La technologie «HRM» (High Resolution Melting)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La technologie «HRM» (High Resolution Melting)"

Transcription

1 Projets Exploratoires PluridisciplinaireS 2010 La technologie «HRM» (High Resolution Melting) Une nouvelle approche pour l étude de la diversité des communautés symbiotiques Hélène Henri & Laurence Mouton Laboratoire de Biométrie et Biologie Evolutive UMR CNRS 5558 Université de Lyon; Université Lyon1 Henri & Mouton. Molecular Ecology Resources, in Press

2 Contexte biologique Arthropodes -> grande diversité de symbiotes bactériens -> Multi-infections -> Transmission verticale : héritabilité de communautés bactériennes Symbiotes primaires -> Obligatoires : symbiotes nutritionnels Symbiotes secondaires -> Facultatifs : grande diversité d effets phénotypiques -> Influence de la composition symbiotique sur le phénotype de l hôte -> Phénotype étendu : génome hôte + génome(s) bactérie(s) + interactions Projet: mise au point d une technique d exploration et de caractérisation de la diversité symbiotique à large échelle et sans a priori

3 Contexte biologique Exploration et caractérisation de la diversité symbiotique au niveau individuel à grande échelle - Séquençage + Facile (grandes séries possibles) - Cher (grandes séries) - Clonage, screening, puis séquençage si multi-infections (petites séries seulement) + Facile (grandes séries possibles) - PCR-RFLP + Pas cher (dépend enzyme) - Mise au point au cas par cas (parfois difficile) - Sous-estime la diversité : polymorphisme au niveau du site de restriction - Approche avec a priori + Pas cher (grandes séries possibles) - PCR spécifiques - Mise au point au cas par cas (Pas toujours possible) - Approche avec a priori

4 «HRM» : dérive la PCR quantitative en temps réel Principe de la PCR quantitative en temps réel 18 Cinétique d'amplification Phase plateau Fluorescence (qté ADN) Phase exponentielle Phase de latence Cycle Début de l amplification de l ADN Courbes de fusion -> Cinétique de dissociation des brins des produits PCR -> Validation de la spécificité du produit amplifié

5 Principe de la technique de HRM «High Resolution Melting» HRM = courbes de fusion améliorées -> Intercalant : saturation de l'adn double brin -> Cinétique plus fine -> Regroupements en clusters Tm + forme de la courbe

6 Principe de la technique de HRM «High Resolution Melting» - Détection et identification des mutations de gènes impliqués dans certaines maladies, SNPs... (outil diagnostic). - Détection de nouveaux variants viraux et bactériens But du projet : Développer cette technique dans un contexte écologique pour étudier la diversité des endosymbiotes dans les populations naturelles d insectes

7 Infections par différentes espèces bactériennes Modèle : Bemisia tabaci Insecte polyphage, ravageur de cultures (liste IUCN) Cardinium Symbiote primaire -> Bactérie Portiera Classe γ - protéobactérie Wolbachia Hamiltonella γ - protéobactérie Arsenophonus γ - protéobactérie Symbiotes secondaires Wolbachia Cardinium α - protéobactérie Bacteroidetes Prévalence : >95% Multi-infections : >45% Rickettsia Fritschea α - protéobactérie Chlamydia Hamiltonella Arsenophonus Nécessite l utilisation d amorces qui amplifient l ensemble des symbiotes secondaires de B. tabaci et seulement eux -> problèmes de spécificité -> trop de variabilité

8 Etude de la diversité des souches de Wolbachia Wolbachia - Bactérie intracellulaire présente chez de nombreux invertébrés ( 66% des espèces d arthropodes) - Nombreux cas d infection multiple -> lignées présentant différents statuts d infection Cible : Gène wsp (Wolbachia Surface Protein) 611pb HVR1 HVR2 HVR3 HVR4 Amorces 81F 2bF2 2R 3bF 3R 691R Région1 290pb Amplicons Région2 266pb Région3 269pb

9 Echantillonnage Espèce hôte Classe/Ordre Souche(s) de Wolbachia wlhet1 Leptopilina heterotoma Asobara tabida Insecte/Hyménoptère Insecte/Hyménoptère wlhet1, wlhet2 wlhet1, wlhet3 wlhet1, wlhet2, wlhet3 watab3 watab1, watab3 watab2, watab3 watab1, watab2, watab3 Asobara japonica Insecte/Hyménoptère wajap Drosophila simulans Drosophila melanogaster Sitophilus Oryzae Sitophilus Zeamais Phlebotomus papatasi Phlebotomus duboscqui Phlebotomus longicornis Bemisia tabaci Zygiella sp. Insecte/Diptère Insecte/Coléoptère Insecte/Diptère Insecte/Hémiptère Arachnide/Araneae wri wmel wsoraus wszeareu wphleb-m4 wphleb-54d wphleb-31f wbem1 wbem2 wzyg-i96 wzyg-im37

10 Cas des mono-infections Espèce hôte D. simulans Population Souche dewolbachia Résultat HRM Mozambique wri Cluster 1 Antibes (France) wri Cluster 1 Bordeaux (France) wri Cluster 1 Chicharo (Espagne) wri Cluster 1 Tokyo (Japon) wri Cluster 1 L. heterotoma Laboratoire wlhet1 Cluster 1 A. japonica Kagoshima wajap Cluster 2 HiroN wajap Cluster 2 SendN wajap Cluster 2 S. Oryzae Australie wsoraus Cluster 3 S. Zeamais Ile de la Réunion wszeareu Cluster 3 B. tabaci Zygiella sp. N Grèce wbem1 Cluster 4 N Grèce wbem1 Cluster 4 N Grèce wbem1 Cluster 4 N Grèce wbem1 Cluster 4 N Grèce wbem2 Cluster 5 N 195 Grèce wbem2 Cluster 5 N 160 Grèce wbem2 Cluster 5 N 152 Grèce wbem2 Cluster 5 N 153 Grèce wbem2 Cluster 5 N 169 Grèce wbem2 Cluster 5 N Grèce wbem2 Cluster 5 I96 wzyg-i96 Cluster 6 IM37 wzyg-im37 Cluster 6 wsp wbem1 / wbem2 : 2nt sur 611 (99.64% identité)

11 Cas des multi-infections Seuil de détection de la 2 ème souche Test : dilutions de 2 souches de Wolbachia 10% 40% Proportion des 2 souches de Wolbachia Résultat HRM wau wri Région 1 Région 2 Région 3 Totalité 0 1 Cluster 1 Cluster 1 Cluster 1 Cluster Cluster 1 Cluster 1 Cluster 1 Cluster Cluster 1 Cluster 1 Cluster 1 Cluster Cluster 1 Cluster 1 Cluster 1 Cluster Cluster 2 Cluster 1 Cluster 1 Cluster Cluster 2 Cluster 1 Cluster 1 Cluster Cluster 3 Cluster 1 Cluster 1 Cluster Cluster 4 Cluster 1 Cluster 2 Cluster Cluster 4 Cluster 1 Cluster 3 Cluster Cluster 5 Cluster 2 Cluster 3 Cluster Cluster 5 Cluster 2 Cluster 3 Cluster 6 Pb. affiliation -> quand les proportions relatives sont très différentes, certaines souches ne sont pas détectées Résultats non symétriques -> détection préférentielle d une souche (wri)? -> dans les échantillons naturellement multi-infectés (trois souches présentes) : OK

12 Bilan Mono-infections : Fiable, reproductible et discriminante -> Permet d identifier les souches présentes par rapport à des références -> Permet de détecter la présence de nouvelles souches (méthode sans a priori) Multi-infections : risque de sous-estimer la diversité Problème quand proportions des souches bactériennes très différentes Même problème rencontré avec les autres techniques utilisées actuellement Méthode sans a priori permettant le screening de la diversité des souches d une espèce bactérienne dans les populations naturelles

DIPLÔME UNIVERSITAIRE DE GENIE GENETIQUE. Le Diplôme Universitaire de Génie Génétique est obtenu par la validation de 3 modules parmi 4 proposés :

DIPLÔME UNIVERSITAIRE DE GENIE GENETIQUE. Le Diplôme Universitaire de Génie Génétique est obtenu par la validation de 3 modules parmi 4 proposés : DIPLÔME UNIVERSITAIRE DE GENIE GENETIQUE Le Diplôme Universitaire de Génie Génétique est obtenu par la validation de 3 modules parmi 4 proposés : Outre l assiduité, l évaluation individuelle est réalisée

Plus en détail

Université Bordeaux Segalen - PACES 2011-2012 ED UE9s Mars 2012

Université Bordeaux Segalen - PACES 2011-2012 ED UE9s Mars 2012 Sélectionner les propositions exactes Université Bordeaux Segalen - PACES 2011-2012 ED UE9s Mars 2012 QCM 1. La température de fusion (Tm) d une molécule d ADN : A. est mise en évidence par l augmentation

Plus en détail

Mise en évidence des agents infectieux par Biologie Moléculaire

Mise en évidence des agents infectieux par Biologie Moléculaire UE de l agent infectieux à l hôte Janvier 2012 Mise en évidence des agents infectieux par Biologie Moléculaire Dr Isabelle GARRIGUE Laboratoire de Virologie Professeur FLEURY isabelle.garrigue@chu-bordeaux.fr

Plus en détail

Biologie Moléculaire 6 GT SG FWB Leçon n 5

Biologie Moléculaire 6 GT SG FWB Leçon n 5 Biologie Moléculaire 6 GT SG FWB Leçon n 5 Tests de paternité (fin labo électrophorèse) Un test de paternité consiste à analyser l'adn de deux personnes dans le but d'établir un lien de parenté génétique.

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Biotechnologies SESSION 2015 Sous-épreuve écrite de Biotechnologies Lundi 22 juin 2015 Coefficient de la sous-épreuve

Plus en détail

Mise en évidence des agents infectieux par Biologie Moléculaire

Mise en évidence des agents infectieux par Biologie Moléculaire UE de l agent infectieux à l hôte Février 2015 Mise en évidence des agents infectieux par Biologie Moléculaire Dr Isabelle GARRIGUE UMR CNRS MFP Microbiologie Fondamentale et Pathogénicité isabelle.garrigue@chu-bordeaux.fr

Plus en détail

Mlle ImaneSmaili SVI4. Encadré par: Responsable du cours de Biologie Moléculaire Pr. B. BELKADI

Mlle ImaneSmaili SVI4. Encadré par: Responsable du cours de Biologie Moléculaire Pr. B. BELKADI Mlle ImaneSmaili SVI4 Encadré par: Responsable du cours de Biologie Moléculaire Pr. B. BELKADI PLAN 1. Introduction 2.Définition 3. Principe 4.Les applications de la PCR Introduction La PCR «Polymerase

Plus en détail

UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES

UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES ORIGINAL : anglais DATE : 21 octobre 2010 UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES GENÈVE F DIRECTIVES CONCERNANT LES PROFILS D ADN : CHOIX DES MARQUEURS MOLECULAIRES ET CONSTRUCTION

Plus en détail

Principe des études moléculaires en génétique médicale Méthodes d analyse des microlésions du génome

Principe des études moléculaires en génétique médicale Méthodes d analyse des microlésions du génome Mercredi 23 Octobre LECLERCQ Barbara L2 GM Pr Krahn 10 pages Principe des études moléculaires en génétique médicale Méthodes d analyse des microlésions du génome Plan A. Introduction B. Techniques courantes

Plus en détail

DNA-seqciblé : principales méthodes d'enrichissement

DNA-seqciblé : principales méthodes d'enrichissement DNA-seqciblé : principales méthodes d'enrichissement DU de séquençage haut-débit Module 1 : Séquençage nouvelle génération - Technologies & applications 17 octobre 2013 Amélie PITON piton@igbmc.fr 1 Introduction

Plus en détail

Les documents présentés dans ce cours sont issus : soit de travaux personnels soit de travaux présentés sur le web Leur utilisation ne doit donner

Les documents présentés dans ce cours sont issus : soit de travaux personnels soit de travaux présentés sur le web Leur utilisation ne doit donner Les documents présentés dans ce cours sont issus : soit de travaux personnels soit de travaux présentés sur le web Leur utilisation ne doit donner lieu à aucune exploitation commerciale D. LOCKER Professeur

Plus en détail

PCR (POLYMERASE CHAIN REACTION)

PCR (POLYMERASE CHAIN REACTION) PCR (POLYMERASE CHAIN REACTION) Amplification des acides nucléiques PCR RT-PCR Et leurs applications PCR en temps réel La PCR : une révolution technologique en biologie moléculaire APPLICATIONS : - Médecine

Plus en détail

ATELIER EPIGENETIQUE

ATELIER EPIGENETIQUE Juin 2012 ATELIER EPIGENETIQUE Utilisation de la Q-PCR pour analyser des données de ChIP ou de MeDIP Emmanuèle Mouchel-Vielh I. La PCR quantitative: principe et généralités II. Interprétation des résultats

Plus en détail

Le monde des bio-puces

Le monde des bio-puces Le monde des bio-puces D1 Le «dogme central» de la biologie moléculaire Transcription Epissage Traduction ADN ARNpm ARNm Protéines Génome Transcriptome Protéome D2 Puces à ADN Techniques de génomique fonctionnelle

Plus en détail

LES MARQUEURS MOLECULAIRES

LES MARQUEURS MOLECULAIRES LES MARQUEURS MOLECULAIRES Il y a différents types de marqueurs : o Les caractères phénotypiques : limités, observations sur l arbre entier et sur différentes années o Les marqueurs biochimiques o Les

Plus en détail

Outils moléculaires de surveillance de laboratoire

Outils moléculaires de surveillance de laboratoire Outils moléculaires de surveillance de laboratoire Hugues Charest Laboratoire de santé publique du Québec Faculté de médecine, Université de Montréal Conflits d intérêts Je déclare n avoir aucun conflit

Plus en détail

Professeur Joël LUNARDI

Professeur Joël LUNARDI Biochimie - Biologie moléculaire Chapitre 9 : Applications médicales Professeur Joël LUNARDI MED@TICE PCEM1 - Année 2006/2007 Faculté de Médecine de Grenoble - Tous droits réservés. Chapitre 9. APPLICATIONS

Plus en détail

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire Informations de l'unité d'enseignement Implantation Cursus de Institut Paul Lambin Bachelier en chimie Intitulé Biotechnologie 2 C2120 Cycle 1 Bloc 2 Quadrimestre 2 Pondération 1 Nombre de crédits 5 Nombre

Plus en détail

Oxoid sites around the world

Oxoid sites around the world Oxoid!!"# Oxoid sites around the world ' $ %& Oxoid s area of expertise )&' )' & ' ' & '' ' ( Oxoid Products Dehydrated Media Prepared Media Latex Agglutination Kits BAX System from DuPont Qualicon DuPont

Plus en détail

La médecine personnalisée Daniel Locker Professeur honoraire Université Orléans

La médecine personnalisée Daniel Locker Professeur honoraire Université Orléans La médecine personnalisée Daniel Locker Professeur honoraire Université Orléans Introduction En 1992, l introduction d'un anticorps monoclonal, l herceptine, pour le traitement du cancer du sein a donné

Plus en détail

Pathologies et génétique moléculaire

Pathologies et génétique moléculaire Biochimie - Biologie moléculaire Pathologies et génétique moléculaire Julien Fauré Institut de Formation en Soins Infirmiers 1 ère Année Année universitaire 2014-2015 Plan Les outils de la génétique moléculaire

Plus en détail

Testing moléculaire RER/MSI

Testing moléculaire RER/MSI Atelier Instabilité Microsatellitaire 26 avril 2014, Bordeaux Testing moléculaire RER/MSI Isabelle Soubeyran Unité de Pathologie Moléculaire Institut Bergonié Bordeaux PGMC d Aquitaine Système RER = système

Plus en détail

Cytogénétique et biologie moléculaire

Cytogénétique et biologie moléculaire Cytogénétique et biologie moléculaire apport au diagnostic, à l évaluation pronostique et au suivi des hémopaties malignes C Bastard, DESC, 21 septembre 2009 Pourquoi est-ce possible? Parce que les anomalies

Plus en détail

Instrument LightCycler 480 Manuel Opérateur Abrégé. Logiciel Version 1.5

Instrument LightCycler 480 Manuel Opérateur Abrégé. Logiciel Version 1.5 Instrument LightCycler 480 Manuel Opérateur Abrégé Logiciel Version 1.5 Présentation du Logiciel LightCycler 480 1 Les fonctionnalités de base du logiciel 1 Le logiciel LightCycler 480 Le Logiciel LightCycler

Plus en détail

SEMIOLOGIE- Applications de la biologie moléculaire à la médecine. Applications de la biologie moléculaire à la médecine.

SEMIOLOGIE- Applications de la biologie moléculaire à la médecine. Applications de la biologie moléculaire à la médecine. 30/04/12 Camille Garbarino Sémiologie Pr Barlier 6 pages SEMIOLOGIE- Applications de la biologie moléculaire à la médecine. Applications de la biologie moléculaire à la médecine. Plan : A) Principales

Plus en détail

Diver e s r it i é t é e t e t s tr t u r ct c u t re r e g é g n é ét é i t que e d e d s e p o p p o u p la l ti t on o s d u d

Diver e s r it i é t é e t e t s tr t u r ct c u t re r e g é g n é ét é i t que e d e d s e p o p p o u p la l ti t on o s d u d Diversité et structure génétique des populations du puceron lanigère du peuplier Phloeomyzus passerinii Stéphanie Bankhead, Sophie Pointeau, Carine Martin, François Lieutier Université d Orléans Laboratoire

Plus en détail

Ministère des Solidarités, de la Santé et de la Famille

Ministère des Solidarités, de la Santé et de la Famille Ministère des Solidarités, de la Santé et de la Famille Direction générale de la Santé Sous-Direction de la gestion des risques des milieux Bureau des eaux DGS/SD7A N Personnes chargées du dossier : Philippe

Plus en détail

LE GÉNIE GÉNÉTIQUE ET LA BIOLOGIE MOLÉCULAIRE

LE GÉNIE GÉNÉTIQUE ET LA BIOLOGIE MOLÉCULAIRE LE GÉNIE GÉNÉTIQUE ET LA BIOLOGIE MOLÉCULAIRE Plan Introduction I - Qu est ce Que le génie génétique? II - Quels sont les outils du génie génétique? II.1- Les Enzymes II.1.1- Enzymes de restriction II.1.2-

Plus en détail

Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire

Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire nicolas.glaichenhaus@unice.fr Master IADE Année 2013-2014 Plan du cours Rappels de biologie moléculaire et de biologie cellulaire Les molécules

Plus en détail

! " # $ % & ' $ () * +,-./ -! 01 '* +,-./ 2 ' 3 $ 1 4 ) $ ()

!  # $ % & ' $ () * +,-./ -! 01 '* +,-./ 2 ' 3 $ 1 4 ) $ () ! " #$%& ' $() *+,-./-!01'*+,-./2'3$14 ) $() 5 61()78 8)9 5 43:0 *+,-./ " '*+,!: " ' " -:*+,-./; " ) < 7! '! 4:' 4 4! := 4!! >4! 3:'! =! 4!! 7?5 61()78 8)94!! 8.4 : @A$A8.4:! 4 B44 8:4?:4:04: 7* +,!:::074

Plus en détail

Tuberculose : rappels sur le bacille et les outils disponibles

Tuberculose : rappels sur le bacille et les outils disponibles Tuberculose : rappels sur le bacille et les outils disponibles Dr Nicolas Veziris, Laboratoire de Bactériologie-Hygiène, Pitié-Salpêtrière Centre National de Référence des Mycobactéries 23 mars 2011 Généralités

Plus en détail

UE 2V311 - TD3-2015. Analyses de méioses, ségrégation et cartographie.

UE 2V311 - TD3-2015. Analyses de méioses, ségrégation et cartographie. Buts du TD : UE 2V311 - TD3-2015 Analyses de méioses, ségrégation et cartographie. - connaître la méiose et ses conséquences sur la transmission et la recombinaison de l information génétique à travers

Plus en détail

L2 microbiologie TD08: méthodes de la microbiologie moléculaire

L2 microbiologie TD08: méthodes de la microbiologie moléculaire # Andrew Tolonen (atolonen@gmail.com) # avril 2013 L2 microbiologie TD08: méthodes de la microbiologie moléculaire Exercise 1: amplification d'un gène d'intéret par PCR Vous êtes un médecin travaillant

Plus en détail

La PCR en temps réel

La PCR en temps réel La PCR en temps réel Hôpital La Rabta Tunis 6 juin 2013 Dr Sabine Favre-Bonté Maître de Conférences, Université Claude Bernard Lyon 1 UMR CNRS 5557 Ecologie Microbienne Equipe Multi-résistance environnementale

Plus en détail

Les techniques de criblage à grande échelle en génomique fonctionnelle. L exemple des puces à ADN

Les techniques de criblage à grande échelle en génomique fonctionnelle. L exemple des puces à ADN Les techniques de criblage à grande échelle en génomique fonctionnelle L exemple des puces à ADN Les Puces à ADN : Pourquoi? Comment? INSTN - Saclay - 8 juin 2005 Laboratoire de Biologie Moléculaire du

Plus en détail

LE SEQUENCAGE DU GENOME HUMAIN. Historique Séquençage Résultats

LE SEQUENCAGE DU GENOME HUMAIN. Historique Séquençage Résultats LE SEQUENCAGE DU GENOME HUMAIN Historique Séquençage Résultats Séquençage de Macromolécules Enchaînement d unités répétitives Petite molécule Couper de façon précise en sous-ensemble 50 25 25 reconstruire

Plus en détail

Apport de la PCR en temps réel en maladies infectieuses

Apport de la PCR en temps réel en maladies infectieuses Apport de la PCR en temps réel en maladies infectieuses Biologie moléculaire Amplification PCR I. Dénaturation ADN 95 C II. Hybridation t = Tm III. Extension t dépend de la polymérase employée PCR «classique»

Plus en détail

Le marquage moléculaire

Le marquage moléculaire Le marquage moléculaire Le marquage moléculaire regroupe un ensemble de techniques révélant des différences de séquences d (acide désoxyribonucléique) entre individus. Les marqueurs moléculaires permettent

Plus en détail

TECHNIQUES QUALITATIVES D'AMPLIFICATION ENZYMATIQUE DES ACIDES NUCLEIQUES :

TECHNIQUES QUALITATIVES D'AMPLIFICATION ENZYMATIQUE DES ACIDES NUCLEIQUES : TECHNIQUES QUALITATIVES D'AMPLIFICATION ENZYMATIQUE DES ACIDES NUCLEIQUES : PCR ( POLYMERASE CHAIN REACTION), RT-PCR (REVERSE TRANSCRIPTION-PCR) ET PCR TEMPS REEL DETECTION ET IDENTIFICATION DES ORGANISMES

Plus en détail

VI. L APPORT DES MARQUEURS MOLECULAIRES. A. Définitions

VI. L APPORT DES MARQUEURS MOLECULAIRES. A. Définitions VI. L APPORT DES MARQUEURS MOLECULAIRES Comme nous l avons vu précédemment, l étude des caractères quantitatifs est fondée sur l analyse statistique des performances mesurées des individus. Il en est de

Plus en détail

Germes intracellulaires Philippe BROUQUI

Germes intracellulaires Philippe BROUQUI Germes intracellulaires Philippe BROUQUI Maladies Infectieuses et Tropicales, CHU Nord Unité des rickettsies, CNRS UMR 6020, Faculté de Médecine Marseille HISTORIQUEMENT: Biovar Antica : Afrique de l EST/Peste

Plus en détail

La PCR en temps réel frederic.gevaudant@bordeaux.inra.fr

La PCR en temps réel frederic.gevaudant@bordeaux.inra.fr La PCR en temps réel frederic.gevaudant@bordeaux.inra.fr INRA Centre de recherche de Bordeaux UMR Biologie du Fruit et Pathologie Historique 1985 : Invention par Kary Mullis de la technique de (PCR). 1991

Plus en détail

COURS 10 : Génétique des Maladies Multifactorielles

COURS 10 : Génétique des Maladies Multifactorielles UE5: Génétique Médicale 10/12/13 8h30 à 10h30 Stéphanie Debette RT: Aude Renaud RF: Zahra Rahnema COURS 10 : Génétique des Maladies Multifactorielles Ronéo 11 1 I. Utilisation des connaissances des Maladies

Plus en détail

La Plateforme IdentyPath de l Anses : équipements, visite virtuelle, intérêts et objectifs:

La Plateforme IdentyPath de l Anses : équipements, visite virtuelle, intérêts et objectifs: LES JOURNÉES STEAKEXPERT DU 17-18 JUIN 2014 La Plateforme IdentyPath de l Anses : équipements, visite virtuelle, intérêts et objectifs: Patrick FACH Plateforme Nationale IdentyPath (Anses) Laboratoire

Plus en détail

Master 1 STEE, UE EVI783 : Interactions microorganismes et environnement, responsable Philippe Beydon.

Master 1 STEE, UE EVI783 : Interactions microorganismes et environnement, responsable Philippe Beydon. Master1STEE,UEEVI783:Interactionsmicroorganismeset environnement,responsablephilippebeydon. 17décembre2008,14h,épreuvede1h30sansdocument. Lesujetcomporte5pages. Sujet:labiologiedeWolbachia Wolbachia est

Plus en détail

Analyses moléculaires des tumeurs conjonctives Expérience de l Institut Bergonié Bordeaux. Activité FISH/CGH et présentation de cas

Analyses moléculaires des tumeurs conjonctives Expérience de l Institut Bergonié Bordeaux. Activité FISH/CGH et présentation de cas Analyses moléculaires des tumeurs conjonctives Expérience de l Institut Bergonié Bordeaux Activité FISH/CGH et présentation de cas Gaëlle Pérot Institut Bergonié Département de Biopathologie Bordeaux Département

Plus en détail

Dynamique d évolution de la flore microbienne dans les fromages

Dynamique d évolution de la flore microbienne dans les fromages Dynamique d évolution de la flore microbienne dans les fromages Colloque Flores microbiennes d intérêt dans les Procédés Alimentaires et la Santé Christine Achilleos Dijon - 07 / 10 / 2014 Le fromage,

Plus en détail

Projet. Dept. Microélectronique et Microcapteurs. T. Mohammed-Brahim

Projet. Dept. Microélectronique et Microcapteurs. T. Mohammed-Brahim Projet Dept. Microélectronique et Microcapteurs T. Mohammed-Brahim 1 Organisation du Département Etude et mise au point de systèmes de détection intégrés Forte spécificité française : fabrication directe

Plus en détail

PROTOCOLE DE SIGNALEMENT ET D INVESTIGATION DES CLUSTERS DE GRIPPE A (H1N1) 2009

PROTOCOLE DE SIGNALEMENT ET D INVESTIGATION DES CLUSTERS DE GRIPPE A (H1N1) 2009 PROTOCOLE DE SIGNALEMENT ET D INVESTIGATION DES CLUSTERS DE GRIPPE A (H1N1) 2009 VERSION DU 23 JUILLET 2009 1 Sommaire 1. INTRODUCTION... 3 2. OBJECTIFS... 4 3. METHODE... 5 3.1. DEFINITIONS DE CAS GROUPES...

Plus en détail

Allocation dynamique des voies de circulation : tests d'interprétation de la signalisation

Allocation dynamique des voies de circulation : tests d'interprétation de la signalisation Allocation dynamique des voies de circulation : tests d'interprétation de la signalisation C. WANG, B. NAYO, B. DAVID, R. CHALON Université de Lyon, CNRS, Ecole Centrale de Lyon, LIRIS, UMR5205, Lyon NOS

Plus en détail

Biologie Moléculaire & Génie Génétique. 6GT SG&SB FWB A.R. d Esneux Maître de Stage: Sylvie Bossrez Stagiaire: Pierre LECOCQ

Biologie Moléculaire & Génie Génétique. 6GT SG&SB FWB A.R. d Esneux Maître de Stage: Sylvie Bossrez Stagiaire: Pierre LECOCQ Biologie Moléculaire & Génie Génétique 6GT SG&SB FWB A.R. d sneux Maître de Stage: Sylvie Bossrez Stagiaire: Pierre LCOCQ 1 Introduction & Plan du cours N Les leçons proposées dans ce document s adressent

Plus en détail

HyDRIMZ. Développement de Techniques et Analyse Moléculaire de la Biodiversité

HyDRIMZ. Développement de Techniques et Analyse Moléculaire de la Biodiversité Développement de Techniques et Analyse Moléculaire de la Biodiversité HyDRIMZ DENITEXPRESS a Influence de faibles concentrations en nanoparticules de CuO sur l expression des gènes de la dénitrification

Plus en détail

INVESTIGATIONS TECHNIQUES EN PHYSIOPATHOLOGIE CELLULAIRE ET MOLECULAIRE Partie I. La transfection. Responsable : Valérie Chopin.

INVESTIGATIONS TECHNIQUES EN PHYSIOPATHOLOGIE CELLULAIRE ET MOLECULAIRE Partie I. La transfection. Responsable : Valérie Chopin. INVESTIGATIONS TECHNIQUES EN PHYSIOPATHOLOGIE CELLULAIRE ET MOLECULAIRE Partie I La transfection Responsable : Valérie Chopin LBH semestre 6 Faculté des Sciences Laboratoire de Physiologie Cellulaire et

Plus en détail

UNE DÉCOUVERTE MAJEURE DU XX e SIÈCLE : LA STRUCTURE DE L ADN, LE SECRET DE LA VIE VUE AU TRAVERS DE LA PHILATÉLIE (*)

UNE DÉCOUVERTE MAJEURE DU XX e SIÈCLE : LA STRUCTURE DE L ADN, LE SECRET DE LA VIE VUE AU TRAVERS DE LA PHILATÉLIE (*) 113 Bull. Soc. Pharm. Bordeaux, 2004, 143, 113-130 UNE DÉCOUVERTE MAJEURE DU XX e SIÈCLE : LA STRUCTURE DE L ADN, LE SECRET DE LA VIE VUE AU TRAVERS DE LA PHILATÉLIE (*) É. JOUZIER (1) Le 25 avril 1953

Plus en détail

Mutation KRAS et BRAF dans le cancer métastatique du colon Aspects pratiques et STIC MOKAECM

Mutation KRAS et BRAF dans le cancer métastatique du colon Aspects pratiques et STIC MOKAECM DIU de Pathologie Moléculaire Module 3, Pathologie moléculaire appliquée Bordeaux, 3 février 2011 Mutation KRAS et BRAF dans le cancer métastatique du colon Aspects pratiques et STIC MOKAECM Plateforme

Plus en détail

Bioinformatique dans l IUP

Bioinformatique dans l IUP Bioinformatique dans l IUP Intervenants Equipe Bioinfo (Laboratoire d Informatique Fondamentale de Lille) Cours : Jean-Stéphane Varré (jean-stephane.varre@lifl.fr) TD sur machine : Jean-Stéphane Varré,

Plus en détail

Papillomavirus humains (HPV)

Papillomavirus humains (HPV) Papillomavirus humains (HPV) Histoire naturelle Test HPV Pr. Christine Clavel-Cravoisier, CHU Reims, INSERM UMRS 903 Comment améliorer le dépistage? Depuis 20 ans : découverte de l agent causal du cancer

Plus en détail

Jean-François Guégan. Centre IRD de Montpellier. Courriels : jean-francois.guegan@ird.fr jean-francois.guegan@ehesp.fr

Jean-François Guégan. Centre IRD de Montpellier. Courriels : jean-francois.guegan@ird.fr jean-francois.guegan@ehesp.fr Réduction de la diversité biologique et vulnérabilité sanitaire des populations animales sauvages : intérêts et applications à l échelle de l atelier de production http://www.mivegec.ird.fr http://www.ehesp.fr

Plus en détail

Une qpcr (PCR quantitative) qui vous ressemble. Systèmes de PCR en temps réel et de PCR digital QuantStudio

Une qpcr (PCR quantitative) qui vous ressemble. Systèmes de PCR en temps réel et de PCR digital QuantStudio Une qpcr (PCR quantitative) qui vous ressemble Systèmes de PCR en temps réel et de PCR digital QuantStudio Chaque laboratoire est unique. C est pourquoi, vous méritez une plateforme de PCR qui correspond

Plus en détail

Réutilisation de services web composites par la métaphore du système immunitaire

Réutilisation de services web composites par la métaphore du système immunitaire UMR 5205 Réutilisation de services web composites par la métaphore du système immunitaire, Salima BENBERNOU, Salima HASSAS Atelier Systèmes d Information et de Services Web INFORSID 2006, Hammamet (Tunisie)

Plus en détail

Dr Véronique Haddad SERVICE DE BIOLOGIE DES TUMEURS CHU de BORDEAUX

Dr Véronique Haddad SERVICE DE BIOLOGIE DES TUMEURS CHU de BORDEAUX Dr Véronique Haddad SERVICE DE BIOLOGIE DES TUMEURS CHU de BORDEAUX Cancer = tumeur maligne formée à partir d'une cellule initialement normale qui se transforme grâce à une accumulation d événements moléculaires

Plus en détail

Plan de l interventionl

Plan de l interventionl Plan de l interventionl Les CMR en milieu hospitalier Rôle du service de santé au travail Définitions et contexte réglementaire Où trouve t on les CMR à l hôpital? Dr Catherine VERDUN-ESQUER Service Médecine

Plus en détail

Vers l assignation de parenté par SNP

Vers l assignation de parenté par SNP Vers l assignation de parenté par SNP Journée Génomique Sysaaf 3 juin 2015, Rennes Marc VANDEPUTTE INRA UMR Génétique Animale et Biologie Intégrative Ifremer Laboratoire 3AS L assignation de parenté Pour

Plus en détail

Identification et Quantification Rapide des Contaminations Chimiques et Microbiologiques Majeures des Vins

Identification et Quantification Rapide des Contaminations Chimiques et Microbiologiques Majeures des Vins Identification et Quantification Rapide des Contaminations Chimiques et Microbiologiques Majeures des Vins Pascal CHATONNET Stéphane BOUTOU Antoine Fleury Laboratoire EXCELL 33700 MERIGNAC France Contaminations

Plus en détail

Le fabuleux destin des gènes

Le fabuleux destin des gènes Le fabuleux destin des gènes L homme et les gènes - Itinéraire de visite Niveau Lycée V.Vincenzo-EPPDCSI Direction de la médiation scientifique et de l éducation Cité des sciences et de l industrie 75930

Plus en détail

Vaincre Alzheimer DOSSIER DE PRESSE

Vaincre Alzheimer DOSSIER DE PRESSE Vaincre Alzheimer DOSSIER DE PRESSE Février 20 CONFÉRENCE DE PRESSE LECMA / Vaincre Alzheimer ALZHEIMER : QUE CONNAÎT-ON DES MÉCANISMES DE LA MALADIE? OÙ EN EST LA RECHERCHE? QUELS SONT LES NOUVEAUX AXES

Plus en détail

6 0 390 3 3 9< 3 =3 290 < 3 6>45 467 7(83 7,3 9 %&?!%?7,39 3 @33 793>939.39 93939 A3.33 3 0 9 3> 3

6 0 390 3 3 9< 3 =3 290 < 3 6>45 467 7(83 7,3 9 %&?!%?7,39 3 @33 793>939.39 93939 A3.33 3 0 9 3> 3 !"#$ $%&'( )* +,-+./0)* +,-1$02!/3 ($ $%&'( 45 467 7(8 5 329. )* +,- 0)* 9 0 +9)* +,-: ( ; 6 0 390 3 3 9< 3 =3 290 < 3 6>45 467 7(83 7,3 9 %&?!%?7,39 3 @33 793>939.39 6)* 999.63 93939 A3.33 3 0 9 3> 3

Plus en détail

UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES

UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES ORIGINAL: anglais DATE: 18 janvier 2007 UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES GENÈVE F PROJET DIRECTIVES CONCERNANT LES PROFILS D ADN : CHOIX DES MARQUEURS MOLÉCULAIRES ET CONSTRUCTION

Plus en détail

La prévention du Sida, des hépatites virales et des autres IST dans les prisons de la Communauté française de Belgique

La prévention du Sida, des hépatites virales et des autres IST dans les prisons de la Communauté française de Belgique La prévention du Sida, des hépatites virales et des autres IST dans les prisons de la Communauté française de Belgique Un projet de prévention des pairs par les pairs Marielle Houbiers Service Éducation

Plus en détail

Génotypage et profil de résistance aux IP des virus de l hépatite C par séquençage dans la région NS3 à partir d une seule RT-PCR

Génotypage et profil de résistance aux IP des virus de l hépatite C par séquençage dans la région NS3 à partir d une seule RT-PCR Génotypage et profil de résistance aux IP des virus de l hépatite C par séquençage dans la région NS3 à partir d une seule RT-PCR B Besse 1, M Coste-Burel 1, S Vallet 3, C Feray 2, E André-Garnier 1 Laboratoire

Plus en détail

Les puces à ADN vont-elles révolutionner l identification des bactéries? Philippe Glaser

Les puces à ADN vont-elles révolutionner l identification des bactéries? Philippe Glaser MEDECINE/SCIENCES 2005 ; 21 : 539-44 > Les puces à ADN sont des multicapteurs permettant de caractériser et quantifier un acide nucléique dans un échantillon. Elles apportent une solution innovante au

Plus en détail

Identification et détection des virus. A) Détection symptomatologique

Identification et détection des virus. A) Détection symptomatologique Identification et détection des virus La détection et l'identification des virus font appel à différentes méthodes. Ces méthodes se caractérisent par leur spécificité et leur sensibilité. On peut citer

Plus en détail

Jean-Louis Bergé-Lefranc

Jean-Louis Bergé-Lefranc Apport du séquençage du génome humain à la toxicologie: Toxicogénomique Jean-Louis Bergé-Lefranc QuickTime et un décompresseur TIFF (LZW) sont requis pour visionner cette image. QuickTime et un décompresseur

Plus en détail

I. Histoire de la biologie moléculaire (Q1 à Q5)

I. Histoire de la biologie moléculaire (Q1 à Q5) I. Histoire de la biologie moléculaire (Q1 à Q5) Q1. Concernant les premières lois sur l hérédité : Elles ont été établies grâce à des expériences menées sur la drosophile (Drosophila melanogaster). Elles

Plus en détail

Evaluation des procédures diagnostiques. Objectifs pédagogiques. Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes. Evaluation des procédures diagnostiques

Evaluation des procédures diagnostiques. Objectifs pédagogiques. Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes. Evaluation des procédures diagnostiques Evaluation des procédures diagnostiques Objectifs pédagogiques Evaluer un signe, un examen, une décision médicale en calculant leur sensibilité et leur spécificité, leurs valeurs prédictives positives

Plus en détail

Marc DELPECH. CORATA La Rochelle le 21 mai 2008

Marc DELPECH. CORATA La Rochelle le 21 mai 2008 Marc DELPECH CORATA La Rochelle le 21 mai 2008 En 24 ans les progrès ont été considérables Premières utilisation des techniques de génétique moléculaire en diagnostic : 1984 Une palette de techniques très

Plus en détail

Taq'Ozyme Purple Mix MANUEL D UTILISATION

Taq'Ozyme Purple Mix MANUEL D UTILISATION Taq'Ozyme Purple Mix OZYA003-40 - 40 réactions OZYA003-200 - 200 réactions (avec supplément de MgCl 2 ) OZYA003-200XL - 200 réactions (avec supplément de MgCl 2 ) OZYA003-1000 - 1000 réactions (avec supplément

Plus en détail

Séance génome : Explication PCR et électrophorèse

Séance génome : Explication PCR et électrophorèse Séance génome : Explication PCR et électrophorèse La PCR (Polymérase Chain Reaction) est une technique qui permet de démultiplier en de très nombreuses quantités une séquence de nucléotides parmi l ensemble

Plus en détail

«Biotechnologies et nouvelles stratégies diagnostiques du retard mental.» Colloque médical du Jeudi 26 Avril 2012

«Biotechnologies et nouvelles stratégies diagnostiques du retard mental.» Colloque médical du Jeudi 26 Avril 2012 «Biotechnologies et nouvelles stratégies diagnostiques du retard mental.» Colloque médical du Jeudi 26 Avril 2012 COUTTON Charles Etude du Génome Cytogénétique Cytogénétique moléculaire Biologie moléculaire

Plus en détail

Biologie Moléculaire (UE BI302) TD de Biologie Moléculaire (Procaryote) Année 2012/2013

Biologie Moléculaire (UE BI302) TD de Biologie Moléculaire (Procaryote) Année 2012/2013 Biologie Moléculaire (UE BI302) TD de Biologie Moléculaire (Procaryote) Année 2012/2013 M r Joshua Armitano Mr Thibault Sana M me Cécile Jourlin M me Amel Latifi M me Sandrine Pages Problème 1 : Amplification/clonage

Plus en détail

Diverses techniques d'optimisation inspirées de l'auto-organisation dans les systèmes biologiques

Diverses techniques d'optimisation inspirées de l'auto-organisation dans les systèmes biologiques Diverses techniques d'optimisation inspirées de l'auto-organisation dans les systèmes biologiques Johann Dréo & Patrick Siarry Université Paris 12 (LERISS) Séminaire Optimisation par Essaim Particulaire

Plus en détail

Quelques caractéristiques des microsatellites : définition, densité et structure. P. Jarne CEFE - Montpellier

Quelques caractéristiques des microsatellites : définition, densité et structure. P. Jarne CEFE - Montpellier Quelques caractéristiques des microsatellites : définition, densité et structure P. Jarne CEFE - Montpellier Buts * Définitions * Méthodes d études de la distribution * Qques résultats : distribution dans

Plus en détail

Les grands enjeux scientifiques du début du XXIème siècle. Jean-Yves Le Déaut

Les grands enjeux scientifiques du début du XXIème siècle. Jean-Yves Le Déaut Les grands enjeux scientifiques du début du XXIème siècle Jean-Yves Le Déaut Séances sur les biotechnologies Séance 1 : 25 février 2009 Introduction sur les biotechnologies Avec Pierre TAMBOURIN, Directeur

Plus en détail

Utilisation des diagrammes de Voronoï et des algorithmes génétiques pour l'étude des complexes protéine-protéine.

Utilisation des diagrammes de Voronoï et des algorithmes génétiques pour l'étude des complexes protéine-protéine. Utilisation des diagrammes de Voronoï et des algorithmes génétiques pour l'étude des complexes protéine-protéine. Anne Poupon Biologie et Bioinformatique des Systèmes de Signalisation INRA - Nouzilly France

Plus en détail

Difficulté de la technique

Difficulté de la technique Difficulté de la technique Le tissu dans 95% des cas, tissu fixé l ADN est de mauvaise qualité (cassé, modifié chimiquement par les fixateurs) artefacts au séquençage. Si un artefact est suspecté, il faut

Plus en détail

Clostridium difficile. Actualités diagnostiques et épidémiologiques

Clostridium difficile. Actualités diagnostiques et épidémiologiques 34èmes Journées Régionales de Formation en Hygiène Hospitalière Lyon Bron - 25 & 26 mai 2011 Clostridium difficile Actualités diagnostiques et épidémiologiques Pr Hélène Marchandin Laboratoire de Bactériologie,

Plus en détail

Recherche des causes génétiques de génodermatoses chez le chien. Catherine André. Heuzé. Catherine André CNRS Rennes Mars 2007.

Recherche des causes génétiques de génodermatoses chez le chien. Catherine André. Heuzé. Catherine André CNRS Rennes Mars 2007. Recherche des causes génétiques de génodermatoses chez le chien Catherine André CNRS André Eric Guaguere Lille Emmanuel Bensignor Rennes Mathieu Heuzé Thè Heuzé Thèse vé vétérinaire Guillaume Queney, Queney,

Plus en détail

BECQUEREL. partageons nos expertises. le réseau IN2P3/CNRS de mesure de la radioactivité

BECQUEREL. partageons nos expertises. le réseau IN2P3/CNRS de mesure de la radioactivité BECQUEREL le réseau IN2P3/CNRS de mesure de la radioactivité partageons nos expertises mesures de radioactivité dosimétrie radioprotection modélisations & simulations études & expertises associées Savoir-faire

Plus en détail

Voir en annexe, un tableau résumant toutes les techniques de la génétique moléculaire.

Voir en annexe, un tableau résumant toutes les techniques de la génétique moléculaire. Séance 5. Chapitre 4 : LA BIOLOGIE MOLECULAIRE ET SES APPLICATIONS I/ Les outils de la génétique moléculaire. Voir en annexe, un tableau résumant toutes les techniques de la génétique moléculaire. 1. Découverte

Plus en détail

Analyse d échantillons alimentaires pour la présence d organismes génétiquement modifiés

Analyse d échantillons alimentaires pour la présence d organismes génétiquement modifiés Analyse d échantillons alimentaires pour la présence d organismes génétiquement modifiés Module 9 Détection qualitative du maïs MON810, du maïs Bt- 176 et du soja Roundup Ready par PCR M. Querci, M. Maretti,

Plus en détail

Utilisation des marqueurs ISSR pour l'étude du polymorphisme génétique d'artemisia herba-alba

Utilisation des marqueurs ISSR pour l'étude du polymorphisme génétique d'artemisia herba-alba Utilisation des marqueurs ISSR pour l'étude du polymorphisme génétique d'artemisia herba-alba Haouari M., Ferchichi A. in Ferchichi A. (comp.), Ferchichi A. (collab.). Réhabilitation des pâturages et des

Plus en détail

Université Bordeaux Segalen - PACES 2012-2013 ED UE9s Avril 2013

Université Bordeaux Segalen - PACES 2012-2013 ED UE9s Avril 2013 Sélectionner les propositions exactes Université Bordeaux Segalen - PACES 2012-2013 ED UE9s Avril 2013 QCM 1 La plupart des techniques de biologie moléculaire repose sur le principe de complémentarité

Plus en détail

Les biobanques pour les débutants

Les biobanques pour les débutants Les biobanques pour les débutants C Dubourg B Turlin 14 octobre 2010 CHU de Rennes Définition Collection d échantillons biologiques humains Réunion, à des fins scientifiques, de prélèvements biologiques

Plus en détail

Espèces. Bactérie 0,92 1,03 Levure 1,80 1,00 Ail 1,73 1,01 Blé 1,22 0,98. Taux fort. Aucun Plutonium. Taux. moyen de fumée + plutonium

Espèces. Bactérie 0,92 1,03 Levure 1,80 1,00 Ail 1,73 1,01 Blé 1,22 0,98. Taux fort. Aucun Plutonium. Taux. moyen de fumée + plutonium DS Chapitre 3 : L ADN, support de l information génétique Partie 1 : Restitution des connaissances. 1/ Définir : gène, mutation 2/ Citer le nom de la «brique» de base de la molécule d ADN. Représenter

Plus en détail

Titre de la séance : Universalité de l ADN, support de l information génétique.

Titre de la séance : Universalité de l ADN, support de l information génétique. Partie du programme : la Terre dans l Univers, la vie et l évolution du vivant : une planète habitée Niveau : seconde EXTRAIT DU PROGRAMME La transgénèse montre que l information génétique est contenue

Plus en détail

Estimer les vitesses de biodégradation des chloroéthènes : l apport des marqueurs microbiologiques

Estimer les vitesses de biodégradation des chloroéthènes : l apport des marqueurs microbiologiques Estimer les vitesses de biodégradation des chloroéthènes : l apport des marqueurs microbiologiques Sébastien KASKASSIAN 1, Cédric MALANDAIN 2, Alexiane GODAIN 3, Thomas GLEIZE 1, Olivier SIBOURG 2 et Timothy

Plus en détail

Les partenariats avec.

Les partenariats avec. Les partenariats avec. - La BDF - Le CLEMI - L enseignement supérieur - La Fondation Pour l Université de Lyon (JECO) - L Institut de l entreprise (IDE) Partenariat avec la Banque de France BDF et LAREFI

Plus en détail

D 005 Annex 30, page 1. Projet: D005 IPC Revision WG Definition Project Classe/sous-classe: C40B EP Proposition du Rapporteur Date : 22.11.

D 005 Annex 30, page 1. Projet: D005 IPC Revision WG Definition Project Classe/sous-classe: C40B EP Proposition du Rapporteur Date : 22.11. Annex 30, page 1 Projet: D005 IPC Revision WG Definition Project Classe/sous-classe: C40B EP Proposition du Rapporteur Date : 22.11.04 Titre - C40B Chimie combinatoire, bibliothèques, p.ex. chimiothèques

Plus en détail

Licence d Informatique Année 2001-2002 Option: Introduction à la biologie moléculaire. LA P.C.R. Polymerase Chain Reaction

Licence d Informatique Année 2001-2002 Option: Introduction à la biologie moléculaire. LA P.C.R. Polymerase Chain Reaction Licence d Informatique Année 2001-2002 Option: Introduction à la biologie moléculaire LA P.C.R. Polymerase Chain Reaction "chercher une aiguille dans une meule de foin"? Chercher à repérer un gène particulier

Plus en détail

PARCOURS RECHERCHE : APPROCHE MOLECULAIRE ET CELLULAIRE

PARCOURS RECHERCHE : APPROCHE MOLECULAIRE ET CELLULAIRE FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES Avenue Escadrille Normandie Niémen 13397 Marseille Cedex 20 DOMAINE SCIENCES TECHNOLOGIES SANTE MASTER 2 PARCOURS RECHERCHE ET PROFESSIONNEL MENTION : NUTRITION SECURITE

Plus en détail