Rencontre CGN - GTE du

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rencontre CGN - GTE du 27.02.2013"

Transcription

1 Rencontre CGN - GTE du V0.2 28/02/2013 1

2 Ordre du jour Introduction N2 décision arrêt des Navibus Contexte La décision et ses impacts L alternative soumise par le GTE Fréquentation des 3 lignes Planning 2013 et 2014 Mesures court terme Conclusion 28/02/2013 2

3 Ordre du jour Introduction N2 décision arrêt des Navibus Contexte La décision et ses impacts L alternative soumise par le GTE Fréquentation des 3 lignes Planning 2013 et 2014 Mesures court terme Conclusion 28/02/2013 3

4 Cette décision a amené la SCTL à se renforcer avec la participation de nouveaux représentants de la N2. Introduction Cette séance remplace celle agendée le 5 février et annulée suite à la décision de la CGN annoncée le 29 janvier de retirer les Navibus sur la N2 dès le 14 avril Lig Nom Prénom N1 Déal Quentin N1 Fortier Lucien N1 Robert François N1 Rochais Yannick N4 Laurent Estelle N1 Robert Charlotte N1 Sanson Isabelle N2 Bernard Patrick N2 Verp Sonia N2 Godard Olivier N2 Llorens Yves N2 Dekkil Guillaume 28/02/2013 4

5 Ordre du jour Introduction N2 décision arrêt des Navibus Contexte La décision et ses impacts L alternative soumise par le GTE Fréquentation des 3 lignes Planning 2013 et 2014 Mesures court terme Conclusion 28/02/2013 5

6 Décision arrêt des Navibus sur la N2 Contexte historique 2 octobre 2012 : dernière rencontre CGN-GTE, brainstorming sur la fréquentation et la capacité des bateaux, profils nouveaux bateaux. Décision de suivre attentivement les chiffres de la fréquentation et de réagir dès qu il faut. 20 novembre 2012 : Mise au point et distribution d une communication commune CGN-GTE à tous les abonnés 10 janvier 2013 : Reprise des contacts QD LAB pour une séance entre le 28 et le 31 janvier vu que la SCTL se réunit le 23 janvier LAB propose plutôt le 5 février : OK GTE 23 janvier 2013 : Réunion de la SCTL : on apprend que des rumeurs circulent à bord des bateaux d un arrêt des Navibus dès avril pour les traversées pendulaires. Flyer de la CGN demandant d attendre des informations officielles devant arriver la semaine suivante. Les caissiers des Navibus indiquent que le supplément vitesse ne sera plus nécessaire à compter d avril 29 janvier 2013 : Communiqué officiel EV+CGN de la réorganisation de la ligne N2 dès le 14 avril /02/2013 6

7 Décision arrêt des Navibus sur la N2 Décryptage Analyse de la décision : La solution la plus simple Reprise du dispositif utilisé lors des périodes de maintenance des Navibus Nivellement par le bas de l offre de la CGN Mais : - décision à long terme, et non temporaire - que des bateaux lents mettant 50 mn et non 40 mn - temps de traversée passe de 27 à 50 mn - capacité nominale de 700 passagers mais seulement 200 places assises intérieures - en réalité : baisse de la capacité en places assises intérieures 6h et 8h : actuellement 200, dès avril : 200 7h : actuellement 264, dès avril : fluidité moins bonne : temps de débarquement plus long (1 passerelle) 28/02/2013 7

8 Décision arrêt des Navibus sur la N2 Impacts & réactions Pour le GTE et les relations CGN-GTE : Surprise Décision unilatérale et sans consultation du GTE Au mépris des 2 années de collaboration étroite mise en place depuis 2011 Climat de confiance ébranlé Perte de crédibilité des représentants de la SCTL Mais volonté ferme d aller de l avant Pour les usagers Temps de traversée inacceptable Risque évident de retard dû à la durée des embarquements /débarquements Horaires insupportables car trop d impact sur l organisation familiale (école, crèche) Recherche d autres solutions : transfert sur la route ou sur la N1, voire déménagement Remboursements par bons refusés Perte complète de l attractivité de cette ligne Pour la N1 : risque très important de voir affluer les usagers de la N2 sur une ligne déjà saturée Manque de transparence, arbitraire et incompréhension dans la prise de décision Source supplémentaire de mécontentement générant tension, réactions non maitrisées 28/02/2013 8

9 Les besoins des usagers Conserver la structure de l offre actuelle et la compléter pour l adapter à l évolution de la demande Adapter l offre sur la base des places assises intérieures Garantir une offre constante au cours de l année (indépendamment de l offre touristique) Planifier les adaptations de l offre en pénalisant le nombre le plus restreint possible de voyageurs en terme de temps. Envisager la possibilité d un abonnement «low-cost» pour rendre attractive l offre de bateaux moins rapides 28/02/2013

10 Rappel Etude marché /02/2013 Sur la N2, 345 réponses au sondage réalisé sur les courses de 6, 7 et 8h du 6 septembre 2011 sur 541 passagers. page 153: 65% (228p) ont choisi la N2 pour le «gain de temps». page 154: 56% des sondés (186 personnes) abandonneraient la ligne N2 si le trajet devait durer minutes. Près de 90% (295p) ne prendraient plus la N2 si la durée était de minutes. page 152: 110 personnes utilisaient la N1 avant page 151: en véhicule privé, la durée moyenne de parcours domiciletravail serait de 1h22. Pour 50% (163p) la durée serait inférieure à 1h30, pour 36% entre 1h30 et 1h40 et pour 13% plus de 1h40. pages : Le trajet moyen Maison-débarcadère Th-Ouchy-travail serait de 34minutes. Le trajet total moyen serait d'environ 1heure avec le Navibus et 1h30 avec bateaux lents. page 156: 228 personnes(70%) uiliseraient la N2 le week end. Pages 111 et 148: 40% des usagers N1 et N2 utilisent le M1 et 20 % le bus à Ouchy.

11 Nous demandons La conservation des Navibus aux heures de pointes La mise en place d un bateau lent supplémentaire à 6h et 8h, type Morges La mise en place d un abonnement «low-cost» pour les bateaux lents 28/02/2013 Départ Arrivée Bateau Navibus Navibus Morges Navibus Navibus Valais Morges Navibus Navibus Valais

12 Nous demandons Soir : offre symétrique Départ Arrivée Bateau Navibus Navibus Morges Navibus Navibus Valais Navibus Navibus Morges Navibus Navibus Navibus Navibus 2 (via Evian) 28/02/2013

13 Nous demandons Réponse à la demande Confort Vitesse Fréquence Capacité Impact sur N1 Attractivité de l'offre Actuelle CGN CGN Réaliste GTE 28/02/2013 Facilité de mise en œuvre Evolutivité Prise en compte du personnel Correspondance transports publics Recommandation GTE

14 Les caractéristiques de la proposition GTE Une offre : fiable, crédible et évolutive, Qui nécessite à moyen terme une adaptation de la flotte «Morges/Valais/Lavaux» pour augmenter la capacité et la vitesse Qui ne perturbe pas la N1 Qui confirme l organisation familiale et professionnelle de centaines de familles Qui conserve l attractivité de la N2 et assure sa pérennité Qui confirme le rôle de la CGN dans le développement de la région lémanique et assoie son statut d acteur crédible et responsable. 28/02/2013

15 Ordre du jour Introduction N2 décision arrêt des Navibus Contexte La décision et ses impacts L alternative soumise par le GTE Fréquentation des 3 lignes Planning 2013 et 2014 Mesures court terme Conclusion 28/02/

16 28/02/2013 Fréquentation en oct-nov 2012

17 Ordre du jour Introduction N2 décision arrêt des Navibus Contexte La décision et ses impacts L alternative soumise par le GTE Fréquentation des 3 lignes Planning 2013 et 2014 Mesures court terme Conclusion 28/02/

18 Planning Période de maintenance des bateaux sur les 3 lignes Evénement particulier : sondage,? Exercices et présentation sur la Sécurité Orientation sur les horaires 2014, planning 28/02/2013

19 Ordre du jour Introduction N2 décision arrêt des Navibus Contexte La décision et ses impacts L alternative soumise par le GTE Fréquentation des 3 lignes Planning 2013 et 2014 Mesures court terme Conclusion 28/02/

20 Mesures à court terme Pour améliorer la fluidité des entrées/sorties : arrêt des contrôles systématiques, aller vers un auto-contrôle 2 passerelles sur le Lausanne Organiser les maintenances des bateaux en période creuse 28/02/2013

21 Ordre du jour Introduction N2 décision arrêt des Navibus Contexte La décision et ses impacts L alternative soumise par le GTE Fréquentation des 3 lignes Planning 2013 et 2014 Mesures court terme Conclusion 28/02/

22 28/02/2013 Annexe Extrait Rapport Annuel 2011

23

B C. Amélioration des performances. des lignes de bus. Notions de base. Bruxelles, 5ème rendez-vous de Progrès, le 17 novembre 2005

B C. Amélioration des performances. des lignes de bus. Notions de base. Bruxelles, 5ème rendez-vous de Progrès, le 17 novembre 2005 Bruxelles, 5ème rendez-vous de Progrès, le 17 novembre 2005 Amélioration des performances A Les B C D En des lignes de bus enjeux de la progression des bus Quelques exemples de problèmes rencontrés Les

Plus en détail

Démarche qualité de Certification de Service

Démarche qualité de Certification de Service Démarche qualité de Certification de Service Dans l optique d une satisfaction constante des voyageurs et des donneurs d ordre comme la SNCF, notre entreprise est certifiée depuis le 01/08/2006 sur la

Plus en détail

II. Terminologie et Relations Fondamentales

II. Terminologie et Relations Fondamentales II. Terminologie et Relations Fondamentales Introduction à la planification et à la régulation des services de transport public urbains II-1 Les briques pour la planification et l analyse Conception Analyse

Plus en détail

DEMARCHE QUALITE DE CERTIFICATION DE SERVICE

DEMARCHE QUALITE DE CERTIFICATION DE SERVICE DEMARCHE QUALITE DE CERTIFICATION DE SERVICE Dans l optique d une satisfaction constante des voyageurs et des autorités organisatrice, les membres du réseau REUNIR s engage à mettre en œuvre une démarche

Plus en détail

Terminologie du transport public

Terminologie du transport public III. Terminologie du transport public Introduction à la planification et à la régulation des services de transport public urbains III-1 Fondements de la planification et de l analyse Cost Analysis Schedule

Plus en détail

Ligne Paris Granville

Ligne Paris Granville Ligne Paris Granville Travaux entre Dreux et Surdon 11/06/2015 Frédéric Davanture Ingénieur Consultant Table des matières 1. Introduction... 3 2. Travaux prévus en Dreux et Surdon... 3 2.1. Description

Plus en détail

Comparez nos services

Comparez nos services N attendez plus Comparez nos services Découvrez ce que LeCab fait en plus LeCab CARACTERISTIQUE SERVICE Flotte uniformisée de véhicules de standing Technologie permettant de prioriser la demande Régulation

Plus en détail

VIII. Analyse de la Performance

VIII. Analyse de la Performance VIII. Analyse de la Performance Introduction à la planification et à la régulation des services de transport public urbains VIII-1 Les briques pour la planification et l analyse Conception Analyse des

Plus en détail

Promouvoir des modes de déplacement alternatifs Compte rendu de l atelier A1 Mardi 02 Mars 2010 - Pays du Sundgau

Promouvoir des modes de déplacement alternatifs Compte rendu de l atelier A1 Mardi 02 Mars 2010 - Pays du Sundgau Promouvoir des modes de déplacement alternatifs Compte rendu de l atelier A1 Mardi 02 Mars 2010 - Pays du Ordre du jour Définition des objectifs Acteurs locaux présents Albert KRAFFT Jérémy RIEGEL Jean

Plus en détail

QUAND SE POSE LA QUESTION DE L EXCLUSION D UN ELEVE DANS L ENSEIGNEMENT PRIVE SOUS CONTRAT SOMMAIRE

QUAND SE POSE LA QUESTION DE L EXCLUSION D UN ELEVE DANS L ENSEIGNEMENT PRIVE SOUS CONTRAT SOMMAIRE DAA 04 octobre 2009 QUAND SE POSE LA QUESTION DE L EXCLUSION D UN ELEVE DANS L ENSEIGNEMENT PRIVE SOUS CONTRAT SOMMAIRE 1 Un Chef d établissement a-t-il le droit d exclure un élève et si oui, à quelles

Plus en détail

Janvier 2013 Cahier des charges des besoins de l IPEV en prestations de fournitures de voyages aux personnels transportés

Janvier 2013 Cahier des charges des besoins de l IPEV en prestations de fournitures de voyages aux personnels transportés Janvier 2013 Cahier des charges des besoins de l IPEV en prestations de fournitures de voyages aux personnels transportés - Référence : SGPG/MG/2013-002 1 Introduction Le présent cahier des charges vise

Plus en détail

L autobus électrique à recharge lente :

L autobus électrique à recharge lente : L autobus électrique à recharge lente : Résultats d essais et remarques prospectives Présenté par: Antoine Malo Conseiller Technique Entretien et ingénierie La STL en 2012 260 autobus 20 638 802 usagers

Plus en détail

CENTRALE MOBILITE DE LA ZIPLO Entretien personnalisé

CENTRALE MOBILITE DE LA ZIPLO Entretien personnalisé CENTRALE MOBILITE DE LA ZIPLO Entretien personnalisé Ce questionnaire permet au conseiller mobilité de comprendre vos besoins en matière de mobilité, en vue de l entretien personnalisé. À partir des informations

Plus en détail

Cas pratique TAXI À LA DEMANDE

Cas pratique TAXI À LA DEMANDE Cas pratique TAXI À LA DEMANDE Actualisé le: 04.08.2008 Soutenu par: Mobilservice PRATIQUE c/o beco Economie bernoise Protection contre les immissions Laupenstrasse 22, 3011 Berne Téléphone 031 633 57

Plus en détail

REMISE TEMPORAIRE D UN ELEVE A SA FAMILLE EXCLUSION D UN ELEVE

REMISE TEMPORAIRE D UN ELEVE A SA FAMILLE EXCLUSION D UN ELEVE F3D24 REMISE TEMPORAIRE D UN ELEVE A SA FAMILLE EXCLUSION D UN ELEVE 1. Un Chef d établissement a-t-il le droit d exclure un élève et, si oui, à quelles conditions? Dans une école privée sous contrat avec

Plus en détail

IV. CAPACITE ET VITESSE

IV. CAPACITE ET VITESSE IV. CAPACITE ET VITESSE EN FONCTION DE LA GEOMETRIE DES ROUTES ET DES TUNNELS ROUTIERS IV.1. Introduction Cette partie traite des différents mouvements de la circulation à l intérieur d un tunnel routier

Plus en détail

SOCIAL Habilitation Tramway de NICE. L habilitation à points

SOCIAL Habilitation Tramway de NICE. L habilitation à points SOCIAL Habilitation Tramway de NICE L habilitation à points 26 Novembre 2007: mise en exploitation de la ligne tramway n 1 à Nice. Les moyens : 20 rames dont 17 en exploitation. La ligne : 8 km,21 stations

Plus en détail

Notre implantation en Suisse et au Liechtenstein NOMBRE DE VOYAGEURS (en millions) NOMBRE DE VÉHICULES LONGUEUR DES LIGNES (en km) NOMBRE DE COLLABORATEURS moyenne ETP CHIFFRE D AFFAIRES (en millions d

Plus en détail

Sondage Planète Verte

Sondage Planète Verte Sondage Planète Verte Utilisation du véhicule électrique Jean Patrick Teyssaire RESUME La mobilité électrique est aujourd'hui reconnue comme une des solutions à la mobilité de demain. Pour autant les utilisateurs

Plus en détail

Sommaire exécutif. Étude de marché pour une desserte aérienne Développement Chibougamau & Corporation de développement économique de Chapais

Sommaire exécutif. Étude de marché pour une desserte aérienne Développement Chibougamau & Corporation de développement économique de Chapais Sommaire exécutif Étude de marché pour une desserte aérienne Développement Chibougamau & Corporation de développement économique de Chapais Janvier 2013 1 Pour nous joindre : Explorer Solutions Nathalie

Plus en détail

Section Responsabilités des exploitants d autobus scolaires et des conducteurs et conductrices d autobus Type Responsabilités.

Section Responsabilités des exploitants d autobus scolaires et des conducteurs et conductrices d autobus Type Responsabilités. exploitants d autobus scolaires et 1 de 6 Énoncé Les exploitants d autobus scolaires et les conducteurs et conductrices d autobus doivent respecter les modalités et conditions des ententes de transport

Plus en détail

ITS Switzerland - EPFL 29/10/2014 La stratégie d information multimodale du Grand Lyon : la coopération public/privée pour la mobilité urbaine et l

ITS Switzerland - EPFL 29/10/2014 La stratégie d information multimodale du Grand Lyon : la coopération public/privée pour la mobilité urbaine et l ITS Switzerland - EPFL 29/10/2014 La stratégie d information multimodale du Grand Lyon : la coopération public/privée pour la mobilité urbaine et l innovation Contexte de la mobilité urbaine Besoins Population

Plus en détail

Avec le soutien de : FACILIBUS, le TAD du PMB

Avec le soutien de : FACILIBUS, le TAD du PMB Avec le soutien de : FACILIBUS, le TAD du PMB Le Pays du Mont-Blanc Le Pays du Mont-Blanc 10 communes 46 000 habitants. Le Pays du Mont-Blanc Pourquoi un TAD? Préoccupation des élus sur la mobilité: prise

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. CANOE-LOISIRS-SKI-BOURG. Maison de la vie associative. 2, Bd Irène et Joliot Curie. CS 70270. 01006 BOURG EN BRESSE Cedex.

REGLEMENT INTERIEUR. CANOE-LOISIRS-SKI-BOURG. Maison de la vie associative. 2, Bd Irène et Joliot Curie. CS 70270. 01006 BOURG EN BRESSE Cedex. CANOE-LOISIRS-SKI-BOURG. Maison de la vie associative. 2, Bd Irène et Joliot Curie. CS 70270. 01006 BOURG EN BRESSE Cedex. N agrément DDJS : 022697 N affiliation FFS: 08.331 N Siret : 49854565600015 REGLEMENT

Plus en détail

Une enquête Ipsos pour l Association des Régions de France Septembre 2011 Nobody s Unpredictable

Une enquête Ipsos pour l Association des Régions de France Septembre 2011 Nobody s Unpredictable Les usagers, le Grand Public français et les transports ferroviaires régionaux Une enquête Ipsos pour l Association des Régions de France Septembre 2011 Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage effectué

Plus en détail

Transports ferroviaires en Haute-Normandie

Transports ferroviaires en Haute-Normandie Transports ferroviaires en Haute-Normandie Responsable des Transports Express Régionaux (TER), la Région a apporté à ce titre des améliorations significatives sur le réseau régional (modernisation de l

Plus en détail

IV. Conception du réseau et des lignes

IV. Conception du réseau et des lignes IV. Conception du réseau et des lignes Introduction à la planification et à la régulation des services de transport public urbains IV-1 Les briques pour la planification et l analyse Conception des horaires

Plus en détail

Planification de l offre à court et moyen termes en environnement contraint et concurrentiel

Planification de l offre à court et moyen termes en environnement contraint et concurrentiel Planification de l offre à court et moyen termes en environnement contraint et concurrentiel Alain Barbey, CEO Lyria SAS IT13.Rail, Zürich, le 18 janvier 2013 1. Presentation de Lyria, dates clés Lyria

Plus en détail

L'aéroport Toulouse-Blagnac encore plus accessible avec BOXX'IN

L'aéroport Toulouse-Blagnac encore plus accessible avec BOXX'IN L'aéroport Toulouse-Blagnac encore plus accessible avec BOXX'IN 5ème aéroport de France, 1er en classe "business", 1er aéroport régional de fret avec ses 32 compagnies aériennes régulières... l'aéroport

Plus en détail

1- Le cadre et la problématique

1- Le cadre et la problématique PFI ACTOR, 23/03/2011 Des critères aux schèmes d actions L ergonomie dans une conception orientée objet des produits logiciels D une démarche «centrée utilisateur» vers une démarche «fondée sur les situations»

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE DE LA FFVB. Application pour la saison 2015/2016 (AG Octobre 2014)

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE DE LA FFVB. Application pour la saison 2015/2016 (AG Octobre 2014) TABLE DES MATIERES Pour accéder directement aux chapitres, cliquez sur le chapitre puis Ctrl + clic PREAMBULE A LA MISE AUX VOIX DE L ASSEMBLE GENERALE ATTRIBUTIONS Article 1 : Organisme de contrôle Article

Plus en détail

Cahier de bord de l entreprise de transport et des conducteurs de berline Consignes et directives

Cahier de bord de l entreprise de transport et des conducteurs de berline Consignes et directives Cahier de bord de l entreprise de transport et des conducteurs de berline Consignes et directives table des matières Présentation...1 1 Présence de parents aux arrêts...2 2 Modification d arrêt...2 3 Ordre

Plus en détail

Enquête. De satisfaction. D utilisation des bus de ville. De Colomiers

Enquête. De satisfaction. D utilisation des bus de ville. De Colomiers Enquête De satisfaction D utilisation des bus de ville De Colomiers Décembre 2013 1 Préambule A l origine, ce projet est issu du programme d un candidat aux élections de 2011. C est notre rôle de choisir

Plus en détail

Abonnements et achalandage

Abonnements et achalandage Abonnements et achalandage Achalandage -1,2 % mars 2014 vs mars 2013-1,8 % 1 er quart 2014 vs 1 er quart 2013-1,5 % année 2013 vs 2012 Les abonnements Cumul au 31 mars 2014 % achalandage % recettes Abonnements

Plus en détail

II - ENCADREMENT. Rappel du nombre d élèves participants. Total du nombre de personnels encadrant. Nom prénom Date de naissance Observations

II - ENCADREMENT. Rappel du nombre d élèves participants. Total du nombre de personnels encadrant. Nom prénom Date de naissance Observations ACADEMIE DE LILLE INSPECTION ACADEMIQUE DU PAS-DE-CALAIS Division des écoles 20 bd de la Liberté 62021 Arras cedex DE1- Nadine Guyon Tél : 03 21 23 91 23 Fax : 03 21 23 82 27 e-mail : ce.i62dec1@ac-lille.fr

Plus en détail

Agglo bus. Guide pratique. Service de bus sur réservation au : à partir du 31 août 2015. www.agglo-valdorge.fr

Agglo bus. Guide pratique. Service de bus sur réservation au : à partir du 31 août 2015. www.agglo-valdorge.fr Guide pratique Agglo bus à partir du 31 août 2015 Service de bus sur réservation au : du lundi au vendredi entre 8h30-12h et 13h30-18h Sommaire Qu est ce qu Agglo bus?... page 2 Qui peut bénéficier de

Plus en détail

Vente et installation des systèmes de télégestion de flotte de véhicules (TRACKING & GESTION DU CARBURANT)

Vente et installation des systèmes de télégestion de flotte de véhicules (TRACKING & GESTION DU CARBURANT) Vente et installation des systèmes de télégestion de flotte de véhicules (TRACKING & GESTION DU CARBURANT) INTRODUCTION A travers notre solution tracking, nous vous offrons une solution aux problèmes de

Plus en détail

Transport à la demande Mille Pattes. Règlement d exploitation

Transport à la demande Mille Pattes. Règlement d exploitation Transport à la demande Mille Pattes Règlement d exploitation DESCRIPTION DU TRANSPORT A LA DEMANDE MILLE PATTES Le Transport sur Réservation a pour objectif d offrir aux résidents de Grand Cognac Communauté

Plus en détail

Séjour journalistes CHAMPIONNATS DU MONDE. Du 14 mars au 03 avril 2007. Du 21 mars au 03 avril 2007 MELBOURNE AUSTRALIE

Séjour journalistes CHAMPIONNATS DU MONDE. Du 14 mars au 03 avril 2007. Du 21 mars au 03 avril 2007 MELBOURNE AUSTRALIE Séjour journalistes Du 14 mars au 03 avril 2007 Du 21 mars au 03 avril 2007 VOL, TRANSFERT, ASSISTANCE Vol Paris-Melbourne avec escale Départ le 14 ou 21 mars (Emirates) Départ le 15 ou 22 (Singapore Airlines

Plus en détail

Règlement Cathare-Moto-Trail 27 & 28 juin 2015

Règlement Cathare-Moto-Trail 27 & 28 juin 2015 Règlement Cathare-Moto-Trail 27 & 28 juin 2015 Chaque page doit être paraphée et la dernière doit être signée. Annexe au dossier d inscription - Règlement intérieur du Cathare-Moto-Trail. Article 1 Objet

Plus en détail

Voyages et sorties scolaires

Voyages et sorties scolaires Voyages et sorties scolaires Préambule Les voyages et sorties scolaires participent par nature à la mission des établissements publics locaux d enseignement dès lors qu ils permettent d approfondir ou

Plus en détail

Règlement de fonctionnement du service de transport spécialisé pour les personnes handicapées PAM 93

Règlement de fonctionnement du service de transport spécialisé pour les personnes handicapées PAM 93 Direction de la Population Agée et des Personnes Handicapées Avril 2010 Règlement de fonctionnement du service de transport spécialisé pour les personnes handicapées PAM 93 Département de la Seine-Saint-Denis

Plus en détail

Photo. Les remontées mécaniques comme transport en commun. Journée du Tourisme workshop A2. Citec Ingénieurs Conseils

Photo. Les remontées mécaniques comme transport en commun. Journée du Tourisme workshop A2. Citec Ingénieurs Conseils Citec Ingénieurs Conseils Photo Les remontées mécaniques comme transport en commun Journée du Tourisme workshop A Martigny, er octobre 0 Pierre Favre, Citec Ingénieurs Conseils Sommaire. Introduction.

Plus en détail

Assainissement de ponts rôle. dans la conservation des ponts

Assainissement de ponts rôle. dans la conservation des ponts Assainissement de ponts rôle des inspections et des interventions dans la conservation des ponts Cet exposé a pour objectif de rappeler, dans un moment de débat accru sur la durabilité et la pérennité

Plus en détail

PROJET DE LOI C 310 RECOMMANDATIONS AU COMITÉ DU TRANSPORT AÉRIEN. Président directeur général Association québécoise du transport aérien (AQTA)

PROJET DE LOI C 310 RECOMMANDATIONS AU COMITÉ DU TRANSPORT AÉRIEN. Président directeur général Association québécoise du transport aérien (AQTA) PROJET DE LOI C 310 RECOMMANDATIONS AU COMITÉ DU TRANSPORT AÉRIEN Présentées par : Marco Prud Homme, MBA Président directeur général Association québécoise du transport aérien (AQTA) Date : Le 18 novembre

Plus en détail

OFFRE TRANSILIEN DES LIGNES L SUD ET U DESSERTE DE LA GARE DU VAL D OR. REUNION PUBLIQUE SAINT-CLOUD, 1 er AVRIL 2015

OFFRE TRANSILIEN DES LIGNES L SUD ET U DESSERTE DE LA GARE DU VAL D OR. REUNION PUBLIQUE SAINT-CLOUD, 1 er AVRIL 2015 OFFRE TRANSILIEN DES LIGNES L SUD ET U DESSERTE DE LA GARE DU VAL D OR REUNION PUBLIQUE SAINT-CLOUD, 1 er AVRIL 2015 1 LES 7 QUESTIONS CLES AUXQUELLES NOUS ALLONS APPORTER DES REPONSES 1. POURQUOI REFONDRE

Plus en détail

HABITUDES DE DÉPLACEMENTS ET HORAIRES DE TRAVAIL À LA PLAINE SAINT-DENIS

HABITUDES DE DÉPLACEMENTS ET HORAIRES DE TRAVAIL À LA PLAINE SAINT-DENIS HABITUDES DE DÉPLACEMENTS ET HORAIRES DE TRAVAIL À LA PLAINE SAINT-DENIS RÉSULTATS DU QUESTIONNAIRE IPSOS AVRIL 2015 1 CONTEXTE DU QUESTIONNAIRE Les entreprises des salariés interrogés font partie de la

Plus en détail

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes,

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, Avis n 2013-1148 de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en date du 10 septembre 2013 sur le dossier tarifaire de La Poste du 31 juillet 2013 relatif à l évolution de

Plus en détail

1. Tarifs nationaux. 1.1. Des tarifs pour les groupes sur des moyennes distances. 1.2 Réintroduction d une carte de fidélité /carte de réduction

1. Tarifs nationaux. 1.1. Des tarifs pour les groupes sur des moyennes distances. 1.2 Réintroduction d une carte de fidélité /carte de réduction Tarifs SNCB Recommandations Table des matières 1. Tarifs nationaux... 2 1.1. Des tarifs pour les groupes sur des moyennes distances... 2 1.2 Réintroduction d une carte de fidélité /carte de réduction...

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE HORAIRES ET TRAVAUX

COMMUNIQUÉ DE PRESSE HORAIRES ET TRAVAUX COMMUNIQUÉ DE PRESSE HORAIRES ET TRAVAUX Lyon, le 15/09/2015 ENTRE LYON GUILLOTIÈRE ET CHASSE-SUR-RHÔNE ENTRE LYON PERRACHE ET GIVORS SUITE DU RENOUVELLEMENT DES VOIES DES RIVES GAUCHE ET DROITE DU RHÔNE

Plus en détail

SOLUTIONS DE NAVIGATION PROFESSIONNELLE POUR POIDS LOURDS ET FLOTTES DE VÉHICULES

SOLUTIONS DE NAVIGATION PROFESSIONNELLE POUR POIDS LOURDS ET FLOTTES DE VÉHICULES SOLUTIONS DE NAVIGATION PROFESSIONNELLE POUR POIDS LOURDS ET FLOTTES DE VÉHICULES EXISTE-T-IL DES OUTILS CAPABLES DE VOUS ORIENTER EN TOUTE SÉCURITÉ? Routes étroites, ponts bas, aucune possibilité de faire

Plus en détail

Introduction. Dans le PDUIF : Commande ministérielle du 9 avril 2008 : Supports de l'étude : Démarche partenariale

Introduction. Dans le PDUIF : Commande ministérielle du 9 avril 2008 : Supports de l'étude : Démarche partenariale Introduction Dans le PDUIF : meilleur usage multimodal de la voirie avec la mise en place de lignes de «bus express» d'intérêt régional, assurant des dessertes de pôle à pôle et empruntant le réseau magistral

Plus en détail

Règlement intérieur Accueil Périscolaire Approuvé par délibération du Conseil Municipal du 27 avril 2015

Règlement intérieur Accueil Périscolaire Approuvé par délibération du Conseil Municipal du 27 avril 2015 Règlement intérieur Accueil Périscolaire Approuvé par délibération du Conseil Municipal du 27 avril 2015 Article 1 : Définition La Commune d Ornex propose un service d accueil périscolaire pendant les

Plus en détail

Séminaire OPTIMA 16 avril 2014. Optimod Lyon, une coopération public/privée pour la mobilité urbaine et l innovation

Séminaire OPTIMA 16 avril 2014. Optimod Lyon, une coopération public/privée pour la mobilité urbaine et l innovation Séminaire OPTIMA 16 avril 2014 Optimod Lyon, une coopération public/privée pour la mobilité urbaine et l innovation Contexte de la mobilité urbaine Besoins Population Politiques Publiques Besoins Contrainte

Plus en détail

Puisse, cette caisse à outils, vous apporter autant d efficacité qu elle en a apporté à ceux avec qui, et pour qui, nous les avons rassemblés ici.

Puisse, cette caisse à outils, vous apporter autant d efficacité qu elle en a apporté à ceux avec qui, et pour qui, nous les avons rassemblés ici. Introduction Cet ouvrage a été conçu à partir de sollicitations exprimées par des managers de terrain soucieux de donner une dimension plus opérationnelle à leur management au quotidien. Il rassemble des

Plus en détail

Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant une demande de crédit d étude pour le projet d aménagement de la place Numa-Droz

Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant une demande de crédit d étude pour le projet d aménagement de la place Numa-Droz INFRASTRUCTURES ET ENERGIE 10-016 Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant une demande de crédit d étude pour le projet d aménagement de la place Numa-Droz (Du 18 août 2010) Madame la

Plus en détail

Gérer concrètement ses risques avec l'iso 27001

Gérer concrètement ses risques avec l'iso 27001 SMSI Oui! Certification? Peut être Gérer concrètement ses risques avec l'iso 27001 «L homme honorable commence par appliquer ce qu il veut enseigner» Confucius 23 octobre 2008 Agenda 1. L'ISO 27001 : pour

Plus en détail

11 JUIN 2015 STRASBOURG

11 JUIN 2015 STRASBOURG L OFFRE PRO Rencontre CNRS / / CWT TOUT POUR L EFFICACITE DE VOS COLLABORATEURS du 11 JUIN 2015 STRASBOURG Ordre du Jour Bilan des achats du CNRS en 2014 L Offre TGV Pro: Les avantages en 1 ère et 2 nde

Plus en détail

Règlement de service

Règlement de service Règlement de service Article 1 - La définition du service et des conditions d accès Le service Pam 91 est un service de transport collectif à la demande «porte-à-porte» destiné aux personnes en situation

Plus en détail

BULLETIN D INSCRIPTION

BULLETIN D INSCRIPTION BULLETIN D INSCRIPTION ESCAPADE PHOTOGRAPHIQUE 11&12 OCTOBRE 2014 Nombre minimum de participants : 3 (5 maximum) M. Mme Nom Prénom Adresse Code postal Ville Téléphone Email Date de naissance Sea, Sète

Plus en détail

Résultats du sondage réalisé en juin et juillet 2015

Résultats du sondage réalisé en juin et juillet 2015 Résultats du sondage réalisé en juin et juillet 2015 Mise en oeuvre TGV Lyria, les CFF, le service des transports du Canton de Neuchâtel, la CNCI et la FTJA ont réalisé un questionnaire pour mesurer la

Plus en détail

Comité de Coordination de Lutte contre l infection due au Virus de l Immunodéficience Humaine REGLEMENT INTÉRIEUR

Comité de Coordination de Lutte contre l infection due au Virus de l Immunodéficience Humaine REGLEMENT INTÉRIEUR 1 Comité de Coordination de Lutte contre l infection due au Virus de l Immunodéficience Humaine REGLEMENT INTÉRIEUR Vu le décret n 2005-1421 du 15 novembre 2005 relat if à la coordination de lutte contre

Plus en détail

CCI Nord Isère Communauté de communes des Vallons de la Tour

CCI Nord Isère Communauté de communes des Vallons de la Tour CCI Nord Isère Communauté de communes des Vallons de la Tour Plan de déplacements inter-établissements des Vallons de la Tour Comité de pilotage 9 décembre 2013 Les objectifs et attentes du PDIE CONSEIL

Plus en détail

BROCHURE DE PRESENTATION

BROCHURE DE PRESENTATION MS -sms Introduction Le SMS Marketing est l outil de communication one-to-one idéal. vous offre la possibilité de : Communiquer en temps réal avec vos clients Promouvoir une offre Diffuser des informations

Plus en détail

Module 191 Conduire un projet partiel

Module 191 Conduire un projet partiel Page garde sur Canon : désactiver l option «utiliser les polices de l imprimante» sous Qualité, Détails. Module 191 Conduire un projet partiel Copyright IDEC 2008. Reproduction interdite. IDEC 2002-2006.

Plus en détail

Compte rendu de la commission caisse issue de l accord NAO

Compte rendu de la commission caisse issue de l accord NAO Compte rendu de la commission caisse issue de l accord NAO La Direction nous a proposé la charte sur les conditions de travail que vous trouverez ci-joint. En bleu les observations qui ont été faites sur

Plus en détail

NORMES QUALITE PERSONNES A MOBILITE REDUITE & PERSONNES HANDICAPEES

NORMES QUALITE PERSONNES A MOBILITE REDUITE & PERSONNES HANDICAPEES NORMES QUALITE PERSONNES A MOBILITE REDUITE & PERSONNES HANDICAPEES AEROPORT PERPIGNAN Version N 1 1 Rédaction NOM FONCTION DATE VISA Rédigé par FIANCETTE. M Resp.Qualité 01/10/13 Vérifié par MORAT. S

Plus en détail

UNIGE G ST S T M AI A NTE T N E AN A CE C 1

UNIGE G ST S T M AI A NTE T N E AN A CE C 1 UNIGEST MAINTENANCE 1 Installer UNIGEST...3 Généralités...4 A l ouverture d UNIGEST...5 Premiers pas...6 Pré requis...6 Module des équipements...7 Documents associés...9 Articles associés...10 Historique

Plus en détail

REGLEMENTATION DES FRAIS DE MISSION

REGLEMENTATION DES FRAIS DE MISSION REGLEMENTATION DES FRAIS DE MISSION Les conditions de remboursement et les pièces justificatives Délibération du 27/02/2009 L article 7 du décret n 2006-781 du 3 juillet 2006 fixant les conditions et les

Plus en détail

!"#$%&'"()%*)+"(,-'.)-()$"/'.'&-)-(&#-0#',-)

!#$%&'()%*)+(,-'.)-()$/'.'&-)-(&#-0#',-) !"#$%&'"(*"(+,'-,($".'-'&/0,(&#,1#'+,+2 3"4,$.#,5677!"#$%&'"(%*+"(,-'.-($"/'.'&--(&#-0#',- "*&'.1234567899:7;43?64@A8B7C76DEF83;4AFC8GD5 '(&#"H*+&'"( Ici présenter le contexte de l enquête et son

Plus en détail

CORRIGÉ GEDOC SA. Proposition de barème sur 70 points

CORRIGÉ GEDOC SA. Proposition de barème sur 70 points CORRIGÉ GEDOC SA Proposition de barème sur 70 points Questions à traiter Travaux demandés Dossier 1 Organisation des réunions 1.1 Mettre en évidence les inconvénients de l organisation actuelle des réunions.

Plus en détail

COMMUNE DE REGNIE-DURETTE

COMMUNE DE REGNIE-DURETTE COMMUNE DE REGNIE-DURETTE BILAN ET ANALYSE DES CONSOMMATIONS DE GAZ DES BATIMENTS PUBLICS AOUT 2014 Notre commune possède quatre bâtiments qui utilisent le gaz naturel comme moyen de chauffage : le hall

Plus en détail

PLAN DE MOBILITÉ EN ENTREPRISE - REFLET D UNE POLITIQUE RH DURABLE?

PLAN DE MOBILITÉ EN ENTREPRISE - REFLET D UNE POLITIQUE RH DURABLE? OFFICE DE LA MOBILITÉ PLAN DE MOBILITÉ EN ENTREPRISE - REFLET D UNE POLITIQUE RH DURABLE? Lunch HR Vaud 23 mars 2010 23.03.10 1 Table des matières Un plan de mobilité d entreprise, c est quoi? Illustration

Plus en détail

Le vélo chez Keolis : une offre sur mesure intégrée au réseau de transport collectif

Le vélo chez Keolis : une offre sur mesure intégrée au réseau de transport collectif Juin 2010 D O S S I E R D E P R E S S E Le vélo chez Keolis : une offre sur mesure intégrée au réseau de transport collectif Contacts Presse Direction de la Communication Lucile Chevallard, 01 71 18 00

Plus en détail

Analyse détaillée des trajets effectués en Transports en commun en Ile-de-France

Analyse détaillée des trajets effectués en Transports en commun en Ile-de-France Etude sur les déplacements Analyse détaillée des trajets effectués en Transports en commun en Ile-de-France 18 Septembre 2014 ixxi-mobility.com 2 Transformer le temps de transport en temps utile Le temps

Plus en détail

P oc o e c s e s s u s s u s e t e o u o t u il i s l s d d a c a c c u c e u i e l i l e t e d d i n i t n ég é r g at a io i n Boîte à outils (7)

P oc o e c s e s s u s s u s e t e o u o t u il i s l s d d a c a c c u c e u i e l i l e t e d d i n i t n ég é r g at a io i n Boîte à outils (7) Processus et outils d accueil et d intégration Boîte à outils (7) Accueillir et intégrer Il existe un consensus sur l importance du sujet : Le recrutement ne s arrête pas à l issue de l entretien et de

Plus en détail

GUIDE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

GUIDE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS GUIDE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS SANTE AU TRAVAIL ET MEDECINE DU TRAVAIL 41 Chemin de la Durance 13300 SALON DE PROVENCE 0 SOMMAIRE INTRODUCTION... 2 I. GENERALITES... 3 A. Définitions...

Plus en détail

Rapport. Ligne 132. Résultats de l'enquête de mobilité. Communes de Walcourt et de Ham-sur-Heure-Nalinnes

Rapport. Ligne 132. Résultats de l'enquête de mobilité. Communes de Walcourt et de Ham-sur-Heure-Nalinnes Rapport Ligne 132 Résultats de l'enquête de mobilité Communes de Walcourt et de Ham-sur-Heure-Nalinnes Mars 23 Enquête de mobilité réalisée par l'actp sur la ligne SNCB 132 Charleroi - Couvin Un groupe

Plus en détail

Le Plan de déplacementsd. au Cœur de la des Entreprises. Démarche globale de mise en œuvre d un d P.D.E. ou comment donner du sens à vos déplacements

Le Plan de déplacementsd. au Cœur de la des Entreprises. Démarche globale de mise en œuvre d un d P.D.E. ou comment donner du sens à vos déplacements Le Plan de déplacementsd au Cœur de la Stratégie des Entreprises Démarche globale de mise en œuvre d un d P.D.E. 25 janvier 2006 Document 7ème SenS libre d utilisation sous réserve d en citer la source

Plus en détail

ANALYSE DU RÉSEAU DE LA STO DANS LA PARTIE EST DE LA VILLE DE GATINEAU

ANALYSE DU RÉSEAU DE LA STO DANS LA PARTIE EST DE LA VILLE DE GATINEAU 1 ANALYSE DU RÉSEAU DE LA STO DANS LA PARTIE EST DE LA VILLE DE GATINEAU Présentation sommaire des résultats Rapport final à venir 29 avril 2015 2 CONTEXTE ET OBJECTIFS DE L ÉTUDE Contexte Système Rapibus

Plus en détail

Information du public sur la pollution générée par chaque moyen de transport de passagers.

Information du public sur la pollution générée par chaque moyen de transport de passagers. JeanFrançois Wolffhugel 18 Rue du Docteur Marius Pélissier 11480 La Palme Tel : 04 68 48 15 39 wolffhugeljf@cegetel.net La Palme, le 14 juillet 2006 Politique des transports dans la vallée du Rhône, arc

Plus en détail

PLAN DE DEPLACEMENTS DU CONSEIL REGIONAL DU CENTRE. Les actions. octobre 2007

PLAN DE DEPLACEMENTS DU CONSEIL REGIONAL DU CENTRE. Les actions. octobre 2007 PLAN DE DEPLACEMENTS DU CONSEIL REGIONAL DU CENTRE 1 Les actions octobre 2007 Rappel Diagnostic des Objectifs : objectifs et des et orientations pour les déplacements domicile-travail 1 : Encourager et

Plus en détail

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées MINISTÈRE DE LA SÉCURITÉ COMMUNAUTAIRE ET DES SERVICES CORRECTIONNELS 4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées (Suivi de la section 3.09 du Rapport annuel

Plus en détail

titre u b e r L application Uber permet de commander un chauffeur en un clic 2/26

titre u b e r L application Uber permet de commander un chauffeur en un clic 2/26 titre u b e r L application Uber permet de commander un chauffeur en un clic 2/26 S o m m a i r e Analyse - Présentation - Valeurs - Cible - Fonctionnalités modification - Demande - Nouvelle cible - Nouvelles

Plus en détail

Montagne et mobilité

Montagne et mobilité Section des Commission pour la protection du monde alpin Janvier 2 Montagne et mobilité. Pourquoi se préoccuper de la mobilité? a) D une manière générale Les transports ont un très grand impact sur notre

Plus en détail

Dépêche 2010-03 OBJET : PROJET DE MODIFICATION DES RÈGLEMENT INTÉRIEUR ET RÈGLEMENTS DE L ACI

Dépêche 2010-03 OBJET : PROJET DE MODIFICATION DES RÈGLEMENT INTÉRIEUR ET RÈGLEMENTS DE L ACI Dépêche 2010-03 Le présent document contient des renseignements qui intéresseront vos membres. Nous vous remercions à l avance de votre collaboration en leur transmettant ces renseignements. OBJET : PROJET

Plus en détail

Enquête de satisfaction Réalisée en ligne du 01/01 au 31/01/09 auprès de 748 personnes sur les sites www.navetteurs.be et www.belrail.

Enquête de satisfaction Réalisée en ligne du 01/01 au 31/01/09 auprès de 748 personnes sur les sites www.navetteurs.be et www.belrail. Enquête de satisfaction Réalisée en ligne du 01/01 au 31/01/09 auprès de 748 personnes sur les sites www.navetteurs.be et www.belrail.be Analyse des résultats (1) de la (2) (1) Les résultats représentent

Plus en détail

Secteur Fabreville Commission scolaire de Laval Laval

Secteur Fabreville Commission scolaire de Laval Laval Secteur Fabreville Commission scolaire de Laval Laval 2 Remerciements Vélo Québec et Sports Laval tiennent à remercier ses nombreux partenaires pour leur appui dans le développement de À pied, à vélo,

Plus en détail

Chapitre V La mise en œuvre des stratégies

Chapitre V La mise en œuvre des stratégies Chapitre V La mise en œuvre des stratégies 1 Les forces dynamiques dans l évolution de l entreprise Base Base de de l l avantage concurrentiel dans dans l industrie Action stratégique Environnement de

Plus en détail

Les besoins des usagers Etude du cas d Orléans

Les besoins des usagers Etude du cas d Orléans L information de mobilité lors des situations perturbées Les besoins des usagers Etude du cas d Orléans UC, A. Valentin, C. Lemarchand, ergonomes A. Mouloudi, P. Morizet- Mahoudeaux 1 Le contexte: le projet

Plus en détail

Maîtrise d œuvre pour la création d une ligne de tramway et de modes doux de déplacement entre la Penne sur Huveaune et Aubagne

Maîtrise d œuvre pour la création d une ligne de tramway et de modes doux de déplacement entre la Penne sur Huveaune et Aubagne Maîtrise d œuvre pour la création d une ligne de tramway et de modes doux de déplacement entre la Penne sur Huveaune et Aubagne Atelier tramway 27 Novembre 2010 3400_G0100_EP_MOE_PPT_10071a o.berger NG100520A

Plus en détail

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Document 04 RÉUNION DU GROUPE DE PILOTAGE DU DIALOGUE INTERNATIONAL 4 Novembre 2015, Paris, France Nouvelle orientation du Dialogue international

Plus en détail

LES CYCLISTES À BRUXELLES: QUI SONT-ILS?

LES CYCLISTES À BRUXELLES: QUI SONT-ILS? LES CYCLISTES À BRUXELLES: QUI SONT-ILS? Résultats de l enquête menée en 2013 www.provelo.org Table des matières Introduction...3 Méthodologie...3 Récolte des données... 3 Traitement des données...3 Résultats...4

Plus en détail

PARIS AMIENS BOULOGNE est encore malade! La communication institutionnelle de SNCF, qui affirme le contraire, n est pas un palliatif.

PARIS AMIENS BOULOGNE est encore malade! La communication institutionnelle de SNCF, qui affirme le contraire, n est pas un palliatif. PARIS AMIENS BOULOGNE est encore malade! La communication institutionnelle de SNCF, qui affirme le contraire, n est pas un palliatif. Il faut maintenant de vrais remèdes et de vraies solutions que seul

Plus en détail

Optimiser le processus d évaluation pour l octroi d un FR motorisé, un choix qui porte fruit

Optimiser le processus d évaluation pour l octroi d un FR motorisé, un choix qui porte fruit Optimiser le processus d évaluation pour l octroi d un FR motorisé, un choix qui porte fruit Orélie Cloutier, technicienne en éducation spécialisée Élise Jobin, ergothérapeute INTRODUCTION Petit historique

Plus en détail

BILLET TGV PRO. LA MAÎTRISE DU TEMPS VOUS VA SI BIEN.

BILLET TGV PRO. LA MAÎTRISE DU TEMPS VOUS VA SI BIEN. BILLET TGV PRO. LA MAÎTRISE DU TEMPS VOUS VA SI BIEN. TGV PRO : PLUS DE FLEXIBILITÉ, PLUS DE MOBILITÉ, PLUS DE RAPIDITÉ. TOUS VOS AVANTAGES TGV PRO DANS UN SEUL BILLET. PRO FLEXI LAISSEZ FILER VOTRE TRAIN

Plus en détail

UTILISATION OPTIMALE DE L ESPACE DISPONIBLE KONE MaxiSpace

UTILISATION OPTIMALE DE L ESPACE DISPONIBLE KONE MaxiSpace UTILISATION OPTIMALE DE L ESPACE DISPONIBLE KONE MaxiSpace KONE MAXISPACE 1 Plus de place dans la cabine. Plus d espace dans le bâtiment. KONE MaxiSpace est une plate-forme d ascenseur qui crée plus d

Plus en détail

Plan de versement souple, avec garantie

Plan de versement souple, avec garantie TwinStar Income Plus / TwinStar Income Plan de versement souple, avec garantie Avec TwinStar Income Plus et TwinStar Income, AXA vous offre une solution de prévoyance sûre et dotée d un potentiel de rendement

Plus en détail

BRANCHE. Loueurs Courte Durée. La voiture AUTREMENT. DOSSIER de PRESSE 2014. Avril 2014 1

BRANCHE. Loueurs Courte Durée. La voiture AUTREMENT. DOSSIER de PRESSE 2014. Avril 2014 1 BRANCHE Loueurs Courte Durée La voiture AUTREMENT DOSSIER de PRESSE 2014 Avril 2014 1 Dossier de presse Branche Loueurs 2014 Sommaire : 1. L Evolution de la location de courte durée De la location «traditionnelle»

Plus en détail

LA GARANTIE TER PICARDIE. Comment être indemnisé en cas de retard ou suppression de train?

LA GARANTIE TER PICARDIE. Comment être indemnisé en cas de retard ou suppression de train? LA GARANTIE TER PICARDIE Comment être indemnisé en cas de retard ou suppression de train? LA GARANTIE TER, C EST QUOI? La convention d exploitation des TER 2013-2018 entre le Conseil régional de Picardie

Plus en détail