Étude de faisabilité pour un Espace Numérique de Travail. Conclusions de l étude de faisabilité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Étude de faisabilité pour un Espace Numérique de Travail. Conclusions de l étude de faisabilité"

Transcription

1 Étude de faisabilité pour un Espace Numérique de Travail Conclusions de l étude de faisabilité Comité de pilotage N 3 22 avril

2 Objet de la réunion Valider le positionnement du projet ENT Basse-Normandie dont notamment : les enjeux et les attentes par cible dont notamment les familles et les collectivités ; la valeur ajoutée de l ENT cible par rapport aux services existants ; le dimensionnement des dispositifs d assistance technique et d accompagnement en fonction des scénarios et modes de déploiement possibles. Choisir un scénario de déploiement de l ENT Décider des prochaines étapes En annexe figurent : Éléments de spécifications de l ENT Analyse des scénarios Répartition des rôles et responsabilités en matière d assistance 2

3 Rappel de la démarche Déc 2008 Mars 2009 Avril 2009 Tranche ferme Cadrage et prise de connaissance Mission 1 Bilan de l existant Mission 2 Stratégie de déploiement Principales activités Entretiens de cadrage du projet Pris de connaissance documentation Modalités de fonctionnement Établir un inventaire de l équipement informatique et de l architecture des réseaux dans l ensemble des EPLE. Enquête de terrain conduite dans 7 lycées (3 LEGT, 3 LP, 1LA), 9 collèges (3x3) et 3 écoles du primaire, concernant notamment les usages pédagogiques des TIC, l assistance et l accompagnement des utilisateurs. Recueillir les attentes et les besoins des principales catégories d usagers potentiels de l ENT dans les EPLE (chefs d établissements, enseignants, autres personnels des EPLE, collégiens et lycéens, parents d élèves) complétée par une analyse spécifique du cas des lycées professionnels et agricoles. Construction et instruction de 3 scénarios de mise en œuvre sur les axes techniques, financiers, déploiement, accompagnement Critères d évaluation et facteurs de succès des trois scénarios Établir un diagnostic global de la situation des TIC dans les collèges et les lycées de Basse Normandie (équipements et usages) Livrables Note de cadrage du projet : enjeux politiques, objectifs et périmètre du projet Calendrier et Programme de travail Compte rendu des visites d établissements Rapport final de bilan 3 scenarii complets, dont 1 au moins privilégiant l Open Source Document de synthèse final à destination des comités décisionnaires Comité de pilotage 3

4 Sommaire Sommaire 1. Enjeux et positionnement du projet ENT Basse-Normandie 2. Analyse des scénarios de déploiement 3. Synthèse 4. Prochaines étapes 5. Annexes 4

5 I Le positionnement de l ENT BN Les principaux enjeux de l ENT Basse Normandie Réduire de manière significative les sorties sans qualification et favoriser l élévation du niveau général de la formation des jeunes dans la région ; Contribuer à la réussite des parcours scolaires en mettant à disposition des services individualisés de re-médiation, d accompagnement et de soutien scolaire ; Aider au «désenclavement» des établissements et renforcer les liens avec les familles en développant les échanges entre les membres de la communauté éducative, l ouverture «au monde» et vers d autres pratiques, l accès aux ressources numériques pédagogiques, culturelles, etc. ainsi que l accès aux initiatives et aux dispositifs portés par les collectivités (transport, culture, environnement, international, etc.) ; Renforcer dans le temps et dans l espace les liens au sein de la communauté éducative (élèves, enseignants, parents, personnels d établissement) sur l ensemble du territoire bas normand notamment sur les thèmes de la vie scolaire et extrascolaire ; Répondre aux obligations «réglementaires» dans le champ de l éducation : définition de projet d établissement intégrant le champ des TICE et mise en œuvre du cahier de texte numérique pour la rentrée 2010 ; Inscrire le projet ENT dans une démarche d ensemble de développement durable. 5

6 I Le positionnement de l ENT BN L ENT constitue un outil d animation territoriale créant du lien entre les acteurs de la communauté éducative Environnement économique, culturel, associatif, sportif, etc. Schéma prévisionnel des formations : planification de l offre de formation à travers le plan Régional de Développement des Formations Professionnelles (PRDFP) Programmes prévisionnels des investissements qui définissent la localisation des établissements, leur capacité d'accueil et le mode d'hébergement des élèves Collectivités territoriales Ressources humaines (gestion des TOS) Immobilier : construction et rénovation des bâtiments Finance : frais de fonctionnement et de maintenance des établissements Equipements : l équipement en mobilier et matériel des établissements Direction EPLE Bourses et aides Transport scolaire Financement d activités extrascolaires Offre culturelle, patrimoniale, sportive, environnementale, de formation, etc. International (Europe) Familles Association parents-élèves Fonctionnement de l établissement Vie scolaire Accompagnement Conseils Soutien scolaire Réussite scolaire Association parents-élèves Bourses Rectorat Offre de l enseignement Orientation ACA (action culturelle académique) Enseignants Structure pédagogique générale des établissements d'enseignement secondaire à partir du PRDFP Répartition moyens d'enseignement, des crédits d'équipement et des crédits d'actions pédagogiques Gestion des carrières Traitements, salaires, et subventions Management des personnels enseignants de l EPLE 6

7 I Le positionnement de l ENT BN Des services répondant spécifiquement aux enjeux de Basse Normandie et qui s appuient sur ses atouts et dispositifs existants Réussite scolaire Orientation Plate forme «exercices en ligne» : (exemple Correlyce) Soutien scolaire en ligne par des forums, tchat Mise en relation des élèves avec des tuteurs pédagogiques (enseignants, étudiants à l école des maîtres, associations, ) Mutualisation de ressources numériques (libre de droit ou non, co-marquage, CANAL SCEREN, PARIL) Services applicatifs spécifiques scolaire Pédagogie Vie de l établissement Vie Documentation Ressources numériques Saisie et publication actualités Saisie/consultation notes Saisie/consultation cahier de pédagogiques texte Consultation actualités Saisie directe absences élèves Catalogue/ Bibliothèque CDI Transmission informations Mise à disposition cours, Consultation absences élèves / exercices officielles professeurs Orientation Réservation ressources Saisie/publication emplois du Travail collaboratif temps Catalogue formation région Gestion B2I Soutien scolaire / accompagnement éducatif Web classeur ONISEP Services de base Espaces de publication et d accès aux services institutionnels (collectivité / Rectorat) Ressources numériques Accès aux contenus et services Accès aux contenus et services du Fil RSS culturelles, co-marquage, etc. extrascolaires des collectivités Rectorat Aide à l orientation anonymisée avec une approche par les parcours (déclinaison du Webclasseur) Animation régulière sur le portail (tchat, forum, témoignages, video en ligne, etc.) Offres de stages en ligne : intégration de «Atoustage.com» Partenariats avec les acteurs de terrain et les dispositifs existants Intégration du dispositif national d aide à l orientation Bureau numérique Services de communication «Back-office» Liens au sein de la communauté éducative Outils de bureautique, Visionneuse Agenda Espace de travail et de stockage Consultation annuaire Mes sagerie électronique Blog, Forum Socle Hébergement sites web existants Prise de rdv Gestion des inscriptions, des groupes, des listes de diffusion Statistiques d usage ENT Ouverture au monde Services de vie scolaire (cahier de texte numérique, notes, absences, vie de l établissement, etc. «Espace - relais» des initiatives lancées : appel à projets, «carte livre», «boîte à outils», dispositif «Mini Entreprise», etc. Espace dédié aux collectivités (transport, bourses, aides, etc.) Accès aux contenus et aux services dédiés aux personnels d établissements Services socles mutualisés Administration, Sécurité exploitation Sauvegarde, Intégration / archivage Interfaçage Gestion des identités et accès Gestion accès SSO Annuaire fédérateur Identification, authentification et autorisation pour accéder aux services Portail Moteur de FAQ / Aide en recherche ligne Gestion de Personnalisation contenu environnement Un annuaire ENT à l échelle du territoire Espaces collaboratifs et partagés, messagerie, forums, blogs, etc. Mise en place d un système de conférence sur le modèle «Educagri.fr» Co-production de ressources numériques culturelles (INA, RMN, océanographie, le cheval, cité des sciences, bibliothèque en ligne, etc.) Espace dédié aux collectivités (culture, patrimoine, etc.) 7

8 I Le positionnement de l ENT BN Il convient de centraliser le services au cœur du socle de l ENT tout en s appuyant sur certains services existants Conformité avec l ENT cible + Services au cœur de l ENT Sites d établissement Fil RSS Messagerie Gestion des données annuaire Blogs Forums SSO / Serveur CAS Espaces de stockage (SE3) Cahier de texte numérique Gestion de contenu - Publication Orientation (Web Classeur) Notes (GEPI, Pronotes) Absences Services à reprendre Ressources numériques existantes A maintenir? - Annuaire ENT Agendas (partagé, personnel, emploi du temps) Accès aux ressources numériques + - Coûts intégration 8

9 I Le positionnement de l ENT BN L architecture cible de l ENT Basse Normandie SSOi Site ENT-BN Plate-forme ENT centralisée Accès ressources numériques Notes, absences, cahier de texte, Orientation / Web classeur Annuaire fédérateur Annuaire ENT Messagerie, agendas, gestion de contenu, outils de publication Services métiers Sconet SSO1 LCS SSO2 SSO3 PRO NOTES Rectorat CR CG CG CG EPLE SE3 EPLE 9

10 I Le positionnement de l ENT BN Quelle valeur ajoutée pour l ENT Basse Normandie par rapport aux services existants? Un portail d accès unifié et personnalisé aux contenus et aux services de l ENT : Un socle technique centralisé, robuste et conforme au SDET 2.0 permettant d unifier la communauté éducative à l échelle du territoire Des services de base à l état de l art et performants (bureau numérique, espaces de publication, gestion de contenu, messagerie, etc.) Une capacité d intégration de services tiers externes ou existants en fonction des usages, de la robustesse des services et du coût d intégration Une meilleure réponse aux attentes des familles, des élèves et des collectivités Une attractivité immédiate des services attendus par le recours à une offre du marché à l état de l art et mature Une réelle qualité de service en externalisation l exploitation et l hébergement de la solution : disponibilité 7/7 8h/20h, performances à l état de l art (situation favorable au regard de l accès au haut débit) Une maîtrise des coûts d exploitation par un dispositif centralisé et opéré par un tiers ainsi qu une garantie de maintenabilité Un ENT Basse Normandie aligné avec les recommandations du SDET 2.0 et les besoins des acteurs bas normands Vie de l établissement Vie scolaire Pédagogie Documentation Saisie et publication actualités Consultation actualités Transmission informations officielles Réservation ressources Ressources numériques culturelles, co-marquage, etc. Bureau numérique Outils de bureautique, Visionneuse Agenda Espace de travail et de stockage Consultation annuaire Services socles mutualisés Administration, Sécurité exploitation Sauvegarde, archivage Services applicatifs spécifiques Saisie/consultation notes Saisie directe absences élèves Consultation absences élèves / professeurs Saisie/publication emplois du temps Gestion B2I Services de base Travail collaboratif Soutien scolaire / accompagnement éducatif Services de communication Messagerie électronique Blog, Forum Socle Gestion des identités et accès Gestion accès SSO Saisie/c onsultation cahier de texte Mise à disposition cours, exercices Espaces de publication et d accès aux services institutionnels (collectivité / Rectorat) Intégration / Interfaçage Accès aux contenus et services extrascolaires des collectivités Hébergement sites web existants Prise de rdv Annuaire fédérateur Identification, authentification et autorisation pour accéder aux services Accès aux contenus et services du Rectorat Gestion des insc riptions, des groupes, des listes de diffusion Catalogue/ Bibliothèque CDI «Back-office» Statistiques d usage ENT Portail Moteur de FAQ / Aide en recherche ligne Gestion de contenu Ressources numériques pédagogiques Orientation Catalogue formation région Web classeur ONISEP Fil RSS Personnalisation environnement Une capacité à évoluer dans le temps pour s adapter aux usages et aux besoins 10

11 Sommaire Sommaire 1. Enjeux et positionnement du projet ENT Basse-Normandie 2. Analyse des scénarios de déploiement 3. Synthèse 4. Prochaines étapes 5. Annexes 11

12 II Les scénarios de déploiement Les scénarios de généralisation et de déploiement de l ENT portent sur plusieurs axes La nature de la solution recherchée : Solution modulaire tournée vers l Open Source et portée par un intégrateur Solution modulaire portée par un intégrateur Solution intégrée et sur étagère Le dispositif et le mode de gouvernance Le périmètre, le rythme et la durée du déploiement : Lycées / collèges, secteur public / secteur privé La durée du déploiement sur 3 à 5 ans Le rythme de déploiement par période Le dispositif d accompagnement des usages et d assistance technique La nature et la planification de l expérimentation envisagée 12

13 II Scénarios Axe solution Nature de la solution Synthèse des 3 scénarios ENT Cible Attractivité immédiate Qualité de service Capacité d intégration et d évolution Délai de mise en œuvre Exploitabilité et maintenabilité Coût global Solution modulaire intégrateur Open Source Solution modulaire intégrateur Solution sur étagère" Dans l ensemble, le scénario modulaire présente des avantages significatifs par rapport à une solution sur étagère malgré un facteur coût sensiblement supérieur (10% à 30% sur le coût de mise en œuvre, soit environ 3% à 10% sur le coût complet de mise en œuvre) : Un socle technique et des services modulaires aligné avec l ENT cible et les besoins de souplesse Une capacité d intégration garantie et une capacité d évolution dans tous les cas dépendants d acteurs externes Le délai de mise en œuvre (3 à 6 mois) n est pas un facteur discriminant compte tenu du délai global du projet La solution imposée «Open Source» ne présente pas d avantages majeurs : Il existe encore de fortes incertitudes sur le modèle économique (éditeurs passant ou non en mode libre) et sur les droits de propriété intellectuelle (une évolution de la solution relève-t-elle du modèle libre ou non?) La maîtrise de la solution nécessite la mise en place d une équipe dédiée en interne ou la fédération d une communauté autour des solutions développées et qu il faut animer (logique de forge) Le modèle économique de l Open Source ne présente pas de gains substantiels dans le domaine des ENT : le coût des licences représente moins de 3% du coût complet, coût additionnel de maîtrise technique / intégration / etc. 13

14 II Scénarios Axe gouvernance Le dispositif de gouvernance Les principes proposés Un dispositif de gouvernance à plusieurs niveaux : Stratégique qui regroupe l ensemble des partenaires (Collectivités, Rectorat) Opérationnel qui fédère l ensemble des acteurs en charge du projet (Collectivités, Rectorat) tout en assurant un pilotage d ensemble (mise au point de la solution, déploiement, conduite du changement, développement des usages, etc.) Fonctionnel qui représente les acteurs de terrain (chefs d établissement, administrateurs, assistance technique, etc.) La constitution d une équipe permanente (Conseil Régional, Conseils Généraux, Rectorat) avec la nécessité de renforcer les ressources dédiées au projet (un chef de projet dédié par collectivité et au Rectorat) Le mode de gouvernance doit être contractualisé : Une convention entre les acteurs (rôles, responsabilités, engagement de ressources financières et humaines, etc.) Un véhicule d achat via un groupement de commandes Le GIP est une structure pérenne permettant de «personnifier» le dispositif mais qui suppose un champ d action élargi La répartition des rôles entre maîtrise d ouvrage et maîtrise d œuvre du projet : Scénarios Solution intégrée et sur étagère, portée par un «éditeur» (S3) Solution modulaire et portée par un «intégrateur» (S1 et S2) Pilote le marché, formule les demandes d évolution et veille à ce que l opérateur y réponde Fédère l ensemble des besoins (établissements scolaires, académie, collectivités) Moins d influence possible sur les services déployés Idem + Maîtrise d ouvrage Réalise une veille technologique sur les solutions applicatives Veille à la cohérence fonctionnelle, technique et applicative de la solution avec les systèmes tiers (collectivités, établissements, etc.) Maîtrise d oeuvre Un opérateur externe privé qui couvre l édition, l intégration, et l hébergement de la solution Un opérateur externe privé qui couvre l intégration et l hébergement Les modalités de transfert éventuel de briques applicatives existantes (en libre ou non) sont à définir 14

15 II Scénarios Axe gouvernance Le dispositif de gouvernance Une proposition de dispositif Périodicité Structure des instances Rôles Comité de pilotage Réunions biannuelles Comité de pilotage stratégique Présidents, Recteur Comité de pilotage Décisions et orientations stratégiques du projet Comité de suivi Groupe projet : réunions mensuelles Comité de suivi opérationnel : réunions trimestrielles Comité de suivi opérationnel Cellule d animation Rectorat Chefs de projet (+ CRDP, IUFM, corps d inspection ) AMOA Collectivités territoriales Chefs de projet GROUPE PROJET MOE Suivi global du projet et prise de décisions opérationnelles Groupe projet Suivi opérationnel quotidien du projet Cellule d animation Animation et régulation du dispositif Rassemblements mensuels animateurs et groupe projet Réunions animateurs établissements (modalités à définir) Animateurs-relais Equipes projet autour des chefs d Établissements Assistance 1er niveau Animateurs - relais Animation dans la préparation le déploiement, la conduite du changement Assistance 1er niveau Hotline technique et fonctionnelle du rectorat 15

16 II Scénarios Axe déploiement Le périmètre du projet ENT Basse Normandie Nombre d établissements Nombre d élèves Autres utilisateurs* Total Lycées ~ ~ Collèges CG ~ ~ Collèges CG ~ ~ Collèges CG ~ ~ Conseil régional À déterminer À déterminer Conseils généraux À déterminer À déterminer Rectorat À déterminer À déterminer TOTAL ~ ~ Un projet grand public pour près de utilisateurs 1 secondaire) (~ élèves et 216 établissements publics sur le L extension du périmètre au secteur privé (évoqué par exemple par le CG14) induit : Une participation des autorités de tutelle dans le dispositif de gouvernance (CAEC) Une modification des clés de répartition sur le coût complet du projet Un dispositif d accompagnement dédié Des pré-requis techniques : intégration des données «annuaire», capacité d intégration avec les services et contenus éventuellement existants (1) Le facteur multiplicateur appliqué de 3,5 reflète au sens large une population potentielle d utilisateurs ; la CDC constate un facteur plus proche de 2,5. Le coût de mise en œuvre étant calculé sur le nombre d élèves et d établissements, ce facteur a peu d impact sur le coût complet de la solution. 16

17 II Scénarios Axe déploiement La situation actuelle est globalement favorable au déploiement d un ENT moyennant un ajustement des dispositifs d accompagnement Le bilan technique permet le déploiement d un ENT sur une majorité d établissements : Le niveau d équipement actuel est globalement satisfaisant, les réseaux internes des établissements sont homogènes, les débits d accès à Internet sont globalement conformes aux exigences d un ENT Certains points restent néanmoins à surveiller en coordination avec une généralisation dans la durée : câblage de salles de classe, accès aux équipements, renouvellement des postes, taux d équipement effectif dans les familles. Si les usages restent peu développés à ce stade, quelques services sont d ores et déjà utilisés : Les services d administration du réseau local et du serveur de communication, les espaces de stockage de documents, les services de vie scolaire Les services de messagerie, collaboratifs, pédagogiques, d accès aux contenus, etc. sont à développer Il existe des dispositifs d accompagnement et d assistance technique à renforcer en fonction de l ambition du déploiement Un dispositif d accompagnement des usages par zone géographique (10 BEC) Une assistance technique de proximité à la limite et à parfaire selon les besoins : Une assistance sur site assurée par les collectivités via des contrats d assistance Une hot line et une assistance de proximité assurée par le Rectorat (HSA dans les EPLE) 17

18 II Scénarios Axe déploiement Le dispositif d accompagnement actuel et cible Dispositif Existant 10 BEC (mutualisation de ressources d accompagnement par zone géographique) dont les missions sont : informer et de conseiller les établissements scolaires en matière d'équipements multimédias, de connexions à Internet et de mises en réseau ; favoriser la diffusion de ressources pédagogiques multimédias ; aider à la mise en place de projets visant à développer les usages pédagogiques des TICE par un accompagnement pédagogique et un soutien logistique et technique. Dimensionnement des BEC : 0,5 ETP par BEC (correspondant TICE, enseignant en HSA) en charge de 10 à 15 établissements Le dimensionnement du dispositif d accompagnement (en nombre moyen d ETP par établissements déployés conjointement par vague) varie en fonction de nombreux facteurs de maturité et de complexité. Dispositif cible Dispositif allégé : 0,25 ETP par établissement déployé par vague Mission : Relayer l information concernant l ENT auprès de l ensemble des utilisateurs, sensibiliser la communauté éducative aux usages de l ENT Dispositif moyen : 0,5 ETP par établissement déployé par vague Mission : accompagner le déploiement de l ENT de façon opérationnelle au sein de l établissement, mettre l accent sur un ou plusieurs catégories d acteurs (ex : organiser une permanence une fois par semaine pour former la totalité des enseignants à l utilisation du cahier de texte) Dispositif renforcé : 0,75 ETP par établissement déployé par vague Mission : piloter l ENT de façon opérationnelle au sein de l établissement, concentrer les efforts sur la généralisation de services pédagogiques, animer le déploiement auprès de toutes les cibles, etc. 18

19 II Scénarios Axe déploiement Le dispositif d assistance technique actuel et cible Dispositif Existant Ressources : Collectivité : assistance technique initiale et garantie matériel sur site Constats : Rectorat : collèges 2 à 3 HSA et lycée 4,8 HSA pour l administration réseaux (soit environ 0,2 à 0,4 ETP par établissement) Situation relativement inégale (les CA remontent une insatisfaction quant au service rendu) Dispositif aujourd hui à la limite et à renforcer dans le cas de la généralisation d un ENT Dispositif cible Objectif : Apporter une assistance fonctionnelle et technique aux usagers de l ENT Organisation du dispositif alignée sur les bonnes pratiques ITIL afin d optimiser le dispositif Alignement sur les bonnes pratiques (ITIL) Assistance de niveau 1 assurée par une plateforme d appel (=dispositif actuel du Rectorat?) Assistance de niveau 2 assurée par l opérateur de l ENT ou par une assistance de proximité selon la nature de l intervention (administration et maintenance réseaux, matériels et assistance informatique) Assistance de niveau 3 assurée par l opérateur de l ENT Dimensionnement : Renforcement recommandé à hauteur de 1 ETP pour 300 à 700 postes selon les situations Ressources supplémentaires de profil AE TICE à hauteur de 20 à 40 ETP (50% lycées, 50% collèges) en complément du dispositif existant (Rectorat) 19

20 II Scénarios Axe déploiement Le rythme et la vitesse de déploiement Le mode de déploiement se caractérise suivant deux composantes essentielles la durée du déploiement, temps nécessaire pour rendre l ENT accessibles à tous les usagers visés par le déploiement ; le rythme du déploiement, paramètre composite constitué des vagues successives d établissements, d usagers et de services déployés aux différentes étapes du déploiement. Ils peuvent être considérés comme des paramètres de pilotage, c est-à-dire des paramètres que les organisateurs doivent fixer le plus en amont du déploiement lui-même Des durées et rythmes de déploiement plus ou moins rapides Lent Rapide 5 ans 4 ans 3 ans Prudent Soutenu 1 vague 2 vagues 3 à 4 vagues à combiner en fonction de l avancement du déploiement pour conduire à 3 scénarios : Un déploiement progressif (montée en charge mesurée) Un déploiement audacieux (montée en charge immédiate) Un déploiement en «cloche» (montée en charge mixte) 20

21 II Scénarios Axe déploiement détermine le dimensionnement du dispositif d accompagnement et d assistance Déploiement prudent Déploiement réaliste Déploiement volontariste La solution est d abord testée sur un petit nombre d établissements, puis étendue progressivement Configuration croissante du dispositif d accompagnement Déploiement progressif en année 1 (15 par vague) puis en année 2 et 3 (30 à 40 par vague) Configuration du dispositif cible en année 1 (apprentissage) et constant dans la durée Déploiement très volontariste dès la première année (50% des établissements) Configuration maximale du dispositif en année 1 (recours à prestations externes) puis décroissance Nombre EPLE Par an Cumulé Nombre EPLE Par an Cumulé Nombre EPLE Par an Cumulé Années Années Années Dispositif d accompagnement Constant en année 1 et 2 x 3 à x 4 en année 3 et 4 (+ 20 à 30 ETP) Dispositif d accompagnement Dispositif actuel de 5 ETP (BEC) Renfort à hauteur de 10 à15 ETP au démarrage et sur 4 ans Dispositif d accompagnement Renfort à hauteur de 15 à 20 ETP Recours à assistance externe à hauteur de 5 à 10 ETP Préconisation : déploiement réaliste Dimensionnement cible du dispositif d accompagnement 3 ETP au niveau de la cellule d animation (pilotage et coordination) ; 10 à 15 ETP sur les pôles d appui (BEC) 20 à 40 ETP en assistance technique de proximité (AE TICE) 21

22 II Scénarios Axe expérimentation Une première phase d initialisation du projet ENT Objectifs Une ambition de pré-configurer dès 2009 l ENT cible et, surtout, le dispositif d accompagnement en associant les acteurs de terrain (établissements, familles, enseignants) pour encourager le développement des usages dans des établissements volontaires ou choisis. Nourrir le projet de généralisation de l ENT Contenu Mise en place d une cellule d animation académique et régionale : organisation de rencontres terrain, création et animation d un site Web, création d identité, développement de partenariats Soutien et accompagnement de projets dans les établissements sur des thématiques spécifiques : orientation, soutien scolaire, ressources pédagogiques, projet européen, projet linguistique, etc. Rédaction du cahier des charges de l ENT-BN en collaboration avec les acteurs de terrain. Préparer la phase de généralisation de l ENT Bas-Normand pour la rentrée (idéalement une première version sur quelques services pour avril 2010) Ressources Chefs de projet Rectorat et Collectivités, personnes ressources dans les établissements Assistance externe ~ 100 jours.hommes ; Solutions techniques : 40 à 80 k Cette phase vise à initialiser le projet ENT Basse Normandie de façon innovante et originale par un plan d action mobilisant l ensemble des acteurs dès le démarrage du projet de généralisation. Les approches séquentielles de type expérimentation / généralisation n ont plus réellement cours aujourd hui : très nombreux retours d expérience, besoins connus, cahier des charges maîtrisé, offre du marché en voie de maturation, etc. Dans ce cas, la généralisation serait reportée à

23 II Scénarios Axe expérimentation Macro-planning Mode parallèle & séquentiel Mi Q3 Q4 S1 S2 S1 S2 S1 S2 S1 S2 Séminaires «Mode séquentiel» «Mode parallèle» Conception / Mise en place du dispositif d accompagnement Appel à projets vers les EPLE Assistance tests de solutions CdCharges et AO Généralisation Retours d expérience et processus de décision politique Choix MOE/ AMOA CdCharges et AO Généralisation Conception / Mise en place du dispositif d accompagnement (généralisation) Déploiement à partir de Septembre 2010 sur 4 ans avec 2 vagues par an Choix MOE/ AMOA Déploiement à partir de Septembre 2011 sur 4 ans avec 2 vagues par an 23

24 Sommaire 1. Enjeux et positionnement du projet ENT Basse-Normandie 2. Analyse des scénarios de déploiement 3. Synthèse 4. Prochaines étapes 5. Annexes 24

25 III Synthèse Synthèse du projet ENT Basse Normandie Un positionnement de l ENT résolument centré sur les familles : orientation, soutien scolaire, ouverture au monde, renforcement des liens au sein de la communauté éducative Une solution basée sur un socle technique unifié, centralisé et conforme au SDET2.0 : Une approche modulaire et des prestations d intégration requises (pour le socle technique et les services applicatifs). La capacité offerte aux intégrateurs de reprendre ou non des servies existants dont les usages sont démontrées et le coût d intégration maîtrisé Un déploiement réaliste et soutenu Durée : 4 ans avec 90% des établissements déployés après 3 ans Rythme de déploiement : 2 vagues successives par an avec une montée en charge en année 1 puis 60 à 80 établissements en année 2 et 3 Un dispositif d accompagnement des usages à renforcer : cellule d animation (3 ETP) et environ 10 à 15 ETP dans les BEC Un dispositif d assistance technique à optimiser et à renforcer : mode de fonctionnement à adapter, 20 à 40 ETP (profilae TICE) Une démarche originale et spécifique à l ENT Bas-Normand par : La pré-configuration du dispositif d accompagnement des usages et d animation territoriale autour de l ENT Un appel à projets auprès des établissements pour développer des usages thématiques autour de solutions existantes ou à acquérir Une phase de généralisation possible pour la rentrée 2010 sous réserve d un processus de décision politique très réactif 25

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME PACK ON DEMAND Solution SaaS pour PME 1 Yourcegid RH Pack On Demand : Solution de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, dédiée aux PME, en mode SaaS. Un grand souffle sur les ressources humaines

Plus en détail

Découverte de Lcs. Exemples d utilisations pédagogiques du serveur LCS. Phase pilote ENT Année 2009/2010

Découverte de Lcs. Exemples d utilisations pédagogiques du serveur LCS. Phase pilote ENT Année 2009/2010 Découverte de Lcs Exemples d utilisations pédagogiques du serveur LCS Phase pilote ENT Année 2009/2010 1 Contexte de l ENT 2 Contexte de l ENT Qu est-ce qu un ENT? Les enjeux de l ENT La phase pilote Les

Plus en détail

ENT Réunion. Une expérience académique avec 9 établissements

ENT Réunion. Une expérience académique avec 9 établissements ENT Réunion Une expérience académique avec 9 établissements Rapide historique l Projet lancé avec les 2 collectivités pour tous les EPLE de la Réunion l Préétude terminée en 2009 : l conclusions favorables

Plus en détail

Découverte de Lcs. Exemples d utilisations pédagogiques du serveur LCS. Phase pilote ENT Année 2009/2010

Découverte de Lcs. Exemples d utilisations pédagogiques du serveur LCS. Phase pilote ENT Année 2009/2010 Découverte de Lcs Exemples d utilisations pédagogiques du serveur LCS Phase pilote ENT Année 2009/2010 1 Contexte de l ENT Qu est-ce qu un ENT? Les enjeux de l ENT La phase pilote Les actions dans l établissement

Plus en détail

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Vers un nouveau lycée 2010 Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Fiche : L utilisation des TIC : partage des informations sur l ENT de l établissement

Plus en détail

NOTE DE CADRAGE DES SERVICES INTRANET / INTERNET D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES ET D ECOLES

NOTE DE CADRAGE DES SERVICES INTRANET / INTERNET D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES ET D ECOLES NOTE DE CADRAGE DES SERVICES INTRANET / INTERNET D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES ET D ECOLES SDTICE/SDITE Version : 1.0 - Date création : 09/01/09 1. Périmètre des S2i2e Les S2i2e ont pour objectif principal

Plus en détail

Quel ENT pour Paris 5? 1er Juin 2005 (1ère présentation) 1er Juin 2006 (2ème présentation réunion migration ShareObject)

Quel ENT pour Paris 5? 1er Juin 2005 (1ère présentation) 1er Juin 2006 (2ème présentation réunion migration ShareObject) Quel ENT pour Paris 5? 1er Juin 2005 (1ère présentation) 1er Juin 2006 (2ème présentation réunion migration ShareObject) Objectifs et Enjeux Contexte et objectifs du projet Objectifs Mettre à disposition

Plus en détail

La mutualisation des fonctions supports

La mutualisation des fonctions supports La mutualisation des fonctions supports Rappel des objectifs des expérimentations de mutualisation Expérimenter un traitement mutualisé de l assistance technique à la gestion du SNV2, des achats, de la

Plus en détail

L univers des ENT dans les différents établissements. de formation en Région Centre. Au 18/01/2010

L univers des ENT dans les différents établissements. de formation en Région Centre. Au 18/01/2010 L univers des ENT dans les différents établissements de formation en Région Centre Au 18/01/2010 ENT de quoi parle-t-on? (in wikipedia) ENT, une définition de l'éducation nationale : L ENT est le service

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

Séminaire ENS Cachan 2011-2012 TICs formation scolaire et supérieure Evaluation des coûts et des gains d un projet numérique Nicolas Monsarrat, 16

Séminaire ENS Cachan 2011-2012 TICs formation scolaire et supérieure Evaluation des coûts et des gains d un projet numérique Nicolas Monsarrat, 16 Séminaire ENS Cachan 2011-2012 TICs formation scolaire et supérieure Evaluation des coûts et des gains d un projet numérique Nicolas Monsarrat, 16 février 2012 Agenda Qu est-ce que le Coût Total de Possession?

Plus en détail

STATUTS de la Direction de l Informatique et des Systèmes d Information (DISI)

STATUTS de la Direction de l Informatique et des Systèmes d Information (DISI) STATUTS de la Direction de l Informatique et des Systèmes d Information (DISI) Article 1 : Préambule. La Direction de l Informatique et des Systèmes d Information est un service général de l Université

Plus en détail

Prestation de formation sur l ENT école

Prestation de formation sur l ENT école Objet de la demande Accompagner et former les utilisateurs de l environnement numérique de travail ouvert pour les écoles de l académie de Montpellier (ENT école). Cette formation ne concerne que les publics

Plus en détail

Le webclasseur orientation, un outil support du parcours de découverte des métiers et des formations

Le webclasseur orientation, un outil support du parcours de découverte des métiers et des formations Le webclasseur orientation, un outil support du parcours de découverte des métiers et des formations Le cadre Le cadre PDMF -Parcours de Découverte des Métiers et des Formations Mis en place en 2008, généralisé

Plus en détail

L ONISEP. Des services en appui des politiques éducatives

L ONISEP. Des services en appui des politiques éducatives L ONISEP Des services en appui des politiques éducatives Le Webclasseur orientation Les enjeux Outils, médiatisation et médiation http://archives.enfa.fr/autoformation/rub-comm/pdf/debon.pdf Claude Debon,

Plus en détail

Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale

Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale Les 4 principes directeurs 4 principes directeurs pour développer l Administration numérique territoriale a. Une gouvernance

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE

APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE I. Public cible de l appel à projets Un appel à projets est

Plus en détail

CADRE SOCIO EDUCATIF

CADRE SOCIO EDUCATIF PAGE 1 SUR 7 Rédacteur Vérificateur(s) Approbateur(s) Nom Véronique MATHIEU Eric LE GOURIERES Michel SENIMON Fonction Cadre socio éducatif Coordonnateur Général des Activités de Soins Directeur du Personnel,

Plus en détail

Quartier Jeunes. 16h-18h. Projet : «Lycée de la nouvelle chance Auvergne» Porteur : GIP Auvergne ACADEMIE DE CLERMONT-FERRAND

Quartier Jeunes. 16h-18h. Projet : «Lycée de la nouvelle chance Auvergne» Porteur : GIP Auvergne ACADEMIE DE CLERMONT-FERRAND Quartier Jeunes 16h-18h Projet : «Lycée de la nouvelle chance Auvergne» Porteur : GIP Auvergne ACADEMIE DE CLERMONT-FERRAND Le GIP Auvergne Le porteur Le porteur Le GIP FCIP Auvergne a pour vocation de

Plus en détail

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Le développement du numérique dans la sphère de l édition, les mutations induites par la dématérialisation des supports ont profondément influencé

Plus en détail

«écosystème» TIC en EPLE

«écosystème» TIC en EPLE «écosystème» TIC en EPLE Séminaire DUNE «Numérique responsable» Académie de Créteil Février 2013 Document publié sous licence D un point de vue C2i2e Domaine A1 «Maîtrise de l'environnement numérique professionnel»

Plus en détail

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010 2010 11 projets de l ANAP Dans le cadre de son programme de travail 2010, l ANAP a lancé onze projets. Cette brochure présente un point d étape sur ces projets à fin 2010. METTRE EN ŒUVRE DES PROJETS PERFORMANCE

Plus en détail

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers 1 Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan Proposition commune des associations d usagers (document élaboré sur la base de la note publique rédigée par Saïd Acef)

Plus en détail

Création de Centres de Services Partagés au sein de la branche retraite. Instance nationale de concertation du 1 er Octobre 2015

Création de Centres de Services Partagés au sein de la branche retraite. Instance nationale de concertation du 1 er Octobre 2015 Création de Centres de Services Partagés au sein de la branche retraite Instance nationale de concertation du 1 er Octobre 2015 Sommaire Origine et pertinence du projet Orientations générales Modalités

Plus en détail

BP 2015. Les équipements technologiques de l'administration. Mme Calais, Rapporteur de la commission «Finances, administration générale et économie»

BP 2015. Les équipements technologiques de l'administration. Mme Calais, Rapporteur de la commission «Finances, administration générale et économie» Direction Informatique et Réseaux Direction 27DEPARTEMENT DES VOSGES Extrait des délibérations du Conseil général Réunion du 19 janvier 2015 BP 2015 Les équipements technologiques de l'administration Mme

Plus en détail

Réalisation d un projet de plan national de déploiement du réseau internet rapide et ultra rapide

Réalisation d un projet de plan national de déploiement du réseau internet rapide et ultra rapide Réalisation d un projet de plan national de déploiement du réseau internet rapide et ultra rapide 30050 Gilles FONTAINE Directeur Adjoint + 33 467 144 460 g.fontaine@idate.org 27 Février 2014 Agenda Contexte

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Pépinière Acheteurs publics 21 avril 2006 Atelier : «Conduite du changement» Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Atelier «Conduite du changement» Plan de l intervention

Plus en détail

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016 PLAN D ACTIONS - / Annexe I Chacune des 16 priorités retenues par Cap devant! dans son projet associatif est assortie d une série d objectifs opérationnels. Chaque objectif opérationnel vise un résultat

Plus en détail

Vos outils documentaires pour 2010

Vos outils documentaires pour 2010 Système Informatisé de Gestion Documentaire Système d information documentaire en ligne Vos outils documentaires pour 2010 L enseignant documentaliste a besoin de services novateurs adaptés à ses missions,

Plus en détail

Catalyse. Des achats plus simples, plus performants pour tous

Catalyse. Des achats plus simples, plus performants pour tous Catalyse Des achats plus simples, plus performants pour tous Avec Catalyse, la Direction des Achats de Biens et Services de l EPFL met ses compétences et son savoir faire à la disposition de l ensemble

Plus en détail

Sommaire. Contexte et enjeux. Acteurs du projet. Périmètre et process Un outil complet Processus

Sommaire. Contexte et enjeux. Acteurs du projet. Périmètre et process Un outil complet Processus 26 février 2015 Sommaire Contexte et enjeux Acteurs du projet Périmètre et process Un outil complet Processus Points forts Un outil de simplification Un retour positif des utilisateurs Les bénéfices constatés

Plus en détail

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble STRATÉGIE PATRIMONIALE DE MISE EN ACCESSIBILITÉ DES ERP Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble COTITA 30-01-15-1 Contexte La Ville de Grenoble : 300 équipements

Plus en détail

FRH RESSOURCES HUMAINES

FRH RESSOURCES HUMAINES FRH RESSOURCES HUMAINES 1 Yourcegid Ressources Humaines FRH : Paie et administration du personnel Congés et absences Gestion des talents/gpec : formation, compétences et entretiens Planification, optimisation

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS

POUR DIFFUSION AUX AGENTS MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/SEC/BR/LL/FG/DEJ/SPEJ/N 12-15 Lila LALAM 01 43 93 89 65 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : CHARGE DE LA MUTUALISATION DES ACHATS

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Au Service de la Performance IT. Retour d expérience sur la gestion des Incidents et des Problèmes autour du SI

Au Service de la Performance IT. Retour d expérience sur la gestion des Incidents et des Problèmes autour du SI Retour d expérience sur la gestion des Incidents et des Problèmes autour du SI Les priorités des DSI en 2009 Au Service de la Performance IT Les priorités des DSI : (source enquête IDC auprès de plus de

Plus en détail

Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique

Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique I. Présentation générale du contexte : Afin de faciliter aux aménageurs, aux décideurs et au grand public l accès

Plus en détail

Mémento élèves et parents. Les usages de l ENT. Environnement Numérique de Travail. dans l académie de Montpellier

Mémento élèves et parents. Les usages de l ENT. Environnement Numérique de Travail. dans l académie de Montpellier Mémento élèves et parents Les usages de l ENT Environnement Numérique de Travail dans l académie de Montpellier 2015/2016 I. Des outils et des services pour les e le ves et leurs parents A. Le portail

Plus en détail

CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE

CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE INTRODUCTION Les CPE d aujourd hui s interrogent légitimement sur le rôle, sur leur positionnement dans l établissement et sur les relations dans lesquelles

Plus en détail

Pôle national de compétences FOAD (Formation Ouverte et A Distance) DIFOR Clermont-Ferrand. https://foad.orion.education.fr

Pôle national de compétences FOAD (Formation Ouverte et A Distance) DIFOR Clermont-Ferrand. https://foad.orion.education.fr PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT DE LA FOAD FORMATION DEVENIR E-FORMATEUR ET CONCEPTEUR DE CONTENUS PHASE 1 : DEVENIR E-FORMATEUR OU TUTEUR RELAIS PHASE 2 : DEVENIR CONCEPTEUR DE CONTENUS PEDAGOGIQUES MIS EN

Plus en détail

Programme ISU. Interlocuteur Social Unique

Programme ISU. Interlocuteur Social Unique Interlocuteur Social Unique Point de situation octobre 2011 1. Mise en place d une «équipe cœur» début 2011...3 2. Fin des «groupes temporaires de résorption des stocks» (GTRS)...3 3. De nouveaux engagements

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

Réussir un projet Intranet 2.0

Réussir un projet Intranet 2.0 Frédéric Créplet Thomas Jacob Réussir un projet Intranet 2.0 Écosystème Intranet, innovation managériale, Web 2.0, systèmes d information, 2009 ISBN : 978-2-212-54345-2 Sommaire Démarche générale de l

Plus en détail

Francis Chapelier. Infogérance Sélective de Production

Francis Chapelier. Infogérance Sélective de Production Francis Chapelier Infogérance Sélective de Production 2 Programme Qu est ce que l infogérance sélective? Présentation de l Infogérance Sélective de Production (ISP) Quelques références Questions / réponses

Plus en détail

Ensemble mobilisons nos énergies

Ensemble mobilisons nos énergies Ensemble mobilisons nos énergies «Lancé en Juin 2005, SIRIUS est désormais un projet au cœur de notre entreprise, au service des ambitions et des objectifs qui s inscrivent dans le cadre de notre stratégie

Plus en détail

Octobre 2010. Ressources. Prévention des risques psychosociaux : le plan d actions national

Octobre 2010. Ressources. Prévention des risques psychosociaux : le plan d actions national Octobre 2010 Ressources Prévention des risques psychosociaux : le plan d actions national Prévention des risques psychosociaux : Le plan d actions national Le diagnostic concernant les risques psychosociaux,

Plus en détail

Projet de réorganisation des expertises de la branche Famille

Projet de réorganisation des expertises de la branche Famille Direction du réseau Paris, le 21 février 2014 Projet de réorganisation des expertises de la branche Famille INC du 13 mars 2014 1 1. Contexte Les Prm ont été créés en 2002 et trouvent leur fondement dans

Plus en détail

L espace numérique de travail des collèges et lycées

L espace numérique de travail des collèges et lycées L espace numérique de travail des collèges et lycées COLLÈGES... LYCÉES RECTORATS... ACADÉMIES... COLLECTIVITÉS... PARENTS... ENSEIGNANTS... ÉLÈVES... PERSONNELS COLLÈGES LYCÉES RECTORATS ACADÉMIES COLLECTIVITÉS

Plus en détail

Pôle national de compétences FOAD Offre de services et de formation

Pôle national de compétences FOAD Offre de services et de formation Pôle national de compétences FOAD Offre de services et de formation Année scolaire 2011/2012 Pôle national de compétences FOAD Formation Ouverte et A Distance Bureau des expertises techniques, des projets

Plus en détail

ORACLE PRIMAVERA PORTFOLIO MANAGEMENT

ORACLE PRIMAVERA PORTFOLIO MANAGEMENT ORACLE PRIMAVERA PORTFOLIO MANAGEMENT FONCTIONNALITÉS GESTION DE PORTEFEUILLE Stratégie d approche permettant de sélectionner les investissements les plus rentables et de créer de la valeur Paramètres

Plus en détail

o Sensibiliser les jeunes et les familles à l'utilisation des TIC, o Permettre le développement de nouveaux usages au sein des établissements.

o Sensibiliser les jeunes et les familles à l'utilisation des TIC, o Permettre le développement de nouveaux usages au sein des établissements. CONTRIBUTIONS ATELIER N 4 EVALUATION DU PRAI (Plan Régional d Actions Innovatrices) de la Région Réunion Plan d action en deux volet un premier volet sur la formation et un second (qui sera l objet de

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Arrêtés du 21 et 22 octobre 2003, JO du 08/11/03 Pour rappel les titres professionnels constituent

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM IN ACTION auprès des équipes de Maitrise d Œuvre Cette consultation a pour objectif d

Plus en détail

L accès aux ressources numériques

L accès aux ressources numériques L accès aux ressources numériques Les ressources numériques : politique d acquisition Les métadonnées, description, indexation La médiation, la communication - L intégration dans le catalogue du CDI, dans

Plus en détail

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Les 3 objectifs de la formation 1 - La construction des compétences et des capacités qui relèvent du : cœur de métier ; cadre

Plus en détail

Talents. Ressources Humaines

Talents. Ressources Humaines Talents Ressources Humaines 1 Yourcegid Ressources Humaines Talents : Entretiens et suivi de la performance Développement du personnel Référentiels des emplois et des compétences 4 MILLIONS DE BULLETINS/MOIS

Plus en détail

Le service de messagerie collaborative de RENATER. Laurent Gydé (Laurent.Gyde@renater.fr)

Le service de messagerie collaborative de RENATER. Laurent Gydé (Laurent.Gyde@renater.fr) Le service de messagerie collaborative de RENATER Laurent Gydé (Laurent.Gyde@renater.fr) 1 Agenda La genèse Les hypothèses Le service cible Les étapes de la première tranche 2 Le groupe de consultation

Plus en détail

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le développement Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Forum panafricain sur le leadership et le management de

Plus en détail

Contribution des TICE à l évolution du système éducatif. Anne-Marie BARDI IGEN honoraire

Contribution des TICE à l évolution du système éducatif. Anne-Marie BARDI IGEN honoraire Contribution des TICE à l évolution du système éducatif Anne-Marie BARDI IGEN honoraire Vision d acteur / Vision de chercheur Expérience durable Variété des fonctions Diversité des niveaux et des disciplines

Plus en détail

CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (C. A. M. E. S.) 01 B.P. 134 OUAGADOUGOU 01 (BURKINA FASO)

CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (C. A. M. E. S.) 01 B.P. 134 OUAGADOUGOU 01 (BURKINA FASO) CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (C. A. M. E. S.) 01 B.P. 134 OUAGADOUGOU 01 (BURKINA FASO) Tél. : (226) 50.36.81.46/72 80 74 34 - Fax : (226) 50.36.85.73 Email : cames@bf.refer.org

Plus en détail

ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE

ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE I. PRESENTATION GENERALE DES ATELIERS II. SYNTHESE DE CHAQUE ATELIER (identification des idées fortes)

Plus en détail

I- L état des lieux fait le constat global d une offre de formation continue en design balbutiante, peu lisible et peu accessible.

I- L état des lieux fait le constat global d une offre de formation continue en design balbutiante, peu lisible et peu accessible. Mars 2010 Synthèse de l étude de faisabilité sur la mise en place d une offre structurée de formation continue en matière de design, répondant aux besoins des entreprises I- L état des lieux fait le constat

Plus en détail

de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent

de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent Offre 2013 de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent citoyenneté, culture et action éducative cycle de formation professionnelle restauration

Plus en détail

Le Réseau Professionnel des Enseignants

Le Réseau Professionnel des Enseignants Le Réseau Professionnel des Enseignants Objectifs des journées ESENESR des 20 et 21 mai Faciliter l opérationnalisation du projet pédagogique et numérique de chaque ESPÉ. amorcer le travail en réseau académie-espé.

Plus en détail

CBRH. Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES

CBRH. Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES CBRH Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES 1 Yourcegid Ressources Humaines CBRH : Paie et administration du personnel Activité GPEC : Compétences et carrière / Entretien / Formation IDR Contrôle de

Plus en détail

Refonte des infrastructures du Système d Information Cahier des Charges pour l évolution du réseau d interconnexion du Centre Hélène Borel

Refonte des infrastructures du Système d Information Cahier des Charges pour l évolution du réseau d interconnexion du Centre Hélène Borel Refonte des infrastructures du Système d Information Cahier des Charges pour l évolution du réseau d interconnexion du Centre Hélène Borel 1 Sommaire 1) Présentation du contexte technique...3 1.1) Des

Plus en détail

Identifiant : Mot de passe : Outils, services. pour les parents et exemples d usages pour les élèves. dans l ENT

Identifiant : Mot de passe : Outils, services. pour les parents et exemples d usages pour les élèves. dans l ENT Identifiant : Mot de passe : Outils, services pour les parents et exemples d usages pour les élèves dans l ENT SEPTEMBRE 2013 1 I. Des outils et des services pour les parents Le portail d information académique

Plus en détail

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale - nombre de ressources (ETP) mutualisées Exemples d indicateurs de résultat - couverture des besoins en services par type de handicap - couverture des besoins et répartition des places d hébergement -

Plus en détail

Certification des Etablissements de Santé en France

Certification des Etablissements de Santé en France Certification des Etablissements de Santé en France Pouvait-on faire sans elle en France? Peut-elle faire mieux? Les enjeux et les perspectives de la procédure 2014 Plan de l intervention 1. Partie 1 :

Plus en détail

Démarche Système Global d Information

Démarche Système Global d Information Démarche Système Global d Information Alain Mayeur Quelle démarche pour le SI? UNR et UNT Espace Numérique de Travail PRES SYSTEME D INFORMATION Ministère LRU Modernisation Innovation Pédagogique Société

Plus en détail

La télémédecine en action

La télémédecine en action La télémédecine en action Recommandations pour la mise en œuvre d un projet de télémédecine Déploiement technique : Urbanisation et infrastructure ANAP Jeudi 10 mai 2012 Bruno Grossin ASIP Santé Recommandations

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale du Nord Etude relative à l'archivage électronique et à la Gestion Electronique des Documents Cahier des Clauses Techniques Particulières 1 Table des

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/LL/FG/DEJ/N 13-25 (1 bis) Equipe RH4 01 43 93 82 93 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

PROJET RESEAU SOCIAL INTERNE COLLABORATIF

PROJET RESEAU SOCIAL INTERNE COLLABORATIF Direction de l Innovation et de la RSE PROJET RESEAU SOCIAL INTERNE COLLABORATIF CCE du 29 avril 2015 DEFINITION D UN RESEAU SOCIAL INTERNE Qu est-ce qu un Réseau social interne? C est une plateforme collaborative

Plus en détail

L UNICEF FRANCE ET LES ENT (FRONTER)

L UNICEF FRANCE ET LES ENT (FRONTER) ENT = environnement numérique de travail L UNICEF FRANCE ET LES ENT (FRONTER) Juin 2010 1 Qu est-ce qu un ENT? C est un portail / un bureau virtuel / une plate-forme numérique. Il est destiné à l ensemble

Plus en détail

Nos formations sont conçues pour vous permettre de gagner en autonomie sur ces thématiques au coeur de votre quotidien :

Nos formations sont conçues pour vous permettre de gagner en autonomie sur ces thématiques au coeur de votre quotidien : Nouvelles technologies, nouvelles pratiques, nouvelles normes dans un environnement de plus en plus complexe, se former pour maîtriser les concepts clés de l archivage physique, numérique et de la dématérialisation

Plus en détail

Un outil de communication et de Formation Agricole au service des jeunes ruraux

Un outil de communication et de Formation Agricole au service des jeunes ruraux Un outil de communication et de Formation Agricole au service des jeunes ruraux Tablette Verte Plan Contexte Présentation de la Tablette Verte Objectifs Consistance Avantages Contexte Une forte affluence

Plus en détail

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication.

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication. CONNECTER LES SYSTEMES ENTRE EUX L informatique, au cœur des tâches courantes, a permis de nombreuses avancées technologiques. Aujourd hui, la problématique est de parvenir à connecter les systèmes d information

Plus en détail

Les audits de l infrastructure des SI

Les audits de l infrastructure des SI Les audits de l infrastructure des SI Réunion responsables de Catis 23 avril 2009 Vers un nouveau modèle pour l infrastructure (CDSI Avril et Juin 2008) En dix ans, les évolutions des SI ont eu un fort

Plus en détail

La mise en œuvre de Centres de services -

La mise en œuvre de Centres de services - Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. La mise en œuvre de Centres de services - Retour d expérience Crédit Agricole Corporate and Investment Bank Julien KOKOCINSKI

Plus en détail

Système d Information du CNRST - SIC -

Système d Information du CNRST - SIC - 1 Contre National pour la Recherche Scientifique et Technique Système d Information du CNRST - SIC - Nabil Talhaoui Service système d information talhaoui@cnrst.ma 2 Plan Introduction Projet SIC : Contexte

Plus en détail

Personne à contacter : Françoise LE GUERN

Personne à contacter : Françoise LE GUERN Mairie de Guingamp 1 place du Champ-au-Roy BP 50543 22205 GUINGAMP cédex Tél : 02 96 40 64 40 Fax : 02 96 44 40 67 Email : mairie@ville-guingamp.com Personne à contacter : Françoise LE GUERN SOMMAIRE 1

Plus en détail

Système d Information des réseaux de santé Eléments de compréhension. Auteur : Isabelle LE ROUX Bruno XOUAL Laureen WELSCHBILLIG

Système d Information des réseaux de santé Eléments de compréhension. Auteur : Isabelle LE ROUX Bruno XOUAL Laureen WELSCHBILLIG Système d Information des réseaux de santé Eléments de compréhension Auteur : Isabelle LE ROUX Bruno XOUAL Laureen WELSCHBILLIG Positionnement des acteurs ARS pilotage stratégique Stratégie de santé régionale

Plus en détail

Contrat de maintenance

Contrat de maintenance Contrat de maintenance Logiciel de web-conferencing «Via e-learning» dans les établissements membres de l UEB Nom et adresse de l organisme acheteur : Université européenne de Bretagne 5 Boulevard Laënnec

Plus en détail

Environnements Numériques de Travail

Environnements Numériques de Travail Sources : Mission TICE Orléans-Tours Environnements Numériques de Travail Qu est-ce que l ENT? Un Environnement Numérique de Travail (ENT) a pour objectif de fournir à chaque utilisateur (enseignant, élève,

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA RÉUNION DU 25/11/2014 RÉNOVATION DU BTS COMPTABILITÉ GESTION DES ORGANISATIONS

COMPTE RENDU DE LA RÉUNION DU 25/11/2014 RÉNOVATION DU BTS COMPTABILITÉ GESTION DES ORGANISATIONS COMPTE RENDU DE LA RÉUNION DU 25/11/2014 RÉNOVATION DU BTS COMPTABILITÉ GESTION DES ORGANISATIONS Ce document n a aucune valeur réglementaire et ne se substitue pas aux textes officiels INTRODUCTION La

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

CRI-IUT 2004 Le Creusot. Introduction aux Espaces Numériques de Travail d après Alain Mayeur JRES 2003 de Lille

CRI-IUT 2004 Le Creusot. Introduction aux Espaces Numériques de Travail d après Alain Mayeur JRES 2003 de Lille CRI-IUT 2004 Le Creusot Introduction aux Espaces Numériques de Travail d après Alain Mayeur JRES 2003 de Lille CRI-IUT 2004 - ENT ENT : Espace Numérique de Travail Programme prioritaire du Ministère S

Plus en détail

MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION. Principes du système

MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION. Principes du système MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION Principes du système ebudget : Sommaire ebudget Définition & objectifs clés Apports et atouts Pour un cadre amélioré de la gestion budgétaire En chiffre Technologie

Plus en détail

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet Campus TKPF Centre de compétences Synthèse du projet 1 UN ESPACE D INFORMATION, D ORIENTATION, D ACCOMPAGNEMENT & DE VALORISATION DE SON PARCOURS PROFESSIONNEL UNE INGENIERIE INTEGREE DU SYSTEME FORMATION

Plus en détail

Altaïr Conseil. Gestion des risques et pilotage des projets informatiques

Altaïr Conseil. Gestion des risques et pilotage des projets informatiques Gestion des risques et pilotage des projets informatiques Altaïr Conseil 33, rue Vivienne 75 002 Paris - Tél. : 01 47 33 03 12 - Mail : contact@altairconseil.fr Constats Des projets de plus en plus nombreux

Plus en détail