmière référente douleur Hôpital TENON AP-HP Paris XX e SOMMAIRE

EXEMPLE DE METHODOLOGIE POUR L ELABORATION D UN PROTOCOLE DOULEUR Marie AUBRY Infirmière référente douleur Hôpital TENON AP-HP Paris XX e SOMMAIRE EXEMPLE DE METHODOLOGIE POUR L ELABORATION D UN PROTOCOLE DOULEUR Marie AUBRY Infirmière référente douleur Hôpital TENON AP-HP Paris XX e SOMMAIRE Etape n 1 : Faire l état des lieux Identifier la situation

Plus en détail

SOMMEIL ET TRAVAIL 6

SOMMEIL ET TRAVAIL 6 6 SOMMEIL ET TRAVAIL AVANT-PROPOS En médecine du travail, 20 à 40% des salariés se plaignent de leur sommeil avec pour principale conséquence la somnolence et son corolaire la baisse de vigilance. Les

Plus en détail

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Diabète Type 2 Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Épidémiologie 90% de tous les cas de diabètes Environ 1 personne sur 20 est atteinte Diabète gras Facteur de risque majeur pour les

Plus en détail

RÉFÉRENCES ET RECOMMANDATIONS MEDICALES

RÉFÉRENCES ET RECOMMANDATIONS MEDICALES CHAPITRE VI RÉFÉRENCES ET RECOMMANDATIONS MEDICALES I - Situation juridique La notion de références médicales opposables (RMO) est apparue dans la convention nationale des médecins de 1993. La réforme

Plus en détail

Service d ambulance. Normes. de soins aux patients. et de transport

Service d ambulance. Normes. de soins aux patients. et de transport Service d ambulance Normes de soins aux patients et de transport Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Direction des services de santé d urgence Avril 2000 (Mise à jour : octobre 2002) Soins

Plus en détail

et l utilisation des traitements biologiques

et l utilisation des traitements biologiques et l utilisation des traitements biologiques Choisir le meilleur traitement pour retrouver la qualité de vie que vous êtes en droit d avoir Les agents biologiques (biothérapies) Étant les plus récents

Plus en détail