ECOLES DE LA TERRE Le Book 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ECOLES DE LA TERRE Le Book 2014"

Transcription

1 ECOLES DE LA TERRE Le Book 2014

2 DEUX ASSOCIATIONS POUR LUTTER CONTRE LA MISERE ECOLES DE LA TERRE ASSOCIATION [SUISSE] o Nom : ASSOCIATION ECOLES DE LA TERRE o Adresse : Rue de la Fontenette CAROUGE SWITZERLAND o Organisation constituée juridiquement sous la forme de l association selon les art. 60 et suivants du Code Civil Suisse, le 18 août 1998 o L association fonctionne bénévolement, sans salaires, sans indemnités, sans frais généraux. Les recettes [parrainages, donations et recettes d événements] sont à 100% versées aux programmes de soutien [école, apprentissage, hygiène & santé, microcrédit] d ECOLES DE LA TERRE WELFARE SOCIETY en Inde ECOLES DE LA TERRE WELFARE SOCIETY [INDE] o Nom : ECOLES DE LA TERRE WELFARE SOCIETY o Adresse : F-10 Bhagwati Garden Uttam Nagar NEW-DELHI INDIA o Organisation inscrite au Registre des sociétés [N S/58804/ Societies Registration Act of XXI, 1860] o Société inscrite au gouvernement central indien, au Ministère de l Intérieur et autorisée à bénéficier de fonds étrangers [Registration under Foreign Contribution Act, 2010 sous le N ] o Ecoles de la Terre Welfare Society consacre l intégralité de ses ressources apportées par l ONG suisse «Association Ecoles de la Terre» pour le financement de ses programmes d éducation, de santé et de soutien économique aux familles pauvres Ces 2 «ONG» sont juridiquement indépendantes et sont soumises à la législation de leur pays respectif

3 ECOLES DE LA TERRE C EST : élèves et apprentis scolarisés pour l année scolaire en cours prêts de micro crédit octroyés à des mères famille pauvres consultations médicales annuelles 3 centres d apprentissage 28 écoles 1 dispensaire 1 ferme école

4 ECOLES DE LA TERRE C EST : Le dévouement et le travail de 150 enseignants 4 spécialistes de la santé 10 professionnels du microcrédit 16 employés aux services généraux L engagement et les dons de Plus de 100 marraines, parrains, donateurs et sponsors L enthousiasme, la conviction et le soutien de notre équipe de bénévoles à Genève

5 ECOLE DE LA TERRE C EST : Etre présents dans des Etats et des villes très pauvres de l Inde Bihar Rajasthan Bengale Calcutta Dehli Gaya Jaisalmer Dehri-On-Sone

6 ECOLES DE LA TERRE C EST : apporter de l aide sans aucune considération de race, de croyance ou de nationalité s abstenir des positions issues de convictions politiques ou religieuses et se garder d être l instrument des gouvernements respecter la culture, les structures et les coutumes des communautés et des pays dans lesquels EDLT exerce ses activités s appuyer sur les capacités des autochtones, les renforcer en recrutant du personnel régional et en traitant avec des entreprises locales

7 ECOLES DE LA TERRE C EST : soustraire les élèves et leurs familles du syndrome de la dépendance et mettre en œuvre les moyens nécessaires pour dégager des ressources financières locales créer des synergies en faisant déboucher nos programmes de formation professionnelle sur la création d entreprises

8 ECOLES DE LA TERRE C EST : investir le 100% des dons reçus, directement en Inde pour la création des écoles et le fonctionnement des programmes pratiquer un bénévolat strict sans amputer en aucune manière les dons reçus

9 ECOLES DE LA TERRE C EST : S efforcer de déjouer le piège de la corruption par la création d une entité juridique centrale située à Delhi l établissement de contrôle d audit à l intention du gouvernement

10 ECOLES DE LA TERRE C EST : Combattre le gaspillage et le coulage par l encadrement, la formation et le coaching des équipes en place par l établissement d un budget prévisionnel rigoureux, une comptabilité adéquate et un rapport d audit ad hoc Ecoles de la Terre 2014

11 ECOLES DE LA TERRE C EST : Assurer un présence régulière en Inde par des séjours réguliers de plusieurs mois des visites systématiques des écoles et des centres

12 LES PROGRAMMES D EDLT Les écoles et le centres Ecoles non formelles Ecoles de scolarité obligatoire Plateforme de conseil et suivi scolaires Ateliers de formation professionnelle L environnement socioéconomique Hygiène et santé Opportunités de subsistance par le microcrédit Assainissement de l eau Soutien aux prisonniers à Gaya

13 LE PROGRAMME EDUCATION Ecoles non formelles Elles ne sont pas tenues de respecter un cadre rigide, [examens, horaires, etc.] Ecoles maternelles Elles ne sont pas obligatoires en Inde - 3 à 5 ans Ecoles préparatoires Elles préparent les élèves à rejoindre une école officielle. 6-8 ans Dans des bidonvilles Calcutta Delhi En zones rurales Bengale [Îles Sundarbans] Bihar [District de Gaya & Rothas] Rajasthan [Désert du Thar]

14 LE PROGRAMME EDUCATION Ecoles de scolarité obligatoire Préparer les élèves à rejoindre le collège Programmes en conformité avec le calendrier officiel Enfants de 6 à 15 ans Dans les zones rurales où l école gouvernementale ne remplit pas sa fonction Bihar Bengale Rajasthan

15 LE PROGRAMME EDUCATION Plateforme de conseil et soutien scolaire Soutenir les enfants défavorisés inscrits dans les écoles officielles Soutien scolaire Mises à niveau Travaux répétitoires Conseils et orientation Pour tous les niveaux de 3 à 18 ans

16 LE PROGRAMME EDUCATION Formation professionnelle Permettre à des jeunes d accéder à des conditions de vie décentes Textile Couture Broderie Tissage Confection Batik Artisanat Statuettes Bijoux Travail du cuir Informatique 6 mois d études théoriques et pratiques

17 LE PROGRAMME SANTE ET HYGIENE Améliorer l état de santé de nos élèves et de leurs familles Dispensaire rural au Bihar Equipe médicale avec médecin, infirmière, pharmacien Ecoles de la Terre 2014 Pour les écoles et 15 villages Plusieurs camps de planning familial chaque année

18 LE PROGRAMME SANTE ET HYGIENE Antenne médicale mobile au Bengale Equipe composée d un médecin et un infirmier Visites hebdomadaires des écoles Suivi assuré par l infirmier Camps de santé au Rajasthan Durée de 3 jours, une à deux fois par année Check up des enfants et leur famille Informations sur hygiène et santé

19 LE PROGRAMME MICROCREDIT Une méthode éprouvée, basée sur un procédure structurée et uniforme d octroi de prêts créer une dynamique entre mères d une même région Ecoles de la Terre 2014 les rassembler en groupes de 5 femmes organiser des meetings pour les former aux règles de conduite à suivre convenir du principe de solidarité sociale et financière entre les membres de chaque groupe de femmes prêts pour CHF ont été octroyés à ce jour. [US $ ] Valeur : Le 100% des prêts a été remboursé. Le produit des intérêt est intégralement consacré au fonctionnement des écoles et des centres d apprentissage. Pour l année 2013, il représente un montant de Francs suisses

20 LE PROGRAMME MICROCREDIT Octroi de prêts aux mères de famille pauvres dans la zone des écoles et des centres EDLT Prêts de 5000 roupies Remboursables en 40 semaines par montants de 125 roupies Renouvelables Ce processus socio-économique permet aux familles de : créer leur propre entreprise accroître leurs revenus devenir acteurs du processus économique participer progressivement au financement des études de leurs enfants générer ainsi des bénéfices au service de la communauté

21 LE PROGRAMME MICROCREDIT Les flux financiers Comment le système fonctionne? Sponsors En Suisse Donateurs Microfinance EDLT Prêts Remboursements Bénéfices au service de la communauté Micro-entreprises Revenus Production Ecoles Centres d apprentissage Hygiène et santé Familles

22 PROGRAMME SOCIO-ECONOMIQUE Prison de Gaya Programme éducatif Équipe de 4 à 5 formateurs prisonniers 75 prisonniers-étudiants Supervision et soutien par EDLT- BIHAR Ecoles de la Terre 2014 Programme Santé Présence hebdomadaire du médecin du dispensaire d Ecoles de la Terre pour consultations et soins

23 PROGRAMME SOCIO-ECONOMIQUE Programme Eau Améliorer l approvisionnement en eau par des mesures adaptées à chaque région Installer des stations d épuration d eau afin de transformer les eaux naturelles en eau potable Forage de puits et installation de stations d épuration d eau en faveur des écoles et des villages voisins Réparation de puits Mise en place de pompes à eau Acquisition de générateurs Installation de tanks pour approvisionnement par camion Analyses de qualité Ecoles de la Terre stations d épuration d eau sont construites [Îles Sundarbans/Juillet 2014] dans l Ouest Bengale. 4 nouvelles stations seront construites l année prochaine!

24 PROJET EN COURS ET DEVELOPPEMENT Développer notre ferme-école du Bihar 1 ère étape ferme-école terrain et bâtiment cultures céréalières ateliers d initiation 2 ème étape ferme-école jardin potager verger élevage nouvelle ferme dans les Îles Sundarbands au Bengale Ecoles de la Terre 2014

25 PROJET EN COURS ET DEVELOPPEMENT Refuge pour les enfants des gares et/ou de la rue Ces enfants sont pour la plupart orphelins, fugueurs ou abandonnés. Il y a des centaines de milliers d enfants vivant dans les gares et dans la rue en Inde Perspective pour 2015 Ecoles de la Terre 2014 Préparer une première structure de contact avec l accord des autorités locales Créer et organiser un groupe de volontaires chargé de repérer et analyser les lieux Rencontrer ces enfants errant dans et autour de la gare Parler avec les enfants et entamer une relation de confiance réciproque

26 PROJET EN COURS ET DEVELOPPEMENT Entreprise Développer de nouvelles ressources afin de financer les dépenses de fonctionnement des programmes, école, apprentissage, santé, hygiène, etc Actions existantes Vente des produits de la ferme Bénéfices des microcrédits Petites collectes de fonds A créer Ecoles de la Terre 2014 Medical store Nouvelles fermes Organisation d une structure de fundraising pour l Inde

27 LES SOUS ET LES COÛTS Au BIHAR 3742 élèves et apprentis sont répartis dans 11 établissements scolaires ainsi qu un hôpital de campagne Etat fédéré du BIHAR Coût de scolarisation d un enfant Charges prises en compte : Salaire des professeurs - matériel scolaire - maintenance de l école - médical - transports - autres frais] POUR 1 AN : Roupies indiennes 23,57 Francs suisses POUR 1 MOIS : 118 Roupies indiennes 1,97 Francs suisses [au cours de 60,00]

28 LES SOUS ET LES COÛTS Au BENGALE, 1440 élèves sont répartis dans 6 établissements scolaires avec une antenne médicale mobile pour chaque école Coût de scolarisation d un enfant Etat fédéré du BENGALE Occidental Charges prises en compte : [salaire des professeurs - matériel scolaire - maintenance de l école - médical - transports - autres frais] POUR 1 AN : roupies indiennes 27,35 Francs suisses POUR 1 MOIS : 137 Roupies indiennes 2,28 francs suisses [au cours de 60,00]

29 LES SOUS ET LES COÛTS Au RAJASTHAN et à DELHI, 896 élèves sont répartis dans 6 établissements scolaires - 1 ou 2 camps de santé sont organisés chaque année Coût de scolarisation d un enfant Etat fédéré du RAJASTHAN Charges prises en compte : [salaire des professeurs - matériel scolaire - maintenance de l école - médical - transports - autres frais] POUR 1 AN : roupies indiennes 41,75 Francs suisses POUR 1 MOIS : 209 roupies indiennes 3,48 francs suisses [au cours de 60,00]

30 BUDGET DE FONCTIONNEMENT D ECOLES DE LA TERRE 2014 Le budget annuel pour le fonctionnement : des 31 écoles et centres d apprentissage [Calcutta, Delhi, Bengale, Bihar, Rajasthan] des 3 bureaux administratifs locaux [Bengale, Bihar, Rajasthan] de la direction du microcrédit [Calcutta] et ses 3 services [Bengale, Bihar, Rajasthan] du dispensaire du Bihar [District de Gaya] du bureau administratif central [New Delhi] se monte à roupies indiennes Francs suisses au cours de 60,00 En termes d investissement pour l éducation, la santé et le soutien économique des familles, cela représente un coût annuel de 1727 roupies indiennes par enfant, soit : 28,78 CHF par an ou 2,40 CHF par mois! Le budget de ressources est couvert par : Les parrainages et dons en Suisse L aide des Fondations en Suisse Les événements organisés en Suisse Les revenus du microcrédit en Inde Les donations en Inde Ecoles de la Terre 2014

31 BUDGET DES PROJETS D ECOLES DE LA TERRE 2014 En plus du fonctionnement des programmes d éducation, de santé et d aide économique, Ecoles de la Terre met sur pied et réalise les nouveaux projets soutenus et financés par nos Sponsors, principalement les Fondations Au cours de cette année 2014, les projets engagés et financés en Inde sont les suivants : Construction d une école sur l île de Purba Jata dans les Sundarbans. Capacité d accueil 350 élèves. Lieu : Bengale [Investissement : Roupies indiennes Francs suisses] Forage de 2 puits et construction de 2 stations d épuration d eau à Srifaltala et Purba Jata dans les îles Sundarbans. Lieu : Ouest Bengale [Investissement : Roupies indiennes Francs suisses ] Financement du programme de microcrédit pour soutenir des mères de famille pauvres et améliorer ainsi leur niveau de vie. Lieu : Inde [Investissement : Roupies indiennes Francs suisses] Installation de bancs d école et de pupitres et rénovation des sols pour 5 écoles au Bihar [Investissement : Roupies indiennes Francs suisses] Construction d un centre d apprentissage avec ateliers de fabrication à Raidighi. Lieu Ouest Bengale [Investissement : Roupies indiennes Francs suisses] Investissement : Roupies indiennes Francs suisses [au cours de 60,00] Ecoles de la Terre 2014

32 POUR COUVRIR LES BUDGETS D ECOLES DE LA TERRE 2014 Nous avons besoin de vous! Compte bancaire : Ecoles de la Terre 2014 Banque : UBS AG ZÜRICH - SWITZERLAND Titulaire du compte : ECOLES DE LA TERRE IBAN : CH X Coordonnées internet : Facebook : Salamolard Martial & Ecoles de la Terre Adresse postale : Association ECOLES DE LA TERRE Rue de la Fontenette Carouge - Genève Suisse

33 ECOLES DE LA TERRE CONCENTRE SON ACTION... sur l éducation d enfants déshérités qui ne pourraient ni entamer ni poursuivre leur scolarité obligatoire sans un soutien circonstancié et durable Ecoles de la Terre 2014 les programmes de santé & hygiène et le soutien socio-économique en faveur des enfants et de leurs familles se sont greffés au fil du temps aux programmes d éducation afin de développer une action conjuguée dans la lutte contre la misère Genève, septembre 2014

CARITAS ITALIANA. pour la présentation des Micro Projets de Développement. à Caritas Italiana

CARITAS ITALIANA. pour la présentation des Micro Projets de Développement. à Caritas Italiana CARITAS ITALIANA L I G N E S D I R E C T R I C E S pour la présentation des Micro Projets de Développement à Caritas Italiana A DRESS ET CONTACT Les MicroProjets doivent être adressés à Caritas Italiana

Plus en détail

VIDYA PROJET LE TRAVAIL DES ÉQUIPES DE RSC D INDITEX EN INDE

VIDYA PROJET LE TRAVAIL DES ÉQUIPES DE RSC D INDITEX EN INDE La politique de Responsabilité Sociale d Entreprise d Inditex à l égard de ses fournisseurs repose sur un outil essentiel, qui est le Code de Conduite pour les Fabricants Externes, que tous ses fournisseurs

Plus en détail

PROGRAMMES DE BOURSES ET DE FORMATION DU HCDH

PROGRAMMES DE BOURSES ET DE FORMATION DU HCDH II. PROGRAMMES DE BOURSES ET DE FORMATION DU HCDH II Les programmes de bourses et de formation examinés dans le présent chapitre ont été instaurés par le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits

Plus en détail

Panorama des missions de bénévolat

Panorama des missions de bénévolat Panorama des missions de bénévolat de compétences Bénévolat de Compétences et Solidarité (BCS) MicroFinance Sans Frontières (MFSF) Février 2015 CONTACTS contact@microfinancesansfrontieres.org bcs@bnpparibas.com

Plus en détail

Dossier de sponsor. Le Volontariat par le service. Soutenez les actions de notre association! Le Groupement pour l éducation et l investissement

Dossier de sponsor. Le Volontariat par le service. Soutenez les actions de notre association! Le Groupement pour l éducation et l investissement Dossier de sponsor Soutenez les actions de notre association! Le Groupement pour l éducation et l investissement Le changement commence maintenant et avec vous The better education and citizen participation

Plus en détail

A chacun son médecin de famille

A chacun son médecin de famille A chacun son médecin de famille Des médecins de famille pour la Suisse aujourd hui et demain www.fondation-medecins-famille.ch Médecins de famille et pédiatres en Suisse Toute personne, âgée ou jeune,

Plus en détail

Appel à projets 2015 Famille et Handicap Commune de Schaerbeek

Appel à projets 2015 Famille et Handicap Commune de Schaerbeek Appel à projets 2015 Famille et Handicap Commune de Schaerbeek En 2015, pour la première fois, la Commune de Schaerbeek s est dotée d une enveloppe budgétaire destinée à soutenir les associations œuvrant

Plus en détail

Note sur l extension de la couverture d assurance maladie au Rwanda

Note sur l extension de la couverture d assurance maladie au Rwanda Note sur l extension de la couverture d assurance maladie au Rwanda Alexandra Panis, BIT / STEP. Kigali, Janvier 2008 1) Contexte historique des mutuelles de santé au Rwanda En 1999, le gouvernement rwandais

Plus en détail

Le CMS : Acteur majeur de soutien & d accompagnement des Microentrepreneurs. www.cm6-microfinance.ma

Le CMS : Acteur majeur de soutien & d accompagnement des Microentrepreneurs. www.cm6-microfinance.ma Le CMS : Acteur majeur de soutien & d accompagnement des Microentrepreneurs au Maroc www.cm6-microfinance.ma Plan de l intervention Deux grands axes : Axe 1 : Vue d ensemble sur l offre actuelle des produits

Plus en détail

Projet de réinsertion socio-scolaire et professionnelle

Projet de réinsertion socio-scolaire et professionnelle Projet de réinsertion socio-scolaire et professionnelle RESUME DU PROJET Titre du projet : Réinsertion socio-scolaire et professionnelle des enfants et jeunes qui ont de la déficience intellectuelle de

Plus en détail

CON STRUCTION D UN ORPH ELIN AT A SAURAH A, DISTRICT DE CH ITWAN, N EPAL.

CON STRUCTION D UN ORPH ELIN AT A SAURAH A, DISTRICT DE CH ITWAN, N EPAL. CON STRUCTION D UN ORPH ELIN AT A SAURAH A, DISTRICT DE CH ITWAN, N EPAL. Remarques préliminaires : En dépit des belles images véhiculées par l Himalaya, le Népal reste l un des pays parmi les plus pauvres

Plus en détail

au Cambodge et aux Philippines

au Cambodge et aux Philippines Nos centres scolaires et foyers d accueil pour bâtir des hommes au Cambodge et aux Philippines L enfant que nous aidons aujourd hui sauvera son pays demain Qui sommes-nous? Notre vision Face la souffrance

Plus en détail

Association suisse d aide aux orphelins du Burkina Faso

Association suisse d aide aux orphelins du Burkina Faso Association suisse d aide reconnue d utilité publique Président: Gérald Ortelli, rue des Merisiers 4, 1870 Monthey/VS, 024 471 69 73 Secrétaire: Françoise Frund, route de la Crottaz 12, 1802 Corseaux,

Plus en détail

Prenez part à notre INTERNATIONAL TRANSPLANT SNOW WEEK

Prenez part à notre INTERNATIONAL TRANSPLANT SNOW WEEK English version: http://www.tackers.org/friends2015.pdf Deutsch Version: http://www.tackers.org/friends2015deutsch.pdf Prenez part à notre INTERNATIONAL TRPLANT SNOW WEEK 18-25 JANVIER 2015, ANZERE, SWITZERLAND

Plus en détail

LE PROGRAMME D AUTO ASSISTANCE DE L AMBASSADE DOSSIER DE DEMANDE

LE PROGRAMME D AUTO ASSISTANCE DE L AMBASSADE DOSSIER DE DEMANDE AMBASSADE DES ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE LE PROGRAMME D AUTO ASSISTANCE DE L AMBASSADE DOSSIER DE DEMANDE UN INSTRUMENT POUR APPUYER LES INITIATIVES LOCALES PAR LES COMMUNAUTES POUR

Plus en détail

Microfinance plus: comment lier la microfinance à d autres services pour toucher les plus pauvres?

Microfinance plus: comment lier la microfinance à d autres services pour toucher les plus pauvres? Microfinance plus: comment lier la microfinance à d autres services pour toucher les plus pauvres? MCA2 // Microfinance Modérateur Christophe Villa Professeur, Chaire microfinance, Audencia Intervenants

Plus en détail

L E G S A S S U R A N C E - V I E D O N A T I O N. Transmettez-leur l espoir d une vie meilleure

L E G S A S S U R A N C E - V I E D O N A T I O N. Transmettez-leur l espoir d une vie meilleure L E G S A S S U R A N C E - V I E D O N A T I O N Transmettez-leur l espoir d une vie meilleure 3 4 5 6 8 10 Vos questions, nos réponses Notre histoire et nos missions Transmettre un avenir aux enfants

Plus en détail

Al Amana Microfinance

Al Amana Microfinance 1 Secteur de la Microfinance au Maroc Depuis sa création : Plus de 40 milliards de DH de micro crédits accordés 4,55 millions de bénéficiaires dont : 55,28% de femmes 36,57% dans le rural 6 000 emplois

Plus en détail

Offre(s) d emploi / stages / service civique : Dernière mise à jour le 3 juillet 2015 (4 annonces)

Offre(s) d emploi / stages / service civique : Dernière mise à jour le 3 juillet 2015 (4 annonces) Offre(s) d emploi / stages / service civique : Dernière mise à jour le 3 juillet 2015 (4 annonces) 03/07/2015 1/16 CONTRATS A DUREE INDETERMINEE 03/07/2015 2/16 LE FOYER NOTRE-DAME DES SANS-ABRI recrute,

Plus en détail

Rapport annuel d activité 2013

Rapport annuel d activité 2013 Association pour l'accès à l'éducation et à la formation Rapport annuel d activité 2013 Salle de lecture pour les orphelins et enfants vulnérables (FDD, 2013) AccEd - Association pour l accès à l éducation

Plus en détail

Au service des prêteurs d espoir

Au service des prêteurs d espoir Au service des prêteurs d espoir GRAMEEN ET CREDIT AGRICOLE s allient pour lutter contre la pauvreté Fondée en 1983 par Muhammad Yunus, la Grameen Bank (banque des villages) a développé au Bangladesh le

Plus en détail

BONNE GOUVERNANCE PUBLIQUE : RAPPORT ANNUEL DU COMITÉ D AUDIT 2011

BONNE GOUVERNANCE PUBLIQUE : RAPPORT ANNUEL DU COMITÉ D AUDIT 2011 BONNE GOUVERNANCE PUBLIQUE : RAPPORT ANNUEL DU COMITÉ D AUDIT 2011 AVANT-PROPOS L ONAFTS poursuit l objectif d une bonne gestion et souhaite optimaliser sa légitimité et son intégrité. C est la raison

Plus en détail

Recrutement d un consultant. Appui à la mutuelle Harena et à la plateforme Zina. PlaNet Finance Madagascar

Recrutement d un consultant. Appui à la mutuelle Harena et à la plateforme Zina. PlaNet Finance Madagascar Termes de références Recrutement d un consultant Appui à la mutuelle Harena et à la plateforme Zina Version finale 15 janvier 2015 1 / 8 Sommaire I. Contexte 3 I.1. Au niveau international 3 I.2. Au niveau

Plus en détail

CHANTIER DE RENOVATION DE BATIMENT SCOLAIRE I- DESCRIPTION DU PROJET. 1) Résumé

CHANTIER DE RENOVATION DE BATIMENT SCOLAIRE I- DESCRIPTION DU PROJET. 1) Résumé CHANTIER DE RENOVATION DE BATIMENT SCOLAIRE 1) Résumé I- DESCRIPTION DU PROJET Dans le soucis de porté main forte au gouvernement togolais dans ces effort dans la restauration des infrastructure Educatifs

Plus en détail

ANNEXE. Le Projet. Augmenter l Accès à une Education de Qualité en Haïti

ANNEXE. Le Projet. Augmenter l Accès à une Education de Qualité en Haïti LEG/SGO-HA-37219927 ANNEXE Le Projet Augmenter l Accès à une Education de Qualité en Haïti I. Objectif 1.01 Les objectifs généraux du Projet sont d appuyer les objectifs suivants du Plan Opérationnel de

Plus en détail

s engage aux côtés de 6 associations dans le domaine de la solidarité dédiée à l enfance

s engage aux côtés de 6 associations dans le domaine de la solidarité dédiée à l enfance s engage aux côtés de 6 associations dans le domaine de la solidarité dédiée à l enfance L enfance au cœur de nos actions. La Fondation 29 Haussmann a retenu pour thème la lutte contre la rupture du lien

Plus en détail

4. Népal: programme de développement des micro-entreprises dans le district de Parbat

4. Népal: programme de développement des micro-entreprises dans le district de Parbat 57 4. Népal: programme de développement des micro-entreprises dans le district de Parbat Avec à la fin de 2002 une couverture forestière totale estimée à environ 39,6 pour cent, le Népal est un pays extrêmement

Plus en détail

CONTRIBUTION DES MINISTRES DE LA CONFEMEN POUR LA DÉFINITION DES PRIORITÉS DE L ÉDUCATION POUR L AGENDA DE L APRÈS 2015

CONTRIBUTION DES MINISTRES DE LA CONFEMEN POUR LA DÉFINITION DES PRIORITÉS DE L ÉDUCATION POUR L AGENDA DE L APRÈS 2015 CONTRIBUTION DES MINISTRES DE LA CONFEMEN POUR LA DÉFINITION DES PRIORITÉS DE L ÉDUCATION POUR L AGENDA DE L APRÈS 2015 La CONFEMEN a adhéré à l initiative «l Éducation avant tout» du Secrétaire général

Plus en détail

Responsable mécénat/ partenariats entreprises

Responsable mécénat/ partenariats entreprises N 4 - RESPONSABLE MÉCÉNAT/ PARTENARIATS ENTREPRISES RESPONSABLE MÉCÉNAT (DÉNOMINATION DAVANTAGE UTILISÉE DANS LA CULTURE), RESPONSABLE PARTENARIATS ENTREPRISES Le responsable Mécénat/partenariats entreprises

Plus en détail

Micro doses d engrais et système de crédit warranté pour les petits exploitants agricoles du Sahel

Micro doses d engrais et système de crédit warranté pour les petits exploitants agricoles du Sahel Micro doses d engrais et système de crédit warranté pour les petits exploitants agricoles du Sahel INFORMATIONS GÉNÉRALES Sources d information Rapport final sur les Micro doses d engrais pour la prospérité

Plus en détail

9 Référentiel de missions de l agence du service civique

9 Référentiel de missions de l agence du service civique BINOME 21 PROJET ASSOCIATIF 2011-2013 Pour une solidarité intergénérationnelle Erard Marie-Françoise Sommaire 1 Objectifs 2 Chartes 3 Fonctionnement de l association 4 Etude préalable 5 Projet actuel 6

Plus en détail

LEGS DONATIONS ASSURANCES-VIE. Transmettez-lui ce que vous avez de plus cher : la liberté

LEGS DONATIONS ASSURANCES-VIE. Transmettez-lui ce que vous avez de plus cher : la liberté LEGS DONATIONS ASSURANCES-VIE Transmettez-lui ce que vous avez de plus cher : la liberté transmettez leur la liberté! Si, comme nous, vous pensez que la plus belle des valeurs est la liberté, vous pouvez,

Plus en détail

Permettez à un jeune de consolider sa formation professionnelle à l international dans le domaine de l humanitaire, +

Permettez à un jeune de consolider sa formation professionnelle à l international dans le domaine de l humanitaire, + Valorisez votre entreprise en devenant mécène pour orphelins sida international! Michel JONASZ «Le temps de la solidarité est venu. Il n est plus possible de croire que l on peut vivre heureux sans se

Plus en détail

Présentation du programme européen Erasmus + jeunesse 2014-2020

Présentation du programme européen Erasmus + jeunesse 2014-2020 Présentation du programme européen Erasmus + jeunesse 2014-2020 2007-2013 Education formelle et professionnelle : Erasmus, Comenius, Grundtvig, Léonardo Education non formelle : Jeunesse en Action Actions

Plus en détail

Appui à l usage des technologies de l information et de la communication dans l éducation (TICE)

Appui à l usage des technologies de l information et de la communication dans l éducation (TICE) Appui à l usage des technologies de l information et de la communication dans l éducation (TICE) Thème : la formation initiale et continue des enseignants du primaire et du collège (ou du fondamental)

Plus en détail

FACTSHEET HAITI DEUX ANS APRES

FACTSHEET HAITI DEUX ANS APRES HAITI DEUX ANS APRES Les actions de la Commission européenne pour reconstruire le pays Janvier 2012 Table of contents 1 L aide de l UE en bref 3 2 L aide humanitaire de la Commission européenne à Haïti.

Plus en détail

BTS ASSISTANT DE GESTION PME À RÉFÉRENTIEL EUROPÉEN

BTS ASSISTANT DE GESTION PME À RÉFÉRENTIEL EUROPÉEN BTS ASSISTANT DE GESTION PME À RÉFÉRENTIEL EUROPÉEN Parc Tecnosud 283, rue James Watt 66100 Perpignan tél. 04 68 35 76 76 fax 04 68 35 76 77 contact@neosup.fr www.facebook.com/neosup.perpignan Parc Tecnosud

Plus en détail

PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL

PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL N 40/9.13 REGLEMENT COMMUNAL CONCERNANT LE SUBVENTIONNEMENT DES ETUDES MUSICALES Administration générale, culture et promotion Jeunesse, sécurité sociale

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 7 DIRECTIVE RÉGISSANT LES ACTIVITÉS FINANCIÈRES DÉCOULANT DE LA PERCEPTION DES REVENUS DANS LES ÉTABLISSEMENTS 1.0 FONDEMENTS 1.1 Devoir d'établissement

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

Sur cette page, vous trouverez toutes les informations concernant les activités d'alterfin.

Sur cette page, vous trouverez toutes les informations concernant les activités d'alterfin. Extra Sur cette page, vous trouverez toutes les informations concernant les activités d'alterfin. Participez à l'action de Nouvel An d'alterfin! Alterfin est à la recherche de personnes qui souhaitent

Plus en détail

POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES

POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES Groupe Affaires corporatives et secrétariat général 19 avril 2013 TABLE DES MATIÈRES 1. CADRE GÉNÉRAL...3 1.1 Politique NOTRE RÔLE SOCIAL...3 1.2 Imputabilité...3

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES RECOPE (Réseau Communautaire Protection de l Enfant)

LIGNES DIRECTRICES RECOPE (Réseau Communautaire Protection de l Enfant) LIGNES DIRECTRICES RECOPE (Réseau Communautaire Protection de l Enfant) Ce document a pour objectif d harmoniser le mandat et le cadre d action des RECOPE ; d orienter et harmoniser l approche des ONG

Plus en détail

Campagne mondiale sur l extension de la sécurité sociale pour tous

Campagne mondiale sur l extension de la sécurité sociale pour tous Campagne mondiale sur l extension de la sécurité sociale pour tous Luis Frota, Programme STEP Département de la Sécurité Sociale BIT Turin, 26 Novembre 2007 Campagne mondiale sur l extension de la sécurité

Plus en détail

Legs & Donations PlaquetteMSF.indd 1 15/05/09 16:41

Legs & Donations PlaquetteMSF.indd 1 15/05/09 16:41 Legs & Donations Mot de la Présidente Madame, Monsieur, Je tiens à vous remercier chaleureusement pour l intérêt que vous portez à notre association. Consentir un legs à Médecins Sans Frontières est un

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT

PROJET D ETABLISSEMENT PROJET D ETABLISSEMENT Le 8 janvier 2015 1.1 Une école qui nourrit le désir de progresser 1.11 Accompagner les élèves et favoriser leurs réussites scolaire et personnelle - Créer des temps d accompagnement

Plus en détail

Logisticien Approvisionnement de la Solidarité Internationale. formations métiers. métier de la logistique

Logisticien Approvisionnement de la Solidarité Internationale. formations métiers. métier de la logistique formations métiers Chaque année, ce sont 260 personnes qui franchissent les portes de l Institut Bioforce pour se former aux métiers de la solidarité internationale. De 3 mois pour les profils experts

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. La microfinance : un outil important de réinsertion sociale en Belgique depuis 10 ans

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. La microfinance : un outil important de réinsertion sociale en Belgique depuis 10 ans COMMUNIQUÉ DE PRESSE 14,7% de la population belge sous le seuil de pauvreté 1 La microfinance : un outil important de réinsertion sociale en Belgique depuis 10 ans Forte hausse des demandes de microcrédits

Plus en détail

Expérience du Maroc en matière de lutte contre la pauvreté. Forces, limites et options stratégiques

Expérience du Maroc en matière de lutte contre la pauvreté. Forces, limites et options stratégiques Expérience du Maroc en matière de lutte contre la pauvreté Forces, limites et options stratégiques Lahcen ACHY Economiste Principal, Centre Carnegie du Moyen Orient Septembre 2010 Le Maroc a enregistré

Plus en détail

Service Civique. Service civique. Esprit

Service Civique. Service civique. Esprit Service civique Esprit Contact : Nathalie Chaverot servicecivique@la-guilde.org Tel : 01 43 26 97 52 www.la-guilde.org www.service-civique.gouv.fr La loi du 10 mars 2010 a créé l engagement de Service

Plus en détail

Ministère de l Education Nationale

Ministère de l Education Nationale Ministère de l Education Nationale BREVETS D ETUDES PROFESSIONNELLES Document d accompagnement des programmes de VIE SOCIALE ET PROFESSIONNELLE - 1 - Direction des lycées et collèges Sous-direction des

Plus en détail

MAINTENANCE AGENT DE MAINTENANCE

MAINTENANCE AGENT DE MAINTENANCE Secteur Techn que MAINTENANCE AGENT DE MAINTENANCE Brevet fédéral Préparation aux examens Situation de la formation Domaines Bilans de compétences Coaching Commerce Culture générale (ECG) Finances Formation

Plus en détail

L de l IDA PARITÉ HOMMES-FEMMES. Le Fonds de la Banque mondiale pour les plus pauvres

L de l IDA PARITÉ HOMMES-FEMMES. Le Fonds de la Banque mondiale pour les plus pauvres L de l IDA PARITÉ HOMMES-FEMMES Le Fonds de la Banque mondiale pour les plus pauvres L de l IDA PARITÉ HOMMES-FEMMES Le Fonds de la Banque mondiale pour les plus pauvres Promotion de l égalité des sexes

Plus en détail

Membres du comité de l Association :

Membres du comité de l Association : ASSOCIATION SUISSE POUR L ENFANCE VOLÉE ET LA MALTRAITANCE DES ORPHELINS (ASO/SWV) STATUTS Membres du comité de l Association : - Dr P.-A. Savary-Camélique : 1202 Genève : Président -Fondateur - Dresse

Plus en détail

Programme de Subventions d Aide Internationale (SAI) de la LCIF. Critères gouvernant les subventions et formulaire de demande

Programme de Subventions d Aide Internationale (SAI) de la LCIF. Critères gouvernant les subventions et formulaire de demande Programme de Subventions d Aide Internationale (SAI) de la LCIF Critères gouvernant les subventions et formulaire de demande INTRODUCTION A la réunion d avril 1996, les membres du conseil de la Fondation

Plus en détail

Ministère des Mines, de l Industrie et des PME PROGRAMME NATIONAL «PLATE-FORME MULTIFONCTIONNELLE POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE (PN-PTFM)

Ministère des Mines, de l Industrie et des PME PROGRAMME NATIONAL «PLATE-FORME MULTIFONCTIONNELLE POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE (PN-PTFM) Ministère des Mines, de l Industrie et des PME PROGRAMME NATIONAL «PLATE-FORME MULTIFONCTIONNELLE POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE (PN-PTFM) FICHE SYNOPTIQUE DE PRESENTATION DU PN-PTFM I. INFORMATIONS

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCORD. Pour la création du CODETIC

PROTOCOLE D ACCORD. Pour la création du CODETIC NRef RM/SF0704165 PROTOCOLE D ACCORD Pour la création du CODETIC Consortium Mondial pour le Développement Equitable des Technologies de l Information et de la Communication Entre WebForce International

Plus en détail

Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi

Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi Éléments principaux de Passeport pour ma réussite Passeport pour ma réussite

Plus en détail

REGLEMENT REGIONAL DU SERVICE D HEBERGEMENT ET DE RESTAURATION

REGLEMENT REGIONAL DU SERVICE D HEBERGEMENT ET DE RESTAURATION REGLEMENT REGIONAL DU SERVICE D HEBERGEMENT ET DE RESTAURATION Vu le code de l Education, Vu le code général des collectivités territoriales, Vu la loi n 809 du 13 Août 2004 et notamment l article 82,

Plus en détail

Campagne «Mécène Adie pour l'emploi»

Campagne «Mécène Adie pour l'emploi» Paris, 9 avril 2015 Campagne «Mécène Adie pour l'emploi» Le Fonds Adie : Le fonds de dotation de l'adie lance 3 fonds pour l emploi - Jeunes, Femmes, Microfranchise solidaire - pour un programme philanthropique

Plus en détail

LE CRÉDIT AGRICOLE DU MAROC, LA BANQUE VERTE.

LE CRÉDIT AGRICOLE DU MAROC, LA BANQUE VERTE. 1 2 3 LE CRÉDIT AGRICOLE DU MAROC, LA BANQUE VERTE. 4 SOMMAIRE crédit agricole du maroc, la banque solidaire 07 Fondation Ardi pour le Micro Crédit 08 Société de Financement pour le Développement Agricole

Plus en détail

Donnez de la valeur à votre ISF! Agissons ensemble pour un monde plus fraternel et solidaire.

Donnez de la valeur à votre ISF! Agissons ensemble pour un monde plus fraternel et solidaire. Donnez de la valeur à votre ISF! Agissons ensemble pour un monde plus fraternel et solidaire. Fondacio, un mouvement au service de l humain. Cette aventure œcuménique naît à Poitiers en 1974, à l initiative

Plus en détail

LE COMITE D HYGIÈNE, DE SÉCURITÉ ET (CHSCT) COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DES PIEUX FONCTIONNEMENT DU CHS DES CONDITIONS DE TRAVAIL JEUDI 26 SEPTEMBRE 2013

LE COMITE D HYGIÈNE, DE SÉCURITÉ ET (CHSCT) COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DES PIEUX FONCTIONNEMENT DU CHS DES CONDITIONS DE TRAVAIL JEUDI 26 SEPTEMBRE 2013 LE COMITE D HYGIÈNE, DE SÉCURITÉ ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL (CHSCT) COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DES PIEUX FONCTIONNEMENT DU CHS 1 JEUDI 26 SEPTEMBRE 2013 PRÉSENTATION DE COLLECTIVITÉ Création du district

Plus en détail

NEWSLETTER novembre 2014

NEWSLETTER novembre 2014 Une ONG bénéficiant du statut consultatif spécial auprès de l ECOSOC, Nations Unies 1 Cher(e)s membres et ami(e)s, NEWSLETTER novembre 2014 Un grand merci pour votre élan et votre aide, afin que MAA puisse

Plus en détail

par Katherine Steinhoff et Geoff Bickerton Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes

par Katherine Steinhoff et Geoff Bickerton Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes par Katherine Steinhoff et Geoff Bickerton Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes Préparée pour la 21 e Conférence sur l économie de la poste et de la livraison, tenue du 29 mai au 1 er

Plus en détail

ARIZ : LE DISPOSITIF DE PARTAGE DE RISQUE DE L AFD

ARIZ : LE DISPOSITIF DE PARTAGE DE RISQUE DE L AFD ARIZ : LE DISPOSITIF DE PARTAGE DE RISQUE DE L AFD Chargement de coton AFD Mélanie Canet Ciment du Sahel, Sénégal AFD Éric Bureau E. Binson-Socas Pour faciliter le financement des PME ARIZ est un dispositif

Plus en détail

Association suisse des experts fiscaux diplômés Conférence du 25 novembre 2010 relative à la LTVA du 12 juin 2009

Association suisse des experts fiscaux diplômés Conférence du 25 novembre 2010 relative à la LTVA du 12 juin 2009 Association suisse des experts fiscaux diplômés Conférence du 25 novembre 2010 relative à la LTVA du 12 juin 2009 Administration fédérale des contributions AFC Jean-Luc Boschung 1 Sommaire Principaux changements

Plus en détail

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE TABLE DES MATIÈRES Alternance travail-études au niveau collégial... 5 Rôles et responsabilités de chacun... 6 Avantages de l alternance travail-études... 7 Situations particulières...

Plus en détail

Améliorer les conditions de travail et la compétitivité dans les chaînes d approvisionnements mondiales

Améliorer les conditions de travail et la compétitivité dans les chaînes d approvisionnements mondiales Améliorer les conditions de travail et la compétitivité dans les chaînes d approvisionnements mondiales Better Work est un partenariat unique entre l Organisation internationale du Travail (OIT) et la

Plus en détail

Plan Stratégique 2012-2016. «La Maison Shalom n est pas un projet, c est un message»

Plan Stratégique 2012-2016. «La Maison Shalom n est pas un projet, c est un message» Plan Stratégique 2012-2016 «La Maison Shalom n est pas un projet, c est un message» La Maison Shalom est née au milieu des tourmentes de la guerre qui a éclaté en 1993 pour sauver les enfants victimes

Plus en détail

Vivre, travailler, partager d autres modes de vie culturels permet d apprendre à respecter ce qui est inconnu et différent de soi.

Vivre, travailler, partager d autres modes de vie culturels permet d apprendre à respecter ce qui est inconnu et différent de soi. Vivre, travailler, partager d autres modes de vie culturels permet d apprendre à respecter ce qui est inconnu et différent de soi. Mais Attention Les places sont rares et les critères de recrutement très

Plus en détail

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015

Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille 2015 Appel de demandes de subventions communautaires pour services à la famille Introduction Autism Speaks Canada est fière de verser une aide financière aux fournisseurs de services de différentes régions

Plus en détail

Soutenons ensemble l économie sociale et solidaire pour un développement durable

Soutenons ensemble l économie sociale et solidaire pour un développement durable Soutenons ensemble l économie sociale et solidaire pour un développement durable «Nous devons être le changement que nous voulons pour le monde» Gandhi works et n n a lo y b a B n o ti a ci o ss a L Babyloan

Plus en détail

AAnnexe A. Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario

AAnnexe A. Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario AAnnexe A Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario 60 L Ontario apprend : Le renforcement de notre système d éducation des adultes En juin 2004, de l information

Plus en détail

Épargne solidaire. Les relations de la finance solidaire (En millions d euros au 31/12/2012) Épargne bancaire. Épargne salariale

Épargne solidaire. Les relations de la finance solidaire (En millions d euros au 31/12/2012) Épargne bancaire. Épargne salariale Les relations de la finance solidaire (En millions d euros au 31/12/2012) RESSOURCES Épargne bancaire 4 690 Épargne solidaire 1 718 675 1 042 Livrets, OPCVM, Contrats d assurance-vie, 2 577 Épargne salariale

Plus en détail

& Melinda Gates et Gavi, qui permettra d améliorer la santé des populations des six pays ciblés et de contribuer à la sécurité sanitaire régionale.

& Melinda Gates et Gavi, qui permettra d améliorer la santé des populations des six pays ciblés et de contribuer à la sécurité sanitaire régionale. Communiqué Santé au Sahel : l AFD, la Fondation Bill & Melinda Gates et Gavi s engagent ensemble pour renforcer la vaccination dans six pays de la région du Sahel Paris, le 26 juin 2015 - L Agence Française

Plus en détail

Communiqué. Emmaüs sans frontières. 31 mai 2011. Centre socio culturel. Thann EMMAÜS CERNAY. Rendez vous le 31 mai à 14h. Centre socio culturel

Communiqué. Emmaüs sans frontières. 31 mai 2011. Centre socio culturel. Thann EMMAÜS CERNAY. Rendez vous le 31 mai à 14h. Centre socio culturel Emmaüs sans frontières Communiqué 31 mai 2011 Centre socio culturel Thann ************************ CERNAY EMMAÜS A l occasion de la tournée de mobilisation d Emmaüs International, EMMAÜS CERNAY accueillera,

Plus en détail

Le financement de long terme des projets du secteur public local

Le financement de long terme des projets du secteur public local Le financement de long terme des projets du secteur public local 2 3 1. Les missions du fonds d épargne Les missions du fonds d épargne Au sein de la Caisse des Dépôts, le fonds d épargne a pour missions

Plus en détail

Wealth & Tax Planning Private Company

Wealth & Tax Planning Private Company Wealth & Tax Planning Private Company Parties dans une Private Company Structure simplifiée Mandant = Actionnaire Procure des recommandations Conseil d administration Les actions peuvent être détenues

Plus en détail

Dépasser (aller au bout de nos capacités pour en ressortir plus fortes).

Dépasser (aller au bout de nos capacités pour en ressortir plus fortes). Marion Louage (à gauche), Isadora Perrin (à droite) et leur 4L forment l équipage «FUEL OF HAPPINESS». Nous sommes élèves ingénieurs respectivement aux Mines de Saint-Etienne et à l Institut d Optique

Plus en détail

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers/ères,

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers/ères, Préavis No 12/2011 Demande de crédit pour la construction d un parking souterrain de 96 places et démolition des bâtiments ECA Nos 2774 et 2779 au lieu dit «Le Parc» avec aménagement d un terrain de sports

Plus en détail

Par Maitre Innocent NTAKOBANJIRA BISIMWA. Consultant en Droits des Autochtones Pygmées

Par Maitre Innocent NTAKOBANJIRA BISIMWA. Consultant en Droits des Autochtones Pygmées Garantir un accès aux soins de santé des Peuples Autochtones Pygmées expulsés dans le PNKB dans la province du Sud Kivu : Capitalisation du thème de la journée internationale des Peuples Autochtones 2015

Plus en détail

Parce que le sourire d un enfant est précieux. Newsletter n 7. Décembre 2011

Parce que le sourire d un enfant est précieux. Newsletter n 7. Décembre 2011 Parce que le sourire d un enfant est précieux Newsletter n 7 Décembre 2011 Les Enfants de Varanasi, c/o C. Girelli 2, impasse André Campra 31100 Toulouse Mail : enfants.varanasi@yahoo.fr http://www.enfants-varanasi.org

Plus en détail

1. Créer une société en Suisse occidentale

1. Créer une société en Suisse occidentale Nestle, (canton of Vaud) 1. Créer une société en Suisse occidentale Sommaire 1.1 Éligibilité 1.2 Différentes étapes de la création d une société généralités 1.3 Choix de la forme juridique de la société

Plus en détail

Journée de formation - Service Civique

Journée de formation - Service Civique Journée de formation - Service Civique Accueillir et accompagner un jeune en engagement de Service Civique «Le tuteur, un rôle fondamental pour le respect de l esprit du Service Civique, et la réussite

Plus en détail

C dc COUR DES COMPTES RÉPUBLIQUE ET CANTON DE GENÈVE

C dc COUR DES COMPTES RÉPUBLIQUE ET CANTON DE GENÈVE N 61 Ville de Genève Département des finances et du : Audit de légalité et de gestion de la rapport publié le 14 décembre 2012 La Cour a émis 11 recommandations, toutes acceptées spontanément par l audité.

Plus en détail

Comment développer les métiers agroalimentaires en Afrique subsaharienne? Extraits d étude

Comment développer les métiers agroalimentaires en Afrique subsaharienne? Extraits d étude Note d information / Politiques agricoles n 13 Comment développer les métiers agroalimentaires en Afrique subsaharienne? Extraits d étude 27 mai 2013 / Sélection par l équipe technique RECA RECA Réseau

Plus en détail

Accord sur la sécurité incendie et la sécurité des bâtiments au Bangladesh

Accord sur la sécurité incendie et la sécurité des bâtiments au Bangladesh Accord sur la sécurité incendie et la sécurité des bâtiments au Bangladesh Les parties soussignées sont attachées à l objectif d une industrie du prêt-à-porter sûre et durable au Bangladesh où aucun travailleur

Plus en détail

COOPERATION DECENTRALISEE. CESR 5 octobre 2007

COOPERATION DECENTRALISEE. CESR 5 octobre 2007 COOPERATION DECENTRALISEE CESR 5 octobre 2007 La coopération internationale et décentralisée S insère dans le cadre plus large de l action extérieure des collectivités Regroupe les actions de coopération

Plus en détail

Réforme sectorielle de l eau en milieu rural au Ghana : un changement majeur de politique et de structure

Réforme sectorielle de l eau en milieu rural au Ghana : un changement majeur de politique et de structure Fiche 2 Programme pour l eau et l assainissement Un partenarait international pour aider les populations défavorisées a avoir un accès durable à des services d eau et d assainissement améliorés Réforme

Plus en détail

Lettre de mission. Services de consultant pour une évaluation à mi-parcours de la Stratégie de l UIP 2012-2017

Lettre de mission. Services de consultant pour une évaluation à mi-parcours de la Stratégie de l UIP 2012-2017 UNION INTERPARLEMENTAIRE INTER-PARLIAMENTARY UNION 5, CHEMIN DU POMMIER CASE POSTALE 330 1218 LE GRAND-SACONNEX / GENÈVE (SUISSE) Lettre de mission Services de consultant pour une évaluation à mi-parcours

Plus en détail

LA DIRECTION DES ACHATS. Charte de relation avec nos fournisseurs

LA DIRECTION DES ACHATS. Charte de relation avec nos fournisseurs LA DIRECTION DES ACHATS Charte de relation avec nos fournisseurs Les missions La direction des Achats a pour vocation d améliorer la qualité et le coût des produits et services achetés pour Natixis. Elle

Plus en détail

ACTED. Bien que les guerres soient officiellement terminées, il persiste des conflits localisés à l Est du territoire.

ACTED. Bien que les guerres soient officiellement terminées, il persiste des conflits localisés à l Est du territoire. Chargé de Logistique RDC Closing date: 04 Sep 2015 I. ACTED ACTED ACTED est une association de solidarité internationale française qui a pour vocation de soutenir les populations vulnérables de par le

Plus en détail

Aperçu général de la nouvelle JICA

Aperçu général de la nouvelle JICA Aperçu général de la nouvelle JICA 1 Naissance de la nouvelle JICA : La plus grande agence de coopération bilatérale du monde L Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA) va renaître le 1er

Plus en détail

Être inspiré. Être prêt. Être meilleur. Plan d action pour transformer l éducation postsecondaire au Nouveau Brunswick

Être inspiré. Être prêt. Être meilleur. Plan d action pour transformer l éducation postsecondaire au Nouveau Brunswick Être inspiré. Être prêt. Être meilleur. Plan d action pour transformer l éducation postsecondaire au Nouveau Brunswick Rapport d étape sur le plan d action Mars 2010 Être inspiré. Être prêt. Être meilleur.

Plus en détail

PLAN D ACTION DU CISV CÔTE D IVOIRE 2012-2015

PLAN D ACTION DU CISV CÔTE D IVOIRE 2012-2015 Le CISV Côte d Ivoire est la branche nationale du CISV International en Côte d Ivoire. Selon la classification des associations nationales du CISV par l ODD (le Département de Développement du CISV International),

Plus en détail

Descriptif du projet

Descriptif du projet Novembre 2014 Titre du projet Projet nouveau Descriptif du projet Apprentissage en Agriculture en Aquitaine Projet récurrent Année et session concernées Janvier 2015 Organisme demandeur AREFA Association

Plus en détail

LA SCOLARITÉ EN FRANCE

LA SCOLARITÉ EN FRANCE P.R.I.P.I Programme Régional pour l Intégration des Populations Immigrées C.A.S.N.A.V Centre Académique pour la Scolarisation des Nouveaux Arrivants et des enfants du Voyage LA SCOLARITÉ EN FRANCE Document

Plus en détail

Circulaire cadre relative à l année scolaire 2015/2016.

Circulaire cadre relative à l année scolaire 2015/2016. Circulaire cadre relative à l année scolaire 2015/2016. La rentrée scolaire 2015/2016 s inscrit dans le cadre de la programmation et l exécution des opérations du plan de développement quinquennal du secteur

Plus en détail