Quelques programmes modèles à Genève Professeur François Ferrero

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quelques programmes modèles à Genève Professeur François Ferrero"

Transcription

1 Quelques programmes modèles à Genève Professeur François Ferrero Equipe mobile en psychiatrie adulte Programme pour les troubles psychiques débutants (JADE) Formation des médecins de premier recours

2 Equipe mobile En collaboration avec le Dr Philippe Huguelet, CC et la Dre Laurence Borras Objectifs Initier ou restaurer des soins psychiatriques en coopération avec les proches et les intervenants de premier recours pour des personnes difficilement accessibles et des personnes vivant en grande précarité Favoriser le maintien dans leur milieu de vie et l insertion dans la communauté Promouvoir la coopération au traitement Eviter les hospitalisations Reconnaître et soutenir le rôle des familles comme partenaires du traitement Durée : 2 ans, puis selon évaluation Financement : HUG (4 postes), mécénat privé (2 postes) Evaluation : continue, rapport annuel

3 Prestations de l équipe mobile Evaluation psychosociale et familiale Education à la santé et aide à la prise de la médication Aide à la résolution de problème Apprentissage des habilités nécessaires à l autonomie Soutien et accompagnement dans des activités occupationnelles et de réhabilitation Aide à l engagement dans les structures de soins traditionnelles Travail d écoute, soutien, réassurance des familles Interventions de crise et prévention des rechutes

4 Composition de l équipe Médecin psychiatre-psychothérapeute chef de clinique 50% Infirmiers (300%) Assistants sociaux (100%) Psychologue (100%) Secrétaire (50%)

5 Quelques caractéristiques de la patientèle 189 demandes, la 1 ère année Âge moyen : 41ans (18-65) Etat civil : 70% de célibataires Genre : Homme 55% / Femme 45% Mode de vie : seul, 71% Sans activité : 95% AI : 72% Tutelle : 39% Hospitalisations antérieures : moyenne 10 (0-50)

6 Collaboration avec les familles But : diminuer le fardeau familial Interventions : 1. Offrir du soutien à la famille : Echange d informations et d opinions avec l intervenant référent ; Assistance du psychiatre dans les situations problématiques Enseignement sur la maladie psychiatrique Mise en contact avec les associations (Relais, AETOC, Biceps, ) 2. Diminuer la dépendance de la personne envers sa famille : Alléger la famille de certaines responsabilités (courses, argent, ménage) Amener la personne à développer un mode de vie dans lequel la famille devient davantage un support 3. Rétablir au sein de la famille une relation non perturbée par les effets de la maladie

7 Quelques résultats après 1 année Réduction du temps d hospitalisation, surtout pour les hauts utilisateurs (-50%) Améliorations : symptomatologie (BPRS) qualité de la vie (WHOQOL) alliance thérapeutique évaluée par le patient ou par le soignant adhésion au traitement fonctionnement en société (MCAS) niveau de rétablissement soutien aux familles relations avec le réseau

8 Quel niveau de rétablissement? Echelle de rétablissement Niveau de prédominance des symptômes Confiance en autrui Buts personnels et envie de réussir T0 T1 Capacité à demander de l'aide Confiance en soi et espoir *p<0.01 **p<0.05

9 Soutien des familles (n=17 au T0 et n=9 au T1) Echelle de détresse émotionnelle Intensité détresse émotionnelle T0 Temps T1 Série1

10 Evaluation du Réseau (n=46) T0 T1 18% 20% 4% adéquat/disponible 40% épuisé/dépassé inactif/instable inadéquat/incompétent 18% absent/inexistant 7% 13% 20% 9% adéquat/disponible 51% épuisé/dépassé inactif/instable inadéquat/incompétent absent/inexistant *p<0.01

11 Conclusions Diminution de 2/3 du temps passé à l hôpital Amélioration symptomatologie clinique, qualité de vie, potentiel de rétablissement et adhésion au traitement Diminution du fardeau des familles Important travail de liaison, de mise en relation et de prévention au sein de la communauté

12 Programme modèle pour jeunes adultes avec problèmes psychiques débutants (JADE) En collaboration avec le Dr Marco Merlo, PD, médecin responsable

13 Phase aiguë Persistance Phase de transition Phase prodromique Remission temps

14 Objectifs : Développement d interventions spécifiques pour chaque phase, intégrant les aspects : Pharmacologiques Psychothérapeutiques Sociothérapeutiques Buts : Rétablissement Intégration sociale Maintien des relations Reprise d une formation / activité / travail Durée : indéterminée Financement : HUG + mécénat privé pour la partie job coach, et emploi soutenu Evaluation : rapport annuel

15 Traitement Agitation / Désorganisation Risque auto- ou hétéro-agressif oui non Degré d intégration sociale bas moyen Unité UHA Programme SPI Consultation CAP Unité Hospitalière Alizé Programme de jour Stabilisation Pour l Intégration Consultation, Accueil et Prévention

16 Programme modèle : Formation des médecins de premier recours En collaboration avec Prof. Gilles Bertschy, Dr Guido Bondolfi, CC, et les médecins cadres du service de psychiatrie adulte

17 Historique à Genève Dès 1999 : développement de programmes de formation continue universitaire en psychothérapie (3 certificats et 2 diplômes) Dès 2002 : mise en place d un programme appelé : Genève - Troubles de l humeur Prof. Gilles Bertschy, Dr Guido Bondolfi, Dr Jean-Michel Aubry Colloques 2x/an 3 groupes de supervision 8x/an (6-10 participants)

18 Depuis 2005 En collaboration avec les médecins cadres du service : Programme de formation continue Colloques théoriques ½ journée : (3x/an) Intervisions pour les psychiatres de ville (8x/an) Intervisions pour les internistes/généralistes (8x/an) dans chacun des 4 secteurs

19 Programme de formation continue Objectifs : Développer un réseau de collaboration réunissant MPR, psy privés, psy institutionnels Améliorer les compétences et l implication des MPR dans les soins de santé mentale Développer les compétences des MPR en médecine psychosociale et psychosomatique et dans différentes approches psychothérapiques Durée : indéterminée Financement : HUG, partenaires de l industrie pharmaceutique, formation continue universitaire en psychothérapie à la charge des participants Evaluation : chaque session et/ou programme est évalué/e

20 Programme modèle : Alliance contre la dépression Médecin responsable : Dr Guido Bondolfi, CC Projet : formation pour les médecins de premier recours (MPR) Mener une enquête qualitative via entretiens et groupes focus, afin de définir une formation permettant d améliorer : Dépistage Diagnostic Traitement des troubles dépressifs et prévention du suicide Partenaires : Psychiatres du privé et du service de psychiatrie adulte Médecins de premier recours, HUG et privés Objectifs : Développer un «réseau dépression» à disponibilité des MPR Augmenter les compétences et l implication des MPR dans le traitement des troubles dépressifs Durée : (1 ère phase) : 3 mois Financement : HUG, partenaire à trouver pour dédommager les médecins privés (budget env. CHF ,- pour la première phase) Evaluation : Nombre de participants Questionnaires de participation Rédaction d un rapport avec recommandations

Dr Guido BONDOLFI. CDS Berne, le2 novembre 2011

Dr Guido BONDOLFI. CDS Berne, le2 novembre 2011 Collaboration entre médecins de premier recours et psychiatres : l exemple de Alliance genevoise contre la dépression Dr Guido BONDOLFI CDS Berne, le2 novembre 2011 Dr. Guido Bondolfi, CC, médecin adjoint

Plus en détail

«Education Thérapeutique: quelle (trans) formation des soignants, des patients, des équipes?» Laurence ANDA CHU REUNION

«Education Thérapeutique: quelle (trans) formation des soignants, des patients, des équipes?» Laurence ANDA CHU REUNION «Education Thérapeutique: quelle (trans) formation des soignants, des patients, des équipes?» Laurence ANDA CHU REUNION «Comment intégrer une démarche d' Education Thérapeutique du Patient dans notre Unité

Plus en détail

La dépression et les proches par le Dr Guido Bondolfi

La dépression et les proches par le Dr Guido Bondolfi La dépression et les proches par le Dr Guido Bondolfi 30 avril 2012 Cette conférence a été donnée par le Dr Guido Bondolfi, responsable du Programme spécialisé» Dépression» des HUG, et par plusieurs membres

Plus en détail

Jeunes en rupture de formation "CAP Formations" Dispositif interinstitutionnel OFPC - OCE

Jeunes en rupture de formation CAP Formations Dispositif interinstitutionnel OFPC - OCE Jeunes en rupture de formation "CAP Formations" Dispositif interinstitutionnel OFPC - OCE 04.07.2014 - Page 1 OBJECTIFS DE LA RENCONTRE Présenter: L'historique du projet Le concept Les premiers résultats

Plus en détail

Equipe mobile de suivi intensif dans le milieu : Quatre ans d expérience

Equipe mobile de suivi intensif dans le milieu : Quatre ans d expérience Equipe mobile de suivi intensif dans le milieu : Quatre ans d expérience 5 décembre 2011 Tous les membres de l Equipe mobile de suivi intensif dans le milieu (EM) sont présents pour cette soirée de bilan

Plus en détail

Le Réseau de Psychiatrie Périnatale

Le Réseau de Psychiatrie Périnatale Juillet 2014 Le Réseau de Psychiatrie Périnatale Equipe du Réseau de Psychiatrie Périnatale Pôle Universitaire de Psychiatrie Adulte Centre Hospitalier Charles Perrens 121 Rue de la Béchade 33 076 Bordeaux

Plus en détail

SAVOIR FAIRE Référentiel de compétences. I- Conduite d un examen psychiatrique

SAVOIR FAIRE Référentiel de compétences. I- Conduite d un examen psychiatrique ACTIVITES Référentiel métier SAVOIR FAIRE Référentiel de compétences CONNAISSANCES Référentiel de connaissances et formations de base à acquérir I- Conduite d un entretien psychiatrique à visée diagnostique

Plus en détail

Favoriser la continence. ASRIC 11 juin 2015 Nadia Kaious Jeanneret infirmière clinicienne

Favoriser la continence. ASRIC 11 juin 2015 Nadia Kaious Jeanneret infirmière clinicienne Favoriser la continence ASRIC 11 juin 2015 Nadia Kaious Jeanneret infirmière clinicienne La prévalence de l incontinence Plus de 3 millions de personnes en France sont concernées par l'incontinence et

Plus en détail

L intégration de la psychiatrie à un hôpital de spécialités médico-chirurgicales L exemple des hôpitaux universitaires de Paris (AP-HP)

L intégration de la psychiatrie à un hôpital de spécialités médico-chirurgicales L exemple des hôpitaux universitaires de Paris (AP-HP) L intégration de la psychiatrie à un hôpital de spécialités médico-chirurgicales L exemple des hôpitaux universitaires de Paris (AP-HP) Emmanuel GODDAT directeur d hôpital, directeur adjoint aux relations

Plus en détail

Prise en charge pluridisciplinaire à l Unité de Crise Diane Helszajn Kris Van Gerwen

Prise en charge pluridisciplinaire à l Unité de Crise Diane Helszajn Kris Van Gerwen Prise en charge pluridisciplinaire à l Unité de Crise Diane Helszajn Kris Van Gerwen A.Présentation du service : 1. Introduction L approche pluridisciplinaire est le cadre qui garantit le travail de mise

Plus en détail

LES FACTEURS CONTEXTUELS INFLUENÇANT LE MODÈLE DE HIÉRARCHISATION DES SOINS MIS EN PLACE SUR LE TERRITOIRE DU CSSS LUCILLE- TEASDALE

LES FACTEURS CONTEXTUELS INFLUENÇANT LE MODÈLE DE HIÉRARCHISATION DES SOINS MIS EN PLACE SUR LE TERRITOIRE DU CSSS LUCILLE- TEASDALE LES FACTEURS CONTEXTUELS INFLUENÇANT LE MODÈLE DE HIÉRARCHISATION DES SOINS MIS EN PLACE SUR LE TERRITOIRE DU CSSS LUCILLE- TEASDALE Véronique Wilson, ergothérapeute-hôpital Maisonneuve- Rosemont, candidate

Plus en détail

Schizophrénie : 3 dimensions symptomatiques.

Schizophrénie : 3 dimensions symptomatiques. INSIGHT Intérêts d un programme d éducation thérapeutique chez les patients schizophrènes Equipe de l hôpital de jour CMPB CHU Clermont-Ferrand Schizophrénie : 3 dimensions symptomatiques. Symptômes positifs

Plus en détail

Services du CSSS de Jonquière - CLSC

Services du CSSS de Jonquière - CLSC Services du CSSS de Jonquière - CLSC PROGRAMMES Enfance Familles Jeunes 0-5 ans (incluant les services de santé mentale pour les jeunes) Futurs parents en attente d une naissance. - Grossesse dans un contexte

Plus en détail

La dépression: Ce qu il faut savoir

La dépression: Ce qu il faut savoir La dépression: Ce qu il faut savoir Une soirée d information ouverte à toutes et tous Une occasion d échanger avec des professionnel-le-s du Réseau fribourgeois de santé mentale Déroulement de la soirée

Plus en détail

Le schéma décisionnel de prise en compte d un candidat au titre de psychothérapeute

Le schéma décisionnel de prise en compte d un candidat au titre de psychothérapeute Le schéma décionnel de prise en compte d un candidat au titre de psychothérapeute 1 Psychiatre? Oui Non sans formation complémentaire Expérience de + de 5 ans? (avec ou sans formation) Oui Non soumise

Plus en détail

Docteur DEBOFFLE. G.

Docteur DEBOFFLE. G. 1 SESSION INTER REGIONALE Les Coopérations : L Hôpital Public au cœur du mouvement. Journée du 11 janvier 2001, à l ENSP de Rennes. Docteur DEBOFFLE. G. 2 HOPITAL LOCAL : HOPITAL DE PROXIMITE Quelles Missions

Plus en détail

Stage en Région CSSS Saint-Jérôme

Stage en Région CSSS Saint-Jérôme Stage en Région CSSS Saint-Jérôme Responsable : Dr Julien Cohen, responsable de la formation, chargé d enseignement clinique Dr Maxime Bérard, chargé d enseignement clinique Membres de l équipe professorale

Plus en détail

PSYCHOLOGUE Centre de Soins Spécialisés en Toxicomanie

PSYCHOLOGUE Centre de Soins Spécialisés en Toxicomanie FICHE DE POSTE PSYCHOLOGUE Centre de Soins Spécialisés en Toxicomanie Localisation Centre de Soins Spécialisés en Toxicomanie d Arpajon (91) CSAPA rattaché à l Etablissement Public de Santé d Etampes.

Plus en détail

Mise en place d'un projet d'éducation thérapeutique ou d'accompagnement

Mise en place d'un projet d'éducation thérapeutique ou d'accompagnement CALASS 2013 Association Latine pour l'analyse des Systèmes de Santé XXIV Congrès 29-30-31 aout 2013 - Mise en place d'un projet d'éducation thérapeutique ou d'accompagnement des aidants vivant avec un

Plus en détail

Etude des représentations de la dépression en oncologie: le point de vue des infirmières

Etude des représentations de la dépression en oncologie: le point de vue des infirmières Etude des représentations de la dépression en oncologie: le point de vue des infirmières Atelier «Le savoir-faire des soignants» Dr C. Quenard & Dr W. Rhondali CLINIQUE MON REPOS MARSEILLE Conflits d intérêt

Plus en détail

Formation continue en psychiatrie et psychothérapie adulte

Formation continue en psychiatrie et psychothérapie adulte Direction du Département de Psychiatrie Formation continue en psychiatrie et psychothérapie adulte Programme - Automne 2016 Invitation Chers Collègues, La formation continue, qui est l une des exigences

Plus en détail

Des cantous d hier aux unités de vie Alzheimer de demain

Des cantous d hier aux unités de vie Alzheimer de demain DR Florence LEBERT Centre de la Mémoire, CHU de Lille et centre médical des Monts-de-Flandre à Bailleul Michel PLETS Directeur des maisons de retraite de Halluin et Roncq ISABELLE KNAFF Adjointe au délégué

Plus en détail

Pour mieux vieillir ensemble

Pour mieux vieillir ensemble Pour mieux vieillir ensemble La télépsychogériatrie pour la prise en charge des symptômes comportementaux et psychologiques de la démence (SCPD): l expérience de l Institut Universitaire de gériatrie de

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE Groupe Hospitalo-Universitaire Carémeau Place du Professeur Robert Debré - 30029 NIMES Cedex 9 Direction Générale

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE Groupe Hospitalo-Universitaire Carémeau Place du Professeur Robert Debré - 30029 NIMES Cedex 9 Direction Générale CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE Groupe Hospitalo-Universitaire Carémeau Place du Professeur Robert Debré - 30029 NIMES Cedex 9 Direction Générale Tél 04 66 68 30 01 Fax 04 66 68 34 00 www.chu-nimes.fr

Plus en détail

FORMATIONS 2016 FORMATION DE PSYCHOPRATICIEN PRATIQUES ÉDUCATIVES & SOCIALES PRATIQUES EN PSYCHOTHÉRAPIE

FORMATIONS 2016 FORMATION DE PSYCHOPRATICIEN PRATIQUES ÉDUCATIVES & SOCIALES PRATIQUES EN PSYCHOTHÉRAPIE FORMATIONS 2016 Centre de Formation et de Perfectionnement aux Pratiques Éducatives, Sanitaires, Sociales et Psychothérapeutiques FORMATION DE PSYCHOPRATICIEN PRATIQUES ÉDUCATIVES & SOCIALES PRATIQUES

Plus en détail

Catalogue des formations 2015-2016

Catalogue des formations 2015-2016 Catalogue des formations 2015-2016 valable jusque décembre 2016 Institut de Formation Aides-Soignants (IFAS) et Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) du Centre Hospitalier Compiègne-Noyon Organisme

Plus en détail

Les «Psys»en cancérologie

Les «Psys»en cancérologie Les «Psys»en cancérologie Quel travail de liaison? FlorenceNore Psychologue -Centre Jean Perrin / CHU «J ai envie de tuer quelqu un. J aurai dûen parler àmon psy, finalement j ai préféréme confier àmon

Plus en détail

Apport de NTIC dans la prise en charge du patient en psychiatrie

Apport de NTIC dans la prise en charge du patient en psychiatrie Direction des Systèmes d'information et des Plateaux Techniques Apport de NTIC dans la prise en charge du patient en psychiatrie Stéphane PIERREFITTE Objectif (1/2) Réalisation de projet de télémédecine

Plus en détail

Sommaire de la rencontre La Clinique sans murs

Sommaire de la rencontre La Clinique sans murs Sommaire de la rencontre La Clinique sans murs L Historique L Équipe Plus qu un programme de traitement Efficience des programmes de traitement Réponse aux enjeux du Plan d action en santé mentale 2005-2010

Plus en détail

Les plaies chroniques

Les plaies chroniques Organisé par C. L. E. F. Congrès National Jeudi 16 et Vendredi 17 avril 2015 s plaies chroniques Président du Comité Scientifique : Professeur Dominique Casanova Service de chirurgie plastique et réparatrice

Plus en détail

Session d initiation et ateliers pratiques. Thérapies basées sur la mentalisation (TBM) Session d initiation

Session d initiation et ateliers pratiques. Thérapies basées sur la mentalisation (TBM) Session d initiation Session d initiation et ateliers pratiques formation continue universitaire Thérapies basées sur la mentalisation (TBM) Session d initiation 27 > 30 juin 2016 f o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l

Plus en détail

Dispositifs de soins en psychiatrie

Dispositifs de soins en psychiatrie Dispositifs de soins en psychiatrie Journée du 28 Mai 2015 Resaccel Annick Perrin-Niquet PISR Où trouver des soins psychiatriques? 1. La médecine de ville 2. Le secteur libéral 3. Le secteur de l hospitalisation

Plus en détail

Enseignement du Tronc commun EPTHECC (1 ère et 2 ème année)

Enseignement du Tronc commun EPTHECC (1 ère et 2 ème année) Programme d Enseignement EPTHECC «Enseignement de la Psychopathologie et des Thérapies Comportementales et Cognitives» Enseignement du Tronc commun EPTHECC (1 ère et 2 ème année) «Institut de Recherche

Plus en détail

Propositions pour la formation continue

Propositions pour la formation continue Propositions pour la formation continue Collectif Alternatif Formation Collectif des 39 Constat : Le Développement Professionnel Continu (DPC) dans son concept même et dans sa mise en application ne correspond

Plus en détail

GERONTOLOGIE GERIATRIE 1 - GERONTOLOGIE :

GERONTOLOGIE GERIATRIE 1 - GERONTOLOGIE : GERONTOLOGIE GERIATRIE 1 - GERONTOLOGIE : 1 Quitter la vie sans déchoir 2 Médecine générale et personnes âgées 3 Particularités sémiologiques du sujet âgé 4 Le traitement des douleurs chez les vieillards

Plus en détail

Bien Cibler. Équipe d'intervention et de formation en santé mentale LE CENTRE

Bien Cibler. Équipe d'intervention et de formation en santé mentale LE CENTRE Bien Cibler Équipe d'intervention et de formation en santé mentale LE CENTRE L'INTERVENTION DANS LE MILIEU NATUREL OU PROFESSIONNEL DE LA PERSONNE ; LA CIBLE VERS UN RÉTABLISSEMENT RAPIDE Équipe d'intervention

Plus en détail

«Prise en charge psychologique des victimes et des intervenants le stress post-traumatique» Vermeiren Etienne, Charleroi,

«Prise en charge psychologique des victimes et des intervenants le stress post-traumatique» Vermeiren Etienne, Charleroi, «Prise en charge psychologique des victimes et des intervenants le stress post-traumatique» Vermeiren Etienne, Charleroi, 25-11-2016 De l Unité de Crise et d Urgences Psychiatriques au Centre de Référence

Plus en détail

Le Carrefour Communautaire- Institutionnel-Usagers (CCIU) : Créateur de rapprochements

Le Carrefour Communautaire- Institutionnel-Usagers (CCIU) : Créateur de rapprochements Le Carrefour Communautaire- Institutionnel-Usagers (CCIU) : Créateur de rapprochements Présenté par : Diane Laroche, CSSS Ahuntsic- Montréal-Nord; Jean-Nicolas Ouellet, CAMÉÉ et ARUCI-SMC; Valérie Coulombe,

Plus en détail

Extrait des «Directives de qualité de la CDAS Est+ pour les institutions pour adultes handicapés (personnes invalides au sens de la LIPPI)»

Extrait des «Directives de qualité de la CDAS Est+ pour les institutions pour adultes handicapés (personnes invalides au sens de la LIPPI)» SG CDAS / mars 2015 Extrait des «Directives de qualité de la CDAS Est+ pour les institutions pour adultes handicapés (personnes invalides au sens de la LIPPI)» du 12 septembre 2011 Traduction en français

Plus en détail

PRESENTATION PEPS UTEP EPERNAY. UTEP support à l accompagnement formation et élaboration de projet en ETP

PRESENTATION PEPS UTEP EPERNAY. UTEP support à l accompagnement formation et élaboration de projet en ETP PRESENTATION PEPS UTEP EPERNAY UTEP support à l accompagnement formation et élaboration de projet en ETP Equipe de l UTEP 0.5 ETP IDE 0.4 ETP Diététicienne 0.2 ETP Psychologue 0.1 ETP Coordination 0.2

Plus en détail

Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution

Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution et soins des enfants et des adolescents Les souffrances des adolescents sont réelles et conséquentes, dans une période du développement de la personne, empreinte de bouleversements. La spécificité de la

Plus en détail

Intérêt d un réseau de santé dans le parcours de soins d un patient atteint d une maladie chronique

Intérêt d un réseau de santé dans le parcours de soins d un patient atteint d une maladie chronique Intérêt d un réseau de santé dans le parcours de soins d un patient atteint d une maladie chronique Brigitte GALAUP Pascale LESTIEU Réseau RELIENCE SOMMAIRE Présentation du réseau L orientation maladie

Plus en détail

Résidence Maucoudinat

Résidence Maucoudinat Résidence Maucoudinat Plaquette de présentation. Modalités d accueil Décembre 2009 Association Asais 6 rue ausone 33000 Bordeaux www.asais-icare.org / asais.icare@free.fr Tél. 09 54 22 26 68 Fax 05.24.84.32.83

Plus en détail

CONCOURS GENERAL SESSION 2009

CONCOURS GENERAL SESSION 2009 CONCOURS GENERAL SESSION 2009 Epreuve d admission Partie écrite : Durée : 2 heures Le Centre hospitalier du Val d Ariège (CHVA) est inscrit dans un réseau local de lutte contre les infections nosocomiales

Plus en détail

Violence et institutions EPSAN Brumath - 17 et 18 novembre Dr Marielle Lafont, co-pilotage HAS

Violence et institutions EPSAN Brumath - 17 et 18 novembre Dr Marielle Lafont, co-pilotage HAS Mieux prévenir et prendre en charge les moments de violence dans l évolution clinique des patients adultes lors des hospitalisations en services de psychiatrie Violence et institutions EPSAN Brumath -

Plus en détail

GRAND TITRE. Suivi des projets subventionnés RMEF-2006

GRAND TITRE. Suivi des projets subventionnés RMEF-2006 GRAND TITRE Suivi des projets subventionnés RMEF-2006 Appel à propositions du RMEF Budget 50 000 $ CAD / 35 000 euros Janvier 2006 Comité scientifique: Dr F Lelclerc (Lille) Dr Martin Chalumeau (Paris)

Plus en détail

Réseau Troubles de l humeur et périnatalité

Réseau Troubles de l humeur et périnatalité Réseau Troubles de l humeur et périnatalité Prise en charge de la dépression, du trouble bipolaire et du trouble anxieux en lien avec la grossesse (avant, pendant ou après) A qui s adresse le réseau? Ce

Plus en détail

Présentation du CReSERC Réunion du réseau de remédiation cognitive 23 Mai Dr Vincent Delaunay Dr Marion Chirio-Espitalier CHU de Nantes

Présentation du CReSERC Réunion du réseau de remédiation cognitive 23 Mai Dr Vincent Delaunay Dr Marion Chirio-Espitalier CHU de Nantes Présentation du CReSERC Réunion du réseau de remédiation cognitive 23 Mai 2016 Dr Vincent Delaunay Dr Marion Chirio-Espitalier CHU de Nantes Le CReSERC Centre Référent en soins d Education thérapeutique

Plus en détail

PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL

PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL ÉDITION 2008 NOTE Le présent document prend effet à compter du 15 août 2008 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...

Plus en détail

PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL

PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL ÉDITION 2012 NOTE Le présent document prend effet à compter du 1 er avril 2012 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...

Plus en détail

PROGRAMME PSYCHIATRIE ET PSYCHOTHÉRAPIE

PROGRAMME PSYCHIATRIE ET PSYCHOTHÉRAPIE PROGRAMME PSYCHIATRIE ET 09-11 novembre 2016 EPFL SwissTech Convention Center Lausanne Mercredi, le 9 novembre 2016 À partir de 07:45 Arrivée et inscription des participants 08:30 Evolution du concept

Plus en détail

L équipe santé mentale jeunesse du CSSSAM-N

L équipe santé mentale jeunesse du CSSSAM-N L équipe santé mentale jeunesse du CSSSAM-N Soins infirmiers en santé mentale jeunesse Présentation du guichet d accès SMJ Elvira Gallant inf.b.sc. 8 Mai 2008 1 Plan de la présentation 1. Plan d action

Plus en détail

PROJET DE LOI de modernisation de notre système de santé. (Texte définitif) adopté par l Assemblée Nationale le 17 décembre 2015

PROJET DE LOI de modernisation de notre système de santé. (Texte définitif) adopté par l Assemblée Nationale le 17 décembre 2015 PROJET DE LOI de modernisation de notre système de santé. (Texte définitif) adopté par l Assemblée Nationale le 17 décembre 2015 Article 69 I. Le code de la santé publique est ainsi modifié : 1 La première

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION 2016

PROGRAMME DE FORMATION 2016 PROGRAMME DE FORMATION 2016 www.nant.ch INTÉGRER LA COMPLEXITÉ CROISSANTE DES SAVOIRS Le programme de formation de la Fondation de Nant s adresse à tous les professionnels du monde de la santé confrontés

Plus en détail

Illustration de compétences transversales

Illustration de compétences transversales Illustration de compétences transversales 1/ Prendre en charge un bilan de la 6 ème année Recueillir et analyser les données de l élève, de ses parents, de la PMI et des enseignants. Synthétiser les données

Plus en détail

Examiner le profil de santé des personnes consultant les services courants de santé : maladie physique chronique, trouble mental et comorbidité

Examiner le profil de santé des personnes consultant les services courants de santé : maladie physique chronique, trouble mental et comorbidité Examiner le profil de santé des personnes consultant les services courants de santé : maladie physique chronique, trouble mental et comorbidité Identifier des conséquences à la présence de comorbidités

Plus en détail

Présentation du Questionnaire des besoins en réadaptation psychosociale (QBRP)

Présentation du Questionnaire des besoins en réadaptation psychosociale (QBRP) Présentation du Questionnaire des besoins en réadaptation psychosociale (QBRP) 4ème Colloque interétablissements en psychiatrie et santé mentale, Montréal, 4-5 oct. 2007 Jocelyn Bisson, M.Sc. Conseiller

Plus en détail

Programme Troubles de l humeur. Evaluation et prise en charge de la dépression et des troubles bipolaires

Programme Troubles de l humeur. Evaluation et prise en charge de la dépression et des troubles bipolaires Programme Troubles de l humeur Evaluation et prise en charge de la dépression et des troubles bipolaires De quoi s agit-il? Les troubles de l humeur peuvent être de différentes natures. Les troubles dépressifs

Plus en détail

UNITE FONCTIONNELLE D ADDICTOLOGIE. E.L.S.A Equipe de Liaison et de Soins en Addictologie C.J.C Consultation Jeunes Consommateurs.

UNITE FONCTIONNELLE D ADDICTOLOGIE. E.L.S.A Equipe de Liaison et de Soins en Addictologie C.J.C Consultation Jeunes Consommateurs. UNITE FONCTIONNELLE D ADDICTOLOGIE E.L.S.A Equipe de Liaison et de Soins en Addictologie C.J.C Consultation Jeunes Consommateurs. Les objectifs sont définis par : Les objectifs La circulaire DHOS du 16

Plus en détail

PLAN. I. Présentation de l EPSM Morbihan et de son secteur médico-social

PLAN. I. Présentation de l EPSM Morbihan et de son secteur médico-social Pôle Médico-Social Ivan LECOURT Directeur du Pôle Médico-Social, EPSM Morbihan Maryse MORICE Cadre Supérieur de Santé Coordonnateur MAS-FAM, EPSM Morbihan PLAN I. Présentation de l EPSM Morbihan et de

Plus en détail

Approche psychosociale. Écoute, empathie, soutien

Approche psychosociale. Écoute, empathie, soutien Approche psychosociale Écoute, empathie, soutien Approche psychosociale principes! Approche interdisciplinaire et collaborative avec le client et ses proches! Une seule et même équipe prend en charge le

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU CRA MIDI-PYRENEES

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU CRA MIDI-PYRENEES REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU CRA MIDI-PYRENEES Centre Ressources Autisme Midi-Pyrénées p. 1/11 Centre Ressources Autisme Midi-Pyrénées p. 2/11 REFERENCES Loi n 2002-2 du 2 janvier 2002, rénovant l action

Plus en détail

FORMATION. Organisation : CRIAVS Midi-Pyrénées

FORMATION. Organisation : CRIAVS Midi-Pyrénées Outil d évaluation et d accompagnement clinique pour la prise en charge d auteurs de violences sexuelles «QICPAAS» Questionnaire d Investigation Clinique Pour Auteurs d Agressions Sexuelles Organisation

Plus en détail

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge A l initiative de la Direction Générale de la Santé Mise en œuvre: Société Française de Gériatrie et Gérontologie

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL C.S.A.P.A L ASTROLABE. Centre de Soins d'accompagnement et de Prévention en Addictologie. Tel : 02.98.62.64.02. Fax : 02.98.62.64.

LIVRET D ACCUEIL C.S.A.P.A L ASTROLABE. Centre de Soins d'accompagnement et de Prévention en Addictologie. Tel : 02.98.62.64.02. Fax : 02.98.62.64. LIVRET D ACCUEIL Centre de Soins d'accompagnement et de Prévention en Addictologie C.S.A.P.A L ASTROLABE 74, rue de Brest B.P. 97237 29 672 MORLAIX CEDEX Tel : 02.98.62.64.02 Fax : 02.98.62.64.77 Mail

Plus en détail

DAS. Qualité et sécurité des soins: dimensions managériales. f o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i. 2 septembre 2015 15 juillet 2016

DAS. Qualité et sécurité des soins: dimensions managériales. f o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i. 2 septembre 2015 15 juillet 2016 DAS Diplôme de formation continue Diploma of Advanced Studies Qualité et sécurité des soins: dimensions managériales 2 septembre 2015 15 juillet 2016 f o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i FACULTÉ

Plus en détail

Mission spécifique senior en santé mentale

Mission spécifique senior en santé mentale Mission spécifique senior en santé mentale 120,0 100,0 Hommes Femmes 80,0 60,0 40,0 20,0 0,0 0-4 5-9 10-14 15-19 20-24 25-29 30-34 35-39 40-44 45-49 50-54 55-59 60-64 65-69 70-74 75-79 80-84 > 85 Taux

Plus en détail

Charte de l Association Aurore

Charte de l Association Aurore Charte de l Association Aurore Introduction : Des valeurs et des principes directeurs Fondée en 1871, reconnue d utilité publique en 1875, l association Aurore a pour objet «la réadaptation sociale et

Plus en détail

La psychiatrie de secteur et le parcours de soins. UE.2.6 Compétence R.E NOTO-

La psychiatrie de secteur et le parcours de soins. UE.2.6 Compétence R.E NOTO- le parcours de soins UE.2.6 Compétence Introduction C est quoi? Le territoire national est découpé en zones géographiques appelées «secteurs». Le secteur est l organisation à l intérieur d un bassin de

Plus en détail

Unité interdisciplinaire de médecine et de prévention de la violence

Unité interdisciplinaire de médecine et de prévention de la violence Unité interdisciplinaire de médecine et de prévention de la violence Violence et santé Par «violence», il est entendu la menace ou l utilisation intentionnelle de la force physique ou du pouvoir contre

Plus en détail

Le schéma départemental est un outil essentiel de prospective des politiques locales sociales et médicosociales.

Le schéma départemental est un outil essentiel de prospective des politiques locales sociales et médicosociales. Le schéma départemental est un outil essentiel de prospective des politiques locales sociales et médicosociales. Le Conseil Général du Cher a souhaité associer l ensemble des acteurs aux différentes étapes,

Plus en détail

Modèle de soins communautaires dans le département de psychiatrie du CHUV

Modèle de soins communautaires dans le département de psychiatrie du CHUV Bruxelles 26 novembre 2010 Modèle de soins communautaires dans le département de psychiatrie du CHUV Dr Stéphane Morandi Organisation des soins en santé mentale dans le Canton de Vaud Le Canton de Vaud

Plus en détail

LA CASE. L'Unité Sortant de Prison. Vers une continuité des soins dedans-dehors ATHS 12. Veronique LATOUR. Mercredi 30 septembre 2015

LA CASE. L'Unité Sortant de Prison. Vers une continuité des soins dedans-dehors ATHS 12. Veronique LATOUR. Mercredi 30 septembre 2015 LA CASE Association fondée et soutenue par Médecins du Monde L'Unité Sortant de Prison Vers une continuité des soins dedans-dehors Veronique LATOUR ATHS 12 Mercredi 30 septembre 2015 3 La CASE 36-38 rue

Plus en détail

2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc... 5. 3. La gouvernance du contrat local de santé du Médoc... 8

2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc... 5. 3. La gouvernance du contrat local de santé du Médoc... 8 1 Sommaire 1. Le contrat local de santé : mieux coordonner les politiques de santé pour réduire les inégalités d accès aux soins... 3 2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc...

Plus en détail

1. INTRODUCTION 2. LEGISLATION 3. DEFINITION 4. CATEGORISATION DES ENTRETIENS 5. LE CADRE DE L ENTRETIEN 6. LES PHASES DE L ENTRETIEN

1. INTRODUCTION 2. LEGISLATION 3. DEFINITION 4. CATEGORISATION DES ENTRETIENS 5. LE CADRE DE L ENTRETIEN 6. LES PHASES DE L ENTRETIEN 1. INTRODUCTION 2. LEGISLATION 3. DEFINITION 4. CATEGORISATION DES ENTRETIENS 5. LE CADRE DE L ENTRETIEN 6. LES PHASES DE L ENTRETIEN 1.LEGISLATION n Dans le cadre du rôle propre infirmier n Dans le domaine

Plus en détail

Code d éthique du CHAU Hôtel-Dieu de Lévis

Code d éthique du CHAU Hôtel-Dieu de Lévis Code d éthique du CHAU Hôtel-Dieu de Lévis Adopté à la séance du Conseil d administration Septembre 2006 Tables des matières PRÉAMBULE 1 INTRODUCTION 2 Les définitions 3 Les valeurs fondamentales 3 Les

Plus en détail

Services de santé mentale : tendances actuelles et défis

Services de santé mentale : tendances actuelles et défis Ian Dawson Coordinateur de services/ Gestionnaire de Projet Salten CMHC Nordland Hospital Trust Bodø, Norway Services de santé mentale : tendances actuelles et défis Plan de cette présentation Contexte

Plus en détail

Système de financement des hôpitaux en Belgique

Système de financement des hôpitaux en Belgique 1 Système de financement des hôpitaux en Belgique 2 Principales étapes historiques 1964 : Golden Sixties programmation, agrément, financement 1974 : Crise pétrolière critères de programmation et prix prévisionnel

Plus en détail

Protocole d urgence pour les séjours de mobilité. Bureau international

Protocole d urgence pour les séjours de mobilité. Bureau international Protocole d urgence pour les séjours de mobilité Bureau international Université Laval 2011 L Université Laval est une université ouverte sur le monde, qui favorise les échanges, la coopération et la participation

Plus en détail

Comment réussir l interprofessionnalité?

Comment réussir l interprofessionnalité? Comment réussir l interprofessionnalité? L Equipe mobile vulnérabilités (EmvS) Mme J Palminteri, Dre E Dory EmvS Centre des Populations Vulnérables 10 mai 2016, Morges Pour commencer «Aucune profession

Plus en détail

Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux. Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006

Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux. Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006 Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006 Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux Prévention et dépistage

Plus en détail

ROLE PARAMEDICAL EN ADDICTOLOGIE

ROLE PARAMEDICAL EN ADDICTOLOGIE Journée thématique : association IDEES le 17 mars 06 Paris ROLE PARAMEDICAL EN ADDICTOLOGIE Hôpital Universitaire Paul Brousse Villejuif (94) Fédération d Addictologie - PR Boissonnas - PR Reynaud Equipe

Plus en détail

Psychologie positive et prévention de la rechute dépressive. Jeudi 6 mai 2010

Psychologie positive et prévention de la rechute dépressive. Jeudi 6 mai 2010 Journée régionale de l Association Suisse de Psychothérapie Cognitive (ASPCo) Jeudi 6 mai 2010 Psychologie positive et prévention de la rechute dépressive rfsm fnpg Réseau fribourgeois de santé mentale

Plus en détail

DR = données ré actualisables. Surligné en jaune les modifications des révisions DONNEES DU PATIENT. NOM d usage: NOM de naissance:

DR = données ré actualisables. Surligné en jaune les modifications des révisions DONNEES DU PATIENT. NOM d usage: NOM de naissance: 1 = données fixes = données ré actualisables. Surligné en jaune les modifications des révisions Corpus d Information Maladie d Alzheimer CIMA DONNEES DU PATIENT NOM d usage: NOM de naissance: Pour les

Plus en détail

La pratique du coaching en externe et ses spécificités

La pratique du coaching en externe et ses spécificités CAS accompagnement HEP Lausanne La pratique du coaching en externe et ses spécificités Sibylle HEUNERT DOULFAKAR Psychologue APSYTRA FSP Intervenante psychosociale en organisation Présidente APSYTRA (Association

Plus en détail

Information pour les patients

Information pour les patients Information pour les patients Vous vous posez des questions concernant votre consommation de tabac, alcool, médicaments ou autres substances? Des réponses adaptées à vos besoins existent Accueil Qui sommes-nous?

Plus en détail

Préserver son autonomie : comprendre, anticiper et choisir

Préserver son autonomie : comprendre, anticiper et choisir Préserver son autonomie : comprendre, anticiper et choisir Comment être aidé lorsque l on aide? Besoin de répit? Certaines structures accueillent de façon temporaire les personnes dépendantes. Elles permettent

Plus en détail

Résumé Hassan Rahioui

Résumé Hassan Rahioui Résumé Les mutations sociales actuelles déstabilisent nos modes de relation, si bien que face à des événements stressants, faute d un soutien réel ou supposé, des individus «craquent». Dans ce contexte,

Plus en détail

la plupart des patients vivent dans la cité certains travaillent, le plus souvent en milieu protégé, parfois en milieu ordinaire

la plupart des patients vivent dans la cité certains travaillent, le plus souvent en milieu protégé, parfois en milieu ordinaire Le handicap psychique : complémentarité des approches médicale et médico-sociale Jean-Marie Danion Plan Définition de la notion de handicap psychique Contexte historique de l émergence de cette notion

Plus en détail

L EXPÉRIENCE D IMPLANTATION DU SUIVI SYSTÉMATIQUE DE LA CLIENTÈLE PSYCHOTIQUE

L EXPÉRIENCE D IMPLANTATION DU SUIVI SYSTÉMATIQUE DE LA CLIENTÈLE PSYCHOTIQUE L EXPÉRIENCE D IMPLANTATION DU SUIVI SYSTÉMATIQUE DE LA CLIENTÈLE PSYCHOTIQUE À L'UNITÉ DE SOINS PSYCHIATRIQUES DU CENTRE HOSPITALIER (CH) PIERRE-BOUCHER CENTRE INTÉGRÉ DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX

Plus en détail

Programme. Tout comprendre sur les rythmes biologiques pour améliorer votre pratique clinique

Programme. Tout comprendre sur les rythmes biologiques pour améliorer votre pratique clinique Programme Tout comprendre sur les rythmes biologiques pour améliorer votre pratique clinique PLACE ET ENJEUX DE LA PROBLEMATIQUE TRAITEE 1 Contexte scientifique Si les troubles circadiens du sommeil et

Plus en détail

Visite de Madame la Secrétaire d Etat à la Santé. 31 mars 2011 Rencontre avec l équipe mobile de santé communautaire AP-HM Médecins du Monde

Visite de Madame la Secrétaire d Etat à la Santé. 31 mars 2011 Rencontre avec l équipe mobile de santé communautaire AP-HM Médecins du Monde Visite de Madame la Secrétaire d Etat à la Santé 31 mars 2011 Rencontre avec l équipe mobile de santé communautaire 46 et 35 rue curiol 13001 marseille DOSSIER DE PRESSE Sommaire Communiqué de presse Un

Plus en détail

Qu attendre d un stage de réhabilitation à court et moyen terme? Dr Pascale SURPAS CHARNAY

Qu attendre d un stage de réhabilitation à court et moyen terme? Dr Pascale SURPAS CHARNAY Qu attendre d un stage de réhabilitation à court et moyen terme? Dr Pascale SURPAS CHARNAY EFFETS ATTENDUS DES TRT DANS LA BPCO DEFINITION ERS/ATS 2013 Se mettre d accord sur les mots la rééducation est

Plus en détail

Confiance en un psychologue agréé. Information pour les clients ou patients des psychologues actifs dans les soins de santé

Confiance en un psychologue agréé. Information pour les clients ou patients des psychologues actifs dans les soins de santé Commission des Psychologues Confiance en un psychologue agréé Information pour les clients ou patients des psychologues actifs dans les soins de santé Cette brochure est destinée aux clients* ou patients

Plus en détail

Confiance en un psychologue agréé. Information pour les clients ou patients des psychologues actifs dans les soins de santé (mentale)

Confiance en un psychologue agréé. Information pour les clients ou patients des psychologues actifs dans les soins de santé (mentale) Commission des Psychologues Confiance en un psychologue agréé Information pour les clients ou patients des psychologues actifs dans les soins de santé (mentale) Cette brochure est destinée aux clients*

Plus en détail

FORMATION DE BASE EN PSYCHOGERIATRIE Cycle 2016, Hôpital Vincent Van Gogh, Marchienne-au-Pont 6 modules de 2 jours

FORMATION DE BASE EN PSYCHOGERIATRIE Cycle 2016, Hôpital Vincent Van Gogh, Marchienne-au-Pont 6 modules de 2 jours FORMATION DE BASE EN PSYCHOGERIATRIE Cycle 2016, Hôpital Vincent Van Gogh, Marchienne-au-Pont 6 modules de 2 jours Responsable de formation : Dr Philippe Fontaine (chef du service de psychiatrie, CHU de

Plus en détail

SOINS AMBULATOIRES. Niveau demandé. Activités proposées au stagiaire. Nombre de stagiaires acceptées. envoyer la candidature

SOINS AMBULATOIRES. Niveau demandé. Activités proposées au stagiaire. Nombre de stagiaires acceptées. envoyer la candidature AS3 CANDIDATER POUR UN STAGE EN PSYCHOLOGIE AU DEPARTEMENT ADULTES Le département adultes est constitué de plusieurs structures d accueil possible pour les étudiants. Les structures proposent des soins

Plus en détail

SAVS : Projet d établissement SAVS

SAVS : Projet d établissement SAVS SAVS : Projet d établissement Les autorisations Autorisation du 14 septembre 2001 : Ce service s adresse aux seules personnes fréquentant le centre Ad appro ; il est destiné au soutien pour une vie à domicile

Plus en détail

Mesures tutélaires en faveur des adultes et interventions médicales

Mesures tutélaires en faveur des adultes et interventions médicales Mesures tutélaires en faveur des adultes et interventions médicales Institutions et application des mesures Martigny, 17.IV.2008 Dr. Georges Klein Médecin Chef Service de Psychiatrie et Psychothérapie

Plus en détail

Règlement. pour la certification de centres du sein. Ligue suisse contre le cancer / Société suisse de sénologie

Règlement. pour la certification de centres du sein. Ligue suisse contre le cancer / Société suisse de sénologie Règlement pour la certification de centres du sein Ligue suisse contre le cancer / Ce règlement est rédigé en allemand, français et italien. En cas de contradictions, c est la version allemande qui fait

Plus en détail