Chapitre 1: Constitution des sociétés

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 1: Constitution des sociétés"

Transcription

1 1 Chapitre 1: Constitution des sociétés

2 1. Généralités : La comptabilité doit constater : les promesses d apports en capital faites par les associés, la réalisation de ces promesses, ainsi que les frais liés à la constitution 2

3 1. Promesses d apports: Ce sont des promesses faites par les associés en vue de mettre en commun certains biens constituant les apports. Du point de vue comptable, ces biens peuvent prendre les formes suivantes : Apports en numéraire ou en espèce ; Apports en nature : immeuble, stocks de marchandise, etc. Apports en industrie : l associé apporte son travail, ses compétences ou ses connaissances. NB: lorsque le nombre d associés est réduit, on spécifie leurs noms au niveau des apports dans le cas des SNC et des SARL et on spécifie leurs noms et leurs catégories au niveau des apports et du capital dans le cas des sociétés en commandite. 3

4 3. Comptes à utiliser La constitution suit la même logique comptable quelle que soit la catégorie de la société, à l exception de quelques particularités. Les comptes à utiliser sont alors : Associé, compte d apport en société en numéraire 34612Associé, compte d apport en société en nature 1111Capital social 1119Actionnaires, capital souscrit, non appelé 3462 Actionnaires, capital souscrit, appelé et non versé 2111 Frais de constitution 4

5 2. Libération des apports: Il s agit de la réalisation des apports promis par les associés. Elle peut être soit totale, dans ce cas les associés apportent immédiatement la totalité des biens promis, soit partielle et dans ce cas les associés réalisent une partie de leurs promesses, le reste étant ultérieurement apporté. NB La libération doit être immédiate ou intégrale pour les apports en nature quel que soit le type de société; Seuls les apports en numéraire peuvent être partiellement libérés, le reste étant apporté dans un délai de trois ans maximum pour les SA et de cinq ans maximum pour les SARL. Les actionnaires des SA et les associés des SARL doivent libérer au moins le quart de leurs apports en numéraire lors de la constitution. 5

6 4. Comptabilisation en cas de libération totale CAS N 1 : apports entièrement en numéraire banques un ou plusieurs comptes d actif Associé, compte d apport en numéraire Associé, compte d apport en nature A B A B CAS N 2 : apports mixtes Associé, compte d apport en société en numéraire Associé, compte d apport en société en nature Capital social A B A+B 6

7 EXEMPLE Le 10/12/N, M. X et M. Y ont décidé de constituer une SARL au capital de Dh divisé en parts sociales de 100 Dh l une. Le 15/12/N les associés ont effectué leurs apports : M. X a versé dh en banque ; M. Y apporte son entreprise individuelle dont la situation comptable se présente ainsi : Matériel de transport Amortissement du Matériel de transport Bâtiment Amortissement du bâtiment Stock de marchandises Fonds de commerce Clients Les frais de constitution s élève à dhs et sont payés par chèque. T.A.F : Passer au journal les écritures de constitution de la société 7

8 SOLUTION X, compte d apport en numéraire Y, compte d apport en société en nature Capital social Promesse et libération du quart fonds commercial Bâtiment Matériel de transport Marchandises Clients X, compte d apport en nature Libération des apports en nature Banques Y, compte d apport en numéraire Libération des apports en numéraire Frais de constitution Banques Paiement des frais de constitution 8

9 Libération partielle des apports en numéraire Lors des apports fractionnés, le plan comptable marocain propose d effectuer l enregistrement comptable suivant : Pour la partie libérée, on débite le compte : 3462 Actionnaires, capital souscrit, appelé et non versé (ACSANV) Pour la partie non libérée, on débite le compte : 1119Actionnaires, capital souscrit, non appelé (ACSNA) Le compte 1119 est soldé au fur et à mesure des apports appelés par l intermédiaire du compte Le compte 3462 est soldé par les versements effectués au compte bancaire de la société 9

10 Libération partielle des apports en numéraire 1119 ACSNA 3462 ACSANV banques 1111 capital 1-Souscription 75% 25% 100 % 2- Libération du minimum légal 25% 25 % 3- Appel du reste 75% 75% 4- Libération 75% 75 % 10

11 Exemple : La S.A Fidec est définitivement constituée le 1er juin. Les apports sont les suivants : Apports en nature: Fonds commercial DH Matériel & outillage DH Matériel informatique DH Apports en espèces faits par divers actionnaires à déterminer. Le capital de la société est de DH représenté par actions de 100 DH, les actions en espèces étant libérées de moitié dès la constitution. Les frais de la constitution, réglés par chèque s élèvent à DH. T.A.F : Passer les écritures de constitution de la société. 11

12 SOLUTION Associés, compte d apport en société en nature Associés, compte d apport en société en numéraire Actionnaires, capital souscrit non appelé non versé Capital social Souscription du capital Fonds commercial Matériel et outillage Matériel informatique Associés, compte d apport en nature Libération des apports en nature Banques Associés, compte d apport en société en numéraire Libération de la moitié des apports en numéraire

13 Appel de l autre moitié : Actionnaires, capital souscrit appelé non versé Actionnaires, capital souscrit non appelé non versé ème moitié Appel de la Réalisation de l apport et paiement des frais de constitution Banque Actionnaire, capital souscrit appelé non versé ème moitié Versement de la 2 Frais de constitution Banques

14 6. Cas particuliers des apports partiels Lors de la réalisation des libérations partielles des apports en numéraire, trois situations peuvent se produire : l actionnaire libère ses apports non encore appelés par anticipation l actionnaire est retardataire, il libère ses apports avec retard l actionnaire ne libère pas les apports promis initialement, il est défaillant 14

15 A) Versements anticipés Les versements anticipés sont enregistrés dans un compte de trésorerie par le crédit du compte 4468 Autres comptes d associés créditeurs, (ou Actionnaire, versements anticipés) ce compte est soldé lors des apports ultérieures. 15

16 Exemple : Le premier janvier N, une SA est constituée avec un capital de dhs ( actions de 100 dhs), libéré de moitié lors de la constitution. Le 30/1/N, les fonds sont déposés à la banque après déduction de dhs de frais de constitution. Le 01/4/N, le conseil d administration appelle le 3ème quart. Le 15/4/N, tous les actionnaires s exécutent. En outre, des actionnaires possédant actions, versent par anticipation le dernier quart. L appel du dernier quart a eu lieu le 01/6/N et le versement un mois plus tard. TAF: Passer les écritures comptables correspondantes 16

17 COORECTION comptabilisation de la souscription du capital du 1 er janvier Associés, compte d apport en société en numéraire Actionnaires, capital souscrit non appelé non versé Capital social Libération du 50% du capital le 30 janvier N Souscription du capital Banque Actionnaire, capital souscrit appelé non versé Versement du 50% du capital Appel du 3 éme quart le 1/04/N Actionnaires, capital souscrit appelé non versé Actionnaires, capital souscrit non appelé non versé ème quart Appel du

18 Suite libération du Banque éme quart et versement anticipé le 15 /04/N Actionnaire, capital souscrit appelé non versé Autres comptes d associés créditeurs ème quart Versement du Appel du 4 éme quart le 1/06/N Actionnaires, capital souscrit appelé non versé Actionnaires, capital souscrit non appelé non versé ème quart Appel du 4 libération du 4 éme quart et solde du compte versement anticipé Banque Autres comptes d associés créditeurs Actionnaire, capital souscrit appelé non versé ème quart Versement du

19 B. Retard de versement Certains actionnaires peuvent accuser un retard, du point de vue comptable, il n est pas ouvert de comptes particuliers: les intérêts de retard sont considérés comme des produits financiers enregistrés au crédit du compte : 7381 intérêts et produits assimilés ils sont calculer depuis la date limite de libération jusqu au moment de versement effectif. les frais supportés par l entreprise pour leur appel sont enregistrés au crédit du compte : 7197 Transfert de charges d exploitation 19

20 Exemple Un des actionnaires d une SA, souscripteur de 800 actions de 100 dhs règle la première moitié de son apport avec deux mois de retard. Les intérêts sont calculés au taux de 12%, les frais engagés s élèvent à 100 dhs TAF: Passer les écritures comptables correspondantes 20

21 Correction Apport = 800 x 100 x 0,5 = Intérêts = x 12%x2/12 = banque intérêts et produits assimilés transferts de charges Actionnaire, capital souscrit appelé non versé

22 C) Défaillance des actionnaires: La comptabilisation de la défaillance des actionnaires se fait en général en 4 étapes: 1. Constatation de la défaillance: le compte Actionnaires défaillants est débité du montant des fractions appelées et non appelées par la contrepartie du compte 1119 et Actionnaires défaillants Actionnaire, capital souscrit appelé non versé X X 22

23 C) Défaillance des actionnaires: 2 Constatation de la vente des titres pour la fraction appelée: le compte est crédité du montant de la vente par la contrepartie d un compte de trésorerie Banque Autres comptes d associés débiteurs 3) Imputation 8 Vente des actions des intérêts de retard et autres charges à l actionnaire défaillant: le compte est débité du montant total par la contrepartie des comptes intéressés. X X actionnaires défaillant Intérêts et produits assimilés Frais postaux et télécoms Imputation des frais de défaillance x x x 23

24 C) Défaillance des actionnaires: 4) Versement éventuel de la somme due à l actionnaire défaillant: Actionnaires défaillant Banque Pour solde de l actionnaire défaillant x X Le résumé des opérations du compte Actionnaires défaillants est le suivant: Actionnaires défaillants fraction du capital appelée non Montant de la vente versée intérêt du retard frais divers somme éventuelle due pour le solde 24

25 EXEMPLE Une SA constitué le 15/02/N au capital de dhs (2 000 actions de 200 dhs). Le 02/11/N, elle appelle le 2nd quart du capital à libérer le 15/11/N. A cette date, un seul actionnaire souscripteur de 200 actions n a pas versé son apport. Le 15/02/N+1, les titres sont vendus au prix de dhs. Taux d intérêt 12%, frais divers: dhs. T.A.F : Passer les écritures comptables correspondantes 25

26 CORRECTION Constatation de la défaillance 15/11/N Capital non libéré = 200*200*25% = Actionnaires défaillants 10 1 Actionnaire, capital souscrit appelé non versé Cession des titres pour la fraction appelée 15/02/N Banque Autres comptes d associés débiteurs Imputation Vente des actions intérêts de retard et autres charges Intérêt de retard = * 12% * 3/12 = actionnaires défaillant Intérêts et produits assimilés Frais postaux et télécoms Imputation des frais de défaillance 26

27 CORRECTION (SUITE) versement de la somme due Actionnaires défaillants SC : Actionnaires défaillant Banque Pour solde de l actionnaire défaillant 27

Chapitre I : La constitution de société

Chapitre I : La constitution de société Chapitre I : La constitution de société 1. Aspects généraux Il convient de rappeler que la société est un contrat par lequel deux ou plusieurs personnes conviennent de mettre quelque chose en commun en

Plus en détail

Aspects comptables de la S.A : LA CONSTITUTION

Aspects comptables de la S.A : LA CONSTITUTION Université Abdelmalek Essaâdi Faculté Polydisciplinaire de Larache Matière : Comptabilité des sociétés Pr. EJBARI Abdelbar Aspects comptables de la S.A : LA CONSTITUTION Objectifs : Présenter la liste

Plus en détail

TD 1 : La constitution de la société anonyme

TD 1 : La constitution de la société anonyme TD 1 : La constitution de la société anonyme Cas n 1 La société anonyme «SORAYA» s est constituée le 1 er janvier N, au capital de 900 000 DH composé de 4 500 actions de 200 DH. Parmi les actionnaires,

Plus en détail

01/06. Associés, compte d apports en numéraire Associés, compte d apport en nature Capital social Souscription du capital 01/06

01/06. Associés, compte d apports en numéraire Associés, compte d apport en nature Capital social Souscription du capital 01/06 EXERCICE 1 : Constitution de la société La S.A des établissements DARIF est définitivement constituée le 1 er juin. Les apports sont les suivants : A) Apports en nature par DARIF - Fonds commercial DH

Plus en détail

Constitution des sociétés

Constitution des sociétés Chapitre Constitution des sociétés O b j e ctifs du chapitre : Etre capable de procéder aux écritures comptables de constitution de différentes sociétés en fonction des situations qui se présentent. D

Plus en détail

Comptabilité des sociétés

Comptabilité des sociétés Comptabilité des sociétés Plan de travail pour l élément de module de la «Comptabilité Approfondie des Sociétés» Chapitre I : Constitution des sociétés (surtout les SA) Chapitre II : Répartition du Résultat

Plus en détail

S.A. actions minimum S.A.

S.A. actions minimum S.A. Pr. SAMIRA BOUNID La société anonyme : La S.A. est commerciale à raison de sa forme, quelque soit son objet. Son capital est divisé en actions négociables représentatives d apports en numéraire (argent)

Plus en détail

COURS DE COMPTABILITE DES SOCIETES. A.U OHADA REVISE MASTER II EN FISCALITE APPLIQUEE. Claude KOMBOU

COURS DE COMPTABILITE DES SOCIETES. A.U OHADA REVISE MASTER II EN FISCALITE APPLIQUEE. Claude KOMBOU UNIVERSITE DE DOUALA FACULTE DES SCIENCES JURIDIQUES ET POLITIQUES REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix Travail Patrie COURS DE COMPTABILITE DES SOCIETES. A.U OHADA REVISE MASTER II EN FISCALITE APPLIQUEE Enseignant

Plus en détail

Master Entrepreneuriat et Ingénierie Managériale

Master Entrepreneuriat et Ingénierie Managériale Master Entrepreneuriat et Ingénierie Managériale Matière : La comptabilité de société La Modification du capital Réalisé par : o o Bahha Meryeme Oujjani Meryem Année universitaire : 2011-2012 1 Introduction

Plus en détail

LA CREATION D UNE SOCIETE.

LA CREATION D UNE SOCIETE. LA CREATION D UNE SOCIETE. Sommaire Introduction... 1 La constitution de la société... 2 Le cas pratique... 2 La constitution de la société... 3 Rappel Juridique... 3 L enregistrement comptable.... 5 Les

Plus en détail

Comptabilité des sociétés

Comptabilité des sociétés Selon les dispositions des articles 182 et 183 de la loi 20-05 sur les sociétés anonymes, l du capital peut se traduire soit par : 1. L de la valeur nominale (VN) des anciennes actions ; 2. L émission

Plus en détail

COMPTABILITÉ FINANCIÈRE

COMPTABILITÉ FINANCIÈRE L3 EG parcours Gestion TD de comptabilité financière COMPTABILITÉ FINANCIÈRE TD n 1 : constitution Cas n 1 : Madame MARTIAL a créé son entreprise individuelle en N-4. Son activité est la commercialisation

Plus en détail

s CONCOURS GÉNÉRAL SÉNÉGALAIS 1/6 Durée : 6 heures Série : G SESSION 2005 CLASSES TERMINALES TECHNIQUE COMPTABLE

s CONCOURS GÉNÉRAL SÉNÉGALAIS 1/6 Durée : 6 heures Série : G SESSION 2005 CLASSES TERMINALES TECHNIQUE COMPTABLE s CONCOURS GÉNÉRAL SÉNÉGALAIS 1/6 05 T CGS 11 01 Durée : 6 heures SESSION 2005 TECHNIQUE COMPTABLE DOSSIER I COÛTS COMPLETS La «ZIGAO S.A» fabrique deux produits finis PF 1 et PF 2 à partir de l acier

Plus en détail

Contrôle et traitement comptable des opérations commerciales

Contrôle et traitement comptable des opérations commerciales Thème 1 Contrôle et traitement comptable des opérations commerciales Je fais le point 1. Les différents documents commerciaux Le devis Le devis correspond à une proposition faite à un client, à sa demande.

Plus en détail

Entreprise TARRE - Exercice N Eléments de corrigés proposés par A. VERNHET

Entreprise TARRE - Exercice N Eléments de corrigés proposés par A. VERNHET Entreprise TARRE - Exercice N Valeur de la société avant augmentation de capital Capital social 750 000 Réserve légale 49 500 Réserves statutaires 85 500 Réserves facultatives 120 000 Montant des capitaux

Plus en détail

DOSSIER 1 : GESTION DES OBLIGATIONS COMPTABLES (19 POINTS)

DOSSIER 1 : GESTION DES OBLIGATIONS COMPTABLES (19 POINTS) Centre National de l'evaluation et des Examens Examen National du Brevet de Technicien Supérieur Session Mai 2014 1 Filière: Comptabilité et gestion Durée: 4 Heures Épreuve: ETUDE DE CAS N 1 PRODUCTION

Plus en détail

2.500 43.500 50.000 75.000 50.000 65.000 12.000 150.000 50.000 52.000

2.500 43.500 50.000 75.000 50.000 65.000 12.000 150.000 50.000 52.000 ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE ELECTRONIQUE Comptabilité Générale Année d études : 1 ère Année Année universitaire : 2008-2009 Responsable pédagogique : Hamza Nafaa Semestre : 1 er Série d exercices n 4

Plus en détail

UE 214 COMPTABILITÉ ET AUDIT 2012-2013

UE 214 COMPTABILITÉ ET AUDIT 2012-2013 UE 214 COMPTABILITÉ ET AUDIT 2012-2013 Application 3 Séance 10 Corrigé de l application de la série 2 du cours à distance CONSOLIDATION DES COMPTES Chérif-Jacques ALLALI Institut National des Techniques

Plus en détail

INTRODUCTION. COMPTABILITE GENERALE: la comptabilisation d un effet à recevoir. COMPTABILITE DES SOCIETES (5e): Programme

INTRODUCTION. COMPTABILITE GENERALE: la comptabilisation d un effet à recevoir. COMPTABILITE DES SOCIETES (5e): Programme COMPTABILITE GENERALE (suite) COMPTABILITE DES SOCIETES INTRODUCTION Comptabilité générale: la comptabilisation d un effet à recevoir Comptabilité des sociétés programme références matière méthode (introduction

Plus en détail

LES DOCUMENTS DE SYNTHESE OU COMPTES ANNUELS. Documents de synthèse selon les systèmes comptables, Annexes.

LES DOCUMENTS DE SYNTHESE OU COMPTES ANNUELS. Documents de synthèse selon les systèmes comptables, Annexes. LES DOCUMENTS DE SYNTHESE OU COMPTES ANNUELS Objectif(s) : o o Pré-requis : o o Modalités : o o o o Documents de synthèse selon les systèmes comptables, Annexes. Classification des comptes (plan de comptes),

Plus en détail

DOSSIER 1 : COUTS COMPLETS

DOSSIER 1 : COUTS COMPLETS CONCOURS GÉNÉRAL SÉNÉGALAIS 1/6 07 T CGS 10 01 Durée : 06 heures SESSION 2007 T E C H N I Q U E C O M P T A B L E DOSSIER 1 : COUTS COMPLETS La société SANAR au capital de 100 000 000 F fabrique deux produits

Plus en détail

LA DECISION DE FINANCEMENT

LA DECISION DE FINANCEMENT o o o o o o o Séance 1 : Les critères de sélection des modes de financement. Séance : Exercices sur le coût d une source de financement. Séance 3 : Contrôle. Séance 4 : Le choix d une structure optimale

Plus en détail

UE10 Comptabilité approfondie

UE10 Comptabilité approfondie SESSION 2013 UE10 Comptabilité approfondie Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Document autorisé : Liste des comptes du plan comptable général, à l exclusion de toute autre information. Matériel

Plus en détail

Introduction à la gestion comptable Entreprise LEJEUNE

Introduction à la gestion comptable Entreprise LEJEUNE Introduction à la gestion comptable Entreprise LEJEUNE Objectifs : Réaliser un travail de synthèse à la fin du module 711-Introduction à la Gestion Comptable. Mettre en œuvre le principe de double détermination

Plus en détail

Chapitre 1. Les comptes et budgets

Chapitre 1. Les comptes et budgets Chapitre 1. Les comptes et budgets Selon la taille de l ASBL, l association est soumise à des obligations spécifiques. Les petites ASBL Une association est une petite ASBL, si à la clôture de l exercice

Plus en détail

22. NOMENCLATURE ET FONCTIONNEMENT DES COMPTES

22. NOMENCLATURE ET FONCTIONNEMENT DES COMPTES 21. ELEMENTS CONSTITUTIFS ET EVALUATION 22. NOMENCLATURE ET FONCTIONNEMENT DES COMPTES 21. ELEMENTS CONSTITUTIFS ET EVALUATION 21.1 GENERALITES Les immobilisations incorporelles regroupent l'ensemble des

Plus en détail

CH 18 LES EFFETS DE COMMERCE

CH 18 LES EFFETS DE COMMERCE CH 18 LES EFFETS DE COMMERCE Référentiel La lettre de change : les mentions obligatoires, la circulation et le paiement, l acceptation, la domiciliation, l escompte Objectifs L élève devra être capable

Plus en détail

COURS 470 Série 11. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 11. Comptabilité Générale COURS 470 Série 11 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR

UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR 1/5 10 T 36 A 01 Durée : 5 heures OFFICE DU BACCALAUREAT Coef. 6 Téléfax (221) 864 67 39 - Tél. : 824 95 92-824 65 81 E T U D E D E C A S DOSSIER N I : COMPTABILITE

Plus en détail

AUGMENTATIONS DE CAPITAL. Le financement de l'entreprise pour son développement.

AUGMENTATIONS DE CAPITAL. Le financement de l'entreprise pour son développement. AUGMENTATIONS DE CAPITAL Objectif(s) : o Pré-requis : o o Le financement de l'entreprise pour son développement. Connaissances en droit des sociétés, Maitrise des techniques comptables approfondies. Modalités

Plus en détail

Comptabilité générale I 2014-2015 LES ÉCRITURES SPÉCIFIQUES LORS DES OPÉRATIONS D ACHAT (ND / NC / ESCOMPTE)

Comptabilité générale I 2014-2015 LES ÉCRITURES SPÉCIFIQUES LORS DES OPÉRATIONS D ACHAT (ND / NC / ESCOMPTE) Comptabilité générale I 2014-2015 LES ÉCRITURES SPÉCIFIQUES LORS DES OPÉRATIONS D ACHAT (ND / NC / ESCOMPTE) Correction d un achat 2 documents (pièces justificatives) permettent de corriger une facture

Plus en détail

Partie I : Répondez en cochant la réponse juste ou en remplissant la case indiquée. (14 points)

Partie I : Répondez en cochant la réponse juste ou en remplissant la case indiquée. (14 points) Concours d accès en 2 ème année Programme Grande Ecole Session de Septembre 2013 Epreuve de Comptabilité Générale Durée : 1 heure 30 -------------------------------------------------- Partie I : Répondez

Plus en détail

Concours d accès en quatrième année Programme Grande Ecole Epreuve spécialité Finance Session de Juillet 2011 Durée : 3 heures

Concours d accès en quatrième année Programme Grande Ecole Epreuve spécialité Finance Session de Juillet 2011 Durée : 3 heures Concours d accès en quatrième année Programme Grande Ecole Epreuve spécialité Finance Session de Juillet 2011 Durée : 3 heures Partie I : Etudes de cas Cas n 1 «AMAL» est une S.A. dont le siège social

Plus en détail

S O M M A I R E. 01 Les sociétés commerciales... P 02. 02 Constitution des sociétés : dispositions communes... P 07

S O M M A I R E. 01 Les sociétés commerciales... P 02. 02 Constitution des sociétés : dispositions communes... P 07 S O M M A I R E 01 Les sociétés commerciales... P 02 02 Constitution des sociétés : dispositions communes... P 07 03 Constitution des sociétés de capitaux... P 12 04 Constitution des sociétés de capitaux

Plus en détail

CONCOURS GÉNÉRAL SÉNÉGALAIS 1/6 08 T CGS 10 01 Durée : 06 heures Série : G SESSION 2008 CLASSES DE TERMINALE

CONCOURS GÉNÉRAL SÉNÉGALAIS 1/6 08 T CGS 10 01 Durée : 06 heures Série : G SESSION 2008 CLASSES DE TERMINALE CONCOURS GÉNÉRAL SÉNÉGALAIS 1/6 08 T CGS 10 01 Durée : 06 heures SESSION 2008 T E C H N I Q U E C O M P T A B L E DOSSIER 1 : COUTS COMPLETS La Société Mécanique du Sénégal Oriental (S.M.S.O) fabrique

Plus en détail

Comptabilité générale I 2014-2015 LES OPÉRATIONS D ACHAT

Comptabilité générale I 2014-2015 LES OPÉRATIONS D ACHAT Comptabilité générale I 2014-2015 LES OPÉRATIONS D ACHAT Quels achats? 1. Biens durables (Cl. 2) 2. Achats de marchandises ou services destinés à la vente (Cl. 60..) 3. Fournitures ou services consommés

Plus en détail

EPREUVE D ETUDE DE CAS

EPREUVE D ETUDE DE CAS Année scolaire 2011-2012 Composition du 2 e trimestre Classe : Tle G2 Durée : 5 h EPREUVE D ETUDE DE CAS NB : Aucun document n est autorisé - Seule les calculatrices non programmables sans bandes sont

Plus en détail

Subvention publique à recevoir Produits découlant d une subvention publique Confirmation par l État d une subvention publique.

Subvention publique à recevoir Produits découlant d une subvention publique Confirmation par l État d une subvention publique. 2824RE_chap_EP4.qx:quark de base 7/16/09 7:14 PM Page 357 Chapitre : Les immobilisations corporelles : acquisition et aliénation 15. a) Une subvention publique afférente aux activités opérationnelles courantes

Plus en détail

Connections sur mesure

Connections sur mesure Page 1 Connections sur mesure 1. Enoncé du problème et situation initiale Boss SA est une entreprise de pointe dans le domaine des techniques de connections. Elle est le partenaire compétent sur le marché

Plus en détail

le site des sujets corrigés du BTS au cycle ingénieur CIBLE PRINCIPALE BTS DUT BT BP FILIERE

le site des sujets corrigés du BTS au cycle ingénieur CIBLE PRINCIPALE BTS DUT BT BP FILIERE le site des sujets corrigés du BTS au cycle ingénieur CIBLE PRINCIPALE BTS DUT BT BP FILIERE FINANCES COMPTABILITE MATIERE ETUDE DE CAS RESUME Ce sujet issu du BTS blanc année 2002 du prestigieux groupe

Plus en détail

Principes de comptabilité et de gestion (II)

Principes de comptabilité et de gestion (II) Principes de comptabilité et de gestion (II) Minyue DONG Introduction du cours Objectifs Plan du cours Méthode de travail 1 Définition La société est un contrat par lequel deux ou plusieurs personnes conviennent

Plus en détail

Classe 1-Comptes de capitaux

Classe 1-Comptes de capitaux Classe 1-Comptes de capitaux 10 Capital et réserves 101 Capital 1 1011 Capital souscrit non versé 1012 Capital souscrit - versé 1015 Patrimoine des régies 1016 Patrimoine public 104 Primes liées au capital

Plus en détail

COMPTABILITÉ APPROFONDIE. DECF Session 2007 - Corrigé indicatif

COMPTABILITÉ APPROFONDIE. DECF Session 2007 - Corrigé indicatif COMPTABILITÉ APPROFONDIE DECF Session 2007 - Corrigé indicatif DOSSIER 1 CONSTITUTION 1. Calcul des apports en numéraire des autres actionnaires Apports de Serge : 5 000 + 4 000 + 6 000 + 2 000 + 4 000

Plus en détail

Examen de baccalauréat 2004,

Examen de baccalauréat 2004, Examen de baccalauréat 2004, Sciences économiques et droit (partie comptabilité et gestion) (durée 4h) Matériel autorisé : calculatrice de poche Structure de l examen durée prévisible points attribués

Plus en détail

OS 4 REPETITOIRE 2 en TQG

OS 4 REPETITOIRE 2 en TQG OS 4 REPETITOIRE 2 en TQG A rendre SVP le mardi 13 janvier au plus tard A. COMPTE B. AMORTISSEMENT d'un IMMEUBLE 1. 2. AMORTISSEMENT (direct/indirect; constant/dégressif) 3. 4. C. SOCIETES 1. Fondation

Plus en détail

www.tifawt.com www.tifawt.com ANNÉE UNIVERSITAIRE : 08/2009. ENSEIGNANT : A. EL OUIDANI

www.tifawt.com www.tifawt.com ANNÉE UNIVERSITAIRE : 08/2009. ENSEIGNANT : A. EL OUIDANI UNIVERSITÉ IBN ZOHR FACULTE DES SCIENCES JURIDIQUES ECONOMIQUES ET SOCIALES - AGADIR ANNÉE UNIVERSITAIRE : 08/2009. ENSEIGNANT : A. EL OUIDANI Filière Module Elément du module : : : Économie et gestion

Plus en détail

Université de Reims Champagne-Ardenne Faculté des Sciences Économiques, Sociales et de Gestion. Année universitaire 2014/2015

Université de Reims Champagne-Ardenne Faculté des Sciences Économiques, Sociales et de Gestion. Année universitaire 2014/2015 Université de Reims Champagne-Ardenne Faculté des Sciences Économiques, Sociales et de Gestion Année d études : L3 EG Gestion Année universitaire 2014/2015 Épreuve de : comptabilité financière durée :

Plus en détail

ASCA unité 3 Gestion comptable de fin d exercice préparatoire Exercices Erreurs fréquemment observées THÈME 1...4 SÉQUENCE 1...4

ASCA unité 3 Gestion comptable de fin d exercice préparatoire Exercices Erreurs fréquemment observées THÈME 1...4 SÉQUENCE 1...4 ASCA unité 3 THÈME 1...4...4 Séquence 1 > Exercice 1... 4 Séquence 1 > Exercice 2... 4 Séquence 1 > Exercice 3... 4 Séquence 1 > Exercice 4... 4...5 Séquence 2 > Exercice 1... 5 Séquence 2 > Exercice 2...

Plus en détail

Laure Siné Avocate à la cour Droit des sociétés

Laure Siné Avocate à la cour Droit des sociétés Laure Siné Avocate à la cour Droit des sociétés 8 e édition Collection «Express» Comptabilité B. Doriath, Comptabilité de gestion, 2007 (4 e édition) B. Doriath, Contrôle de gestion, 2008 (5 e édition)

Plus en détail

et celles réalisées en devises.

et celles réalisées en devises. les Emprunts Définition Les emprunts sont inscrits i dans le compte 16 «Emprunts et dettes assimilés». Ce compte peut être subdivisé, sur l initiative de l entreprise lentreprise, en distinguant : Les

Plus en détail

3- Les amortissements

3- Les amortissements PARTIE I : Les travaux de fin d exercice 3- Les amortissements 3-1 Généralités sur les amortissements 3-1-1 Définition : Certaines immobilisations se déprécient de manière continue, certaine, irréversible,

Plus en détail

ECONOMIE ET DROIT, OPTION SPECIFIQUE

ECONOMIE ET DROIT, OPTION SPECIFIQUE Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Commission suisse de maturité CSM Examen suisse de maturité, session d hiver 2014 DIRECTIVES 2012-2014 SELON L ANCIEN DROIT ECONOMIE

Plus en détail

UE 214 COMPTABILITÉ ET AUDIT 2012-2013

UE 214 COMPTABILITÉ ET AUDIT 2012-2013 UE 214 COMPTABILITÉ ET AUDIT 2012-2013 Application 3 Séances 6 à 12 Application de la série 2 du cours à distance CONSOLIDATION DES COMPTES Chérif-Jacques ALLALI Institut National des Techniques Economiques

Plus en détail

L équation comptable et les comptes 1 La notion de DÉBIT et de CRÉDIT. 1

L équation comptable et les comptes 1 La notion de DÉBIT et de CRÉDIT. 1 Introduction I Chapitre 1 Notions comptables, un rappel 1 L équation comptable et les comptes 1 La notion de DÉBIT et de CRÉDIT. 1 Les transactions et leurs effets sur les comptes 4 Les comptes en T 5

Plus en détail

Travaux pratiques de comptabilité générale

Travaux pratiques de comptabilité générale Travaux pratiques de comptabilité générale Partie II Christiane Bughin Olivier Colot Karin Comblé 1 ère bachelier en sciences de gestion, en sciences économiques et de gestion, en ingénieur de gestion

Plus en détail

CONSTITUTION DES SOCIETES

CONSTITUTION DES SOCIETES Objectif(s) : CONSTITUTION DES SOCIETES o Constitution du capital selon la forme juridique de l'entreprise. Pré-requis : o Maitrise des techniques comptables, o Connaissances juridiques en droit commercial

Plus en détail

Comptes de charges (Classe 6)

Comptes de charges (Classe 6) Comptes de charges (Classe 6) Les charges d exploitation normale et courante sont enregistrées sous les comptes 60 «Achats», 61/62 «Autres charges externes», 63 «Impôts, taxes et versements assimilés»,

Plus en détail

SOCIETE TUNISIENNE DE BANQUE

SOCIETE TUNISIENNE DE BANQUE SOCIETE TUNISIENNE DE BANQUE SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 124 300 000 DINARS Divisé en 24 860 000 actions de nominal 5 dinars Entièrement libérées Siège social : Rue Hédi Nouira 1001 Tunis Registre de

Plus en détail

Partie I : Les travaux de fin d exercice 3- Les amortissements

Partie I : Les travaux de fin d exercice 3- Les amortissements Partie I : Les travaux de fin d exercice 3- Les amortissements 3-1 Généralités sur les amortissements ü Définition : L amortissement correspond à la perte de la valeur jugée irréversible en raison du temps,

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. AVANT-PROPOS... v CHAPITRE 1 CADRE LÉGAL... 1

TABLE DES MATIÈRES. AVANT-PROPOS... v CHAPITRE 1 CADRE LÉGAL... 1 TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS.................................................... v CHAPITRE 1 CADRE LÉGAL...................................................... 1 1.1 Loi du 27 juin 1921.............................................

Plus en détail

RÈGLEMENT N 2011-05 DU 10 NOVEMBRE 2011

RÈGLEMENT N 2011-05 DU 10 NOVEMBRE 2011 AUTORITE DES NORMES COMPTABLES RÈGLEMENT N 2011-05 DU 10 NOVEMBRE 2011 modifiant le règlement du CRC n 2003-02 relatif au plan comptable des organismes de placement collectif en valeurs mobilières Règlement

Plus en détail

CHAPITRE 4 LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE

CHAPITRE 4 LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE COMPTABILITÉ FINANCIÈRE A1 A MODULE : les opérations courantes Chapitre 4 : La taxe sur la valeur ajoutée (Formateur) Chapitre 5 : Les achats et les ventes Chapitre 6 : Les charges de personnel Chapitre

Plus en détail

Nom :... Prénom :... Date de naissance :... Filière et lieu de formation choisis :...

Nom :... Prénom :... Date de naissance :... Filière et lieu de formation choisis :... Examen d admission Discipline : Gestion financière et économie d entreprise Date : Lundi 4 juin 2014 Lieu de l examen : HES-SO Master / Lausanne Nombre de pages : 11 Moyen auxiliaire autorisé : machine

Plus en détail

Matière : Comptabilité des sociétés Pr. EJBARI Abdelbar LES AUGMENTATIONS DE CAPITAL

Matière : Comptabilité des sociétés Pr. EJBARI Abdelbar LES AUGMENTATIONS DE CAPITAL Matière : Comptabilité des sociétés Pr. EJBARI Abdelbar LES AUGMENTATIONS DE CAPITAL Introduction Au cours de son existence, une société peut être amenée à effectuer différentes opérations sur son capital

Plus en détail

COMPTABILITÉ FINANCIÈRE A1 A2

COMPTABILITÉ FINANCIÈRE A1 A2 COMPTABILITÉ FINANCIÈRE A1 A2 MODULE 2 : les opérations courantes Chapitre 4 : La taxe sur la valeur ajoutée Chapitre 5 : Les achats et les ventes Chapitre 6 : Les charges de personnel Chapitre 7 : Les

Plus en détail

FR n 1 : Le plan des comptes, le bilan, le compte de résultat

FR n 1 : Le plan des comptes, le bilan, le compte de résultat 1. Il existe trois systèmes comptables: le système abrégé: il est réservé aux petites exploitations, FR n 1 : Le plan des comptes, le bilan, le compte de résultat Le plan comptable général a pour finalité

Plus en détail

E C U E I L DE L E G I S L A T I O N A

E C U E I L DE L E G I S L A T I O N A MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 2053 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 71 7 décembre 1977 SOMMAIRE Règlement grand-ducal du 30 novembre 1977

Plus en détail

I q Actifs corporels et incorporels

I q Actifs corporels et incorporels [ Retraitements en IFRS Les retraitements d homogénéité modifient les comptes individuels des filiales, pour les rendre conformes au modèle unifié des comptes consolidés du groupe. Lorsque les comptes

Plus en détail

SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE. Protection sanitaire, maladies, toxicomanie,épidémiologie, vaccination, hygiène

SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE. Protection sanitaire, maladies, toxicomanie,épidémiologie, vaccination, hygiène SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE Protection sanitaire, maladies, toxicomanie,épidémiologie, vaccination, hygiène MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES Direction générale des collectivités

Plus en détail

LES IMMOBILISATIONS CORPORELLES

LES IMMOBILISATIONS CORPORELLES Ministère des finances NOTE METHODOLOGIQUE DE PREMIERE APPLICATION DU SYSTEME COMPTABLE FINANCIER «SCF» LES IMMOBILISATIONS CORPORELLES La présente note vient en appui à l instruction n 2 du 29 octobre

Plus en détail

Le compte de résultat

Le compte de résultat Gestion et Comptabilité 02 Cours Juin 2000 Le compte de résultat 1 Définition Il regroupe l ensemble des charges et produits de l exercice. Il n existe pas de définition des charges et des produits dans

Plus en détail

RÈGLEMENT. N 2014-06 du 2 Octobre 2014 Relatif aux règles comptables applicables aux organismes de placement collectif immobilier

RÈGLEMENT. N 2014-06 du 2 Octobre 2014 Relatif aux règles comptables applicables aux organismes de placement collectif immobilier AUTORITE DES NORMES COMPTABLES RÈGLEMENT N 2014-06 du 2 Octobre 2014 Relatif aux règles comptables applicables aux organismes de placement collectif immobilier Règlement homologué par arrêté du 26 décembre

Plus en détail

Comptabilité Générale II

Comptabilité Générale II Université IBN ZOHR Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales Agadir Economie et Gestion Semestre 2 Sections G H I Comptabilité Générale II Mohamed LAABOUBI Année universitaire 2014-2015

Plus en détail

CHAPITRE 07 - LES OPERATIONS D INVESTISSEMENT ET DE FINANCEMENT I. DEFINITION DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES ET INCORPORELLES

CHAPITRE 07 - LES OPERATIONS D INVESTISSEMENT ET DE FINANCEMENT I. DEFINITION DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES ET INCORPORELLES CHAPITRE 07 - LES OPERATIONS D INVESTISSEMENT ET DE FINANCEMENT I. DEFINITION DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES ET INCORPORELLES A. Préalable : définition d un actif Un actif est un élément du patrimoine

Plus en détail

L AFFECTATION DU RÉSULTAT DANS LES SOCIÉTÉS DE CAPITAUX

L AFFECTATION DU RÉSULTAT DANS LES SOCIÉTÉS DE CAPITAUX L AFFECTATION DU RÉSULTAT DANS LES SOCIÉTÉS DE CAPITAUX Quel que soit le statut d une société de capitaux (société anonyme, société à responsabilité limitée, société en commandite par actions), les dirigeants

Plus en détail

1 LES COMPTES INDIVIDUELS ET CONSOLIDÉS

1 LES COMPTES INDIVIDUELS ET CONSOLIDÉS 1 LES COMPTES INDIVIDUELS ET CONSOLIDÉS Cas 1 BILAN ET COMPTE DE RÉSULTAT INDIVIDUELS ÉNONCÉ La balance, après retraitements d inventaire, au 31 décembre N, de la société Alpha vous est présentée en annexe

Plus en détail

COURS 470 Série 19. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 19. Comptabilité Générale COURS 470 Série 19 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES LA BANQUE POSTALE CRÉDIT ENTREPRISES

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES LA BANQUE POSTALE CRÉDIT ENTREPRISES PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) LA BANQUE POSTALE CRÉDIT ENTREPRISES Société par actions simplifiée au capital de 220 000 000. Siège social : 115 rue de

Plus en détail

DOSSIER N 1 : TRAVAUX DE FIN D EXERCICE

DOSSIER N 1 : TRAVAUX DE FIN D EXERCICE 1 4 NS0 NOTE : o La calculatrice et le plan comptable général marocain (liste intégrale des comptes) sont autorisés. o L écriture comptable doit comporter les numéros des comptes, les intitulés, les montants

Plus en détail

Le modèle COMPTABLE de l ENTREPRISE

Le modèle COMPTABLE de l ENTREPRISE Le modèle COMPTABLE de l ENTREPRISE Histoire de la comptabilité Le plus vieux métier du monde. On compte depuis que l on écrit : Tablette sumérienne Puis : comptabilité en recettes et dépenses Avec la

Plus en détail

GUIDE POUR L'ÉLABORATION D'UN CONTRAT DE SOUS-TRAITANCE ÉLECTRONIQUE

GUIDE POUR L'ÉLABORATION D'UN CONTRAT DE SOUS-TRAITANCE ÉLECTRONIQUE GUIDE POUR L'ÉLABORATION D'UN CONTRAT DE SOUS-TRAITANCE ÉLECTRONIQUE 20, RUE DU PARC BP 1425 29104 QUIMPER CEDEX TEL +33 (0)2 98 95 17 20 FAX +33 (0)2 98 64 32 78 www.snese.com SIEGE SOCIAL : 7 BOULEVARD

Plus en détail

Les différents types de sociétés commerciales reconnus au Maroc sont :

Les différents types de sociétés commerciales reconnus au Maroc sont : Les différents types de sociétés commerciales reconnus au Maroc sont : Les sociétés de personnes : - société en nom collectif - société en commandite simple - société en participation. Ces sociétés se

Plus en détail

Exercice 3.1 - Chapitre 3 : Les principes comptables généralement reconnus

Exercice 3.1 - Chapitre 3 : Les principes comptables généralement reconnus Date : Octobre 2006 Exercice 3.1 - Chapitre 3 : Les principes comptables généralement reconnus Arc-en-ciel inc. 1 Vincent Pagé, président de l entreprise Arc-en-Ciel inc., qui se spécialise dans la fabrication

Plus en détail

Option spécifique Economie et droit

Option spécifique Economie et droit Direction générale de l enseignement obligatoire Examen de passage de l enseignement privé ou à domicile à l école publique Mai 2012 Nom : Prénom : Admission en 9 e VSB Option spécifique Economie et droit

Plus en détail

provisionnement des créances et des engagements par signature des banques et établissements financiers (JO 2014-56)]

provisionnement des créances et des engagements par signature des banques et établissements financiers (JO 2014-56)] Nº14-03 du 16 février 2014 relatif aux classement et provisionnement des créances et des engagements par signature des banques et établissements financiers [NB - Règlement de la Banque d Algérie n 14-03

Plus en détail

NOTION DE BASE SUR LE BILAN

NOTION DE BASE SUR LE BILAN PREMIERE PARTIE : COURS Notions de base sur le bilan.2 La constatation des flux : les documents 2 Notions de base sur les comptes et leur fonctionnement..5 Le journal, le grand livre, la balance 6 Le compte

Plus en détail

COMPTABILITÉ. facile EN LIGNE SOCIÉTÉS COMMERCIALES. Éclairez votre gestion avec internet

COMPTABILITÉ. facile EN LIGNE SOCIÉTÉS COMMERCIALES. Éclairez votre gestion avec internet COMPTABILITÉ EN LIGNE facile SOCIÉTÉS COMMERCIALES Éclairez votre gestion avec internet Comptabilité en ligne facile Spécial Sociétés commerciales avec le site Éclairez votre gestion avec internet Sommaire

Plus en détail

LES DECLARATIONS LES RELATIONS AVEC L ADMINISTRATION FISCALE ET LES ORGANISMES SOCIAUX

LES DECLARATIONS LES RELATIONS AVEC L ADMINISTRATION FISCALE ET LES ORGANISMES SOCIAUX LES DECLARATIONS LES RELATIONS AVEC L ADMINISTRATION FISCALE ET LES ORGANISMES SOCIAUX SOMMAIRE GENERALITES... 2 LE REGIME ENTREPRISE ET LA TVA... 3 LES OPERATIONS IMPOSABLES ET NON IMPOSABLES... 4 LA

Plus en détail

R E S U M E NOTE COMMUNE N 21/ 2005

R E S U M E NOTE COMMUNE N 21/ 2005 REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES Direction Générale des Etudes et de la Législation Fiscales NOTE COMMUNE N 21/ 2005 OBJET: Commentaire des dispositions des articles 39 et 40 de la loi n 2004-90

Plus en détail

Financer la méthanisation agricole Rapport financier semestriel Au 30 juin 2014

Financer la méthanisation agricole Rapport financier semestriel Au 30 juin 2014 Financer la méthanisation agricole Rapport financier semestriel Au 30 juin 2014 Société en commandite par actions au capital de 4 425 816 Siège social : 7 rue Greffulhe 75008 Paris RCS Paris B 539 411

Plus en détail

25 Mars 2014 Provisions - OPH. Page 1

25 Mars 2014 Provisions - OPH. Page 1 Page 1 Bases juridiques et réglementaires Avis du CNOCP de juillet 2012 Article L421-16 du Code de la construction et de l habitat. Modifié par LOI n 2014-58 du 27 janvier 2014 - art. 94 Outre celles qui

Plus en détail

Valeur ajoutée produite + + Subventions d'exploitation + 74 - Impôts et taxes et versements assimilés - 63 - Charges de personnel

Valeur ajoutée produite + + Subventions d'exploitation + 74 - Impôts et taxes et versements assimilés - 63 - Charges de personnel Analyse de la formation du résultat : le tableau des soldes intermédiaires de gestion 1- Principe et hiérarchie des soldes Pour mieux comprendre la formation du résultat de l'exercice, des résultats partiels

Plus en détail

Chap. 9 : L affectation du résultat

Chap. 9 : L affectation du résultat 1 / 9 Chap. 9 : L affectation du résultat L affectation du résultat de l exercice N est une opération de l exercice suivant N+1. Les bénéfices peuvent être maintenus dans l entreprise (mis en réserves)

Plus en détail

EMPRUNT OBLIGATAIRE HANNIBAL LEASE «HL 2015-01»

EMPRUNT OBLIGATAIRE HANNIBAL LEASE «HL 2015-01» EMISSION D UN EMPRUNT OBLIGATAIRE VISA du Conseil du Marché Financier : Portée du visa du CMF : Le visa du CMF, n implique aucune appréciation sur l opération proposée. Le prospectus est établi par l émetteur

Plus en détail

P1C10 Le contro le des re glements

P1C10 Le contro le des re glements P1C10 Le contro le des re glements I. L organisation des contrôles Afin d éviter toutes fraudes ou incidents de paiement, les entreprises doivent mettre en place diverses procédures de contrôle : - Appliquer

Plus en détail

L E S A M O R T I S S E M E N T S

L E S A M O R T I S S E M E N T S I - NOTIONS GENERALES : A - Définition : L E S A M O R T I S S E M E N T S L amortissement d un emprunt correspond à un remboursement d argent. L amortissement désigne également l étalement d un coût ou

Plus en détail

Fournisseur (vendeur) Référence. Mode et conditions de règlement. Désignation des articles ou des services (Référence, Quantité, Prix unitaire)

Fournisseur (vendeur) Référence. Mode et conditions de règlement. Désignation des articles ou des services (Référence, Quantité, Prix unitaire) La Facture la facturation La facture doit et facture avoir Fournisseur (vendeur) Référence Mode et conditions de règlement Désignation des articles ou des services (Référence, Quantité, Prix unitaire)

Plus en détail

LA DECLARATION DU RESULTAT FISCAL

LA DECLARATION DU RESULTAT FISCAL LA DECLARATION DU RESULTAT FISCAL La déclaration de l impôt sur les sociétés est constituée par la déclaration du résultat et du chiffre d affaires. Celle-ci peut être souscrite sur ou d après un imprimé

Plus en détail

DOCUMENT LES NOUVEAUX MONTANTS EN EUROS APPLICABLES AU 1 ER JANVIER 2002 INC I. LES MONTANTS EN EUROS PUBLIÉS DANS LES TEXTES LÉGISLATIFS

DOCUMENT LES NOUVEAUX MONTANTS EN EUROS APPLICABLES AU 1 ER JANVIER 2002 INC I. LES MONTANTS EN EUROS PUBLIÉS DANS LES TEXTES LÉGISLATIFS DOCUMENT LES NOUVEAUX MONTANTS EN EUROS APPLICABLES AU 1 ER JANVIER 2002 Rappel : depuis le 1er janvier 2002, tous les montants (seuils, taux, plafonds ) encore libellés en francs dans les lois et règlements

Plus en détail