Edition 2 - Séance du 18 avril 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Edition 2 - Séance du 18 avril 2012"

Transcription

1 Edition 2 - Séance du 18 avril 2012

2 Edition 2 - Séance du 18 avril 2012

3 Edition 2 - Séance du 18 avril 2012 Personnes présentes : Guy Bardin gb&a Conseil François Pham Bernard Lion BL Consultant Isabelle Dumange IDPC Gaëtan Aggozino psychanalyste Sandra Demarquet BPLC Alain Caudoux Lycée Les Lombards Sandrine Renault Chambre d'agriculture de l'aube Laurent Cointre Ville de Troyes Pierre Pons- Cosson PC sécurité Céline Varenne Plurial, Mon Logis Marion Lassus CCI Jacky Poulain Exxa Olivier Lespagnol OL Conseil Joël Gueguen Construire Robert Simzac CCREA Julien Renoult ESC Troyes Christophe JEANSON CFP Environnement Valérie Grollinger Angélique Martin Jean- Luc Wallendorf

4 Introduction après petit-déjeuner : Edition 2 - Séance du 18 avril 2012 Guy Bardin propose à la réflexion, cette phrase extraite de (propos d'un confiseur d'o Barrenton /... qui résume ce que peut être le management : Phrase : Les présentations Mot de bienvenue et présentation de Guy Bardin, de la structure gb&a, suivie de celle de François Pham, invité et intervenant pour la société Openact. Présentation du chargé de communication et plaisanterie sur les petites erreurs sur les chevalets des invités. Rires et bonne humeur pour lancer le développement. Développement le 360 et l'eap : ne pas confondre Guy Bardin et François Pham se présentent et présentent leurs cabinets. Une première nuance est apportée, précisant que le 360 et l'eap ne sont pas des concurrents mais des outils ayant des modes de fonctionnement particuliers. Le 360, plutôt complémentaire, non concurrent de l'eap. Il s'attache, à un instant t, à déterminer les points forts et les points à améliorer de la pratique managériale. Il est alors précisé que le 360 est un référentiel externe, définit par le prestataire alors que l'eap est défini et adapté à l'entreprise qui le met en œuvre. Le référentiel : Intervention d un participant : Vous n'avez pas d'influence sur le référentiel Réponse : il doit être fait par l'extérieur et c'est vous qui choisissez les personnes qui le composent Précision François Pham : quelques entreprises seulement ont mit en pace le 360 mais c'est encore peu répandu. Exemples, débat : La présentation d'un tableau dit de contingences permet d'illustrer les quatre exemples d'accompagnement choisis pour l exposé du jour : Les exemples ont été choisi afin de donner un éventail des possibilités. Chacun est examiné selon trois objectifs : économique, managérial, personnel qui sont autant de facteurs clés de succès. Les différentes positions de directions faibles ou fortes, permettant de situer chacun dans ses forces et faiblesses. Exemple : Panoramix homme clé mais mais qui ne dirige pas ; A contrario, Abraracourcix est un le chef débonnaire qui n'est jamais remis en cause ; même Bonnemine ne s'en sort pas avec lui!

5 Edition 2 - Séance du 18 avril 2012 il s'en est sorti malgré tout plus qu honorablement et a même récupéré le bouclier de César! Rires Les exemples développés contribuent à une meilleure compréhension et suscitent nombre de débats plus intéressants les uns que les autres. Conclusion de cette première partie : Il faut adapter son leadership. François Pham prend la parole, et évoque maintenant la décomposition de la performance (résultat + analyse de la performance = feedback aux collaborateurs et mise en place des solutions. Question : pourquoi un système pyramidale? (Pierre Pons Cosson) Un système avec interaction à l'aide de flèches eût été plus pertinent (peut- être)... du moment que les modules ne reposent pas entre eux (petite comparaison avec l'estac). Débat sur la question du shéma pyramidale (M. Simzac, M. Renoult, M. Delatour) Remarque, Il faut (aussi) améliorer la performance des managers. M. Bardin prend le relais et évoque «Le manager péripathétique» (il marche et on ne le voit jamais) Puis François Pham expose son point de vue concernant «L'évaluation du 360», qui suscitera un grand débat passionné : M. Lespagnol : question : peut- on interroger des acteurs externes? qui peut être légitime pour apporter sa contribution? Petit échange Qui nous voit sur notre terrain de jeux? (Madame Dumange) M. Simzac, M. Gueguen & M. Lespagnol débattent Question : avec ou sans les subordonnées (le manager peut être sympa d'un point de vue extérieur et être un c... au sein de l'entreprise) M. Simzac : c'est l'intérêt de la diversité des intervenants colatéraux En fait, quelle légitimité par rapport à quelle perception? On reprend non! M. Guegun hèle M. Lespagnol pour l'histoire de sa femme qui a raison!!! rires... On reprend finalement M. Pham analyse le rapport, en montre les subtilités et le commente.

6 Il distribue un questionnaire, anonyme, outil de travail conçu par ses soins. Il commente les résultats de l'étude (graphiques) Puis en détails : questions - qui fait quoi - ce qui est perçu. Il précise : il faut habituellement au moins 2x 2H pour analyser le résultat. Débat : M. Pons Cosson Anonyme ou pas? c'est limité en crédibilité non? On peut tout dire et n'importe quoi dans ce cas. Mme Dumange et M. Simzac : il y a toujours un petit % de gens malveillants M. Pham : Mais ils sont à la marge M. Gueguen Un avis divergent risque de ne pas être pris en compte M. Simzac On peut creuser ces questions ou ces déblatérations M. Pham intervient et recadre "Chacun sa vérité dans la perception des choses" Edition 2 - Séance du 18 avril 2012 Indicateur de dispersion - on n'exclu pas les extrémités et même on en tient compte. M. Bardin intervient par l'exemple... On ne peut pas évaluer les commentaires ; ce ne sont habituellement que des questions fermées, jamais ouvertes. On peut néanmoins recueillir ce type de réponses, mais en indicateur, pas en référentiel. Sandrine... Complexité dans l'étape du manager de manager Guy Bardin Collatéraux et M+1 sont les mêmes questions M. Simzac Si je suis M+1 je ne suis pas sur d'être en phase avec les autres niveaux M. Gueguen: échelles de mensonges Réponse M. Pham = tests de cohérence Indicateur de fiabilité : annotation qui souligne la fiabilité ou non

7 Edition 2 - Séance du 18 avril 2012 M. Bardin reprend la main au chapitre 8 M. Gaetan intervient du point de vue du psy et le facteur humain (exemple d'une personne alcoolique) Roybean (très hard dans sa façon de juger et... manager!) mais c'est pourtant un manager. Joel : Capacité de la personne à avaler le résultat de l'étude du 360 et donc du feedback? il faut l'accompagner M. Simzac On peut en déduire qu'un manager ne sera jamais à sa place? (on le vire). M. Lion On peut passer à côté de quelqu'un en constatant arbitrairement qu'il ne fait pas l'affaire dans un certain contexte mais qui pourrait dans un autre contexte. L'outils fonctionne différemment par rapport à la personnalité du manager. M. Cointre C'est le moment de faire un break avant d'agir pour mieux utiliser les savoirs faire M. Gaëtan : La culture de l'évaluation : la mesure, le résultat, le reste (comme une division qui ne se termine pas). ça me gêne. Sortir du convenu. Parler entre manager n'apporte rien Fin de la conférence et discussions éparses, certains continuent devant un café ou une tasse de thé. Annonce du «matin- manager 3» du 19 juin

8 Edition 2 - Séance du 18 avril 2012

9 Edition 2 - Séance du 18 avril 2012

Programmes inter-entreprises

Programmes inter-entreprises Brochure interactive Programmes inter-entreprises France, 2014-2015 Pour plus d informations sur les lieux, dates et prix de nos training, veuillez consulter www.krauthammer.fr (rubrique Programmes inter-entreprises

Plus en détail

Activité collaborative en ligne. Isabelle GRAND, IAE/IUP Santé

Activité collaborative en ligne. Isabelle GRAND, IAE/IUP Santé Activité collaborative en ligne Isabelle GRAND, IAE/IUP Santé Objectifs et contexte Construire un cours de management d'équipe et communication MASTER 1 Management du Social et de la Santé Dispositif à

Plus en détail

Actions pédagogiques. Sous convention avec le Grand Lyon. Acoucité, le 29 Octobre 2004

Actions pédagogiques. Sous convention avec le Grand Lyon. Acoucité, le 29 Octobre 2004 Education à l Environnement Actions pédagogiques Sous convention avec le Grand Lyon Acoucité, le 29 Octobre 2004 I -Présentation de l association Les nuisances sonores représentent une préoccupation de

Plus en détail

Préparez votre débat

Préparez votre débat Préparez votre débat L enjeu éducatif d un débat sur des questions portant sur le changement climatique est principalement de permettre : - d éveiller l intérêt des élèves sur le sujet en laissant la pensée,

Plus en détail

Organisation des cours

Organisation des cours Utilisation du site de formation 1 sur 7 Utilisation du site de formation Introduction L avantage d une formation par correspondance, et à fortiori par un site de formation, c est que chacun va à sa convenance.

Plus en détail

Le but : développer la performance de l entreprise officinale en adéquation constante avec les obligations qualité inhérentes à la profession

Le but : développer la performance de l entreprise officinale en adéquation constante avec les obligations qualité inhérentes à la profession La qualité n'est pas une notion nouvelle dans le monde de la santé. Depuis un certain temps, des actions ont été engagées pour améliorer la qualité des prestations proposées dans ce domaine. Dans l'environnement

Plus en détail

Introduction. Présentation Qu est ce qu un manager? Qu est ce qu un collaborateur?

Introduction. Présentation Qu est ce qu un manager? Qu est ce qu un collaborateur? Introduction Présentation Qu est ce qu un manager? Qu est ce qu un collaborateur? Introduction Présentation David ZOUTE Weeziu, Conseil en Evolution Professionnelle Qu est ce qu un manager? Spécialiste

Plus en détail

Objectifs linguistiques : enrichir le vocabulaire lié aux médias, faire des hypothèses, formuler des questions.

Objectifs linguistiques : enrichir le vocabulaire lié aux médias, faire des hypothèses, formuler des questions. Bandesannonces Caractéristiques générales : 1. Résumé du contenu d une émission, d un programme en images avec une voix off. 2. Date, heure de diffusion. 3. Nom de l émission, du programme, nom des personnes

Plus en détail

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Les Assessment Centers.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Les Assessment Centers. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Les Assessment Centers. Apparus dans les armées allemande et britannique durant la seconde guerre mondiale, puis développés aux USA et dans le Royaume- Uni

Plus en détail

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique.

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Introduction Face à l évolution constante des besoins fonctionnels et des outils informatiques, il est devenu essentiel pour

Plus en détail

Les Entreprises Familiales

Les Entreprises Familiales Les Entreprises Familiales Paris, le 5 Fevrier 2008 Les Entreprises Familiales Centenaires sont en France 1400 (présentes dans presque tous les secteurs) dont 400 dans le secteur des Vins et Spiritueux.

Plus en détail

Diag Up Export Spécifications

Diag Up Export Spécifications Diag Up Export Spécifications Présentation Diag Up est une plate forme logicielle qui permet d élaborer des modèles de diagnostic dans des domaines aussi variés que la qualité, la transmission d entreprises,

Plus en détail

Management opérationnel. Communication Négociation. Gestion de projet. Animation d équipe. Karin Bouin - Dirigeante BKonseil

Management opérationnel. Communication Négociation. Gestion de projet. Animation d équipe. Karin Bouin - Dirigeante BKonseil Management opérationnel Communication Négociation Gestion de projet Animation d équipe Karin Bouin - Dirigeante BKonseil Déroulement Qui suis- je? Le réseau Impulsion Consulting Que puis- je apporter?

Plus en détail

Pourquoi Komon Conseil?

Pourquoi Komon Conseil? Pourquoi Komon Conseil? La spécificité du tissu économique français, ce qui en fait aussi sa richesse et sa force est qu il est en grande partie composé de PME/PMI, voire de TPE, et cet état de fait implique

Plus en détail

NOTRE OFFRE Animation séminaire Team building «Time for Change» Un temps d avance par MEDIA BUSINESS

NOTRE OFFRE Animation séminaire Team building «Time for Change» Un temps d avance par MEDIA BUSINESS NOTRE OFFRE Animation séminaire Team building «Time for Change» Un temps d avance par MEDIA BUSINESS Schéma synoptique de l action 1.Cadrage avec le management Objectifs et Enjeux Etude contexte actuel,

Plus en détail

La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action?

La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action? La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action? Sources : Méthodologie de projet / fiches pratiques / comment passer d une idée à sa mise en

Plus en détail

ÉVALUATION DES CONSEILS D ADMINISTRATION/SURVEILLANCE : UN RETOUR D EXPÉRIENCE TRÈS POSITIF DES ADMINISTRATEURS

ÉVALUATION DES CONSEILS D ADMINISTRATION/SURVEILLANCE : UN RETOUR D EXPÉRIENCE TRÈS POSITIF DES ADMINISTRATEURS ÉVALUATION DES CONSEILS D ADMINISTRATION/SURVEILLANCE : UN RETOUR D EXPÉRIENCE TRÈS POSITIF DES ADMINISTRATEURS REGARDS CROISÉS DES ACTEURS DE LA GOUVERNANCE Administrateurs Présidents de conseil d administration/surveillance

Plus en détail

Christophe Fournier. Clinique de Thuys. Aunége - Christophe Fournier

Christophe Fournier. Clinique de Thuys. Aunége - Christophe Fournier Christophe Fournier Clinique de Thuys Aunége - Christophe Fournier 2 Table des matières Information sur l'échantillon 3 Structure de l'échantillon...4 Point méthodologique 6 Point méthodologique...7 Représentativité

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

20 questions de manager-coach pour révéler le meilleur de votre équipe

20 questions de manager-coach pour révéler le meilleur de votre équipe Amélioration de la performance des hommes et des organisations par le management et la motivation 4.0 20 questions de manager-coach pour révéler le meilleur de votre équipe «Faire grandir mon équipe ou

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

Exemple 360. Questionnaire Leadership Thomas. Personnel & Confidentiel

Exemple 360. Questionnaire Leadership Thomas. Personnel & Confidentiel Feed-back 360 Exemple 360 Questionnaire Leadership Thomas Personnel & Confidentiel Introduction Comment lire votre rapport Feed-back 360? Moyenne par compétence Représentation graphique des 5 meilleures

Plus en détail

avec les Travailleurs Handicapés

avec les Travailleurs Handicapés avec les Travailleurs Handicapés POUR LA PREMIÈRE FOIS LES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS SONT PLEINEMENT ACTEURS DE L INTÉGRATION L expérience collective au service du handicap dans l entreprise SI VOUS CHERCHEZ

Plus en détail

Haute Ecole Libre de Louvain-en-Hainaut - Partager des pratiques en formation initiale

Haute Ecole Libre de Louvain-en-Hainaut - Partager des pratiques en formation initiale Le sondage du jour Type d outil : Activité rituelle permettant de valoriser les relations et de susciter des activités dénombrement au départ du nombre d'élèves de la classe. Auteur(s) : Pauline Gobert

Plus en détail

Collaboration innovante pour la création d un outil de gestion de production pour le cinéma et l audiovisuel

Collaboration innovante pour la création d un outil de gestion de production pour le cinéma et l audiovisuel Collaboration innovante pour la création d un outil de gestion de production pour le cinéma et l audiovisuel Studio d'animation indépendant Christophe Archambault Responsable Recherche et Développement

Plus en détail

INTRODUCTION. Master Management des Ressources Humaines de l IAE de Toulouse Page 1

INTRODUCTION. Master Management des Ressources Humaines de l IAE de Toulouse Page 1 LES FICHES OUTILS RESSOURCES HUMAINES L évaluation 360 Feed-back INTRODUCTION Aujourd hui les ressources humaines sont considérées par les entreprises comme un capital. La notion de «capital humain» illustre

Plus en détail

Les bases du management

Les bases du management Les bases du management 04/10/2010 1 L approche systémique 04/10/2010 2 UN SYSTHEME 04/10/2010 3 La Systémique Une approche systémique ne prétend jamais à l exhaustivité ni à l objectivité. Elle conçoit

Plus en détail

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE PAR MADAME CHRISTINE LEROY COMMUNITY MANAGER, AGENCE NETPUB Tout d abord, je voudrais remercier le Professeur Drouot de m avoir invitée à cette passionnante table ronde.

Plus en détail

Evaluation de votre conférence de méthode ou cours-séminaire

Evaluation de votre conférence de méthode ou cours-séminaire Enseignement : INTRODUCTION A LA SOCIOLOGIE 2 : CONCEPTS, METHODES, ET ENJEU ACTUELS Excellent Bon Moyen Insuffisant Comment évaluez-vous la préparation et l'organisation des séances? 6 (30%) 11 (55%)

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE ETUDE DE GESTION 1 E STMG

GUIDE METHODOLOGIQUE ETUDE DE GESTION 1 E STMG GUIDE METHODOLOGIQUE ETUDE DE GESTION 1 E STMG 1 Calendrier de réalisation de l étude Phases de travail Axes de travail Dates limites Travail à effectuer Collecter des informations sur Phase 1 : les organisations

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

LES NOUVEAUX TABLEAUX DE BORD DES MANAGERS. Le projet décisionnel dans sa totalité

LES NOUVEAUX TABLEAUX DE BORD DES MANAGERS. Le projet décisionnel dans sa totalité Alain Fernandez LES NOUVEAUX TABLEAUX DE BORD DES MANAGERS Le projet décisionnel dans sa totalité Préface de Gérard BALANTZIAN Troisième édition, 1999, 2000, 2003 ISBN : 2-7081-2882-5 Sommaire Préface

Plus en détail

Echantillon interrogé en ligne sur système CAWI (Computer Assistance for Web Interview)

Echantillon interrogé en ligne sur système CAWI (Computer Assistance for Web Interview) Les et les devoirs des enfants Contact : OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris http://www.opinion-way.com pour Zup de Co Les et les devoirs des enfants Juillet 2014 opinionway Juillet 2014 1

Plus en détail

MODULE 1 : LES FONDAMENTAUX DU MANAGEMENT

MODULE 1 : LES FONDAMENTAUX DU MANAGEMENT 413-fafiec-fondmgt-v190314 MODULE 1 : LES FONDAMENTAUX DU MANAGEMENT OBJECTIFS En fin de formation, les stagiaires seront en capacité de : Identifier les différents rôles du manager Comprendre l'importance

Plus en détail

PRÉPARATION TERMINALE AVANT UNE ÉCHÉANCE MAJEURE

PRÉPARATION TERMINALE AVANT UNE ÉCHÉANCE MAJEURE PRÉPARATION TERMINALE AVANT UNE ÉCHÉANCE MAJEURE LA PRÉPARATION PHYSIQUE DES DERNIERS JOURS Les Jeux Olympiques de Londres 2012 Un essai de N. Krantz Mai & juin 2012 LES REPRÉSENTATIONS COMME PORTE D ENTRÉE

Plus en détail

Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data

Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data Approches & opportunités face aux enjeux de volume, variété et vélocité France, 2012-2014 28 mars 2013 Ce document

Plus en détail

5 ème conférence sur la Qualité dans les Services Publics en Europe. LE CAF EN FRANCE Lundi 20 Octobre 2008

5 ème conférence sur la Qualité dans les Services Publics en Europe. LE CAF EN FRANCE Lundi 20 Octobre 2008 5 ème conférence sur la Qualité dans les Services Publics en Europe LE CAF EN FRANCE Lundi 20 Octobre 2008 Retour d expérience - Lancement d une démarche CAF à l EFS Muriel Freyssinet et Antoine Bastin

Plus en détail

TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE

TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE INTRODUCTION GENERALE La situation concurrentielle des dernières années a confronté les entreprises à des problèmes économiques.

Plus en détail

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Déchets : outils et exemples pour agir Fiche méthode n 1 www.optigede.ademe.fr ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Origine et objectif de la fiche : Les retours d expérience des collectivités

Plus en détail

Démarche 360 et 180. Institut du Selfcoaching Tél. : 09 75 61 33 17 Mob. 06 10 18 63 93 info@selfcoaching.fr www.selfcoaching.

Démarche 360 et 180. Institut du Selfcoaching Tél. : 09 75 61 33 17 Mob. 06 10 18 63 93 info@selfcoaching.fr www.selfcoaching. Démarche 360 et 180 Institut du Selfcoaching Tél. : 09 75 61 33 17 Mob. 06 10 18 63 93 info@selfcoaching.fr www.selfcoaching.fr 1 Développer les compétences Managériales Le 360 n est pas un produit standard,

Plus en détail

Communication à large spectre

Communication à large spectre Communication à large spectre Facilitateur de contact 10 ans d Expérience & d Expertise 5 Domaines d Activités Intégrés & Complémentaires Conférences, Formations & Conseils o Depuis plusieurs années, les

Plus en détail

Audit et Contrôle de Gestion quelle complémentarité? Thème : Synthèse entre les fonctions Audit, Contrôle de Gestion et Organisation.

Audit et Contrôle de Gestion quelle complémentarité? Thème : Synthèse entre les fonctions Audit, Contrôle de Gestion et Organisation. Séminaire des auditeurs de l ACORS Port Leucate, 12-13 - 14 septembre 2012 Audit et Contrôle de Gestion quelle complémentarité? Thème : Synthèse entre les fonctions Audit, Contrôle de Gestion et Organisation.

Plus en détail

La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain

La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain Présentation des résultats de l enquête auprès des salariés Sommaire A- La démarche 1. Méthodologie de l

Plus en détail

NARCOTIQUES ANONYMES GUIDE UTILITAIRE DU SECRÉTAIRE

NARCOTIQUES ANONYMES GUIDE UTILITAIRE DU SECRÉTAIRE NARCOTIQUES ANONYMES GUIDE UTILITAIRE DU SECRÉTAIRE Révisé : avril 2009 Sommaire Déroulement de la Formation...... Le CSL.... Les Sous-comités..... La Région.... Le Secrétaire.... Ses responsabilités...

Plus en détail

La gestion des talents et successeurs : vecteur d engagement, de reconnaissance et d innovation

La gestion des talents et successeurs : vecteur d engagement, de reconnaissance et d innovation La gestion des talents et successeurs : vecteur d engagement, de reconnaissance et d innovation Frédéric Faye, Directeur du développement des ressources humaines de TNT Express France Carrefour de l Innovation

Plus en détail

Des dynamiques de progrès individuelles et collectives pour mettre en mouvement votre organisation

Des dynamiques de progrès individuelles et collectives pour mettre en mouvement votre organisation Des dynamiques de progrès individuelles et collectives pour mettre en mouvement votre organisation Présentation de notre offre de formation managériale Mécénance est un cabinet de conseil en management

Plus en détail

Bilan Stage Fondamentales

Bilan Stage Fondamentales Bilan Stage Fondamentales Château de Ladoucette, 2223 décembre 2014 A l'occasion de la manifestation «Ladoucette 3.0» qui s'est déroulée au Château de Ladoucette à Drancy du 6 décembre 2014 au 4 janvier

Plus en détail

L'entreprise derrière l'organigramme

L'entreprise derrière l'organigramme L'entreprise derrière l'organigramme Du TGV à l'agv : dépasser l'entreprise hiérarchique pour aboutir à l'entreprise communautaire Rafaël STOFER Manager Entreprise Content Management Logica Management

Plus en détail

Mois de. De À Date. Situation du marché et de la concurrence. Projets en cours. Ventes du mois dernier. Écarts et causes.

Mois de. De À Date. Situation du marché et de la concurrence. Projets en cours. Ventes du mois dernier. Écarts et causes. RappoRt mensuel du directeur des Ventes Mois de De À Date Situation du marché et de la concurrence Projets en cours Ventes du mois dernier Écarts et causes Points positifs Obstacles à la performance -

Plus en détail

Réussir son approche commerciale avec un prospect. Direction Marketing Clients Firme

Réussir son approche commerciale avec un prospect. Direction Marketing Clients Firme Réussir son approche commerciale avec un prospect 61 Réussir son approche commerciale avec un prospect Organisation de l atelier Durée Thème Pédagogie 20 Réussir un premier RDV avec un prospect (les 2

Plus en détail

1. Un partenariat innovant

1. Un partenariat innovant 1. Un partenariat innovant Foncière des Régions et AOS Studley ont en commun le succès du projet immobilier d un utilisateur, Suez environnement. Grâce au conseil expert d AOS Studley et aux savoir-faire

Plus en détail

Atelier Communication Managériale Entreprises & Médias 7 février 2014

Atelier Communication Managériale Entreprises & Médias 7 février 2014 Baromètre Afci ANDRH Inergie 2013 sur la Communication Managériale 4 ème édition «L implication des managers dans une communication de proximité avec leurs équipes» Atelier Communication Managériale Entreprises

Plus en détail

Comport-action. 4 Court retrait en classe. 0-1-2-3 Aucune conséquence

Comport-action. 4 Court retrait en classe. 0-1-2-3 Aucune conséquence 2011-2012 Comport-action Nom 1 2 3 4 Court retrait en classe 5 Récréation guidée 6 Billet d information 7 Retrait en classe ou interclasse 0-1-2-3 Aucune conséquence Il peut être intéressant de renforcir

Plus en détail

Chapitre 1. Introduction

Chapitre 1. Introduction ISBN 92-64-01565-5 L assurance-maladie privée dans les pays de l OCDE OCDE 2004 Chapitre 1 Introduction Ce chapitre introductif du rapport explique pourquoi l OCDE a décidé d entreprendre une étude sur

Plus en détail

TEST D'APTITUDE COMMERCIALE Dossier d'information

TEST D'APTITUDE COMMERCIALE Dossier d'information TEST D'APTITUDE COMMERCIALE Dossier d'information L'outil solution personnalisable pour sélectionner et évaluer les capacités des commerciaux L'écart d'efficacité entre un commercial "moyen" et un "bon"

Plus en détail

Code de franc-jeu. du joueur LE FRANC-JEU, C EST L AFFAIRE DE TOUS

Code de franc-jeu. du joueur LE FRANC-JEU, C EST L AFFAIRE DE TOUS du joueur 1) Je jouerai au hockey de mon plein gré et non pour obéir à mon entourage ou à mes entraîneurs. 2) Je respecterai les règles et l esprit du jeu. 3) Je maîtriserai mon tempérament les bagarres

Plus en détail

MOI-questionnaire sur le concept de soi

MOI-questionnaire sur le concept de soi MOI-questionnaire sur le concept de soi Wilfrid LAROCHELLE QUEBEC conseiller d'orientation Atelier de pratique :français / Workshop of practices :French Nom des intervenants & Institutions d appartenance

Plus en détail

Comprendre le travail de prévention des risques. nécessaire

Comprendre le travail de prévention des risques. nécessaire Colloque international du DIM Gestes Quelles actions pour un autre travail: Soulager la souffrance, éradiquer les facteurs de risques, «soigner le travail»? Paris, 10 et 11 juin 2013 Comprendre le travail

Plus en détail

Octobre 2013. Contact Inergie. Luc Vidal Directeur général lvidal@inergie.com 01 41 09 05 45

Octobre 2013. Contact Inergie. Luc Vidal Directeur général lvidal@inergie.com 01 41 09 05 45 Baromètre Afci ANDRH Inergie 2013 sur la Communication Managériale 4 ème édition «L implication des managers dans une communication de proximité avec leurs équipes» Octobre 2013 Contact Inergie Toute publication

Plus en détail

Contrôle de gestion. Section 1 : Positionnement du contrôle de gestion et identification du métier

Contrôle de gestion. Section 1 : Positionnement du contrôle de gestion et identification du métier Section 1 : Positionnement du contrôle de gestion et identification du métier 1. Rôle et place du Contrôle de Gestion dans l organisation Au début du XXème siècle, l émergence de la structure divisionnelle

Plus en détail

Qu est-ce qu une problématique?

Qu est-ce qu une problématique? Fiche méthodologique préparée par Cécile Vigour octobre 2006 1 Qu est-ce qu une problématique? Trois étapes : 1. Définition de la problématique 2. Qu est-ce qu une bonne problématique? 3. Comment problématiser?

Plus en détail

Livre Blanc. Construire un système d information collaboratif de pilotage de l action publique. Mai 2010

Livre Blanc. Construire un système d information collaboratif de pilotage de l action publique. Mai 2010 Livre Blanc Construire un système d information collaboratif de pilotage de l action publique Mai 2010 Un livre blanc édité par : NQI - Network Quality Intelligence Tél. : +33 4 92 96 24 90 E-mail : info@nqicorp.com

Plus en détail

Faites-vous évaluer par votre assistant(e)

Faites-vous évaluer par votre assistant(e) Faites-vous évaluer par votre assistant(e) Appellation sociale du cabinet : Prénom et nom du praticien-manager évalué : Prénom et nom de l évaluateur : Date de l évaluation : Cette évaluation n a aucune

Plus en détail

Du marketing dans ma PME!

Du marketing dans ma PME! Du marketing dans ma PME! Manque d expérience marketing des managers de sociétés technologiques, difficulté de recruter des profils marketing formés ou expérimentés : pourquoi la mission marketing est-elle

Plus en détail

Associer nos savoir-faire

Associer nos savoir-faire MAC-ERCI International, cabinet spécialisé en recrutement, évaluation et gestion des compétences, a été créé début 2007. En croissance depuis notre création, nous n avons de cesse de nous remettre en question

Plus en détail

LA GESTION DES RISQUES LIÉS AUX SITUATIONS DE CO-ACTIVITÉ DANS LA PHASE DE PLANIFICATION DES PROJETS. Girard, Julien 1 Urli, Bruno 1 Leroy, Daniel 2

LA GESTION DES RISQUES LIÉS AUX SITUATIONS DE CO-ACTIVITÉ DANS LA PHASE DE PLANIFICATION DES PROJETS. Girard, Julien 1 Urli, Bruno 1 Leroy, Daniel 2 LA GESTION DES RISQUES LIÉS AUX SITUATIONS DE CO-ACTIVITÉ DANS LA PHASE DE PLANIFICATION DES PROJETS. Girard, Julien 1 Urli, Bruno 1 Leroy, Daniel 2 (1) Université du Québec à Rimouski (2) Université François

Plus en détail

Qu est ce que le coaching professionnel? 08/07/2008

Qu est ce que le coaching professionnel? 08/07/2008 Qu est ce que le coaching professionnel? 08/07/2008 Organisation de la soirée Faisons connaissance Le coaching professionnel : qu est ce que c est? Témoignage de Laurent BESSE Questions / réponses, partage

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

ACCOMPAGNER, COMMUNIQUER, FORMER A n i m a t i o n d e s é m i n a i r e s C o m i t é d e D i r e c t i o n

ACCOMPAGNER, COMMUNIQUER, FORMER A n i m a t i o n d e s é m i n a i r e s C o m i t é d e D i r e c t i o n ACCOMPAGNER, COMMUNIQUER, FORMER A n i m a t i o n d e s é m i n a i r e s C o m i t é d e D i r e c t i o n Le contexte Filiale française d un important groupe alimentaire mondial Perte d un gros client

Plus en détail

Des solutions de croissance pour les PME du logiciel

Des solutions de croissance pour les PME du logiciel Des solutions de croissance pour les PME du logiciel Maillage 3D adapté à l écoulement d air à l arrière d un avion supersonique Vous êtes dirigeant de PME de la filière logicielle et conscient que l innovation

Plus en détail

«A vos marques, prêtes, partez!»

«A vos marques, prêtes, partez!» «A vos marques, prêtes, partez» Leadership Politique Féminin Formation du 18 au 22 Avril- Fort de France Quand une femme entre en politique, la femme change. Quand beaucoup de femmes entrent en politique,

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DE LA PERFORMANCE COMMERCIALE

DEVELOPPEMENT DE LA PERFORMANCE COMMERCIALE Sept-13 DEVELOPPEMENT DE LA PERFORMANCE COMMERCIALE Audit commercial Développement de réseau SERVICES Développement commercial Formation vente/négociation Formation management opérationnel Formation communication

Plus en détail

PROGRAMME. Animation de réunions coopératives. (AG, CA, réunions de travail, débats, )

PROGRAMME. Animation de réunions coopératives. (AG, CA, réunions de travail, débats, ) PROGRAMME Formation Animation de réunions coopératives (AG, CA, réunions de travail, débats, ) Cette formation est organisée par RésoNé à Nantes le 7, 8, 10 et 11 juillet 2014 de 9h00 à 17h30 dans la salle

Plus en détail

Développement des compétences managériales pour cadres opérationnels.

Développement des compétences managériales pour cadres opérationnels. 1 Développement des compétences managériales pour cadres opérationnels. 2012 Entreprise&performance Ressources Humaines Zac Neuvillette 5 rue Jean d Arvor - 51 100 REIMS www.eprh.fr www.coachareims.com

Plus en détail

Fiche de décryptage. L évaluation, comme acte de management. De quoi parlons-nous? Pourquoi un entretien individuel d évaluation?

Fiche de décryptage. L évaluation, comme acte de management. De quoi parlons-nous? Pourquoi un entretien individuel d évaluation? L évaluation, comme acte de management De quoi parlons-nous? Il s agit de faire le point sur l un des principaux outils de management, l entretien annuel d évaluation : rappeler quels en sont les objectifs

Plus en détail

COMPTE-RENDU DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 27/03/13

COMPTE-RENDU DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 27/03/13 COMPTE-RENDU DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 27/03/13 Le Conseil d Administration de l association PrépaTroyes s est réuni pour la cinquième fois de l année 2012-2013 le mercredi 27 mars 2013 à 18h30 au

Plus en détail

Dispositifs. Évaluation. Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation

Dispositifs. Évaluation. Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation Dispositifs d Évaluation Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation > Innovant : une technologie SaaS simple et adaptable dotée d une interface intuitive

Plus en détail

MATINEE RH CCI 18. 30 octobre 2014

MATINEE RH CCI 18. 30 octobre 2014 MATINEE RH CCI 18 30 octobre 2014 2 Qu est-ce que c est? Pourquoi le faire? 3 Qu est-ce c est? C est un outil de management et de gestion des ressources humaines C est un moment de dialogue privilégié

Plus en détail

ET AMÉLIORER LA SITUATION FINANCIÈRE DE L ENTREPRISE

ET AMÉLIORER LA SITUATION FINANCIÈRE DE L ENTREPRISE DAMIEN PÉAN ET AMÉLIORER LA SITUATION FINANCIÈRE DE L ENTREPRISE LES GUIDES PRATIQUES GESTION - COMPTABILITÉ - FINANCE Comprendre les comptes annuels et améliorer la situation financière de l entreprise

Plus en détail

CCI DE GRENOBLE ECOBIZ E-REPUTATION. Alain Bouveret 15.05.2014

CCI DE GRENOBLE ECOBIZ E-REPUTATION. Alain Bouveret 15.05.2014 CCI DE GRENOBLE ECOBIZ E-REPUTATION Alain Bouveret 15.05.2014 LE MENU Intro 3 Le multicanal 5 Les vertus de l insatisfaction & le bad buzz 8 Points de réflexion 14 Exemple : Mon avis 20 Compléments et

Plus en détail

Quel climat social chez les assistantes en 2012? Carrefour des assistantes -13 septembre 2012 Elisabeth Durand-Mirtain Christine Harache

Quel climat social chez les assistantes en 2012? Carrefour des assistantes -13 septembre 2012 Elisabeth Durand-Mirtain Christine Harache Quel climat social chez les assistantes en 2012? Carrefour des assistantes -13 septembre 2012 Elisabeth Durand-Mirtain Christine Harache Comment vous sentez-vous ce matin? En pleine forme! Pas encore réveillé(e)

Plus en détail

Le chef de projet efficace

Le chef de projet efficace Formation Nodesway Le chef de projet efficace 12 bonnes pratiques pour un management humain La méthode ne suffit pas Si la réussite des projets était uniquement dépendante du choix de la méthode et des

Plus en détail

Les 4 styles de leadership

Les 4 styles de leadership Les 4 styles de leadership Objectif Déterminer le niveau de leadership d une personne selon ses tâches et son entourage. Définition des 4 styles de leadership Laisser-aller : Club social : Autocrate :

Plus en détail

Le rôle, les ressources et les compétences du Responsable Transformation Digitale. Club D&O, 23 septembre 2014

Le rôle, les ressources et les compétences du Responsable Transformation Digitale. Club D&O, 23 septembre 2014 Le rôle, les ressources et les compétences du Responsable Transformation Digitale Club D&O, 23 septembre 2014 Rappel des modalités de travail de la séance Présentation de la synthèse des questionnaires

Plus en détail

Séminaire Prévention et lutte contre les discriminations

Séminaire Prévention et lutte contre les discriminations Séminaire Prévention et lutte contre les discriminations Contenu du dossier Synthèse de l atelier N 4 L évaluation des démarches de prévention et de lutte contre les discriminations 1 /7 Introduction :

Plus en détail

Wellness Management 66 Avenue des Champs-Elysées 75008 - PARIS www.wellness-management.com contact@wellness-management.com. Feel Well Work Well

Wellness Management 66 Avenue des Champs-Elysées 75008 - PARIS www.wellness-management.com contact@wellness-management.com. Feel Well Work Well Wellness Management 66 Avenue des Champs-Elysées 75008 - PARIS www.wellness-management.com contact@wellness-management.com Feel Well Work Well POUR MIEUX TRAVAILLER ensemble LE CAPITAL HUMAIN RESTE LA

Plus en détail

Intervenants. Frédéric Bleuze, Directeur Général, Regus. Audrey Blanchard, Directrice Déléguée, BureauxLocaux.com

Intervenants. Frédéric Bleuze, Directeur Général, Regus. Audrey Blanchard, Directrice Déléguée, BureauxLocaux.com Comment les entreprises recherchent-elles leurs bureaux aujourd hui? Internet a-t-il modifié les comportements? Les bureaux classiques sont-ils en voie d extinction? En partenariat avec 1 Intervenants

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. LE COACHING INTERNE Les fondamentaux

DOSSIER DE PRESSE. LE COACHING INTERNE Les fondamentaux DOSSIER DE PRESSE LE COACHING INTERNE Les fondamentaux Sous la direction d'agnès Joussellin «Un nouveau métier dans l entreprise au service d un plus grand nombre» Sommaire Avant-propos p.3 Une nouvelle

Plus en détail

Problématique : En quoi le parcours d élaboration d une loi est-il un gage de la démocratie?

Problématique : En quoi le parcours d élaboration d une loi est-il un gage de la démocratie? SITUATION PROBLEME 1: La loi de réforme des collectivités territoriales de 2010 Problématique : En quoi le parcours d élaboration d une loi est-il un gage de la démocratie? Compétences du socle commun

Plus en détail

Sondage sur les Produits et Services d Information OCHA Tchad. Rapport d analyse 1. Information Management Unit OCHA Tchad Mai 2012

Sondage sur les Produits et Services d Information OCHA Tchad. Rapport d analyse 1. Information Management Unit OCHA Tchad Mai 2012 Sondage sur les Produits et Services d Information OCHA Tchad Rapport d analyse 1 Information Management Unit - OCHA Tchad Mai 2012 Sommaire I- Déroulement de l enquête... 3 II- Techniques de l enquête

Plus en détail

SEMINAIRE DE LANCEMENT DE LA RÉVISION GENERALE DES POLITIQUES PUBLIQUES. Centre de conférences internationales mardi 10 juillet 2007

SEMINAIRE DE LANCEMENT DE LA RÉVISION GENERALE DES POLITIQUES PUBLIQUES. Centre de conférences internationales mardi 10 juillet 2007 SEMINAIRE DE LANCEMENT DE LA RÉVISION GENERALE DES POLITIQUES PUBLIQUES Centre de conférences internationales mardi 10 juillet 2007 Discours de M. Eric WOERTH Messieurs les Ministres, Madame et Messieurs

Plus en détail

Pour réaliser une étude. Souvenez-vous!

Pour réaliser une étude. Souvenez-vous! LES OBJETS D ETUDE L épreuve de certification (CCF) en économie droit pour l obtention du Baccalauréat Professionnel Gestion Administration comporte une situation d évaluation qui prend appuie sur un dossier

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan 1. Le diagnostic stratégique: un pré-requis à la prise de décision Définition du diagnostic stratégique = Analyse conjointe de l entreprise (ses forces / ses faiblesses)

Plus en détail

SÉLECTIONNER LES MEILLEURS CANDIDATS : L APPORT DES OUTILS D ÉVALUATION AU RECRUTEMENT ET À LA MOBILITÉ INTERNE

SÉLECTIONNER LES MEILLEURS CANDIDATS : L APPORT DES OUTILS D ÉVALUATION AU RECRUTEMENT ET À LA MOBILITÉ INTERNE PARTENAIRE RESSOURCES HUMAINES SÉLECTIONNER LES MEILLEURS CANDIDATS : L APPORT DES OUTILS D ÉVALUATION AU RECRUTEMENT ET À LA MOBILITÉ INTERNE PROGRAMME Il est primordial pour une organisation de savoir

Plus en détail

Formation de dirigeant de PME

Formation de dirigeant de PME Formation Dirigeant de PME Public : Cette formation est centrée sur le chef d entreprise ou futur chef d entreprise qui a besoin de s approprier ou de perfectionner les outils du management global d entreprise

Plus en détail

Programme de formation

Programme de formation Formations sélectionnées et financées par le FAFIEC Programme de formation vendredi 25 juillet 2014 DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES MANAGERIALES - 1 jour Formation dispensée par PIERRE CHAMBE CONSEIL 2 juin

Plus en détail

La transformation digitale en entreprise. Vécu, perceptions & attentes des cadres opérationnels

La transformation digitale en entreprise. Vécu, perceptions & attentes des cadres opérationnels La transformation digitale en entreprise Vécu, perceptions & attentes des cadres opérationnels Septembre 2015 2 Fiche technique Dates de terrain Du 29 juin au 17 août 2015 Echantillon 82 cadres opérationnels

Plus en détail

I/ Présentation de notre association et de notre programme

I/ Présentation de notre association et de notre programme GUIDE ENSEIGNANTS INTERVENTION EN CLASSE D UN ENTREPRENEUR 1. Présentation de notre association et de notre programme 2. Le contenu de l intervention de l entrepreneur 3. La préparation de l intervention

Plus en détail

Bilan de réputation et son débriefing individuel

Bilan de réputation et son débriefing individuel Bilan de réputation et son débriefing individuel 1 1 Témoignages «L'intérêt d'un 360 pour un coach est de recueillir les feedback de vos clients et d'identifier vos forces en termes d'attribut et de compétences.

Plus en détail