PRO IHC 002 E 10 EFS Alpes-Méditerranée 1/8

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PRO IHC 002 E 10 EFS Alpes-Méditerranée 1/8"

Transcription

1 PRO IHC 002 E 10 EFS Alpes-Méditerranée 1/8 Titre : Cahier des charges prélèvements sanguins pour analyses d immuno-hématologie Erythrocytaire (manuel de prélèvement) Référence : PRO IHC 002 E 10 Responsable : Vérificateur : Approbateur : Date d effet : 27/07/10 (Réservé au DQ) J. GOUVITSOS V. FERRERA C. GULIAN Nombre de pages : 7 Nombre d annexes : 1 Commentaires : - Précision sur le fait que cette PRO constitue le manuel de prélèvement de la norme Formalisation des items suivants de la norme : a1 : liste des analyses (FIC IHC 001 systématiquement diffusée aux destinataires de cette procédure - voir domaine d application) d1 : stockage des échantillons examinés (chapitre 5) d2-3 : délai pour les analyses complémentaires (préciser chapitre 5) d4 : répétition des analyses (chapitre 5) c9 : élimination des déchets de matériaux utilisés pour le prélèvement (chapitre 1) - Précision de la mise à disposition possible de prescription FIC DIS 100 (chapitre 2.3) - Ajout annexe 1 : modalités remplissage prescription type OBJET : Ce document décrit les exigences auxquelles doivent répondre les demandes d examens immuno-hématologiques réalisés par l EFS Alpes Méditerranée. Ces exigences concernent les prélèvements et leurs documents associés quand ils sont : - prélevés par l EFS Alpes-Méditerranée - transmis par les établissements de soins - transmis par des Laboratoires de Biologie Médicale (LBM). Le respect de ces exigences conditionne : - l obtention d un résultat analytique fiable et - la garantie du lien patient-prélèvement, Indispensables à la qualité des résultats d examens et à la sécurité transfusionnelle. PERSONNEL CONCERNE : Personnel des laboratoires d Immuno Hématologie et Distribution de l EFS, Prescripteurs, Personnel réalisant l acte de prélèvement, LBM transmetteurs. TERMINOLOGIE ET DEFINITION : Demande d examens d immuno-hématologie : désigne l ensemble échantillons-prescription-fiche de prélèvement REFERENTIELS : Circulaire DGS/DHOS/AFSSAPS n 03/582 du 15 décembre 2003 relative à la réalisation de l acte transfusionnel. Norme NF EN ISO : Laboratoires d'analyses de biologie médicale - Exigences particulières concernant la qualité et la compétence Ordonnance n du 13 janvier 2010 relative à la biologie médicale et les textes associés. DOMAINE D APPLICATION : Examens d immuno-hématologie érythrocytaire. Les analyses réalisées par l EFS Alpes-Méditerranée sont listées dans la FIC IHC 001 et chaque laboratoire précise sur cette liste les examens qu il réalise et ceux qu il transmet systématiquement vers le laboratoire régional Marseille Baille. Elle est systématiquement diffusée aux destinataires de cette procédure. Elle peut être également transmise sur demande.

2 PRO IHC 002 E 10 EFS Alpes-Méditerranée 2/8 DESCRIPTION : 1. Exigences relatives aux modalités d exécution du prélèvement Le prélèvement doit être réalisé avec du matériel à usage unique. Il ne nécessite pas de préparation particulière du patient (ex : être à jeun). Il est porté une attention toute particulière à l'identification du prélèvement : Une étiquette d'identification est apposée sur le(s) tube(s) par la personne qui a prélevé, au moment du prélèvement (immédiatement après le prélèvement) du patient et en sa présence. Les mentions portées par l étiquette sont décrites au chapitre 2.2 Une dernière vérification des informations portées sur l'étiquette est effectuée en demandant au patient de décliner son identité. A défaut, la confrontation de plusieurs types de documents ou sources d'informations d'identité est systématiquement effectuée (dossier, famille, entourage ) Les matériels utilisés et les déchets produits par l activité de prélèvement doivent être séparés en déchets potentiellement contaminés et autres déchets assimilables à des ordures ménagères. Les déchets à risques infectieux sont éliminés selon la réglementation en vigueur pour l élimination des DASRI (déchets d activité de soins à risques infectieux). Les matériels piquants ou coupants doivent être recueillis dans des récipients conformes (type collecteur d aiguilles). 2. Exigences relatives aux prélèvements 2.1. Exigences qualitatives et quantitatives relatives aux types de tubes en fonction des examens Tous les prélèvements transmis doivent être non décantés et, si possible, non ouverts. Types d examens Nombre de tubes sur anticoagulant EDTA ABO-RH1 et RH-KEL1 chez l adulte 1 RAI chez l adulte 2 ABO-RH1 et RH-KEL1 et RAI chez l adulte 2 ABO-RH1 et RH-KEL1 et RAI chez le nouveau-né 1 Test Direct à l antiglobuline (TDA) 1 Identification +titrage d allo-anticorps (+/- dosage pondéral) 2 Bilan en vue d injection de gamma anti-rh1 (ABO-RH1/RH-KEL1/RAI +/- 2 Kleihauer) Suivi d efficacité post-injection de gamma anti-rh1 (Kleihauer +/- RAI) 1 Bilan d exploration de conflit transfusionnel 2 Bilan d Anémie Hémolytique Auto-immune (AHAI) : TDA - Elution RAI - 2 (+ 2 tubes secs) Dépistage + /- titrage d anticorps froid - Recherche d activité hémolysante Caractéristiques des tubes : o Les tubes utilisés ne doivent pas contenir de gel séparateur de sérum o Les tubes doivent être si possible totalement remplis. o Ils doivent avoir un diamètre de 13 mm. Les tubes doivent avoir une contenance comprise entre 5 et 7,5 ml sauf pour les nouveaux-nés où 3 ml suffisent.

3 PRO IHC 002 E 10 EFS Alpes-Méditerranée 3/ Exigences relatives à l identification de chaque tube prélevé - Une étiquette d identification est apposée sur chaque tube par la personne qui a prélevé, au moment du prélèvement du patient et en sa présence. - Cette étiquette doit mentionner : le nom de naissance, le(s) prénom(s), le nom marital ou usuel, le sexe, la date de naissance du patient, l identifiant patient lorsqu il existe, la date et l heure de prélèvement. - Si la taille du tube ne permet pas l apposition d une étiquette comportant l ensemble des renseignements précités, la date et l heure de prélèvement peuvent être notés sur la prescription ou la fiche de prélèvement Exigences relatives aux documents accompagnateurs. Chaque prélèvement doit être accompagné d une prescription d examen d immuno-hématologie qui comporte de manière lisible : a) l identification du patient : nom de naissance / prénom(s) / nom marital ou usuel/ sexe/ date de naissance du patient (identifiant patient lorsqu il existe) b) l identification et signature du prescripteur / date de prescription / examens à réaliser. c) le nom, prénom, qualité et signature de la personne ayant effectué le prélèvement d) la date et l heure du prélèvement e) le nombre et la nature des échantillons transmis f) l identification de l établissement demandeur : Etablissement de soin avec service et UF et n de téléphone de ligne directe (et si possible fax) Laboratoire avec adresse et n de téléphone et fax. Les points c, d, e peuvent être transmis sur une fiche de prélèvement. Remarques : Lorsque 2 déterminations de groupage sont adressées concomitamment, chacune des demandes doit être isolée physiquement afin de pouvoir différencier les deux prélèvements d un même patient qui serviront à valider un groupe. Des supports de prescription d examens d immuno-hématologie FIC DIS 100 sont disponibles sur demande. L annexe 1 décrit le schéma explicatif du remplissage d une prescription type 2.4. Renseignements cliniques Il s agit des données suivantes : o Contexte pathologique ou obstétrical. o Notion d injection d immunoglobuline anti-rh1 (dose et date), o Antécédents obstétricaux et transfusionnels (nombre et date) et réactions transfusionnelles éventuelles. o Notion d hémolyse.

4 PRO IHC 002 E 10 EFS Alpes-Méditerranée 4/8 o Origine ethnique, si elle est utile en vue de rechercher un phénotype érythrocytaire rare. Ces renseignements sont notés sur une fiche de suivi médical ou sur la prescription. Remarques : 1- En cas de prescription d un test de Kleihauer, dans le cadre de la prévention de l alloimmunisation anti-rh1, préciser le nombre de semaines d aménorrhée et le contexte clinique, traumatisme ou accouchement. Dans ce dernier cas, associer, le prélèvement de l enfant à celui de la mère. 2- Les prescriptions de RAI de patiente ayant reçu une injection prophylactique d immunoglobuline anti-d doivent être si possible accompagnées de la date d injection, de la dose injectée et de la voie d administration. 3- Dans le cadre d exploration d anémie hémolytique : préciser le contexte clinique (notamment contexte infectieux récent) et la prise éventuelle de médicaments. 4- Les prélèvements transmis pour exploration complémentaire doivent être accompagnés des résultats préliminaires (résultats réactionnels, et, si possible, pour la RAI, antigramme du panel utilisé). Dans le cas d exploration de RAI les résultats d une détermination de groupage ABO-RH1 et RH-KEL1 ou les échantillons permettant de la réaliser doivent être, si possible, adressés en vue de leur prise en compte pour la validation de l identification. Cas particulier du nouveau né : Dans les cas d exploration d incompatibilité foeto-maternelle ou de prévention d allo-immunisation maternelle par gammaglobuline anti-rh1 : la fiche de renseignement clinique ou la prescription de l enfant doit mentionner : - l identité complète de la mère - et, si des prélèvements maternels ne sont pas transmis concomitamment, le statut immunohématologique maternels (groupe ABO-RH1 - phénotype RH-KEL1 - résultat et date de la dernière RAI - spécificité des anticorps connus et/ou notion d injection prophylactique d immunoglobuline anti-d). Le prélèvement doit être réalisé sur sang veineux ou artériel. Le délai de validité de la RAI peut excéder 72 heures. Remarque : dans le cadre de la prévention de l allo-immunisation anti-rh1, un prélèvement sur sang de cordon est accepté dans la mesure où les conditions de prélèvement permettent d éviter une contamination par des hématies maternelles Le degré d urgence Lorsque la demande présente un degré d urgence, celui-ci doit être précisé afin d assurer un rendu de résultat compatible avec son utilisation clinique et notamment la délivrance de produit sanguin labile. Les délais d urgence peuvent être de deux ordres : Urgence transfusionnelle vitale Examen : détermination ABO-RH1 et RH-KEL1-Délai de réalisation des examens RAI dans l heure 20mn Urgence transfusionnelle relative Examen : détermination ABO-RH1 et RH-KEL1/ RAI / éventuellement EDCL Délai de réalisation des examens 2-3 heures Hors situation d urgence

5 PRO IHC 002 E 10 EFS Alpes-Méditerranée 5/8 o Délai de réalisation des examens : heure souhaitée par le prescripteur ou en 4 à 5 heures pour les examens à visée transfusionnelle. o Pour les examens hors contexte transfusionnel : délai de rendu précisé dans la FIC IHC Exigences relatives aux conditions de conservation et d acheminement. Le transport des demandes vers le laboratoire doit s effectuer le plus rapidement possible après le prélèvement en prenant toutes les mesures nécessaires pour éviter les risques de contamination du personnel. Les prélèvements sont transportés à température ambiante. Les demandes transmises directement par l intermédiaire de coursier doivent être insérées individuellement dans un emballage étanche, portant les noms et adresse du laboratoire destinataire. Les échantillons transmis par courrier doivent être insérés dans une boite étanche, tapissée par un matériau absorbant et l ensemble placé dans un emballage extérieur résistant portant : Une étiquette générale comportant les éléments suivants : - Mention «produits d origine humaine» - Nom, adresse, n de téléphone, n de télécopie du destinataire - Nom, adresse, n de téléphone, n de télécopie de l expéditeur - La mention : en cas d accident ou d incident, prévenir immédiatement l expéditeur. Une étiquette produit comportant les éléments suivants : - Le type de produit : «tubes patients substance biologique catégorie B» - Le logo losange UN La mention à protéger des chocs physiques ou thermiques - La quantité de tubes - Indication de la température de conservation - La conduite à tenir à réception En cas de transmission de prélèvement pour explorations complémentaires : les prélèvements doivent être conservés entre 2-8 C avant l envoi. Ils doivent être transmis dans un délai compatible avec leur bonne utilisation clinique et dans tous les cas ils doivent parvenir à l EFS moins de 7 jours après le prélèvement (Nouveau!) Remarque : o Chaque détermination de groupage ABO-RH1 et phénotypage RH-KEL1 devra être insérée dans un emballage unique. o Pour la transmission de tubes par coursier, des «sachets emballage unique» peuvent être mis à disposition sur demande 4. Gestion des non conformités (NC) La détection au Laboratoire d une NC de demande peut être réalisée à deux niveaux : à l occasion de la vérification pré-analytique, à l occasion de la confrontation des résultats avec l antériorité A l occasion de la vérification pré-analytique

6 PRO IHC 002 E 10 EFS Alpes-Méditerranée 6/8 A l arrivée des demandes au laboratoire une vérification pré-analytique s assure de leur respect aux exigences décrites ci-dessus. Toute NC fait l objet d un enregistrement informatique (codée en AM) et est signalée sur le compte-rendu de résultats. La conduite à tenir vis à vis des NC est la suivante : Type de non conformité Critique : Oui / Non Traitement de la demande Code NC Identification patient (e) : absente, incomplète (manque nom naissance ou prénom ou date OUI NON AM1 naissance), illisible ou double étiquetage Discordance d identité entre tube et prescription OUI NON AM1 (1) sauf (1) sauf (1) Tube absent ou vide ou non adapté ou décanté OUI NON AM2 Absence de date et/ou heure* de prélèvement Prescriptions de groupage : 2 prélèvements reçus simultanément avec absence d identification des 2 préleveurs différents ou de mention d horaires différents. Absence d identification du préleveur* ou illisible OUI* Heure en contexte transfusionnel OUI NON* * : examen transmis en 2 ème intention par LBM non concerné NON Seule une demande est traitée (celle avec RAI) La deuxième est refusée Discordance identité patient sur prescription(s) et/ou tubes ET dossier EFS (2) NON OUI après régularisation OUI AM3 AM3 AM5 AM6 Sauf (2) Etiquette tronquée ou difficile à lire NON OUI AM7 Défaut sur tube (qualité et/ou quantité) NON OUI AM8 Absence d identification de l ES, du service OU du prescripteur (nom et signature OU signature lisible) / nature analyses non précisée * NON OUI * par défaut : ABO/ Rh-K / RAI (1) : En cas de transmission par un LBM : si discordance d identification document / tubes lorsque 3 des éléments suivants sont concordants (Nom ou Nom Marital / Prénom / Date de naissance) demande de fax de régularisation au laboratoire signé par le biologiste (2) : Cas particulier : lorsque 3 des éléments suivants sont concordants : Nom ou Nom marital/prénom/ date de naissance, l EFS met à jour le dossier en fonction des éléments transmis et un groupage ABO-D Rh-K d identitovigilance est réalisé (si non prescrit) (AM14). Régularisation : o Elle doit être rapide, dans un délai inférieur à 24h (hors contexte d urgence), compatible avec un délai raisonnable de rendu des résultats. o En cas de régularisation d une anomalie uniquement sur prescription IH et que le document conforme est obtenu : prise en charge par l opérateur et traitement de la demande après régularisation (un code AM15 trace cet évènement). AM9

7 PRO IHC 002 E 10 EFS Alpes-Méditerranée 7/8 o S il s agit d un prélèvement unique et d obtention difficile ou en cas d urgence vitale : il pourra être traité sans régularisation sous dérogation du signataire (un code AM16 trace cet évènement) o Dans les autres cas, une dérogation de nouveau prélèvement pourra être admise à l issue d une co-décision (prescripteur signataire) (un code AM17 trace cet évènement) A l occasion de la confrontation des résultats avec l antériorité Une remise en cause du lien patient - prélèvement peut survenir à l occasion de la confrontation du résultat de certaines analyses (groupages ABO-RH1, Phénotype RH-KEL1) avec leur antériorité, si elle existe, et après une enquête interne ayant éliminé une erreur d affectation. La discordance avec l historique fera évoquer les hypothèses suivantes : erreur de patient pour l échantillon concerné. erreur de patient lors d une hospitalisation antérieure. patient réellement différent ( homonymie, usurpation d identité,...). La discordance est tracée par un code anomalie AM11 (discordance ABO ou sur deux antigènes du phénotype Rh/Kell) et de nouveaux prélèvement et prescription sont nécessaires. 5. Modalités de prescription d examen complémentaire L EFS pourra rajouter des examens complémentaires dans les cas suivants : - Assurer l identitovigilance du patient (voir chapitre 4-1) - Permettre l interprétation des examens réalisés (ex : phénotype si identification d anticorps positive) - Assurer la sécurité transfusionnelle des transfusions (ex : élution si Test direct à l antiglobuline de type IgG et antécédent transfusionnel de moins de 3 mois) - Assurer le suivi Immuno-hématologique des grossesses (ex : titrage si identification d alloanticorps) Tous les ajouts d examens sont justifiés par un commentaire au bas du compte-rendu. En cas d examen transmis par un LBM tout rajout d analyse est validé avec le LBM transmetteur. Après analyse, les spécimens (sauf ceux de nouveau-né ou ceux explorés dans le cadre de recherche de paternité) sont conservés 7 jours par l EFS. Dans ce délai des 7 jours il est possible : - De prescrire un examen complémentaire. Cette demande faite par le prescripteur ou le LBM transmetteur doit être écrite. - De demander la restitution des échantillons. Cette demande peut être faite par le prescripteur, le LBM ou l établissement de soin, à qui revient l organisation du transport. - De demander la répétition d une analyse. Dans certains cas la répétition d analyse sur échantillon conservé ne pourra être réalisée que par une méthode différente de la méthode initiale.

8 PRO IHC 002 E 10 EFS Alpes-Méditerranée 8/8 2 prélèvements effectués Soit par 2 préleveurs différents Soit par même préleveur à 2 moments différents. (contexte transfusionnel) Départ de validité de la RAI Test de Coombs Indirect Erythrocytaire = RAI Bilan d Agglutinines froides(baf) (préciser si contexte infectieux) Par exemple : Kleihauer (1 EDTA) Bouchon violet foncé Inclus dans le BAF Ou 1 ère ou 2 nde détermination Bouchon rouge L identité inscrite sur le bon de prescription et sur les tubes échantillons de prélèvements doit être complète et identique pour : s assurer qu il n y a pas d erreur de prélèvement, s affecter sur le bon dossier de notre base de données faire le lien entre l individu (tube) et la demande (prescription) en toute circonstance. La non-conformité d un des éléments obligatoires entraine un blocage de la demande

Titre : Manuel de prélèvement des examens réalisés au laboratoire d Immuno-hématologie. Approbateur : V. Ferrera

Titre : Manuel de prélèvement des examens réalisés au laboratoire d Immuno-hématologie. Approbateur : V. Ferrera LAB IHE PR 002 G 12 EFS Alpes-Méditerranée 1/13 Titre : Manuel de prélèvement des examens réalisés au laboratoire d Immuno-hématologie érythcahier Erythrocytaire des charges Revue de Contrat prélèvements

Plus en détail

MANUEL DE PRELEVEMENT DU LABORATOIRE D IMMUNO-HEMATOLOGIE ERYTHROCYTAIRE

MANUEL DE PRELEVEMENT DU LABORATOIRE D IMMUNO-HEMATOLOGIE ERYTHROCYTAIRE MANUEL DE PRELEVEMENT DU LABORATOIRE D IMMUNO-HEMATOLOGIE ERYTHROCYTAIRE Laboratoire d'immuno Hématologie Erythrocytaire Établissement Français du Sang Rue du Coup de Main CS 40511 97 206 Fort de France

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE A LA DISTRIBUTION

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE A LA DISTRIBUTION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE A LA DISTRIBUTION I- PERSONNEL 41 I-1 Le responsable de la distribution 41 I-2 Les autres personnels 42 II- LOCAUX 42 III- DISTRIBUTION 42 III-1 Attribution nominative 43 III-1-1

Plus en détail

Version 2 Rédigé par : Vérifié par : Approuvé par : Responsable IH Sud Coordonnateur HLA Responsable IH Nord Coordonnateur IH Responsable HLA

Version 2 Rédigé par : Vérifié par : Approuvé par : Responsable IH Sud Coordonnateur HLA Responsable IH Nord Coordonnateur IH Responsable HLA MANUEL DE PRELEVEMENT ET ANNUAIRE DE BIOLOGIE MEDICALE DE L ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG PAYS DE LOIRE LABORATOIRES D IMMUNO-HEMATOLOGIE : LABORATOIRE SUD SITES NANTES-NANTES HOPITAL NORD-SAINT NAZAIRE-LA

Plus en détail

PREVENTION DE L ALLO IMMUNISATION ANTI ERYTHROCYTAIRE RHESUS D CHEZ LA FEMME ENCEINTE DE RHESUS NEGATIF

PREVENTION DE L ALLO IMMUNISATION ANTI ERYTHROCYTAIRE RHESUS D CHEZ LA FEMME ENCEINTE DE RHESUS NEGATIF version 3 page 1/10 Référence : RSN/PR/REA.O/009/C Date de 1 ère mise en service : 09/05/2004 Suivi des modifications N Date de la Objet de la modification Faite par : version modification 1 13/12/2006

Plus en détail

MANUEL DE PRELEVEMENT DES EXAMENS DE BIOLOGIE MEDICALE DU CNRHP

MANUEL DE PRELEVEMENT DES EXAMENS DE BIOLOGIE MEDICALE DU CNRHP MANUEL DE PRELEVEMENT DES EXAMENS DE BIOLOGIE MEDICALE DU CNRHP CN-QAL-M1 V2 Mars 2013 1 SOMMAIRE I. Textes réglementaires et documents de référence II. III. IV. Textes réglementaires Documents de référence

Plus en détail

Le Laboratoire de Biologie Médicale

Le Laboratoire de Biologie Médicale Le Laboratoire de Biologie Médicale Manuel de prélèvement Version 4 - avril 2014 Version 4 - avril 2014 SOMMAIRE A - INTRODUCTION p 1 B - LABORATOIRE DE BIOLOGIE MEDICALE DE L EFS AULO p 2-3 C - REFERENTIELS

Plus en détail

LA SECURITE TRANSFUSIONNELLE LE CADRE LEGAL HEMOVIGILANCE DOSSIER TRANSFUSIONNEL LES EXAMENS IMMUNOHEMATOLOGIQUES RECEPTION

LA SECURITE TRANSFUSIONNELLE LE CADRE LEGAL HEMOVIGILANCE DOSSIER TRANSFUSIONNEL LES EXAMENS IMMUNOHEMATOLOGIQUES RECEPTION LA SECURITE TRANSFUSIONNELLE LE CADRE LEGAL HEMOVIGILANCE DOSSIER TRANSFUSIONNEL LES EXAMENS IMMUNOHEMATOLOGIQUES RECEPTION Être responsable Se reconnaître auteur incontestable de ses actes et en assumer

Plus en détail

V2b/P-LAB-01 Version N 05 Procédure Prélèvements pour examens de biologie médicale

V2b/P-LAB-01 Version N 05 Procédure Prélèvements pour examens de biologie médicale CH - NIORT Laboratoire de biologie I OBJET : Cette procédure vise à décrire les différentes étapes concernant la réalisation des prélèvements biologiques y compris les règles d identification du patient

Plus en détail

Le laboratoire du Centre Hospitalier de Falaise Les bonnes pratiques de prélèvements des échantillons biologiques

Le laboratoire du Centre Hospitalier de Falaise Les bonnes pratiques de prélèvements des échantillons biologiques Le laboratoire du Centre Hospitalier de Falaise Les bonnes pratiques de prélèvements des échantillons biologiques V1 05/02/2015 1 Sommaire Présentation du laboratoire....3 Informations de prescription...6

Plus en détail

Laboratoire de Biologie Médicale Jacquet Marchand

Laboratoire de Biologie Médicale Jacquet Marchand Laboratoire de Biologie Médicale Jacquet Marchand MANUEL DE PRELEVEMENT Version 2 Date d application : 01 10 2014 9. TRANSMISSION DES PRELEVEMENTS AU LABORATOIRE 9.1 Transport des échantillons Le transport

Plus en détail

IMPORTANCE DU SUIVI IMMUNO-HEMATOLOGIQUE DE LA FEMME ENCEINTE PLACE DES NOUVELLES TECHNOLOGIES

IMPORTANCE DU SUIVI IMMUNO-HEMATOLOGIQUE DE LA FEMME ENCEINTE PLACE DES NOUVELLES TECHNOLOGIES IMPORTANCE DU SUIVI IMMUNO-HEMATOLOGIQUE DE LA FEMME ENCEINTE PLACE DES NOUVELLES TECHNOLOGIES Dr. Christine André-Botté 20 mai 2010 Les partenaires Risque vital Besoin de PSL particuliers EFS Laboratoire

Plus en détail

INDICATEUR DE QUALITE

INDICATEUR DE QUALITE Direction de la Santé Publique et de l Offre Médico-Sociale Département de Sécurité des Soins et des Produits de Santé Cellule Régionale d Hémovigilance LE DOSSIER TRANSFUSIONNEL : INDICATEUR DE QUALITE

Plus en détail

PROTOCOLE D INTERCHANGE. Définissant les modalités de mise en œuvre et d exploitation de l échange informatisé de données ENTRE

PROTOCOLE D INTERCHANGE. Définissant les modalités de mise en œuvre et d exploitation de l échange informatisé de données ENTRE PROTOCOLE D INTERCHANGE Définissant les modalités de mise en œuvre et d exploitation de l échange informatisé de données ENTRE L ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG ALPES-MEDITERRANEE ET LES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale

Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS DE BONNES PRATIQUES PROFESSIONNELLES Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale Février 2009 MESSAGES CLÉS Ces

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS PRATIQUES

RENSEIGNEMENTS PRATIQUES RENSEIGNEMENTS PRATIQUES Les modalités de prélèvement, de conservation, de transport des échantillons biologiques doivent répondre aux dispositions obligatoires du Guide de Bonne Exécution des Analyses

Plus en détail

LES PATIENTS SOUS ANTICOAGULANTS

LES PATIENTS SOUS ANTICOAGULANTS Dispositif FIF-PL IDE libéraux LES PATIENTS SOUS ANTICOAGULANTS 11 et 12 avril 2013 Le rôle de l infirmière dans la phase pré-analytique Dr Niocel LBM BIOLYSS 1 - L importance de cette phase pré-analytique

Plus en détail

CAS CLINIQUES. CAS CLINIQUE n 1 14/05/2012. Patiente née en 1970. Allogreffe de CSH prévue dans 3 semaines

CAS CLINIQUES. CAS CLINIQUE n 1 14/05/2012. Patiente née en 1970. Allogreffe de CSH prévue dans 3 semaines ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG CAS CLINIQUE n 1 Patiente née en 1970 CAS CLINIQUES Allogreffe de CSH prévue dans 3 semaines Prescription de 2 CGR et CP (Hb : 7,5 g/dl et plaquettes = 12 000/mm 3 ) sans

Plus en détail

Remerciements aux organisateurs. Pas de conflit d'intérêt. 1 V. Lovi Reims Juin 2014

Remerciements aux organisateurs. Pas de conflit d'intérêt. 1 V. Lovi Reims Juin 2014 Remerciements aux organisateurs Pas de conflit d'intérêt 1 V. Lovi Reims Juin 2014 De la prescription des PSL à la gestion du stock au dépôt de 2 V. Lovi Reims Juin 2014 délivrance Vème Journée inter-régionale

Plus en détail

CHU DE REIMS PÔLE DE BIOLOGIE MEDICALE ET PATHOLOGIE

CHU DE REIMS PÔLE DE BIOLOGIE MEDICALE ET PATHOLOGIE CHU DE REIMS PÔLE DE BIOLOGIE MEDICALE ET PATHOLOGIE MANUEL des PRELEVEMENTS 45, Rue Cognacq-Jay 51092 REIMS Cedex 03 26 78 39 52 03 26 78 38 82 pgillery@chu-reims.fr ST-PRA-MANU-PRLV V04 - Octobre 2015

Plus en détail

Modèle. Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables

Modèle. Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables Modèle Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables Vu les articles R. 5126-9, R. 5126-10, R. 5126-20, L.5126-2 du CSP, Vu l arrêté du 31 mars 1999 relatif

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE DU PATIENT TRANSFUSE

LA PRISE EN CHARGE DU PATIENT TRANSFUSE Commentaires : LA PRISE EN CHARGE Page : 1 sur 6 Description Objet : Ce protocole décrit l acte transfusionnel. Objectif : s assurer du respect des règles transfusionnelles. Documentation Documents de

Plus en détail

SUVI DE LA FEMME ENCEINTE. Suivi de la RAI positive : Titrage microtitrage Prise en charge clinique et biologique de la femme immunisée

SUVI DE LA FEMME ENCEINTE. Suivi de la RAI positive : Titrage microtitrage Prise en charge clinique et biologique de la femme immunisée SUVI DE LA FEMME ENCEINTE Suivi de la RAI positive : Titrage microtitrage Prise en charge clinique et biologique de la femme immunisée INCOMPATIBILITES FOETO-MATERNELLES ERYTHROCYTAIRES Epidémiologie Incidence

Plus en détail

Formulaire FIG Liste complémentaire des incidents graves de la chaîne transfusionnelle

Formulaire FIG Liste complémentaire des incidents graves de la chaîne transfusionnelle Formulaire FIG Liste complémentaire des incidents graves de la chaîne transfusionnelle Anomalie à l ETS Anomalie à l ETS Identification donneur sélection homonyme à l accueil collecte sélection homonyme

Plus en détail

LE DEPÔT DE SANG :UN OPTIMUM POUR L ETABLISSEMENT DE SOINS AU VU DE LA NOUVELLE REGLEMENTATION? Bruno LAFEUILLADE - EFS Rhône Alpes, site de Grenoble

LE DEPÔT DE SANG :UN OPTIMUM POUR L ETABLISSEMENT DE SOINS AU VU DE LA NOUVELLE REGLEMENTATION? Bruno LAFEUILLADE - EFS Rhône Alpes, site de Grenoble LE DEPÔT DE SANG :UN OPTIMUM POUR L ETABLISSEMENT DE SOINS AU VU DE LA NOUVELLE REGLEMENTATION? Bruno LAFEUILLADE - EFS Rhône Alpes, site de Grenoble Schéma général d une délivrance et de sa réception

Plus en détail

MANUEL QUALITÉ Laboratoires Manuel qualité

MANUEL QUALITÉ Laboratoires Manuel qualité MANUEL QUALITÉ Laboratoires Manuel qualité Laboratoires Politique sur l'identification des échantillons et des requêtes d'analyses de laboratoire Numéro: POL-L0-MQ-21 Onglet: Gestion des analyses de laboratoire

Plus en détail

IDENTIFICATION DES PRELEVEMENTS SANGUINS ANALYSE D INCIDENT ET AUDIT DES PRATIQUES

IDENTIFICATION DES PRELEVEMENTS SANGUINS ANALYSE D INCIDENT ET AUDIT DES PRATIQUES IDENTIFICATION DES PRELEVEMENTS SANGUINS ANALYSE D INCIDENT ET AUDIT DES PRATIQUES Dr Isabelle SALIMBENI Biologiste Dr Françoise CARMAGNOL Biologiste Dominique TONELLOT Cadre du Pôle Parents-Femme-Enfant

Plus en détail

Manuel de prélèvement DU LABORATOIRE ET DE L ANATOMIE PATHOLOGIQUE

Manuel de prélèvement DU LABORATOIRE ET DE L ANATOMIE PATHOLOGIQUE Manuel de prélèvement DU LABORATOIRE ET DE L ANATOMIE PATHOLOGIQUE PBH PREA 0005 B 1 / 12 Manuel de prélèvement Sommaire I Introduction... 3 II Présentation du Laboratoire et de l Anatomie pathologique...

Plus en détail

Destinataires. Sommaire

Destinataires. Sommaire Destinataires Pour application : préleveurs Pour information : tout le personnel du laboratoire Mode de diffusion Papier Informatique Modalité de diffusion Messagerie Classeur dans les box de prélèvements

Plus en détail

CONVENTION FIXANT LES PROCEDURES APPLICABLES AUX PRELEVEMENTS REALISES PAR LES INFIRMIERS LIBERAUX. Le laboratoire de biologie médicale (nom du LBM)..

CONVENTION FIXANT LES PROCEDURES APPLICABLES AUX PRELEVEMENTS REALISES PAR LES INFIRMIERS LIBERAUX. Le laboratoire de biologie médicale (nom du LBM).. 180, boulevard Haussmann 75389 PARIS CEDEX 08 téléphone 01 53 89 32 00 CONVENTION FIXANT LES PROCEDURES APPLICABLES AUX PRELEVEMENTS REALISES PAR LES INFIRMIERS LIBERAUX ENTRE : Le laboratoire de biologie

Plus en détail

F-Identification des échantillons

F-Identification des échantillons F-Identification des échantillons L identification des échantillons doit être effectuée par le préleveur au moment du prélèvement. «Décret n 2002-660 du 30 avril 2002, Art.20-5- Les prélèvements destinés

Plus en détail

DELIBERATION N 2015-93 DU 21 OCTOBRE 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU

DELIBERATION N 2015-93 DU 21 OCTOBRE 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU DELIBERATION N 2015-93 DU 21 OCTOBRE 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

Méthode originale de l évaluation des pratiques professionnelles autour du prélèvements des échantillons pour Groupage Sanguin

Méthode originale de l évaluation des pratiques professionnelles autour du prélèvements des échantillons pour Groupage Sanguin 1ére Journée Régionale de la Transfusion Jeudi 02 février 2012 Méthode originale de l évaluation des pratiques professionnelles autour du prélèvements des échantillons pour Groupage Sanguin Aphérèse Thérapeutique

Plus en détail

HEMOVIGILANCE ET SECURITE TRANSFUSIONNELLE IDENTITOVIGILANCE

HEMOVIGILANCE ET SECURITE TRANSFUSIONNELLE IDENTITOVIGILANCE HEMOVIGILANCE ET SECURITE TRANSFUSIONNELLE IDENTITOVIGILANCE Hémovigilance Historique Traçabilité des produits sanguins: enregistrer la preuve de la transfusion de telle poche pour tel patient Effets indésirables

Plus en détail

Maladie hémolytique néonatale : Evolution de la présentation clinique et de la prise en charge Dr Anne CORTEY CNRHP Clinique

Maladie hémolytique néonatale : Evolution de la présentation clinique et de la prise en charge Dr Anne CORTEY CNRHP Clinique : Evolution de la présentation clinique et de la prise en charge Dr Anne CORTEY CNRHP Clinique Pôle Périnatalité Hôpital Armand Trousseau (AP-HP) GHU Est Parisien La maladie hémolytique néonatale est le

Plus en détail

Le test de Kleihauer. Principe et indications

Le test de Kleihauer. Principe et indications Le test de Kleihauer Principe et indications Soirée EPU 27/11/2014 Magali DUPONT ETABLISSEMENT FRANCAIS DU SANG Site de Chambéry http://lbm.efs-rhonealpes.dondusang.net PRINCIPE (1) Le test de Kleihauer

Plus en détail

LE DIRECTEUR GENERAL DE LA SANTE LE DIRECTEUR DE L'HOSPITALISATION ET DE L'ORGANISATION DES SOINS

LE DIRECTEUR GENERAL DE LA SANTE LE DIRECTEUR DE L'HOSPITALISATION ET DE L'ORGANISATION DES SOINS MINISTERE DE LA SANTE, DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES HANDICAPEES Direction générale Paris, de la santé Sous direction de la politique des produits de santé (SD3) Sous direction de la qualité du système

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES REACTIONS AUX PRODUITS DE CONTRASTE

OBSERVATOIRE DES REACTIONS AUX PRODUITS DE CONTRASTE SFR - CIRTACI OBSERVATOIRE DES REACTIONS AUX PRODUITS DE CONTRASTE Version téléchargeable sur le site web : www.sfrnet.org Rubrique : Groupe de travail CIRTACI Nous vous suggérons de disposer ce document

Plus en détail

FORMATION CONTINUE TECHNICIEN(NE) DE LABORATOIRE

FORMATION CONTINUE TECHNICIEN(NE) DE LABORATOIRE FORMATION CONTINUE TECHNICIEN(NE) DE LABORATOIRE Réunion du 21 octobre 2004 Site de Médipole Dr Marc MENU Médecin Biologiste Directeur scientifique Diamed France Institut Jacques BOY A. INDICATIONS Les

Plus en détail

MANUEL DE PRELEVEMENT DES EXAMENS DE BIOLOGIE MEDICALE DU CNRHP

MANUEL DE PRELEVEMENT DES EXAMENS DE BIOLOGIE MEDICALE DU CNRHP MANUEL DE PRELEVEMENT DES EXAMENS DE BIOLOGIE MEDICALE DU CNRHP CN-QAL-M1 - V1 Février 2012 SOMMAIRE I. Textes réglementaires et documents de référence II. III. IV. Textes réglementaires Documents de référence

Plus en détail

CAS PRATIQUES : TRANSFUSION INUTILE

CAS PRATIQUES : TRANSFUSION INUTILE CAS PRATIQUES : TRANSFUSION INUTILE Présenté par le Dr. Silvana LEO-KODELI V ème journée de transfusion pratique - Institut Montsouris - 06 octobre 2011 1 Identification de l évènement transfusion inutile

Plus en détail

LE MINISTRE DE LA SANTE, DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES HANDICAPEES

LE MINISTRE DE LA SANTE, DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES HANDICAPEES Ministère de la santé, de la famille et des personnes handicapées Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Sous-Direction de la qualité et du fonctionnement des établissements de santé

Plus en détail

TRANSMISSION D ECHANTILLONS (sous-traitance et contrats de collaboration)

TRANSMISSION D ECHANTILLONS (sous-traitance et contrats de collaboration) Page 1 sur 5 I OBJET : Cette procédure décrit les principes de transmission d échantillons. Elle s applique aux examens transmis dans le cadre soit d une sous-traitance à des laboratoires spécialisés,

Plus en détail

i. Mesures d ordre général Se référer aux PRO Prélèvement et transport et PRO Identification des échantillons, étiquetage.

i. Mesures d ordre général Se référer aux PRO Prélèvement et transport et PRO Identification des échantillons, étiquetage. 1- OBJET ET DOMAINE D APPLICATION Cette procédure vise à garantir la bonne réalisation de prélèvements qui seront analysés au sein du groupe ALPHABIO, ils peuvent être effectués dans différents lieux :

Plus en détail

journée ANTAB 21 octobre 2011

journée ANTAB 21 octobre 2011 Réingénierie du Diplôme d État de Technicien de Laboratoire Médical Françoise DEMOULIN Directrice de l Institut de Formation de Technicien de Laboratoire Médical : IFTLM d Amiens) Cadre règlementaire Cadre

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ANNEXES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS Les référentiels d activités et de compétences du métier de manipulateur d électroradiologie médicale ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

Protocole Hémoculture

Protocole Hémoculture Hôpital Local Intercommunal Soultz-Issenheim N : S.PT.S.042.1 Protocole Hémoculture SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 6 : CLASSEUR 7 : CLASSEUR 11 : SERVICE DE SOINS

Plus en détail

Le bilan pré opératoire en gynécologie obstétrique

Le bilan pré opératoire en gynécologie obstétrique Le bilan pré opératoire en gynécologie obstétrique JC Mangin Anesthésiste réanimateur Centre Olympe de Gouges CHU Bretonneau Tours mardi_11_juin_2013 Recommandations formalisées d experts SFAR 2012 Le

Plus en détail

Test direct à l Antiglobuline (TDA ou Coombs direct)

Test direct à l Antiglobuline (TDA ou Coombs direct) Test direct à l Antiglobuline (TDA ou Coombs direct) Mise en évidence par le réactif de Coombs polyspécifique d une fixation des anticorps (Igs) ou des fractions du complément (C3d) sur les hématies du

Plus en détail

CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H.

CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H. CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H.P.A.D. ENTRE L E.H.P.A.D. représenté par d une part,

Plus en détail

MANUEL DE PRÉLÈVEMENT

MANUEL DE PRÉLÈVEMENT 2013 MANUEL DE PRÉLÈVEMENT Horaires d ouverture du laboratoire : Du lundi au vendredi de 8 à 18h00, sans interruption Le samedi et dimanche matin de 8h00 à 12h00 (Service d astreinte assuré 24h/24 et 7j/7)

Plus en détail

IDENTITOVIGILANCE QUELS ENJEUX POUR LES ETABLISSEMENTS DE SANTÉ?

IDENTITOVIGILANCE QUELS ENJEUX POUR LES ETABLISSEMENTS DE SANTÉ? IDENTITOVIGILANCE QUELS ENJEUX POUR LES ETABLISSEMENTS DE SANTÉ? L IDENTITOVIGILANCE : POURQUOI S Y INTERESSER? L IDENTITOVIGILANCE N est pas une vigilance réglementaire, mais L erreur d identification

Plus en détail

«La Chambre des erreurs» un nouvel outil de sensibilisation et d information sur les erreurs liées aux soins

«La Chambre des erreurs» un nouvel outil de sensibilisation et d information sur les erreurs liées aux soins un nouvel outil de sensibilisation et d information sur les erreurs liées aux soins SEMAINE SECURITE DES PATIENTS 2013 25 au 29 novembre 2013 OMEDIT CHU Poitiers, coordination des vigilances Principe «La

Plus en détail

DECLARATION 05/07/2016. NS 53 Laboratoires d'analyse médicale

DECLARATION 05/07/2016. NS 53 Laboratoires d'analyse médicale DECLARATION 05/07/2016 NS 53 Laboratoires d'analyse médicale LABORATOIRES D'ANALYSE MÉDICALE (Déclaration N 53 ) La norme simplifiée n 53 concerne la gestion informatisée d un laboratoire d analyse de

Plus en détail

Transfusion sanguine. 1. Rappels : Antigènes Anticorps Groupe sanguin RAI Compatibilité Bonnes Pratiques 2. L acte transfusionnel

Transfusion sanguine. 1. Rappels : Antigènes Anticorps Groupe sanguin RAI Compatibilité Bonnes Pratiques 2. L acte transfusionnel Transfusion sanguine 1. Rappels : Antigènes Anticorps Groupe sanguin RAI Compatibilité Bonnes Pratiques 2. L acte transfusionnel UE 4.4 S4 : «Thérapeutiques et contribution au diagnostic médical» Transfusion

Plus en détail

NOTICE D'INFORMATION. Le certificat de capacité pour effectuer des prélèvements sanguins

NOTICE D'INFORMATION. Le certificat de capacité pour effectuer des prélèvements sanguins NOTICE D'INFORMATION Le certificat de capacité pour effectuer des prélèvements sanguins Seules les personnes possédant les diplômes mentionnés dans l arrêté du 21 octobre 1992 fixant la liste des titres

Plus en détail

Transfusion de P.S.L. dans un établissement de soins (E.S.)

Transfusion de P.S.L. dans un établissement de soins (E.S.) Transfusion de P.S.L. dans un établissement de soins (E.S.) Expérience des E.H.du Bessin Mise en place du logiciel d hémovigilance CURSUS 2 Logiciel CURSUS 2 PC des salles de soins Avril 2003 : opérationnel

Plus en détail

SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR

SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR II-0 INDEX SECTION II Pages Section relative au préleveur Heures d ouvertures des laboratoires pour clients externes Requête régionale II-2 II-2 II-3 Informations requises

Plus en détail

Diplôme professionnel d aide-soignant. Guide d évaluation par candidat

Diplôme professionnel d aide-soignant. Guide d évaluation par candidat Diplôme professionnel d aide-soignant Guide d évaluation par candidat Prénom et nom du candidat (ou identification du candidat) : Date : Dossier n Page 1 / 23 Evaluation de l unité de compétence 1 du DPAS

Plus en détail

Hémovigilance et sécurité transfusionnelle : incidents, accidents

Hémovigilance et sécurité transfusionnelle : incidents, accidents Le Congrès Infirmiers. Infirmier(e)s anesthésistes diplômé(e)s d état 2013 Sfar. Tous droits réservés. Hémovigilance et sécurité transfusionnelle : incidents, accidents E. Peynaud-Debayle 1, C. Trophilme

Plus en détail

Research of irregular red cell antibodies

Research of irregular red cell antibodies Corinne Chabrières* Immuno-hématho Recherche des anticorps antiérythrocytaires RÉSUMÉ La recherche des anticorps anti-érythrocytaires est une analyse biologique essentielle pour la prévention et le diagnostic

Plus en détail

MODALITES DES PRELEVEMENTS ET DE LEUR ACHEMINEMENT

MODALITES DES PRELEVEMENTS ET DE LEUR ACHEMINEMENT MODALITES DES PRELEVEMENTS ET DE LEUR ACHEMINEMENT SPECIFIQUES AUX EXAMENS DE PREDISPOSITION GENETIQUE AU CANCER Date d application : 16/12/2015 Rédigé par : Danièle MULLER Vérifié par : Katy TURCI Approuvé

Plus en détail

SECURITE TRANSFUSIONNELLE : LES LEÇONS DE L HEMOVIGILANCE

SECURITE TRANSFUSIONNELLE : LES LEÇONS DE L HEMOVIGILANCE Sécurité en anesthésie 63 SECURITE TRANSFUSIONNELLE : LES LEÇONS DE L HEMOVIGILANCE F. Forestier 1, G. Janvier 1, P. Fialon 2, B. David 3-1 Département d Anesthésie- Réanimation Chirurgicale II, CHU de

Plus en détail

MODALITES DES PRELEVEMENTS ET DE LEUR ACHEMINEMENT

MODALITES DES PRELEVEMENTS ET DE LEUR ACHEMINEMENT MODALITES DES PRELEVEMENTS ET DE LEUR ACHEMINEMENT SPECIFIQUES AUX EXAMENS DE PREDISPOSITION GENETIQUE AU CANCER Date de diffusion : 03/09/2015 Rédigé par : Danièle MULLER Vérifié par : Katy TURCI Approuvé

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE LIEGE R.GREIMERS

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE LIEGE R.GREIMERS CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE LIEGE ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES Procédure organisationnelle : PAT.NOCO.GES NON CONFORMITES pre-analytiques Version : 6 Nombre de pages : 20 Date de publication

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS Date : 24/12/80 Origine : DGR ENSM MM les Directeurs des Caisses Primaires d'assurance Maladie MM les

Plus en détail

Montbéliard Strasbourg

Montbéliard Strasbourg Vesoul Besançon Belfort Montbéliard Strasbourg Colmar Lons-le-Saunier Mulhouse Contrôle ultime pré-transfusionnel Travail interrégional Alsace - Franche-Comté Version 1-2008 Ont participé à la réalisation

Plus en détail

Transfusion de globules rouges homologues : produits, indications alternatives

Transfusion de globules rouges homologues : produits, indications alternatives RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Transfusion de globules rouges homologues : produits, indications alternatives Méthode Recommandations pour la pratique clinique RECOMMANDATIONS Novembre 2014 Les recommandations

Plus en détail

Les sages-femmes et le diagnostic prénatal

Les sages-femmes et le diagnostic prénatal Les sages-femmes et le diagnostic prénatal Article L2131-1 du code de la santé publique Modifié par LOI n 2011-814 du 7 juillet 2011 - art. 20 I.- Le diagnostic prénatal s'entend des pratiques médicales,

Plus en détail

Charte du Réseau des Tumorothèques du Centre

Charte du Réseau des Tumorothèques du Centre Charte du Réseau des Tumorothèques du Centre Les tumorothèques sont des structures d Etablissements de Santé ayant pour missions la collecte et la conservation d échantillons provenant de tissus tumoraux

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 31 mars 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 31 mars 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 31 mars 2010 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans par arrêté du 19/04/2005 (JO du 03/05/2005) RHOPHYLAC 200 microgrammes/2 ml, solution

Plus en détail

CONFIDENTIEL Formulaire 2007, délibération de l AFLD n 37 du 8 mars 2007 1

CONFIDENTIEL Formulaire 2007, délibération de l AFLD n 37 du 8 mars 2007 1 Demande d Autorisation d Usage à des fins Thérapeutiques Abrégée Dernier alinéa de l article L.232-2 du code du sport, Décret du 25 mars 2007 relatif aux modalités de délivrance des autorisations d utilisation

Plus en détail

Vu les articles R. 6= 211-1 à R. 6211-32 du code de la santé publique ; <= /span>

Vu les articles R. 6= 211-1 à R. 6211-32 du code de la santé publique ; <= /span> JORF n 93 du 20 avril 2006 texte n 18 ARRETE Arrêté du 13 mars 2006 fixant les conditions de délivrance du certificat de capacité pour effectuer des prélèvements sanguins en vue d analyses de biologie

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 199 20 octobre 2015. S o m m a i r e

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 199 20 octobre 2015. S o m m a i r e MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 4537 1623 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 199 20 octobre 2015 S o m m a i r e Convention entre la Fédération

Plus en détail

MISE EN PLACE DE LA PRESCRIPTION INFORMATISEE DANS UN SERVICE D HEMATOLOGIE CLINIQUE: PRESENTATION DU LOGICIEL ET EVALUATION AUPRES DES PRESCRIPTEURS

MISE EN PLACE DE LA PRESCRIPTION INFORMATISEE DANS UN SERVICE D HEMATOLOGIE CLINIQUE: PRESENTATION DU LOGICIEL ET EVALUATION AUPRES DES PRESCRIPTEURS MISE EN PLACE DE LA PRESCRIPTION INFORMATISEE DANS UN SERVICE D HEMATOLOGIE CLINIQUE: PRESENTATION DU LOGICIEL ET EVALUATION AUPRES DES PRESCRIPTEURS M. DELHOUME(), S.GIRAULT(2), N.DUBOSC-MARCHENAY(2),

Plus en détail

Laboratoire DEGEORGES MANUEL DE PRELEVEMENT

Laboratoire DEGEORGES MANUEL DE PRELEVEMENT Laboratoire DEGEORGES 9 rue mercy 54400 LONGWY 03.82.24.30.30-03.82.24.32.11 MANUEL DE PRELEVEMENT Seule la version électronique fait foi INTRODUCTION Le patient est au centre de la politique d amélioration

Plus en détail

BULLETIN D'INFORMATION GSAC

BULLETIN D'INFORMATION GSAC GROUPEMENT POUR LA SECURITE A V I A T I O N BI 2009/34 C I V I L E BULLETIN D'INFORMATION GSAC Édité par : DGAC FRANCE Le : 21 JUILLET 2009 TITRE : MISE EN OEUVRE DE LA LICENCE NATIONALE DE MAINTENANCE

Plus en détail

Circuit du médicament

Circuit du médicament HOPITAL DE SOULTZ N S.PT.S.028.1 Circuit du médicament SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 6 : CLASSEUR 7 : CLASSEUR 11 : SERVICE DE SOINS INFIRMIERS QUALITE SERVICE

Plus en détail

Centre d Assistance Médicale à la Procréation

Centre d Assistance Médicale à la Procréation Centre d Assistance Médicale à la Procréation Hôpital Privé de Parly II Le Chesnay 21, Rue Moxouris 78150 Le Chesnay EQUIPE CLINIQUE Cliniciens agréés: Dr Marie José BOCQUET Dr Xavier GUETTIER Dr Guy KERBRAT

Plus en détail

de laboratoire Pr. Jean-Christophe Gris Laboratoires d Hématologie, CHU de Nîmes et Université Montpellier 1

de laboratoire Pr. Jean-Christophe Gris Laboratoires d Hématologie, CHU de Nîmes et Université Montpellier 1 La bonne qualité des prélèvements de laboratoire Pr. Jean-Christophe Gris Laboratoires d Hématologie, CHU de Nîmes et Université Montpellier 1 Examen de biologie médicale: m PRE-ANALYTIQUE Prélèvement,

Plus en détail

FICHE D INFORMATION AVANT UNE TRANSFUSION

FICHE D INFORMATION AVANT UNE TRANSFUSION FICHE D INFORMATION AVANT UNE TRANSFUSION Madame, Monsieur, Si votre état de santé nécessite une transfusion sanguine, ce document est destiné à vous informer sur les avantages et les risques de la transfusion,

Plus en détail

Titre : Nature des prélèvements et exigences relatives aux demandes d'analyses et d'immunologie plaquettaire (manuel de prélèvement) Version : 5

Titre : Nature des prélèvements et exigences relatives aux demandes d'analyses et d'immunologie plaquettaire (manuel de prélèvement) Version : 5 ALM/LAB/HLA/PR/012 Alpes Méditerranée 1/15 Titre : Nature des prélèvements et exigences relatives aux demandes d'analyses d'immunogénétique Référence : ALM/LAB/HLA/PR/012 et d'immunologie plaquettaire

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires. Textes généraux. Ministère de l emploi et de la solidarité

Décrets, arrêtés, circulaires. Textes généraux. Ministère de l emploi et de la solidarité J.O n 101 du 30 avril 2002 page 7790 texte n 8 Décrets, arrêtés, circulaires Textes généraux Ministère de l emploi et de la solidarité Décret n 2002-637 du 29 avril 2002 relatif à l accès aux informations

Plus en détail

RÈGLES DE CERTIFICATION

RÈGLES DE CERTIFICATION Revu par : Valide pour : Révision : No. : Estelle MAILLER DNV GL Business Assurance France 19 PSY03 Approuvé par : Date : Replace : Pages : Antoine Thomassin 2015-10-07 18 1 sur 8 RÈGLES DE CERTIFICATION

Plus en détail

Quizz d éd. évaluation. Simulation. 18 e Journée d actualisation des connaissances en pratique transfusionnelle

Quizz d éd. évaluation. Simulation. 18 e Journée d actualisation des connaissances en pratique transfusionnelle Simulation Quizz d éd évaluation 18 e Journée d actualisation des connaissances en pratique transfusionnelle Unité de Sécurité Transfusionnelle et d Hémovigilance CHU de Bordeaux La sécurits curité transfusionnelle

Plus en détail

REFERENTIEL TECHNIQUE. Intrants. Utilisables en Agriculture Biologique

REFERENTIEL TECHNIQUE. Intrants. Utilisables en Agriculture Biologique Page: 1/10 REFERENTIEL TECHNIQUE Intrants Utilisables en Agriculture Biologique Ce document est la propriété d ECOCERT. Toute reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement écrit d ECOCERT

Plus en détail

EXPLORATION DES REACTIONS D ANAPHYLAXIE AUX PRODUITS DE CONTRASTE Réactions immédiates dans l heure qui suit l injection

EXPLORATION DES REACTIONS D ANAPHYLAXIE AUX PRODUITS DE CONTRASTE Réactions immédiates dans l heure qui suit l injection SFR - CIRTACI EXPLORATION DES REACTIONS D ANAPHYLAXIE AUX PRODUITS DE CONTRASTE Réactions immédiates dans l heure qui suit l injection Version téléchargeable sur le site web : www.sfrnet.org Rubrique :

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI TEXTE ADOPTÉ n 690 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2010-2011 21 juin 2011 PROJET DE LOI relatif à la bioéthique. L Assemblée nationale

Plus en détail

La gestion d une épidémie de rougeole dans le département de l Allier: rôle d une infirmière de santé publique

La gestion d une épidémie de rougeole dans le département de l Allier: rôle d une infirmière de santé publique La gestion d une épidémie de rougeole dans le département de l Allier: rôle d une infirmière de santé publique Mongeat A, Delettre D, Beaufrère M-C, Schikowski D, Beytout J La rougeole est une maladie

Plus en détail

DELIBERATION N 2014-50 DU 12 MARS 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE

DELIBERATION N 2014-50 DU 12 MARS 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DELIBERATION N 2014-50 DU 12 MARS 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

Caroline QUINTIN. URC Paris Nord - Formation DU 1

Caroline QUINTIN. URC Paris Nord - Formation DU 1 Caroline QUINTIN URC Paris Nord - Formation DU 1 INTRODUCTION Les documents et données relatifs à la recherche constituent les documents essentiels qui composent le dossier permanent de la recherche. Ces

Plus en détail

LES INJECTIONS DEFNINTION INVARIANTS. 1. Cadre législatif. 2. Principes

LES INJECTIONS DEFNINTION INVARIANTS. 1. Cadre législatif. 2. Principes LES INJECTIONS DEFNINTION Une injection parentérale est l introduction dans l organisme de substances médicamenteuses par une autre voie que le tube digestif au moyen d une seringue et d une aiguille.

Plus en détail

PROJET D ARRETE DU MINISTRE DE LA SANTE PUBLIQUE DU, FIXANT LES REGLES DE BONNE PRATIQUE DE LABORATOIRE

PROJET D ARRETE DU MINISTRE DE LA SANTE PUBLIQUE DU, FIXANT LES REGLES DE BONNE PRATIQUE DE LABORATOIRE REPUBLIQUE TUNISIENNE ****----**** MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE ****----**** UNITE DES LABORATOIRES DE BIOLOGIE MEDICALE PROJET D ARRETE DU MINISTRE DE LA SANTE PUBLIQUE DU, FIXANT LES REGLES DE BONNE

Plus en détail

TRANSFUSION SANGUINE. Des. réponses. à vos. questions

TRANSFUSION SANGUINE. Des. réponses. à vos. questions TRANSFUSION SANGUINE Des réponses à vos questions Des réponses à vos questions La présente brochure s adresse aux personnes qui pourraient avoir besoin d une transfusion de sang ou de produits sanguins

Plus en détail

UTILISATION DU TÉLÉCOPIEUR POUR LA TRANSMISSION DES ORDONNANCES

UTILISATION DU TÉLÉCOPIEUR POUR LA TRANSMISSION DES ORDONNANCES UTILISATION DU TÉLÉCOPIEUR POUR LA TRANSMISSION DES ORDONNANCES NORME 2008.01 Direction des services professionnels Présent pour vous NORME 2008.01 Utilisation du télécopieur pour la transmission des ordonnances

Plus en détail

Date de naissance (J-M-A) moléculaire et séquençage Adresse. Ville Prov 330 Avenue Université Code postal Moncton, N.B. E1C 2Z3

Date de naissance (J-M-A) moléculaire et séquençage Adresse. Ville Prov 330 Avenue Université Code postal Moncton, N.B. E1C 2Z3 DEMANDE D ANALYSE PAR SEQUENCAGE EXOME Information du patient ID Hôpital # Nom de famille Prénom Sexe: H F Laboratoire de diagnostic Date de naissance (J-M-A) moléculaire et séquençage Adresse Ville Prov

Plus en détail

CONFORMITÉ DES SPÉCIMENS-INFORMATION OBLIGATOIRE. MPQ-LIS-GEV-001- V006 Page 1 sur 6 Section : Gestion des évènements Statut : APPROUVÉ

CONFORMITÉ DES SPÉCIMENS-INFORMATION OBLIGATOIRE. MPQ-LIS-GEV-001- V006 Page 1 sur 6 Section : Gestion des évènements Statut : APPROUVÉ V006 Page 1 sur 6 Préparé par : Luce Valois Approuvé par : Dre Danielle Talbot En vigueur le 2014-03-28 1. IDENTIFICATION DE LA REQUÊTE 1.1 Spécimens informatisés Double identification Nom, prénom, sexe

Plus en détail

CONVENTION. Inscrit au Conseil Départemental de l ordre des Médecins de

CONVENTION. Inscrit au Conseil Départemental de l ordre des Médecins de CONVENTION Etablie entre La société Allo Médecin Contrôle située Résidence Jean Moulin Bât A 20 Boulevard Jean Moulin 13005 MARSEILLE représentée par Monsieur JEUDY Xavier Et le Docteur Inscrit au Conseil

Plus en détail

POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES AUTORISATION REQUISE FEUILLE DE ROUTE

POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES AUTORISATION REQUISE FEUILLE DE ROUTE CODE D IDENTIFICATION POL93-101 TITRE : POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR AUTORISATION REQUISE 21 décembre 1993 Administrateur RESPONSABLE DU SUIVI Service des ressources

Plus en détail

Le processus PRE - ANALYTIQUE Maîtrise des risques. : un laboratoire de ville

Le processus PRE - ANALYTIQUE Maîtrise des risques. : un laboratoire de ville Le processus PRE - ANALYTIQUE Maîtrise des risques : un laboratoire de ville Le processus PRE - ANALYTIQUE: Maîtrise des risques dans un laboratoire privé 1. Présentation du laboratoire 2. Introduction

Plus en détail