Les anomalies dans les dimensions transversales, sagittales et verticales

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les anomalies dans les dimensions transversales, sagittales et verticales"

Transcription

1 Les anomalies dans les dimensions transversales, sagittales et verticales Le principal problème dentaire concerne la dysharmonie maxillo-dentaire (rapports entre la taille des dents et celle du maxillaire). Si les dents sont trop grandes par rapport au maxillaire = chevauchements. Si les dents sont trop petites par rapport au maxillaire = diastèmes. Autre problème dentaire : problème de nombre (vu sur le panoramique): - surnuméraire - agénésie : les plus fréquentes concernent les 8 puis les incisives latérales, puis les 2èmes prémolaires (surtout mandibulaires). Il existe également les anomalies de forme. Les anomalies peuvent se situer dans les dimensions sagittales, transversales ou verticales. Il faut réaliser un diagnostic squelettique, dento-squelettique et dentaire. I. La dimension transversale : Les principales anomalies transversales sont : - anomalies squelettiques : la base maxillaire peut être trop étroite (endognathie) ou trop large (exognathie). - Anomalies alvéolaires : les procès alvéolaires peuvent être trop orientés vers l extérieur (exoalvéolie) ou trop orientés vers l intérieur (endoalvéolie). On retrouve dans ce cas un articulé inversé. Il faut noter que les asymétries touchent le plus souvent les 3 dimensions de l espace. A. Examen exobuccal de face: Cela s effectue par : - approche générale du visage Notion de développement transversal, très lié au développement vertical ex : visage long, étroit,... mais il faut déterminer si la dominante est verticale ou horizontale - étude des différentes composantes du visage - étude de la symétrie 1

2 1) Approche générale du visage: Il faut déterminer la forme générale du crane en calculant l indice céphalique et l indice facial. Indice céphalique (IC) = analyse de la forme du crâne IC = largeur maximale du crâne / longueur max du crâne x 100 IC < 76 : Dolichocéphale = tête étroite 76 < IC < 81 : Mésocéphale IC > 81 : Brachycéphale = tête arrondie Indice Facial (IF) IF = Distance Ophryon Gnathion x 100 Largeur bizygomatique IF < 97 : Euryprosope = face large 97 < IF < 104 : Mésoprosope IF > 104 : Leptoprosope = face étroite 2) Etude des composantes du visage : Le développement transversal est observé à travers différents éléments : - saillie des apophyses zygomatiques et zones malaires fixe la largeur du visage - distance interoculaire en relation avec la croissance transversale L augmentation de cette distance signe un hypertélorisme. - relief des angles goniaques si bien marqués et larges : dvpt important mandibulaire correct et important - largeur de la fente labiale - largeur des zones narinaires si le patient ne ventile pas par le nez : narines étroites -> hypodévelopement transversal - sillons naso-géniens 2

3 3) Etude de la symétrie: On distingue 2 grandes familles d asymétrie : - asymétrie squelettique vraie : asymétrie squelettique morphologique, elles peuvent intéresser toute la face - asymétrie squelettique non vraie : trouble positionnel (mandibulaire) Pour les distinguer, on compare le patient : - en OIM - en position de repos ou RC Trouble positionnel : - la mandibule dévie pour retrouver des contacts cuspides-fosses normaux d un coté et une occlusion inversée de l autre coté : latéro-déviation - lorsque l on supprime les interférences (en RC ou au repos) : la mandibule se recentre, l asymétrie disparait Asymétrie squelettique vraie : - la latéro-déviation persiste malgré le passage en RC. - la ligne sagittale médiane est courbe et les lignes horizontales sont convergentes. NB : pour une asymétrie squelettique mandibulaire (latéro-gnathie) : on retrouvera une différence de longueur et une différence d angulation entre les 2 hémi-corps. Sujet symétrique ligne sagittale médiane droite parallélisme des lignes horizontales dvlpt symétrique des 2 hémi-faces Sujet dissymétrique ligne sagittale médiane courbe ou brisée convergence lignes horizontales dvlpt différent des 2 hémifaces téléradiographie de face et basale Pour un sujet dissymétrique, il faut déterminer : - localisation de la dissymétrie base du crâne face supérieure mandibule - sens concernés transversal sagittal vertical 3

4 B. Examen endobuccal: Il s effectue en examinant : - la forme des arcades - les relations occlusales transversales - l orientation des procès alvéolaires 1) Forme des bases et des arcades: forme des bases : endognathie, exognathie forme des arcades : en V, en U, en lyre Indice d arcade : il définit une typologie d arcade à partir de sa longueur et de sa largeur. Indice d arcade = largeur maximale d arcade maxillaire / longueur maximale maxillaire * 100 IA < 115 : arcade euryove = arcade large 115 < IA < 130 : arcade mésove IA > 130 : arcade dolichove = arcade étroite 2) Les relations occlusales transversales: Endognathie maxillaire :. VP profonde. arcades étroites. articulé inversé sur les secteurs latéraux Exognathie maxillaire (rare) Endognathie mandibulaire (rare) endognathie mand. et exognathie maxill. présentes lors du Syndrome de Brodie endognathie mand. est souvent associée à une endognathie maxill. ou à une langue petite et haute Exognathie mandibulaire. articulé inversé. souvent en relation avec une langue basse et volumineuse. mandibule en forme de fer à cheval 4

5 3) Orientation des procès alvéolaires : Articulé inversé : Ceci traduit un maxillaire trop étroit par rapport à la mandibule. Beaucoup de diagnostics différentiels sont à faire : - endognathie maxillaire - endoalvéolie maxillaire ou exoalvéolie mandibulaire Donc il faut regarder l orientation des procès alvéolaire : - si convergence de procès alvéolaires maxill. vers le bas = endoalvéolie maxillaire - si orientation verticale des procès alvéolaires maxillaires = endognathie maxillaire Si l articulé inversé est unilatéral, il faut alors déterminer si c est : - une anomalie asymétrique ex : hémi-maxillaire moins développé - anomalie symétrique ex : contact cuspide/fosse d un côté et cuspide/fosse inversé de l autre côté Le décalage des points inter-incisifs peut être du à: - une asymétrie mandibulaire - une latéro-déviation - un problème purement dentaire On regarde par rapport au plan sagittal médian pour voir quelle arcade est décalée (on note de quel coté, et de combien de degré): - si maxillaire décalé : problème dentaire (le + souvent) maxillaire dévié (très rare) - si mandibulaire décalée : latéro-déviation latero-gnathie problème dentaire => on place alors le patient en RC ou en position de repos : - si la déviation disparaît : c est une latero-déviation - si la déviation persiste : c est une latero-gnathie mandibulaire : le point inter-incisif suit le menton (et sont alignés) - si le point inter-incisif est décalé mais pas le menton : c est un problème dentaire. Diagnostic différentiel entre endognathie et endoalvéolie : on regarde l orientation des procès alvéolaire, si ils sont fortement incliné (en dedans) = endoalvéolie. 5

6 4) Conclusion de la dimension transversale: Il y a 2 grands types d anomalies dans le sens transversal : Anomalies symétriques Anomalies asymétriques - Latéro-déviation : anomalie symétrique amenant à des positions asymétriques Sujet symétrique : A l examen clinique on note : - concordance de médianes incisives - même occlusion à droite et à gauche, ou anomalie bilatérale Les anomalies peuvent être : - endognathie maxillaire et/ou exognathie mandibulaire - endoalvéolie maxillaire et/ou exoalvéolie mandibulaire A différencier selon l orientation des procès alvéolaires (droits ou convergents). Sujet asymétrique : L anomalie peut être : - squelettique (structurale) déviation de la LSM convergence des lignes horizontales inclinaison des procès alvéolaires asymétrique déviation des médianes incisives - cinétique La composante dentaire peut être associée à une composante basale. Latérodéviation : A l examen clinique : - sujet symétrique au repos / déviation du menton en occlusion - médianes alignées au repos / déviées en occlusion - souvent articulé inversé unilatéral en occlusion Ceci disparaît au repos et est remplacé par un articulé cuspide/cuspide bilatéral. 6

7 II. Dimension sagittale : A. Examen exobuccal de profil : On va étudier : - la forme générale du profil - les différents composants du profil - le profil sous nasal 1) Forme générale du profil : Le problème squelettique le plus fréquent : une mâchoire en avant par rapport à l autre Si le maxillaire est avancé : Classe II le profil devient convexe soit le maxillaire est en avant soit la mandibule est en retrait soit le nez est en avant : prognathie maxillaire soit le menton est en arrière : retrognathie mandibulaire le sens vertical influence la perception du décalage sagittal, ainsi : - un hypodivergent attenue la classe II - un hyperdivergent accentue la classe II Si la mandibule est avancée : soit le maxillaire est en retrait soit la mandibule est en avant En classe I, le profil est plat. Classe III le profil devient concave NB: pour savoir si c est la mandibule qui est en avant ou le maxillaire en arrière, on utilise les plans frontaux. 2) Les composantes du profil : Le front : Il renforce la convexité et la sensation d arrondie générale Le nez : il est plus développé chez les classes II. Il intervient dans l angle naso-labial qui est très important au point de vue esthétique. L angle naso-labial : il est lié à la lèvre supérieure, le minimum acceptable : au plan de Francfort La lèvre supérieure : qui donne une idée sur la position des incisives. La lèvre inférieure Le menton (+++): il peut renforcer ou atténuer une classe II ou III 7

8 B. Examen endobuccal : Les classes occlusales : classe I squelettique: normale souvent les classes squelettique sont les mêmes que les classes dentaires, MAIS pas toujours. classe II squelettique hyperdivergente classe II division 1 : mandibule distalée avec un surplomb augmenté classe II division 2 : mandibule distalée avec diminution du surplomb ou normal. Les incisives maxillaires sont palato versées. - primitive : lorsque la classe II2 est associée à une classe I squelettique chez un sujet hypodivergent avec une linguo-version des incisives maxillaires et mandibulaires. - secondaire : elle est due à une adaptation secondaire à une classe II squelettique avec palato-version des incisives maxillaire vestibulo-version des incisives mandibulaires. classe III squelettique hypodivergente : On regarde si on est en proglissement ou en latéro deviation. On compare la PIM (position d intercuspidie maximale) et la postion de RC. III. Dimension verticale : D un point de vue squelettique, il s agit de: l hypodivergence l hyperdivergence la mésodivergence = normal Cela concerne l inclinaison de la mandibule. Au niveau dentaire : les anomalies verticales de l occlusion correspondent à : béance recouvrement augmenté 8

9 A. Examen exobuccal : On s intéresse à : - l égalité des étages ophrion - sous nasal sous nasal menton - effacement ou accentuation des plis faciaux plis naso-géniens plis labio-mentonnier - occlusion labiale normale ou forcée - rapport entre la face post et la face ant - obliquité du plan mandibulaire Diagnostic vertical : L HYPODIVERGENT : - étage inférieur diminué - plis accentués - occlusion exagérée - écart entre la face post et la face ant est diminué - plan mandibulaire peu incliné L HYPERDIVERGENT - étage inférieur augmenté - plis effacés - pas d occlusion labiale ou forcée - forme du visage allongée - plan mandibulaire incliné A. Examen endobuccal : On s intéresse aux : - recouvrement incisif : normalité 2mm diminué : «béance antérieure» amplitude verticale étendue augmenté : supracclusion - secteurs latéraux : occlusion normale béance latérale - relation incisive-lèvres : 9

10 au repos : la lèvre supérieure se situe à 2 mm environ du bord libre de l incisive max lors du sourire : la lèvre sup se situe au niveau du collet des incisives max NB: L hypodivergent a une tendance à la supracclusion, et l hyperdivergent à l infracclusion. Dès que la béance dépasse la canine: on peut suspecter un problème squelettique associé. 10

Sourire forcé - Cadrage cavité buccale Vue de face Sourire forcé Sourire naturel Vue de trois quarts Sourire naturel Vue de profil Sourire naturel -

Sourire forcé - Cadrage cavité buccale Vue de face Sourire forcé Sourire naturel Vue de trois quarts Sourire naturel Vue de profil Sourire naturel - Sourire forcé - Cadrage cavité buccale Vue de face Sourire forcé Sourire naturel Vue de trois quarts Sourire naturel Vue de profil Sourire naturel - Avec écarteur Vue de face Occlusion centrée Légère ouverture

Plus en détail

Les vues des incisives maxillaires et mandibulaires

Les vues des incisives maxillaires et mandibulaires Les vues des incisives maxillaires et mandibulaires INCISIVES MAXILLAIRES INCISIVES MANDIBULAIRES Couronnes plus larges mésio-distalement Couronnes moins symétriques Angles incisifs M et D plus arrondis

Plus en détail

TERMINOLOGIE Orthodontique et Bucco-dentaire

TERMINOLOGIE Orthodontique et Bucco-dentaire Orthophonie 2 ème année TERMINOLOGIE Orthodontique et Bucco-dentaire Dr M. CROCQUET MCU-PH ODF Faculté d Odontologie Université de Lille 2 AVERTISSEMENT Une partie des images qui constituent ce document

Plus en détail

Utilisation de l arc droit pour le traitement des malocclusions de Classe III - cas d extraction et cas chirurgical

Utilisation de l arc droit pour le traitement des malocclusions de Classe III - cas d extraction et cas chirurgical Larry Brown BS, DDS University of Southern California, Los Angeles, California dr.larry.brown@belgacom.net www.dr-larry-brown.com Utilisation de l arc droit pour le traitement des malocclusions de Classe

Plus en détail

Chapitre 9 : Formation du crâne et de la face, du palais et des fosses nasales Table des matières

Chapitre 9 : Formation du crâne et de la face, du palais et des fosses nasales Table des matières Chapitre 9 : Formation du crâne et de la face, du palais et des fosses nasales Table des matières 2014 Introduction 0 1. DÉVELOPPEMENT DU CRÂNE 0 1.1. Le neurocrâne 0 1.2. Le viscérocrâne 0 2. FORMATION

Plus en détail

compliqué quand on Article disponible sur le site ou

compliqué quand on Article disponible sur le site  ou PSB : L propulseurs sans Bielles Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple? Antoine HAROUN 4 Article disponible sur le site http://www.uniodf-journal.org ou http://dx.doi.org/10.1051/uniodf/200837004

Plus en détail

des fentes labio-alvéolopalatines

des fentes labio-alvéolopalatines CLINIQUE FENTES LABIO-ALVÉOLOPALATINES Le rôle de l orthodontiste dans la prise en charge des fentes labio-alvéolopalatines (FLAPs) Docteur Brigitte Vi-Fane Docteur Pascal Garrec En collaboration avec

Plus en détail

dimanche 8 septembre 2013 LES INCISIVES

dimanche 8 septembre 2013 LES INCISIVES LES INCISIVES Monoradiculées à racine conique Face proximale : couronne cunéiforme avec 2/3 occlusaux aplatis dans le sens vestibulolingual. Bord libre : occlusal à grand axe mésio-distal, divisé à l éruption

Plus en détail

PRESENTATION D UN CAS CLINIQUE : TRAITEMENT D UN CAS DE CLASSE II AVEC AGENESIE DES DEUXIEMES PREMOLAIRES INFERIEURES

PRESENTATION D UN CAS CLINIQUE : TRAITEMENT D UN CAS DE CLASSE II AVEC AGENESIE DES DEUXIEMES PREMOLAIRES INFERIEURES PRESENTATION D UN CAS CLINIQUE : TRAITEMENT D UN CAS DE CLASSE II AVEC AGENESIE DES DEUXIEMES PREMOLAIRES INFERIEURES S. REGRAGUI : Professeur Assistant d' ODF F. ZAOUI : Professeur d' ODF E. AALLOULA

Plus en détail

Carte de formes. FormSelector. Classement en fonction d un relevé d informations fait à l aide du

Carte de formes. FormSelector. Classement en fonction d un relevé d informations fait à l aide du Carte de formes Classement en fonction d un relevé d informations fait à l aide du FormSelector Dents en résine SR Vivodent DCL SR Vivodent E SR Vivodent SR ostaris DCL SR Orthotyp DCL SR Ortholingual

Plus en détail

Collège Hospitalo-universitaire français de chirurgie maxillo-faciale et de stomatologie

Collège Hospitalo-universitaire français de chirurgie maxillo-faciale et de stomatologie Collège Hospitalo-universitaire français de chirurgie maxillo-faciale et de stomatologie Anatomie cranio-faciale Examen de la face et de la cavité buccale Item 201 Traumatologie maxillo-faciale Item 256

Plus en détail

Orthopédie dentofaciale

Orthopédie dentofaciale CHAPITRE 8 Orthopédie dentofaciale Avec la collaboration de M.-J. Boileau, F. de Brondeau et F. Darque Plan du chapitre Rappels, définitions Examen clinique d'orthopédie dentofaciale Quand commencer un

Plus en détail

On peut affirmer que tout patient porteur de dysmorphies oro-faciales est également porteur de problèmes fonctionnels associés.

On peut affirmer que tout patient porteur de dysmorphies oro-faciales est également porteur de problèmes fonctionnels associés. Influences des problèmes fonctionnels dans les déformations liées à l orthopédie dento-faciale. Par le Dr. Daniel ROLLET, spécialiste qualifié en orthopédie dento-faciale à Pontarlier/France. Si l étiologie

Plus en détail

RESPIRATION BUCCALE TÉLÉRADIOGRAPHIQUES LES SIGNES. La Prévention des Dysmorphoses (SUITE) DE LA. (dans tous ses états) par le Professeur Jean DELAIRE

RESPIRATION BUCCALE TÉLÉRADIOGRAPHIQUES LES SIGNES. La Prévention des Dysmorphoses (SUITE) DE LA. (dans tous ses états) par le Professeur Jean DELAIRE LES SIGNES TÉLÉRDIOGRPHIQUES DE L RESPIRTION UCCLE (SUITE) L par le Professeur Jean DELIRE REMCC 19 Octobre 2007 (la Rochelle) La Prévention des Dysmorphoses (dans tous ses états) 4 rticle disponible sur

Plus en détail

Squelette de la face. Dr MOUALEK S

Squelette de la face. Dr MOUALEK S Squelette de la face Dr MOUALEK S. 2016-2017 Les os de la face 14 os 2 impairs Vomer Mandibule 6 pairs Maxillaire sup, Cornet sup, Palatin, Os malaire, Os nasal, Os lacrymal Vomer Os unique et médian,

Plus en détail

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale.

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

Dr Élie Callabe. Chirurgien-Dentiste qualifié ODF

Dr Élie Callabe. Chirurgien-Dentiste qualifié ODF Dr Élie Callabe Chirurgien-Dentiste qualifié ODF Traitement des Classes II toute typologie faciale. Une approche globale : physiologique, fonctionnelle, orthopédique et psychologique : le Concept PUL.

Plus en détail

LE MONTAGE DES DENTS EN PROTHESE ADJOINTE TOTALE. Pr. BELLEMKHANNATE Samira

LE MONTAGE DES DENTS EN PROTHESE ADJOINTE TOTALE. Pr. BELLEMKHANNATE Samira LE MONTAGE DES DENTS EN PROTHESE ADJOINTE TOTALE Pr. BELLEMKHANNATE Samira La réalisation d une prothèse adjointe totale bimaxillaire : «DENTIER»! passe par le montage des dents artificielles dont voici

Plus en détail

DOSSIER DE TRAUMATOLOGIE DE LA FACE n 1

DOSSIER DE TRAUMATOLOGIE DE LA FACE n 1 DOSSIER DE TRAUMATOLOGIE DE LA FACE n 1 Joël, 22 ans, se présente aux urgences en allégant avoir reçu des coups. Il se plaint d un trouble de l occlusion dentaire et d une limitation de l ouverture buccale.

Plus en détail

SÉMINAIRE INTERUNIVERSITAIRE

SÉMINAIRE INTERUNIVERSITAIRE SÉMINAIRE INTERUNIVERSITAIRE MONTPELLIER, 18-22 Avril 2016 Traitement d une CLASSE II Division 1 DDM avec extractions des 14-24-35-45 Technique de Tweed-Merrifield 1 PREAMBULE : INTÉRÊT DE L APPRENTISSAGE

Plus en détail

Introduction à l anatomie dentaire. Tut rentrée Ue13

Introduction à l anatomie dentaire. Tut rentrée Ue13 Introduction à l anatomie dentaire Tut rentrée 2016-2017 Ue13 Définitions Système dentaire : Ensemble d organes ou tissus de même nature et destinés à des fonctions analogues Appareil : ensemble d organes,

Plus en détail

Approche du traitement des supraclusions sévères grâce aux dernières innovations cliniques d Invisalign. Dr. Mazyar Moshiri.

Approche du traitement des supraclusions sévères grâce aux dernières innovations cliniques d Invisalign. Dr. Mazyar Moshiri. Approche du traitement des supraclusions sévères grâce aux dernières innovations cliniques d Invisalign. Dr. Mazyar Moshiri. Approche du traitement des supraclusions sévères grâce aux dernières innovations

Plus en détail

ARTICULATION TEMPORO-MANDIBULAIRE

ARTICULATION TEMPORO-MANDIBULAIRE ARTICULATION TEMPORO-MANDIBULAIRE I) GENERALITES Mandibule : seul os mobile de la face, relié au crâne par une articulation temporo-mandibulaire (ATM) de chaque côté. Ces deux articulations forment un

Plus en détail

OSTÉOLOGIE DU CRÂNE OS DU CRÂNE FOSSES CRÂNIENNES

OSTÉOLOGIE DU CRÂNE OS DU CRÂNE FOSSES CRÂNIENNES TÊTE ET COU CHAPITRE 1 OSTÉOLOGIE DU CRÂNE OS DU CRÂNE FOSSES CRÂNIENNES 1a os frontal os temporal os pariétal os occipital os ethmoïde os sphénoïde figure 1a-1 figure 1a-2 figure 1a-3 8 1a INTRODUCTION

Plus en détail

SOCIETE NATIONALE DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE Organisatrice du concours national «Un des Meilleurs Apprentis de France»

SOCIETE NATIONALE DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE Organisatrice du concours national «Un des Meilleurs Apprentis de France» SOCIETE NATIONALE DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE Organisatrice du concours national «Un des Meilleurs Apprentis de France» 16 rue Saint-Nicolas 75012 PARIS Tél. : 01 43 42 33 02 isabelle.mof@gmail.com

Plus en détail

Les régions de la tête

Les régions de la tête Ostéologie du crâne Les régions de la tête La tête est divisée en 2 parties: composé des os du crâne. - Le neurocrâne abritant l encéphale -Le viscérocrâne constitué des os de la face formant le massif

Plus en détail

26 - troubles associés. 27 - Film. 28 - La déglutition dite «primaire»

26 - troubles associés. 27 - Film. 28 - La déglutition dite «primaire» 26 - troubles associés La persistance, au-delà de l'âge de cinq à six ans, de cette forme de déglutition pourra être à l'origine de dysmorphoses dento maxillaires, de perturbation de la croissance crâniofaciale

Plus en détail

Traitement orthodontique du petit enfant au moyen d une sucette?

Traitement orthodontique du petit enfant au moyen d une sucette? RATIQUE QUOTIDIENNE ET FORMATION COMLÉMENTAIRE BIBLIOGRAHIE VOIR TEXTE ALLEMAND, AGE 964 965 Cornelia Filippi 1 Andreas Filippi 2 Carlalberta Verna 3 1 Clinique dentaire scolaire de Bâle, Cliniques dentaires

Plus en détail

PSB. Résumé. Antoine HAROUN. Propulseur Mandibulaire Sans Bielles

PSB. Résumé. Antoine HAROUN. Propulseur Mandibulaire Sans Bielles Le PSB : Propulseur Mandibulaire Sans Bielles Le PSB Propulseur Mandibulaire Sans Bielles Antoine HAROUN Résumé Le PSB est un appareil qui permet la correction des classes II en denture mixte : classe

Plus en détail

(Polski Owczarek Nizinny)

(Polski Owczarek Nizinny) FEDERATION CYNOLOGIQUE INTERNATIONALE (AISBL) SECRETARIAT GENERAL: 13, Place Albert 1 er B 6530 Thuin (Belgique) 07.08.1998/ FR Standard FCI N 251 BERGER POLONAIS DE PLAINE (Polski Owczarek Nizinny) Cette

Plus en détail

TERMINOLOGIE utilisée pour décrire L ANATOMIE DU CHAT

TERMINOLOGIE utilisée pour décrire L ANATOMIE DU CHAT TERMINOLOGIE utilisée pour décrire L ANATOMIE DU CHAT Interprétation et dessins : Marge Hanna (juge emeritus) Aimablement traduit par Steven Corneille 1 - nez : zone soutenue par des cartilages allant

Plus en détail

Examen bucco-dentaire du sportif par le médecin du sport. Docteur Alain Caroli. Capacité de Médecine et de Biologie du sport.

Examen bucco-dentaire du sportif par le médecin du sport. Docteur Alain Caroli. Capacité de Médecine et de Biologie du sport. Examen bucco-dentaire du sportif par le médecin du sport. Docteur Alain Caroli. Capacité de Médecine et de Biologie du sport. Anatomie dentaire. Dents définitives Par demi-arcade» 2 incisives» 1 canine»

Plus en détail

LES DENTS TEMPORAIRES

LES DENTS TEMPORAIRES LES DENTS TEMPORAIRES - Fréquemment appelées dents caduques, déciduales, primaires, accessionnelles, de lait. - Denture temporaire complète pendant environ 4 ans puis denture mixte jusquà 12-13 ans - Rôle

Plus en détail

le sourire gingival SPÉCIAL SOURIRE RÉSUMÉ

le sourire gingival SPÉCIAL SOURIRE RÉSUMÉ SPÉCIAL SOURIRE 167 le sourire gingival RÉSUMÉ La découverte trop importante des gencives lors du sourire définit le sourire gingival. Il existe une inadéquation entre les parties molles et les bases osseuses.

Plus en détail

Ont peut affirmer que tout patient porteur de dysmorphies oro-faciales est également porteur de problèmes fonctionnels associés.

Ont peut affirmer que tout patient porteur de dysmorphies oro-faciales est également porteur de problèmes fonctionnels associés. Influences des problèmes fonctionnels dans les déformations liées à l orthopédie dento-faciale. Par le Dr. Daniel ROLLET, spécialiste qualifié en orthopédie dento-faciale à Pontarlier/France. Si l étiologie

Plus en détail

Aspects morphologiques de l odontogenèse

Aspects morphologiques de l odontogenèse Aspects morphologiques de l odontogenèse Pour donner des soins adaptés et de qualité on ne peut pas se limiter à connaître uniquement les pathologies carieuses et parodontales qui sont infectieuses. On

Plus en détail

Séries de Considérations Cliniques Supraclusion. Votre support pour traiter en toute confiance. Supraclusion.

Séries de Considérations Cliniques Supraclusion. Votre support pour traiter en toute confiance. Supraclusion. Séries de Considérations Cliniques Supraclusion. Votre support pour traiter en toute confiance. Supraclusion. Le traitement des Supraclusions avec Invisalign est plus prévisible si... 1. Les dents antérieures

Plus en détail

La région génienne. Elle occupe les parties latérales de la face de part et d autre de la région labiale

La région génienne. Elle occupe les parties latérales de la face de part et d autre de la région labiale La région génienne Origine: latin «gena» = joue Elle occupe les parties latérales de la face de part et d autre de la région labiale Deux parties: région infra-orbitaire Région buccale Cutanées Limites

Plus en détail

L hypercondylie mandibulaire

L hypercondylie mandibulaire CLINIQUE L HYPERCONDYLIE MANDIBULAIRE L hypercondylie mandibulaire Jean-Michel Salagnac Service de stomatologie et chirurgie maxillo-faciale (service du Pr Mercier J) CHRU, 1 place Alexis Ricordeau, 44000

Plus en détail

ORTHODONTIE et DYSFONCTIONS ORO-FACIALES

ORTHODONTIE et DYSFONCTIONS ORO-FACIALES ORTHODONTIE et DYSFONCTIONS ORO-FACIALES Le 14 mars 2011 Dr Caroline TRIOLLIER Orthodontiste spécialiste 2 rue Victor Hugo 69740 GENAS PLAN: INTRODUCTION 1) Les dysfonctions de la sphère orofaciale 2)

Plus en détail

Bilan ostéopathique de la ventilation. Jean-François Schmutz, Ostéopathe D.O,

Bilan ostéopathique de la ventilation. Jean-François Schmutz, Ostéopathe D.O, Bilan ostéopathique de la ventilation Jean-François Schmutz, Ostéopathe D.O, info@beweglich-und-gesund.de, osteoschmutz@orange.fr Anatomie cavités nasales d après Gray s anatomie Anatomie cavités nasales

Plus en détail

Les malocclusions dentaires : qu est-ce qui est normal,

Les malocclusions dentaires : qu est-ce qui est normal, Dre Roseline Lorrain DMV, Clinicienne en dentisterie Les malocclusions dentaires : qu est-ce qui est normal, qu est-ce qui est acceptable, quand doit-on s en préoccuper? L occlusion réfère à la relation

Plus en détail

CLASSE 2 DIV 1 DR GUALANO. Une nouvelle approche sans extraction dans la correction des Classes 2 Div 1 MINI VIS CROISSANCE ARC DROIT [1]

CLASSE 2 DIV 1 DR GUALANO. Une nouvelle approche sans extraction dans la correction des Classes 2 Div 1 MINI VIS CROISSANCE ARC DROIT [1] CLASSE 2 DIV 1 DR GUALANO Une nouvelle approche sans extraction dans la correction des Classes 2 Div 1 MINI VIS ARC DROIT CROISSANCE Un usage unique des minivis permettra la correction d une full classe

Plus en détail

Utilisation de l arc droit pour le traitement des malocclusions de Classe III Traitemnent non-extractions

Utilisation de l arc droit pour le traitement des malocclusions de Classe III Traitemnent non-extractions Utilisation de l arc droit pour le traitement des malocclusions de Classe III Traitemnent non-extractions Publié dans Le Journal du Dentiste, Janvier 2009 Dans le cadre d une pratique de dentisterie générale,

Plus en détail

Première partie LA TÊTE. 1. Concernant la tête, veuillez indiquer la ou les proposition(s) exacte(s) :

Première partie LA TÊTE. 1. Concernant la tête, veuillez indiquer la ou les proposition(s) exacte(s) : Première partie LA TÊTE 1. Concernant la tête, veuillez indiquer la ou les proposition(s) A. La région de la tête est séparée de la région du cou par un plan sagittal passant par le foramen magnum. B.

Plus en détail

Professeur Jacques LEBEAU

Professeur Jacques LEBEAU UE Odontologie Chapitre 1 : Anatomie comparée et phylogenèse dentaire Professeur Jacques LEBEAU Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Evolution du

Plus en détail

Génétique et Fentes Labio-Palatines

Génétique et Fentes Labio-Palatines Génétique et Fentes Labio-Palatines Est-ce frequent? La fente labio-palatine concerne 1/700 naissances environ en Europe. Il s agit de la malformation congénitale faciale la plus fréquente. Parmi l ensemble

Plus en détail

MUSCLES TÊTE ET COU. Pour connaître l'action de ces muscles, se reporter aux différents tableaux.

MUSCLES TÊTE ET COU. Pour connaître l'action de ces muscles, se reporter aux différents tableaux. MUSCLES TÊTE ET COU MUSCLES DE LA TÊTE ET DU COU 1. MUSCLES DE LA TÊTE Rattachés au squelette facial, outre leur rôle dans l'expression du visage, ils contribuent aux fonctions masticatrices et sphintériennes.

Plus en détail

La Canine, l Ado et le

La Canine, l Ado et le La Canine, l Ado et le Docteur Elie Callabe, Orthodontiste Concept PUL Le syndrome médical de la Classe II, une approche globale fonctionnelle, physiologique et psychologique. La distalisation par l ancrage

Plus en détail

Odontologie conservatrice

Odontologie conservatrice Dr Josset Odontologie conservatrice Plan : Chapitre 9 : Classification des caries et des cavités de carie Introduction I/ classification topographique des carie de Black II/ description des cavités A)

Plus en détail

Crâne et charnière cervico-occipitale

Crâne et charnière cervico-occipitale CHAPITRE 1 Crâne et charnière cervico-occipitale Platybasie Angle basal Welcker Impression basilaire Ligne de Chamberlain Ligne de Mac Gregor Distance temporomandibulaire atlas Fischgold et Lièvre Ligne

Plus en détail

LA FACE OSSEUSE. Deux sont impairs : - La mandibule : - Le vomer : étage supérieur de la face. Participe à la cloison osseuse des fosses nasales.

LA FACE OSSEUSE. Deux sont impairs : - La mandibule : - Le vomer : étage supérieur de la face. Participe à la cloison osseuse des fosses nasales. LA FACE OSSEUSE I) INTRODUCTION Elle est formée de 13 os fixes soudés entre eux et au crâne et d un seul os mobile (mandibule) Les os fixes sont pairs et symétriques (sauf 1) - Les os maxillaires, - Les

Plus en détail

Expertise anthropologique.

Expertise anthropologique. Expertise anthropologique. Le contexte : Dans le cadre du thème «Investigation policière» de l enseignement d exploration MPS, nous avons choisi, au lycée Rostand, de faire travailler les élèves par groupes

Plus en détail

N 46. Développement buccodentaire et anomalies

N 46. Développement buccodentaire et anomalies N 46. Développement buccodentaire et anomalies Dépister les anomalies du développement maxillo-facial et prévenir les maladies bucco-dentaires fréquentes de l enfant. 8 ITEM N 46 Questions de cours 1.

Plus en détail

PLACE ET INDICATIONS DE LA TOXINE BOTULIQUE DANS LE TRAITEMENT ET LA PREVENTION ANTI-AGING DE BAS DU VISAGE ET DU COU Consensus Français

PLACE ET INDICATIONS DE LA TOXINE BOTULIQUE DANS LE TRAITEMENT ET LA PREVENTION ANTI-AGING DE BAS DU VISAGE ET DU COU Consensus Français PLACE ET INDICATIONS DE LA TOXINE BOTULIQUE DANS LE TRAITEMENT ET LA PREVENTION ANTI-AGING DE BAS DU VISAGE ET DU COU Consensus Français CENTRE DE CHIRURGIE ESTHETIQUE DE LA FACE ET DU COU VERSAILLES Dr

Plus en détail

OSTEOLOGIE CRANE ET FACE. Drs Wolber, Deladerrière E.D. Anatomie PACES

OSTEOLOGIE CRANE ET FACE. Drs Wolber, Deladerrière E.D. Anatomie PACES * OSTEOLOGIE CRANE ET FACE Drs Wolber, Deladerrière E.D. Anatomie PACES «Boîte» crânienne «puzzle» complexe en 3 D 2 portions Crâne Base Voûte Face Considérations générales Crâne d un nouveau-né Notion

Plus en détail

LES SIGNES TÉLÉRADIOGRAPHIQUES

LES SIGNES TÉLÉRADIOGRAPHIQUES 4 - LES SIGNES TÉLÉRADIOGRAPHIQUES DE LA RESPIRATION BUCCALE par le Professeur Jean. DELAIRE AREMACC 19 Octobre 2007 (la Rochelle) La Prévention des Dysmorphoses (dans tous ses états) QUESTION : «POURQUOI»

Plus en détail

Dr. M LAURENTJOYE, Dr B. ELLA, Pr P. CAIX

Dr. M LAURENTJOYE, Dr B. ELLA, Pr P. CAIX Dr. M LAURENTJOYE, Dr B. ELLA, Pr P. CAIX COURS DATES HEURES ENSEIGNANTS Ostéologie tête et cou 29/02/2012 8h00 à 10h00 Dr Laurentjoye Arthrologie tête et cou, Rachis cervical 14/03/2012 8h00 à 9h00 9h00

Plus en détail

PEAUCIERS DE LA FACE ET DU COU

PEAUCIERS DE LA FACE ET DU COU MUSCLES PEAUCIERS DE LA FACE ET DU COU 1 2 INTRODUCTION INTRODUCTION Les muscles peauciers de la tête et du cou ont trois caractères communs principaux; Ils ont tous une insertion cutanée mobile Ils sont

Plus en détail

Concours d Internat et de Résidanat

Concours d Internat et de Résidanat Concours d Internat et de Résidanat Ce programme a pour but d aider à la préparation des concours d internat et de résidanat. Il ne constitue en aucun cas un répertoire de «questions d examen» mais une

Plus en détail

L attitude de l énarque qui voudrait,

L attitude de l énarque qui voudrait, 4 - LE QUADRILATÈRE INDIVIDUEL II n aura échappé à personne que nous sommes tous différents, dans notre morphologie et notre psychologie. Les causes génétiques de ces différences sont extrêmement nombreuses.

Plus en détail

4. L'ancrage squeletique " Bollard " : aperçu de la technique de H. De Clerck

4. L'ancrage squeletique  Bollard  : aperçu de la technique de H. De Clerck Sommaire Avant-propos Partie I Les moyens d'ancrage conventionnels 1. Les ancrages conventionnels Le principe de l'ancrage Les ancrages conventionnels Les différents types d'ancrage conventionnels Les

Plus en détail

Utilisation de l Arc Droit «Procédure avec Extractions» à l aide de l appareil orthodontique fixe l Arc Droit(AD) Dr Larry Brown

Utilisation de l Arc Droit «Procédure avec Extractions» à l aide de l appareil orthodontique fixe l Arc Droit(AD) Dr Larry Brown Utilisation de l Arc Droit «Procédure avec Extractions» à l aide de l appareil orthodontique fixe l Arc Droit(AD) Dr Larry Brown Je considère l Arc Droit (Straight Wire Appliance/SWA) comme étant un appareil

Plus en détail

La "tête" vient de "terra" (la "terre"), ou "pot de terre". [Sur une vue le crâne ressemble à une cruche]

La tête vient de terra (la terre), ou pot de terre. [Sur une vue le crâne ressemble à une cruche] OSTÉOLOGIE - LE CRÂNE LES OS DU CRÂNE La "tête" vient de "terra" (la "terre"), ou "pot de terre". [Sur une vue le crâne ressemble à une cruche] C'est une masse ovoïde où on va décrire : une face supérieure

Plus en détail

BRAQUE FRANÇAIS, TYPE «GASCOGNE»

BRAQUE FRANÇAIS, TYPE «GASCOGNE» FEDERATION CYNOLOGIQUE INTERNATIONALE (AISBL) SECRETARIAT GENERAL: 13, Place Albert 1 er B 6530 Thuin (Belgique) 07.08.1998 / FR Standard FCI N 133 BRAQUE FRANÇAIS, TYPE «GASCOGNE» 2 ORIGINE : France.

Plus en détail

Malformations Congénitales de la Main

Malformations Congénitales de la Main Malformations Congénitales de la Main Philippe SAMSON Institut de la Main et du Membre Supérieur, Clinique Monticelli, Marseille Fréquence! 1,5 à 3 / 1000 naissances -! Polydactylies 41 % -! Agénésies

Plus en détail

Système dentaire occlusion tous les états organes tissus même nature possibles de contacts fonctions analogues plus fréquente occlusion

Système dentaire occlusion tous les états organes tissus même nature possibles de contacts fonctions analogues plus fréquente occlusion Système dentaire : Ensemble d organes ou tissus de même nature et destinés à des fonctions analogues (par opposition à appareil) : système osseux, système artériel, système dentaire ( appareil dentaire

Plus en détail

Orthèse d Avancée Mandibulaire et Troubles Obstructifs du Sommeil

Orthèse d Avancée Mandibulaire et Troubles Obstructifs du Sommeil Orthèse d Avancée Mandibulaire et Troubles Obstructifs du Sommeil B. Navailles, P. Brogniart Hôpital de Valence L. Baratier, P. Mousselon Laboratoires Narval J.C. Pignat, G. Landry Hôpital de la Croix-Rousse

Plus en détail

REGIONS ANATOMIQUES SUPERFICIELLES DU VISAGE : ZONES A RISQUE. Dr Bernadette Pasquini

REGIONS ANATOMIQUES SUPERFICIELLES DU VISAGE : ZONES A RISQUE. Dr Bernadette Pasquini REGIONS ANATOMIQUES SUPERFICIELLES DU VISAGE : ZONES A RISQUE Dr Bernadette Pasquini Vascularisation faite par: Artère faciale : branche de la CE Artère temporale superficielle : branche terminale de

Plus en détail

MATIN NAPOLITAIN (Mastino Napoletano)

MATIN NAPOLITAIN (Mastino Napoletano) Standard F.C.I. N 197 / 19.11.1991 / F MATIN NAPOLITAIN (Mastino Napoletano) TRADUCTION : Dr. J.-M. Paschoud et Prof. R. Triquet ORIGINE : Italie DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D ORIGINE EN VIGUEUR :

Plus en détail

ANATOMIE DU MAXILLAIRE SUPERIEUR. fifi_20

ANATOMIE DU MAXILLAIRE SUPERIEUR. fifi_20 ANATOMIE DU MAXILLAIRE SUPERIEUR fifi_20 Le maxillaire est un os pair de la face. Il s articule s avec tous les autres os de la face. Il est situé au dessus de la cavité buccale,, au dessous des cavités

Plus en détail

(Mastino Napolitano)

(Mastino Napolitano) FEDERATION CYNOLOGIQUE INTERNATIONALE (AISBL) SECRETARIAT GENERAL: 13, Place Albert 1 er B 6530 Thuin (Belgique) 19.11.1991 / FR Standard FCI N 197 MATIN NAPOLITAIN (Mastino Napolitano) 2 TRADUCTION :

Plus en détail

Ostéologie du crane Vue Antérieure

Ostéologie du crane Vue Antérieure Ostéologie du crane La tête osseuse est constituée de deux parties, le crane proprement dit ( partie volumineuse ) et la face. On parle de squelette cranio faciale qui est l extrémité céphalique du corps.

Plus en détail

CONSEQUENCES OCCLUSO-ARTICULAIRES DES CONSULTATIONS TARDIVES

CONSEQUENCES OCCLUSO-ARTICULAIRES DES CONSULTATIONS TARDIVES CONSEQUENCES OCCLUSO-ARTICULAIRES DES CONSULTATIONS TARDIVES N DINDIN G.B 1, LEVADOUX A.M 2, N DINDIN A.C 3, BITTY M.J. 4 INTRODUCTION Lorsque les patients consultent tardivement, les conséquences occluso-articulaires

Plus en détail

Traumatismes du rachis cervical

Traumatismes du rachis cervical Traumatismes du rachis cervical Yan Lefèvre, Audrey Angelliaume, Jean Roger Pontailler Unité de Chirurgie Pédiatrique Orthopédique Hôpital des Enfant CHU de Bordeaux JUPSO Bordeaux - 22 novembre 2013 Anatomie

Plus en détail

Questions courantes à l orthodontiste?

Questions courantes à l orthodontiste? Questions courantes à l orthodontiste? Qu est ce que L orthodontie? L orthodontie désigne le réalignement de dents et le correction de l occlusion afin de rétablir l harmonie du visage et la fonction dentaire.

Plus en détail

Détermination du sexe d un individu par une méthode anthropométrique

Détermination du sexe d un individu par une méthode anthropométrique Détermination du sexe d un individu par une méthode anthropométrique Activité : Observer la morphologie des pièces squelettiques fournies (moulage de crâne, bassins, fémur, ou squelette entier) et réaliser

Plus en détail

Une esthétique pleine d expression. Carte de formes. SR Phonares II SR Phonares II Typ SR Phonares II Lingual

Une esthétique pleine d expression. Carte de formes. SR Phonares II SR Phonares II Typ SR Phonares II Lingual Une esthétique pleine d expression Carte de formes SR Phonares II SR Phonares II Typ SR Phonares II Lingual Critères de sélection Dents antérieures Une gamme de dents coordonnée, conçue pour correspondre

Plus en détail

Résumé : H. BENYAHIA : S. BERRADA A. SEFRIOUI ABDEDINE Mots clés : Faculté de Médecine Dentaire de Rabat

Résumé : H. BENYAHIA : S. BERRADA A. SEFRIOUI ABDEDINE Mots clés : Faculté de Médecine Dentaire de Rabat Résumé : En prothèse complexe, le plan de traitement et ses étapes doivent être organisés dans un ordre chronologique et prédéfinis par une maquette directrice. H. BENYAHIA : Résident en Orthopédie Dento-faciale

Plus en détail

Séries de Considérations Cliniques. Votre support pour traiter en toute confiance. Encombrement.

Séries de Considérations Cliniques. Votre support pour traiter en toute confiance. Encombrement. Séries de Considérations Cliniques. Votre support pour traiter en toute confiance. Encombrement. Le traitement de l encombrement avec les aligners Invisalign est plus prédictible si les dents antérieures

Plus en détail

Application pratique de l anatomie humaine

Application pratique de l anatomie humaine Ahmed Mellal Application pratique de l anatomie humaine Tome 2 - Appareils de relation Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié

Plus en détail

REGION CRANIENNE : Crâne : Région frontale plate avec sillon médian bien perceptible. Protubérance occipitale bien marquée. Stop : Peu marqué.

REGION CRANIENNE : Crâne : Région frontale plate avec sillon médian bien perceptible. Protubérance occipitale bien marquée. Stop : Peu marqué. envers des étrangers, sans être agressif ; sans instinct de chasse. Pour atteindre le plein essor de ces qualités l Eurasier a besoin d un contact humain étroit et ininterrompu dans le cadre familial et

Plus en détail

Dysharmonie dentodentaire

Dysharmonie dentodentaire Chapitre 6 Dysharmonie dentodentaire ndré Pujol PLN DU CHPITRE Étiologie et fréquence 246 Diagnostic 246 Traitement 249 Orthodontie de l enfant et du jeune adulte 2013, Elsevier Masson SS. Tous droits

Plus en détail

Effets de la dentisterie sur la locomotion du Cheval : étude sur huit chevaux

Effets de la dentisterie sur la locomotion du Cheval : étude sur huit chevaux Le magazine en ligne de l actualité technique et scientifique équine Effets de la dentisterie sur la locomotion du Cheval : étude sur huit chevaux Par : P Lecollinet - Dr vétérinaire, Alice Dubois - extrait

Plus en détail

SQUELETTE CEPHALIQUE LE CRANE

SQUELETTE CEPHALIQUE LE CRANE SQUELETTE CEPHALIQUE LE CRANE Boîte osseuse constituée de 8 os formant la base (partie inférieure) et la voûte du crane ou calvaria (partie supérieure) I) LA VOUTE DU CRANE 1. Repères La voute s appelle

Plus en détail

Radio Anatomie Dentaire Généralités

Radio Anatomie Dentaire Généralités BAC 3 Sémiologie & Pathologie Dentaire y compris la Radiologie Radio Anatomie Dentaire Généralités TP 1 Marc Hermans Maître de conférence ULB 1 Présenté le 18/09/14 2 Anatomie Radiographique Normale Basée

Plus en détail

Interface Pédiatrique en Ventilation Non Invasive

Interface Pédiatrique en Ventilation Non Invasive Symposium «La Ventilation Non Invasive au long cours chez l enfant», 22 oct. 2010 Interface Pédiatrique en Ventilation Non Invasive Etat des lieux 2010 ADEP Assistance Valérie Gaërel, Infirmière chargée

Plus en détail

Ostéologie crânio-faciale.

Ostéologie crânio-faciale. Ostéologie crânio-faciale. Introduction : Le massif crânio-facial est composé de 22 os soudés, unis les uns aux autres par des sutures de type fibreuses. Huit 08 os constituent le crâne et 14 pour la face

Plus en détail

KROMFOHRLÄNDER. TRADUCTION : Dr. J.-M. Paschoud et Prof. R. Triquet. DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D ORIGINE EN VIGUEUR :

KROMFOHRLÄNDER. TRADUCTION : Dr. J.-M. Paschoud et Prof. R. Triquet. DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D ORIGINE EN VIGUEUR : Standard F.C.I. N 192 / 12.10.1998 / F KROMFOHRLÄNDER TRADUCTION : Dr. J.-M. Paschoud et Prof. R. Triquet. ORIGINE : Allemagne. DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D ORIGINE EN VIGUEUR : 12.12.1998. UTILISATION

Plus en détail

Les pratiques en Stomatologie et Chirurgie maxillo-faciale

Les pratiques en Stomatologie et Chirurgie maxillo-faciale 2 Les pratiques en Stomatologie et Chirurgie maxillo-faciale Les pratiques diagnostiques La spécificité de l acte clinique Pr Jacques-Marie Mercier, service de Stomatologie et de Chirurgie maxillo-faciale,

Plus en détail

UNIVERSITE TOULOUSE III PAUL SABATIER FACULTE DE CHIRURGIE DENTAIRE THESE

UNIVERSITE TOULOUSE III PAUL SABATIER FACULTE DE CHIRURGIE DENTAIRE THESE 2 UNIVERSITE TOULOUSE III PAUL SABATIER FACULTE DE CHIRURGIE DENTAIRE Année 2012 THESE Thèse n 2012 TOU3 3057 POUR LE DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN CHIRURGIE DENTAIRE Présentée et soutenue publiquement

Plus en détail

Le secret du sourire Auteurs_ Dr Andreas Meiß, Ina M. Lütkemeyer-Meiß, Ravensburg, Allemagne

Le secret du sourire Auteurs_ Dr Andreas Meiß, Ina M. Lütkemeyer-Meiß, Ravensburg, Allemagne Le secret du sourire Auteurs_ Dr Andreas Meiß, Ina M. Lütkemeyer-Meiß, Ravensburg, Allemagne Tab. 1_ 1034 femmes âgées de 20 à 60 ans ont été interrogées par la revue Best Life. _Qu est ce qui rend un

Plus en détail

Orthodontie et enfants malades

Orthodontie et enfants malades Orthodontie et enfants malades Atelier Presse du jeudi 25 septembre 2008 Avec la participation des docteurs Brigitte Vi-Fane et Jean-Baptiste Kerbrat Contact presse : BV CONSEiL Santé Alexandra Dufrien

Plus en détail

CHIEN DE COUR ITALIEN

CHIEN DE COUR ITALIEN FEDERATION CYNOLOGIQUE INTERNATIONALE (AISBL) SECRETARIAT GENERAL: 13, Place Albert 1 er B 6530 Thuin (Belgique) 19.02.2016 / FR FCI-Standard N 343 CHIEN DE COUR ITALIEN (Cane Corso Italiano) TRADUCTION:

Plus en détail

3B SCIENTIFIC PHYSICS. Cuve à ondes U21910. Manuel d'expérimentation 01/06 ELE

3B SCIENTIFIC PHYSICS. Cuve à ondes U21910. Manuel d'expérimentation 01/06 ELE 3B SCIENTIFIC PHYSICS Cuve à ondes U21910 Manuel d'expérimentation 01/06 ELE 1 Expériences avec la cuve à ondes 1. Génération d'ondes 1.1 Génération d'une perturbation 1.2 Superposition de deux perturbations

Plus en détail

Intérêt des ancrages par minivis dans le traitement des asymétries

Intérêt des ancrages par minivis dans le traitement des asymétries Intérêt es ancrages par minivis ans le traitement es asymétries F. HAÏM Conférence présentée le 15 juin 2009, à Paris Le traitement es asymétries soulève e nombreuses ifficultés pour l orthoontiste. Le

Plus en détail

Des trucs pour dépister les problèmes visuels liés à l apprentissage scolaire

Des trucs pour dépister les problèmes visuels liés à l apprentissage scolaire Des trucs pour dépister les problèmes visuels liés à l apprentissage scolaire D R L A N G I S M I C H A U D, O P T O M É T R I S T E. M. S C. F A A O ( D I P L ) F S L S F B C L A P R O F E S S E U R T

Plus en détail

TUTORAT UE ATC Tête et cou Séance n 1 Semaine du 04/04/2016

TUTORAT UE ATC Tête et cou Séance n 1 Semaine du 04/04/2016 TUTORAT UE ATC 2015-2016 Tête et cou Séance n 1 Semaine du 04/04/2016 Cavités cranio-faciales et articulation temporo-mandibulaire Professeur Captier et Bonafé Séance préparée par Coralie PACROT, Marie

Plus en détail

Traitements chirurgicoorthodontiques

Traitements chirurgicoorthodontiques 6 Chapitre Traitements chirurgicoorthodontiques Marie-José Boileau, Jean Casteigt, Laure Frapier, Pierre Canal PLAN DU CHAPITRE Indications des protocoles chirurgicoorthodontiques 208 Établissement de

Plus en détail