LES SUCCESSIONS EN AGRICULTURE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES SUCCESSIONS EN AGRICULTURE"

Transcription

1 LES SUCCESSIONS EN AGRICULTURE 1

2 Avec ce document vous allez comprendre quelles sont les règles qui s appliquent en manière de transmission du patrimoine, et comment elles fonctionnent. Si vous rencontrez des difficultés de compréhension, annotez le document et contactez-nous. Bon travail. 2

3 LES SUCCESSIONS NON PREPAREES Introduction : définition d une succession p. 4 Les frais notariés : p. 5 Les droits de mutation : p. 6 Les héritiers : p. 7 qui hérite? accepter ou non une succession? Une succession : un patrimoine p. 9 Le patrimoine à inventorier Une composition variable selon le régime matrimonial L indivision p.11 Le partage p.12 Les principes L attribution préférentielle : une modalité particulière de partage Les définitions sont extraites du dictionnaire du droit privé :

4 Introduction : définition d une succession Qu est ce qu une succession? C est la transmission à une ou plusieurs personnes vivantes (appelées héritiers) du patrimoine laissé par une personne décédée. Le patrimoine est l ensemble des biens meubles et immeubles, créances et dettes d'une personne. Comment se patrimoine est-il transmis? Le patrimoine est transmis de deux manières : - en ne faisant rien, le décès est alors subi; - en préparant de son vivant sa succession afin de faciliter la transmission du patrimoine.

5 Les frais notariés Une succession entraîne obligatoirement le recours à un notaire. Mais que recouvrent les frais de notaire? Les sommes versées au notaire ne lui sont pas toutes destinées. Les sommes destinées au Trésor Public : Se sont les droits de mutation, droit de timbre... (dont la TVA perçue sur les frais de notaire : 19, 6 % sur les émoluments et honoraires). Remarque : les taxes varient selon la nature de l acte. Les débours ou déboursés : Les frais d acte notariés comprennent ensuite le coût des pièces nécessaires à la sécurité de l acte : extrait cadastral...ces frais sont liés aux formalités (délivrance de pièces), et recouvrent aussi les frais exceptionnels engagés par le notaire à la demande du client (tels que des frais de déplacement). Les émoluments : Enfin, il y a bien sûr la rémunération du notaire (rémunération de l acte ). Ces émoluments sont proportionnels ou fixes et fixés par décret selon un taux dégressif appliqué à la valeur inscrite dans l acte selon la nature de cet acte. Remarque : le notaire n a donc aucune latitude en ce qui concerne les émoluments. Les formalités : la rédaction d un acte va conduire le notaire à procéder à des recherches pour s assurer des faits et obtenir des documents : vérification du cadastre, des titres de propriété,...l ensemble de ces formalités est évalué forfaitairement par décret. Il s agit d unités de valeur (UV).

6 Les droits de mutation : la taxation du partage par l administration fiscale. Principe : les droits s appliquent séparément sur le patrimoine de chaque époux après abattements. L abattement est une somme que l on soustrait à la part de l héritage ou de la donation recueillie. Le tarif des droits s appliquera ensuite. Les successions. Lorsque l'actif brut successoral est inférieur à uros et en ligne directe en 2005, plus aucune déclaration n'est requise. Le barème actuel est le suivant : Fraction excédant l'abattement général Succession en ligne directe Abattement général sur uros ( uros pour les enfants pour tous avant la réforme de 2007) puis : jusqu'a uros 5 % de à uros 10 % de à uros 15 % de à uros 20 % de à uros 30 % de à uros 35 % au-delà de uros 40 % Succession entre frères et soeurs Abattement général sur uros avant la réforme de 2007 ( uros si célibataire/veuf/divorcé ET > 50 ans ET domicile commun) puis : jusqu'a uros 35 % au-delà de uros 45 % Fraction excédant l'abattement général Taux Donation entre époux Abattement général sur uros puis : jusqu'a uros 5 % de à uros 10 % de à uros 15 % de à uros 20 % de à uros 30 % de à uros 35 % au-delà de uros 40 %

7 Donation entre personnes 'PACSées' Abattement général sur uros avant la réforme de 2007 puis : jusqu'a uros 40 % au-delà de uros 50 % Succession autre: Abattement général sur uros (5.000 uros pour neveux, nièces et donations aux arrières petits-enfants) puis : succession jusqu'au 4ème degré 55 % succession externe ou au-delà du 4ème degré 60 % Les exonérations et abattements spécifiques. Depuis la reforme de 2007, il y a exonération totale des droits entre époux et personnes PACSées, avant c'était le même barème que pour les donation sauf que la valeur de la résidence principale faisait l'objet d'un abattement de 20% envers le conjoint (ou pacsé) survivant. Entre 2005 et 2007, il était institué un abattement spécifique global de uros à répartir entre les héritiers en ligne directe et/ou le conjoint. Cet abattement global se cumulait avec les abattements spécifiques ci dessous, mais se répartissait au prorata des droits respectifs (et non de ceux attribués). Les indemnités versées aux victimes de l'amiante seront exonérées de droits de succession à compter du 1er Mars 2005 Les successions de titres de sociétés où est exercé l'activité et détenus depuis plus de 2 ans ouvrent droit a l'abattement de 75% en cas d'engagement collectif de conservation durant 5 ans. Le paiement des droits. En cas de patrimoine composé à au moins 50% d'actif non liquide, le conjoint survivant peut demander un différé ou un fractionnement du paiement. Le taux d'intérêts sur les droits faisant l'objet de ce différé est de 2/3 de l'intérêt légal en cas de paiement différé et de 1/3 en cas de paiement fractionné, soit respectivement 1.3 et 0.6% par an en Le non paiement de cet intérêt entraîne la déchéance du régime et la liquidation du patrimoine pour payer l'intégralité des droits dus. Pour aller plus loin : voir En Savoir Plus 2 sur les taux applicables sur les différentes successions

8 Remarque : des réductions de droits peuvent être accordées pour charge de famille. Quand et comment payer les droits de mutation? La déclaration de succession souscrite dans les 6 mois du décès indique le montant total de la succession ou assiette de l impôt à payer. Elle doit mentionner : - les dispositions testamentaires prises par le défunt, - l existence d un contrat de mariage - les donations antérieurement consenties - la part revenant à chaque héritier. Les droits doivent être acquittés au comptant avant l enregistrement de la déclaration. Le paiement peut être fractionné sur 10 ans moyennant un intérêt.

9 Les héritiers : qui hérite? Lorsqu une succession n a pas été préparée, qui hérite? La loi a tout prévu. Se sont les parents les plus proches qui héritent. En droit, la proximité de parenté s établit par le nombre de générations : une génération constitue un degré. C est donc le parent du degré le plus proche qui hérite. Remarque : les parents d un même degré viennent à égalité. Exemples : Entre le père (mère) et le fils (fille) il y a une degré. Entre le petit-fils et son grand-père : deux degrés. Entre frères et sœurs, oncles et tantes et leurs descendants, cousins et cousines. (ligne collatérale), les degrés se comptent en passant par l auteur commun, puis en descendant. Exemples : Entre Frères et sœurs : 2 degrés Entre oncle et neveu : 3 degrés Entre cousins germains : 4 degrés Pour aller plus loin voir En Savoir Plus 3 sur les degrés de parenté On hérite donc selon un ordre 1) L ordre des descendants Enfants, petits enfants, les arrières petits enfants... 2) L ordre des ascendants privilégiés Père, mère du défunt (se sont les ascendants privilégiés), 3) Conjoint Depuis la loi du 3/12/01 il écarte les frères et sœurs ainsi que les grands parents 4) Collatéraux privilégiés Ses frères et sœurs 3) L ordre des ascendants ordinaires Grands-parents du défunt et arrière-grands-parents. 5) L ordre des collatéraux ordinaires Oncles et tantes, cousins germains, cousins issus de germains, et petits cousins. 6)L Etat (On n hérite pas en effet au-delà du 6 ème degré : petits cousins).

10 Les héritiers : accepter ou non une succession Mais est-on toujours obligé d hériter? autrement dit, peut-on refuser une succession? Si oui, comment? Principe : les héritiers ont le droit d accepter ou de refuser une succession : c est le droit d option des héritiers Trois situations possibles : Acceptation de la succession (sans en connaître le montant) : c est ce que l on appelle l acceptation pure et simple ; Remarque : c est le cas le plus courant Acceptation sous bénéfices d inventaire (seulement si l inventaire est positif) ; Remarques : - l état détaillé est réalisé par le notaire. - Attention au coût : à réserver uniquement quand on suppose que le passif (dettes) est supérieur à l actif (coût). (exemple : personne perdue de vue, risque de cautionnement, de salaire différé.) Renonciation à la succession Remarques : - c est souvent l option qui est choisie lorsque les héritiers savaient que le défunt était criblé de dettes. Projet budget 2005 : faire de l acceptation sous bénéfice d inventaire, la règle.

11 Le patrimoine à inventorier Il convient de faire l inventaire et l estimation de tous les biens du défunt. Ensuite, il faut retirer les dettes (le passif) : emprunts, frais funéraires, dernières quittances impayées : eau, EDF, on obtient ainsi l actif successoral ou l actif net. Remarque : Dans la masse à partager, s ajoutent les donations antérieurement faites pour leurs valeurs au jour du décès (sauf pour la donation partage). On trouve donc : dans l actif tout ce que possède en propriété le défunt et dans le passif toutes ses dettes. Pour aller plus loin, voir En Savoir Plus 4 sur la composition du patrimoine. Comment concrètement procéder à un inventaire? Vous pouvez vous aider de votre comptabilité (au réel). Attention : il ne faut pas oublier les biens non inscrits au bilan ou inscrits pour zéro (car amortis ). Mais quelle valeur économique prendre en compte? En pratique, le patrimoine professionnel peut se révéler difficile à évaluer : exemple : tracteur amorti alors qu il sert toujours). Les immeubles sont en principe estimés à leur valeur vénale (prix du marché) au jour du décès, par les héritiers eux-mêmes, sous réserve du contrôle par l administration. Cela peut poser en effet des difficultés d appréciation : que vaut en effet un bâtiment agricole si personne ne veut l acheter? (problème de mise aux normes..) ; que vaut un bâtiment agricole s il perd dans l avenir son affectation agricole? Attention à une sous-évaluation qui entraînerait un redressement lors d un contrôle sur la succession : redressement si différence de plus de 5 % avec le marché. coût élevé du redressement : 9 % par an d intérêts de retard (contrôle possible 3 après la succession), plus une pénalité de 10 %. ans En outre, la mauvaise foi majore l impôt de 40 %.

12 Le patrimoine : composition variable selon le régime matrimonial Si le défunt était marié, la composition de son patrimoine (actif, passif) dépend de son régime matrimonial. Dans le régime de la communauté, les époux ont en biens propres uniquement ceux acquis avant le mariage ou hérités. S ils sont mariés sous le régime de la séparation des biens leur patrimoine est séparé, même pour le quotidien (qui a acheté le frigo?). Sous ce régime, lors de la succession, le notaire n ira rechercher que le patrimoine du défunt. A l inverse, sous le régime de la communauté universelle il n y aura qu un seul patrimoine. Il faudra donc attendre le décès de Monsieur et de Madame pour qu il y ait l ouverture d une succession (les droits de succession sont donc reportés). Pour aller plus loin : revoir activité 1 sur les régimes matrimoniaux

13 L indivision Qu est ce que l indivision? C est la situation dans laquelle on se trouve après un décès lorsqu on ne partage pas. Une période d indivision est «constituée de fait» entre les héritiers au moment du décès jusqu au partage. Mais il y a aussi le cas où les héritiers décident d un commun accord de ne pas partager. Problème : chacun des héritiers est propriétaire sans savoir de quoi. En conséquence, un héritier en indivision ne peut affirmer qu il possède personnellement tel ou tel autre bien de la succession puisque la division matérielle n est pas encore faite. Il aura vocation à une fraction de l ensemble des biens de la succession. Des aménagements sont donc nécessaires afin d éviter des conflits. Réaliser un bail pour l héritier qui continue l exploitation Celui qui exploite pourra ainsi se comporter comme un fermier. Ainsi, il ne se verra pas reprocher de gérer l indivision à son profit. Attention : - le bail doit être réalisé par tous les héritiers. - celui qui est titulaire du bail a des droits mais aussi des devoirs (exemple : payer le fermage ) Mandater un héritier pour gérer l indivision Les héritiers en indivision sont souvent nombreux. En conséquence, il est souhaitable que l un d entre eux soit mandaté pour gérer les biens en indivision. Par exemple, ce sera lui qui réalisera le bail au nom de l indivision. Attention : le gérant doit rendre des comptes à l indivision (annuellement...). Exemple : sur la gestion de l exploitation agricole : entretien des terrains, des bâtiments.. En pratique : un acte de gestion de l indivision peut prévoir par exemple : la rémunération des gérants, leurs pouvoirs, leurs limites (interdiction de diversifier ou de reconvertir l exploitation sans l accord des autres.). Que se passe-t-il lorsque les héritiers ne souhaitent pas maintenir l indivision? Principe : personne ne peut être contraint à demeurer dans l indivision et le partage peut toujours être provoqué. Quels que soient sa durée et ses modalités, l indivision doit déboucher sur un partage.

14 Le partage : principes Le partage peut s effectuer de deux manières : - à l amiable (tous les héritiers sont d accord) ; - par le tribunal : c est le partage judiciaire Quand y a-t-il partage judiciaire? OU - Quand un cohéritier souhaite sortir de l indivision - Quand il y a désaccord sur le partage Attention : Quand il y a désaccord sur le partage, le juge procède à une attribution par tirage au sort des lots de chacun. On peut donc se retrouver avec un patrimoine (hérité) dont on ne veut absolument pas (exemple : des bois alors que l on était intéressé par le mobilier de valeur).

15 L attribution préférentielle : une modalité particulière de partage Il arrive qu un bien ou un ensemble de biens ne soit pas partageable ou du moins que le partage risque de nuire aux intérêts économiques, sociaux ou familiaux. C est le cas lorsqu il s agit d un bien se rapportant à une activité professionnelle, notamment une exploitation agricole. Comment partager quand le patrimoine est constitué uniquement de l exploitation agricole et qu un des héritiers veut rester?. Grâce à l attribution préférentielle qui permet de maintenir l unité économique des exploitations agricoles lors de partage de la succession. Elle permet de s opposer au morcellement d une exploitation agricole en l attribuant à un héritier. Remarque : elle peut être amiable ou judiciaire (tribunal de grande instance). Quelles sont les conséquences de l attribution préférentielle? Le bénéficiaire devra alors indemniser les autres héritiers (soulte). C est donc une modalité de partage. Qui peut demander l attribution préférentielle? Le bénéficiaire peut être : le conjoint survivant ou tout héritier co-propriétaire qui travaille ou a travaillé sur l exploitation agricole Le co-héritier non exploitant peut en bénéficier s il s engage à louer au co-héritier exploitant par bail à long terme. Que se passe t il lorsque plusieurs héritiers demandent l attribution préférentielle? En cas de demandes concurrentes, le tribunal tient compte de la durée de participation de chaque candidat à l activité de l exploitation. Quels sont les biens susceptibles d être attribués? Les exploitations agricoles constituant une unité économique, ainsi que les éléments mobiliers nécessaires à l exploitation d un bien rural (cheptel, matériel...). Remarque : Il existe plusieurs types d attribution hiérarchisée (l attribution préférentielle en propriété de droit, puis l attribution préférentielle facultative en propriété, l attribution préférentielle en vue de constituer un G.F.A., et enfin l attribution préférentielle en jouissance). Pour aller plus loin : En Savoir Plus 5 sur les attributions préférentielles

LES SUCCESSIONS PREPAREES

LES SUCCESSIONS PREPAREES LES SUCCESSIONS PREPAREES Avec ce document vous allez comprendre quelles sont les règles qui s appliquent en manière de transmission du patrimoine, et comment elles fonctionnent. Les définitions sont extraites

Plus en détail

Revue Fiduciaire Novembre 2008 Page 1

Revue Fiduciaire Novembre 2008 Page 1 LEXIQUE Ab intestat En l absence de testament. Les biens constituant la succession sont répartis entre les héritiers suivant les règles légales. Abattement Part de la valeur des biens imposables non soumise

Plus en détail

ALLEGEMENT DES DROITS DE SUCCESSION ET DE DONATION

ALLEGEMENT DES DROITS DE SUCCESSION ET DE DONATION ALLEGEMENT DES DROITS DE SUCCESSION ET DE DONATION Les droits de mutation à titre gratuit sont perçus en tenant compte de la situation personnelle du redevable et des liens de parenté qu il a avec le défunt

Plus en détail

Chapitre : Les droits de mutations à titre gratuit.

Chapitre : Les droits de mutations à titre gratuit. Chapitre : Les droits de mutations à titre gratuit. Introduction : Les droits de mutation sont des impôts qui sont dus lors du transfert de propriété (mutation) d un bien, d un ensemble de bien ou du patrimoine

Plus en détail

Successions. Comment protéger son conjoint, faire les bons choix et savoir anticiper

Successions. Comment protéger son conjoint, faire les bons choix et savoir anticiper Successions Comment protéger son conjoint, faire les bons choix et savoir anticiper AG ASCAF 29 le 06/11/2015 Une succession sans notaire Dans certains cas, il est possible de faire soi-même la déclaration

Plus en détail

Personnes et familles. Transmettre. www.notaires.paris-idf.fr

Personnes et familles. Transmettre. www.notaires.paris-idf.fr Personnes et familles Transmettre Transmettre La rédaction d un testament permet d organiser sa succession en décidant soi-même qui va hériter et de quoi. Il est ainsi possible d attribuer un bien particulier

Plus en détail

applicables et notamment les abattements et le tarif des droits applicables. La communauté entre époux prend fin à cette date.

applicables et notamment les abattements et le tarif des droits applicables. La communauté entre époux prend fin à cette date. Le règlement de la succession L ouverture de la succession La succession s ouvre au jour du décès. C est à cette date qu il faut se placer pour déterminer l actif successoral et connaître les règles successorales

Plus en détail

Transmettre son patrimoine/ De la création à la disparition de la SCI

Transmettre son patrimoine/ De la création à la disparition de la SCI Conférence PNI Mars 2014 Transmettre son patrimoine/ De la création à la disparition de la SCI De nombreuses personnes s interrogent sur la manière de transmettre leur patrimoine. La société civile immobilière

Plus en détail

Le droit des successions et la structure du patrimoine

Le droit des successions et la structure du patrimoine Le droit des successions et la structure du patrimoine CHAPITRE 1 La succession désigne à la fois un procédé de transmission des droits subjectifs par le décès, le patrimoine ou une partie du patrimoine

Plus en détail

Comment optimiser les droits de succession en France à la suite de la renégociation de la convention francosuisse

Comment optimiser les droits de succession en France à la suite de la renégociation de la convention francosuisse Comment optimiser les droits de succession en France à la suite de la renégociation de la convention francosuisse en matière de droits de succession? Parole d'expert Publié le 24.01.2014 : http://www.agefiactifs.com/droit-et-fiscalite/article/comment-optimiser-lesdroits-de-succession-en-france

Plus en détail

LE DIAGNOSTIC ET L ANALYSE DU PATRIMOINE

LE DIAGNOSTIC ET L ANALYSE DU PATRIMOINE Chapitre 3 LE DIAGNOSTIC ET L ANALYSE DU PATRIMOINE Cette phase de la démarche patrimoniale globale consiste à analyser la situation du titulaire du patrimoine dans toutes ses composantes au regard des

Plus en détail

La loi de réforme sur les successions et les libéralités en date du 23 juin 2006, entrée en vigueur le 1er janvier 2007

La loi de réforme sur les successions et les libéralités en date du 23 juin 2006, entrée en vigueur le 1er janvier 2007 La loi de réforme sur les successions et les libéralités en date du 23 juin 2006, entrée en vigueur le 1er janvier 2007 La loi de réforme sur les successions et les libéralités en date du 23 juin 2006,

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE. OBJET : Les droits de mutation à titre gratuit en cas de donation

NOTE JURIDIQUE. OBJET : Les droits de mutation à titre gratuit en cas de donation Conseil Technique National Service juridique droit des personnes et des familles NOTE JURIDIQUE - Fiscalité / Succession - OBJET : Les droits de mutation à titre gratuit en cas de donation Base juridique

Plus en détail

B) Concernant la situation matrimoniale et/ou testamentaire

B) Concernant la situation matrimoniale et/ou testamentaire FICHE I LE ROLE ET LA COMPETENCE D UN NOTAIRE FRANÇAIS DANS LE REGLEMENT D UNE SUCCESSION EN FRANCE Résumé : Cette fiche vous explique les démarches à accomplir après le décès d une personne proche, vous

Plus en détail

La donation. Les renseignements contenus. dans la présente notice ont pour but d attirer votre attention sur les points les plus importants

La donation. Les renseignements contenus. dans la présente notice ont pour but d attirer votre attention sur les points les plus importants Les renseignements contenus dans la présente notice ont pour but d attirer votre attention sur les points les plus importants La donation du sujet qui vous intéresse. Pour de plus amples informations,

Plus en détail

II. Les techniques de donation

II. Les techniques de donation Vente en SARL, SNC, SAS ou en SCOP Impacts fiscaux - Les droits d enregistrement sont à la charge de votre repreneur. - Vous payerez la plus-value résultant de la vente au titre de votre impôt sur le revenu

Plus en détail

REFORME DES SUCCESSIONS

REFORME DES SUCCESSIONS REFORME DES SUCCESSIONS Le projet de loi sur les successions a été adopté le 22 février 2006 par l assemblée nationale. Il sera évoqué par le Sénat dans le courant de la semaine prochaine. De manière assez

Plus en détail

Thème : L évolution de la fiscalité des successions

Thème : L évolution de la fiscalité des successions Le 1 er août 2012 Thème : L évolution de la fiscalité des successions Mon cher Confrère, Comme vous le savez, le projet de loi de finances rectificative pour 2012 a été adopté le 31 juillet. Sauf censure

Plus en détail

Philippe TOCQUEVILLE - Nicolas MELON. - Notaires Associés d'une Société Titulaire d'un Office Notarial -

Philippe TOCQUEVILLE - Nicolas MELON. - Notaires Associés d'une Société Titulaire d'un Office Notarial - Elaboré en Mars 2008. Modifications éventuelles : nous contacter. Philippe TOCQUEVILLE - Nicolas MELON - Notaires Associés d'une Société Titulaire d'un Office Notarial - 9 Rue des Arènes BP 95236 49052

Plus en détail

49. Qui peut faire un testament ou une donation? Qui peut en bénéficier?

49. Qui peut faire un testament ou une donation? Qui peut en bénéficier? 49. Qui peut faire un testament ou une donation? Qui peut en bénéficier? Toute personne majeure et capable (aussi depuis peu certaines personnes sous statut d administration provisoire dans certaines conditions)

Plus en détail

STATUTS SOCIETE EN PARTICIPATION

STATUTS SOCIETE EN PARTICIPATION STATUTS SOCIETE EN PARTICIPATION Entre les soussignés : - - M (indiquer identité et adresse) - M (indiquer identité et adresse) Il est établi, ainsi qu il suit, les statuts de la société en participation

Plus en détail

LA FISCALITE FRANÇAISE EN MATIERE DE DROITS DE SUCCESSION ET DE DONATION

LA FISCALITE FRANÇAISE EN MATIERE DE DROITS DE SUCCESSION ET DE DONATION LA FISCALITE FRANÇAISE EN MATIERE DE DROITS DE SUCCESSION ET DE DONATION Cette fiche a pour finalité de présenter de manière synthétique la fiscalité française en matière de droits de succession et de

Plus en détail

DROIT DE RETOUR LEGAL DES FRERES ET SŒURS- ARTICLE 757-3 DU CODE CIVIL

DROIT DE RETOUR LEGAL DES FRERES ET SŒURS- ARTICLE 757-3 DU CODE CIVIL DROIT DE RETOUR LEGAL DES FRERES ET SŒURS- ARTICLE 757-3 DU CODE CIVIL DROIT PATRIMONIAL Depuis la loi du 3 décembre 2001, entrée en vigueur le 1er juillet 2002, le conjoint survivant prime les frères

Plus en détail

TRANSMETTRE DE SON VIVANT

TRANSMETTRE DE SON VIVANT TRANSMETTRE DE SON VIVANT Quel que soit le montant de votre patrimoine, préparer votre succession permet de transmettre vos biens dans des conditions optimales, car étudiées auparavant (ce qui est particulièrement

Plus en détail

LA FISCALITE DES SUCCESSIONS

LA FISCALITE DES SUCCESSIONS LA FISCALITE DES SUCCESSIONS La succession est assujettie à une fiscalité et peut générer des droits de succession. Les droits de succession sont calculés sur l actif net recueilli par chaque héritier

Plus en détail

La Transmission. Les coordonnées de l intervenante : Michèle CAIMANT Direction Commerciale caimant@agf.fr Portable perso : 06 76 73 52 61

La Transmission. Les coordonnées de l intervenante : Michèle CAIMANT Direction Commerciale caimant@agf.fr Portable perso : 06 76 73 52 61 La Transmission Les coordonnées de l intervenante : Michèle CAIMANT Direction Commerciale caimant@agf.fr Portable perso : 06 76 73 52 61 Ce qui a changé... et les conséquences pour nous tous Droits du

Plus en détail

Table des matières. Code civil du Bas Canada LIVRE TROISIÈME DE L ACQUISITION ET DE L EXERCICE DES DROITS DE PROPRIÉTÉ [...]

Table des matières. Code civil du Bas Canada LIVRE TROISIÈME DE L ACQUISITION ET DE L EXERCICE DES DROITS DE PROPRIÉTÉ [...] Table des matières Avant-propos........................................... vii Table des abréviations..................................xxxix Code civil du Bas Canada LIVRE TROISIÈME DE L ACQUISITION ET

Plus en détail

Les successions en droit interne japonais. Aperçu des règles relatives aux successions au Japon

Les successions en droit interne japonais. Aperçu des règles relatives aux successions au Japon Les successions en droit interne japonais Aperçu des règles relatives aux successions au Japon Ordre des héritiers Rang successoral Enfants (art.887) Petits enfants si mort ou perte du droit à succéder

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE. - Fiscalité / Succession -

NOTE JURIDIQUE. - Fiscalité / Succession - Conseil Technique National Service juridique droit des personnes et des familles NOTE JURIDIQUE - Fiscalité / Succession - OBJET : L impact de la loi réformant le droit des successions sur les personnes

Plus en détail

Succession L un de vos proches est décédé

Succession L un de vos proches est décédé DROIT DE LA FAMILLE DROIT IMMOBILIER CONSEIL EN PATRIMOINE DROIT DE L ENTREPRISE Jean-Pierre PEROZ Didier COIFFARD Evelyne BEAUREGARD Successeurs de Maître Jean-Michel CLERC, Maîtres Jacques et Bertrand

Plus en détail

Transmettre au moindre coût fiscal

Transmettre au moindre coût fiscal Transmettre au moindre coût fiscal 1 Anticipation et Organisation seront les maître-mots Maître Stéphanie GAILLARD-SEROUGNE, Notaire à PARIS 2 SOMMAIRE I. Optimiser en anticipant : les donations et l assurance-vie

Plus en détail

Personnes et familles. Vie familiale, vie à deux. www.notaires.paris-idf.fr

Personnes et familles. Vie familiale, vie à deux. www.notaires.paris-idf.fr Personnes et familles Vie familiale, vie à deux www.notaires.paris-idf.fr Vie familiale, vie à deux Le pacte civil de solidarité (PACS) est un contrat permettant à deux personnes (les partenaires), de

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 7 G-7-07 N 125 du 3 DÉCEMBRE 2007 MUTATIONS A TITRE GRATUIT- SUCCESSIONS - DONATIONS - ASSURANCE-VIE (ARTICLES 8,9 ET 10 DE LA LOI N 2007-1223

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 DROITS DE DONATION : CHAMP D'APPLICATION ET CALCUL

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 DROITS DE DONATION : CHAMP D'APPLICATION ET CALCUL DROITS DE DONATION : CHAMP D'APPLICATION ET CALCUL Les droits de donation Introduction Une personne peut faire le choix d'organiser de son vivant les modalités de sa succession. En effet, elle peut le

Plus en détail

Table des matières. Préambule... 7. Chapitre 1 Le régime matrimonial primaire... 9

Table des matières. Préambule... 7. Chapitre 1 Le régime matrimonial primaire... 9 Table des matières Préambule............................ 7 Chapitre 1 Le régime matrimonial primaire................ 9 Devoir de secours entre époux (art. 213)........................ 10 1. Frais funéraires

Plus en détail

«Succession, comment ça marche?»

«Succession, comment ça marche?» «Succession, comment ça marche?» JARVILLE Jeudi 19 mars 2015 Serge CONSTANT Notaire à NANCY Président de la Chambre des Notaires PLAN I. Comment est composée la succession? Cela dépend de la situation

Plus en détail

LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE

LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE Jean-Marc AVELINE LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE Groupe Eyrolles, 2006 ISBN : 2-7081-3467-1 SOMMAIRE INTRODUCTION...1 PREMIÈRE PARTIE LES CONSÉQUENCES FINANCIÈRES IMMÉDIATES DU DÉCÈS CHAPITRE

Plus en détail

I. Les droits de succession ou de mutation par décès

I. Les droits de succession ou de mutation par décès Table des matières I. Les droits de succession ou de mutation par décès CHAPITRE 1 Généralités : Droits de succession ou de mutation par décès dus en Belgique ou à l étranger... 7 I. Droits de succession

Plus en détail

DROIT CIVIL: LES LIBERALITES, LES SUCCESSIONS Cours du professeur Rémy Cabrillac Plan détaillé PREMIERE PARTIE: LES LIBERALITES

DROIT CIVIL: LES LIBERALITES, LES SUCCESSIONS Cours du professeur Rémy Cabrillac Plan détaillé PREMIERE PARTIE: LES LIBERALITES DROIT CIVIL: LES LIBERALITES, LES SUCCESSIONS Cours du professeur Rémy Cabrillac Plan détaillé PREMIERE PARTIE: LES LIBERALITES TITRE PRELIMINAIRE : LA NOTION DE LIBERALITE TITRE I : LE DROIT COMMUN DES

Plus en détail

exclusif Droits d enregistrement

exclusif Droits d enregistrement Imposition de la seconde résidence 4 Vous rêvez d un chalet dans les Ardennes où vous passeriez les vacances d été, entouré de vos enfants? Ou vous envisagez l acquisition d un petit appartement à la Côte

Plus en détail

Enjeux patrimoniaux et fiscaux des négociations en droit de la famille

Enjeux patrimoniaux et fiscaux des négociations en droit de la famille Enjeux patrimoniaux et fiscaux des négociations en droit de la famille Plan I. Enjeux patrimoniaux et fiscaux des négociations familiales en amont (d un éventuel conflit) A. Exemple des familles recomposées

Plus en détail

150 conseils pour payer moins d impôts

150 conseils pour payer moins d impôts m a r i e l a m b e r t Illustrations d Anna Daffos 150 conseils pour payer moins d impôts, 2010, 2011 ISBN : 978-2-212-54880-8 Chapitre 5 Transmission : gâtez moins le fisc «Je suis fier de payer des

Plus en détail

DROITS D AUTEUR. Préparer sa succession

DROITS D AUTEUR. Préparer sa succession DROITS D AUTEUR Préparer sa succession Tout savoir, tout prévoir Une succession en matière de droits d auteur comporte de nombreuses spécificités. Deux régimes s appliquent : d une part, le droit successoral

Plus en détail

SUCCESSIONS ET TESTAMENTS DES PRÊTRES. Obligation morale

SUCCESSIONS ET TESTAMENTS DES PRÊTRES. Obligation morale L1 TESTAMENTS Révisée : mai 2000 De l utilité d un testament - A quoi penser en le rédigeant? Références : guide administratif 1998 chapitre 1 SUCCESSIONS ET TESTAMENTS DES PRÊTRES TITRE I LES SUCCESSIONS

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 7 G-6-07 N 121 du 22 NOVEMBRE 2007 DROITS DE MUTATION A TITRE GRATUIT. SUCCESSIONS. ASSIETTE. TARIFS ET LIQUIDATION DES DROITS. DONATIONS. REGIMES

Plus en détail

Classification des héritiers

Classification des héritiers Classification des héritiers Renforcement des droits successoraux du conjoint survivant (loi du 3/12/2002) Barème des droits de (héritiers en ligne indirecte) Droits de mutation à titre gratuit Quotité

Plus en détail

CAS PRATIQUE : DECLARATION FISCALE DE SUCCESSION Un cas pratique proposé par Maître Jean-Marie Delpérier, notaire à Rennes

CAS PRATIQUE : DECLARATION FISCALE DE SUCCESSION Un cas pratique proposé par Maître Jean-Marie Delpérier, notaire à Rennes CAS PRATIQUE : DECLARATION FISCALE DE SUCCESSION Un cas pratique proposé par Maître Jean-Marie Delpérier, notaire à Rennes Ce cas pratique offre une explication comparative des règles civiles et fiscales,

Plus en détail

E.P.S.G. 1 er avril 2011 à Luxembourg. «L acquisition, la détention et la transmission d immeubles suisses par des non résidents»

E.P.S.G. 1 er avril 2011 à Luxembourg. «L acquisition, la détention et la transmission d immeubles suisses par des non résidents» E.P.S.G. 1 er avril 2011 à Luxembourg «L acquisition, la détention et la transmission d immeubles suisses par des non résidents» Dominique Boyer & François Derème Version du 22 mars 2011 TABLE DES MATIERES

Plus en détail

PROCEDURE D ADMISSION A L AIDE SOCIALE DES PERSONNES AGEES ET DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

PROCEDURE D ADMISSION A L AIDE SOCIALE DES PERSONNES AGEES ET DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP PROCEDURE D ADMISSION A L AIDE SOCIALE DES PERSONNES AGEES ET DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Instances concourant à l admission à l aide sociale Procédures d admission à l aide sociale Obligation

Plus en détail

LES DROITS DE SUCCESSION

LES DROITS DE SUCCESSION LES DROITS DE SUCCESSION 1 Comment établir la base imposable et calculer les droits André CULOT PREMIÈRE ÉTAPE 2 La dévolution légale ou testamentaire 1 LA LIQUIDATION DE LA COMMUNAUTÉ Composition du patrimoine

Plus en détail

DataCard. A propos de la succession. Société Fiduciaire Suisse SA

DataCard. A propos de la succession. Société Fiduciaire Suisse SA DataCard A propos de la succession Société Fiduciaire Suisse SA Remarques préliminaires Au décès d une personne, la totalité de ses valeurs patrimoniales passent dans la succession (masse successorale).

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 7 G-7-06 N 126 du 27 JUILLET 2006 MUTATIONS A TITRE GRATUIT DONATIONS PASSIF ASSIETTE DU DROIT DE DONATION. (C.G.I., art. 776 bis et L.P.F., art.

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SCI Bien gérer son patrimoine Huitième édition, 1998, 2001, 2004, 2008, 2010, 2012, 2013, 2014 ISBN : 978-2-212-55995-8

Plus en détail

Agnès PROTON - Avocat au Barreau de Grasse

Agnès PROTON - Avocat au Barreau de Grasse Agnès PROTON - Avocat au Barreau de Grasse Le décès de l Oncle d Amérique : à propos de la révélation successorale et de la rémunération du généalogiste. Il n est pas rare qu une personne âgée hospitalisée

Plus en détail

ENTREPRENEUR L ENTREPRENEUR

ENTREPRENEUR L ENTREPRENEUR ENTREPRENEUR L ENTREPRENEUR www.notaires.paris-idf.fr L ENTREPRENEUR Le notaire a toujours été le conseil privilégié de l entrepreneur. Il apporte une aide à tous les stades de la vie de l entreprise :

Plus en détail

Le cadre juridique et fiscal

Le cadre juridique et fiscal Le cadre juridique et fiscal par François de WITT et Nathalie COT Les régimes matrimoniaux Les droits des successions L optimisation de la succession Les impôts IR, ISF, CSG L Optimisation de l impôt Les

Plus en détail

PRESENCE D UN CONJOINT LES REGIMES MATRIMONIAUX

PRESENCE D UN CONJOINT LES REGIMES MATRIMONIAUX PRESENCE D UN CONJOINT LES REGIMES MATRIMONIAUX A. LES DIFFERENTS REGIMES MATRIMONIAUX La présence d un conjoint peut modifier de façon radicale la préparation de la transmission d un patrimoine. Cette

Plus en détail

LES DROITS DE SUCCESSION ET DE DONATION: TARIFS DE BASE

LES DROITS DE SUCCESSION ET DE DONATION: TARIFS DE BASE LES DROITS DE SUCCESSION ET DE DONTION: TRIFS DE BSE Les droits de succession et de donation diffèrent par Région.. LES DROITS DE SUCCESSION ET DROITS DE DONTION EN REGION DE BRUXELLES-CPITLE 1. DROITS

Plus en détail

Transmettre son patrimoine

Transmettre son patrimoine REUNION LUNDI 12 MARS 2007 St MAX Transmettre son patrimoine pour protéger ses proches dans des conditions optimisées Au sommaire de notre réunion Mécanismes & règles des successions Qui hérite? En présence

Plus en détail

24, rue de l Hôtel des Postes - B.P. 1760 06016 NICE CEDEX 01 04 92 17 34 34

24, rue de l Hôtel des Postes - B.P. 1760 06016 NICE CEDEX 01 04 92 17 34 34 24, rue de l Hôtel des Postes - B.P. 1760 06016 NICE CEDEX 01 04 92 17 34 34 gillettadesaintjoseph@notaires.fr http://gillettadesaintjoseph.notaires.fr ASSURANCE-VIE L assurance-vie sous tous les angles

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Principales abréviations... 3. Introduction... 5

TABLE DES MATIÈRES. Principales abréviations... 3. Introduction... 5 TABLE DES MATIÈRES Principales abréviations... 3 Introduction... 5 1. DEUX MANIÈRES DE TRANSMETTRE LA PROPRIÉTÉ. p. 5 2. DISTRIBUTIONS ET COMMUTATIONS. p. 6 3. «ENTRE VIFS» ET «À CAUSE DE MORT». p. 6 4.

Plus en détail

ENTREPRENDRE EN FAMILLE

ENTREPRENDRE EN FAMILLE ENTREPRENDRE EN FAMILLE Lorsqu une personne décide de créer ou de reprendre une entreprise, le futur chef d entreprise est confronté au financement de son projet, mais aussi, à la protection de ses biens

Plus en détail

L'ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE,

L'ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE, ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE --------- NOR : ENR9401447DL DELIBERATION N 94-141 AT DU 2 DECEMBRE 1994 ------------------------------------------------------------ portant modification

Plus en détail

LOIS. LOI n o 2006-728 du 23 juin 2006 portant réforme des successions et des libéralités (1) NOR : JUSX0500024L. TITRE I er

LOIS. LOI n o 2006-728 du 23 juin 2006 portant réforme des successions et des libéralités (1) NOR : JUSX0500024L. TITRE I er LOIS LOI n o 2006-728 du 23 juin 2006 portant réforme des successions et des libéralités (1) NOR : JUSX0500024L L Assemblée nationale et le Sénat ont adopté, Le Président de la République promulgue la

Plus en détail

Transmettre son patrimoine :

Transmettre son patrimoine : Transmettre son patrimoine : quelques repères pour y voir plus clair Paris, Espace Actionnaires 11/12/2014 l Webconférence En cas de difficultés techniques, n hésitez pas à joindre l un des 2 numéros suivants:

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Pascal Clément présente la réforme du droit des successions et des libéralités

DOSSIER DE PRESSE. Pascal Clément présente la réforme du droit des successions et des libéralités DOSSIER DE PRESSE Pascal Clément présente la réforme du droit des successions et des libéralités 1 ère lecture à l assemblée nationale le 21-22-23 février 2006 L ADAPTATION ET LA MODERNISATION DU DROIT

Plus en détail

Je reste bien évidemment à votre entière disposition pour vous communiquer toutes précisions que vous souhaiteriez obtenir.

Je reste bien évidemment à votre entière disposition pour vous communiquer toutes précisions que vous souhaiteriez obtenir. Madame, Mademoiselle, Monsieur, Lille, le 18 mars 2014 Je vous remercie vivement de l'intérêt porté au CFPN-Lille et, comme suite à votre demande, vous prie de bien vouloir trouver, sous ce pli, les renseignements

Plus en détail

SUCCESSIONS ET TESTAMENTS

SUCCESSIONS ET TESTAMENTS SUCCESSIONS ET TESTAMENTS Editée par l ULC et la Chambre des Salariés 2e édition 2013 Avec le soutien financier du Ministère de l Economie et du Commerce extérieur. Mit der finanziellen Unterstützung des

Plus en détail

Testaments, décès. et règlements. de successions

Testaments, décès. et règlements. de successions Testaments, décès et règlements de successions Octobre 1998 CENTRE QUÉBÉCOIS DE FORMATION EN FISCALITÉ - CQFF INC. Adresse de correspondance 1490, Kirouac Laval, Québec H7G 2S1 Téléphone: (450) 973-FISC

Plus en détail

La société civile de droit commun et les donations, deux outils indispensables dans la planification successorale

La société civile de droit commun et les donations, deux outils indispensables dans la planification successorale Table des matières Introduction La société civile de droit commun et les donations, deux outils indispensables dans la planification successorale 1. Leur complémentarité... 2 2. Deux manières de procéder...

Plus en détail

Aider ses proches sans pour autant se démunir

Aider ses proches sans pour autant se démunir Aider ses proches sans pour autant se démunir Conférence d information du 04 décembre 2014 Me Chambre des Notaires de Paris Transmettre ses biens de son vivant répond à plusieurs objectifs : - permettre

Plus en détail

Avant-propos... 1. 2. Quels sont les principaux régimes matrimoniaux existants en Belgique?... 4

Avant-propos... 1. 2. Quels sont les principaux régimes matrimoniaux existants en Belgique?... 4 Table des matières Avant-propos... 1 Partie 1 - Le régime matrimonial 1. Pourquoi, dans le cadre d une succession (et d une planification successorale), l analyse du régime matrimonial a-t-elle une importance

Plus en détail

Etablir la dévolution successorale

Etablir la dévolution successorale Le recours à un notaire n est pas obligatoire mais il est souvent recommandé. Le recours devient obligatoire dans le cas d une donation, du partage d'une succession dont dépendent des immeubles, de l existence

Plus en détail

Cette gestion se trouve compliquée :

Cette gestion se trouve compliquée : Compte rendu de la rencontre échanges «Assurer l avenir d une personne en situation de handicap et de sa famille» Animée par Pascal CARAES, Conseiller en Gestion et Patrimoine Jeudi 25 Février 2016 - Locminé

Plus en détail

Transmission du Patrimoine AROPA. Lycée Agricole d Auzeville TOULOUSE 5 décembre 2014

Transmission du Patrimoine AROPA. Lycée Agricole d Auzeville TOULOUSE 5 décembre 2014 Transmission du Patrimoine AROPA Lycée Agricole d Auzeville TOULOUSE 5 décembre 2014 Identités Culturelles Diversifiées Culture de l égalité rigoureuse (Nord de la France) Culture de la communauté intégrale

Plus en détail

succession Préparer sa

succession Préparer sa u Nous sommes tous concernés par les sucessions : lorsque nous héritons, lorsque nous léguons. Pour éviter d éventuels conflits, mieux vaut s y préparer! Préparer sa succession SOMMAIRE PAGES Préparer

Plus en détail

1 Préparation d une transmission

1 Préparation d une transmission 1 Préparation d une transmission Le diagnostic Devancer l événement... 1 Maîtriser le temps... 2 Choisir le bon moment... 3 Atteindre la maturité... 4 Maîtriser les différentes données 5 La radiographie

Plus en détail

Compte rendu du 21/11/2012

Compte rendu du 21/11/2012 Compte rendu du 21/11/2012 Intervenants : - Maitre Jean-Marc MATEU, notaire 01 34 67 00 02 ou etude-mateu@notaires.fr - Maitre Anne BULOT, avocate - Mme Isabelle CHEVALIER, Conseillère en Economie Sociale

Plus en détail

Régimes matrimoniaux : Le régime successoral du fonds de commerce

Régimes matrimoniaux : Le régime successoral du fonds de commerce Site juridique généraliste et gratuit www.juristudiant.com Contact : Faculté de droit de Nancy, 13 place Carnot, 54000 Nancy. Article rédigé par Mathou mathilde.calcio-gaudino@wanadoo.fr mathou@juristudiant.com

Plus en détail

Les droits de préemption. 1. Le droit de préemption du fermier

Les droits de préemption. 1. Le droit de préemption du fermier Les droits de préemption 1. Le droit de préemption du fermier Lorsqu un propriétaire bailleur souhaite vendre un immeuble rural, le preneur en place peut bénéficier d un droit de préemption sur le bien,

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2005-2006 17 NOVEMBRE 2005 PROPOSITION DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION 2005-2006 17 NOVEMBRE 2005 PROPOSITION DE DÉCRET 268 (2005-2006) N 1 268 (2005-2006) N 1 PARLEMENT WALLON SESSION 2005-2006 17 NOVEMBRE 2005 PROPOSITION DE DÉCRET portant réduction des tarifs applicables aux donations et aux successions de biens immeubles

Plus en détail

Qu est-ce qu une donation?

Qu est-ce qu une donation? Qu est-ce qu une donation? Fiche 1 Une donation (*) est une convention par laquelle une personne (le donateur) transfère immédiatement et irrévocablement à une autre personne (le donataire), qui l accepte,

Plus en détail

(Loi n 2003-1311 du 30 décembre 2003 parue au JO du 31/12/2003)

(Loi n 2003-1311 du 30 décembre 2003 parue au JO du 31/12/2003) Flash fiscal et juridique n 755 page 1 LOI DE FINANCES POUR 2004 (Loi n 2003-1311 du 30 décembre 2003 parue au JO du 31/12/2003) 1. IMPOT SUR LE REVENU (Règles générales) Barème d imposition pour 2003

Plus en détail

Loi de 1996 sur les successions non testamentaires

Loi de 1996 sur les successions non testamentaires 1 successions non testamentaires, 1996 ch. I-13.1 Loi de 1996 sur les successions non testamentaires Chapitre I-13.1 des Lois de la Saskatchewan de 1996 (en vigueur à partir du 1 er novembre 1996) tel

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 PRINCIPES DE CALCUL DES DROITS DE SUCCESSIONS ET EXONÉRATIONS

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 PRINCIPES DE CALCUL DES DROITS DE SUCCESSIONS ET EXONÉRATIONS PRINCIPES DE CALCUL DES DROITS DE SUCCESSIONS ET EXONÉRATIONS Les droits de succession Introduction Une personne peut faire le choix d'organiser de son vivant les modalités de sa succession. En effet,

Plus en détail

LA DONATION PARTAGE TRANSGENERATIONNNELLE : UN OUTIL DANS L AIR DU TEMPS

LA DONATION PARTAGE TRANSGENERATIONNNELLE : UN OUTIL DANS L AIR DU TEMPS NEWSLETTER -2014-02 LA DONATION PARTAGE TRANSGENERATIONNNELLE : UN OUTIL DANS L AIR DU TEMPS L espérance de vie actuelle de la population et le constat que les patrimoines détenus le sont par les classes

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. PRÉSENTATION... v. NOTICES BIOGRAPHIQUES... vii. FASCICULE 1 Liquidation successorale Geneviève Coupal...

TABLE DES MATIÈRES. PRÉSENTATION... v. NOTICES BIOGRAPHIQUES... vii. FASCICULE 1 Liquidation successorale Geneviève Coupal... TABLE DES MATIÈRES Note aux lecteurs : cette table des matières renvoie tout d abord à la première page de chaque fascicule (le premier chiffre apparaissant dans les numéros de page étant celui du fascicule).

Plus en détail

TEXTE ADOPTE no 638 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 ONZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2000-2001 8 février 2001 PROPOSITION DE LOI ADOPTEE PAR L ASSEMBLEE NATIONALE

Plus en détail

ANNUAIRE 2015-2016 SHERBROOKE. Faculté de droit. Maîtrise en droit notarial. Extrait de l'annuaire général 2015-2016 UNIVERSITÉ DE

ANNUAIRE 2015-2016 SHERBROOKE. Faculté de droit. Maîtrise en droit notarial. Extrait de l'annuaire général 2015-2016 UNIVERSITÉ DE UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE Faculté de droit ANNUAIRE 2015-2016 Extrait de l'annuaire général 2015-2016 Maîtrise en droit notarial RENSEIGNEMENTS 819 821-8000, poste 62533 (téléphone) 1 800 267-8337, poste

Plus en détail

INFORMATIONS RELATIVES A LA GESTION D UN DOSSIER DE SUCCESSION ET QUELQUES NOTIONS DE BASE.

INFORMATIONS RELATIVES A LA GESTION D UN DOSSIER DE SUCCESSION ET QUELQUES NOTIONS DE BASE. ETUDE DU NOTAIRE BERNARD LEMAIGRE Rue des Preys, 28 6061 MONTIGNIES-SUR-SAMBRE Tel : 071/32.09.94 ou 071/32.88.14 Fax : 071/32.15.68 Email : bernard.lemaigre@notaire.be INFORMATIONS RELATIVES A LA GESTION

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMÉRIQUE Arrêté du 26 février 2016 fixant les tarifs réglementés des notaires NOR : EINC1605792A Publics concernés

Plus en détail

INCIDENCES JURIDIQUES ET FISCALES DU CHOIX DE LA FORME DE L UNION EN CAS DE DECES

INCIDENCES JURIDIQUES ET FISCALES DU CHOIX DE LA FORME DE L UNION EN CAS DE DECES INCIDENCES JURIDIQUES ET FISCALES DU CHOIX DE LA FORME DE L UNION EN CAS DE DECES Soit un couple de 50 ans avec deux enfants (en commun) : Monsieur possède : Un immeuble de rapport «de famille» (reçu par

Plus en détail

POINT PATRIMONIAL : La transmission par la donation dans le cadre d un démembrement de propriété

POINT PATRIMONIAL : La transmission par la donation dans le cadre d un démembrement de propriété POINT PATRIMONIAL : La transmission par la donation dans le cadre d un démembrement de propriété Tout actif peut faire l objet d une donation. L intérêt d associer le mécanisme de la donation et celui

Plus en détail

organiser succession

organiser succession Édition 2015 pour et ma Mes démarches préparer organiser succession ÉDITO Vous guider dans vos démarches Pour protéger vos proches, il est essentiel de préparer votre succession. Cette démarche, si elle

Plus en détail

LOUER UN BIEN IMMOBILIER

LOUER UN BIEN IMMOBILIER Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN avec la collaboration de Charlie CAILLOUX LOUER UN BIEN IMMOBILIER Groupe Eyrolles, 1998, 2003, 2007, 2011 De Particulier à Particulier, 1998, 2003, 2007, 2011 ISBN : 978-2-212-55247-8

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE SUCCESSION

GUIDE PRATIQUE SUCCESSION GUIDE PRATIQUE SUCCESSION Vous venez d'hériter. Il s'agit d'une situation difficile et douloureuse pour laquelle diverses démarches doivent être faites. Les questions que vous vous posez sont nombreuses

Plus en détail

1.1.1. Création d une société nouvelle

1.1.1. Création d une société nouvelle L EURL La loi n 2005-882 du 2 août 2005 en faveur des petites et moyennes entreprises (dite Loi PME) a simplifié les règles de constitution et de fonctionnement de l'eurl. 1. Constitution de l EURL 1.1.

Plus en détail

Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC

Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Membre du Financial Planning Standards Board (FPSB) Association déclarée loi du 1 er juillet 1901 (et textes subséquents) EXAMEN

Plus en détail

Table des matières. Le patrimoine des cohabitants et les difficultés en résultant La cohabitation de fait 7 Philippe De Page

Table des matières. Le patrimoine des cohabitants et les difficultés en résultant La cohabitation de fait 7 Philippe De Page Table des matières Sommaire 5 Le patrimoine des cohabitants et les difficultés en résultant La cohabitation de fait 7 Philippe De Page Section 1. Introduction Les principes 7 Section 2. Les confusions

Plus en détail

Information sur le Droit de la Famille

Information sur le Droit de la Famille Information sur le Droit de la Famille Conformément au décret 2002-1556 du 23/12/02 modifié par décrets 2006-640 du 1er/06/06 1 par décrets 2006-640 du 1er/06/06 Ce document est destiné à donner une information

Plus en détail