PRESENTATION DU CENTRE DE FORMATION ET D'APPUI A LA DECENTRALISATION (CFAD)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PRESENTATION DU CENTRE DE FORMATION ET D'APPUI A LA DECENTRALISATION (CFAD)"

Transcription

1 PRESENTATION DU CENTRE DE FORMATION ET D'APPUI A LA DECENTRALISATION (CFAD) I. Création du CFAD Le Centre de Formation et d'appui à la Décentralisation est un établissement public à caractère administratif, doté de la personnalité civile et de l autonomie financière et d un budget rattaché pour ordre au budget général de l Etat. Il est placé sous la tutelle du ministre de l Intérieur et du développement local. Il a été crée par la loi n du 27 juin 1994, qui a été modifiée par le décret n du 25 mai 2004, et réorganisé par le décret n du 25 mai II. Missions du CFAD Le CFAD, en tant qu organisme public de formation orienté principalement vers la formation, le perfectionnement, et la mise à niveau du personnel régional, communal et les cadres centraux en rapport avec l action régionale et communale, a pour missions essentielles : Le renforcement et l appui à la politique de décentralisation menée par le Gouvernement. Le développement des capacités de management et de gestion du personnel régional, communal et central. La mise à niveau, le perfectionnement et la formation de ce personnel. La réalisation de missions de conseil et d assistance au profit des collectivités locales à travers le développement d activités de recherches, d études et de publications dans leurs domaines d action.

2 Ces mission se traduisent, sur le plan opérationnel, notamment par l organisation de : - Sessions de perfectionnement, de recyclage et de formation au profit du personnel des gouvernorats, des communes et agents de l administration centrale en rapport avec l action régionale et communale, - Séminaires et journées d études au profit du personnel régional, communal et des élus locaux sur des sujets ayant trait à l action régionale et communale et aux nouvelles législations et réformes dans les différents domaines de compétence de l administration régionale et municipale, - Sessions de préparation à l emploi au profit des titulaires des diplômes de l enseignement supérieur nouvellement recrutés par l administration régionale et locale, - Travaux de recherche, de documentation et de publication dans les différents domaines de compétence de l administration régionale et municipale et de la décentralisation. - Actions de préparation aux concours et examens professionnels du personnel des gouvernorats, des communes, et de l administration centrale, - Voyages d études et stages pratiques sur des thèmes spécifiques liés à la gestion régionale et locale, - Toute mission de formation et/ou de recherche qui lui sera confiée par l autorité de tutelle. 2

3 III. L Organisation Administrative du CFAD L organisation administrative du CFAD vise à associer deux orientations et atteindre deux objectifs majeurs à savoir : Le respect de toutes les étapes du processus pédagogique telles que définies en matière d ingénierie de la formation : L identification des besoins en formation, L élaboration du plan de formation, La production pédagogique et la formation de formateurs, L achat et la réalisation de la formation L évaluation des effets de la formation L atteinte des objectifs assignés à l action du CFAD à savoir la réalisation de résultats tangibles, des changements au niveau des attitudes et l amélioration des capacités de management et de gestion du personnel régional et local. Le CFAD est dirigé par un Directeur Général assisté par : - un comité de direction, - un conseil scientifique, - et des structures administratives. 3

4 ORGANIGRAMME DU CFAD Directeur général Secrétariat Le Comité de direction Bureau d ordre Le Conseil scientifique STRUCTURES ADMINISTRATIVES Unité des programmes et d évaluation Unité de la production pédagogique et de formation des formateurs Unité des études et des recherches l unité des moyens Bureau des programmes Bureau de la production dans le domaine de la gestion administrative et financière Bureau des recherches et de la documentation Bureau des affaires administratives et financières Bureau de l évaluation Bureau de la production dans le domaine technique et environnemental Bureau de l informatique et des moyens audio-visuels Bureau de direction des activités de formation et de logistique Bureau d analyse et de prospection

5 a. Le Comité de direction Mission : Le comité de direction donne son avis sur les questions relatives : - au fonctionnement administratif et financier du Centre, - à l organisation de la formation au Centre, - aux programmes des études et des stages, - à la coopération et au partenariat aux niveaux national et international, - Il émet également un avis sur toute autre question, en rapport avec les missions du Centre et qui lui serait soumise par son président. Composition : Président : Le directeur général du Centre Membres : - Quatre représentants du ministère de l intérieur et du développement local, - Le directeur général des services administratifs et de la fonction publique au premier ministère ou son représentant, - Le directeur général de la formation et du perfectionnement au premier ministère ou son représentant, - Le directeur de l école nationale d administration - Le directeur général de la caisse des prêts et de soutien aux collectivités locales, - Quatre représentants des communes, - Deux représentants des conseils régionaux. Le directeur général du Centre peut inviter toute personne compétente dans les questions inscrites à l ordre du jour. Le comité de direction se réuni sur invitation de son président au moins deux fois par an. b. Le Conseil scientifique Mission : - Emettre un avis sur toutes les questions à caractère scientifique qui concernent le Centre, - Examiner les programmes de recherches et des études, - Suivre la préparation des documents pédagogiques de formation et les évaluer - Evaluer les activités scientifiques du Centre, - Evaluer les recherches réalisées. Composition : Le Conseil scientifique se compose du directeur général du Centre en qualité de président et de dix membres désignés par arrêté du ministre de l Intérieur et du développement local. Le conseil scientifique se réuni sur invitation de son président au moins quatre fois par an

6 c. Les structures administratives Le CFAD comprend quatre unités administratives : o l unité des programmes et de l évaluation o l unité de la production pédagogique et de la formation des formateurs o l unité des études et des recherches o l unité des moyens Cette division a été conçue dans le souci de respecter les exigences du processus pédagogique en matière d ingénierie de formation et afin d assurer la fluidité nécessaire au fonctionnement des différentes structures administratives du CFAD. o Unité des programmes et de l évaluation Attributions : ses attributions consistent à la préparation du programme annuel de formation, l analyse, l évaluation et le suivi. Composition : Cette unité se compose : du bureau des programmes : chargé de la définition des besoins de formation, la préparation du programme annuel de formation et l élaboration des rapports d activités du Centre. du bureau d évaluation : chargé du suivi de l exécution du programme annuel de formation ainsi que des programmes d évaluation et l élaboration des rapports d évaluation et de suggestion. du bureau d analyse et de prospection : chargé de la gestion de la base des données et des statistiques, l analyse des résultats et l exécution des opérations de prospection. o Unité de la production pédagogique et de formation des formateurs Attributions : Ses attributions consistent à la préparation des modules et des documents pédagogiques ainsi que la sélection et le perfectionnement des formateurs. Composition : Cette unité se compose : du bureau de la production dans le domaine de la gestion administrative et financière : chargé de la préparation des modules de formation et des documents pédagogiques ainsi que la sélection et la formation des formateurs dans les domaines de la gestion administrative et financière. du bureau de la production dans le domaine technique et environnemental : chargé de la préparation des modules de formation et des documents pédagogiques ainsi que la sélection et la formation des formateurs dans les domaines techniques et environnementaux. 6

7 o Unité des études et des recherches Attributions : Ses attributions consistent à la recherche, la documentation, la gestion informatique, la formation à distance et les moyens audio-visuels. Composition : Cette unité se compose : du bureau des recherches et de la documentation : chargé de l élaboration des études et recherches, la gestion de la bibliothèque et la documentation. du bureau de l informatique et des moyens audio-visuels : chargé de la mise en oeuvre et du suivi de la formation à distance, la gestion du site Web du Centre et l assistance informatique. o Unité des moyens Attributions : ses attributions consistent à la gestion administrative et financière du centre et l organisation des activités de formation. Composition : Cette unité se compose : du bureau des affaires administratives et financières : chargé des opérations budgétaires et comptables, des marchés, de la gestion du personnel, de la gestion des stocks et de l accueil. du bureau de direction des activités de formation et de logistique : Chargé de l organisation des actions de formation, la rétribution de ces actions et l entretien des équipements pédagogiques et immobiliers de la formation. 7

8 IV. Notre Approche La vocation du CFAD est essentiellement le perfectionnement, la formation et la mise à niveau, ce sont des concepts qui visent des objectifs précis et nécessitent des approches pédagogiques particulières basées sur l'illustratif et le démonstratif, sur le vécu professionnel, les observations et l'analyse des modèles d'expériences ayant fait leur preuve de réussite La formation dispensée par le CFAD est une formation fondée sur la performance qui vise l atteinte de résultats tangibles sur le milieu de travail à court et moyen termes. Les approches pédagogiques utilisées sont combinées et variées suivant les cas (approche expérientielle, approche participative, approche par compétences ). Le Processus de formation au sein du CFAD se résume dans les étapes suivantes : A. L identification des besoins en formation : Afin d'arrêter le programme annuel de formation, le Centre réalise une identification très précise et minutieuse des besoins en formation. Cette identification des besoins en formation se fait à partir des instruments suivants : Fiche de diagnostic des besoins en formation (sous forme de questionnaire) qui est généralisée aux collectivités locales pour déterminer les thèmes de formation prioritaires. Atelier d identification des besoins en formation groupant un échantillon des bénéficiaires de la formation pour mieux cibler les besoins et les attentes. Réunion de travail et de concertation avec les directions générales de tutelle pour déterminer : - Les thèmes prioritaires à réaliser durant l année - Les bénéficiaires - Les périodes et les lieux - Les intervenants Rapports des différentes instances d inspection : pour détecter les dysfonctionnements, les insuffisances et les lacunes à combler par le biais de la formation. Réception des différents besoins qui peuvent surgir tout au long de l année par les agents des collectivités locales, notamment lors des sessions de formation, de réunions, de séminaires ou de conférences (conférences périodiques des gouverneurs et celle des communes). B. L élaboration du plan de formation : Les actions de formation à réaliser par le Centre figurent en principe, dans son programme annuel de formation qui est arrêté après l'identification très minutieuse des besoins. Une fois, le projet de programme des activités de formation est arrêté et finalisé (définition des thèmes, des objectifs pédagogiques, des contenus, des périodes ), il est soumis, pour avis, aux membres du comité de direction du Centre, où il sera discuté, enrichi et finalisé, le cas échéant. 8

9 Le CFAD présente ses plans de formation annuels dans un contexte où les choix opérés entre différents objectifs sont fixés suivant deux orientations : des objectifs à court terme, dont le but est d améliorer les performances existantes des bénéficiaires ; et des objectifs à moyen et long terme pour accompagner et faciliter les changements (individuels et institutionnels) et préparer les éventuels développements. Les plans de formation comprennent une prévision d'étalement des actions dans le temps qui traduit l'approche annuelle ou pluriannuelle adoptée selon les besoins opérationnels du terrain. Ils contiennent également, à coté des thèmes des actions de formation planifiées, les indications suivantes : le perfectionnement visé et les modes de formation : La vocation du CFAD est essentiellement le perfectionnement, la formation et la mise à niveau, ce sont des concepts qui visent des objectifs précis et nécessitent des approches pédagogiques particulières basées sur l'illustratif et le démonstratif, sur le vécu professionnel, les observations et l'analyse des modèles d'expériences ayant fait leur preuve de réussite. C est une formation fondée sur la performance qui vise l atteinte de résultats tangibles sur le milieu de travail à court et moyen termes. Les approches pédagogiques utilisées sont combinées et variées suivant les cas (approches : expérientielle, participative, par compétences ). le profil de la population cible : afin de permettre aux apprenants de développer de nouvelles compétences et aptitudes et de garantir la concrétisation du contenu de la formation en milieu de travail, le Centre veille à adapter au mieux le thèmes de formation aux besoins réels et précis des participants. l'estimation du nombre des participants : le nombre de participants à chaque session de formation est de 15 à 20 personnes au maximum et ce pour des considérations d efficacité pédagogique ; le volume de temps que cela nécessite : Afin d'optimiser la durée de déroulement des actions de formation, qui sont destinées à des agents en exercice, la durée moyenne de formation, adoptée par le Centre pour chaque thème, est de 2 à 3 jours. Cette durée est jugée plutôt satisfaisante et en tout cas non excessive. Seulement, pour certains thèmes, jugés plutôt complexes et qui exigent un délai de formation plus long, le Centre peut recourir, soit au prolongement de la durée de la session, soit à la décomposition de ces thèmes en plusieurs sous- modules donnant lieu à des sessions de formation de durée standard (2 à 3 jours). Chaque session est découpée en plusieurs séances de formation d'une durée de 90 minutes chacune et ce pour garantir la concentration des participants et leurs permettre d'assimiler les nouvelles connaissances. Le lieu de formation : Etant donnée, le nombre sans cesse croissant, des actions de formation réalisées annuellement par le Centre, aussi bien au niveau de la capitale que dans les régions, il est fait recours à tous les espaces de formation disponibles pour pouvoir concrétiser le programme annuel de formation. Par ailleurs, à coté des salles de formation du Centre, il est fait recours également aux différents établissements hôteliers pour abriter les actions de formation organisées par le Centre à l'échelle centrale et régionale. 9

10 Actuellement près de 60 % des sessions de formations sont organisées par le CFAD, au niveau des régions et ce dans le but de décentraliser la formation et rationaliser les dépenses. Les formateurs chargés de l animation des sessions de formation : Les sessions de formation sont assumées par des : - Hauts fonctionnaires qui seront détachés pour assurer à plein temps au Centre une mission de formation ou de recherche. - Cadres de l'administration tunisienne en activité ou à le retraite, et qui seront rémunérés conformément à la réglementation en vigueur relative aux missions de formation dans les établissements similaires. - Enseignants ou experts tunisiens ou étrangers qui seront chargés en vertu d'un contrat d'une mission de formation dans certains matières spécifiques, et qui seront rémunérés conformément à la réglementation en vigueur. Il faut enfin noter que les programmes du Centre sont fixés par arrêté du ministre de l'intérieur et du développement local sous réserve des dispositions du décret n du 7 juin 1993 portant organisation de la formation continue des fonctionnaires et des agents de l'etat, des collectivités publiques locales et des établissements publics à caractère administratif. C. La production pédagogique et la formation de formateurs : Pour pouvoir monter et réaliser une action de formation, il faut nécessairement préparer, au préalable, le module écrit de formation relatif au thème identifié. Le module de formation est un outil indispensable pour mener à bien l'opération de formation, le Centre y accorde une attention très particulière quant à son élaboration et son contenu. Le module de formation, préparé par le Centre, se constituent généralement de deux guides écrits : Un manuel pédagogique pour formateur Un manuel pour l apprenant (à diffuser à l'ensemble des bénéficiaires de la formation) le manuel pédagogique du formateur: Ce guide devrait contenir les détails de la démarche pédagogique à suivre pour l'animation des séances de formation. Il doit notamment préciser : - le programme de l'ensemble du séminaire. - le découpage du module en séance de formation et le timing prévu. - les objectifs de chaque séance. - le contenu technique et les méthodes pédagogiques permettant l'atteinte des objectifs de chaque séance. - des modèles de plans d'action destinés à faciliter aux participants de préparer la mise en pratique, dans leurs administrations, des connaissances acquises en salle. - la liste des textes et documents de référence qui pourraient être consultés. - les supports audio-visuels, les études de cas.. 10

11 le manuel de l apprenant: Il est destiné à être distribué aux participants lors des séances de formation pour leur servir de document de référence. Il devrait comporter notamment : - la structure du module, - le contenu technique de chaque séance (connaissance, exposés, exercices, études de cas ) - une copie des supports visuels utilisés par le formateur; - une indication des textes et des documents de référence que les participants pourraient consulter; Avant leur validation et leur exploitation lors des sessions de formation, les modules de formation préparés, sont soumis aux conseillers pédagogiques du Centre pour étude et examen de leur contenu. D. L'Achat et la réalisation de la formation : Les sessions de formation organisées par le CFAD, sont réalisées de deux manières : - soit en régie directe : en faisant recours directement par le Centre aux experts de l'administration tunisienne (au cas ou l'expertise nécessaire pour le montage et la réalisation de l'action de formation y existe). - Soit en faisant recours à la sous-traitance publique et privé (au cas ou l'expertise souhaitée se fait rare ou existe en dehors des services de l'administration). Dans le cadre d'une stratégie de formation développante qui vise à cultiver le pouvoir faire et le vouloir faire, le Centre déploie plusieurs méthodes et techniques d'animation en matière de formation des adultes et ce à travers: - Des programmes qui permettent de combler les lacunes, imperfections et insuffisances dans les savoirs, savoir-faire et savoir agir des cadres et agents régionaux et locaux. - Des modes de formation performants et modernes basés sur les nouvelles technologies de la communication et répondant aux exigences d'une qualité pédagogique supérieure. - Un réseau de formateurs (internes et externes), dotés de connaissances en matière de dynamique de groupe et pédagogie d'animation participative leur permettant d'intervenir en binôme. Cette technique de co-animation est de nature à faciliter et favoriser les échanges entre le groupe, les discussions, les études de cas pratiques A la fin de chaque session, les participants élaboreront un plan d action, c est à- dire une liste des tâches qu ils s engagent à réaliser au niveau de leurs postes de travail. Le plan d action fait partie intégrante de la formation. Cette approche innovatrice donnera aux activités du Centre, la crédibilité et le professionnalisme nécessaires, véritables garants de la qualité du produit "formation". D une manière générale, le système d évaluation des actions de formation, mis en place au niveau du CFAD, repose sur quatre types d évaluation : 11

12 i. l évaluation préventive, ii. l évaluation formative, iii. l évaluation sommative, iv. l évaluation stratégique E. L évaluation des effets de la formation : «Une approche novatrice en matière d évaluation : évaluer la formation c est prêcher la culture de la qualité» L administration régionale et locale est appelée à se mettre au niveau des défis de développement économique et social du pays et à se doter des moyens techniques et technologiques nécessaires pour l adapter à un environnement devenu de plus en plus complexe et à des populations de plus en plus exigeantes. Le rôle du CFAD en matière de conception, de réalisation et de promotion de programmes de développement des compétences, à l intention des structures centrales (concernées par l action municipale),régionales et locales, lui impose de disposer de moyens de suivi, de contrôle et d évaluation à touts les stades de l action de formation qu il dispense. La rentabilité de la formation s évalue, à travers l ensemble de ces facteurs constitutifs qui sont multiples et diversifiés, A cet effet le CFAD procède à l évaluation de la formation pour s assurer de la : Pertinence de la formation en vérifiant son utilité et sa performance:(était-il utile de viser cette formation? elle contribue à augmenter le savoir de qui? Cohérence de la formation avec les différents éléments du système pédagogique,les techniques et les méthodes utilisées et la population bénéficiaire Efficacité de la formation en vérifiant est ce qu elle correspond le mieux aux attentes des bénéficiaires et de leur structures. Il s agit d une évaluation sur 3 niveaux : Le participant Son entourage immédiat professionnel Son administration Cette évaluation vise à évaluer : le niveau pédagogique du participant le niveau comportemental du participant le niveau opérationnel du participant le dispositif d évaluation mis en place par le CFAD tend à courir couvre les 4 phases essentielles du processus de la formation : - Avant l action de formation : il s agit de l évaluation des pré- requis, qui vise à déterminer le niveau de qualification des candidats à une action de formation avant son lancement, en vue de concevoir une pédagogie d apprentissage du contenu du programme envisagé en conséquence. - Pendant la formation : c est une évaluation qui vise la vérification de l assimilation du contenu de la formation tout au long de son déroulement. 12

13 - A la fin de la formation : c est le feed- back exprimé par le participant relatif à la formation reçue, à la pédagogie suivie par le formateur, aux conditions de déroulement de la formation - Après l action de formation : l évaluation vise à mesurer l impact de la formation sur l amélioration des résultats professionnels des participants aussi bien au plan comportemental, qu au plan technico- professionnel. Le CFAD, en fonction des cas et des situations, utilise des outils d évaluation diversifiés tels que : la fiche de diagnostic des besoins en formation, la fiche d évaluation de satisfaction, le rapport d évaluation du formateur, la fiche de mesure des indicateurs de performance des actions de formation les grilles d évaluation le bilan de compétences par apprenant les plans d action les visites de suivi sur terrain L évaluation avant la formation Cette évaluation s opère en deux séquences : l évaluation diagnostique et l évaluation des prérequis. o L évaluation - diagnostique : Elle est réalisée au moment de l identification des besoins en formation et vise à justifier l opportunité et la pertinence des actions de formation car la qualité des résultats de la formation dépend de la qualité et de la pertinence des besoins identifiés. Les méthodes participatives et déductives d identification des besoins en formation utilisées par le CFAD permettront de traduire les besoins en formation en actions de formation (curatives, préventives et adaptatives) d une part, et de traduire les actions de formation en objectifs de développement des compétences des apprenants, d autre part. Ces objectifs seront exprimés en termes d accroissement du savoir (objectif cognitif), d acquisition d un nouveau savoir- être (objectif comportemental) et d amélioration du savoir- faire (objectif opérationnel), o L évaluation des pré- requis (l évaluation préventive) Elle est réalisée par le formateur au début de l action de formation et vise à évaluer le degré de maîtrise des pré-requis de l action de formation par l apprenant. Les outils d évaluation des prérequis permettent de mesurer le niveau initial des connaissances (le savoir) et des capacités professionnelles (le savoir-faire) des apprenants en vue d identifier et de mesurer leurs déficits cognitifs et opérationnels (analyse des écarts). En fonction des résultats des cette évaluation, le formateur porte les ajustements nécessaires. 13

14 L évaluation pendant la formation (l évaluation formative) Cette évaluation vise à évaluer le niveau intermédiaire des connaissances et des capacités professionnelles des apprenants au cours de l action de formation en vue de : - Mesurer le niveau de progression du savoir et du savoir-faire des apprenants en le comparant au niveau initial enregistré au début de l action de formation. - S assurer que les indicateurs de dysfonctionnements identifiés au cours de l identification des besoins en formation et qui ont justifié l organisation de l action sont maîtrisés et progressivement éliminés. - Vérifier le degré d assimilation des différents thèmes de la formation par les apprenants. La mise en oeuvre de cette évaluation est conditionnée par la parfaite maîtrise des formateurs des méthodes pédagogiques et didactiques spécifiques à la formation des adultes. L évaluation à la fin de la formation (l évaluation sommative) Cette évaluation de satisfaction est réalisée à la fin de la dernière journée de la formation. Elle vise à recueillir la première impression de l apprenant sur l action de formation et noter les réactions du formateur sur l action de formation. L apprenant remplit une fiche d évaluation de satisfaction qu il remet au Centre et qui comporte principalement les rubriques suivantes: - L identification du degré d atteinte des objectifs de l action de formation - L évaluation du contenu pédagogique de l action de formation - L évaluation des méthodes pédagogiques - L évaluation des conditions matérielles du déroulement de l action de formation - L évaluation générale (points forts et points faibles) de l action de formation - Présentation des suggestions et/ou de nouveaux besoins. Le formateur présente un rapport d évaluation qui comporte également les rubriques suivantes : - L évaluation du degré d atteinte des objectifs de l action de formation et du degré d adaptation du programme aux attentes des apprenants. - L évaluation du niveau et de la qualité de la participation. - L évaluation du degré d implication et de l homogénéité des apprenants. - L évaluation des conditions matérielles du déroulement de l action de formation. - Présentation des recommandations issues de l action de formation. - Suggestions des thèmes de formation assurant une suite logique ou un complément indispensable à l action de formation. 14

15 L évaluation après la formation (l évaluation stratégique) Cette évaluation à froid a pour objectifs d évaluer : - Le niveau pédagogique de l apprenant en mesurant, à travers les grilles d évaluation des apprentissages, le taux d assimilation des connaissances présentées au cours de l action de formation et comparer le niveau du savoir de l apprenant après la formation à son niveau avant cette formation en vue de dégager la valeur ajoutée cognitive de cette dernière. - Le niveau comportemental de l apprenant en mesurant le degré du transfert des connaissances acquises à son entourage immédiat à travers les grilles d évaluation du transfert des apprentissages. L apprenant qui met en pratique les connaissances acquises lors de formation dans son poste de travail joue le rôle d un agent de changement. - Le niveau opérationnel de l apprenant en mesurant, à travers la fiche de mesure des performances et le bilan des compétences, le degré d atteinte des résultats tangibles. Cette évaluation opérationnelle consiste à opérer deux mesures du rendement et/ou de la productivité de l apprenant avant et après la formation, puis à les comparer afin de dégager le résultats net obtenu c est à dire l apport de la formation assurée par le Centre. 15

16 ANNEXES Liste des modèles d outils d évaluation ANNEXE 1 : Fiche de diagnostic/identification des besoins en formation ANNEXE 2 : Fiche pédagogique d une action de formation ANNEXE 3 : Contenu du manuel pédagogique ANNEXE 4 : Contenu du guide d évaluation ANNEXE 5 : Modèle de test d évaluation des pré- requis ANNEXE 6 : Fiche d évaluation à chaud d une action de formation ANNEXE 7 : Rapport des Formateurs ANNEXE 8 : Modèle de Plan d action ANNEXE 9 : Grille de Vérification des Apprentissages (à l intention des apprenants) ANNEXE 10 : Grille de Vérification des Apprentissages (à l intention des Supérieurs Hiérarchiques des apprenants) ANNEXE 11 : Grille d évaluation du transfert des apprentissages après une action de formation. ANNEXE 12 : Fiche de mesure des performances d une action de formation ANNEXE 13 : Bilan des compétences acquises au sein de l administration au cours de l année.

17 ANNEXE 1

18 CENTRE DE FORMATION ET D APPUI À LA DÉCENTRALISATION (CFAD) FICHE DIAGNOSTIC IDENTIFICATION DES BESOINS DE FORMATION La présente fiche est un support de réflexion visant à identifier pour votre collectivité les besoins en formation individuelle, organisationnelle, actuelles et futurs des agents. Informations contextuelles et consignes 1. Prière de distribuer le présent questionnaire à tous les cadres et groupes de fonctionnaires différents de la collectivité. Prière de rappeler aux répondants que les réponses de ce questionnaire seront traitées de façon confidentielle afin de favoriser la production de réponses objectives et impartiales et ainsi mieux identifier les opportunités de formation. 2. Le présent questionnaire devrait requérir au répondant tout au plus 20 minutes. 3. Nous souhaitons recevoir des réponses d au minimum 50% des cadres et employés de la collectivité afin de dresser un portrait représentatif des besoins de formation. 4. Prière pour le gestionnaire des ressources humaines ou de la personne responsable de la gestion du questionnaire, de transmettre au CFAD la fiche compilative (comprise en annexe) des questionnaires ainsi que l ensemble des questionnaires répondus. 5. Afin de préciser et clarifier les besoins de formation, le CFAD procèdera à des entrevues par téléphone ou en personne auprès de personnes choisies au hasard au sein de la collectivité. 6. Nous vous invitons à nous transmettre la fiche compilative et l ensemble des réponses avant le _../ /_...

19 QUESTIONNAIRE I. Informations générales Grade du répondant : Date de recrutement: Fonction au sein de la collectivité: Qualification: Unité d affectation: Administration: 1. Connaissez vous les services de formation offerts par le CFAD? Oui Non 2. Avez vous reçu dans le passé une formation par le CFAD? Oui Non Si oui dans quels domaines? 3. Croyez vous que le personnel de votre collectivité pourrait accroître de façon significative la prestation de leurs services à travers une formation? Oui Non Si oui, dans quelle domaine croyez vous que certains membres du personnel, à l exception de vous, pourrait recevoir une formation? Gestion administrative Gestion financière Gestion de l environnement Urbanisme Informatique Marché public, Gestion du domaine public Tous les domaines Autres, prière de préciser (voir annexe pour plus de détails) II. Information sur les difficultés rencontrées / opportunités de formation A. ndiquer, en cochant la case appropriée, si dans le cadre de travail, vous avez à réaliser des tâches liées à : Tâches générales Beaucoup Moyennement Un peu Pas du tout La supervision L exécution Le suivi et l évaluation de votre travail ou celui des autres Le rapportage de résultats de votre travail ou celui des autres B. Quelles sont les principales contraintes auxquelles vous faites face pour effectuer votre travail avec un rendement élevé? Prière de cocher la case appropriée. 19

20 DIFFICULTÉS RENCONTRÉES DANS VOTRE TRAVAIL S applique beaucoup S applique moyennement S applique peu S applique très peu Ne s applique pas à mon travail Au plan du savoir faire : difficultés de : 1. mettre en œuvre des textes législatifs et réglementaires Veuillez préciser si nécessaire : 2. accompagner et structurer les processus décisionnels Veuillez préciser si nécessaire : 3. piloter des projets et suivre leur exécution Veuillez préciser si nécessaire 4. coordonner et communiquer avec les autres administrations régionales Veuillez préciser si nécessaire 5. mesurer l impact des projets et les choix stratégiques sur les budgets Veuillez préciser si nécessaire 6. définir des indicateurs de performance et traduire les objectifs en actions claires et simples Veuillez préciser si nécessaire 7. difficulté à diriger des travaux des institutions délibérantes Veuillez préciser si nécessaire Autres : Au plan du savoir 1. cadre de référence et réglementaire du fonctionnement des collectivités locales Veuillez préciser si nécessaire : 2. instances et circuits de décision Veuillez préciser si nécessaire : 3. fonctionnement des assemblées délibérantes (commissions, conseil municipal, bureau municipal, ) Veuillez préciser si nécessaire : 4. identification des priorités des projets et leur programmation dans le temps Veuillez préciser si nécessaire 5. les étendues et les limites de la délégation de certaines compétences Veuillez préciser si nécessaire : Au plan du savoir être 1. Difficulté à communiquer à mes supérieurs mes problèmes rencontrés Veuillez préciser si nécessaire : 2. échanger le savoir et le savoir-faire avec les autres responsables de manière à faire participer tous les intervenants et partager les diverses expériences Veuillez préciser si nécessaire : 20

Organiser et réaliser la formation en interne

Organiser et réaliser la formation en interne Vous voulez favoriser le transfert de savoir-faire maison au sein de vos équipes. Certaines compétences sont spécifiques à votre entreprise et détenues par des salariés experts. Vous ne trouvez par sur

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05 8 Article 1er. Le présent décret a pour objet de modifier le décret exécutif n 11-19 du 20 Safar 1432 correspondant au 25 janvier 2011, susvisé. Art. 2. La dénomination de la «direction de wilaya de l'industrie,

Plus en détail

Cadre et Structures Organiques

Cadre et Structures Organiques 1 République Démocratique du Congo Ministère de la Santé Publique SECRETARIAT GENERAL A LA SANTE PUBLIQUE Cadre et Structures Organiques Août 2012 INTRODUCTION 2 Le présent document relatif au Cadre et

Plus en détail

Concours de recrutement de professeurs de français - Genève - 2006. Note d information

Concours de recrutement de professeurs de français - Genève - 2006. Note d information OFFICE DES NATIONS UNIES A GENEVE UNITED NATIONS OFFICE AT GENEVA Concours de recrutement de professeurs de français - Genève - 2006 Note d information 1. Un concours de recrutement de professeurs de français

Plus en détail

GUIDE D ASSISTANCE CONSEIL AUX COMMUNES

GUIDE D ASSISTANCE CONSEIL AUX COMMUNES REPUBLIQUE DU BENIN MINISTERE DE LA DECENTRALISATION, DE LA GOUVERNANCE LOCALE, DE L ADMINISTRATION ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE GUIDE D ASSISTANCE CONSEIL AUX COMMUNES Elaboré par la Direction Générale

Plus en détail

EXAMEN CRITIQUE D UN DOSSIER TECHNIQUE

EXAMEN CRITIQUE D UN DOSSIER TECHNIQUE EXAMEN CRITIQUE D UN DOSSIER TECHNIQUE (Préparation : 5 heures -- Exposé et Questions : 1 heure) Rapport établi par : P.J. BARRE, E. JEAY, D. MARQUIS, P. RAY, A. THIMJO 1. PRESENTATION DE L EPREUVE 1.1.

Plus en détail

Formations de formateurs

Formations de formateurs Formations de formateurs Document élaboré lors du séminaire en ingénierie de la formation au CREFECO (10-14 octobre 2011) animé par Michel Boiron, directeur du CAVILAM Alliance française Contenu Définition

Plus en détail

GUIDE ORGANISATIONNEL LA CONCEPTION DES PROCESSUS ADMINISTRATIFS

GUIDE ORGANISATIONNEL LA CONCEPTION DES PROCESSUS ADMINISTRATIFS LA CONCEPTION DES PROCESSUS ADMINISTRATIFS 24 L adhésion à la formule d alternance travail-études peut donner lieu à des situations non prévues aux procédés habituellement en application dans les établissements

Plus en détail

Les outils pour gérer et évaluer la formation

Les outils pour gérer et évaluer la formation Les outils pour gérer et évaluer la formation Identifier Exprimer Sélectionner Destiné aux managers et aux services des Ressources Humaines évaluer réalisé avec le soutien de pour quoi faire? comment ça

Plus en détail

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010 Référentiel métier de Directeur(trice) des soins Ce référentiel intègre à la fois le métier Directeur(trice) des soins en établissement et celui de Directeur(trice) des soins en institut de formation paramédicale.

Plus en détail

Programme de formation. «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique»

Programme de formation. «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique» Intitulé de la formation Programme de formation «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique» Organisateur Organisme de formation : ARMETI : Email : armetiformations@gmail.com

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

EVALUATION 360 MODE D EMPLOI

EVALUATION 360 MODE D EMPLOI EVALUATION 60 MODE D EMPLOI NARRATIF EVALUATION 60 Définition L entretien annuel d appréciation est la méthode la plus répandue actuellement. Or, une autre pratique se développe, il s agit de l évaluation

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

Formation Continue Les cycles de compétences. Présentation générale

Formation Continue Les cycles de compétences. Présentation générale Formation Continue Les cycles de compétences Présentation générale Les cycles de compétences : Introduction Les cycles proposés Dans le but de développer et de promouvoir de façon systématique un certain

Plus en détail

Autodiagnostic des Organismes de formation du Languedoc-Roussillon

Autodiagnostic des Organismes de formation du Languedoc-Roussillon Carif Autodiagnostic des Organismes de formation du Languedoc-Roussillon Présentation de l'organisme 1. Nom de l'organisme 7. Ville La réponse est obligatoire. 2. Raison sociale (si différente du nom de

Plus en détail

Ce document est destiné à suivre le parcours de formation d un candidat au CQP «Conduite de ligne de conditionnement», en intégrant :

Ce document est destiné à suivre le parcours de formation d un candidat au CQP «Conduite de ligne de conditionnement», en intégrant : Commission Paritaire Nationale de l Emploi des Industries de Santé CQP «Conduite de ligne de conditionnement» Livret de suivi de la formation en contrat de professionnalisation Nom et prénom du candidat

Plus en détail

Appel à propositions

Appel à propositions Appel à propositions Dispositif de professionnalisation des acteurs de l accueil, l information, l orientation, l emploi, la formation professionnelle initiale (par la voie de l apprentissage) et la formation

Plus en détail

Formation de formateurs Conception et animation d une séquence de formation

Formation de formateurs Conception et animation d une séquence de formation L Institut des Affaires Publiques Formation de formateurs Conception et animation d une séquence de formation Stage international de perfectionnement pour acteurs d organisations publiques ou privées des

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES ACTION : ATELIER DE FORMATION SUR LES TICs DANS L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

TERMES DE REFERENCES ACTION : ATELIER DE FORMATION SUR LES TICs DANS L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l Enseignement Supérieur Et de la Recherche Scientifique L Université de Gafsa Et L Université de la Manouba TERMES DE REFERENCES ACTION : ATELIER DE FORMATION SUR LES

Plus en détail

Annonces internes Sonatrach recherche pour sa Direction Centrale IAP - CU :

Annonces internes Sonatrach recherche pour sa Direction Centrale IAP - CU : Annonces internes Sonatrach recherche pour sa Direction Centrale IAP - CU : DIRECTION DE L ECOLE D ARZEW : Un Chef de Département Pédagogique Gaz, Raffinage et Pétrochimie. DIRECTION ADMINISTRATION ET

Plus en détail

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats C ) Détail volets A, B, C, D et E Actions Objectifs Méthode, résultats VOLET A : JUMELAGE DE 18 MOIS Rapports d avancement du projet. Réorganisation de l administration fiscale Rapports des voyages d étude.

Plus en détail

Note de Service spéciale "Les modalités d'inspection des enseignants" Année 2014-2015. Classes Nom et émargement Classes Nom et émargement

Note de Service spéciale Les modalités d'inspection des enseignants Année 2014-2015. Classes Nom et émargement Classes Nom et émargement Note de Service spéciale "Les modalités d'inspection des enseignants" Année 2014-2015 Tableau d'émargement Classes Nom et émargement Classes Nom et émargement 1 8 2 9 3 10 4 11 5 12 6 13 7 14 Je demande

Plus en détail

Contenu de l action de formation BTS BANQUE - option A Marché des particuliers

Contenu de l action de formation BTS BANQUE - option A Marché des particuliers Contenu de l action de formation BTS BANQUE - option A Marché des particuliers Le BTS Banque a été mis en place face à la demande insistante de l Association française des banques pour faire face aux très

Plus en détail

FINANCES VOS CONTACTS : Sylviane BOUGEROLLE Assistante de formation sylviane.bougerolle@cnfpt.fr

FINANCES VOS CONTACTS : Sylviane BOUGEROLLE Assistante de formation sylviane.bougerolle@cnfpt.fr FINANCES VOS CONTACTS : Nadège WADOUX Conseillère Formation Domaines Affaires juridiques, Finances et Europe nadege.wadoux@cnfpt.fr Sylviane BOUGEROLLE Assistante de formation sylviane.bougerolle@cnfpt.fr

Plus en détail

Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif»

Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif» Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif» Chaque parcours pourra compléter ce cadrage général par un cadrage spécifique au parcours prenant

Plus en détail

«Identifier et définir le besoin en recrutement»

«Identifier et définir le besoin en recrutement» «Identifier et définir le besoin en recrutement» LES ETAPES DU RECRUTEMENT Le recrutement est une démarche structurée qui comporte plusieurs étapes aux quelles il faut attacher de l importance. La majorité

Plus en détail

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché»

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» Mastère spécialisé «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» I- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS : Intitulé

Plus en détail

GUIDE ORGANISATIONNEL L ÉVALUATION DU PROJET D ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES

GUIDE ORGANISATIONNEL L ÉVALUATION DU PROJET D ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES L ÉVALUATION DU PROJET D ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES 48 L évaluation du projet d alternance travail-études 1 permet de mesurer le degré d atteinte des résultats attendus et de cibler des actions en vue d

Plus en détail

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ Manuel Qualité 5 place du Rosoir 21000 DIJON Tél. : 03.80.59.65.20 Fax : 03.80.53.09.50 Mèl : contact@bfc.experts-comptables.fr www.bfc.experts-comptables.fr SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC METTRE EN PLACE UNE GPEC Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Cette fiche technique aborde la mise en place d une démarche GPEC sous l angle de la description d un processus. Elle présente

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

360 feedback «Benchmarks»

360 feedback «Benchmarks» 360 feedback «Benchmarks» La garantie d un coaching ciblé Pour préparer votre encadrement aux nouveaux rôles attendus des managers, Safran & Co vous propose un processus modulable, adapté aux réalités

Plus en détail

Décret n 2008-517 du 20 mai 2008

Décret n 2008-517 du 20 mai 2008 Décret n 2008-517 du 20 mai 2008 Décret n 2008-517 du 20 mai 2008 fixant les modalités d organisation et de fonctionnement des Agences régionales de Développement. RAPPORT DE PRESENTATION En application

Plus en détail

LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. mode d emploi

LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. mode d emploi LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE mode d emploi Découvrir la Fonction Publique Territoriale Trois fonctions publiques en France Il existe en France trois fonctions publiques : la Fonction Publique d Etat

Plus en détail

PRESENTATION CERTIFICATION DE SERVICE «Centres de formation pour les activités privées de sécurité et de sûreté»

PRESENTATION CERTIFICATION DE SERVICE «Centres de formation pour les activités privées de sécurité et de sûreté» PRESENTATION CERTIFICATION DE SERVICE «Centres de formation pour les activités privées de sécurité et de sûreté» Ce référentiel s adresse à toutes les actions de formation pouvant être dispensées dans

Plus en détail

La gestion des ressources humaines

La gestion des ressources humaines L Institut des Affaires Publiques La gestion des ressources humaines Stage international de perfectionnement pour fonctionnaires des administrations et cadres des entreprises des pays du Sud 4 SESSIONS

Plus en détail

Politique de gestion documentaire

Politique de gestion documentaire Politique de gestion documentaire Responsabilité de gestion : Secrétariat général Date d approbation : 24 avril 1979 C.A. C.E. Direction générale Direction Date d'entrée en vigueur : 24 avril 1995 Date

Plus en détail

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * République Algérienne Démocratique et Populaire * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * Présidence de le république * * * * * * * * * * * * * Direction Générale de la Fonction Publique

Plus en détail

Développement personnel

Développement personnel Développement personnel 50 REPÉRAGE DES TALENTS : COMPÉTENCES ET PERFORMANCE DE L'ENTREPRISE Repérer dans l'organisation les "talents" nécessaires à l'atteinte des objectifs de l'entreprise Construire

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENT QUALITE Référencement de l offre de formation en Bretagne dans la cadre du projet «Mutations économiques et Transition

CHARTE D ENGAGEMENT QUALITE Référencement de l offre de formation en Bretagne dans la cadre du projet «Mutations économiques et Transition CHARTE D ENGAGEMENT QUALITE Référencement de l offre de formation en Bretagne dans la cadre du projet «Mutations économiques et Transition Energétique dans le Bâtiment» ENGAGEMENTS DE CONSTRUCTYS BRETAGNE

Plus en détail

RÈGLEMENT GÉNÉRAL DES ACTIONS DE FORMATION NATIONALES

RÈGLEMENT GÉNÉRAL DES ACTIONS DE FORMATION NATIONALES RÈGLEMENT GÉNÉRAL DES ACTIONS DE FORMATION NATIONALES Préambule Le présent règlement général des formations fixe les conditions générales et spécifiques notamment pour la mise en œuvre de procédures d

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE COORDONNATEUR DE LA PLATEFORME DE DIALOGUE DU SECTEUR DES TRANSPORTS

TERMES DE REFERENCE POUR LE COORDONNATEUR DE LA PLATEFORME DE DIALOGUE DU SECTEUR DES TRANSPORTS TERMES DE REFERENCE POUR LE COORDONNATEUR DE LA PLATEFORME DE DIALOGUE DU SECTEUR DES TRANSPORTS 1. INFORMATIONS GÉNÉRALES... 1 1.1. Pays bénéficiaire... 1 1.2. Autorité contractante... 1 2. CONTEXTE...

Plus en détail

Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * *

Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * * République du Sénégal Ministère de la Santé et de l Action Sociale Direction Générale de la Santé Direction des Laboratoires Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * * PLAN DE FORMATION DES PERSONNELS

Plus en détail

Faire parvenir les documents suivants à l agent de soutien du programme

Faire parvenir les documents suivants à l agent de soutien du programme Reconnaissances des acquis Crédits d équivalence et exemptions Prendre note : Il n y a aucun frais associés au processus d évaluation du dossier Tous les participants au programme doivent obtenir des crédits

Plus en détail

Université de Haute Alsace. Domaine. Sciences Humaines et Sociales. MASTER Mention Éducation, Formation, Communication UHA, ULP, Nancy 2

Université de Haute Alsace. Domaine. Sciences Humaines et Sociales. MASTER Mention Éducation, Formation, Communication UHA, ULP, Nancy 2 Centre Universitaire de Formation des Enseignants & des Formateurs Laboratoire Interuniversitaire de Sciences de l Education et de la Communication Université de Haute Alsace Domaine Sciences Humaines

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 1

Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 1 Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion Introduction 2 Contrôle de gestion : fonction aujourd hui bien institutionnalisée dans les entreprises Objectif : permettre une gestion rigoureuse et une

Plus en détail

Le système d accréditation n est pas un système basé sur la conformité à la. de ce fait, il se différencie

Le système d accréditation n est pas un système basé sur la conformité à la. de ce fait, il se différencie Système d accreditation des organismes de formation Origine, objectifs et méthodologie du système d accréditation Carlos Capela Coordinateur du projet INOFOR - Institut pour l innovation dans la formation

Plus en détail

Santé et sécurité des adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE)

Santé et sécurité des adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE) Point réglementation N 1 Santé et sécurité des adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE) (anciennement TOS, exerçant dans les lycées et collèges) Mis à jour en septembre

Plus en détail

Joël Darius Eloge ZODJIHOUE

Joël Darius Eloge ZODJIHOUE La gestion axée sur la Performance et les Résultats appliquée à la gestion des Finances Publiques: Préparation et Mise en place du Budget axée sur la performance et les résultats Joël Darius Eloge ZODJIHOUE

Plus en détail

Responsable d agence

Responsable d agence Responsable d agence La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Le partage de solutions RH Partageons nos solutions RH... Dans chaque collectivité, la collaboration active entre élus et personnels est la clé de

Plus en détail

Date limite d envoi au siège du Centre de Gestion : Lundi 18 Mai 2015 (*) (*) Cachet de la poste faisant foi.

Date limite d envoi au siège du Centre de Gestion : Lundi 18 Mai 2015 (*) (*) Cachet de la poste faisant foi. Commission administrative paritaire CATEGORIE B Proposition d inscription au titre de la promotion interne Aux grades de : Rédacteur Territorial au choix Technicien Territorial au choix Educateur des A.P.S

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE

LICENCE PROFESSIONNELLE LICENCE PROFESSIONNELLE Composante : IUT d EVRY Département Génie Thermique et Energie Domaine : DEG / STS Mention : Métiers de l'immobilier : gestion et développement de patrimoine immobilier Parcours

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT CONSULTANT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE MISE EN PLACE DU LMS

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT CONSULTANT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE MISE EN PLACE DU LMS TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT CONSULTANT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE MISE EN PLACE DU LMS (Learning Management System) DU CENTRE DE FORMATION POUR LE DEVELOPPEMENT CFD/MADAGASCAR

Plus en détail

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Référence : Circulaire n 2010-037 du 25 février 2010 relative au dispositif d'accueil, d'accompagnement et de formation des enseignants

Plus en détail

PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL

PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL Actualisation 07/2009 PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL Partie 1 : LE CADRE GENERAL I. OBJECTIFS DE L INSTITUTION DANS LA FORMATION PROFESSIONNELLE Participer à l effort

Plus en détail

UDSG CLASSIFICATION DOSSIER DOCUMENTAIRE

UDSG CLASSIFICATION DOSSIER DOCUMENTAIRE UDSG CLASSIFICATION DOSSIER DOCUMENTAIRE 2 SOMMAIRE I. LES FAMILLES PROFESSIONNELLES... 5 II. LES FONCTIONS GENERIQUES... 12 FAMILLE ETUDES ET CONCEPTION......... 15 ASSISTANT D ETUDES ET CONCEPTION...16

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE

LICENCE PROFESSIONNELLE LICENCE PROFESSIONNELLE Composante : UFR SHS Domaine : Droit Economie Gestion Mention : Organisation et gestion des établissements hôteliers et de restauration Parcours : Management des entreprises de

Plus en détail

TERMES DE RÉFÉRENCE AXE : FORMATION PORTAIL, INTRANET ET OUTILS DE COMMUNICATION : SHAREPOINT

TERMES DE RÉFÉRENCE AXE : FORMATION PORTAIL, INTRANET ET OUTILS DE COMMUNICATION : SHAREPOINT REPUBLIQUE TUNISIENNE --*-- MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE, DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION TERMES DE RÉFÉRENCE AXE : FORMATION PORTAIL, INTRANET

Plus en détail

CONCOURS DE REDACTEUR TERRITORIAL PRINCIPAL DE 2 ème CLASSE

CONCOURS DE REDACTEUR TERRITORIAL PRINCIPAL DE 2 ème CLASSE Filière administrative CONCOURS DE REDACTEUR TERRITORIAL PRINCIPAL DE 2 ème CLASSE NOTE INDICATIVE DE CADRAGE Cette note contient des informations indicatives visant à aider le candidat à se préparer au

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves PLAN D'ACTION EN MATIÈRE D'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS

Plus en détail

EXPERT FINANCIER POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE. Poste de rattachement hiérarchique : Chef de service Conseil et Expertise Financière

EXPERT FINANCIER POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE. Poste de rattachement hiérarchique : Chef de service Conseil et Expertise Financière Direction Finances EXPERT FINANCIER J CHARGE DU CONTRÔLE INTERNE DU FONDS SOCIAL EUROPEEN (FSE) ET DE CONSEIL EN GESTION POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction Finances Poste de

Plus en détail

Guide pour aider à l évaluation des actions de formation

Guide pour aider à l évaluation des actions de formation Guide pour aider à l évaluation des actions de formation Pourquoi évaluer? L évaluation constitue la dernière étape du service d ingénierie que le conseiller de l AGEFOS PME Bretagne peut apporter à l

Plus en détail

La fonction d audit interne garantit la correcte application des procédures en vigueur et la fiabilité des informations remontées par les filiales.

La fonction d audit interne garantit la correcte application des procédures en vigueur et la fiabilité des informations remontées par les filiales. Chapitre 11 LA FONCTION CONTRÔLE DE GESTION REPORTING AUDIT INTERNE Un système de reporting homogène dans toutes les filiales permet un contrôle de gestion efficace et la production d un tableau de bord

Plus en détail

Qualité - Évaluation. Quels sont les principaux concepts?

Qualité - Évaluation. Quels sont les principaux concepts? Quels sont les normes, labels, certifications qui encadrent la? Objectifs Définir les concepts de norme, label et certification, charte qualité et audit. Connaître les différentes modalités d application

Plus en détail

CNPN du Cycle de la Licence Cahier des Normes Pédagogiques Nationales de la Licence d Etudes Fondamentales et de la Licence Professionnelle 2014

CNPN du Cycle de la Licence Cahier des Normes Pédagogiques Nationales de la Licence d Etudes Fondamentales et de la Licence Professionnelle 2014 CNPN du Cycle de la Licence Cahier des Normes Pédagogiques Nationales de la Licence d Etudes Fondamentales et de la Licence Professionnelle 2014 CAHIER DES NORMES PÉDAGOGIQUES NATIONALES DE LA LICENCE

Plus en détail

APPROCHE PAR COMPÉTENCES

APPROCHE PAR COMPÉTENCES APPROCHE PAR COMPÉTENCES GUIDE D ÉLABORATION DES ACTIVITÉS D APPRENTISSAGE Phase I Élaboration du programme d études local Louise Savard Conseillère pédagogique Hiver 2004 Table des matières 1. PROCÉDURE

Plus en détail

AVIS DE SOLLICITATION DE MANIFESTATION D INTERET AUPRES DE CONSULTANT INDIVIDUEL

AVIS DE SOLLICITATION DE MANIFESTATION D INTERET AUPRES DE CONSULTANT INDIVIDUEL REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE DE SFAX FACULTE DES LETTRES ET SCIENCES HUMAINES CENTRE DE DOCUMENTATION NUMERIQUE ET DE FORMATION

Plus en détail

Evaluation du PTEF (Projet de transformation de l Ecole supérieure d agriculture de Nabong en Faculté d agriculture et des forêts)

Evaluation du PTEF (Projet de transformation de l Ecole supérieure d agriculture de Nabong en Faculté d agriculture et des forêts) Sixièmes journées d études Les évaluations de projets internationaux de formation Evaluation du PTEF (Projet de transformation de l Ecole supérieure d agriculture de Nabong en Faculté d agriculture et

Plus en détail

BTS Management des Unités Commerciales (niveau III)

BTS Management des Unités Commerciales (niveau III) BTS Management des Unités Commerciales (niveau III) Objectifs de l action de formation Acquérir les compétences professionnelles suivantes: Management de l'unité commerciale : Management de l'équipe commerciale

Plus en détail

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Équipes de santé familiale Améliorer les soins de santé familiale Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Juillet 2009 Version 2.0 Table des matières Introduction...3

Plus en détail

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES Il décline les activités/compétences qui peuvent être partagées par d autres métiers et d autres familles

Plus en détail

Rédacteur territorial principal de 2 ème classe L ENTRETIEN AVEC UN JURY

Rédacteur territorial principal de 2 ème classe L ENTRETIEN AVEC UN JURY 17/10/2013 Document élaboré par les membres d une cellule pédagogique nationale associant des représentants des centres de gestion de la fonction publique territoriale Rédacteur territorial principal de

Plus en détail

Administration de l établissement. (Ressources humaines)

Administration de l établissement. (Ressources humaines) Administration de l établissement (Ressources humaines) Chapitre 3 Administration de l établissement (Ressources humaines) Section Sujet traité Page 3000 Résumé... 3-2 3100 Qualité de la gestion. 3-3 3101

Plus en détail

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT Introduction Frédéric PETITBON Directeur général délégué, IDRH Les collectivités doivent à la fois respecter des engagements vis-à-vis des citoyens, poursuivre des démarches managériales et tenir compte

Plus en détail

APPRENTISSAGE EN SITUATION DE TRAVAIL

APPRENTISSAGE EN SITUATION DE TRAVAIL APPRENTISSAGE EN SITUATION DE TRAVAIL ET PRATIQUES DE TUTORAT Démarche d accompagnement des entreprises 1 2 Un outil de diagnostic flash Un guide d accompagnement au montage de projet 1 Tutorat et apprentissage

Plus en détail

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2006 GUIDE DE LECTURE DES NOUVEAUX DOCUMENTS BUDGÉTAIRES PAR MISSION DU BUDGET DE L ÉTAT

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2006 GUIDE DE LECTURE DES NOUVEAUX DOCUMENTS BUDGÉTAIRES PAR MISSION DU BUDGET DE L ÉTAT PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2006 GUIDE DE LECTURE DES NOUVEAUX DOCUMENTS BUDGÉTAIRES PAR MISSION DU BUDGET DE L ÉTAT LES NOUVEAUX BLEUS BUDGÉTAIRES ET LES PROJETS ANNUELS DE PERFORMANCES Les documents

Plus en détail

FORMATION L ÉVALUATION

FORMATION L ÉVALUATION FORMATION L ÉVALUATION Economie-gestion en lycée professionnel Académie de la Guyane 2014-2015 Formation Date : vendredi 05 Décembre 2014 Lieu : LP Raymond TARCY / Saint Laurent du Maroni Public : professeurs

Plus en détail

La fonction publique en France

La fonction publique en France MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE édition 2013 La fonction en France Des métiers au service des citoyens les essentiels Dans la fonction, tous les agents

Plus en détail

TERMES DE RÉFÉRENCE AXE : FORMATION CREATION ET GESTION DE BASES DE DONNEES

TERMES DE RÉFÉRENCE AXE : FORMATION CREATION ET GESTION DE BASES DE DONNEES REPUBLIQUE TUNISIENNE --*-- MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE, DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION TERMES DE RÉFÉRENCE AXE : FORMATION CREATION ET

Plus en détail

«INNOVATION PEDAGOGIQUE PAR LA MISE EN PLACE D UNE UNITE DE PHARMACIE EXPERIMENTALE POUR AMELIORER LA QUALITE DE LA FORMATION PROFESSIONNALISANTE»

«INNOVATION PEDAGOGIQUE PAR LA MISE EN PLACE D UNE UNITE DE PHARMACIE EXPERIMENTALE POUR AMELIORER LA QUALITE DE LA FORMATION PROFESSIONNALISANTE» REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Université de Monastir Faculté de pharmacie de Monastir «INNOVATION PEDAGOGIQUE PAR LA MISE EN PLACE D UNE UNITE

Plus en détail

AVIS DE VACANCE DE POSTE TEMPORAIRE

AVIS DE VACANCE DE POSTE TEMPORAIRE UNITED NATIONS NATIONS UNIES Réf : HRSS/15/09/1366 AVIS DE VACANCE DE POSTE TEMPORAIRE P-3 Assistant spécial du Directeur de la Division de l administration Classe du poste Titre fonctionnel Commission

Plus en détail

PRISES DE VUE MUSEALES

PRISES DE VUE MUSEALES Les Ateliers de l Image REFERENTIEL DE FORMATION REFERENTIEL DE FORMATION PRISES DE VUE MUSEALES Objectif de la formation Perfectionner les techniques de prise de vues nécessaires à la réalisation de photographies

Plus en détail

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES CONTEXTE 1. Pourquoi avoir élaboré un guide sur l éducation thérapeutique du En réponse à la demande croissante des professionnels de santé

Plus en détail

Politique des stages. Direction des études

Politique des stages. Direction des études Direction des études Service des programmes et de la réussite scolaire Politique des stages Recommandée par la Commission des études du 6 décembre 2011 Adoptée par le conseil d administration du 15 mai

Plus en détail

Titre du Poste Jeune Expert Associé Unité Bureau Exécutif du PNUE Emplacement Nairobi Durée 2 ans (possibilité d extension pour une troisième année)

Titre du Poste Jeune Expert Associé Unité Bureau Exécutif du PNUE Emplacement Nairobi Durée 2 ans (possibilité d extension pour une troisième année) FICHE DE POSTE DE JEA FRANÇAIS AU PNUE POUR L EQUIPE POST-2015 TEAM/ BUREAU EXECUTIF Information Générale Titre du Poste Jeune Expert Associé Unité Bureau Exécutif du PNUE Emplacement Nairobi Durée 2 ans

Plus en détail

Gestion budgétaire et financière

Gestion budgétaire et financière Élaboration et suivi de la programmation budgétaire Exécution budgétaire et comptable Aide au pilotage et contrôle financier externe Expertise financière et juridique Ministère de la Culture et de la Communication

Plus en détail

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant :

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant : La municipalité d Amboise a mené une réflexion afin d améliorer la qualité de l accueil périscolaire du matin et du soir, au sein des écoles maternelles et élémentaires de la commune. A partir de cette

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

Gestion d événements et modulation dynamique de choix sous Sphinx par calcul de contraintes en temps réel.

Gestion d événements et modulation dynamique de choix sous Sphinx par calcul de contraintes en temps réel. Gestion d événements et modulation dynamique de choix sous Sphinx par calcul de contraintes en temps réel. Entreprise ou organisme : ICN Business School Activité de l'entreprise ou de l'organisme : Par

Plus en détail

1- Organisation des services de la Comptabilité

1- Organisation des services de la Comptabilité 1 04 Février 2013 2 3 1- Organisation des services de la Comptabilité Les services de la comptabilité comportent : La DGC composée de 05 Directions et d une inspection; L Agence Centrale Comptable du Trésor;

Plus en détail

L évaluation du transfert des apprentissages suite à un programme de perfectionnement

L évaluation du transfert des apprentissages suite à un programme de perfectionnement L évaluation du transfert des apprentissages suite à un programme de perfectionnement Johann Jacob, M.A.P. et Richard Marceau, Ph. D. Centre de recherche et d expertise en évaluation (CREXE) Colloque annuel

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE

LICENCE PROFESSIONNELLE LICENCE PROFESSIONNELLE Composante : UFR SHS Domaine : Droit, économie, gestion Mention : Métiers de la gestion et de la comptabilité : responsable de portefeuille clients en cabinet d'expertise Numéro

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

GUIDE SUR LES INDICATEURS DE PERFORMANCE DANS LES UNITÉS DE VÉRIFICATION INTERNE

GUIDE SUR LES INDICATEURS DE PERFORMANCE DANS LES UNITÉS DE VÉRIFICATION INTERNE GUIDE SUR LES INDICATEURS DE PERFORMANCE DANS LES UNITÉS DE VÉRIFICATION INTERNE FRVI Mars 2009 Guide sur les indicateurs de performance dans les unités de vérification interne 2 Table des matières Introduction..04

Plus en détail

SOMMAIRE ENSEIGNER : UNE AMBITION POUR SOI, UNE AMBITION POUR LA FRANCE CONCOURS DE RECRUTEMENT 2014 : LES RÉPONSES À VOS QUESTIONS

SOMMAIRE ENSEIGNER : UNE AMBITION POUR SOI, UNE AMBITION POUR LA FRANCE CONCOURS DE RECRUTEMENT 2014 : LES RÉPONSES À VOS QUESTIONS SOMMAIRE ENSEIGNER : UNE AMBITION POUR SOI, UNE AMBITION POUR LA FRANCE DEVENIR ENSEIGNANT : LES NOUVEAUTÉS ENQUÊTE : LES FRANÇAIS ET LE MÉTIER D ENSEIGNANT CONCOURS DE RECRUTEMENT 2014 : LES RÉPONSES

Plus en détail

Règlement intérieur. Document de travail non mis en forme GRAND GENEVE FORUM D AGGLOMERATION FRANCO-VALDO-GENEVOIS

Règlement intérieur. Document de travail non mis en forme GRAND GENEVE FORUM D AGGLOMERATION FRANCO-VALDO-GENEVOIS Règlement intérieur Introduction Document de travail non mis en forme Le 28 juin 2012 a été signé le Projet d agglomération 2012 au travers duquel les partenaires français, genevois et vaudois ont renforcé

Plus en détail

Master en Gouvernance et management des marchés publics en appui au développement durable

Master en Gouvernance et management des marchés publics en appui au développement durable Master en Gouvernance et management des marchés publics en appui au développement durable Turin, Italie Contexte Le Centre international de formation de l Organisation internationale du Travail (CIF-OIT)

Plus en détail