Objectifs de stage en cardiologie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Objectifs de stage en cardiologie"

Transcription

1 Objectifs de stage en cardiologie La cardiologie est une spécialité médicale qui vise la prévention, le diagnostic, la prise en charge et la réhabilitation des patients avec une maladie du système cardiovasculaire. Un cardiologue est donc un expert dans le diagnostic et le traitement de tous les aspects du système cardiovasculaire. OBJECTIFS GÉNÉRAUX Après avoir parcouru le programme de résidence en cardiologie, le cardiologue sera capable de fonctionner comme un consultant à l'intérieur de certains rôles et compétences qu'il doit posséder. Il devra donc être habile à prendre des décisions, à communiquer, à collaborer à l'intérieur d'une équipe, à diriger l'équipe traitante à l'intérieur de laquelle peuvent participer des étudiants, des internes, des stagiaires ou des résidents, et enfin à promouvoir la santé. Le résident devra donc être habile à : Développer un diagnostic approprié basé sur la compréhension de la cueillette des données fournie par l'histoire de cas, l'examen physique et le laboratoire pour le patient porteur d'une maladie cardiovasculaire. Développer un plan de traitement adéquat pour le patient porteur d'une maladie cardiovasculaire. Développer une ligne de conduite pour le patient et son entourage afin de prévenir la maladie cardiaque et de réhabiliter le patient dans son milieu. Communiquer avec le patient et sa famille de façon claire et avec compassion. Communiquer avec les médecins référents et les autres spécialistes consultants d'une façon constructive. Fonctionner adéquatement comme participant ou directeur à l'intérieur d'une équipe traitante. Contribuer à l'éducation des étudiants ou autres professionnels de la santé, des patients et leur famille. Effectuer les techniques en vue de poser un diagnostic ou de traiter ou corriger les anomalies du système cardiovasculaire. Construire d'une façon précise un dossier médical. Développer une autocritique et une stratégie d'enseignement continu afin de maintenir une compétence maximale dans la pratique de la cardiologie. Évaluer d'une façon critique la littérature en cardiologie et appliquer d'une façon pertinente l'information pour le traitement de la maladie cardiovasculaire. Au cours de sa résidence en cardiologie, le résident devra acquérir une vaste expérience clinique incluant le traitement aigu et chronique de la maladie cardiovasculaire et la pratique des soins ambulatoires. Il devra participer activement aux réunions éducatives. Il devra s'exposer et participer aux activités de recherche du service. Le résident doit mettre en évidence ses connaissances, ses habiletés techniques et son attitude pertinente à la cardiologie en tenant compte de certains facteurs culturels ou techniques. Enfin, le résident doit assumer graduellement la responsabilité des prises de décision du traitement en regard avec la maladie cardiovasculaire et en fin de course, d'être capable d'une façon autonome de prendre des décisions et d'établir un plan de traitement idéal pour tout patient porteur d'une maladie cardiovasculaire. OBJECTIFS SPÉCIFIQUES Le résident doit consacrer trois années en apprentissage clinique des maladies cardiovasculaires. Cette expérience doit inclure les soins de patients hospitalisés (Unité de soins intensifs, malades hospitalisés, consultations) ainsi qu'aux soins ambulatoires. Le candidat doit être exposé à une grande variété de pathologies. L'histoire de la maladie, l'interprétation des symptômes et l'examen physique demeurent les éléments essentiels de diagnostic qui devront être acquis et perfectionnés. Le résident doit être sensibilisé au rôle des facteurs psychogéniques dans la production des symptômes ainsi qu'à l'adaptation du patient aux maladies cardiovasculaires. L'importance des mesures préventives et de réhabilitation dans le traitement des maladies cardiovasculaires doit être intégrée.

2 Le candidat doit maîtriser les techniques paracliniques de base quant à leurs prescriptions et leurs interprétations et démontrer une expertise de niveau 2 (Can J Cardiol 12(5) : , 1996) (Annexe 1) pour ce qui est de l'échographie, l'hémodynamie, l'épreuve d'effort, le Holter, la médecine nucléaire et l'étude électrophysiologique; l'ensemble de ces bilans paracliniques étant requis pour devenir un consultant complet spécialiste en maladie cardiovasculaires. Le candidat devrait être familier avec les techniques de pointe, c'est-à-dire la résonance magnétique, le CT scan à séquences rapides et le PET scan. Il doit, en plus, approfondir ses connaissances en sciences fondamentales, en particulier l'anatomie, l'embryologie cardiovasculaire, la physiologie, la pharmacologie, la pathologie et la biochimie. Une connaissance approfondie de la physiologie normale du système cardiovasculaire ainsi que son adaptation aux différentes conditions de stress est nécessaire. De plus, compte-tenu des avancements récents, les données de biologie moléculaire et de génétique seront également à approfondir. Le résident participera activement à l'enseignement et à la recherche. Pour ce qui est de l'enseignement, il sera intégré pour l'enseignement prédoctoral et postdoctoral et participera également à la formation du personnel infirmier et à la réalisation de programmes d'éducation médicale continue, tout ceci dans le but d'améliorer la synthèse et la présentation orale et écrite de ses connaissances. Par ailleurs, pour ce qui est de la recherche, le résident devra au cours des 3 années de sa formation développer, réaliser, analyser et présenter les constatations d'un projet de recherche soit fondamentale ou clinique. Les bases du projet de recherche devront être définies avec le directeur du programme au cours de la première année et si possible dans l'année qui précède son admission en cardiologie. RÔLE DÉCISIONNEL COMME EXPERT MÉDICAL Démontrer l'habilité à formuler un diagnostic et à établir un plan de traitement efficace pour le patient cardiaque. Rechercher et appliquer une formation pertinente à la pratique médicale. Démontrer une capacité de consultation en regard avec les soins du patient, l'éducation et les opinions légales. Les cardiologues sont des experts dans tous les aspects du diagnostic et de la prise en charge de la maladie cardiovasculaire. Le cardiologue est capable d'effectuer une pratique contemporaine basée sur des évidences scientifiques et sur l'application d'une médecine "cost effective" pour éviter une investigation ou un traitement inutile ou nuisible. Le cardiologue est capable d'effectuer des techniques diagnostiques ou thérapeutiques spécifiques. Le cardiologue est capable de pratiquer des soins dans des communautés variables. Le résident doit donc démontrer des connaissances, des habilités et des attitudes appropriées en regard de la culture, du gendre et de l'appartenance ethnique et doit comprendre l'importance des perspectives d'application de la méthodologie de recherche et l'analyse de certaines données.

3 CONNAISSANCES DANS LES CATÉGORIES DE PATHOLOGIES SPÉCIFIQUES 1. Maladie cardiaque athérosclérotique - Anatomie coronarienne normale. - Physiologie normale et anormale du débit coronarien. - Fonction endothéliale normale et anormale. - Pathologie de l'athérosclérose. - Facteurs de risque pour la maladie athérosclérotique et la prise en charge. - Pathophysiologie du syndrome coronarien aigu (SCA). - Causes de l'ischémie myocardique de l'infarctus du myocarde non reliées à l'athérosclérose. - Techniques diagnostiques pour la maladie coronarienne incluant leurs spécificités et leurs sensibilités. - La pharmacologie des agents anti-ischémiques, anti-plaquettaires, anticoagulants, thrombolitiques et hypolipémiants. - Procédures de revascularisation (angioplastie coronarienne et pontage aorto-coronarien). - Indications, contre-indications, bénéfices et différences reliés au gendre pour le diagnostic et la prise en charge de la maladie coronarienne. - Différences ethniques dans l'incidence de la maladie coronarienne. - Douleur thoracique aiguë chronique. - Angine chronique stable. - Syndrome coronarien aigu. - Infarctus aigu et ses complications. - Hypotension et choc cardiogénique. - Prise en charge de la période post-infarctus. - Maladie coronarienne asymptomatique. 2. Maladie valvulaire - Toutes les fonctions normales des valves cardiaques. - Pathologie des maladies valvulaires. - Idiopathologie et hémodynamie des maladies valvulaires sténosantes et régurgitantes. - Techniques diagnostiques. - Chirurgie valvulaire : indication, temps propice pour la chirurgie et résultat à long terme. - Valves prosthétiques : type, complications, histoire naturelle. - Régurgitation mitrale aiguë et chronique. - Prolapsus valvulaire mitral. - Régurgitation aortique aiguë et chronique. - Sténose aortique. - Sténose mitrale. - Maladie valvulaire tricuspdienne. - Endocardite : diagnostic, traitement et prophylaxie. - Fièvre rhumatismale : diagnostic et prophylaxie. - Patient avec valve prosthétique : prise en charge et suivi.

4 3. Maladie cardiaque congénitale - Embryologie cardiaque de base. - Shunt intracardiaque : hémodynamie, effets physiopathologiques. - Lésions congénitales chez les patients ayant une chance de vie adulte. - Lésions congénitales chez les patients avec survie postopératoire à l'âge adulte. - Communication interauriculaire. - Communication interventriculaire. - Canal artériel. - Coarctation de l'aorte. - Maladie d'ebstein. - Anomalies coronariennes congénitales. - Syndrome d'eisenmenger. - Maladie cardiaque congénitale cyanotique chez l'adulte. - Tétralogie de Fallop. 4. Insuffisance cardiaque congestive - Physiologie normale et anormale de la fonction ventriculaire systolique et diastolique. - Anomalies hémodynamiques dans l'insuffisance cardiaque. - Anomalies neuro-hormonales dans l'insuffisance cardiaque. - Remodelage ventriculaire. - Étiologie, pronostic et histoire naturelle de l'insuffisance cardiaque. - Pharmacologie des diurétiques, vasodilatateurs, inotropes et des bêtabloquants chez les patients porteurs d'une insuffisance cardiaque. - Insuffisance cardiaque chronique. - Exacerbation aiguë de l'insuffisance cardiaque. - Insuffisance cardiaque chez le patient porteur d'une maladie coronarienne athérosclérotique. - Cardiomyopathie dilatée. - Myocardite - Cardiomyopathie hypertrophique : obstructive et non obstructive. - Cardiomyopathie restrictive. - Transplantation cardiaque : indication et contre-indication, pronostic et prise en charge des patients avec transplantation cardiaque. 5. Hypertension artérielle - Définition. - Diagnostic. - Effets de l'hypertension sur les organes cibles.

5 - Effets du traitement sur la mortalité. - Causes secondaires : "screening", diagnostic et prise en charge. - Pharmacologie des agents anti-hypertenseurs. - Patient hypertendu "de novo". - Hypertension chronique. - Crise hypertensive. 6. Maladie vasculaire pulmonaire - Physiologie normale des vaisseaux pulmonaires. - Hémodynamie de l'hypertension pulmonaire. - Pharmacologie des agents vasodilatateurs pulmonaires. - Embolie pulmonaire. - Hypertension pulmonaire primaire : histoire naturelle, diagnostic et prise en charge. - Causes secondaires de l'hypertension pulmonaire : étiologie, diagnostic et prise en charge. 7. Maladie péricardique - Péricarde : anatomie normale et fonctions. - Effets des maladies du péricarde sur l'hémodynamie et la fonction cardiaque. - Pathologie et étiologie des maladies péricardiques. - Péricardite : aiguë, chronique, récurrente. - Syndrome post-cardiotomie. - Épanchement péricardique. - Tamponnade péricardique. - Constriction péricardique. 8. Maladie vasculaire périphérique, cérébrale et aortique - Maladie cérébrovasculaire : étiologie, facteurs de risque et présentation, causes cardiaques d'accident cérébrovasculaire, ischémie cérébrale transitoire, traitement. - Maladie aortique : pathologie et étiologie. - Maladie vasculaire périphérique : facteurs de risque, présentation clinique, traitement.

6 - Dissection aortique : diagnostic, prise en charge, indication pour la chirurgie et suivi. - Anévrisme aortique : pronostic, indication pour la chirurgie. - Syndrome de Marfan. - Occlusion artérielle aiguë périphérique : principes de diagnostic et prise en charge. - Claudication : principes de diagnostic et prise en charge. - Accident cérébrovasculaire et ischémie cérébrale transitoire : principes de diagnostic et prise en charge. - Prise en charge des patients avec combinaison de maladie cardiaque carotidienne et périphérique. 9. Traitement des conditions cardiaques aiguës - Hémodynamie : débits, pressions, résistances systémiques et pulmonaires normaux et anormaux. - Ventilation assistée chez les patients avec une maladie cardiaque primaire : indication, principes de traitement, pharmacologie des inotropes, vasopresseurs et vasodilatateurs. - Complications systémiques et non cardiaques chez les patients hémodynamiquement instables. - Oedème aigu pulmonaire. - Choc cardiogénique. - Arrêt cardiaque. - Arythmie ventriculaire récurrente. 10. Électrophysiologie - Électrophysiologie cellulaire normale. - Fonctions du nœud sinusal, du nœud AV et du système de conduction. - Mécanismes dans l'arythmogénèse. - Mécanismes dans les anomalies de conduction. - Pharmacologie des agents anti-arythmiques. - Pacemaker permanent ou temporaire : technique, indication et suivi. - Instruments dans le traitement des anti-arythmiques. - Étude électrophysiologique invasive : indication, technique et complications. - Techniques d'ablation pour la tachyarythmie : indication et complications. - Palpitations. - Syncopes. - Syndrome de la mort subite. - Tachyarythmie supraventriculaire. - Fibrillation auriculaire. - Syndrome de Wolf Parkinson white. - Tachyarythmie ventriculaire. - Bradyarythmie.

7 11. Maladies cardiovasculaires chez la patiente enceinte - Changements physiologiques cardiovasculaires normaux lors de la grossesse chez les patientes porteuses d'une maladie cardiaque. - Utilisation des médicaments cardiovasculaires chez les patients en grossesse. - Anomalies cardiaques à haut risque chez la patiente en grossesse (maladie cardiaque cyanogène, hypertension pulmonaire, cardiomyopathie et insuffisance cardiaque congestive, syndrome de Marfan et sténose valvulaire). - Maladies valvulaires et congénitales les plus communes. - Patientes avec prothèses valvulaires. - Arythmie. - Hypertension. 12. Autres sujets divers - Évaluation et prise en charge péri-opératoire du patient avec une maladie vasculaire qui doit subir une chirurgie non cardiaque. - Traumas cardiaques : diagnostic et prise en charge. - Tumeurs cardiaques : diagnostic, histoire naturelle et prise en charge. - Complications cardiaques des maladies systémiques. HABILETÉS CLINIQUES 1. Habiletés à chercher une histoire clinique du système cardiovasculaire. 2- Maîtriser tous les aspects de l'examen physique cardiovasculaire incluant l'évaluation du système artériel périphérique et carotidien, les veines jugulaires, le precordium, l'auscultation et les manifestations systémiques de la maladie cardiovasculaire. 3. Solution de problèmes et prise de décision incluant l'habilité à corréler, évaluer et prioriser l'information acquise par l'évaluation clinique, formuler une liste de problèmes appropriés et développer un diagnostic ainsi qu'un plan de traitement approprié en tenant compte de la littérature actuelle pertinente. 4. Habilités techniques. Le résident devra comprendre les indications, contre-indications et complications ainsi que l'interprétation et avoir une expérience dans les domaines suivantes : électrocardiogramme, épreuve d'effort, holter, cardiosynthèse, pacing transveineux temporaire, monitoring hémodynamique (ligne artérielle et cathéter de Swan Ganz) et cardioversion électrique. Le résident devra comprendre les indications, contre-indications, complications et interprétations des techniques suivantes : cathétérisme cardiaque et coronarographie, échocardiographie (transthoracique, transoesophagien et étude doppler), angioplastie coronarienne percutanée, étude électrophysiologique, techniques de médecine nucléaire, insertion de pacemaker permanent et contre-pulsations par ballon intra-aortique.

8 5. Le résident devra acquérir les habilités comme consultant, c'est-à-dire être capable de présenter clairement les éléments pertinents de son évaluation et de faire des recommandations soit sur une forme écrite ou verbale, participer d'une façon constructive comme membre d'une équipe médicale, assurer le suivi approprié, réévaluer l'évolution de la maladie et enfin s'assurer que le dossier est bien tenu. AUTRES OBJECTIFS SPÉCIFIQUES 1. Développer l'art de la communication. - Établir des relations thérapeutiques avec les patients et la famille. - Tenir et faire la synthèse de l'histoire pertinente en questionnant le patient, sa famille et son entourage. - Savoir écouter. - Transmettre l'information appropriée au patient, à la famille et à l'équipe traitante. - Pour maximiser le traitement des patients, le cardiologue doit établir une excellente relation avec les patients, leur famille, leur médecin de famille et les autres professionnels de la santé. L'habilité à communiquer est donc essentielle pour obtenir une histoire et transmettre l'information aux patients et à la famille et établir une relation où règnent la confiance, la compréhension et la compassion. Le résident doit donc démontrer une habilité à écouter attentivement pour obtenir une histoire pertinente du patient et de la famille. - Présenter l'information pertinente de façon claire et concise soit par écrit ou sous forme verbale ainsi que maintenir un dossier clair et précis. - Éduquer les patients, leur famille et les autres professionnels de la santé en ce qui concerne la condition du patient : prise en charge, les facteurs de risque et la prévention secondaire. - Démontrer de l'empathie et de la compréhension et ce, dans la confidentialité. - Comprendre l'impact que peut avoir certains facteurs comme l'âge, le genre, l'incapacité engendrée par la maladie, l'arrière plan socio-culturel et socio-économique du patient et la compliance avec leprogramme thérapeutique. - Identifier et discuter de la fin du traitement avec le patient et la famille en démontrant de la compassion, du respect et de la compréhension lorsqu'il s'agit d'une maladie en phase terminale. 2. Développer le sens de la collaboration. - Consulter d'une façon efficace avec les autres médecins et les professionnels de la santé. - Contribuer d'une façon efficace aux activités des autres équipes interdisciplinaires. - Les cardiologues travaillent en partenariat avec les autres professionnels de la santé impliqués dans le soin des malades.

9 - Le résident doit donc démontrer une habilité à : Consulter les autres médecins et professionnels de la santé en comprenant leur rôle et leur contribution. Apporter une contribution efficace et constructive à l'intérieur des activités d'une équipe multidisciplinaire. Contribuer au développement de l'équipe et reconnaître les niveaux d'expertise et la valeur des opinions des autres membres de l'équipe. 3. Devenir un gestionnaire. - Utiliser les ressources d'une façon efficace pour atteindre un équilibre entre le soin du malade et les ressources. - Utiliser les ressources avec circonspection dans le système de santé et travailler efficacement dans l'organisation de la santé. - Utiliser l'information technologique afin d'optimiser le traitement des patients et son propre enseignement continu. - Le cardiologue fonctionne comme un gestionnaire quand il prend des décisions qui impliquent des collaborateurs, des ressources et des lignes de conduite établies. - Le cardiologue doit prioriser et exécuter des tâches, doit travailler de façon efficace avec les collègues, doit prendre des décisions appropriées en regard des ressources du système de santé. - Le cardiologue doit assumer fréquemment une position de chef de file dans le système de santé. - Le résident doit donc démontrer des habilités de gestionnaire qui comprennent la ponctualité, la planification et la priorisation. - Compréhension des avantages et des inconvénients des diverses plate-formes du système de santé incluant l'hôpital, les soins ambulatoires, la clinique externe, les soins à domicile ainsi que les facilités de réhabilitation. - Compréhension des coûts et efficacité des programmes thérapeutiques et de préventive, et l'habilité à prendre des décisions appropriées basées sur l'évidence des bienfaits pour le patient et la population qui est desservie. - Habilité à utiliser la technologie comme outil important dans la prise en charge du patient. - Habilité à organiser et à coordonner le travail de l'équipe traitante comme principal médecin traitant du patient. 4. Défenseur du système de santé. - Identifier les facteurs importants du système de santé en regard des patients. - Contribuer d'une façon efficace pour améliorer la santé des patients et de la communauté. - Reconnaître et répondre ses questions où le rôle de défenseur de la santé est approprié. Les cardiologues ont un rôle important comme défenseur et promoteur de la santé en regard de leurs patients, de la population concernée et de la communauté. Le résident devra donc : - Être capable d'identifier les déterminants biologiques, psychosociaux, environnementaux et économiques du système de santé, et utilisera cette information à l'intérieur d'un plan de gestion et de prévention, et s'assurera que le patient a un accès approprié au système de santé et aux services sociaux.

10 - Être capable de quantifier les groupes à haut risque de la maladie cardiovasculaire et de ses complications à l'intérieur de la population et appliquer ses connaissances disponibles pour assurer une prévention primaire et secondaire. - Être capable d'identifier les questions et les opportunités qui vont contribuer à l'amélioration de la santé cardiovasculaire dans la communauté en général. 5. Érudition - Mettre en place et actualiser un plan personnel d'éducation continue. - Évaluer d'une façon continue les critiques et la littérature médicale. - Faciliter l'apprentissage des patients, des étudiants et des autres professionnels de la santé. - Contribuer au développement des nouvelles connaissances. Le cardiologue doit entreprendre un processus continu pour maîtriser la cardiologie moderne, et a la responsabilité d'un auto-apprentissage continu. Il doit contribuer à l'éducation des patients, des étudiants ainsi que des collègues, contribuer à la recherche et avoir une approche critique dans l'application des résultats. Le résident devra donc : - Être capable de développer et d'utiliser une stratégie pour sa propre éducation continue. - Connaître et être capable d'appliquer d'une façon critique les principes de cette information médicale. - Connaître et appliquer les traitements des maladies cardiovasculaires basés sur les évidences scientifiques. - Comprendre l'importance de la poursuite de la recherche dans la maladie cardio-vasculaire, participer à contribuer à la recherche de base et à la recherche clinique, et montrer une remise en question de l'information médicale. - Contribuer à l'éducation des patients, des étudiants et des autres professionnels de la santé. 6. Professionnalisme. - Donner des soins de premier niveau avec intégrité, honnêteté et compassion. - Avoir des comportements personnels et professionnels appropriés. - Pratiquer une médecine qui est consistante avec l'éthique qu'utilise un médecin. - Le cardiologue comme professionnel a un rôle unique dans la société qui vise à améliorer la santé cardiovasculaire des patients dans leur communauté. - Le cardiologue est engagé à pratiquer une médecine qui correspond au plus haut standard d'excellence et d'éthique, et est engagé à agir avec intégrité, honnêteté et compassion. Le résident devra donc : - Comprendre et appliquer les principes de l'éthique qui comprennent le consentement éclairé, la recherche de l'autonomie du patient et la justice. - Comprendre la nature des relations interpersonnelles professionnelles et les limites relationnelles avec les patients, les collaborateurs et les étudiants.

11 - Comprendre les obligations légales et professionnelles qui s'appliquent en cardiologie, à savoir la préparation exacte dans un temps limite des rapports médico-légaux, les rapports au coronaire et les prises de décision.

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone -

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone - L'épreuve d'effort Date de création du document : 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Modalités de réalisation... 1 2 Indications...2 3 Contre-indications...3 4 Interprétation... 4 PRÉ-REQUIS

Plus en détail

La conduite automobile est considérée comme un droit acquis lors de

La conduite automobile est considérée comme un droit acquis lors de D O S S I E R Cœur et accidents de la voie publique M. LERECOUVREUX, F. REVEL Hôpital d Instruction des Armées de Percy, CLAMART. Contre-indications cardiovasculaires temporaires ou définitives à la conduite

Plus en détail

Conduite automobile et maladie cardiaque. Présenté par Jean-François Dorval, M.D.

Conduite automobile et maladie cardiaque. Présenté par Jean-François Dorval, M.D. Conduite automobile et maladie cardiaque Présenté par Jean-François Dorval, M.D. Maladie coronarienne Recommandation générales Patients avec maladie coronarienne athérosclérotique Recommandation spécifiques

Plus en détail

Sommaire. Prologue. Préfaces

Sommaire. Prologue. Préfaces Sommaire Prologue Préfaces I. Prendre en charge les urgences cardiovasculaires 1. Principes de gestion de l'urgence cardiologique par le professionnel de santé au travail Rôle du professionnel de santé

Plus en détail

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique Sommaire 1. Sémiologie... 1 Auscultation cardiaque... 1 Foyers d auscultation cardiaque... 1 Bruits du cœur... 1 Souffles fonctionnels... 2 Souffles organiques... 2 Souffle cardiaque chez l enfant... 3

Plus en détail

Ces exigences de formation s appliquent aux candidats qui commencent leur formation à partir du 1 er juillet 2012.

Ces exigences de formation s appliquent aux candidats qui commencent leur formation à partir du 1 er juillet 2012. Exigences en matière de formation de compétences du domaine de compétence ciblée (DCC) en électrophysiologie cardiaque de l adulte 2012 VERSION 1.0 Ces exigences de formation s appliquent aux candidats

Plus en détail

AUDIT MEDICAL. Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY

AUDIT MEDICAL. Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY AUDIT MEDICAL Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY JUSTIFICATIONS ET BASES DE CE TRAVAIL Fréquence de prescription : 3 à 5% de la population française

Plus en détail

Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège

Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège Définition Une arythmie est définie comme une anomalie de fréquence, une irrégularité de rythme ou

Plus en détail

Les différentes maladies du coeur

Les différentes maladies du coeur Auteur : Dr Pascal AMEDRO Les différentes maladies du coeur 1. Le cœur normal L oxygène capté dans l air va dans les poumons, où le sang «bleu» est alors oxygéné et devient «rouge». Il est conduit par

Plus en détail

Département de médecine Service de cardiologie. Consultations générales - Cardiologie

Département de médecine Service de cardiologie. Consultations générales - Cardiologie Consultations générales - Cardiologie Toutes les demandes de consultation autres que celles pour les cliniques surspécialisées. Responsable médical Dr Michel Nguyen Pour renseignement Agente administrative

Plus en détail

Pertes de connaissance brèves de l adulte : prise en charge diagnostique et thérapeutique des syncopes

Pertes de connaissance brèves de l adulte : prise en charge diagnostique et thérapeutique des syncopes engendrer, des conséquences physiques engendrées par la chute et de l entourage familial (classe 1). Il est recommandé d évaluer l intérêt de mettre en place une téléalarme, surtout après une chute. 5.3

Plus en détail

STAGE EN PSYCHOPHARMACOLOGIE CATÉGORIE : STAGE À OPTION

STAGE EN PSYCHOPHARMACOLOGIE CATÉGORIE : STAGE À OPTION STAGE EN PSYCHOPHARMACOLOGIE CATÉGORIE : STAGE À OPTION Responsable: Dr Pierre Landry, professeur agrégé de clinique Membres de l équipe professorale Dr Pierre Landry, professeur agrégé de clinique Autres

Plus en détail

La liste des questions pour l examen de Cardiologie pour les étudiants de la 4ieme année de la Faculté de Médicine

La liste des questions pour l examen de Cardiologie pour les étudiants de la 4ieme année de la Faculté de Médicine La liste des questions pour l examen de Cardiologie pour les étudiants de la 4ieme année de la Faculté de Médicine 1. Les explorations cardiovasculaires paracliniques invasives et non-invasives. 2. L évaluation

Plus en détail

QUI PEUT CONTRACTER LA FA?

QUI PEUT CONTRACTER LA FA? MODULE 1 : COMPRENDRE LA FIBRILLATION AURICULAIRE 16 QUI PEUT CONTRACTER LA FA? La FA est plus fréquente chez les personnes âgées. Par contre, la FA dite «isolée» (c.-à-d. sans qu il y ait de maladie du

Plus en détail

DIPLOME INTERUNIVERSITAIRE D IMPLANTATION EN STIMULATION ET DEFIBRILLATION 3 ème Cycle

DIPLOME INTERUNIVERSITAIRE D IMPLANTATION EN STIMULATION ET DEFIBRILLATION 3 ème Cycle 2 rue du Dr Marcland 87025 Limoges cedex Tél. 05 55 43 58 00 Fax 05 55 43 58 01 www.unilim.fr DIPLOME INTERUNIVERSITAIRE D IMPLANTATION EN STIMULATION ET DEFIBRILLATION 3 ème Cycle Règlement ARTICLE I

Plus en détail

La coronaropathie en 2010 Angor, syndrome coronaire aigu, infarctus du myocarde, stent acier, stent nu, stent actif, stent biorésorbable

La coronaropathie en 2010 Angor, syndrome coronaire aigu, infarctus du myocarde, stent acier, stent nu, stent actif, stent biorésorbable La coronaropathie en 2010 Angor, syndrome coronaire aigu, infarctus du myocarde, stent acier, stent nu, stent actif, stent biorésorbable Pr PAGANELLI, Service de cardiologie CHU NORD 1 I) Angor Angor =

Plus en détail

Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express

Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express Ce guide des définitions des

Plus en détail

Le point sur l ergométrie en 2012 dans le diagnostic de la maladie coronarienne

Le point sur l ergométrie en 2012 dans le diagnostic de la maladie coronarienne Le point sur l ergométrie en 2012 dans le diagnostic de la maladie coronarienne Olivier Pantet a, Pierre Monney b, Nicole Aebischer b a Service de médecine intensive adulte (SMIA), CHUV, Lausanne b Service

Plus en détail

Item : Souffle cardiaque chez l'enfant

Item : Souffle cardiaque chez l'enfant Item : Souffle cardiaque chez l'enfant Collège des Enseignants de Cardiologie et Maladies Vasculaires Date de création du document 2011-2012 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Généralités...

Plus en détail

L'échographie cardiaque

L'échographie cardiaque L'échographie cardiaque Date de création du document : 2008-2009 PRÉ-REQUIS Sur quel principe physique est basée l'échographie cardiaque? L'utilisation des ultrasons est le principe physique sur lequel

Plus en détail

REEDUCATION CARDIAQUE APRES POSE DE DAI ASSEMBLEE GENERALE APODEC 2011

REEDUCATION CARDIAQUE APRES POSE DE DAI ASSEMBLEE GENERALE APODEC 2011 REEDUCATION CARDIAQUE APRES POSE DE DAI ASSEMBLEE GENERALE APODEC 2011 cardiaque Ensemble des mesures permettant une approche GLOBALE du patient Processus personnalisé et coordonné Personne intégrée dans

Plus en détail

Sommaire des objectifs par conférence - Demande d accréditation

Sommaire des objectifs par conférence - Demande d accréditation Sommaire des objectifs par conférence - Demande d accréditation Atelier : Perles cliniques en dermatologie chez l adulte 1. reconnaître les différents types de lésions cutanées; 2. utiliser le diagnostic

Plus en détail

Épreuve d effort électrocardiographique

Épreuve d effort électrocardiographique Épreuve d effort électrocardiographique J. Valty Diagnostic des coronaropathies. Pronostic après infarctus du myocarde. Indications particulières. Risques de l épreuve d effort? 1- Épreuve positive : segment

Plus en détail

CARNET de FORMATION CIRCULATION EXTRA-CORPORELLE

CARNET de FORMATION CIRCULATION EXTRA-CORPORELLE CARNET de FORMATION EN CIRCULATION EXTRA-CORPORELLE Recommandations de la Société Française de Perfusion NOM : Prénom : 1 Comité rédactionnel 3 Comité de Lecture et de validation 3 Préambule 4 Préambule

Plus en détail

Notions de base Gestion du patient au bloc opératoire

Notions de base Gestion du patient au bloc opératoire Notions de base Gestion du patient au bloc opératoire Vieillissement de la population Augmentation du nombre de patients porteurs de stimulateurs cardiaques et défibrillateurs implantables Augmentation

Plus en détail

Annuaire des consultations spécialisées de médecine d altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne.

Annuaire des consultations spécialisées de médecine d altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne. Pathologies chroniques et séjour en altitude : Recommandations pour le médecin généraliste D après la thèse du Dr Gilles de Taffin Les recommandations d usage à rappeler : Éviter l arrivée directe à des

Plus en détail

ÉNONCÉ DE PRINCIPE DE L'AMERICAN COLLEGE OF SPORTS MEDICINE

ÉNONCÉ DE PRINCIPE DE L'AMERICAN COLLEGE OF SPORTS MEDICINE ÉNONCÉ DE PRINCIPE DE L'AMERICAN COLLEGE OF SPORTS MEDICINE "Exercice pour les patients avec une maladie coronarienne". Med. Sci. Sports Exerc., 26(3): i-v, 1994. American College of Sports Medicine, 1994.

Plus en détail

Cardiopathies congénitales complexes Transposition simple des gros vaisseaux

Cardiopathies congénitales complexes Transposition simple des gros vaisseaux Titre du document (En-tête) LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE Cardiopathies congénitales complexes Transposition simple des gros vaisseaux Protocole national de diagnostic et de

Plus en détail

MALAISE, PERTE DE CONNAISSANCE DE L ADULTE MC AUMONT. 3) Interrogatoire minutieux du patient et des témoins.

MALAISE, PERTE DE CONNAISSANCE DE L ADULTE MC AUMONT. 3) Interrogatoire minutieux du patient et des témoins. MALAISE, PERTE DE CONNAISSANCE DE L ADULTE MC AUMONT POINTS IMPORTANTS : 1) Définition d une syncope et d une lipothymie. 2) Différencier une syncope ou une lipothymie d un vertige, d une hypoglycémie,

Plus en détail

Item 281 : Rétrécissement aortique (Evaluations)

Item 281 : Rétrécissement aortique (Evaluations) Item 281 : Rétrécissement aortique (Evaluations) Date de création du document 2011-2012 CAS CLINIQUE Scénario : Vous voyez en consultation un patient de 71 ans en bon état général qui se plaint de dyspnée

Plus en détail

Le syndrome coronarien aigu

Le syndrome coronarien aigu C est le nouveau terme qui englobe la notion d angor et d infarctus. Synonymes : Angor, Angine de poitrine, Rhume de poitrine, Infarctus, Attaque, Les artères coronaires : Ce sont les artères nourricières

Plus en détail

La Dysplasie Ventriculaire Droite Arythmogène

La Dysplasie Ventriculaire Droite Arythmogène 1 La Dysplasie Ventriculaire Droite Arythmogène Document rédigé par l équipe pluridisciplinaire du centre de référence pour les maladies cardiaques héréditaires (Paris), en collaboration avec des patients

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE VAUDOIS Centre de la Résonance Magnétique Cardiaque (CRMC) du CHUV

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE VAUDOIS Centre de la Résonance Magnétique Cardiaque (CRMC) du CHUV CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE VAUDOIS Centre de la Résonance Magnétique Cardiaque (CRMC) du CHUV Directeur: Pr. J. Schwitter Protocole Titre : RMC de stress pharmacologique Définition Examen fonctionnel

Plus en détail

Société canadienne des technologistes en cardiologie. Profil national de compétences professionnelles

Société canadienne des technologistes en cardiologie. Profil national de compétences professionnelles Société canadienne des technologistes en cardiologie Profil national de compétences professionnelles Approuvé par le Conseil d administration du CSCT le 23 février 2007 Copyright 2007, Société canadienne

Plus en détail

EDUCATION THERAPEUTIQUE EN CARDIOLOGIE

EDUCATION THERAPEUTIQUE EN CARDIOLOGIE EDUCATION Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque THERAPEUTIQUE EN CARDIOLOGIE EXCEL.lnk 10 MARS 2011 JABOURECK OLIVIER, CH DOUAI. Qu est-ce que l Education Thérapeutique du Patient (ETP)?

Plus en détail

Conflits Intérêt, Jacques Machecourt (3 dernières années)

Conflits Intérêt, Jacques Machecourt (3 dernières années) Conflits Intérêt, Jacques Machecourt (3 dernières années) Rémunération directe PEC frais déplacement Abbott Vascular X X Biotronik Boston Scientific Cordis X X Hexacath X X Medtronic Versements Association

Plus en détail

GUIDE DU PARCOURS DE SOINS. Maladie coronarienne stable

GUIDE DU PARCOURS DE SOINS. Maladie coronarienne stable GUIDE DU PARCOURS DE SOINS Maladie coronarienne stable Juillet 2014 GUIDE DU PARCOURS DE SOINSMALADIE CORONARIENNE STABLE Ce document est téléchargeable sur : www.has-sante.fr Haute Autorité de Santé Service

Plus en détail

Maladie des valves. Changer leur évolution. Rétrécissement aortique Insuffisance aortique Insuffisance mitrale Rétrécissement mitral

Maladie des valves. Changer leur évolution. Rétrécissement aortique Insuffisance aortique Insuffisance mitrale Rétrécissement mitral Maladie des valves Rétrécissement aortique Insuffisance aortique Insuffisance mitrale Rétrécissement mitral Quelques repères épidémiologie éditorial Pr Bernard Iung Quelques repères Les maladies des valves

Plus en détail

Faculté de Médecine - Nice Sophia Antipolis - UFR de Médecine Centre Hospitalier Universitaire de Nice

Faculté de Médecine - Nice Sophia Antipolis - UFR de Médecine Centre Hospitalier Universitaire de Nice DIPLOME UNIVERSITAIRE DE SOINS INFIRMIERS EN REANIMATION Faculté de Médecine - Nice Sophia Antipolis - UFR de Médecine Centre Hospitalier Universitaire de Nice Comité pédagogique : Pr C Ichai, Dr JC Orban,

Plus en détail

INSUFFISANCE CARDIAQUE DROITE Dr Dassier HEGP

INSUFFISANCE CARDIAQUE DROITE Dr Dassier HEGP INSUFFISANCE CARDIAQUE DROITE Dr Dassier HEGP I Définition L'insuffisance cardiaque droite (IVD) se traduit par une augmentation des pressions de remplissage télédiastolique du ventricule droit (VD). Le

Plus en détail

Traitement chirurgical dans l hypertension artérielle

Traitement chirurgical dans l hypertension artérielle Traitement chirurgical dans l hypertension artérielle pulmonaire Pr. Abid Abdelfatteh XXIème Journée Nationale de Médecine Interne 30 Octobre 2010- Monastir Introduction L HTAP est caractérisée par anormale

Plus en détail

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 7 septembre 2012

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 7 septembre 2012 Troubles du Rythme Cardiaque Cours DCEM II 7 septembre 2012 L activité électrique cardiaque ECG normal: rythme sinusal Fibrillation atriale Trouble du rythme le plus fréquent Incidence et prévalence en

Plus en détail

Assurance maladies graves

Assurance maladies graves Assurance maladies graves Second souffle enrichi 25 maladies et chirurgies couvertes Second souffle enrichi Donnez-vous les moyens de payer les dépenses supplémentaires liées à une maladie grave Être atteint

Plus en détail

LES DEFIBRILLATEURS CARDIOVERTEURS IMPLANTABLES VENTRICULAIRES : ACTUALISATION

LES DEFIBRILLATEURS CARDIOVERTEURS IMPLANTABLES VENTRICULAIRES : ACTUALISATION LES DEFIBRILLATEURS CARDIOVERTEURS IMPLANTABLES VENTRICULAIRES : ACTUALISATION JANVIER 2001 Service évaluation des technologies Service évaluation économique L AGENCE NATIONALE D ACCREDITATION ET D EVALUATION

Plus en détail

SOINS AVANCÉS EN CARDIOLOGIE

SOINS AVANCÉS EN CARDIOLOGIE HÉLÈNE QUEVILLON inf. FORMATION Syllabus ACLS SOINS AVANCÉS EN CARDIOLOGIE Hélène Quevillon, inf. Maître instructeur soins avancés en cardiologie (ACLS) Maître instructeur soins avancés en pédiatrie (APLS)

Plus en détail

PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS

PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS Dr Mourot cardiologue Hôpital d Auxerre le 31 mars 2012 PLAN DE LA PRESENTATION ASSOCIATION

Plus en détail

La myocardiopathie hypertrophique obstructive

La myocardiopathie hypertrophique obstructive La myocardiopathie hypertrophique obstructive SERVICE DE DR IMEN TRABELSI SAHNOUN CARDIOLOGIE - EPS HÉDI CHAKER SFAX FACULTÉ DE MÉDECINE DE SFAX PUBLIC CIBLE: DCEM1 Table des matières Table des matières

Plus en détail

236 - FIBRILLATION AURICULAIRE JM Fauvel 2009

236 - FIBRILLATION AURICULAIRE JM Fauvel 2009 236 - FIBRILLATION AURICULAIRE JM Fauvel 2009 Plan 1. Généralités 2. Définition et aspect électrocardiographique 2.1. La fibrillation auriculaire (FA) 2.2. Les ventriculogrammes 2.3. Arythmies associées

Plus en détail

I. OBSTACLES SUR LA VOIE D'EJECTION DU VENTRICULE GAUCHE (JP BOURDARIAS)

I. OBSTACLES SUR LA VOIE D'EJECTION DU VENTRICULE GAUCHE (JP BOURDARIAS) I. OBSTACLES SUR LA VOIE D'EJECTION DU VENTRICULE GAUCHE (JP BOURDARIAS) A. ANATOMIE L'obstacle peut siéger en un point quelconque de la voie d'éjection (Figure 1): a - Valvulaire : fixe, acquis (RAA,

Plus en détail

La prise en charge de l AVC ischémique à l urgence

La prise en charge de l AVC ischémique à l urgence La prise en charge de l AVC ischémique à l urgence Nathalie Bourdages, inf., B. Sc., conseillère en soins infirmiers, Direction des soins infirmiers et des regroupement clientèles, Centre hospitalier de

Plus en détail

Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en chirurgie colorectale

Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en chirurgie colorectale Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en chirurgie colorectale 2011 INTRODUCTION Toute université qui aspire à l'agrément d'un programme en chirurgie colorectale doit déjà parrainer

Plus en détail

La décision d'aptitude après un événement cardiaque. Regard du médecin du travail

La décision d'aptitude après un événement cardiaque. Regard du médecin du travail La décision d'aptitude après un événement cardiaque Regard du médecin du travail Rôle et Missions du médecin du travail «Rôle exclusivement préventif consistant à éviter toute altération de la santé physique

Plus en détail

Prise en charge du patient porteur d un dispositif implantable. Dr Philippe Gilbert Cardiologue CHU pavillon Enfant-Jésus

Prise en charge du patient porteur d un dispositif implantable. Dr Philippe Gilbert Cardiologue CHU pavillon Enfant-Jésus Prise en charge du patient porteur d un dispositif implantable Dr Philippe Gilbert Cardiologue CHU pavillon Enfant-Jésus Objectifs Expliquer le fonctionnement des stimulateurs et défibrillateurs Identifier

Plus en détail

du 28 mai 2013 : 7 avril 2015 cardiaque. Demandeur Les modèles Indications retenues : (chirurgie ou angioplastie) ; échoué ; cardiaque, - 1 -

du 28 mai 2013 : 7 avril 2015 cardiaque. Demandeur Les modèles Indications retenues : (chirurgie ou angioplastie) ; échoué ; cardiaque, - 1 - COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DEE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 7 avril 2015 complétant l avis du 28 mai 20133 CONCLUSIONS HOME MONITORING, système de télésurveillance

Plus en détail

INTERVENTION CHIRURGICALE CHEZ PATIENTS SOUS TRAITEMENTS ANTIPLAQUETTAIRES

INTERVENTION CHIRURGICALE CHEZ PATIENTS SOUS TRAITEMENTS ANTIPLAQUETTAIRES Page 1 de 5 INTERVENTION CHIRURGICALE CHEZ PATIENTS SOUS TRAITEMENTS ANTIPLAQUETTAIRES La réalisation d une intervention chirurgicale non cardiaque requiert souvent, chez les patients sous antiagrégant

Plus en détail

Assurance voyage Âge d or

Assurance voyage Âge d or Assurance voyage Âge d or Saison de voyage 2014-2015 Assureur : La Reliable, Compagnie d Assurance-Vie Bureau d assurance voyage inc. L un des plus importants courtiers d assurance voyage au Canada Au

Plus en détail

GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Cardiopathies valvulaires et congénitales graves chez l adulte

GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Cardiopathies valvulaires et congénitales graves chez l adulte GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE Cardiopathies valvulaires et congénitales graves chez l adulte Juin 2008 Ce guide médecin est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de Santé Service communication

Plus en détail

Prise en charge de l IDM ; Rôle infirmier

Prise en charge de l IDM ; Rôle infirmier Définition Prise en charge de l IDM ; Rôle infirmier Compétence 4 UE 2.8 Véronique Nédélec-Gimbert octobre 2012 L'infarctus du myocarde (IDM étant une abréviation courante) est une nécrose (mort de cellules)

Plus en détail

Agence Européenne de la Sécurité Aérienne

Agence Européenne de la Sécurité Aérienne Agence Européenne de la Sécurité Aérienne Moyens acceptables de conformité et matériel d orientation dans le cadre de Part-MED 1 Première publication 15 décembre 2011 1 Moyens acceptables de conformité

Plus en détail

Règlement sur les activités de formation des technologues en électrophysiologie médicale pour l exercice de certaines activités

Règlement sur les activités de formation des technologues en électrophysiologie médicale pour l exercice de certaines activités Règlement sur les activités de formation des technologues en électrophysiologie médicale pour l exercice de certaines activités SECTION I DISPOSITION GÉNÉRALE 1. En vue de l'exercice des activités visées

Plus en détail

SIGNES ECG DES TACHYCARDIES SUPRA VENTRICULAIRES. CAS PARTICULIER DU SYNDROME DE WOLFF- PARKINSON-WHITE.

SIGNES ECG DES TACHYCARDIES SUPRA VENTRICULAIRES. CAS PARTICULIER DU SYNDROME DE WOLFF- PARKINSON-WHITE. SIGNES ECG DES TACHYCARDIES SUPRA VENTRICULAIRES. CAS PARTICULIER DU SYNDROME DE WOLFF- PARKINSON-WHITE. Marie-Claude LEMPEREUR de GUERNY Urgences/SMUR Poissy novembre 2011-avril 2012 APPEL EN SMUR POUR

Plus en détail

Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale :

Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale : Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale : Docteur DARY Patrick, Cardiologue, Praticien Hospitalier Centre Hospitalier de St YRIEIX - Haute Vienne 87500 Situé

Plus en détail

La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire

La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire Vivre avec une cardiopathie valvulaire Décembre 2008 En cas de cardiopathie valvulaire opérée

Plus en détail

Electrophysiologie cardiaque

Electrophysiologie cardiaque Electrophysiologie cardiaque L électrophysiologie concerne autant les indications d implantation d un pacemaker que les thérapies de resynchronisation cardiaque et les implantations de défibrillateur.

Plus en détail

Assurance maladie grave

Assurance maladie grave ASSURANCE COLLECTIVE Le complément idéal à votre assurance collective Assurance maladie grave Votre partenaire de confiance. Assurance maladie grave La tranquillité d esprit à votre portée Les progrès

Plus en détail

Le traitement de l'insuffisance cardiaque chez le chien

Le traitement de l'insuffisance cardiaque chez le chien Folia veterinaria Le traitement de l'insuffisance cardiaque chez le chien Les principaux traitements à instaurer chez le chien insuffisant cardiaque sont passés en revue en insistant sur les critères de

Plus en détail

Les défibrillateurs cardiaques implantables

Les défibrillateurs cardiaques implantables Les défibrillateurs cardiaques implantables Etudes d'évaluation économique Etudes d'évaluation technologique Avant-propos Cette étude a été réalisée, à la demande de la Caisse Nationale de l'assurance

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR DE BONNES PRATIQUES EN ELECTROPHYSIOLOGIE CARDIAQUE

RECOMMANDATIONS POUR DE BONNES PRATIQUES EN ELECTROPHYSIOLOGIE CARDIAQUE RECOMMANDATIONS POUR DE BONNES PRATIQUES EN ELECTROPHYSIOLOGIE CARDIAQUE A. SARTIEAUX, P. BRUGADA, E. VAN AGT, L. DE ROY, au nom du Groupe de Travail Belge de Stimulation Cardiaque et d Electrophysiologie

Plus en détail

SERINGUE AUTO-POUSSEUSE DE DOPAMINE

SERINGUE AUTO-POUSSEUSE DE DOPAMINE SERINGUE AUTO-POUSSEUSE DE DOPAMINE Muret Elise Ranson Charlotte Lambinet Denis Jung Emmanuelle Gangloff Sébastien DEFINITIONS LA SERINGUE AUTO-POUSSEUSE est un appareil électrique permettant d administrer

Plus en détail

COMMISSION NATIONALE D ÉVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION 04 mai 2010

COMMISSION NATIONALE D ÉVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION 04 mai 2010 COMMISSION NATIONALE D ÉVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION 04 mai 2010 Nom : CONCLUSIONS LIFEVEST WCD 3100, défibrillateur cardiaque externe portable

Plus en détail

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre insuffisance cardiaque Vivre avec une insuffisance cardiaque Décembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

ALTO : des outils d information sur les pathologies thromboemboliques veineuses ou artérielles et leur traitement

ALTO : des outils d information sur les pathologies thromboemboliques veineuses ou artérielles et leur traitement Communiqué de presse Bayer HealthCare S.A.S. Parc Eurasanté 220, avenue de la Recherche 59120 LOOS France Tel.+333 28 16 34 00 www.bayerhealthcare.fr Favoriser l observance avec ALTO : l engagement de

Plus en détail

Ischémie myocardique silencieuse (IMS) et Diabète.

Ischémie myocardique silencieuse (IMS) et Diabète. Ischémie myocardique silencieuse (IMS) et Diabète. A propos d un cas clinique, sont rappelés: - les caractères cliniques et pronostiques de l IMS chez le diabétique, - la démarche de l identification de

Plus en détail

oblitération partielle ou complète d une veine par un caillot

oblitération partielle ou complète d une veine par un caillot Plan du cours Phlébite Définition Rappel anatomique Physiopathologie de la thrombose veineuse Diagnostic Complications des phlébites Embolie pulmonaire Maladie veineuse post-phlébitique Traitement Traitement

Plus en détail

PROJETS DE RECHERCHE EN CARDIOLOGIE

PROJETS DE RECHERCHE EN CARDIOLOGIE PROJETS DE RECHERCHE EN CARDIOLOGIE ANNÉE 2006-2007 B PROJET UT CLIENTÈLE CIBLE MÉDICATION ECG/ ACTIVE (29 S ÉTUDE EN COURS) 14/05/2003 Active W : 02/12/2004 Évaluer si le Clopidogrel plus AAS est supérieur

Plus en détail

Stimulateurs et autres gadgets Ce que l anesthésiste doit savoir

Stimulateurs et autres gadgets Ce que l anesthésiste doit savoir Stimulateurs et autres gadgets Ce que l anesthésiste doit savoir C Decoene Pôle d anesthésie-réanimation CardioThoracique CHRU Lille Pôle de Cardiologie Pr Lablanche, Pr Kacet, Pr Rey Stimulateurs et autres

Plus en détail

Ensemble, soutenons la recherche française dans le domaine des maladies cardiovasculaires. Té léphone : 01 44 90 70 25

Ensemble, soutenons la recherche française dans le domaine des maladies cardiovasculaires. Té léphone : 01 44 90 70 25 Ensemble, soutenons la recherche française dans le domaine des maladies cardiovasculaires www.coeur-recherche.fr Té léphone : 01 44 90 70 25 La Fondation Cœur et Recherche a été fondée par la Société Française

Plus en détail

Efficacité de la corticothérapie systémique dans les formes graves de la maladie d emboles de cholestérol (MEC) - Etude MECCORT -

Efficacité de la corticothérapie systémique dans les formes graves de la maladie d emboles de cholestérol (MEC) - Etude MECCORT - Version n 4 du 07/03/2011 Efficacité de la corticothérapie systémique dans les formes graves de la maladie d emboles de cholestérol (MEC) - Etude - Protocole n 10 137 01 PROTOCOLE DE RECHERCHE BIOMEDICALE

Plus en détail

Recommandations AFU/SFAR/AFCA/ANAP

Recommandations AFU/SFAR/AFCA/ANAP 83983 Volume 23 - Novembre 2013 - hors- série 6 Chirurgie ambulatoire en Urologie Cette recommandation de bonne pratique a reçu le label de la HAS. Ce label signifie que cette recommandation de bonne pratique

Plus en détail

TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire»

TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire» TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire» MC Iliou, R Brion, C Monpère, B Pavy, B Vergès-Patois, G Bosser, F Claudot Au nom du bureau du GERS Un programme de réadaptation

Plus en détail

Cliquez et modifiez le titre La recherche clinique à l ICPS

Cliquez et modifiez le titre La recherche clinique à l ICPS La recherche clinique à l ICPS Hopital Privé Jacques Cartier (Massy) Hopital Privé Claude Galien (Quincy-sous-Sénart) Etat de l art Recherche clinique présente à l ICPS depuis ses débuts en 1995 Participation

Plus en détail

Proposition de Tarification Nationale de Référence faite par la CNSS et la CNOPS Le 21 Février 2006

Proposition de Tarification Nationale de Référence faite par la CNSS et la CNOPS Le 21 Février 2006 Proposition de Tarification Nationale de Référence faite par la CNSS et la CNOPS Le 21 Février 2006 GRILLE N 1: TARIFS DES LETTRES CLES ACTES MEDICAUX Désignation Lettres clés CNSS CNOPS CONSULTATION DE

Plus en détail

SOINS DE PREMIÈRE LIGNE

SOINS DE PREMIÈRE LIGNE AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QUESTIONNAIRE PRÉPARATOIRE À LA VISITE D AGRÉMENT DU PROGRAMME SEPTEMBRE 2011 Ordre des infirmières

Plus en détail

Arrêt cardiaque: 1 VIE = 3 GESTES. Fédération Française de Cardiologie Campagne 2008

Arrêt cardiaque: 1 VIE = 3 GESTES. Fédération Française de Cardiologie Campagne 2008 Arrêt cardiaque: 1 VIE = 3 GESTES Fédération Française de Cardiologie Campagne 2008 CLUB CŒUR ET SANTE DE THIONVILLE Dr JY THISSE 24 09 2008 2 DEFINITION MORGAGNI-1762: mort qui, prévue ou non, emporte

Plus en détail

Principales pathologies à risque cardiovasculaire/facteurs de risque cardiovasculaires 1

Principales pathologies à risque cardiovasculaire/facteurs de risque cardiovasculaires 1 Fiche mémo Contraception chez la femme à risque cardiovasculaire Juillet 2013 Cette fiche mémo fait partie d un ensemble de fiches mémo concernant la contraception et complète plusieurs documents sur ce

Plus en détail

Prise en Charge des BRADYCARDIES aux Urgences.

Prise en Charge des BRADYCARDIES aux Urgences. Prise en Charge des BRADYCARDIES aux Urgences. Définition La Bradycardie est définie par une fréquence cardiaque inférieure à 60 battements / minute. La bradycardie est dite absolue si la fréquence cardiaque

Plus en détail

Assurance maladies graves. Second souffle simplifié 6 maladies et chirurgies couvertes

Assurance maladies graves. Second souffle simplifié 6 maladies et chirurgies couvertes Assurance maladies graves Second souffle simplifié 6 maladies et chirurgies couvertes Second souffle simplifié Donnez-vous les moyens de payer les dépenses supplémentaires liées à une maladie grave Un

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉS. Activité : Formation d urgence Date : 19 au 22 mars 2013 Lieu : Jacmel, Haïti

RAPPORT D ACTIVITÉS. Activité : Formation d urgence Date : 19 au 22 mars 2013 Lieu : Jacmel, Haïti RAPPORT D ACTIVITÉS Activité : Formation d urgence Date : 19 au 22 mars 2013 Lieu : Jacmel, Haïti Responsable : Dr Harry Max Prochette 12 avril 2013 Table des matières Introduction... 3 Déroulement...

Plus en détail

Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque. Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013

Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque. Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013 Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013 La conduc)on cardiaque L eléctrocardiogramme en rythme sinusal CHAPITRE 1 Le malaise

Plus en détail

Les arythmies Attitude thérapeutique en urgence

Les arythmies Attitude thérapeutique en urgence Les arythmies Attitude thérapeutique en urgence 16/05/2008 Dr Bernard Jadoul 1 Comment est le patient? Recherche de signes cliniques de gravité: Bas débit cardiaque (pâleur, sudations, extrémités froides,

Plus en détail

Prise en Charge de la Fibrillation Auriculaire

Prise en Charge de la Fibrillation Auriculaire Prise en harge de la Fibrillation uriculaire Prise en harge de la Fibrillation uriculaire: recommandations ES 2010 et 2012. Traduites pour le site de la cardiologie francophone par les Drs arlos El-Khoury

Plus en détail

LES PATIENTS PORTEURS D UN DEFIBRILLATEUR IMPLANTABLE SE SENTENT-ILS BIEN INFORMES?

LES PATIENTS PORTEURS D UN DEFIBRILLATEUR IMPLANTABLE SE SENTENT-ILS BIEN INFORMES? ECNAS SAINT AUBAIN SAINTE ELISABETH Section Soins infirmiers Place Louise Godin, 15 5000 Namur www.saint-aubain.be LES PATIENTS PORTEURS D UN DEFIBRILLATEUR IMPLANTABLE SE SENTENT-ILS BIEN INFORMES? Travail

Plus en détail

prise en charge médicale dans une unité de soins

prise en charge médicale dans une unité de soins Société française de neurologie RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN NEUROLOGIE Prise en charge hospitalière initiale des personnes ayant fait un accident vasculaire cérébral (AVC) : prise en

Plus en détail

Sténoses de la bifurcation carotidienne (133b) Professeur Jean Luc MAGNE, Docteur Sébastien PENILLON, Docteur Carmine SESSA Mai 2005

Sténoses de la bifurcation carotidienne (133b) Professeur Jean Luc MAGNE, Docteur Sébastien PENILLON, Docteur Carmine SESSA Mai 2005 Sténoses de la bifurcation carotidienne (133b) Professeur Jean Luc MAGNE, Docteur Sébastien PENILLON, Docteur Carmine SESSA Mai 2005 Pré-requis : Athérosclérose, épidemiologie et physiopathologie (item

Plus en détail

Assurance maladies graves temporaire

Assurance maladies graves temporaire Assurance maladies graves temporaire GUIDE DU PRODUIT 5367-01F-JUI14 ASSOMPTION VIE Le présent document a pour objet de résumer les caractéristiques des produits d'assomption Vie. Il ne s'agit ni d'un

Plus en détail

Cardiopathies ischémiques

Cardiopathies ischémiques AU PROGRAMME Cardiopathies ischémiques Processus obstructif Notions essentielles 1. Définition Les cardiopathies sont des malformations du cœur : soit acquises, survenant au cours de la vie (cardiopathies

Plus en détail

Stenting and Medical Therapy for Atherosclerotic Renal-Artery Stenosis

Stenting and Medical Therapy for Atherosclerotic Renal-Artery Stenosis Stenting and Medical Therapy for Atherosclerotic Renal-Artery Stenosis Ce que l on sait déjà Néphropathie vasculaire évoluant sur le mode chronique 2 types de sténoses de l artère rénale: SAAR (90%) et

Plus en détail

Soins infirmiers en cardiologie

Soins infirmiers en cardiologie U.E 2,8 S3 C4 Processus Obstructifs Soins infirmiers en cardiologie 27/10/2014 TARTERET Nicolas IDE Réanimation chirurgicale cardiovasculaire et thoracique Sommaire 1) Anatomie et physiologie cardiaque

Plus en détail

Cas n 1. Types de Stents

Cas n 1. Types de Stents Cas n 1 Colloque MPR 23 septembre 2009 Dr Burgan, cardiologue Dr de Sousa, interniste méconnue, obésité DRS inaugurale à 4h00 du matin ECG: onde de Pardee de V1-V5 Troponine négative (1h post-douleur)

Plus en détail