Satisfaction des stagiaires de BRUXELLES FORMATION Résultats 2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Satisfaction des stagiaires de BRUXELLES FORMATION Résultats 2010"

Transcription

1 Satisfaction des stagiaires de BRUXELLES FORMATION Résultats 2010 Annexe méthodologique et analyse importance/performance Service Études et Statistiques Mai 2011

2 2 Satisfaction des stagiaires de BRUXELLES FORMATION 2010

3 Table des matières I. Méthodologie et éléments de cadrage... 5 A. Le questionnaire... 5 B. Population visée, nombre de répondants, taux de réponse, par centre... 5 C. Représentativité de l échantillon par centre... 6 D. Vérification de la population visée déterminée par les centres... 7 E. Le profil des répondants... 8 F. Les mémos de rapport d enquête...11 G. Les différents documents produits...11 II. Analyse complémentaire au rapport annuel : la matrice Importance/Performance..13 A. La matrice Importance/Performance B. BF Tremplin (404 répondants)...17 C. BF Construction (105 répondants)...18 D. BF Industrie (21 répondants)...19 E. BF Logistique (103 répondants)...19 F. BF Bureau et Services (78 répondants)...21 G. BF MANAGEMENT & MultimédiaTIC (387 répondants)...22 III Annexe...23 A. Effectifs par centre et par...23 B. Le questionnaire captures d écran...27 C. Les procédures qualité...33 Table des matières - 3 -

4

5 I. Méthodologie et éléments de cadrage A. Le questionnaire Pour rappel, le questionnaire (voir annexe B) comporte 38 questions se répartissant ainsi : 1 question fermée échelle portant sur la satisfaction générale du stagiaire ; Une partie «Avant la» comprenant 6 questions ; Une partie «Au cours de la» comprenant 13 questions dont 2 ouvertes non obligatoires (commentaire) ; Une partie «Le centre de» comprenant 8 questions dont 1 ouverte non obligatoire (commentaire) ; Une partie «Plus généralement» comprenant 10 questions dont 2 ouvertes non obligatoires (commentaires). Certaines de ces questions ne sont posées au stagiaire que s il est dans un cas bien précis (questions filtres). Toutes les questions fermées demandent une réponse obligatoire. Les questions ouvertes, laissant la possibilité au répondant de laisser un commentaire, ne demandent pas de réponse obligatoire. Il n y a donc pas de possibilité de non-réponses partielles : tous les questionnaires récupérés via la base de données ont été remplis complètement par les stagiaires. Le questionnaire a été mis à la disposition des stagiaires arrivant en fin de dans leur centre via un accès Internet. Les réponses sont donc exclusivement collectées en ligne. Le fait que seuls les stagiaires qui arrivent en fin de remplissent ce questionnaire peut être considéré comme un biais : les stagiaires qui ont interrompu leur ne peuvent pour le moment pas s exprimer. Ce choix méthodologique a été fait essentiellement pour des raisons organisationnelles et il n est pas exclu qu il soit revu à l avenir. Ce questionnaire a pour objectif de soulever et de mettre en évidence les problèmes existants, quitte par la suite à mettre en place d autres dispositifs permettant de mieux comprendre ce qui se passe et de résoudre ces problèmes. B. Population visée, nombre de répondants, taux de réponse, par centre La population visée, telle que présentée dans le tableau 1, est définie à partir des mémos que remplissent les agents administratifs qui gèrent les enquêtes dans les centres. Chaque mémo reprend, entre autres ins, le nombre de personnes visées et le nombre de répondants (ce dernier faisant l objet d une vérification avec les ins contenues dans la base de données). Méthodologie et éléments de cadrage - 5 -

6 Cette «population visée» est identifiée par les centres comme celle devant répondre à l enquête, donc pour les produits sélectionnés par la Direction du centre (s in situ) et uniquement pour les stagiaires demandeurs d emploi qui achèvent leur. Au cours de l année 2010, 1471 stagiaires étaient visés par l enquête ont répondu au questionnaire de satisfaction, soit un taux de réponse de 75,2%. Une fois les 4 enquêtes de BF Langues retirées 1, la population visée est de 1465 personnes et le nombre de répondants de 1101, soit un taux de réponse identique de 75,2%. L an passé, ce taux était de 77,5%. Il est variable par centre, de 55,7% chez BF Construction à 100% chez BF Industrie. L an passé, le nombre de répondants était de 1278, dont 150 chez BF Langues. Centre non pondéré Population visée Echantillon Taux de réponse Tremplin ,0 Construction ,7 Industrie Logistique ,6 Bureau et Services ,6 MANAGEMENT & MultimédiaTIC ,5 Total ,2 Tableau 1 C. Représentativité de l échantillon par centre Centre non pondéré Population visée % Echantillon % Tremplin , ,1 Construction 140 9,6 78 7,1 Industrie 29 2,0 29 2,6 Logistique 138 9, ,4 Bureau et Services 105 7,2 92 8,4 MANAGEMENT & MultimédiaTIC , ,4 Total Tableau 2 A première vue, BF Construction semble sous-représenté et BF Logistique semble surreprésenté au sein de l échantillon. Un test du chi² confirme ceci 2. Le poids des centres doit donc être pondéré. Le logiciel Sphinx permet de faire cette pondération en respectant les quotas de la population visée. 1 Trop d enquêtes réalisées. Ce problème est résolu pour la collecte des données Le chi² calculé est de 22,68, soit supérieur au chi² de la table (1% ; 5 degrés de liberté). La répartition obtenue dans l échantillon se différencie donc significativement de la répartition au sein de la population visée. 6 Satisfaction des stagiaires de BRUXELLES FORMATION 2010

7 Cette pondération est indispensable pour tous les traitements au niveau global. Elle a donc été appliquée. Elle n est pas indispensable au niveau des traitements par centre. Toutefois, une fois appliquée, les résultats ne varient pas de façon significative. Nous prenons donc l option de ne travailler qu avec la base de données pondérée pour éviter les confusions dans les tableaux globaux. Voici le résultat de cette pondération : Centre pondéré Population visée % Echantillon % Tremplin , ,8 Construction 140 9, ,6 Industrie 29 2,0 21 1,9 Logistique 138 9, ,4 Bureau et Services 105 7,2 78 7,1 MANAGEMENT & MultimédiaTIC , ,2 Total Tableau 3 Le chi² est alors de 0,04 3. Attention, comme on peut le voir, l effectif total est maintenant de 1098 personnes (1101 dans la base de données non pondérée). C est sur cette nouvelle base que nous analyserons les résultats La marge d erreur est de ± 3,0% (à 95%) sur les résultats globaux. D. Vérification de la population visée déterminée par les centres Comme mentionné plus haut, la population visée telle que mentionnée dans le tableau 1 correspond à la population identifiée par les centres. Le SES a la possibilité de croiser cette in avec celle relative aux dates de fin de contrat et aux motifs de fin de contrat (uniquement pour les s menées à terme). Attention cependant, nous ne disposons pas dans la base de données des ins sur les prolongements de contrats, cas où les stagiaires ne sont pas visés par l enquête. Voici ce que donne la comparaison des ins contenues dans la base de données avec la population visée telle que définie par les centres : 3 Le chi² calculé est maintenant inférieur au chi² de la table (1% ; 5 degrés de liberté). La répartition obtenue dans l échantillon ne se différencie donc pas significativement de la répartition au sein de la population visée. Méthodologie et éléments de cadrage - 7 -

8 Centre Population visée Population visée Différence Définie par le centre D après base de données (en %) Tremplin ,2 Construction ,0 Industrie ,3 Logistique ,3 Bureau et Services ,1 MANAGEMENT & MultimédiaTIC ,9 Total ,1 Tableau 4 Certains centres présentent des différences plus marquées que d autres entre leur définition de la population visée et celle que l on obtient via la base de données. Certaines enquêtes n ont pas eu lieu entre-autres par oubli. Mis à part Industrie, le nombre de répondants est toutefois assez élevé pour passer outre ces différences. E. Le profil des répondants Avant d entrer dans le détail des résultats de ce point, il est nécessaire de re-préciser que les personnes visées par l enquête de satisfaction sont les stagiaires demandeurs d emploi qui arrivent au bout de la, uniquement dans les centres de de BRUXELLES FORMATION. Cette analyse nous permet de mieux connaître le profil du public des répondants. On peut donner les grandes lignes habituelles du profil des stagiaires répondants 4 : le genre, l âge, le niveau d études et la nationalité. Attention : l intérêt de cette analyse n est pas de croiser les résultats avec les variables de profil. Ceux-ci seraient sans doute trop liés non pas au profil, mais au type de public propre à chaque centre 5. 4 Attention : on compte parfois quelques non-répondants selon la variable traitée. Il s agit de stagiaires qui n avaient pas accès au questionnaire et qui ont utilisé le nom et le mot de passe relatifs à un autre contrat ou à une autre personne. Ces cas sont identifiés dans les mémos transmis par les agents relais. Il n est alors pas possible de faire le lien entre les résultats et le profil du répondant. Ces cas restent cependant exceptionnels. 5 La «variable explicative» ne serait pas ici le profil du public mais le centre, dans lequel on retrouve un type de public particulier. 8 Satisfaction des stagiaires de BRUXELLES FORMATION 2010

9 1. Le genre Tableau 5 - Graphique 1 Comme l an passé, la majorité des répondants, soit 56,0%, sont des hommes. Si l on compare ce résultat à la répartition par genre de l ensemble des demandeurs d emploi en dans les centres de BRUXELLES FORMATION en 2010, on en est assez proche (57,6% d hommes, 42,4% de femmes). 2. L âge Il s agit de l âge calculé au moment de l enquête. Il est donc par définition différent de celui que l on présente généralement dans les analyses de profil, à savoir l âge à la signature du contrat de. L âge mentionné est l âge révolu. Tableau 6 - Graphique 2 L âge moyen des répondants est de 34 ans. La ventilation par âge est identique à celle observée l an passé. Le public interrogé dans cette enquête est légèrement plus âgé que celui des demandeurs d emploi de l ensemble des centres de BRUXELLES FORMATION en 2010 (les classes d âges de plus de 35 ans sont plus représentées parmi les personnes remplissant l enquête de satisfaction), ce qui s explique notamment par la date à laquelle l âge est calculé : au moment de la signature du contrat dans le rapport annuel, au moment de l enquête pour le public ici analysé. Méthodologie et éléments de cadrage - 9 -

10 3. Le niveau d études Répondants Nb % cit. Indéterminé ,7% Primaire 75 6,8% Secondaire inférieur ,1% Secondaire supérieur ,2% Supérieur ,2% Total ,0% 20,67% 6,83% 14,12% 23,22% 35,15% Tableau 7 - Graphique 3 La ventilation par niveau d études est sensiblement identique à celle de l an passé. On observe toutefois une augmentation de la proportion de secondaire supérieur au détriment du supérieur et dans une moindre mesure du secondaire inférieur. On remarque que par rapport au public global, demandeur d emploi, des centres de BRUXELLES FORMATION en 2010, la ventilation entre les deux secondaires est différente : moins de secondaire inférieur et plus de secondaire supérieur chez les personnes ayant répondu à l enquête. Les autres catégories de niveau d études restent similaires. 4. La nationalité Il s agit ici de la nationalité reprise sur la carte d identité. Elle ne reflète donc pas nécessairement la nationalité d origine des stagiaires. Répondants Nb % cit. Belges ,4% Européens ,5% Autres ,1% Total ,0% Tableau 8 - Graphique 4 Le profil des stagiaires ayant répondu à l enquête de satisfaction est très proche de celui de l ensemble des stagiaires demandeurs d emploi des centres de BRUXELLES FORMATION en Conclusion sur le profil Les deux publics que nous venons de comparer, soit d une part les demandeurs d emploi des activités hors partenariat de BRUXELLES FORMATION (centres et FPI en établissement d enseignement), d autre part les stagiaires ayant répondu à l enquête, sont 10 Satisfaction des stagiaires de BRUXELLES FORMATION 2010

11 fort proches. Les différences les plus marquées se situent au niveau de l âge et du niveau d études. Rappelons cependant que les deux publics ne sont pas définis de la même façon 6. F. Les mémos de rapport d enquête Les ins de cette partie (point F uniquement) sont tirées de la base de données non pondérée. En effet, elles découlent des mémos envoyés par les agents relais, donc avant toute pondération. Ces mémos reprennent entre-autres les ins suivantes : date de l enquête, date de réception du mémo, identification du produit, nombre de stagiaires visés, non-répondants et répondants, ainsi que les motifs de non réponse. Voici ce que l on peut en dire en bref 7 : Le motif principal de non-réponse est l absence du stagiaire (42,9% des nonréponses), puis les problèmes (informatiques) d accès au questionnaire (33,9% des non-réponses) ; Le délai moyen d envoi des mémos au SES a diminué de 2 jours entre 2009 (9 jours en moyenne) et 2010 (7 jours en moyenne) ; Les centres réalisent, tous ensemble, en moyenne 92 enquêtes par mois. Cela va de 3 enquêtes par mois en moyenne chez BF Industrie à 34 enquêtes par mois en moyenne chez BF Tremplin. G. Les différents documents produits Outre le rapport annuel, document prévu dans la procédure PRO vA "Mesure la satisfaction à chaud des usagers" trois autres types de documents sont produits : la présente note méthodologique : elle permet un cadrage et une meilleure lecture du rapport annuel 2010 qui est présenté sous forme de tableau de bord ; les rapports par centre : ces rapports présentent en détail les résultats de chaque centre et servent à préparer le plan d'amélioration du centre prévu par la procédure PRO vA "Réalisation et suivi du plan d'amélioration satisfaction usagers". Cette année ces rapports par centre seront produits sous deux formes et en deux temps : o Pour mai/juin 2011 : sous forme de tableau de bord non commenté et sans les commentaires des stagiaires ; o Pour le second semestre 2011 et avant la présentation dans chaque centre : un rapport commenté et incluant les commentaires des stagiaires. 6 Pour rappel : dans l enquête, il s agit des demandeurs d emploi en dans nos centres et n ayant pas interrompu la avant la fin. 7 Pour plus de détails, voir le document «Relevé mensuel Déroulement des enquêtes de satisfaction Décembre 2010» du 28 janvier 2011 Méthodologie et éléments de cadrage

12

13 II. Analyse complémentaire au rapport annuel : la matrice Importance/Performance Dans ce chapitre, nous étudions de façon croisée la réponse obtenue à la note globale et sa corrélation avec les différents éléments ayant fait l'objet d une cotation de la part des stagiaires. Cette analyse porte le nom d analyse importance-performance. Elle met en relation, pour chaque critère, l importance de celui-ci pour le répondant (importance calculée dans notre cas, mesurée grâce au coefficient de corrélation de ce critère avec la note globale) et la performance de ce critère (mesurée tout simplement par la note moyenne obtenue pour celui-ci). Les différents items ainsi évalués se positionnent sur un graphique (appelé «matrice») comme illustré à la figure 1 ci-dessous. A améliorer Importance A maintenir Performance En veille Pas d action particulière Figure 1 Les axes se coupent aux valeurs moyennes obtenues pour l ensemble des items pris en compte simultanément soit 4,13 pour la performance (3,5 l an passé) et 0,30 pour l importance (0,38 l an passé). Les axes se sont donc déplacés par rapport à l an passé : pris simultanément, l ensemble des items qui composent la satisfaction des stagiaires ont obtenu une note moyenne supérieure à l an passé, mais leur poids dans la satisfaction globale est en moyenne légèrement plus faible. Cette analyse permet de mettre en évidence : Analyse complémentaire au rapport annuel : la matrice Importance/Performance

14 Les points forts de BRUXELLES FORMATION : il s agit des critères figurant dans la zone «A maintenir» située en haut à droite. La performance de ces critères peut être qualifiée de bonne et ils sont considérés comme importants par les stagiaires ; Les points plus faibles de BRUXELLES FORMATION : il s agit des critères figurant dans la zone «A améliorer» située en haut à gauche. La performance de ces critères est moins bonne alors qu ils sont considérés comme importants par les stagiaires ; Les aspects pouvant être considérés comme «neutres» : il s agit des critères figurant dans la zone «En veille» située en bas à gauche. La performance de ces critères est moins bonne mais ils sont considérés comme moins importants par les stagiaires ; Les aspects figurant dans la zone «Pas d action particulière» située en bas à droite. La performance de ces critères est bonne mais ils sont considérés comme moins importants par les stagiaires. 14 Satisfaction des stagiaires de BRUXELLES FORMATION 2010

15 A. La matrice Importance/Performance 2010 Pour l analyse de cette matrice (cf. page suivante), nous nous attarderons sur les deux zones supérieures, à savoir les points importants pour les stagiaires, ceux qui semblent ne pas les satisfaire (à améliorer) et ceux qui donnent satisfaction (à maintenir). Les points forts de BRUXELLES FORMATION (cadran «A maintenir») 2010 L accueil et l in reçus avant la Les points plus faibles de BRUXELLES FORMATION (cadran «A améliorer») La L in reçue tout au long de la La durée de la Le contenu de la La disponibilité des formateurs Les méthodes utilisées en Le matériel mis à disposition en Les documents et supports de Le centre de Les méthodes d évaluation Plus généralement Tableau 9 Rappel des points forts et points faibles de BRUXELLES FORMATION en 2009 Les points forts de BRUXELLES FORMATION (cadran «A maintenir») 2009 L accueil et l in reçus avant la Les points plus faibles de BRUXELLES FORMATION (cadran «A améliorer») La L in reçue tout au long de la Le contenu de la La disponibilité des formateurs Les méthodes utilisées en Les documents et supports de Le centre de Les méthodes d évaluation Plus généralement Analyse complémentaire au rapport annuel : la matrice Importance/Performance

16 0,52 0,50 0,48 0,46 0,44 méthodes utilisées en contenu de la De la disponibilité des formateurs 0,42 0,40 0,38 0,36 0,34 0,32 0,30 0,28 0,26 0,24 0,22 0,20 0,18 0,16 0,14 0,12 0,10 0,08 Graphique 5 service repas et boissons De la durée de la Satisfaction aide recherche d'emploi méthodes d'évaluation bâtiment documents et supports de De la vie du centre en général Lors des tests de sélection Satisfaction aide recherche stage De l'in reçue en De l'application du ROI locaux de cours A Bruxelles Formation Carrefour De la facilité d'accès au centre matériel à disposition en horaires de la Lors de la séance d'in Dans votre centre de formalités administratives De l'accueil reçu personnel du centre Satisfaction difficultés personnelles Lors de l'accueil organisé à l'entrée 3,73 3,78 3,83 3,88 3,93 3,98 4,03 4,08 4,13 4,18 4,23 4,28 4,33 4,38 4,43 4,48 4,53 Cette matrice est peu différente de celle de l an passé. Comme cité auparavant, les axes se sont déplacés : l ensemble des items qui composent la satisfaction des stagiaires ont obtenu une note moyenne supérieure à l an passé, mais leur poids dans la satisfaction globale est en moyenne légèrement plus faible. Voici les autres changements notables : Concernant l accueil et l in reçues avant la : il n y avait l an passé pas de point fort ni de point faible mis en évidence, tout comme cette année ; Concernant la : le matériel mis à disposition en apparait cette année dans la catégorie des points forts de BRUXELLES FORMATION (légère augmentation du poids de cet item dans la satisfaction globale et augmentation de la satisfaction qui y 16 Satisfaction des stagiaires de BRUXELLES FORMATION 2010

17 est liée). La durée de la, l an passé cotée plutôt positivement, passe cette année dans le cadran des points faibles, ayant de l importance pour le stagiaire, donc à améliorer. Concernant le centre de : il n y avait l an passé pas de point fort ni de point faible mis en évidence, tout comme cette année. Concernant les points plus généraux, comme l an passé, les méthodes d évaluation apparaissent dans la zone des points forts de BRUXELLES FORMATION. B. BF Tremplin (404 répondants) 0,43 0,41 0,39 0,37 0,35 0,33 0,31 0,29 0,27 0,25 0,23 0,21 0,19 0,17 0,15 0,13 0,11 0,09 De la durée de la service repas et boissons Lors des tests de sélection méthodes d'évaluation contenu de la méthodes utilisées en De l'in reçue en De la vie du centre en général Satisfaction aide recherche d'emploi A Bruxelles Formation Carrefour documents et supports de Satisfaction difficultés personnelles Lors de la séance d'in horaires de la De la disponibilité des formateurs matériel à disposition en Lors de l'accueil organisé à l'entrée Dans votre centre de bâtiment De l'application du ROI formalités administratives locaux de cours De l'accueil reçu personnel du centre De la facilité d'accès au centre 0,07 0,05 0,03 Satisfaction aide recherche stage 0,01 >-0,01 4,18 4,23 4,28 4,33 4,38 4,43 4,48 4,53 4,58 4,63 4,68 Graphique 6 en bleu : axes de la matrice globale (cf. graphique 5) Analyse complémentaire au rapport annuel : la matrice Importance/Performance

18 C. BF Construction (105 répondants) Graphique 7 en bleu : axes de la matrice globale (cf. graphique 5) 18 Satisfaction des stagiaires de BRUXELLES FORMATION 2010

19 D. BF Industrie (21 répondants) 0,78 0,73 0,68 0,63 méthodes utilisées en méthodes d'évaluation De la disponibilité des formateurs 0,58 0,53 0,48 0,43 0,38 0,33 0,28 0,23 0,18 0,13 0,08 0,03 De la durée de la matériel à disposition en Satisfaction aide recherche d'emploi documents Satisfaction et supports aide de recherche stage De la vie du centre en général De l'in reçue en Dans votre centre de Satisfaction difficultés personnelles Lors de la séance d'in contenu de la Lors de l'accueil organisé à l'entrée locaux de cours Lors des tests de sélection De l'accueil reçu personnel du centre horaires de la A De Bruxelles l'application Formation du ROI Carrefour -0,02-0,07 De la facilité d'accès au centre bâtiment -0,12-0,17-0,22 service repas et boissons formalités administratives -0,27-0,32 2,40 2,50 2,60 2,70 2,80 2,90 3,00 3,10 3,20 3,30 3,40 3,50 3,60 3,70 3,80 3,90 4 4,10 4,20 4,30 4,40 4,50 4,60 Graphique 8 en bleu : axes de la matrice globale (cf. graphique 5) Analyse complémentaire au rapport annuel : la matrice Importance/Performance

20 E. BF Logistique (103 répondants) 0,53 0,48 méthodes utilisées en De la disponibilité des formateurs contenu de la Lors de l'accueil organisé à l'entrée 0,43 0,38 0,33 0,28 0,23 0,18 0,13 De la durée de la De la facilité d'accès au centre De la vie du centre en général De l'accueil reçu personnel du centre Satisfaction aide Lors des recherche tests de d'emploi sélection méthodes d'évaluation bâtiment service repas et boissons Dans De votre l'in centre de reçue en Satisfaction aide recherche stage A Bruxelles Formation Carrefour matériel à disposition en formalités administratives Lors de la séance d'in horaires de la De l'application du ROI documents et supports de locaux de cours 0,08 Satisfaction difficultés personnelles 0,03 4,15 4,20 4,25 4,30 4,35 4,40 4,45 4,50 4,55 4,60 4,65 Graphique 9 en bleu : axes de la matrice globale (cf. graphique 5) 20 Satisfaction des stagiaires de BRUXELLES FORMATION 2010

21 F. BF Bureau et Services (78 répondants) 0,73 contenu de la 0,68 0,63 0,58 0,53 0,48 0,43 0,38 0,33 0,28 service repas et boissons Satisfaction aide recherche d'emploi De la vie du centre en général De la durée de la De l'in reçue en méthodes d'évaluation bâtiment locaux de cours De l'application du ROI horaires de la De la disponibilité des formateurs méthodes matériel à disposition en A Bruxelles Formation Carrefour utilisées en Lors des tests de sélection documents et supports de De la facilité d'accès au centre Lors de la séance Lors de d'in l'accueil organisé à l'entrée Dans De votre l'accueil centre de reçu personnel du centre Satisfaction difficultés personnelles 0,23 0,18 formalités administratives Satisfaction aide recherche stage 0,13 2,98 3,08 3,18 3,28 3,38 3,48 3,58 3,68 3,78 3,88 3,98 4,08 4,18 4,28 4,38 4,48 4,58 Graphique 10 en bleu : axes de la matrice globale (cf. graphique 5) Analyse complémentaire au rapport annuel : la matrice Importance/Performance

22 G. BF MANAGEMENT & MultimédiaTIC (387 répondants) 0,67 0,62 0,57 méthodes utilisées en contenu de la 0,52 0,47 0,42 documents et supports de De l'in reçue en De la disponibilité des formateurs 0,37 0,32 0,27 0,22 0,17 0,12 0,07 service repas et boissons méthodes d'évaluation De la durée de la Satisfaction aide recherche stage bâtiment De l'application du ROI De la vie du centre en général formalités administratives locaux de cours Satisfaction aide recherche d'emploi Satisfaction difficultés personnelles horaires de la Lors des tests de sélection matériel à disposition en A Bruxelles Formation Carrefour Dans votre centre de Lors de la séance d'in De l'accueil reçu personnel du centre Lors de l'accueil organisé à l'entrée 0,02-0,03 De la facilité d'accès au 2,95 3,05 3,15 3,25 3,35 3,45 3,55 3,65 3,75 3,85 3,95centre 4,05 4,15 4,25 4,35 4,45 4,55 Graphique 11 en bleu : axes de la matrice globale (cf. graphique 5) 22 Satisfaction des stagiaires de BRUXELLES FORMATION 2010

23 III Annexe A. Effectifs par centre et par 1. BF Tremplin Tableau 10 - Graphique BF Construction Tableau 11 - Graphique 13 Annexes

24 3. BF Industrie Tableau 12 - Graphique BF logistique Tableau 13 - Graphique BF Bureau et Services Tableau 14 - Graphique Satisfaction des stagiaires de BRUXELLES FORMATION 2010

25 6. BF Management & MultimédiaTIC Nb % cit. ACCOUNT MANAGER 8 2,1% ADMINISTRATEUR MS CERTIFIE 3 0,8% ADOBE ILLUSTRATOR 11 2,8% ASSISTANT/ SECRETAIRE DE DIRECTION 9 2,3% BUSINESS PROCESS MANAGEMENT 7 1,8% CAO-DAO SOLIDWORKS 17 4,4% CHAINE GRAPHIQUE 16 4,1% COMMUNICATION ET ATTITUDE COMMERCIALE 26 6,7% CONSULTANT JUNIOR SAP 9 2,3% DAO/AUTOCAD 45 11,6% DESSINATEUR ETUDE HVAC SANITAIRE 6 1,6% GESTION DE PROJET(PROJECT MANAGER) 22 5,7% GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 22 5,7% GESTION FINANCIERE 11 2,8% GESTION HOSPITALIERE ET MAISON DE RETRAI 14 3,6% GESTION PRODUCTION-LOGISTIQUE-QUALITE 6 1,6% INFOGRAPHISTE 20 5,2% LES BASES DE DONNEES RELATIONNELLES 6 1,6% MACROMEDIA FLASH 6 1,6% MANAGEMENT-GESTION PRATIQUE DE L'ENTREPR 14 3,6% MONTAGE VIDEO POUR LE WEB 4 1,0% PHOTO NUMERIQUE 35 9,0% PREFORMATION IMPRIMEUR OFFSET 7 1,8% PUBLIER DES PAGES WEB 21 5,4% SELFLEADERSHIP-PRG. DEVEL. PERSON. 33 8,5% SOLIDWORKS POUR DESSINATEUR TECHNIQUE 9 2,3% Total ,0% 2,1% 0,8% 2,8% 2,3% 1,8% 4,4% 4,1% 6,7% 2,3% 11,6% 1,6% 5,7% 5,7% 2,8% 3,6% 1,6% 5,2% 1,6% 1,6% 3,6% 1,0% 9,0% 1,8% 5,4% 8,5% 2,3% Tableau 15 - Graphique 17 Annexes

26

27 B. Le questionnaire captures d écran Annexes

28 28 Satisfaction des stagiaires de BRUXELLES FORMATION 2010

29 Annexes

30 30 Satisfaction des stagiaires de BRUXELLES FORMATION 2010

31 Annexes

32

33 C. Les procédures qualité Document de référence Procédure Mesure de la satisfaction à chaud des Usagers N du doc : PRO va Date de diffusion : 24/08/10 Processus : Soutien méthodologique (service à l usager) Rédigée par : Anastase Ntezilyayo Approuvé par : J.Pirdas Date : 20/08/2010 Date de validité : 20/08/2011 Personne de contact : Anastase Ntezilyayo Statut du document : finalisé Avis de la Cellule Qualité : P Proton Date : 21/08/2010 Accessibilité : Intranet Dernière modification : Première diffusion 1. Objet La mesure de la satisfaction à chaud se fait au moyen d une enquête réalisée auprès des stagiaires de Bruxelles Formation. L enquête est réalisée en continu, via Internet, auprès des stagiaires demandeurs d emploi en fin de. Elle a pour objectif de mesurer la satisfaction globale des stagiaires par rapport au déroulement de leur. Cette procédure décrit les étapes de préparation, de réalisation et d analyse de l enquête de satisfaction à chaud menée en fin de auprès de nos stagiaires. 2. Domaine d application Cette procédure est d application pour toutes les s faisant l objet de mesure de satisfaction par l usager. Elle est destinée au personnel impliqué dans les différentes étapes de cette enquête. 3. Références Documents relatifs à l enquête de satisfaction des stagiaires de Bruxelles Formation (voir Kentika dossier Satisfaction stagiaires) Présentation générale de l enquête Annexes

34 Modalités organisationnelles de l enquête de satisfaction des stagiaires de Bruxelles Formation L organisation pratique de la séance de passage de l enquête Note d in des stagiaires (document pour la farde d accueil des stagiaires) Lettre individuelle au stagiaire (document qui contient les codes d accès du stagiaire au site de l enquête) Liste des liens utiles pour l enquête Rapport administratif (rapport rempli par l agent qui encadre l enquête à la fin de celle-ci) Questionnaire enquête satisfaction Comment remplir le questionnaire 4. Définitions Satisfaction à chaud : satisfaction mesurée à la fin de la par opposition à la satisfaction à froid mesurée une année après la fin de dans le cadre de l enquête Ulysse. Farde d accueil : ensemble de documents remis aux stagiaires lors de la séance d accueil à l entrée en. La séance de passation de l enquête : La séance de passation de l enquête : moment prévu dans le parcours de d un stagiaire pour évaluer sa satisfaction par rapport au déroulement de sa. L agent chargé de l encadrement de l enquête : agent désigné par le Directeur de centre pour organiser la séance de passation de l enquête et accompagner les stagiaires pendant cette séance. Cet agent peut être un GP, un agent relais, un délégué entreprise ou tout autre membre du personnel administratif. Il ne peut pas être un formateur. SES : service Etudes et Statistiques COM : service Communication 5. cription de la procédure 34 Satisfaction des stagiaires de BRUXELLES FORMATION 2010

Satisfaction des stagiaires de BRUXELLES FORMATION Résultats 2013

Satisfaction des stagiaires de BRUXELLES FORMATION Résultats 2013 Satisfaction des stagiaires de BRUXELLES FORMATION Résultats 2013 Cahier méthodologique, tableau récapitulatif 2009-2013 et Matrices importance/performance Mars 2014 Service Études et Statistiques Table

Plus en détail

Analyse des évaluations des enseignements de la Formation des enseignants du secondaire (FORENSEC)

Analyse des évaluations des enseignements de la Formation des enseignants du secondaire (FORENSEC) Comité de direction Analyse des évaluations des enseignements de la Formation des enseignants du secondaire (FORENSEC) Procédure d évaluation A l Université de Genève, l évaluation des enseignements est

Plus en détail

BILAN DE L ENQUETE DE SATISFACTION

BILAN DE L ENQUETE DE SATISFACTION 1 BILAN DE L ENQUETE DE SATISFACTION PLAN ACCUEIL Rapport de synthèse Octobre 2013 2 Contexte La ville de Saint-Denis met en œuvre une démarche de modernisation des services aux usagers et place au cœur

Plus en détail

artographie fédérale Spécifications techniques Manuel

artographie fédérale Spécifications techniques Manuel Spécifications techniques Edition : Août 2015 La c spécifications techniques Document réalisé par l équipe politique de rémunération et de carrière Table des matières 0. Introduction 4 1. Accès à la cartographie

Plus en détail

Cette unité d'enseignement comprend les activités d'apprentissage suivantes : SORH1B08INTR Introduction à la GRH 30 h / 2 C

Cette unité d'enseignement comprend les activités d'apprentissage suivantes : SORH1B08INTR Introduction à la GRH 30 h / 2 C Haute École Louvain en Hainaut www.helha.be Année académique 2015-2016 Bachelier en gestion des ressources humaines HELHa Tournai 1 Rue Frinoise 12 7500 TOURNAI Tél : +32 (0) 69 89 05 06 Fax : +32 (0)

Plus en détail

Le système de Management Qualité décrit les dispositions prises au service de la qualité.

Le système de Management Qualité décrit les dispositions prises au service de la qualité. 5 LE SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE ITS GROUP Le système de Management Qualité décrit les dispositions prises au service de la qualité. 5.1 Les documents du SMQ Le manuel qualité Rédigé par le Responsable

Plus en détail

OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR

OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR Rapport de sondage Présenté à : Monsieur André Lortie Service des communications Office de la protection du consommateur Évaluation de l impact de la brochure «Vos

Plus en détail

QMS-QUA-03 Mesures correctives et préventives

QMS-QUA-03 Mesures correctives et préventives 1 Domaine et application 1.1 Objectif QMS-QUA-03 Mesures correctives et préventives Fournir une méthode efficace et uniforme d aborder les problèmes, les plaintes, les suggestions et les anomalies concernant

Plus en détail

Acheter des actions de formation

Acheter des actions de formation L achat, quel enjeu? Acheter une action, c est acheter une prestation de services intellectuels qui nécessite un certain formalisme pour optimiser l achat au regard des enjeux. C est pourquoi, en complément

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

«INNOVATION PEDAGOGIQUE PAR LA MISE EN PLACE D UNE UNITE DE PHARMACIE EXPERIMENTALE POUR AMELIORER LA QUALITE DE LA FORMATION PROFESSIONNALISANTE»

«INNOVATION PEDAGOGIQUE PAR LA MISE EN PLACE D UNE UNITE DE PHARMACIE EXPERIMENTALE POUR AMELIORER LA QUALITE DE LA FORMATION PROFESSIONNALISANTE» REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Université de Monastir Faculté de pharmacie de Monastir «INNOVATION PEDAGOGIQUE PAR LA MISE EN PLACE D UNE UNITE

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque

Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque Le salaire est une composante essentielle du contrat de travail. Dans les banques, les salaires sont en général négociés individuellement. Le fait de

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS DE LA CAMPAGNE «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 Réalisé par le Service Prévention Santé de

Plus en détail

Champ de Manœuvre. Résultat de l enquête d évaluation de la démarche de concertation auprès du Panel Citoyen

Champ de Manœuvre. Résultat de l enquête d évaluation de la démarche de concertation auprès du Panel Citoyen Champ de Manœuvre Résultat de l enquête d évaluation de la démarche de concertation auprès du Panel Citoyen Février 2015 La mobilisation effective d une cinquantaine de personnes 24 répondants 23 lors

Plus en détail

GC.12/11 Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

GC.12/11 Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr.: Générale 19 octobre 2007 Français Original: Anglais Conférence générale Douzième session Vienne, 3-7 décembre 2007 Point 10 d) de

Plus en détail

GESTION DU PLAN D INTERVENTION

GESTION DU PLAN D INTERVENTION GESTION DU PLAN D INTERVENTION 1. ENCADREMENTS LÉGAUX ET CADRES DE RÉFÉRENCE - Loi sur l instruction publique (LIP) - Une école adaptée à tous ses élèves : Politique de l adaptation scolaire (MELS) - Organisation

Plus en détail

INSTRUCTION N DGCS/2A/2015/60

INSTRUCTION N DGCS/2A/2015/60 Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Ministère de la ville, de la jeunesse et des

Plus en détail

REGLEMENT GENERAL DES STAGES DE 2 e MASTER ET DES TRAVAUX DE FIN D ETUDES

REGLEMENT GENERAL DES STAGES DE 2 e MASTER ET DES TRAVAUX DE FIN D ETUDES COMMUNAUTE FRANÇAISE DE BELGIQUE Haute Ecole Paul-Henri SPAAK INSTITUT SUPERIEUR INDUSTRIEL DE BRUXELLES Enseignement supérieur de type long et de niveau universitaire CONSEIL DE CATEGORIE ISIB-CC-DR-04,

Plus en détail

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Laure BERTHELEMY Mars 2013 L enquête : Le développement de l usage des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) au sein

Plus en détail

Processus de Traitement de la Déclaration de Patrimoine par l ULCC

Processus de Traitement de la Déclaration de Patrimoine par l ULCC UNITE DE LUTTE CONTRE LA CORRUPTION (ULCC) LE PROCESSUS DE TRAITEMENT DES FORMULAIRES DE DECLARATIONS DE PATRIMOINE CONFORMEMENT AUX DISPOSITIONS DE LA LOI DE FEVRIER 2008 Processus de Traitement de la

Plus en détail

REGLEMENT DES ETUDES

REGLEMENT DES ETUDES UNIVERSITE LILLE 2 DROIT ET SANTE Institut de Préparation à l Administration Générale Année Universitaire 2014-2015 MASTER Droit public 2 ème année Spécialité Administration Publique Parcours Métiers de

Plus en détail

Livret de suivi du candidat(outil B)

Livret de suivi du candidat(outil B) A chaque étape du parcours CQP, son outil : Branche de la Miroiterie, Transformation et Négoce du Verre CQP Animateur d équipe de 1 er niveau Livret de suivi du candidat(outil B) Document à remplir par

Plus en détail

PERSONNEL. Approuvées le 21 octobre 2000 Révisées le 26 janvier 2012 Révisées le 8 décembre 2014 Prochaine révision en 2017-2018 Page 1 de 6

PERSONNEL. Approuvées le 21 octobre 2000 Révisées le 26 janvier 2012 Révisées le 8 décembre 2014 Prochaine révision en 2017-2018 Page 1 de 6 Approuvées le 21 octobre 2000 Révisées le 26 janvier 2012 Révisées le 8 décembre 2014 Prochaine révision en 2017-2018 Page 1 de 6 1. AFFICHAGE DE POSTES 1.1 Tout nouveau poste permanent doit être approuvé

Plus en détail

L entretien professionnel annuel (EPA)

L entretien professionnel annuel (EPA) INSTRUCTION n 2012-43 du 21 février 2012 L entretien professionnel annuel (EPA) Emetteurs : DGA RH Direction gestion des carrières et politique de rémunération Correspondants : Marie BALLAND Isabel IBANEZ

Plus en détail

COMITÉ DE PARTICIPATION DES ENSEIGNANTS

COMITÉ DE PARTICIPATION DES ENSEIGNANTS COMITÉ DE PARTICIPATION DES ENSEIGNANTS En vertu de la clause 4-1.01 de l entente locale, la Commission scolaire (ci-après la «Commission») reconnaît officiellement que les enseignantes et les enseignants

Plus en détail

Tremplins de la Qualité. Tome 2

Tremplins de la Qualité. Tome 2 Tome 2 CET OUVRAGE EST UN GUIDE D INTERPRETATION DE LA NORME NF EN ISO 9001 VERSION 2000 AVANTPROPOS Ce guide d aide à la rédaction du Manuel de Management de la Qualité a été rédigé par la Fédération

Plus en détail

ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE

ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE I. PRESENTATION GENERALE DES ATELIERS II. SYNTHESE DE CHAQUE ATELIER (identification des idées fortes)

Plus en détail

Recommandation AMF n 2010-17 Communication financière des sociétés cotées à l occasion de la publication de leurs résultats

Recommandation AMF n 2010-17 Communication financière des sociétés cotées à l occasion de la publication de leurs résultats Recommandation AMF n 2010-17 Communication financière des sociétés cotées à l occasion de la publication de leurs résultats Textes de référence : articles L. 621-7 du code monétaire et financier et 221-4

Plus en détail

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SEPTEMBRE 2008 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 SONDAGE ET ÉCHANTILLONNAGE... 3 SONDAGE... 3 ÉCHANTILLONNAGE... 4 COMPILATION DES RÉSULTATS... 4

Plus en détail

Cahier des charges. Réalisation d une enquête de satisfaction en ligne auprès des bureaux d enregistrement de l Afnic

Cahier des charges. Réalisation d une enquête de satisfaction en ligne auprès des bureaux d enregistrement de l Afnic Cahier des charges Réalisation d une enquête de satisfaction en ligne auprès des bureaux d enregistrement de l Afnic CAHIER DES CHARGES ENQUETE ANNUELLE DE SATISFACTION 2 I. Contexte... 3 II. Objet...

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

Ch@ts événementiels & best practices

Ch@ts événementiels & best practices Ch@ts événementiels & best practices ----------------------------------------- ChatConference.com >> La communication en amont 1/2 Bien choisir le créneau horaire (surtout si décalage horaire) en fonction:

Plus en détail

Formation. Thème - Formation. Formation statutaire et professionnelle dans les ministères 7.1. Formation dans la fonction publique territoriale 7.

Formation. Thème - Formation. Formation statutaire et professionnelle dans les ministères 7.1. Formation dans la fonction publique territoriale 7. Formation Formation statutaire et professionnelle dans les ministères.1 Formation dans la fonction publique territoriale.2 Formation continue dans la fonction publique hospitalière.3 Faits et chiffres

Plus en détail

RESULTATS DE L ENQUETE DE SATISFACTION 2015

RESULTATS DE L ENQUETE DE SATISFACTION 2015 PREFECTURE DE POLICE DIRECTION DE LA POLICE GENERALE SOUS-DIRECTION DE LA CITOYENNETE ET DES LIBERTES PUBLIQUES BUREAU DES PERMIS DE CONDUIRE RESULTATS DE L ENQUETE DE SATISFACTION 2015 Version du 16/06/2015

Plus en détail

BAROMETRE QUALIVILLE POUR LA QUALITE D'ACCUEIL

BAROMETRE QUALIVILLE POUR LA QUALITE D'ACCUEIL BAROMETRE QUALIVILLE POUR LA QUALITE D'ACCUEIL Enquête de s atis faction 2013 Nikolas Ernult Enquête de satisfaction 2013 1 Objectif Dans le cadre de la poursuite de sa démarche Qualiville, la Mairie de

Plus en détail

La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM

La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM Etude basée sur l enquête «bilan social 2014 données 2013» M. Ejnès Rodolphe 113 rue Saint-Maur, 75011 Paris - Téléphone

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. FORMATIONS BUREAUTIQUE «OUTLOOK, WORD, EXCEL, ACCESS, et POWERPOINT» (versions 2010).

CAHIER DES CHARGES. FORMATIONS BUREAUTIQUE «OUTLOOK, WORD, EXCEL, ACCESS, et POWERPOINT» (versions 2010). Service de la Formation Permanente Locale du Centre siège de l INRA CAHIER DES CHARGES Formations collectives et individuelles en bureautique, à l attention des agents du Centre siège de l INRA : FORMATIONS

Plus en détail

Les outils pour gérer et évaluer la formation

Les outils pour gérer et évaluer la formation Les outils pour gérer et évaluer la formation Identifier Exprimer Sélectionner Destiné aux managers et aux services des Ressources Humaines évaluer réalisé avec le soutien de pour quoi faire? comment ça

Plus en détail

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et Conseil de recherches en sciences humaines

Plus en détail

Charte de l Evaluation des Formations par les étudiants

Charte de l Evaluation des Formations par les étudiants Charte de l Evaluation des Formations par les étudiants 1 Charte de l Evaluation des Formations par les étudiants I. Le contexte institutionnel La démarche de l UdS en matière de qualité des formations

Plus en détail

GUIDE DE L UTILISATEUR

GUIDE DE L UTILISATEUR FEI 2007-2013 GUIDE DE L UTILISATEUR du logiciel pour l établissement des statistiques sur les projets et leurs utilisateurs à l usage des bénéficiaires finaux (BF) d un cofinancement communautaire au

Plus en détail

RESIDENCE «LA FLEUR DE L AGE» 20 Bis Allée des Sports 59960 Neuville en Ferrain

RESIDENCE «LA FLEUR DE L AGE» 20 Bis Allée des Sports 59960 Neuville en Ferrain RESIDENCE «LA FLEUR DE L AGE» 20 Bis Allée des Sports 59960 Neuville en Ferrain RAPPORT DE PRESENTATION DES RESULTATS DE L ENQUETE DE SATISFACTION AUPRES DES RESIDENTS 2014 1 TABLE DES MATIERES I. INTRODUCTION...

Plus en détail

VILLE D ESSEY-LES-NANCY REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS

VILLE D ESSEY-LES-NANCY REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS VILLE D ESSEY-LES-NANCY REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS Séance du 19 septembre 2012 OBJET : Convention de partenariat avec la DDFIP Rapporteur : Mme MERCIER Délibération

Plus en détail

NOTE : Quelles sont les suites d une inspection réalisée par la FDA dans un établissement étranger?

NOTE : Quelles sont les suites d une inspection réalisée par la FDA dans un établissement étranger? AMBASSADE DE FRANCE AUX ÉTATS-UNIS SERVICE ÉCONOMIQUE REGIONAL DE WASHINGTON Washington, le 06 juillet 2012 NOTE : Quelles sont les suites d une inspection réalisée par la FDA dans un établissement étranger?

Plus en détail

SYLLABUS DES STAGES BACCALAURÉAT EN COMMUNICATION (JOURNALISME)

SYLLABUS DES STAGES BACCALAURÉAT EN COMMUNICATION (JOURNALISME) SYLLABUS DES STAGES BACCALAURÉAT EN COMMUNICATION (JOURNALISME) EDM1201 : Presse écrite ou Internet I EDM1202 : Presse écrite ou Internet II EDM3201 : Journalisme télévisuel ou radiophonique I EDM3202

Plus en détail

ANNEXE II Fonction publique territoriale

ANNEXE II Fonction publique territoriale ANNEXE II Fonction publique territoriale Support d entretien annuel d évaluation du personnel départemental pour l année 2011 ENTRETIEN PROFESSIONNEL Bilan de l année 2010 Objectifs de l année 2011 INFORMATIONS

Plus en détail

La formation continue dans le secteur de la presse écrite en 2009, financée par l OPCA Médiafor

La formation continue dans le secteur de la presse écrite en 2009, financée par l OPCA Médiafor La formation continue dans le secteur de la presse écrite en 2009, financée par l OPCA Médiafor Etude statistique des données fournies par Médiafor L observatoire des métiers de la presse réalise une photographie

Plus en détail

RAPPORT DU JURY DU CONCOURS INTERNE D ADJOINT ADMINISTRATIF DE 1 ERE CLASSE SESSION 2011. Session 2011

RAPPORT DU JURY DU CONCOURS INTERNE D ADJOINT ADMINISTRATIF DE 1 ERE CLASSE SESSION 2011. Session 2011 Besançon, le 21 octobre 2011 Rectorat Division des examens et concours D.E.C. 1 RAPPORT DU JURY DU CONCOURS INTERNE D ADJOINT ADMINISTRATIF DE 1 ERE CLASSE SESSION 2011 Session 2011 EPREUVE ECRITE LE :

Plus en détail

Les enquêtes par quotas comme outil de surveillance Comparaison avec une enquête aléatoire transversale pour la mesure de la prévalence tabagique

Les enquêtes par quotas comme outil de surveillance Comparaison avec une enquête aléatoire transversale pour la mesure de la prévalence tabagique Les enquêtes par quotas comme outil de surveillance Comparaison avec une enquête aléatoire transversale pour la mesure de la prévalence tabagique Romain Guignard, Jean-Louis Wilquin, Jean-Baptiste Richard,

Plus en détail

Démarche qualité QUALIPREF 2.0. Enquête de satisfaction auprès des usagers du SII

Démarche qualité QUALIPREF 2.0. Enquête de satisfaction auprès des usagers du SII Démarche qualité QUALIPREF 2.0 Enquête de satisfaction auprès des usagers du SII Octobre 2015 1. Présentation de l étude 1.1 Le contexte général La qualité des services rendus aux usagers est une priorité

Plus en détail

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3 Paris, le 21 juillet 2009 Le ministre de la culture et de la communication à Mesdames et Messieurs les préfets de régions Mesdames et Messieurs les préfets de départements Mesdames et Messieurs les présidents

Plus en détail

Enquête de satisfaction et de suivi des bénéficiaires du Projet Emploi Jeune et Développement des compétences (PEJEDEC)

Enquête de satisfaction et de suivi des bénéficiaires du Projet Emploi Jeune et Développement des compétences (PEJEDEC) CONTEXTE & OBJECTIFS Enquête de satisfaction et de suivi des bénéficiaires du Projet Emploi Jeune et Développement des compétences (PEJEDEC) Rapport de synthèse Janvier 2015 Au sortir de deux décennies

Plus en détail

LANCEMENT DE LA CONSULTATION DES USAGERS ET AGENTS DE POLE EMPLOI

LANCEMENT DE LA CONSULTATION DES USAGERS ET AGENTS DE POLE EMPLOI LANCEMENT DE LA CONSULTATION DES USAGERS ET AGENTS DE POLE EMPLOI Bercy, le 9 septembre 2010 Contact presse : Cabinet de Laurent WAUQUIEZ : Nicolas DIAT - 01 53 18 43 89 Questionnaire adressé aux demandeurs

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/IRG/2015/2 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 24 mars 2015 Français Original: anglais Groupe d examen de l application

Plus en détail

Comment remplir le questionnaire Internet etrm

Comment remplir le questionnaire Internet etrm Comment remplir le questionnaire Internet etrm Ce questionnaire permet de décrire l utilisation du véhicule pendant la semaine d enquête indiquée. Sur le fond, il est tout à fait équivalent au questionnaire

Plus en détail

Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête

Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête 1. Les faits L enquête sous forme de questionnaire a été menée durant le mois d octobre 2011 auprès des assistants diplômés

Plus en détail

L INTEGRATION D UN NOUVEAU COLLABORATEUR

L INTEGRATION D UN NOUVEAU COLLABORATEUR L INTEGRATION D UN NOUVEAU COLLABORATEUR «Rien ne sert de bien sélectionner, il faut aussi savoir intégrer à point!» Si un recrutement réussi dépend avant toute chose d une solide procédure de sélection,

Plus en détail

Guide de la notation 2014

Guide de la notation 2014 Guide de la notation 2014 Saint Martin d Hères, le 31 décembre 2014 Note d information n 14.43 Nos réf. : SF/SA Contact : carrieres@cdg38.fr Nous vous transmettons la procédure concernant la notation au

Plus en détail

PLANNING DE FIN D ANNEE SCOLAIRE 2013-2014. Avis aux élèves et à leurs parents

PLANNING DE FIN D ANNEE SCOLAIRE 2013-2014. Avis aux élèves et à leurs parents PLANNING DE FIN D ANNEE SCOLAIRE 2013-2014 Avis aux élèves et à leurs parents MAI 2014 Vendredi 23 mai 2014 : - Fin des activités parascolaires. Vendredi 30 mai 2014 : - Clôture des points de la 3 ème

Plus en détail

MANUEL DE GESTION TITRE : PLANIFICATION ET SUIVI DES MESURES DE CONTRÔLE

MANUEL DE GESTION TITRE : PLANIFICATION ET SUIVI DES MESURES DE CONTRÔLE DSC-DIR-04-01 MANUEL DE GESTION TITRE : PLANIFICATION ET SUIVI DES MESURES DE CONTRÔLE TYPE DE DOCUMENT : DIRECTIVE Expéditeur : Directrice des services à la clientèle Destinataires : Tout le personnel

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ D AUDIT

MANDAT DU COMITÉ D AUDIT MANDAT DU COMITÉ D AUDIT 1. Constitution Le comité d audit (le «comité») est constitué par le conseil d administration de la Banque afin d appuyer le conseil dans l exercice de ses fonctions en matière

Plus en détail

SEMINAIRE ACHATS. Le circuits de l achat à L IPN. Les offres préférentielles

SEMINAIRE ACHATS. Le circuits de l achat à L IPN. Les offres préférentielles SEMINAIRE ACHATS Le circuits de l achat à L IPN Les offres préférentielles 1 Toutes les demandes d achats et les commandes accompagnées de leurs documents de mise en concurrence doivent être transmises

Plus en détail

Manuel Qualité. Toutes les activités de l ICEDD sont dans le domaine d application du référentiel ISO 9001 :2000.

Manuel Qualité. Toutes les activités de l ICEDD sont dans le domaine d application du référentiel ISO 9001 :2000. Manuel 1 Objectif Décrire brièvement l organisation du système mis en place à l ICEDD afin de démontrer le respect des exigences de la norme ISO 9001 : 2000. Accessoirement, cela peut faciliter la recherche

Plus en détail

CHAPITRE III : RESSOURCES HUMAINES

CHAPITRE III : RESSOURCES HUMAINES CHAPITRE III : RESSOURCES HUMAINES Les activités de codification nécessitent un personnel technique et un personnel auxiliaire, avec en amont de la chaîne, l équipe de coordination et en aval, les équipes

Plus en détail

PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL

PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL Actualisation 07/2009 PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL Partie 1 : LE CADRE GENERAL I. OBJECTIFS DE L INSTITUTION DANS LA FORMATION PROFESSIONNELLE Participer à l effort

Plus en détail

Satisfaction patients ANNEE 2012

Satisfaction patients ANNEE 2012 Satisfaction patients ANNEE 2012 Chaque patient dispose, lors de son arrivée, d un questionnaire de satisfaction à l intérieur du livret d accueil. Ce questionnaire a pour but d évaluer le niveau de satisfaction

Plus en détail

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE Banque de Nouvelle Calédonie

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE Banque de Nouvelle Calédonie CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE Banque de Nouvelle Calédonie En application de l article L 316-1 du Code Monétaire et Financier, et afin de favoriser le règlement amiable des différents avec ses clients

Plus en détail

Enquête de satisfaction 2015 des usagers de la Préfecture de la Somme

Enquête de satisfaction 2015 des usagers de la Préfecture de la Somme Enquête de satisfaction 2015 des usagers de la Préfecture de la Somme En avril 2014, la Préfecture de la Somme a renouvelé son Label Marianne délivré par un organisme indépendant pour une durée de trois

Plus en détail

Direction Générale de la Cohésion Sociale

Direction Générale de la Cohésion Sociale Fiche technique : Présentation du décret n 2013-994 du 7 novembre 2013 organisant la transmission d informations entre départements en application de l article L. 221-3 du code de l action sociale et des

Plus en détail

Notre modèle d engagement

Notre modèle d engagement Notre modèle d engagement 1. EVALUER L évaluation des compétences que vous souhaitez améliorer implique un vrai échange entre nos deux équipes, et une étude plus approfondie des écarts et des actions préalablement

Plus en détail

Politique linguistique

Politique linguistique Politique linguistique Informations sur le soutien apporté par le Baccalauréat International en matière de langues, cours de langue et langues d enseignement Mise à jour en octobre 2014 Cette politique

Plus en détail

ENQUÊTE DE SATISFACTION SUR LA QUALITÉ DE L'ACCUEIL EN PRÉFECTURE DE LA DRÔME PRÉSENTATION DES RÉSULTATS 2012

ENQUÊTE DE SATISFACTION SUR LA QUALITÉ DE L'ACCUEIL EN PRÉFECTURE DE LA DRÔME PRÉSENTATION DES RÉSULTATS 2012 PRÉFET DE LA DRÔME ENQUÊTE DE SATISFACTION SUR LA QUALITÉ DE L'ACCUEIL EN PRÉFECTURE DE LA DRÔME PRÉSENTATION DES RÉSULTATS 2012 SOMMAIRE Introduction... 2 Modalités organisationnelles... 2 Représentativité

Plus en détail

Pour le Développement d une Relation Durable avec nos Clients

Pour le Développement d une Relation Durable avec nos Clients Pour le Développement d une Relation Durable avec nos Clients Prestation de Certification CERTIFICATION-D D-Indice 7 Applicable le 09//009 CERTIFICATION D Indice 7 Page /7 GLOBAL sas 8, rue du séminaire

Plus en détail

Application «Evaluation des enseignements»: Mode d emploi destiné aux enseignants

Application «Evaluation des enseignements»: Mode d emploi destiné aux enseignants Auteurs : F. Robert, M Quaremme Destinataire : Enseignants Date : 27/10/2015 Version : 1.1 Caractère du document : Interne Annexes : Application «Evaluation des enseignements»: Mode d emploi destiné aux

Plus en détail

AIDE-MEMOIRE. Forprev. Processus de renouvellement d une habilitation. Version 1. Page 1 sur 24

AIDE-MEMOIRE. Forprev. Processus de renouvellement d une habilitation. Version 1. Page 1 sur 24 2014 AIDE-MEMOIRE Forprev Processus de renouvellement d une habilitation Version 1 Page 1 sur 24 Sommaire SOMMAIRE... 2 ETAPES DU RENOUVELLEMENT D UNE HABILITATION... 3 1. DESIGNER UN FORMATEUR «REFERENT»

Plus en détail

Résultats de l enquête de satisfaction réalisée auprès des usagers. du 17 septembre au 7 octobre 2015. Préfecture de la Vienne

Résultats de l enquête de satisfaction réalisée auprès des usagers. du 17 septembre au 7 octobre 2015. Préfecture de la Vienne Résultats de l enquête de satisfaction réalisée auprès des usagers du 17 septembre au 7 octobre 2015. Préfecture de la Vienne Résultats de l enquête de satisfaction réalisée auprès des usagers de la Préfecture

Plus en détail

Termes de références de la Formation PAQ-CG N 01/2012

Termes de références de la Formation PAQ-CG N 01/2012 MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Programme d'appui à la Qualité - Capacité de Gestion (PAQ-CG) Intitulé du Projet: '' Programme d'harmonisation de l'administration,

Plus en détail

Christophe Fournier. Clinique de Thuys. Aunége - Christophe Fournier

Christophe Fournier. Clinique de Thuys. Aunége - Christophe Fournier Christophe Fournier Clinique de Thuys Aunége - Christophe Fournier 2 Table des matières Information sur l'échantillon 3 Structure de l'échantillon...4 Point méthodologique 6 Point méthodologique...7 Représentativité

Plus en détail

LA DÉMARCHE DE VEILLE S.A. MARCHAND PREMIERE PARTIE : AUDIT SUR LA COMMUNICATION INTERNE

LA DÉMARCHE DE VEILLE S.A. MARCHAND PREMIERE PARTIE : AUDIT SUR LA COMMUNICATION INTERNE LA DÉMARCHE DE VEILLE S.A. MARCHAND PREMIERE PARTIE : AUDIT SUR LA COMMUNICATION INTERNE La question posée s inscrit dans une démarche d amélioration de la circulation de l information. questionnaire d

Plus en détail

PLAN DE CONTROLE EXTERNE DU REFERENTIEL AFAQ Service Confiance

PLAN DE CONTROLE EXTERNE DU REFERENTIEL AFAQ Service Confiance PLAN DE CONTROLE EXTERNE DU REFERENTIEL AFAQ Service Confiance REF 13201 Activités d accueil, d information, de conception, de mise en œuvre et de suivi des formations professionnelles agricoles REFERENCE

Plus en détail

Analyse longitudinale des stagiaires STE

Analyse longitudinale des stagiaires STE Analyse longitudinale des stagiaires STE Note d analyse de l Observatoire bruxellois de l Emploi Février 2015 1 Introduction Indépendamment des données portant sur le profil des stagiaires et des caractéristiques

Plus en détail

Liège, le 5 mars 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/043

Liège, le 5 mars 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/043 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 5 mars 2015

Plus en détail

La formation continue dans le secteur de la presse écrite de 2004 à 2007, financée par l OPCA MEDIAFOR

La formation continue dans le secteur de la presse écrite de 2004 à 2007, financée par l OPCA MEDIAFOR La formation continue dans le secteur de la presse écrite de 2004 à 2007, financée par l OPCA MEDIAFOR Etude statistique des données fournies par MEDIAFOR Avant-propos Cette étude a été réalisée par l

Plus en détail

Bilan d activités 2009-10 Enquête de satisfaction RemplaChamp

Bilan d activités 2009-10 Enquête de satisfaction RemplaChamp D après une initiative de Champ AGJIR Bilan d activités 2009-10 Enquête de satisfaction RemplaChamp www.remplachamp.fr Contacts : Sylvain DURIEZ, Président de Champ AGJIR, president@champagjir.fr Jacques

Plus en détail

Plan d action annuel

Plan d action annuel Plan d action annuel Mise en contexte La Coordination ATL a pour objectif de développer l offre d accueil Temps libre sur le territoire de la Commune afin de répondre aux besoins des familles, de développer

Plus en détail

DIRECTIVE TRANSVERSALE

DIRECTIVE TRANSVERSALE REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'emploi, des affaires sociales et de la santé Secrétariat général Niveau de protection : Public DIRECTIVE TRANSVERSALE PROCEDURE DE RECRUTEMENT AU SEIN DE

Plus en détail

Règlement des stages Février 2015

Règlement des stages Février 2015 Règlement des stages Février 2015 Article 1.- Valorisation du stage 1.1. Les étudiants inscrits dans le bloc 2 du master en droit à la Faculté de droit et de criminologie de l ULB ont la possibilité d

Plus en détail

Top 10 des fonctionnalités sur une page produit

Top 10 des fonctionnalités sur une page produit Top 10 des fonctionnalités sur une page produit une étude Sur un site e-commerce, c est notamment sur une fiche produit que se décide l acte d achat. Cette page importante va souvent permettre de convertir

Plus en détail

CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR

CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR ALIMENTER L AVENIR CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR 20 mars 2006 / Mise à jour Septembre 2012 TABLE DES MATIÈRES 11 12 13 14 15 16 17 18 19 10 Page Définitions 2 Interprétation 3 Objet 3 Règles de conduite

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels

Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels RC4415(F) Avant-propos Le présent rapport annuel au

Plus en détail

PROCÉDURE 1. OBJECTIF

PROCÉDURE 1. OBJECTIF PROCÉDURE Code : PR-DG-015-1 Présentée et adoptée au comité de direction le : 10 novembre 2010. Entrée en vigueur le même jour Bonification approuvée et adoptée au comité de direction le : 10 avril 2013

Plus en détail

Département Enseignement FORMATION CONTINUE CAMPAGNE TELEPHONIQUE DE DETECTION DE PROJETS

Département Enseignement FORMATION CONTINUE CAMPAGNE TELEPHONIQUE DE DETECTION DE PROJETS Département Enseignement FORMATION CONTINUE CAMPAGNE TELEPHONIQUE DE DETECTION DE PROJETS QUI SOMMES-NOUS? MEJT, dont le siège est basé à Champagne au Mont d Or (69) a été créée en 1994 par Gilles GUILLERME.

Plus en détail

Entrez votre nom d'utilisateur et votre mot de passe.

Entrez votre nom d'utilisateur et votre mot de passe. 1 Pour accéder au CGP, veuillez diriger votre fureteur vers le site Web principal de SMG à l adresse suivante : http://www.selfmgmt.com/fr/. Si un site Web personnalisé a été créé pour votre organisation,

Plus en détail

Notice 4 Module Gestion Personnel. Version du 11/11/2014

Notice 4 Module Gestion Personnel. Version du 11/11/2014 Notice 4 Module Gestion Personnel Version du 11/11/2014 La Gestion des Ressources Humaines Ce module permet de gérer les compétences du personnel, les autorités et les responsabilités. DRH Gestion des

Plus en détail

UNIVERSITÉ LAVAL. PLAN DE COURS PROGRAMME en GESTION du DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE. Titre et sigle du cours : Marketing touristique, MRK 20578

UNIVERSITÉ LAVAL. PLAN DE COURS PROGRAMME en GESTION du DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE. Titre et sigle du cours : Marketing touristique, MRK 20578 1 UNIVERSITÉ LAVAL FACULTÉ DES SCIENCES DE L'ADMINISTRATION Certificat en gestion du développement touristique PLAN DE COURS PROGRAMME en GESTION du DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE IDENTIFICATION Titre et sigle

Plus en détail

Mise à jour : septembre 2011. Chapitre 19 L évaluation du Bureau de l audit interne et la reddition de comptes

Mise à jour : septembre 2011. Chapitre 19 L évaluation du Bureau de l audit interne et la reddition de comptes Mise à jour : septembre 2011 Chapitre 19 L évaluation du Bureau de l audit interne et la reddition de comptes Table des matières 1. L évaluation de la performance... 1 2. Les mécanismes d évaluation...

Plus en détail

Rapport d inspection intégré SPP IS

Rapport d inspection intégré SPP IS A Madame Caps Présidente du CPAS de Oupeye Rapport d inspection intégré SPP IS Inspection SPP IS 2-5-6 RI/L65C-FMAZ-FPSC/FMTH Objet: Rapport d inspection intégré Madame la Présidente J ai l honneur de

Plus en détail

Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain

Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain ORLY CHAMPIGNY-SUR-MARNE NOGENT-SUR-MARNE VILLECRESNES VILLEJUIF Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain Synthèse des résultats du questionnaire BONNEUIL-SUR-MARNE SUCY-EN-BRIE

Plus en détail