Sous-total /15 pts Respect des contraintes et des enjeux. Pertinence des solutions par rapport aux causes du problème :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sous-total /15 pts Respect des contraintes et des enjeux. Pertinence des solutions par rapport aux causes du problème :"

Transcription

1 Session 2011 BTS assistant de manager Cas Portazur : barème 1 re partie : Diagnostic et proposition de solutions LE DIAGNOSTIC OPÉRATIONNEL La prise en compte des éléments déterminants du contexte. Explicitation du problème, des enjeux et des contraintes. L identification de la mission confiée à l assistant. Définition de la mission et des limites fixées (Se centrer essentiellement sur la partie «Clôture des») La justesse et la précision du diagnostic. Sélection des données utiles à l établissement du diagnostic et traduction en éléments parlants (plus de la moitié des dossiers incomplets, différence de rigueur entre les surveillants, exemple chiffré de surcoût). Explicitation des raisons principales du problème (manque de motivation, perception insuffisante des enjeux, compétences de l assistant mal exploitées, hiérarchie peu impliquée, charge de travail, insuffisance de formation à l outil de travail collaboratif et à la CAO-DAO, remise en cause de la procédure de paiement) Pertinence et efficacité des outils mobilisés : Accepter toutes pièces jointes cohérentes sans redondance avec le rapport ou la note. Exemple : Calcul de coûts, graphiques de répartition, tableau statistique Sous-total /20 pts LES SOLUTIONS Sous-total /15 pts Respect des contraintes et des enjeux. 3 pts Pertinence des solutions par rapport aux causes du problème : 6 pts - Rôle de coordination de l assistant (suivi, relance ) - Répondre aux fournisseurs non retenus - Impliquer la hiérarchie dans la procédure de clôture des - Sensibiliser et motiver les surveillants - Former les surveillants à Lotus Notes et à ArchiCAD - Investir dans des postes de travail informatiques plus puissants Autre solution pertinente acceptable Justification de chaque solution proposée 6 pts LA MISE EN FORME du rapport ou de la note : Sous-total /10 pts Orthographe, expression 5 pts Structure, mentions, présentation : admettre que les solutions figurent dans le document structuré ou que celui-ci renvoie à une PJ tableau causes-solutions. 5 pts TOTAL 1 re partie 2ème partie : Mise en œuvre des solutions LE TABLEAU DE SUIVI ET DE RELANCE Désignation des éléments du chantier (lieu, date début et fin, libellé chantier, surveillant ) Zone pointage et relance Zone de suivi (en coût et durée) Exemple LA REPRÉSENTATION DU PROCESSUS Choix de l outil de visualisation (accepter toute solution cohérente) Clarté de la présentation (titre, lisibilité ) Idées (création, transmission, pointage et relance, visa du responsable, transmissions interne et externe, paiement et classement) TOTAL 2 ème partie TOTAL GÉNÉRAL 4 pts 1 pt 3 pts 6 pts 6 pts /45 pts Sous-total /17 pts 5 pts 5 pts 5 pts 2 pts Sous-total /18 pts 2 pts 4 pts 12 pts /35 pts /80 pts Barème et corrigé indicatif cas PORTAZUR session 2011 Page 1/12

2 1 RE PARTIE : DIAGNOSTIC ET RECHERCHE DE SOLUTIONS Camille Lopez Assistant(e) du service des RAPPORT G. Saponi Chef du service des Portazur, le Objet : Amélioration du suivi des PJ : - Inventaire des dossiers - Exemple de pertes pour un chantier Introduction : - rappeler la demande du chef de service et la démarche (entretiens et inventaire) - annoncer le plan qui va être suivi I Diagnostic opérationnel A Problèmes et enjeux L absence de plans actualisés après gêne le service dans la réalisation de ses objectifs qui sont d entretenir les ouvrages dans le respect du budget et des délais. Comme le montre mon étude chiffrée en pièce jointe, l inventaire des dossiers d ouvrage révèle que moins de la moitié d entre eux contiennent un plan actualisé à la date des derniers (46 %). Un pointage par surveillant permet une analyse plus fine et montre des différences de comportement ou de rigueur entre les surveillants. Certains ont un taux de dossier à jour de 67 % tandis que d autres de 21 % seulement, ce qui semble particulièrement insuffisant. Or la présence d un plan parfaitement actualisé est indispensable. En effet, lors de l ouverture d un chantier, faute de plan à jour, des recherches sur le terrain font perdre du temps et de l argent au service. Ainsi, l an dernier, l élargissement de la chaussée de la route qui relie les bassins Ouest et Est a entraîné une perte de temps de quatre jours et a entrainé un surcoût de 4 118,40 euros (voir une pièce jointe éventuellement). Pour l instant, le service n a pas eu à déplorer d incident avec les réseaux d énergie (gaz, électricité ) mais l absence de plans concernant les canalisations est un facteur de risque à ne pas négliger. De plus, cette situation entraîne un retard dans la rédaction du rapport annuel. Barème et corrigé indicatif cas PORTAZUR session 2011 Page 2/12

3 B Causes Les causes des dysfonctionnements sont essentiellement humaines, mais elles sont aussi organisationnelles. 1. Des causes essentiellement humaines - Manque de motivation pour des tâches administratives jugées inutiles ou rébarbatives : mises à jour et transmission de documents dans un délai acceptable, classement. Ce défaut de motivation correspond à une mentalité de «techniciens», qui éprouvent traditionnellement des réticences pour les tâches de gestion d information. De plus, l utilisation de l outil informatique (plateforme collaborative et logiciel de CAO-DAO) se heurte à une évidente résistance au changement. - Perception insuffisante des enjeux pour le service («le service tourne quand même»). Les surveillants concentrent leur attention sur la préparation et l exécution des chantiers, ainsi que le relationnel avec les entrepreneurs dont ils assurent le suivi des prestations. Ils ne sont pas pénalisés directement par les retards administratifs. 2. Des causes également organisationnelles Il apparaît des manques dans l organisation du processus : - Les compétences de l assistant(e) de manager ne sont pas exploitées : au niveau externe : pas de réponse aux fournisseurs non retenus ; au niveau interne : l assistant(e) manager ne semble pas jouer jusqu à présent son rôle de coordination et d animation de l équipe. Or aider l équipe à disposer d une documentation à jour fait partie de son rôle de soutien à l information. - La hiérarchie semble absente du processus lors de l étape de clôture des. D où, peut-être, le manque de motivation des surveillants? - Les entretiens montrent une remise en cause de la procédure de paiement, à la fois par la comptabilité mais aussi par certains surveillants. Il y a donc lieu de s interroger sur l utilité d exiger la transmission du plan à la comptabilité pour attester de la réalisation des. Outre ces causes humaines et organisationnelles, les surveillants se plaignent d une charge de travail intense. Paradoxalement, les outils informatiques à leur disposition sont perçus comme pénalisants : - l utilisation du logiciel de CAO-DAO est complexe et requiert une formation qui n a pas été dispensée ; - la plateforme collaborative semble peu ou mal exploitée ; - les postes de travail informatiques du service sont techniquement obsolètes. Grâce à la démarche d entretiens, tous les acteurs ont pu s exprimer sur les difficultés qu ils rencontrent dans le cadre de la clôture des. Ainsi, j ai pu réfléchir à quelques solutions qui répondront à leurs attentes. Barème et corrigé indicatif cas PORTAZUR session 2011 Page 3/12

4 II Proposition de solutions d ordre organisationnel A Mieux exploiter les compétences de l assistant(e) 1. Je pourrais coordonner la gestion de l information du service : - collecter les trois documents rédigés en fin de processus par les surveillants (notice, plan et décompte chiffré) et relancer les surveillants qui seraient en retard ; - transmettre à l aide de la plateforme collaborative les informations et documents aux acteurs internes concernés : hiérarchie, comptabilité, surveillants ; - transmettre des informations aux acteurs externes (entrepreneurs retenus pour les chantiers) ; - classer les documents dans le dossier (papier et/ou électronique) des ouvrages. Cette solution permettrait de gagner en rigueur et de décharger en partie les surveillants de leur travail administratif, afin qu ils se puissent se consacrer plus complètement à leurs missions techniques et relationnelles avec l entrepreneur (sur lesquelles ils donnent satisfaction). 2. Ensuite, je pourrais étudier la possibilité d investir dans l acquisition de postes informatiques adaptés à la CAO-DAO, qui requiert une grande puissance de calcul et d affichage. Parallèlement, une formation des surveillants sur ArchiCAD devrait être organisée. Ces solutions permettraient d accroître la motivation des surveillants et de vaincre la résistance au changement qu ils éprouvent vis à vis des outils informatiques. Ces outils pourraient alors jouer un rôle de facteur de productivité et faire gagner du temps aux surveillants, face à une lourde charge de travail. 3. Enfin, je devrais impérativement répondre aux fournisseurs non retenus. Cela semble essentiel pour préserver l image du service. B Impliquer la hiérarchie 1. Le chef de section ou le chef de service pourrait valider et viser le décompte chiffré au vu des documents de fin de chantier (plan et notice). Ce visa deviendra électronique, dès que la procédure sera portée sous Lotus Notes. Ainsi, la comptabilité disposerait de la preuve de la fin des, sans avoir à consulter un plan. 2. La seule relance de l assistant, sans appui de la hiérarchie, risquerait d être inefficace. 3. La rigueur des surveillants dans le traitement des dossiers pourrait être prise en compte dans l évaluation annuelle de ces personnels. C Sensibiliser les surveillants Un tableau de suivi des chantiers permettrait de sensibiliser les surveillants aux pertes pour le service en cas de dépassement des délais et de coût. Ce tableau offrirait aussi l avantage de faciliter la présentation du rapport annuel d activité. Conclure : si vous retenez mes propositions d amélioration de processus, l une des tâches prioritaires consistera à expliquer à chaque acteur du processus son rôle grâce à un document récapitulatif (schéma ou autre). Barème et corrigé indicatif cas PORTAZUR session 2011 Page 4/12

5 Remarques : 1) Accepter toute autre idée cohérente (sensibilisation de l équipe grâce à une réunion, relance par SMS, par mail si les mobiles disposent d un accès internet ) 2) PJ possibles : - visualisation des causes : Ishikawa ou arbre des causes. Dans ce cas, on n exigera pas que le détail réapparaisse sous une forme rédigée (Eviter les redondances). - quantification des dysfonctionnements : tableau et/ou graphique(s) Pour des raisons de temps, on n exigera pas la totalité des PJ. Annexe 1 du diagnostic INVENTAIRE Inventaire global Inventaire par surveillant Benhaid Bouise Pétrovich Papatino Sérafin Nombre de dossiers d'ouvrage Dossiers complets Dossiers incomplets (absence de plan actualisé) ou % dossiers complets 46,00% 45,71% 21,43% 67,14% 28,57% 67,14% ou % dossiers incomplets 54,00% 54,29% 78,57% 32,86% 71,43% 32,86% % dossiers incomplets par surveillant/ensemble des dossiers incomplets 20,11% 29,10% 12,17% 26,46% 12,17% En premier lieu, l inventaire des dossiers d ouvrage fait apparaître un nombre conséquent de dossiers incomplets : 189 dossiers sur 350 sont incomplets soit 54 % c est-à-dire que les dossiers ne contiennent pas de plan actualisé. Ces commentaires peuvent figurer dans le rapport ou dans l annexe. Ensuite, le pointage par surveillant de la présence ou de l absence du plan dans les dossiers permet d évaluer le respect de la procédure, les uns par rapport aux autres et l importance du problème. On constate que les comportements de chaque surveillant sont différents. Éventuellement, le candidat fera un commentaire plus détaillé de ce type : Ainsi, Petrovich et Serafin (67,4 %) sont plus rigoureux, alors que Bouise peine à remplir sa mission de remise de documents (21,43 %). Plusieurs représentations sont possibles, notamment celles qui suivent. Barème et corrigé indicatif cas PORTAZUR session 2011 Page 5/12

6 Répartition par surveillant des doss 80,00% 70,00% 60,00% 50,00% 40,00% 30,00% 67,14% 45 71% % dossiers incomplets par surveillant Serafin 12% Benhaid 20% Papatino 27% Bouise 29% Petrovich 12% Barème et corrigé indicatif cas PORTAZUR session 2011 Page 6/12

7 Annexe 2 du diagnostic Exemple de perte pour le chantier Elargissement de la chaussée liaison bassins Ouest et Est Dans le cadre du chantier d élargissement de la chaussée liaison bassins Ouest et Est (entretien de M. Bizzi avec l assistant(e) manager), le coût prévu était de Le service ne possédant pas de plan actualisé, il a fallu procéder à des recherches supplémentaires sur le terrain. Le retard dans l avancement des a été pris en compte : Grue : 115 x 8 h x 4 jours = 3 680,0 Grutier : 28 x 8 h x 4 jours = 896,0 Soit total HT 4 576,0 Remise 10 % 457,6 Soit net commercial 4 118,4 Évaluation des écarts de budget Chantier Coût en euros Prévu réel Écart en Écart en % Élargissement chaussée ,04 % liaison bassin Ouest et Est Bâtiment A ,49 % Digue 564 Section NE ,31 % On remarque également une incidence sur le retard de chantier, allant de 1 jour à 8 jours Remarques pour la correction : Pour des raisons évidentes de temps, on n attend pas du candidat tous les graphiques et calculs qui ne sont que des pistes. Tout autre outil de diagnostic cohérent est acceptable. Barème et corrigé indicatif cas PORTAZUR session 2011 Page 7/12

8 DEUXIEME PARTIE : MISE EN ŒUVRE DE LA DÉCISION - créer un tableau de suivi des et de relance des surveillants. Vous le complèterez avec un exemple. 2.1 Tableau de suivi Grâce à cet outil, l assistant(e) assure le pointage des pièces et procède à la relance éventuelle auprès des surveillants en retard. Par ailleurs, l outil sert de base à l élaboration du rapport annuel d activité. SUIVI DES TRAVAUX SUIVI DU CHANTIER : Elargissement chaussée liaison bassin Dossier Ouest et Est n 1 LIEU DU CHANTIER : ZI Mélusine îlots directionnels ENTREPRISE : STBTP Surveillant : Papatino Date de début de chantier : 15/02/11 Durée prévue : 20 Date prévue de fin de chantier : 07/03/11 Durée des en jours Coût en euros Date effective de fin de chantier Date prévue de retour de pièces manquantes Notice technique après Plan après Relance Prévue Réelle Ecart en jours Prévu Réel Ecart en euros Motifs des écarts 11/03/11 21/03/11 x x x , , ,40 nécessité de localiser des câbles avant les, faute de plan : Décompte chiffré Le tableau peut être présenté différemment tant qu il répond aux objectifs. Barème et corrigé indicatif cas PORTAZUR session 2011 Page 8/12

9 - représenter le processus amélioré dans sa phase de «clôture des» (à partir de la phase 10 de l annexe 1). Il s agira de mettre en évidence votre nouveau rôle de coordination suggéré par Monsieur SAPONI lors de votre entretien du 1er avril 2011 (Annexe 3) et d affirmer le nécessaire contrôle de la hiérarchie. 2.2 Visualisation au choix 1 re solution Le surveillant rédige : - la notice - le décompte chiffré - le plan après Le surveillant transmet le tout à l assistant(e) de manager L assistant(e) pointe les pièces et relance si nécessaire le surveillant en retard Il (elle) met à la signature du chef de secteur ou service le (accompagné du plan et de la notice) Le chef signe au vu des documents techniques de chantier et/ou rappelle à l ordre le surveillant A l aide de Lotus Note, l assistant(e) : - envoie le décompte chiffré 1 à l entrepreneur pour facturation - transmet le décompte chiffré 2 à la comptabilité - classe plan et notice dans le dossier d ouvrage - A réception de la facture, la comptabilité paie au seul vu du décompte chiffré signé de la hiérarchie (le plan est inutile au comptable qui n est pas un technicien des chantiers) - La comptabilité classe le double de la facture et le décompte chiffré Barème et corrigé indicatif cas PORTAZUR session 2011 Page 9/12

10 2 e solution CLÔTURE DES TRAVAUX 10 Le surveillant crée : - la notice - le décompte chiffré - le plan après 11 Le surveillant transmet le tout à l assistant(e) de manager 12 L assistant(e) pointe les pièces et relance si nécessaire le surveillant en retard Il (elle) met à la signature du chef de secteur ou service le décompte chiffré (accompagné du plan et de la notice) 13 Le chef signe le décompte chiffré au vu de la notice et du plan 14 L assistant(e) : - envoie le décompte chiffré 1 à l entrepreneur pour facturation - transmet le décompte chiffré 2 à la comptabilité - classe plan et notice dans le dossier d ouvrage 15 A réception de la facture, la comptabilité paie au seul vu du décompte chiffré signé de la hiérarchie. Le plan est inutile au comptable qui n est pas un technicien des chantiers. La comptabilité classe le double de la facture et le décompte chiffré. Toute autre représentation cohérente est possible, notamment schéma imagé ou postesdocuments (voir ci-après) Remarque relative à l utilisation de la plateforme collaborative Lotus Notes : Dans le cas de figure proposé, on peut envisager à terme une dématérialisation totale des documents relatifs à la gestion des chantiers, d autant que l entreprise est équipée de la plateforme Lotus Notes, permettant même d automatiser le processus entier, grâce à la mise en place d un workflow. Cependant, pour des raisons de sécurité des traitements, cette dématérialisation ne peut être que progressive. Notamment, il n est pas possible de dématérialiser une procédure qui n ait pas été préalablement optimisée, ce qui est le cas de la procédure «Clôture des». Aussi est-il logique d attendre des candidats qu ils évoquent le recours à la plateforme Lotus Notes comme une piste d amélioration et d évolution ultérieure au travail de rationalisation en cours. Ainsi, dans l immédiat, la plateforme collaborative sera utilisée comme un simple moyen de transmission électronique de documents, la gestion des supports papier étant conservée en parallèle. Barème et corrigé indicatif cas PORTAZUR session 2011 Page 10/12

11 PROCESSUS DE CLÔTURE DE TRAVAUX : schéma imagé ASSISTANT(e) DE SURVEILLANT MANAGER CLÔTURE DES TRAVAUX à partir de la phase 10 Plan avant Commande de Dossier ouvrage n 34 CHEF DE SERVICE COMPTABILITE ENTREPRENEUR Suivi des rencontres chantier Notice technique définitive Notice technique définitive Notice technique définitive Plan après Plan après Plan après Barème et corrigé indicatif cas PORTAZUR session 2011 Page 11/12 11/13

12 Pointage des pièces Relance éventuelle Retour des pièces manquantes 1 2 Contrôle Visa 2 1 Notice technique définitive Facture Facture Légende : Élaboration à partir de Contrôle : Décompte Chiffré Classement Plan après Dossier ouvrage n 34 Notice technique définitive Plan après Traite ou chèque Classement facture et décompte chiffré Barème et corrigé indicatif cas PORTAZUR session 2011 Page 12/12

I partie : diagnostic et proposition de solutions

I partie : diagnostic et proposition de solutions Session 2011 BTS assistant de manager Cas Arméria: barème et corrigé Remarque: la 1 ère partie doit être cohérente avec les éléments déterminants du contexte décrit dans cet encadré, qui n est pas attendu

Plus en détail

BTS Assistant de Manager E5 - Cas : Plan Bleu CORRIGÉ Session 2014 PROPOSTION DE BARÈME

BTS Assistant de Manager E5 - Cas : Plan Bleu CORRIGÉ Session 2014 PROPOSTION DE BARÈME BTS Assistant de Manager E5 - Cas : Plan Bleu CORRIGÉ Session 2014 PROPOSTION DE BARÈME PREMIERE PARTIE 40 RAPPORT 30 Mentions obligatoires (Émetteur, destinataire, lieu, date, titre, objet, PJ) 2 Introduction

Plus en détail

GUIDE DU TUTEUR ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC. Management des Unités Commerciales. Stage de 1ère année

GUIDE DU TUTEUR ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC. Management des Unités Commerciales. Stage de 1ère année GUIDE DU TUTEUR Ce guide est complété par le tuteur durant la première année de BTS. Une copie doit être fournie au professeur et à l étudiant ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC Management des Unités Commerciales

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Session 2015 Dossiers Annexes Barème Indicatif Épreuve E 2: Gestion administrative des relations avec le personnel ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ DOSSIER

Plus en détail

Epreuves Unités Coef Forme Durée Forme Durée Forme Durée

Epreuves Unités Coef Forme Durée Forme Durée Forme Durée III. ÉVALUATION RÈGLEMENT D'EXAMEN BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL VENTE (Prospection - Négociation - Suivi de clientèle) Candidat de la voie scolaire dans un établissement public ou privé sous contrat, CFA

Plus en détail

Association de Gestion du Financement de la Formation des Chefs d'entreprises APPEL A PROPOSITIONS MALLETTE DU DIRIGEANT 2014

Association de Gestion du Financement de la Formation des Chefs d'entreprises APPEL A PROPOSITIONS MALLETTE DU DIRIGEANT 2014 Association de Gestion du Financement de la Formation des Chefs d'entreprises APPEL A PROPOSITIONS MALLETTE DU DIRIGEANT 2014 16, Avenue de Friedland 75008 PARIS Contact exclusivement par mail à l adresse

Plus en détail

Applications professionnelles, p. 21

Applications professionnelles, p. 21 Applications professionnelles, p. 21 1. Représenter un processus à l aide d un diagramme des flux, p. 21 M. Dien vous charge d étudier le processus habituellement suivi (annexe) et d en réaliser le diagramme

Plus en détail

WILOG GPAO. Gestion de la production. Solution Cloud Solution Réseau Solution Monoposte. 136 boulevard de Finlande - 54340 Pompey - France

WILOG GPAO. Gestion de la production. Solution Cloud Solution Réseau Solution Monoposte. 136 boulevard de Finlande - 54340 Pompey - France WILOG GPAO Gestion de la production Solution Cloud Solution Réseau Solution Monoposte 136 boulevard de Finlande - 54340 Pompey - France Téléphone : +33 (0)3 83 49 48 15// Mail : contact@swapservices.fr

Plus en détail

CRM pour le Service clients et l Assistance technique

CRM pour le Service clients et l Assistance technique CRM pour le Service clients et l Assistance technique La satisfaction Maximizer. Inciter la fidélisation de la clientèle. Servir la clientèle efficacement est l élément clé d une croissance d affaires

Plus en détail

Introduction à la maintenance

Introduction à la maintenance 1/- Introduction : Le maintien des équipements de production est un enjeu clé pour la productivité des usines aussi bien que pour la qualité des produits. C est un défi industriel impliquant la remise

Plus en détail

SOSED TRAVAUX PUBLICS MODE D EMPLOI

SOSED TRAVAUX PUBLICS MODE D EMPLOI SOSED TRAVAUX PUBLICS MODE D EMPLOI Le SOSED (schéma d'organisation et de suivi de l'évacuation des déchets) est une démarche établie dans le même esprit qu une démarche qualité et ses outils SOPAQ et

Plus en détail

EXAMEN CRITIQUE D UN DOSSIER TECHNIQUE

EXAMEN CRITIQUE D UN DOSSIER TECHNIQUE EXAMEN CRITIQUE D UN DOSSIER TECHNIQUE (Préparation : 5 heures -- Exposé et Questions : 1 heure) Rapport établi par : P.J. BARRE, E. JEAY, D. MARQUIS, P. RAY, A. THIMJO 1. PRESENTATION DE L EPREUVE 1.1.

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX- REGLEMENT DE LA CONSULTATION ( RC)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX- REGLEMENT DE LA CONSULTATION ( RC) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX- REGLEMENT DE LA CONSULTATION ( RC) Pouvoir adjudicateur exerçant la maîtrise d'ouvrage COMMUNE DE LESPARRE-MEDOC Personne Responsable du Marché représentant le pouvoir adjudicateur

Plus en détail

LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL. Employé service RH

LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL. Employé service RH LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL Employé service RH EVALUATION GDI DU SALARIE Employé service RH NOM : PRENOM : Période d'activité : Matricule : Date de l'entretien : Préambule à l'entretien Ce que

Plus en détail

Vote électronique par internet : check-list

Vote électronique par internet : check-list Vote électronique par internet : check-list La «check-list» est un outil à destination des organisateurs des élections : IA-DSDEN chefs d établissement responsables de service IEN directeurs d école Elle

Plus en détail

Livret informatique BTS Assistant Manager

Livret informatique BTS Assistant Manager Livret informatique BTS Assistant Manager Document d accompagnement Novembre 2008 1/12 I/ Présentation du livret informatique Principes généraux Le livret informatique utilisé en BTS Assistant de Manager

Plus en détail

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Technicien d intervention réseaux électriques monteur souterrain Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des fonctions en lien avec la qualification

Plus en détail

WILOG TPE. Gestion commerciale. Solution Cloud Solution Monoposte. 136 boulevard de Finlande - 54340 Pompey - France

WILOG TPE. Gestion commerciale. Solution Cloud Solution Monoposte. 136 boulevard de Finlande - 54340 Pompey - France WILOG TPE Gestion commerciale Solution Cloud Solution Monoposte 136 boulevard de Finlande - 54340 Pompey - France Téléphone : +33 (0)3 83 49 48 15// Mail : contact@swapservices.fr // Web : www.swapservices.fr

Plus en détail

(R.C.) Règlement de consultation

(R.C.) Règlement de consultation DEPARTEMENT DU FINISTERE MAITRE de l OUVRAGE : COMMUNE DE PENCRAN Bourg 29800 PENCRAN Objet du marché : Travaux d aménagement de la Voie Communale n 1 (VC1) MAHE PUBLIC DE TRAVAUX (Procédure adaptée) (R.C.)

Plus en détail

BTS SIO Services Informatiques aux Organisations. Session 2014

BTS SIO Services Informatiques aux Organisations. Session 2014 BTS SIO Services Informatiques aux Organisations Option SISR Session 2014 MAZOUZ ANOUAR Activité professionnelle N 3 NATURE DE L'ACTIVITE Création et gestion des Tickets d incidents (Escalation process)

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Le cloud computing : vue d ensemble Les sociétés de services du monde entier travaillent dans un environnement en pleine

Plus en détail

Défibrillateurs automatisés externes (DAE) : Bilan de l enquête téléphonique réalisée auprès des exploitants «grand public»

Défibrillateurs automatisés externes (DAE) : Bilan de l enquête téléphonique réalisée auprès des exploitants «grand public» Défibrillateurs automatisés externes (DAE) : Bilan de l enquête téléphonique réalisée auprès des exploitants «grand public» Juillet 2014 Défibrillateurs automatisés externes (DAE) : bilan de l enquête

Plus en détail

Guide Tuteur Commerce et Distribution

Guide Tuteur Commerce et Distribution Guide Tuteur Commerce et Distribution QU EST-CE QUE LE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES? Il s agit d une formation en 2 ans proposée aux titulaires d un baccalauréat technologique ou général. Elle

Plus en détail

LOGICIELS POUR LA GESTION DES INSCRIPTIONS ET DE LA FACTURATION. Pour les services du restaurant scolaire et du pôle petite enfance CAHIER DES CHARGES

LOGICIELS POUR LA GESTION DES INSCRIPTIONS ET DE LA FACTURATION. Pour les services du restaurant scolaire et du pôle petite enfance CAHIER DES CHARGES LOGICIELS POUR LA GESTION DES INSCRIPTIONS ET DE LA FACTURATION Pour les services du restaurant scolaire et du pôle petite enfance CAHIER DES CHARGES Avril 09 Personne responsable du marché Monsieur le

Plus en détail

Système d information pour la gestion d un réseau d Université

Système d information pour la gestion d un réseau d Université Système d information pour la gestion d un réseau d Université Ibticem BEN SAID, ibticem.ben-said@u-bourgogne.fr Sophie BOURGERET, sbourgeret@u-bourgogne.fr Jean-Yves COLLIER, jean-yves.collier@u-bourgogne.fr

Plus en détail

CONTRAT DE PARTENARIAT. Contrat de partenariat pour l utilisation du label «QualiNumeral» Version 1 de Juillet 2007

CONTRAT DE PARTENARIAT. Contrat de partenariat pour l utilisation du label «QualiNumeral» Version 1 de Juillet 2007 CONTRAT DE PARTENARIAT Contrat de partenariat pour l utilisation du label «QualiNumeral» Version 1 de Juillet 2007 ENTRE : Ci après désigné par le Partenaire, d une part, ET La société NUMERAL ADVANCE,

Plus en détail

Vous souhaitez préparer votre CAP, BEP ou Bac Pro en alternance? GrDF vous forme à un métier d avenir!

Vous souhaitez préparer votre CAP, BEP ou Bac Pro en alternance? GrDF vous forme à un métier d avenir! votre CAP, BEP ou Bac Pro en alternance? GrDF vous forme à un métier d avenir! votre CAP, BEP ou Bac Pro en alternance? GrDF vous forme à un métier d avenir! Travailler dehors Organiser et préparer des

Plus en détail

Lettre de Consultation pour la mise à jour du Schéma Directeur d Assainissement des Eaux Usées. Commune de Carhaix

Lettre de Consultation pour la mise à jour du Schéma Directeur d Assainissement des Eaux Usées. Commune de Carhaix Lettre de Consultation pour la mise à jour du Schéma Directeur d Assainissement des Eaux Usées MARCHE/COMMANDE : N Commune de Carhaix Marché adapté passé dans les conditions de l article 28 du Code des

Plus en détail

Informatique & Finance

Informatique & Finance Informatique & Finance Analyse Gestion de trésorerie Version Finance V10 : 10.3.3 LTI Softinvest Parc des Poteries 10, rue Paul Eluard BP 24 Tél. +33(0)3 88 10 55 66 67033 Strasbourg cedex 02 Fax +33(0)3

Plus en détail

CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ECOLES

CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ECOLES Ministère de l éducation nationale Session 2013 PE2-13-PG2 Repère à reporter sur la copie CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ECOLES Vendredi 28 septembre 2012 - de 9h 00 à 13h 00 Deuxième épreuve

Plus en détail

Évaluation de l'application de la politique institutionnelle d'évaluation des apprentissages. de l'école nationale de l'humour

Évaluation de l'application de la politique institutionnelle d'évaluation des apprentissages. de l'école nationale de l'humour Évaluation de l'application de la politique institutionnelle d'évaluation des apprentissages de l'école nationale de l'humour Décembre 2011 Introduction L évaluation de l application de la politique institutionnelle

Plus en détail

MAXIMISER LA DISPONIBILITÉ DES PRODUITS DANS LES MAGASINS

MAXIMISER LA DISPONIBILITÉ DES PRODUITS DANS LES MAGASINS Distribution MAXIMISER LA DISPONIBILITÉ DES PRODUITS DANS LES MAGASINS METTRE LES RUPTURES SOUS CONTRÔLE Introduction Tout distributeur veut que tous les produits soient bien présents dans ses rayons.

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL

RAPPORT DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL RAPPORT DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL 1. Objectifs Une période de stage obligatoire en milieu professionnel est organisée pour le candidat au brevet de technicien supérieur Travaux Publics. Ce stage

Plus en détail

Etude stratégique et opérationnelle en faveur du commerce et de l artisanat en Livradois-Forez

Etude stratégique et opérationnelle en faveur du commerce et de l artisanat en Livradois-Forez Etude stratégique et opérationnelle en faveur du commerce et de l artisanat en Livradois-Forez MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (ARTICLE 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS) CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

Plus en détail

Dossier de candidature Opérateurs en Diagnostic Immobilier

Dossier de candidature Opérateurs en Diagnostic Immobilier Page 1 sur 8 Dossier de candidature Opérateurs en Diagnostic Immobilier à retourner à CESI Certification 30 Rue Cambronne 75015 Paris Nom :.. Prénom :.... Domaines de certification demandés : Certificats

Plus en détail

La planification des RH et la dotation en personnel : comment sont-elles reliées?

La planification des RH et la dotation en personnel : comment sont-elles reliées? La planification des RH et la dotation en personnel : comment sont-elles reliées? Contexte Nous entendons dire : «La planification des RH constitue le fondement de la dotation en personnel sous la nouvelle

Plus en détail

PRESENTATION COMMERCIALE

PRESENTATION COMMERCIALE PRESENTATION COMMERCIALE La solution globale et stratégique pour gérer votre établissement d enseignement La suite KAIROS est une plateforme de gestion intégrée spécialement conçue pour le monde de l'éducation,

Plus en détail

Dossier de demande de transfert Opérateurs en Diagnostic Immobilier

Dossier de demande de transfert Opérateurs en Diagnostic Immobilier Page 1 sur 6 Dossier de demande de transfert Opérateurs en Diagnostic Immobilier A retourner à CESI Certification 30 Rue Cambronne 75015 Paris Nom :.. Prénom :.... Domaines de certification à transférer

Plus en détail

MANAGEMENT ET GESTION DES ENTREPRISES (épreuve n 299) ANNEE 2010. Epreuve conçue par HEC. Voie Technologique. Technologique 775 10,00 3,70

MANAGEMENT ET GESTION DES ENTREPRISES (épreuve n 299) ANNEE 2010. Epreuve conçue par HEC. Voie Technologique. Technologique 775 10,00 3,70 MANAGEMENT ET GESTION DES ENTREPRISES (épreuve n 299) ANNEE 2010 Epreuve conçue par HEC Voie Technologique NBRE CANDIDATS MOYENNES ECARTS-TYPE RESULTATS GLOBAUX 775 10,00 3,70 VOIES PREPARATOIRES Technologique

Plus en détail

Commune de MIOS. Marché n 11/2013. RENOVATION D UN BATIMENT COMMUNAL En salle polyvalente REGLEMENT DE LA CONSULTATION

Commune de MIOS. Marché n 11/2013. RENOVATION D UN BATIMENT COMMUNAL En salle polyvalente REGLEMENT DE LA CONSULTATION Commune de MIOS Marché n 11/2013 RENOVATION D UN BATIMENT COMMUNAL En salle polyvalente REGLEMENT DE LA CONSULTATION La procédure de consultation utilisée est la suivante : Procédure adaptée en application

Plus en détail

BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC

BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC Partie 1 : Évaluer le marché (21 points) 1. Établir un diagnostic de ces deux segments de marché. Conclure. (11 points) Diagnostic : 8 points. Marché du bâtiment

Plus en détail

AEC Gestion des finances personnelles (LCA.DP) Fiscalité du particulier 410-703-RO (2-1-2) 1 2/3

AEC Gestion des finances personnelles (LCA.DP) Fiscalité du particulier 410-703-RO (2-1-2) 1 2/3 AEC Gestion des finances personnelles (LCA.DP) Fiscalité du particulier 410-703-RO (2-1-2) 1 2/3 Thématique générale du cours Ce cours a pour objet de familiariser l étudiante ou l étudiant avec la Loi

Plus en détail

BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR

BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR Vous êtes tuteur d un étudiant en BTS management des unités commerciales. Ce guide vous est destiné : il facilite votre préparation de l arrivée du

Plus en détail

Maîtrise d œuvre pour la construction d un ascenseur ou monte personne handicapée au CPMT et d un monte personne handicapée à LA POSTE

Maîtrise d œuvre pour la construction d un ascenseur ou monte personne handicapée au CPMT et d un monte personne handicapée à LA POSTE DÉPARTEMENT DE LA HAUTE SAVOIE OBJET DU MARCHE : Maîtrise d œuvre pour la construction d un ascenseur ou monte personne handicapée au CPMT et d un monte personne handicapée à LA POSTE MARCHE à PROCÉDURE

Plus en détail

Division des Examens et Concours

Division des Examens et Concours Division des Examens et Concours DIEC/15-662-1574 du 09/03/2019 BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SERIE STMG - SESSION 2015 - SPECIALITES : «GESTION ET FINANCE», «MERCATIQUE», «RESSOURCES HUMAINES ET COMMUNICATION»,

Plus en détail

Le P2D2. Réunion INSIS 24 mars 2014. Direction des comptes et de l information financière (DCIF) Bernard Adans Sandrine Loridan-Torchy Alain Dedenis

Le P2D2. Réunion INSIS 24 mars 2014. Direction des comptes et de l information financière (DCIF) Bernard Adans Sandrine Loridan-Torchy Alain Dedenis P. 1 Le P2D2 Réunion INSIS 24 mars 2014 Direction des comptes et de l information financière (DCIF) Bernard Adans Sandrine Loridan-Torchy Alain Dedenis Sommaire P. 2 1 - Contexte et enjeux du P2D2 2 -

Plus en détail

L aéroport international McCarran rationalise ses opérations grâce au logiciel IBM de gestion des services et des équipements.

L aéroport international McCarran rationalise ses opérations grâce au logiciel IBM de gestion des services et des équipements. Etude de cas IBM L aéroport international McCarran rationalise ses opérations grâce au logiciel IBM de gestion des services et des équipements. Présentation générale L enjeu pour McCarran La gestion des

Plus en détail

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles aria DIRECCTE A Q U I T A I N E Collection «Études» N 09 Juin 2011 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI SERVICE ÉTUDES, STATISTIQUES, ÉVALUATION

Plus en détail

Chef de projet ou expert systèmes informatiques, réseaux et télécommunications

Chef de projet ou expert systèmes informatiques, réseaux et télécommunications Chef de projet ou expert systèmes informatiques, réseaux et télécommunications E1C23 Systèmes informatiques, réseaux et télécommunications - IR Le chef de projet ou l expert systèmes informatiques, réseaux

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION PRÉFET DE LA CHARENTE Direction des Ressources Humaines, Des Finances et de la Logistique Mutualisée Bureau Interservices de l Immobilier et de la logistique mutualisée REGLEMENT DE LA CONSULTATION ENTRETIEN

Plus en détail

MARCHE À PROCÉDURE ADAPTÉE Passé en application de l article 28 du Code des Marchés Publics. TRAVAUX Réf. marché : BCS2013M06-W

MARCHE À PROCÉDURE ADAPTÉE Passé en application de l article 28 du Code des Marchés Publics. TRAVAUX Réf. marché : BCS2013M06-W A - IDENTIFIANTS MARCHE À PROCÉDURE ADAPTÉE Passé en application de l article 28 du Code des Marchés Publics TRAVAUX Réf. marché : BCS2013M06-W 1- Identification du pouvoir adjudicateur qui passe le marché

Plus en détail

DELIBERATION N 2014-79 DU 12 MAI 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS DEFAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU

DELIBERATION N 2014-79 DU 12 MAI 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS DEFAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU DELIBERATION N 2014-79 DU 12 MAI 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS DEFAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

Comportement client et promesse des marques sur les réseaux sociaux

Comportement client et promesse des marques sur les réseaux sociaux Comportement client et promesse des marques sur les réseaux sociaux secteurs d activité multiculturels. Le Customer Experience Lab -«CX Lab»- de Teleperformance ouvert en 2013 à Lisbonne, mène des recherches

Plus en détail

Programme détaillé Formation Communication en Recherche d Emploi

Programme détaillé Formation Communication en Recherche d Emploi Programme détaillé Formation Communication en Recherche d Emploi Vous trouverez ci-joint le détail des 40 heures de formation HTS 27, Avenue de l Opéra 75001 PARIS Service Administratif : 1, Place de la

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA RENCONTRE ORGANİSÉE PAR LE CABİNET MAZARS SUR LE COMMİSSARİAT AUX COMPTES DANS LES UNİVERSİTÉS

COMPTE RENDU DE LA RENCONTRE ORGANİSÉE PAR LE CABİNET MAZARS SUR LE COMMİSSARİAT AUX COMPTES DANS LES UNİVERSİTÉS COMPTE RENDU DE LA RENCONTRE ORGANİSÉE PAR LE CABİNET MAZARS SUR LE COMMİSSARİAT AUX COMPTES DANS LES UNİVERSİTÉS Le 31 mars 2010 le cabinet MAZARS a organisé une rencontre portant sur les premiers retours

Plus en détail

Système de management hygiène, sécurité et environnement

Système de management hygiène, sécurité et environnement FIBA MANUEL HSE Page 1 sur 12 Système de management hygiène, sécurité et environnement Nature de la dernière modification : date 4 février 2005 2006 2010 Le conducteur de travaux et le chargé d affaires

Plus en détail

Fiche 1 - Présentation de l Espace Parents

Fiche 1 - Présentation de l Espace Parents PRONOTE 0 > Guide de l Espace Parents Fiche - Présentation de l Espace Parents À SAVOIR : l Espace Parents est un espace Web dédié qui ne nécessite aucune installation de logiciel. Il est accessible depuis

Plus en détail

INTRODUCTION. OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES

INTRODUCTION. OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES Faits saillants du sondage 2 Méthode de sondage 3 Profil des répondants 3 Santé

Plus en détail

Etude de cas «H» Doc Stagiaire Version 2

Etude de cas «H» Doc Stagiaire Version 2 Référentiel d activités et de compétences : Assurer la maintenance du parc informatique de l entreprise Assurer le support technique auprès des utilisateurs de l entreprise Participer à l évolution du

Plus en détail

Ce qui change dans les versions 4.6 et 4.7 d AUTOSTEP et de MESURESTEP mis à jour 08/2013 pour la version 4.7.0.0

Ce qui change dans les versions 4.6 et 4.7 d AUTOSTEP et de MESURESTEP mis à jour 08/2013 pour la version 4.7.0.0 Ce qui change dans les versions 4.6 et 4.7 d AUTOSTEP et de MESURESTEP mis à jour 08/2013 pour la version 4.7.0.0 1 PREAMBULE 3 2 FENETRE D ACCUEIL 3 3 LES OUTILS 4 3.1 POINTS EN DOUBLE 4 3.2 VERIFICATION

Plus en détail

CENTRE SECTORIEL DE FORMATION AUX METIERS DU TERTIAIRE Hammam-Lif

CENTRE SECTORIEL DE FORMATION AUX METIERS DU TERTIAIRE Hammam-Lif REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L EMPLOI AGENCE TUNISIENNE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CENTRE SECTORIEL DE FORMATION AUX METIERS DU TERTIAIRE Hammam-Lif Livret

Plus en détail

Guide du tuteur. Baccalauréat professionnel. Accueil-Relation Clients et Usagers

Guide du tuteur. Baccalauréat professionnel. Accueil-Relation Clients et Usagers Guide du tuteur Baccalauréat professionnel Accueil-Relation Clients et Usagers Lycée Professionnel Henri Brulle 65 Route de Saint Emilion 33500 Libourne Tél : 05.57.48.12.30 Fax : 05.57.85.11.52 Présentation

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX VILLE DE GARDANNE DIRECTION DES SERVICES TECHNIQUES SERVICE Marché REMPLACEMENT DES REVETEMENTS DE SOL Date et heure limites de réception des offres 18 avril 2005 à 16 Heures

Plus en détail

Guide du Tuteur Banque et Assurance

Guide du Tuteur Banque et Assurance Guide du Tuteur Banque et Assurance QU EST-CE QUE LE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES? Il s agit d une formation en 2 ans proposée aux titulaires d un baccalauréat technologique ou général. Elle

Plus en détail

VISUAL GESATEL. La gestion commerciale n a jamais été aussi facile!

VISUAL GESATEL. La gestion commerciale n a jamais été aussi facile! La gestion commerciale n a jamais été aussi facile! LES AVANTAGES Transformation de tous vos documents au format PDF, HTML, WORD, EXCEL. Envoi direct de tous vos documents via Internet. Récupérez sans

Plus en détail

La demande de logement social en Ile de France Le portail en ligne Renouvellement de la demande - V3

La demande de logement social en Ile de France Le portail en ligne Renouvellement de la demande - V3 PREFET DE LA REGION ILE DE FRANCE Direction Régionale et Interdépartementale de l'hébergement et du Logement La demande de logement social en Ile de France Le portail en ligne Renouvellement de la demande

Plus en détail

BEP ACCOMPAGNEMENT, SOINS ET SERVICES A LA PERSONNE

BEP ACCOMPAGNEMENT, SOINS ET SERVICES A LA PERSONNE BEP ACCOMPAGNEMENT, SOINS ET SERVICES A LA PERSONNE DIPLOME INTERMEDIAIRE DU BACCALAUREAT PROFESSIONNEL ACCOMPAGNEMENT, SOINS ET SERVICES A LA PERSONNE Arrêté du 18 août 2011 CAHIER DES CHARGES pour la

Plus en détail

DATE : 25 NOVEMBRE 2014 THÈME : LANCEMENT CDC 4

DATE : 25 NOVEMBRE 2014 THÈME : LANCEMENT CDC 4 PAC 2014 DATE : 25 NOVEMBRE 2014 LIEU : MERCURE NANTERRE PRÉFECTURE THÈME : LANCEMENT CDC 4 Programme Présentation CDC 4 : Technologies et interfaces Le Service Desk 2014 La Gestion des demandes La Gestion

Plus en détail

COMMISSION PARITAIRE REGIONALE EMPLOI FORMATION D ILE DE FRANCE SEANCE DU 4 FEVRIER 2014. Ordre du jour

COMMISSION PARITAIRE REGIONALE EMPLOI FORMATION D ILE DE FRANCE SEANCE DU 4 FEVRIER 2014. Ordre du jour COMMISSION PARITAIRE REGIONALE EMPLOI FORMATION Présents : CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, GIM, UIMM 77 D ILE DE FRANCE SEANCE DU 4 FEVRIER 2014 Ordre du jour 1. Adoption du compte-rendu de la séance du

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS

CATALOGUE DE FORMATIONS CATALOGUE DE FORMATIONS Février 2015 Cabinet Stéphane Lefebvre, Conseil & Formation, contact@stephane-lefebvre.fr, www.stephane-lefebvre.fr, www.mieux-et-plus.com LE MARKETING AU QUOTIDIEN POUR VOTRE

Plus en détail

Règlement Enquête Eduniversal France Masters MS - MBA

Règlement Enquête Eduniversal France Masters MS - MBA Règlement Enquête Eduniversal France Masters MS - MBA CONTEXTE L enquête menée auprès des entreprises, des établissements d enseignement supérieur français et de leurs étudiants a pour objectif de permettre

Plus en détail

Investissements d avenir

Investissements d avenir Investissements d avenir Aide à la rénovation thermique des logements privés «Protocole territorial relatif à la mise en œuvre du programme Habiter Mieux» Communauté de Communes du Bassin de vie de l ILE

Plus en détail

Résultats de l enquête en ligne Réponse des entreprises aux marchés publics

Résultats de l enquête en ligne Réponse des entreprises aux marchés publics Résultats de l enquête en ligne Réponse des entreprises aux marchés publics Au 1er janvier 2005, les entreprises pourront répondre aux marchés publics sous forme électronique, et les collectivités territoriales

Plus en détail

PRIX DE L INNOVATION PEDAGOGIQUE

PRIX DE L INNOVATION PEDAGOGIQUE CONFERENCE INTERNATIONALE DES DIRIGEANTS DES INSTITUTIONS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE DE GESTION D EXPRESSION FRANÇAISE http://www.cidegef.refer.org/ FONDATION NATIONALE POUR L ENSEIGNEMENT DE LA GESTION

Plus en détail

"DÉVELOPPER LA PERFORMANCE MANAGÉRIALE : CE QUE FONT VRAIMENT LES ENTREPRISES"

DÉVELOPPER LA PERFORMANCE MANAGÉRIALE : CE QUE FONT VRAIMENT LES ENTREPRISES "DÉVELOPPER LA PERFORMANCE MANAGÉRIALE : CE QUE FONT VRAIMENT LES ENTREPRISES" ENQUÊTE RÉALISÉE PAR HOMMES & PERFORMANCE ET EMLYON BUSINESS SCHOOL EN PARTENARIAT AVEC L'APEC Juin 2011 OBJECTIFS DE L ÉTUDE

Plus en détail

MARCHE DE TRAVAUX DE BOISEMENT POUR LA COMMUNE DE BEAURAINVILLE PIECE I REGLEMENT DE LA CONSULTATION

MARCHE DE TRAVAUX DE BOISEMENT POUR LA COMMUNE DE BEAURAINVILLE PIECE I REGLEMENT DE LA CONSULTATION COMMUNE DE BEAURAINVILLE MARCHE DE TRAVAUX DE BOISEMENT POUR LA COMMUNE DE BEAURAINVILLE PIECE I REGLEMENT DE LA CONSULTATION DATE LIMITE DE RECEPTION DES OFFRES : 31 mars 2014 12h Octobre 2013 Maître

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE : AIDE DU CONSEIL REGIONAL MIDI PYRENEES POUR LES DEMANDEURS D EMPLOI

NOTICE EXPLICATIVE : AIDE DU CONSEIL REGIONAL MIDI PYRENEES POUR LES DEMANDEURS D EMPLOI 1) Contexte : NOTICE EXPLICATIVE : AIDE DU CONSEIL REGIONAL MIDI PYRENEES POUR LES DEMANDEURS D EMPLOI Vous sollicitez une aide de la part du Conseil Régional Midi Pyrénées, pour financer votre formation.

Plus en détail

La demande de logement social en Ile de France. Le portail en ligne V2

La demande de logement social en Ile de France. Le portail en ligne V2 PREFET DE LA REGION ILE DE FRANCE Direction Régionale et Interdépartementale de l'hébergement et du Logement La demande de logement social en Ile de France Le portail en ligne V2 www.demande-logement-social.gouv.fr

Plus en détail

Protection des données personnelles et refus de crédit

Protection des données personnelles et refus de crédit GUIDE PRATIQUE Protection des données personnelles et refus de crédit ÉDITION 03/2003 Sommaire PRÉSENTATION page 2 VÉRIFIER QUE VOUS N ÊTES PAS FICHÉ A LA BANQUE DE FRANCE page 3 LES EXPLICATIONS POSSIBLES

Plus en détail

COMPTE RENDU BUREAU DU 13 AVRIL 2015

COMPTE RENDU BUREAU DU 13 AVRIL 2015 COMPTE RENDU BUREAU DU 13 AVRIL 2015 Membres présents : Joëlle BASTIEN, Présidente Bruno LEMOINE, Directeur Marie Yvonne VALERY, Vice-Présidente Alain ACQUAIRE Secrétaire Adjoint Mai HUYN, Membre Sandrine

Plus en détail

Audits énergétiques de bâtiments publics du Livradois-Forez

Audits énergétiques de bâtiments publics du Livradois-Forez Audits énergétiques de bâtiments publics du Livradois-Forez MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (ARTICLE 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS) CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES VALANT REGLEMENT DE LA CONSULTATION

Plus en détail

BÂTIMENT BRUAT MISE EN SECURITE DES INSTALLATIONS BASSE TENSION

BÂTIMENT BRUAT MISE EN SECURITE DES INSTALLATIONS BASSE TENSION MINISTERE DE L INTERIEUR Préfecture du Haut-Rhin 7 rue Bruat BP 10489 68020 COLMAR Cedex AISABILITE BÂTIMENT BRUAT MISE EN SECURITE DES INSTALLATIONS BASSE TENSION REGLEMENT DE CONSULTATION MARCHE DE TRAVAUX

Plus en détail

CRM pour le marketing

CRM pour le marketing CRM pour le marketing Créer l information, solliciter, séduire et retenir les clients de manière rentable Intégrés à Maximizer, les outils de marketing vous permettent simplement et efficacement de planifier,

Plus en détail

DOSSIER 1 : ANALYSE DE GESTION

DOSSIER 1 : ANALYSE DE GESTION BTS CGO E5 MECANIX Éléments indicatifs de corrigé DOSSIER 1 : ANALYSE DE GESTION 40 points 1. Calcul de marge sur coût variable et étude prévisionnelle d une commande 14 points 2. Recherche d un niveau

Plus en détail

Comment choisir les indicateurs ISO 27001

Comment choisir les indicateurs ISO 27001 Comment choisir les indicateurs ISO 27001 Alexandre Fernandez Alexandre Fernandez Introduction ISO 27001 Système de Management de la Sécurité de l'information 2 / 24 ISO 17799

Plus en détail

onditions générales de vente

onditions générales de vente onditions générales de vente I - LA CERTIFICATION DE COMPETENCE I - LA CERTIFICATION DE COMPETENCE OBJET Les présentes conditions générales de vente précisent les conditions de délivrance et de maintien

Plus en détail

Note conceptuelle : EduTrac en République centrafricaine

Note conceptuelle : EduTrac en République centrafricaine Note conceptuelle : EduTrac en République centrafricaine Contexte Depuis décembre 2013, la République centrafricaine (RCA) connaît une crise humanitaire complexe. Un an plus tard, 2.5 million personnes

Plus en détail

LA DEMANDE D INTERVENTION PAS A PAS

LA DEMANDE D INTERVENTION PAS A PAS LA DEMANDE D INTERVENTION PAS A PAS Table des Matières Préambule.....3 1. Création de la Demande.......4 1.1 Accès au portail des demandes.........4 1.2 Création d une demande........5 1.3 Gestion de la

Plus en détail

Qualiac et la dématérialisation des factures. Dématérialisation des factures fournisseurs

Qualiac et la dématérialisation des factures. Dématérialisation des factures fournisseurs Qualiac et la dématérialisation des factures Dématérialisation des factures fournisseurs Dématérialisation des factures Sommaire Les sources de la LAD (Lecture Automatique de Document) et Gestion Electronique

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION Maître d Ouvrage Commune d ANDELAT Mairie REGLEMENT DE LA CONSULTATION Objet Rénovation et extension des bâtiments des écoles Architecte Philippe MAGENTIES Pagros Tél/Fax : 04 71 20 42 33 Port : 06 45

Plus en détail

DEMANDE D ADMISSION MAISON RELAIS MONTJOIE (à remplir avec le candidat)

DEMANDE D ADMISSION MAISON RELAIS MONTJOIE (à remplir avec le candidat) - 1 - DEMANDE D ADMISSION MAISON RELAIS MONTJOIE (à remplir avec le candidat) Date de la demande : Type de logement sollicité : T1 adapté T1 bis T2 Identité du Candidat Nom : Prénom : Sexe : Date de naissance

Plus en détail

RÉÉVALUATION DE LA RÉPONSE À LA RECOMMANDATION EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ AÉRONAUTIQUE A09-02. Formation en gestion des ressources de l équipage

RÉÉVALUATION DE LA RÉPONSE À LA RECOMMANDATION EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ AÉRONAUTIQUE A09-02. Formation en gestion des ressources de l équipage RÉÉVALUATION DE LA RÉPONSE À LA RECOMMANDATION EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ AÉRONAUTIQUE A09-02 Contexte Formation en gestion des ressources de l équipage Le 7 janvier 2007, le Beech A100 King Air (immatriculation

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION DES UTILISATEURS DU POUVOIR JUDICIAIRE DE GENEVE

ENQUETE DE SATISFACTION DES UTILISATEURS DU POUVOIR JUDICIAIRE DE GENEVE Quality Improvements ENQUETE DE SATISFACTION DES UTILISATEURS DU POUVOIR JUDICIAIRE DE GENEVE Présentation des résultats NOTAIRES Février 2002 2 TABLE DES MATIERES BUTS ET OBJECTIFS DE L ENQUETE...3 METHODOLOGIE...3

Plus en détail

#accessibleatous AGENDA D ACCESSIBILITÉ PROGRAMMÉE. Questions/réponses sur les agendas d accessibilité programmée (Ad AP)

#accessibleatous AGENDA D ACCESSIBILITÉ PROGRAMMÉE. Questions/réponses sur les agendas d accessibilité programmée (Ad AP) OCTOBRE 2014 #accessibleatous Questions/réponses sur les agendas d accessibilité programmée (Ad AP) Etablissement recevant du public Le 1er janvier 2015 est la date limite pour la mise en accessibilité

Plus en détail

Objet : délivrance des formules numérotées de reçus et justification de leur utilisation.

Objet : délivrance des formules numérotées de reçus et justification de leur utilisation. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Paris, le 16 février 2015 Service juridique Pôle partis politiques Contact : suivi_recu_don@cnccfp.fr SJ/SPP/MP Objet : délivrance des formules numérotées de reçus et justification

Plus en détail

Principe et règles d audit

Principe et règles d audit CHAPITRE 2 Principe et règles d audit 2.1. Principe d audit Le principe et les règles d audit suivent logiquement l exposé précédent. D abord, comme dans toute branche de l activité d une entreprise, l

Plus en détail

Exposition Natura 2000 - conception graphique - fabrication et fourniture des panneaux. Cahier des charges

Exposition Natura 2000 - conception graphique - fabrication et fourniture des panneaux. Cahier des charges Exposition Natura 2000 - conception graphique - fabrication et fourniture des panneaux Cahier des charges MARCHÉ PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICES Marché à procédure adaptée (art. 28 du code des marchés

Plus en détail

Cassio facilite la saisie de vos ventes comptoir

Cassio facilite la saisie de vos ventes comptoir Vente comptoir - facturation - stock Cassio facilite la saisie de vos ventes comptoir Quel que soit votre secteur d activités, la souplesse du logiciel Cassio facilite la saisie des opérations de caisse,

Plus en détail

Mission de contrôle technique et de coordination SPS pour la réhabilitation du futur siège communautaire. Règlement de Consultation (RC)

Mission de contrôle technique et de coordination SPS pour la réhabilitation du futur siège communautaire. Règlement de Consultation (RC) Communauté de Communes Thann-Cernay 3 rue de Soultz 68704 CERNAY CEDEX Mission de contrôle technique et de coordination SPS pour la réhabilitation du futur siège communautaire Règlement de Consultation

Plus en détail