RAPPORT D ACTIVITÉ. Saison

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT D ACTIVITÉ. Saison 2011-2012"

Transcription

1 RAPPORT D ACTIVITÉ Saison Comme chaque saison, celle-ci nous a semblée plus intense (certains diront plus chargée) que les précédentes. Il est difficile d être exhaustif plusieurs mois après dans ce retour en arrière, mais avant de développer quelques éléments de synthèse, voici un petit florilège qui donnera une idée, forcément incomplète, de cette intensité et de la diversité de la saison passée : Cours de guitare à trois Visite du Muséum national d Histoire naturelle par les élèves de F.L.C.E. "LA CLEF, J ADHERE" était le slogan de la rentrée On le retrouve dans la brochure des activités, sur la couverture du Guide de l Adhérent ou encore sur les stickers et badges réalisés pour cette rentrée. "Bandes de ", le volume 2 de la compilation de groupes des studios ou accompagnés par La CLEF est sortie en édition vinyle avec Julie Hanse, The Wallpapers, Les Uns des Autres, Blue Box, Cheers et Joker s Castle. Boîte à outils "Batterie pour les non-batteurs" Musique : les cours d instrument à trois se développent ; à chaque rentrée la proportion de cours collectifs augmente, avec la nécessité d harmoniser au mieux les groupes. Sorties : les élèves de F.L.C.E. (Français Langue et Culture Étrangères) multiplient les visites, du Muséum National d Histoire Naturelle à l Hôtel de Ville de Saint-Germain-en-Laye en passant par le musée Maurice Denis ; le must pour les élèves a été la visite des marchés parisiens. Prévention : des séances d audioscan ont été proposées aux musiciens et au personnel de La CLEF. Ils ont pu tester leur audition avec la possibilité de moulage de bouchons protecteurs adaptés aux musiques amplifiées. Musique : nouveauté avec la mise en place des "Boîtes à outils", mini-stages à la carte permettant d approfondir un sujet précis pour les adhérents qui le souhaitent. Première boîte à outils : "Batterie pour non-batteurs. Concert des Wackids Travail des adhérents sur le "Palier" du premier étage Arts Plastiques : "Le Palier", cet espace d exposition permanent des travaux des adhérents des ateliers arts plastiques fonctionne maintenant régulièrement au premier étage avec des installations tournant chaque mois. Chant : Émilie Plaquin, professeur de chant, a repris ses interventions hebdomadaires auprès des patients de l hôpital de jour de Saint-Germain-en-Laye. Danakil (reggae) a rejoint la MAD Kids : ambiance extraordinaire pour le concert des Wackids en novembre, sur l histoire du rock ; aussi bien l après-midi avec plus de 200 élèves des écoles Schnapper et Bonnenfant, que le soir avec les familles. MAD : Danakil (reggae), vient de rejoindre la MAD pour notamment y développer les projets de son label aux côtés de Couac Productions (audiovisuel) et Mille Milliards (label indépendant), Les Troyens (théâtre d impro) TremensS / ExperiensS (art numérique), François Bonnelle et Marie-Thérèse Latuner (plasticiens). Réunion du Comité de Pilotage SMAC, en décembre destiné à faire le point sur la convention "Scènes de Musiques Actuelles" entre l État (DRAC Île-de-France) et La CLEF, en présence de représentants de la Ville, du Conseil Général et de la Région. La "Fête d hiver" de janvier proposée dans les projets d animation a été un grand moment de convivialité. Délégués d activité, administrateurs, professeurs, permanents, artistes ont festoyé et, entre autres, participé au "Photoclic" proposé par Planet Pas Net. "Photoclic" lors de la Fête d hiver Bœuf pédagogique Marly-le-Roi : le partenariat entamé pendant les travaux avec Espace Jeunes à Marly-le-Roi se poursuit. Quatre fois par an, de nombreux groupes de La CLEF participent aux "Sam dis de jouer" et Stéphane Guiot y encadre les bœufs pédagogiques auxquels participent nos adhérents. Relais Jeunes et Familles 78 propose, un vendredi sur deux, une permanence

2 pour les familles ou adolescents en recherche de soutien ou de conseils. Nous accueillons également des séances de sport adapté aux personnes handicapées. Concert des élèves Musiques de Films : c était le thème du concert des élèves du printemps qui a été l occasion de prestation des adhérents danse Hip-Hop, Ragga et Jazz sur les morceaux interprétés par les adhérents musiciens. Les Ateliers d Écriture de La CLEF pour fêter leurs 10 ans lancent un concours de nouvelles et créent un blog Service Civique : La CLEF a accueilli Laura Bleuze de janvier à juin. Elle avait pour mission principale d animer l équipe bénévole, notamment autour des concerts. Elle a poursuivi l animation autour du potager et lancé des expériences pour la création d un bar associatif dans le hall. Rencontres : Les Blérots de R.A.V.E.L. qui jouaient en janvier sont intervenus sur un morceau des Uns des Autres programmé en première partie et ont accueilli pour un morceau au rappel tous les élèves de saxophone. Rythmes et chants : les adhérents "Création Vocale" et "Batterie" ont ouvert le concert de Tony Allen, célèbre batteur de Fela, par une création originale. Les Blérots de R.A.V.E.L. et les élèves de Saxophone Concert d Arthur H Vu à la télé : le concert d Arthur H en décembre a été retransmis en direct sur Arte Live. Arthur H avait fait son premier concert à La CLEF en De même, le concert du 7 avril, avec Natty Jean, Brahim et Mo Kalamity a été retransmis en direct en streaming sur le site Party Time. Performance de Marie-Thérèse Latuner (artiste plasticienne) avec la danseuse Claire Filmon, pour son exposition (une installation de poudres) filmée et rediffusée dans la salle d exposition : un travail sur l éphémère et les traces qu il laisse en chacun de nous. Les Blérots de R.A.V.E.L. ont été les premiers à utiliser le studio 3 enfin remis en état (mise aux normes acoustiques) pour mixer leur album live. Les enregistrements vont pouvoir commencer. HomeMade groupe des studios de La CLEF, a bénéficié d une formation scénique ainsi que d un travail sur le chant avant de faire la première partie de Concrete Knives le 17 février. Performance de M.-T. Latuner Concert de HomeMade "Ça va sphère" était le thème du Work In Progress de février en Arts Plastiques. Les adhérents ont investi la salle d exposition pendant tout le mois pour élaborer leurs travaux exposés en fin de projet. Les Souriants : il a fallu faire appel à une nacelle, fournie par les services de la Ville, pour accrocher les sculptures-suspensions d Agnès Colombier sur le cèdre du parc en mars. Exposition "Ça va sphère" par les adhérents Arts Plastiques Master-class batterie avec les Fills Monkey duo de batteurs qui, en soirée, ont proposé un spectacle époustouflant de dextérité, d invention et de drôlerie. Chanson : l un des projets d animation de la saison a abouti à la création d une chanson "La CLEF et moi" écrite et jouée par des adhérents musique et enregistrée dans le studio de La CLEF. Soirée jeux vidéos : ados de La Soucoupe venus avec leurs animatrices, adhérents de La CLEF, musiciens des studios et salariés. Un bon moment de rencontres et de rigolades! Soirée jeux vidéos avec les ados de La Soucoupe "Journées Professionnelles d Études" de MJC en Île-de-France en mars ; les débats ont porté sur les projets et la "gouvernance" des MJC avec plus de 70 directeurs et responsables de MJC présents. Scolaires : toute la saison deux classes de CM1 de l école Bonnenfant ont participé à des projets musique à La CLEF avec, en fin de projet, la création d une chanson enregistrée dans notre studio. Enregistrement dans les studios des CM1 de l école Bonnenfant "Printemps des Poètes le 14 mars, organisé à La CLEF, en partenariat avec le Service Jeunesse et Sports de la Ville. Participation de nos activités, des centres de loisirs de Saint-Germain-en-Laye et d artistes (Jean-Michel Brac - jeune public et Bam s, artiste en résidence à La CLEF). Des contributions poétiques étaient exposées dans le hall.

3 Salsa : fin de saison des concerts "caliente" avec Aïnama, le groupe de Thierry Gaslain ; en première partie, démos de capoeira, la batucada de La CLEF et un repas caribéen. Batucada de La CLEF dans le parc lors de la soirée Salsa Improvisation : l impro est très présente à La CLEF cette saison, tant avec les soirées de l atelier (les Clefptomanes), qu avec l Odyssée 2.0, spectacle improvisé proposé par les Troyens. Création : concert Entre deux tours par Oldelaf et ses invités la veille du deuxième tour des présidentielles avec clips de campagne, débats et vote du public, le tout en musique. Hervé Jachère a été élu Président! Spectacle d improvisation l Odyssée 2.0 par les Troyens Théâtre : les 13 et 14 juin a eu lieu la première du Le retour au désert de B.M. Koltès par Les Serruriers de Minuit ; la troupe de théâtre de La CLEF vient de se constituer en association, et d intégrer la MAD pour développer ses projets de manière autonome. Installation : José Man Lius a proposé en juin dans la salle d exposition un dispositif multimedia fait de films, sculptures et détournement d objets. L occasion de nombreuses rencontres et interventions de l artiste avec les adhérents. Concert "Entre deux tours" Prévention : nouvelle série de spectacles Peace and Lobe (prévention aux risques auditifs) en partenariat avec le RIF, pour les collégiens et lycéens de Saint-Germain -en-laye et des environs. Archéolithe à La CLEF : forte activité pour l association qui a entre autres accueilli plus de 1000 scolaires dans le Jardin de la Préhistoire. Elle a aussi organisé en juin la 1 ère Édition du Festival d Archéologie des Yvelines et le stage mini camp d été dans le parc a affiché complet. Exposition de José Man Lius Anglais : en juin, visite du quartier Sri Lankais à Paris pour les adhérents d anglais accompagnés de leur professeur. Adhérents en scène : plus d une quinzaine de spectacles d adhérents (théâtre, musique ) ont été proposés tout au long du mois de juin et nombreuses diffusions d adhérents (musique, danse, sport ) dans le parc de La CLEF à l occasion des portes ouvertes de juin. Le théâtre Alexandre Dumas a accueilli deux séances du spectacle de danse le 23 juin. Spectacle Peace and Lobe QUELQUES ÉLÉMENTS DE SYNTHÈSE : La saison a été marquée, comme les deux précédentes, par une augmentation du nombre d adhérents et de leur fréquentation aux activités que nous proposons. La fréquentation des spectacles a, quant à elle, été quasi stable, et ce, malgré de profonds changements intervenus dans l équipe. Trois saisons après la réouverture de La CLEF, en septembre 2009, on peut dire qu elle est en train de trouver son "rythme de croisière". En effet, après une longue période de rodage et les différentes adaptations nécessaires de l outil, nous avons lors de cette saison terminé d essuyer les plâtres : les modifications (notamment acoustiques) ont été achevées, les compléments d équipement effectués. La réception définitive du chantier a d ailleurs été prononcée en décembre Ce rythme est cependant particulièrement soutenu, tant par le nombre d activités hebdomadaires proposées (près de 70) que par le nombre de spectacles et événements organisés (environ 80 par an). Cette activité très diversifiée se déroule quasiment 7 jours sur 7 et près de onze mois dans l année. Cela nécessite une logistique complexe ainsi que de gros efforts d organisation et de coordination, d information et de communication, tant en interne qu avec les adhérents et le public. Aujourd hui, nous pensons être arrivés au maximum de cette activité en termes quantitatifs, tant en raison de la disponibilité des locaux que par la charge de travail des équipes, ou encore afin d éviter le risque de la dispersion. Mais nous tentons en permanence de faire preuve de créativité et d innovation tout en étant à l écoute des adhérents : nous constatons avec plaisir et optimisme que tous ceux qui fréquentent le lieu s approprient de plus en plus ce formidable outil et son projet. C est pourquoi nous nous efforçons de proposer autant que possible à tous Stage mini camp organisé par Archéolithe durant l été Spectacle des adhérents danse au Théâtre A. Dumas en juin Spectacle des adhérents théâtre ados en juin

4 les adhérents qui le souhaitent, de quitter la "routine" du cours hebdomadaire pour des projets différents favorisant le collectif, la rencontre, l innovation : modules et décloisonnements, sorties, Work in Progress, projets transversaux et hors les murs Une équipe qui se renforce une organisation qui doit se stabiliser. Au regard des missions et des projets, il était indispensable de renforcer l équipe permanente ; c est ce qui a été fait la saison passée. Suite à la mise en place d un poste de cadre, Responsable du Projet Culturel et Artistique, il y a aussi eu la création d un poste d Assistante Culturelle et Artistique et le passage en CDI-temps plein du poste de Régisseur Technique. La Coordinatrice Administrative est, elle aussi, passée à plein temps et nous avons renforcé les heures de comptabilité. Cela était absolument nécessaire pour améliorer l organisation interne et soulager l équipe en place. À noter qu il y a encore plusieurs postes en contrats aidés (CAE, Emploi Tremplin) qu il faudra parvenir à pérenniser car ils sont indispensables à notre bon fonctionnement et au développement des projets. Cette même période a aussi vu le départ du Programmateur et du Chargé de l Accueil des Artistes, remplacés depuis. Tout cela représente des mouvements importants au sein de l équipe permanente depuis la réouverture. Nous devons être particulièrement attentifs à stabiliser cette équipe, à améliorer son organisation et à maintenir un climat social satisfaisant pour tous. C est pourquoi la direction, avec le Bureau de l association, a travaillé à finaliser l évolution du schéma d organisation de l équipe et l organigramme qui va avec. L objectif était de rendre plus lisible l organisation interne de La CLEF et aussi d en identifier les manques pour chercher, dans l avenir, à améliorer la situation. C est aussi la conséquence de la réflexion menée l année précédente avec des chercheurs du CNRS autour thème "Travail et Passion". Nous avons aussi reçu le soutien ponctuel de Véra Beszonoff qui, au sein de la Fédurok, notre réseau National Musiques Actuelles, travaille à l accompagnement des adhérents sur ces questions. On constate aujourd hui que ce qui touche à l organisation de l équipe et aux ressources humaines prend de plus en plus de place à La CLEF, devenue une véritable PME. C est bien sûr d abord dû à la taille de la structure et à la nature complexe de son projet, mais aussi aux différentes normes et réglementations à respecter qui nécessitent un nombre de compétences diverses et spécifiques. On ne peut plus aujourd hui porter un projet de ce type sans une forte structuration professionnelle. Les conséquences des visites successives ces derniers mois de l Inspection du Travail, de la Médecine du Travail, et dernièrement d un inspecteur des impôts pour un contrôle fiscal, illustrent la pertinence des choix d organisation et de structuration faits par La CLEF, car c est aussi ce qui nous a permis de passer ces "épreuves" sans (trop de) difficultés. Nous sommes l une des seules structures de ce type qui, dans son organisation interne, a intégré les questions sociales et réglementaires aux côtés de la direction. Éliane Brunet, qui occupe ce poste, assure d ailleurs maintenant une permanence pour le SMA, notre syndicat employeur, en tant que "Conseillère Juridique et Sociale". Assemblée Générale déc 2011 Bénévoles lors d un concert Vote des adhérents pour les membres du CA Une bénévole et Laura Bleuze (service civique) en action Vie Associative : renforcer les liens, se rencontrer, s approprier le projet, réfléchir. Lorsqu on constate la place prise par ces questions professionnelles et réglementaires, il est d autant plus nécessaire que la vie associative reste intense en garantissant coûte que coûte la primeur du projet de La CLEF et sa mise en œuvre sur les autres considérations. Suite à la dernière Assemblée Générale, le Bureau de l Association a été renforcé en étant cette saison composé de 9 membres. Cela a permis un suivi au quotidien de l association par ses administrateurs, représentants des adhérents, pour un travail le plus étroit possible avec la direction. Comme chaque année, des commissions se sont mises en place avec peut-être cependant moins d intensité. La Commission Vie Associative a d ailleurs un peu marqué le pas, malgré un travail visant à faire évoluer les statuts de l association dans l avenir (cela reste à finaliser pour une éventuelle AGE). On constate qu au-delà des membres du Conseil d Administration, il est globalement difficile de mobiliser les adhérents pour ce type de commissions. Il reste pourtant indispensable d investir ceux-ci dans la vie de l association afin d éviter qu ils ne soient que des "usagers", consommateurs de leur activité. C est pourquoi il faut se féliciter des interactions fortes entre

5 les adhérents et les différents aspects du projet. De plus en plus de participants aux activités hebdomadaires viennent aux concerts, participent aux projets transversaux qui sont élaborés, s investissent dans différents événements organisés à La CLEF. S il n est pas évident de mobiliser dans les temps plus formels de réflexion, on peut affirmer sans crainte de se tromper que La CLEF et son projet sont assumés par la grande majorité des adhérents qui s en emparent et se l approprient à chaque fois qu on le leur propose. Il y a d autre part à La CLEF une forte activité bénévole, essentiellement sur les concerts : une cinquantaine de personnes vient sur la saison s investir sur l organisation, l accueil des artistes et du public. Ce renforcement constaté cette saison du bénévolat, extrêmement utile au bon déroulement des concerts, est aussi la conséquence de l accueil d une "volontaire" en service civique, Laura Bleuze, pour 6 mois entre janvier et juillet. Celle-ci avait pour mission principale de coordonner les bénévoles sur les spectacles et de développer ce bénévolat. Elle a aussi pu mettre en place, parfois en lien avec l animation, des temps de convivialité. Cela a permis de préfigurer le projet de "bar associatif" qui devrait se développer cette année. Cette expérience se poursuit cette saison avec l accueil de deux services civiques. Dans un même ordre d idée, ont été mis en place des temps de réflexion, ouverts à tous, sur les questions liées à la programmation. En effet, celle-ci est, de fait, fortement impactée par la modification des salles de spectacles depuis la réouverture (plus grande jauge, deux salles, accueil de plus grosses productions). De plus, on constate une forte évolution du paysage ces dernières années (augmentation de l offre de concerts, difficultés de la filière disque, explosion du numérique ) qui mérite d être examinée attentivement. Enfin, les changements dans l équipe, notamment au niveau de la programmation, nécessitent, encore plus que tout, que cela soit abordé et débattu collectivement. C est pourquoi, des "forums" ont été organisés, réunissant à chaque fois une trentaine de personnes (salariés, bénévoles, musiciens, spectateurs, administrateurs ), afin de travailler sur ces questions. En parallèle, une Commission Financière, spécialement consacrée à l économie des concerts, a aussi été organisée. Cela a permis d éclairer administrateurs et bénévoles sur les multiples paramètres et problématiques qui viennent se greffer sur la question. Cette réflexion est cependant loin d être achevée. Elle devra se poursuivre et donner des pistes de travail à l équipe permanente pour les années à venir. Elle ne se cantonne d ailleurs pas à la seule CLEF car elle est relayée dans les réseaux franciliens spécialisés dont nous sommes membres (CRY, RIF ). Résidence de Sporto Kantès Résidence de Dysby Projet réalisé avec l école de Chanteloup-les-Vignes Résidence d A.S.M. en présence des élèves de l école Bonnenfant Quelques points sur lesquels insister : - Une augmentation des temps de résidences d artistes Cette dernière saison on a assisté au développement des résidences d artistes qui de plus en plus nombreux, viennent travailler leurs projets et leurs spectacles dans nos locaux. Nous sommes très sollicités pour des créations, filages, pré-productions ou préparations de tournées, en raison de la qualité de la salle (récemment équipée en complément de matériel son et lumière) et de l accueil que nous proposons. Nous avons pu bénéficier pour cela plusieurs fois du soutien du CNV (Centre National des Variété) et d une aide renforcée de la DRAC. Nous pensons que ce "lieu de vie" qu est La CLEF, véritable fourmilière multi-générationnelle, est particulièrement attractive pour les artistes, trop souvent accueillis dans des lieux clos et désertés de leur public en dehors des spectacles. Favoriser la présence permanente d artistes sur le lieu est l un des points forts de notre projet et offre de ce fait de formidables opportunités en termes de développement et de projets à construire avec eux et les adhérents. Ceux-ci sont d ailleurs régulièrement invités à assister aux répétitions et fins de résidences. C est aussi pourquoi le dispositif de la MAD a toute son importance : par ce principe (existant quasiment depuis le début de La CLEF), qui consiste à accueillir en résidence à l année, par convention, des artistes locaux, avec pour certains la mise à disposition d un espace dédié (atelier, bureau de production), nous renforçons la présence permanente d artistes sur le lieu, tout en facilitant le développement de leurs projets. - Le développement des relations avec le milieu scolaire De même, nous avons fortement développé cette saison les relations avec le milieu scolaire, tant avec les écoles primaires (notamment Schnapper et Bonnenfant pour Saint-Germain-en-Laye et l école des Mille Visages (Chanteloup-les-Vignes) qu avec les collèges et lycées des environs. Les résidences d artistes sont les moments privilégiés pour développer ce travail. Via des classes à projets artistiques et culturels, des ateliers de pratiques artistiques ou encore en s impliquant dans le projet du CRY, un projet expérimental

6 mené sur l action culturelle autour des musiques actuelles, en partenariat avec l Éducation Nationale, nous découvrons et développons un nouvel axe du projet : au-delà du terme un peu convenu d "action culturelle", c est un vrai projet de "construction des publics" et de travail sur notre territoire que nous entamons. C est d ailleurs très récent, à fortiori sur le territoire de Saint-Germain-en-Laye, que ces projets, très fréquents par exemple en théâtre ou arts plastiques, se développent dans le champ des musiques dites "actuelles". - Des partenariats à plusieurs niveaux Nous constatons tous les jours que La CLEF est en permanence sollicitée pour accueillir ou participer à toutes sortes de projets. Nous nous efforçons à la fois d être à l écoute et accueillants, tout en s assurant de la convergence entre ces projets et celui de La CLEF, et à condition que cela ne génère pas une charge supplémentaire ou nous handicape dans nos propres projets. Assurer cet équilibre entre ouverture et autonomie est un exercice délicat. C est par un grand nombre de contacts avec les acteurs locaux, en coopérant avec nos voisins sur notre territoire de référence, en nous investissant dans les réseaux (CRY, RIF, Fedurok, MJC en Île-de-France) dans une "logique territoriale d action", que nous construisons des partenariats cohérents. La saison passée nous avons renouvelé la Convention d Objectifs et de Moyens avec la Ville de Saint-Germainen-Laye, notre premier et principal partenaire financier, propriétaire des locaux. Cette convention, longuement discutée avec les élus et les services municipaux, a été voté à la fois par le Conseil Municipal et par le Conseil d Administration de La CLEF. Au-delà de la dimension formelle et réglementaire de ce processus, c est aussi l occasion de débats importants, tant en interne qu avec notre principal partenaire qui permettent d éclairer nos visions de La CLEF et de la place que celle-ci occupe sur la Ville. De la même manière, les comités de suivi de la convention SMAC (Scènes de Musiques Actuelles) entre La CLEF et l État (DRAC Île-de-France), permettent, en présence des autres partenaires (Ville, Région, Conseil Général), de faire le point et d entrer le plus possible dans le fond de notre activité musiques actuelles, axe "éminent" du projet. Là encore l enjeu est de continuer à développer de manière autonome un projet associatif, culturel, artistique et de le faire exister ainsi, face aux visions de nos différents partenaires. C est parfois compliqué mais cela permet d expliquer de mieux nous positionner, et, in fine, cela renforce notre identité. À noter enfin que nous sommes très sollicités par des élus et porteurs de projets d Île-de France, voire de plus loin, pour visiter le lieu, décrire le processus qui nous a amenés à ce projet et à la rénovation des locaux. Dans un tout autre ordre d idée, mais très fréquemment, nous accueillons énormément de stagiaires (du stage de 3 ème, jusque qu à la formation professionnelle) et par ailleurs le Tribunal de Versailles nous a agréés pour l accueil de personnes pour des TIG (Travaux d Intérêt Général), qui viennent en général nous aider à l entretien des locaux et du parc. Toutes ces personnes que nous accueillons nous témoignent de leur intérêt pour le lieu : ils sont en général fortement impressionnés par la diversité et l intensité de nos activités ainsi que par cette notion de lieu de vie. Même si ces différents types d accueil nous sont assez naturels, faisant partie de notre projet, cela demande beaucoup de disponibilité et d attention à l ensemble de l équipe de La CLEF qu il faut, pour terminer ce rapport, à nouveau remercier pour son investissement dans le projet. Conclusion : Nous arrivons à la fin d un cycle depuis la réouverture/remise en route, mais aussi de toute la gestation qui l ont précédé : préparation et suivi des travaux, écriture d un nouveau projet, mise en place d une organisation, construction de partenariats solides... Nous avons essuyé les plâtres et rôdé la machine. Nous savons le potentiel de cet outil, nous sentons la confiance des adhérents et de nos partenaires, nous entrevoyons des pistes de développement, et ce, malgré la crise qui n épargne personne. Aussi, la saison doit nous amener à débuter la réflexion sur le projet dans son ensemble afin de construire l avenir. Même si l activité quotidienne est intense et prend beaucoup du temps de l équipe et des administrateurs, c est maintenant que nous devons, sans pour autant rompre avec ce qui a été fait, retravailler nos propositions, nous réinventer et aller de l avant.

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Février 2008 SOMMAIRE Communiqué de presse de synthèse... 3 1. Le Bureau d accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)........

Plus en détail

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES ATELIERS ARTISTIQUES NEUILLY SUR SEINE THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ENFANTS - ADOS - ADULTES Johanna Cohen 06 61 41 13 03 coursanna@hotmail.fr wwww.coursanna.fr LE COURS

Plus en détail

9 Référentiel de missions de l agence du service civique

9 Référentiel de missions de l agence du service civique BINOME 21 PROJET ASSOCIATIF 2011-2013 Pour une solidarité intergénérationnelle Erard Marie-Françoise Sommaire 1 Objectifs 2 Chartes 3 Fonctionnement de l association 4 Etude préalable 5 Projet actuel 6

Plus en détail

LE 3 e CYCLE DE FORMATION À LA PRATIQUE EN AMATEUR

LE 3 e CYCLE DE FORMATION À LA PRATIQUE EN AMATEUR Schéma d'orientation pédagogique de la musique avril 2008 FICHE PÉDAGOGIQUE A3 LE 3 e CYCLE DE FORMATION À LA PRATIQUE EN AMATEUR Sommaire Introduction I Différents profils d élèves pour différentes situations

Plus en détail

Bilan de la concertation 2011-2015

Bilan de la concertation 2011-2015 Bilan de la concertation 2011-2015 Dès sa création en 2011, l association de préfiguration a mis en place une méthode destinée à impliquer au maximum les acteurs locaux dans l écriture de charte (méthode

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

Contenu du projet à définir entre intervenant et enseignant. Contenu du projet à définir entre intervenant et enseignant.

Contenu du projet à définir entre intervenant et enseignant. Contenu du projet à définir entre intervenant et enseignant. PARCOURS CULTUREL VILLE DE ST-JULIEN-EN-GENEVOIS Année scolaire 204/5 Dispositif : Ateliers de découverte et de pratique artistique Structures ressources : Service Culturel/MJC inscription par le biais

Plus en détail

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique I Contexte du métier 1. Définition Les professeurs de musique diplômés d'état sont chargés

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE LA JEUNESSE l es sen tiel LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE sommaire LA JEUNESSE PAGES 4 À6 PAGES 7 À9 PAGE 10 PAGE 11 Le BIJ, lieu ressources Pour s informer et se documenter -

Plus en détail

BIENVENUE! «Ce n est pas le temps qui nous change, mais les gens et les évenements qui nous rentrent dedans.»

BIENVENUE! «Ce n est pas le temps qui nous change, mais les gens et les évenements qui nous rentrent dedans.» BIENVENUE! «Ce n est pas le temps qui nous change, mais les gens et les évenements qui nous rentrent dedans.» Le Son Art ouvre ses portes et vous offre un lieu unique en son genre. Une priorité : la rencontre

Plus en détail

FLAINE. Haute-Savoie / France STAGE JAZZ. 1 au 15 Aout 2015 Dans le cadre de l Académie Internationale de Musique de Flaine

FLAINE. Haute-Savoie / France STAGE JAZZ. 1 au 15 Aout 2015 Dans le cadre de l Académie Internationale de Musique de Flaine FLAINE Haute-Savoie / France STAGE JAZZ 1 au 15 Aout 2015 Dans le cadre de l Académie Internationale de Musique de Flaine Avec Benjamin MOUSSAY, piano / Claudia SOLAL, chant Sébastien JARROUSSE, saxophone

Plus en détail

Art et handicap. Atelier de pratique artistique. Thème : l expression corporelle / la danse

Art et handicap. Atelier de pratique artistique. Thème : l expression corporelle / la danse Art et handicap Atelier de pratique artistique Thème : l expression corporelle / la danse Action handicap 1 L ECLA son projet, sa démarche L Espace Clodoaldien de Loisirs et d Animation (ECLA) est une

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT

PROJET D ETABLISSEMENT PROJET D ETABLISSEMENT Le 8 janvier 2015 1.1 Une école qui nourrit le désir de progresser 1.11 Accompagner les élèves et favoriser leurs réussites scolaire et personnelle - Créer des temps d accompagnement

Plus en détail

UN CONCEPT INNOVANT POUR APPRENDRE LA MUSIQUE WWW.IMUSIC-SCHOOL.COM

UN CONCEPT INNOVANT POUR APPRENDRE LA MUSIQUE WWW.IMUSIC-SCHOOL.COM DÉCOUVREZ LA PREMIÈRE ÉCOLE DE MUSIQUE EN LIGNE UN CONCEPT INNOVANT POUR APPRENDRE LA MUSIQUE WWW.IMUSIC-SCHOOL.COM LA PREMIÈRE ÉCOLE DE MUSIQUE EN LIGNE Apprendre à jouer d un instrument, développer la

Plus en détail

JEUNESSE > L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE > L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR > L EMPLOI ET LA FORMATION

JEUNESSE > L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE > L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR > L EMPLOI ET LA FORMATION JEUNESSE > L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE > L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR > L EMPLOI ET LA FORMATION 72 CHAPITRE 5 I JEUNESSE L enseignement secondaire LES ÉTABLISSEMENTS PUBLICS Collège Gounod 6 bis rue Gounod

Plus en détail

Venez voir nos. Machines NOUVELLES MARDI 14 AVRIL. MERCREDI 13 JUIN Soirée Baron

Venez voir nos. Machines NOUVELLES MARDI 14 AVRIL. MERCREDI 13 JUIN Soirée Baron Venez voir nos NOUVELLES Machines MARDI 14 AVRIL jeudi 16 avril Thé dansant Organisé par l association de Diamond s Club Renseignements et réservations : 06 20 60 08 56 02 31 88 81 06 jeudi 21 mai 14h30

Plus en détail

Dossier. Mécénat 2013. Ensemble, construisons un monde solidaire et responsable!

Dossier. Mécénat 2013. Ensemble, construisons un monde solidaire et responsable! Dossier Mécénat 2013 Ensemble, construisons un monde solidaire et responsable! 1 Table des matières Prquoi devenir mécène? 3 Carte d identité : 4 Origines 4 Qui sommes ns? 4 Nos valeurs 5 Une reconnaissance

Plus en détail

PROJET DE SALLE PLURIDISCIPLINAIRE POUR LES CHERPINES.

PROJET DE SALLE PLURIDISCIPLINAIRE POUR LES CHERPINES. ! PROJET DE SALLE PLURIDISCIPLINAIRE POUR LES CHERPINES. Dossier de l Union des Espaces Culturels Autogérés Genève 2010 Introduction Le quartier des Cherpines est au coeur d'une vaste réflexion en matière

Plus en détail

Danseur / Danseuse. Les métiers du spectacle vivant

Danseur / Danseuse. Les métiers du spectacle vivant Les métiers du spectacle vivant Filière : artistique Domaine : art chorégraphique Appellations voisines : artiste chorégraphique Autres métiers du domaine : chorégraphe, maître de ballet, notateur Danseur

Plus en détail

Démarche & ses étapes (information) III. Présentation des orientations et des actions du schéma de développement culturel d Alsace Bossue 2014-2016

Démarche & ses étapes (information) III. Présentation des orientations et des actions du schéma de développement culturel d Alsace Bossue 2014-2016 SCHÉMA DE DÉVELOPPEMENT CULTUREL D ALSACE BOSSUE 2014-2016 RESTITUTION AUX ACTEURS MARDI 26 NOVEMBRE 2013 à LORENTZEN DÉROULÉ DE LA SOIRÉE I. Introduction II. Démarche & ses étapes (information) III. Présentation

Plus en détail

LE VIVAT & LES ENTREPRISES UN DIALOGUE QUI S INVENTE

LE VIVAT & LES ENTREPRISES UN DIALOGUE QUI S INVENTE UN ACTEUR CULTUREL IMPORTANT SUR VOTRE TERRITOIRE, UN PARTENAIRE POUR LES ENTREPRISES, DES ESPACES CONVIVIAUX À LOUER, DES SOIRÉES SPECTACLES LE VIVAT & LES ENTREPRISES UN DIALOGUE QUI S INVENTE CONTACTS

Plus en détail

STAGES ET SORTIES ÉTÉ

STAGES ET SORTIES ÉTÉ STAGES ET SORTIES ÉTÉ 2015 Madame, Monsieur, EDITO Toute l année, les centres d animation proposent une gamme large et diversifiée d activités sportives, culturelles ou de loisirs, fréquentées par plusieurs

Plus en détail

TABLEAU RECAPITULATIF DES PROJETS DU CESC AU LYCEE FLAUBERT ANNEE 2014-2015 A X E 1 - Lutte contre l'exclusion agir pour la réussite des élèves

TABLEAU RECAPITULATIF DES PROJETS DU CESC AU LYCEE FLAUBERT ANNEE 2014-2015 A X E 1 - Lutte contre l'exclusion agir pour la réussite des élèves TABLEAU RECAPITULATIF DES PROJETS DU CESC AU LYCEE FLAUBERT ANNEE 2014-2015 A X E 1 - Lutte contre l'exclusion agir pour la réussite des élèves Réussite des élèves contribuer à améliorer la réussite des

Plus en détail

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie MARDI Contact presse Ministère de la Culture et de la Communication Délégation à l information et à

Plus en détail

Piano et Guitare ORGANISATION DU CURSUS

Piano et Guitare ORGANISATION DU CURSUS Piano et Guitare ORGANISATION DU CURSUS Le programme du C.E.P.I. piano et guitare comporte trois modules de formation : le module principal dans la discipline dominante (piano ou guitare), un module associé

Plus en détail

RAPPORT MORAL. du Président Greg GERMAIN pour l année 2014

RAPPORT MORAL. du Président Greg GERMAIN pour l année 2014 Association de préfiguration de l Agence de promotion et de diffusion des cultures de l Outre-mer RAPPORT MORAL du Président Greg GERMAIN pour l année 2014 Pour mémoire, je vous rappelle les missions de

Plus en détail

Lekol mizik Dessaix-Baptiste ap bouje!

Lekol mizik Dessaix-Baptiste ap bouje! N E W S L E T T E R DE L E C O L E D E M U S I Q U E DE J A C M E L M A I S E P T E M B R E 2 0 1 4 / Nº S P E C I A L. Lekol mizik Dessaix-Baptiste ap bouje! SOMMAIRE Brèves de l école Dessaix-Baptiste

Plus en détail

Un Pass santé contraception. pour les jeunes francilien-ne-s

Un Pass santé contraception. pour les jeunes francilien-ne-s Un Pass santé contraception pour les jeunes francilien-ne-s Mardi 26 avril 2011 Lycée Elisa Lemonnier Contacts Presse Emmanuel Georges-Picot 01.53.85.57.33 emmanuel.georges-picot@iledefrance.fr Véronique

Plus en détail

La politique éducative et culturelle de l académie Dispositifs domaine musique Actions 2014-2015 Opéra Grand Avignon

La politique éducative et culturelle de l académie Dispositifs domaine musique Actions 2014-2015 Opéra Grand Avignon de l académie Dispositifs domaine musique Actions 2014-2015 Opéra Grand Avignon Dispositifs d actions proposés en 2014-2015 L action choisie dans les dispositifs d actions proposés par l opéra, est développée

Plus en détail

Les grands centres ressources nationaux du spectacle vivant

Les grands centres ressources nationaux du spectacle vivant Fiche Mémo Ressources juridiques dans Ressources le spectacle vivant Vous travaillez dans le spectacle vivant et vous avez besoin d une information juridique? Voici une liste de ressources disponibles

Plus en détail

LE NOUVEAU CAMPUS DE BERKLEE COLLEGE OF MUSIC A VALENCIA, EN ESPAGNE, PROPOSE DES MASTERS

LE NOUVEAU CAMPUS DE BERKLEE COLLEGE OF MUSIC A VALENCIA, EN ESPAGNE, PROPOSE DES MASTERS LE NOUVEAU CAMPUS DE BERKLEE COLLEGE OF MUSIC A VALENCIA, EN ESPAGNE, PROPOSE DES MASTERS Trois masters en un an: Master en composition pour film, TV et jeux vidéos (Scoring for Film, TV and Videogames),

Plus en détail

Emploi du temps Élémentaires JEAN-ZAY

Emploi du temps Élémentaires JEAN-ZAY Emploi du temps Élémentaires 2 JEAN-ZAY ÉMILE-ZOLA NOS ÉCOLES S ORGANISENT POUR NOS ENFANTS Afin d offrir à nos enfants des journées plus régulières et équilibrées, la ville des Mureaux a souhaité mettre

Plus en détail

Présentation du projet de la médiathèque de Mauguio

Présentation du projet de la médiathèque de Mauguio Présentation du projet de la médiathèque de Mauguio Ce projet nous donne l opportunité de tester des scénarios auxquels nous réfléchissons depuis l ouverture de notre portail en octobre 2008 et la mise

Plus en détail

Retour d'expériences :

Retour d'expériences : Retour d'expériences : le prêt de musique numérique en libre diffusion sur clés USB MP3 à la Médiathèque de la CDC du Pays d'argentan et sur cartes USB à la Médiathèque de Toul Ces services s'appuient

Plus en détail

Vidéo. Théâtre. Ateliers. Photo. Arts plastiques. École. Collège. Lycée. Maison du geste et de l image. Scolaires ou loisirs

Vidéo. Théâtre. Ateliers. Photo. Arts plastiques. École. Collège. Lycée. Maison du geste et de l image. Scolaires ou loisirs Maison du geste et de l image Centre de recherche et d éducation artistique Ateliers Scolaires ou loisirs Arts plastiques École Vidéo Photo Théâtre Lycée Collège 2 3 Atelier théâtre (à gauche), atelier

Plus en détail

Journée 2 de la Fabrique du Projet à La Châtre Ci T Lycée. Productions La Châtre le 22 janvier 2013

Journée 2 de la Fabrique du Projet à La Châtre Ci T Lycée. Productions La Châtre le 22 janvier 2013 Journée 2 de la Fabrique du Projet à La Châtre Ci T Lycée Productions La Châtre le 22 janvier 2013 1- Transport participatif 2 2- Pôle de création «Georges Sound» 3 3- S ouvrir au monde par la Visioconférence

Plus en détail

Contacts. www.mdl-champagneardenne.com. la Ligue de l'enseignem. de votre MDL. Ardennes. Aube. Marne. Haute-Marne

Contacts. www.mdl-champagneardenne.com. la Ligue de l'enseignem. de votre MDL. Ardennes. Aube. Marne. Haute-Marne ... en Junior Asso Vers qui puis-je me renseigner si je veux créer une MDL? - Mon chef d établissement et/ou le référent vie lycéenne de mon établissement. - Délégué(e) académique à la vie lycéenne. -

Plus en détail

DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE

DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE ÉCOLE SECONDAIRE DE MIRABEL GUIDE DE CHOIX DE COURS 2015-2016 Quatrième secondaire CHOIX D OPTIONS DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE SÉQUENCE CULTURE, SOCIÉTÉ ET TECHNIQUE

Plus en détail

En UEL uniquement. Jour/ horaire. Programme. Découverte du langage musical autour du piano. Musique à l école. Création sonore et radiophonique

En UEL uniquement. Jour/ horaire. Programme. Découverte du langage musical autour du piano. Musique à l école. Création sonore et radiophonique En UEL uniquement Découverte du langage musical autour du piano Musique à l école Création sonore et radiophonique Grand débutant Acquisition des notions de base de la musique autour d un piano. Ce cours

Plus en détail

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi LeS nouveaux rythmes à l école primaire Exemples d emplois du temps Mars 2014 n exemple d organisation des temps scolaire et périscolaire Commune de 21 000 habitants

Plus en détail

Programme de travail académique des inspecteurs 2009-2010 INSPECTION. novembre 2009. Rectorat 3, boulevard de Lesseps Versailles www.ac-versailles.

Programme de travail académique des inspecteurs 2009-2010 INSPECTION. novembre 2009. Rectorat 3, boulevard de Lesseps Versailles www.ac-versailles. novembre 2009 Programme de travail académique des inspecteurs 2009-2010 Rectorat 3, boulevard de Lesseps Versailles www.ac-versailles.fr INSPECTION COMMUNICATION Sommaire Les finalités du Programme de

Plus en détail

Culture. Type de subvention : Fonctionnement Aide au projet. Objectifs. Conditions de recevabilité de la demande. Critères d éligibilité de la demande

Culture. Type de subvention : Fonctionnement Aide au projet. Objectifs. Conditions de recevabilité de la demande. Critères d éligibilité de la demande Culture Politique : Arts plastiques et visuels : aide aux artistes professionnels ou en voie de professionnalisation pour la création et la diffusion de leurs oeuvres Type de subvention : Fonctionnement

Plus en détail

- LA COHÉSION EN CHANSON -

- LA COHÉSION EN CHANSON - F i c h e 0 4 0 1 - LA COHÉSION EN CHANSON - Exigeant et toujours passionnant, ce travail réunira tout les participants autour d une même difficulté : la découverte de la vocalité. Dans un premier temps,

Plus en détail

Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives

Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives Aménagement des Rythmes Scolaires Concertation Locale Venez nous rencontrer le : Lundi 20 Janvier 2014 à 18H30 CDC Aune et Loir Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives Mot du Président

Plus en détail

Faites du Théâtre! 8 ème édition Une journée de pratique du théâtre. - - Lycées et Collèges - -

Faites du Théâtre! 8 ème édition Une journée de pratique du théâtre. - - Lycées et Collèges - - Faites du Théâtre! 8 ème édition Une journée de pratique du théâtre - - Lycées et Collèges - - Réunion d information pour les enseignants et les enseignantes Jeudi 18 juin 2015 à 18h Mardi 15 Septembre

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

sites.csdraveurs.qc.ca/musique/

sites.csdraveurs.qc.ca/musique/ Guide du chef de choeur THÈME : La bonne chanson «au cœur de notre culture» Le thème des Choralies 2014 vous invite à mettre en valeur un répertoire riche et varié. Plusieurs chants qui nous semblent si

Plus en détail

un projet pédagogique, écologique, technologique et sportif élaboré par des enseignants pour la communauté éducative.

un projet pédagogique, écologique, technologique et sportif élaboré par des enseignants pour la communauté éducative. L association présente un projet pédagogique, écologique, technologique et sportif élaboré par des enseignants pour la communauté éducative. SOMMAIRE La présentation de l aventure Le schéma du projet Nos

Plus en détail

Le Comité Départemental 13 de la FNCTA organise le

Le Comité Départemental 13 de la FNCTA organise le Le Comité Départemental 13 de la FNCTA organise le 14 ème Festival de Théâtre Amateur - Marseille 2012 1 L Esprit Fédéral «C est un réflexe naturel de vouloir se rassembler. De l âge des cavernes à la

Plus en détail

Plan de développement de la Lecture Publique 2008-2012 : bilan

Plan de développement de la Lecture Publique 2008-2012 : bilan Plan de développement de la Lecture Publique 2008-2012 : bilan Préambule, contexte, méthode Préambule Issu de la fusion des bibliothèques départementales de Savoie et de Haute-Savoie en 2001, Savoie-biblio,

Plus en détail

22 janvier 2010 «Journée franco-allemande» «Points Info OFAJ» et «DFJW-Infotreffs»

22 janvier 2010 «Journée franco-allemande» «Points Info OFAJ» et «DFJW-Infotreffs» 22 janvier 2010 «Journée franco-allemande» «Points Info OFAJ» et «DFJW-Infotreffs» L idée En octobre dernier, tous les Points Info OFAJ et DFJW-Infotreffs ont été invités à signaler les manifestations

Plus en détail

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux 1 Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13 I Etat des lieux Le parc d ateliers «publics» loués aux artistes contemporains à Marseille est de : - 10 ateliers

Plus en détail

VENDREDI 13 JUIN 2014

VENDREDI 13 JUIN 2014 ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DE LA BOITE A MALICE VENDREDI 13 JUIN 2014 SALLE BARBARA ST MARTIN DU FOUILLOUX RAPPORT MORAL Difficile de résumer l année 2013 en quelques mots Du côté des administrateurs

Plus en détail

le statut de l artiste et les cumuls d activités

le statut de l artiste et les cumuls d activités Association départementale pour le développement des arts vivants dans le Morbihan Fiche 19 Le statut de l artiste le statut de l artiste et les cumuls d activités Le statut de l artiste du spectacle 1)

Plus en détail

Gwadloup Festival «OFF» APPEL A PROJETS DOSSIER DE CANDIDATURE

Gwadloup Festival «OFF» APPEL A PROJETS DOSSIER DE CANDIDATURE Gwadloup Festival «OFF» EDITION 2013 APPEL A PROJETS DOSSIER DE CANDIDATURE Les dossiers sont à retirer : - A l accueil de Collectivité régionale à Basse-Terre - A l accueil de l espace régional au Raizet

Plus en détail

BILAN QUALITATIF ET QUANTITATIF

BILAN QUALITATIF ET QUANTITATIF BILAN QUALITATIF ET QUANTITATIF Exposition sonore présentée dans le cadre de la Fête de la Science 2012 Du 10 au 13 octobre 2012 A l ecole Normale Supérieure de Lyon Site Jacques Monod Salle 1/22 GN2 OUEST

Plus en détail

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT Introduction Frédéric PETITBON Directeur général délégué, IDRH Les collectivités doivent à la fois respecter des engagements vis-à-vis des citoyens, poursuivre des démarches managériales et tenir compte

Plus en détail

1- Présentation de la structure

1- Présentation de la structure 1- Présentation de la structure Cadre L école Paul Langevin se situe sur la commune de Pontivy, les locaux des classes de maternelle et d élémentaire se rejoignent par la cantine. L école maternelle compte

Plus en détail

Rapport de stage en entreprise PROSPECTIVE IMAGE. Produire et réaliser en vidéo pour l entreprise, la télévision et l internet

Rapport de stage en entreprise PROSPECTIVE IMAGE. Produire et réaliser en vidéo pour l entreprise, la télévision et l internet ROLAND Quentin 3èmeD Rapport de stage en entreprise PROSPECTIVE IMAGE Produire et réaliser en vidéo pour l entreprise, la télévision et l internet Année scolaire 2006-2007 Collège André CHENE SOMMAIRE

Plus en détail

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse Paris, le 11 décembre 2014 CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP Relevé des conclusions A l occasion de la Conférence nationale du handicap du 11 décembre 2014,

Plus en détail

La plateforme de propositions de la FNASEPH. Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine

La plateforme de propositions de la FNASEPH. Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine La plateforme de propositions de la FNASEPH Le Grenelle de la formation et de l accès à la vie sociale des Jeunes Handicapés Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine De la scolarisation aux

Plus en détail

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche 2015 1 PRESENTATION DE LA STRUCTURE RAViV est un réseau solidaire de compagnies et structures franciliennes de spectacle vivant

Plus en détail

Bilan des 2 premières périodes des TAP

Bilan des 2 premières périodes des TAP Bilan des 2 premières périodes des TAP Les TAP, mis en place dès le lundi de la rentrée, trouvent progressivement leur rythme de croisière La fréquentation des TAP Nombre total d'enfants scolarisés sur

Plus en détail

LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ

LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ L explosion de l activité professionnelle des femmes et la situation géographique de la commune d Aumetz et de notre

Plus en détail

CHANGEMENT D'IDENTITE D'UN THEATRE

CHANGEMENT D'IDENTITE D'UN THEATRE Marianne Bevand marian.bevand@gmail.com tél : 06 18 37 16 66 Master 2 Professionnel de conduite de projets culturels et connaissance des publics Note de synthèse pour le cours de Mr Emmanuel Wallon 18/01/2006

Plus en détail

PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION

PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION OBJET A travers ce dispositif, la Région souhaite : Démocratiser l accès à la culture Faire du dispositif un véritable outil d ouverture culturelle Valoriser

Plus en détail

1 er tremplin des musiques actuelles «Mets les watts»

1 er tremplin des musiques actuelles «Mets les watts» 1 1 er tremplin des musiques actuelles «Mets les watts» Samedi 21 février 2015 Salle du jeu du mail PAMIERS Règlement du tremplin Direction des affaires culturelles de la Ville de Pamiers, 7 place du mercadal

Plus en détail

PLATEFORME NATIONALE DES CAFES CULTURES

PLATEFORME NATIONALE DES CAFES CULTURES PLATEFORME NATIONALE DES CAFES CULTURES En 2008, se sont déroulées les premières rencontres nationales des cafés cultures à Nantes. Ces rencontres ont immédiatement été suivies par la création de «la plateforme

Plus en détail

SCHEMA DEPARTEMENTAL DE DEVELOPPEMENT DES ENSEIGNEMENTS ET DES PRATIQUES ARTISTIQUES DU CANTAL 2013-2015

SCHEMA DEPARTEMENTAL DE DEVELOPPEMENT DES ENSEIGNEMENTS ET DES PRATIQUES ARTISTIQUES DU CANTAL 2013-2015 SCHEMA DEPARTEMENTAL DE DEVELOPPEMENT DES ENSEIGNEMENTS ET DES PRATIQUES ARTISTIQUES DU CANTAL 2013-2015 1 ÉVALUATION DU SCHEMA DEPARTEMENTAL DE DEVELOPPEMENT DES ENSEIGNEMENTS ARTISTIQUES 2007-2012 PERSPECTIVES

Plus en détail

Réunion de présentation. Avril 2015

Réunion de présentation. Avril 2015 Réunion de présentation Avril 2015 Points abordés 1. L environnement 2. L équipe 3. La pédagogie et le fonctionnement de l établissement 4. Après la 3 ème? 5. Questions L environnement 12, chaussée Jules

Plus en détail

Paris. Classes et séjours de découvertes Année scolaire 2015/2016. Résidence internationale de Paris. Paris 1 re découverte (2 jours/1 nuit)

Paris. Classes et séjours de découvertes Année scolaire 2015/2016. Résidence internationale de Paris. Paris 1 re découverte (2 jours/1 nuit) Classes et séjours de découvertes Année scolaire 2015/2016 Résidence internationale de Paris ou autres hébergements collectifs Paris Classes accueillies : toutes classes Brochure page 76 Dernière mise

Plus en détail

Expositions. Jusqu au jeudi 15. A partir du mardi 20 Duo d Images, photographies de Christian LE SAINT

Expositions. Jusqu au jeudi 15. A partir du mardi 20 Duo d Images, photographies de Christian LE SAINT Expositions Jusqu au lundi 12, A partir de 17h La Magie de Noël SAINT-PAIR-SUR-MER, Eglise La neige, les congères et les stalactites vous plongeront dans l univers d un décor montagnard pour un Noël féérique

Plus en détail

Construire son été. avec la Ville de Reims et sa direction de la Jeunesse

Construire son été. avec la Ville de Reims et sa direction de la Jeunesse Construire son été avec la Ville de Reims et sa direction de la Jeunesse Une école de vie La Ville de Reims accompagne avec exigence enfants et jeunes Le but? Permettre à chaque enfant et chaque jeune

Plus en détail

Mécénat intergénérationnel : l Ircantec lance son appel à projets pour l année 2014

Mécénat intergénérationnel : l Ircantec lance son appel à projets pour l année 2014 Mécénat intergénérationnel : l Ircantec lance son appel à projets pour l année 2014 Contact presse Isabelle Vergeat-Achaintre Responsable de la communication Tél. 33 (0)2 41 05 21 74 ou 33 (0)6 07 70 13

Plus en détail

Contacts. Calendrier de l appel à projets

Contacts. Calendrier de l appel à projets CAHIER DES CHARGES Contacts Département de la Seine-Saint-Denis Direction de la Culture, du Patrimoine, du Sport et des Loisirs Mission «La Culture et l Art au Collège» micaco@cg93.fr / 01 43 93 83 37

Plus en détail

L association Artd école

L association Artd école L association Artd école Une association loi 1901, créée dans les années 1980, pour promouvoir les disciplines artistiques dans et autour de l école. A l origine, elle a proposé de nombreuses animations

Plus en détail

Présentation des Nouvelles Activités Périscolaires du SIVOM Parisot-Peyrole

Présentation des Nouvelles Activités Périscolaires du SIVOM Parisot-Peyrole Présentation des Nouvelles Activités Périscolaires du SIVOM ParisotPeyrole 20142015 Afin de vous apporter un maximum d informations pour cette nouvelle rentrée, nous vous proposons ce petit document qui

Plus en détail

L ENTREPRISE GÉNÉRALE DANS LE BÂTIMENT : UN CHEF D ORCHESTRE AUX MULTIPLES FACETTES

L ENTREPRISE GÉNÉRALE DANS LE BÂTIMENT : UN CHEF D ORCHESTRE AUX MULTIPLES FACETTES L Entreprise générale dans le bâtiment : un chef d orchestre aux multiples facettes L Entreprise générale n a pas de définition légale ou réglementaire ; elle est seulement identifiée dans un certain nombre

Plus en détail

le tour européen du bénévolat et du volontariat fait étape à paris

le tour européen du bénévolat et du volontariat fait étape à paris année européenne du bénévolat et du volontariat le tour européen du bénévolat et du volontariat fait étape à paris du 14 au 20 avril 2011 place de l Hôtel de ville programme Ouvert de 11h à 19h Entrée

Plus en détail

Communiqué 11ème Carnaval des Alpes à Gap Thème «Les insectes et le potager» Mercredi 29 Février 2012

Communiqué 11ème Carnaval des Alpes à Gap Thème «Les insectes et le potager» Mercredi 29 Février 2012 Communiqué 11ème Carnaval des Alpes à Gap Thème «Les insectes et le potager» Mercredi 29 Février 2012 Le collectif carnaval et la ville de Gap organisent le Carnaval des Alpes le mercredi 29 Février 2012.

Plus en détail

STATUTS «ATELIER THEATRE DE L EVEIL»

STATUTS «ATELIER THEATRE DE L EVEIL» 1 STATUTS Association «ATELIER THEATRE DE L EVEIL» Logo 2 I. CONSTITUTION OBJET SIEGE SOCIAL DUREE Article 1 : Constitution et Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association

Plus en détail

Programme Bourses Diversité et Réussite

Programme Bourses Diversité et Réussite Donner à chacun les meilleures chances de réussir Programme Bourses Diversité et Réussite La Fondation INSA de Lyon Ensemble développons notre vocation L INSA de Lyon tire sa force de l intégration de

Plus en détail

MAMI SENIORS Livret d accueil

MAMI SENIORS Livret d accueil MAMI SENIORS Livret d accueil Maison «Mami seniors» : Un espace d accueil de jour non médicalisé. C est un lieu de rencontres, d échanges et d animation au cœur de Toulon. Soucieux de cultiver le lien

Plus en détail

Le droit d espérer. Didier Chastagnier

Le droit d espérer. Didier Chastagnier Février 2013 MULHOUSE STRASBOURG COLMAR Notre mission, plus que jamais, grâce à vous: Donner à chaque enfant le droit d être un enfant Le droit d espérer Chers Amis d Action Quartiers C est une joie pour

Plus en détail

GRENOBLE BADMINTON horizon 2016

GRENOBLE BADMINTON horizon 2016 GRENOBLE BADMINTON horizon 2016 page 1/22 Le club en 2012 Les objectifs de l olympiade 2008-2012 avaient été formulés selon six axes et ont été, en grande partie, remplis : Accueillir toutes les formes

Plus en détail

Salon du Livre écrit par les jeunes 9 ème édition 1

Salon du Livre écrit par les jeunes 9 ème édition 1 Salon du Livre écrit par les jeunes 9 ème édition 1 Accueillie à la Maison de l animation au sein du quartier de l Argonne/Orléans, puis élaboré de concert avec l association Vivre et l écrire Fédération,

Plus en détail

Kit d organisation des rencontres académiques

Kit d organisation des rencontres académiques Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Kit d organisation des rencontres académiques Ce kit a été réalisé en coopération avec 1 Comment organiser une rencontre au sein de mon académie

Plus en détail

BILAN DU FORUM DES METIERS 2011

BILAN DU FORUM DES METIERS 2011 BILAN DU FORUM DES METIERS 2011 1 BILAN DE LA FREQUENTATION DES ELEVES Près de 850 élèves ont rencontré 105 intervenants (14 absents) Grâce au décompte aux portails, nous savons que par niveau sont venus

Plus en détail

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS D 4 COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS Les spécificités urbanistiques du territoire vélizien soulignent l enjeu de l accessibilité de la ville aux personnes à mobilité

Plus en détail

Assemblées Générales. (Extraordinaire et Ordinaire) Lundi 8 juin 2015 Rochefort Palais des Congrès Espace Pierre Loti

Assemblées Générales. (Extraordinaire et Ordinaire) Lundi 8 juin 2015 Rochefort Palais des Congrès Espace Pierre Loti Assemblées Générales (Extraordinaire et Ordinaire) Lundi 8 juin 2015 Rochefort Palais des Congrès Espace Pierre Loti A la mémoire de nos amis Robert FOURNEL Jean-Pierre RENAUDEAU Ex-administrateurs de

Plus en détail

Ecritech-3. Patrimoines, enseignement d exploration et tablettes. Josyane Rouch, IA-IPR Arts plastiques, Académie de Nice

Ecritech-3. Patrimoines, enseignement d exploration et tablettes. Josyane Rouch, IA-IPR Arts plastiques, Académie de Nice Ecritech-3 Patrimoines, enseignement d exploration et tablettes Josyane Rouch, IA-IPR Arts plastiques, Académie de Nice Christiane Caitucoli, professeur d histoire-géographie, Lycée Bonaparte, Toulon Académie

Plus en détail

Catalogue de Formation

Catalogue de Formation SARL INSTITUT FRANÇAIS DE LANGUES ET DE SERVICES ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT PRIVE CREE EN 1992 Catalogue de Formation vous propose des formations adaptées à vos besoins et à vos attentes Particuliers,

Plus en détail

«Roubaix : fantastique architecture!»

«Roubaix : fantastique architecture!» Cité scolaire Van Der Meersch Roubaix Dispositifs pour élèves allophones nouvellement arrivés en France Projet culturel des UPE2A (1) collège et lycée Année 2012/2013 «Roubaix : fantastique architecture!»

Plus en détail

Banque d outils d aide à l évaluation diagnostique

Banque d outils d aide à l évaluation diagnostique Banque d outils d aide à l évaluation diagnostique Url : http://www.banqoutils.education.gouv.fr/index.php Niveau : GS au Lycée Conditions d'utilisation : Pas d'inscription nécessaire. Format des ressources

Plus en détail

s engage aux côtés de 6 associations dans le domaine de la solidarité dédiée à l enfance

s engage aux côtés de 6 associations dans le domaine de la solidarité dédiée à l enfance s engage aux côtés de 6 associations dans le domaine de la solidarité dédiée à l enfance L enfance au cœur de nos actions. La Fondation 29 Haussmann a retenu pour thème la lutte contre la rupture du lien

Plus en détail

ORGANISER UNE EXPOSITION DE PRODUCTION D ELEVES OU DES REPRESENTATIONS EXPOSER QUOI?

ORGANISER UNE EXPOSITION DE PRODUCTION D ELEVES OU DES REPRESENTATIONS EXPOSER QUOI? ORGANISER UNE EXPOSITION DE PRODUCTION D ELEVES OU DES REPRESENTATIONS EXPOSER QUOI? Des productions en maîtrise de la langue o A l écrit: suite/fin d album, critiques littéraires, carnets de lecture o

Plus en détail

ACCORD. Apprendre le français à Paris. www.french-paris.com www.accord-langues.com www.paris-junior.com ECOLE DE LANGUES PARIS

ACCORD. Apprendre le français à Paris. www.french-paris.com www.accord-langues.com www.paris-junior.com ECOLE DE LANGUES PARIS ECOLE DE LANGUES PARIS Institut Supérieur Privé sous convention avec les universités de Poitiers, Paris V, Paris VII, Paris VIII et INALCO Souffle Apprendre le français à Paris www.french-paris.com www.accord-langues.com

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 Résultats aux évaluations nationales CM2 Annexe 1 Résultats de l élève Compétence validée Lire / Ecrire / Vocabulaire / Grammaire / Orthographe /

Plus en détail

Gestion Participative Territoriale :

Gestion Participative Territoriale : !!" #!#$ # % #% Touiza Solidarité Evaluation ex post et externe Gestion Participative Territoriale : François Durand Consultant ITG Paris Foued Chehat Expert associé 1 Le cadre de l évaluation Le projet

Plus en détail