L allaitement: compléter sa boîte à outils! Source: Breastfeeding. com

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L allaitement: compléter sa boîte à outils! Source: Breastfeeding. com"

Transcription

1 L allaitement: compléter sa boîte à outils! Linda Lemire, Inf. M. Sc., IBCLC Josée e Martel, IBCLC Révision janvier 2009 Source: Breastfeeding. com

2 Objectif généralg Acquérir des connaissances de base en allaitement.

3 Objectifs spécifiques Connaître les paramètres normaux de croissance des bébés b s allaités. Identifier d autres d difficultés s possibles en allaitement et leurs solutions. Décrire certaines problématiques d allaitement liées à des conditions infantiles et maternelles et identifier les solutions. Expliquer la conservation du lait maternel. Identifier les différentes positions d allaitement.

4 Courbes de croissance L évaluation de la croissance est l outil l unique le plus utile pour définir d l él état de santé et l él état nutritionnel de l enfant l tant du point de vue individuel que démographique (toute la population). Les perturbations de la santé et de la nutrition, quelle que soit leur étiologie (cause), influent presque toujours sur la croissance.

5 Courbes de croissance Les mesures physiques les plus courantes pour évaluer la croissance sont la taille en position couchée e (de la naissance à 2-33 ans), debout pour les enfants plus vieux, le poids et la circonférence rence crânienne jusqu à deux ans.

6 Courbes de croissance L évaluation du poids seul, ex: le poids par rapport à l âge, n est n pas utile parce qu elle ne distingue pas un enfant grand et mince d un d enfant petit et bien proportionné. Source: Breastfeeding. com

7 Définition de la courbe de croissance Présentation graphique des mesures corporelles, qui contribuent à évaluer la forme et la taille et à observer les tendances de rendement de la croissance. Permet d éd évaluer et de surveiller chaque enfant, de faire du dépistage d dans des populations entières.

8 Courbes de croissance Au début d des années 2000, le Center for Disease Control (CDC) a diffusé 16 nouvelles courbes de croissance comportant de nombreuses améliorations.

9 Améliorations des courbes de croissance Données qui représentent mieux les diversités s de race et d ethnie. d Ajout de 3 e et 97 e percentiles fournissant des valeurs limites de référence rence plus réalistes. r Ajout de courbe IMC.

10 Améliorations des courbes de croissance Meilleure représentation des nourrissons allaités s d aprd après s leur répartition nationale depuis 30 ans. Cependant les courbes continuent de démontrer des profils de croissance quelques peu différents chez les nourrissons allaités s en santé en raison de la durée e relativement courte de l allaitement.

11 Recommandation Que les courbes de croissance du CDC de 2000, qui renferment les 3 e et 97 e percentiles soient désormais d utilisées pour évaluer et surveiller la croissance des nourrissons et des enfants canadiens (Société canadienne de pédiatrie. Paediatrics & Child Health 2004; 9 (3): ). 180).

12 Courbes de croissance OMS L Organisation Mondiale de la Santé (OMS), en collaboration avec le Fonds des Nations Unies pour l Enfance l (UNICEF) et d autres d organismes, vient de publier des nouvelles courbes internationales de croissance représentatives des enfants (de la naissance à 5 ans) élevés s conformément ment aux pratiques de santé recommandées es incluant les conditions suivantes:

13 Courbes de croissance OMS 1. Allaitement exclusif pendant 6 mois, des aliments complémentaires mentaires à partir de 6 mois, l allaitement l continu pendant au moins 12 mois; 2. Un milieu de vie optimal (mère non fumeuse), 3. Des soins de santé optimaux (vaccination).

14 Courbes de croissance OMS Partent du principe que le bébéb nourri au sein est la norme de référence r rence pour évaluer la croissance des enfants. La croissance moyenne des populations est remarquablement similaire partout dans le monde lorsqu il y a des conditions saines de croissance dans les premières res années de vie.

15 Courbes de croissance OMS Les différences dans la croissance des enfants jusqu à l âge de 5 ans, sont davantage influencées es par la nutrition, les pratiques d allaitement, d l environnement et les soins de santé que par la génétique g et l origine l ethnique.

16 Courbes de croissance OMS Comprennent des fenêtres de développementd qui indiquent l âge l d apparition d et la durée d acquisition de 6 étapes clés s du développement moteur (se tenir assis, se tenir debout, marcher). Indiquent comment les enfants doivent grandir, axées sur la prévention. Plus on s és écarte des courbes, plus l existence l d un problème de santé est évidente.

17 Courbes de croissance OMS Définissent l allaitement l comme étant la norme biologique et prennent le nourrisson allaité comme point de comparaison pour mesurer la croissance saine. L OMS recommande aux organisations d utiliser ces nouvelles normes de croissance infantile.

18 Interprétation tation des courbes de croissance Les percentiles sont d usage d général g en milieu clinique ou communautaire, car ils indiquent clairement et simplement la position de l enfant l par rapport à la population de référence. r rence. Ex: si le poids par rapport à la taille d un d nourrisson se situe dans le 3 e percentile cela signifie que 97 % de la population du même âge, du même sexe et de la même taille, sont plus lourds que cet enfant.

19 Interprétation tation des courbes de croissance Chez la plupart des enfants, les mesures de taille et de poids suivent constamment un «corridor» i.e. qu elles se situent entre ou sur les mêmes percentiles. Les enfants normaux changent souvent de percentile tant en matière de taille que de poids au cours des 2 ou 3 premières res années de vie, la majorité se fixant dans autour du 50 e percentile.

20 Interprétation tation des courbes de croissance Des mesures périodiques p démontrant d la chute inattendue de 2 percentiles ou + par rapport à un rythme de croissance établi auparavant sont considérées comme le reflet d un d retard staturo-pond pondéral (RSP) ou d un d arrêt de la croissance.

21 Interprétation tation des courbes de croissance La croissance des nourrissons allaités s diffère de celle des nourrissons nourris aux préparations parations lactées pendant la première année e de vie. Les nourrissons allaités s ont tendance à allonger après s 3 ou 4 mois.

22 Interprétation tation des courbes de croissance Ces différences devraient être prévues au moment d éd évaluer la croissance d un d nourrisson exclusivement allaité afin d éd éviter des examens, l administration l de suppléments de préparations parations lactées ou l introduction l précoce de solides inutile.

23 Paramètres normaux de croissance chez le bébéb allaité Perte de poids jusqu à 10 % après la naissance : normal. Le poids le plus bas est habituellement autour du 3e ou 4e jour. La plupart des nouveaux-nés reprennent leur poids de naissance en deux ou trois semaines. Plus la perte de poids est importante, plus la durée de recouvrement est longue.

24 Paramètres normaux de croissance chez le bébéb allaité Les bébés malades ou prématurés peuvent avoir besoin de plus de temps pour reprendre leur poids de naissance que les bébés nés à terme et en bonne santé. Le poids de naissance double vers l âge de 5-6 mois.

25 Paramètres normaux de croissance chez le bébéb allaité Âge Poids /jour ou /semaine. 0-4 mois 20 à 35g/jour, 115 à 225g/semaine 4-6 mois 15 à 30 g /jour, 85 à 140 g/semaine 6-12 mois 6 à 15 g /jour, 40 à 85g /semaine Traité de l allaitement maternel, p. 130

26 Paramètres normaux de croissance chez le bébéb allaité Taille 2,5 cm (1 pouce) par mois. Circonférence rence crânienne 1,25 cm (½( pouce) ) par mois pendant les 6 premiers mois et environ la moitié de cela au cours des 6 mois suivants.

27 Établir le gain (ou perte) de poids réelr Utiliser le poids le plus bas pour le calcul; Tenir compte des différences entre les balances. Peser le bébé sans couche ni vêtement. Essayer de toujours peser le bébé dans les mêmes conditions. Source:Anne Geddes

28 Gain de poids lent Gain de poids insuffisant Bébé éveillé et actif Apathique ou pleure beaucoup Bon tonus musculaire et turgescence cutanée Tonus musculaire et turgescence cutanée 6 couches mouillées et +/24hres faibles Urine pâle et diluée Peu de couches mouillées Selles fréquentes et granuleuses Odeur forte d urine (ou si moins fréquentes grosses et molles) Selles peu fréquentes et en faible quantité 8 tétées efficaces ou +/24 hres Moins de 8 tétées Réflexe d éjection du lait bien efficaces/24 heures établi Réflexe d éjection du lait Gain de poids lent mais régulier absent et continu Gain de poids irrégulier, Franchit les étapes normales du perte de poids possible développement

29 Gain de poids lent ou insuffisant L analyse est complexe Plusieurs facteurs à considérer. Ruth Lawrence : «Le retard de croissance est un symptôme et non un diagnostic». Il existe plusieurs façons de classifier les causes d un gain de poids lent ou insuffisant.

30 Gain de poids lent ou insuffisant 18 % des cas de gain de poids lent ou insuffisant sont dus à des causes physiques infantiles ou maternelles. La majorité des cas sont dus à un apport calorique insuffisant, le plus souvent un problème de gestion de l allaitement, de prise du sein, qui entraînent une diminution de la production lactée.

31 Gain de poids lent Causes infantiles: ou insuffisant Succion faible, désorganisd sorganisée e ou incorrecte, nombre insuffisant de tétées, t position/prise du sein sous optimale Ankyloglossie (filet de langue court) Fissure labiale et/ou palatine Vomissement et diarrhée, reflux gastrique Malabsorption

32 Gain de poids lent ou insuffisant Causes infantiles (suite): Infection urinaire Infections chroniques (hépatite, cytomégalovirus, VIH) Problèmes du système nerveux central Trisomie 21 Mucoviscidose (fibrose kystique) Maladie cardiaque congénitale nitale Petit pour l âge l gestationnel

33 Gain de poids lent ou insuffisant Causes maternelles: Hypothyroïdie (non contrôlée) Insuffisance glandulaire Chirurgie mammaire Anémie Diète sévère s (moins de 1500 calories) Lupus érythémateux

34 Gain de poids lent ou insuffisant Causes maternelles (suite): Hémorragie post-partum/syndrome partum/syndrome de Sheehan Fatigue excessive, surmenage, stress Médicaments Drogue, alcool, tabac Nouvelle grossesse Réflexe d éd éjection faible ou absent

35 Facteurs de risque Prématurité Médication à l accouchement (mère) Accouchement difficile, ex. : réanimation Certaines pratiques, ex. : aspiration des sécrétions, biberon d eau, de lait artificiel, suce

36 Profils des bébés b Les bébés allaités qui ont un gain de poids lent ou insuffisant tendent à se séparer en 2 catégories : Bébé affamé-fâché: pleure, hurle et n est jamais satisfait; Bébé affamé-content: dort beaucoup et tète peu, «bon bébé».

37 Gain de poids lent ou inadéquat Bébé de moins d un d mois: Bébé perd encore du poids après s 10 jours. En 7 à 14 jours, la perte de poids dépasse d 10% du poids de naissance. Signes de déshydratation. d Drapeaux rouges

38 Signes de déshydratationd Apathie (faible activité) Léthargie (somnolence) Pleurs faibles Faible turgescence cutanée Peu ou pas de larmes Urine en faible quantité et concentrée Yeux et bouche secs Fontanelle creusée Fièvre

39 Gain de poids lent ou insuffisant 1. Nourrir le bébéb 2. Donner du lait maternel 3. Mettre le bébéb au sein

40 Gain de poids lent ou insuffisant Résolution de problème: Évaluer et corriger selon la grille d observation de la tétée t e (5B). Intervenir selon l Algorithme l d utilisation des MAA.

41 Gain de poids lent ou insuffisant En plus: Éliminer les tétines t tines artificielles (tétines, tines, suces, téterelles); terelles); Au moins une tétée e la nuit; Repos; Photo: Chantal Caron/Défi allaitement 2008 ASSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec

42 Augmenter la production lactée Il arrive que certaines femmes aient une baisse temporaire de leur production lactée. La plupart du temps, cette diminution est réversible. Dans l ordre, l voici les actions qui peuvent être entreprises pour augmenter la production lactée. Notez que toutes les options peuvent ne pas convenir à toutes les femmes.

43 Augmenter la production lactée Options Améliorer la prise du sein (Les 5 B). Augmenter la fréquence des tétées. t Cesser l utilisation l de la sucette. Raisons Améliore l efficacitl efficacité du bébé, b le sein est mieux vidé et produira davantage de lait. La stimulation nerveuse des hormones de la lactation sera meilleure. Permet de maintenir un taux basal plus élevé de prolactine. Augmente la fréquence des tétées (cf( plus haut).

44 Augmenter la production lactée Options Exprimer du lait après la tétée t e selon une fréquence variant de : 1-22 fois /jour à ~ chaque tétée. t Si un supplément est donné au bébé, b, le donner au sein. Utiliser un galactagogue Ex : Dompéridone ridone, fenugrec, Chardon béni. Raisons Permet de mieux vider le sein. Augmente la stimulation du sein. Augmente la stimulation du sein. Ces substances favorisent la production lactée e chez certaines femmes. Utiliser comme complément ment aux interventions précédentes.

45 Galactogogues Dompéridone Chardon béni b et fénugrec

46 Canal lactifère obstrué Communément ment appelé «canal bloqué». Survient lorsqu un un canal lactifère n est n pas drainé correctement et qu il finit par s obstruer. La pression engendrée e par l obstruction l peut causer de l œl œdème et de l inflammation dans les tissus environnants.

47 Canal lactifère obstrué: causes Engorgement (sein mal drainé). Tétées limitées. Un soutien-gorge mal ajusté ou des vêtements ou un porte-bébé trop serrés. s. La mère m exerce une pression sur son sein, durant la tétée, t pour dégager d le nez du bébé. Production abondante de lait. Augmentation mammaire : la prothèse peut causer une pression sur les canaux.

48 Canal lactifère obstrué Prévention: 5 B. Bonne gestion de l allaitement l (ne pas limiter le temps ou la durée e des tétées). t Laisser «finir» le bébéb au premier sein, offrir le deuxième. Éviter l engorgement. l Éviter d exercer d une pression constante sur le sein (ex: dégager d le nez en pressant sur le sein, soutien-gorge avec armatures, ).

49 Canal lactifère obstrué Symptômes: Apparition graduelle. Généralement dans un seul sein. Masse palpable (grosseur d un d pois), dure, localisée e dans le sein. Douleur légère l et localisée. Traînée e rouge sur le sein possible. Déplacement possible de la masse. Peu ou pas de fièvre (moins de 38,4 ).

50 Canal lactifère obstrué Symptômes (suite): État général g de la mère m est bon. Présence possible d une d ampoule blanche sur le mamelon, à l ouverture du canal obstrué.. Peut provoquer une douleur intense dans tout le sein, surtout en fin de tétée. t Ralentissement possible du débit d du lait, peut amener le bébéb à être plus agité au sein.

51 Canal lactifère obstrué Ampoule de lait Source: Dr Jack Newman

52 Canal lactifère obstrué Ampoule de lait Source: Dr Jack Newman

53 Canal lactifère obstrué Ampoule de lait Source: Dr Jack Newman

54 Canal lactifère obstrué Ampoule de lait Source: Dr Jack Newman

55 Canal lactifère obstrué Traitement: Corriger les 5 B, selon la grille. Bonne gestion de l allaitement. l Le bébéb continu de boire au sein atteint. Tétées fréquentes, commencer par le sein atteint ou y laisser téter t ter le bébéb plus longtemps. Habituellement le problème va se résoudre r sans traitement.

56 Canal lactifère obstrué Traitement (suite): Chaleur avant la tétée t e et/ou entre les tétées t (débarbouillette ou immersion du sein). Diriger le menton ou le nez du bébéb vers le canal obstrué. Massage du sein: commencer derrière re la masse en allant vers le mamelon, avec les doigts puis la paume de la main (peut être fait dans la douche), avant ou pendant la tétée.

57 Canal lactifère obstrué Traitement (suite): Compression du sein, légère l pression autour du canal bloqué. Si le sein est trop sensible, commencer par l autre l et changer lorsque le réflexe r d éjection est déclenchd clenché. Expression manuelle, si besoin. Repos. Consulter un médecin m si aucune amélioration après s 48 heures.

58 Canal lactifère obstrué Traitement (suite): Presser doucement pour tenter de faire sortir le contenu de l ampoule l qui a souvent la consistance d une d pâte dentifrice. Prendre un long bain chaud, masser le sein, mettre le bébéb au sein en sortant du bain. Analgésique et/ou anti-inflammatoire. inflammatoire. Si traitement inefficace, incision médicale m de l ampoule. l

59 Canal lactifère obstrué Si persistance plus de 48 heures: essayer traitement par ultrasons. S'adresser en physiothérapie ou à une clinique de médecine m sportive. Application peu connue. Dose : 2 watts/cm2, en continu, pendant cinq minutes au niveau de la zone affectée, e, une fois par jour, à faire un maximum de 2 fois. Pas d amd amélioration: Évaluation médicale m (clinique d allaitement). d

60

61 Canal lactifère obstrué Complications: Mastite Canal lactifère obstrué à répétition

62 Canal lactifère obstrué à répétition Traitement: Même traitement, plus: Lécithine Dans les cas extrêmes, aspiration.

63 Galactocèle le Kyste rempli de lait engendrant une masse dans le sein. Ne répond r pas au traitement pour canal obstrué. Peu courant. Étiologie inconnue, mais peut être causé par l obstruction l d un d canal lactifère.

64 Galactocèle le Masse souple et ronde. Sous la pression, écoulement de liquide laiteux par les pores du mamelon. Au début, d le contenu est du lait pur. Par la suite, en raison de l absorption l de liquide, le galactocèle le contient une substance épaisse et huileuse.

65 Galactocèle le Traitement: Peut être ponctionné avec une aiguille fine (acte médical m sous anesthésie sie locale), mais se remplira de nouveau. Peut être excisé par chirurgie sous anesthésie sie locale sans que l allaitement l ne soit interrompu. Poursuivre l allaitement. l

66 Galactocèle le: : drainage Source: Dr Jack Newman

67 Maladie fibrokystique du sein Dysplasie mammaire. Kyste. Manque de définition d homogène. Souvent décrite d comme des masses dans le sein.

68 Maladie fibrokystique du sein Symptômes associés: s: Douleurs dans les seins. Sensibilité. Masses moins nombreuses, douleurs et sensibilité diminuées pendant la grossesse chez plusieurs femmes. L allaitement peut retarder le retour des symptômes.

69 À première vue, qu est est-ce que c est? c Source: Dr Jack Newman

70 Qui se cache derrière re le muguet? Source: Clipart, Windows XP

71 Candida Albicans Source: Clipart, Windows XP

72 Une cellule de C. albicans

73 Le muguet: causes/facteurs de risque Maternels: Utilisation récente r d antibiotiquesd Mycose vaginale Diabète Peau humide, mauvaise aération a (compresses d allaitement) d Blessures aux mamelons

74 Le muguet: causes/facteurs de risque Maternels (suite) Forte consommation de produits laitiers, d aliments d très s sucrés s et d édulcorants de synthèse se Carence nutritionnelle en fer, en acide folique ou en vitamines A, B, C ou K Usage de contraceptifs oraux contenant de l œl œstrogène Usage à long terme de stéro roïdes (traitement de l asthme) l

75 Le muguet: causes/facteurs de risque Infantiles: Antibiothérapie Utilisation de la tétinet tine

76 Candidose (muguet)/ Maternels: Symptômes Apparition soudaine Sensation de brûlure Mamelon qui démange d ou dont la peau desquame Douleur lancinante au sein ou au mamelon durant et/ou après s la tétéet Mamelon et/ou aréole roses ou rouges Aréole brillante

77 Candidose (muguet)/ Maternels (suite): Symptômes Gerçures ou crevasses qui ne guérissent pas, même si la prise du sein est adéquate Candidose sur une autre partie du corps Aucun symptôme mais le bébéb a du muguet

78 Candidose (muguet)/ Infantiles: Symptômes Plaques blanches à l aspect crémeux à l intérieur de la bouche, des joues ou sur la langue Reflet blanchâtre dans la salive ou à l intérieur des lèvresl Érythème fessier accompagné de lésions l satellites

79 Candidose (muguet)/ Infantiles (suite): Symptômes Refus ou retrait du sein, clappement (bouche douloureuse) Certains bébés b s sont incommodés s et pleurent pendant la tétéet Bébé peut également ne présenter aucun symptôme visible, mais la mère m peut présenter une candidose

80 Muguet typique Source: Dr Jack Newman

81 Muguet

82 Muguet

83 Muguet

84 Muguet atypique Source: Dr Jack Newman

85 Muguet dans la bouche

86 Muguet dans la bouche

87 Candidose sur les fesses

88 Candidose sur les fesses

89 Qu est-ce qu on peut faire? Source: Clipart, Windows XP

90 Le muguet: traitement Écouter, rassurer, soutenir la mère. m Inviter la mère m à décrire la douleur ressentie (zone, moment, durée, intensité,, apparition, etc.) afin d identifier d la cause. Si vous soupçonnez onnez la présence de muguet, suggérez à la mère m de prendre contact avec son médecin m pour qu il établisse le diagnostic et prescrive un traitement.

91 Le muguet: traitement Violet de gentiane en solution aqueuse à 0,5% ou 1 % (sans ordonnance): Badigeonner la bouche du bébéb avec un coton-tige tige trempé dans le violet, mettre le bébéb aux deux seins pour les colorer. Ajouter du violet sur la zone affectée e si non colorée. 1x/jour pour 4 jours (maximum 7 jours).

92 Violet de gentiane Si amélioration, cesser après s 4 jours. Dans tous les cas, cesser l utilisation l après s 7 jours ou s il s y a apparition d ulcère dans la bouche du bébé. b Utiliser en association avec un onguent de nystatine ou de miconazole.

93 Violet de gentiane Source: Dr Jack Newman

94 Le muguet: traitement Il faut traiter la mère m et le bébéb simultanément. ment.

95 Extrait de graines de pamplemousse Directement sur le mamelon ou par voie orale. 5 à 10 gouttes dans 30 ml d eau, d appliquez sur les mamelons et l arl aréole après s la tétée. t Laissez sécher, ensuite appliquez l onguent l tout usage. Attention: 20 gouttes/30 ml, peut irriter et causer des brûlures lures. Par voie orale: 250 mg 3x/jour jusqu à ce que la mère n ait plus de douleur pendant 1 semaine. concentré liquide: diluer 5 gouttes dans l eau l trois fois par jour (moins efficace).

96 Le muguet: traitement En plus du violet de gentiane, ou de l extrait l de graines de pamplemousse, on peut aussi utiliser un antifongique en crème ou l onguent l tout usage du Dr Newman. Appliquer parcimonieusement après s chaque tétée e (sauf celle oùo le violet de gentiane est utilisé). Crème topique: traitement de deux semaines (Lawrence, p. 610).

97 Le muguet: traitement Dans les cas bénins b de muguet, le soulagement peut se faire sentir en heures, une fois le traitement débuté. Dans d autres d cas, les symptômes peuvent prendre de 3 à 5 jours avant de disparaître.

98 Le muguet: traitement Douleur profonde qui persiste malgré le traitement: Diflucan (fluconazole)) sous ordonnance médicale: médicament m systémique compatible avec l allaitement. l

99 Muguet/Mesures d hygiènes Laver les mains avant et après: tétée, t changement de couche, toilette. Utiliser serviette propre pour les mains et le corps. Stériliser suces, tétines, t tines, bouteilles, tire-lait, anneau de dentition à chaque jour (faire bouillir pendant 20 minutes). Laver souvent à l eau chaude savonneuse tous les jouets, doudous, que l enfant l porte à sa bouche.

100 Le muguet: soulagement Offrir des tétées t courtes et fréquentes. Commencer par le sein le moins douloureux. Bien briser la succion avant d enlever d le bébéb du sein. Laisser les seins à l air, si possible.

101 Attention!!!! Le lait exprimé doit être donné dans la même journée e car la réfrigr frigération ration et la congélation ne tuent pas le candida.

102 Problèmes dermatologiques Surviennent plus tard pendant l allaitement,, après plusieurs semaines. Pas très communs. Douleur diminue/disparaît avec le traitement. Justifie la présence de stéro roïde dans l onguent «tout-usage».

103 Dermatite de contact Peut être causée: Lanoline (Purelan( Purelan, lansinoh). Autres crèmes ou onguents. Traitement: Onguent tout usage Dr Newman.

104 Dermatite atopique ou de contact

105 Psoriasis d aréole

106 Eczéma de l aréole et mamelon

107 Eczéma de l aréole et mamelon

108 Réflexe d éd éjection puissant Problème fréquent encore peu connu mais réel. r Cause importante d abandon d précoce et de sevrage.

109 Réflexe d éd éjection puissant Passe souvent pour autre chose : manque de lait reflux gastrique lait pas assez riche ou trop riche bébé difficile, coliques mère nerveuse intolérances alimentation de la mèrem

110 Réflexe d éd éjection puissant Symptômes : 0 à 3 mois Le bébé b : Peut avaler beaucoup d air. d Régurgite et a beaucoup de gaz. Prend du poids et souvent de façon très rapide. Ses urines sont fréquentes et abondantes. Ses selles sont régulir gulières, liquides occasionnellement verdâtres, parfois petits caillots de lait non digéré.

111 Réflexe d éd éjection Le bébé b (suite) : puissant Bon développement, d alerte, actif et souvent un fort tonus musculaire (exagération). Succion efficace, très s forte, avale bruyamment, s'étouffe et crachote lors du réflexe d'éjection la mère m peut même entendre le lait cogner le fond de son estomac. Arque son dos et tire sur le mamelon lors du réflexe d'éjection peut même s'enlever du sein et se mettre à crier.

112 Réflexe d éd éjection Le bébé b (suite): puissant Peut, après s s être s endormi, se réveiller r et agir comme s il s était affamé,, même s il s vient juste de téter. t ter. Peut être grognon et agité de façon régulière, être maussade au sein et avoir de la difficulté à s installer pour téter. t ter.

113 Réflexe d éd éjection Le bébé b (suite): puissant S il ne peut téter t ter au sein pour se réconforter, sans avaler une grande quantité de lait, il peut préférer rer sucer ses doigts, son pouce ou une tétine t tine et se limiter à téter ter au sein pour se nourrir seulement.

114 La mère m : Réflexe d éd éjection puissant Peut qualifier son réflexe r d'éjection de très s fort jusqu'à douloureux. Plusieurs réflexes r d éd éjection pendant une tétée. Peut penser qu elle manque de lait parce que son bébéb pleure au sein. Les seins coulent entre les tétées t et lorsque le bébéb tète, te, du lait peut s écouler ou jaillir de l autre l sein.

115 Réflexe d éd éjection puissant Symptômes: 3 à 6 mois Même si l allaitement l s est s assez bien déroulé jusque là, l, certains bébés b s peuvent commencer à démontrer une aversion pour la tétée t e plus tard dans leur vie. Refuse de téter: t ter: si la mère m le change de sein même s il s est affamé. Bébé fait une grève de la tétée. t Bébé mord le sein.

116 Réflexe d éd éjection puissant Source: Dr Jack Newman

117 Réflexe d éd éjection puissant

118 Réflexe d éd éjection puissant Ces comportements peuvent entraîner ner : Engorgement, canaux bloqués s ou mastite chez la mère. m Diminution de la production de lait. Gain de poids lent suite à diminution du nombre et la longueur des tétées t et/ou suite à une diminution de la production lactée. Sevrage spontané et précoce.

119 Réflexe d éd éjection Quoi faire? puissant Déclencher manuellement le réflexe r d éd éjection. Exprimer un peu lait, jusqu à ce que le flot diminue. Mettre le bébéb au sein et le laisser suffisamment longtemps pour qu il obtienne le lait de fin de tétée. Essayer différentes positions d allaitement d oùo la tête du bébéb est plus haute que le sein de sa mère (couchée e sur le dos/australienne, football, football modifiée, califourchon).

120 Réflexe d éd éjection puissant Quoi faire (suite)? Faire passer souvent des rots au bébé. b Augmenter la fréquence des tétées. t Offrir un seul sein par tétée t e ou offrir le même sein deux fois de suite. Allaiter le bébéb lorsqu il se réveille, r à «moitié» endormi, il boira plus lentement.

121 Réflexe d éd éjection puissant Quoi faire (suite)? Si le bébéb tète te correctement et avec contentement, ne pas le déranger. d Favoriser les conditions oùo bébé préfère re téter t ter une pièce, une chaise, un moment : ex. dans le bain.

122 Réflexe d éd éjection puissant Quoi faire (suite)? Beaucoup de contacts peau à peau sont souhaitables simplement pour le plaisir, sans s'attendre à ce que le bébéb tètete autant pour la poursuite de l'allaitement que pour la relation mèrem rebébé. Le poids du bébéb devrait être suivi de près.

123 Réflexe d éd éjection puissant L'utilisation de suce et/ou de suppléments augmentent les risques de confusion sein-tétine tine et de sevrage prématur maturé.

124 Mastite Le terme «mastite» désigne toute inflammation du sein, accompagnée ou non de fièvre avec ou sans infection bactérienne.

125 Mastite La mastite n est pas dangereuse ni pour la mère m ni pour le bébé. b La mastite peut donner un goût t plus salé au lait maternel, pour cette raison le bébéb peut téter t ter à contre cœur c ou refuser le sein atteint. Le lait reste bon!

126 La mastite: causes Drainage inadéquat du sein: Mauvaise prise du sein Tétées limitées ou sautées Pression constante sur le sein Utilisation de la suce (diminue la fréquence des tétées) Téterelle Canal bloqué Blessure au sein (crevasse) Fatigue et stress

127 La mastite: causes Production lactée e surabondante : il est parfois impossible pour le bébé, b, dans ce cas, de vider adéquatement le sein. Une baisse de la résistance r aux infections et l anémie peuvent être des facteurs de mastites récurrentes. r

128 La mastite: causes Malformation du sein ou des chirurgies (biopsie, réduction r mammaire, augmentation mammaire, ablation d un d kyste, etc.).

129 Mastite/Signes et symptômes Zone indurée, rouge, enflée, e, chaude et douloureuse dans le sein (bosse). La mère m est courbaturée, frissonnante et très s fatiguée. Peut faire de la fièvre :plus de 38.3 C. Souvent début d brusque. Généralement dans un seul sein. Possibilité de pus ou sang dans le lait.

130 Mastite

131 Mastite bilatérale

132 Quoi faire?

133 La mastite: traitement Vérifier et corriger les 5 B. Poursuivre l allaitement. l Allaiter fréquemment, varier les positions. Favoriser une position oùo le nez ou le menton du bébéb est aligné avec la bosse. Chaleur avant la tétée, t glace entre les tétées. Analgésique ou anti-inflammatoire. inflammatoire. Repos, liquide, expression manuelle si trop de douleur.

134 La mastite: traitement Si les symptômes persistent plus de 24 heures, sans amélioration: antibiothérapie efficace contre le staphylocoque aureus. Céphalexine Clindamicine Cloxacilline Pas d amoxicillined! Symptômes disparaissent en jours.

135 La mastite: traitement Trucs pour bébéb qui refuse le sein: Contact peau à peau. Essayer différentes positions d allaitement. Offrir le sein lorsque le bébéb est endormi ou somnolent, en le berçant ou en marchant. Prendre des bains chauds mèrem re-bébé ensemble. Patience et persévérance rance

TENSION MAMMAIRE ET PRÉVENTION DE L ENGORGEMENT

TENSION MAMMAIRE ET PRÉVENTION DE L ENGORGEMENT 1 TENSION MAMMAIRE ET PRÉVENTION DE L ENGORGEMENT 1- DESCRIPTION Le terme de «montée de lait» est souvent interprété par les mères comme le moment à partir duquel elles commencent à avoir du lait dans

Plus en détail

Allaitement. Introduction

Allaitement. Introduction Allaitement Introduction Le lait maternel est un aliment idéal pour les bébés. Il contient des éléments nutritifs équilibrés, et fournit la quantité parfaite de protéines, de glucides, de graisses, de

Plus en détail

RENCONTRES PRÉNATALES

RENCONTRES PRÉNATALES RENCONTRES PRÉNATALES Mise à jour février 2013 L allaitement maternel Plan des rencontres 1. Allaitement maternel 2. Se préparer à l accouchement 3. Accouchement et nouveau-né Sommaire de la rencontre

Plus en détail

Infection à Candida ou muguet du mamelon et du sein Document à l intention des patients

Infection à Candida ou muguet du mamelon et du sein Document à l intention des patients Centre de médecine familiale Herzl, Clinique d allaitement Goldfarb Infection à Candida ou muguet du mamelon et du sein Document à l intention des patients Définition Le Candida albicans est un type de

Plus en détail

L ALLAITEMENT MATERNEL. Des petits gestes qui rapportent gros

L ALLAITEMENT MATERNEL. Des petits gestes qui rapportent gros L ALLAITEMENT MATERNEL Des petits gestes qui rapportent gros L unité mère-enfant de l hôpital Maisonneuve-Rosemont a pour mission d offrir des soins et des services de qualité adaptés à sa clientèle. Pour

Plus en détail

ALLAITEMENT MATERNEL. Cette ressource a été créée grâce aux contributions financières de Santé Canada et de l Agence de la santé publique du Canada.

ALLAITEMENT MATERNEL. Cette ressource a été créée grâce aux contributions financières de Santé Canada et de l Agence de la santé publique du Canada. ALLAITEMENT MATERNEL Cette ressource a été créée grâce aux contributions financières de Santé Canada et de l Agence de la santé publique du Canada. ALLAITEMENT MATERNEL Le lait maternel est le seul aliment

Plus en détail

Mamelons et seins douloureux. Mmes JUNAY Sandrine, RASSE Pascale Infirmières puéricultrice Consultantes en lactation IBCLC

Mamelons et seins douloureux. Mmes JUNAY Sandrine, RASSE Pascale Infirmières puéricultrice Consultantes en lactation IBCLC Mamelons et seins douloureux Mmes JUNAY Sandrine, RASSE Pascale Infirmières puéricultrice Consultantes en lactation IBCLC Mars 2011 introduction Ménager les seins Pas de nettoyage agressifs et intempestifs

Plus en détail

GU 0963 V02 /8 Février 2015. GU 0963 v02

GU 0963 V02 /8 Février 2015. GU 0963 v02 GU 0963 V02 /8 Février 2015 GU 0963 v02 Le sein, la fabrication du lait Le sein est une glande dont la fonction principale repose essentiellement sur la production du lait. Le colostrum, premier lait peu

Plus en détail

La douleur au mamelon causée par le Candida albicans

La douleur au mamelon causée par le Candida albicans Le violet de gentiane (une solution de 1% dans l eau) est encore un excellent traitement pour le, bien que nous suggérons aux mères de ne pas l employer seul pour traiter le (muguet, levures) car il a

Plus en détail

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Diabète Type 2 Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Épidémiologie 90% de tous les cas de diabètes Environ 1 personne sur 20 est atteinte Diabète gras Facteur de risque majeur pour les

Plus en détail

Technique de succion Positions d allaitement

Technique de succion Positions d allaitement Technique de succion Positions d allaitement Formation La Voie Lactée le 10 Octobre 2009 Paloma Meignan - Puéricultrice Consultante en Lactation IBCLC Technique de succion Une technique de succion correcte

Plus en détail

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans)

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans) La drépanocytose Sikkelcelziekte (Frans) Qu est-ce que la drépanocytose? La drépanocytose est une maladie causée par un changement héréditaire du pigment rouge dans les globules rouges : l hémoglobine.

Plus en détail

Difficultés d allaitement et solutions

Difficultés d allaitement et solutions Voici quelques suggestions pour faciliter la transition : Sans refuser le sein à votre enfant, vous pouvez décider de ne plus le lui offrir. Retardez les tétées s il n est pas trop impatient. Cela contribuera

Plus en détail

vie de bébé. Par la suite, et l enfant le désirent.

vie de bébé. Par la suite, et l enfant le désirent. Il est recommandé d a llaiter exclusivement pendant les six premiers mois de la vie de bébé. Par la suite, l allaitement devrait se poursuivre avec l introduction des aliments complémentaires jusqu à deux

Plus en détail

SOINS GÉNÉRAUX AU NOUVEAU-NÉ

SOINS GÉNÉRAUX AU NOUVEAU-NÉ ORDONNANCE COLLECTIVE SFA CHUL SOINS GÉNÉRAUX AU NOUVEAU-NÉ 1. LES UTILISATEURS Les infirmières et les infirmières auxiliaires habilitées à travailler auprès des nouveau-nés. 2. CLIENTÈLE VISÉE Nouveau-nés

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

Mon enfant est malade

Mon enfant est malade Mon enfant est malade repères pour reconnaître et comprendre la maladie agir et soulager mon enfant savoir quand et où consulter Guide élaboré grâce à la collaboration de médiateurs socioculturels, de

Plus en détail

Rencontre prénatale 4 Allaitement

Rencontre prénatale 4 Allaitement Rencontre prénatale 4 Allaitement. Plan de la rencontre Services, ressources et références Mythes et réalités: pourquoi allaiter? Les avantages de l allaitement Les préparations commerciales pour nourrissons

Plus en détail

J ai choisi d allaiter...

J ai choisi d allaiter... Nous vous souhaitons un bon allaitement. J ai choisi d allaiter... Mes numéros : Pédiatre. Sage-femme. Médecin traitant... PMI Pharmacie... Brochure réalisée par les bénévoles de l AREAM. Juin 2009 L allaitement

Plus en détail

L allaitement. MECANISMES et AVANTAGES EN PRATIQUE :

L allaitement. MECANISMES et AVANTAGES EN PRATIQUE : L allaitement MECANISMES et AVANTAGES - la production de lait est déclenchée par le bébé des lors qu il tète le sein de la mère. Au plus tôt le bébé est au sein (dans la salle d accouchement par exemple),

Plus en détail

9. Le bébé qui est agité ou semble avoir des coliques (voir le feuillet Les coliques chez le bébé allaité

9. Le bébé qui est agité ou semble avoir des coliques (voir le feuillet Les coliques chez le bébé allaité Protocole pour augmenter l'ingion de lait par le bébé La plupart des mères ont amplement de lait ou en auraient si l allaitement était bien parti si elles avaient eu e aide pratique adéquate Le problème

Plus en détail

en wat je kan doen. Fièvre & douleur Wat je moet weten Votre enfant reçoit-il un traitement approprié? Kinderziekten

en wat je kan doen. Fièvre & douleur Wat je moet weten Votre enfant reçoit-il un traitement approprié? Kinderziekten Wat je moet weten en wat je kan doen. Fièvre & douleur Kinderziekten Votre enfant reçoit-il un traitement approprié? Fièvre & douleur Contenu Les médicaments les plus utilisés contre la fièvre et la douleur

Plus en détail

Les seins pendant l allaitement

Les seins pendant l allaitement devient Les seins pendant l allaitement Forme des seins La forme, la grosseur et la couleur des seins varient d une femme à l autre. L apparence et la texture des seins dépendent en grande partie de l

Plus en détail

Directive clinique à l intention de l infirmière autorisée à prescrire un médicament topique pour le traitement de l infection fongique (Candida) de

Directive clinique à l intention de l infirmière autorisée à prescrire un médicament topique pour le traitement de l infection fongique (Candida) de Directive clinique à l intention de l infirmière autorisée à prescrire un médicament topique pour le traitement de l infection fongique (Candida) de la peau ou des muqueuses chez le bébé et chez la mère

Plus en détail

Frein de langue (ankyloglossie), frein de lèvre supérieure Document à l intention des parents

Frein de langue (ankyloglossie), frein de lèvre supérieure Document à l intention des parents Centre de médecine familiale Herzl, Clinique d allaitement Goldfarb Frein de langue (ankyloglossie), frein de lèvre supérieure Document à l intention des parents Un frein de langue (ankyloglossie) est

Plus en détail

L AMYGDALECTOMIE. Chirurgie d un jour Programme-clientèle santé de la femme et de l enfant. Pour vous, pour la vie

L AMYGDALECTOMIE. Chirurgie d un jour Programme-clientèle santé de la femme et de l enfant. Pour vous, pour la vie 23 L AMYGDALECTOMIE Chirurgie d un jour Programme-clientèle santé de la femme et de l enfant Pour vous, pour la vie L amygdalectomie Cette brochure vous aidera à comprendre ce qu est l amygdalectomie L

Plus en détail

MODULE 8 PROBLÈMES OBSTÉTRICAUX

MODULE 8 PROBLÈMES OBSTÉTRICAUX MODULE 8 OBJECTIF GÉNÉRAL DU MODULE 8 MODULE 8 PROBLÈMES OBSTÉTRICAUX Acquérir les connaissances de base et les habiletés nécessaires à l intervention auprès des victimes présentant des problèmes obstétricaux

Plus en détail

QUI PEUT CONTRACTER LA FA?

QUI PEUT CONTRACTER LA FA? MODULE 1 : COMPRENDRE LA FIBRILLATION AURICULAIRE 16 QUI PEUT CONTRACTER LA FA? La FA est plus fréquente chez les personnes âgées. Par contre, la FA dite «isolée» (c.-à-d. sans qu il y ait de maladie du

Plus en détail

Exprimer et conserver le lait maternel

Exprimer et conserver le lait maternel F E U I L L E T D E R E N S E I G N E M E N T S 1 Exprimer et conserver le lait maternel Il est important pour toutes les mères d apprendre à exprimer leur lait. Ceci permet : de frotter un peu de lait

Plus en détail

Sensibilisation à la déglutition chez les bébés et les jeunes enfants

Sensibilisation à la déglutition chez les bébés et les jeunes enfants Sensibilisation à la déglutition chez les bébés et les jeunes enfants DANS CE NUMÉRO : Choses à savoir sur l absorption de solides et de liquides Liste de contrôle de la déglutition Informations générales

Plus en détail

allaiter? allaiter! Stillen? Stillen! Allattare? Allattare! Breastfeeding? Breastfeeding! Amamantar? Amamantar!

allaiter? allaiter! Stillen? Stillen! Allattare? Allattare! Breastfeeding? Breastfeeding! Amamantar? Amamantar! allaiter? allaiter! Stillen? Stillen! Allattare? Allattare! Breastfeeding? Breastfeeding! Amamantar? Amamantar! Réponses aux questions les plus fréquemment posées pendant l allaitement. En toute bonne

Plus en détail

PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR

PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR Pr APO-PIOGLITAZONE chlorhydrate de pioglitazone La présente notice est la partie III d'une «monographie de produit» en trois parties publiée lorsqu APO-

Plus en détail

CURE DE HERNIE INGUINALE OU OMBILICALE

CURE DE HERNIE INGUINALE OU OMBILICALE 23 CURE DE HERNIE INGUINALE OU OMBILICALE Recommandations à suivre après la chirurgie Pour vous, pour la vie Vous venez de subir une cure de hernie. Cette brochure contient les principales réponses aux

Plus en détail

Trop chaud! Les maladies liées à la chaleur

Trop chaud! Les maladies liées à la chaleur Trop chaud! Les maladies liées à la chaleur Les sports et les loisirs apportent de nombreux avantages aux enfants et peuvent être une manière amusante et agréable de faire de l activité physique. Cependant,

Plus en détail

Allo Parents - Bébé 0800 00 34 56

Allo Parents - Bébé 0800 00 34 56 Les pleurs sont le mode d expression de votre bébé, et ils peuvent correspondre à des besoins qui ne sont pas satisfaits. Parfois un bébé pleure sans que l on sache pourquoi L important c est donc de savoir

Plus en détail

Le diabète : une véritable épidémie

Le diabète : une véritable épidémie Le diabète : une véritable épidémie Le diabète frappe 150 millions de gens dans le monde. Deux millions sont canadiens. Ils seront deux fois plus nombreux dans 20 ans. Ceux qui en souffrent voient leur

Plus en détail

Causes possibles : Hypersensibilité du début de l allaitement. Crevasse du mamelon. Candidose mammaire. Vasospasme mamelonnaire

Causes possibles : Hypersensibilité du début de l allaitement. Crevasse du mamelon. Candidose mammaire. Vasospasme mamelonnaire Causes possibles : Hypersensibilité du début de l allaitement Crevasse du mamelon Candidose mammaire Vasospasme mamelonnaire Très fréquent au début de l allaitement (climat hormonal) Aucune lésion visible

Plus en détail

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant.

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant. Fiche 12 Hémorragies Arrêter un saignement abondant. Premiers soins A. Saignement par une plaie Attention : une hémorragie peut être masquée par les vêtements. Compression manuelle 1. Allonger le patient.

Plus en détail

Veaux laitiers. Carnet d accompagnement. Pour des veaux laitiers en santé et de qualité

Veaux laitiers. Carnet d accompagnement. Pour des veaux laitiers en santé et de qualité Veaux laitiers Carnet d accompagnement Pour des veaux laitiers en santé et de qualité Les producteurs de bovins du Québec se sont dotés d un plan stratégique du secteur veau laitier. Une des cibles du

Plus en détail

LE DIABETE Qu est ce que c est? Définition Un peu de physiopathologie Quels sont les symptômes d une hyperglycémie? Le traitement du diabète

LE DIABETE Qu est ce que c est? Définition Un peu de physiopathologie Quels sont les symptômes d une hyperglycémie? Le traitement du diabète LE DIABETE Qu est ce que c est? Définition Le diabète est une pathologie chronique, c'est-à-dire dont on ne guéri pas, qui se définit comme une hyperglycémie constante. Cela veut dire que le taux de sucre

Plus en détail

Le psoriasis du cuir chevelu est une maladie chronique souvent être amélioré ou soulagé

Le psoriasis du cuir chevelu est une maladie chronique souvent être amélioré ou soulagé Le psoriasis du cuir chevelu est une maladie chronique. Tout se passe comme si la peau se renouvelait trop vite. Il évolue par alternance de poussées et de rémissions. S il est rare que la maladie disparaisse

Plus en détail

Pourquoi l anémie? Les nourrissons de 9 à 24 mois sont plus à risque de développer une anémie par manque de fer, car :

Pourquoi l anémie? Les nourrissons de 9 à 24 mois sont plus à risque de développer une anémie par manque de fer, car : L ANÉMIE FERRIPRIVE L anémie se définit comme une diminution du taux d hémoglobine ou du volume des globules rouges. L hémoglobine est une protéine du sang qui sert à transporter l oxygène des poumons

Plus en détail

Anémie, carence en vitamines B12 et B9

Anémie, carence en vitamines B12 et B9 Anémie, carence en vitamines B12 et B9 Introduction Le sang contient trois types de cellules différents. Les globules blancs défendent le corps contre les infections, les globules rouges transportent l'oxygène

Plus en détail

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES DE NIVEAU 1

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES DE NIVEAU 1 PARTIE 4 LA VICTIME SAIGNE ABONDAMMENT 1. OBJECTIFS A la fin de cette partie, vous serez capable : En présence d une personne qui présente un saignement abondant, de réaliser une compression directe de

Plus en détail

Conseil péri opératoire : Greffe osseuse

Conseil péri opératoire : Greffe osseuse Conseil péri opératoire : Greffe osseuse AVANT L INTERVENTION CHIRURGICALE DE GREFFE OSSEUSE Afin de vous préparer à votre intervention chirurgicale de greffe osseuse, d assurer votre confort et d obtenir

Plus en détail

1. Critères d exclusion généraux. 2. Réintégration de l enfant dans le groupe

1. Critères d exclusion généraux. 2. Réintégration de l enfant dans le groupe Ce guide a été conçu afin de mieux cerner les interventions à réaliser lorsqu un enfant est malade. Il nous permet d avoir un cadre à suivre précis qui soit le même pour tous les enfants, tout en favorisant

Plus en détail

COMMENT NOURRIR MON BÉBÉ AU BIBERON?

COMMENT NOURRIR MON BÉBÉ AU BIBERON? COMMENT NOURRIR MON BÉBÉ AU BIBERON? V ous ne voulez pas (ou ne pouvez pas) allaiter votre bébé au sein, ou vous souhaitez cesser de l allaiter plus tôt que ce qui est recommandé. Il faut alors lui donner

Plus en détail

PETITE ENFANCE. Alimentation. du nourrisson & du jeune enfant. ayant un syndrome de Prader-Willi (SPW) www.guide-prader-willi.fr

PETITE ENFANCE. Alimentation. du nourrisson & du jeune enfant. ayant un syndrome de Prader-Willi (SPW) www.guide-prader-willi.fr 3 Alimentation PETITE ENFANCE du nourrisson & du jeune enfant ayant un syndrome de Prader-Willi (SPW) www.guide-prader-willi.fr 2 Un bébé sans réflexe de succion, puis un enfant jamais rassasié L état

Plus en détail

Guide pratique en allaitement pour les médecins

Guide pratique en allaitement pour les médecins Direction régionale de santé publique de la Capitale-Nationale Guide pratique en allaitement pour les médecins Jean-Claude Mercier, pédiatre Cécile Fortin, consultante en lactation Marie-Josée Santerre,

Plus en détail

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT (MAJ 06/05) 1/5 RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT DENOMINATION MINOXIDIL COOPER 2 pour cent, solution pour application cutanée en flacon COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Minoxidil... 1,2 g

Plus en détail

Mesures d urgence lors de cétonémie

Mesures d urgence lors de cétonémie Mesures d urgence lors de cétonémie Que sont les «cétones» - Qu est-ce que la cétoacidose? En cas de carence en insuline dans l organisme, les hydrates de carbone ou les sucres ne peuvent pas entrer dans

Plus en détail

Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant)

Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant) Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant) 3 mai 2009, 15 h HNE Sur cette page : Que dois-je faire si je contracte ce nouveau virus et que

Plus en détail

COMMENT POURSUIVRE L ALLAITEMENT A LA MATERNITE LES PREMIERS JOURS?

COMMENT POURSUIVRE L ALLAITEMENT A LA MATERNITE LES PREMIERS JOURS? Version 1- Nov. 2012 OBSTETRIQUE Fiche d information N 6 Page 1/5 Validation COMMENT POURSUIVRE L ALLAITEMENT A LA MATERNITE LES PREMIERS JOURS? Document 3-3 Condition La proximité avec votre bébé et le

Plus en détail

Traitements topiques. Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames. Soulagent les démangeaisons.

Traitements topiques. Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames. Soulagent les démangeaisons. SANS ORDONNANCE Solutions pour le bain et la douche : Huiles Farine d avoine Sels d Epsom Sels de al Mer Morte Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames.

Plus en détail

LE MEILLEUR DÉPART DANS LA VIE. Naître dans un «Hôpital-Ami des Bébés»

LE MEILLEUR DÉPART DANS LA VIE. Naître dans un «Hôpital-Ami des Bébés» LE MEILLEUR DÉPART DANS LA VIE Naître dans un «Hôpital-Ami des Bébés» LE CHOIX DU MODE D ALIMENTATION Le choix du mode d alimentation de votre bébé est une décision extrêmement importante. Ce dépliant

Plus en détail

drépanocytose Informations et conseils

drépanocytose Informations et conseils drépanocytose Informations et conseils Lisez attentivement ce document et conservez-le soigneusement avec la carte de soins. Il contient des informations sur la maladie, ses complications et leur prévention.

Plus en détail

Soins du post-partum

Soins du post-partum Diplôme Inter Universitaire de Soins Obstétricaux et Néonatals d Urgence SONU Soins du post-partum Prise en charge des complications lors de la grossesse et de l accouchement Objectifs de la séance Définir

Plus en détail

ACCUEILLIR MON ENFANT NATURELLEMENT

ACCUEILLIR MON ENFANT NATURELLEMENT Table des matières Préface...11 Introduction...19 Mode d utilisation...23 PREMIÈRE PARTIE : LA PRÉCONCEPTION, UNE CONSCIENCE À RETROUVER Chapitre 1 : Préparation du cœur et de l esprit...27 Chapitre 2

Plus en détail

L enseignement prioritaire du diabète étapes par étapes

L enseignement prioritaire du diabète étapes par étapes L enseignement prioritaire du diabète étapes par étapes présentée par Hélène Gagné, infirmière clinicienne Responsable du programme diabète CJD 2008 Cette présentation vise à 1. Savoir vulgariser la maladie

Plus en détail

Le test de dépistage qui a été pratiqué

Le test de dépistage qui a été pratiqué élever CommenT UN enfant ayant une hypothyroïdie Q Le test de dépistage qui a été pratiqué à la maternité a conduit au diagnostic d hypothyroïdie chez votre bébé. Aujourd hui, votre enfant va bien mais

Plus en détail

Petits tracas. et autres problèmes. Page 23

Petits tracas. et autres problèmes. Page 23 Petits tracas et autres problèmes Page 23 Les pleurs Votre enfant pleure pourquoi? Il est normal qu'un bébé pleure. C'est sa seule façon de communiquer. Vous allez, au fur et à mesure apprendre à différencier

Plus en détail

Nourrir bébé au sein. L alimentation. Si vous allaitez pendant la grossesse. Trucs pour favoriser l écoulement du lait

Nourrir bébé au sein. L alimentation. Si vous allaitez pendant la grossesse. Trucs pour favoriser l écoulement du lait Si vous allaitez pendant la grossesse L expression du lait Vous allaitez et vous êtes de nouveau enceinte? Vous pouvez continuer à allaiter. Il n y a aucun danger pour votre fœtus ni pour votre bébé allaité.

Plus en détail

Cuisiner. Préparer un repas à partir d aliments de base.

Cuisiner. Préparer un repas à partir d aliments de base. AIDE-MÉMOIRE Définitions Consommer une variété d aliments nutritifs en quantité adéquate pour répondre à ses besoins. Alimentation équilibrée en termes de quantité et de qualité. Consommation d une variété

Plus en détail

Santé maternelle et néonatale

Santé maternelle et néonatale CHAPITRE 22 Santé maternelle et néonatale Points-clés pour les prestataires et les clientes y Attendre jusqu à ce que l enfant le plus jeune ait au moins 2 ans avant d essayer de tomber à nouveau enceinte.

Plus en détail

LES INJECTIONS DEFNINTION INVARIANTS. 1. Cadre législatif. 2. Principes

LES INJECTIONS DEFNINTION INVARIANTS. 1. Cadre législatif. 2. Principes LES INJECTIONS DEFNINTION Une injection parentérale est l introduction dans l organisme de substances médicamenteuses par une autre voie que le tube digestif au moyen d une seringue et d une aiguille.

Plus en détail

De la naissance à 6 mois

De la naissance à 6 mois De la naissance à 6 mois L alimentation se compose du lait (maternel ou infantile). Seule l eau peut s y ajouter Privilégier l allaitement maternel Le lait maternel - est l alimentation idéale du nouveau-né

Plus en détail

L enfant avant tout. Diarrhée et vomissements

L enfant avant tout. Diarrhée et vomissements 27 L enfant avant tout Diarrhée et vomissements Les vomissements et la diarrhée sont deux des principales raisons pour lesquelles les parents amènent leurs enfants à l urgence d un hôpital. À L Hôpital

Plus en détail

Ce guide pour l entourage des patients a été développé par les soins de. Pierre Fabre (Suisse) SA Hegenheimermattweg 183, 4123 Allschwil

Ce guide pour l entourage des patients a été développé par les soins de. Pierre Fabre (Suisse) SA Hegenheimermattweg 183, 4123 Allschwil Ce guide pour l entourage des patients a été développé par les soins de Pierre Fabre (Suisse) SA Hegenheimermattweg 183, 4123 Allschwil Il peut être téléchargé sous www.hemangiomes-infantiles.ch en tant

Plus en détail

Une bonne hygiène buccodentaire : la clé pour prévenir les caries

Une bonne hygiène buccodentaire : la clé pour prévenir les caries Les principales fonctions de la salive Lubrification : lubrifie les membranes, les gencives et les dents Nettoyage : participe au mécanisme de nettoyage Dégustation : permet de bien goûter les aliments

Plus en détail

L ALLAITEMENT MATERNEL LAIT. La production et le transfert de lait

L ALLAITEMENT MATERNEL LAIT. La production et le transfert de lait L ALLAITEMENT MATERNEL LAIT La production et le transfert de lait Pour observer, évaluer, accompagner au mieux chaque situation particulière d allaitement Santé et bien-être maternels Tétées Les 5 pôles

Plus en détail

Infections urinaires chez l enfant

Infections urinaires chez l enfant Infections urinaires chez l enfant Questions et réponses pour diminuer vos inquiétudes Chers parents, Cette brochure a pour but de faciliter votre compréhension et de diminuer vos inquiétudes en vous

Plus en détail

APRES LA MATERNITE, LES PREMIERS MOIS AVEC VOTRE BEBE ALLAITE.

APRES LA MATERNITE, LES PREMIERS MOIS AVEC VOTRE BEBE ALLAITE. APRES LA MATERNITE, LES PREMIERS MOIS AVEC VOTRE BEBE ALLAITE. Conférence de Laure Marchand Lucas. Mardi 4 Mars 2008 A l occasion de l arrivée d un enfant dans la famille, les parents préparent la chambre

Plus en détail

UNE CURE DE HERNIE. Informations générales

UNE CURE DE HERNIE. Informations générales UNE CURE DE HERNIE Informations générales Cette brochure contient les réponses aux questions plus souvent posées à propos de la cure de hernie. Il est donc recommandé de garder cette brochure à la portée

Plus en détail

Pour des dents de lait saines

Pour des dents de lait saines Pour des dents de lait saines Les dents de lait sont importantes pour le développement de l enfant Des dents de lait saines sont importantes pour la mastication et la santé générale de l enfant. La prévention

Plus en détail

Objectifs. Définition AGIR DEVANT UN MALAISE 28/10/2012

Objectifs. Définition AGIR DEVANT UN MALAISE 28/10/2012 1 AGIR DEVANT UN MALAISE Dr Zouari Abdelaziz CESU 01 SAMU du Nord-Est Objectifs 2 Effectuer des gestes simples pour mettre en confiance la victime et: Luiproposerdesemettreaurepos Écouter ses plaintes

Plus en détail

LA PERTE DE CONSCIENCE

LA PERTE DE CONSCIENCE CES QUELQUES NOTIONS PEUVENT SAUVER DES VIES. PENSEZ Y SV D URGENCES Pompiers et service médical urgent : 100 Police : 101 L'HEMORRAGIE Comment reconnaître une hémorragie? Le sang s'écoule abondamment

Plus en détail

L hygiène bucco-dentaire de l enfant

L hygiène bucco-dentaire de l enfant L hygiène bucco-dentaire de l enfant mardi 8 mars 2005 imprimer l'article envoyer à un ami taille du texte en discuter sur les forums La prévention de la carie dentaire débute dès le plus jeune âge. Les

Plus en détail

Bonjour, je m appelle Jen Dalke et je travaille comme thérapeute agréée en lymphœdème au Centre de santé du sein de l Office régional de la santé de

Bonjour, je m appelle Jen Dalke et je travaille comme thérapeute agréée en lymphœdème au Centre de santé du sein de l Office régional de la santé de Bonjour, je m appelle Jen Dalke et je travaille comme thérapeute agréée en lymphœdème au Centre de santé du sein de l Office régional de la santé de Winnipeg. Je suis l une des deux thérapeutes qui s occupent

Plus en détail

La paralysie cérébrale 8 - L hygiène. livret informatif destiné aux familles du. programme Enfants et adolescents

La paralysie cérébrale 8 - L hygiène. livret informatif destiné aux familles du. programme Enfants et adolescents La paralysie cérébrale 8 - L hygiène livret informatif destiné aux familles du programme Enfants et adolescents Centre de réadaptation Estrie, 2008 Et splash à l eau! L heure du bain... Pour votre enfant,

Plus en détail

ATIVAD ANTIBIOTHÉRAPIE INTRAVEINEUSE À DOMICILE GUIDE D UTILISATION DU SYSTÈME INTERLINK. Au CSSS de Jonquière, la sécurité est l affaire de tous.

ATIVAD ANTIBIOTHÉRAPIE INTRAVEINEUSE À DOMICILE GUIDE D UTILISATION DU SYSTÈME INTERLINK. Au CSSS de Jonquière, la sécurité est l affaire de tous. Au CSSS de Jonquière, la sécurité est l affaire de tous. Lors de vos rendez-vous, si vous avez des doutes ou des hésitations face à un soin ou un traitement proposé, discutez-en avec un professionnel afin

Plus en détail

Les effets de la fumée sur le corps

Les effets de la fumée sur le corps Fiche pédagogique Thème : Tabac, cannabis Niveau : Ecole (CM2), collège (5 ème ) Durée : 30 Les effets de la fumée sur le corps Personnes ressources : Enseignant de SVT, Infirmier scolaire, CESC l Référence

Plus en détail

DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES

DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES 327 Allaitement maternel inefficace (00104) 327 Allaitement maternel interrompu (00105) 328 Motivation à améliorer l allaitement maternel (00106) 329 Tension dans l exercice

Plus en détail

Non. Peu. Jamais. Parfois. Souffrez-vous de : 0 ± + ++ +++ 1. Régime végétalien ou végétarien 0 1 2 3 4. 2. Sécheresse des yeux 0 1 2 3 4

Non. Peu. Jamais. Parfois. Souffrez-vous de : 0 ± + ++ +++ 1. Régime végétalien ou végétarien 0 1 2 3 4. 2. Sécheresse des yeux 0 1 2 3 4 Carence en vitamine A? Suivez-vous un : 1. Régime végétalien ou végétarien 2. Sécheresse des yeux 3. Cheveux secs 4. Peau sèche et rêche sur la partie supérieure du bras et du dos 5. Eczéma, dermatite

Plus en détail

I N F O R M A T I O N S A U X P A T I E N T S

I N F O R M A T I O N S A U X P A T I E N T S I N F O R M A T I O N S A U X P A T I E N T S CHIRURGIE DE LA SILHOUETTE Dr Paule Kuntz LA CHIRURGIE ESTHETIQUE DU BUSTE Réduction ou augmentation mammaire et correction de la ptose (seins tombants) Les

Plus en détail

Alimentation. Page 1

Alimentation. Page 1 Alimentation Page 1 L allaitement au sein Pourquoi choisir d allaiter votre bébé? Un nutriment essentiel. Dès les premières tétées, vous protégez votre enfant contre certaines infections en lui apportant

Plus en détail

L HÉPATITE B L ABC DE. S informer, se protéger et protéger ses proches LES GESTES À FAIRE

L HÉPATITE B L ABC DE. S informer, se protéger et protéger ses proches LES GESTES À FAIRE L ABC DE L HÉPATITE B LES GESTES À FAIRE S informer, se protéger et protéger ses proches Direction de santé publique de Laval www.santepubliquelaval.qc.ca Je m informe QU EST-CE QUE L HÉPATITE B? 1 C est

Plus en détail

SOINS À LA SORTIE APRÈS LA CÉSARIENNE ÁREA 1 MURCIA OESTE HOSPITAL CLÍNICO UNIVERSITARIO VIRGEN DE LA ARRIXACA

SOINS À LA SORTIE APRÈS LA CÉSARIENNE ÁREA 1 MURCIA OESTE HOSPITAL CLÍNICO UNIVERSITARIO VIRGEN DE LA ARRIXACA SOINS À LA SORTIE APRÈS LA CÉSARIENNE ÁREA 1 MURCIA OESTE HOSPITAL CLÍNICO UNIVERSITARIO VIRGEN DE LA ARRIXACA Ce document a pour but de fournir l'information et les conseils utiles à votre bien être ainsi

Plus en détail

Pourquoi draine t-on?

Pourquoi draine t-on? Les drainages simples Promotion 2010/2013 SG Pourquoi draine t-on?- Pour évacuer une collection de liquide qui peut être : Du liquide péritonp ritonéal en excès Du pus Du sang Des sérosits rosités, s,

Plus en détail

Planifier une grossesse

Planifier une grossesse Planifier une grossesse La grossesse est un moment spécial pour vous et votre famille. Planifier votre grossesse vous permet de faire des choix santé avant d être enceinte. Voici quelques choix santé :

Plus en détail

L allaitement maternel

L allaitement maternel le Conseil général présente L allaitement maternel Vous attendez un enfant? Découvrez les bénéfices de l allaitement pour vous et votre enfant ainsi que toute l information utile pour un allaitement réussi.

Plus en détail

Minoxidil BAILLEUL 5 % solution pour application cutanée

Minoxidil BAILLEUL 5 % solution pour application cutanée NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Minoxidil BAILLEUL 5 % solution pour application cutanée La substance active est le minoxidil, qui est présent à une concentration de 5 %. Veuillez lire attentivement

Plus en détail

Plan d enseignement. Objectifs généraux des modules. Acquérir une bonne connaissance de sa maladie, des complications et des traitements (savoir);

Plan d enseignement. Objectifs généraux des modules. Acquérir une bonne connaissance de sa maladie, des complications et des traitements (savoir); Préambule Ce plan d enseignement a été révisé pour soutenir les professionnels de la santé de la région de la Mauricie et du Centre-du-Québec, impliqués dans l éducation des personnes atteintes de prédiabète

Plus en détail

PETIT GUIDE pour un ALLAITEMENT réussi et durable

PETIT GUIDE pour un ALLAITEMENT réussi et durable PETIT GUIDE pour un ALLAITEMENT réussi et durable Ca y est, bébé est arrivé! Vous voici de retour à la maison avec votre petit bout. A vous les moments de bonheur et de complicité avec lui. Le lait maternel,

Plus en détail

REFLEXSPRAY, Solution pour pulvérisation cutanée

REFLEXSPRAY, Solution pour pulvérisation cutanée NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR REFLEXSPRAY, Solution pour pulvérisation cutanée salicylate de méthyle, essence de térébenthine, camphre, menthol Veuillez lire attentivement cette notice avant d

Plus en détail

Grossesse, Poids et Nutrition

Grossesse, Poids et Nutrition Service de Gynécologie Obstétrique et service de Nutrition Hôpital de la Pitié-Salpêtrière Grossesse, Poids et Nutrition Si vous avez un problème de poids, voici des conseils pour la préparation et le

Plus en détail

Mon enfant a la diarrhée

Mon enfant a la diarrhée Mon enfant a la diarrhée Chers parents, Votre enfant a la diarrhée. Cette brochure répondra à la plupart de vos questions et vous donnera des conseils pratiques pour que cette mauvaise passe ne tourne

Plus en détail

DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL

DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL NUTRITION ET CHUTES DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL 1. Nutrition correcte, normale, bonne Une alimentation équilibrée et diversifiée qui arrive à subvenir aux besoins de la personne : quantitatifs et qualitatifs.

Plus en détail

THEME : COMPRENDRE SON DIABETE, SON TRAITEMENT, SON SUIVI

THEME : COMPRENDRE SON DIABETE, SON TRAITEMENT, SON SUIVI THEME : COMPRENDRE SON DIABETE, SON TRAITEMENT, SON SUIVI Séquence éducation de groupe Groupe de 10 patients maximum Durée : 45 min Animateur : Médecins Objectif général : Exprimer la perception que l

Plus en détail

La dysplasie de hanche chez le chien

La dysplasie de hanche chez le chien La dysplasie de hanche chez le chien La dysplasie de hanche est une des conditions orthopédiques les plus fréquentes chez le chien. La dysplasie de la hanche est une condition qui se développe chez le

Plus en détail

Mettre votre bébé au sein FEUILLET 04 DE LA LECHE LEAGUE FRANCE

Mettre votre bébé au sein FEUILLET 04 DE LA LECHE LEAGUE FRANCE Mettre votre bébé au sein FEUILLET 04 DE LA LECHE LEAGUE FRANCE Dans les paragraphes qui suivent, vous trouverez la marche à suivre pour mettre correctement votre bébé au sein. Si vous suivez ces explications,

Plus en détail