rtisans Nord - Pas-de-Calais LE MONDE DES Journées des Métiers d Art Plus de 200 artisans sur le pont La formation Tremplin vers l emploi

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "rtisans Nord - Pas-de-Calais LE MONDE DES Journées des Métiers d Art Plus de 200 artisans sur le pont La formation Tremplin vers l emploi"

Transcription

1 LE MONDE DES RETROUVEZ DANS CE NUMÉRO TOUTE L'INFORMATION DE VOTRE CMA rtisans ÉDITION Nord - Pas-de-Calais La formation Tremplin vers l emploi P. 4 Journées des Métiers d Art Plus de 200 artisans sur le pont P. 46 Sélections régionales des MAF L excellence de l apprentissage P. 6 Inondations dans le Boulonnais La CMA soutient les artisans P. 13 Bimestriel n 93 mars-avril LUMIÈRE SUR LE SAVOIR-FAIRE DES APPRENTIS P. 6 LE PROGRAMME SESAME OUVRE DEUX PORTES P. 16 LE CATALOGUE DE FORMATIONS DE LA Région Nord - Pas-de-Calais

2 Conception Atelier PAO - Document non contractuel - Crédit photo : Thinkstock - Mars AVEC ILLICO, LE CRÉDIT MUTUEL ANTICIPE MES BESOINS DE FINANCEMENT. ET ÇA, ÇA CHANGE TOUT! Caisse Fédérale du Crédit Mutuel Nord Europe, SA coopérative de crédit à capital variable - 4, Place Richebé Lille - RCS Lille

3 P ANORAMA Thierry Repentin a souhaité rencontrer des maîtres d apprentissage, des formateurs et des jeunes en formation pour les écouter. P 4 ÉVÉNEMENT 4 LE MINISTRE THIERRY REPENTIN nourrit sa réflexion sur le terrain ACTUALITÉS 6 CONCOURS «MEILLEUR APPRENTI de France» : lumière sur le savoirfaire des apprentis 8 LES APPRENTIS ne twittent pas, ils révisent! 9 DANS LES COULISSES du Salon du chocolat 10 ARTISANS, BAISSEZ vos cotisations sociales dès 2013 avec le CICE 11 «FOIRE EXPO» D ARRAS : les apprentis de l URMA ont montré leur savoir-faire 12 ENTREPRISES DU PATRIMOINE VIVANT : un label qui gagne à être connu! 13 SYLVAIN LIPINSKI : 100 % coiffure et 100 % compétition S TRATÉGIES Francine Ladrière a obtenu un prêt aidé «d Initiative Grand Arras» pour créer en juillet dernier «Le Bon Côté du miroir», une EIRL située à Brebières. P 14 ÉCLAIRAGE 14 FRANCINE LADRIÈRE : des perruques personnalisées qui redonnent une identité 16 SESAME OUVRE deux portes 18 SOUS-TRAITANCE : l artisanat : pilier du monde industriel 22 LA CLÉ DE LA RÉUSSITE : une adaptabilité à toute épreuve 24 LEVIERS DE PROGRÈS : vente, RH, crédit : peut mieux faire CAS D ENTREPRISE 26 SALON DE COIFFURE NEW HAIR CENTER : le bien-être comme concept RÉUSSITE 28 AMTHÉUS : des emplois en acier trempé D OSSIER TNS ET PROTECTION SOCIALE : ÉTAT DES LIEUX ET NOUVEAUTÉS Retour sur les progrès accomplis par le RSI et les solutions offertes aux cotisants en difficulté ainsi que sur l évolution du paysage de la complémentaire des salariés. P. 29 P RATIQUE Crée à l initiative des partenaires sociaux et géré par Pôle emploi, ce dispositif permet le financement d une formation préalable à un recrutement. P 36 PRATIQUE 34 UN PROJET DE RÉSEAU DE GARAGES SOLIDAIRES est à l étude 35 ROULER ÉLECTRIQUE : pourquoi pas une aide régionale pour franchir le pas? 36 LA PRÉPARATION OPÉRATIONNELLE à l Emploi (POE) FORMATION 38 LE PROGRAMME des formations pour dirigeants d entreprises R EGARDS PRESTIGE 40 JEAN-PIERRE YVON : fabrication et broderie de parapluies INITIATIVES 42 MÉTIERS DE VIANDE : garantir le financement de la transmission reprise 43 LB DÉPANNAGE veut rester STAR! 44 SIMON BOUGAMONT : un fleuriste actif sur le web 46 NATHALIE CLERGET a foi en son art! Ce numéro comprend des pages spécifiques entre les pages 1 à 16 et 33 à 48 pour les abonnés du Nord. É DITO Alain Griset Président de la Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas-de-Calais En cette année 2013, vos élus de la CMA de région Nord Pas-de-Calais vont plus que jamais continuer à se mobiliser sur tous les fronts pour soutenir la pérennité et le développement de vos entreprises. En effet, depuis plusieurs années déjà, nous avons mis en place, avec le soutien du Conseil régional, le PRDA (plan régional de développement de l artisanat). En complément de l offre de services et des missions assurées par la CMA, ce dispositif propose des outils conçus pour vous aider à atteindre vos objectifs. Vous pourrez d ailleurs découvrir au fil de ces pages des chefs d entreprises artisanales qui en bénéficient. Dans le même état d esprit, nous avons consolidé, par le biais de conventions, nos relations avec les organismes bancaires de façon à apporter des réponses aux difficultés de trésorerie qui touchent plus les TPE et faciliter le financement de leur développement de façon à ce que soit prise en compte leur spécificité et particulièrement en cette période de conjoncture économique difficile. Nous avons en quelque sorte anticipé sur les enjeux stratégiques qui forment le socle du pacte pour l Artisanat, notamment celui lié au financement des entreprises et au déploiement de la BPI, la Banque publique d investissement. Mais l avenir des entreprises artisanales s écrit aujourd hui et, à ce titre, comment ne pas placer au centre de nos priorités la formation en alternance? Elle constitue encore et toujours l une de nos principales priorités et s inscrit dans notre réflexion, et cela bien au-delà des efforts financiers que nous avons fournis dans la rénovation et la construction des antennes de l URMA (Université régionale des métiers et de l artisanat) Cependant, sans maître d apprentissage, point d apprentis. Sur ce point, j ai donc été rassuré d entendre les propos du ministre délégué à la Formation professionnelle, à l Apprentissage et au Dialogue social, lors de sa venue à Tourcoing au sein de l antenne du Virolois de l URMA. Il a en effet rappelé les mesures contenues dans le contrat de génération, et notamment l exonération de charges salariales pendant trois ans pour l embauche d un salarié de moins de 26 ans et le maintien dans l emploi d un salarié âgé de plus de 57 ans. Il entend également faire en sorte que les montants collectés pour la taxe d apprentissage aillent en priorité à la préparation des diplômes directement professionnels. Autant de sujets cruciaux sur lesquels la CMA de région veillera, ainsi que sur la mise en oeuvre du CICE - Crédit d impôt compétitivité emploi - qui doit vous permettre de baisser vos charges dès Le Monde des artisans n 93 mars-avril 2013 Édition de région Nord - Pas-de-Calais Président du comité de rédaction des pages locales : Alain Griset Avec le concours rédactionnel de la chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas-de-Calais, Éric Deschamps et Philippe Deconinck. Crédits photo : CMA de région Nord - Pas-de-Calais Éditeur délégué : Stéphane Schmitt Rédaction : ATC, port. : , Ont collaboré à ce numéro : Barbara Colas, Sophie de Courtivron, Emmanuel Daniel, Marjolaine Desmartin, Christelle Fénéon, Guillaume Geneste, Thomas Hubert, Delphine Payan, François Sabarly Secrétariat de rédaction : M. Anthony, J. Clessienne, J. Neisse Publicité : ATC, 137 quai de Valmy, Paris Chef de publicité : Philippe Saint-Étienne, Tél , Publicité nationale : Directeur commercial Mathieu Tournier, Tél , fax , Publicités départementales sudouest : Thierry (Tél ) et Cédric Jonquières (Tél ), fax , Publicités départementales nord et est : François Bederstorfer, Tél , fax , Photographies : Laurent Theeten, responsable image Promotion diffusion : Shirley Elter, Tél. : Tarif d abonnement 1 an. France : 6 euros. Tarif au numéro : 1 euro. À l étranger : nous consulter Conception éditoriale et graphique : TEMA presse, Tél Fabrication : Pixel image, I. Marlin, J.-M. Tappert, Tél Éditeur : ATC, 23 rue Dupont des Loges, METZ, Tél , fax Directeur de la publication : François Grandidier N commission paritaire : 0316 T ISSN : Dépôt légal : février 2013 Impression : Groupe Socosprint, 36 route d Archettes Épinal. NOR Le monde des artisans mars-avril

4 vénement Nord - Pas-de-Calais Les organisateurs avaient tout prévu : pour la visite de Thierry Repentin, ministre délégué à la Formation professionnelle, à l Apprentissage et au Dialogue social jusqu au 19 mars (date à laquelle il a changé d attribution au sein du Gouvernement), la neige attendait celui qui est aussi un élu de Savoie. La journée débutait bien! Plus sérieusement, Thierry Repentin a souhaité rencontrer des maîtres d apprentissage, des formateurs et des jeunes en formation pour les écouter. VISITE OFFICIELLE Le ministre Thierry Repenti sa réflexion sur le terrain Visite dans la section coiffure. La rencontre a eu lieu le 14 mars à Tourcoing, à l antenne du Virolois de l Université régionale des métiers et de l artisanat. Au cours de la visite de l établissement, puis lors d une table ronde animée par Alain Griset, Président de la Chambre de métiers et de l artisanat de région 59/62, les échanges ont porté sur les difficultés de déplacement des apprentis, les questions liées à l hébergement pour les apprentis éloignés de leur domicile, des mesures incitatives pour accroître le nombre de maîtres d apprentissage et le niveau des charges pesant sur les salaires pour les maîtres d apprentissage qui embauchent leur apprenti à l issue de leur formation. À ce propos, le ministre a rappelé l entrée en vigueur du contrat de génération et notamment un dispositif «qui n a pas été assez valorisé ni mis en avant», à savoir : l exonération de charges salariales pendant trois ans pour l embauche d un salarié de moins de 26 ans et le maintien dans l emploi d un salarié de plus de 57 ans. Le principe étant, comme son nom l indique, de lier les générations, celle partant à la retraite ayant pour mission d intégrer celle arrivant sur le marché du travail. Ce dispositif étant également bien adapté dans le cadre d une reprise d entreprise. Thierry Repentin a aussi tenu à rappeler certains dossiers importants en bonne place sur son bureau. Le 4 Le monde des artisans mars-avril 2013

5 De g. à d. : Alain Griset, président de la CMA de région Nord Pas-de-Calais, Thierry Repentin, ministre délégué à la Formation professionnelle, l Apprentissage et au Dialogue social, Michel-François Delannoy, maire de Tourcoing, Christophe Pilch, Vice-président du Conseil régional en charge de l Apprentissage, et Annaïck Laurent, Directrice régionale de la Direccte. in nourrit Entre-temps, Thierry Repentin a changé de portefeuille ministériel pour occuper celui des Affaires européennes. Ses fonctions précédentes sont reprises en direct par Michel Sapin, ministre du Travail. Une table ronde a permis aux maîtres d apprentissage, aux formateurs et aux apprentis d échanger en direct avec le ministre. premier d entre eux concerne la taxe d apprentissage dont il souhaite améliorer l efficacité de la collecte et surtout s assurer que les montants collectés soient dirigés en priorité Photos : CMAR vers les diplômes CAP et BP qui sont considérés comme «d excellents tremplins vers des qualifications professionnelles supérieures, y compris pour de futurs chefs d entreprises». La prochaine loi de décentralisation va confier aux Conseils régionaux la responsabilité du Service public de l orientation (SPO). Naturellement, les Chambres de métiers et de l artisanat y seront représentées, ce qui suscite une attente quant à l information des jeunes sur les métiers de l artisanat. Par ailleurs, Christophe Pilch, Vice-président du Conseil régional en charge de l Apprentissage, s est vu confirmer la future mission des Régions de dessiner la carte des formations initiales. Ces deux éléments sont de nature à renforcer la présence des métiers de l artisanat dans les choix d orientation des jeunes. Enfin, le ministre a apprécié la présentation qui lui a été faite de l utilisation du réseau social Twitter dans les méthodes d enseignement (lire en page 8), «preuve s il en fallait que l image de l apprentissage mérite d être sérieusement dépoussiérée!», ce dont tous les participants ont convenu. Le monde des artisans mars-avril

6 ctualités Nord - Pas-de-Calais CONCOURS «MEILLEUR APPRENTI DE FRANCE» LUMIÈRE SUR LE SAVOIR-FAIRE DES APPRENTIS Régulièrement, les apprentis sont invités à participer à des compétitions afin de valoriser leur savoir-faire. Leur participation est basée sur le volontariat et les concurrents se préparent avec le plus grand sérieux. Ces concours mettent en valeur la qualité de la formation dispensée et le savoir-faire des compétiteurs. Une bonne manière d attirer l attention des futurs employeurs car un CV bien fourni permet de faire la différence. Récemment, deux concours «Meilleurs Apprentis de France» ont été organisés dans les deux antennes tourquennoises de l Université régionale des métiers et de l artisanat (URMA). Coiffure et esthétique : chignons et papillons Les concurrentes du concours de coiffure regardent leur montre ce mercredi 13 mars : elles ont 50 minutes pour une coupe homme et 1 heure pour une coupe femme avec effets de couleur. Temps imparti qui ne doit pas être dépassé. Une épreuve supplémentaire «chignon coiffure de soirée» en une heure maximum est également au programme. Les épreuves se déroulent sous l œil de leurs formatrices et des professionnels. Émilie Letellier, quatre fois championne de France du trophée Michel Dervyn, et Sylvain Lipinski, récent quatrième aux Championnats du monde de Milan ont Les résultats du concours en esthétique cosmétique parfumerie Médaillée d Or : Marie Vandenbavière, apprentie URMA Antenne de Tourcoing Le Virolois Médaillées d Argent : Marina Pacques, apprentie URMA Antenne de Tourcoing Le Virolois Mélanie Villalaba, apprentie URMA Antenne de Tourcoing Le Virolois Tableaux d honneur : Camille Castel, apprentie URMA Antenne de Tourcoing Le Virolois Fiona Gravina, apprentie URMA Antenne de Tourcoing Le Virolois Julie Piquet, apprentie URMA Antenne de Tourcoing Le Virolois Concentration et contre la montre lors du concours. le regard affûté. Émilie Letellier, qui fut apprentie au CFA de la rue de Marquillies à Lille, a pu apprécier le changement dans le nouvel établissement du Virolois! Sylvie Dhellin et Sabine Mauro, formatrices, complètent le jury. Côté esthétique/cosmétique, les candidates s apprêtent à découvrir le fameux effet papillon. Découvrir n est pas exactement le mot car le sujet «Papillon» leur avait été communiqué afin qu elles créent leur dessin avant l épreuve. En 2 heures et 30 minutes, elles doivent maintenant reproduire sur un modèle le fruit de leur imagination. Elles seront notées sur la maîtrise technique et l aspect artistique par un jury composé de trois professionnelles et d Édith Abraham, leur formatrice. Édith Yvorra, esthéticienne installée à Lille et présidente de la CNAIB 59/62 Confédération nationale artisanale des instituts de beauté -, présidait le jury, secondée par Caroline Legrand, salariée, et Monica Doudou, esthéticienne à Roubaix. Les résultats du concours en coiffure Médaillées d Or : Marie Leroy, apprentie URMA Antenne de Tourcoing Le Virolois Marie Unvoas, apprentie URMA Antenne de Tourcoing Le Virolois Médaillées d Argent : Kathlyne Plouvier, apprentie URMA Antenne de Tourcoing Le Virolois Léa Viane, apprentie URMA Antenne de Cappelle le Grande 6 Le monde des artisans mars-avril 2013

7 Les concours : une bonne manière d attirer l attention des futurs employeurs car un CV bien fourni permet de faire la différence. Boucherie Charcuterie Traiteur : musique et présentation en damiers Ce concours a été organisé dans les locaux de l antenne de Tourcoing (CEFMA) de l URMA le mercredi 6 février. Seize candidats ont participé aux épreuves sous l œil averti de nombreux professionnels, emmenés par Laurent Rigaud, président du syndicat des bouchers charcutiers traiteurs du Nord. Ce concours est qualificatif pour les épreuves nationales. Hélène Rigaud a été couronnée dans la catégorie charcuterie/traiteur et Anthime Labis dans celle de la boucherie. Hélène s est ainsi qualifiée pour la finale nationale qui a eu lieu les 5, 6 et 7 avril à Nantes et Anthime s est rendu à Tours les 7 et 8 avril pour concourir, lui aussi, au niveau national. Félicitations à tous les candidats, tous volontaires pour participer au concours et auxquels les partenaires ont offert de nombreux cadeaux. Le coin des pros : contenu des épreuves en boucherie Désossage complet de morceaux de veau, d agneau et de bœuf : Parage du collier/bas de carré du veau et idem pour le gigot d agneau. Dénervage de la macreuse à biftecks et du dessus de palette du bœuf Ficelage et décoration : - veau : confection de trois paupiettes (avec un ficelage différent), - agneau : le gigot entier. - bœuf : rôti dans la macreuse à biftecks et des morceaux de jarret. Présentation sur miroir : avec des légumes et des bardes (une tresse et une fleur au minimum), présentation de l ensemble des morceaux issus du ficelage et décoration. Gabriel Hollander, 1 er Vice-président de la Chambre de métiers et de l artisanat de région 59/62 ; Laurent Rigaud, président du syndicat des bouchers charcutiers traiteurs du Nord ; Christophe Fermaut, vice-président de ce même syndicat et Alain Duplat, président du syndicat des bouchers charcutiers traiteurs du Pas-de-Calais, félicitent Hélène Rigaud, lauréate en charcuterie traiteur. Le coin des pros : contenu des épreuves en charcuterie/traiteur Thème général du concours : «Les folles journées de Nantes» Réalisation d une ballottine de pintade au Muscadet avec chutney de pommes, mangues et fruits secs et confection de six mini-portions à partir des ingrédients de la pièce charcutière ; - Réalisation d une terrine de saumon et de cabillaud en mosaïque accompagnée de six verres coniques de brunoise de légumes, sauce américaine (avec bisque de homard). Présentation harmonieuse de l ensemble sur une ardoise Anthime Labis est à son tour félicité par la grande famille de la boucherie. Le monde des artisans mars-avril

8 ctualités Nord - Pas-de-Calais VIE DE L UNIVERSITÉ LES APPRENTIS NE TWITTENT PAS, ILS RÉVISENT! Les apprentis de l Université régionale des métiers et de l artisanat (URMA) peuvent déjà accéder à leur cours à distance à partir d un téléphone ou d une tablette. Désormais, ils pourront être sollicités par leurs professeurs avec le réseau social Twitter. Une expérimentation est en cours auprès d un groupe d apprentis à travers Twitter : le but est de faire réviser les apprentis en CAP à l oral de l examen d histoire-géographie en y intégrant de l information culturelle et de leur permettre d y réagir. Les professeurs «twittent» des informations et posent des questions en rapport avec le programme d histoire-géographie. Les apprentis formulent leurs réponses ou réagissent par des phrases construites, car il s agit aussi de travailler l expression écrite. À ce jour, 25 apprentis sont concernés par la démarche. Ils sont issus des sections CAP coiffure, antenne de Béthune, CAP Électricité cordonnerie et métiers divers, antenne de Tourcoing Virolois et CAP Boulangerie, antenne de Tourcoing CEFMA Le projet a été présenté lors de l étape lilloise du Tour de France du Numérique. Il le sera de nouveau lors du Forum des Christelle François et Delphine Desmet lors de la présentation du projet à Lille. enseignants innovants qui s est tenue les 5 et 6 avril à Nantes. Outre le fait de montrer en permanence que les méthodes pédagogiques appliquées à l apprentissage se situent au meilleur niveau possible, cela signifie aussi que les apprentis sauront, le moment venu, faire profiter les entreprises de leur maîtrise de ces techniques de communication. Le 31 janvier en présence de Paul Bocuse, Jean Fleury, Président de la Fondation Paul Bocuse, et Bruno Treffel, Président de l ANPCR (Association Nationale des Professeurs de Cuisine et Restaurant des CFA) ont signé une convention de partenariat favorisant la création de nouveaux ateliers d initiation aux métiers de cuisinier, pâtissier et boulanger. Bruno Treffel est aussi responsable de l antenne de Wattignies de l Université régionale des métiers et de l artisanat de Nord Pasde-Calais et formateur. Les ateliers se déroulent dans les laboratoires des CFA adhérents de l ANPCR (Centres de Formations pour Apprentis). Destinés aux collégiens en pleine orientation scolaire, les ateliers permettent une découverte des métiers de bouche sous la houlette de professionnels expérimentés. Grâce à ce partenariat, un nouvel atelier vient d être créé à l Institut des Métiers et des Techniques de Grenoble (adhérent ANCPR). Au fil de 13 séances de 2h30, les neuf participants réalisent une recette (darnes de saumon à l oseille, quiche lorraine, macarons, truffes ). Outre la dégustation des Quelques exemples de Donnez une définition du Quelle est la capitale du Quels pays composent la Benoît XVI a annoncé sa démission ce matin. Quand un pape a-t-il démissionné la dernière A voir : «Arrêtez-moi» avec Sophie Marceau sur les violences conjugales, par le réalisateur de «La Journée de la jupe» Test de la messagerie avec une section d apprentis à Béthune. Paul Bocuse s investit dans l orientation des jeunes plats réalisés, les jeunes reçoivent un cahier de recettes personnalisé, un certificat d initiation signé par Paul Bocuse, un tablier siglé et un magnet. Ainsi, l ANPCR et la Fondation Paul Bocuse œuvrent ensemble à la valorisation des métiers et de l apprentissage. La Fondation Paul Bocuse compte six ateliers en activité (Drôme, Gard, Haute-Savoie, Isère, Rhône) qui ont enregistré une vingtaine d inscriptions en formation cuisine ou pâtisserie. 8 Le monde des artisans mars-avril 2013

9 Événement gourmand Dans les coulisses du Salon du chocolat Pose générale autour du totem en chocolat créé pour l occasion puis exposé dans le hall d accueil du Conseil régional. CNAMS «OSER LE DIALOGUE SOCIAL» C est le programme que proposait la CNAMS - Confédération nationale de l artisanat des métiers de services lors de deux soirées spéciales en mars dernier à Croix et Arras. Une centaine de chefs d entreprise a pu découvrir des stands dédiés aux ressources humaines, au sens large, participer à des speed-dating et assister à une pièce de théâtre. Les apprenti(e)s en chocolaterie de l antenne de Tourcoing de l Université régionale des métiers et de l artisanat ont profité du Salon du chocolat qui s est tenu au début du mois de mars à Lille pour démontrer leur virtuosité et leur haut niveau technique au grand public. Ces futurs chefs de laboratoire se sont aussi fait remarquer par de futurs employeurs, avant de devenir sans doute chefs d entreprises eux-mêmes. Une robe en chocolat dessinée par Stéphane Martello, styliste pour Maisons de Mode, a été confectionnée par les apprentis, sous la direction technique de leur formateur, Sébastien Vandebeulque. Ce fut l une des sensations du défilé inaugural. Sur le thème des «Chocolats des nouveaux mondes», ils et elles ont également réalisé une sculpture totem représentant les symboles des nouveaux pays producteurs de chocolat. Et ce n était pas fini! Le public (naturellement conquis) a pu les rencontrer et les voir à l œuvre sur les différents stands des Artisans en Or réunis dans un village qui leur était consacré. Daniel Lesage (Goûts et saveurs d ailleurs à Loos-en-Gohelle), Frédéric Lescieux (Maison Lescieux à Raismes), Patricia et André Fournier (Pâtisserie Chocolaterie Fournier à Marly), Jean-Claude Jeanson (Pâtisserie chocolaterie Jeanson à Lens), Arnaud Devulder (Pâtisserie Devulder à Bouchain), Xavier Espadana (Pâtisserie Chocolaterie Espadana à Lille), Philippe et Antoine Guilbert (La Gourmandine à Valenciennes), Philippe Martin (pâtisserie Martin à Aniche), Vincent Cucci (Pâtisserie Cucci à Douai), et Pierre Thorez (Au Pavé des Flandres à Lille) y ont participé. La robe dessinée par Stéphane Martello et réalisée par les apprentis en chocolaterie. Des speed-dating thématiques ont permis d échanger un maximum d informations en très peu de temps. Lors de cette soirée, Marianne Joly, secrétaire générale de la CNAMS, «voulait donner des outils aux chefs d entreprises pour appréhender la gestion des ressources humaines. Dans l entreprise, on se croise souvent sans se parler réellement. Or il faut des temps de dialogue pour gérer une progression de carrière, bâtir un plan de formation, communiquer sur la situation de l entreprise». Et cela ne s improvise pas, d où la présence de spécialistes lors de cette soirée. Au cours de la rencontre, des speed-dating étaient organisés sur les thèmes de la santé au travail, de la négociation et du pouvoir disciplinaire de l employeur. Pour Bernard Blas, Président régional de la CNAMS, «il était important aujourd hui de montrer que la CNAMS est au service de ses adhérents, qu elle est une ressource pour eux et que nous sommes là pour les soutenir. Les élus de la CNAMS sont des chefs d entreprises qui partagent les mêmes problématiques que les adhérents». Le monde des artisans mars-avril

10 ctualités Nord - Pas-de-Calais Partenaire financier et conseil fiscal Alain Monchecourt dirige «AM Finance» Les difficultés financières ne sont pas une fatalité pour les entreprises. C est en tout cas le créneau d Alain Monchecourt, dirigeant «d AM Finance», à Marcqen-Barœul. Concrètement, cette société intervient sur deux axes majeurs : partenaire pour le rachat et le regroupement de crédits des entreprises auprès des banques afin de diminuer le taux d endettement et assainir leur situation financière ; conseil en matière de fiscalité des entreprises (BIC, impôt sur les sociétés, TVA), droits d enregistrement (succession, ISF) et le contentieux dans le cas de redressement fiscal. CONTACT RAM Finance 23 rue Saint- Valbert Marcq-en-Barœul Tél. : ARTISANS, BAISSEZ VOS COTISATIONS SOCIALES DÈS 2013 AVEC LE CICE Le Crédit d impôt compétitivité emploi (CICE) a été présenté aux chefs d entreprises artisanales lors de six réunions d information organisées dans le Nord et le Pas-de-Calais. Petite séance de rattrapage pour ceux d entre vous qui n ont pas pu y assister Le CICE est une mesure fiscale permettant à toute entreprise, dès lors qu elle emploie au moins un salarié, de bénéficier depuis le 1 er janvier 2013 d un crédit d impôt équivalent à 4% du montant des rémunérations versées cette année, dans la limite de 2,5 fois le SMIC par salarié. Cette exonération atteindra 6% les années suivantes. Pour aller plus loin En vigueur depuis le 1 er janvier 2013, le CICE équivaut à une baisse de cotisations sociales, sous la forme d une réduction de l impôt à acquitter en 2014 au titre de l exercice Le CICE est un avantage fiscal qui concerne les entreprises employant des salariés, soumises à un régime réel d imposition (ce qui exclut les micro-entreprises et les auto-entrepreneurs), quels que soient leur forme et le régime d imposition de leur résultat (impôt sur le revenu ou impôt sur les sociétés). L assiette de ce crédit d impôt est constituée par les rémunérations brutes soumises aux cotisations sociales, versées au cours d une année civile par les entreprises dans la limite de 2,5 fois le Smic (soit toutes les rémunérations inférieures à 3 575,55 en 2013). Les rémunérations prises en compte sont celles qui servent au calcul des cotisations patronales de Sécurité sociale : salaires de base, primes, indemnités de congés payés, avantages en nature... Important à savoir : un mécanisme de calcul par anticipation permet d encaisser par avance le crédit d impôt et cette créance peut être Petit calcul Voici une simulation du montant du crédit d impôt pour un salaire au Smic : Soit 1 430,22 x 12 mois x 4% = 686,50 cédée à un établissement de crédit, ce qui peut permettre de passer un cap difficile de trésorerie, par exemple. Depuis le 5 avril, toutes les entreprises ont accès au dispositif de préfinancement du crédit d impôt pour la compétitivité et l emploi (CICE), quelle que soit leur taille, a annoncé le 4 avril dernier Nicolas Dufourcq, directeur général de la Banque publique d investissement (BPI). Jusqu à présent, seules les entreprises disposant d un CICE supérieur à euros pouvaient se tourner vers Oseo, filiale de la BPI pour obtenir un préfinancement. Les petites entreprises ou celles ayant un montant de CICE inférieur n avaient d autres choix que de se tourner vers leurs banques commerciales pour tenter de l obtenir. Ainsi, toutes les entreprises pourront bénéficier, dès cette année, d un préfinancement correspondant à 85% du montant de leur CICE, remboursable par l État en CONTACT RDans tous les cas de figures, rapprochez-vous de votre conseiller habituel de la Chambre de métiers et de l artisanat de région. Vous pouvez estimer votre situation personnelle en visitant le site puis en cliquant sur l onglet «Simulateur». Fotolia.com 10 Le monde des artisans mars-avril 2013

11 «FOIRE EXPO» D ARRAS - DU 3 AU 8 AVRIL DERNIERS LES APPRENTIS DE L URMA ONT MONTRÉ LEUR SAVOIR-FAIRE Gastronomie, habitat, décoration, bienêtre, autant de thèmes présents dans les allées de la Foire Expo d Arras et autant de raisons pour que les apprentis de l antenne de l URMA d Arras y (dé)montrent leur savoirfaire. Sur le stand de la Chambre de métiers et de l artisanat de région, les apprentis se sont donc succédé pour faire découvrir quelques facettes des métiers enseignés, sous la houlette de leurs formateurs. Ce sont ainsi les fleuristes qui ont ouvert le bal lors de la journée inaugurale, en réalisant notamment la décoration florale du stand avant que les glaciers ne fassent découvrir au public les techniques de la sculpture sur glace lors de démonstrations toujours spectaculaires. Les pâtissiers ont pour eux «revisité» le sucre avant que les apprentis en boucherie-charcuterie ne profitent du week-end pour alimenter la gourmandise des «visiteurs gastronomes». Salon Préventica Le Salon Préventica revient à Lille Grand Palais les 28, 29 et 30 mai Les professionnels peuvent s y inscrire gratuitement pour le visiter sur le site Cette édition annonce la présence de 380 exposants et la tenue de 120 ateliers techniques. Travail en hauteur, vêtements professionnels, pénibilité, conduite addictive en entreprise, risque électrique, médecine du travail, etc., figurent parmi les principaux thèmes abordés. Bref, une bonne idée de visite pour gagner du temps et trouver des réponses à toutes vos questions liées à la santé et la sécurité au travail. CONTACTS Rwww.preventica.com ENCART-EA-190x130.pdf 1 25/03/13 11:53 C M J CM MJ CJ CMJ N Née du constat que toute organisation tire un apprentissage de chaque expérience, la notion d entreprise apprenante s applique à une entreprise qui embauche un(e) jeune en contrat d apprentissage : elle transmet ainsi ses savoir-faire, sa connaissance du métier et reçoit en retour de nouvelles techniques, de nouveaux codes, pour faire évoluer son organisation et préparer son avenir. DEVENEZ UNE ENTREPRISE APPRENANTE En signant la Charte des entreprises apprenantes, au-delà de l'enrichissement mutuel avec votre apprenti(e), vous bénéficiez d un accompagnement personnalisé, de démarches de recrutement facilitées et d un accès au «Réseau des entreprises apprenantes de l apprentissage», véritable club d employeurs d apprenti(e)s, partageant des valeurs communes et offrant à ses adhérents un lieu d échanges et de services au plus proche de leurs préoccupations. DE PLUS EN PLUS D ENTREPRISES ONT RECOURS À L APPRENTISSAGE POURQUOI PAS VOUS? PLUS D INFOS SUR : entreprisesapprenantes.nordpasdecalais.fr Le monde des artisans mars-avril

12 ctualités Nord - Pas-de-Calais ENTREPRISES DU PATRIMOINE VIVANT UN LABEL QUI GAGNE À ÊTRE CONNU! À l heure de la prise en compte du «Fabriqué en France», les entreprises susceptibles d obtenir le label «Entreprise du patrimoine vivant» (EPV) devraient être sensibles à cette démarche. En région Nord Pas-de- Calais, le label EPV regroupe 21 entreprises, représentant emplois et un chiffre d affaires cumulé de 167 millions d euros. Toutes ne relèvent pas de l artisanat (voir liste des entreprises labellisées dans le tableau) mais elles ont toutes une exigence d excellence. En 2012, des entreprises du secteur de la gastronomie ont obtenu le précieux label, dont les Bêtises de Cambrai, pour notre région. Au plan national, entreprises sont labellisées et «pèsent» emplois et 11,5 milliards d euros de chiffre d affaires. 59 % d entre elles ont moins de 9 salariés et 15 % emploient de 10 à 19 salariés. L un des intérêts de la labellisation est de pouvoir bénéficier de moyens de communication déployés par le ministère de l Artisanat afin d assurer une grande visibilité des entreprises auprès du grand public, dans les salons ou dans les représentations à l export. Depuis 2006, le label EPV récompense des entreprises aux savoir-faire artisanaux et industriels d excellence. Leurs spécificités : elles concilient le savoir-faire rare et la création, le travail et la passion, le patrimoine et l avenir, le local et l international. Le label est attribué pour une période de cinq ans. Attention à ne pas confondre Artisanat d art et EPV! La célèbre marinière d Armor Lux ou la Cyfac, qui produit des cadres de vélos sur mesure, sont aussi labellisées Entreprise du patrimoine vivant. PLUS D INFOS RPour vous aider à constituer un dossier de labellisation, contactez Maryline Garbez au ou par mail : DES SITES À CONSULTER : Rwww.patrimoine-vivant.com Les Entreprises du Patrimoine Vivant dans le Nord Pas-de-Calais Raison sociale Activité Ville Imprimerie Blas-Desmoutiez Imprimerie, dorure à chaud Lille Potencier broderies Sarl Broderie mécanique Villers Outréaux Atelier Patrice Bricout Restauration et conservation de meubles Marcq-en-Barœul Fremaux-Delorme SA Création et confection de linge de maison Lille Cedex Marbrerie Vandermarlière Taille de pierre, marbrerie fine, gravure et incrustations Comines Senelar Larson Juhl Fabrication de baguettes d encadrement Hazebrouck Denimal SAS Tissage de tissus d ameublement Montigny-en-Cambrésis Marbrerie Walqueman Sarl Marbrerie et taille de pierre Hon-Hergies Cardon Tradilinge SAS Fabrication de linge de maison Cambrai Jean Bracq SAS Fabrique de dentelles leavers et de passementeries mécaniques Caudry Billards Toulet Sarl Fabrication et restauration de billards Bondues Jacques Fayolle Tapissier Tapisserie d ameublement Cassel Atelier Desmarchelier/Le Canu Sarl Lutherie et archeterie Lille Broderies Dervaux Broderies Roubaix Cedex Groupe Distillerie Claeyssens SA Fabrication d alcools de grains Wambrechies Cedex Catry Tapis Manufactures Fabrication de moquette traditionnelle de petite largeur, tissage Wilton Roncq Despinoy Sarl Confiserie artisanale : production de bêtises de Cambrai Fontaine Notre Dame Les Tissages de la Lys Manufacture Jules Pansu Fabrication de tissus Jacquard et tapisseries Halluin Dentelle Sophie Hallette Création et fabrication de dentelles, tulles, bobinots, broderies et guipures Caudry Codentel Fabrication de dentelles Calais Cedex Noyon Dentelle - Ets L. Noyon et Cie Fabrication de dentelles Calais Cedex 12 Le monde des artisans mars-avril 2013

13 Sylvain Lipinski 100 % coiffure et 100 % compétition Tout commence en mars 2008, lorsque Sylvain Lipinski termine deuxième aux sélections régionales des Olympiades des métiers puis premier en Lors des sélections nationales des Olympiades des Métiers en janvier 2011, il se classe sixième, ce qui lui permet d intégrer la prestigieuse équipe de France de coiffure. Cette nouvelle vie ne sera pas sans sacrifice, une fois par mois il rejoint l équipe à Paris pour s entraîner, il rencontre régulièrement son entraîneur près de Valenciennes, mais c est chez lui après sa journée de travail au salon Hair Styl Annick à Billy Montigny où il a fait son apprentissage qu il continue de coiffer, brusher, colorer sa tête malléable. Un rythme soutenu qu il ne saurait tenir s il n était pas épaulé par son employeur et sa compagne qui le suit dans ses déplacements de Rouen à Paris et qui l encourage dans sa passion. Tout cet investissement a finalement porté ses fruits, en 2012 lors du Trophées de Paris, il termine troisième en «Créative» (coiffure avec coupe, couleur, coiffage très créatif) et en «Hair By Night» (coiffure de soirée créative avec postiche) et, à Milan, lors des Championnat du Monde, son équipe termine quatrième en catégorie Technique Dame Seniors, et il est premier de son équipe en «Hair By Night». En l espace d un an et demi, il fait équipe avec Caroline Sylvain Lipinski, couronné à titre individuel Schmidt, la médaille d or des Olympiades internationales des Métiers de 2011 et son nom apparaît dans un article de L Éclaireur en décembre 2012 sur le Hairworld 2012, «la France au top». Toute l antenne de Béthune de l Université régionale des métiers et de l artisanat est fière de lui car son professionnalisme et son talent le classent parmi les meilleurs. Son objectif : monter sur le podium aux championnats du Monde en 2014! En attendant il vise la médaille d or à Rouen lors des championnats de France en technique Dame en individuel qui aura lieu lors du Trophée de Haute Normandie. Sylvain Lipinski, apprenti discret, n en est pas moins déterminé. À ce jour c est «esprit de compétition et à 100 % dans la coiffure».... Et en équipe! BOULONNAIS SOLIDARITÉ ARTISANALE SUITE AUX INONDATIONS Début novembre 2012, le Boulonnais et les environs d Étaples étaient touchés par d impressionnantes inondations. Plusieurs chefs d entreprises artisanales en ont souffert et, rapidement, la Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord Pas-de- Calais (CMAR) s est mobilisée pour les accompagner dans leurs premières démarches. Avec l aide des mairies, les artisans touchés ont pu être identifiés et les collaborateurs de l antenne boulonnaise de la CMAR ont pris contact avec eux afin de constituer un dossier en vue de mobiliser des fonds de secours en provenance du Fonds de calamités et de catastrophes naturelles de l artisanat. Cette solidarité du secteur de l artisanat avait déjà été démontrée lors des coulées de boue et du passage d une tornade dans l Avesnois. Le 28 février, Alain Bontemps, 3 e Vice-président de la CMA de région 59/62 et Président de la commission territoriale Boulogne/Montreuil, accompagné de Simon Claverie, Secrétaire général directeur des services de la CMAR, et de Timothée Dilly, responsable de l antenne de Boulogne, ont rendu visite à neuf artisans durement touchés par ces inondations afin de leur remettre en personne un chèque d indemnisation. Cette aide permet de couvrir les franchises d assurance et d accélérer les travaux restant encore à faire. Destruction des stocks, machines électriques irréparables et perte de chiffres d affaires suite aux jours de fermeture, sont les principales conséquences du sinistre constatées lors de l instruction des dossiers. Les chefs d entreprise concernés ont tous été touchés par cette marque de solidarité. Nathalie Wadoux, Glam coiffure à Wimille, a apprécié l aide apportée par Timothée Dilly, responsable de l antenne de Boulogne, Alain Bontemps, 3 e Vice-président de la CMA de région 59/62 et Président de la commission territoriale Boulogne/Montreuil, et Simon Claverie, Secrétaire général directeur des services de la CMA de région 59/62. Francis Dupont, associé d EEB (Entreprise d électricité du Boulonnais à Saint- Étienne-au-Mont) et Alain Bontemps. Le monde des artisans mars-avril

14 É clairage Nord - Pas-de-Calais Francine Ladrière a obtenu un prêt aidé «d Initiative Grand Arras» pour créer en juillet dernier «Le Bon Côté du miroir», une EIRL située à Brebières. FRANCINE LADRIÈRE Des perruques personnalisées qui redonnent une identité La perruque n est pas qu une affaire de mode. Elle est aussi une obligation pour des femmes atteintes d un cancer et contraintes de suivre une chimiothérapie. C est entre autres pour redonner à la femme à la fois son image et son identité que Francine Ladrière s est lancée dans la vente et la coupe personnalisée sur prothèse capillaire. Un simple stage et voilà comment Francine Ladrière plonge dans le métier de la coiffure. Elle entre en apprentissage, passe son CAP au CFA d Arras et son BP au CFA de Béthune, avant d être salariée dès 1984 dans un salon déjà à l avantgarde de la coiffure. Elle y reste sept ans avant de participer à l ouverture de «Saint-Algue» à Douai, une franchise qui propose beaucoup de formations en interne. Elle intègre alors l équipe artistique au siège parisien de la marque où elle est notamment chargée de retransmettre les collections pour les différentes franchises du nord de la France. Elle interviendra ainsi dans les concours de Miss France et Miss Europe et c est d ailleurs elle qui a coiffé Sonia Rolland, élue Miss France en 2000! En 2004, Francine rejoint un centre de formation, au poste de directrice adjointe. Durant cette période, elle vit notamment une expérience inédite en travaillant sur la comédie musicale «Le Roi Soleil». À cette occasion, elle rencontre une perruquière renommée, ce qui va lui permettre de s immerger pendant une semaine dans cet univers et d y découvrir, aux côtés de la partie artistique, la partie médicale, en l occurrence des femmes atteintes d un cancer et qui subissent une chimiothérapie Elle mûrit son projet et, après avoir été conseillée par Hubert Leverd, agent de développement économique à l antenne d Arras de la CMA, elle crée donc en juillet dernier «Le Bon Côté du miroir» ; elle opte pour le statut de l EIRL, «principalement pour la protection du patrimoine». L activité de M me Ladrière se décline en deux secteurs distincts : la formation intra-entreprise, pour laquelle elle fonctionne en général au forfait et avec dix personnes maximum, et les prothèses capillaires. Il s agit d une prestation particulière. Francine a en effet obtenu un agrément de la Sécurité sociale et adhère à la charte des perruquiers de l Institut national du cancer ; ses clientes viennent donc avec une ordonnance. Si le forfait du remboursement est de 125, le tarif de ces perruques personnalisées peut «grimper» jusqu à Mais là ne se situe pas l essentiel pour celle qui veut d abord fournir 14 Le monde des artisans mars-avril 2013

15 Francine Ladrière (à gauche) apporte du réconfort à ses clientes. à ses clientes un moyen supplémentaire de lutte contre les effets de la maladie. Évidemment, il lui a fallu se faire connaître et si la nouvelle entrepreneuse a distribué des flyers, elle a surtout «poussé des portes» selon sa formule. Médecins, cliniques, organismes comme la Carsat (caisse assurance retraite et de la santé au travail) ou l ERC (Espace ressources cancer), ces démarches ont permis à M me Ladrière de développer une clientèle exclusivement féminine et pour laquelle elle intervient à domicile, dans des pharmacies et bien sûr en salon de coiffure dans des cabines privatives. Malgré tout, Francine Ladrière trouve encore le temps de mettre en scène la présentation d un album photo consacré au mariage pour une grande marque parisienne en réunissant une équipe exclusivement régionale : photographe, maquilleur, mannequins et le styliste arrageois Benoît Witkowski! CONTACT RCMA - Antenne d Arras Tél. : Info Des outils financiers au service des TPE «Initiative Grand Arras», dont la Chambre de Métiers et de l artisanat de la région Nord Pas-de-Calais est partenaire, a été créée en 1999 sous l impulsion de la Communauté Urbaine d Arras désireuse de se doter d un outil en faveur de la création et de la reprise des TPE installées sur son territoire. Outre la Communauté urbaine d Arras, cette structure associative intervient sur quatre intercommunalités de l arrondissement : la Communauté de Communes d Osartis, la Communauté de Communes de Marquion, la Communauté de Communes de l Artois et, depuis fin 2009, sur la Communauté de Communes du Val Du Gy. «Initiative Grand Arras» a pour objet de déceler et de favoriser l initiative créatrice d emplois par la création, la reprise et la croissance de l entreprise. Son intervention est à la fois technique, financière et humaine. Concrètement, l association octroie des aides financières sous forme de prêts d honneur : leur montant varie de à en création et développement, entre et pour les reprises d entreprises. L obtention de ces prêts passe obligatoirement par un accompagnement d une structure d aide à la créationreprise d entreprises. Ces prêts, sans intérêt ni garantie, sont attribués après un entretien avec le porteur de projet et passage devant un comité d agrément au sein duquel siègent élus et techniciens de la Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord Pas-de-Calais. À l issue de ce comité, et en cas de décision favorable, un suivi obligatoire est alors effectué sur une période de trois ans. L objectif est d augmenter les chances de pérennisation des entreprises mais également de limiter le risque d isolement des chefs d entreprises. CONTACT RI nitiative Grand Arras Tél. : Ses démarches ont permis à M me Ladrière de développer une clientèle exclusivement féminine et pour laquelle elle intervient à domicile, dans des pharmacies et bien sûr en salon de coiffure dans des cabines privatives Le monde des artisans mars-avril

16 É clairage Nord - Pas-de-Calais Avec ses partenaires, la Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord Pas-de-Calais vient de lancer le programme Sesame, qui signifie Services aux Entreprises Spécialisées dans l Accompagnement à la Maîtrise de l énergie. Ce vaste plan concerne les entreprises du bâtiment pour lesquelles Sesame constitue un levier de croissance et toutes les entreprises artisanales qui peuvent y trouver des sources importantes d économies par la maîtrise de leur consommation d énergie. Sesame : cinq chargés de mission sur le territoire ÉCONOMIES D ÉNERGIE, MARCHÉS DE L ÉCO CONSTRUCTION Sesame ouvre deux portes Les partenaires de la CMA de région 59/62 sont le Conseil régional et l Ademe (Agence de l environnement et de la maîtrise de l énergie) pour le financement du programme et la FFB (Fédération française du bâtiment) et les deux Capeb départementales (Confédération artisanale des petites entreprises du bâtiment) pour l accompagnement technique. Grâce à ces partenariats, l intervention en entreprise est gratuite. Les deux objectifs poursuivis par Sesame sont : l accompagnement du secteur du bâtiment à l intégration des nouveaux marchés liés à l éco-rénovation et à l éco-construction, la sensibilisation des entreprises artisanales, tous métiers confondus, à la réduction de leur consommation d énergie. Pour les entreprises artisanales du secteur du bâtiment, il devient indispensable d intégrer la dimension environnementale dans leurs activités et leurs prestations : production de déchets, modes de consommation, consommations d énergie des bâtiments, préservation de la ressource en eau mais aussi le positionnement sur de nouveaux marchés : évolution Lors de la présentation du programme Sesame à la presse et aux partenaires. Emmanuel Cau, Vice président du Conseil régional du Nord Pas-de-Calais à l aménagement du territoire et à l environnement, Alain Griset, Président de la Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord Pas-de-Calais, et Marielle Dhainaut, Chef du pôle bâtiment de l Ademe. des techniques, des matériaux, développement de groupements d entreprises pour une approche globale du bâti, modification des comportements entre corps de métiers, adaptation des établissements recevant du public Potentiellement, ce programme peut concerner les entreprises artisanales du bâtiment de la région et les entreprises jugées consommatrices d énergie (boulangerie, pâtisserie, boucherie, imprimerie, travail du bois, blanchisserie, réparation automobile, coiffure et esthétique). Comme tout plan, Sesame se décline en actions et en objectifs. Les créateurs d entreprises dans le bâtiment seront sensibilisés à ces thèmes dès le parcours d accompagnement de leur projet de création tandis que les entreprises déjà créées se verront proposer un accompagnement stratégique en vue d étudier avec elles leur capacité à se placer sur les marchés de l éco-construction et de l éco-rénovation. La question importante des marchés publics sera abordée en rendez-vous individuels puis approfondie lors d une formation dédiée, pour les volontaires. L objectif du second volet du programme est de pouvoir accompagner les artisans/commerçants possédant un local, un atelier, une vitrine dans leur projet de maîtrise de la consommation d énergie dans leur établissement et améliorer la qualité environnementale de leurs locaux. L accompagnement visera à réduire les postes consommateurs d énergie (enveloppe du bâtiment et équipements), améliorer la gestion des déchets (production, réduction, valorisation) et limiter les usages de la ressource en eau (consommation, pollution, utilisation eau de pluie). CONTACT RCéline Morel au ou 16 Le monde des artisans mars-avril 2013

17 Offre spéciale jusqu au 30 avril % pendant 3 mois* > Réaliser une simulation en ligne et calculer vos remboursements sur professionnels.societegenerale.fr ou en flashant ce QR code Document publicitaire sans valeur contractuelle. * 20 % de réduction sur les cotisations des 3 premiers mois pour toute adhésion à La Complémentaire Santé Société Générale. Contrat d assurance collective à adhésion facultative souscrit par l Association APOGEE auprès de SOGECAP, compagnie d assurance sur la vie et de capitalisation régie par le Code des Assurances. Ce contrat est présenté par Société Générale, en sa qualité d intermédiaire en assurances, immatriculation ORIAS n Société Générale. S.A. au capital de ,75. Siège social : 29, boulevard Haussmann, Paris RCS Paris.

18 Dossier réalisé par Thomas Hubert est un sujet sur lequel on ne savait rien. La dernière étude datait de 1982!», constate d emblée Catherine Élie, directrice du développement économique à l Institut supérieur des métiers et auteur de l étude «L artisanat de sous-traitance industrielle»*. Et pourtant, lorsque les grands groupes industriels font appel à d autres entreprises pour réaliser des opérations qu ils ne peuvent assurer en interne dans les métiers des métaux, du plastique, du cuir ou de l électronique, ils font face à un secteur de l économie française dans lequel trois entreprises sur quatre sont artisanales. Avec 5,5 salariés en moyenne, les entreprises artisanales représentent un quart des emplois et 15 % du chiffre d affaires global de la soustraitance industrielle nationale. Et tandis que la France ne cesse de se lamenter sur sa désindustrialisation, les artisans installés principalement dans les bassins historiques de Rhône-Alpes, du Nord-Est et de l arrière-pays de Saint-Nazaire ainsi qu en région parisienne affichent une remarquable stabilité. «Ces entreprises sont d abord appréciées pour leurs compétences, explique Catherine Élie. Mais aujourd hui, l industrie est organisée en «juste à temps» et leur réactivité est aussi

19 très recherchée.» Pas question de concurrencer la Chine sur le coût des fabrications en grande série, comme le confirme Serge Aubry, fondateur de deux entreprises de mécanique de précision et d injection plastique dans l Ouest (lire page 24) : «nous sommes là quand on a besoin de surmesure. Notre force, c est d être une petite équipe, une structure souple qui s adapte sans cesse aux besoins des marchés». Même son de cloche du côté des industriels. Jean-Pierre Rivard, président de la Compagnie des dirigeants et acheteurs de France (CDAF) pour l Île-de-France, rappelle que le prix n est pas le seul composant du «coût global» sur lequel est rivé l œil des services achats des donneurs d ordres. «Il ne faut surtout pas ignorer la confiance. Or plus on va loin, moins la confiance est forte», estime-t-il, évoquant les inspections nécessaires lorsque l on commande dans les pays à bas coûts. Lui-même acheteur pour le groupe de BTP Vinci, il ajoute : «Dans un appel d offres, quand il ne reste que deux concurrents, je privilégie la plus petite structure. J ai le sentiment de préserver la concurrence, et je pense que je peux être mieux traité car ma commande aura plus d importance pour le petit fournisseur». L acheteur sait aussi qu il sera plus facile d obtenir les modifications en cours de travail de plus en plus fréquentes dans des industries travaillant à flux tendu, notamment grâce au contact direct avec le patron qui caractérise les entreprises artisanales. «En face de nous, on a le décideur. Il a les moyens de mettre en œuvre les ressources de son entreprise, à la différence d un maillon d une grande entreprise qui doit toujours en référer plus haut. Quand on a besoin de réactivité, c est mieux», juge Jean-Pierre Rivard. Un état de fait que résume sans détour la formule de l artisan Jacky Halotel, ancien compagnon chaudronnier aujourd hui à la tête de la société ACCO en Loire-Atlantique (lire page 23) : «le service commercial, c est moi». Les chefs d entreprises artisanales du secteur sont en effet des hommes orchestre généralement issus eux-mêmes de l atelier. «C est la définition-même de l artisanat : la connaissance du métier, à la différence de la sous-traitance industrielle de grande capacité où les chefs d entreprises sont plus souvent des gestionnaires», analyse Joël Fourny, président de la chambre de métiers et de l artisanat de Loire-Atlantique et de la Commission du développement économique et territorial de l APCMA. Un chef d entreprise de haute technologie comme Stéphane Abed (lire notre encadré ci-dessus) peut donc se reconnaître sans hésitation dans l appellation d artisan. «C est une version moderne de l artisanat, qui est avant tout un état d esprit. La proximité avec le client, la compréhension de ses problématiques cette relation humaine est très importante, déclare-t-il avant d ajouter : on travaille la matière avec des outils différents, mais quand on est forgeron ou fondeur, on fait quelque part le même métier.»

20 Vous souhaitez donner une nouvelle vie à votre intérieur? PITIRANA DÉCO & votre style et votre personnalité I

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 17/06/2014 Angoulême 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national: la reprise économique se dessine, mais le chômage frappe encore trop fort notre pays.

Plus en détail

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Construisons ensemble le nouveau modèle français La crise économique mondiale, d une ampleur sans précédent depuis 80 ans, ralentit la consommation,

Plus en détail

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Dossier de presse Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Contacts : Service interministériel de la communication des

Plus en détail

Guide des aides à l apprentissage

Guide des aides à l apprentissage APPRENTISSAGE Guide des aides à l apprentissage 2015-2016 La Région Languedoc-Roussillon s est engagée à améliorer les conditions de vie des apprentis en participant aux frais liés à leur parcours de formation.

Plus en détail

Prix «STARS et METIERS 2010» la Banque Populaire de l Ouest prime deux entreprises artisanales du département

Prix «STARS et METIERS 2010» la Banque Populaire de l Ouest prime deux entreprises artisanales du département DOSSIER DE PRESSE Chateaugiron, le 18 mars 2010 Prix «STARS et METIERS 2010» la Banque Populaire de l Ouest prime deux entreprises artisanales du département Pour la 31 ème édition du prix STARS et MÉTIERS,

Plus en détail

Plan régional de soutien à l économie

Plan régional de soutien à l économie Plan régional de soutien à l économie Le 23 mars 2009 La crise financière mondiale qui s est déclarée à l été 2008 se double d une crise économique et sociale. L onde de choc de ce phénomène a des effets

Plus en détail

Dossier de presse. Une carte d identité pour l entreprise artisanale

Dossier de presse. Une carte d identité pour l entreprise artisanale Dossier de presse Une carte d identité pour l entreprise artisanale Contact presse Elisabeth de Dieuleveult, Responsable des relations avec la presse 01 44 43 10 96 et 06 61 25 98 00 dieuleveult@apcma.fr

Plus en détail

Dossier de presse. 100 000ème Prêt à la Création d Entreprise. 14 avril 2008 1

Dossier de presse. 100 000ème Prêt à la Création d Entreprise. 14 avril 2008 1 Dossier de presse 100 000ème Prêt à la Création d Entreprise 14 avril 2008 1 OSEO ET LA CREATION D ENTREPRISE..3 PRET A LA CREATION D ENTREPRISE....4 L objectif.. 4 Caractéristiques....4 PREMIERE ETUDE

Plus en détail

Former, c est essentiel!

Former, c est essentiel! Former, c est essentiel! Accroître les compétences Gagner en compétitivité Entreprises lorraines relevant du FAFSEA ou d OPCA 3+, bénéficiez de l EDEC Filière Bois Ameublement! PREFET DE LA REGION LORRAINE

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

Les ressources humaines

Les ressources humaines L assurance emploie environ 205 000 personnes en France. Fort recruteur depuis des années, elle offre des perspectives de mobilité et de carrière intéressantes, favorisées par la formation initiale et

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Région Rhône-Alpes Clémence CAPRON 04 26 73 49 57 06 87 56 05 48 + CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE SALON DES

Plus en détail

ATTENTION, TRAVAUX!, THÉÂTRE ET PRÉVENTION

ATTENTION, TRAVAUX!, THÉÂTRE ET PRÉVENTION ATTENTION, TRAVAUX!, THÉÂTRE ET PRÉVENTION 4 avril 2006 ATTENTION, TRAVAUX! LE THÉÂTRE, LIEU D ÉCHANGE Attention, travaux! est une pièce de théâtre, écrite, mise en scène et jouée pour les 20 000 collaborateurs

Plus en détail

CFA Métiers du Tourisme

CFA Métiers du Tourisme CFA Métiers du Tourisme Centre de formation et d apprentissage aux métiers du tourisme pour les Entreprises, Associations & Collectivités MONTPELLIER - NARBONNE - PERPIGNAN Qui sommes nous? Un CFA spécialisé

Plus en détail

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Conférence de presse lundi 22 septembre 2014 à l Hôtel de Région, 1/10 Sommaire : Introduction...

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du date Ville

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du date Ville Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du date Ville 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national : début de reprise économique, mais chômage encore trop fort Dans notre région, une problématique

Plus en détail

L Apprentissage à Sciences Po

L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po g Une filière en développement Depuis 2006, Sciences Po développe activement ses formations en apprentissage. Sept masters proposent aujourd

Plus en détail

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE 103.5 La station Radio E2C AUVERGNE Communiqué de presse 15 mai 2012 Radio E2C : 103.5 Une semaine dans la peau des animateurs radio, c est le challenge que vont relever les stagiaires de l E2C Du 21 au

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

Vous avez toujours su trouver les bonnes recettes.

Vous avez toujours su trouver les bonnes recettes. Vous avez toujours su trouver les bonnes recettes. ENTREPRISES ET PROFESSIONNELS Pour faciliter la restauration de vos salariés CHÈQUE DE TABLE www.banquepopulaire.fr LE CHÈQUE DE TABLE : UNE SOLUTION

Plus en détail

ART AVENIR LE SALON DES METIERS D ART, DE SERVICES ET DE FABRICATION DE MIDI-PYRENEES LUNDI 30 MARS

ART AVENIR LE SALON DES METIERS D ART, DE SERVICES ET DE FABRICATION DE MIDI-PYRENEES LUNDI 30 MARS DOSSIER DE PRESSE ART AVENIR LE SALON DES METIERS D ART, DE SERVICES ET DE FABRICATION DE MIDI-PYRENEES LUNDI 30 MARS 2015 Orientation Emploi Insertion Apprentissage Réussite professionnelle Artisanat

Plus en détail

Observatoire des SARL à libre capital à Paris

Observatoire des SARL à libre capital à Paris Observatoire des SARL à libre capital à Paris Bilan de juin 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire, créé au lendemain de la

Plus en détail

Crédit Agricole Franche-Comté Chiffres clés de la politique sociale

Crédit Agricole Franche-Comté Chiffres clés de la politique sociale Crédit Agricole Franche-Comté Chiffres clés de la politique sociale 2011 Le Crédit Agricole Franche-Comté, acteur majeur de l emploi local Présente sur l ensemble du territoire franc-comtois avec près

Plus en détail

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification formation qualification motivation emploi Devenez Technicien conseil en prestations familiales La Caisse d'allocations familiales de Paris vous propose une formation une qualification un emploi La Caf

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE

DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE > Communiqué de presse > Programme cérémonie Artisan en Or > La démarche Artisan en Or > Présentation de la CMA du Nord Pas-de-Calais > Présentation de la CGAD > Liste des Artisans

Plus en détail

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir Dossier de presse Vendredi 23 novembre 2012 Contact presse : Cabinet de Sylvia PINEL Nadhéra BELETRECHE 01

Plus en détail

La Note. Mars 2015. Le CICE : quels enseignements en termes de réalité économique et de dialogue social?

La Note. Mars 2015. Le CICE : quels enseignements en termes de réalité économique et de dialogue social? 1 Sociale S La Note Sociale Mars 2015 Le CICE : quels enseignements en termes de réalité économique et de dialogue social? L objectif de cette note est de faire le point sur le CICE, notamment à partir

Plus en détail

Suivre une formation, signer un contrat, être accompagné(e)...

Suivre une formation, signer un contrat, être accompagné(e)... 2012 2013 Être apprenti(e) en Nord-Pas de Calais Suivre une formation, signer un contrat, être accompagné(e)... RÉGION NORD-PAS DE CALAIS www.apprentissage.nordpasdecalais.fr L apprentissage ne concerne

Plus en détail

Le pacte de responsabilité et de solidarité

Le pacte de responsabilité et de solidarité Le pacte de responsabilité et de solidarité Direccte CENTRE Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi Qu est ce que le pacte de responsabilité

Plus en détail

MERCREDI 16 NOVEMBRE 2011 à 19H

MERCREDI 16 NOVEMBRE 2011 à 19H 1 MERCREDI 16 NOVEMBRE 2011 à 19H Palais Royal Place de L Amirande - AVIGNON LES CONTACTS PRESSE Contacts Presse Banque Populaire Provençale et Corse : - Frédéric DELATTRE - Tel : 04 91 17 66 36 frederic.delattre@bppc.fr

Plus en détail

L apprentissage dans l enseignement supérieur. une ressource pour votre avenir

L apprentissage dans l enseignement supérieur. une ressource pour votre avenir L apprentissage dans l enseignement supérieur une ressource pour votre avenir qu est-ce que L apprentissage? quels avantages? L apprentissage est un dispositif de formation en alternance qui associe l

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 Contexte et enjeux : Depuis plusieurs années la politique économique de la Région Centre - Val de Loire s est fixée comme objectif de soutenir la

Plus en détail

L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO

L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO 130 C est le nombre d apprentis à Sciences Po en 2014. Sciences Po souhaite atteindre le nombre de 150 apprentis par an, soit 10 % d une promotion. l apprentissage à Sciences

Plus en détail

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création.

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création. Christian LE LANN, Président de la Chambre de métiers et de l artisanat de Paris, les membres élus, Fabrice JUGNET, Secrétaire général, directeur des services et l ensemble du personnel vous souhaitent

Plus en détail

La Banque de Savoie, une année florissante

La Banque de Savoie, une année florissante Communiqué de presse le 15 mai 2014, à Chambéry, La Banque de Savoie, une année florissante A l occasion de son Assemblée Générale qui s est tenue au Siège Social, le 22 avril 2014, la Banque de Savoie

Plus en détail

ETUDES SUR LES AIDES PUBLIQUES AUX ENTREPRISES PAR LES DIFFERENTES COLLECTIVITES

ETUDES SUR LES AIDES PUBLIQUES AUX ENTREPRISES PAR LES DIFFERENTES COLLECTIVITES Avant-propos ETUDES SUR LES AIDES PUBLIQUES AUX ENTREPRISES PAR LES DIFFERENTES COLLECTIVITES En France, il y a 4 500 d aides fiscales aux entreprises! Il me paraît impossible de les passer toutes en revue,

Plus en détail

Les 12 mesures concrètes et immédiates pour relancer l activité du bâtiment

Les 12 mesures concrètes et immédiates pour relancer l activité du bâtiment Maj : 13 novembre 2012 Les 12 mesures concrètes et immédiates pour relancer l activité du bâtiment L artisanat du bâtiment enregistre pour le second trimestre consécutif une baisse de son activité. Les

Plus en détail

Guide de l apprenti. L apprentissage en CAP, BAC PRO, BTS, DCG, Mention Complémentaire en alternance avec l entreprise

Guide de l apprenti. L apprentissage en CAP, BAC PRO, BTS, DCG, Mention Complémentaire en alternance avec l entreprise Guide de l apprenti 2015 L apprentissage en CAP, BAC PRO, BTS, DCG, Mention Complémentaire en alternance avec l entreprise UN CONTRAT DE TRAVAIL «Un contrat d apprentissage est un contrat de travail» «L

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse de Mutuelle Bleue

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse de Mutuelle Bleue Contact Presse de Mutuelle Bleue Stéphanie ARREGROS Responsable Communication Tél. : 01 64 71 39 74 Courriel : s.arregros@mutuellebleue.fr DOSSIER DE PRESSE Siège social : 68 rue du Rocher 75396 Paris

Plus en détail

Les aides à l embauche des entreprises (avril 2014)

Les aides à l embauche des entreprises (avril 2014) Les aides à l embauche des entreprises (avril 2014) CATEGORIE AIDE CONDITIONS/MODALITES/FORMALITES EXONERATION/REDUCTION DE COTISATIONS SOCIALES Réduction générale de cotisations dite «FILLON» Réduction

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB «seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la conférence du CECOGEB le lundi 7 octobre 2013 Monsieur le Président du Conseil régional, Messieurs les Présidents des Chambres consulaires,

Plus en détail

Le Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du à

Le Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du à Le Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du à 1 Présentation générale Annoncé le 14 janvier 2014 par le Président de la République puis présenté par le Premier ministre lors de sa déclaration

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

La dimension humaine du changement

La dimension humaine du changement La dimension humaine du changement Un triptyque indissociable : Responsabilité Engagement Performance Créateur de performance La dimension humaine du changement et les défis de l entreprise Gérer une forte

Plus en détail

Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE. Donnez de l assurance à votre épargne

Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE. Donnez de l assurance à votre épargne Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE Donnez de l assurance à votre épargne BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance Yves Durand 10 e assureur européen*, BNP Paribas Cardif assure

Plus en détail

«Entrepreneurs des quartiers»

«Entrepreneurs des quartiers» «Entrepreneurs des quartiers» Dossier de presse Pour surmonter les défis de la crise, le développement de l entreprenariat et de l activité économique dans les territoires en Politique de la Ville, constitue

Plus en détail

Le parcours du télétravailleur indépendant en Lozère

Le parcours du télétravailleur indépendant en Lozère Le parcours du télétravailleur indépendant en Lozère Télétravail, coworking, travail indépendant : quels cadres (1/2)? Bibliographie : Guide de l auto-entrepreneur du RSI http://www.lautoentrepreneur.fr/

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Devenir agent général d assurance. Collaborateurs. Relation onseiller. Entrepreneur. Assurance. Écoute. Proximité

Devenir agent général d assurance. Collaborateurs. Relation onseiller. Entrepreneur. Assurance. Écoute. Proximité Devenir agent général d assurance Entrepreneur Indépendant Relation onseiller Écoute Clients Libre Proximité Collaborateurs Assurance Quelques chiffres... 13 000 Les agents généraux d assurance sont au

Plus en détail

Lancement de bpifrance export

Lancement de bpifrance export PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Communiqué de presse www.economie.gouv.fr NICOLE BRICQ MINISTRE DU COMMERCE EXTERIEUR Communiqué de presse www.commerce-exterieur.gouv.fr Soutenir

Plus en détail

Prix Maître d apprentissage APCMA/MNRA. Règlement du prix national 2015

Prix Maître d apprentissage APCMA/MNRA. Règlement du prix national 2015 Prix Maître d apprentissage APCMA/MNRA Règlement du prix national Article 1 - Objet Le prix «Maître d apprentissage» est organisé par l Assemblée Permanente des Chambres de Métiers et de l Artisanat (APCMA)

Plus en détail

Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs

Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs Prix OCIRP Acteurs Économiques & Handicap Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs Le Prix OCIRP Acteurs Économiques

Plus en détail

Qu est-ce que le C.I.C.E.?

Qu est-ce que le C.I.C.E.? Qu est-ce que le C.I.C.E.? L article 66 de la loi de finances rectificative pour 2012 n 2012-1510 du 29 décembre 2012, met en place le pour la compétitivité et l emploi (C.I.C.E.). Le C.I.C.E. a pour objectif

Plus en détail

Comprendre et profiter facilement du Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (C.I.C.E.)

Comprendre et profiter facilement du Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (C.I.C.E.) Comprendre et profiter facilement du Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (C.I.C.E.) Qu est-ce que le C.I.C.E.? Le pour la compétitivité et l emploi (C.I.C.E) est un avantage fiscal qui a pour

Plus en détail

Plus de 2 600 emplois créés ou sauvegardés et 850 entreprises accompagnées et financées grâce à l action du réseau Initiative Bretagne

Plus de 2 600 emplois créés ou sauvegardés et 850 entreprises accompagnées et financées grâce à l action du réseau Initiative Bretagne Communiqué de presse Paris, le 24 avril 2014 RESULTATS 2013 Plus de 2 600 emplois créés ou sauvegardés et 850 entreprises accompagnées et financées grâce à l action du réseau Initiative Bretagne Initiative

Plus en détail

Il s agit aussi du premier contrat conclu en application des nouvelles dispositions visant à encourager un double recrutement jeune / senior.

Il s agit aussi du premier contrat conclu en application des nouvelles dispositions visant à encourager un double recrutement jeune / senior. Dossier PRESSE Le millième contrat de génération d Alsace Un double recrutement jeune et sénior à Velum International à Bischoffsheim Route de Molsheim Lundi 13 octobre 2014 à 11H30 1) Communiqué Stéphane

Plus en détail

FICHE DE PRESSE. En Lot-et-Garonne, la CARSAT s engage aux côtés de la préfecture en faveur des seniors au travail : une première en Aquitaine.

FICHE DE PRESSE. En Lot-et-Garonne, la CARSAT s engage aux côtés de la préfecture en faveur des seniors au travail : une première en Aquitaine. FICHE DE PRESSE 6 décembre 2013 Déployer les contrats de génération, c est maintenir les seniors dans leur emploi et favoriser l insertion durable des jeunes sur le marché du travail. En Lot-et-Garonne,

Plus en détail

l'apprentissage Devenir ingénieur des bénéfices partagés par apprentissage en horticulture, en paysage ou en agroalimentaire

l'apprentissage Devenir ingénieur des bénéfices partagés par apprentissage en horticulture, en paysage ou en agroalimentaire l'apprentissage des bénéfices partagés ÉDITION 2015 www.agrocampus-ouest.fr/apprentissage Devenir ingénieur par apprentissage en horticulture, en paysage ou en agroalimentaire Institut supérieur des sciences

Plus en détail

Région Haute-Normandie. Les aides CLÉS de la Région pour les créateurs et créatrices d entreprise et les très petites entreprises

Région Haute-Normandie. Les aides CLÉS de la Région pour les créateurs et créatrices d entreprise et les très petites entreprises Région Haute-Normandie Les aides CLÉS de la Région pour les créateurs et créatrices d entreprise et les très petites entreprises 4 A savoir 5 Parcours simplifié 6 Diagnostic création 7 Coup de Pouce 8

Plus en détail

Epargne Retraite. vous avez plus d un avantage à cultiver votre épargne au sein de votre entreprise

Epargne Retraite. vous avez plus d un avantage à cultiver votre épargne au sein de votre entreprise Si, si vous avez plus d un avantage à cultiver votre épargne au sein de votre entreprise Epargne Retraite Solutions PME-PMI Aujourd hui avec votre Interlocuteur AXA, construisez votre retraite! Pourquoi

Plus en détail

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes La Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes (S.R.A.J.) constitue une offre globale

Plus en détail

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale Lille du 24 au 26 septembre 2013 74 e Congrès de l Union sociale pour l habitat le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale La préparation et l organisation du

Plus en détail

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Action financée par le Conseil Régional d'ile-de-france - Retrouvez les dispositifs d aides

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES.

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES. DOSSIER DE PRESSE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ ET LA CAISSE DES DÉPÔTS S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES 22 janvier 2015 Région Franche-Comté

Plus en détail

Prestation rédactionnelle : Réalisation de portraits d entrepreneuses lauréates du concours «Initiative au Féminin»

Prestation rédactionnelle : Réalisation de portraits d entrepreneuses lauréates du concours «Initiative au Féminin» CAHIER DES CHARGES Prestation rédactionnelle : Réalisation de portraits d entrepreneuses lauréates du concours «Initiative au Féminin» Initiative Doubs Territoire de Belfort Juin 2015 Philippe VOGNE Directeur

Plus en détail

IUT Sénart Fontainebleau

IUT Sénart Fontainebleau IUT Sénart Fontainebleau 12/06/2014 Présentation de l IUT Sénart Fontainebleau IUT Sénart Fontainebleau 12/06/2014 2 Présentation de l IUT Sénart Fontainebleau L IUT Sénart Fontainebleau, c est : 1 composante

Plus en détail

ils et elles sont fiers de construire

ils et elles sont fiers de construire L A F O R M A T I O N A U X M É T I E R S D U B Â T I M E N T ils et elles sont fiers de construire Les jeunes qui choisissent le bâtiment ont de bonnes raisons de le faire Dans le bâtiment, on se sent

Plus en détail

DROIT ECONOMIE GESTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE SOCIALE ET CULTURELLE. 320 h 24 h h h h 344 h

DROIT ECONOMIE GESTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE SOCIALE ET CULTURELLE. 320 h 24 h h h h 344 h Niveau : MASTER année Domaine : Mention : DROIT ECONOMIE GESTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE SOCIALE ET CULTURELLE Spécialité : Professionnelle FINANCES DES COLLEIVITES TERRITORIALES ET DES GROUPEMENTS M2

Plus en détail

STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION. La performance achats. Vous & nous pour transformer vos achats

STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION. La performance achats. Vous & nous pour transformer vos achats STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION La performance achats Vous & nous pour transformer vos achats Crop and co Créateur de performance achats Depuis 2004, chez

Plus en détail

Pour bien démarrer et pour durer!

Pour bien démarrer et pour durer! oseo.fr OSEO Document non contractuel Conception-Réalisation : W & CIE Réf. : 6522-04 Septembre 2009 Ce document est imprimé sur du papier fabriqué à 100 % à base de fibres provenant de forêts gérées de

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Pour participer il vous suffit de retourner votre dossier de candidature accompagné d une copie de vos cartes d étudiant, diplôme ou attestation du statut étudiant entrepreneur avant le lundi 15 décembre

Plus en détail

L entrée sur le marché du travail. Les emplois occupés actuellement. Les employeurs. Moyens d accès au 1er emploi

L entrée sur le marché du travail. Les emplois occupés actuellement. Les employeurs. Moyens d accès au 1er emploi 008/009 IUP Management et gestion des entreprises Licence Management des organisations PME-PMI Lieu de formation : Clermont-Ferrand Les objectifs de cette licence sont de former des étudiants capables

Plus en détail

ARCHITECTE DE COMPÉTENCES E-LEARNING EXPO DU 24 AU 26 MARS 2015 À PARIS - PORTE DE VERSAILLES PAVILLON 4.1-4.2 STAND F40

ARCHITECTE DE COMPÉTENCES E-LEARNING EXPO DU 24 AU 26 MARS 2015 À PARIS - PORTE DE VERSAILLES PAVILLON 4.1-4.2 STAND F40 DOSSIER DE PRESSE Le Service Formation Continue de l Université de Strasbourg, ARCHITECTE DE COMPÉTENCES E-LEARNING EXPO DU 24 AU 26 MARS 2015 À PARIS - PORTE DE VERSAILLES PAVILLON 4.1-4.2 STAND F40 LE

Plus en détail

Délibération de l Assemblée Plénière

Délibération de l Assemblée Plénière Accusé de réception - Ministère de l'intérieur 045-234500023-20150618-15_03_05-DE Accusé certifié exécutoire Réception par le préfet : 19/06/2015 Publication : 19/06/2015 Conseil régional du Centre Val

Plus en détail

mois offerts* en santé «Bientôt une mutation, une nouvelle vie commence! Avec la MNT, mon projet est facilité.» Jusqu à

mois offerts* en santé «Bientôt une mutation, une nouvelle vie commence! Avec la MNT, mon projet est facilité.» Jusqu à Offre «Mutation» «Bientôt une mutation, une nouvelle vie commence! Avec la MNT, mon projet est facilité.» Jusqu à 3 en santé mois offerts* * Voir conditions à l intérieur du dépliant. En cas de mutation,

Plus en détail

Comprendre et profiter facilement du Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (C.I.C.E.)

Comprendre et profiter facilement du Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (C.I.C.E.) Comprendre et profiter facilement du Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (C.I.C.E.) Qu est-ce que le C.I.C.E.? Le pour la compétitivité et l emploi (C.I.C.E) est un avantage fiscal qui a pour

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunions des 16, 19 et 26 juin 2014 à Digne-les-Bains, Castellane, Barcelonnette et Forcalquier

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunions des 16, 19 et 26 juin 2014 à Digne-les-Bains, Castellane, Barcelonnette et Forcalquier Pacte de responsabilité et de solidarité Réunions des 16, 19 et 26 juin 2014 à Digne-les-Bains, Castellane, Barcelonnette et Forcalquier 1 2 INTERVENTION DE MONSIEUR MICHEL JOUVENOT DIRECTEUR DE LA BANQUE

Plus en détail

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque PROFESSIONNALISATION, UN ENJEUX NATIONAL, UNE «PRIORITÉ» POUR LES CCI Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque année plus de 160 000 jeunes quittant le système scolaire

Plus en détail

ACCORD du 8 février 2005 RELATIF AU STATUT DE L APPRENTI DANS LE BTP

ACCORD du 8 février 2005 RELATIF AU STATUT DE L APPRENTI DANS LE BTP ACCORD du 8 février 2005 RELATIF AU STATUT DE L APPRENTI DANS LE BTP - la Confédération de l Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB) - la Fédération Française du Bâtiment (FFB) - la Fédération

Plus en détail

OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants

OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants DOSSIER DE PRESSE OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants www.optimhome-recrutement.com Contact presse : SHAN - Laetitia Baudon-Civet Tél. : 01 44 50 58 79 mail : laetitia.baudon@shan.fr

Plus en détail

450 idées d activités économiques

450 idées d activités économiques RAPPORT D ACTIVITE Année scolaire 2012-2013 450 idées d activités économiques impulsées par 5300 jeunes >> Le parcours entrepreneurial proposé aux jeunes du Nord-Pas-de-Calais S e n s i b i l i s e r 19

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2015 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI En 2012, 100 300 établissements employaient 361 700 travailleurs handicapés. La loi fixe à tout établissement privé ou

Plus en détail

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises > Entreprise artisanale JUBAN, serrurerie-métallerie (Champdieu) > Restaurant Mise en scène (Montbrison) > Restaurant Apicius (Montbrison)

Plus en détail

Investir l excellence et la solidarité

Investir l excellence et la solidarité Investir l excellence et la solidarité www.fondation.dauphine.fr CULTURE. ÉGALITÉ DES CHANCES. CAMPUS. RECHERCHE. INTERNATIONAL. ENTREPRENEURIAT La Fondation Dauphine Notre vision La Fondation Dauphine

Plus en détail

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin»

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin» 1er réseau de financement des créateurs d entreprise 228 plateformes d accompagnement dans toute la France 16 200 entreprises et 38 500 emplois créés ou maintenus en 2014 CAHIER DES CHARGES Animation de

Plus en détail

et de solidarité Châteauroux Jeudi 26 juin 2014

et de solidarité Châteauroux Jeudi 26 juin 2014 Pacte de responsabilité et de solidarité Châteauroux Jeudi 26 juin 2014 1 Une volonté gouvernementale réaffirmée é «Quevontfaireleschefsd entreprise de ce soutien qui n est pas une mesure ponctuelle mais

Plus en détail

CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP

CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP Informations presse - 22 mai 2014 CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP Signature le 22 mai à Paris pour le prolongement en 2014 de la campagne de mobilisation

Plus en détail

Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale

Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale PR EM I ER M INI ST R E Gagner la bataille pour l emploi Un nouveau contrat : le Contrat Nouvelles

Plus en détail

Sortez du Lot! Créateur. de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE

Sortez du Lot! Créateur. de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE Sortez du Lot! Créateur de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE Heureusement, un appel d offres n est pas qu une question d offres. Allô

Plus en détail

Nouveautés légales Le CICE en 10 Questions

Nouveautés légales Le CICE en 10 Questions Nouveautés légales Le CICE en 10 Questions CICE : Ciel clarifie l opportunité légale qui s offre à vous Le gouvernement prend des mesures pour redynamiser les entreprises françaises, notamment au travers

Plus en détail

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES Convention de partenariat entre la Fédération Bancaire Française et France Active

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

Résultats de l enquête OPALE Outil de Prévision de l Artisanat de Lorraine MOT DU PRÉSIDENT - L artisanat lorrain

Résultats de l enquête OPALE Outil de Prévision de l Artisanat de Lorraine MOT DU PRÉSIDENT - L artisanat lorrain Résultats de l enquête OPALE Outil de Prévision de l Artisanat de Lorraine MOT DU PRÉSIDENT - L artisanat lorrain La fin de l année est l occasion pour chacun de faire le point sur la situation économique

Plus en détail

La Fondation Société Générale pour la solidarité

La Fondation Société Générale pour la solidarité La Fondation Société Générale pour la solidarité F O N D A T I O N P O U R L A S O L I D A R I T É La Fondation d entreprise Société Générale pour la Solidarité Elle intervient en faveur de l insertion

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 18/12/2014. ILE-DE-FRANCE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Les

Plus en détail