SOMMAIRE. Commune de LA TREMBLADE. Enquête sur l usage des résidences secondaires en Charente-Maritime. Fiche d identité p.2. Fréquentation p.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOMMAIRE. Commune de LA TREMBLADE. Enquête sur l usage des résidences secondaires en Charente-Maritime. Fiche d identité p.2. Fréquentation p."

Transcription

1 Enquête sur l usage des résidences secondaires en Charente-Maritime Commune de LA TREMBLADE Enquête menée en 2013 auprès de propriétaires de résidences secondaires en Charente-Maritime SOMMAIRE Fiche d identité p.2 Fréquentation p.4 Intégration dans la vie locale p.5 SYNTHESE Des propriétaires âgés, à majorité retraités et issus de la catégorie Cadres et professions intellectuelles supérieures Originaires de Régions proches et/ou desservies par l axe A10/TGV Des résidences secondaires occupées en moyenne 82 jours par an par le propriétaire et ses proches, et prêtées à un tiers 24 jours Calme, plage et paysage naturel : trois éléments qui donnent de la valeur au cadre de vie de la commune Avenir de la résidence secondaire : plus d 1/3 des propriétaires se prononcent pour la donation Des atouts soulignés : la diversité et la qualité des équipements, celles des animations de la commune, et la qualité des eaux de baignade Un impact économique important, notamment en ce qui concerne les commerces de la commune et le BTP à une échelle plus large Un sentiment d exposition aux risques liés à la mer exprimé par 1/3 des propriétaires répondants Satisfaction p.6 Commerces et services p.7 Activités de loisirs p.9 Perception des risques liés à la mer p.10 Encart méthodologique : Population municipale (Insee 2011) : habitants Nombre de propriétaires de résidences secondaires (2012): Nombre de répondants à l enquête en 2013 : 390, soit 39 % de réponse Complément d enquête téléphonique auprès de 700 propriétaires volontaires de 10 communes (données globales aux 10 communes) Etude menée conjointement par Charente-Maritime Tourisme (CMT), les Chambres de Commerce et d Industrie La Rochelle et Rochefort-Saintonge, et le laboratoire Littoral, Environnement et Sociétés (LIENSs). Enquête réalisée de juin à septembre 2013 auprès de propriétaires de résidences secondaires sur 10 communes du littoral de la Charente-Maritime, dont propriétaires à. Données sources issues des fichiers du cadastre numérique Majic III croisés avec la taxe d habitation. Les logements en location à l année ou soumis à la taxe professionnelle ne sont pas considérés comme des résidences secondaires. Données redressées en fonction de l origine géographique de la résidence principale du propriétaire. Données jugées non significatives en dessous de 15 répondants à la question. Partenaires :

2 FICHE D IDENTITE 1/2 Origine géographique des propriétaires résidents secondaires () Aquitaine Limousin Rhône-Alpes Auvergne Midi-Pyrénées Source : Enquête Usages des Résidences secondaires en Charente-Maritime 2013 Des propriétaires âgés, en majorité retraités et issus de catégories socio-professionnelles supérieures Une population âgée (65 % de plus de 60 ans) Une part importante de retraités (65 %) Foyers composés à 69 % par des couples, à 7 % par des personnes seules, et à 11 % par 4 personnes Presque 1/2 des répondants issus de la catégorie Cadres et professions intellectuelles supérieures (43 %) soit moins que sur les 10 autres communes, mais une part importante de professions intermédiaires (18 %), d employés (11 %), et d ouvriers (4 %) Plus de 25% de 5% à 24,9% Nord-Pasde-Calais Ile-dede 1% à 4,99% Moins de 1% Haute- France Normandie Picardie Basse- Normandie Lorraine Bretagne Champagne- Alsace Ardenne Pays de la Loire Centre Bourgogne Franche- Comté Poitou- Charentes Languedoc- Roussillon Provences- Alpes Côte d Azur A : Origine géographique : une logique de proximité et d accessibilité Corse Une forte proportion de propriétaires de résidences secondaires originaires du Poitou-Charentes (2/5) Des axes déterminants : l A10 et la desserte TGV Une attractivité qui rayonne bien au-delà des régions limitrophes A : 40 % de Picto-Charentais 20 % de Franciliens 7 % de Région Centre Pourcentage des répondants 8 2 Âge des propriétaires résidents secondaires répondant à l enquête Ars-en-Ré Le Bois-Plage-en-Ré Châtelaillon Ile d'aix Fouras St-Denis-d'Oléron St-Pierre-d'Oléron Catégories socio-professionnelles des propriétaires résidents secondaires (en % des répondants) St-Palais-sur-Mer St-Georges-de-Didonne 75 ans et plus de 60 à 74 ans moins de 59 ans Valeurs enregistrées sur les 10 communes de l enquête Agriculteurs Artisans, commerçants chefs d entreprise Cadres, professions intel.sup. Professions intermédiaires Employés Ouvriers CLE DE LECTURE : Le graphique présenté ci-dessus affiche les données de la commune étudiée, et fait apparaître les valeurs maximales et minimales atteintes par l une ou l autre des 10 communes enquêtées. Cela permet de voir où se situe la commune entre ces deux bornes. 2/10

3 Pourcentage des répondants 8 2 FICHE D IDENTITE 2/2 Une commune de résidence secondaire souvent choisie suite à une expérience touristique A l échelle des 10 communes enquêtées, la plupart des propriétaires sont d anciens touristes, sauf dans le Pays Rochefortais où beaucoup sont des héritiers. Avant d acquérir votre résidence secondaire, quelle connaissance aviez-vous de sa commune d implantation? (plusieurs réponses possibles) Une grande majorité de maisons individuelles 1/3 d appartements à St-Georges-de- Didonne, à St-Palais, et Châtelaillon-Plage. Ailleurs, plus de 90 % de maisons. Type de résidence secondaire (en nombre de logements déclarés par la population enquêtée) Une maison Un appartement Autre Aucune connaissance Connaissance du lieu par sa réputation Ancien résident permanent Ancien touriste dans le lieu Enfant ou petit-enfant de résident secondaire ou permanent A : 1/2 d anciens touristes (51 %) 16 % influencés par la réputation de la commune Moins d enfants / petits-enfants de propriétaires (22 %) que sur la plupart des autres communes Peu d anciens résidents permanents (5 %) A, une capacité d accueil majoritairement répartie entre des logements de 5-6 lits et de 7-10 lits. Les logements de moins de 4 couchages représentent seulement 13 % de la capacité d hébergement communale. 36% Capacité d accueil des résidences secondaires en fonction de leur taille (en nombre de lits) 8% 1% 1% 12% 42% Résidence secondaire de 1 à 2 lits de 3 à 4 lits de 5 à 6 lits de 7 à 10 lits de 11 à 20 lits plus de 20 lits Beaucoup de travaux réalisés, d où des retombées sur la commune et les alentours La grande majorité des résidences secondaires ont fait l objet de travaux dans les 5 dernières années (83 %) 2 propriétaires sur 5 achètent les matériaux sur la commune de Plus de la moitié des propriétaires qui font appel à des entreprises de travaux choisissent celles de La Tremblade (53 %) La moyenne annuelle des dépenses allouée aux travaux est de euros par résidence secondaire. Nature des travaux dans la résidence secondaire Peinture, décoration Chauffage, plomberie traditionnels Aménagement extérieur 15% Charpente, toiture Electricité Extension Economie d'énergie Autres Entretien courant 14% 3% Piscine 68% 28% 17% 17% 16% 13% 11% 9% 7% 2% "Comment avez-vous acquis votre résidence secondaire?" Vous avez acheté un bien déjà construit Vous en avez hérité Vous l'avez fait construire Autres 59% 3/10

4 Nombre de jours FREQUENTATION Selon la commune enquêtée, des propriétaires et leurs proches présents entre 75 et 94 jours par an dans leur résidence secondaire Nombre de jours d occupation par mois par le propriétaires et ses proches Janv. Fév. Mars Avril Mai Juin Juillet Août Sept. Oct. Nov. Déc Mois de l année Les données ont été collectées de Juillet 2012 à juin 2013, pour mieux faire ressortir le pic estival elles sont présentées de manière non chronologique Jours d occupation Valeurs enregistrées sur les 10 communes de l enquête CLE DE LECTURE : Les propriétaires occupent leur résidence secondaire en moyenne 1 jour en janvier, 2 jours en février, 3 jours en mars, etc. Soit au total 82 jours par an. Vous arrive-t-il de louer votre résidence secondaire? 9 % seulement des propriétaires interrogés par téléphone disent louer leur résidence secondaire. Parmi ceux-ci, presque 2/3 la louent tous les ans. Les propriétaires à occupent leur résidence secondaire en moyenne 2 mois et 3 semaines par an (82 jours). Par ailleurs, le pic de fréquentation estival est un peu moins prononcé à, mais des valeurs maximales sont observables en hors saison (octobre et novembre). Parallèlement, la résidence secondaire est occupée par un tiers entre 22 et 28 jours par an selon la commune La résidence secondaire de est occupée par un tiers en moyenne 24 jours par an (prêt ou accueil simultané impliquant une cohabitation). Le nombre de jours d occupation total de la résidence secondaire de est donc en moyenne de 106 jours par an. CLE DE LECTURE : L occupation par un tiers correspond soit à une occupation en présence du propriétaire (accueil), soit à un prêt par le propriétaire (ce dernier est donc absent). Dans le premier cas, le nombre de jours d occupation du propriétaire et du tiers ne peuvent se cumuler. Le nombre de jours d occupation total de la résidence secondaire (occupation du propriétaire et du tiers) est une estimation maximum : ces résultats devront être appréhendés avec précaution. 4/10

5 INTEGRATION DANS LA VIE LOCALE Une commune appréciée pour son paysage naturel, sa plage et sa tranquillité Qu est-ce qui donne de la valeur au cadre de vie de votre résidence secondaire? (plusieurs réponses possibles) le paysage naturel est cité par 87 % des répondants (valeur maximale des 10 communes) la plage est mentionnée par 72 % des répondants le calme, la tranquillité : 67 % des répondants l ambiance pittoresque/atlantique : 32 % des répondants A l inverse, la qualité des relations sociales n est citée que par 10 % des propriétaires, et le patrimoine architectural, urbain par 12 %. Des propriétaires relativement investis dans la vie associative locale Pourcentage des répondants 8 2 Dans les 10 communes, les propriétaires apprécient particulièrement le paysage naturel, la plage, et le calme, la tranquillité. Participation à la vie associative de la commune de la résidence secondaire (en % des répondants) A : Valeurs enregistrées sur les 10 communes de l enquête Une association locale de propriétaires Un(e) comité ou association de quartier Une association de protection de l'environnement Une association culturelle et/ou sportive Autre Aucune participation particulière A, 78 % des répondants disent ne participer à aucune action particulière, l une des valeurs les plus hautes des 10 communes. Un investissement assez peu marqué, plutôt dans les associations de quartier et de propriétaires. Pourcentage des répondants Avez-vous un projet particulier concernant l avenir de votre résidence secondaire? (plusieurs réponses possibles) Plus d 1/3 se prononcent pour la donation dans la plupart des communes (35 % à ). : 13 % en faveur d une évolution en résidence principale. 8 2 Projet d avenir de la résidence secondaire (Plusieurs réponses possibles, en % des répondants) Valeurs enregistrées sur les 10 communes de l enquête En faire votre résidence principale La louer à l'année La louer ponctuellement En faire une donation à vos enfants La vendre Aucun Autres "Vous sentez-vous plus investi dans la vie locale de votre commune de résidence secondaire que dans celle de votre résidence principale?" 32% 13% 55% Plus investi Moins investi Autant 6 % votent dans leur commune de résidence secondaire 5/10

6 10 SATISFACTION Quel est votre niveau de satisfaction concernant : INTERNET HAUT DÉBIT Ars-en-Ré Le Bois-Plage-en-Ré Châtelaillon Ile d'aix Fouras St-Denis-d'Oléron A l échelle des 10 communes, un cadre de vie apprécié... St-Pierre-d'Oléron St-Palais-sur-Mer St-Georges-de-Didonne Peu ou pas satisfait Sans opinion Satisfait A : 82 % de satisfaction pour la diversité et la qualité des équipements de la commune 76 % de satisfaction pour la qualité des eaux de baignade 70 % de satisfaction pour la diversité et la qualité des animations proposées dans la commune Cependant, les propriétaires de affichent une certaine insatisfaction quant à la protection de l environnement, et à la propreté et la gestion des déchets (1/4 d insatisfaits pour chacune de ces deux thématiques)....à l exception de l accès internet, et du stationnement et de la circulation 10 Quel est votre niveau de satisfaction concernant : STATIONNEMENT, CIRCULATION Ars-en-Ré Le Bois-Plage-en-Ré Châtelaillon Ile d'aix Fouras St-Denis-d'Oléron St-Pierre-d'Oléron St-Palais-sur-Mer St-Georges-de-Didonne Peu ou pas satisfait Sans opinion Satisfait 10 Quel est votre niveau de satisfaction concernant : DIVERSITÉ, QUALITÉ ÉQUIPEMENT Ars-en-Ré Le Bois-Plage-en-Ré Châtelaillon Ile d'aix Fouras St-Denis-d'Oléron St-Pierre-d'Oléron A : St-Palais-sur-Mer St-Georges-de-Didonne L insatisfaction exprimée sur l Internet est la plus élevée des 3 communes enquêtées sur le Pays Royannais, avec toutefois 48 % de sans opinion. L insatisfaction exprimée à propos du stationnement et de la circulation est également la plus élevée du Royannais (42 %). Satisfait 6/10

7 COMMERCES & SERVICES 1/2 Des retombées importantes sur les commerces des communes de résidence secondaire Lieux d achat des produits de base à : (plusieurs réponses possibles) PRODUITS Dans la commune Hors commune Boulangerie, pâtisserie n.s.* Epicerie + + Liquides, boissons Boucherie, charcuterie Huîtres, fruits de mer n.s.* Poissonnerie n.s.* Fruits et légumes Crèmerie, fromagerie Equipement de la maison Equipement de la personne Jardinerie Tabac, presse, journaux n.s.* Légende : Commerces de proximité Marché Petites, moyennes et grandes surfaces *n.s. : non significatif Pourcentage de répondants : Supérieur ou égal à 80 % + + Entre 50 et 79 % + Entre 20 et 49 % Inférieur à 20 % A : Commerces traditionnels et marchés très utilisés Evasion commerciale : jardinerie, équipements de la personne et de la maison Un très bon niveau de satisfaction sur les commerces de la commune, tant au niveau des horaires d ouverture (87 %) et de l accueil (85 %) que de la diversité de l offre (79 %). L évaluation du rapport qualité/prix est plus mitigée avec 37 % d insatisfaction dans la commune. 7/10

8 COMMERCES & SERVICES 2/2 Des services appréciés, mais une utilisation variable selon leur type et la commune étudiée Les services bancaires sont très utilisés sur les 10 communes. Les salons d esthétique et de coiffure sont fréquentés par 1/4 à 1/2 des répondants selon la commune étudiée. Sur les 10 communes, se disent en général non concernés : 2/3 des répondants pour les services de pressing/laverie 1/2 pour le jardinage et l entretien près de 2/3 pour le ménage et le nettoyage A l échelle des 10 communes, moins de 10 % des propriétaires utilisent les services de gardiennage ou d aide à la personne. Services utilisés par les propriétaires répondants à Banque et distributeurs : 87 % dans la commune Esthétique, coiffure : 46 % dans la commune Entretien, réparation automobile : 27 % dans la commune Jardinage : 24 % dans la commune Services peu utilisés par les propriétaires répondants à Moins de 20 % des répondants utilisent les services de pressing/laverie, et de ménage de la commune. Environ 1/4 des répondants utilisent les services d entretien, réparation automobile d autres communes. Niveau de satisfaction des services A l échelle des 10 communes, les propriétaires de résidences secondaires expriment en général plus de 9 de satisfaction sur l ensemble des services (sauf à l Ile d Aix : 62 % de satisfaits ). recueille 94 % de satisfaction cumulée sur l évaluation des services. Faites-vous appel à des prestataires de service pour l entretien de votre résidence secondaire (jardinage, ménage, gardiennage, etc.)? 28 % des propriétaires interrogés par téléphone y font appel. Cet ordre de grandeur confirme le bilan de l enquête nationale ATOUT FRANCE 2010 sur les résidences secondaires, selon laquelle 35 % de l ensemble des propriétaires ont recours à au moins un prestataire extérieur pour les tâches d entretien, ménage, jardinage, etc. 8/10

9 ACTIVITES DE LOISIRS La commune de résidence secondaire comme lieu d activités et de détente Pour environ 90 % des propriétaires, la résidence secondaire est un lieu de détente, et un lieu de retrouvailles pour 61 % à 81 % selon la commune enquêtée. Une population assez peu sportive, et qui reçoit moins d amis et de famille que sur d autres communes A noter : la part plus prégnante qu ailleurs des pratiques de bricolage et jardinage, des animations et des visites culturelles A : Fréquentation des restaurants / bars : un bon niveau de satisfaction global, sauf pour le rapport qualité/prix Plus de 70 % des propriétaires des 10 communes sont satisfaits de l accueil et des horaires d ouverture des restaurants/bars (sauf Ile d Aix 59 % et 55 %). Diversité de l offre : au 4ème rang avec 67 % de satisfaction Rapport qualité/prix : au 4ème rang (59 % de satisfaction) Type de restaurants fréquentés par les interrogés (plusieurs réponses possibles) : 79 % des interrogés choisissent un restaurant de type traditionnel 52 % un restaurant de fruits de mer/poissons 28 % un restaurant gastronomique Taille moyenne du groupe lors d une sortie au restaurant : 2 à 4 personnes. Ils y dépensent en moyenne 36 euros par personne par repas. Promenade à pied Promenade à velo Bricoler, jardiner Plage, baignade Pêcher Recevoir famille/amis Se reposer Shopping Restaurant bar Sport Animation culturelle Sport nautique Monuments musées Casino Thalasso Quelles activités pratiquez-vous régulièrement durant vos séjours dans votre résidence secondaire? (plusieurs réponses possibles) Valeurs enregistrées sur les 10 communes de l enquête Pourcentage des répondants OFFICE DU TOURISME MUNICIPAL : Les propriétaires sont satisfaits des services de l Office de à 87 %. 79 % des interrogés utilisent les services de l Office du tourisme de leur commune de résidence secondaire. Activités de loisirs (clubs, associations, etc.) : 91 % des interrogés sont satisfaits de la diversité des activités, 87 % sont satisfaits de leur rapport qualité/prix, et 94 % de leurs horaires d ouverture. 9/10

10 PERCEPTION DES RISQUES LIES A LA MER Une culture du risque influencée par l occurrence d évènements extrêmes récents A l échelle des 10 communes enquêtées, la majorité des répondants n a pas subi de dégâts liés à la mer dans leur résidence secondaire (plus de 67 %). Les communes les plus impactées sont généralement celles où la conscience du risque est la plus forte (cf. graphique ci-contre). Communes les plus impactées : Ile d Aix : 33 % des répondants touchés Châtelaillon-Plage : 24 % Fouras : 17 % Ars-en-Ré : 12 % Communes peu impactées : : 7 % des répondants touchés Autres communes : moins de 5 % 86 % des dégâts subis sont sur les parties extérieures de la résidence secondaire Plus de 90 % des propriétaires étaient absents lors des dernières grandes tempêtes (1999, Xynthia, etc.). 1/2 des propriétaires ont alors contacté leur(s) voisin(s) pour s informer des dégâts, 29 % sont venus sur place. Les autres ont été informés par les médias ou les autorités locales (mairie, secours, etc.). "Pensez-vous être bien informé(e) par la commune sur les risques liés à la mer?" 49% 4% 47% Oui Non Ne souhaite pas répondre Considérez-vous que votre résidence secondaire est située dans une zone exposée aux risques liés à la mer? Ars-en-Ré Le Bois-Plage-en-Ré Châtelaillon Ile d'aix Fouras St-Denis-d'Oléron St-Pierre-d'Oléron St-Palais-sur-Mer St-Georges-de-Didonne Non Oui fait partie des communes peu impactées par les risques liés à la mer. Pourtant, 1/3 des répondants (32 %) se sentent exposés aux risques liés à la mer, un sentiment d exposition proche de celui d Ars-en-Ré, où presque 2 fois plus de répondants ont subi des dégâts. La proximité du littoral et l occurence d évènements récents ont sans doute accru le sentiment d exposition des propriétaires de. Plus d informations sur : Pour tout contact : Charente-Maritime Tourisme ; CCI La Rochelle / CCI Rochefort-Saintonge ; Laboratoire Littoral, Environnement et Sociétés /10

Enquête sur l usage des résidences secondaires en Charente-Maritime SAINT-DENIS-D OLERON SYNTHESE âgés, à majorité retraités

Enquête sur l usage des résidences secondaires en Charente-Maritime SAINT-DENIS-D OLERON SYNTHESE âgés, à majorité retraités Enquête sur l usage des résidences secondaires en Charente-Maritime Commune de SAINT-DENIS-D OLERON Enquête menée en 2013 auprès de propriétaires de résidences secondaires en Charente-Maritime SOMMAIRE

Plus en détail

Résultats clés de l enquête. Majoritairement résidents permanents en Ile-de-France

Résultats clés de l enquête. Majoritairement résidents permanents en Ile-de-France Résultats de l enquête 2014 sur l usage des résidences secondaires en Charente-Maritime PAYS D AUNIS Enquête menée en 2014 auprès de propriétaires de résidences secondaires en Charente-Maritime Enquête

Plus en détail

SOMMAIRE. Commune de FOURAS. Enquête sur l usage des résidences secondaires en Charente-Maritime. Fiche d identité p.2. Fréquentation p.

SOMMAIRE. Commune de FOURAS. Enquête sur l usage des résidences secondaires en Charente-Maritime. Fiche d identité p.2. Fréquentation p. Enquête sur l usage des résidences secondaires en Charente-Maritime Commune de FOURAS Enquête menée en 2013 auprès de propriétaires de résidences secondaires en Charente-Maritime SOMMAIRE Fiche d identité

Plus en détail

Résultats clés de l enquête. Majoritairement résidents permanents en Ile-de-France et en Poitou-Charentes

Résultats clés de l enquête. Majoritairement résidents permanents en Ile-de-France et en Poitou-Charentes Résultats de l enquête 2014 sur l usage des résidences secondaires en Charente-Maritime Communauté d Agglomération SAINTES Enquête menée en 2014 auprès de propriétaires de résidences secondaires en Charente-Maritime

Plus en détail

SOMMAIRE. Commune de SAINT-GEORGES-DE-DIDONNE. Enquête sur l usage des résidences secondaires en Charente-Maritime. Fiche d identité p.

SOMMAIRE. Commune de SAINT-GEORGES-DE-DIDONNE. Enquête sur l usage des résidences secondaires en Charente-Maritime. Fiche d identité p. Enquête sur l usage des résidences secondaires en Charente-Maritime Commune de SAINT-GEORGES-DE-DIDONNE Enquête menée en 2013 auprès de propriétaires de résidences secondaires en Charente-Maritime SOMMAIRE

Plus en détail

Résultats clés de l enquête. Majoritairement résidents permanents en Poitou- Charentes

Résultats clés de l enquête. Majoritairement résidents permanents en Poitou- Charentes Résultats de l enquête 2014 sur l usage des résidences secondaires en Charente-Maritime Communauté de Communes VALS DE SAINTONGE Enquête menée en 2014 auprès de propriétaires de résidences secondaires

Plus en détail

Enquête sur l usage des résidences secondaires en Charente-Maritime SAINT-PALAIS-SUR-MER SYNTHESE âgés, à majorité retraités

Enquête sur l usage des résidences secondaires en Charente-Maritime SAINT-PALAIS-SUR-MER SYNTHESE âgés, à majorité retraités Enquête sur l usage des résidences secondaires en Charente-Maritime Commune de SAINT-PALAIS-SUR-MER Enquête menée en 2013 auprès de propriétaires de résidences secondaires en Charente-Maritime SOMMAIRE

Plus en détail

PAYS DE SAINTONGE ROMANE

PAYS DE SAINTONGE ROMANE Résultats de l enquête 2014 sur l usage des résidences secondaires en Charente-Maritime PAYS DE SAINTONGE ROMANE Enquête menée en 2014 auprès de propriétaires de résidences secondaires en Charente-Maritime

Plus en détail

Résultats clés de l enquête. Majoritairement résidents permanents en Poitou- Charentes

Résultats clés de l enquête. Majoritairement résidents permanents en Poitou- Charentes Résultats de l enquête 2014 sur l usage des résidences secondaires en Charente-Maritime Communauté d agglomération ROCHEFORT OCÉAN Enquête menée en 2014 auprès de propriétaires de résidences secondaires

Plus en détail

DONNÉES DE CADRAGE : Données 2012 (39 ème en 2011, 40 ème en 2009) (idem années précédentes)

DONNÉES DE CADRAGE : Données 2012 (39 ème en 2011, 40 ème en 2009) (idem années précédentes) L Observatoire Agence de Développement Touristique de la Drôme LE TOURISME DES FRANÇAIS Année 2015 3.1 Les visiteurs et les contacts ÉLÉMENTS MÉTHODOLOGIQUES : le suivi de la demande touristique (SDT)

Plus en détail

Résultats clés de l enquête

Résultats clés de l enquête Résultats de l enquête 2014 sur l usage des résidences secondaires en Charente-Maritime Communautés de Communes CHARENTE-ARNOULT et CANTON DE GÉMOZAC Enquête menée en 2014 auprès de propriétaires de résidences

Plus en détail

En 2008, les 3 450 000 habitants

En 2008, les 3 450 000 habitants Des habitants des plutôt mobiles... pour des motifs essentiellement personnels Jacques MAURIT (DREAL), Sébastien SEGUIN (Insee) Les habitants des se déplacent davantage à longue distance que la moyenne

Plus en détail

Les voyages des Français en Normandie

Les voyages des Français en Normandie Les voyages des Français en 2012 Les résultats de l enquête Suivi de la Demande Touristique, pour la 1 SOMMAIRE L essentiel p.3 L analyse détaillée p.4 La, 8 è destination régionale sur le marché domestique

Plus en détail

Suivi de la Demande Touristique

Suivi de la Demande Touristique Suivi de la Demande Touristique Année 2013 Synthèse Aquitaine 1 Sommaire 1 Le marché touristique Français 3 2 L Aquitaine : les principaux enseignements 4 3 Synthèse 4 Tableaux de résultats 1.Profil sociodémographique

Plus en détail

L hôtellerie de tourisme en France métropolitaine :

L hôtellerie de tourisme en France métropolitaine : L hôtellerie de tourisme en France métropolitaine : l offre en 2004 Marie-Anne LE GARREC Direction du Tourisme Bureau des études, des statistiques et des comptes économiques Sommaire Introduction 3 L offre

Plus en détail

www.acteurs-tourismebretagne.com En 9 questions

www.acteurs-tourismebretagne.com En 9 questions En 9 questions Combien sont-ils? Taille du marché en Bretagne 93 millions de nuitées en 2012 Etranger 14 millions (15%) Affaires En nuitées France 79 millions (85%) 4 millions (5%) Personnels 75 millions

Plus en détail

LE POIDS ÉCONOMIQUE DU TOURISME EN FRANCE

LE POIDS ÉCONOMIQUE DU TOURISME EN FRANCE 2 e partie LE POIDS ÉCONOMIQUE DU TOURISME EN FRANCE 21 Le poids économique du tourisme en France - 2 Avertissement Compte satellite du tourisme (CST) Le CST mobilise toutes les sources statistiques disponibles

Plus en détail

2 e partie LE POIDS ÉCONOMIQUE DU TOURISME EN FRANCE

2 e partie LE POIDS ÉCONOMIQUE DU TOURISME EN FRANCE 2 e partie LE POIDS ÉCONOMIQUE DU TOURISME EN FRANCE Le poids économique du tourisme en France - 2 Avertissement Compte satellite du tourisme (CST) Le CST mobilise toutes les sources statistiques disponibles

Plus en détail

LA ROCHELLE. Résultats clés de l enquête. Communauté d agglomération de

LA ROCHELLE. Résultats clés de l enquête. Communauté d agglomération de Résultats de l enquête 2014 sur l usage des résidences secondaires en Charente-Maritime Communauté d agglomération de LA ROCHELLE Enquête menée en 2014 auprès de propriétaires de résidences secondaires

Plus en détail

Les voyages des Français

Les voyages des Français ÉDITION 2016 Les voyages des Français EN NORMANDIE Traitement et réalisation - CRT D après les résultats de l enquête TNS-Sofrès - DGE ; Suivi de la Demande Touristique ; 2015 SOMMAIRE Méthodologie L

Plus en détail

Résultats clés de l enquête. Majoritairement résidents permanents en Poitou-Charentes et en Ile-de-France

Résultats clés de l enquête. Majoritairement résidents permanents en Poitou-Charentes et en Ile-de-France Résultats de l enquête 2014 sur l usage des résidences secondaires en Charente-Maritime Commune de VAUX-SUR-MER Enquête menée en 2014 auprès de propriétaires de résidences secondaires en Charente-Maritime

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES

LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES NOVEMBRE 2014 LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES Enquête typologique 2013 Analyses nationale et régionale Sommaire INTRODUCTION 5 1 Champ de l étude 5 2 Résumé des principaux constats relatifs à l ensemble

Plus en détail

Enquête de clientèle ÉTÉ CDT Tarn OTSI Prestataires hébergeurs

Enquête de clientèle ÉTÉ CDT Tarn OTSI Prestataires hébergeurs Enquête de clientèle ÉTÉ 2016 CDT Tarn OTSI Prestataires hébergeurs Les modalités Nombre de questionnaires remplis par territoire Une bonne implication de la 3% part des offices de tourisme! 3% 4% 26%

Plus en détail

SUIVI DE LA DEMANDE TOURISTIQUE

SUIVI DE LA DEMANDE TOURISTIQUE SUIVI DE LA DEMANDE TOURISTIQUE BOURGOGNE Note de conjoncture Mars 2007 COMITE REGIONAL DU TOURISME DE BOURGOGNE Yann BELLET Contacts TNS Sofres Département Sésame Béatrice GUILBERT / Mireille BOULEAU

Plus en détail

Profil et caractéristiques des clientèles françaises en Isère

Profil et caractéristiques des clientèles françaises en Isère LES BILANS DE L OBSERVATOIRE EDITION 2015 Profil et caractéristiques des clientèles françaises en Isère Eté Isère Tourisme Palais du Parlement 4 place Saint André 38 000 Grenoble http://pro.isere-tourisme.com

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ 2009 à 2011 ASSOCIATION DE GESTION DU FINANCEMENT DE LA FORMATION DES CHEFS D ENTREPRISE

RAPPORT D ACTIVITÉ 2009 à 2011 ASSOCIATION DE GESTION DU FINANCEMENT DE LA FORMATION DES CHEFS D ENTREPRISE RAPPORT D ACTIVITÉ 2009 à 2011 Les chiffres clés Nombre d'actions de formation financées 43 624 54 963 62 657 Progression par rapport à l'année 2009 26,0% 43,6% Nombre de stagiaires financés 37 805 43

Plus en détail

Poids économique. du tourisme. Emplois et retombées économiques du tourisme en Bretagne. Dernière mise à jour : 17/07/2015

Poids économique. du tourisme. Emplois et retombées économiques du tourisme en Bretagne. Dernière mise à jour : 17/07/2015 Poids économique du tourisme Emplois et retombées économiques du tourisme en Bretagne Dernière mise à jour : 17/07/2015 LES 5 CHIFFRES À RETENIR EMPLOI, CONSOMMATION TOURISTIQUE, TAXE DE SÉJOUR Emplois

Plus en détail

LA CLIENTELE TOURISTIQUE FRANÇAISE DU NORD-PAS DE CALAIS EN 2012

LA CLIENTELE TOURISTIQUE FRANÇAISE DU NORD-PAS DE CALAIS EN 2012 1 / 9 7,4 millions de voyages et 27,6 millions de nuitées réalisés par les Français dans le Nord-Pas de Calais en 2012 En 2012 le volume total de voyages réalisés par les français, en France et à l étranger,

Plus en détail

Profil de la clientèle touristique de la montagne des Alpes-Maritimes Eté Manuel Harbreteau

Profil de la clientèle touristique de la montagne des Alpes-Maritimes Eté Manuel Harbreteau Profil de la clientèle touristique de la montagne des Alpes-Maritimes Eté 2009 Manuel Harbreteau Méthodologie Période : 1er juillet au 14 septembre 2009 Lieu : 5 vallées du département des Alpes-Maritimes

Plus en détail

CONTRÔLE TECHNIQUE PÉRIODIQUE DES VÉHICULES LÉGERS RAPPORT D ACTIVITÉ ANNUEL

CONTRÔLE TECHNIQUE PÉRIODIQUE DES VÉHICULES LÉGERS RAPPORT D ACTIVITÉ ANNUEL O R G A N I S M E T E C H N I Q U E C E N T R A L U T A C / O T C ~ A u t o d r o m e d e L I N A S - M O N T L H E R Y ~ B P 2 0 2 1 2 ~ 9 1 3 1 1 M O N T L H É R Y C E D E X CONTRÔLE TECHNIQUE PÉRIODIQUE

Plus en détail

La nouvelle région Normandie

La nouvelle région Normandie La nouvelle région Normandie Quelle place pour les jeunes? Présentation du 7 juillet 2016 pour la matinée jeunesse organisée par la Plateforme de coordination de l'observation médico-sociale, sociale et

Plus en détail

La mobilité des Français âgés de 25 à 35 ans : Un peu plus de vacances et plus souvent

La mobilité des Français âgés de 25 à 35 ans : Un peu plus de vacances et plus souvent Direction du Tourisme Département de la stratégie, de la prospective de l évaluation et des statistiques N 2005-1 La mobilité des Français âgés de 25 à 35 : Un peu plus de vacances et plus souvent Globalement,

Plus en détail

LES FRANCAIS ET LE TEMPS LIBRE

LES FRANCAIS ET LE TEMPS LIBRE Les enjeux du quotidien LES FRANCAIS ET LE TEMPS LIBRE Sondage réalisé pour : La Presse Quotidienne Nationale, Régionale, Urbaine Gratuite et la Presse Hebdomadaire Régionale Qui est commanditaire des

Plus en détail

FRANCE - MIDI 2010 LE SALON DE L'IMMOBILIER ET DE L'ART DE VIVRE MAROCAINS

FRANCE - MIDI 2010 LE SALON DE L'IMMOBILIER ET DE L'ART DE VIVRE MAROCAINS MARSEILLE - PARC CHANOT 12, 13 et 14 MARS 2010 FRANCE - MIDI 2010 LE SALON DE L'IMMOBILIER Le Midi de la France: 6 millions d'habitants, une forte proportion d'origine maghrébine; Marseille: sa capitale

Plus en détail

Mobilités interrégionales de jeunes diplômés du supérieur : qui forme pour qui?

Mobilités interrégionales de jeunes diplômés du supérieur : qui forme pour qui? Bref ducéreq n 347 juin 2016 Le supplément numérique Mobilités interrégionales de jeunes diplômés du supérieur : qui forme pour qui? Données complémentaires Mélanie Vignale > Données complémentaires anciennes

Plus en détail

L OFFRE D HÉBERGEMENT

L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 41 3 - L offre d hébergement Définitions Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française.

Plus en détail

Le cumul de l allocation d Aide au retour à l emploi (ARE) avec les rémunérations issues d une activité professionnelle non salariée

Le cumul de l allocation d Aide au retour à l emploi (ARE) avec les rémunérations issues d une activité professionnelle non salariée Le cumul de l allocation d Aide au retour à l emploi (ARE) avec les rémunérations issues d une activité professionnelle non salariée Note descriptive 13 janvier 216 Cette note décrit le profil et l indemnisation

Plus en détail

STATISTIQUES. Déclarations à l Ordre d agression des pharmaciens d officine de France métropolitaine 2011

STATISTIQUES. Déclarations à l Ordre d agression des pharmaciens d officine de France métropolitaine 2011 STATISTIQUES Déclarations à l Ordre d agression des pharmaciens d officine de France métropolitaine 2011 1 Soucieux de la sécurité des pharmaciens, l Ordre national des Pharmaciens a depuis plusieurs années

Plus en détail

Les NEET : qui sont-ils?

Les NEET : qui sont-ils? Les NEET : qui sont-ils? En France en 2013, près de 1,6 million de jeunes entre 15 et 29 ans sont des NEET. Cette fiche présente les caractéristiques (situation familiale, origine sociale, etc.) de ces

Plus en détail

Emploi intérimaire en janvier 2012

Emploi intérimaire en janvier 2012 DIRECTION ETUDES, STATISTIQUES ET PRÉVISIONS Emploi intérimaire en janvier 2012 7 mars 2012 Principaux résultats Fin janvier 2012, le nombre d intérimaires s établit à 620 100, soit une évolution de -0,2%

Plus en détail

Résultats clés de l enquête. En majorité retraités et issus de la catégorie Cadres et professions intellectuelles supérieures

Résultats clés de l enquête. En majorité retraités et issus de la catégorie Cadres et professions intellectuelles supérieures Résultats de l enquête 2014 sur l usage des résidences secondaires en Charente-Maritime Communauté de Communes de L ÎLE D OLÉRON Enquête menée en 2014 auprès de propriétaires de résidences secondaires

Plus en détail

La nouvelle région Nord-Pas-de-Calais - Picardie

La nouvelle région Nord-Pas-de-Calais - Picardie La nouvelle région Nord-Pas-de-Calais - Picardie Présentation Insee à l occasion de l assemblée générale de l Union Régionale pour l Habitat de Picardie à Fresnes-les-Montauban Patrick LE SCOUËZEC Chef

Plus en détail

Mobilités interrégionales de jeunes diplômés du supérieur : qui forme pour qui?

Mobilités interrégionales de jeunes diplômés du supérieur : qui forme pour qui? Bref ducéreq n 347 juin 2016 Le supplément numérique Mobilités interrégionales de jeunes diplômés du supérieur : qui forme pour qui? Données complémentaires Mélanie Vignale > Données complémentaires anciennes

Plus en détail

L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN MARS 2014

L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN MARS 2014 13 mai 2014 - N 14.001 L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN MARS 2014 Fin mars 2014, le nombre d intérimaires s établit à 597 100 en valeur corrigée des variations saisonnières. Il baisse par rapport au mois de février

Plus en détail

Les femmes et les hommes des collectivités locales

Les femmes et les hommes des collectivités locales 8 Les femmes et les hommes des collectivités locales Page 8.1 - Les élus locaux 103 8.2 - Les effectifs des collectivités locales au 31/12/2005 8.3 - Les effectifs de la fonction publique de l'état territoriale

Plus en détail

Enquête BMO - Pôle emploi 2014 Secteur : Hébergement et restauration / Par Régions

Enquête BMO - Pôle emploi 2014 Secteur : Hébergement et restauration / Par Régions TOUS METIERS CONFONDUS HEBERGEMENT - RESTAURATION Nombre de projets : 225 934 Part de projets difficiles : 37.9 % Part de saisonniers : 61.6 % Alsace 3837 40.4 % 41.1 % Aquitaine 16463 38.5 % 64.2 % Auvergne

Plus en détail

Les chiffres clés 2017 du tourisme en VENDéE

Les chiffres clés 2017 du tourisme en VENDéE 2017 Les chiffres clés 2017 du tourisme en VENDéE Une offre diversifiée et de qualité 250 km de littoral 250 km de côtes protégées à 80 %, 140 km de plages de sable fin ; 267 communes dont 24 communes

Plus en détail

Sommaire La méthodologie Les principaux enseignements Les résultats de l'étude... 6

Sommaire La méthodologie Les principaux enseignements Les résultats de l'étude... 6 JF/EP N 111472 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Esteban Pratviel Département Opinion et Stratégies d'entreprise Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com pour Les régions préférées des Français Résultats

Plus en détail

DÉPLACEMENTS TOURISTIQUES DES FRANÇAIS EN 2004

DÉPLACEMENTS TOURISTIQUES DES FRANÇAIS EN 2004 DÉPLACEMENTS TOURISTIQUES DES FRANÇAIS EN 2004 LES SÉJOURS DES FRANÇAIS EN 2004 En 2004, trois Français sur quatre sont partis en voyage au moins une fois, toutes destinations (France et étranger) confondues.

Plus en détail

La clientèle touristique Vendéenne en 2010

La clientèle touristique Vendéenne en 2010 La La clientèle touristique Vendéenne en en 2010 clientèle touristique Vendéenne 2010 Cette étude de clientèle a été réalisée durant les mois de juillet et Août 2010 en partenariat avec les 4 pôles touristiques.

Plus en détail

Les chiffres clés 2016 du tourisme en VENDÉE

Les chiffres clés 2016 du tourisme en VENDÉE Les chiffres clés 2016 du tourisme en VENDÉE Une offre diversifiée et de qualité 250 km de littoral 250 km de côtes protégées à 80 %, 140 km de plages de sable fin ; Une grande variété de paysages : dunes,

Plus en détail

Le tourisme cultuel : séjours par pèlerinage en 2004

Le tourisme cultuel : séjours par pèlerinage en 2004 Direction du Tourisme Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques N 2006-1 Le tourisme cultuel : 500 000 séjours par pèlerinage en 2004 En 2004 les touristes français

Plus en détail

Le poids économique du tourisme en France

Le poids économique du tourisme en France Le poids économique du tourisme en France Le poids économique du tourisme en France 2 Avertissement Compte satellite du tourisme (CST) Le CST mobilise toutes les sources statistiques disponibles en matière

Plus en détail

Municipales Volet 2. Attentes et perspectives au niveau local. Sondage national auprès des Français, avec focus régionaux

Municipales Volet 2. Attentes et perspectives au niveau local. Sondage national auprès des Français, avec focus régionaux Municipales 2014 Sondage national auprès des Français Municipales 2014 Volet 2. Attentes et perspectives au niveau local Sondage national auprès des Français, avec focus régionaux Résultats nationaux 20

Plus en détail

BILAN de la SEMAINE EUROPEENNE du DEVELOPPEMENT DURABLE - 30 Mai au 5 Juin -

BILAN de la SEMAINE EUROPEENNE du DEVELOPPEMENT DURABLE - 30 Mai au 5 Juin - BILAN de la SEMAINE EUROPEENNE du DEVELOPPEMENT DURABLE - 30 Mai au 5 Juin - Béatrice Brac et Alain Gourbeyre DREAL / MPDD / Pôle éducation 25 juin 2015 Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement

Plus en détail

Accompagner l emploi saisonnier : un objectif pour l Aquitaine en Fiches descriptives par zone touristique

Accompagner l emploi saisonnier : un objectif pour l Aquitaine en Fiches descriptives par zone touristique R E G I O N AQUITAINE n 2 - mars 12 Annexe Accompagner l emploi saisonnier : un objectif pour l Aquitaine en 12 Fiches descriptives par zone touristique Sommaire : - Littoral aquitain................................

Plus en détail

LA CLIENTELE FRANCAISE EN 2010

LA CLIENTELE FRANCAISE EN 2010 Suivi de la Demande Touristique 2010 - TNS SOFRES LA CLIENTELE FRANCAISE EN 2010 Calvados TOURISME - 8, rue Renoir - 14054 CAEN Cedex 4 Tél : 02 31 27 90 30 - Fax : 02 31 27 90 35 www.calvados-tourisme.com

Plus en détail

Population et tourisme dans les «communes Natura 2000»

Population et tourisme dans les «communes Natura 2000» COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 73 Octobre 2009 Population et tourisme dans les «communes Natura 2000» OBSERVATION ET STATISTIQUES ENVIRONNEMENT Le réseau Natura 2000 concerne un quart

Plus en détail

BILAN TOURISTIQUE 2010

BILAN TOURISTIQUE 2010 BILAN TOURISTIQUE 21 Office de Tourisme *** de Mont de Marsan I. LES PREMIERS GRANDS INDICATEURS Mars 211 A ) Evolution de la fréquentation par mois A la date du 31 décembre 21, l Office de Tourisme a

Plus en détail

Les carnetspro. mode d emploi. N 8 Septembre 2015

Les carnetspro. mode d emploi. N 8 Septembre 2015 Les carnetspro N 8 Septembre 2015 spécial résidences secondaires Charente-Maritime Tourisme et les Chambres de Commerce et d Industrie de la Charente-Maritime travaillent conjointement depuis plus de 10

Plus en détail

LE BURN-OUT ET LES DIRIGEANTS PANEL JOURNAL DES ENTREPRISES

LE BURN-OUT ET LES DIRIGEANTS PANEL JOURNAL DES ENTREPRISES LE BURN-OUT ET LES DIRIGEANTS PANEL JOURNAL DES ENTREPRISES Répondants 742 répondants entre le 6 janvier 2015 et le 20 janvier 2015. Sur ces 742 répondants, 697 sont dirigeants ou cadres-dirigeants. Sur

Plus en détail

en euros par habitant Recettes fiscales directes : article 77 Recettes fiscales indirectes : article 75 Recettes dont : fiscales

en euros par habitant Recettes fiscales directes : article 77 Recettes fiscales indirectes : article 75 Recettes dont : fiscales 1 - Recettes fiscales directes et indirectes, compensations de l'état comprises: niveau et évolution en millions d'euros Recettes fiscales dont : dont : Régions totales directes indirectes millions 2001/2000

Plus en détail

DUREES DE PRODUCTION DES LOGEMENTS DE L AUTORISATION A L ACHEVEMENT DES TRAVAUX

DUREES DE PRODUCTION DES LOGEMENTS DE L AUTORISATION A L ACHEVEMENT DES TRAVAUX DOSSIER 2 DUREES DE PRODUCTION DES LOGEMENTS DE L AUTORISATION A L ACHEVEMENT DES TRAVAUX Un tiers environ des logements qui ont obtenu un permis de construire en 2000, ont été terminés un an plus tard.

Plus en détail

LA CLIENTÈLE RUSSE EN 2013

LA CLIENTÈLE RUSSE EN 2013 LA CLIENTÈLE RUSSE EN 2013 (Sources : INSEE DGCIS, enquête de fréquentation hôtelière ; Centre des Monuments Nationaux ; Fondation Claude Monet) P.1 La fréquentation russe dans les hébergements marchands

Plus en détail

Les Français et la bière

Les Français et la bière Les Français et la bière Sondage réalisé par pour Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échan8llon de Français interrogés par Internet du 6 au 10 mai 2015 Echan?llon Echan8llon de 3 002 personnes

Plus en détail

RÉSULTATS SECTORIELS DES EXPLOITATIONS FORESTIERES ET SCIERIES. AGRESTE Chiffres et données - Agroalimentaire n 166

RÉSULTATS SECTORIELS DES EXPLOITATIONS FORESTIERES ET SCIERIES. AGRESTE Chiffres et données - Agroalimentaire n 166 RÉSULTATS SECTORIELS DES EXPLOITATIONS FORESTIERES ET SCIERIES 232 RÉSULTATS SECTORIELS 02.20Z EXPLOITATIONS FORESTIERES 233 02.20Z - EXPLOITATIONS FORESTIERES UNITÉS : Montants : millions d euros Montants

Plus en détail

Tableau de bord des emplois dans les entreprises du médicament en Novembre 2015

Tableau de bord des emplois dans les entreprises du médicament en Novembre 2015 Tableau de bord des emplois dans les entreprises du médicament en 2014 Novembre 2015 Le tableau de bord de la situation de l emploi en 2014 Les caractéristiques des salariés du secteur Ensemble des salariés

Plus en détail

Bienvenue! Association Tourisme & Handicaps Label national Tourisme & Handicap Projet Label Destination pour Tous

Bienvenue! Association Tourisme & Handicaps Label national Tourisme & Handicap Projet Label Destination pour Tous Bienvenue! Association Tourisme & Handicaps Label national Tourisme & Handicap Projet Label Destination pour Tous ADAPTER L OFFRE TOURISTIQUE AUX HANDICAPS Objectif de l étude Fournir aux acteurs touristiques

Plus en détail

½ Finale Sud-Ouest Triathlon jeunes 11 MAI2014. GUERET (23) Organisation SAM TRI 23

½ Finale Sud-Ouest Triathlon jeunes 11 MAI2014. GUERET (23) Organisation SAM TRI 23 ½ Finale Sud-Ouest Triathlon jeunes 11 MAI2014 GUERET (23) Organisation SAM TRI 23 PRESENTATION Les ½ finales du Championnat de France des Jeunes de Triathlon sont organisées au sein de 6 «zones» géographiques

Plus en détail

Résultats clés de l enquête. En majorité retraités et issus de la catégorie Cadres et professions intellectuelles supérieures

Résultats clés de l enquête. En majorité retraités et issus de la catégorie Cadres et professions intellectuelles supérieures Résultats de l enquête 2014 sur l usage des résidences secondaires en Département CHARENTE-MARITIME Enquête menée en 2014 auprès de propriétaires de résidences secondaires en Enquête Territoire Fiche 01

Plus en détail

LE COMMERCE DE PROXIMITE Un concept élargi

LE COMMERCE DE PROXIMITE Un concept élargi LE COMMERCE DE PROXIMITE Un concept élargi 4 6 r u e d e C l i c h y, 7 5 0 0 9 P A R I S T é l. 0 1 4 8 7 4 3 2 8 0 F a x 0 1 4 0 1 6 9 0 2 0 n S I R E T : 3 0 3 0 2 6 3 7 1 0 0 0 3 7 Selon l INSEE 72%

Plus en détail

Taux d occupation moyen de la saison d été (mois de mai à septembre) 20,0 1 étoile 2 étoiles 3 étoiles 4 étoiles total

Taux d occupation moyen de la saison d été (mois de mai à septembre) 20,0 1 étoile 2 étoiles 3 étoiles 4 étoiles total Direction du Tourisme Saison d été 2008 Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques Hôtellerie de plein air Résultats définitifs - Décembre 2008 Une bonne saison

Plus en détail

Remboursement d'une fraction de la TIPP sur le gazole utilisé par les exploitants de transport public en commun de voyageurs

Remboursement d'une fraction de la TIPP sur le gazole utilisé par les exploitants de transport public en commun de voyageurs Bulletin officiel des douanes Remboursement d une fraction de la TIPP sur le gazole utilisé par les véhicules routiers de 7, 5 tonnes et plus, destinés au transport de marchandises. Remboursement d'une

Plus en détail

CHAMPIONNAT DE FRANCE U18 ELITE Réunions de Zones Mars 2015

CHAMPIONNAT DE FRANCE U18 ELITE Réunions de Zones Mars 2015 CHAMPIONNAT DE FRANCE U18 ELITE Réunions de Zones Mars 2015 U18 ELITE SECTEUR MASCULIN U18 ELITE SECTEUR MASCULIN SAISON 2015/2016 Clubs Concernés 1 ère Phase: Sept à Décembre 2 ème phase: Janv à Avril

Plus en détail

SITUATION CONJONCTURELLE DU MARCHE DU TRAVAIL DANS LES ZONES URBAINES SENSIBLES (ZUS) AU QUATRIEME TRIMESTRE 2014

SITUATION CONJONCTURELLE DU MARCHE DU TRAVAIL DANS LES ZONES URBAINES SENSIBLES (ZUS) AU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 SITUATION CONJONCTURELLE DU MARCHE DU TRAVAIL DANS LES ZONES URBAINES SENSIBLES (ZUS) AU QUATRIEME TRIMESTRE (avril 2015) Ce tableau de bord trimestriel présente des données sur : - le taux de chômage

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 521 Mai 2014 Commercialisation des logements neufs Résultats au premier trimestre 2014 OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION Au premier trimestre

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LES PROPRIÉTAIRES DE RÉSIDENCES SECONDAIRES

ENQUÊTE SUR LES PROPRIÉTAIRES DE RÉSIDENCES SECONDAIRES ENQUÊTE SUR LES PROPRIÉTAIRES DE RÉSIDENCES SECONDAIRES Vous êtes propriétaire d'une résidence secondaire située dans une des 39 commues des Vallées d'ax (cf carte ci-dessous). Un nombre important de résidences

Plus en détail

(commune de PREMILHAT 03410)

(commune de PREMILHAT 03410) (commune de PREMILHAT 03410) ACCÈS AU SITE DE L ETANG DE SAULT Lien vers Google map google map Lien vers VIAMICHELIN : calcul d itinéraire via michelin NATATION LES PARCOURS Le départ sera donné sur la

Plus en détail

Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire (DEO)?

Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire (DEO)? Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire (DEO)? Rapport d étude 2013 Baromètre DEO 2013 TNS Sofres 1 Sommaire 1 Contexte 2 Synthèse 3 Rappel des questions clés 4 Résultats 4.1 Mesurer la

Plus en détail

SITUATION CONJONCTURELLE DU MARCHE DU TRAVAIL DANS LES ZONES URBAINES SENSIBLES (ZUS) AU PREMIER TRIMESTRE 2013

SITUATION CONJONCTURELLE DU MARCHE DU TRAVAIL DANS LES ZONES URBAINES SENSIBLES (ZUS) AU PREMIER TRIMESTRE 2013 SITUATION CONJONCTURELLE DU MARCHE DU TRAVAIL DANS LES ZONES URBAINES SENSIBLES (ZUS) AU PREMIER TRIMESTRE (juillet ) Ce tableau de bord trimestriel présente des données sur : - le taux de chômage au sens

Plus en détail

Section A Pharmaciens titulaires d officine

Section A Pharmaciens titulaires d officine Pharmaciens titulaires d officine Répartition régionale 21 Conseils régionaux Ile-de-France 4 821 inscrits 2 133 2 688 4 185 officines Féminisation Poursuivie à un rythme soutenu (environ un demi-point

Plus en détail

Le projet de loi de décentralisation et la recomposition territoriale

Le projet de loi de décentralisation et la recomposition territoriale Sondage national auprès des Français Le projet de loi de décentralisation et la recomposition territoriale Sondage national auprès des Français, avec focus régionaux Résultats nationaux 10 avril 2014 CONTACTS

Plus en détail

PREMIERS ELEMENTS SUR LA SITUATION ECONOMIQUE, SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE ALSACE CHAMPAGNE-ARDENNE LORRAINE

PREMIERS ELEMENTS SUR LA SITUATION ECONOMIQUE, SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE ALSACE CHAMPAGNE-ARDENNE LORRAINE PREMIERS ELEMENTS SUR LA SITUATION ECONOMIQUE, SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE ALSACE CHAMPAGNE-ARDENNE LORRAINE - 2015 Ce rapport est le fruit du premier groupe de travail inter-ceser qui a été mis en place

Plus en détail

Équipements en région

Équipements en région Équipements en région C H I F F R E S C L É S 2 0 1 1 S T A T I S T I Q U E S D E L A C U L T U R E Ministère de la Culture et de la Communication Secrétariat général Service de la coordination des politiques

Plus en détail

MeilleursAgents est une marque de Falguière Conseil SAS au capital de , R.C.S. Paris, 8 rue du Sentier, Paris Garantie

MeilleursAgents est une marque de Falguière Conseil SAS au capital de , R.C.S. Paris, 8 rue du Sentier, Paris Garantie MeilleursAgents est une marque de Falguière Conseil SAS au capital de 131 826,27 503 068 306 R.C.S. Paris, 8 rue du Sentier, 75002 Paris Garantie Financière de 110 000 : AXA France IARD SA 26, rue Drouot

Plus en détail

L emploi salarié dans le tourisme en Morbihan. L emploi salarié dans le tourisme en Morbihan 1

L emploi salarié dans le tourisme en Morbihan. L emploi salarié dans le tourisme en Morbihan 1 L emploi salarié dans le tourisme en Morbihan 1 L emploi salarié dans le tourisme en Morbihan 1 Sommaire Quelques indicateurs économiques du tourisme en Morbihan Le Morbihan fait parti des départements

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ÉCONOMIE TOURISTIQUE

TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ÉCONOMIE TOURISTIQUE Observatoire de suivi de l économie touristique TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ÉCONOMIE TOURISTIQUE Évolution du parc des hébergements, nuitées et fréquentation 2015 Comité Départemental du Tourisme de

Plus en détail

Les Français inquiets pour l avenir de leur pays

Les Français inquiets pour l avenir de leur pays Les Français inquiets pour l avenir de leur pays Bonheur, satisfaction dans la vie: où en sont les Français? Nous livrons ici les premiers enseignement d une nouvelle enquête menée par l Observatoire du

Plus en détail

LE POIDS ÉCONOMIQUE DU TOURISME EN FRANCE

LE POIDS ÉCONOMIQUE DU TOURISME EN FRANCE 2 e partie LE POIDS ÉCONOMIQUE DU TOURISME EN FRANCE 21 Le poids économique du tourisme en France - 2 Avertissement Compte satellite du tourisme (CST) Le CST mobilise toutes les sources statistiques disponibles

Plus en détail

ANALYSE DES RESULTATS

ANALYSE DES RESULTATS Conseil Dette Conseil Investissement Conseil Stratégique ANALYSE DES RESULTATS Appel d offres simplifié Toitures Photovoltaïques 100 250 kwc 6 Juin 2016 CONTEXTE Le mécanisme d Appel d offres simplifié

Plus en détail

Résultats de l enquête client Printemps

Résultats de l enquête client Printemps Résultats de l enquête client 2010-2011 Printemps Plan de la présentation L enquête Les chiffres-clés Quand et où viennent nos clients Qui sont nos clients Pratiques et comportements Satisfaction Les réponses

Plus en détail

Avril La Gironde, premier département aquitain en termes d emploi touristique

Avril La Gironde, premier département aquitain en termes d emploi touristique Avril 2015 La Gironde, premier département aquitain en termes d emploi touristique Sources Les données présentées ci-après sont issues de l étude réalisée en 2014 par l INSEE en partenariat avec le Comité

Plus en détail

BILAN DE LA SAISON 2007 LES MEUBLES CLEVACANCES

BILAN DE LA SAISON 2007 LES MEUBLES CLEVACANCES BILAN DE LA SAISON 27 LES MEUBLES CLEVACANCES CRTA Bilan de la saison 27 Meublés Clévacances 2 Le bilan de la fréquentation touristique de la saison 27 en Aquitaine est le fruit d un dispositif d enquête

Plus en détail

Les experts-comptables font parler les comptes des TPE & PME

Les experts-comptables font parler les comptes des TPE & PME Les experts-comptables font parler les comptes des TPE & PME Philippe Arraou, Président de l Ordre des Experts-comptables La performance des entreprises françaises en 2015 Données 2015 déclarations pour

Plus en détail

Les Français et la biodiversité. Module Opinion de l'epiq

Les Français et la biodiversité. Module Opinion de l'epiq Les Français et la biodiversité Module Opinion de l'epiq Sommaire 1. La préservation de la biodiversité : un combat important pour les Français 2. Une actualité connue et dont l impact est bien identifié

Plus en détail

Résultats de l enquête client Automne

Résultats de l enquête client Automne Résultats de l enquête client 2010-2011 Automne Plan de la présentation L enquête Les chiffres-clés Quand et où viennent nos clients Qui sont nos clients Pratiques et comportements Satisfaction Les réponses

Plus en détail

Les jeunes agriculteurs picards : moins nombreux mais bien formés. En 2010, les chefs d exploitation ou coexploitants de moins de 40

Les jeunes agriculteurs picards : moins nombreux mais bien formés. En 2010, les chefs d exploitation ou coexploitants de moins de 40 Agreste Picardie - - n 42 Agreste n 42 - juillet 2012 Picardie Les jeunes agriculteurs picards : moins nombreux mais bien formés Même s ils sont moins nombreux qu en 2000, les jeunes agriculteurs de moins

Plus en détail

L Urssaf, observatoire économique reconnu. Le bilan annuel de l emploi salarié du secteur privé en 2014

L Urssaf, observatoire économique reconnu. Le bilan annuel de l emploi salarié du secteur privé en 2014 Le bilan annuel de l emploi salarié du secteur privé en 2014 1 L observatoire économique Grâce aux données issues des cotisants et de leur situation de paiement, le réseau des Urssaf produit et publie

Plus en détail

Diagnostic Marketing Destination Normandie Enquête auprès du grand public danois

Diagnostic Marketing Destination Normandie Enquête auprès du grand public danois Diagnostic Marketing Destination Normandie Enquête auprès du grand public danois OBJECTIFS DE L'ENQUÊTE L enquête réalisée fin novembre / début décembre 2010 auprès du grand public danois visait à définir

Plus en détail

Résultats de l enquête client Villages Vacances

Résultats de l enquête client Villages Vacances Résultats de l enquête client 2010-2011 Villages Vacances Plan de la présentation L enquête Les chiffres-clés Quand et où viennent nos clients Qui sont nos clients Pratiques et comportements Satisfaction

Plus en détail