Enquête sur les récidives de. Lombo-sciatiques opérées.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Enquête sur les récidives de. Lombo-sciatiques opérées."

Transcription

1 Enquête sur les récidives de Lombo-sciatiques opérées. ( Kinésithérapie Actualité Avril 1998 ) J. Curraladas Les lombalgies touchent 80% de la population dans notre pays.elles représentent 5% des accidents de travail et 20% des arrêts de travail en France. Qualifiée de " Fléau social " par de nombreux auteurs, la lombalgie a des conséquences socio-économique importantes dans le monde du travail En France, c'est près de 12 millions de journées de travail perdues et cela représente un coût pour le système de protection sociale estimé à près de 8 milliard de francs chaque année. Aux Etats-Unis, elle est l'un des problèmes de santé le plus coûteux dans la tranche d'âge des 20 à 50 ans. Elle représente chaque année un million de journées de travail perdues et représente 20 % de tous les accidents du travail. En Suède elle est à l'origine de 12 % de la totalité des arrêts de travail. En Grande Bretagne, 14 % de toutes les indemnités pour maladie et invalidité. L'absentéisme dû aux lombalgies est en augmentation récente et atteint des proportions épidémiques dans certains pays. En Suède, on est passé de 1% en 1970 à 8% en En Grande Bretagne, les journées de travail perdues ont doublées entre 1987 et Le nombre de journées d'arrêt de travail pour lombalgies par an est estimé à 4 millions au Pays-Bas, à 10 millions au Canada, à 16 millions en Allemagne, à 20 millions aux Etats-Unis, à 33 millions en Grande- Bretagne et à 28 millions en Suède. Les plaintes concernant les lombalgies ont augmenté de 17% dans les dix dernières années en France et malgré l'unanimité de tous, la prévention reste encore un objectif à atteindre. Ce travail fait suite à l'enquête menée sur les patients opérés d'une cure de hernie discale intitulée:" Enquête chez les lombo-sciatiques opérées ". (Kinésithérapie Scientifique n 361 Nov.1996 ).L'étude à été menée dans le service de Neurochirurgie du CHU Henri Mondor. Elle concerne 51 patients

2 lombosciatalgiques opérés pour une seconde cure de hernie discale( L5/S1, L4/L5, L3/L4, isolées ou associés ). Elle s'est déroulée d'avril 1996 à mai Les questions sont posées lors du premier lever du patient à J1 post opératoire. 1/ La technique opératoire: Sous anesthésie générale, patient intubé, ventilé en position génu pectorale. Incision cutannée verticale médiane centrée sur l'espace interépineux concerné, incision para médiane de l'aponévrose puis désinsertion musulo-aponévrotique exposant l' espace interlamaire. Le ligament jaune est désinséré de la lame supérieure puis enlevé dans le cas ou est associé un récéssus latéral étroit (compression osseuse sur la racine). L' abord sera agrandi latéralement aux dépends de l'articulaire, seul moyen d'exposer et de dégager la racine correspondante.après avoir bien individualisé la racine et bien exposé la hernie, le ligament vertébral commun postérieur est ouvert et le disque enlevé et cureté au maximum de la technique. Fermeture étanche de l'aponévrose sur un exudrain aspiratif qui sera maintenu pendant 24h et fermeture cutanée en deux plans. 2/ Les résultats Le sexe et l'âge. Dans cette étude, les hommes sont toujours plus nombreux que les femmes. Avant 30 ans, les récidives sont très faibles (2%) et c'est entre 30 et 60 ans que le nombre de secondes interventions est le plus important avec un pic dans la tranche des 40/50 ans qui représentent 43% des patients opérés. (Figure 1 et 2) ( Figure 1 )

3 ( figure 2) Les Accidents du Travail. Seulement 7 personnes sur 51 étaient en accident de travail soit 14%. Ce chiffre est exactement le même que pour les AT de la première étude. Les ouvriers sont toujours la catégorie professionnelle la plus touchée (figure 3). Le siège des lésions. (figure 3)

4 Le siège des lésions lors de la récidive, dans cette population de lombalgiques étudiés, est pour 51% situé en L4/L5, pour 41% en L5/S1 et 8% sur plusieurs niveaux rachidiens (figure 4). ( figure 4) Lors de la première intervention,il se situait pour 33% en L5/S1, les lésions en L4/L5 représentaient 53% des opérations, 4% en L3/L4, et 10% sur deux disques intervertébraux. (figure 5) (figure 5) Les catégories socio-professionnelles. La catégorie des ouvriers est toujours la plus atteinte avec 30% de récidives, suivie des retraités avec 21% et les employés de bureau avec 18%. (figure 6)Dans la première étude, les ouvriers représentaient 23%,les employés de burau 15%, les retraités 11% et les cadres 10% pour une première intervention

5 chirurgicale. Ce sont donc les mêmes catégories professionnelles qui récidivent à peu près dans les mêmes proportions. Les cadres auraient tendance à moins récidiver. Date de la première intervention. (figure 6) Un nombre important de patients ont récidivé entre la 5 ème et la dixième année (36%). (figure 7). Entre deux et cinq ans, ce sont 16% de récidives, mais le chiffre de 22% de seconde intervention dans la même année est assez surprenant et doit faire réfléchir. Parmi ces patients qui récidives au cours de la même année, 73% d'entre eux n'ont jamais repris leur travail entre les deux opérations. (figure 7)

6 48% des patients opérés ont donc récidivé dans les cinq ans après la première intervention. Reprise du travail après la 1 ère intervention. La fourchette de dates de reprise de l'activité professionnelle après la première intervention se situe entre trois et cinquante six semaines. Entre les deux interventions, c'est quand même 20% des patients qui n'ont jamais repris leur activité. (figure 8) (figure 8) La durée de l'arrêt de travail en post-opératoire la plus fréquente se situe entre 8 et 16 semaines (32 % des patients) alors que 28% d'entre eux se sont arrêté seulement de 3 à 8 semaines. (figure 9) (figure 9)

7 Nature de la seconde intervention. Dans 66% des cas, la cause de la récidive est une hernie discale, 18% de la fibrose péri radiculaire et 16% une autre cause (souvent un récéssus étroit). (figure 10). 3/Les questions posées: (figure 10). Votre poste de travail actuel est -il : Le même qu'avant la première opération, le même aménagé, un autre?. Pour 66% des patients interrogés, le poste de travail reste le même qu'avant la première intervention, 27% ont changé totalement de poste de travail et seulement 7% d'entre eux ont vu le leur aménagé (figure 11). (figure 11)

8 Qu'avez-vous fait après la première intervention? Rien (pas de soins particulier), des soins de kinésithérapie (plus de 10 séances de massage et rééducation), une information d'ecole du Dos, des cours d'ergonomie dans l'entreprise. (figure 12) La lecture du graphique est malheureusement trop simple, en effet, les réponses montrent que seulement 35% des patients opérés d'une première cure de hernie discale lombaire ont effectué des soins de kinésithérapie post-opératoire (Il n'a pas été demandé au patient de quel type de rééducation et s'il s'agissait de massage seul, de rééducation posturale, musculation, étirements, ect..). (figure12). Mais 65% d'entre eux répondent n'avoir éffectué aucun soins particulier après leur première intervention. Il n'a pas été prescrit de kinésithérapie, ni de cours d'ergonomie et d'information sur l'école du dos!! Depuis quand souffrez-vous? La douleur est-elle permanente depuis la première intervention, depuis six mois, un an, plus?

9 (figure 13) Une partie importante des patients de cette enquête souffrait depuis six mois avant de tenter la seconde intervention (43%), mais pour 33% d'entre eux, la douleur était permanente depuis leur première opération. (figure 13). Parmi ceux dont la souffrance était permanente depuis leur première intervention, 76% n'avait pratiqué aucun soins post-opératoire ( à part la prise d'antiinflammatoires et d'antalgiques. Quand la douleur remonte à six mois, c'est 55% qui n'ont effectué aucun soins, puis 57% quand la douleur est présente depuis un an et 80% quand elle dure depuis plus d'un an (figure 14). ( figure 14) Avez-vous repris votre sport après la première intervention? Seulement 24 % de patients disent avoir repris leur sport après la première intervention contre 76% qui ne l'on jamais fait. (figure 15) Les délais de reprise de l'activité sportive varient de 4 s à 54 semaines. Les sports pratiqués sont variés.

10 (figure 15) 4/ Discussion /Conclusion. Les récidives des lombo-sciatiques opérées représentent plus de 20% des interventions pour hernie discale chaque année. Lors de la première comme de la seconde intervention, il n'a pas été prescrit de travail de rééducation et il semble étonnant qu'aucune prise en charge d'éducation et de prévention des récidives (cours d'ergonomie dans l'entreprise, école du dos) ne soit systématisée après la première opération.il est remarquable qu'un pourcentage aussi important de patients (20%) n'ait jamais repris leur activité professionnelle entre les deux interventions. Parmi ceux-ci 94% n'ont jamais effectué de soins de masso-kinésithérapie. Il serait intéressant de calculer le coût que cela représente pour le régime d'assurance maladie... La prescription de quelques séances de kinésithérapie à visée de retonnification musculaire, d'éducation posturale et d'étirements des éléments musculo-ligamentaires du plan postérieur ne pourraient -elles pas modifier ces données?...(seule une étude menée en collaboration avec les médecins prescripteurs et les kinésithérapeutes de ville,avec un protocole précis de rééducation, pourrait nous apporter la réponse).

11 (figure 16) Les récidives s'effectuent toujours pour un fort pourcentage dans les cinq années suivant la première intervention et toujours sans soins de massokinésithérapie... La tranche d'âge la plus touchée est toujours la tranche des 40/50 ans avec en général une musculature abdominale faible et une accentuation des courbures rachidiennes ainsi qu'un excès de poids. Il semblerait donc logique de mettre en place un protocole post-opératoire dès la première intervention (mais aussi en aval de celle-ci...) pour rééquilibrer la morphostatique de ces patients lombalgiques et limiter les risques de récidives. Ce protocole de rééducation devrait être élaboré par le chirurgien et confié au patient lors de sa sortie de l'hôpital. Il pourrait comporter par exemple : Une séquence antalgique avec massages décontracturant de la musculature para vertébrale et physiothérapie antalgique. Une séquence musculaire à type de retonnification du plan abdominal. Une séquence posturale d'étirement des plans postérieur et antérieur ( rachis et des deux membres inférieurs.).</py"une séquence antalgique avec massages décontracturant de la musculature para vertébrale et physiothérapie antalgique. Une séquence musculaire à type de retonnification du plan abdominal. Une séquence posturale d'étirement des plans postérieur et antérieur (rachis et des deux membres inférieurs). Remerciement au Dr M. Atou pour sa collaboration.

Informations Patients. Chirurgie du Rachis Cervical RÉEDUCATION POSTOPÉRATOIRE

Informations Patients. Chirurgie du Rachis Cervical RÉEDUCATION POSTOPÉRATOIRE Informations Patients Chirurgie du Rachis Cervical RÉEDUCATION POSTOPÉRATOIRE Chirurgie du Rachis Cervical RÉEDUCATION POSTOPÉRATOIRE Madame, Monsieur, ce livret est conçu pour vous guider après votre

Plus en détail

Cas clinique. Les difficultés de la reprise ou du maintien dans l emploi des lombalgiques. Antécédents locomoteurs.

Cas clinique. Les difficultés de la reprise ou du maintien dans l emploi des lombalgiques. Antécédents locomoteurs. Cas clinique Les difficultés de la reprise ou du maintien dans l emploi des lombalgiques Monsieur C.., né dans le DOUBS en 1975 Célibataire, sans enfants BEP électrotechnique BAC Professionnel électrotechnique

Plus en détail

Enquête. chez les. lombalgiques opérés.

Enquête. chez les. lombalgiques opérés. Enquête chez les lombalgiques opérés. ( Kinésithérapie Scientifique Novembre 1995 ) José CURRALADAS C.H.U Henri MONDOR CRETEIL. Qualifiée de "Fléau social" par de nombreux auteurs, la Lombalgie a des conséquences

Plus en détail

L impact des accidents de la route dans la population

L impact des accidents de la route dans la population L impact des accidents de la route dans la population Sondage Ifop pour la Délégation à la sécurité et à la circulation routières Etude n 113595 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Jean-Philippe Dubrulle

Plus en détail

STENOSE LOMBAIRE DU CANAL RACHIDIEN OU CANAL LOMBAIRE ETROIT

STENOSE LOMBAIRE DU CANAL RACHIDIEN OU CANAL LOMBAIRE ETROIT STENOSE LOMBAIRE DU CANAL RACHIDIEN OU CANAL LOMBAIRE ETROIT Madame, Monsieur, Vous souffrez d une sténose du canal lombaire, une intervention chirurgicale est envisagée. Afin de prendre une décision en

Plus en détail

PROBLEME DE DOS. I- Pourquoi souffre-t-on?

PROBLEME DE DOS. I- Pourquoi souffre-t-on? PROBLEME DE DOS I- Pourquoi souffre-t-on? Le rachis ou colonne vertébrale se compose de 24 vertèbres (7 cervicales, 12 dorsales et 5 lombaires) séparées entre elles par des joints articulés, les disques

Plus en détail

Le traitement chirurgical du canal lombaire rétréci À propos de 26 cas

Le traitement chirurgical du canal lombaire rétréci À propos de 26 cas Le traitement chirurgical du canal lombaire rétréci À propos de 26 cas A. Benzemrane, N.Diaf, K.Hachelaf, Y.Guidoum, A.Mekhaldi Service «COB» EHS de Douéra Objectif de l étude Evaluation de l efficacité

Plus en détail

Efficacité des infiltrations péri radiculaires et péridurales de corticoïdes scano-guidées dans le traitement des lombo- sciatalgies

Efficacité des infiltrations péri radiculaires et péridurales de corticoïdes scano-guidées dans le traitement des lombo- sciatalgies CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE HOPITAL IBN ROCHD ANNABA ALGERIE SERVICE DE RADIOLOGIE ET D IMAGERIE MEDICALE Journées françaises de Radiologie Paris Octobre 2011 Efficacité des infiltrations péri radiculaires

Plus en détail

Les Français et la souffrance au travail. Une enquête Ipsos pour la FNATH Octobre 2012

Les Français et la souffrance au travail. Une enquête Ipsos pour la FNATH Octobre 2012 Les Français et la souffrance au travail Une enquête Ipsos pour la FNATH Octobre 202 Fiche technique Sondage effectué pour : La FNATH Echantillon : 966 personnes, constituant un échantillon national représentatif

Plus en détail

Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas

Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas FERT / Chargé d études sénior 01 44 94 59 62 2 Sondage

Plus en détail

CHIRURGIE DES LOMBO SCIATALGIES INDICATIONS OPERATOIRES

CHIRURGIE DES LOMBO SCIATALGIES INDICATIONS OPERATOIRES CHIRURGIE DES LOMBO SCIATALGIES INDICATIONS OPERATOIRES Soirée du 10/05/2010 AFMC Lagny sur Marne Intervenant Gaëlle MOUTON PARADOT Organisateur Francis ABRAMOVICI LOMBO SCIATALGIES Soirée du 10/05/2010

Plus en détail

LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES

LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES Le mal de dos OBJECTIFS Connaître les différentes pathologies liées aux accidents dorso-lombaires Déterminer les facteurs de risques Identifier et appliquer les techniques

Plus en détail

Les besoins des aidants

Les besoins des aidants Les besoins des aidants Être aidant Éléments de définition Il existe de nombreuses définitions de ce qu'est un aidant, qui ont en commun «le caractère non professionnel de l'aide, sa régularité et son

Plus en détail

- un questionnaire destiné aux fibromyalgiques ayant déjà effectué une cure = 127 réponses ;

- un questionnaire destiné aux fibromyalgiques ayant déjà effectué une cure = 127 réponses ; Association reconnue d Intérêt général et agréée au niveau national par le Ministère de la Santé et des Solidarités agrément n N2006AGD43 - Siret : 50880038000026 Association Loi 1901 n W 751190228 site

Plus en détail

Résultats des arthrodèses lombaires ou lombosacrées par voie antérieure pour spondylolisthésis par lyse isthmique

Résultats des arthrodèses lombaires ou lombosacrées par voie antérieure pour spondylolisthésis par lyse isthmique Résultats des arthrodèses lombaires ou lombosacrées par voie antérieure pour spondylolisthésis par lyse isthmique J. ALLAIN Institut Du Rachis CHU Henri Mondor Créteil - UPEC Série de l Institut Du Rachis

Plus en détail

PERTINENCE DES SOINS. PROBLÉMATIQUE PERTINENCE Pertinence de la chirurgie de la lombalgie chronique de l adulte

PERTINENCE DES SOINS. PROBLÉMATIQUE PERTINENCE Pertinence de la chirurgie de la lombalgie chronique de l adulte PERTINENCE DES SOINS PROBLÉMATIQUE PERTINENCE Pertinence de la chirurgie de la lombalgie chronique de l adulte Février 2014 Cette note de problématique est téléchargeable sur : www.has-sante.fr Haute Autorité

Plus en détail

L IMAGERIE MEDICALE DANS LA LOMBALGIE COMMUNE

L IMAGERIE MEDICALE DANS LA LOMBALGIE COMMUNE L IMAGERIE MEDICALE DANS LA LOMBALGIE COMMUNE DE L ADULTE DOSSIER DOCUMENTAIRE JUIN 2009 COMITE DE REDACTION René LE JEUNE Jean BATTINI Arnaud GANNE Jean-Yves HASCOET COMITE DE RELECTURE Didier MYHIE Hervé

Plus en détail

Syndrome du canal carpien

Syndrome du canal carpien Syndrome du canal carpien Dr Xavier Martinache Qu est ce que le syndrome du canal carpien? Le syndrome du canal carpien correspond à une compression d un gros nerf situé dans la paume de votre main :le

Plus en détail

La protection de vos revenus à votre pension est d une

La protection de vos revenus à votre pension est d une AVEZ-VOUS PROTÉGÉ La pension est certainement le souci majeur de beaucoup d entre vous. C est en tout cas ce que nous avons pu constater de la grande enquête de Vivium réalisée en collaboration avec Moneytalk.

Plus en détail

Enquête d'accenture sur les Français et la santé numérique. Novembre 2013

Enquête d'accenture sur les Français et la santé numérique. Novembre 2013 Enquête d'accenture sur les Français et la santé numérique Novembre 2013 Principaux points de l'étude : Présentation Accenture a réalisé une enquête en ligne auprès de 9 015 adultes, âgés de 18 ans et

Plus en détail

Vécu de la douleur et relation thérapeutique après traitement initial d un cancer du sein

Vécu de la douleur et relation thérapeutique après traitement initial d un cancer du sein Vécu de la douleur et relation thérapeutique après traitement initial d un cancer du sein Marc-Karim BENDIANE 1,2 & Laura SPICA 1, Patrick PERETTI-WATEL 1,2. (1) INSERM UMR 912 Sciences Economiques & Sociales,

Plus en détail

Les 100 premiers jours après la retraite. Septembre 2014

Les 100 premiers jours après la retraite. Septembre 2014 Les 100 premiers jours après la retraite Septembre 2014 1 Méthodologie Méthodologie Echantillon de, représentatif de la population française âgée de 18 et plus. L échantillon a été constitué selon la méthode

Plus en détail

Quelques mois après la naissance d un bébé,

Quelques mois après la naissance d un bébé, Naître en France L organisation familiale après la naissance L organisation du couple, puis de la famille, est modifiée par la naissance d un enfant. Comment les parents se répartissent-ils les rôles?

Plus en détail

Les Français et l arrêt cardiaque

Les Français et l arrêt cardiaque pour Les Français et l arrêt cardiaque Novembre 2010 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : Fédération Française de Cardiologie Echantillon : Echantillon de 1007 personnes, représentatif

Plus en détail

Vaccination contre le HPV Questions et réponses

Vaccination contre le HPV Questions et réponses Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Santé publique Etat au 04.07.2012 Vaccination contre le HPV Questions et réponses 1. Qu est-ce que le

Plus en détail

patients par praticien, pour une dizaine d heures de travail. du 8 e arrondissement, nous passions trente à quarante

patients par praticien, pour une dizaine d heures de travail. du 8 e arrondissement, nous passions trente à quarante INTRODUCTION La première grande différence entre les deux disciplines s exprime dès le début de la consultation : en effet, les visions du corps humain de la part de ces deux professionnels sont d emblée

Plus en détail

Port de charge et manutention / les bons conseils / données synthétiques

Port de charge et manutention / les bons conseils / données synthétiques 1 sur 6 26/10/2015 13:32 Port de charge et manutention / les bons conseils / données synthétiques 1) Les situations de contrainte : Plus le poids est éloigné du centre de gravité plus il est lourd. 2)

Plus en détail

Suite à une audience d'un comité de révision (examen) tenue pour l'ancien combattant, le 21 février 2002, le Tribunal rend la décision suivante :

Suite à une audience d'un comité de révision (examen) tenue pour l'ancien combattant, le 21 février 2002, le Tribunal rend la décision suivante : Accueil>Décisions dignes de mention>décisions d intérêt> 2002-948 2002-948 Représentante : Sylvia E. Kissin, BSJP Décision N o : 100000293948 Type de décision : Comité de révision (examen) Lieu de l'audition

Plus en détail

Place de l arthroplastie (Prothèse totale de disque) dans le traitement de la hernie discale

Place de l arthroplastie (Prothèse totale de disque) dans le traitement de la hernie discale Place de l arthroplastie (Prothèse totale de disque) dans le traitement de la hernie discale Dr Lecomte Yves Chirurgie orthopédique Clinique de l Espérance CHC-Liège Replacer la hernie discale dans l histoire

Plus en détail

Préparation physique pour le 1 000 km du Grand défi Pierre Lavoie

Préparation physique pour le 1 000 km du Grand défi Pierre Lavoie Préparation physique pour le 1 000 km du Grand défi Pierre Lavoie Ce programme d entraînement s adresse aux cyclistes de niveau novice, intermédiaire, aguerri et encadreur. Vous connaître Avant de débuter

Plus en détail

Les Français et les déserts médicaux

Les Français et les déserts médicaux Collectif Inter-associatif Sur la Santé Les Français et les déserts médicaux Octobre 2015 Résultats complets Anne-Laure GALLAY Directrice des études institutionnelles BVA Opinion Thomas Genty Chargé d

Plus en détail

MALADIES PROFESSIONNELLES M.P. 97- M.P. 98. UNIVERSITE DE LA MEDITERANEE C.H.U.- MARSEILLE POLYCLINIQUE CLAIRVAL B.Alliez, J.R.

MALADIES PROFESSIONNELLES M.P. 97- M.P. 98. UNIVERSITE DE LA MEDITERANEE C.H.U.- MARSEILLE POLYCLINIQUE CLAIRVAL B.Alliez, J.R. MALADIES PROFESSIONNELLES M.P. 97- M.P. 98 UNIVERSITE DE LA MEDITERANEE C.H.U.- MARSEILLE POLYCLINIQUE CLAIRVAL B.Alliez, J.R.Alliez Rachis et maladies professionnelles Décret du 15 février 1999 ( n 95-96

Plus en détail

Laminectomie lombaire avec arthrodèse pour spondylolisthesis dégénératif

Laminectomie lombaire avec arthrodèse pour spondylolisthesis dégénératif Laminectomie lombaire avec arthrodèse pour spondylolisthesis dégénératif Fiche réalisée à partir de la fiche d'information de la SFCR QU EST CE QU UN CANAL LOMBAIRE ETROIT? La colonne vertébrale (ou rachis)

Plus en détail

Les Français et les retraites Volet 5 : la dépendance

Les Français et les retraites Volet 5 : la dépendance Les Français et les retraites Volet 5 : la dépendance Sondage réalisé par pour et Publié le mardi 16 décembre 2014 Levée d embargo le lundi 15 décembre 23H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès

Plus en détail

Troubles Musculo-Squelettiques et Rachialgies chez les Masseurs- Kinésithérapeutes en France

Troubles Musculo-Squelettiques et Rachialgies chez les Masseurs- Kinésithérapeutes en France Troubles Musculo-Squelettiques et Rachialgies chez les Masseurs- Kinésithérapeutes en France Enquête nationale auprès de 1344 cas M. GONZALEZ*, A. FARRUGIA*, F. HEBTING**, N. BROESSEL*, A. CANTINEAU* *

Plus en détail

3. Analyse exploratoire

3. Analyse exploratoire Bilan de l étude de faisabilité «prévention des traumatismes d origine accidentelle» Mouloud Haddak, INRETS-UMRESTTE 1 / Handicap International 1. Préambule Il faut d abord souligner que cette étude de

Plus en détail

Baromètre santé Poitou-Charentes 2010

Baromètre santé Poitou-Charentes 2010 Baromètre santé Poitou-Charentes 2010 CONTEXTE Le dépistage est défini par l OMS comme «l identification présomptive de maladies ou troubles non reconnus, par l application de tests, d examens ou d autres

Plus en détail

BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE

BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE Dossier Médical Personnel BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE MARS 2012 L AVANCÉE DU DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL EN QUELQUES CHIFFRES - MARS 2012 26 LE NOMBRE DE RÉGIONS DANS LESQUELLES DES PROFESSIONNELS

Plus en détail

Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013)

Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) 1 Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) 1. Statut sur le marché de l'emploi de la population de 15 ans et plus en 1983 et en 2013 La

Plus en détail

LES ENTREPRISES PARLENT DU COACHING

LES ENTREPRISES PARLENT DU COACHING LES ENTREPRISES PARLENT DU COACHING Juin 2004 Syndicat Syntec des Conseils en Evolution Professionnelle 3, rue Léon Bonnat 75016 Paris Contexte de l étude Questionnaire de 15 questions adressé aux clients

Plus en détail

INTERET DES INFILTRATIONS CERVICALES ET LOMBAIRES FORAMINALES SCANOGUIDEES DANS LE TRAITEMENT DES RADICULALGIES (NCB ET SCIATIQUES)

INTERET DES INFILTRATIONS CERVICALES ET LOMBAIRES FORAMINALES SCANOGUIDEES DANS LE TRAITEMENT DES RADICULALGIES (NCB ET SCIATIQUES) INTERET DES INFILTRATIONS CERVICALES ET LOMBAIRES FORAMINALES SCANOGUIDEES DANS LE TRAITEMENT DES RADICULALGIES (NCB ET SCIATIQUES) Dr AJ BARAZA Priam 07/06/07 Rappels Les infiltrations de glucocorticoïdes

Plus en détail

Quel est l âge des participants?

Quel est l âge des participants? Quel est l âge des participants? Force est de constater que l étude à susciter les réponses de 630 participants. Il témoigne en effet de la participation massive à ce sondage et ainsi du grand intérêt

Plus en détail

Création d un diagramme de constellation

Création d un diagramme de constellation CADRE CANADIEN D ANALYSE DES INCIDENTS Création d un diagramme de constellation 2012 Institut canadien pour la sécurité des patients Tous droits réservés. Une permission est accordée par les présentes

Plus en détail

* Affection bénigne mais extrêmement fréquente (peu y échappent!) avec un coût socio-économique énorme :cinq milliards de francs par an

* Affection bénigne mais extrêmement fréquente (peu y échappent!) avec un coût socio-économique énorme :cinq milliards de francs par an LOMBALGIE 1 1. LA LOMBALGIE BANALE OU COMMUNE * C est une douleur lombaire par Trouble de la mécanique lombaire avec un disque sain ou dégénéré (discopathie, discarthrose) ou par arthrose lombaire postérieure.

Plus en détail

LES RÉGIMES ENREGISTRÉS D ÉPARGNE-RETRAITE

LES RÉGIMES ENREGISTRÉS D ÉPARGNE-RETRAITE Qui cotise à un REER? Un nouvel examen Boris Palameta LES RÉGIMES ENREGISTRÉS D ÉPARGNE-RETRAITE (REER) sont l un des plus importants avoirs financiers de la population canadienne 1 (Statistique Canada,

Plus en détail

Pourquoi un baromètre sur la qualité de vie au travail des indépendants?

Pourquoi un baromètre sur la qualité de vie au travail des indépendants? assurés à la RAM La RAM est spécialisée dans la gestion du régime obligatoire d assurance maladie des indépendants - artisans, commerçants et professions libérales, pour le compte du Régime Social des

Plus en détail

Dr C Roché Desbordes C.H. Dax CSAPA «la Source Landes addictions»

Dr C Roché Desbordes C.H. Dax CSAPA «la Source Landes addictions» Sortir des opiacés par l alcool, auto-substitution au devenir péjoratif En quoi ces patients diffèrent-ils des autres dépendants de l alcool, sans usage antérieur de «drogue»? Dr C Roché Desbordes C.H.

Plus en détail

Février 2015. 2015 Harris Interactive Inc. All rights reserved.

Février 2015. 2015 Harris Interactive Inc. All rights reserved. Les Français et l achat de produits de santé sur Internet Que pensent les Français des achats sur Internet de médicaments sans ordonnance? Savent-ils qu ils peuvent effectuer leurs achats en ligne? Sont-ils

Plus en détail

HERNIES CERVICALE ET LOMBAIRE

HERNIES CERVICALE ET LOMBAIRE HERNIES CERVICALE ET LOMBAIRE INTRODUCTION Hernie discale : débord disque Membre inférieur: Sciatique Cruralgie Membre supérieur Névralgie cervico-brachiale (NCB) RAPPELS ANATOMIQUES L5 Racine S1 S1 PHYSIOPATHOLOGIE

Plus en détail

CONFÉRENCE DU 30/06/15

CONFÉRENCE DU 30/06/15 CONFÉRENCE DU 3/6/ Contact Presse ASSUREURS PRÉVENTION Benoît DANTON 1 42 47 93 8 6 48 24 77 81 b.danton@ffsa.fr DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - «4 ÈME BAROMÈTRE SUR LE NIVEAU D ACTIVITÉ PHYSIQUE

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE LA RANDONNÉE PÉDESTRE EN FRANCE - JEUDI 10 AVRIL 2014 POUR LA

ETAT DES LIEUX DE LA RANDONNÉE PÉDESTRE EN FRANCE - JEUDI 10 AVRIL 2014 POUR LA ETAT DES LIEUX DE LA RANDONNÉE PÉDESTRE EN FRANCE - JEUDI 10 AVRIL 2014 POUR LA SOMMAIRE Méthodologie p.3 1. Les pratiquants de randonnée Poids et profils p.4 2. Les comportements de pratique p.17 3. Les

Plus en détail

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants :

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants : 7 ème baromètre annuel Energie-Info sur l ouverture des marchés, réalisé par le médiateur national de l énergie et la Commission de régulation de l énergie. Enquête réalisée par l institut CSA du 5 au

Plus en détail

Rapport de la phase 01 (B1 / NB 1) de l étude de base

Rapport de la phase 01 (B1 / NB 1) de l étude de base JACOBS FOUNDATION/HELVETAS SWISS INTERCOOPERATION PROJET DJIGUI Rapport de la phase 01 (B1 / NB 1) de l étude de base Mandat: Evaluation of the Livelihood programme in W&E Africa Soumis par : Markus Maurer,

Plus en détail

Les vertèbres cervicales sont très mobiles et forment un angle de 25, les dorsales 60, la lombaire 90.

Les vertèbres cervicales sont très mobiles et forment un angle de 25, les dorsales 60, la lombaire 90. Lésions des parties nobles de la moelle épinière Eléments osseux : corps vertébral articulaires lames épineuses transverses pédicules vertébraux Eléments non osseux (sagittal) : disques ligaments capsules

Plus en détail

Une information vous est fournie sur le déroulement de l examen et de ses suites.

Une information vous est fournie sur le déroulement de l examen et de ses suites. Fiche : D3 Vous allez avoir un drainage des voies biliaires Madame, Monsieur, Votre médecin vous a proposé un examen radiologique. Il sera pratiqué avec votre consentement. Vous avez en effet la liberté

Plus en détail

Enquête sur la médecine bucco-dentaire auprès du grand public. 18 novembre 2004

Enquête sur la médecine bucco-dentaire auprès du grand public. 18 novembre 2004 Enquête sur la médecine bucco-dentaire auprès du grand public 18 novembre 2004 Fiche technique Méthodologie : Taille de l'échantillon : Population de référence : Enquête omnibus multi-clients par téléphone

Plus en détail

La lombosciatalgie par hernie discale

La lombosciatalgie par hernie discale 1 La lombosciatalgie par hernie discale I. Généralités - Définition : Fléau moderne invalidant, les lombosciatalgies ont plusieurs étiologies possibles. Même si les lombosciatalgies évoquent pour la plupart

Plus en détail

Diabète, surcharge pondérale, hypertension artérielle et cholestérol

Diabète, surcharge pondérale, hypertension artérielle et cholestérol Santé et comportements dans la population saint-martinoise en 2013 Etude CONSANT Diabète, surcharge pondérale, hypertension artérielle et cholestérol Diabète Recherche de sucre dans le sang Huit individus

Plus en détail

Respiration abdominale d effort encore appelée respiration abdominale inversée

Respiration abdominale d effort encore appelée respiration abdominale inversée Respiration abdominale d effort encore appelée respiration abdominale inversée Intérêt dans la prévention et le traitement des LOMBALGIES, SCIATIQUES et RACHIALGIES et dans les MANUTENTIONS DE CHARGES

Plus en détail

CUMUL DES INÉGALITÉS SOCIO-ÉCONOMIQUES D'ACCÈS AUX SOINS

CUMUL DES INÉGALITÉS SOCIO-ÉCONOMIQUES D'ACCÈS AUX SOINS ARgSES Arguments socio-économiques pour la santé CUMUL DES INÉGALITÉS SOCIO-ÉCONOMIQUES D'ACCÈS AUX SOINS Andrée MIZRAHI 1 et Arié MIZRAHI 1 En France, en 1995 la dépense de soins et biens médicaux 2 s'est

Plus en détail

CAAM Jeunes actifs et la retraite - 2009. 17 juin 2009

CAAM Jeunes actifs et la retraite - 2009. 17 juin 2009 CAAM Jeunes actifs et la retraite - 2009 17 juin 2009 FICHE TECHNIQUE Étude barométrique réalisée pour en 2 volets : ETUDE PRINCIPALE CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Dates de terrain : 24 au 27 avril

Plus en détail

Passeport. C h i r u r g i e d e l h a l l u x v a l g u s

Passeport. C h i r u r g i e d e l h a l l u x v a l g u s Passeport C h i r u r g i e d e l h a l l u x v a l g u s NOM : PRENOM : F o o t & A n k l e I n s t i t u t e Clinique du Parc Léopold 3 8, R u e F r o i s s a r t 1 0 4 0 B r u x e l l e s T é l. : +

Plus en détail

SITUATION DES ENFANTS, DES ORPHELINS ET ENFANTS VULNÉRABLES 16.1 SITUATION DES ENFANTS

SITUATION DES ENFANTS, DES ORPHELINS ET ENFANTS VULNÉRABLES 16.1 SITUATION DES ENFANTS SITUATION DES ENFANTS, DES ORPHELINS 16 ET ENFANTS VULNÉRABLES L un des effets les plus dévastateurs de l épidémie de VIH/sida est l augmentation croissante du nombre d orphelins et d enfants rendus vulnérables

Plus en détail

Regards croisés sur le travail des plus de 50 ans dans le BTP

Regards croisés sur le travail des plus de 50 ans dans le BTP Regards croisés sur le travail des plus de 50 ans dans le BTP Etude épidémiologique menée auprès des salariés, employeurs et médecins Octobre 2006 Février 2007 Drs G. Araszkiewirz, L. Le Yoncourt M. Cros,

Plus en détail

N 92. Rachialgie. Les dix commandements [N 92] 5. Diagnostiquer une rachialgie. Argumenter l attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

N 92. Rachialgie. Les dix commandements [N 92] 5. Diagnostiquer une rachialgie. Argumenter l attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient. N 92. Rachialgie Diagnostiquer une rachialgie. Argumenter l attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient. Statistiques ECN Question déjà tombée 3 fois. En quelques mots-clés Commune/symptomatique

Plus en détail

Chirurgie du reflux gastro-oesophagien par laparoscopie

Chirurgie du reflux gastro-oesophagien par laparoscopie Chirurgie du reflux gastro-oesophagien par laparoscopie Vous allez être opéré(e) prochainement de votre maladie de reflux gastro-œsophagien, de votre hernie hiatale par laparoscopie. Ce document est destiné

Plus en détail

cas clinique n 3 et 4

cas clinique n 3 et 4 cas clinique cas clinique n 3 et 4 Cas n 3. Bilan d une lombalgie L5 très invalidante. Une IRM est réalisée dans le bilan.interpréter la coupe réalisée en séquence pondérée T2.??? Cas n 4. Bilan d une

Plus en détail

Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme

Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme Les douleurs osseuses et articulaires La Lombalgie Douleur rachidienne

Plus en détail

FICHE MP N 5 PARTICULARITES DES TABLEAUX N 97 ET N 98

FICHE MP N 5 PARTICULARITES DES TABLEAUX N 97 ET N 98 FICHE MP N 5 PARTICULARITES DES TABLEAUX N 97 ET N 98 Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par des vibrations de basses et moyennes fréquences transmises au corps entier (n 97) ou provoquées

Plus en détail

Améliorer la prescription des psychotropes chez les personnes âgées

Améliorer la prescription des psychotropes chez les personnes âgées QUESTIONS - REPONSES Améliorer la prescription des psychotropes chez les personnes âgées CONTEXTE ET OBJECTIFS Quelle est la finalité de ce travail? Il s agit d améliorer les pratiques de prescription

Plus en détail

La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les salariés. Résultats d étude. Avril 2013 TNS

La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les salariés. Résultats d étude. Avril 2013 TNS La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les Résultats d étude Avril 01 Rappel méthodologique Enquête réalisée pour April Echantillon Volets Echantillon de 00 dirigeants

Plus en détail

Enquête auprès des pharmaciens titulaires d'officine en Auvergne en 2012

Enquête auprès des pharmaciens titulaires d'officine en Auvergne en 2012 Enquête auprès des pharmaciens titulaires d'officine en Auvergne en 212 M VENZAC, S MAQUINGHEN Juin 214 Les auteurs tiennent à adresser leurs plus vifs remerciements aux pharmaciens titulaires d'officine

Plus en détail

Les patients face au myélome : vécu, parcours de soin, qualité de vie et relation à l AF3M

Les patients face au myélome : vécu, parcours de soin, qualité de vie et relation à l AF3M Les patients face au myélome : vécu, parcours de soin, qualité de vie et relation à l AF3M Cette étude visait à dresser un état des lieux précis qui prenne en compte la diversité (âge, situation géographique,

Plus en détail

Observatoire du travail : 8 ème édition La diversité en entreprise

Observatoire du travail : 8 ème édition La diversité en entreprise Climat Social Janvier 2006 Observatoire du travail : 8 ème édition La diversité en entreprise Ce sondage est réalisé pour en partenariat avec I. Méthodologie 2 Méthodologie Échantillon de 1405 salariés

Plus en détail

FYBROMYALGIE ET MICROKINESITHERAPIE La Microkinésithérapie. La Fibromyalgie syndrome polyalgique idiopathique diffus.

FYBROMYALGIE ET MICROKINESITHERAPIE La Microkinésithérapie. La Fibromyalgie syndrome polyalgique idiopathique diffus. FYBROMYALGIE ET MICROKINESITHERAPIE La Microkinésithérapie Technique de massage manuelle, basée sur la micropalpation des différents tissus du corps, afin de recueillir des informations spécifiques, quand

Plus en détail

Les fractures du sujet âgé

Les fractures du sujet âgé Les fractures du sujet âgé Les Fractures du sujet âgé constituent un problème majeur de santé publique - La première considération est l état mental - état physique et degré d autonomie antérieur - score

Plus en détail

Attention : ce document est fictif et ne constitue qu un exemple de REM possible.

Attention : ce document est fictif et ne constitue qu un exemple de REM possible. Attention : ce document est fictif et ne constitue qu un exemple de REM possible. RAPPORT D ÉVALUATION MÉDICALE A. Renseignements sur le travailleur Nom à la naissance Prénom Adresse N o Rue App. N o de

Plus en détail

Négocier avec son employeur

Négocier avec son employeur Thierry KRIEF Négocier avec son employeur Techniques de négociation commerciales appliquées au marché de l emploi, 2008 ISBN : 978-2-212-54138-0 Cas 1 Négocier un départ quand l entreprise veut vous garder

Plus en détail

C. Rachis. Sommaire 01 C 02 C 03 C 04 C 05 C 06 C 07 C 08 C 09 C 10 C

C. Rachis. Sommaire 01 C 02 C 03 C 04 C 05 C 06 C 07 C 08 C 09 C 10 C C. Rachis Sommaire 1 C 2 C 3 C 4 C 5 C 6 C 7 C 8 C 9 C 1 C Affections congénitales... 1 Syndrome médullaire... 1 Possibilité de subluxation atloïdo-axoïdienne... 1 Cervicalgie commune... 1 Névralgie cervico-brachiale...

Plus en détail

Étude CASIM. DRTEFP Inspection médicale du travail de Haute-Normandie DEAUVILLE. Dr Blandine DEVAUX

Étude CASIM. DRTEFP Inspection médicale du travail de Haute-Normandie DEAUVILLE. Dr Blandine DEVAUX DRTEFP Inspection médicale du travail de Haute-Normandie Dr Blandine DEVAUX Étude CASIM 29 èmes journées nationales de santé au travail du BTP DEAUVILLE Contexte 1. Vieillissement de la population salariée

Plus en détail

Lisez attentivement chaque question et les choix de réponse. Encerclez le chiffre correspondant à la réponse que vous croyez exacte.

Lisez attentivement chaque question et les choix de réponse. Encerclez le chiffre correspondant à la réponse que vous croyez exacte. . Sujet no:. 1 1 1 1 1_1_1_1 fi 1. QUESTIONNAIRE D' ÉVALUATION DES CONNAISSANCES SUR LA MAlADIE D' ALZHEIMER l Traduction et adat)tation du Alzheimer's Disease Knowledge Test. par t. le Hôpital Centre

Plus en détail

Surveillance des infections du site chirurgical

Surveillance des infections du site chirurgical Surveillance des infections du site chirurgical Programme national réalisé par Swissnoso sur mandat de l ANQ Version abrégée Rapport comparatif national 2012-2013 Périodes de relevé : 1 er octobre 2012

Plus en détail

L'obligation du renforcement musculaire

L'obligation du renforcement musculaire L'obligation du renforcement musculaire Ici, je ne vais pas vous parler de musculation avec matériel. Travaillant dans le secteur de la remise en forme, j'ai la chance de pouvoir encadrer des sportifs

Plus en détail

PLAN : Introduction. Conclusion

PLAN : Introduction. Conclusion Bilan social PLAN : Introduction 1- Définition 2-Historique 3-Objectifs 4-Contenu 5-Principaux indicateurs d un BS 6-Les étapes de réalisation d un BS 7-Exploitation & limites 8- Valorisation des tableaux

Plus en détail

Observatoire de la Prévention

Observatoire de la Prévention Observatoire de la Prévention ETUDE QUANTITATIVE VAGUE 5 - OCTOBRE 2008 Résultats détaillés Novembre 2008 Observatoire MACIF de la Prévention - Etude quantitative vague 5 - Octobre 2008 1 Rappel important

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA VIE ÉTUDIANTE QUITTER L'UNIVERSITÉ APRÈS UNE

OBSERVATOIRE DE LA VIE ÉTUDIANTE QUITTER L'UNIVERSITÉ APRÈS UNE OBSERVATOIRE DE LA VIE ÉTUDIANTE QUITTER L'UNIVERSITÉ APRÈS UNE PREMIÈRE ANNÉE DE LICENCE ANNÉE UNIVERSITAIRE 2006-2007 PLAN GÉNÉRAL INTRODUCTION p. 2 I. Représentativité de l'échantillon p. 3 1) Sexe

Plus en détail

Une salle plus adaptée pour les équipes

Une salle plus adaptée pour les équipes Depuis quelques semaines, le service de chirurgie vasculaire et cardiaque de la Clinique du Tonkin de Villeurbanne pratique ses interventions dans une toute nouvelle salle, pourvue d un équipement d imagerie

Plus en détail

Lifting du front - Endoscopique

Lifting du front - Endoscopique Lifting du front - Endoscopique Le visage et ses expressions dégagent souvent les premières impressions, envoyant des messages aux autres individus quant à l'émotion, la santé, la vitalité et l'âge. Avec

Plus en détail

ERGONOMIE POSTURES ET GESTES

ERGONOMIE POSTURES ET GESTES Hygiène Industrielle - Santé au Travail ERGONOMIE Ingénieurs en Sécurité Industrielle POSTURES ET GESTES I - RAPPEL D'ANATOMIE... 1 II - POSTE DE TRAVAIL... 3 1 - Postures...3 2 - Effet sur l organisme...3

Plus en détail

Les arrêts maladie représentent en moyenne l équivalent de 40 emplois à temps plein dans une entreprise de 1 000 salariés

Les arrêts maladie représentent en moyenne l équivalent de 40 emplois à temps plein dans une entreprise de 1 000 salariés Communiqué de presse Paris, le 7 avril 2014 Les arrêts maladie représentent en moyenne l équivalent de 40 emplois à temps plein dans une entreprise de 1 000 salariés Malakoff Médéric qui assure la santé

Plus en détail

Coûts liés à l'alcool en Suisse

Coûts liés à l'alcool en Suisse Coûts liés à l'alcool en Suisse Rapport final établi sur ordre de l'office fédéral de la santé publique Contrat n 12.00466 Barbara Fischer Dr. Harry Telser Dr. Philippe Widmer Dr. Karolin Leukert Olten,

Plus en détail

Exposer les failles de la cybersécurité: France

Exposer les failles de la cybersécurité: France Exposer les failles de la cybersécurité: France Partie I: Inefficace, en décalage et dans l obscurité Sponsorisé par Websense, Inc. Mené indépendamment par Ponemon Institute LLC Date de publication: juin

Plus en détail

PROMOTIONS 2008 2010 CARCASSONNE

PROMOTIONS 2008 2010 CARCASSONNE Année scolaire 2010/2011 ENQUÊTE SUR LE DEVENIR DES ANCIENS STIDIENS PROMOTIONS 2008 2010 CARCASSONNE Enquête réalisée dans le cadre des cours de «Complément de Statistique» par les étudiants de première

Plus en détail

LOMBOSCIATIQUES 130 cas récents. J.R. ALLIEZ,, N.HILAL, C. BALAN B.ALLIEZ C.H.U. Nord Neurochirurgie Marseille Mars 2007

LOMBOSCIATIQUES 130 cas récents. J.R. ALLIEZ,, N.HILAL, C. BALAN B.ALLIEZ C.H.U. Nord Neurochirurgie Marseille Mars 2007 LOMBOSCIATIQUES 130 cas récents J.R. ALLIEZ,, N.HILAL, C. BALAN B.ALLIEZ C.H.U. Nord Neurochirurgie Marseille Mars 2007 Définition Lombo : Syndrome rachidien Sciatique : Syndrome radiculaire Chronique

Plus en détail

Les activités de manutention manuelle peuvent provoquer de nombreux accidents de travail, plus ou moins graves:

Les activités de manutention manuelle peuvent provoquer de nombreux accidents de travail, plus ou moins graves: 1. REGLEMENTATION Code du travail articles R. 4541-1 à R. 4541-11 et R. 4612-7 (décret du 3 septembre 1992 fixant les prescriptions minimales de sécurité et de santé relatives à la manutention manuelle

Plus en détail

CANAL LOMBAIRE ÉTROIT ET RÉTRECI. Institut Du Rachis Parisien

CANAL LOMBAIRE ÉTROIT ET RÉTRECI. Institut Du Rachis Parisien CANAL LOMBAIRE ÉTROIT ET RÉTRECI Institut Du Rachis Parisien SÉMANTIQUE canal lombaire étroit état / congénital canal rétréci / sténose canalaire évolution acquise / dégénératif NB : rétrécissement peu

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC

LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC EMPLOI-QUÉBEC LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC ÉDITION 2015 Rédaction André Levert Catherine Ouellet Paula Santos Élaboration des tableaux Anh Truong Direction de l analyse et de l information sur

Plus en détail

Professeur André SCHEEN Professeur André SCHEEN

Professeur André SCHEEN Professeur André SCHEEN Cette brochure gratuite a été réalisée par «Liège Province Santé» de l O.M.S. sur base d un texte scientifique du Professeur André SCHEEN, Professeur de Médecine, Université de Liège, Chef de Service du

Plus en détail

Numéro : 295. Orientation sur la correction des intérêts suite à l ajustement d une cotisation arbitraire

Numéro : 295. Orientation sur la correction des intérêts suite à l ajustement d une cotisation arbitraire Numéro : 295 Orientation sur la correction des intérêts suite à l ajustement d une cotisation arbitraire 3 juillet 2007 1 Objectif de cette note d orientation :... 4 Références légales :... 4 Contexte...

Plus en détail

Programme des formations

Programme des formations Les participants devront être volontaires et motivés. L enseignement étant centré sur la pratique gestuelle et la participation active, le jour de la formation, les travailleurs inscrits devront être capables

Plus en détail