Modérateur/Chairman: A. Combes (Paris) Orateurs/Speakers: B. Levy (Vandoeuvre-Lès-Nancy), A. Vieillard-Baron (Boulogne- Billancourt)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Modérateur/Chairman: A. Combes (Paris) Orateurs/Speakers: B. Levy (Vandoeuvre-Lès-Nancy), A. Vieillard-Baron (Boulogne- Billancourt)"

Transcription

1

2 MEET THE EXPERTS MERCREDI 16 JANVIER 08h30 à 09h30 - Salles Ampère 7/8 WEDNESDAY, JANUARY 16 TH Rooms Ampère 7/8 CHOC CARDIOGÉNIQUE CARDIOGENIC SHOCK Modérateur/Chairman: A. Combes (Paris) Orateurs/Speakers: B. Levy (Vandoeuvre-Lès-Nancy), A. Vieillard-Baron (Boulogne- Billancourt) Objectif/Objective : Connnaître les pièges diagnostiques, les principales causes et la prise en charge du choc cardiogénique. To define the diagnotic pitfalls, mais causes, and management of cardiogenic shock.

3 CONFÉRENCE DE PRESTIGE MERCREDI 16 JANVIER WEDNESDAY, JANUARY 16 TH 10h00 à 10h30 - Amphithéâtre Goethe Amphitheater Goethe L'IMMUNITÉ INNÉE : DES INSECTES À L'HOMME INNATE IMMUNITY: FROM BUGS TO HUMANS Orateur/Speaker: J. Hoffmann (Strasbourg)

4 CONFÉRENCE DE PRESTIGE MERCREDI 16 JANVIER WEDNESDAY, JANUARY 16 TH 10h00 à 10h30 - Amphithéâtre Goethe Amphitheater Goethe L'IMMUNITÉ INNÉE : DES INSECTES À L'HOMME INNATE IMMUNITY: FROM BUGS TO HUMANS Orateur/Speaker: J. Hoffmann (Strasbourg)

5 ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR EN RÉANIMATION MERCREDI 16 JANVIER 10h45 à 12h15 - Salles Ampère 7/8 WEDNESDAY, JANUARY 16 TH Rooms Ampère 7/8 LE FUTUR DE LA RECHERCHE DANS LE SEPSIS THE FUTUR OF SEPSIS RESEARCH Modérateurs/Chair Persons: D. Annane (Garches), B. Guidet (Paris) Objectifs/Objectives : S'interroger sur les conséquences des études négatives dans le sepsis. Negative trials in sepsis: what next? Savoir faire la synthèse des études contradictoires. How to deal with contradictory trials' results? Comment améliorer le schéma d'une étude pour approcher l'étude idéale? What is the ideal study design? 10:45 11:15 11:45 La fin de la recherche dans le sepsis? Is sepsis research dead? P.F. Laterre (Bruxelles) Que tirer des études contradictoires? How to deal with controversial studies? M. Saxena (Sydney) Quelle est l'étude idéale? What is the ideal study? J.P. Mira (Paris)

6 ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR EN RÉANIMATION MERCREDI 16 JANVIER 10h45 à 12h15 - Salle Darwin 3 WEDNESDAY, JANUARY 16 TH Room Darwin 3 LE POINT SUR LE SDRA UPDATE IN ARDS Modérateurs/Chair Persons: A. Esteban (Madrid), L. Papazian (Marseille) Objectifs/Objectives : Décrire l'épidémiologie et la nouvelle définition du SDRA et préciser les implications pour la pratique clinique. To describe ARDS epidemiology and Berlin definition: implications for clinical practice. Détailler les différents outils disponibles au lit du patient pour une ventilation protectrice, en abordant en particulier, les notions de "stress" et de "strain". To describe the available bedside tools for protective ventilation, considering in particular the notions of "stress" and "strain". Exposer les avancées thérapeutiques récentes dans le SDRA. To describe recent therapeutic advances in ARDS. 10:45 11:15 11:45 Epidémiologie et nouvelle définition en 2013 Epidemiology and the Berlin definition in 2013 L. Brochard (Genève) Outils au lit du patient pour une ventilation protectrice Bedside tools for protective ventilation L. Blanch (Sabadell) Nouveautés thérapeutiques New treatments J.D. Ricard (Colombes)

7 ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR EN RÉANIMATION FONDAMENTAL MERCREDI 16 JANVIER 14h45 à 16h15 - Salles Ampère 7/8 WEDNESDAY, JANUARY 16 TH Rooms Ampère 7/8 VOIES DE RECHERCHE DANS LE SEPSIS RESEARCH IN SEPSIS: NEW DIRECTIONS Modérateurs/Chair Persons: J.D. Chiche (Paris), M. Hubert-Lang (Ulm) Objectif/Objective : Connaître les principaux axes de recherche dans le sepsis: - Le rôle des microparticules, - L'implication de l'endothélium, - L'importance de la respiration mitochondriale. To know the main axis of research in sepsis: - the role of microparticles, - the involvement of endothelium, - the key role of mitochondrial function. 14:45 15:15 15:45 Microparticules Microparticles F. Meziani (Strasbourg) Endothélium Endothelium H. Ait-Oufella (Paris) Dysfonction mitochondriale Mitochodrial dysfunction M. Singer (Londres)

8 ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR EN RÉANIMATION MERCREDI 16 JANVIER 14h45 à 16h15 - Salle Darwin 3 WEDNESDAY, JANUARY 16 TH Room Darwin 3 VOYAGE DANS LE MILIEU INTÉRIEUR TRAVEL IN THE METABOLIC WORLD Modérateurs/Chair Persons: E. Maury (Paris), C. Ichaï (Nice) Objectifs/Objectives : Revisiter la physiopathologie des désordres métaboliques fréquents. Metabolic disorders pathophysiology revisited. Décrire les conséquences de l'hypoalbuminémie. Explaining consequences of hypoalbuminaemia. 14:45 15:15 15:45 Hyponatrémie : ce que vous n'avez pas compris Hyponatremia: what you don't understood B. Souweine (Clermont-Ferrand) Acidose métabolique : ce que j'ai compris Metabolic acidosis: What I do understand L. Gattinoni (Milan) Hypoalbuminémies : ce qu'il faut comprendre Hypoalbuminaemia: what should be understood J.P. Mira (Paris)

9 ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR EN RÉANIMATION MERCREDI 16 JANVIER 14h45 à 16h15 - Salle Darwin 4 WEDNESDAY, JANUARY 16 TH Room Darwin 4 DE L'AGRESSION À L'INSUFFISANCE RÉNALE AIGUË FROM RENAL INJURY TO ACUTE KIDNEY FAILURE. Modérateurs/Chair Persons: M. Darmon (Saint-Étienne), C. Vinsonneau (Melun) Objectifs/Objectives : Rappeler les mécanismes de dysfonction rénale en réanimation, leurs mécanismes physiopathologiques chez l homme et l animal. To recall the mechanisms of renal dysfunction in intensive care, their pathophysiological mechanisms in humans and animals. Préciser l intérêt et les limites des mesures de perfusions rénales réalisées à l aide du doppler. To specify the value and limits of Doppler measurement of renal blood flow. Faire le point sur les avantages et limites des nouveaux biomarqueurs d IRA pour le diagnostic précoce d IRA ou pour la distinction IRA transitoire / persistante. To define the advantages and drawbacks of new biomarkers for early diagnosis of acute renal failure or for distinguishing between transient and lasting acute renal failure. 14:45 15:15 15:45 Faut-il encore distinguer l'origine fonctionnelle ou organique? Can we differenciate prerenal from intrinsic AKI at the bedside? E. Hoste (Ghent) Peut-on mesurer la perfusion rénale en réanimation? Should we use Doppler to assess renal perfusion? N. Lerolle (Angers) Nouveaux biomarqueurs : avancées ou fausses promesses? Renal biomarkers: where do we stand? S. Bagshaw (Edmonton)

10 TABLE RONDE MERCREDI 16 JANVIER 14h45 à 16h15 - Salle Darwin 5 WEDNESDAY, JANUARY 16 TH Room Darwin 5 LE FUTUR DE LA SPÉCIALITÉ RÉANIMATION THE FUTURE OF THE INTENSIVE CARE AS A SPECIALTY Modérateur/Chairman: D. Annane (Garches) Orateurs/Speakers: L. Blanch (Sabadell), F. Fourrier (Lille), J. Pugin (Genève), A. Rhodes (London)

11 ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR EN RÉANIMATION MERCREDI 16 JANVIER WEDNESDAY, JANUARY 16 TH 16h45 à 18h15 - Amphithéâtre Goethe Amphitheater Goethe SOLUTÉS D'EXPANSION VOLÉMIQUE : LES GRANDES ÉTUDES RÉCENTES FLUID LOADING : RECENT LARGE STUDIES Modérateurs/Chair Persons: L. Blanch (Sabadell), P.F. Laterre (Bruxelles) Objectif/Objective : Faire le point sur les grandes études récentes en matière de solutés de remplissage vasculaire. Review of recent large fluid resuscitation trials. 16:45 17:00 17:15 17:30 17:45 18:00 ALBIOS L. Gattinoni (Milan) CRISTAL D. Annane (Garches) 6S A. Perner (Copenhagen) CHRISMAS B. Guidet (Paris) CHEST M. Saxena (Sydney) Discussion

12 ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR EN RÉANIMATION INTERFACE SRLF/SFAR MERCREDI 16 JANVIER 16h45 à 18h15 - Salles Ampère 7/8 WEDNESDAY, JANUARY 16 TH Rooms Ampère 7/8 COMPLICATIONS RESPIRATOIRES POSTOPÉRATOIRES POSTOPERATIVE RESPIRATORY COMPLICATIONS Modérateurs/Chair Persons: C.E. Luyt (Paris), A. Esteban (Madrid) Objectifs/Objectives : Préciser les facteurs de risque et la physiopathologie des complications respiratoires postopératoires. To explain riks factors and pathophysiology of postoperative respiratory complications. Décrire l'optimisation de la ventilation périopératoire pour diminuer ces complications. To describe how to optimize perioperative ventilatory settings. Détailler la prise en charge postopératoire. To describe postoperative respiratory care. 16:45 17:15 17:45 Mécanismes et patients à risque Mechanisms and patients at risk J. Canet (Barcelone) Ventilation periopératoire : actualités Perioperative ventilation: news S. Jaber (Montpellier) Prise en charge respiratoire postopératoire Postoperative respiratory management A. Rabbat (Paris)

13 SYMPOSIUM SATELLITE MERCREDI 16 JANVIER 16h45 à 18h15 - Salle Darwin 6 WEDNESDAY, JANUARY 16 TH Room Darwin 6 INTÉRÊTS POTENTIELS DES ANTAGONISTES SÉLECTIFS BÉTA-1 DANS LE SEPSIS POTENTIAL VALUE OF SELECTIVE BETA1-ANTAGONISTS IN SEPSIS Avec le soutien de Baxter/With the support of Baxter Modérateurs/Chair Persons: B. Levy (Vandoeuvre-Lès-Nancy), P. Radermacher (Ulm) 16:45 17:15 17:45 Arguments expérimentaux Experimental evidence M. Singer (Londres) Contrôle de la fréquence cardiaque par l'esmolol dans le sepsis Heart rate control with Esmolol in sepsis A. Morelli (Rome) Effets sur l'immunité Immune effects D. Annane (Garches)

14 CONTROVERSE EN RÉANIMATION MERCREDI 16 JANVIER 17h30 à 18h15 - Salle Darwin 3 WEDNESDAY, JANUARY 16 TH Room Darwin 3 CATÉCHOLAMINES EN PREMIÈRE INTENTION DANS LES ÉTATS DE CHOC? CATECHOLAMINES: FIRST CHOICE IN SHOCK? Modérateurs/Chair Persons: C. Brun-Buisson (Créteil), A. Combes (Paris) 17:30 17:45 18:00 Pour Pro J.L. Teboul (Le Kremlin-Bicêtre) Contre Con M. Singer (Londres) Discussion

15 MEET THE EXPERTS JEUDI 17 JANVIER 08h30 à 09h30 - Salles Ampère 7/8 THURSDAY, JANUARY 17 TH Rooms Ampère 7/8 SDRA ARDS Modérateur/Chairman: J.D. Ricard (Colombes) Orateurs/Speakers: A. Mercat (Angers), L. Gattinoni (Milan) Objectifs/Objectives : Préciser la stratégie thérapeutique du SDRA basée sur la PEEP. To define the therapeutic strategy for ARDS based on PEEP. Expliquer les objectifs de monitoring de la PEEP. To explain the objectives of PEEP monitoring.

16 ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR EN RÉANIMATION JEUDI 17 JANVIER 08h30 à 09h45 - Salle Darwin 3 THURSDAY, JANUARY 17 TH Room Darwin 3 OPTIMISER L'ÉPURATION EXTRA-RÉNALE RENAL REPLACEMENT THERAPY: CAN WE DO BETTER Modérateurs/Chair Persons: N. Lerolle (Angers), F. Schortgen (Créteil) Objectifs/Objectives : Préciser les éléments permettant de discuter de l initiation et l arrêt de l épuration extra-rénale en réanimation. To specify the information needed to decide when to start and stop renal replacement therapy in intensive care. Rappeler la notion de dose de dialyse, son intérêt au cours des insuffisances rénales aiguës et les outils à notre disposition afin de la mesurer. To recall the notion of dialysis dose, its value in acute renal failure, and tools for its measurement. Décrire les principes généraux permettant de choisir la voie d abord en vue d une EER : site d insertion, type de matériel et risques inhérents à la mise en place de ce dernier. To describe the general principles when choosing vascular access for renal dialysis: insertion site, type of equipment and risks inherent in its use. 08:30 08:55 09:20 Actualités sur les cathéters et voies d'abord Vascular access for RRT in ICU patients D. Du Cheyron (Caen) Quand initier (et arrêter) l'eer? Renal replacement therapy: when to start (and stop)? S. Bagshaw (Edmonton) Dose de dialyse : ça sert à quoi? Dialysis dose at the bedside C. Ridel (Paris)

17 ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR EN RÉANIMATION JEUDI 17 JANVIER 08h30 à 09h45 - Salle Darwin 4 THURSDAY, JANUARY 17 TH Room Darwin 4 MODULATION DE L'IMMUNITÉ EN RÉANIMATION IMMUNOMODULATION IN INTENSIVE CARE Modérateurs/Chair Persons: C. Brun-Buisson (Créteil), F. Tamion (Rouen) Objectifs/Objectives : Expliquer les principales approches permettant de moduler la réponse immune chez le patient agressé. To explain the main approaches to modulate the immune response in the critically ill patients. Présenter les traitements à visée immunomodulatrice utilisables en réanimation. To present immunomodulating treatments that can be used in intensive care. Détailler les méthodes d'épuration du sang modulant l'immunité. To detail haemodialysis methods that modulate immunity. 08:30 08:55 09:20 Immunomodulation médicamenteuse Drug-induced immunomodulation J. Pugin (Genève) Pharmaconutriments et probiotiques Pharmaconutrients and probiotics S. Gibot (Nancy) Techniques d'épuration du sang Hemodialysis methods J.P. Mira (Paris)

18 CONFÉRENCE DE PRESTIGE JEUDI 17 JANVIER THURSDAY, JANUARY 17 TH 10h00 à 10h30 - Amphithéâtre Goethe Amphitheater Goethe LA DOULEUR EN RÉANIMATION THE EPIDEMIC OF PROCEDURAL PAIN IN THE ICU Orateur/Speaker: K. Puntillo (San Francisco)

19 CONFÉRENCE DE PRESTIGE JEUDI 17 JANVIER THURSDAY, JANUARY 17 TH 10h00 à 10h30 - Amphithéâtre Goethe Amphitheater Goethe LA DOULEUR EN RÉANIMATION THE EPIDEMIC OF PROCEDURAL PAIN IN THE ICU Orateur/Speaker: K. Puntillo (San Francisco)

20 ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR EN RÉANIMATION JEUDI 17 JANVIER 10h45 à 12h15 - Salles Apollinaire 2/4 THURSDAY, JANUARY 17 TH Rooms Apollinaire 2/4 LE PATIENT CIRRHOTIQUE EN RÉANIMATION CIRRHOSIS IN THE ICU Modérateurs/Chair Persons: A. Galbois (Paris), C. Ichaï (Nice) Objectifs/Objectives : Identifier les malades atteints de cirrhose qui peuvent bénéficier de la réanimation. To identify patients with cirrhosis who can benefit from intensive care. Préciser les particularités des malades cirrhotiques atteints d infections graves. To specify the characteristics of cirrhotic patients with severe infections. Connaître les traitements de l hémorragie digestive en To know how to manage gastrointestinal bleeding in :45 11:15 11:45 Quels patients admettre en réanimation? Which patients should be admitted to intensive care? V. Arroyo (Barcelone) Sepsis et cirrhose Sepsis and cirrhosis R. Moreau (Clichy) Prise en charge des hémorragies digestives Management of gastrointestinal bleeding D. Thabut (Paris)

21 ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR EN RÉANIMATION JEUDI 17 JANVIER 10h45 à 12h15 - Salle Darwin 3 THURSDAY, JANUARY 17 TH Room Darwin 3 MONITORING HÉMODYNAMIQUE HEMODYNAMIC MONITORING Modérateurs/Chair Persons: A. Vieillard-Baron (Boulogne-Billancourt), D. de Backer (Bruxelles) Objectifs/Objectives : Décrire les nouveaux outils de monitoring hémodynamique. To describe the new hemodynamic monitoring devices. Définir la place respective des différents outils de monitoring hémodynamique en fonction du contexte clinique. To define the appropriate hemodynamic monitoring devices according to the clinical picture. 10:45 11:15 11:45 Nouveaux outils New devices A. Artigas (Sabadell) Monitoring péri-opératoire Peri-operative monitoring A. Rhodes (London) Monitoring en réanimation Monitoring in the ICU J.L. Teboul (Le Kremlin-Bicêtre)

22 SYMPOSIUM SATELLITE JEUDI 17 JANVIER 10h45 à 12h15 - Salle Darwin 6 THURSDAY, JANUARY 17 TH Room Darwin 6 SPÉCIFICITÉS ET PRISE EN CHARGE DES INFECTIONS FONGIQUES ET À CLOSTRIDIUM DIFFICILE EN RÉANIMATION MANAGEMENT OF INVASIVE FUNGAL INFECTIONS AND CLOSTRIDIUM DIFFICILE INFECTIONS IN ICU Avec le soutien de Astellas Pharma/With the support of Astellas Pharma Modérateur/Chairman: J.P. Bedos (Le Chesnay) 10:45 11:15 11:45 Traitement des infections fongiques invasives : vers une approche personnalisée en réanimation? Treatment of invasive fungal infections: towards a personalized approach in intensive care? J.P. Mira (Paris) Traitement des infections fongiques invasives : vers une approche personnalisée en transplantation d'organes solides? Treatment of invasive fungal infections: towards a personalized approach in solid organ transplantation? O. Cointault (Toulouse) Quelles nouveautés concernant les infections à Clostridium difficile? Clostridium difficile infections: what's new? B. Guery (Lille)

23 ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR EN RÉANIMATION JEUDI 17 JANVIER 14h45 à 16h15 - Salles Ampère 7/8 THURSDAY, JANUARY 17 TH Rooms Ampère 7/8 EFFETS MÉCONNUS DES CATÉCHOLAMINES NON-HEMODYNAMIC EFFECTS OF CATECHOLAMINES Modérateurs/Chair Persons: S. Gibot (Nancy), J. Duranteau (Le Kremlin-Bicêtre) Objectif/Objective : Discuter les effets non-hémodynamqiues des catécholamines. To discuss the non-hemodynamic effects of catecholamines. 14:45 15:15 15:45 Effets microcirculatoires Effects on the microcirculation D. de Backer (Bruxelles) Effets métaboliques Metabolic effects B. Levy (Vandoeuvre-Lès-Nancy) Effets immunologiques et inflammatoires Effects on the immune response D. Annane (Garches)

24 SYMPOSIUM SATELLITE JEUDI 17 JANVIER 14h45 à 16h15 - Salle Darwin 4 THURSDAY, JANUARY 17 TH Room Darwin 4 AVANCÉES EN VENTILATION NON INVASIVE ADVANCES IN NONINVASIVE VENTILATION Avec le soutien de Philips France - Activité HealthCare/With the support of Philips France - Activité HealthCare Modérateurs/Chair Persons: A. Esteban (Madrid), L. Brochard (Genève) 14:45 15:15 15:45 Interaction patient-ventilateur Patient-ventilator interaction L. Brochard (Genève) Intérêt de la VNI pour sécuriser les procédures Use of noninvasive ventilation in making procedures safer G. Hilbert (Bordeaux) VNI palliative Palliative noninvasive ventilation E. Azoulay (Paris)

25 SYMPOSIUM SATELLITE JEUDI 17 JANVIER 14h45 à 16h15 - Salle Darwin 6 THURSDAY, JANUARY 17 TH Room Darwin 6 TOMOGRAPHIE PAR IMPÉDANCE ÉLECTRIQUE PULMONAIRE LUNG ELECTRICAL IMPEDANCE TOMOGRAPHY Avec le soutien de Dräger/With the support of Dräger Modérateurs/Chair Persons: A. Roch (Marseille), H. Dupont (Amiens) 14:45 15:15 15:45 Imagerie du SDRA : de l'évaluation anatomique à l'approche fonctionnelle Imaging in acute lung injury: from anatomical to functional studies T. Mauri (Milan) Optimisation du recrutement alvéolaire au cours de la ventilation mécanique Optimization of alveolar recruitment during assisted mechanical ventilation D. Gommers (Rotterdam) Monitorage de la ventilation pour optimiser le sevrage Monitor mechanical ventilation to optimize weaning J.M. Constantin (Clermont-Ferrand)

26 ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR EN RÉANIMATION JEUDI 17 JANVIER 16h45 à 18h15 - Salles Ampère 7/8 THURSDAY, JANUARY 17 TH Rooms Ampère 7/8 LES ÉTUDES À VENIR DANS LES RÉSEAUX DE RECHERCHE FUTURE TRIALS FROM THE RESEARCH NETWORKS Modérateurs/Chair Persons: D. Annane (Garches), P.F. Laterre (Bruxelles) Objectif/Objective : Connaître les travaux en cours et les développements futurs dans les réseaux de recherche. To know what work is ongoing and future developments in research networks. 16:45 17:07 17:29 17:51 ANZICS Clinical Trials group M. Saxena (Sydney) Réseau Européen de recherche en Ventilation Artificielle (REVA) European network for research in mechanical ventilation (REVA) L. Brochard (Genève) Réseau Tunisien de recherche en réanimation Tunisian critical care research network F. Abroug (Monastir) Réseau espagnol de recherche en réanimation Spanish critical care network M. Sanchez (Madrid)

27 ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR EN RÉANIMATION INTERFACE SPLF/SRLF JEUDI 17 JANVIER 16h45 à 18h15 - Salles Apollinaire 2/4 THURSDAY, JANUARY 17 TH Rooms Apollinaire 2/4 LE PATIENT BPCO EN RÉANIMATION THE COPD PATIENT IN INTENSIVE CARE Modérateurs/Chair Persons: C. Girault (Rouen), B. Housset (Créteil) Objectifs/Objectives : Connaître les principaux éléments constituant le phénotype des patients BPCO afin d'améliorer la prise en charge. To know the main COPD phenotypes in order to improve management. Mettre à jour les connaissances sur le sevrage des BPCO. To update understanding of weaning in COPD. Savoir débuter une assistance respiratoire à domicile en réanimation. To know how to start long term respiratory assistance in intensive care. 16:45 17:15 17:45 Phénotypes des BPCO : implications pour le réanimateur COPD phenotypes: implications for the intensivist N. Roche (Paris) Optimisation du sevrage ventilatoire Optimization of ventilator weaning A. Esteban (Madrid) Instaurer une assistance respiratoire à domicile Setting up respiratory assistance at home J. Gonzalez (Paris)

28 CONTROVERSE EN RÉANIMATION JEUDI 17 JANVIER 16h45 à 17h30 - Salle Darwin 3 THURSDAY, JANUARY 17 TH Room Darwin 3 RÉDUCTION PRÉCOCE DU DÉFICIT ÉNERGÉTIQUE EARLY REDUCTION OF ENERGY DEFICIT Modérateurs/Chair Persons: C. Pichard (Genève), J. Reignier (La Roche-sur-Yon) 16:45 17:00 17:15 Pour Pro M. Berger (Lausanne) Contre Con G. Van Den Berghe (Louvain) Discussion

29 SYMPOSIUM SATELLITE JEUDI 17 JANVIER 16h45 à 18h15 - Salle Darwin 4 THURSDAY, JANUARY 17 TH Room Darwin 4 NOUVEAUTÉS POUR LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS EN ACUTE KIDNEY INJURY NEWS FOR THE MANAGEMENT OF PATIENTS WITH ACUTE KIDNEY INJURY Avec le soutien de Hospal/With the support of Hospal Modérateurs/Chair Persons: A. Combes (Paris), C. Ichaï (Nice) 16:45 17:15 17:45 KDIGO Guidelines : dernières recommandations pour la prise en charge de l Acute Kidney Injury KDIGO Guidelines: latest recommendations for the management of Acute Kidney Injury T. Rimmelé (Lyon) Récupération de la fonction rénale après Acute Kidney Injury Renal Recovery after Acute Kidney Injury S. Bagshaw (Edmonton) Biomarqueur de dommage rénal : impact sur la gestion du risque d Acute Kidney Injury Renal damage biomarker: impact on the management of Acute Kidney Injury risk J.M. Constantin (Clermont-Ferrand)

30 SYMPOSIUM SATELLITE JEUDI 17 JANVIER 16h45 à 18h15 - Salle Darwin 6 THURSDAY, JANUARY 17 TH Room Darwin 6 MONITORING HÉMODYNAMIQUE : UNE VISON GLOBALE HEMODYNAMIC MONITORING: A COMPLETE PICTURE Avec le soutien de Pulsion Medical Systems/With the support of Pulsion Medical Systems Modérateurs/Chair Persons: B. Levy (Vandoeuvre-Lès-Nancy), J.Y. Lefrant (Nîmes) 16:45 17:15 17:45 Monitoring du débit cardiaque par la courbe de pression artérielle Monitoring of cardiac output through the arterial pressure curve A. Rhodes (London) Thermodilution transpulmonaire : au-delà du débit cardiaque Transpulmonary thermodilution: beyond cardiac output J.L. Teboul (Le Kremlin-Bicêtre) Une vision hémodynamique globale A global hemodynamic vision X. Monnet (Le Kremlin-Bicêtre)

31 MEET THE EXPERTS VENDREDI 18 JANVIER 08h30 à 09h30 - Salles Ampère 7/8 FRIDAY, JANUARY 18 TH Rooms Ampère 7/8 PNEUMONIE COMMUNAUTAIRE COMMUNITY-ACQUIRED PNEUMONIA Modérateur/Chairman: E. Maury (Paris) Orateurs/Speakers: J. Chastre (Paris), C. Brun-Buisson (Créteil) Objectif/Objective : Identifier les pièges diagnostiques, les différentes formes cliniques et connaître la prise en charge des pneumonies communautaires. To define the diagnostic pitfalls, clinical forms, and management of community-acquired pneumonia.

32 CONFÉRENCE DE PRESTIGE VENDREDI 18 JANVIER FRIDAY, JANUARY 18 TH 10h00 à 10h30 - Amphithéâtre Goethe Amphitheater Goethe MORTS CÉLÈBRES ET MALADIES MYSTÉRIEUSES FAMOUS DEATHS AND MYSTERIOUS DISEASES Orateur/Speaker: P. Charlier (Garches)

33 CONFÉRENCE DE PRESTIGE VENDREDI 18 JANVIER FRIDAY, JANUARY 18 TH 10h00 à 10h30 - Amphithéâtre Goethe Amphitheater Goethe MORTS CÉLÈBRES ET MALADIES MYSTÉRIEUSES FAMOUS DEATHS AND MYSTERIOUS DISEASES Orateur/Speaker: P. Charlier (Garches)

34 ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR EN RÉANIMATION VENDREDI 18 JANVIER 10h45 à 12h15 - Salles Ampère 7/8 FRIDAY, JANUARY 18 TH Rooms Ampère 7/8 ECMO : PRÉCISONS LES INDICATIONS! ECMO: LET'S CLARIFY THE INDICATIONS Modérateurs/Chair Persons: F. Baud (Paris), A. Roch (Marseille) Objectif/Objective : Connaître les indications, les contre-indications et les limites de l ECMO : - en cas d insuffisance circulatoire aiguë, - en cas d arrêt cardiaque, - en cas de SDRA réfractaire. To know the indications, contraindications, and limits of ECMO in - acute circulatory failure - cardiac arrest - refractory ARDS 10:45 11:15 11:45 ECMO et insuffisance circulatoire aiguë ECMO and acute circulatory failure A. Combes (Paris) ECMO et arrêt cardiaque ECMO and cardiac arrest M. Raux (Paris) ECMO et SDRA ECMO and ARDS G. Peek (Leicester)

35 ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR EN RÉANIMATION VENDREDI 18 JANVIER 10h45 à 12h15 - Salle Darwin 3 FRIDAY, JANUARY 18 TH Room Darwin 3 INFECTION DE CATHÉTERS : QUELLES NOUVEAUTÉS? CATHETER INFECTION: WHAT'S NEW? Modérateurs/Chair Persons: J. Pugin (Genève), B. Souweine (Clermont-Ferrand) Objectifs/Objectives : Comprendre la physiopathologie et les facteurs de risque des infections de cathéter, notamment le rôle du biofilm. To understand the pathophysiology and risk factors of catheter infection, notably the role of biofilm. Assimiler les moyens de prévention et de diagnostique. To assimilate the methods of prevention and diagnosis. Maîtriser les différents cathéters, les différentes voies d abord et les techniques d insertion. To master the different catheters, routes and insertion technique. 10:45 11:15 11:45 Physiopathologie et diagnostic Pathophysiology and diagnosis P. Eggimann (Lausanne) Quel cathéter, quel site et quelle technique d'insertion? Which catheter, which site and which insertion technique? L. Lorente (Tenerife) Facteurs de risque et prévention Risk factors and prevention J.F. Timsit (La Tronche)

36 SYMPOSIUM SATELLITE VENDREDI 18 JANVIER 10h45 à 12h15 - Salle Darwin 5 FRIDAY, JANUARY 18 TH Room Darwin 5 ACTUALITÉS DANS LA PRISE EN CHARGE DE LA CANDIDOSE INVASIVE EN RÉANIMATION LATEST FINDINGS ON THE MANAGEMENT OF INVASIVE CANDIDIASIS IN INTENSIVE CARE Avec le soutien de MSD France/With the support of MSD France Modérateurs/Chair Persons: Y. Cohen (Bobigny), M. Wolff (Paris) 10:45 11:15 11:45 Prise en charge des candidoses invasives en réanimation : état des lieux Management of invasive candidiasis in intensive care: state of the art O. Leroy (Tourcoing) Stratégies actuelles de prise en charge des candidémies et candidoses invasives Current strategies for management of candidemia & invasive candidiasis M. Bassetti (Udine) Apport de la pharmacocinétique en pratique clinique Contribution of pharmacokinetics in clinical practice D. Breilh (Pessac)

37 ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR EN RÉANIMATION VENDREDI 18 JANVIER 14h45 à 16h15 - Salles Ampère 7/8 FRIDAY, JANUARY 18 TH Rooms Ampère 7/8 COMMENT AUGMENTER LE NOMBRE DE GREFFONS? HOW TO INCREASE ORGAN DONATION? Modérateurs/Chair Persons: D. Dreyfuss (Colombes), R. Sonneville (Paris) Objectifs/Objectives : Reconnaître les patients qui vont évoluer vers la mort encéphalique. Be able to identify patients who will progress to brain death. Connaître l activité de prélèvement d organes après arrêt cardiaque. To know about organ procurement after cardiac death. Savoir comment augmenter le nombre d organes prélevés chez un donneur. Be able to increase organ donations in "extreme" donors. 14:45 15:15 15:45 Facteurs de risque d'évolution vers la mort encéphalique Imminent brain death E.J.O. Kompanje (Rotterdam) Prélèvements à cœur arrêté en France Organ donation after cardiocirculatory determination of death in France L. Jacob (Paris) Réanimation du donneur "limite" How to manage "extreme" donors J. Charpentier (Paris)

38 SYMPOSIUM SATELLITE VENDREDI 18 JANVIER 14h45 à 16h15 - Salle Darwin 4 FRIDAY, JANUARY 18 TH Room Darwin 4 OXYGÉNOTHÉRAPIE À HAUT DÉBIT NASAL HIGH-FLOW NASAL OXYGEN THERAPY Avec le soutien de Fisher & Paykel Healthcare/With the support of Fisher & Paykel Healthcare Modérateurs/Chair Persons: J. Mancebo (Barcelone), A. Roch (Marseille) 14:45 15:15 15:45 Effets de l'ohd sur la physiologie pulmonaire The effects of nasal high-flow oxygen therapy on lung physiology E. Futier (Clermont-Ferrand) Le rôle de l OHD et la prise en charge des détresses respiratoires aiguës The role of high-flow oxygen therapy in acute respiratory distress J.D. Ricard (Colombes) Nasal High Flow for post-extubation and de-escalation of respiratory support Nasal high-flow oxygen therapy for post-extubation and de-escalation of respiratory support R. Fernandez (Barcelona)

39 CONTROVERSE EN RÉANIMATION VENDREDI 18 JANVIER 16h45 à 17h30 - Salle Darwin 3 FRIDAY, JANUARY 18 TH Room Darwin 3 FAUT-IL FAIRE DE LA VNI APRÈS L'EXTUBATION? SHOULD WE USE NIV AFTER EXTUBATION? Modérateurs/Chair Persons: A. Mekontso Dessap (Créteil), C. Girault (Rouen) 16:45 17:00 17:15 Pour Pro L. Brochard (Genève) Contre Con A. Esteban (Madrid) Discussion

40 ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR EN RÉANIMATION VENDREDI 18 JANVIER 16h45 à 18h15 - Salle Darwin 6 FRIDAY, JANUARY 18 TH Room Darwin 6 INFECTIONS COMMUNAUTAIRES GRAVES : NOUVEAUTÉS, PIÈGES ET CONTROVERSES SEVERE COMMUNITY ACQUIRED INFECTIONS: NEWS, PITFALLS AND CONTROVERSIES Modérateurs/Chair Persons: P. Tattevin (Rennes), S. Gibot (Nancy) Objectif/Objective : Connaître les nouveautés, les pièges et les controverses concernant : - les pneumonies communautaires graves, - les infections neuro-méningées, - les endocardites. To be aware of the news, pitfalls and controversies concerning: - severe community-acquired pneumonia, - meningoencephalitis, - endocarditis. 16:45 17:15 17:45 Pneumonies communautaires Community-acquired pneumonia E. Bouza (Madrid) Endocardites Endocarditis J.L. Trouillet (Paris) Infections neuro-méningées Meningoencephalitis M. Wolff (Paris)

Monitoring du SDRA Simple ou compliqué? Jean-Christophe M Richard, MD PhD

Monitoring du SDRA Simple ou compliqué? Jean-Christophe M Richard, MD PhD Monitoring du SDRA Simple ou compliqué? Jean-Christophe M Richard, MD PhD Emergency and Pre-Hospital divisions SAMU 74 INSERM UMR 955 Eq13 REVA: European Network on Mechanical Ventilation CONFLICTS OF

Plus en détail

La ventilation non invasive aux soins intensifs

La ventilation non invasive aux soins intensifs La ventilation non invasive aux soins intensifs Martin Lessard MD Service de soins intensifs, CHA Division de soins intensifs adultes Université Laval 3 mars 2011 BiPAP (Bi-level Positive Airway Pressure)

Plus en détail

Qui et quand opérer. au cours du traitement de l EI?

Qui et quand opérer. au cours du traitement de l EI? Qui et quand opérer au cours du traitement de l EI? Gilbert Habib Département de Cardiologie - Timone Marseille 7es JNI Bordeaux, 8 juin 2006 Université de la Méditerranée Faculté de Médecine de Marseille

Plus en détail

VENTILATION MECANIQUE DE L ASTHME AIGU GRAVE. Ducos Guillaume DESC Réanimation Médicale Mars 2009

VENTILATION MECANIQUE DE L ASTHME AIGU GRAVE. Ducos Guillaume DESC Réanimation Médicale Mars 2009 VENTILATION MECANIQUE DE L ASTHME AIGU GRAVE Ducos Guillaume DESC Réanimation Médicale Mars 2009 EPIDEMIOLOGIE En France 3-4 millions d asthmatiques 50 000 à 100000 AAG services d urgence 8000 à 16 000

Plus en détail

S. Kernéis, T. Ancelle, V. Naneix-Laroche, N. Amrane, JP. Leroy, T. Hanslik, O. Launay

S. Kernéis, T. Ancelle, V. Naneix-Laroche, N. Amrane, JP. Leroy, T. Hanslik, O. Launay Etude AMARCOR Tolérance et immunogénicité du vaccin contre la fièvre jaune chez des sujets recevant une corticothérapie par voie générale : étude de cohorte observationnelle S. Kernéis, T. Ancelle, V.

Plus en détail

NAVA pourquoi pas. Stéphane Delisle RRT, PhD, FCCM Mohamed Ait Si M Hamed, inh. BSc.

NAVA pourquoi pas. Stéphane Delisle RRT, PhD, FCCM Mohamed Ait Si M Hamed, inh. BSc. NAVA pourquoi pas Stéphane Delisle RRT, PhD, FCCM Mohamed Ait Si M Hamed, inh. BSc. 7e Symposium en thérapie respiratoire HSCM 1 décembre 2012 Le mode NAVA o Neurally Adjusted Ventilatory Assist Neuro-Asservissement

Plus en détail

Sébastien Ninite Infirmier Chef de Service CHU de Charleroi

Sébastien Ninite Infirmier Chef de Service CHU de Charleroi Sébastien Ninite Infirmier Chef de Service CHU de Charleroi Dr Patrick Biston, médecin chef de service des soins intensifs du CHU Charleroi A l équipe médico-infirmière des soins intensifs du CHU de Charleroi

Plus en détail

CONFLICTS OF INTERESTS FOR MARKETING AUTHORIZATION OF A MEDICINE

CONFLICTS OF INTERESTS FOR MARKETING AUTHORIZATION OF A MEDICINE CONFLICTS OF INTERESTS FOR MARKETING AUTHORIZATION OF A MEDICINE NECESSITY OF A NEW JURISDICTION G Delépine, NDelépine Hôpital Raayond Poincarré Garches France The scandal of the VIOXX Illustrates the

Plus en détail

ventilation SeRvo-U DeS CaPaCitÉS ÉtenDUeS

ventilation SeRvo-U DeS CaPaCitÉS ÉtenDUeS ventilation SERVO-U DES CAPACITÉS ÉTENDUES Critical Care SERVO-U 3 SERVO-U DES CAPACITÉS ÉTENDUES SERVO-U offre de nombreuses options efficaces de ventilation protectrice. Toutes sont très accessibles,

Plus en détail

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Sommaire Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Comment définir

Plus en détail

INFORMATION À DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ LE DON DU VIVANT

INFORMATION À DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ LE DON DU VIVANT INFORMATION À DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ LE DON DU VIVANT QUELS RÉSULTATS POUR LE RECEVEUR? QUELS RISQUES POUR LE DONNEUR? DONNER UN REIN DE SON VIVANT PEUT CONCERNER CHACUN /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Plus en détail

Recommandations professionnelles Emphysème par déficit en alpha-1 antitrypsine

Recommandations professionnelles Emphysème par déficit en alpha-1 antitrypsine Recommandations professionnelles Emphysème par déficit en alpha-1 antitrypsine I. Rationnel Le déficit en alpha-1 antitrypsine est une maladie génétique rare. On estime le nombre de patients atteints en

Plus en détail

Conférence mondiale sur la lutte contre la rage : la prévention à la source animale est la solution la plus durable

Conférence mondiale sur la lutte contre la rage : la prévention à la source animale est la solution la plus durable Conférence mondiale sur la lutte contre la rage : la prévention à la source animale est la solution la plus durable Séoul (République de Corée), 7-9 septembre 2011 L Organisation mondiale de la santé animale

Plus en détail

Comment évaluer. la fonction contractile?

Comment évaluer. la fonction contractile? Comment évaluer la fonction contractile? Pr Xavier MONNET Service de réanimation médicale Hôpital de Bicêtre Assistance publique Hôpitaux de Paris Conflit d intérêt Pulsion Medical Systems CAP PiCCO Echocardiographie

Plus en détail

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM INSTITUT MARITIME DE PREVENTION For improvement in health and security at work Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM Maritime fishing Shellfish-farming Sea transport 2005 Le pilier social

Plus en détail

Acute Kidney Injury. Le Congrès Médecins. Conférence d actualisation 2013 Sfar. Tous droits réservés. POINTS ESSENTIELS

Acute Kidney Injury. Le Congrès Médecins. Conférence d actualisation 2013 Sfar. Tous droits réservés. POINTS ESSENTIELS Le Congrès Médecins. Conférence d actualisation 2013 Sfar. Tous droits réservés. Acute Kidney Injury Thomas Rimmelé MD, PhD th.rimmele@gmail.com Service d Anesthésie-Réanimation, Groupement hospitalier

Plus en détail

SC 27/WG 5 Normes Privacy

SC 27/WG 5 Normes Privacy SC 27/WG 5 Normes Privacy Club 27001 Toulousain 12/12/2014 Lionel VODZISLAWSKY Chief Information Officer l.vodzislawsky@celtipharm.com PRE-CTPM 141212-Club27001 Toulouse normes WG5_LV L organisation de

Plus en détail

Cancer bronchique et séjour en soins intensifs: comment les vivre?

Cancer bronchique et séjour en soins intensifs: comment les vivre? Cancer bronchique et séjour en soins intensifs: comment les vivre? Cas clinique #1 Cas clinique Patient de 78 ans Marié, trois enfants dont un médecin Vivant à domicile Professeur Tabac 80 paquets/année,

Plus en détail

Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013

Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013 Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013 (slide 1) Mr President, Reporting and exchange of information have always been a cornerstone of the

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

CEPF FINAL PROJECT COMPLETION REPORT

CEPF FINAL PROJECT COMPLETION REPORT CEPF FINAL PROJECT COMPLETION REPORT I. BASIC DATA Organization Legal Name: Conservation International Madagascar Project Title (as stated in the grant agreement): Knowledge Management: Information & Monitoring.

Plus en détail

o Non o Non o Oui o Non

o Non o Non o Oui o Non Enquête générale (à remplir une fois) [ ] = plusieurs réponses possibles o = une seule réponse possible Date de votre réponse à ce questionnaire Nombre de lits dans l'unité Connaissez-vous l incidence

Plus en détail

EVALUATION HEMODYNAMIQUE PAR LE MONITEUR PICCO

EVALUATION HEMODYNAMIQUE PAR LE MONITEUR PICCO Hémodynamique et monitorage en réanimation 347 EVALUATION HEMODYNAMIQUE PAR LE MONITEUR PICCO F. Michard, C. Richard, J-L. Teboul. Réanimation Médicale, CHU de Bicêtre, 78 rue du Général Leclerc, 94275

Plus en détail

SPECIAL STRATEGIC MEETING FOR A NEW INTEGRAL ALLIANCE

SPECIAL STRATEGIC MEETING FOR A NEW INTEGRAL ALLIANCE SPECIAL STRATEGIC MEETING FOR A NEW INTEGRAL ALLIANCE www.integralvision.fr 28/04/12 1 LES SERVICES INTEGRAL VISION Cradle to Cradle «Avoir un impact positif» Déchet = nourriture Energie renouvelable Diversité

Plus en détail

The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you.

The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you. General information 120426_CCD_EN_FR Dear Partner, The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you. To assist navigation

Plus en détail

APSS Application Form/ Intermediate level Formulaire de candidature au PEASS/ Niveau intermédiaire

APSS Application Form/ Intermediate level Formulaire de candidature au PEASS/ Niveau intermédiaire APSS Application Form/ Intermediate level Formulaire de candidature au PEASS/ Niveau intermédiaire This application form may be submitted by email at candidater.peass@egerabat.com or sent by mail to the

Plus en détail

JSIam Introduction talk. Philippe Gradt. Grenoble, March 6th 2015

JSIam Introduction talk. Philippe Gradt. Grenoble, March 6th 2015 Introduction talk Philippe Gradt Grenoble, March 6th 2015 Introduction Invention Innovation Market validation is key. 1 Introduction Invention Innovation Market validation is key How to turn a product

Plus en détail

http://www.orphan-dev.org

http://www.orphan-dev.org Dr Joëlle MICALLEF CIC, Centre de Pharmacologie Clinique et d Evaluations Thérapeutiques Service de Pharmacologie Médicale & Clinique Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille Aix Marseille Université

Plus en détail

Groupe 1 somnovni 12/12/14

Groupe 1 somnovni 12/12/14 Recommandations HAS 2014! Pas encore parues indications VNI! Indication VNI en cas d une hypoventilation alveolaire = Hypercapnie : " PtCO2 nocturne > 50 mmhg " Et/ou d une PaCO2 diurne > 45 mmhg! Cas

Plus en détail

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Atego workshop 2014-04-03 Ce document et les informations qu il contient sont la propriété de Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués

Plus en détail

Horaires Généralités et évaluation Intervenants 08.30 08.45 08.45 09.45 09.45 10.00 10.00 11.00 11.00 12.00

Horaires Généralités et évaluation Intervenants 08.30 08.45 08.45 09.45 09.45 10.00 10.00 11.00 11.00 12.00 Session 1 Lundi 5 novembre 2012 Visioconférence Horaires Généralités et évaluation Intervenants 08.30 08.45 08.45 09.45 10.00 11.00 11.00 12.00 14.00 15.00 15.00 16.00 16.00 16.15 16.00 16.30 16.30 17.15

Plus en détail

L ouverture des données de la recherche en 2015 : définitions, enjeux, dynamiques

L ouverture des données de la recherche en 2015 : définitions, enjeux, dynamiques L ouverture des données de la recherche en 2015 : définitions, enjeux, dynamiques «Re-analysis is a powerful tool in the review of important studies, and should be supported with data made available by

Plus en détail

Instructions pour mettre à jour un HFFv2 v1.x.yy v2.0.00

Instructions pour mettre à jour un HFFv2 v1.x.yy v2.0.00 Instructions pour mettre à jour un HFFv2 v1.x.yy v2.0.00 HFFv2 1. OBJET L accroissement de la taille de code sur la version 2.0.00 a nécessité une évolution du mapping de la flash. La conséquence de ce

Plus en détail

Prise en charge de l embolie pulmonaire

Prise en charge de l embolie pulmonaire Prise en charge de l embolie pulmonaire Dr Serge Motte Liège 06.12.14 - Laack TA et Goyal DG, Emerg Med Clin N Am 2004; 961-983 2 PLAN Diagnostic Prise en charge: Phase aiguë: analyse de gravité Choix

Plus en détail

MONTRÉAL LA CONFORTABLE MC

MONTRÉAL LA CONFORTABLE MC Sabin Boily Président du conseil d administration Éric Baudry Représentant Smart Electric Lyon Carrefour de l innovation Mercredi, 18 mars 12h30 à 13h00 Sabin Boily Président du conseil d administration

Plus en détail

How to be a global leader in innovation?

How to be a global leader in innovation? How to be a global leader in innovation? 2014-03-17 / Rybinsk Marc Sorel Safran Country delegate /01/ Innovation : a leverage to create value 1 / 2014-01-30/ Moscou / Kondratieff A REAL NEED FOR INNOVATION

Plus en détail

Journées de cardiologie Jeudi 31 mai 2012 Dr JM DUPUIS Service de cardiologie CHU ANGERS

Journées de cardiologie Jeudi 31 mai 2012 Dr JM DUPUIS Service de cardiologie CHU ANGERS Surveillance des pace makers et des défibrillateurs Journées de cardiologie Jeudi 31 mai 2012 Dr JM DUPUIS Service de cardiologie CHU ANGERS La stimulation cardiaque La stimulation cardiaque Historique

Plus en détail

Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement

Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement et des réseaux Session 3 Big Data and IT in Transport: Applications, Implications, Limitations Jacques Ehrlich/IFSTTAR h/ifsttar

Plus en détail

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME Agenda What do we have today? What are our plans? What needs to be solved! What do we have today?

Plus en détail

AccessLearn Community Group: Introductory Survey. Groupe communautaire AccessLearn : étude introductive. Introduction.

AccessLearn Community Group: Introductory Survey. Groupe communautaire AccessLearn : étude introductive. Introduction. AccessLearn Community Group: Introductory Survey Introduction The W3C Accessible Online Learning Community Group (aka AccessLearn) is a place to discuss issues relating to accessibility and online learning,

Plus en détail

chronique La maladie rénale Un risque pour bon nombre de vos patients Document destiné aux professionnels de santé

chronique La maladie rénale Un risque pour bon nombre de vos patients Document destiné aux professionnels de santé Document destiné aux professionnels de santé Agence relevant du ministère de la santé La maladie rénale chronique Un risque pour bon nombre de vos patients Clés pour la dépister et ralentir sa progression

Plus en détail

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Ce manuel est écrit pour les utilisateurs qui font déjà configurer un compte de courrier électronique dans Mozilla Thunderbird et

Plus en détail

Institut d Acclimatation et de Management interculturels Institute of Intercultural Management and Acclimatisation

Institut d Acclimatation et de Management interculturels Institute of Intercultural Management and Acclimatisation Institut d Acclimatation et de Management interculturels Institute of Intercultural Management and Acclimatisation www.terresneuves.com Institut d Acclimatation et de Management interculturels Dans un

Plus en détail

ONTARIO Court File Number. Form 17E: Trial Management Conference Brief. Date of trial management conference. Name of party filing this brief

ONTARIO Court File Number. Form 17E: Trial Management Conference Brief. Date of trial management conference. Name of party filing this brief ONTARIO Court File Number at (Name of court) Court office address Form 17E: Trial Management Conference Brief Name of party filing this brief Date of trial management conference Applicant(s) Full legal

Plus en détail

Le Cloud Computing est-il l ennemi de la Sécurité?

Le Cloud Computing est-il l ennemi de la Sécurité? Le Cloud Computing est-il l ennemi de la Sécurité? Eric DOMAGE Program manager IDC WE Security products & Solutions Copyright IDC. Reproduction is forbidden unless authorized. All rights reserved. Quelques

Plus en détail

The 2016 SPECTRUM study. Severe hypoxemia : prevalence, TReatment and outcome in 2016. De l hypoxémie au SDRA : quelle prévalence en 2016?

The 2016 SPECTRUM study. Severe hypoxemia : prevalence, TReatment and outcome in 2016. De l hypoxémie au SDRA : quelle prévalence en 2016? Logo The 2016 SPECTRUM study Severe hypoxemia : prevalence, TReatment and outcome in 2016 De l hypoxémie au SDRA : quelle prévalence en 2016? Protocole d étude Version 2.5 du 25 juillet 2015 Société de

Plus en détail

Nouveau plan greffe : Axes stratégiques pour l avenir

Nouveau plan greffe : Axes stratégiques pour l avenir Extrait Communiqué de presse Saint-Denis, le 12 avril 2012 Nouveau plan greffe : Axes stratégiques pour l avenir La dynamique du plan greffe 2000-2003 a généré un essor sans précédent de près de 50 % de

Plus en détail

FORMATIONS 2014. Bienvenue à l Invacademy!

FORMATIONS 2014. Bienvenue à l Invacademy! FORMATIONS 2014 Conscient que les besoins dans le domaine du handicap et les réponses à ces besoins sont en pleine évolution, le centre de formations Invacademy vous propose des formations commerciales

Plus en détail

Nous avons tous un don qui peut sauver une vie. D e v e n i r. donneur de moelle. osseuse

Nous avons tous un don qui peut sauver une vie. D e v e n i r. donneur de moelle. osseuse Nous avons tous un don qui peut sauver une vie D e v e n i r donneur de moelle osseuse Pourquoi s inscrire comme donneur de moelle osseuse? Pour des personnes atteintes de maladies graves du sang, la greffe

Plus en détail

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS MINISTERE DE L AGRICULTURE LES CRUDETTES SAS www.lescrudettes.com MÉMOIRE DE FIN D ÉTUDES présenté pour l obtention du diplôme d ingénieur agronome spécialisation : Agro-alimentaire option : QUALI-RISQUES

Plus en détail

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Le dispositif L Institut suisse de brainworking (ISB) est une association

Plus en détail

CHAPITRE 4. La réglementation du médicament

CHAPITRE 4. La réglementation du médicament CHAPITRE 4 La réglementation du médicament 1 Les procédures d enregistrement d un médicament en Europe Le choix de la procédure Pour l enregistrement d un médicament dans plus d un état membre de l Union

Plus en détail

Instaurer un dialogue entre chercheurs et CÉR: pourquoi? Me Emmanuelle Lévesque Centre de génomique et politiques Université McGill

Instaurer un dialogue entre chercheurs et CÉR: pourquoi? Me Emmanuelle Lévesque Centre de génomique et politiques Université McGill Instaurer un dialogue entre chercheurs et CÉR: pourquoi? Me Emmanuelle Lévesque Centre de génomique et politiques Université McGill Perceptions de perte de confiance dans la littérature récente: des exemples

Plus en détail

Monitor LRD. Table des matières

Monitor LRD. Table des matières Folio :1/6 Table des matières 1.Installation du logiciel... 3 2.Utilisation du logiciel... 3 2.1.Description de la fenêtre de commande... 3 2.1.1.Réglage des paramètres de communication... 4 2.1.2.Boutons

Plus en détail

FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE. Norme 8861-2000

FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE. Norme 8861-2000 FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE Norme 8861-2000 NORME FIA CONCERNANT LA PERFORMANCE DES DISPOSITIFS D'ABSORPTION D'ÉNERGIE À L'INTÉRIEUR DES BARRIÈRES DE PNEUS DE FORMULE UN Ce cahier des charges

Plus en détail

Revision of hen1317-5: Technical improvements

Revision of hen1317-5: Technical improvements Revision of hen1317-5: Technical improvements Luca Felappi Franz M. Müller Project Leader Road Safety Consultant AC&CS-CRM Group GDTech S.A., Liège Science Park, rue des Chasseurs-Ardennais, 7, B-4031

Plus en détail

IPv6: from experimentation to services

IPv6: from experimentation to services IPv6: from experimentation to services - Dominique Delisle France Telecom R&D Le présent document contient des informations qui sont la propriété de France Télécom. L'acceptation de ce document par son

Plus en détail

Controverse UDM télésurveillée Pour. P. Simon Association Nationale de Télémédecine

Controverse UDM télésurveillée Pour. P. Simon Association Nationale de Télémédecine Controverse UDM télésurveillée Pour P. Simon Association Nationale de Télémédecine Controverse Peut-on être en 2013 opposé au développement de la télémédecine? Pourquoi les patients en insuffisance rénale

Plus en détail

oblitération partielle ou complète d une veine par un caillot

oblitération partielle ou complète d une veine par un caillot Plan du cours Phlébite Définition Rappel anatomique Physiopathologie de la thrombose veineuse Diagnostic Complications des phlébites Embolie pulmonaire Maladie veineuse post-phlébitique Traitement Traitement

Plus en détail

Anémie et maladie rénale chronique. Phases 1-4

Anémie et maladie rénale chronique. Phases 1-4 Anémie et maladie rénale chronique Phases 1-4 Initiative de qualité en matière d issue des maladies rénales de la National Kidney Foundation Saviez-vous que l initiative de qualité en matière d issue des

Plus en détail

Performance Management Systems

Performance Management Systems Master en ingénieur de gestion Performance Management Systems Finalité spécialisée du Master en ingénieur de gestion Introduction La finalité spécialisée Performance Management Systems intéressera en

Plus en détail

Mesure non invasive du débit cardiaque

Mesure non invasive du débit cardiaque Mesure non invasive du débit cardiaque Pr. Jean-Luc Fellahi fellahi-jl@chu-caen.fr Pôle Réanimations Anesthésie SAMU/SMUR, CHU de Caen, France UFR de Médecine, EA 4650, UCBN, France Déclara'on de conflits

Plus en détail

Paludisme 2005. Recommandations nationales Laos, Vietnam, Cambodge

Paludisme 2005. Recommandations nationales Laos, Vietnam, Cambodge Paludisme 2005 Recommandations nationales Laos, Vietnam, Cambodge NH.Tuan IFMT Séminaire du paludisme Déc. 2005 1 Laos National Policy for Malaria Diagnosis and Treatment 1. Use Guidelines for diagnosis

Plus en détail

Package Contents. System Requirements. Before You Begin

Package Contents. System Requirements. Before You Begin Package Contents DWA-125 Wireless 150 USB Adapter CD-ROM (contains software, drivers, and manual) Cradle If any of the above items are missing, please contact your reseller. System Requirements A computer

Plus en détail

Monitoring non invasif dans l état de choc

Monitoring non invasif dans l état de choc Monitoring non invasif dans l état de choc Congrès AER - Lyon 2013 Pr Carole SCHWEBEL Réanimation Médicale - CHU Grenoble Inserm 1039 Radiopharmaceutiques Biocliniques mon intervention ne présente aucun

Plus en détail

BNP Paribas Personal Finance

BNP Paribas Personal Finance BNP Paribas Personal Finance Financially fragile loan holder prevention program CUSTOMERS IN DIFFICULTY: QUICKER IDENTIFICATION MEANS BETTER SUPPORT Brussels, December 12th 2014 Why BNPP PF has developed

Plus en détail

C est quoi, Facebook?

C est quoi, Facebook? C est quoi, Facebook? aujourd hui l un des sites Internet les plus visités au monde. Si tu as plus de 13 ans, tu fais peut-être partie des 750 millions de personnes dans le monde qui ont une page Facebook?

Plus en détail

Thank you for choosing the Mobile Broadband USB Stick. With your USB Stick, you can access a wireless network at high speed.

Thank you for choosing the Mobile Broadband USB Stick. With your USB Stick, you can access a wireless network at high speed. Thank you for choosing the Mobile Broadband USB Stick. With your USB Stick, you can access a wireless network at high speed. Note: This manual describes the appearance of the USB Stick, as well as the

Plus en détail

Change Saturation: Have You Reached It and How to Manage It APEX Symposium

Change Saturation: Have You Reached It and How to Manage It APEX Symposium Change Saturation: Have You Reached It and How to Manage It APEX Symposium Presented by Pierre Rochon Senior Advisor for Executives APEX Objectifs de la séance 1. Comprendre en quoi consiste la saturation

Plus en détail

«Rénovation des curricula de l enseignement supérieur - Kazakhstan»

«Rénovation des curricula de l enseignement supérieur - Kazakhstan» ESHA «Création de 4 Ecoles Supérieures Hôtelières d'application» R323_esha_FT_FF_sup_kaza_fr R323 : Fiche technique «formation des enseignants du supérieur» «Rénovation des curricula de l enseignement

Plus en détail

Notice Technique / Technical Manual

Notice Technique / Technical Manual Contrôle d accès Access control Encodeur USB Mifare ENCOD-USB-AI Notice Technique / Technical Manual SOMMAIRE p.2/10 Sommaire Remerciements... 3 Informations et recommandations... 4 Caractéristiques techniques...

Plus en détail

JUSTICE BY ANY OTHER NAME? LES MÉCANISMES DE PLAINTE DES BANQUES DE DÉVELOPPEMENT

JUSTICE BY ANY OTHER NAME? LES MÉCANISMES DE PLAINTE DES BANQUES DE DÉVELOPPEMENT Centre d Etudes et de Recherches Internationales et Communautaires (CERIC), UMR 7318 CNRS / Aix-Marseille University JUSTICE BY ANY OTHER NAME? LES MÉCANISMES DE PLAINTE DES BANQUES DE DÉVELOPPEMENT Vanessa

Plus en détail

e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé

e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé Professeur Michèle Kessler CHU de Nancy et réseau Néphrolor L une des applications de la télémédecine est la télésurveillance à domicile,

Plus en détail

Gestion des prestations Volontaire

Gestion des prestations Volontaire Gestion des prestations Volontaire Qu estce que l Income Management (Gestion des prestations)? La gestion des prestations est un moyen de vous aider à gérer votre argent pour couvrir vos nécessités et

Plus en détail

Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY

Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY Johannesburg (Afrique du Sud) 4 au 7 mars 2007 Johannesburg (South Africa)

Plus en détail

ANRS-FUNDED RESEARCH IN THE DEVELOPING WORLD

ANRS-FUNDED RESEARCH IN THE DEVELOPING WORLD ANRS-FUNDED RESEARCH IN THE DEVELOPING WORLD Brazil Burkina Faso (Bobo Dioulasso) Cambodia (Phnom Penh) Cameroon (Yaounde) Côte d Ivoire (Abidjan) Senegal (Dakar) Vietnam (Ho Chi Minh City) South Africa,

Plus en détail

*smith&nephew IV3000 Pansement pour cathéters réactif à l'humidité. Le pansement idéal pour cathéters

*smith&nephew IV3000 Pansement pour cathéters réactif à l'humidité. Le pansement idéal pour cathéters Le pansement idéal pour cathéters IV3000 diminue sensiblement le risque d infection en maintenant sec le site de ponction. IV3000 est jusqu à 8 fois plus efficace en terme d évaporation d humidité que

Plus en détail

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE PURPOSE The Audit Committee (the Committee), assists the Board of Trustees to fulfill its oversight responsibilities to the Crown, as shareholder, for the following

Plus en détail

Bienvenue aux Soins Intensifs Pédiatriques

Bienvenue aux Soins Intensifs Pédiatriques SIP Août 2010 Route : 354 Bienvenue aux Soins Intensifs Pédiatriques Août 2010 1 Table des matières 1. Présentation du service p 3 2. Pathologies les plus courantes aux SIP. P 5 3. Objectifs de stage p

Plus en détail

COPYRIGHT Danish Standards. NOT FOR COMMERCIAL USE OR REPRODUCTION. DS/EN 61303:1997

COPYRIGHT Danish Standards. NOT FOR COMMERCIAL USE OR REPRODUCTION. DS/EN 61303:1997 COPYRIGHT Danish Standards. NOT FOR COMMERCIAL USE OR REPRODUCTION. DS/EN 61303:1997 COPYRIGHT Danish Standards. NOT FOR COMMERCIAL USE OR REPRODUCTION. DS/EN 61303:1997 COPYRIGHT Danish Standards. NOT

Plus en détail

Actualité sur la prise en charge de l arrêt cardiaque

Actualité sur la prise en charge de l arrêt cardiaque Actualité sur la prise en charge de l arrêt cardiaque 24 ème Congrès de la Coordination des Infirmiers Anesthésistes et de Réanimation de Caen et sa Région Dr Buléon Clément Pôle Réanimation-Anesthésie-SAMU,

Plus en détail

Toni Lazazzera toni.lazazzera@tmanco.com. Tmanco is expert partner from Anatole (www.anatole.net) and distributes the solution AnatoleTEM

Toni Lazazzera toni.lazazzera@tmanco.com. Tmanco is expert partner from Anatole (www.anatole.net) and distributes the solution AnatoleTEM T e l e c o m m a n a g e m e n t c o m p e t e n c e Toni Lazazzera toni.lazazzera@tmanco.com Tmanco SA CH 6807 Taverne www.tmanco.com +41 91 930 96 63 Reduce your telecom invoices up to 30% through better

Plus en détail

iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2

iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2 iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2 134712-LLP-2007-HU-LEONARDO-LMP 1 Information sur le projet iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner

Plus en détail

Comprendre la mort cérébrale

Comprendre la mort cérébrale Comprendre la mort cérébrale Imprimeur de la Reine pour l Ontario, 2010. Adaptation et reproduction autorisées. 1 Comprendre la mort cérébrale Il est difficile d imaginer une expérience plus douloureuse

Plus en détail

Programme scientifique MUST

Programme scientifique MUST Programme scientifique MUST Management of Urban Smart Territories 03/06/2014 Claude Rochet - Florence Pinot 1 Qu est-ce qui fait qu une ville est «smart»? Ce n est pas une addition de «smarties»: smart

Plus en détail

Colette Franssen Département d Anesthésie Réanimation CHU Sart Tilman LIEGE

Colette Franssen Département d Anesthésie Réanimation CHU Sart Tilman LIEGE Colette Franssen Département d Anesthésie Réanimation CHU Sart Tilman LIEGE La mise au point préopératoire par un anesthésiste permet de mieux planifier l organisation de la salle d opération, d éviter

Plus en détail

IDENTITÉ DE L ÉTUDIANT / APPLICANT INFORMATION

IDENTITÉ DE L ÉTUDIANT / APPLICANT INFORMATION vice Direction des Partenariats Internationaux Pôle Mobilités Prrogrramme de bourrses Intterrnattiionalles en Mastterr (MIEM) Intterrnattiionall Mastterr Schollarrshiip Prrogrramme Sorrbonne Parriis Ciitté

Plus en détail

23/01/2015. Les nouvelles structures (IHU et autres) Les petites dernières : les CRC. STRUCTURES de RECHERCHE CLINIQUE RECONNUES

23/01/2015. Les nouvelles structures (IHU et autres) Les petites dernières : les CRC. STRUCTURES de RECHERCHE CLINIQUE RECONNUES Les nouvelles structures (IHU et autres) 6 IHU sont labellisés en 2011 Personnes morales de droit privé, constituées en FCS (CHU). créés dans le cadre des structures labellisées à la suite des appels à

Plus en détail

THÈSE. présentée à TÉLÉCOM PARISTECH. pour obtenir le grade de. DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH. Mention Informatique et Réseaux. par.

THÈSE. présentée à TÉLÉCOM PARISTECH. pour obtenir le grade de. DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH. Mention Informatique et Réseaux. par. École Doctorale d Informatique, Télécommunications et Électronique de Paris THÈSE présentée à TÉLÉCOM PARISTECH pour obtenir le grade de DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH Mention Informatique et Réseaux par

Plus en détail

Forthcoming Database

Forthcoming Database DISS.ETH NO. 15802 Forthcoming Database A Framework Approach for Data Visualization Applications A dissertation submitted to the SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY ZURICH for the degree of Doctor of

Plus en détail

Diagnostic et Monitoring de la pathologie respiratoire du sommeil en 2010. Peut-on faire plus simple?

Diagnostic et Monitoring de la pathologie respiratoire du sommeil en 2010. Peut-on faire plus simple? Diagnostic et Monitoring de la pathologie respiratoire du sommeil en 2010 Peut-on faire plus simple? Dr Dan Adler, Février 2011 Plan Diagnostic du SAHOS Vers moins de technologie Vers de nouvelles technologies

Plus en détail

FICHE D INSCRIPTION ET FICHE D INFORMATION MEDICALE POUR ELEVES LYCEE FRANÇAIS INTERNATIONAL

FICHE D INSCRIPTION ET FICHE D INFORMATION MEDICALE POUR ELEVES LYCEE FRANÇAIS INTERNATIONAL FICHE D INSCRIPTION ET FICHE D INFORMATION MEDICALE POUR ELEVES LYCEE FRANÇAIS INTERNATIONAL Information sur participant Nom de l élève Prénom Age Sexe Date de naissance J M A ID/ Numéro de passeport Nom

Plus en détail

Contrôle d'accès Access control. Notice technique / Technical Manual

Contrôle d'accès Access control. Notice technique / Technical Manual p.1/18 Contrôle d'accès Access control INFX V2-AI Notice technique / Technical Manual p.2/18 Sommaire / Contents Remerciements... 3 Informations et recommandations... 4 Caractéristiques techniques... 5

Plus en détail

Frank LASCK. Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur. Biographie

Frank LASCK. Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur. Biographie Frank LASCK Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur Biographie Frank Lasch, professeur en entrepreneuriat, a rejoint le Groupe Sup de Co Montpellier Business School en septembre 2003

Plus en détail

Evaluation et gestion du risque des champs radiofréquences: Une perspective de l'oms

Evaluation et gestion du risque des champs radiofréquences: Une perspective de l'oms Evaluation et gestion du risque des champs radiofréquences: Une perspective de l'oms Dr E. van Deventer HSE/PHE/IHE 239 Le Projet International EMF Etabli en 1996 Coordonné au siège de l'oms Un effort

Plus en détail

Formation Professionnelle Continue

Formation Professionnelle Continue Formation Professionnelle Continue 58bis Allée des Grands Champs - 33470 GUJAN MESTRAS Tél : +33 (0)5.56.22.28.23 - Fax : +33 (0)5.56.66.70.04 Mail : contact@macsformation.com Site Internet : www.macsformation.com

Plus en détail

Faut-il faire une corticothérapie prophylactique avant une césarienne élective pratiquée à 38 SA?

Faut-il faire une corticothérapie prophylactique avant une césarienne élective pratiquée à 38 SA? Faut-il faire une corticothérapie prophylactique avant une césarienne élective pratiquée à 38 SA? (césarienne élective = césarienne pratiquée "à froid", en dehors du travail) C Dageville réanimation néonatale,

Plus en détail

GIGABIT PCI DESKTOP ADAPTER DGE-530T. Quick Installation Guide+ Guide d installation+

GIGABIT PCI DESKTOP ADAPTER DGE-530T. Quick Installation Guide+ Guide d installation+ GIGABIT PCI DESKTOP ADAPTER Quick Installation Guide+ Guide d installation+ Check Your Package Contents Quick Installation Guide Gigabit Ethernet PCI Adapter CD with Manual and Drivers DO NOT insert the

Plus en détail

The UNITECH Advantage. Copyright UNITECH International Society 2011. All rights reserved. Page 1

The UNITECH Advantage. Copyright UNITECH International Society 2011. All rights reserved. Page 1 The UNITECH Advantage Copyright UNITECH International Society 2011. All rights reserved. Page 1 Two key aspects of UNITECH Distinctive by being selective Standing out while fitting in The Wide and Varied

Plus en détail

Service de Soins Intensifs

Service de Soins Intensifs CLINIQUE SAINT-JEAN ASBL Service de Soins Intensifs a santé au coeur de Bruxelles CLINIQUE SAINT-JEAN Brochure d accueil Soins Intensifs Clinique Saint-Jean a.s.b.l. Boulevard du Jardin Botanique, 32 1000

Plus en détail