PRESENTATION DU CENTRE DE FORMATION ET D'APPUI A LA DECENTRALISATION (CFAD)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PRESENTATION DU CENTRE DE FORMATION ET D'APPUI A LA DECENTRALISATION (CFAD)"

Transcription

1 PRESENTATION DU CENTRE DE FORMATION ET D'APPUI A LA DECENTRALISATION (CFAD) I. Création du CFAD Le Centre de Formation et d'appui à la Décentralisation est un établissement public à caractère administratif, doté de la personnalité civile et de l autonomie financière et d un budget rattaché pour ordre au budget général de l Etat. Il est placé sous la tutelle du ministre de l Intérieur et du développement local. Il a été crée par la loi n du 27 juin 1994, qui a été modifiée par le décret n du 25 mai 2004, et réorganisé par le décret n du 25 mai II. Missions du CFAD Le CFAD, en tant qu organisme public de formation orienté principalement vers la formation, le perfectionnement, et la mise à niveau du personnel régional, communal et les cadres centraux en rapport avec l action régionale et communale, a pour missions essentielles : Le renforcement et l appui à la politique de décentralisation menée par le Gouvernement. Le développement des capacités de management et de gestion du personnel régional, communal et central. La mise à niveau, le perfectionnement et la formation de ce personnel. La réalisation de missions de conseil et d assistance au profit des collectivités locales à travers le développement d activités de recherches, d études et de publications dans leurs domaines d action.

2 Ces mission se traduisent, sur le plan opérationnel, notamment par l organisation de : - Sessions de perfectionnement, de recyclage et de formation au profit du personnel des gouvernorats, des communes et agents de l administration centrale en rapport avec l action régionale et communale, - Séminaires et journées d études au profit du personnel régional, communal et des élus locaux sur des sujets ayant trait à l action régionale et communale et aux nouvelles législations et réformes dans les différents domaines de compétence de l administration régionale et municipale, - Sessions de préparation à l emploi au profit des titulaires des diplômes de l enseignement supérieur nouvellement recrutés par l administration régionale et locale, - Travaux de recherche, de documentation et de publication dans les différents domaines de compétence de l administration régionale et municipale et de la décentralisation. - Actions de préparation aux concours et examens professionnels du personnel des gouvernorats, des communes, et de l administration centrale, - Voyages d études et stages pratiques sur des thèmes spécifiques liés à la gestion régionale et locale, - Toute mission de formation et/ou de recherche qui lui sera confiée par l autorité de tutelle. 2

3 III. L Organisation Administrative du CFAD L organisation administrative du CFAD vise à associer deux orientations et atteindre deux objectifs majeurs à savoir : Le respect de toutes les étapes du processus pédagogique telles que définies en matière d ingénierie de la formation : L identification des besoins en formation, L élaboration du plan de formation, La production pédagogique et la formation de formateurs, L achat et la réalisation de la formation L évaluation des effets de la formation L atteinte des objectifs assignés à l action du CFAD à savoir la réalisation de résultats tangibles, des changements au niveau des attitudes et l amélioration des capacités de management et de gestion du personnel régional et local. Le CFAD est dirigé par un Directeur Général assisté par : - un comité de direction, - un conseil scientifique, - et des structures administratives. 3

4 ORGANIGRAMME DU CFAD Directeur général Secrétariat Le Comité de direction Bureau d ordre Le Conseil scientifique STRUCTURES ADMINISTRATIVES Unité des programmes et d évaluation Unité de la production pédagogique et de formation des formateurs Unité des études et des recherches l unité des moyens Bureau des programmes Bureau de la production dans le domaine de la gestion administrative et financière Bureau des recherches et de la documentation Bureau des affaires administratives et financières Bureau de l évaluation Bureau de la production dans le domaine technique et environnemental Bureau de l informatique et des moyens audio-visuels Bureau de direction des activités de formation et de logistique Bureau d analyse et de prospection

5 a. Le Comité de direction Mission : Le comité de direction donne son avis sur les questions relatives : - au fonctionnement administratif et financier du Centre, - à l organisation de la formation au Centre, - aux programmes des études et des stages, - à la coopération et au partenariat aux niveaux national et international, - Il émet également un avis sur toute autre question, en rapport avec les missions du Centre et qui lui serait soumise par son président. Composition : Président : Le directeur général du Centre Membres : - Quatre représentants du ministère de l intérieur et du développement local, - Le directeur général des services administratifs et de la fonction publique au premier ministère ou son représentant, - Le directeur général de la formation et du perfectionnement au premier ministère ou son représentant, - Le directeur de l école nationale d administration - Le directeur général de la caisse des prêts et de soutien aux collectivités locales, - Quatre représentants des communes, - Deux représentants des conseils régionaux. Le directeur général du Centre peut inviter toute personne compétente dans les questions inscrites à l ordre du jour. Le comité de direction se réuni sur invitation de son président au moins deux fois par an. b. Le Conseil scientifique Mission : - Emettre un avis sur toutes les questions à caractère scientifique qui concernent le Centre, - Examiner les programmes de recherches et des études, - Suivre la préparation des documents pédagogiques de formation et les évaluer - Evaluer les activités scientifiques du Centre, - Evaluer les recherches réalisées. Composition : Le Conseil scientifique se compose du directeur général du Centre en qualité de président et de dix membres désignés par arrêté du ministre de l Intérieur et du développement local. Le conseil scientifique se réuni sur invitation de son président au moins quatre fois par an

6 c. Les structures administratives Le CFAD comprend quatre unités administratives : o l unité des programmes et de l évaluation o l unité de la production pédagogique et de la formation des formateurs o l unité des études et des recherches o l unité des moyens Cette division a été conçue dans le souci de respecter les exigences du processus pédagogique en matière d ingénierie de formation et afin d assurer la fluidité nécessaire au fonctionnement des différentes structures administratives du CFAD. o Unité des programmes et de l évaluation Attributions : ses attributions consistent à la préparation du programme annuel de formation, l analyse, l évaluation et le suivi. Composition : Cette unité se compose : du bureau des programmes : chargé de la définition des besoins de formation, la préparation du programme annuel de formation et l élaboration des rapports d activités du Centre. du bureau d évaluation : chargé du suivi de l exécution du programme annuel de formation ainsi que des programmes d évaluation et l élaboration des rapports d évaluation et de suggestion. du bureau d analyse et de prospection : chargé de la gestion de la base des données et des statistiques, l analyse des résultats et l exécution des opérations de prospection. o Unité de la production pédagogique et de formation des formateurs Attributions : Ses attributions consistent à la préparation des modules et des documents pédagogiques ainsi que la sélection et le perfectionnement des formateurs. Composition : Cette unité se compose : du bureau de la production dans le domaine de la gestion administrative et financière : chargé de la préparation des modules de formation et des documents pédagogiques ainsi que la sélection et la formation des formateurs dans les domaines de la gestion administrative et financière. du bureau de la production dans le domaine technique et environnemental : chargé de la préparation des modules de formation et des documents pédagogiques ainsi que la sélection et la formation des formateurs dans les domaines techniques et environnementaux. 6

7 o Unité des études et des recherches Attributions : Ses attributions consistent à la recherche, la documentation, la gestion informatique, la formation à distance et les moyens audio-visuels. Composition : Cette unité se compose : du bureau des recherches et de la documentation : chargé de l élaboration des études et recherches, la gestion de la bibliothèque et la documentation. du bureau de l informatique et des moyens audio-visuels : chargé de la mise en oeuvre et du suivi de la formation à distance, la gestion du site Web du Centre et l assistance informatique. o Unité des moyens Attributions : ses attributions consistent à la gestion administrative et financière du centre et l organisation des activités de formation. Composition : Cette unité se compose : du bureau des affaires administratives et financières : chargé des opérations budgétaires et comptables, des marchés, de la gestion du personnel, de la gestion des stocks et de l accueil. du bureau de direction des activités de formation et de logistique : Chargé de l organisation des actions de formation, la rétribution de ces actions et l entretien des équipements pédagogiques et immobiliers de la formation. 7

8 IV. Notre Approche La vocation du CFAD est essentiellement le perfectionnement, la formation et la mise à niveau, ce sont des concepts qui visent des objectifs précis et nécessitent des approches pédagogiques particulières basées sur l'illustratif et le démonstratif, sur le vécu professionnel, les observations et l'analyse des modèles d'expériences ayant fait leur preuve de réussite La formation dispensée par le CFAD est une formation fondée sur la performance qui vise l atteinte de résultats tangibles sur le milieu de travail à court et moyen termes. Les approches pédagogiques utilisées sont combinées et variées suivant les cas (approche expérientielle, approche participative, approche par compétences ). Le Processus de formation au sein du CFAD se résume dans les étapes suivantes : A. L identification des besoins en formation : Afin d'arrêter le programme annuel de formation, le Centre réalise une identification très précise et minutieuse des besoins en formation. Cette identification des besoins en formation se fait à partir des instruments suivants : Fiche de diagnostic des besoins en formation (sous forme de questionnaire) qui est généralisée aux collectivités locales pour déterminer les thèmes de formation prioritaires. Atelier d identification des besoins en formation groupant un échantillon des bénéficiaires de la formation pour mieux cibler les besoins et les attentes. Réunion de travail et de concertation avec les directions générales de tutelle pour déterminer : - Les thèmes prioritaires à réaliser durant l année - Les bénéficiaires - Les périodes et les lieux - Les intervenants Rapports des différentes instances d inspection : pour détecter les dysfonctionnements, les insuffisances et les lacunes à combler par le biais de la formation. Réception des différents besoins qui peuvent surgir tout au long de l année par les agents des collectivités locales, notamment lors des sessions de formation, de réunions, de séminaires ou de conférences (conférences périodiques des gouverneurs et celle des communes). B. L élaboration du plan de formation : Les actions de formation à réaliser par le Centre figurent en principe, dans son programme annuel de formation qui est arrêté après l'identification très minutieuse des besoins. Une fois, le projet de programme des activités de formation est arrêté et finalisé (définition des thèmes, des objectifs pédagogiques, des contenus, des périodes ), il est soumis, pour avis, aux membres du comité de direction du Centre, où il sera discuté, enrichi et finalisé, le cas échéant. 8

9 Le CFAD présente ses plans de formation annuels dans un contexte où les choix opérés entre différents objectifs sont fixés suivant deux orientations : des objectifs à court terme, dont le but est d améliorer les performances existantes des bénéficiaires ; et des objectifs à moyen et long terme pour accompagner et faciliter les changements (individuels et institutionnels) et préparer les éventuels développements. Les plans de formation comprennent une prévision d'étalement des actions dans le temps qui traduit l'approche annuelle ou pluriannuelle adoptée selon les besoins opérationnels du terrain. Ils contiennent également, à coté des thèmes des actions de formation planifiées, les indications suivantes : le perfectionnement visé et les modes de formation : La vocation du CFAD est essentiellement le perfectionnement, la formation et la mise à niveau, ce sont des concepts qui visent des objectifs précis et nécessitent des approches pédagogiques particulières basées sur l'illustratif et le démonstratif, sur le vécu professionnel, les observations et l'analyse des modèles d'expériences ayant fait leur preuve de réussite. C est une formation fondée sur la performance qui vise l atteinte de résultats tangibles sur le milieu de travail à court et moyen termes. Les approches pédagogiques utilisées sont combinées et variées suivant les cas (approches : expérientielle, participative, par compétences ). le profil de la population cible : afin de permettre aux apprenants de développer de nouvelles compétences et aptitudes et de garantir la concrétisation du contenu de la formation en milieu de travail, le Centre veille à adapter au mieux le thèmes de formation aux besoins réels et précis des participants. l'estimation du nombre des participants : le nombre de participants à chaque session de formation est de 15 à 20 personnes au maximum et ce pour des considérations d efficacité pédagogique ; le volume de temps que cela nécessite : Afin d'optimiser la durée de déroulement des actions de formation, qui sont destinées à des agents en exercice, la durée moyenne de formation, adoptée par le Centre pour chaque thème, est de 2 à 3 jours. Cette durée est jugée plutôt satisfaisante et en tout cas non excessive. Seulement, pour certains thèmes, jugés plutôt complexes et qui exigent un délai de formation plus long, le Centre peut recourir, soit au prolongement de la durée de la session, soit à la décomposition de ces thèmes en plusieurs sous- modules donnant lieu à des sessions de formation de durée standard (2 à 3 jours). Chaque session est découpée en plusieurs séances de formation d'une durée de 90 minutes chacune et ce pour garantir la concentration des participants et leurs permettre d'assimiler les nouvelles connaissances. Le lieu de formation : Etant donnée, le nombre sans cesse croissant, des actions de formation réalisées annuellement par le Centre, aussi bien au niveau de la capitale que dans les régions, il est fait recours à tous les espaces de formation disponibles pour pouvoir concrétiser le programme annuel de formation. Par ailleurs, à coté des salles de formation du Centre, il est fait recours également aux différents établissements hôteliers pour abriter les actions de formation organisées par le Centre à l'échelle centrale et régionale. 9

10 Actuellement près de 60 % des sessions de formations sont organisées par le CFAD, au niveau des régions et ce dans le but de décentraliser la formation et rationaliser les dépenses. Les formateurs chargés de l animation des sessions de formation : Les sessions de formation sont assumées par des : - Hauts fonctionnaires qui seront détachés pour assurer à plein temps au Centre une mission de formation ou de recherche. - Cadres de l'administration tunisienne en activité ou à le retraite, et qui seront rémunérés conformément à la réglementation en vigueur relative aux missions de formation dans les établissements similaires. - Enseignants ou experts tunisiens ou étrangers qui seront chargés en vertu d'un contrat d'une mission de formation dans certains matières spécifiques, et qui seront rémunérés conformément à la réglementation en vigueur. Il faut enfin noter que les programmes du Centre sont fixés par arrêté du ministre de l'intérieur et du développement local sous réserve des dispositions du décret n du 7 juin 1993 portant organisation de la formation continue des fonctionnaires et des agents de l'etat, des collectivités publiques locales et des établissements publics à caractère administratif. C. La production pédagogique et la formation de formateurs : Pour pouvoir monter et réaliser une action de formation, il faut nécessairement préparer, au préalable, le module écrit de formation relatif au thème identifié. Le module de formation est un outil indispensable pour mener à bien l'opération de formation, le Centre y accorde une attention très particulière quant à son élaboration et son contenu. Le module de formation, préparé par le Centre, se constituent généralement de deux guides écrits : Un manuel pédagogique pour formateur Un manuel pour l apprenant (à diffuser à l'ensemble des bénéficiaires de la formation) le manuel pédagogique du formateur: Ce guide devrait contenir les détails de la démarche pédagogique à suivre pour l'animation des séances de formation. Il doit notamment préciser : - le programme de l'ensemble du séminaire. - le découpage du module en séance de formation et le timing prévu. - les objectifs de chaque séance. - le contenu technique et les méthodes pédagogiques permettant l'atteinte des objectifs de chaque séance. - des modèles de plans d'action destinés à faciliter aux participants de préparer la mise en pratique, dans leurs administrations, des connaissances acquises en salle. - la liste des textes et documents de référence qui pourraient être consultés. - les supports audio-visuels, les études de cas.. 10

11 le manuel de l apprenant: Il est destiné à être distribué aux participants lors des séances de formation pour leur servir de document de référence. Il devrait comporter notamment : - la structure du module, - le contenu technique de chaque séance (connaissance, exposés, exercices, études de cas ) - une copie des supports visuels utilisés par le formateur; - une indication des textes et des documents de référence que les participants pourraient consulter; Avant leur validation et leur exploitation lors des sessions de formation, les modules de formation préparés, sont soumis aux conseillers pédagogiques du Centre pour étude et examen de leur contenu. D. L'Achat et la réalisation de la formation : Les sessions de formation organisées par le CFAD, sont réalisées de deux manières : - soit en régie directe : en faisant recours directement par le Centre aux experts de l'administration tunisienne (au cas ou l'expertise nécessaire pour le montage et la réalisation de l'action de formation y existe). - Soit en faisant recours à la sous-traitance publique et privé (au cas ou l'expertise souhaitée se fait rare ou existe en dehors des services de l'administration). Dans le cadre d'une stratégie de formation développante qui vise à cultiver le pouvoir faire et le vouloir faire, le Centre déploie plusieurs méthodes et techniques d'animation en matière de formation des adultes et ce à travers: - Des programmes qui permettent de combler les lacunes, imperfections et insuffisances dans les savoirs, savoir-faire et savoir agir des cadres et agents régionaux et locaux. - Des modes de formation performants et modernes basés sur les nouvelles technologies de la communication et répondant aux exigences d'une qualité pédagogique supérieure. - Un réseau de formateurs (internes et externes), dotés de connaissances en matière de dynamique de groupe et pédagogie d'animation participative leur permettant d'intervenir en binôme. Cette technique de co-animation est de nature à faciliter et favoriser les échanges entre le groupe, les discussions, les études de cas pratiques A la fin de chaque session, les participants élaboreront un plan d action, c est à- dire une liste des tâches qu ils s engagent à réaliser au niveau de leurs postes de travail. Le plan d action fait partie intégrante de la formation. Cette approche innovatrice donnera aux activités du Centre, la crédibilité et le professionnalisme nécessaires, véritables garants de la qualité du produit "formation". D une manière générale, le système d évaluation des actions de formation, mis en place au niveau du CFAD, repose sur quatre types d évaluation : 11

12 i. l évaluation préventive, ii. l évaluation formative, iii. l évaluation sommative, iv. l évaluation stratégique E. L évaluation des effets de la formation : «Une approche novatrice en matière d évaluation : évaluer la formation c est prêcher la culture de la qualité» L administration régionale et locale est appelée à se mettre au niveau des défis de développement économique et social du pays et à se doter des moyens techniques et technologiques nécessaires pour l adapter à un environnement devenu de plus en plus complexe et à des populations de plus en plus exigeantes. Le rôle du CFAD en matière de conception, de réalisation et de promotion de programmes de développement des compétences, à l intention des structures centrales (concernées par l action municipale),régionales et locales, lui impose de disposer de moyens de suivi, de contrôle et d évaluation à touts les stades de l action de formation qu il dispense. La rentabilité de la formation s évalue, à travers l ensemble de ces facteurs constitutifs qui sont multiples et diversifiés, A cet effet le CFAD procède à l évaluation de la formation pour s assurer de la : Pertinence de la formation en vérifiant son utilité et sa performance:(était-il utile de viser cette formation? elle contribue à augmenter le savoir de qui? Cohérence de la formation avec les différents éléments du système pédagogique,les techniques et les méthodes utilisées et la population bénéficiaire Efficacité de la formation en vérifiant est ce qu elle correspond le mieux aux attentes des bénéficiaires et de leur structures. Il s agit d une évaluation sur 3 niveaux : Le participant Son entourage immédiat professionnel Son administration Cette évaluation vise à évaluer : le niveau pédagogique du participant le niveau comportemental du participant le niveau opérationnel du participant le dispositif d évaluation mis en place par le CFAD tend à courir couvre les 4 phases essentielles du processus de la formation : - Avant l action de formation : il s agit de l évaluation des pré- requis, qui vise à déterminer le niveau de qualification des candidats à une action de formation avant son lancement, en vue de concevoir une pédagogie d apprentissage du contenu du programme envisagé en conséquence. - Pendant la formation : c est une évaluation qui vise la vérification de l assimilation du contenu de la formation tout au long de son déroulement. 12

13 - A la fin de la formation : c est le feed- back exprimé par le participant relatif à la formation reçue, à la pédagogie suivie par le formateur, aux conditions de déroulement de la formation - Après l action de formation : l évaluation vise à mesurer l impact de la formation sur l amélioration des résultats professionnels des participants aussi bien au plan comportemental, qu au plan technico- professionnel. Le CFAD, en fonction des cas et des situations, utilise des outils d évaluation diversifiés tels que : la fiche de diagnostic des besoins en formation, la fiche d évaluation de satisfaction, le rapport d évaluation du formateur, la fiche de mesure des indicateurs de performance des actions de formation les grilles d évaluation le bilan de compétences par apprenant les plans d action les visites de suivi sur terrain L évaluation avant la formation Cette évaluation s opère en deux séquences : l évaluation diagnostique et l évaluation des prérequis. o L évaluation - diagnostique : Elle est réalisée au moment de l identification des besoins en formation et vise à justifier l opportunité et la pertinence des actions de formation car la qualité des résultats de la formation dépend de la qualité et de la pertinence des besoins identifiés. Les méthodes participatives et déductives d identification des besoins en formation utilisées par le CFAD permettront de traduire les besoins en formation en actions de formation (curatives, préventives et adaptatives) d une part, et de traduire les actions de formation en objectifs de développement des compétences des apprenants, d autre part. Ces objectifs seront exprimés en termes d accroissement du savoir (objectif cognitif), d acquisition d un nouveau savoir- être (objectif comportemental) et d amélioration du savoir- faire (objectif opérationnel), o L évaluation des pré- requis (l évaluation préventive) Elle est réalisée par le formateur au début de l action de formation et vise à évaluer le degré de maîtrise des pré-requis de l action de formation par l apprenant. Les outils d évaluation des prérequis permettent de mesurer le niveau initial des connaissances (le savoir) et des capacités professionnelles (le savoir-faire) des apprenants en vue d identifier et de mesurer leurs déficits cognitifs et opérationnels (analyse des écarts). En fonction des résultats des cette évaluation, le formateur porte les ajustements nécessaires. 13

14 L évaluation pendant la formation (l évaluation formative) Cette évaluation vise à évaluer le niveau intermédiaire des connaissances et des capacités professionnelles des apprenants au cours de l action de formation en vue de : - Mesurer le niveau de progression du savoir et du savoir-faire des apprenants en le comparant au niveau initial enregistré au début de l action de formation. - S assurer que les indicateurs de dysfonctionnements identifiés au cours de l identification des besoins en formation et qui ont justifié l organisation de l action sont maîtrisés et progressivement éliminés. - Vérifier le degré d assimilation des différents thèmes de la formation par les apprenants. La mise en oeuvre de cette évaluation est conditionnée par la parfaite maîtrise des formateurs des méthodes pédagogiques et didactiques spécifiques à la formation des adultes. L évaluation à la fin de la formation (l évaluation sommative) Cette évaluation de satisfaction est réalisée à la fin de la dernière journée de la formation. Elle vise à recueillir la première impression de l apprenant sur l action de formation et noter les réactions du formateur sur l action de formation. L apprenant remplit une fiche d évaluation de satisfaction qu il remet au Centre et qui comporte principalement les rubriques suivantes: - L identification du degré d atteinte des objectifs de l action de formation - L évaluation du contenu pédagogique de l action de formation - L évaluation des méthodes pédagogiques - L évaluation des conditions matérielles du déroulement de l action de formation - L évaluation générale (points forts et points faibles) de l action de formation - Présentation des suggestions et/ou de nouveaux besoins. Le formateur présente un rapport d évaluation qui comporte également les rubriques suivantes : - L évaluation du degré d atteinte des objectifs de l action de formation et du degré d adaptation du programme aux attentes des apprenants. - L évaluation du niveau et de la qualité de la participation. - L évaluation du degré d implication et de l homogénéité des apprenants. - L évaluation des conditions matérielles du déroulement de l action de formation. - Présentation des recommandations issues de l action de formation. - Suggestions des thèmes de formation assurant une suite logique ou un complément indispensable à l action de formation. 14

15 L évaluation après la formation (l évaluation stratégique) Cette évaluation à froid a pour objectifs d évaluer : - Le niveau pédagogique de l apprenant en mesurant, à travers les grilles d évaluation des apprentissages, le taux d assimilation des connaissances présentées au cours de l action de formation et comparer le niveau du savoir de l apprenant après la formation à son niveau avant cette formation en vue de dégager la valeur ajoutée cognitive de cette dernière. - Le niveau comportemental de l apprenant en mesurant le degré du transfert des connaissances acquises à son entourage immédiat à travers les grilles d évaluation du transfert des apprentissages. L apprenant qui met en pratique les connaissances acquises lors de formation dans son poste de travail joue le rôle d un agent de changement. - Le niveau opérationnel de l apprenant en mesurant, à travers la fiche de mesure des performances et le bilan des compétences, le degré d atteinte des résultats tangibles. Cette évaluation opérationnelle consiste à opérer deux mesures du rendement et/ou de la productivité de l apprenant avant et après la formation, puis à les comparer afin de dégager le résultats net obtenu c est à dire l apport de la formation assurée par le Centre. 15

16 ANNEXES Liste des modèles d outils d évaluation ANNEXE 1 : Fiche de diagnostic/identification des besoins en formation ANNEXE 2 : Fiche pédagogique d une action de formation ANNEXE 3 : Contenu du manuel pédagogique ANNEXE 4 : Contenu du guide d évaluation ANNEXE 5 : Modèle de test d évaluation des pré- requis ANNEXE 6 : Fiche d évaluation à chaud d une action de formation ANNEXE 7 : Rapport des Formateurs ANNEXE 8 : Modèle de Plan d action ANNEXE 9 : Grille de Vérification des Apprentissages (à l intention des apprenants) ANNEXE 10 : Grille de Vérification des Apprentissages (à l intention des Supérieurs Hiérarchiques des apprenants) ANNEXE 11 : Grille d évaluation du transfert des apprentissages après une action de formation. ANNEXE 12 : Fiche de mesure des performances d une action de formation ANNEXE 13 : Bilan des compétences acquises au sein de l administration au cours de l année.

17 ANNEXE 1

18 CENTRE DE FORMATION ET D APPUI À LA DÉCENTRALISATION (CFAD) FICHE DIAGNOSTIC IDENTIFICATION DES BESOINS DE FORMATION La présente fiche est un support de réflexion visant à identifier pour votre collectivité les besoins en formation individuelle, organisationnelle, actuelles et futurs des agents. Informations contextuelles et consignes 1. Prière de distribuer le présent questionnaire à tous les cadres et groupes de fonctionnaires différents de la collectivité. Prière de rappeler aux répondants que les réponses de ce questionnaire seront traitées de façon confidentielle afin de favoriser la production de réponses objectives et impartiales et ainsi mieux identifier les opportunités de formation. 2. Le présent questionnaire devrait requérir au répondant tout au plus 20 minutes. 3. Nous souhaitons recevoir des réponses d au minimum 50% des cadres et employés de la collectivité afin de dresser un portrait représentatif des besoins de formation. 4. Prière pour le gestionnaire des ressources humaines ou de la personne responsable de la gestion du questionnaire, de transmettre au CFAD la fiche compilative (comprise en annexe) des questionnaires ainsi que l ensemble des questionnaires répondus. 5. Afin de préciser et clarifier les besoins de formation, le CFAD procèdera à des entrevues par téléphone ou en personne auprès de personnes choisies au hasard au sein de la collectivité. 6. Nous vous invitons à nous transmettre la fiche compilative et l ensemble des réponses avant le _../ /_...

19 QUESTIONNAIRE I. Informations générales Grade du répondant : Date de recrutement: Fonction au sein de la collectivité: Qualification: Unité d affectation: Administration: 1. Connaissez vous les services de formation offerts par le CFAD? Oui Non 2. Avez vous reçu dans le passé une formation par le CFAD? Oui Non Si oui dans quels domaines? 3. Croyez vous que le personnel de votre collectivité pourrait accroître de façon significative la prestation de leurs services à travers une formation? Oui Non Si oui, dans quelle domaine croyez vous que certains membres du personnel, à l exception de vous, pourrait recevoir une formation? Gestion administrative Gestion financière Gestion de l environnement Urbanisme Informatique Marché public, Gestion du domaine public Tous les domaines Autres, prière de préciser (voir annexe pour plus de détails) II. Information sur les difficultés rencontrées / opportunités de formation A. ndiquer, en cochant la case appropriée, si dans le cadre de travail, vous avez à réaliser des tâches liées à : Tâches générales Beaucoup Moyennement Un peu Pas du tout La supervision L exécution Le suivi et l évaluation de votre travail ou celui des autres Le rapportage de résultats de votre travail ou celui des autres B. Quelles sont les principales contraintes auxquelles vous faites face pour effectuer votre travail avec un rendement élevé? Prière de cocher la case appropriée. 19

20 DIFFICULTÉS RENCONTRÉES DANS VOTRE TRAVAIL S applique beaucoup S applique moyennement S applique peu S applique très peu Ne s applique pas à mon travail Au plan du savoir faire : difficultés de : 1. mettre en œuvre des textes législatifs et réglementaires Veuillez préciser si nécessaire : 2. accompagner et structurer les processus décisionnels Veuillez préciser si nécessaire : 3. piloter des projets et suivre leur exécution Veuillez préciser si nécessaire 4. coordonner et communiquer avec les autres administrations régionales Veuillez préciser si nécessaire 5. mesurer l impact des projets et les choix stratégiques sur les budgets Veuillez préciser si nécessaire 6. définir des indicateurs de performance et traduire les objectifs en actions claires et simples Veuillez préciser si nécessaire 7. difficulté à diriger des travaux des institutions délibérantes Veuillez préciser si nécessaire Autres : Au plan du savoir 1. cadre de référence et réglementaire du fonctionnement des collectivités locales Veuillez préciser si nécessaire : 2. instances et circuits de décision Veuillez préciser si nécessaire : 3. fonctionnement des assemblées délibérantes (commissions, conseil municipal, bureau municipal, ) Veuillez préciser si nécessaire : 4. identification des priorités des projets et leur programmation dans le temps Veuillez préciser si nécessaire 5. les étendues et les limites de la délégation de certaines compétences Veuillez préciser si nécessaire : Au plan du savoir être 1. Difficulté à communiquer à mes supérieurs mes problèmes rencontrés Veuillez préciser si nécessaire : 2. échanger le savoir et le savoir-faire avec les autres responsables de manière à faire participer tous les intervenants et partager les diverses expériences Veuillez préciser si nécessaire : 20

Direction générale PROGRAMME PRINCIPAL 02

Direction générale PROGRAMME PRINCIPAL 02 PROGRAMME PRINCIPAL 02 WO/PBC/4/2 page 33 Direction générale 02.1 Cabinet du directeur général 02.2 Conseiller spécial et commissions consultatives 02.3 Supervision interne Résumé 61. La propriété intellectuelle

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail

Joël Darius Eloge ZODJIHOUE

Joël Darius Eloge ZODJIHOUE La gestion axée sur la Performance et les Résultats appliquée à la gestion des Finances Publiques: Préparation et Mise en place du Budget axée sur la performance et les résultats Joël Darius Eloge ZODJIHOUE

Plus en détail

3.1. Responsabilités et activités

3.1. Responsabilités et activités - 1 - République et Canton de Genève Département de l'instruction publique CAHIER DES CHARGES Services administratifs et financiers Division des ressources humaines Etabli par : Date de création : Modifié

Plus en détail

MANUEL DE GESTION. OBJET : Politique de développement des ressources humaines NUMÉRO : 3400-451-05

MANUEL DE GESTION. OBJET : Politique de développement des ressources humaines NUMÉRO : 3400-451-05 1. OBJECTIF Promouvoir le développement professionnel et personnel pour que chacun contribue à l atteinte des objectifs organisationnels, à l amélioration continue de la qualité et de l efficacité des

Plus en détail

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION 1. Le Comité de la vérification (le «comité»)

Plus en détail

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Manuel Qualité de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Finalité et gestion du manuel qualité Déclaration de politique qualité Organisation et responsabilités

Plus en détail

La formation interministérielle

La formation interministérielle 1 La formation interministérielle La formation interministérielle mise en œuvre par la DGAFP s organise autour des trois axes suivants : La formation interministérielle déconcentrée dont les acteurs principaux

Plus en détail

ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE

ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE I. PRESENTATION GENERALE DES ATELIERS II. SYNTHESE DE CHAQUE ATELIER (identification des idées fortes)

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT Le Comité de gestion des risques (le «Comité») du Conseil d administration (le «Conseil») a pour mandat d assister le Conseil de la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes

Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes DECISION 2009-02 Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes Relative aux contrôles périodiques auxquels sont soumis les commissaires aux comptes Principes directeurs du système des contrôles

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Bureau du vérificateur général du Canada Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Revues des pratiques effectuées au cours de l exercice 2011-2012 Juillet 2012 Revue des pratiques et audit

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

Ce document est destiné à suivre le parcours de formation d un candidat au CQP «Conduite de ligne de conditionnement», en intégrant :

Ce document est destiné à suivre le parcours de formation d un candidat au CQP «Conduite de ligne de conditionnement», en intégrant : Commission Paritaire Nationale de l Emploi des Industries de Santé CQP «Conduite de ligne de conditionnement» Livret de suivi de la formation en contrat de professionnalisation Nom et prénom du candidat

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger!

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Programme de formation Méthode pédagogique Le parcours «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» se compose de 18 journées de formation collective

Plus en détail

Document de référence des activités et compétences des membres du CHSCT

Document de référence des activités et compétences des membres du CHSCT Document de référence des activités et compétences des membres du CHSCT Au niveau national comme au niveau régional, les partenaires sociaux ont la capacité de fixer les orientations qui seront mises en

Plus en détail

Programme de recrutement et dotation

Programme de recrutement et dotation Programme de recrutement et dotation Adopté le 13 juin 2006 par le conseil d administration (255 e assemblée résolution n o 2139) Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro

Plus en détail

REGLEMENT SUR LE SERVICE D AUDIT INTERNE DE LA SOCIETE ANONYME «COMPAGNIE NATIONALE «ASTAN EXPO-2017»

REGLEMENT SUR LE SERVICE D AUDIT INTERNE DE LA SOCIETE ANONYME «COMPAGNIE NATIONALE «ASTAN EXPO-2017» «Approuvé» Par la décision du Conseil des Directeurs de la SA «CN «Astana EXPO-2017» du 29 août 2013 Protocole N 6 avec des amendements introduits par la décision du Conseil des Directeurs de la SA «CN

Plus en détail

Programme TAEHIL. Formation contractualisée pour l emploi

Programme TAEHIL. Formation contractualisée pour l emploi Programme TAEHIL Deux Mesures concrètes pour le programme TAEHIL Formation contractualisée pour l emploi Formation qualifiante ou de reconversion Objectif FCE: Formation contractualisée pour l emploi La

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

ANNEXE II Fonction publique territoriale

ANNEXE II Fonction publique territoriale ANNEXE II Fonction publique territoriale Support d entretien annuel d évaluation du personnel départemental pour l année 2011 ENTRETIEN PROFESSIONNEL Bilan de l année 2010 Objectifs de l année 2011 INFORMATIONS

Plus en détail

LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP

LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP Réf. document : AT.PEG.22 LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP Définition d un «Projet éducatif global» Les objectifs du Projet éducatif global d un établissement de formation du BTP représentent

Plus en détail

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Arrêtés du 21 et 22 octobre 2003, JO du 08/11/03 Pour rappel les titres professionnels constituent

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») 1. Généralités CHARTE DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité la gouvernance

Plus en détail

CHAPITRE III : RESSOURCES HUMAINES

CHAPITRE III : RESSOURCES HUMAINES CHAPITRE III : RESSOURCES HUMAINES Les activités de codification nécessitent un personnel technique et un personnel auxiliaire, avec en amont de la chaîne, l équipe de coordination et en aval, les équipes

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE

Plus en détail

# 07 Charte de l audit interne

# 07 Charte de l audit interne Politiques et bonnes pratiques # 07 de l audit Direction générale fédérale Service Redevabilité & Qualité Janvier 2015 Approuvé par le Comité des audits Juin 2013 Approuvé par le Directoire fédéral Juillet

Plus en détail

Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption V.07-80749 (F) 150207 160207 *0780749* Table des matières A. Résolutions... 3

Plus en détail

Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité

Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité Définition Le terme organisation dans le contexte d un modèle de gestion de la qualité est utilisé pour indiquer

Plus en détail

PROGRAMME PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT ET D ÉVALUATION FORMATIVE DU PERSONNEL PROFESSIONNEL

PROGRAMME PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT ET D ÉVALUATION FORMATIVE DU PERSONNEL PROFESSIONNEL PROGRAMME PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT ET D ÉVALUATION FORMATIVE DU PERSONNEL PROFESSIONNEL DATE : 1 er juillet 2013 SECTION : Programme NUMÉRO : PG301 PAGES : 6 RESPONSABLE : Direction des ressources humaines

Plus en détail

Acheter des actions de formation

Acheter des actions de formation L achat, quel enjeu? Acheter une action, c est acheter une prestation de services intellectuels qui nécessite un certain formalisme pour optimiser l achat au regard des enjeux. C est pourquoi, en complément

Plus en détail

CHAPITRE III: L ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE

CHAPITRE III: L ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE CHAPITRE III: L ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.1 : L ENSEIGNEMENT SOUS-SECTION 3.1.1 : LES ÉTUDES DE PREMIER CYCLE PROCÉDURE RELATIVE À L ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DES ENSEIGNEMENTS AU PREMIER CYCLE

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM)

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) 1 ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) CHARTE DU COMITÉ DES FINANCES, DE L AUDIT COMPTABLE ET DE LA GESTION DES RISQUES Mandat Le Comité des finances, de l audit

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

L Administration De L ESM

L Administration De L ESM L Administration De L ESM 1. L Organisation de l Ecole Sur le plan organisationnel, l'ecole est dirigée par un directeur général, assisté par un directeur de la formation de base, un directeur de la formation

Plus en détail

Formations Management

Formations Management Formations Management MANAGEMENT ET COMMUNICATION Ecole du Management : Cycle Animateur d équipe Ecole du Management : Cycle Maîtrise Ecole du Management : Cycle Coordinateur Technique Animateur (trice)

Plus en détail

REFERENTIEL DE CERTIFICATION

REFERENTIEL DE CERTIFICATION REFERENTIEL DE CERTIFICATION DU TITRE PROFESSIONNEL Assistant(e) Ressources Humaines Niveau III Site : http://www.emploi.gouv.fr REFERENTIEL DE CERTIFICATION D'UNE SPECIALITE DU TITRE PROFESSIONNEL DU

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIAGNOCURE INC. (la «Société») MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (le «Conseil») Le rôle du Conseil consiste à superviser la gestion des affaires et les activités commerciales de la Société afin d en assurer

Plus en détail

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE DÉVELOPPEMENT ET DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIDGP)

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE DÉVELOPPEMENT ET DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIDGP) POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE DÉVELOPPEMENT ET DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIDGP) Adoptée par le conseil d administration le 27 novembre 2003 Direction des études Table des matières 1. BUT...

Plus en détail

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

FICHE METIER Responsable de service

FICHE METIER Responsable de service DOCUMENT DE TRAVAIL FICHE METIER Responsable de service METIER RESPONSABLE DE SERVICE Date de création/modification Janvier 2011 Définition du métier En relation et en cohérence avec les objectifs de la

Plus en détail

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société»)

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») AUTORITÉ Le conseil d administration de la Société (le «conseil») établit les politiques générales de la Société,

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT Décembre 2014 CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT 1. CRÉATION Le Conseil d administration de la Banque du Canada (le «Conseil») est constitué en vertu de l article 5 de la Loi sur la Banque du Canada (la «Loi»).

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

DESCRIPTION DE FONCTION. Enseignant ou enseignante de classe de développement itinérant-e au degré primaire

DESCRIPTION DE FONCTION. Enseignant ou enseignante de classe de développement itinérant-e au degré primaire Direction de l'instruction publique, de la culture et du sport Direktion für Erziehung, Kultur und Sport CANTON DE FRIBOURG / KANTON FREIBURG DESCRIPTION DE FONCTION Enseignant ou enseignante de classe

Plus en détail

FINANCE CRITÈRES D ÉVALUATION (Les critères d évaluation doivent être pris en compte de pair avec le Cadre de surveillance du BSIF)

FINANCE CRITÈRES D ÉVALUATION (Les critères d évaluation doivent être pris en compte de pair avec le Cadre de surveillance du BSIF) RÔLE DE LA FONCTION Finance est une fonction autonome qui rend compte avec exactitude et en temps utile du rendement des unités opérationnelles (y compris les secteurs d activité) de l institution financière

Plus en détail

Le service de l éclairage public *** Présenté par Mr Kheiriddine AOMARI, Chef de Division des Equipements et Services 09 Octobre 2014

Le service de l éclairage public *** Présenté par Mr Kheiriddine AOMARI, Chef de Division des Equipements et Services 09 Octobre 2014 Royaume du Maroc Ministère de l Intérieur Direction Générale des Collectivités Locales Direction de la Planification et de l Equipement Le service de l éclairage public *** Présenté par Mr Kheiriddine

Plus en détail

Conseil supérieur de la construction et de l efficacité énergétique Règlement intérieur

Conseil supérieur de la construction et de l efficacité énergétique Règlement intérieur Conseil supérieur de la construction et de l efficacité énergétique Règlement intérieur Vu le décret n 2006-672 du 8 juin 2006 relatif à la création, à la composition et au fonctionnement de commissions

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/LL/FG/DEJ/N 13-25 (1 bis) Equipe RH4 01 43 93 82 93 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

UNITE DE VALEUR DE FORMATION MANAGEMENT MNG 1 EMPLOI CHEF D AGRES

UNITE DE VALEUR DE FORMATION MANAGEMENT MNG 1 EMPLOI CHEF D AGRES SCHEMA NATIONAL DES FORMATIONS DES SAPEURS-POMPIERS UNITE DE VALEUR DE FORMATION MANAGEMENT MNG 1 EMPLOI CHEF D AGRES ADRESSE POSTALE : PLACE BEAUVAU 75800 PARIS CEDEX 08 STANDARD 01 49 27 49 27-01 40

Plus en détail

CNPN _ M_MS_2014 / Version _SGG1 CAHIER DES NORMES PEDAGOGIQUES NATIONALES DU MASTER ET MASTER SPECIALISE

CNPN _ M_MS_2014 / Version _SGG1 CAHIER DES NORMES PEDAGOGIQUES NATIONALES DU MASTER ET MASTER SPECIALISE CAHIER DES NORMES PEDAGOGIQUES NATIONALES DU MASTER ET MASTER SPECIALISE 2014 1. NORMES RELATIVES AUX FILIERES (FL) FL1 Définition de la filière Une filière du cycle Master est un cursus de formation,

Plus en détail

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le :

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le : Destinataires : POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Administrateurs, directeurs, gestionnaires, médecins, employés, bénévoles, stagiaires et fournisseurs Élaborée par : Le conseil d administration Le : Adoptée

Plus en détail

Convention entre la Fondation pour l animation socioculturelle lausannoise et l Association

Convention entre la Fondation pour l animation socioculturelle lausannoise et l Association Préambule Convention entre la Fondation pour l animation socioculturelle lausannoise et l Association Conformément aux termes de la Charte Lausannoise de l animation, la Ville de Lausanne donne mandat

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

Plan stratégique 2004-2007

Plan stratégique 2004-2007 Plan stratégique 2004-2007 Mot du directeur général Au cours des dernières années, plusieurs travaux importants et consultations tant à l interne qu à l externe ont conduit le Collège à l adoption de nombreux

Plus en détail

Programme des experts associés des Nations Unies

Programme des experts associés des Nations Unies Programme des experts associés des Nations Unies Descriptif de poste Expert associé INT-150-13-P099-01-V I. Généralités Titre : Expert associé en ressources humaines Secteur d affectation : Service du

Plus en détail

Plan pluriannuel d accessibilité de l Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE)

Plan pluriannuel d accessibilité de l Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) Plan pluriannuel d accessibilité de l Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) 1 Table des matières Introduction... 3 À propos du Plan pluriannuel d accessibilité de l OQRE... 3

Plus en détail

WP2.13.1-3.012 VALIDATION MEETING DATED XX XX XX

WP2.13.1-3.012 VALIDATION MEETING DATED XX XX XX WP2.13.1-3.012 VALIDATION MEETING DATED XX XX XX TITRE Requérant Contribution au projet régional de facilitation des affaires dans l espace UEMOA «eregulations UEMOA» - Phase 2 Commission UEMOA Durée du

Plus en détail

MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : NUMÉRO : DRH-006. Direction des ressources humaines OBJET : EN VIGUEUR :

MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : NUMÉRO : DRH-006. Direction des ressources humaines OBJET : EN VIGUEUR : MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : Direction des ressources humaines OBJET : Formation et développement des ressources humaines (excluant le personnel cadre) NUMÉRO : DRH-006 EN VIGUEUR :

Plus en détail

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Sfax le 24/05/2013 Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Objet : Formation d enseignants en coaching : Pièces jointes : Termes de références de la formation. Monsieur, 1.

Plus en détail

www.managementpourtous.com

www.managementpourtous.com www.managementpourtous.com OFFRE DE FORMATION EN GESTION DE PROJET PMP (Project Management Professional) Formation complète en gestion de Projet (Préparation à la certification PMP) DU 03 FEVRIER AU 30

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. mode d emploi

LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. mode d emploi LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE mode d emploi Découvrir la Fonction Publique Territoriale Trois fonctions publiques en France Il existe en France trois fonctions publiques : la Fonction Publique d Etat

Plus en détail

Le dispositif d évaluation dans la fonction publique

Le dispositif d évaluation dans la fonction publique Le dispositif d évaluation dans la fonction publique page 1 PLAN Présentation du dispositif d évaluation Enjeux de l évaluation en matière de management et de GRH page 2 L entretien professionnel en pratique

Plus en détail

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels le 17/03/2012 Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Objet : Formation des formateurs en «Management de l innovation» Pièces jointes : Termes de références de la formation.

Plus en détail

FICHE DE FONCTION - 04

FICHE DE FONCTION - 04 FICHE DE FONCTION - 04 ANIMATEUR/EDUCATEUR de classe 1 INTITULE DE LA FONCTION : animateur/éducateur RELATIONS HIERARCHIQUES L animateur/éducateur de classe 1 exerce ses fonctions sous la responsabilité

Plus en détail

FICHE D EVALUATION 2011-2012

FICHE D EVALUATION 2011-2012 COUR DE CASSATION FICHE D EVALUATION 2011-2012 Nom : Nom d usage : Prénom Situation de famille : Fonctions exercées : Juridiction : DESCRIPTION DE L ACTIVITE DU MAGISTRAT (à remplir par l évaluateur dans

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION La présente Charte établit le rôle du Conseil d administration (le «Conseil») d Innergex énergie renouvelable inc. (la «Société») et est assujettie aux dispositions des

Plus en détail

DEMANDE DE RECONNAISSANCE : GUIDE À L INTENTION DES FOURNISSEURS 1

DEMANDE DE RECONNAISSANCE : GUIDE À L INTENTION DES FOURNISSEURS 1 DEMANDE DE RECONNAISSANCE : GUIDE À L INTENTION DES FOURNISSEURS 1 Présenter une demande de reconnaissance pour une activité de formation continue destinée aux travailleurs sociaux et aux thérapeutes conjugaux

Plus en détail

Vérification de la fonction de trésorerie

Vérification de la fonction de trésorerie Vérification de la fonction de trésorerie La fonction de trésorerie est conforme à l ensemble des dispositions législatives et des politiques Ottawa, le 28 novembre 2013 Le vérificateur général Alain Lalonde

Plus en détail

VADÉMÉCUM FORMATIONS DE FORMATEURS

VADÉMÉCUM FORMATIONS DE FORMATEURS CREFECO Centre régional francophone pour l Europe Centrale et Orientale VADÉMÉCUM FORMATIONS DE FORMATEURS Document élaboré par les stagiaires Formation Formateurs de formateurs CREFECO, 10-14 octobre

Plus en détail

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap»

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap» : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles 1 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE FORMATION «Accompagnement du recrutement

Plus en détail

de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent

de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent Offre 2013 de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent citoyenneté, culture et action éducative cycle de formation professionnelle restauration

Plus en détail

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC o CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA CREATION D UN CENTRE D'EXCELLENCE FRANCO xxxxxxxxxxxx DE FORMATION AUX METIERS DE XXXXXXXXXX LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC A) MISSION

Plus en détail

PROCEDURE D ACCUEIL. 1 Introduction

PROCEDURE D ACCUEIL. 1 Introduction PROCEDURE D ACCUEIL 1 Introduction Le processus d accueil d un nouvel arrivant est un processus clé du département des ressources humaines et qui malheureusement est souvent sous-estimé par ce dernier.

Plus en détail

Concours de recrutement de professeurs de français - Genève - 2006. Note d information

Concours de recrutement de professeurs de français - Genève - 2006. Note d information OFFICE DES NATIONS UNIES A GENEVE UNITED NATIONS OFFICE AT GENEVA Concours de recrutement de professeurs de français - Genève - 2006 Note d information 1. Un concours de recrutement de professeurs de français

Plus en détail

Politique de gestion des plaintes et des commentaires

Politique de gestion des plaintes et des commentaires Politique de gestion des plaintes et des commentaires 03.01.0 Page 1 de 6 DATE DE LA MISE À JOUR 2010-11-03 RÉSUMÉ Cette politique vise à encadrer et harmoniser la gestion des plaintes et des commentaires

Plus en détail

CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CMF

CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CMF CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CMF Approuvée par le Collège du CMF en date du 3 juillet 2013 1 La présente charte définit officiellement les missions, les pouvoirs et les responsabilités de la structure

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 13 novembre 2014 PSP-Legal 1633578-1 Page 2 INTRODUCTION Le conseil d

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE SPECIFIQUES ELABORATION D UNE STRATEGIE ET D UN PLAN DE FORMATION POUR LA MISE EN OEUVRE DE LA REFORME DES FINANCES PUBLIQUES

TERMES DE REFERENCE SPECIFIQUES ELABORATION D UNE STRATEGIE ET D UN PLAN DE FORMATION POUR LA MISE EN OEUVRE DE LA REFORME DES FINANCES PUBLIQUES TERMES DE REFERENCE SPECIFIQUES ELABORATION D UNE STRATEGIE ET D UN PLAN DE FORMATION POUR LA MISE EN OEUVRE DE LA REFORME DES FINANCES PUBLIQUES FCW BENEFICIAIRES 2009 LOT N 11 : Macro économie, Statistiques,

Plus en détail

Politique de gestion des ressources humaines

Politique de gestion des ressources humaines Politique de gestion des ressources humaines Adopté au conseil d administration le 18 octobre 2005 Résolution numéro 2068 Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro 2592

Plus en détail

PRESENTATION CERTIFICATION DE SERVICE «Centres de formation pour les activités privées de sécurité et de sûreté»

PRESENTATION CERTIFICATION DE SERVICE «Centres de formation pour les activités privées de sécurité et de sûreté» PRESENTATION CERTIFICATION DE SERVICE «Centres de formation pour les activités privées de sécurité et de sûreté» Ce référentiel s adresse à toutes les actions de formation pouvant être dispensées dans

Plus en détail

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3 Paris, le 21 juillet 2009 Le ministre de la culture et de la communication à Mesdames et Messieurs les préfets de régions Mesdames et Messieurs les préfets de départements Mesdames et Messieurs les présidents

Plus en détail

Les Jeudis de la Reprise. Programme de Formation

Les Jeudis de la Reprise. Programme de Formation Les Jeudis de la Reprise Programme de Formation 1. Les objectifs : L'objectif fondamental de ce dispositif est d'aider un repreneur potentiel à reprendre une. Ce dispositif s'engage à accroître la capacité

Plus en détail

EXPERT FINANCIER POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE. Poste de rattachement hiérarchique : Chef de service Conseil et Expertise Financière

EXPERT FINANCIER POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE. Poste de rattachement hiérarchique : Chef de service Conseil et Expertise Financière Direction Finances EXPERT FINANCIER J CHARGE DU CONTRÔLE INTERNE DU FONDS SOCIAL EUROPEEN (FSE) ET DE CONSEIL EN GESTION POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction Finances Poste de

Plus en détail

GUIDE POUR L ENTRETIEN

GUIDE POUR L ENTRETIEN GUIDE POUR L ENTRETIEN PROFESSIONNEL 1 Ce guide s inscrit dans le cadre du décret du 17 septembre 2007 : il vise à faciliter la réalisation de l entretien professionnel, à la fois pour les agents et pour

Plus en détail

Le PNRA prévoit 6 actions pour atteindre cet objectif :

Le PNRA prévoit 6 actions pour atteindre cet objectif : Termes de référence Consultant national en coordination du travail gouvernemental I. Information sur la mission Intitulé de la mission: Type de contrat : Lieu de la mission : Durée de la mission : Date

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI133

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI133 TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI133 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Pays Durée totale des jours prévus Elaboration d un manuel des procédures

Plus en détail

Programme d Appui à la Société Civile en Tunisie (PASC Tunisie)

Programme d Appui à la Société Civile en Tunisie (PASC Tunisie) Termes de Référence Evaluation Intermédiaire Programme d Appui à la Société Civile en Tunisie (PASC Tunisie) Composante géré par EPD Introduction Le Programme d'appui à la Société Civile en Tunisie (PASC

Plus en détail

Ghana, de l Inde, de la Jordanie, du Kenya, du Mexique, de New Zélande, du Portugal, de Serbie et du Royaume Uni.

Ghana, de l Inde, de la Jordanie, du Kenya, du Mexique, de New Zélande, du Portugal, de Serbie et du Royaume Uni. Principes de Belgrade sur la relation entre les Institutions nationales des droits de l Homme et les Parlements (Belgrade, Serbie, les 22-23 février 2012) Le séminaire international de février 2012 sur

Plus en détail