Villejean-Beauregard. Nord- St-Martin. Bourg-L Evèque- La Touche-Moulin du Comte. Centre. Sud-gare. Brequigny

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Villejean-Beauregard. Nord- St-Martin. Bourg-L Evèque- La Touche-Moulin du Comte. Centre. Sud-gare. Brequigny"

Transcription

1 LES 9 ZONES DE RENNES Quartiers de ZUS de Iris de Beauregard nord résidentielle centre étendu ouest est ligne gare nord défavorisée sud défavorisée sud résidentielle 1

2 ZONE NORD RÉSIDENTIELLE La zone est nommée «nord résidentielle» car elle comprend une forte proportion de maisons individuelles dont ses habitants sont propriétaires. C est le cas de 4 ménages sur 10, alors que cette proportion est seulement de 15 % dans la ville de. nord résidentielle Bellangerais - Saint-Laurent La partie Bellangerais - Saint-Laurent, définie dans l étude, est située au nord et à l est du cimetière du Nord. Après celle du Thabor, la zone Bellangerais - Saint- Laurent est la zone la plus riche de : 2/3 des ménages ont des revenus supérieurs à la médiane de métropole et seulement 14 % des ménages ont des revenus inférieurs au 1 er quartile. Les ménages dont le référent fiscal a entre 50 et 64 ans sont surreprésentés (35 % contre 23 % dans -ville), ainsi que les ménages installés depuis 20 ans ou plus. On y trouve aussi une forte représentation de couples avec enfants. 70 % des ménages sont propriétaires de leur logement principal. Les logements dans leur majorité ont été construits sur la période , avec une forte présence de maisons individuelles. Quartiers de ZUS de Iris de Nord - Saint-Martin La partie Nord - Saint-Martin, définie dans l étude, est située à l ouest du cimetière du Nord. Les revenus des ménages y sont plus hétérogènes que dans la partie Bellangerais - Saint-Laurent : 54 % des ménages sont au-dessus du revenu médian. La part des locataires y est aussi plus importante, même si les propriétaires restent majoritaires (59 %). L habitat est plutôt ancien, près de 7 logements sur 10 ont été achevés avant Bellangerais Saint-Laurent Nord Saint-Martin 2

3 ZONE NORD RÉSIDENTIELLE nord résidentielle Bellangerais Nord - RM Ville de Saint- Saint- hors Métropole Laurent * Martin Nombre de ménages fiscaux en Nombre de personnes dans les ménages fiscaux Répartition des ménages fiscaux selon leurs caractériques Le revenu par unité de consommation Composition des ménages selon leur taille inférieur à compris entre et compris entre et supérieur ou égal à une personne deux personnes trois personnes quatre personnes ou plus ans ans Age ans du référent fiscal ans ans ou plus petit ménage < 30 ans petit ménage ans petit ménage >= 60 ans Type de ménage famille < 45 ans famille >= 45 ans Statut d'occupation Locatif social Locatif privé Propriété dans du collectif Propriété individuelle avant entre 1991 et Date entre 2000 et d'emménagement dans le logement en 2005 ou en 2007 ou Date d'achèvement avant de 1948 à de 1976 à de 1990 à de 2005 à Répartition de l'origine des revenus des ménages dans la zone Salaires et traitements Part de : Pensions et retraites Autres revenus nord résidentielle Bellangerais Saint- Laurent * Nord - Saint- Martin Métropole Ville de RM hors Données infra-communales estimées à partir du recensement de la population 2007 Population totale Personne vivant seule Population des familles monoparentales Population des couples Répartition par catégorie avec enfant(s) de population (source : RP07 - Population vivant en couple sans enfant ou estimation composite) en autre ménage Personne vivant hors ménage Part des enfants 0-16 ans dans la population Part des étudiants ans dans la population Actif ayant un emploi Répartition selon l'activité Chômeur des 15 ans ou plus Retraité ou préretraité (source : RP07 - Elève, étudiant, stagiaire estimation composite) Autre situation Données infra-communales à partir d'autres sources (DADS, ANPE et CNAMTS) Nombre de demandeurs d'emploi cat. A,B,C (source : ANPE 2008) Nombre de bénéficiaires CMUC Part des bénéficiaires CMUC sur la population totale couverte par la CNAM Cadres et prof. int. supérieures Répartition des salariés Professions intermédiaires (source : DADS 2006) Employés Ouvriers Rapport CS+ / CS- (source : DADS 2006) 0,93 0,94 0,90 0,72 0,68 0,77 * NOTA BENE : La partie "Bellangerais - St-Laurent" de la zone Nord résidentielle comprend 238 ménages fiscaux dont la commune d'habitation est Saint-Grégoire. Ces 238 ménages sont situés géographiquement à l'intérieur de la rocade rennaise. Du fait de leur proximité, ces ménages fiscaux, ainsi que leurs caractéristiques, sont intégrés dans cette zone rennaise. Par contre, les statistiques de cette zone issues des autres sources (RP estimation composite, DADS, ANPE et CNAMTS) ne prennent pas en compte les populations ayant une domicilation extérieure à la commune de. 3

4 ZONE NORD-EST DÉFAVORISÉE La zone est nommée «nord-est défavorisée» car elle comprend une forte proportion de ménages ayant un revenu inférieur au 1 er quartile ou occupant un logement social. nord-est défavorisée Maurepas La partie Maurepas, définie dans l étude, recouvre approximativement la ZUS de Maurepas. Avec, il s agit de la zone la plus pauvre de Métropole. Plus de 4 ménages sur 5 vivent dans un logement social et près de 6 ménages sur 10 ont un revenu inférieur au 1 er quartile de Métropole. Une particularité de cette ZUS est qu elle est située entre deux zones aisées : zone Thabor au sud et proche du centre-ville et la zone Bellangerais - Saint-Laurent au nord-ouest. Dans cette zone, les indicateurs de chômage sont particulièrement élevés : le chômage concerne 15 % de la population de 15 ans ou plus et 26 % des actifs selon les données du recensement. De plus, un habitant sur quatre bénéficie de la Couverture Maladie Universelle Complémentaire, en raison du faible revenu de son ménage. Patton Cette petite zone périphérique définie dans l étude compte environ ménages et est située à l ouest de l avenue du Général Georges Patton, près de la rocade nord. Plutôt modeste, (68 % des ménages ont un revenu inférieur à la médiane de Métropole), elle jouxte la zone plus favorisée de Bellangerais - Saint-Martin. Les ménages dont le référent fiscal a entre 40 et 64 ans sont surreprésentés. Les logements dans leur majorité ont été construits sur la période , dont les 3/4 sont des logements sociaux. Près d un habitant sur cinq vit dans une famille monoparentale et les employés sont surreprésentés. Quartiers de ZUS de Iris de Maurepas Patton Sud du parc Maurepas Sud du parc de Maurepas Comme son nom l indique cette partie est située au sud du parc de Maurepas et du stade de Courtemanche. Cette petite zone, qui comprend environ 900 ménages est pour les 2/3 composée de logements sociaux. Les revenus des ménages sont modestes : plus d un ménage sur deux a un revenu inférieur au 1 er quartile de Métropole. 4

5 nord-est défavorisée Maurepas Patton Sud du RM Ville de parc hors * Métropole Maurepas Nombre de ménages fiscaux en Nombre de personnes dans les ménages fiscaux Répartition des ménages fiscaux selon leurs caractériques inférieur à compris entre et Le revenu par unité compris entre et de consommation supérieur ou égal à Composition des ménages selon leur taille Age du référent fiscal Type de ménage Statut d'occupation Date d'emménagement dans le logement Date d'achèvement 100 une personne deux personnes trois personnes quatre personnes ou plus ans ans ans ans ans ou plus petit ménage < 30 ans petit ménage ans petit ménage >= 60 ans famille < 45 ans famille >= 45 ans Locatif social Locatif privé Propriété dans du collectif Propriété individuelle avant entre 1991 et entre 2000 et en 2005 ou en 2007 ou avant de 1948 à de 1976 à de 1990 à de 2005 à Répartition de l'origine des revenus des ménages dans la zone Salaires et traitements Pensions et retraites Part de : Autres revenus ZONE NORD-EST DÉFAVORISÉE nord-est défavorisée Maurepas Patton Sud du RM Ville de parc hors * Métropole Maurepas Données infra-communales estimées à partir du recensement de la population 2007 Population totale Personne vivant seule Population des familles monoparentales Population des couples Répartition par catégorie avec enfant(s) de population Population vivant en (source : RP07 - couple sans enfant ou en estimation composite) autre ménage Personne vivant hors ménage Part des enfants 0-16 ans dans la population Part des étudiants ans dans la population Actif ayant un emploi Répartition selon l'activité Chômeur des 15 ans ou plus Retraité ou préretraité (source : RP07 - Elève, étudiant, stagiaire estimation composite) Autre situation Données infra-communales à partir d'autres sources (DADS, ANPE et CNAMTS) Nombre de demandeurs d'emploi cat. A,B,C (source : ANPE 2008) Nombre de bénéficiaires CMUC Part des bénéficiaires CMUC sur la population totale couverte par la CNAM Cadres et prof. int. supérieures Répartition des salariés Professions intermédiaires (source : DADS 2006) Employés Ouvriers Rapport CS+ / CS- (source : DADS 2006) 0,31 0,22 0,56 0,44 0,72 0,68 0,77 * NOTA BENE : La partie "Patton" de la zone nord-est défavorisée comprend 30 ménages fiscaux dont la commune d'habitation est Saint- Grégoire. Ces 30 ménages sont situés géographiquement à l'intérieur de la rocade rennaise. Du fait de leur proximité, ces ménages fiscaux, ainsi que leurs caractéristiques, sont intégrés dans cette zone rennaise. Par contre, les statistiques de cette zone issues des autres sources (RP 2007-estimation composite, DADS, ANPE et CNAMTS) ne prennent pas en compte les populations ayant une domicilation extérieure à la commune de. 5

6 ZONE EST La zone est de se particularise par la jeunesse de sa population, avec des étudiants logeant à proximité du campus de Beaulieu. est Longs Champs Cette zone est composée majoritairement d une population jeune, en particulier d étudiants (54 % des 15 ans ou plus). En conséquence, plus de la moitié de la population n est pas incluse dans les ménages fiscaux de la zone (ces personnes sont, le plus souvent, comptabilisées dans le ménage où elles sont déclarées à charge : ménages de leurs parents dans le cas des étudiants). Péricentre est Cette zone au nord de la Vilaine est comprise entre le boulevard de Metz jusqu au campus de Beaulieu. Les ménages ont des caractéristiques proches de celle de ville en terme de revenus. Elle comprend peu de logements sociaux (11 %), mais une forte proportion de ménages locataires du secteur privé (40 %). Cette zone est jeune : 29 % des ménages avec un référent fiscal de mois de 30 ans, et la moitié des ménages ont emménagé depuis moins de 2 ans. Quartiers de ZUS de Iris de Péricentre nord-est Cette zone définie dans l étude se trouve à l est de Maurepas et au sud du parc des Gayeulles. Elle est aussi à proximité du Campus de Beaulieu. Par conséquent, cette zone comprend une forte proportion d étudiants parmi la population de 15 ans ou plus (40 %). Exceptés les étudiants, elle est sensiblement plus âgée que les autres zones de l est rennais : 27 % des ménages ont une personne de référence de 65 ans ou plus. Elle est ainsi composée d habitats plutôt anciens (64 % des logements bâtis avant 1975) et de logements plus récents construits après C est aussi une zone où la population salariée de cadres est forte, en lien avec la proximité du pôle d emploi de. Les Longs champs Péricentre est Péricentre nord-est 6

7 est Le revenu par unité de consommation Composition des ménages selon leur taille Age du référent fiscal Type de ménage Statut d'occupation Date d'emménagement dans le logement Date d'achèvement compris entre et compris entre et supérieur ou égal à une personne deux personnes trois personnes quatre personnes ou plus ans ans ans ans ans ou plus petit ménage < 30 ans petit ménage ans petit ménage >= 60 ans famille < 45 ans famille >= 45 ans Locatif social Locatif privé Propriété dans du collectif Propriété individuelle avant entre 1991 et entre 2000 et en 2005 ou en 2007 ou avant de 1948 à de 1976 à de 1990 à de 2005 à Répartition de l'origine des revenus des ménages dans la zone Salaires et traitements Pensions et retraites Part de : Autres revenus ZONE EST est Longs Champs Péricentrcentre Péri- Longs Ville de RM hors Champs Métropole est nord-est Nombre de ménages fiscaux en Nombre de personnes dans les ménages fiscaux Répartition des ménages fiscaux selon leurs caractériques inférieur à Péricentre est Péricentre nord-est Ville de Métropole RM hors Données infra-communales estimées à partir du recensement de la population 2007 Population totale Personne vivant seule Population des familles monoparentales Répartition par catégorie Population des couples avec de population enfant(s) (source : RP07 - estimation Population vivant en couple composite) sans enfant ou en autre ménage Personne vivant hors ménage Part des enfants 0-16 ans dans la population Part des étudiants ans dans la population Actif ayant un emploi Répartition selon l'activité Chômeur des 15 ans ou plus Retraité ou préretraité (source : RP07 - estimation Elève, étudiant, stagiaire composite) Autre situation Données infra-communales à partir d'autres sources (DADS, ANPE et CNAMTS) Nombre de demandeurs d'emploi cat. A,B,C (source : ANPE 2008) Nombre de bénéficiaires CMUC Part des bénéficiaires CMUC sur la population totale couverte par la CNAM Cadres et prof. int Répartition des salariés (source : DADS 2006) supérieures. Professions intermédiaires Employés Ouvriers Rapport CS+ / CS- (source : DADS 2006) 0,87 0,68 1,00 1,18 0,72 0,68 0,77 7

8 ZONE LIGNE GARE Cette zone-ligne scinde la ville entre le (et ses commerces) et les quartiers résidentiels du sud de la gare. Les habitants le long de cette zone sont plutôt jeunes : un ménage sur deux avec un référent fiscal de moins de 40 ans. Ils sont aussi modestes : près de quatre ménages sur dix ont des revenus inférieurs au 1 er quartile de Métropole. Les ménages de personne seule sont surreprésentés (57 % des ménages). L habitat est ancien (43 % des logements ont été construits avant 1948). ligne gare Quartiers de ZUS de Iris de Ligne gare 8

9 ZONE LIGNE GARE ligne gare Ville de RM hors Métropole Nombre de ménages fiscaux en Nombre de personnes dans les ménages fiscaux Répartition des ménages fiscaux selon leurs caractériques inférieur à compris entre et Le revenu par unité de consommation compris entre et supérieur ou égal à Composition des ménages selon leur taille Age du référent fiscal Type de ménage Statut d'occupation Date d'emménagement dans le logement Date d'achèvement une personne deux personnes trois personnes quatre personnes ou plus ans ans ans ans ans ou plus petit ménage < 30 ans petit ménage ans petit ménage >= 60 ans famille < 45 ans famille >= 45 ans Locatif social Locatif privé Propriété dans du collectif Propriété individuelle avant entre 1991 et entre 2000 et en 2005 ou en 2007 ou avant de 1948 à de 1976 à de 1990 à de 2005 à Répartition de l'origine des revenus des ménages dans la zone Salaires et traitements Part de : Pensions et retraites Autres revenus ligne gare Ville de RM hors Métropole Données infra-communales estimées à partir du recensement de la population 2007 Population totale Personne vivant seule Population des familles Répartition par catégorie de monoparentales population Population des couples avec enfant(s) (source : RP07 - estimation Population vivant en couple sans enfant composite) ou en autre ménage Personne vivant hors ménage Part des enfants 0-16 ans dans la population Part des étudiants ans dans la population Actif ayant un emploi Répartition selon l'activité des Chômeur ans ou plus Retraité ou préretraité (source : RP07 - estimation Elève, étudiant, stagiaire composite) Autre situation Données infra-communales à partir d'autres sources (DADS, ANPE et CNAMTS) Nombre de demandeurs d'emploi cat. A,B,C (source : ANPE 2008) Nombre de bénéficiaires CMUC Part des bénéficiaires CMUC sur la population totale couverte par la CNAM Répartition des salariés (source : DADS 2006) Cadres et prof. int. supérieures Professions intermédiaires Employés Ouvriers Rapport CS+ / CS- (source : DADS 2006) 0,58 0,72 0,68 0,77 9

10 ZONE SUD RÉSIDENTIELLE Cette zone, située au sud de la gare, est constituée de logements majoritairement construits entre 1948 et 1975, durant la période des «Trente Glorieuses». Les ménages ont des revenus proches de la médiane des revenus de Métropole. Les jeunes ménages et la population estudiantine y sont peu représentés. sud résidentielle Rocade sud Cette partie, définie dans l étude, est comprise entre les zones de et et la rocade sud. Les ménages de 2 personnes de 50 ans et plus y sont surreprésentés, ainsi que les ménages avec des revenus autour de la médiane. 40 % des ménages sont propriétaires de leur logement en immeuble collectif. L ancienneté des logements est plus hétérogène que dans les autres zones du sud, avec une répartition égale entre les trois périodes , et Quartier sud-ouest Cette partie est délimitée par la rocade sud-ouest. Elle comprend ménages, dont dont la commune d habitation est Saint-Jacques-de-la-Lande. Un tiers des ménages est composé d une ou deux personnes de 60 ans ou plus. 62 % des logements ont été construits entre 1948 et Quatre ménages sur dix sont propriétaires dans une résidence collective. Les revenus sont proches de la médiane. Quartiers de ZUS de Iris de Sud-est gare Cette zone définie dans l étude part de la rue l Alma et du boulevard Albert 1 er au sud et rejoint la zone industrielle sud-est. Plus de ménages y résident. Cette zone se particularise par une forte proportion de maisons individuelles, 41 % contre 17 % dans -ville. Les ménages sont plutôt âgés, 29 % ont un référent fiscal âgé de 65 ans ou plus. Rocade sud Quartier sud-ouest Sud-est gare Sud-ouest gare Sud-ouest gare Cette zone à l ouest de la rue de l Alma a des caractéristiques proches de celles de l ensemble de -ville, avec toutefois une surreprésentation des familles. 10

11 sud résidentielle Quartier Rocade sudouest Sud * Sud-est gare Sudouest gare Ville de Métropole RM hors Nombre de ménages fiscaux en Nombre de personnes dans les ménages fiscaux Répartition des ménages fiscaux selon leurs caractériques Le revenu par unité de consommation Composition des ménages selon leur taille inférieur à compris entre et compris entre et supérieur ou égal à une personne deux personnes trois personnes quatre personnes ou plus ans ans Age ans du référent fiscal ans ans ou plus petit ménage < 30 ans petit ménage ans petit ménage >= 60 ans Type de ménage famille < 45 ans famille >= 45 ans Statut d'occupation Locatif social Locatif privé Propriété dans du collectif Propriété individuelle avant entre 1991 et Date entre 2000 et d'emménagement en 2005 ou dans le logement en 2007 ou Date d'achèvement avant de 1948 à de 1976 à de 1990 à de 2005 à Répartition de l'origine des revenus des ménages dans la zone Salaires et traitements Pensions et retraites Part de : Autres revenus ZONE SUD RÉSIDENTIELLE sud Quartier Sudesouest hors Sud- RM résidentielle Rocade Ville de sudouest * gare gare Sud Métropole Données infra-communales estimées à partir du recensement de la population 2007 Population totale Personne vivant seule Population des familles monoparentales Population des couples avec Répartition par catégorie enfant(s) de population Population vivant en couple (source : RP07 - sans enfant ou en autre estimation composite) ménage Personne vivant hors ménage Part des enfants 0-16 ans dans la population Part des étudiants ans dans la population Actif ayant un emploi Répartition selon l'activité Chômeur des 15 ans ou plus Retraité ou préretraité (source : RP07 - Elève, étudiant, stagiaire estimation composite) Autre situation Données infra-communales à partir d'autres sources (DADS, ANPE et CNAMTS) Nombre de demandeurs d'emploi cat. A,B,C (source : ANPE 2008) Nombre de bénéficiaires CMUC Part des bénéficiaires CMUC sur la population totale couverte par la CNAM Cadres et prof. int Répartition des salariés (source : DADS 2006) supérieures. Professions intermédiaires Employés Ouvriers Rapport CS+ / CS- (source : DADS 2006) 0,67 0,56 0,59 0,78 0,62 0,72 0,68 0,77 * NOTA BENE : La partie "Quartier sud-ouest" de la zone sud résidentielle comprend ménages fiscaux dont la commune d'habitation est Saint-Jacques-de-la-Lande et 25 ménages dont la commune d'habitation est Noyal-Châtillon-sur-Seiche. Ces ménages sont situés géographiquement à l'intérieur de la rocade rennaise. Du fait de leur proximité, ces ménages fiscaux, ainsi que leurs caractéristiques, sont intégrés dans cette zone rennaise. Par contre, les statistiques de cette zone issues des autres sources (RP 2007-estimation composite, DADS, ANPE et CNAMTS) ne prennent pas en compte les populations ayant une domicilation extérieure à la commune de. 11

12 ZONE SUD DÉFAVORISÉE La zone est nommée «sud défavorisée» car elle comprend un ménage sur deux ayant un revenu inférieur au 1 er quartile de Métropole et sept ménages sur dix occupant un logement social. sud défavorisée La partie définie dans l étude recouvre approximativement la ZUS du même nom. Cette zone compte environ habitants ; elle est, avec celle de Maurepas, la plus pauvre de Métropole. 60 % des ménages vivent avec un revenu inférieur au 1 er quartile de Métropole. Les familles sont surreprésentées : 35 % de ménages de 3 personnes ou plus contre 24 % pour -ville. Les logements ont été construits avant 1975 et 77 % sont des logements sociaux. Un salarié sur deux est ouvrier et seulement 3 % sont des cadres. Un habitant sur quatre est couvert par la Couverture Maladie Universelle Complémentaire (un sur dix dans ). Bréquigny La partie Bréquigny correspond à la partie est de la Zus Les Champs-Manceaux - Les Cloteaux (c est-à-dire sans la partie située à l ouest du parc de Bréquigny), et prolongée jusqu à la Zus. L intensité de la pauvreté est moindre que sur les zones du Blosne et de Maurepas, toutefois près d un ménage sur deux a un revenu inférieur au 1 er quartile de Métropole et 15 % de la population est couvert par la Couverture Maladie Universelle Complémentaire. La proportion de petits ménages y est plus importante. Quartiers de ZUS de Iris de Bréquigny 12

13 sud défavorisée Le Blosne Ville de RM hors Métropole Nombre de ménages fiscaux en Nombre de personnes dans les ménages fiscaux Répartition des ménages fiscaux selon leurs caractériques inférieur à compris entre et Le revenu par unité compris entre et de consommation supérieur ou égal à Composition des ménages selon leur taille Age du référent fiscal Type de ménage Statut d'occupation Date d'emménagement dans le logement une personne deux personnes trois personnes quatre personnes ou plus ans ans ans ans ans ou plus petit ménage < 30 ans petit ménage ans petit ménage >= 60 ans famille < 45 ans famille >= 45 ans Locatif social Locatif privé Propriété dans du collectif Propriété individuelle avant entre 1991 et entre 2000 et en 2005 ou en 2007 ou avant de 1948 à Date d'achèvement de 1976 à de 1990 à de 2005 à Répartition de l'origine des revenus des ménages dans la zone Salaires et traitements Part de : Pensions et retraites Autres revenus ZONE SUD DÉFAVORISÉE sud défavorisée Ville de Le Blosne RM hors Métropole Données infra-communales estimées à partir du recensement de la population 2007 Population totale Personne vivant seule Population des familles Répartition par catégorie de population (source : RP07 - estimation composite) monoparentales Population des couples avec enfant(s) Population vivant en couple sans enfant ou en autre ménage Personne vivant hors ménage Part des enfants 0-16 ans dans la population Part des étudiants ans dans la population Actif ayant un emploi Répartition selon l'activité Chômeur des 15 ans ou plus Retraité ou préretraité (source : RP07 - estimation Elève, étudiant, stagiaire composite) Autre situation Données infra-communales à partir d'autres sources (DADS, ANPE et CNAMTS) Nombre de demandeurs d'emploi cat. A,B,C (source : ANPE 2008) Nombre de bénéficiaires CMUC Part des bénéficiaires CMUC sur la population totale couverte par la CNAM Cadres et prof. int Répartition des salariés (source : DADS 2006) supérieures. Professions intermédiaires Employés Ouvriers Rapport CS+ / CS- (source : DADS 2006) 0,21 0,19 0,24 0,72 0,68 0,77 13

14 ZONE OUEST La zone ouest est une zone avec des ménages aux revenus dans l ensemble plutôt modestes (36 % ont un revenu inférieur au 1 er quartile de Métropole et un tiers des ménages habitent des logements sociaux). Les employés et ouvriers y sont surreprésentés. ouest Cleunay Cette zone dont les limites géographiques correspondent peu ou prou à la ZUS Cleunay n a pas les caractéristiques types d une ZUS. 35 % des ménages ont un revenu déclaré par UC inférieur au 1 er quartile de Métropole (cette proportion est nettement inférieure à la zone du Blosne ou à celle de Maurepas : de l ordre de 60 %). Les indicateurs de chômage sont proches de ceux de l ensemble de la ville de. La part des actifs occupés parmi la population de plus de 15 ans est importante (60 % contre 48 % pour la ville de ) et la part des traitements et salaires dans les revenus déclarés est aussi plus élevée : 72 % contre 62 % pour -ville. La structure des ménages selon la taille et l âge est proche de celle de la ville de, avec une légère surreprésentation des ans. 43 % des logements ont été construits après Ces logements, essentiellement collectifs, sont situés dans la frange ouest de la zone. Les ménages les plus modestes logent dans les logements sociaux construits avant La Touche Moulin-du-Comte Cette zone est assez hétérogène, que ce soit en termes de revenu, de type de logements ou d âge de ses habitants. Les espaces les plus modestes se situent au sud de l hôpital Pontchaillou (logements sociaux de la rue Léon Ricottier) et au nord du Stade route de Lorient. Quartiers de ZUS de Iris de Cleunay La Touche Moulin-du-Comte Villejean est-pontchaillou Villejean ouest-kennedy Villejean ouest - Kennedy Villejean est - Pontchaillou La partie Villejean est - Ponchaillou correspond à la partie est de la ZUS de Villejean, c est-à-dire à l est de l avenue Sir Wiston Churchill. Deux ménages sur trois ont un revenu inférieur à la médiane de Métropole, contre quatre ménages sur cinq dans la zone Villejean ouest - Kennedy. On y trouve différentes catégories de ménages : ceux dont le référent fiscal a moins de 30 ans vivent essentiellement dans des logements collectifs du secteur privé, les ans sont plutôt dans des logements sociaux et les 50 ans et plus sont majoritairement propriétaires. Près de 40 % de la population de 15 ans ou plus est étudiante. Cette zone, dont l hyper centre est constitué de tours et de barres entourant la dalle piétonne Kennedy constitue la partie la plus pauvre de la ZUS de Villejean. Les logements ont été construits dans les années 1960 à Plus de la moitié des ménages ont des revenus inférieurs au 1 er quartile (53 % contre 36 % dans la zone Villejean est - Ponchaillou). Quatre actifs sur cinq sont ouvriers ou employés. La part des bénéficiaires de la Couverture Maladie Universelle Complémentaire parmi la population est plus de deux fois plus élevée que la moyenne de -ville. La part des habitants qui vivent seuls est plus faible : 17 % contre 26 % dans la population rennaise ou 24 % dans la zone Villejean est - Ponchaillou. Cette zone est majoritairement composée de familles, à l inverse de la partie est. 14

15 ouest La Touche Cleunay Moulin-du- Comte Villejean est - Pontchaillou Villejean ouest - Kennedy Métropole Ville de RM hors Nombre de ménages fiscaux en Nombre de personnes dans les ménages fiscaux Répartition des ménages fiscaux selon leurs caractériques inférieur à Le revenu compris entre et par unité de compris entre et consommation supérieur ou égal à une personne Composition deux personnes des ménages trois personnes selon leur taille quatre personnes ou plus ans ans Age du référent ans fiscal ans ans ou plus Type de ménage Statut d'occupation Date d'emménagement dans le logement Date d'achèvement petit ménage < 30 ans petit ménage ans petit ménage >= 60 ans famille < 45 ans famille >= 45 ans Locatif social Locatif privé Propriété dans du collectif Propriété individuelle avant entre 1991 et entre 2000 et en 2005 ou en 2007 ou avant de 1948 à de 1976 à de 1990 à de 2005 à Répartition de l'origine des revenus des ménages dans la zone Salaires et traitements Pensions et retraites Part de : Autres revenus ZONE OUEST ouest Cleunay La Touche Moulin-du- Comte Villejean est - Pontchaillou Villejean ouest - Kennedy Ville de Métropole RM hors Données infra-communales estimées à partir du recensement de la population 2007 Population totale Personne vivant seule Population des familles monoparentales Répartition par catégorie Population des de population couples avec enfant(s) (source : RP07 - estimation composite) Population vivant en couple sans enfant ou en autre ménage Personne vivant hors ménage Part des enfants 0-16 ans dans la population Part des étudiants ans dans la population Actif ayant un emploi Chômeur Répartition selon l'activité Retraité ou préretraité des 15 ans ou plus Elève, étudiant, (source : RP stagiaire estimation composite) Autre situation Données infra-communales à partir d'autres sources (DADS, ANPE et CNAMTS) Nombre de demandeurs d'emploi cat. A,B,C (source : ANPE 2008) Nombre de bénéficiaires CMUC Part des bénéficiaires CMUC sur la population totale couverte par la CNAM Cadres et prof. int. supérieures Répartition des salariés Professions intermédiaires (source : DADS 2006) Employés Ouvriers Rapport CS+ / CS- (source : DADS 2006) 0,50 0,57 0,74 0,42 0,23 0,72 0,68 0,77 15

16 ZONE BEAUREGARD La zone Beauregard, définie dans l étude, s étend de l avenue de Cucillé jusqu à la rocade nord. Elle se particularise par la nouveauté de son habitat. Avant 1990, il n existait que quelques hameaux épars. Fin 2008, cette zone abrite plus de ménages non étudiants. Du fait de son développement récent, les ménages dont la personne de référence a 50 ans ou plus ne représentent que 18 % des ménages, contre 44 % sur -ville. Par contre les 2/3 ont moins de 40 ans. C est aussi dans cette zone que le taux d activité est le plus élevé : 61 % de la population de 15 ans ou plus occupe un emploi (contre 48 % sur -ville) et seulement 7 % sont retraités. Les professions intermédiaires sont nombreuses. Les revenus des ménages (principalement issus de traitements et salaires) sont hétérogènes, seuls les ménages appartenant au 4 e quartile de revenus sont sous-représentés. Leur sous représentation est à rapprocher avec la jeunesse des ménages. Beauregard Quartiers de ZUS de Iris de Beauregard 16

17 Beauregard Ville de RM hors Métropole Nombre de ménages fiscaux en Nombre de personnes dans les ménages fiscaux Répartition des ménages fiscaux selon leurs caractériques inférieur à Le revenu par unité de consommation Composition des ménages selon leur taille Age du référent fiscal Type de ménage Statut d'occupation Date d'emménagement dans le logement Date d'achèvement compris entre et compris entre et supérieur ou égal à une personne deux personnes trois personnes quatre personnes ou plus ans ans ans ans ans ou plus petit ménage < 30 ans petit ménage ans petit ménage >= 60 ans famille < 45 ans famille >= 45 ans Locatif social Locatif privé Propriété dans du collectif Propriété individuelle avant entre 1991 et entre 2000 et en 2005 ou en 2007 ou avant de 1948 à de 1976 à de 1990 à de 2005 à Répartition de l'origine des revenus des ménages dans la zone Salaires et traitements Part de : Pensions et retraites Autres revenus ZONE BEAUREGARD Beauregard Ville de RM hors Métropole Données infra-communales estimées à partir du recensement de la population 2007 Population totale Personne vivant seule Population des familles monoparentales Répartition par catégorie de Population des couples avec population enfant(s) (source : RP07 - estimation composite) Population vivant en couple sans enfant ou en autre ménage Personne vivant hors ménage Part des enfants 0-16 ans dans la population Part des étudiants ans dans la population Répartition selon l'activité des 15 ans ou plus (source : RP07 - estimation composite) Actif ayant un emploi Chômeur Retraité ou préretraité Elève, étudiant, stagiaire Autre situation Données infra-communales à partir d'autres sources (DADS, ANPE et CNAMTS) Nombre de demandeurs d'emploi cat. A,B,C (source : ANPE 2008) Nombre de bénéficiaires CMUC Part des bénéficiaires CMUC sur la population totale couverte par la CNAM Répartition des salariés (source : DADS 2006) Cadres et prof. int. supérieures Professions intermédiaires Employés Ouvriers Rapport CS+ / CS- (source : DADS 2006) 0,83 0,72 0,68 0,77 17

18 ZONE CENTRE ÉTENDU Dans le centre-ville, comme dans la plupart des grandes villes françaises, la densité d emplois de services et du commerce se conjugue avec une forte densité de population. La partie Thabor, avec des caractéristiques toutefois différentes et à dominante résidentielle, est incluse dans la zone centre étendu. centre étendu La zone centre ainsi définie s étale au nord de la gare jusqu au pont Saint-Martin. Jeunes ménages et ménages plus anciens, ménages aisés et modestes, cadres et étudiants se partagent le cœur de la ville. Ainsi, les familles y sont sous représentées et 57 % des ménages sont composés d une seule personne. La tranche des ménages au-dessus du 3 e quartile est surreprésentée aux dépens des ménages ayant des revenus autour de la médiane. Les ménages sous le 1 er quartile ne sont ni sous ni surreprésentés. Les ouvriers sont sous représentés (16 % des salariés). 46 % des ménages sont locataires dans un logement collectif du secteur privé et 37 % sont propriétaires de leur appartement. Les maisons individuelles représentent moins de 5 % des logements. Thabor La zone du Thabor est la plus riche de : un ménage sur deux a un revenu supérieur au 3 e quartile. La population est plus âgée que dans le centre et 59 % des ménages sont propriétaires de leur résidence principale, (32 % le sont d une maison individuelle et 27 % d un appartement). Parmi la population salariée, le taux de cadres est élevé (33 %), soit un taux double de celui de -ville. La part des revenus du patrimoine et des revenus d activité non salariaux est très élevée : 32 % contre 15 % pour l ensemble de la ville de. Quartiers de ZUS de Iris de Thabor 18

19 ZONE CENTRE ÉTENDU centre étendu Ville de RM hors Thabor Métropole Nombre de ménages fiscaux en Nombre de personnes dans les ménages fiscaux Répartition des ménages fiscaux selon leurs caractériques inférieur à Le revenu par unité de consommation compris entre et compris entre et supérieur ou égal à une personne deux personnes Composition des ménages trois personnes selon leur taille quatre personnes ou plus ans ans Age du référent fiscal ans ans ans ou plus petit ménage < 30 ans petit ménage ans Type de ménage petit ménage >= 60 ans famille < 45 ans famille >= 45 ans Statut d'occupation Date d'emménagement dans le logement Date d'achèvement Locatif social Locatif privé Propriété dans du collectif Propriété individuelle avant entre 1991 et entre 2000 et en 2005 ou en 2007 ou avant de 1948 à de 1976 à de 1990 à de 2005 à Répartition de l'origine des revenus des ménages dans la zone Salaires et traitements Part de : Pensions et retraites Autres revenus centre étendu Ville de RM hors Thabor Métropole Données infra-communales estimées à partir du recensement de la population 2007 Population totale Personne vivant seule Population des familles monoparentales Répartition par catégorie Population des couples avec de population enfant(s) (source : RP07 - Population vivant en couple sans estimation composite) enfant ou en autre ménage Personne vivant hors ménage Part des enfants 0-16 ans dans la population Part des étudiants ans dans la population Actif ayant un emploi Répartition selon l'activité Chômeur des 15 ans ou plus Retraité ou préretraité (source : RP07 - Elève, étudiant, stagiaire estimation composite) Autre situation Données infra-communales à partir d'autres sources (DADS, ANPE et CNAMTS) Nombre de demandeurs d'emploi cat. A,B,C (source : ANPE 2008) Nombre de bénéficiaires CMUC Part des bénéficiaires CMUC sur la population totale couverte par la CNAM Répartition des salariés (source : DADS 2006) Cadres et prof. int. supérieures Professions intermédiaires Employés Ouvriers Rapport CS+ / CS- (source : DADS 2006) 1,11 1,09 1,30 0,72 0,68 0,77 19

L analyse des revenus des ménages

L analyse des revenus des ménages À, la précarité se cantonne à l est de la ville Nicole GICQUAUD (Insee) Avec près de 44 000 emplois salariés en 2008, la ville de et sa première couronne disposent d un important bassin d emplois. Au-delà

Plus en détail

Projet Toulouse EuroSudOuest Analyse socio-démographique 2006-2009

Projet Toulouse EuroSudOuest Analyse socio-démographique 2006-2009 Projet EuroSudOuest Analyse socio-démographique 2006-2009 INTRODUCTION PRESENTATION DES PÉRIMETRES LES QUARTIERS IRIS DEMOGRAPHIE POPULATION 1) Population 2) Structuration de la population par âge 3) Composition

Plus en détail

LE FLASH. Octant. Territoires La communauté d agglomération de Rennes. Numéro 94 - Janvier 2004

LE FLASH. Octant. Territoires La communauté d agglomération de Rennes. Numéro 94 - Janvier 2004 LE FLASH Octant Le Verger Territoires La communauté d agglomération de Gévezé Partenay de Bretagne Clayes La chapelle des Fougeretz Betton Saint- Gilles La Chapelle- Pacé Saint-Grégoire Montgermont Thouarault

Plus en détail

FICHE DE TERRITOIRE BLANCHETTES

FICHE DE TERRITOIRE BLANCHETTES FICHE DE TERRITOIRE BLANCHETTES DEMOGRAPHIE : 4365 habitants sur le territoire dont 2006 hommes et 2359 femmes. Par tranche d âge : Territoire 0 à 14 ans 15 à 29 ans 30 à 44 ans 45 à 59 ans 60 à 74 ans

Plus en détail

Quartier des Boutiques Folie Couvrechef

Quartier des Boutiques Folie Couvrechef Quartier situé sur la commune de CAEN 1 796 habitants en 2011, soit 0,8 % de Caen la mer RVATO I solida territ rités oriales ui n 2015 J Quartier des Boutiques Folie Couvrechef O BSE RE Portraits de quartiers

Plus en détail

Saint-Jean Eudes. Portraits de quartiers en veille active de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Saint-Jean Eudes

Saint-Jean Eudes. Portraits de quartiers en veille active de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Saint-Jean Eudes Quartier situé sur la commune de CAEN 1 899 habitants en 2011, soit 0,8 % de la population de solida territ rités oriales ui n 2015 J Saint-Jean Eudes O RVATO I RE Portraits de quartiers en veille active

Plus en détail

Ville de Rennes. Quartier «Centre» n 1

Ville de Rennes. Quartier «Centre» n 1 Ville de Rennes Quartier «Centre» n 1 Le quartier 1 : Centre Colombier champs de Mars Dinan St Malo est composé de trois secteurs : le secteur Cathédrale-Hoche Parlement Parcheminerie Toussaints ; le secteur

Plus en détail

Depuis 2005 et l extension à l ancien sans travaux, le prêt à 0% connaît un succès sans précédent, alors que l ancien dispositif s essoufflait.

Depuis 2005 et l extension à l ancien sans travaux, le prêt à 0% connaît un succès sans précédent, alors que l ancien dispositif s essoufflait. Préambule Évoquée de façon générale dans la note de cadrage initiale (étude n 1 «L Habitat dans l Allier Constats et Enjeux» mars 2007), l accession sociale à la propriété (ou l accession aidée) fait ici

Plus en détail

La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles

La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles 6 La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles Orha Nord-Pas-de-Calais 54 Les Cahiers de l Orha - Avril 24 La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles

Plus en détail

Les communes de des quartiers aux profils

Les communes de des quartiers aux profils Les communes de des quartiers aux profils Les quartiers qui composent les cinq communes de l Ouest présentent des caractéristiques très contrastées : des zones denses d habitat social quasiment saturées,

Plus en détail

Territoires de Loire-Atlantique

Territoires de Loire-Atlantique Territoires Agglomération Nantaise Le territoire l Agglomération Nantaise présente s caractéristiques sociales très contrastées. Ces différences opposent essentiellement la ville centre et une partie sa

Plus en détail

Population. 1. Une faible croissance démographique. Un poids démographique important au Nord-Est parisien

Population. 1. Une faible croissance démographique. Un poids démographique important au Nord-Est parisien #1 2 1 Globalement, la ville connaît une relative stagnation de sa population, qui s explique en grande partie par un solde migratoire négatif. Toutefois, les moyennes statistiques démographiques n'ont

Plus en détail

Politique de la ville dans les Alpes-Maritimes : une nouvelle approche cartographique de la précarité

Politique de la ville dans les Alpes-Maritimes : une nouvelle approche cartographique de la précarité DOSSIER N 3 juillet 2011 INSEE PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR ÉTU Politique de la ville dans les Alpes-Maritimes : une nouvelle approche cartographique de la précarité revenus www.insee.fr Régions Provence-Alpes-Côte

Plus en détail

Niveau de vie des retraités selon la situation conjugale. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Niveau de vie des retraités selon la situation conjugale. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 novembre 2015 à 9 h 30 «Structures familiales, transferts intergénérationnels, bien-être» Document N 2 Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

Annexes. Côte-Nord Revenu des familles et des ménages Caractéristiques des ménages et des logements

Annexes. Côte-Nord Revenu des familles et des ménages Caractéristiques des ménages et des logements Annexes 71 Annexe 1 Définitions A. Activité sur le marché du travail : travail à temps plein ou à temps partiel Travail à temps plein Travail contre rémunération ou à son compte, 30 heures ou plus par

Plus en détail

La diffusion des données infracommunales

La diffusion des données infracommunales La diffusion des données infracommunales Annie Clerzau, Service études et diffusion, Insee Centre-Val de Loire Chrystel Scribe, Pôle Développement Social Urbain Insee Centre Une diffusion infracommunale

Plus en détail

La Grâce de Dieu. Portraits de quartiers prioritaires de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie CAEN

La Grâce de Dieu. Portraits de quartiers prioritaires de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie CAEN Quartier situé sur la commune de CAEN 4 611 habitants en 2011, soit 2 % de la population de solida territ rités oriales ui n 2015 J La Grâce de Dieu O RVATO I RE Portraits de quartiers prioritaires de

Plus en détail

Les propriétaires bailleurs personnes physiques

Les propriétaires bailleurs personnes physiques Les propriétaires bailleurs personnes physiques Nb de logements locatifs détenus par des personnes physiques en hausse depuis la fin des années 1990. Entre 1988 et 1996, ce parc, qui comprend des logements

Plus en détail

Points forts LES LOGEMENTS E N P OLYNÉ SI E F RANÇAI SE EN 2012 ÉTUDES. De la Polynésie française INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE

Points forts LES LOGEMENTS E N P OLYNÉ SI E F RANÇAI SE EN 2012 ÉTUDES. De la Polynésie française INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE Points forts 04 De la Polynésie française INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE LES LOGEMENTS E N P OLYNÉ SI E F RANÇAI SE EN 2012 Points forts De la Polynésie française Au 22 août 2012,

Plus en détail

1. Données de cadrage

1. Données de cadrage 1. Données de cadrage Avant de détailler les indicateurs de précarité recueillis par sous thème, cette première partie présente les principales données démographiques sur La Réunion (population, densité,

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Les sites internet www.insee.fr, www.immigration.gouv.fr, www.oecd.org et www.epp.eurostat.ec.europa.eu pour les données internationales mettent en ligne des actualisations pour les chiffres

Plus en détail

Plan Local pour l Insertion et l Emploi de l agglomération clermontoise. Sorties positives 50% 50% 100% 11% 59% 31% 15% 16% 100%

Plan Local pour l Insertion et l Emploi de l agglomération clermontoise. Sorties positives 50% 50% 100% 11% 59% 31% 15% 16% 100% Observatoire des parcours Plan Local pour l Insertion et l Emploi de l agglomération clermontoise Données 2009 EDITION JUIN 2010 Femmes Hommes Les flux d entrées / parcours / sorties positives autres %

Plus en détail

N 38 - MARS 2007. IMPLANTATION DES CHRS au 01/01/2005. IGN - GEoFLA Æ2000. Source : DRASS-Finess

N 38 - MARS 2007. IMPLANTATION DES CHRS au 01/01/2005. IGN - GEoFLA Æ2000. Source : DRASS-Finess N 38 - MARS 2007 LES CENTRES D HÉBERGEMENT ET DE RÉINSERTION SOCIALE : la situation en Midi-Pyrénées au 1 er janvier 2005 Anne ARDITI * - Valérie GIBEL* - Bernard MAGNIER** - Anne PHILIPPE ** A u jour

Plus en détail

LES ménages pauvres et très modestes connaissent des situations de

LES ménages pauvres et très modestes connaissent des situations de Les conditions de logement des ménages pauvres et très modestes Michel Mouillart (université Paris X, Nanterre) LES ménages pauvres et très modestes connaissent des situations de logement dégradées: ils

Plus en détail

JORF n 0117 du 21 mai 2009. Texte n 8. DECRET Décret n 2009-554 du 20 mai 2009 relatif à la mesure de la pauvreté NOR: PRMX0906893D

JORF n 0117 du 21 mai 2009. Texte n 8. DECRET Décret n 2009-554 du 20 mai 2009 relatif à la mesure de la pauvreté NOR: PRMX0906893D Le 25 mai 2009 JORF n 0117 du 21 mai 2009 Texte n 8 DECRET Décret n 2009-554 du 20 mai 2009 relatif à la mesure de la pauvreté NOR: PRMX0906893D Le Premier ministre, Sur le rapport du haut-commissaire

Plus en détail

En 2011, 483 000 enfants de

En 2011, 483 000 enfants de Octobre 13 N 411 Une diversité des familles à, avec plus de foyers monoparentaux qu ailleurs et moins de familles Population A, 32 enfants de moins de 25 ans, soit 7 % des enfants parisiens, vivent dans

Plus en détail

En 2007, 88 % des ménages français ont acheté de la viande de porc fraîche, pour

En 2007, 88 % des ménages français ont acheté de la viande de porc fraîche, pour Les consommateurs de porc frais et de charcuterie : qui sont-ils? Eclairage sociologique En 2007, 88 % des ménages français ont acheté de la viande de porc fraîche, pour une quantité moyenne de 12,3 kg

Plus en détail

LES DOSSIERS TECHNIQUES DE L OBSERVATOIRE

LES DOSSIERS TECHNIQUES DE L OBSERVATOIRE Portraits de territoires Septembre 2011 Observatoire Local des Territoires ATLAS SOCIO-DÉMOGRAPHIQUE DES CUCS REMIRE-MONTJOLY LES DOSSIERS TECHNIQUES DE L OBSERVATOIRE Centre de Ressources Politique de

Plus en détail

La solvabilité des ménages de Caen la mer

La solvabilité des ménages de Caen la mer AUCAME Caen Normandie SERVAT O hab No ita t v em IRE OB b re 2 0 1 5 La solvabilité des ménages de Caen la mer face au marché immobilier local Novembre 2015 Sommaire Le logement : premier poste de dépenses

Plus en détail

Impact du coût du logement sur le budget des ménages selon leur niveau de vie en 1996 et en 2006

Impact du coût du logement sur le budget des ménages selon leur niveau de vie en 1996 et en 2006 La Note de l Observatoire de l Habitat N 11 Impact du coût du logement sur le budget des ménages selon leur niveau de vie en 1996 et en 2006 Introduction 1 Entre 1996 et 2006, le coût des logements s est

Plus en détail

Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005

Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005 Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005 Dominique Goux (1) Eric Maurin (2) Version février 2008 Docweb no 0802 Dominique Goux (1) : Professeur associée d économétrie à l Ecole

Plus en détail

Revenus - Salaires. Données Économiques et Sociales du Centre - Édition 2010 65

Revenus - Salaires. Données Économiques et Sociales du Centre - Édition 2010 65 Revenus - Salaires Le nombre de ménages fiscaux de la région Centre s élève à 1 065 920 en 2007 ; il augmente de 3,5 % en un an, légèrement moins qu en province (3,8 %) ou en métropole (3,7 %). Le Centre

Plus en détail

Ville de Rennes. Quartier «Gare» n 8

Ville de Rennes. Quartier «Gare» n 8 Ville de Rennes Quartier «Gare» n 8 Le quartier 8 : Gare est composé de 2 secteurs : le secteur Albert de Mun - Coutenceau Gaétan Hervé Jean Baptiste Barré Haut Quineleu et le secteur Margueritte Villeneuve

Plus en détail

PAUVRETÉ QUELS ÉCARTS EN TERMES DE PAUVRETÉ? AGENDA 21 VOLET SOCIAL 13

PAUVRETÉ QUELS ÉCARTS EN TERMES DE PAUVRETÉ? AGENDA 21 VOLET SOCIAL 13 QUELS ÉCARTS EN TERMES DE PAUVRETÉ? AGENDA 21 VOLET SOCIAL 13 INTRODUCTION De la pauvreté à l exclusion La notion de pauvreté et son approche ont évolué. Depuis le début des années 1980, à l insuffisance

Plus en détail

Consommation et mode de vie des agriculteurs

Consommation et mode de vie des agriculteurs Consommation et mode de vie des agriculteurs Vanessa Bellamy, Claire Plateau* Les dépenses de consommation des ménages agriculteurs par unité de consommation sont voisines de celles des ouvriers ou des

Plus en détail

Les logements neufs privés vus par leurs occupants

Les logements neufs privés vus par leurs occupants sur l agglomération nantaise Mode de vie Habitat Les logements neufs privés vus par leurs occupants Résultats d enquête Juin 2013 AURAN Sommaire Pour qui construit-on dans l agglomération nantaise? page

Plus en détail

La promotion immobilière privée

La promotion immobilière privée La promotion immobilière privée La promotion immobilière privée en Bretagne Romantique est peu active, comme dans l ensemble des territoires périurbains. Les promoteurs restent prudents à lancer de nouveaux

Plus en détail

N 6. Octobre 2003. www.insee.fr/pays-de-la-loire. Prix 12 euros

N 6. Octobre 2003. www.insee.fr/pays-de-la-loire. Prix 12 euros N. Octobre www.insee.fr/pays-de-la-loire Prix euros Avant-propos Ce dossier est le fruit d un travail conjoint de la Mairie de et de l Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE)

Plus en détail

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre Quartier situé sur la commune de IFS 2 977 habitants en 2011, soit 1,3 % de la mer solida territ rités oriales ui n 2015 J O RVATO I RE Portraits de quartiers en veille active de la mer BSE Au sortir de

Plus en détail

L OCCUPATION DU PARC SOCIAL BAS-RHINOIS à L'ÉPREUVE DES PARCOURS RÉSIDENTIELs

L OCCUPATION DU PARC SOCIAL BAS-RHINOIS à L'ÉPREUVE DES PARCOURS RÉSIDENTIELs DE L ADEUs L OCCUPATION DU PARC SOCIAL BAS-RHINOIS à L'ÉPREUVE DES PARCOURS RÉSIDENTIELs 95 DéCEMBRE 2012 modes de vie Le logement social est un maillon essentiel dans les parcours résidentiels des ménages.

Plus en détail

Logement. Parc des logements en essor. Des logements de petite taille à Bordeaux. À Bordeaux, la moitié des logements ont plus de 30 ans

Logement. Parc des logements en essor. Des logements de petite taille à Bordeaux. À Bordeaux, la moitié des logements ont plus de 30 ans Logement En 1999, le parc des logements de l agglomération bordelaise est de 362 900, avec environ 7% de logements vacants, très peu de résidences secondaires, et 91 % d habitations principales. Parc des

Plus en détail

Revenus d activité et niveaux de vie des professionnels de la culture

Revenus d activité et niveaux de vie des professionnels de la culture Revenus d activité et niveaux de vie des professionnels de la culture Marie Gouyon * En France, 2,2 % des actifs exercent une profession culturelle. Au sein des professions culturelles, ils exercent des

Plus en détail

Profil de l habitation Village urbain 13 Du Plateau GATINEAU PORTRAIT DE. Volume 3 cahier 14

Profil de l habitation Village urbain 13 Du Plateau GATINEAU PORTRAIT DE. Volume 3 cahier 14 Profil de l habitation Village urbain 13 Volume 3 cahier 14 PORTRAIT DE GATINEAU TABLE DES MATIÈRES Présentation...3 Population, ménages et logements en propriété...4 Logements en propriété...4 Âge des

Plus en détail

Au 1 er janvier 2008, la communauté

Au 1 er janvier 2008, la communauté de fortes disparités de revenus entre les quartiers Les 39 communes du Grand Chalon forment un ensemble diversifié. Autour de la ville centre, dont la population est en baisse et l habitat plus ancien,

Plus en détail

Comparaison logement - ménage : les aspects financiers

Comparaison logement - ménage : les aspects financiers CR Comparaison logement - ménage : les aspects financiers La comparaison entre le logement et le ménage qui l occupe constitue une des dimensions supplémentaires proposées dans la note introductive à la

Plus en détail

Revenu - Social. Un habitant sur dix vit dans un ménage déclarant moins de 6 000 par uc

Revenu - Social. Un habitant sur dix vit dans un ménage déclarant moins de 6 000 par uc Revenu - Social En 2002, le quart des ménages fiscaux aquitains, soit 320 000 environ, habitent l agglomération bordelaise. Comme dans beaucoup de zones urbaines, deux ménages sur trois ne comptent pas

Plus en détail

Difficulté d accès au logement des jeunes et attractivité de l Île-de-France. Rencontre du CRIES Île-de-France 17 juin 2015 Hélène Joinet

Difficulté d accès au logement des jeunes et attractivité de l Île-de-France. Rencontre du CRIES Île-de-France 17 juin 2015 Hélène Joinet Difficulté d accès au logement des jeunes et attractivité de l Île-de-France Rencontre du CRIES Île-de-France 17 juin 2015 Hélène Joinet 1 L île-de-france, une des métropoles les plus jeunes d Europe Jeunesse

Plus en détail

BREF ILE-DE-FRANCE ACTIVITE ET CHOMAGE DANS LES ZONES URBAINES SENSIBLES FRANCILIENNES S U P P L E M E N T LES PRINCIPAUX RESULTATS

BREF ILE-DE-FRANCE ACTIVITE ET CHOMAGE DANS LES ZONES URBAINES SENSIBLES FRANCILIENNES S U P P L E M E N T LES PRINCIPAUX RESULTATS n 16 - Décembre 2008 S U P P L E M E N T BREF ILE-DE-FRANCE ACTIVITE ET CHOMAGE DANS LES ZONES URBAINES SENSIBLES FRANCILIENNES Les zones urbaines sensibles se différencient toutes les unes des autres,

Plus en détail

FICHE PROFIL - QUARTIERS DE LA POLITIQUE DE LA VILLE Données des Recensements de la population de 1990 et 1999

FICHE PROFIL - QUARTIERS DE LA POLITIQUE DE LA VILLE Données des Recensements de la population de 1990 et 1999 N de : 9305020 N Dépt : 13 DONNEES ESSENTIELLES Evol 90-99 1990 en % Evol 1999 90-99 en % Evol 90-99 en % Population totale 19 938 19 896-0,2 134 672 136 578 1,4 1 315 316 1 349 584 2,6 % de moins de 20

Plus en détail

Définitions. Communauté d'agglomération : Communauté de communes :

Définitions. Communauté d'agglomération : Communauté de communes : Définitions Communauté d'agglomération : La communauté d'agglomération est un établissement public de coopération intercommunale regroupant plusieurs communes formant, à la date de sa création, un ensemble

Plus en détail

Revenus fiscaux déclarés par les ménages

Revenus fiscaux déclarés par les ménages 4. FOCUS SUR LES PERSONNES ÂGÉES. Des revenus plutôt favorables pour les ménages âgés L fait partie des départements français relativement favorisés pour les revenus des ménages. Au 27 e rang pour le revenu

Plus en détail

PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR

PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR 259 Région Provence-Alpes-Côte d Azur en chiffres Surendettement Données 2013 17 834 dossiers déposés 18 935 personnes surendettées a) 439 dossiers pour 100 000 habitants b)

Plus en détail

Quartier Bréquigny. Cleunay-Arsenal-Redon. Résultat de la Consultation des habitants. 7 juin 2013 : Caravane des Quartiers BRÉQUIGNY

Quartier Bréquigny. Cleunay-Arsenal-Redon. Résultat de la Consultation des habitants. 7 juin 2013 : Caravane des Quartiers BRÉQUIGNY Quartier Bréquigny Cleunay-Arsenal-Redon Résultat de la Consultation des habitants 1 MÉTHODOLOGIE ET OBJECTIFS La Onzième Caravane des Quartiers : Des manifestations lancées en 2009 et une consultation

Plus en détail

Les tendances de l IMMOBILIER par les notaires d Ille-et-Vilaine

Les tendances de l IMMOBILIER par les notaires d Ille-et-Vilaine Chambre des Notaires d Ille-et-Vilaine Les tendances de l IMMOBILIER par les notaires d Ille-et-Vilaine Sites immobiliers du notariat : o chambre-35.notaires.fr o www.immobilier.notaires.fr Le 5 février

Plus en détail

26ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

26ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 5 182 emplois en LR dont 80%

Plus en détail

Éléments de diagnostic pauvreté inclusion sociale dans les Pays de la Loire

Éléments de diagnostic pauvreté inclusion sociale dans les Pays de la Loire Éléments de diagnostic pauvreté inclusion sociale dans les Pays de la Loire 5 décembre Nantes Plan de la présentation Cadrage des Pays de la Loire I. La pauvreté monétaire II. Quelles sont les populations

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population POP T1M - Population Évolution et structure de la population Mise à jour le 28 juin 212 1968 1975 1982 199 1999 Population 861 452 934 499 995 498 1 52 183 1 134 493 1 266 358 Densité moyenne (hab/km2)

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population POP T1M - Population Évolution et structure de la population Mise à jour le 28 juin 212 1968 1975 1982 199 1999 Population 55 364 569 81 571 852 559 413 544 891 554 72 Densité moyenne (hab/km2) 64,2 66,5

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population Lyon 7e Arroissement (69387 - Arroissement municipal) Évolution et structure de la population Mise à jour le 3 juin 211 Géographie au 1/1/21 POP T1M - Population 1968 1975 1982 199 1999 Population 62 2

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population POP T1M - Population Évolution et structure de la population Mise à jour le 28 juin 212 1968 1975 1982 199 1999 Population 2 418 847 2 511 478 2 52 526 2 531 855 2 554 449 2 571 94 Densité moyenne (hab/km2)

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population POP T1M - Population Évolution et structure de la population Mise à jour le 28 juin 212 1968 1975 1982 199 1999 Population 1 397 99 1 42 295 1 412 413 1 433 23 1 441 422 1 461 257 Densité moyenne (hab/km2)

Plus en détail

Les retraites des fonctionnaires à l étranger. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Les retraites des fonctionnaires à l étranger. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 10 avril 2014 à 9 h 30 «Carrières salariales et retraites dans les secteurs privé et public» Document N 4 Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

Loyers Hlm, droit au logement et mixité sociale

Loyers Hlm, droit au logement et mixité sociale Haut Comité pour le logement des personnes défavorisées - avril 2012 Note établie à partir des données du Répertoire des logements locatifs des bailleurs sociaux, fournies par le Service de l observation

Plus en détail

Famille professionnelle (FAP) étudiée : Ouvriers qualifiés de la réparation automobile (G0B) Données de cadrage

Famille professionnelle (FAP) étudiée : Ouvriers qualifiés de la réparation automobile (G0B) Données de cadrage Famille professionnelle (FAP) étudiée : Ouvriers qualifiés de la réparation automobile (G0B) Données de cadrage Nombre d'actifs occupés 9 768 171 926 1 297 398 Part dans l emploi 0,8 0,7 Répartition par

Plus en détail

OBSERVATOIRE NATIONAL DE LA PETITE ENFANCE Rapport 2015 L ACCUEIL DU JEUNE ENFANT EN 2014 DONNÉES STATISTIQUES

OBSERVATOIRE NATIONAL DE LA PETITE ENFANCE Rapport 2015 L ACCUEIL DU JEUNE ENFANT EN 2014 DONNÉES STATISTIQUES OBSERVATOIRE NATIONAL DE LA PETITE ENFANCE Rapport 2015 L ACCUEIL DU JEUNE ENFANT EN 2014 DONNÉES STATISTIQUES Les données présentées ci-après ont été rassemblées et analysées par l Observatoire national

Plus en détail

OFFRES ET PRIX DE LOCATION DES

OFFRES ET PRIX DE LOCATION DES 4 note n 4, mars 2005 OFFRES ET PRIX DE LOCATION DES LOGEMENTS EN 2003-2004 I E DITORIAL I NTRODUCTION Selon l enquête «ménages» réalisée par le CEPS/Instead en 2003, le parc locatif représente moins de

Plus en détail

Les chiffres du marché locatif privé en 2013 en Ile-de-France charges comprises

Les chiffres du marché locatif privé en 2013 en Ile-de-France charges comprises Communiqué de presse Le 3 avril 2014 Les chiffres du marché locatif privé en 2013 en Ile-de-France charges comprises Depuis 2005, LocService.fr met en relation les locataires et les propriétaires pour

Plus en détail

addrn La demande d emploi localisée au 31 mars 2008 Zone d emploi de Saint-Nazaire agence pour le développement durable de la région nazairienne

addrn La demande d emploi localisée au 31 mars 2008 Zone d emploi de Saint-Nazaire agence pour le développement durable de la région nazairienne addrn La demande d emploi localisée au 31 mars 2008 Zone d emploi de Saint-Nazaire agence pour le développement durable de la région nazairienne Sommaire Introduction 5 1.1 Une baisse de la demande d

Plus en détail

MALGRÉ la stabilité de l âge médian de la décohabitation depuis trente. Les conditions de logement des ménages jeunes

MALGRÉ la stabilité de l âge médian de la décohabitation depuis trente. Les conditions de logement des ménages jeunes Les conditions de logement des ménages jeunes Jean-Claude Driant (Creteil), Bénédicte Casteran (Insee), Sophie O Prey (Insee) MALGRÉ la stabilité de l âge médian de la décohabitation depuis trente ans,

Plus en détail

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE PROFIL SOCIO-ÉCONOMIQUE 2001 Ce profil est appuyé par les données issues du recensement de Statistique Canada pour les années 1991, 1996 et 2001. UNE POPULATION HAUTEMENT

Plus en détail

Grand Lyon : la précarité reste concentrée à l'est de l'agglomération

Grand Lyon : la précarité reste concentrée à l'est de l'agglomération Grand Lyon : la précarité reste concentrée à l'est de l'agglomération Rhône-Alpes Chef de projet : Sabine Guillaume Chargée d'études : Maud Coudène SEPTEMBRE 2010 Étude réalisée par l'insee Rhône-Alpes

Plus en détail

JANVIER 2013 LE SURENDETTEMENT

JANVIER 2013 LE SURENDETTEMENT JANVIER 2013 LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES ENQUÊTE TYPOLOGIQUE 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION 5 1 Champ de l étude 5 2 Résumé des principaux constats relatifs à l ensemble des dossiers recevables recensés

Plus en détail

Portrait statistique du SCoT Provence Méditerranée

Portrait statistique du SCoT Provence Méditerranée Portrait statistique du Provence 554442 habitants en 123349 ha de surface périmètre géographique au 1er janvier 211 OCCUPATION DU SOL Provence Structuration de l'espace en 26 évolution 99-6 territoires

Plus en détail

Radio et télévision 15 %

Radio et télévision 15 % culture Secrétariat général Délégation au développement et aux affaires internationales Département des études, de la prospective et des statistiques 182, rue Saint-Honoré, 75033 Paris cedex 01 01 40 15

Plus en détail

Laval Profil statistique. au Québec

Laval Profil statistique. au Québec Laval Profil statistique au Québec L habitation au Québec Profil statistique de l habitation Laval Réalisé par la Société d habitation du Québec Les contenus de cette publication ont été mis au point et

Plus en détail

Expertise Action sociale DONNEES LOGEMENT HABITAT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU DIOIS

Expertise Action sociale DONNEES LOGEMENT HABITAT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU DIOIS Expertise Action sociale DONNEES LOGEMENT HABITAT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU DIOIS Décembre Sommaire PREAMBULE...p I. TYPOLOGIE DES LOGEMENTS...p.. Répartition par type de logement...p.. Répartition des

Plus en détail

Données sociales sur les quartiers prioritaires de la politique de la ville dans les Hauts-de-Seine

Données sociales sur les quartiers prioritaires de la politique de la ville dans les Hauts-de-Seine R E C U E I L D E D O N N É E S S O C I A L E S D E S C A F E N Î L E D E F R A N C E N 4 Décembre 2015 Données sociales sur les quartiers s de la politique de la ville dans les Hauts-de-Seine Avant Propos

Plus en détail

INSEE Franche-Comté - l'essentiel Nº 78 1 nº 78 mars 2005 L intensification et l allongement des déplacements domicile-travail sont responsables pour une large part du trafic dans l agglomération bisontine.

Plus en détail

Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs plombe l emploi

Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs plombe l emploi Direction départementale des Territoires de la Analyse sociodémographique de la N 2 Juillet 2015 (version actualisée) C É A S Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs

Plus en détail

CUMUL DES INÉGALITÉS SOCIO-ÉCONOMIQUES D'ACCÈS AUX SOINS

CUMUL DES INÉGALITÉS SOCIO-ÉCONOMIQUES D'ACCÈS AUX SOINS ARgSES Arguments socio-économiques pour la santé CUMUL DES INÉGALITÉS SOCIO-ÉCONOMIQUES D'ACCÈS AUX SOINS Andrée MIZRAHI 1 et Arié MIZRAHI 1 En France, en 1995 la dépense de soins et biens médicaux 2 s'est

Plus en détail

LES INDICATEURS ARRONDISSEMENT D ABBEVILLE DE COHÉSION SOCIALE

LES INDICATEURS ARRONDISSEMENT D ABBEVILLE DE COHÉSION SOCIALE LES INDICATEURS DE COHÉSION SOCIALE ARRONDISSEMENT D ABBEVILLE Démographie -------------------------------------------------------- Emploi, fragilité professionnelle et revenu ------------------ Éducation

Plus en détail

Prof i ls régionaux du Nouveau - Bru nswick FAITS SAILLANTS ET MISES À JOUR. Région économique du Nord-Est

Prof i ls régionaux du Nouveau - Bru nswick FAITS SAILLANTS ET MISES À JOUR. Région économique du Nord-Est Prof i ls régionaux du Nouveau - Bru nswick FAITS SAILLANTS ET MISES À JOUR Région économique du Nord-Est Profils régionaux du Nouveau-Brunswick : Faits saillants et mises à jour Région économiques du

Plus en détail

Le guide des données : bref état des lieux

Le guide des données : bref état des lieux Le guide des données : bref état des lieux Ce document ne peut pas reprendre l'ensemble des données qui sont ou peuvent être disponibles. En effet, d'une région à l'autre il y a de multiples variations.

Plus en détail

Précarité dans l'agglomération de Grenoble : pas uniquement dans les zones urbaines sensibles. La Lettre Analyses n 99, Insee Rhône-Alpes

Précarité dans l'agglomération de Grenoble : pas uniquement dans les zones urbaines sensibles. La Lettre Analyses n 99, Insee Rhône-Alpes Précarité dans l'agglomération de Grenoble : pas uniquement dans les zones urbaines sensibles La Lettre Analyses n 99, Insee Rhône-Alpes Annexes méthodologiques et statistiques La communauté d'agglomération

Plus en détail

Quelques indicateurs sociaux pour les 10 quartiers belfortains

Quelques indicateurs sociaux pour les 10 quartiers belfortains Quelques indicateurs sociaux pour les 10 quartiers belfortains Septembre 2009 15 ter, Bd Jean Moulin 44 100 NANTES contact@compas-tis.com 24, Rue de l Yser Appart 224 67 000 STRASBOURG juliane.gresse@compas-tis.com

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont stabilisés pour à

Plus en détail

Documentation du produit

Documentation du produit Documentation du produit Le Portrait de territoire met à disposition un ensemble de données statistiques décrivant les différents aspects démographiques, sociaux et économiques d un territoire «à façon»

Plus en détail

Chapitre 3. Logement social : les difficultés à sortir du parc limitent les entrées pour les ménages les plus jeunes

Chapitre 3. Logement social : les difficultés à sortir du parc limitent les entrées pour les ménages les plus jeunes Logement social : les difficultés à sortir du parc limitent les entrées pour les ménages les plus jeunes Transitoire pour les jeunes, le logement social constitue souvent la première étape d'un itinéraire

Plus en détail

Ampleur des besoins impérieux de logement au Canada

Ampleur des besoins impérieux de logement au Canada F É D É R A T I O N D E L H A B I T A T I O N C O O P É R A T I V E D U C A N A D A Ampleur des besoins impérieux de logement au Canada Rapport produit par Will Dunning Inc. pour la Fédération de l habitation

Plus en détail

Portrait socioéconomique du territoire du Centre local d emploi du Plateau-Mont-Royal

Portrait socioéconomique du territoire du Centre local d emploi du Plateau-Mont-Royal Portrait socioéconomique du territoire du Centre local d emploi du Plateau-Mont-Royal 5105, avenue de Gaspé 3 e étage Avenue Papineau Avenue du Parc Avenue De Lorimier Rue Saint-Urbain 0 1 km Boulevard

Plus en détail

OBSERVATION EN ISERE. Observation sociale du TAG 2013. Fiches S.L.S. Grenoble. Nord Ouest. Territoire de. l Agglomération.

OBSERVATION EN ISERE. Observation sociale du TAG 2013. Fiches S.L.S. Grenoble. Nord Ouest. Territoire de. l Agglomération. OBSERVATION EN ISERE Observation sociale du 2013 Fiches S.L.S. Nord Ouest Territoire de l Agglomération Grenobloise Une fiche pour mieux connaître mon Afin d accompagner les équipes dans l appropriation

Plus en détail

Diagnostic. Le territoire lillois

Diagnostic. Le territoire lillois Diagnostic Le territoire lillois Evolutions démographiques et profil des ménages Le territoire le plus dense (6 600 hab/km 2 ), 22% des habitants et 27% des ménages de LMCU 20% et 25% pour Lille seule

Plus en détail

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important Direction du Tourisme Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques N 2008-6 Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important En 2007,

Plus en détail

Le commerce de proximité dans l Intra Muros Eléments de diagnostic

Le commerce de proximité dans l Intra Muros Eléments de diagnostic Le commerce de proximité dans l Intra Muros Eléments de diagnostic Problématique : Depuis 2004, on observe une perte de dynamisme commercial sur le secteur de l Intra-Muros avec une augmentation du nombre

Plus en détail

Famille professionnelle (FAP) étudiée : Ouvriers qualifiés du second œuvre du bâtiment (B4Z) Données de cadrage

Famille professionnelle (FAP) étudiée : Ouvriers qualifiés du second œuvre du bâtiment (B4Z) Données de cadrage Famille professionnelle (FAP) étudiée : Ouvriers qualifiés du second œuvre du bâtiment (B4Z) Données de cadrage Nombre d'actifs occupés 30 120 491 320 1 297 398 Part dans l emploi 2,3 1,9 Répartition par

Plus en détail

LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS

LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS LOGEMENT LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS Le «pouvoir d achat immobilier» des ménages est un concept important pour l analyse des marchés du logement. Dans cet article, Ingrid

Plus en détail

l observatoire social de Brest métropole océane # 2 La lettre des observatoires de l ADEUPa - octobre 2013

l observatoire social de Brest métropole océane # 2 La lettre des observatoires de l ADEUPa - octobre 2013 l observatoire social de Brest métropole océane # 2 La lettre des observatoires de l ADEUPa - octobre 2013 2 #2 I octobre 2013 Sommaire CONTEXTE SOCIOÉCONOMIQUE DU PAYS DE BREST...4 La population : 390

Plus en détail

Profil sociodémographique

Profil sociodémographique Profil sociodémographique La population > Les familles de recensement Les ménages privés > L'état matrimonial L'immigration > Les langues > Le marché du travail Le lieu de travail et le mode de transport

Plus en détail

Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 2010

Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 291 Février 212 Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 21 OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION En 21, le parc social loge

Plus en détail

Zone de montagne touristique pyrénéenne : 1 emploi salarié sur 6 est touristique

Zone de montagne touristique pyrénéenne : 1 emploi salarié sur 6 est touristique N 3 - Avril 2013 Numéro 150 : Avril 2013 Zone de montagne touristique pyrénéenne : 1 emploi salarié sur 6 est touristique En 2009, dans la zone de montagne touristique pyrénéenne, les emplois salariés

Plus en détail