Géographie. Secondaire 1. Document de révision

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Géographie. Secondaire 1. Document de révision"

Transcription

1 Nom : Groupe : Géographie Secondaire 1 Document de révision Dossier #2 : Le territoire protégé : contre quoi? Pour qui? 1. Qu est-ce qu un territoire protégé? C'est un vaste espace que les autorités ont décidé d'aménager et de réglementer, afin de le protéger de la dégradation. 2. Qu est-ce qu un parc naturel? C'est un vaste territoire protégé. Il y a les réserves écologiques, les parcs régionaux urbains et les parcs nationaux. 3. Parmi les énoncés ci-dessous, cochez les deux caractéristiques d un territoire protégé. Un territoire protégé possède des limites peu définies. Un territoire protégé est toujours situé dans une région forestière. Un territoire protégé est aménagé et réglementé pour être préservé de la dégradation. Un territoire protégé offre un paysage intéressant pour les bûcherons. Un territoire protégé est organisé pour maintenir l équilibre entre la protection de la nature et la fréquentation humaine. 1

2 4. Un parc naturel est un vaste espace où l on veut protéger la nature. Il y a cependant différentes catégories de parcs naturels selon leur mission de conservation. Reliez les catégories de parcs naturels à la mission de conservation qui leur correspond. Catégories de parcs naturels Missions de conservation Réserve écologique Réserver un espace naturel à des fins récréatives pour les citadins vivant à proximité. Parc national Protéger un vaste espace représentatif des écosystèmes d une grande région ou d un pays, tout en fournissant des aménagements récréatifs aux visiteurs. Parc régional urbain Protéger un écosystème rare en y interdisant les visiteurs ou les résidants. 5. À l aide des arguments formulés dans le texte «Les territoires protégés : avec ou sans habitants?» de la page 54 de votre manuel, répondez aux questions 1 et 2. 1 Pour quelles raisons certaines personnes proposent-elles d exclure les habitants des territoires protégés? 2 Pour quelles raisons d autres personnes proposent-elles de laisser vivre les habitants dans les territoires protégés? 2

3 6. Dans un parc naturel, on veut aménager des sentiers pour les randonneurs. a) En quoi cela va-t-il favoriser le développement du territoire? Les sentiers de randonnée vont attirer des visiteurs dans le parc. b) On peut aussi dire que l aménagement de sentiers va contribuer à la protection du territoire. Pourquoi? c) Parce que les visiteurs vont circuler là où les autorités du parc l ont prévu. L impact sera moins grand que si les gens circulaient n importe où sur le territoire. 7. Pourquoi faut-il protégé des territoires? Ils sont représentatifs d'une région naturelle d'une province ou d'un pays. Ils offrent des paysages d'une valeur exceptionnelle Ils contiennent des.écosystèmes riches et rares. Ils procurent des espaces récréatifs et éducatifs aux visiteurs. Ils offrent des lieux où l'on peut goûter la nature et s'en inspirer. Ils conservent des traces d'anciennes activités humaines. Ils contiennent des traces de phénomènes physiques anciens, comme des fossiles ou des volcans. Ils favorisent la recherche scientifique. Ils procurent des retombés économiques. Ils constituent un symbole de l'identité d'une population. 8. Qu est-ce qui peut menacer de dégradation les parcs naturels? 3

4 L'exploitation commerciale des ressources, comme les minerais et le bois. Divers polluant: pesticides, pluies acides, eaux usées. Le développement agricole et urbain. La disparition d'habitats, de milieux qui sont propices à la vie de diverses espaces animales et végétales. Un nombre trop grand de visiteurs. Le braconnage (chasse et pêche illégale) Les changements climatiques. Introduction de nouvelle espèce animale et végétale. 9. Se familiariser avec deux repères (Les parallèles et les méridiens) qui servent à situer des lieux avec précision sur une carte. Les îles Galápagos 10. Répondez aux questions suivantes à l aide de la carte ci-dessus. Au besoin, consultez la page 55 de votre manuel. a) Quelles îles sont situées au sud du parallèle 1 S? Île Santa Maria et île Espanola. 4

5 b) Quelle île est traversée par le méridien 91 W? île Isabella c) Quelle île se trouve au nord du parallèle 0 30' N? île Pinta d) Quelle île est traversée par le méridien 89 30' W? Île San Cristobal 11. Divers groupes doivent participer au développement durable et s entendre sur l importance et la façon de protéger le territoire. Quels sont ces groupes? Les gouvernements, les provinces et les municipalités. Certains organismes internationaux (UNESCO). Des associations touristiques. Les représentants des populations locales. Les scientifiques. Les environnementalistes et des groupes de défense des animaux et de la nature. 12. Parmi les quatre énoncés suivants, cochez celui qui définit le mieux ce qu est un territoire protégé. Un territoire protégé est un territoire forestier où un organisme de protection des forêts applique des mesures de prévention contre les agents naturels de perturbation. Un territoire protégé est une partie de territoire affectée à un usage particulier. Un territoire protégé est un vaste espace délimité qui est conçu et administré pour assurer la réalisation d objectifs précis liés à la conservation ou à la protection de la nature. Un territoire protégé est un terrain délimité sur lequel on a effectué les travaux d'aménagement nécessaires pour le mettre en état d utilisation, tels des égouts, des clôtures, des travaux paysagers, etc. 13. Répondez par VRAI ou FAUX aux énoncés suivants. 5

6 a) Un nombre excessif d automobiles constitue une menace pour un parc naturel. b) La création d une zone protégée dans un parc naturel limite ou interdit plusieurs activités comme la chasse, l élevage, l exploitation forestière et minière. c) L exploitation des ressources, dans un parc national, est interdite. d) Les activités humaines n ont pas d impact sur un territoire protégé. e) Le nombre élevé de visiteurs sur un territoire protégé n affecte pas la dégradation des habitats et de la végétation. Vrai Vrai Vrai Faux Faux 14. Une fréquentation excessive, dans un parc naturel, contribue à détériorer la qualité de l air, du sol, de l eau, de la faune et de la végétation. Nommez deux activités humaines qui détériorent l écosystème d un parc, justifiant que le nombre de visiteurs soit limité. Exemples de réponses : Circuler à pied en dehors des sentiers de randonnée; circuler en automobiles; jeter ses ordures par terre; faire une excursion en bateau; construire des routes et aménager des sentiers, etc 6

Groupe : Géographie. 1 re secondaire Cahier d activités. Territoire protégé DOSSIER. Le parc naturel. Galápagos

Groupe : Géographie. 1 re secondaire Cahier d activités. Territoire protégé DOSSIER. Le parc naturel. Galápagos Nom : Date : Groupe : U NIVERS S OCIAL Géographie 1 re secondaire Cahier d activités DOSSIER 1 Territoire protégé Le parc naturel Galápagos 0 Chapitre 1 : Les territoires protégés p.232-235 1) Qu est-ce

Plus en détail

Géographie. Secondaire 1. Document de révision

Géographie. Secondaire 1. Document de révision Nom : Groupe : Géographie Secondaire 1 Document de révision Dossier 6: Tourisme sur un territoire: à quelles conditions? 1. Qu'est-ce que le tourisme? C'est la principale activité économique au monde,

Plus en détail

Exigences. Exigences propres à chaque catégorie de parc. Office fédérale pour l environnement OFEV

Exigences. Exigences propres à chaque catégorie de parc. Office fédérale pour l environnement OFEV Office fédérale pour l environnement OFEV Exigences Pour pouvoir obtenir le label «Parc suisse» et les aides financières, un projet de parc doit remplir certaines exigences. La haute qualité de la nature

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

Diplôme National du Brevet Session 2015

Diplôme National du Brevet Session 2015 DANS CE CADRE Académie : POLYNÉSIE FRANÇAISE session : juin 2015 Examen : Diplôme National du Brevet Série : générale Repère de l épreuve : 15DNBGENHGPO1 Epreuves/sous-épreuve : Histoire-Géographie et

Plus en détail

PARC NATUREL RÉGIONAL DE LA MARTINIQUE. Aménagement du domaine d Estripault Programmation de la deuxième tranche de travaux

PARC NATUREL RÉGIONAL DE LA MARTINIQUE. Aménagement du domaine d Estripault Programmation de la deuxième tranche de travaux PARC NATUREL RÉGIONAL DE LA MARTINIQUE Aménagement du domaine d Estripault Programmation de la deuxième tranche de travaux Étude de définition des équipements de découverte en forêt et des espaces d animation,

Plus en détail

Elaboration du Plan Local d Urbanisme

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Département de la Corrèze Commune de SAINT-BONNET L ENFANTIER Elaboration du Plan Local d Urbanisme LE PADD : Projet d Aménagement et de Développement Durable «vu pour être annexé à la délibération en

Plus en détail

Commission permanente du conseil d agglomération sur l environnement, le transport et les infrastructures

Commission permanente du conseil d agglomération sur l environnement, le transport et les infrastructures Commission permanente du conseil d agglomération sur l environnement, le transport et les infrastructures Mémoire sur La désinfection à la Station d épuration des eaux usées de Montréal Présenté par Comité

Plus en détail

ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19)

ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19) ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19) Le projet s inscrit dans une démarche durable prenant largement en compte le contexte du projet (économique, social

Plus en détail

Jeu de rôle et débat

Jeu de rôle et débat Jeu de rôle et débat Info pour l enseignant Cette activité rencontre les objectifs inscrits dans les socles de compétences de l éveil à la formation historique et géographique (les interactions hommes/espace)

Plus en détail

Opérations de sensibilisation, de suivis et de contrôles dans le cœur du Parc national des Calanques

Opérations de sensibilisation, de suivis et de contrôles dans le cœur du Parc national des Calanques Communiqué de presse 21 décembre 2012 Opérations de sensibilisation, de suivis et de contrôles dans le cœur du Parc national des Calanques Depuis sa création le 18 avril 2012, le Parc national des Calanques*

Plus en détail

Commune de Tonneins Projet d'aménagement et de Développement Durables

Commune de Tonneins Projet d'aménagement et de Développement Durables Commune de Projet d'aménagement et de Développement Durables SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 INTRODUCTION... 3 RAPPEL DES ENJEUX... 4 PREMIER AXE MAJEUR : ENVIRONNEMENT TOURISME AGRICULTURE... 5 LES ESPACES NATURELS

Plus en détail

Figure 12 : Sites NATURA 2000

Figure 12 : Sites NATURA 2000 Figure 12 : Sites NATURA 2000 THEMA Environnement 21 Figure 13 : Carte - sites naturels sensibles THEMA Environnement 22 2.5.1.5 Les arrêtés de protection de biotope En limite nord-ouest du territoire

Plus en détail

II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO?

II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO? Projet éducatif LPO Sommaire I. Qui sommes nous?... 2 I.1. La LPO... 2 I.2. Nos Valeurs... 2 I.3. Notre mission... 2 II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO?... 3 III. L éducation

Plus en détail

Activité Domaines Géographie Maîtrise de la langue

Activité Domaines Géographie Maîtrise de la langue 1 Activité Domaines Géographie Maîtrise de la langue Objectif général Découvrir la notion de parc national. Objectifs spécifiques Sensibiliser au comportement citoyen dans un parc. Localiser des parcs

Plus en détail

Introduction. Manifeste pour les territoires «naturbains» naturba / Séminaire de clôture 1 er et 2 décembre 2011 / Le manifeste

Introduction. Manifeste pour les territoires «naturbains» naturba / Séminaire de clôture 1 er et 2 décembre 2011 / Le manifeste Le manifeste 3 Introduction Manifeste pour les territoires «naturbains» Ce livret a été réalisé à l occasion du séminaire de clôture naturba. Il fait parti d un coffret remis aux participants. L espace

Plus en détail

Habiter des espaces à fortes contraintes naturelles

Habiter des espaces à fortes contraintes naturelles Habiter des espaces à fortes contraintes naturelles Contrainte naturelle : Un obstacle de la nature qui empêche l homme d aménager un territoire. PBQ : Comment les hommes aménagent-ils les espaces à fortes

Plus en détail

ACTE DE CLASSEMENT RESERVE NATURELLE REGIONALE DE SAINT-MAURIN. Commune de La PALUD SUR VERDON. Département des ALPES DE HAUTE PROVENCE

ACTE DE CLASSEMENT RESERVE NATURELLE REGIONALE DE SAINT-MAURIN. Commune de La PALUD SUR VERDON. Département des ALPES DE HAUTE PROVENCE ACTE DE CLASSEMENT RESERVE NATURELLE REGIONALE DE SAINT-MAURIN Commune de La PALUD SUR VERDON Département des ALPES DE HAUTE PROVENCE ARTICLE 1 : Dénomination et délimitation Sont classées en réserve naturelle

Plus en détail

CHOIX ET OPPORTUNITÉS POUR LE RÉSEAU D AIRES PROTÉGÉES AU QUÉBEC

CHOIX ET OPPORTUNITÉS POUR LE RÉSEAU D AIRES PROTÉGÉES AU QUÉBEC CHOIX ET OPPORTUNITÉS POUR LE RÉSEAU D AIRES PROTÉGÉES AU QUÉBEC Préambule En ce début de l Année de la biodiversité, il fait très plaisir à la Fédération québécoise des coopératives forestières de participer

Plus en détail

3 Tableau impact environnemental : EXPERTS

3 Tableau impact environnemental : EXPERTS 3 Tableau impact environnemental : EXPERTS Activité Zone humide/environnement Naturel & Communauté Commentaires de nouvelles habitations Positif Négatif La construction perturbe l écosystème (élimine la

Plus en détail

RENCONTRES PROFESSIONNELLES RITTMO 22 avril 2010. Sous-titre - date

RENCONTRES PROFESSIONNELLES RITTMO 22 avril 2010. Sous-titre - date RENCONTRES PROFESSIONNELLES RITTMO 22 avril 2010 Sous-titre - date De la reconstitution des sols à la re-végétalisation Rencontres professionnelles de RITTMO - 22 avril 2010 Etat des besoins des collectivités

Plus en détail

ORLY-SUR-MORIN PLU PROJET D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES ÉTUDES

ORLY-SUR-MORIN PLU PROJET D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES ÉTUDES ORLY-SUR-MORIN PLU PROJET D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES ÉTUDES Document Établi le 25 juillet 2013 La Loi Engagement National pour l'environnement a défini le contenu du Projet d'aménagement

Plus en détail

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations DÉFIS Climat 1. Pensez-vous que ce soit utile de réduire nos déplacements afin de lutter contre les changements

Plus en détail

Nom : Groupe : Date :

Nom : Groupe : Date : Nom : Groupe : Date : CHAPITRE 810 STE Questions 1 à 26, A à C. Verdict 1 QU EST-CE QU UN ÉCOSYSTÈME? (p. 318-326) 1. Indiquez à quel niveau écologique font référence les énoncés suivants. a) Une meute

Plus en détail

DIRECTION DES ÉVALUATIONS

DIRECTION DES ÉVALUATIONS DIRECTION DES ÉVALUATIONS ENVIRONNEMENTALES Le suivi environnemental Guide à l intention de l initiateur de projet Juillet 2002 Mise à jour : janvier 2005 AVANT-PROPOS Ce guide se veut un outil d aide

Plus en détail

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE Hervé LETHIER, EMC2I INTRODUCTION OBJECTIFS L INSTRUMENT LES INDICATEURS UN PREMIER BILAN INTRODUCTION OBJECTIF De simples inventaires spécialisés et ciblés Combler

Plus en détail

LES PROJETS «NATU RE» GRAND LYON

LES PROJETS «NATU RE» GRAND LYON LES PROJETS DU «NATU RE» GRAND LYON LES PROJETS NATURE DU GRAND LYON lyonnaise bénéficie d un environnement de qualité, avec des paysages diversifiés. La moitié du L agglomération territoire est composé

Plus en détail

Mémoire. Plan de conservation du site patrimonial du Bois-de- Saraguay

Mémoire. Plan de conservation du site patrimonial du Bois-de- Saraguay Mémoire Plan de conservation du site patrimonial du Bois-de- Saraguay Novembre 2015 Maison du développement durable 50, rue Sainte-Catherine Ouest, bureau 300 Montréal (Qc) H2X 3V4 Tél. : 514-842-2890

Plus en détail

Déclaration de la Réunion sur le Tourisme durable dans les Îles

Déclaration de la Réunion sur le Tourisme durable dans les Îles Déclaration de la Réunion sur le Tourisme durable dans les Îles La Conférence sur «Le développement durable du tourisme des îles», organisée par l OMT (Nations-Unies) et le Gouvernement français à Saint-Denis

Plus en détail

L Association Communale de Chasse Agréée

L Association Communale de Chasse Agréée L Association Communale de Chasse Agréée (A.C.C.A.) La connaissez-vous vraiment? Après 40 ans d existence, les A.C.C.A sont toujours tournées vers l avenir. Illustrant les nouvelles donnes environnementales,

Plus en détail

L Association Communale de Chasse Agréée

L Association Communale de Chasse Agréée L Association Communale de Chasse Agréée (A.C.C.A.) La connaissez-vous vraiment? Après 40 ans d existence, les A.C.C.A sont toujours tournées vers l avenir. Illustrant les nouvelles donnes environnementales,

Plus en détail

PROGRAMME MULTIPARTENAIRES ENFOUISSEMENT DES RÉSEAUX CÂBLÉS SUR DES SITES D INTÉRÊT PATRIMONIAL ET CULTUREL

PROGRAMME MULTIPARTENAIRES ENFOUISSEMENT DES RÉSEAUX CÂBLÉS SUR DES SITES D INTÉRÊT PATRIMONIAL ET CULTUREL PROGRAMME MULTIPARTENAIRES ENFOUISSEMENT DES RÉSEAUX CÂBLÉS SUR DES SITES D INTÉRÊT PATRIMONIAL ET CULTUREL Au détour d une route de campagne, au hasard d une promenade dans une ville, le voyageur découvre

Plus en détail

Articles L4153-9, D4153-15 et suivants du code du travail

Articles L4153-9, D4153-15 et suivants du code du travail Déclaration de dérogation aux travaux réglementés en vue d accueillir des jeunes mineurs âgés d au moins 15 ans et moins de 18 ans en formation professionnelle ou technologique Articles L41539, D415315

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme Intercommunal

Plan Local d Urbanisme Intercommunal ARCHITOUR Architectes et associés GAMA Environnement Plan Local d Urbanisme Intercommunal Réunions publiques de lancement Fay : 16 juin 2014 Pruillé le Chétif : 20 juin 2014 Trangé : 23 juin 2014 Chaufour

Plus en détail

Plan Local d'urbanisme de CHAMERY

Plan Local d'urbanisme de CHAMERY 2.7 L AVIS DE LA POPULATION Plan Local d'urbanisme de CHAMERY Quels objectifs d'aménagement, de développement et de préservation pour les 15 prochaines années et pour les générations futures? Quel avenir

Plus en détail

Quels paysages voulons-nous pour les Calanques?

Quels paysages voulons-nous pour les Calanques? Quels paysages voulons-nous pour les Calanques? Séminaire du plan de paysage des Calanques Lundi 16/11/2015 de 9h30 à 18h Oustau Calendal - Cassis Quels paysages voulons-nous pour les Calanques? La qualité

Plus en détail

INTRODUCTION. Arrêté no. 24 1/20

INTRODUCTION. Arrêté no. 24 1/20 INTRODUCTION Le plan d aménagement municipal se veut l'outil de travail de premier ordre qui permettra au village de Maisonnette de mieux planifier la façon dont va s'orienter le développement au cours

Plus en détail

Projet de raccordement au réseau de transport de gaz naturel

Projet de raccordement au réseau de transport de gaz naturel Projet de raccordement au réseau de transport de gaz naturel Annexe 8 : Information sur le contenu des études de faisabilité et de base D E T A I L D E S E T U D E S R E A L I S E E S P A R L E T R A N

Plus en détail

OCCUPATIONS ET UTILISATIONS DU SOL INTERDITES

OCCUPATIONS ET UTILISATIONS DU SOL INTERDITES CARACTERE DE LA ZONE Zone urbaine peu dense où les équipements publics existants ou en cours de réalisation ont une capacité suffisante pour desservir les constructions à implanter. Ub ARTICLE Ub 1 OCCUPATIONS

Plus en détail

TP 7 - TOURNAGE Casse Tête PH 20 (TCN B)

TP 7 - TOURNAGE Casse Tête PH 20 (TCN B) Casse Tête PH 20 (TCN B) Durée : 3H00 Page:1/2 CI n 3 Support d activité Compétences attendues CONFIGURER UN EQUIPEMENT, REALISER UNE OPERATION - Centre d usinage C.N. Réalméca - Pièces finies en phase

Plus en détail

Doctrine d'instruction des projets de drainage agricole

Doctrine d'instruction des projets de drainage agricole Données générales sur le drainage et ses impacts PREFET DE LA HAUTE-MARNE Direction départementale des territoires Service environnement et ressources naturelles Bureau préservation des milieux aquatiques

Plus en détail

L indispensable vocabulaire de

L indispensable vocabulaire de L indispensable vocabulaire de Natura 2000 1. Réseau Natura 2000 Sommaire 1. Réseau Natura 2000... 3 2. Gestion... 8 3. Incidences... 10 4. Principaux textes de référence... 12 5. Pilotage scientifique...

Plus en détail

SCOT du bassin de vie d Avignon. - Volet énergie- Le 21 octobre 2010

SCOT du bassin de vie d Avignon. - Volet énergie- Le 21 octobre 2010 SCOT du bassin de vie d Avignon - Volet énergie- Le 21 octobre 2010 Déroulé de la présentation Elément déclencheur de la démarche Objectifs et limites du volet «énergies» du SCOT du bassin de vie d Avignon

Plus en détail

Manifestations sportives dans les espaces naturels. Propositions pour une meilleure prise en compte de l environnement

Manifestations sportives dans les espaces naturels. Propositions pour une meilleure prise en compte de l environnement Manifestations sportives dans les espaces naturels Propositions pour une meilleure prise en compte de l environnement La FRAPNA travaille depuis plusieurs années avec les organisateurs de manifestations

Plus en détail

Fiche de lecture du milieu Secteur 8 Secteur Du Boisé

Fiche de lecture du milieu Secteur 8 Secteur Du Boisé Fiche de lecture du milieu Secteur 8 Secteur Du Boisé 21 mai 2015 2 741 habitants* Secteur 8 Secteur Du Boisé CONTEXTE 7 % de la population bouchervilloise* Densité de population de 17,7 hab./ha* Densité

Plus en détail

Le PLU/PLUi et Consommation de l espace. Intervenant : Isabelle Gervet Service : DDT - SUT Date : 15 septembre 2015

Le PLU/PLUi et Consommation de l espace. Intervenant : Isabelle Gervet Service : DDT - SUT Date : 15 septembre 2015 Le PLU/PLUi et Consommation de l espace Intervenant : Isabelle Gervet Service : DDT - SUT Date : 15 septembre 2015 Le cadre réglementaire - La loi SRU du 13 décembre 2000 relative à la Solidarité et au

Plus en détail

Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal)

Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal) Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal) L Île Bizard est située au nord-ouest de l archipel montréalais. Elle est reconnue pour sa qualité de vie, son magnifique

Plus en détail

Réalisé par Delphine Jubault et Loïc Munier, Etudiants en Licence professionnelle GAEMP 2010/2011. Tuteurs : Mme Roulier, Chargé de mission

Réalisé par Delphine Jubault et Loïc Munier, Etudiants en Licence professionnelle GAEMP 2010/2011. Tuteurs : Mme Roulier, Chargé de mission Quelles sont les politiques locales concernant les Taillis à (Très) Courtes Rotations et leurs divers impacts à l échelle du Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariègeoises? Réalisé par Delphine Jubault

Plus en détail

PARCOURS DÉCOUVERTE L ÉCO-CONSTRUCTION EN ROUTE VERS CARNET DE VISITE

PARCOURS DÉCOUVERTE L ÉCO-CONSTRUCTION EN ROUTE VERS CARNET DE VISITE PARCOURS DÉCOUVERTE EN ROUTE VERS L ÉCO-CONSTRUCTION CARNET DE VISITE Sais-tu qu il est possible de préserver la planète et d être solidaire des Hommes en construisant ou en aménageant sa maison, grâce

Plus en détail

1 ère Rencontre des Associations européennes du Patrimoine mondial Strasbourg, 15-16 octobre 2015

1 ère Rencontre des Associations européennes du Patrimoine mondial Strasbourg, 15-16 octobre 2015 1 ère Rencontre des Associations européennes du Patrimoine mondial Strasbourg, 15-16 octobre 2015 Association des biens français du patrimoine mondial FRANCE Le patrimoine mondial en France Année de ratification

Plus en détail

TBH Location... Une nouvelle adresse à Saint-Brieuc pour trouver son logement

TBH Location... Une nouvelle adresse à Saint-Brieuc pour trouver son logement TBH Location... Une nouvelle adresse à Saint-Brieuc pour trouver son logement dossier de presse Janvier 2014 TBH Location... Une nouvelle adresse à Saint-Brieuc pour trouver son logement Terre & Baie Habitat,

Plus en détail

Chapitre 1 : habiter notre environnement

Chapitre 1 : habiter notre environnement Chapitre 1 : habiter notre environnement Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : Contrat-élève 4 ème Chapitre 1

Plus en détail

POUR LES ENSEIGNANTS DU LYCEE

POUR LES ENSEIGNANTS DU LYCEE PISTES D EXPLOITATION PEDAGOGIQUE DES EXPEDITIONS MOZAMBIQUE MADAGASCAR 2009-2010 POUR LES ENSEIGNANTS DU LYCEE Les pistes détaillées dans ce document s appuie essentiellement sur les programmes scolaires

Plus en détail

Strasbourg PARTENARIAT PROTECTION ET GESTION DURABLE DU PATRIMOINE NATUREL. Communauté Urbaine de Strasbourg & Conservatoire des Sites Alsaciens

Strasbourg PARTENARIAT PROTECTION ET GESTION DURABLE DU PATRIMOINE NATUREL. Communauté Urbaine de Strasbourg & Conservatoire des Sites Alsaciens Dossier de presse PARTENARIAT Communauté Urbaine de Strasbourg & Conservatoire des Sites Alsaciens PROTECTION ET GESTION DURABLE DU PATRIMOINE NATUREL ELLO-RHÉNAN - LE BOHRIE, À OSTWALD Strasbourg Communauté

Plus en détail

Séminaire urbanisme commercial. L Aménagement commercial dans le SCoT

Séminaire urbanisme commercial. L Aménagement commercial dans le SCoT Séminaire urbanisme commercial L Aménagement commercial dans le SCoT Le Développement Durable au cœur du Document d Aménagement Commercial Le Développement Durable au cœur du Document d Aménagement Commercial

Plus en détail

Le développement durable de l industrie des gaz de schiste au Québec. Mémoire présenté au Bureau d audiences publiques sur l environnement du Québec

Le développement durable de l industrie des gaz de schiste au Québec. Mémoire présenté au Bureau d audiences publiques sur l environnement du Québec Le développement durable de l industrie des gaz de schiste au Québec Mémoire présenté au Bureau d audiences publiques sur l environnement du Québec Novembre 2010 TABLE DES MATIÈRES Le Conseil régional

Plus en détail

Le Portrait Nature de Quartier du Fresnoy- Mackellerie à Roubaix

Le Portrait Nature de Quartier du Fresnoy- Mackellerie à Roubaix Le Portrait Nature de Quartier du Fresnoy- Mackellerie à Roubaix Ce projet a reçu le label régional Naturenville 1 Nos premiers arguments : pourquoi s intéresser à la nature en ville? Parce que la vie

Plus en détail

au cœur du Parc national des Calanques 2.1

au cœur du Parc national des Calanques 2.1 au cœur du Parc national des Calanques 2 2.1 un paysage exceptionnel PATRIMOINE NATUREL Blotti entre le massif des Calanques et le Cap Canaille - la plus haute falaise maritime d'europe- le village traditionnel

Plus en détail

Politique de l arbre. Mon arbre, le coeur de ma cité

Politique de l arbre. Mon arbre, le coeur de ma cité Politique de l arbre Mon arbre, le coeur de ma cité Mai 2009 TABLE DES MATIÈRES 1 CONTEXTE D ÉLABORATION DE LA POLITIQUE DE L ARBRE............ 3 1.1 Historique du développement urbain... 3 1.2 Tendance

Plus en détail

La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) consacre la prise en compte des enjeux de biodiversité dans les documents d urbanisme.

La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) consacre la prise en compte des enjeux de biodiversité dans les documents d urbanisme. La biodiversité dans les plans locaux d urbanisme et dans les schémas de cohérence territoriale La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) consacre la prise en compte des enjeux de biodiversité

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE

PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Département de la Saône et Loire Commune de CIEL PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE PREAMBULE LES TEXTES Article L110 du Code de l Urbanisme Le territoire français

Plus en détail

Patrimoine Mondial dans le Bassin du Congo : L Initiative pour le patrimoine forestier d'afrique centrale

Patrimoine Mondial dans le Bassin du Congo : L Initiative pour le patrimoine forestier d'afrique centrale Patrimoine Mondial dans le Bassin du Congo : L Initiative pour le patrimoine forestier d'afrique centrale Leila Maziz & Thomas Fondjo UNESCO Centre du patrimoine mondial Zone d intervention 7 sites du

Plus en détail

EXTRAITS DES OAP OAP : ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION

EXTRAITS DES OAP OAP : ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION COMMUNE DE CHALONNES-SUR-LOIRE (49) Modification n 1 EXTRAITS DES OAP OAP : ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION Révision n 1 du PLU approuvée le 09 juillet 2012 Modification simplifiée n 1 approuvée

Plus en détail

FICHE ÉLÈVE NAVIGATEUR PRIVE PARTICULE RECENSEMENT

FICHE ÉLÈVE NAVIGATEUR PRIVE PARTICULE RECENSEMENT ^ N 35 Du 28 janv au 1 er fév 2013 LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE 1 er février 2013 par Ariane Mélazzini- Déjean On va compter les arbres de la forêt amazonienne! LES MOTS DE LA SEMAINE ACTIVITE 1 : JE

Plus en détail

Commune de Weiswampach MODIFICATION PONCTUELLE DU PLAN D AMENAGEMENT GENERAL DE LA COMMUNE DE WEISWAMPACH

Commune de Weiswampach MODIFICATION PONCTUELLE DU PLAN D AMENAGEMENT GENERAL DE LA COMMUNE DE WEISWAMPACH 1 Commune de Weiswampach Administration communale de Weiswampach Om Lehmpudel L-9991 Weiswampach Tél.: 97 80 75-1 MODIFICATION PONCTUELLE DU PLAN D AMENAGEMENT GENERAL DE LA COMMUNE DE WEISWAMPACH Localité

Plus en détail

Dossier de presse Conseil de gestion du Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d Opale Le jeudi 10 décembre 2015

Dossier de presse Conseil de gestion du Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d Opale Le jeudi 10 décembre 2015 A Boulogne sur Mer, le 15 décembre 2015 Dossier de presse Conseil de gestion du Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d Opale Le jeudi 10 décembre 2015 Crédit photo : Vincent Maran Adoption

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES REALISATION D UN CATALOGUE DE PRODUITS INDIVIDUELS DE TOURISME DE NATURE EN REGION CENTRE

CAHIER DES CHARGES REALISATION D UN CATALOGUE DE PRODUITS INDIVIDUELS DE TOURISME DE NATURE EN REGION CENTRE CAHIER DES CHARGES REALISATION D UN CATALOGUE DE PRODUITS INDIVIDUELS DE TOURISME DE NATURE EN REGION CENTRE DATE ET HEURE LIMITES DE DEPOT DES PLIS : Le 11 décembre 2014 à 16H00 Comité régional du tourisme

Plus en détail

Introduction à la philosophie

Introduction à la philosophie Introduction à la philosophie Votre professeur : Cédric Eyssette http://eyssette.net 2010-2011 Un petit exercice avant de commencer! La philosophie en Terminale est une matière nouvelle, mais vous avez

Plus en détail

V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE LA SITUATION À PARIS V.1 - FAVORISER LA SOBRIÉTÉ ÉNERGÉTIQUE La maîtrise de l énergie et plus largement la politique de lutte contre les changements

Plus en détail

L eau ne tombe pas du ciel!

L eau ne tombe pas du ciel! DOSSIER2 L eau ne tombe pas du ciel! L eau douce, entre rareté et inégale répartition. DÉCOUPAGE DE LA FICHE Chaque fiche pédagogique «dossier» est structurée en deux parties : Première partie : documents

Plus en détail

LES ENERGIES RENOUVELABLES ET ALTERNATIVES

LES ENERGIES RENOUVELABLES ET ALTERNATIVES LES ENERGIES RENOUVELABLES ET ALTERNATIVES Atelier pour l Envirothon 18 Novembre 2006 Dans l Histoire Les énergies renouvelables ont été les premières à être utilisées par l homme La biomasse Le vent L

Plus en détail

ECOMM 2004 PROPOSITION D INTERVENTION. TITRE DU PAPIER : De la planification stratégique au management de la mobilité : une démarche globale.

ECOMM 2004 PROPOSITION D INTERVENTION. TITRE DU PAPIER : De la planification stratégique au management de la mobilité : une démarche globale. ECOMM 2004 PROPOSITION D INTERVENTION TITRE DU PAPIER : De la planification stratégique au management de la mobilité : une démarche globale. AUTEUR Yamina Lamrani CERTU (Centre d Etudes sur les Réseaux,

Plus en détail

D E P A R T E M E N T D E L A H A U T E S A V O I E VEIGY FONCENEX

D E P A R T E M E N T D E L A H A U T E S A V O I E VEIGY FONCENEX D E P A R T E M E N T D E L A H A U T E S A V O I E VEIGY FONCENEX ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Certifié conforme à la délibération du Conseil

Plus en détail

La mise en place d un service public d assainissement non collectif (SPANC)

La mise en place d un service public d assainissement non collectif (SPANC) Certu La mise en place d un service public d assainissement non collectif (SPANC) > CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE CRÉER UN SPANC Intérêt de l assainissement non collectif Les eaux utilisées pour satisfaire

Plus en détail

Commune de Lys-Saint-Georges (36)

Commune de Lys-Saint-Georges (36) PLAN LOCAL D URBANISME Commune de Lys-Saint-Georges (36) 2 Projet d Aménagement et de Développement Durables (PADD) Version provisoire n 4 : octobre 2013 Elaboration du PLU prescrite le : Étude lancée

Plus en détail

w w w. a g r o p a r i s t e c h. f r C. BLATRIX, N. FRASCARIA, A.de MONTBEL, H.OLLAGNON

w w w. a g r o p a r i s t e c h. f r C. BLATRIX, N. FRASCARIA, A.de MONTBEL, H.OLLAGNON C. BLATRIX, N. FRASCARIA, A.de MONTBEL, H.OLLAGNON Pourquoi la formation SPES? Face à l émergence des nouvelles questions de la gestion du vivant et de l action en univers complexe, Et aux mutations de

Plus en détail

VSA et développement durable

VSA et développement durable VSA et développement durable Spécificités en matière d environnement P. BALMEFREZOL CETE de LYON 16 octobre 2013 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDE Ministère de l'écologie, du Développement durable et

Plus en détail

NOUVEAU PLAN VIGIPIRATE

NOUVEAU PLAN VIGIPIRATE PREMIER MINISTRE NOUVEAU PLAN VIGIPIRATE DOSSIER DE PRESSE 13 février 2014 Contact Pôle Stratégie, médias, communication 57, rue de Varenne 75007 Paris Tél. : 01 42 75 50 78/79 www.gouvernement.fr NOUVEAU

Plus en détail

(1) Le conseil municipal privilégie :

(1) Le conseil municipal privilégie : 2.13 PATRIMOINE ET CULTURE Préambule Les attraits historiques et culturels de Fredericton au nombre desquels il faut compter son emplacement, ses bâtiments, ses lieux, ses établissements culturels et son

Plus en détail

Golfe de Californie : le tourisme assassin

Golfe de Californie : le tourisme assassin Défendons nos Océans "Greenpeace s'engage à défendre tous les océans, les plantes, les animaux et les peuples qui en dépendent." Golfe de Californie : le tourisme assassin Puerto los Cabos Puerto Peñasco

Plus en détail

Classement de la Réserve naturelle régionale. Marais de Brière

Classement de la Réserve naturelle régionale. Marais de Brière Classement de la Réserve naturelle régionale Marais de Brière VU le Code Général des Collectivités Territoriales, VU le Code de l environnement, notamment ses articles L. 332-1 à L. 332-27, R.332-30 à

Plus en détail

12 % d aires protégées au Québec d ici 2015

12 % d aires protégées au Québec d ici 2015 12 % d aires protégées au Québec d ici 2015 André R. Bouchard, Direction du patrimoine écologique et des parcs Service des aires protégées Support infographique : Yves Lachance Amqui. Matane, Rimouski

Plus en détail

Note de présentations du périmètre du schéma d aménagement et de gestion des eaux (SAGE) des 6 vallées

Note de présentations du périmètre du schéma d aménagement et de gestion des eaux (SAGE) des 6 vallées 1 Note de présentations du périmètre du schéma d aménagement et de gestion des eaux (SAGE) des 6 vallées Rappel réglementaire Le décret 2007-1213 du 10 août 2007, relatif aux schémas d'aménagement et de

Plus en détail

Phase de concertation sur la modification du dossier initial de création de la ZAC des PIERRINS

Phase de concertation sur la modification du dossier initial de création de la ZAC des PIERRINS ZAC des PIERRINS Phase de concertation sur la modification du dossier initial de création de la ZAC des PIERRINS Réunion publique Auditorium Mercredi 22 juin 2011 Qu est-ce qu une ZAC? Code de l urbanisme

Plus en détail

des terres le prix L essentiel des marchés fonciers ruraux en 2012 LA SYNTHÈSE juin 2013

des terres le prix L essentiel des marchés fonciers ruraux en 2012 LA SYNTHÈSE juin 2013 le prix LA SYNTHÈSE juin 2013 des terres L essentiel des marchés fonciers ruraux en 2012 1 Connaître les dynamiques des marchés fonciers ruraux pour mieux agir Pourquoi une étude des marchés fonciers ruraux

Plus en détail

Réforme de la Commission Départementale de Consommation des Espaces Agricoles (CDCEA)

Réforme de la Commission Départementale de Consommation des Espaces Agricoles (CDCEA) Réforme de la Commission Départementale de Consommation des Espaces Agricoles (CDCEA) Réforme de la CDCEA SOMMAIRE I. LOI POUR L ACCÈS AU LOGEMENT ET UN URBANISME RÉNOVÉ (ALUR) II. PROJET DE LOI D AVENIR

Plus en détail

Utiliser un modèle d état prédéfini

Utiliser un modèle d état prédéfini Chapitre 8 Etats rapides Certains boutons sont désactivés, en fonction du type de cellule sélectionné. 4 Répétez les étapes 2 et 3 pour chaque bordure à paramétrer. 5 Cliquez sur le bouton OK pour valider

Plus en détail

LA BIODIVERSITÉ, UN ENJEU POUR L HUMANITÉ

LA BIODIVERSITÉ, UN ENJEU POUR L HUMANITÉ LA BIODIVERSITÉ, UN ENJEU POUR L HUMANITÉ VOUS AVEZ DIT BIODIVERSITÉ? La biodiversité, c est la diversité des formes de vie sur Terre. Historiquement, les naturalistes se sont d abord intéressés à la diversité

Plus en détail

«Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale»

«Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale» SYNDICAT MIXTE DU PAYS MIDI-QUERCY «Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale» VISITES SUR SITE ET ECHANGES AUTOUR DU PROJET

Plus en détail

EXAMEN DES PROPOSITIONS D AMENDEMENT DES ANNEXES I ET II. Autres propositions

EXAMEN DES PROPOSITIONS D AMENDEMENT DES ANNEXES I ET II. Autres propositions Prop. 11.26 EXAMEN DES PROPOSITIONS D AMENDEMENT DES ANNEXES I ET II Autres propositions A. Proposition Transférer la population de Dugong dugon (dugong) de l'australie de l Annexe II à l Annexe I de la

Plus en détail

Les villages, les villes

Les villages, les villes p28-29 Les villages, les villes Notre commune compte-t-elle plus ou moins de 2 000 habitants? Si elle compte plus de 2 000 habitants, c est une ville. Si elle compte moins de 2 000 habitants, c est un

Plus en détail

Commission départementale de la consommation des espaces agricoles mai 2012

Commission départementale de la consommation des espaces agricoles mai 2012 Commission départementale de la consommation des espaces agricoles mai 2012 Sommaire Le contexte législatif et réglementaire Le constat en région Centre Le point de vue de l'etat en région centre La CDCEA

Plus en détail

DOCUMENT D QUESTIONS SUR LA FISCALITÉ SCOLAIRE À LA SUITE DES MODIFICATIONS APPORTÉES À LA LOI SUR L INSTRUCTION PUBLIQUE EN 2006

DOCUMENT D QUESTIONS SUR LA FISCALITÉ SCOLAIRE À LA SUITE DES MODIFICATIONS APPORTÉES À LA LOI SUR L INSTRUCTION PUBLIQUE EN 2006 DOCUMENT D QUESTIONS SUR LA FISCALITÉ SCOLAIRE À LA SUITE DES MODIFICATIONS APPORTÉES À LA LOI SUR L INSTRUCTION PUBLIQUE EN 2006 AVRIL 2012 Les questions liées à l application de l étalement seront traitées

Plus en détail

PROJET URBAIN DURABLE // Aménagement de la ZACC du terril du Piron/

PROJET URBAIN DURABLE // Aménagement de la ZACC du terril du Piron/ PROJET URBAIN DURABLE // Aménagement de la ZACC du terril du Piron/ MCUAT/ Faculté des sciences appliquées / Année 2009-2010 LABRIQUE Julie 1// INRTODUCTION / - Mettre en œuvre la ZACC du terril du Piron

Plus en détail

Champ de l Etude - SCOPING

Champ de l Etude - SCOPING Cadrage 1 Champ de l Etude - SCOPING Les principes directeurs de la phase de définition du champ de l étude la définition du champ de l étude n est pas une simple activité la définition du champ de l étude

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Des musées gratuits : une mesure controversée

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Des musées gratuits : une mesure controversée ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Des musées gratuits : une mesure controversée Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Isabelle

Plus en détail

GÉOGRAPHIE BACCALAURÉAT MAJEURE MINEURE

GÉOGRAPHIE BACCALAURÉAT MAJEURE MINEURE » BACCALAURÉAT MAJEURE MINEURE PROGRAMME CAMPUS ADMISSION RÉGIME 1 Baccalauréat Rimouski automne hiver TC TP Majeure Rimouski automne hiver TC TP Mineure Rimouski automne hiver TC TP BACCALAURÉAT MAJEURE

Plus en détail

Visite du chantier de construction de la Maison du parc national

Visite du chantier de construction de la Maison du parc national Visite du chantier de construction de la Jeudi 21 février 2013 Plaine des Palmistes Contact presse : Isabelle de Lavergne Tél : +262 (0) 2 62 90 16 85 - Fax : +262 (0) 2 62 90 11 39 isabelle.de-lavergne@reunion-parcnational.fr

Plus en détail

Note aux élèves. Une deuxième situation d'évaluation, à travers une production personnelle écrite de 15 pages maximum (annexes non comprises).

Note aux élèves. Une deuxième situation d'évaluation, à travers une production personnelle écrite de 15 pages maximum (annexes non comprises). 1 Note aux élèves L un des objectifs de l enseignement de la Prévention Santé Environnement (PSE) en classe de Baccalauréat Professionnel est de former des acteurs de prévention responsables et autonomes.

Plus en détail

www.pourvoirieavendre.com

www.pourvoirieavendre.com POURVOIRIE DOMAINE VIGNEROD QUÉBEC, CANADA www.pourvoirieavendre.com Le Domaine Vignerod Page 2 LE MANDAT Le 14 février 2011, La compagnie Domaine Vignerod inc., représentée par monsieur Claude Gauthier,

Plus en détail