Table des matières générale

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Table des matières générale"

Transcription

1 Table des matières générale MODULE 1 ASSURANCE ET PLANIFICATION FINANCIÈRE PERSONNELLE Processus de planification financière personnelle Objectif de la PFP : dépenser! Assurance de personnes et les autres thèmes de la PFP MODULE 2 LE RISQUE Notion de risque Le processus de gestion du risque Stratégie de gestion de risque Notion de risque assurable Outil de gestion de risque MODULE 3 FOURNISSEURS D ASSURANCE ET ENCADREMENT DE L INDUSTRIE L État Compagnies d'assurance de personnes Distributeurs Encadrement de l industrie Assuris et Association canadienne des compagnies d assurance de personne MODULE 4 LES RENTES Les avantages et inconvénients des rentes Le calcul des rentes Options offertes sur les rentes viagères Rente immédiate et rente différée Protection des sommes en cas de faillite des institutions financières Insaisissabilité des rentes La fiscalité des rentes Rente «dos-à-dos» Annexe au module 4 Fiscalité des rentes MODULE 5 ASSURANCE INVALIDITÉ Risque Critères Définitions Exclusions Troubles préexistants Garanties en cas de perte de revenu Prestations payables lors de réclamations Gens de profession de demain Délai de carence et période d admissibilité Durée des prestations Invalidité totale Invalidité partielle et invalidité résiduelle

2 5.13. Options, garanties additionnelles et avenants Autres types d assurance en cas de maladie et d accidents Fiducie de santé et de bien-être et assurance prolongation de salaire Idées et stratégies de planification Fiscalité Considérations supplémentaires Le choix d un mode de couverture MODULE 6 ASSURANCE CONTRE LES MALADIES GRAVES Risque Produit Planification Fiscalité Incertitude fiscale Autres informations Assurance maladies graves en copropriété Prise de décision sur le mode de paiement et de détention pour actionnaires et employeurs MODULE 7 ASSURANCE SOINS DE LONGUE DURÉE Contexte Produit MODULE 8 ASSURANCE VIE : NOTIONS DE BASE Classification générale des produits Caractéristiques générales des produits d assurance Établissement et administration de la prime Assurance vie temporaire Police temporaire à 100 ans (T100) Assurance vie entière Assurance vie universelle (VU) Une VU ou une VEAP? Comparaison des quatre types d assurance permanente Désignation de bénéficiaire Rupture du mariage et incidence sur le propriétaire d entreprise Rupture d une association Autres sujets Annexe au module 8 Exemple simple de calcul d une prime MODULE 9 ASSURANCE VIE : LA FISCALITÉ Bref historique de l imposition de l assurance vie Le coût net d assurance pure (CNAP) Le coût de base rajusté (CBR) Le compte de dividende en capital (CDC) Disposition d'un intérêt dans une police d assurance vie Propriété de la police et paiement des primes Police exonérée : critères à respecter Imposition des polices acquises la dernière fois avant le 2 décembre Cession d un contrat d assurance vie en garantie d un emprunt

3 9.10. Contrat d assurance avec valeur de rachat détenu par une société Règles sur la minimisation des pertes Transfert d un contrat d assurance d une société à un actionnaire ou un employé Annexe au module 9 Données fiscales plus détaillées MODULE 10 ASSURANCE VIE : BESOINS FAMILIAUX DE BASE Calcul des besoins théoriques La variation des besoins dans le temps Certaines situations familiales Les besoins permanents Le prêt hypothécaire et les autres dettes La protection de l assurabilité La question de la limite budgétaire Quels produits choisir? MODULE 11 LES CONCEPTS : CADRE GÉNÉRAL D ANALYSE Objectif de maximisation de la valeur successorale ou objectif de revenus de retraite Les variables déterminantes Critère de non-qualité ou de complexité Les taux d impôt utilisés dans les analyses Besoins d assurance vie liés au paiement des impôts Les fonds à structure corporative et les autres placements non enregistrés Le résultat final à comparer Les calculs : composantes détaillées et éléments différentiels Les risques fiscaux Coût d assurance : le TRA ou le coût nivelé La bonne santé Les batailles de projets informatisés (d illustrations de police) Les concepts et les produits Cession en garantie d un contrat d assurance vie Vie universelle ou vie entière avec participation? Aider les enfants de son vivant et non au décès La solvabilité des assureurs MODULE 12 ASSURANCE VIE : LES CONCEPTS L assurance vie pure La rente-assurance (la rente dos-à-dos) particulier La rente-assurance (la rente dos-à-dos) société Le bon successoral L assurance-retraite Le concept 10 8 (ou 9 7) Le plan de financement immédiat (PFI) (ou à déboursé nul ou 0 cost) La rente-assurance financée (RAF) (Triple back to back) Les conventions de retraite (CR) La préservation du patrimoine Les dons de charité et l assurance vie

4 La vente d une police d assurance vie détenue par un actionnaire à sa société qu il contrôle Annuler une police d assurance permanente Synthèse assurance vie Annexes au module Les feuilles synthèses MODULE 13 LES BESOINS DES SOCIÉTÉS Vue d ensemble Assurance «Personne clé» Convention entre actionnaires (CEA) Planification de la relève d une entreprise Convention à prime partagée (ou à propriété partagée) (CPP) Annexe au module

5 Table des matières détaillée MODULE 1 ASSURANCE ET PLANIFICATION FINANCIÈRE PERSONNELLE Processus de planification financière personnelle Objectif de la PFP : dépenser! Le risque budgétaire à court terme Risque de manquer d argent à la retraite Le risque d avoir une malchance Le reste? On le dépense Un juste équilibre Assurance de personnes et les autres thèmes de la PFP MODULE 2 LE RISQUE Notion de risque Le processus de gestion du risque Stratégie de gestion de risque Notion de risque assurable Risque dû au hasard Risque clairement défini Risque d une importance réelle Risque d une probabilité calculable Risque non catastrophique pour la compagnie d assurance Outil de gestion de risque Assurance individuelle Contrat d assurance Au Canada, le contrat d assurance de personnes doit être écrit pour être valable Le contrat d assurance de personnes est un contrat d adhésion Le contrat d assurance de personnes est un contrat aléatoire Le contrat d assurance de personnes est un contrat unilatéral Conditions nécessaires à la validité d un contrat Intervenants au contrat Prise d effet du contrat Bénéficiaire Assurance collective Contrat d assurance Bénéficiaire MODULE 3 FOURNISSEURS D ASSURANCE ET ENCADREMENT DE L INDUSTRIE L État Assurance-emploi Commission de la santé et de la sécurité du travail du Québec Régie des rentes du Québec Prestation en cas d'invalidité ou de décès Régie des rentes du Québec Décès Rente de conjoint survivant Revenu de base Rente d'orphelin

6 Société de l'assurance automobile du Québec Régie d'assurance maladie du Québec Régime d assurance médicaments du Québec Compagnies d'assurance de personnes Les sociétés mutuelles Les sociétés à capital-actions Principales couvertures offertes par les sociétés d'assurance privées Distributeurs Conseillers en sécurité financière et planificateurs financiers Statut du conseiller en sécurité financière Distributeurs directs Encadrement de l industrie Assuris et Association canadienne des compagnies d assurance de personnes MODULE 4 LES RENTES Les avantages et inconvénients des rentes Le calcul des rentes Rente certaine et rente viagère Rente à risque taré Options offertes sur les rentes viagères Indexation Période garantie Réversibilité au conjoint Coordination aux régimes d État Combinaison des différentes options Remboursement de prime Rente immédiate et rente différée Protection des sommes en cas de faillite des institutions financières Insaisissabilité des rentes La fiscalité des rentes Rentes prescrites Rentes non prescrites Rente certaine Rente viagère Rente «dos-à-dos» Annexe au module 4 Fiscalité des rentes A4.1. Rente prescrite et rente non prescrite A Imposition des contrats de rente prescrits non enregistrés A Imposition des contrats individuels non enregistrés de rente différée et de rente non prescrite A Imposition pendant la période de capitalisation (pour les rentes différées) A Imposition lorsque les versements de rente commencent MODULE 5 ASSURANCE INVALIDITÉ Risque Critères Critères de sélection Définitions Exclusions

7 5.5. Troubles préexistants Garanties en cas de perte de revenu Prestations payables lors de réclamations Gens de profession de demain Délai de carence et période d admissibilité Durée des prestations Invalidité totale Invalidité partielle et invalidité résiduelle Options, garanties additionnelles et avenants Autres types d assurance en cas de maladie et d accidents Fiducie de santé et de bien-être et assurance prolongation de salaire Considérations fiscales Idées et stratégies de planification Besoins personnels Besoins corporatifs Fiscalité Assurance invalidité individuelle remplacement de salaire Assurance invalidité corporative Assurance invalidité frais généraux Assurance invalidité pour conventions d actionnaires ou d associés Assurance invalidité pour prêt commercial Assurance invalidité pour personne clé Assurance invalidité protection-retraite Considérations supplémentaires Facteurs quantitatifs et qualitatifs du remboursement de primes en assurance invalidité Émission standard garantie en assurance invalidité Sommaire des principales faiblesses des plans collectifs d assurance invalidité longue durée Les plans d associations Le relèvement de classe professionnelle Comment reconnaître un contrat bas de gamme d assurance invalidité? Les clauses de renouvellement La garantie de la prime Définition d invalidité totale Les limitations Les exclusions Autres aspects Conclusion Le choix d un mode de couverture Modes de détention et (ou) de paiement Limites du texte Critères de décision : Choix d une prestation imposable ou non Transfert potentiel à l assuré du contrat de la fiducie ou de l entreprise Critères relatifs à l employeur souhaitant fournir un avantage à ses employés qui ne sont pas actionnaires : Des exemples d application des critères de décision énumérés ci haut : L actionnaire unique salarié Actionnaires salariés multiples L actionnaire unique se rémunérant par dividendes Actionnaire multiple se rémunérant par dividendes Conclusion

8 MODULE 6 ASSURANCE CONTRE LES MALADIES GRAVES Risque Maladies couvertes Principaux risques Produit Critères d admissibilité Avenants, clauses et marketing Exclusions Conditions préexistantes Planification Établissement du montant de protection Protection commerciale Idées et stratégies de planification Fiscalité Incertitude fiscale Autres informations Autres maladies couvertes Perte d autonomie Établissement du besoin Période de couverture Établissement du besoin Assurance maladies graves pour enfants Aspects quantitatifs et qualitatifs du remboursement de primes Autres types de produit Émission standard garantie en assurance maladies graves (ESG) Régime regroupé Fiducie de santé et bien-être (FSBE) Assurance maladies graves en copropriété Étapes à suivre et conséquences Variables déterminantes Critères de non-qualité (voir section 12.2) Risques fiscaux Notion d appauvrissement Considérations liées aux contrats offerts sur le marché Rentabilité du concept Variantes Autres aspects Conclusion Prise de décision sur le mode de paiement et de détention pour actionnaires et employeurs MODULE 7 ASSURANCE SOINS DE LONGUE DURÉE Contexte «Génération sandwich» Coûts D où proviendra l argent? Produit Caractéristiques Critères d admissibilité

9 MODULE 8 ASSURANCE VIE : NOTIONS DE BASE Classification générale des produits Caractéristiques générales des produits d assurance Types de protection Types de prestation Garanties complémentaires Autres aspects Établissement et administration de la prime Prime uniforme et TRA Les polices subventionnées par les abandons Fréquence des paiements de la prime Délai de grâce Surprime et taux privilégiés Assurance vie temporaire Droit de renouvellement Droit de transformation Assurance mixte Critères à considérer dans le choix d une assurance temporaire Police temporaire à 100 ans (T100) Assurance vie entière Primes Les valeurs de rachat Les avances sur police Assurance vie entière sans participation (VESP) Assurance vie entière avec participation (VEAP) Le fonctionnement général du compte de participation Les placements dans une VEAP Les types de participation dans une VEAP Éclipse de prime Dépôts supplémentaires Rachat partiel Assurance libérée réduite Le prépaiement en 20 primes Barème de participation Exemple Critères de choix d une police vie entière avec participation Assurance vie universelle (VU) Caractéristiques d une VU La flexibilité Primes d une police d assurance vie universelle Les coûts de mortalité Taxe provinciale Frais fixes d administration Capital-décès d une police d assurance vie universelle Options de placement d une police d assurance vie universelle Les frais de gestion des placements Valeur de rachat d une police d assurance vie universelle Bonis d une police d assurance vie universelle Garanties complémentaires VU à prime unique Comptes transitoires L impôt sur les revenus de placements des assureurs sur la vie (IRP) Exemple d illustration d une VU Les critères de choix d une VU

10 Les pièges à surveiller dans la gestion d une VU Une VU ou une VEAP? La flexibilité et la sécurité Les chiffres Conclusion Comparaison des quatre types d assurance permanente Désignation de bénéficiaire Rupture du mariage et incidence sur le propriétaire d entreprise Rupture d une association Autres sujets Intérêt assurable et limite quant au capital-décès Clause d incontestabilité Les fonds distincts Annexe au module 8 Exemple simple de calcul d une prime MODULE 9 ASSURANCE VIE : LA FISCALITÉ Bref historique de l imposition de l assurance vie Le coût net d assurance pure (CNAP) Le coût de base rajusté (CBR) Le compte de dividende en capital (CDC) Disposition d'un intérêt dans une police d assurance vie Situations qui n impliquent pas une disposition Situations qui impliquent une disposition Vente d une police d assurance vie détenue par un actionnaire à une société avec laquelle il a un lien de dépendance Propriété de la police et paiement des primes Police exonérée : critères à respecter Le contrat réel et la police type aux fins d exonération (PTE) Le test d exonération Conséquences en cas de perte du statut de contrat exonéré Autres considérations Imposition des polices acquises la dernière fois avant le 2 décembre Cession d un contrat d assurance vie en garantie d un emprunt Les conditions de déduction Montant de la déduction La fraction de prime qu'on peut raisonnablement rattacher au solde de l'emprunt pour l'année Autres aspects à considérer Exemple de calcul Contrat d assurance avec valeur de rachat détenu par une société Règles sur la minimisation des pertes Transfert d un contrat d assurance d une société à un actionnaire ou un employé Disposition et acquisition dans le cadre d'un transfert Avantage imposable pour l'actionnaire ou l'employé Rajustement au CBR lié au cessionnaire Exemple : Assurance détenue par une société transférée à un actionnaire Transfert à un actionnaire constitué en société ANNEXE AU MODULE 9 : DONNÉES FISCALES PLUS DÉTAILLÉES A9.1. Coût de base rajusté A9.2. Compte de dividendes en capital

11 A Le compte de dividendes en capital (CDC) A Produit d'un contrat d assurance vie reçu par une société fermée A Versement d'un dividende en capital A Actionnaires non-résidents A Cession en garantie de contrats d assurance détenus par une société A Contrats multivie (plusieurs assurés) et valeurs du fonds payées au premier décès A9.3. Disposition d un intérêt dans une police d assurance vie A Disposition d un intérêt dans un contrat d assurance vie exonéré A Calcul du revenu à la disposition A Produit de disposition A Transfert d'un intérêt dans un contrat d'assurance vie A9.4. Imposition des participations et des avances sur police d'assurance vie A Calcul des gains imposables sur police et CBR du contrat A Traitement fiscal des avances sur police A Intérêt sur l avance de police A Intérêt sur l avance sur police NON déduit au titre de l alinéa 20(1)c) A Intérêt sur l avance sur police DÉDUIT au titre de l alinéa 20(1)c) A Avance d office de la prime A Traitement fiscal des participations A9.5. Avantage conféré à un actionnaire ou à un employé A9.6. Test d exonération A Les fonds accumulés A Les tests d exonération A Pour maintenir le contrat exonéré A Projet de modification du test d'exonération A Montant maximum de dépôt A Transformation de contrats d'assurance temporaire A Modifications de contrats A9.7. Contrat d assurance vie avec valeur de rachat détenu par une société A Impôt provincial sur le capital A Déduction accordée aux petites entreprises A Exonération des gains en capital de $ A Règles d attribution relatives aux sociétés A Disposition présumée des actions au décès A9.8. Mécanisme de minimisation des pertes et règle des droits acquis A Contexte A Règles sur la minimisation des pertes A Conséquences sur les conventions de rachat A Clauses des droits acquis A Règles régissant la substitution d'actions A Structure évitant l'application des règles sur la minimisation des pertes A Formules proposées pour les conventions de rachat A9.9. Police émise pour la dernière fois avant le 2 décembre A Primes prescrites A Modifications à une police acquise avant le 2 décembre A Modifications à une police acquise avant le 2 décembre 1982 permettant de la maintenir assujettie aux règles fiscales en vigueur avant cette date A Modifications à une police acquise avant le 2 décembre 1982 qui entraînent la perte des avantages fiscaux

12 MODULE 10 ASSURANCE VIE : BESOINS FAMILIAUX DE BASE Calcul des besoins théoriques Exemple de base Commentaires sur l exemple de base La variation des besoins dans le temps Certaines situations familiales Le jeune couple Le célibataire sans enfant Le couple séparé Les familles reconstituées ou les nouveaux couples de personnes avec enfants matures La personne âgée à budget réduit La famille monoparentale et le décès simultané des deux parents Les enfants Les besoins permanents Protection d une personne handicapée physiquement ou mentalement Les régimes de retraite à prestations déterminées Les derniers frais (funérailles) Les impôts au décès Le prêt hypothécaire et les autres dettes Les assurances prêt hypothécaire et prêt auto La protection de l assurabilité La question de la limite budgétaire Quels produits choisir? Les assurances temporaires Les assurances au premier décès Les régimes d assurance vie collectifs MODULE 11 LES CONCEPTS : CADRE GÉNÉRAL D ANALYSE Objectif de maximisation de la valeur successorale ou objectif de revenus de retraite Les variables déterminantes Critère de non-qualité ou de complexité Les taux d impôt utilisés dans les analyses Particulier Société Besoins d assurance vie liés au paiement des impôts Les fonds à structure corporative et les autres placements non enregistrés Avantages des fonds à structure corporative Aperçu du fonctionnement légal et fiscal Autres aspects Conclusion Le résultat final à comparer La valeur successorale nette Le taux de rendement interne (TRI) La rente équivalente Les calculs : composantes détaillées et éléments différentiels Les risques fiscaux Coût d assurance : le TRA ou le coût nivelé La bonne santé

13 Les batailles de projets informatisés (d illustrations de police) Les concepts et les produits Cession en garantie d un contrat d assurance vie Façons d accéder à la valeur de rachat Étapes à suivre Risques financiers Les valeurs suggérées dans les illustrations peuvent changer Le risque associé au taux d intérêt sur l emprunt Le risque associé aux pratiques bancaires Le risque de rappel du prêt L espérance de vie peut différer des hypothèses retenues Les risques fiscaux Les contrats détenus par une société La valeur de rachat prise en compte dans l actif de la société L applicabilité des règles relatives aux conventions de retraite Emprunt effectué par l actionnaire à titre personnel Avantage imposable pour l actionnaire Incidence sur la valeur des actions Utilisation du compte de dividendes en capital Vie universelle ou vie entière avec participation? Aider les enfants de son vivant et non au décès La solvabilité des assureurs MODULE 12 ASSURANCE VIE : LES CONCEPTS L assurance vie pure Assurance temporaire 100 ans (T100) Les variables déterminantes (voir la section 11.2) Les polices payable au deuxième décès avec remboursement de prime Conclusion La rente-assurance (la rente dos-à-dos) particulier Les caractéristiques et les conséquences Des exemples Le contexte idéal et les variables déterminantes Quelques variantes et commentaires Utilisation d une T10 renouvelable en T Conclusion générale sur le concept La rente-assurance (la rente dos-à-dos) société Évaluation de la JVM des actions au décès Les analyses Le contexte idéal et les variables déterminantes Une alternative Conclusion générale sur le concept Le bon successoral Les étapes à suivre et les critères de décision Les variables déterminantes Les critères de non-qualité Les calculs Explications des hypothèses Interprétation des résultats Autres aspects à considérer Stratégie axée sur la maximisation du capital assuré et l'autofinancement de la police Conclusion

14 12.5. L assurance-retraite Étapes à suivre Conséquences liées au mode de fonctionnement Variables déterminantes ou contexte idéal Objectif de maximisation des revenus de retraite Facteurs de non-qualité ou de complexité Les calculs Incertitude quant aux objectifs personnels Éléments à considérer pour ceux qui vont de l avant Conclusion Le concept 10 8 (ou 9 7) Les étapes Les variables déterminantes et le contexte idéal Les façons d emprunter L hypothèque mobilière L avance sur police Comment mettre fin à l utilisation du concept? Au décès En cours de route : ralentissement du rythme En cours de route : arrêt complet En cours de route : invalidité Le rappel du créancier Les risques fiscaux Emprunt ou avance Déductibilité des intérêts La «raisonnabilité» des intérêts La présence de revenus pour utiliser les déductions Examen du programme par l ARC Critères de non-qualité Les liquidités Hypothèque mobilière ou avance La rentabilité du concept Rentabilité globale Durant la vie de l assuré Le particulier Le profil d'investisseur prudent Le besoin d assurance Arrêt du processus Utilisation d une avance Aspects à surveiller dans le choix de l assureur Conclusion sur le concept Le plan de financement immédiat (PFI) (ou à déboursé nul ou 0 cost) Les étapes et le fonctionnement Les variables déterminantes et les critères de non-qualité Les risques fiscaux Les risques financiers Liquidités La rentabilité du concept Le recyclage des sommes Concept 10 8 ou PFI Conclusion La rente-assurance financée (RAF) (Triple back to back) Les étapes et les conséquences Les variables déterminantes et le contexte idéal Les critères de non-qualité

15 Les risques financiers et fiscaux Risques associés à des activités commerciales et économiques La déductibilité des intérêts Autres risques fiscaux (section 11.9) Réduction des impôts au décès La rentabilité du concept Autres considérations par rapport au concept Le concept RAF et les autres concepts similaires RAF versus rente-assurance - société (section 12.3) RAF versus concept 10 8 (ou PFI section 12.6 et 12.7) Conclusion Les conventions de retraite (CR) Définition de CR et utilisation possible Traitement fiscal des CR Techniques de financement d une convention de retraite Financement par revenus de placement imposables Financement au moyen de lettres de crédit Financement basé sur un contrat d assurance vie Primes partagées Versement des prestations Autres aspects Nos commentaires La préservation du patrimoine Les dons de charité et l assurance vie La vente d une police d assurance vie détenue par un actionnaire à sa société qu il contrôle Annuler une police d assurance permanente Synthèse assurance vie Annexes au module A12.1. JVM d un contrat de rente Les feuilles synthèses MODULE 13 LES BESOINS DES SOCIÉTÉS Vue d ensemble Assurance «Personne clé» Assurance vie Assurance vie temporaire ou permanente Protection des prêts à l entreprise Assurance invalidité et assurance contre les maladies graves Convention entre actionnaires (CEA) Notions fiscales préliminaires Références à d autres sections du texte Planification fiscale post mortem Assurance vie : détention personnelle ou par une société? Quelques produits particuliers L assurabilité garantie en assurance vie Police temporaire ou police permanente Le concept du «conjoint dormeur» Police Rachat de parts en cas d'invalidité Assurance contre les maladies graves Modalités des contrats d assurance vie Sept objectifs Avantage à un actionnaire en vertu du paragraphe 15(1)

16 Dix situations pratiques Avantage conféré à un contribuable en vertu du paragraphe 246(1) Inclusion aux revenus en vertu de l'article 9 ou du paragraphe 12(1)x Police permanente et CEA Les actions d assurance vie CEA et retraite Actionnaire non assurable Actionnaire fortement majoritaire Les sociétés de personnes Clauses importantes d'une CEA Planification de la relève d une entreprise Transfert au successeur du vivant du propriétaire Don au successeur du vivant du propriétaire Vente au successeur du vivant du propriétaire Gel successoral Transfert de la propriété au décès Don au successeur au décès du propriétaire Vente au successeur par suite du décès du propriétaire Commentaires supplémentaires reliés à l assurance vie Convention à prime partagée (ou à propriété partagée) (CPP) Notions de base Applications du concept Planification de l'assurance vie des cadres Provisionnement de conventions d'actionnaires Assurance des personnes clés Affectation d'une assurance vie en garantie (contrat partagé entre trois parties) Provisionnement d'une convention de retraite (CR) Planification de l'assurance familiale Aspects fiscaux Calcul du coût de base rajusté (CBR) Répartition de la prime Paiement anticipé des primes Disposition d'un intérêt dans le cadre d'une convention de partage de la prime Nature de la convention juridique Documentation Contrat d assurance vie Convention de partage de la prime Procuration Résolution du conseil d administration Aspects administratifs ANNEXE AU MODULE 13 STRATÉGIE D ACHAT/VENTE D ACTIONS A13.1. Exemple de base A13.2. Méthode du rachat croisé A13.3. Rachat par la société A13.4. Méthode du billet à ordre A13.5. Méthode hybride A13.6. Présence de sociétés de gestion A Rachat entre les sociétés de portefeuille Assurance souscrite par Gesco A Rachat entre les sociétés de portefeuille Assurance souscrite par Opco A Rachat des actions par Opco Assurance souscrite par Opco

Table des matières générale

Table des matières générale Table des matières générale MODULE 1 ASSURANCE ET PLANIFICATION FINANCIÈRE PERSONNELLE... 1 3 1.1. Processus de planification financière personnelle... 1 3 1.2. Objectif de la PFP : dépenser!... 1 4 1.3.

Plus en détail

CURRICULUM PQAP MODULE : Assurance vie DURÉE DE L EXAMEN : 75 minutes - NOMBRE DE QUESTIONS : 30 questions

CURRICULUM PQAP MODULE : Assurance vie DURÉE DE L EXAMEN : 75 minutes - NOMBRE DE QUESTIONS : 30 questions CURRICULUM PQAP MODULE : DURÉE DE L EXAMEN : 75 minutes - NOMBRE DE QUESTIONS : 30 questions Compétence : Recommander des produits individuels et collectifs d assurance vie adaptés à la situation et aux

Plus en détail

Activité #1 ASSURANCE DE PERSONNES : CONCEPTS, MYTHES ET PRISE DE DÉCISION

Activité #1 ASSURANCE DE PERSONNES : CONCEPTS, MYTHES ET PRISE DE DÉCISION Activité #1 ASSURANCE DE PERSONNES : CONCEPTS, MYTHES ET PRISE DE DÉCISION VOUS SOUHAITEZ ÊTRE CAPABLE D'AVOIR DES DISCUSSIONS RAISONNABLES AVEC LES INTERVENANTS DU MILIEU DE L'ASSURANCE? VOUS SOUHAITEZ

Plus en détail

Assurance de personnes : concepts, mythes et prise de décision

Assurance de personnes : concepts, mythes et prise de décision Assurance de personnes : concepts, mythes et prise de décision Présentation des conférenciers Éric Brassard, CPA, CA, Pl. Fin. Martin Goulet, CPA, CA, Pl. Fin. Brassard Goulet Yargeau, Services financiers

Plus en détail

Principes généraux de l'imposition des contrats d'assurancevie établis au Canada

Principes généraux de l'imposition des contrats d'assurancevie établis au Canada Principes généraux de l'imposition des contrats d'assurancevie établis au Canada Renseignements L'assurance-vie joue un rôle de plus en plus important dans la planification financière en raison de la croissance

Plus en détail

Modifications fiscales de 2017 touchant. L assurance-vie EN DÉTAIL. La vie est plus radieuse sous le soleil

Modifications fiscales de 2017 touchant. L assurance-vie EN DÉTAIL. La vie est plus radieuse sous le soleil 1 Modifications fiscales de 217 touchant l assurance-vie EN DÉTAIL offre une protection, mais certains L assurance-vie contrats permettent en plus d accumuler de l épargne de façon fiscalement avantageuse.

Plus en détail

10 questions fiscales et juridiques sur la vie universelle Partie A 1 heure 1 UFC

10 questions fiscales et juridiques sur la vie universelle Partie A 1 heure 1 UFC 10 questions fiscales et juridiques sur la vie universelle Partie A 1 heure 1 UFC Conception: Conférencier:, Pl. Fin. AVA Directeur des ventes 514-989-3979 Pascal.liboiron@aegoncanada.ca Attention : Le

Plus en détail

Aidez vos clients à planifier leur avenir

Aidez vos clients à planifier leur avenir Aidez vos clients à planifier leur avenir L assurance en réponse aux besoins de planification personnelle de votre client SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE Ce document est destiné

Plus en détail

Actions d assurance-vie

Actions d assurance-vie Actions d assurance-vie Aperçu Pour diverses raisons, une société peut détenir des polices d assurance-vie sur la tête de ses actionnaires et être le bénéficiaire de ces polices. Si un de ces actionnaires

Plus en détail

CHAPITRE 10 RENTES INTRODUCTION. 10.1 CARACTÉRISTIQUES 10.1.0 Définition de la rente. Assurance vie : Née d un besoin de sécurité

CHAPITRE 10 RENTES INTRODUCTION. 10.1 CARACTÉRISTIQUES 10.1.0 Définition de la rente. Assurance vie : Née d un besoin de sécurité CHAPITRE 10 RENTES INTRODUCTION Assurance vie : Née d un besoin de sécurité Contrat de rente : Né d un besoin de pouvoir placer un capital à long terme et en jouir sans avoir à se soucier de sa gestion

Plus en détail

Brossard, le 23 janvier 2015. Caroline Rhéaume avocate, M.fisc., TEP. Anne-Marie Girard-Plouffe Pl.Fin, AVA, TEP, FCSI Planificatrice financière

Brossard, le 23 janvier 2015. Caroline Rhéaume avocate, M.fisc., TEP. Anne-Marie Girard-Plouffe Pl.Fin, AVA, TEP, FCSI Planificatrice financière Revue fiscale et financière des impacts et opportunités issus des récents changements et mesures impliquant les fiducies testamentaires, l assurance-vie et les rentes Brossard, le 23 janvier 2015 Caroline

Plus en détail

FASCICULE D INFORMATIONS FISCALES PERSONNES DÉCÉDÉES

FASCICULE D INFORMATIONS FISCALES PERSONNES DÉCÉDÉES FASCICULE D INFORMATIONS FISCALES PERSONNES DÉCÉDÉES Vous trouverez dans ce fascicule de l information importante en ce qui concerne le traitement fiscale d une déclaration de revenus d une personne décédée.

Plus en détail

CURRICULUM PQAP MODULE : Assurance contre la maladie ou les accidents DURÉE DE L EXAMEN : 75 minutes - NOMBRE DE QUESTIONS : 30 questions

CURRICULUM PQAP MODULE : Assurance contre la maladie ou les accidents DURÉE DE L EXAMEN : 75 minutes - NOMBRE DE QUESTIONS : 30 questions CURRICULUM PQAP MODULE : DURÉE DE L EXAMEN : 75 minutes - NOMBRE DE QUESTIONS : 30 questions Compétence : Recommander des produits individuels et collectifs d assurance contre la maladie ou les accidents

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2011-121

BULLETIN FISCAL 2011-121 BULLETIN FISCAL 2011-121 Novembre 2011 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés

Plus en détail

3 Les droits de cotisation inutilisés peuvent être reportés indéfiniment

3 Les droits de cotisation inutilisés peuvent être reportés indéfiniment Le Compte d épargne libre d impôt (CELI) donne aux Canadiens un nouveau moyen d épargner en franchise d impôt. Lorsque vous cotisez à un CELI, votre placement fructifie à l abri de l impôt et vous n aurez

Plus en détail

Quelques notions de fiscalité applicables à certains produits d assurance

Quelques notions de fiscalité applicables à certains produits d assurance Quelques notions de fiscalité applicables à certains produits d assurance Mars 2013 L éléphant, symbole de nos 100 ans de force et de solidité. 1 Sujets traités > Règles applicables à certains transferts

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES AUX FINS D ÉLABORER UNE STRUCTURE

LIGNES DIRECTRICES AUX FINS D ÉLABORER UNE STRUCTURE LIGNES DIRECTRICES AUX FINS D ÉLABORER UNE STRUCTURE DE CONVENTION D ASSURANCE EN QUOTE-PART Les lignes directrices qui suivent ont été élaborées par la Compagnie d assurance Sun Life du Canada afin d

Plus en détail

Incidence fiscale liée au transfert de propriété d un contrat d assurance-vie

Incidence fiscale liée au transfert de propriété d un contrat d assurance-vie Incidence fiscale liée au transfert de propriété d un contrat d assurance-vie mai 2015 Jean Turcotte, B.A.A., LL.B., Avocat Directeur, Fiscalité et planification de l assurance Financière Sun Life À L

Plus en détail

Régimes de retraite individuels

Régimes de retraite individuels Ces dernières années, les propriétaires d entreprise ont commencé à reconnaître les avantages offerts par les régimes de retraite individuels (RRI). Un RRI permet aux propriétaires d entreprise et à certains

Plus en détail

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec États financiers Accompagnés du rapport des vérificateurs Certification Fiscalité Services-conseils

Plus en détail

Lien. D ENSEMBLE avec. et obtenez une vue. Mon argent pour la vie FAITES LE. with Money for Life POUR FAIRE LE LIEN ENTRE LES CONSEILS EN PLACEMENT

Lien. D ENSEMBLE avec. et obtenez une vue. Mon argent pour la vie FAITES LE. with Money for Life POUR FAIRE LE LIEN ENTRE LES CONSEILS EN PLACEMENT Lien FAITES LE CONSEILS SUR LES PLACEMENTS PROTECTION DU PATRIMOINE DE VRAIES SOLUTIONS et obtenez une vue D ENSEMBLE avec Mon argent pour la vie with Money for Life POUR FAIRE LE LIEN ENTRE LES CONSEILS

Plus en détail

Incorporation de ma pratique

Incorporation de ma pratique Incorporation de ma pratique Sujet Incorporation : mythe ou réalité Avantages et désavantages Salaire ou dividende Taux d impôts des particuliers et des compagnies RRQ dans le contexte de l incorporation

Plus en détail

L achat de biens immobiliers américains par des Canadiens

L achat de biens immobiliers américains par des Canadiens BMO Groupe financier PAGE 1 L achat de biens immobiliers américains par des Canadiens La faiblesse des prix de l immobilier au sud de la frontière, a amené bon nombre de Canadiens à envisager l acquisition

Plus en détail

Table des schémas et tableaux...xxv. Liste des sigles et acronymes... xxvii. Chapitre 1 Le cadre fiscal canadien et québécois... 1

Table des schémas et tableaux...xxv. Liste des sigles et acronymes... xxvii. Chapitre 1 Le cadre fiscal canadien et québécois... 1 Table des matières xv Table des matières Table des schémas et tableaux...xxv Liste des sigles et acronymes... xxvii Chapitre 1 Le cadre fiscal canadien et québécois... 1 1. Le cadre fiscal canadien et

Plus en détail

Société d habitation et de rénovation du Manitoba ÉTATS FINANCIERS POUR L EXERCICE SE TERMINANT LE 31 MARS 2005

Société d habitation et de rénovation du Manitoba ÉTATS FINANCIERS POUR L EXERCICE SE TERMINANT LE 31 MARS 2005 Société d habitation et de rénovation du Manitoba ÉTATS FINANCIERS POUR L EXERCICE SE TERMINANT LE 31 MARS 2005 BILAN 31 MARS 2005 A C T I F Encaisse (note 4) 74 459 864 $ 82 151 251 $ Débiteurs et montants

Plus en détail

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec États financiers Accompagnés du rapport des vérificateurs Mallette SENCRL Comptables agréés

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES GÉNÉRALE

TABLE DES MATIÈRES GÉNÉRALE GÉNÉRALE LEXIQUE ET ABRÉVIATIONS UTILISÉES PAR L AUTEUR MODULE I INTRODUCTION MODULE II COMPRÉHENSION DE L ENVIRONNEMENT MODULE III ÉTABLISSEMENT D UNE STRATÉGIE DE FINANCEMENT MODULE IV PLANIFICATION

Plus en détail

«rentier» et/ou «titulaire» ont la même signification que celle qui est donnée au terme «constituant» dans la loi;

«rentier» et/ou «titulaire» ont la même signification que celle qui est donnée au terme «constituant» dans la loi; L EMPIRE, COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE AVENANT POUR UN FONDS DE REVENU VIAGER LOI SUR LES RÉGIMES COMPLÉMENTAIRES DE RETRAITE DU QUÉBEC ET RÈGLEMENTS Y AFFÉRENT Police numéro : Titulaire/Rentier : La police

Plus en détail

RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DE LA SOCIÉTÉ DES CASINOS DU QUÉBEC INC. (en vigueur le 31 décembre 2009)

RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DE LA SOCIÉTÉ DES CASINOS DU QUÉBEC INC. (en vigueur le 31 décembre 2009) RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DE LA SOCIÉTÉ DES CASINOS DU QUÉBEC INC. (en vigueur le 31 décembre 2009) Copie certifiée conforme du règlement du Régime de retraite des employés de la Société des casinos

Plus en détail

Imposition des rentes prescrites non enregistrées dont le titulaire est un particulier

Imposition des rentes prescrites non enregistrées dont le titulaire est un particulier Imposition des rentes prescrites non enregistrées dont le titulaire est un particulier Le présent document décrit les caractéristiques exclusives des rentes prescrites non enregistrées. Pour plus de renseignements

Plus en détail

www.assuranceintel.ca

www.assuranceintel.ca UNE VEILLE CONCURRENTIELLE EN QUELQUES CLICS! AssuranceINTEL : un outil essentiel dans un marché en constante évolution CARACTÉRISTIQUES DES PRODUITS DISPONIBLES DANS LES TABLEAUX COMPARATIFS Abonnements

Plus en détail

Le fractionnement d un revenu de retraite

Le fractionnement d un revenu de retraite SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE STRATÉGIE PLACEMENTS ET FISCALITÉ N o 15 Le fractionnement d un revenu de retraite Il est maintenant possible de fractionner le revenu de retraite

Plus en détail

SOMMAIRE I MAJ.06-2014 A - BASES DE LA PRÉVOYANCE HISTORIQUE ET DÉFINITION DE LA PRÉVOYANCE COUVERTURE SÉCURITÉ SOCIALE LA PRÉVOYANCE COMPLÉMENTAIRE

SOMMAIRE I MAJ.06-2014 A - BASES DE LA PRÉVOYANCE HISTORIQUE ET DÉFINITION DE LA PRÉVOYANCE COUVERTURE SÉCURITÉ SOCIALE LA PRÉVOYANCE COMPLÉMENTAIRE I MAJ.06-2014 SOMMAIRE A - BASES DE LA PRÉVOYANCE HISTORIQUE ET DÉFINITION DE LA PRÉVOYANCE n Historique n Quelques définitions actuelles A10 A10 A11 COUVERTURE SÉCURITÉ SOCIALE n Plans de financement

Plus en détail

APS. Année 2013. Audit en protection sociale Jean-Claude GOUJON Pascal SOULAINE

APS. Année 2013. Audit en protection sociale Jean-Claude GOUJON Pascal SOULAINE APS Année 2013 Audit en protection sociale Jean-Claude GOUJON Pascal SOULAINE 1 CONTEXTE Dans l Entreprise, le rôle de l Expert-Comptable est primordial car il est souvent le seul interlocuteur du Chef

Plus en détail

Fiscalité des assureurs. 15 octobre 2013

Fiscalité des assureurs. 15 octobre 2013 Fiscalité des assureurs 15 octobre 2013 Introduction Benoit Millette, Associé EY Téléphone : (514) 879-3562 Courriel : benoit.millette@ca.ey.com Karl Addison, Chef d équipe senior EY Téléphone : (514)

Plus en détail

PRÉSENTATION DES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS

PRÉSENTATION DES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS PRÉSENTATION DES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS PARTIE 1 : ANALYSE DES NORMES COMPTABLES SELON LA STRUCTURE DES ÉTATS FINANCIERS PARTIE 2 : ÉTATS FINANCIERS MODÈLES 1 MODÈLE A ÉTATS FINANCIERS NON CONSOLIDÉS

Plus en détail

Université de Moncton. Régime de pension des professeurs, professeures et bibliothécaires

Université de Moncton. Régime de pension des professeurs, professeures et bibliothécaires Université de Moncton Régime de pension des professeurs, professeures et bibliothécaires Actualisation du régime Rapport d étape Étape 2 - Niveau de prestations et options à considérer Décembre 2011 Table

Plus en détail

Le transfert de ferme

Le transfert de ferme «Copyright 2015 Desjardins Sécurité financière. Tous droits réservés.». Le transfert de ferme Comment s assurer un transfert réussi? Plan de la présentation Le transfert d entreprise Les préoccupations

Plus en détail

www.assuranceintel.ca

www.assuranceintel.ca AUGMENTEZ VOS VENTES ET GAGNEZ DU TEMPS GRÂCE À DE L INFORMATION AU BOUT DE VOS DOIGTS AssuranceINTEL : Un outil essentiel dans un marché en constante évolution CARACTÉRISTIQUES DES PRODUITS DISPONIBLES

Plus en détail

Table des matières VII. Abréviations utilisées

Table des matières VII. Abréviations utilisées Abréviations utilisées VII Partie 1 Les personnes physiques assujetties à l impôt des personnes physiques 1 I. Qui doit souscrire une déclaration? 3 1. Personne inscrite au registre national 3 2. Personne

Plus en détail

TENDANCES ET ASTUCES EN GESTION DE PATRIMOINE

TENDANCES ET ASTUCES EN GESTION DE PATRIMOINE TENDANCES ET ASTUCES EN GESTION DE PATRIMOINE Panéliste 1 : Marie-Pier Baril, avocate BCF Avocats d affaires Panéliste 2 : Alain Bertrand, CPA, CA, M. Fisc. Associé, Fiscalité, Blanchette Vachon S.E.N.C.R.L.

Plus en détail

BULLETIN DE FISCALITÉ

BULLETIN DE FISCALITÉ BULLETIN DE FISCALITÉ MAI 2010 CRÉDIT D IMPÔT À L INVESTISSEMENT REMBOURSABLE DU QUÉBEC POUR LES BIENS DE FABRICATION ET DE TRANSFORMATION PRÊTS ET AVANCES AUX ACTIONNAIRES DÉMOLITION D UN BÂTIMENT SAVIEZ-VOUS

Plus en détail

VIVRE AVEC CONFIANCE.

VIVRE AVEC CONFIANCE. VIVRE AVEC CONFIANCE. Pour mieux vous démontrer le rôle de l assurance-vie au sein de cette stratégie, nous utiliserons des illustrations comportant les éléments suivants : une compagnie (OPCO), une société

Plus en détail

États financiers. Fondation communautaire du grand Québec. États financiers au 31 décembre 2007. Accompagnés du rapport des vérificateurs

États financiers. Fondation communautaire du grand Québec. États financiers au 31 décembre 2007. Accompagnés du rapport des vérificateurs États financiers Fondation communautaire du grand Québec États financiers au 31 décembre 2007 Accompagnés du rapport des vérificateurs RAPPORT DES VÉRIFICATEURS Aux membres de la Fondation communautaire

Plus en détail

RAPPORT DU COMITÉ D EXPERTS SUR L AVENIR DU SYSTÈME DE RETRAITE QUÉBÉCOIS. Analyse et recommandations 18 avril 2013

RAPPORT DU COMITÉ D EXPERTS SUR L AVENIR DU SYSTÈME DE RETRAITE QUÉBÉCOIS. Analyse et recommandations 18 avril 2013 RAPPORT DU COMITÉ D EXPERTS SUR L AVENIR DU SYSTÈME DE RETRAITE QUÉBÉCOIS Analyse et recommandations 18 avril 2013 Un rapport de concertation, de réflexion et d audace 7 experts 18 mois de travail 22 groupes

Plus en détail

Guide de l assurance vie entière à participation

Guide de l assurance vie entière à participation Avantage Plus Assurance vie entière à participation Guide de l assurance vie entière à participation Table des matières Ce guide est conçu pour vous fournir des renseignements utiles sur l assurance vie

Plus en détail

Testaments, décès. et règlements. de successions

Testaments, décès. et règlements. de successions Testaments, décès et règlements de successions Octobre 1998 CENTRE QUÉBÉCOIS DE FORMATION EN FISCALITÉ - CQFF INC. Adresse de correspondance 1490, Kirouac Laval, Québec H7G 2S1 Téléphone: (450) 973-FISC

Plus en détail

Protection soins longue durée

Protection soins longue durée Protection soins longue durée Produit de la prochaine décennie? Guy Couture, B.A.A., FLMI, Pl. Fin. Vice-président, Ventes, Assurance individuelle/québec Ordre du jour Je vous propose : Couverture déficiente

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 30 juin 2015 et 2014

États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 30 juin 2015 et 2014 États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 2015 et 2014 (non audités et non examinés par les auditeurs indépendants) États consolidés intermédiaires

Plus en détail

Vue d ensemble du portefeuille d assurance-vie

Vue d ensemble du portefeuille d assurance-vie À l usage exclusif des conseillers Vue d ensemble du portefeuille d assurance-vie FINANCIÈRE SUN LIFE Temporaire Sun Life Vie primes limitées Sun Life Universelle Sun Life et Universelle Sun Life Max Vie

Plus en détail

Régime de retraite des employés et employées de soutien Actualisation du régime Étape 1 Discussions préliminaires avec sous-comité

Régime de retraite des employés et employées de soutien Actualisation du régime Étape 1 Discussions préliminaires avec sous-comité PROJET - POUR DISCUSSIONS SEULEMENT Régime de retraite des employés et employées de soutien Actualisation du régime 1 Discussions préliminaires avec sous-comité Préparé par Conrad Ferguson 12 mai 2011

Plus en détail

24, rue de l Hôtel des Postes - B.P. 1760 06016 NICE CEDEX 01 04 92 17 34 34

24, rue de l Hôtel des Postes - B.P. 1760 06016 NICE CEDEX 01 04 92 17 34 34 24, rue de l Hôtel des Postes - B.P. 1760 06016 NICE CEDEX 01 04 92 17 34 34 gillettadesaintjoseph@notaires.fr http://gillettadesaintjoseph.notaires.fr ASSURANCE-VIE L assurance-vie sous tous les angles

Plus en détail

Stratégie d assurance retraite

Stratégie d assurance retraite Stratégie d assurance retraite Département de Formation INDUSTRIELLE ALLIANCE Page 1 Table des matières : Stratégie d assurance retraite Introduction et situation actuelle page 3 Fiscalité de la police

Plus en détail

Avec vous. Votre vie entière.

Avec vous. Votre vie entière. Performax Or Avec vous. Votre vie entière. Performax Or est une assurance vie entière qui vous procure une protection viagère permanente, assortie de valeurs de rachat garanties. Grâce à ses caractéristiques

Plus en détail

Conditions Générales. Assurance de Groupe

Conditions Générales. Assurance de Groupe Assurance de Groupe Conditions Générales Société Anonyme - Capital Social 40.000.000,00 EUR - N entreprise 0403.262.553 - RPM Bruxelles Tour Louise, Avenue Louise, 149-1050 Bruxelles - Tél. (02) 403 87

Plus en détail

l assurance vie entière

l assurance vie entière Solutions de protection Votre guide sur l assurance vie entière de la Standard Life Vers une meilleure retraite Accroître. Protéger. Apprécier. Léguer. Bonjour. La vie offre peu de garanties; comment donc

Plus en détail

NC 16 Norme comptable relative à la présentation des états financier des OPCVM

NC 16 Norme comptable relative à la présentation des états financier des OPCVM NC 16 Norme comptable relative à la présentation des états financier des OPCVM Objectif 01. La Norme Comptable NC 01 - «Norme comptable Générale» définit les règles relatives à la présentation des états

Plus en détail

Besoins d assurance en cas de

Besoins d assurance en cas de Solutions d assurance en cas de maladie grave Besoins d assurance en cas de Rechercher un marché pour maladie l assurance gravecontre la maladie grave Solutions d assurance contre la maladie grave En quoi

Plus en détail

fédéraux aussi leurs

fédéraux aussi leurs Les droits de succession fédéraux américains et les Canadiens: Déterminer vos oblig gations Beaucoup de Canadiens sont surpris d apprendre qu ils pourraient être assujettis à des droits de succession américains

Plus en détail

Une retraite bien capitalisée

Une retraite bien capitalisée Une retraite bien capitalisée Voici Charles et Gabriella. Charles, 62 ans, et Gabriella, 60 ans, vivent présentement à Montréal. Charles est un dirigeant d entreprise qui a bien réussi. Il touche un salaire

Plus en détail

Imposition des participations et des avances sur police d assurance vie

Imposition des participations et des avances sur police d assurance vie Imposition des participations et des avances sur police d assurance vie Introduction Le titulaire d un contrat d assurance vie (aussi appelé «police») doit ajouter à son revenu les gains réalisés par suite

Plus en détail

Le Régime de transfert des actifs d entreprise

Le Régime de transfert des actifs d entreprise Le Régime de transfert des actifs d entreprise Si quelqu un doit profiter du travail acharné de votre client, ce devrait être sa famille, n est-ce pas? Marché cible Le propriétaire d une compagnie privée

Plus en détail

FASCICULE POUR TRAVAILLEUR AUTONOME

FASCICULE POUR TRAVAILLEUR AUTONOME FASCICULE POUR TRAVAILLEUR AUTONOME Exploiter une entreprise consiste à exercer une activité en vue de réaliser un bénéfice. Ceci inclut l exploitation d un commerce ou d une entreprise de fabrication

Plus en détail

Efficience de l actif de l entreprise

Efficience de l actif de l entreprise Solutions d assurance-vie Efficience de l actif de l entreprise Gérer. Profiter. Préserver. Une solution intelligente pour les professionnels : l assurance-vie permanente, un actif unique pouvant offrir

Plus en détail

3 et 4 septembre 2001

3 et 4 septembre 2001 VARSOVIE 3 et 4 septembre 2001 Jean-Claude GUERY Conseiller social du directeur du Trésor Les dispositions légales, financières et fiscales de soutien au développement des systèmes paritaires dans le domaine

Plus en détail

États financiers prospectifs. Exercice se terminant le 31 mars 2013

États financiers prospectifs. Exercice se terminant le 31 mars 2013 États financiers prospectifs Exercice se terminant le 31 mars 2013 DÉCLARATION DE RESPONSABILITÉ DE LA DIRECTION La responsabilité de la compilation, du contenu et de la présentation de l information financière

Plus en détail

CORPORATION DATACOM WIRELESS

CORPORATION DATACOM WIRELESS États financiers de CORPORATION DATACOM WIRELESS pour les périodes de trois mois arrêtées les 31 mars 2008 et 2007 États financiers États financiers Bilans... 1 États des résultats et du résultat étendu...

Plus en détail

Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu, à la Loi sur la taxe d accise et à des lois et règlements connexes

Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu, à la Loi sur la taxe d accise et à des lois et règlements connexes Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu, à la Loi sur la taxe d accise et à des lois et règlements connexes Publiées par le ministre des Finances l honorable James M. Flaherty, c.p.,

Plus en détail

Pas d installations ou d équipement particuliers.

Pas d installations ou d équipement particuliers. COURS FIN1010 : Niveau : Préalable : Description : Paramètres : INFORMATION FINANCIÈRE PERSONNELLE Débutant Aucun L élève explore les concepts qui touchent aux finances des particuliers, y compris le code

Plus en détail

Rentes de revenu. Un revenu de retraite garanti

Rentes de revenu. Un revenu de retraite garanti Rentes de revenu Un revenu de retraite garanti Recherchez-vous un revenu stable et garanti sur lequel vous pourrez compter tout au long de votre retraite? Une rente viagère peut devenir la pierre angulaire

Plus en détail

Aidez vos clients à planifier leur avenir

Aidez vos clients à planifier leur avenir Aidez vos clients à planifier leur avenir L assurance en réponse aux besoins de planification personnelle de votre client Ce document est destiné aux conseillers uniquement. Il n a pas été rédigé à l intention

Plus en détail

CARACTÉRISTIQUES ET PARTICULARITÉS DES PRODUITS

CARACTÉRISTIQUES ET PARTICULARITÉS DES PRODUITS Caractéristiques Régulier privilégiée Capital-décès Uniforme Uniforme Uniforme Périodes de paiement des Payables annuellement, les Payables annuellement, les Primes nivelées, payables pendant 20 augmentent

Plus en détail

Fonds propres 13 184 13 207 Valeur comptable par action ordinaire 15,79 16,27 Actions ordinaires en circulation (en millions) 708,0 705,7

Fonds propres 13 184 13 207 Valeur comptable par action ordinaire 15,79 16,27 Actions ordinaires en circulation (en millions) 708,0 705,7 APERÇU FINANCIER EXERCICES TERMINÉS LES 31 DÉCEMBRE [en millions de dollars canadiens, sauf les montants par action] 2010 2009 Produits 32 427 32 697 Bénéfice d exploitation 1 733 1 533 Bénéfice d exploitation

Plus en détail

STRATÉGIE DE LA RENTE ASSURÉE

STRATÉGIE DE LA RENTE ASSURÉE STRATÉGIE DE LA RENTE ASSURÉE Aidez vos clients à augmenter leur revenu après impôt, avec l assurance-vie universelle, tout en préservant le patrimoine à transmettre à leurs héritiers. La situation Denis

Plus en détail

Document d information n o 4 sur les pensions

Document d information n o 4 sur les pensions Document d information n o 4 sur les pensions Épargnes privées de retraite Partie 4 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition,

Plus en détail

Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi et le Règlement de l impôt sur le revenu

Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi et le Règlement de l impôt sur le revenu Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi et le Règlement de l impôt sur le revenu Publiées par le ministre des Finances l honorable James M. Flaherty, c.p., député Décembre

Plus en détail

VOS RÊVES. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. VOTRE CONSEILLER DSFRI : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE.

VOS RÊVES. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. VOTRE CONSEILLER DSFRI : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. VOS RÊVES. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. VOTRE CONSEILLER DSFRI : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. Avant de mettre votre téléphone en mode silencieux pour votre rencontre, vous le déposez sur le bureau pour faire

Plus en détail

Principaux événements de 2015

Principaux événements de 2015 Principaux événements de 2015 City National Corporation Le 2 novembre 2015, nous avons conclu l acquisition de City National Corporation (City National), la société de portefeuille qui détient City National

Plus en détail

Le Régime de retraite assurée d entreprise. Parce que les entreprises prospères ont besoin d une sécurité et d un revenu

Le Régime de retraite assurée d entreprise. Parce que les entreprises prospères ont besoin d une sécurité et d un revenu Le Régime de retraite assurée d entreprise Parce que les entreprises prospères ont besoin d une sécurité et d un revenu L opportunité Des propriétaires d entreprise qui ont besoin d assurance pour les

Plus en détail

Bulletin fiscal. Janvier 2010 AMORTISSEMENT FISCAL

Bulletin fiscal. Janvier 2010 AMORTISSEMENT FISCAL Bulletin fiscal Janvier 2010 AMORTISSEMENT FISCAL Au cours des dernières années, des modifications ont été apportées à certaines catégories de biens amortissables. Nous allons examiner certaines de ces

Plus en détail

Système de revenu de retraite du Canada

Système de revenu de retraite du Canada Au Canada, nous jouissons de l un des meilleurs systèmes de retraite au monde. D après une évaluation basée sur l adéquation, la viabilité et l intégrité, le système de s est classé au cinquième rang mondial

Plus en détail

DESCRIPTION DU PROGRAMME Dernière mise à jour : octobre 2012

DESCRIPTION DU PROGRAMME Dernière mise à jour : octobre 2012 _ DESCRIPTION DU PROGRAMME Dernière mise à jour : octobre 2012 1. Le Programme 1.1. Description du Programme Le programme IntégraTIon Montréal est une mesure financière incitative auprès des employeurs

Plus en détail

SOCIÉTÉ EXPLOITANT UNE PETITE ENTREPRISE

SOCIÉTÉ EXPLOITANT UNE PETITE ENTREPRISE Septembre 2012 Les renseignements et données contenus dans le présent bulletin ont été rédigés par l Ordre des comptables agréés du Québec sous la direction de Monsieur Gilles Chiasson. Ils sont notamment

Plus en détail

l assurance vie, les entreprises privées et les dividendes en capital

l assurance vie, les entreprises privées et les dividendes en capital Solutions de protection Tout sur l assurance vie, les entreprises privées et les dividendes en capital avec la Standard Life À l intention du représentant en assurance. Bonjour. La Loi de l impôt sur le

Plus en détail

Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables. Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Le montant pour invalidité.

Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables. Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Le montant pour invalidité. Chapitre 1 Le cadre fiscal canadien et québécois 19 Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Les montants pour conjoint et pour

Plus en détail

CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ COMPARAISON DES NORMES IFRS ET DES PCGR DU CANADA Édition n 15 : IAS 1, Présentation Des États Financiers

CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ COMPARAISON DES NORMES IFRS ET DES PCGR DU CANADA Édition n 15 : IAS 1, Présentation Des États Financiers WWW.BDO.CA CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ COMPARAISON DES NORMES IFRS ET DES Édition n 15 : IAS 1, Présentation Des États Financiers Les normes IFRS et les PCGR du Canada constituent des cadres fondés sur

Plus en détail

Normes internationales d information financière États financiers modèles 2011 sans application anticipée

Normes internationales d information financière États financiers modèles 2011 sans application anticipée Normes internationales d information financière États financiers modèles sans application anticipée 1 États financiers pour l exercice 31 décembre Les états financiers modèles de la pour l exercice 31

Plus en détail

Comment prémunir sa succession contre le fisc

Comment prémunir sa succession contre le fisc Protection du patrimoine Portefeuille de sécurité financière Comment prémunir sa succession contre le fisc Information sur l impôt au décès Table des matières PAGE Introduction 2 Traitement fiscal des

Plus en détail

FONDS DISTINCTS MAXIM MC, MENTOR MAXIVU ET OPTION PLACEMENT. ÉTATS FINANCIERS et NOTES D INFORMATION SOMMAIRE Au 31 décembre 2007

FONDS DISTINCTS MAXIM MC, MENTOR MAXIVU ET OPTION PLACEMENT. ÉTATS FINANCIERS et NOTES D INFORMATION SOMMAIRE Au 31 décembre 2007 FONDS DISTINCTS MAXIM MC, MENTOR MAXIVU ET OPTION PLACEMENT ÉTATS FINANCIERS et NOTES D INFORMATION SOMMAIRE Au 31 décembre 2007 Compagnie d assurance vie RBC 6880, Financial Drive, Tour ouest Mississauga

Plus en détail

Services Investisseurs CIBC Convention de modification Fonds de revenu viager Loi sur les prestations de pension du Nouveau-Brunswick

Services Investisseurs CIBC Convention de modification Fonds de revenu viager Loi sur les prestations de pension du Nouveau-Brunswick Page 1 de 5 inc. a droit à des sommes de retraite régis par la Loi sur (nom du Rentier en caractères d'imprimerie) les prestations de pension du et désire transférer ces sommes dans un fonds de revenu

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

Minimiser vos impôts sur votre rémunération d entrepreneur : pouvez vous faire mieux?

Minimiser vos impôts sur votre rémunération d entrepreneur : pouvez vous faire mieux? 1 Minimiser vos impôts sur votre rémunération d entrepreneur : pouvez vous faire mieux? Présenté par France Gagnon, CPA, CA, M.FISC. Le 26 novembre 2014 Agenda Introduction Qu en est il du REÉR? Taux d

Plus en détail

IMPÔT DES PARTICULIERS 2008 AIDE-MÉMOIRE

IMPÔT DES PARTICULIERS 2008 AIDE-MÉMOIRE IMPÔT DES PARTICULIERS 2008 AIDE-MÉMOIRE Agence du revenu du Canada : ARC Fédéral : F Québec : Q Sans objet : S. O. Les feuillets, les relevés, les formulaires et les autres documents que vous devez joindre

Plus en détail

Vous savez probablement que le gouvernement fédéral procède à la mise

Vous savez probablement que le gouvernement fédéral procède à la mise Numéro 2016-06 www.bdo.ca Le facteur fiscal REMPLACEMENT DU RÉGIME DES IMMOBILISATIONS ADMISSIBLES Vous savez probablement que le gouvernement fédéral procède à la mise en œuvre des propositions destinées

Plus en détail

ADDENDA POUR LES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE IMMOBILISÉS DANS UN COMPTE DE RETRAITE IMMOBILISÉ (CRI)

ADDENDA POUR LES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE IMMOBILISÉS DANS UN COMPTE DE RETRAITE IMMOBILISÉ (CRI) ADDENDA POUR LES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE IMMOBILISÉS DANS UN COMPTE DE RETRAITE IMMOBILISÉ (CRI) Pour les transferts faits conformément à la Loi sur les prestations de pension (Nouveau-Brunswick)

Plus en détail

Dix astuces sur les REER

Dix astuces sur les REER PLANIFICATION FISCALE ET SUCCESSORALE Dix astuces sur les REER Janvier 2016 Un REER vous permet d épargner une partie de vos revenus en prévision de votre retraite. Les montants cotisés à un REER et les

Plus en détail

L'Actualité légale des entreprises en Espagne

L'Actualité légale des entreprises en Espagne L'Actualité légale des entreprises en Espagne Num. Spécial LOI DES BUDGETS GÉNÉRAUX DE L ÉTAT POUR 2014. Prorrogation du taux réduit d I.S. (Impôt des Sociétés) pour les micro-entreprise créant ou maintenant

Plus en détail

Aperçu du budget fédéral de 2016

Aperçu du budget fédéral de 2016 RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS Aperçu du budget fédéral de 2016 Le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau, a déposé le premier budget du gouvernement libéral le mardi 22 mars 2016. Il s agit du premier budget

Plus en détail

Planification successorale

Planification successorale Planification successorale Suzanne Désy L.L.B, D.D.N, Pl. Fin Aujourd hui Fiducie exclusive au conjoint Compte de dividende en capital (CDC) Règle sur la minimisation des pertes Fiducie exclusive au conjoint

Plus en détail