Rapport annuel de gestion Le CSSS du. de sa communauté.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport annuel de gestion 2013-2014. Le CSSS du. de sa communauté. www.santepontiac.qc.p"

Transcription

1 Rapport annuel de gestion Le CSSS du au de sa communauté

2 2

3 Le CSSS du Pontiac, au de sa communauté Adopté par le Conseil d administration le 9 juin 2014 Présenté à l assemblée générale annuelle de l établissement tenue le 19 juin

4 P En cette période de sévères difficultés économiques au niveau mondial, c est l ensemble du personnel du CSSS Pontiac qui s efforce, non seulement d assurer à la communauté pontissoise des prestations de grande qualité, mais également d optimiser et aussi améliorer les services rendus. La population du Pontiac a toutes les raisons de se montrer fière de ses services de santé. Le Journal du Pontiac, juillet

5 Table des matières Message du président et du directeur général 6 Déclarations et liste des acronymes 7 Fiabilité des données Code d éthique et de déontologie des administrateurs Portrait de notre organisation 8 Notre mission, notre vision, nos valeurs Nos installations Des statistiques intéressantes Nos caractéristiques populationnelles et la santé globale Notre conseil d administration, notre plan d organisation et notre équipe de direction Nos priorités d action 12 Les enjeux de la planification stratégique Faits saillants 16 Optimisation des ressources Concept LEAN Sécurité des soins et services Main-d œuvre qualifiée et bien-être au travail Réalisations et résultats d activités Défis et perspectives d avenir 21 Satisfaction de la clientèle et qualité des services 22 Agrément Commissaire aux plaintes et à la qualité des services Rapport du médecin-examinateur des plaintes médicales Conseils et Comités 24 États financiers et analyses des résultats des opérations 28 Code d éthique et de déontologie des administrateurs 30 En ANNEXE: Bilan des ententes de gestion d imputabilité

6 Message du président et du directeur général Au nom du Conseil d administration, nous sommes très heureux de vous présenter le rapport annuel de gestion L année fut très riche en défis, et ce, tant au niveau administratif que sur le plan des services. Dans un premier temps, en mai 2013, le nouveau CHSLD à Shawville a ouvert ses portes aux résidents (es) de l ancien CHSLD Centre d accueil Pontiac. Une transition réussie grâce au travail exceptionnel de l équipe de gestion du secteur, des employés et de nos précieux bénévoles. Le deuxième tour de force fut de redonner une troisième vocation à l ancien CHSLD, soit le CLSC Shawville, ce qui fut fait en deux mois seulement! Ce centre, maintenant multiservices, va favoriser davantage la collaboration avec nos partenaires du réseau qui cohabitent avec nous. Au niveau des ressources humaines, il faut absolument mentionner le travail remarquable de l équipe des ressources humaines en regard au recrutement et surtout de la réalisation du projet de formation en soins infirmiers de niveau collégial dans le Pontiac. Encore une fois, un travail exceptionnel avec nos partenaires : le Collège Héritage, le Centre local d emploi (CLE), l Agence des services de santé et de services sociaux de l Outaouais (ASSSO), le Club de recherche d emploi du Pontiac (CREP) et la Commission scolaire Western Québec. L équipe médicale s est aussi mobilisée pour faciliter l arrivée de nouveaux médecins. Le comité de recrutement fut réactivé de concert avec la Municipalité régionale du comté de Pontiac (MRC) et l ASSSO. Déjà, l avenir semble très prometteur. L objectif clair et déterminé du Conseil d administration: maintenir les services actuels au CLSC Mansfield-et-Pontefract. En terminant, les grands défis pour le CSSS du Pontiac sont : L hémodialyse; La planification stratégique ; Le recrutement de nouveaux médecins et du personnel; L équilibre budgétaire malgré un financement à la baisse; Le maintien de l ensemble du panier de services (de plus en plus précaire en lien des compressions). Un merci spécial aux membres du Conseil, aux cadres, au personnel, à l équipe médicale et aux bénévoles sans qui,nous ne pourrions offrir des services de haut standard et sécuritaires. Président du CA, Directeur général, Le Conseil d administration a mis en place un outil de gestion permettant un suivi trimestriel rigoureux de la performance en rapport avec la reddition de compte, la satisfaction, la sécurité et la dimension qualité. L établissement a atteint et dépassé la grande majorité des cibles fixées, et ce, en lien avec la planification stratégique. Au point de vue de la qualité, nous avons eu la visite du Ministère de la santé et des services sociaux pour examiner les pratiques de deux de nos CHSLD et nous avons eu une évaluation très positive. Un merci spécial à notre personnel en CHSLD qui apporte, jour après jour, réconfort et bons soins à nos résidents (es). Nous avons aussi eu la visite d Agrément Canada et là, encore une fois, des résultats forts positifs et remarquables. Les points marquants : le lien étroit entre la communauté et notre établissement, un réseau local de service fort et articulé. 6

7 Liste des acronymes DÉCLARATIONS De fiabilité des données À titre de directeur général, j ai la responsabilité d assurer la fiabilité des données contenues dans ce rapport annuel de gestion ainsi que des contrôles afférents. Les résultats et les données du rapport de gestion de l exercice du CSSS du Pontiac décrivent fidèlement la mission, les mandats, les responsabilités, les activités et les orientations stratégiques de l établissement. Le rapport présente également les objectifs, les indicateurs, les cibles à atteindre et les résultats. Les données sont exactes et fiables. Je déclare que les données contenues dans ce rapport annuel de gestion ainsi que les contrôles afférents à ces données sont fiables et qu elles correspondent à la situation telle qu elle se présentait au 31 mars Le code d éthique et de déontologie des administrateurs La loi oblige les membres des conseils d administration des établissements publics à établir un code d éthique et de déontologie, portant sur les devoirs et obligations des membres. Pour l année , aucun manquement au code d éthique et de déontologie n a été signalé ou constaté. Le code d éthique et de déontologie du conseil d administration du CSSS se trouve en page 30 de ce rapport annuel. ACV : Accident cérébrovasculaire AMPRO : Approche multidisciplinaire en prévention des risques obstétricaux BCM: Bilan comparatif du médicament CA: Conseil d administration CAP : Centre d accueil Pontiac CH: Centre hospitalier CHSLD : Centre d hébergement et de soins de longue durée CJO: Centre jeunesse Outaouais CMDP : Conseil des médecins, dentistes et pharmaciens CSSS: Centre de santé et de services sociaux CSSSP: Centre de santé et de services sociaux du Pontiac DI : Déficience intellectuelle DI-TSA : Déficience intellectuelle Trouble du spectre de l autisme DMG: Département de médecine générale DP : Déficience physique DSI: Directrice des soins infirmiers DSP : Directeur des services professionnels DSQ: Dossier santé Québec GMF : Groupe de médecine familiale IAB: Initiative Amis des bébés IMP-SAD : Intervention multifactorielle personnalisée services à domicile IPS: Infirmière praticienne spécialisée LEAN: Concept qui vise à augmenter l efficience, essentiellement en éliminant toutes les actions sans valeurs ajoutées LSSS : Loi sur la santé et les services sociaux MSC : Manoir Sacré-Cœur MSSS : Ministère de la santé et des services sociaux OIIAQ : Ordre des infirmières auxiliaires et infirmiers auxiliaires du Québec OIIQ : Ordre des infirmières et infirmiers du Québec PALV : Perte d autonomie liée au vieillissement PAPFC: Programme d aide personnelle, familiale et communautaire PMO: Plan de main-d'œuvre PNSP: Plan national Santé publique RCUO: Regroupement des comités des usagers de l Outaouais RNI: Ressources non-institutionnelles RPA: Résidences pour personnes âgées RSIPA: Réseau de services intégrés pour personnes âgées SAD: Soins à domicile SAPA: Soutien aux personnes âgées SIPPE: Services intégrés en périnatalité et petite enfance SLD: Soins de longue durée TCARO: Table de concertation des aînés retraités de l Outaouais TSA: Troubles du spectre autisme 7

8 Portrait de notre organisation Le Centre de santé et de services sociaux du Pontiac comprend l hôpital, les centres d hébergement et les CLSC du territoire. Nous comptons neuf (9) points de service. Le CSSS du Pontiac accomplit sa mission clinique en offrant une gamme complète de services adaptés aux besoins de la population du territoire. Le panier de services, selon les regroupements clientèle dans les différentes installations, vient concrétiser notre mission. Nous sommes : Une communauté rurale, bilingue, située dans l Outaouais, au nord-ouest de la région urbaine de Gatineau, secteur «Hull-Aylmer». Environ km2 qui comprend 19 municipalités dont la grande majorité y compte moins de résidents. En 2011: résidents 36 Millions$ budget approximatif Près de 500 employés 3 chirurgiens, 1 anesthésiste, 1 interniste, 1 radiologiste, 2 omni-anesthésistes, 1 omni-gastroentérologue, 13 omnipraticiens et 1 pharmacienne 364 bénévoles 39 lits d hospitalisation de courtée durée incluant 2 en obstétrique, 3 en soins intensifs et 3 en soins palliatifs pour 1,436 admissions 115 lits en hébergement : 50 au CAP, 40 au MSC et 25 à l Hôpital 2 salles d urgence avec un nombre d environ visites annuelles et desservant approximativement 32% des visiteurs qui sont hors de notre territoire 1,573 usagers différents en soutien à domicile Promouvoir le maintien et l amélioration de la santé globale pour toute la population du Pontiac. *Notre MISSION À cette fin, le CSSSP offre un continuum de services généraux et spécialisés qui incluent notamment: promotion de la santé et prévention de la maladie, évaluation, diagnostic, traitement, réadaptation, réinsertion sociale, soutien à l autonomie, service d hébergement et de soins de longue durée et soins de fin de vie. Coordonner les services offerts par les autres intervenants du réseau local en fonction des services requis pour la population de notre territoire. Nous OFFRONS: À l hôpital Urgence reconnue comme centre de trauma, services ambulatoires, 39 lits de courte durée, services diagnostiques, réadaptation, médecine de jour, oncologie, inhalothérapie, santé mentale, services de nutrition et locaux pour GMF. Nous offrons également de la chirurgie générale et de la chirurgie spécialisée pour les cataractes, pour l oto-rhino-laryngologie et pour l orthopédie. En externe, sont offerts: médecine interne, oto-rhino-laryngologie, ophtalmologie, gynécologie, gastro-entérologie et plusieurs omnipraticiens y pratiquent de la chirurgie mineure. En centre d hébergement Les 115 résidents bénéficient de tous les services nécessaires, incluant ceux des programmes intégrés de notre CSSS. En CLSC Soutien à domicile, santé publique, services communautaires, enfance-jeunesse et famille, hébergement dans la communauté, centre de jour, santé mentale et services de santé courants. Le point de service de Mansfield-et-Pontefract est muni d une clinique d urgence et offre également des services diagnostiques, externes et des cliniques obstétriques. La vision pour , est d ajouter l ostéodensitométrie aux services diagnostiques déjà offerts. Acquisitions et réaménagements Immeubles: L année se démarque par le réaménagement de l un de nos points services. Le point de service de Bryson a été relocalisé dans les locaux vacants de l ancien CAP. Aucun changement fut apporté au panier de services existant et tous les services sont demeurés accessibles et disponibles pour la population du Pontiac. Technologies informationnelles: Parmi plusieurs projets informatiques, nous pouvons soulever le nouveau système de dictée numérique et le Dossier Santé Québec, qui viennent ajouter à la gamme de services en offrant une accessibilité régionale et provinciale à l information. Rapport annuel de gestion

9 Maintenir une position stratégique face à notre responsabilité populationnelle. Contribuer activement au réseau local de services de proximité avec nos partenaires, dans l objectif d agir ensemble pour *Notre VISION maintenir, améliorer et restaurer la santé et le bien-être de la population de notre territoire. En tant qu établissement affilié à l Université McGill, notre centre accueille chaque année plusieurs stagiaires et médecins résidents provenant de plusieurs disciplines et de maisons d enseignement; Le code d éthique pour les employés a été révisé, mis à jour et redistribué afin que celui-ci soit un guide de conduite et une mise en place des normes qui favorisent les bonnes relations avec les usagers et l entourage. Dans cette même perspective, la politique sur le harcèlement a été révisée et redistribuée au courant de l année. Nous visons un niveau très élevé de qualité de nos services et de satisfaction de notre clientèle, dans le respect des orientations nationales, régionales et des ressources qui nous sont Siège social Nos installations Mansfield-et-Pontefract allouées. Siège social CLSC + clinique urgence Afin d actualiser cette vision: Nous travaillons en collaboration avec les cliniques médicales, les pharmacies et tous les organismes du territoire afin de faciliter l accès aux soins et services. Shawville Hôpital, CAP et CLSC Le CSSS du Pontiac veut développer une culture d amélioration continue par l innovation et les meilleures pratiques en vue d offrir des soins et services sécuritaires et de haute qualité. Nos usagers constituent notre préoccupation première. Les ressources humaines de l établissement représentent notre pierre angulaire dans l offre de services. Le maintien des compétences de notre main-d œuvre est *Nos VALEURS une priorité. La confidentialité, sans exception, est incontournable dans notre organisation. CLSC: Isle-aux-Allumettes, Rapides des Joachims, Quyon et Otter Lake Statistiques intéressantes Nbre d usagers différents vus à DOMICILE Nbre de JEUNES vus «jeunes en difficulté» Nbre d usagers vus en SANTÉ MENTALE, jeunes et adultes de l usager, de ses proches et de toutes les personnes qui, CENTRES D HÉBERGEMENT de près ou de loin, participent aux soins et services qui % OCCUPATION/115 lits sont offerts. AUTRES DONNÉES touchant plusieurs secteurs d activité Les valeurs de respect et de professionnalisme sont de Aucune forme de harcèlement verbal ou autre n est tolérée au Centre de santé du Pontiac. Le CSSS du Pontiac, au HÔPITAL: mise dans toutes les interventions qui sont posées auprès passe par un engagement rigoureux de tous CLSC: Nbre d ADMISSIONS % OCCUPATION/39 lits Nbre d ACCOUCHEMENTS incluant césariennes Nbre de visites en CLINIQUE EXTERNE Nbre de CHIRURGIES électives, de jour, incluant les scopies Nbre de visites et usagers vus en ONCOLOGIE Nbre de tomodensitométries (SCANS) L amélioration continue de la qualité de nos services Nbre de VACCINS ANTI-GRIPPAL ET PNEUMOVAX Visites en SANTÉ COURANTE Nbre de visites dans les deux URGENCES Nbre de jours-traitement en RÉADAPTATION de sa communauté % v/139 u % v 125 u % 100%

10 Nos caractéristiques populationnelles Principaux défis Population décroissante et vieillissante; Faible densité de la population répartie sur un grand territoire; Disponibilité d une main-d œuvre qualifiée; Le territoire a connu en 2008, la fermeture de l ensemble de ses usines de transformation des produits de la forêt que ce soit dans le domaine des pâtes et papier ou dans les usines de bois d œuvre. À ce jour, aucune des usines n a recommencé ses opérations et aucune usine n a été créée pour remédier à l économie du Pontiac. Selon les données de l Institut de la statistique du QC, la MRC du Pontiac serait celle qui affiche le plus faible revenu disponible par habitant de tout le Québec. Caractéristiques La population de notre territoire est répartie entre francophones et anglophones, dans une proportion approximative de 40-60; Les francophones sont surtout localisés à Fort-Coulonge, Mansfield-et-Pontefract et l Ile-du-Grand-Calumet. Les anglophones se retrouvent en plus grande majorité à Shawville et les environs ainsi qu à l Isle-aux-Allumettes et dans les villages avoisinants; Les régions de Campbell s Bay, Otter Lake et la municipalité du Pontiac sont plus bilingues, avec une prédominance anglophone; L Ouest du territoire, étant sur la frontière ontarienne, achète plus à Pembroke et Renfrew que dans l Outaouais. Santé globale Différents indicateurs révèlent une plus grande fréquence de problèmes reliés à une perte d autonomie. L espérance de vie en bonne santé, hors institution, est de 60 ans, comparativement à 63,9 pour l Outaouais et 67,3 pour le Québec. La hausse des maladies chroniques, de l obésité et du diabète sont des exemples de problèmes devant être également ciblés par la prévention. Différents indicateurs indiquent une plus grande fréquence de problèmes reliés à une perte d autonomie, prédicateurs d un plus grand besoin de services. Notons une proportion de fumeurs réguliers qui est supérieure (28.4%) à celle du Québec (24.2%). Le niveau de scolarité des personnes a un impact sur l utilisation des services de santé et services sociaux (37% de la population détient un certificat ou diplôme post secondaire et 9% détient un diplôme universitaire). La lutte au décrochage et la promotion de la persévérance scolaire prennent de l importance sur notre territoire. Propos de Dr Courteau en conclusion de son analyse de l état de santé de la population de notre territoire: «Ces données sont des indicateurs d importants coûts médicaux et sociaux et de pertes économiques importantes pour la population du territoire. Si le niveau socioéconomique est un bon indicateur de l état de santé d une population, l inverse est également vrai, car la mortalité prématurée a un effet déstabilisateur sur l emploi, la productivité, le bien-être des individus et des familles et le développement des jeunes». Conseil d administration au 31 mars 2014 De gauche en descendant: Monsieur Jean-Guy Patenaude, président Monsieur Richard Grimard, directeur général Madame Lucille Bélair Madame Amanda Bérubé Madame Hélène Boulet, vice-présidente Madame Manon Francoeur Monsieur Pierre Fréchette Dre Isabelle Gagnon Monsieur Edward J. McCann Dr Maurice Lamarche Monsieur Gaëtan Lance Madame Sylvie Landriault Madame Geneviève O Brien Madame Anne Paquin Monsieur Jacques Piché Madame Sylvia Poisson-Hodgins Madame Claudette Rainville-Stanton Monsieur Georges Robitaille Rapport annuel de gestion

11 CONSEIL D ADMINISTRATION Comités Comités Comités Commissaire local aux plaintes et à la qualité des services Amélioration continue de la qualité Éthique clinique Gestion des risques DIRECTION GÉNÉRALE Direction des SERVICES PROFESSIONNELS Révision des plaintes médicales Richard Grimard Des usagers - Des résidents (3) Conseil des Infirmières et infirmiers (CII) CMDP Responsable de la reddition de comptes Conseil multidisciplinaire Dr John Wootton Administratif Gestion antimicrobien Gestion pharmacologie Maladies chroniques Lutte contre le cancer Soins palliatifs Traumatologie Évaluation du du directeur général Vérification Vigilance et de la qualité Services Médicaux et Évaluation du commissaire aux plaintes et de la qualité de services pharmaceutiques* Gouvernance et Éthique Directions des SERVICES DE SOUTIEN ET DE SUPPORT Trevor Tanguay Direction des PROGRAMMES Direction SERVICES FINANCIERS ET TECHNIQUES SANTÉ PHYSIQUE ET SOINS INFIRMIERS Joanne Dubois Leanne Gray Direction RESSOURCES SOUTIEN À L AUTONOMIE COMMUNAUTAIRES ET SANTÉ PUBLIQUE Ann Rondeau Gail Ryan Pharmacie HUMAINES Direction du PROGRAMME Direction des PROGRAMMES Guylaine Marcil Daniel Hébert Mélanie Francoeur Service des ARCHIVES MÉDICALES/ACCUEILS SECRÉTARIAT Gilbert Daoust Caroline Beaudet Alain Gillet Linda Malenfant Nicole Boucher Sophie Bonin -Larivière Christine Alie Paulette Boucher Directions CLINIQUES - DSP ET DSI * * Lutte contre le cancer Soins palliatifs * Maladies chroniques Ambulatoires Courte Durée Diagnostiques Gestion des risques et prévention des infections EnfanceJeunessefamille 0-17 ans Interventions sociocommunautaires Santé mentale et sociale Soutien à domicile Hébergement CAP Hébergement MSC et SLD 18 ans et + Dr John Wootton et Gail Ryan Lien fonctionnel Plan d organisation et équipe de direction au 31 mars 2014 Lien hiérarchique (sous l autorité de) Le CSSS du Pontiac, au de sa communauté 11

12 Nos priorités d action Le CSSSP est la porte d entrée pour les services de santé et les services sociaux à la grandeur du territoire du Pontiac. Nos services visent à rencontrer les objectifs qui sont liés à la planification stratégique , tout en respectant notre philosophie. Nous offrons des services en français et en anglais avec la même garantie de qualité. *Notre PHILOSOPHIE Nous supportons la famille et favorisons le maintien en milieu naturel des personnes âgées, des adultes et des enfants, et respectons le droit des clients à être bien informés et éclairés sur les services. Nous nous engageons à assurer la confidentialité aux usagers. L accent est porté sur le perfectionnement pour maintenir les compétences et l expertise de nos ressources humaines. Nous maintenons une organisation de services à partir d une logique de services intégrés et adaptés à la clientèle et accentuons notre collaboration et notre implication auprès des organismes communautaires. En route vers Les enjeux de la planification stratégique La disponibilité d une MAIN-D ŒUVRE QUALIFIÉE en nombre suffisant et mobilisée à l action Formation académique: Nous favorisons la formation académique à l intérieur de notre territoire et la formation infirmière sur notre territoire témoigne de notre engagement; Stagiaires: La présence régulière des stagiaires, tout en privilégiant des candidats du milieu; Projet d organisation du travail: Est implanté dans les milieux de vie; Recrutement médical: Nous continuons le partenariat avec l Université McGill; Jeunes explorateurs d un jour: Participation et développement des contacts pour augmenter la participation des jeunes; Projet d étudiants pour la période estivale; Projet préceptorat: Est maintenu dans les soins critiques et de courte durée; Révision du programme d orientation dans les secteurs de soins critiques; Parrainage d un étudiant en laboratoire; Formation continue dans les secteurs d activités; Investissement de 1,12% de la masse salariale en formation du personnel; Plan de la main-d œuvre: Est mis à jour. ENJEUX: Nous demeurons avec des difficultés de recrutement au niveau des professions suivantes: pharmacien, orthophoniste, infirmière et préposé aux bénéficiaires. Dans les centres d hébergement, la présence de la main-d œuvre indépendante % des heures travaillées en temps supplémentaire par les INFIRMIÈRES Cible: 11,28% de grande taille. Ratio entre le nombre d heures en ASSURANCESALAIRE et le nombre d'heures travaillées Cible: 6,47% : 6,63% Résultat: 7,91% Rapport annuel de gestion Résultat: 10,01% % des heures travaillées en temps supplémentaire par le PERSONNEL du réseau Cible: 4,40% : 4,37% Résultat: 4,49% Taux de RÉTENTION des nouvelles embauches Cible: 68,97% : 62,12% Résultat: 63,37% % de recours à la MAIN-D ŒUVRE INDÉPENDANTE demeure trop élevée. L assurance-salaire est un enjeu : 11,34% Cible: 6,81% INFIRMIÈRES: : 7,81% Résultat: 6,12% Infirmières AUXILIAIRES et PRÉPOSÉS AUX BÉNÉFICIAIRES: Cible: 0% : 0% Résultat: 0,2% INHALOTHÉRAPEUTES: Cible: 7,32% : 4,63% Résultat: 0% 12

13 Service intégré en périnatalité et petite enfance: Visites à domicile par semaine auprès des femmes suivies dans les SIPPE (Prénatale): RESPONSABILITÉ populationnelle Cible: 0,31% Traumatismes non intentionnels: Mise en place d un programme régional et local du continuum au niveau des accidents vasculaires cérébraux (ACV); Réactivation des comités régional et local en traumatologie avec révision systématique de dossier; Clinique préventive: Mise en place d une initiative de pratique clinique préventive en partenariat avec la santé publique; Appropriation du secteur Alleyn-Cawood: Depuis toujours, ce secteur était assumé, par entente tacite, par le CSSS de la Vallée Gatineau. Depuis septembre 2013, le CSSS Pontiac a repris la responsabilité de la clientèle de ce territoire qui lui incombe. Tous les services communautaires sont offerts, tels que requis; Vaccination des enfants: Les efforts sont fournis pour rencontrer les cibles. Voici les mesures mises en place: Un dépliant justifiant les bienfaits de la vaccination a été mis en page et remis aux parents; Les vaccinations sont offertes individuellement; Dans les résultats, nous notons une amélioration au niveau de la vaccination contre le Méningocoque de Sérogroupe C; Proportion des enfants recevant en CSSS leur 1ère dose de vaccin contre le: Cible: 85% DCaT-Polio-Hib: : 89,9% Résultat: 89,3% Méningocoque de Sérogroupe C: : 55,7% Résultat: 63,3% : N/A Résultat: 0,32% De la naissance à la 6e semaine de vie de l'enfant: Cible: 0,87% : N/A Résultat: 0,72% De la 7e semaine au 12e mois de vie de l'enfant: Cible: 0,28% : N/A Résultat: 0,12% Du 13e au 60e mois de vie de l'enfant: Cible: 0,15% : N/A Résultat: 0,10% Prévention des chutes: Un programme de prévention des chutes a été élaboré pour le service domicile, les CHSLD, l Hôpital et les RNI (ressources non institutionnelles); Cible: : 36 Résultat: 28 Projet-pilote de télémédecine entre Centre hospitalier Pierre Janet et le CSSSP, pour la pédopsychiatrie; Plan d intervention en NÉGLIGENCE: Le plan est consolidé et les intervenants sont tous formés; Heures de services à offrir en soutien à domicile longue durée: Nous avions à offrir 27,587 heures et avons eu un résultat de 30,318 heures; Heures SAD-PALV: Cible à atteindre de l offre de 17,343 heures et avons eu un résultat de 22,676 heures; Nombre de places en RNI: 21 places; fermeture temporaire de 2 résidences, sommes présentement en recrutement; Approche adaptée à la personne âgée: La mise en œuvre du plan se poursuit. ENJEU: Nous demeurons conscients du besoin de diversification de ressources d hébergement non institutionnelles et du développement qui reste à faire. Nombre de personnes rejointes dans le cadre des services SAD - PALV et ayant bénéficié d'une intervention multifactorielle personnalisée pour la prévention des chutes: Cible: : 24 Résultat: 18 Groupe PIED (prévention des chutes): Cible: 2 groupes : 1 Résultat: aucun Une OFFRE DE SERVICES proche du milieu de la clientèle Clinique de transition: Prises en charge de +30% des patients vus en clinique de transition (orphelins); Centre d Abandon du tabac: Nombre de fumeurs qui ont reçu un counseling d'abandon de tabac (intensif ou bref): Projet «Capsules AGIR» est implanté dans les milieux de vie; Infirmière Praticienne Spécialisée: Prises en charge et suivis au niveau de 320 patients; Nombre de jeunes souffrant de troubles mentaux ayant reçu des services en santé mentale: Santé mentale et Dépendance La capacité d assumer notre Cible: 69 Résultat: 76 Nombre d adultes ayant reçu des services de 1ère ligne en santé mentale: Cible: : 389 Résultat: 427 Nombre de places en soutien d'intensité variable dans la communauté pour des adultes de 18 ans et +: Cible: : 10 Résultat: 12 Nombre de jeunes et d adultes ayant reçu des services en toxicomanie et en jeu pathologique: Milieu de stage: L établissement vise à devenir un milieu de stage pour futures candidates IPS; Le CSSS du Pontiac, au : 93 de sa communauté Cible: : 6 Résultat: 24 13

14 Des DÉLAIS D ACCÈS raisonnables pour les services spécifiques à la clientèle vulnérable Listes d attente: Gestion et épuration des listes d attente de la chirurgie, des différentes spécialités en clinique externe et en imagerie médicale. Les attentes ministérielles font en sorte que ceci soit une préoccupation constante; Délais: Respect des délais attendus au niveau de la chirurgie oncologique et du suivi de l infirmière pivot; Accès: Aucune attente reliée aux cas jugés «urgents». Un accès maximal de quelques semaines est connu pour les cas «semi-urgents». Pour le Plan d Accès DI-TSA-DP, aucune attente n a dépassé les limites exigées par le MSSS, autant pour les cas urgents que pour les cas à priorité élevée ou modérée. Le CSSSP a rédigé son bilan local du plan d accès pour ces clientèles, tel que requis; Disponibilité des lits: Mise en place d un suivi systématique avec l Agence au niveau des urgences et de la disponibilité des lits de courte durée; Patients souffrant d un ACV: Démarches entreprises au niveau régional et local pour réduire le délai entre la présence de symptômes et le traitement pour les patients ayant souffert d un ACV; Spécimens en pathologie: Mise en place d un suivi systématique des spécimens de pathologie pour assurer un suivi médical et/ou chirurgical sans délai; Attente dans les lits de courte durée: Les cibles sont majoritairement atteintes dont 6/7cibles. On demande à ce que le nombre de patients en attente soit de 3 personnes. Au niveau de l évaluation/orientation vers la longue durée, nous avons une moyenne de 4 personnes en attente, dû à la population vieillissante du territoire; En chirurgie: Tous les délais d attente prescrits sont rencontrés. ENJEUX: Les difficultés de recrutement en réadaptation, notamment en orthophonie 0-5 ans, rendent les délais d accès très problématiques; Nous vivons toujours une difficulté concernant l accessibilité aux services du psychiatre qui est restreinte à 1 journée par semaine; L accès aux différentes spécialités s avère une inquiétude régionale. Des démarches sont entreprises pour créer une centrale de rendez-vous régionale. Nous souhaitons que la présence des spécialistes dans le Pontiac soit augmentée en relation avec la demande de service; Nous avons réduit l accès à la clinique d urgence du CLSC de Mansfield-et-Pontefract du 24 juin 2013 au 2 septembre 2013, Accès à l URGENCE: % de séjour de 24 h et plus sur civière : % de séjour de 48 h et + sur civière : Séjour moyen sur civière: dû à une pénurie médicale. Cible: 20% Cible: 1% Cible: 12 h : 11,24% : 0,3% : 14,41 h Résultat: 9,53% Résultat: 0,8% Résultat: 14,17h Traités dans les délais prévus pour la CHIRURGIE : Cible: 90% % de patients inscrits au mécanisme central traités dans les délais pour: Chirurgie de la cataracte: 100% Chirurgie de jour: 96,1% Avec hospitalisation excluant cataracte: 100% Rapport annuel de gestion Nombre de demandes de chirurgie de + 1 an: Cible: 0 Chirurgie de la cataracte: 0 Chirurgie de jour: 0 Chirurgie avec hospitalisation: 0 % de personnes traitées à l intérieur d un délai de 28 jours en chirurgie oncologique: Cible: 80% Résultat: 91% Accès à l IMAGERIE MÉDICALE: Proportion des examens lus dans un délai de 7 jours ou moins : Cible: 100% Résultat: 100% Proportion des demandes de services réalisées pour la clientèle élective à l'intérieur des délais établis: Cible: 90% Résultat: 100% Proportion des rapports transcrits, complétés et transmis dans un délai de 7 jours ou moins: Cible: 100% Résultat: 99% Un réseau local bien DÉVELOPPÉ et INTÉGRÉ Un réseau local de services bâtit sur des bases solides. Nous avons une détermination d assurer le mieux-être de notre population; Place stratégique dans la communauté: Notre leadership est reconnu par les différentes autorités du réseau; Neuf programmes font l objet d une démarche particulière: santé publique, services généraux, santé physique, santé mentale, perte d autonomie liée au vieillissement, déficience physique, intellectuelle et troubles du spectre de l autisme, jeunes en difficulté et dépendances. Chacun de ces programmes possède son projet clinique; La présence de neuf installations sur notre territoire témoigne de notre engagement et du respect envers la communauté; Une mise à jour annuelle est effectuée avec les partenaires sur les plans d actions des projets cliniques suivants : PALV et DI-TSA-DP. 14

15 Une PERFORMANCE EXEMPLAIRE axée sur le bien-être, la qualité, la sécurité et l innovation Agrément Canada: Obtention, en février 2014, de notre accréditation pour quatre (4) ans; Évaluations: Nous avons fait l objet de plusieurs évaluations de la qualité: Agrément Canada, visites ministérielles dans les CHSLD et évaluations des lieux physiques dans les CHSLD par le CQA; Sondages de la satisfaction de la clientèle, mobilisation du personnel, sécurité des clients; Nombreuses redditions de comptes à l Agence et aux ordres professionnels; Préventions infections: Nous disposons d une infirmière à temps plein pour la prévention des infections et nous avons la présence à l interne de plusieurs comités permanents: comités de gestion des risques, de vigilance, de l amélioration continue de la qualité, comités des usagers et comités des résidents; Nous avons maintenu la parution du journal interne en gestion des risques et prévention des infections; Prise en charge de l infarctus du myocarde avec élévation du Segment ST: Nous avons maintenu l accessibilité, la continuité et la qualité des services, tels que prévu; Sécurité: Le calendrier de l établissement porte sur le thème de la sécurité; On fait tous notre BOUT DE CHEMIN Double-identification: Nous avons instauré une politique sur la double identification des usagers et la double vérification du médicament; Système de dictée numérique: Nous avons poursuivi l implantation et nous avons débuté le projet pour la reconnaissance vocale; Assurance de notre réussite Transfert d une ressource: Nous avons procédé au transfert d une ressource informationnelle vers la Direction régionale des ressources informationnelles; Le fait de pouvoir compter sur une main- Visioconférence: Nous avons réalisé la migration des environnements de visioconférences et des stations de visioconférences vers le nouveau service, incluant la mise à jour de l inventaire; La position stratégique que nous occupons dans d œuvre compétente; la communauté; Le solide partenariat avec nos partenaires inter- Infections nosocomiales: % de centres hospitaliers de soins généraux et spécialisés ayant des taux d infections nosocomiales inférieurs ou égaux aux seuils établis Cible: 100% Diarrhées nosocomiales associées au: C-Difficile : Résultat: SARM: Résultat: La RÉALITÉ FRONTALIÈRE PONTISSOISE sectoriels, les organismes communautaires et l Agence de la santé et des services sociaux de l Outaouais et le MSSS; La présence et l implication du GMF; Services personnalisés offerts par les équipes, disons à «saveur locale»; L engagement ferme d offrir des services à proximité du milieu de vie de nos usagers; Sans doute, un Conseil d administration et une Entente tripartite avec le CSSS de Gatineau et le CHEO pour les services plus spécialisés en néonatologie; Services ontariens: Nous avons diminué en grand nombre les usagers qui avaient recours aux services ontariens. Quatre (4) facteurs contribuent à ce succès: Le GMF qui est un modèle unique; La clinique d urgence localisée à Mansfield-etPontefract; Les services médicaux spécialisés offerts en externe à l hôpital de Shawville; Et, neuf installations sur le territoire; équipe de gestion déterminés à offrir des services de qualité et sécuritaires. Réseautage entre l hôpital de Deep River, Ontario et le CSSS Pontiac pour une meilleure desserte de la population de Rapides des Joachims; Le tableau de bord a vu le jour au cours de l année. Il est préparé pour le Conseil d administration et les gestionnaires. Il a reçu une mention de la part d Agrément Canada. Criticall: Entente de service «Criticall» pour les usagers ontariens qui consomment dans notre centre. Il est publié sur notre site WEB Le CSSS du Pontiac, au de sa communauté TABLEAUX DE BORD DE GESTION Année financière Périodes 1 à 11 15

16 Faits saillants Optimisation des ressources Sécurité des soins et services Bénévolat: Mise en place d un programme plus structuré de bénévolat afin d optimiser le recrutement et rendre le service plus disponible et mieux soutenu; Efficience: Mise en place des projets d occupation efficiente pour l adaptation des anciens locaux du CAP, incluant les besoins d espace de nos partenaires du réseau; Laboratoire: Projet d optimisation du service de laboratoire local en cours de réalisation, notamment via la réorganisation des locaux, des procédures de réception et d analyse des échantillons ainsi qu au niveau des équipements reliés au transport d échantillons tant à l interne qu à l externe; Accès aux services diagnostiques à l extérieur des heures régulières des services diagnostiques, aux médecins du GMF du Pontiac; Hygiène et salubrité: Plan de réorganisation des routes et des horaires de travail; Défi important: Augmentation des heures offertes pour favoriser le soutien à domicile des personnes ayant des incapacités. Le défi est grand, compte tenu des ressources humaines et financières disponibles dans le contexte de pénurie; Organisation du travail: Projet en cours en pharmacie, soit la numérisation des ordonnances à distance; Les compressions budgétaires cumulatives imposées au niveau de l optimisation jusqu à sont de $. Nous prévoyons dans l avenir des économies provenant de deux projets majeurs d énergie dont, un premier projet déjà en place dans le nouveau centre d hébergement CAP et bientôt, un deuxième projet pour l Hôpital. Ces projets permettront une réduction des coûts reliés à la consommation d énergie; Les compressions budgétaires cumulatives imposées jusqu à l année au niveau de la LOI 100 sont de $. Loi 100 Équilibre budgétaire Cette loi introduite en 2010 a été mise en place par le gouvernement provincial afin d atteindre l équilibre budgétaire en Les mesures prises par notre établissement ne devaient aucunement toucher les services directs à la population. Relocalisation du service d oncologie (médecine Concept LEAN de jour) au sein de l hôpital afin d en faciliter l accès, augmenter la sécurité des interventions, en favorisant davantage la présence de la pharmacienne dans le service et en diminuant la manipulation des produits oncologiques. Sondage sur la sécurité des clients a été administré au printemps 2013, permettant du même coup une sensibilisation auprès de tout le personnel, les médecins et les bénévoles du CSSSP; Déclarations d accidents et d incidents: L équipe de gestion des risques a procédé à l analyse de 551 déclarations d accidents et d incidents; En RNI: Des rencontres individuelles et personnalisées ont été tenues avec chaque propriétaire d une RNI concernant les rapports d incidents-accidents, pour expliquer la nécessité, le sens, l importance et l utilité; Programme Tel-Ami pour nos bénévoles envers la clientèle à domicile; Trousses de sécurité remises à la clientèle SIPPE; Sièges d auto: Clinique de vérification et formation pour les partenaires pour l installation adéquate; Gestion des risques: Formation à l embauche et formation continue; Système de télécommunication a été déployé pour l équipe d urgence (système de pagettes «terra-messaging»); Déménagement: Fin de la construction du nouveau CAP et les résidents sont déménagés en toute sécurité, en mai 2013; Enquêtes du coroner: Aucune recommandation en lien avec notre établissement; Acquisition d équipements: Acquisition de plusieurs équipements liés à la sécurité des clients et du personnel : leviers sur rails, tapis de chutes, matelas préventifs, bancs, Nocospray (système de désinfection); Santé et sécurité au travail: Aucune déclaration de situation dite «dangereuse»; CSST: Nous avons 13 cas actifs en CSST; Vaccination employés: environ 52% de nos employés ont été vaccinés contre l influenza Suivi des mesures de contrôle: La politique sur l application et surtout, la diminution de l utilisation des mesures de contrôle a été révisée dans son intégralité; Rapports trimestriels remis au CA; Diminution significative et soutenue; Rappels et formation à poursuivre; Publication: La CONTENTION PHYSIQUE Mieux comprendre pour mieux choisir... Rapport annuel de gestion

17 Main-d œuvre qualifiée et bien-être au travail Défis: Nos principaux défis au niveau des ressources humaines touchent le recrutement, l attraction et la rétention de nos employés; Plan prévisionnel de la main-d œuvre: Nous continuons sa mise à jour et celle des effectifs sera élaborée fin septembre Les titres d emplois en pénurie sont identifiés au niveau national, régional et local afin de se concentrer sur les moyens à mettre en œuvre pour recruter ces futurs employés; L impact de la pénurie d une main-d œuvre qualifiée apporte plusieurs éléments. Entre autres, les employés dans le titre d emploi concerné (infirmier, infirmier auxiliaire, inhalothérapeute) sont portés à faire beaucoup de temps supplémentaire et même parfois, ils doivent travailler en personnel réduit; Le projet étudiant est maintenu. Nous recevons de plus en plus de CV et nous devons établir des priorités et des critères quant aux étudiants que nous accueillerons; notre taux de rétention des étudiants embauchés sur 3 ans est de 68%; Le projet étudiant a permis l embauche en d un technologue en radiodiagnostic, 3 candidates à la profession infirmière, 7 infirmières, une travailleuse sociale et une inhalothérapeute. Le projet étudiant demeure notre meilleur moyen d attraction et de rétention de personnel. Notons que le bouche à oreille est également très efficace! Recrutement: Nous prenons tous les moyens pour recruter des professionnels. Nous avons participé avec la firme TLS inc, au recrutement via «Skype». Deux candidates des Philippines sont retenues et feront leur début à l urgence de l hôpital; Nous travaillons avec la firme EPSI (services d évaluation et de consultation en gestion des ressources humaines), qui nous fournit des outils disponibles pour les questionnaires d entrevues ainsi que l utilisation de tests psychométriques pour les titres d emplois professionnels; L agente d accueil et de migration de la MRC du Pontiac permet la bonne intégration et agit comme personne-ressource; L affichage Web et l octroi des postes est développé via notre système LOGIBEC, ce sont des outils efficaces et rentables; Assurance-salaire: Une consultante externe et un médecin désigné au bureau de santé se sont joints afin de faciliter la révision du processus des traitements de dossiers; Régionalement, avec le Comité patronal de Négociation (CPNSSS), le dossier de l assurance-salaire a été priorisé; Une demande a été placée auprès d un médecin expert afin de transmettre de l information et de sensibiliser via la Direction régionale de médecine générale (DRMG) sur l impact au niveau des ressources financières et humaines lors de l émission du billet médical; Nous sommes particulièrement fiers de la mise en place du programme DEC en soins infirmiers à Shawville en partenariat avec le Cégèp Heritage. Sont inscrits au programme 7 de nos employés et la possibilité de 12 nouveaux employés à l obtention de leur diplôme. Nous avons déjà accueilli ces étudiants dans le cadre de leur stage. Nos ressources humaines Différentes formations offertes au personnel et médecins: Formation de 5 journées en soins intensifs pour deux infirmières; Approche motivationnelle Cours de développement d'équipe de traumatologie en région rurale (RTTDC) Formation cloche d'appel Interdisciplinary Intensive Care Workshop AMPRO Prescription d oxygénothérapie à domicile Hygiène des mains Formation en prévention des infections et en gestion des risques Soins de plaies Approche adaptée aux personnes âgées Meilleures pratiques en Endoscopie Tournées d obstétrique Syndrome du bébé secoué Allaitement maternel RCR et RCR avancé Réanimation néonatale Prévention du suicide Pompes volumétriques Prévention de l abus chez les personnes âgées RSIPA, évaluation OEMC Planification de la retraite Recours aux mesures de contrôle Médecine transfusionnelle Prévention ITSS Promotion-Prévention contexte scolaire Charlie Dépendance Testament et mandat d inaptitude SIPPEtits Administration d épiniphrine Vérification des sièges d auto Approche et comportement au travail Thérapie cognitive Profils ISO-SMAF Formation Croisée Gestion des RNI Jumelage dans les différents postes de travail afin de permettre une meilleure relève Le CSSS du Pontiac, au Au niveau médical, accueil de 18 étudiants en externat et 10 résidents en 2e année Dans les autres secteurs, accueil de 19 étudiants d emploi d été 8 étudiants secondaire V dans le cadre du programme Jeunes explorateurs Accueil de plusieurs stagiaires Participation à la foire d emploi à l école secondaire Sieur de Coulonge Participation par la DSI au comité de gestion des stages Les cadres Temps complet Temps partiel Les employés réguliers Temps complet Temps partiel Les occasionnels Équivalent temps complet L équivalence temps complet se calcule de façon suivante: Nombre d heures de travail selon le contrat de travail divisé par le nombre d heures de travail d un employé à temps complet du même corps d emploi. L équivalence du temps complet se calcule de façon suivante pour les occasionnels: Nombre d heures rémunérées, divisé par 1826 heures. de sa communauté 17

18 Réalisations et activités Programme : Nous avons élaboré avec les partenaires scolaires, le CSSS de la Vallée de Gatineau et Pontiac en forme «Entrez en saine», un concours du 25 février au 26 mai 2013, qui s adresse aux employés du CSSSP et qui a pour but d améliorer trois aspects: alimentation, activités physiques et cessation tabagique. Nous avons réalisé également un calendrier d activités durant le mois de la nutrition et ce, Programme en collaboration avec Par jour: les parte0 cigarette naires 5 fruits et légumes scolaires; 50 minutes d activités physiques 91 équipes régionales dont: 14 équipes locales Virage-qualité: Implantation d une culture «virage qualité» au laboratoire et renouvellement des collaborations plus étroites avec les spécialistes consultants; Lutte contre le cancer: Révision de l offre de service en oncologie et réactivation des comités local et régional; SIPPE: Ajout d une intervenante au programme; École en santé: Implantation du programme dans toutes les écoles du territoire en assurant la coordination par l infirmière scolaire; CAMI (Centre d accès au matériel d injection): L infirmière scolaire participe au programme; PAPFC: Nous offrons le programme animé par une intervenante du CSSS et une intervenante du CJO à la maison de la famille du Pontiac; Participation du DSP au Campus Santé et projet de l Unité de médecine familiale satellite; Système québécois de dépistage de Trisomie 21 a été mis en place; Nous avons 62 participants actifs au Centre de jour! Dépendance: Formation est faite et le dépistage est débuté à partir des grilles; Maladies chroniques: Poursuite des activités en maladies chroniques en partenariat avec le GMF du Pontiac; Support aux étudiants est un comité de concertation avec les organismes impliqués auprès des jeunes en milieu scolaire dans le but de mieux répondre à leurs besoins spécifiques. La coordination est assurée par le travailleur social du CSSSP; Amis des bébés: Poursuivre les démarches pour l obtention d une reconnaissance Amis des bébés; Favoriser la formation et l information à la communauté par la tenue de kiosques sur l allaitement maternelle; Mise en place de la petite route de lait et la campagne interne de communication sur l allaitement; Amis des bébés: Le CSSS du Pontiac : en route vers Amis des bébés Dans le cadre de la Semaine mondiale de l allaitement 2013, le CSSS du Pontiac est fier d annoncer l adoption de sa politique d allaitement. Il s agit d un grand pas de plus vers la certification Amis des bébés. Reconnu mondialement, le programme Amis des bébés permet de mettre en place des pratiques exemplaires pour favoriser le succès de l allaitement maternel. L adoption de la politique d allaitement va donc permettre au CSSS de poursuivre ses travaux en vue d une éventuelle certification. Prévention des infections: Achat d une nouvelle technologie «Nocospray» pour favoriser la réduction de la présence d agents pathogènes dans l environnement; Tenue de plusieurs kiosques de sensibilisation sur les diverses maladies contagieuses SARM, ERV, C-Difficile, ainsi que sur le lavage des mains dans l ensemble des points de service; Formation au niveau des tests d étanchéité des masques N-95 pour le personnel et pour les premiers répondants; Mise en place d une clinique de suivis des bactéries multirésistantes en prévention des infections, en partenariat avec le CSSS de Gatineau; Ajout d audit de contrôle en hygiène des mains; Ajout d audit de contrôle en hygiène et salubrité; Réactivation des comités aux niveaux régional et local en traumatologie avec révision systématique de dossier; Mise en place d un suivi systématique avec l Agence au niveau des urgences et de la disponibilité des lits de courte durée; Rapport annuel de gestion Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec l infirmière du point de service le plus près de chez-vous CLSC Mansfield: Doreen Dionne CLSC Shawville: Nicole Gatien CLSC Chapeau: Lorraine Fleury CLSC Quyon: Chantal Graveline

19 Bilan comparatif des médicaments: Les BCM ont été appliqués dans tous nos secteurs à 100%; Chirurgie: Poursuivre négociation pour entente en dentisterie dans le Pontiac; AMPRO: Poursuivre la formation continue dans le cadre du projet; Maladies infectieuses: Formation des infirmières scolaires et périnatalité au dépistage ITSS (infection transmise sexuellement ou par le sang); Rénovation et adaptation de l ancien CAP pour les intervenants du point de service de Bryson, donc, changement de mission de ce building pour le CLSC de Shawville; Ressources informationnelles: Rapatriement à l Agence de la santé et des services sociaux de l Outaouais d une personne du CSSSP concernant les activités du bureau de gestion des projets; Principaux projets informatiques: Reconstruction de notre site Web, Web médical et Extranet; Les «Sentinelles» sont des adultes qui désirent s engager de façon volontaire pour agir comme relais entre les personnes suicidaires et les ressources d aide dans la communauté. Nous sommes à la dernière étape de la formation, donc sont formées deux professionnelles qui transmettront la formation sur le territoire, dès l automne 2014; Groupe de deuil: Nous avons tenu deux (2) groupes au cours de l année; Prévention du suicide: Sensibilisation effectuée du 2 au 8 février 2014, semaine de la prévention du suicide. Des rubans jaunes ont été distribués au personnel. Les rubans ont été portés tout au long de la semaine, le tout s est déroulé sous le thème de l Association québécoise de prévention du suicide «T es important pour nous, le suicide n est pas une option»; Remplacement des postes de travail ainsi que la migration de Windows XP vers Windows 7 sur tous les postes de travail (en cours); Rehaussement du logiciel SoftLab. Refonte totale des ententes collectives concernant les RNI : Formation reçue, mise à niveau des services financiers et informations aux ressources; Collaboration à la révision provinciale des protocoles à venir entre les CSSS et les RPA; Sondages de satisfaction de la clientèle des services communautaires, hospitaliers et d hébergement; Informations diverses diffusées par le comité des usagers : Journal Le Phare, objets promotionnels et calendriers. Performance exemplaire Création d une équipe appelée «hospitaliste», composée de 4 médecins, assumant le suivi des hospitalisations d un groupe de patients. L horaire des médecins de l équipe est hebdomadaire et se fait à tour de rôle; Communication: Mise en page du journal des CHSLD, belle initiative, beau travail! Le journal des CHSLD Geri-Active Achat et implantation du système de "paging" Teramessage de Canamex; Achat et implantation d'un nouveau réseau Wifi; Collaboration à la mise en place de la Table locale de la TCARO, soit la Table des Aînés du Pontiac; Semaine de la santé mentale: Nous avons offert des muffins et café aux employés; Blitz fait dans plusieurs entreprises du Pontiac; Début d implantation du Dossier Santé Québec; Implantation du logiciel de conformité «Omnitech» en laboratoire; Information et consultation de la population: Table de partenaires en Soutien à l Autonomie qui révise les plans d actions des projets cliniques SAPA et DI-TSA -DP, ceci est un réseautage exceptionnel et essentiel; Dans ce numéro Partage des rôles et des responsabilités de l équipe Projet AGIR et projet POT Capsule du comité paritaire en SST Programme de soins infirmiers dans le Pontiac Message du Directeur des études du Cégèp Heritage Les 20 étudiants du programme viennent de franchir l étape de la mi- session. Les résultats préliminaires nous montrent que les étudiants réussissent très bien. Selon les informations que nous recevons régulièrement, tous, étudiants et profs, sont très motivés et apprécient l offre de programme. Nous aimerions remercier tous nos partenaires à Shawville, mais aussi souligner la contribution de l Hôpital du Pontiac qui nous a fourni du matériel de laboratoire. Nous vous garderons au courant du progrès de nos futures infirmières. Michael J. Randall Academic Dean / Directeur des études Cégep Heritage College Un petit mot sur Le CSSS du Pontiac, au de sa communauté 19

20 Résultats des activités Lutte contre le cancer Nombre d usagers desservis en soins palliatifs à domicile Cible: 92 Moy. Interv.: 14, : 78-16,79 Résultats: 78-18,40 Nbre d usagers: Cible non atteinte, par contre, aucune attente, la demande est répondue % de personnes ayant reçu un diagnostic de cancer disposant d une infirmière pivot dans un délai de 48 heures Cible: 70% : 77% Résultat: 75% Perte d autonomie liée au vieillissement Personnes en perte d autonomie qui ont reçu des services à domicile Nombre d usagers desservis par les services psychosociaux et moyenne d interventions Cible: 751 Moy. Interv.: 23, : ,30 Résultats: ,26 Cible: 3 groupes /2 ans Résultat: aucun groupe Infections nosocomiales 3 groupes sont prévus pour la 2e année, donc l an prochain, ainsi atteignant la cible Chirurgies (de calendrier) Nombre de chirurgies cataractes: : 283 Résultat: 233 Nombre de chirurgies de jour: : 412 Résultat: 413 Nombre de chirurgies avec hospitalisation: : 227 Résultat: 252 En Centre d hébergement Moyenne d heures travaillées par jourprésence en soins infirmiers Cible: 3,0 heures : 3,25 h Résultat: 3,22 h Obtenir le ratio recommandé d infirmières affectées au programme de prévention des infections nosocomiales Cible: 100% Résultat: 100% Nombre de places en ressources résidentielles de proximité en déficience physique Cible: 1 place : 2 places Résultat: 2 Déficience physique, déficience intellectuelle et Troubles du spectre de l Autisme Usagers en déficience physique ayant reçu des services de soutien à domicile Moyenne d heures travaillées par jourprésence par les professionnels Cible: 206 Moy. Interv.: 21, : ,5 Résultats: ,2 Cible: 0,20 heures : 0,183 h Résultat: 0,19 h Nous n avons aucune attente, donc demande répondue Santé physique Cible: 252 Moy. Interv.: 4, : 261-3,23 Résultats: 302-3,13 Nombre de groupes inscrits pour le programme PIED % de patients traités par chirurgie oncologique dans un délai inférieur à 28 jours Cible: 90% : 85,7% Résultat: 91% Services psychosociaux Nombre d usagers en DI et TSA ayant reçu des services de soutien à domicile Allocations directes: Déficience physique Cible: : 36 Résultat: 32 Allocations directes: DI-TSA Cible: : 67 Résultat: 62 Cible: 63 Moy. Interv: 9, : 87-9,91 Résultats: 99-12,11 Instaurer 3 des 4 préalables à l'implantation de l'approche adaptée à la personne âgée en milieu hospitalier L utilisation d un outil de repérage à l urgence La mise en place et l application des mécanismes de suivi requis pour les repérages positifs La présence d un intervenant pivot ou de liaison à l urgence dédié à la clientèle des personnes âgées vulnérables et qui assure les liens inter établissements L application d un programme de marche à l urgence et/ou aux unités d hospitalisation Rapport annuel de gestion : Réalisé Réalisé : En cours Réalisé Cible: 3 de 4 20

21 Les grands défis pour Nous voulons en Hémodialyse: Voir l actualisation de notre projet ; Recrutement médical Assumer une relève médicale; recrutement de médecins pour le service d obstétrique et pour garantir une couverture intégrale des deux urgences; Équilibre budgétaire L atteinte de l équilibre budgétaire devient de plus en plus difficile avec les compressions sur une durée de 4 ans pour un total de 1.2 million$; Panier de services En plus des compressions budgétaires de 1.2 million$, nous devons faire face à d autres compressions budgétaires importantes pour , qui sont à confirmer et ce, nous menant sûrement à des choix difficiles au niveau de l offre de services; Système téléphonique Mettre à niveau de notre système téléphonique pour l ensemble de l organisation; Économie d énergie Géothermie à l Hôpital; Contexte socio-économique La capacité de nos services sociaux à assurer leur rôle compte tenu du contexte socio-économique; Devant les difficultés économiques et sociales du territoire, la Table de développement social du Pontiac travaillera étroitement avec la MRC du Pontiac afin de trouver des solutions visant à améliorer la santé sociale de notre communauté; Recrutement d une main-d œuvre qualifiée Recrutement au niveau de pharmacien(ne) et plusieurs autres professions nécessaires pour le maintien des services dans le Pontiac; Au niveau des soins et services: Débuter notre projet d ostéodensitométrie: Projet qui verra ses débuts vers la mi-été 2014 et sera localisé au CSSS de Mansfield-et-Pontefract; Organiser le projet en dentisterie; Augmenter les services au bloc opératoire; Intégrer la Centrale de rendez-vous centralisé à petits pas, les rendez-vous en cliniques spécialisées et en imagerie médicale seront offerts régionalement; Augmenter la présence des spécialistes en clinique externe; Hémodialyse Au niveau de l hémodialyse, nous avons embauché un consultant clinique pour l élaboration de l offre de service en vue d un dépôt au conseil d administration et à l agence pour avril 2014, projet à suivre avec une volonté d action; Au niveau des Ressources humaines: Main-d œuvre qualifiée: Avec le centre de formation professionnelle du Pontiac, mettre en place une formation d AEP en hygiène et salubrité. Cette formation serait offerte à nos employés dans le but de les sensibiliser dans le cadre de leur travail. Il en est de même pour la formation de cuisinier d établissement que nous aimerions mettre en place sur le territoire; Présence au travail: Un défi très important pour notre organisation. Nous miserons sur les politiques, les rencontres, l information et toutes les mesures nécessaires pour contrer cette problématique; Poursuite de la formation au niveau nursing dans le Pontiac ; Recrutement rétention: Il devient primordial d établir un plan d actions d ici Pour ce faire, nous allons renforcer notre équipe par l ajout d agents de gestion du personnel. Le plan portera sur une meilleure approche, sur l accueil et l intégration des nouveaux employés. La révision du processus de dotation est présentement en cours; Notre lien étroit avec le réseau communautaire est un atout important et précieux! Rapport annuel de gestion

22 Satisfaction de la clientèle et Qualité des services Agrément Canada Le rapport intégral est disponible sur notre site WEB Comme le CSSS est un organisme accrédité depuis très longtemps, bien avant l avènement de la Loi l y obligeant, il va de soi que le processus d agrément Canada fasse partie d une notion d amélioration continue de la qualité auquel nous croyons fermement. La visite de 2014 a permis à toute l équipe du CSSS de constater nos propres progrès. De ce fait, le rapport fait mention de belles réalisations (ex. : le laboratoire), de poursuites de nos forces (ex. : Ann Rondeau la connaissance des besoins de notre population et nos solides partenariats) et l identification des pistes d améliorations possibles (maintien de la gamme de services actuels dans un contexte de pénurie de ressources). Les constats reflètent la réalité de notre CSSS. Nos succès sont très certainement dus à un personnel compétent et fier, à une équipe de gestion dynamique, à un leadership fort de la direction générale et à un conseil d administration très engagé. Certaines mesures d amélioration ont déjà été mises en chantier, d autres le seront dans un moyen terme, selon les enjeux courants et les ressources disponibles. Il va de soi que la qualité et la sécurité demeureront des priorités stratégiques pour notre organisation, et nous mettrons tout en œuvre pour qu au quotidien, cette culture soit ancrée en chacun de nous, prestataire, gestionnaire, intervenant, médecin et bénévole. Résultats du Sondage de la satisfaction des usagers RELATION AVEC LE CLIENT (CH-CLSC) Dimension Relation avec le client 89,38 90,09 89,74 Respect / dignité Confidentialité Empathie 90,10 91,52 91,62 89,59 89,41 89,81 88,43 89,29 87,46 PRESTATION PROFESSIONNELLE (CH-CLSC) Dimension Prestation professionnelle 86,01 87,69 85,53 Fiabilité 86,39 89,05 86,22 Responsabilisation 84,00 83,48 83,01 Apaisement 88,31 89,25 87,30 Solidarisation 84,47 86,83 83,15 Un merci spécial à l équipe de visiteurs qui a évalué toujours de façon constructive, voire stimulante. Le CSSS a reçu son accréditation. Les résultats valent la peine d être soulignés même s ils sont très sommairement présentés : 1. De toutes les pratiques organisationnelles requises (31), une seule était nonconforme à un test principal. Cette situation sera corrigée avant le 14 juillet C est d ailleurs la seule recommandation exigée pour 2014; 2. Nous étions conformes au nombre minimal exigé comme taux de réponse aux outils d évaluation (sécurité); 3. Nous sommes conformes dans une proportion de 94.8% pour tous les critères à priorité élevée et de 91.8% pour tous les autres critères; 4. Non seulement nous n avons aucun indice rouge aux résultats de sondage de satisfaction des clientèles, mais nous avons même des critères verts!; 5. Nous avons des résultats classés «jaunes» en mobilisation du personnel, mais nous y notons tout de même une amélioration depuis Somme toute, la rigueur et l engagement de tous ont permis ces succès! ORGANISATION DES SERVICES (CHSLD) Dimension Organisation des services 84,32 87,64 87,67 Simplicité 83,27 93,61 89,83 Continuité 82,12 81,84 86,81 Accessibilité 90,08 97,33 92,46 RELATION AVEC LE CLIENT (CHSLD) Dimension Relation avec le client Respect / dignité Confidentialité Empathie Rapidité 84,69 88,96 85,77 Confort 82,18 89,10 88,76 86,84 90,42 90,71 80,87 91,25 91,91 89,56 94,83 94,66 82,27 86,77 85,45 Il devient important de féliciter l ensemble des employés, des intervenants, des cadres et des médecins pour l excellence de leurs soins et de leurs services. Nous pouvons nous réjouir du fait que les efforts qui sont déployés, pour répondre aux besoins de nos usagers, ont été reconnus par la population lors du sondage effectué en Notre objectif n est pas uniquement de se féliciter, bien qu il soit important de le faire lorsque c est mérité, mais aussi rappeler aux responsables des équipes d agrément qu ils devront aussi utiliser ces résultats pour cibler les interventions à venir dans le cadre du programme d amélioration continue de la qualité. Le CSSS du Pontiac est encore fier des résultats obtenus mais surtout de voir que tout effort déployé, par tous et chacun, fait la différence et joue d une grande influence. Merci spécial à la clientèle pour leur collaboration et au comité des usagers pour leur temps si précieux! PRESTATION PROFESSIONNELLE (CHSLD) Dimension Prestation professionnelle 85,02 89,83 87,24 Fiabilité Responsabilisation Apaisement Solidarisation: 83,70 91,00 88,31 84,59 89,27 83,29 85,28 89,79 88,69 88,74 86,00 84,21 Rapport annuel de gestion

23 Benoit Paré Commissaire aux plaintes et à la qualité des services En : 40 dossiers reçus: 18 plaintes, 1 plainte à composante double, 13 plaintes médicales et 8 assistance/ interventions. La majorité dont 65% des dossiers touchaient l Hôpital, ensuite 33% de ces dossiers touchaient le CLSC (volet santé physique), 1% en hébergement et 1% soins à domicile. 18 plaintes + 7 plaintes médicales + 2 plaintes à double-composantes + 8 Assistance/interventions = 35 dossiers Objets de la plainte: Accessibilité et continuité 17% 19% Soins et services 28% 30% Relations interpersonnelles et communication 27% 40% Environnement et ressources matérielles 15% 4% Aspect financier et/ou organisationnel 13% 7% Domaines d intervention Information/explication 15% Conciliation 35% Amélioration des pratiques 18% Rappel/validation des procédures 14% Reconnaissance/erreur 7% Modification des procédures 7% Adaptation de l environnement 4% Le rapport annuel du Commissaire est disponible via notre site internet au: Tous les dossiers ont été présentés et analysés lors de 3 rencontres du Comité de vigilance et, 2 rapports ont été présentés au CA. En : Programmes visés Santé physique et soins infirmiers 47% Accueil et secrétariat 13% Soutien à l autonomie 13% Services techniques 3% Secteur médical 24% Les dossiers touchent: 71%: l Hôpital 14%: CLSC volet santé physique 12%: Soins à domicile 3% en hébergement Délais de conclusion: 0-30 jours: 50% jours: 11% +45 jours: 39% Modes de dépôt: 40% écrit 17% courriel 23% écrit - rencontres 20% verbal Auteurs de la plainte: 71% usagers 29% représentants Actions porteuses d amélioration par le Commissaire aux plaintes: Prise de rendez-vous: Révision et mise à jour du fonctionnement; Calibration des instruments diagnostics: Implantation d un système de gestion; Pense-bête a été élaboré pour le personnel suppléant (laboratoire); Interventions et rappels sur l implication du gestionnaire en première instance; Communications: Interventions et analyses remises aux médecins concernés sur l importance de maintenir de bonnes communications avec les usagers; Rappels généralisés faits également au personnel sur le sujet des communications; Adaptation de la politique sur les «médias sociaux» et l utilisation des «textos» en contexte d intervention; Accès aux handicapés: Réaménagement des toilettes à l étage de l Hôpital; Accès à l information: Révision des mesures de contrôle; Hygiène et salubrité: Révision et rappels du processus lors de prélèvements. Dr John Wootton Rapport du médecin-examinateur aux plaintes médicales Au cours de l année, le médecin-examinateur a répondu à 12 plaintes d ordre médicale. Deux (2) de ces plaintes ont été traitées par le DSP à l extérieur du système. Une des plaintes a été référée au comité de révision qui a conclu, sans avoir à modifier les conclusions du médecin-examinateur. Une plainte qui ne visait aucun médecin en particulier, mais qui avait une composante médicale a été répondue directement au commissaire local des plaintes afin d alimenter sa réponse. Objets de la plainte: La frustration envers le traitement ou test donné qui n était pas celui voulu ou demandé; Des attentes inappropriées du service; Le temps d attente soit pour les services à l urgence ou en observation et ce, à l hôpital; Mécompréhension de la couverture par la Régie de l assurance-maladie du Québec. La plus importante des plantes concerne une communication adéquate dans un contexte de maladie grave, où il peut avoir l implication de plusieurs médecins et même plusieurs établissements. Certains dossiers ont eu des retards malgré les meilleurs efforts pour l analyse; Au cours de l année, le Conseil d administration a reconduit le mandat du médecinexaminateur pour un autre trois (3) ans. À défaut de candidat intéressé, le mandat demeure sous ma responsabilité. 23

24 Conseils et comités Comité sur l AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ Nous avons tenu 4 rencontres cette année et nous avons traité des sujets suivants : Révision du programme d amélioration continue de la qualité; Préparation à la visite d agrément Canada de 2014, par analyse des sondages sur la satisfaction de la clientèle, sur la mobilisation du personnel et sur la sécurité des clients; Ann Rondeau, directrice du programme Soutien Analyse de l état de situation des pratiques organisationnelles requises (POR), par Agrément Canada; à l autonomie et de la qualité, présidente du co- Discussion sur les résultats de vaccination antigrippale; mité Ajout d un point systématique à l ordre du jour, en lien avec les recommandations des visites ministérielles Alain Gillet, gestionnaire de la gestion des risd amélioration de la qualité des milieux de vie; ques et de la prévention des infections Discussion sur les valeurs de l établissement VS ses principes directeurs; Michel Pigeon, représentant Comité des usagers Discussion et remise en question de la «re-fusion» du comité avec celui de la gestion des risques; Lucille Bélair, représentante CII Partage d informations sur les corridors de services et les ententes inter établissements en traumatologie, Benoit Paré, commissaire aux plaintes et à la qualité auprès des blessés médullaires et des gens aux prises avec un ACV; Sophie Bonin, représentante CM Participation à l élaboration des plans et cadres conceptuels selon les recommandations 2011 d Agrément Gail Ryan, directrice des soins infirmiers Canada; Paulette Boucher, représentante des cadres Discussion autour des pratiques et des modalités en cas de désastre externe; Dr John Wootton, DSP Mise en lumière des analyses prospectives effectuées par le CSSS; Autres sujets abordés : ordonnances collectives, morbidité chirurgicale, appareil de désinfection, sondage post-plainte, lavage des mains, promotion pour contrer la maltraitance envers les aînés. Comité des USAGERS Robert Ladouceur, président Gaëtan Lance, vice-président ainsi que représentant du comité des résidents du Manoir Sacré-Coeur Michel Pigeon, conseiller Angela Lance, conseillère Keith Nadeau, conseiller Claudette Rainville-Stanton, représentante du comité des résidents du Centre d Accueil Pontiac JoAnne Hobbs-Nimchuk, représentante du comité des résidents des Soins de Longue Durée Fernand Roy, personne-ressource et secrétaire-trésorier Personne-ressource sortante: Madame Elaine Denault (décembre 2013) Les membres du comité des usagers se réunissent six (6) fois ou plus l an, à raison d une fois aux deux mois et font relâche durant la période estivale. À la demande du comité, la directrice du programme soutien à l autonomie, agit à titre de responsable et participe aux réunions. Activités spéciales de promotion: Participé à l organisation d un repas familial durant le temps de Noël. À cette occasion, nous en avons profité pour faire la promotion du comité en distribuant des accessoires de promotions portant le nom du comité des usagers, à tous les visiteurs, ainsi que notre aide pour servir le repas Trois activités ont été tenues, dont une au Manoir Sacré-Cœur, une au Centre d Accueil du Pontiac et une aux Soins de longue durée; Participé en collaboration avec les loisirs des milieux de vie, à l organisation d un BBQ dans chacun des trois (3) milieux de vie, dans le but de promouvoir les droits des usagers; Participé à la visite d Agrément Canada de février 2014, sur place de même qu en préparation à cette visite, au printemps 2013, en assistant aux sondages de satisfaction des résidents; Participé à la visite ministérielle d amélioration de la qualité en CHSLD pour le CAP et les SLD. Apporté un support aux trois (3) comités des résidents, dans leurs activités de promotion et d information auprès des résidents et de leur famille. Nos réalisations: Les principales réalisations du comité des usagers en ont porté sur : La participation à l assemblée annuelle du RCUO; La participation à des formations données par le RCUO; La promotion du comité des usagers; Une réflexion continue sur l élaboration d une planification annuelle d activités promotionnelles. Tous les membres du comité des usagers du CSSS du Pontiac demeurent engagés et dévoués à leur clientèle, leurs résidents et leurs usagers. La collaboration avec le personnel du CSSS est étroite, constante et agréable. Rapport annuel de gestion

25 Comité Comité de Comité de d ÉTHIQUE CLINIQUE GOUVERNANCE ET D ÉTHIQUE VIGILANCE ET DE QUALITÉ Le Comité s est réuni seulement une fois, mais fut actif en rapport à la mise en place d un cadre conceptuel en éthique. Les quatre (4) points discutés et élaborés furent: Code d éthique et de déontologie des administrateurs; Modalités en regard à l éthique sur tout projet de recherche; Code d éthique et de conduite; Guide de référence pour des situations d éthique clinique pour appuyer nos intervenants. Ce dernier point fut surtout celui accaparant le plus d énergie du comité. En effet, on a clarifié et on a différencié plusieurs éléments nous facilitant à identifier une situation à composante éthique. Le comité s est réuni «Ad hoc» une autre fois en raison d un dilemme éthique en lien avec la santé mentale d un patient et le respect de ses choix. Le comité s est réuni une seule fois au cours de l année pour adopter deux (2) pratiques de gouvernance au CSSS du Pontiac. Dans un premier temps, le comité de gouvernance et d éthique établit ses règles de fonctionnement à l interne pour bien encadrer son travail. En second lieu, le comité a élaboré un code d éthique et de déontologie pour les administrateurs du Conseil d administration du CSSS du Pontiac. Ce code a été adopté par le conseil d administration, le 25 février Jean-Guy Patenaude, président Richard Grimard, président Anne Paquin, vice-présidente Richard Grimard, secrétaire Gaëtan Lance Jacques Piché Daniel Hébert, vice-président Dr Anthanassios Karabatsos Philippe Morin Ali-John Chaudhary Jean-Guy Patenaude Gilbert Daoust Le comité s est réuni à trois (3) reprises en De par son mandat, le comité s assure des mesures mises en place au niveau de la qualité et de la sécurité de ses services et de son personnel/bénévoles. Pour ce faire, le comité analyse systématiquement et rigoureusement chacune des plaintes traitées par le Commissaire aux plaintes et à la qualité des services dans un but d amélioration de la qualité et d une prestation sécuritaire des soins et services. Le comité a également été sensibilisé aux processus et résultats : de l évaluation d Agrément Canada, de la visite du Ministère de la santé et des services sociaux du Québec en CHSLD, et de la visite du Conseil Québécois d Agrément en CHSLD. Le volume de plaintes se maintient. Le comité a acheminé une recommandation au Conseil d administration afin de revoir notre système de rendez-vous en externe et l impact du projet de la Centrale de rendez-vous régionale. Claudette Rainville-Stanton, présidente et membre du conseil d administration Richard Grimard, secrétaire et membre d office Benoit Paré, commissaire local aux plaintes et à la qualité des services et membre d office Hélène Boulet, membre du Conseil d administration Gaëtan Lance, membre du Conseil d administration Alain Gillet, gestionnaire Le CSSS du Pontiac, au de sa com- 25

26 Comité GESTION DES RISQUES Gilbert Daoust, président Claudette Rainville-Stanton, vice-présidente Alain Gillet Richard Grimard Gail Ryan Mélanie Francoeur Sophie Bonin Dr Athanassios Karabatsos Benoit Paré Colleen Larivière Ann Rondeau Nous avons tenu quatre (4) réunions et avons abordé: Tableaux de bord des suivis des rapports; Analyse des événements sentinelles; Préparation à l Agrément 2014; Suivi de l implantation du BCM; Mesures d urgence et pratiques d alarme à feu; Prévention des infections, rapports et suivis des infections nosocomiales; Rapport du coroner: Assumer les suivis reliés au rapport du coroner, nous n avions aucune recommandation en regard avec notre établissement. AMPRO - Maintien de formation pour le personnel infirmier pour la gestion des risques en obstétrique Autres Nos objectifs pour l année sont de: Médicaments Chutes 47% des déclarations sont reliées aux chutes atteignant 208 clients pour un total de 7 fractures. Comparativement en : 57% des déclarations reliées aux chutes atteignant 264 clients, nette amélioration! Le programme de prévention des chutes s avère un outil important. Malgré le nombre de chutes, la culture de déclaration est bien implantée, car par la déclaration, le déclarant permet de se pencher sur les incidents afin de réfléchir et d apporter des correctifs pour éviter des répétitions accidentelles. À toutes les réunions du Conseil d administration, les membres sont informés de la situation concernant les infections nosocomiales. Nous avons reçu 551 déclarations d accidents/incidents Dont: 42% en centres d hébergement 56% hôpital et 2% en CLSC et soins à domicile; Continuer d observer une vigilance quant à l analyse des accidents/incidents et tenter d identifier des solutions; Assurer une transparence pour la divulgation; Suite aux recommandations de l Agrément, implanter et faire les suivis sur la certification en hygiène des mains et les audits de contrôle de qualité en hygiène et salubrité; Maintenir la publication d un bulletin sur la gestion des risques et la prévention des infections. Mesures prises pour la gestion des risques: Nouveau cartable et nouvelle politique mis en place et accessibles sur la gestion du risque au niveau des chutes; Identification de l usager à risque de chute par un bracelet jaune; Révision du circuit du médicament; Désencombrement des couloirs dans tous les établissements; Moyen supplémentaire et préventif pour maximiser le contrôle des infections nosocomiales via le système de désinfection Nocospray. Rapport annuel de gestion Au courant de l année, nous avons traité : 15 cas de SARM (Staphylococcus Aureus Résistant à la Méthicilline) 5 ERV connus et 10 nouveaux cas (Entérocoques Résistants à la Vancomycine) 6 C-difficile (Clostridium Difficile) Tous les cas qui sont reliés aux infections nosocomiales sont suivis rigoureusement selon les lignes directrices de la Santé publique. La prévention et le contrôle des infections sont constitués de 6 volets dont: Surveillance et vigie des problèmes infectieux émergents, Politique, procédure et mesures de soutien, Éducation et formation, Évaluation, Communication et information, et Gestion des éclosions. Un registre local des incidents et accidents a été mis en place le 1er avril Le comité, sous la responsabilité du CA, a été mis sur pied le 2 novembre Adoption par le CA du règlement sur les règles relatives à la divulgation de toute l information nécessaire lorsque survient un accident, aux mesures de soutien, incluant les soins appropriés, aux mesures pour prévenir la récurrence d un tel accident et ce, depuis le 17 mai Chaque accident reçoit une analyse pour évaluer les prémices causant l accident avec conséquences. Par la suite, les solutions sont envisagées et appliquées pour éviter une récurrence. En tout temps, les règles de divulgation sont appliquées. 26

27 Conseil des MÉDECINS, Conseil MULTIDISCIPLINAIRE PHARMACIENS ET DENTISTES Nous avons tenu deux (2) assemblées générales et le comité exécutif s est réuni neuf (9) fois. Les élections du comité ont eu lieu en novembre Plusieurs dossiers sont en cours, notamment le dossier de recrutement qui est géré conjointement avec l Agence de la santé de l Outaouais et la communauté. Les dossiers des ressources humaines sont les suivants: Départ d un médecin à titre de membre actif, pour devenir membre associé (Dre N. Gomez); Démissions: -Un membre du comité exécutif du CMDP; - Dr L. Côté comme responsable des soins de longue durée (relève: Dr M. Lamarche); - Du biochimiste consultant (remplacé par Dr Alain); Embauche de 2 médecins: Dr Rivero Lopez et Dre J. Forget à titre de pharmacienne, puis à titre de membre actif du DMG et au département d anesthésie; Absence du Dr Keith MacLellan (retour à temps partiel); Parrainage du Dr H. Boret, anesthésiste français et fin du parrainage du Dr Kayumba; Changements de statut à membre associé (Dr M. Benfey), du statut temporaire (Dr T. O Neill), des privilèges (Dr E. Potvin) et élargissement des privilèges (Dr M. Soultan); Intérêt: Dre Maria Kungurov pour travailler chez-nous; Formation du comité de recrutement et activités de recrutement; Quatre (4) boursiers ont été acceptés; Le comité exécutif a traité plusieurs dossiers dont: Système de pagette; Gestion des soins intensifs; Modification des règles du DMG; Formation du service d endoscopie au sein du département de médecine interne; Réduction des heures de l urgence du CLSC Mansfield pendant l été. Le comité exécutif actuel a été élu lors de l assemblée annuelle du 19 avril 2013, et ce, pour un mandat de trois (3) ans et a tenu quatre (4) rencontres depuis ce temps. Lors de nos rencontres en comité exécutif, nous avons échangé sur plusieurs points d ordre organisationnel concernant l établissement: Nouveau CHSLD, Agrément, situation budgétaire, recrutement et rétention du personnel et ainsi que d autres points d ordre ponctuel. De plus, un dîner-rencontre a eu lieu. Cette séance d information concernait le service 211 qui est un service d information et de référence centralisé qui dirige rapidement les personnes vers les ressources existantes dans leur région. Cette année fut marquée par l évaluation de nos services donnés à la population par l Agrément. Les résultats ont été à la hauteur. Depuis des années, nous nous affairons à créer un établissement qui répond aux besoins de cette même population et voyant que la majorité des objectif ont été atteints, il m apparaît clair que nous avons pris les bonnes décisions en ce sens. II va s en dire que lorsqu il s agit d être humains, les services doivent évoluer avec le temps et que le travail concernant la qualité des services doit être constant et nous le comprenons bien. Ainsi, je voudrais rendre un hommage particulier à tous nos gestionnaires et nos professionnels qui se sont investis dans l élaboration de nos programmes et services. Ces résultats nous démontrent enfin comment nous sommes attentifs aux besoins de notre population et nous continuerons sur cette lancée. Dr Freydoun Homayounfar, président Dr John Wootton, DSP Dr Luis Rivero Pinelo, vice-président Dr Majed Soultan Dr Kaveh Roustaian Dr Sevag Zaroukian et M. Richard Grimard Le CSSS du Pontiac, au Georges Robitaille, président Richard Grimard, directeur général Sophie Bonin, vice-présidente Chantal Lair, secrétaire Serena Larivière, Anne Mageau Joanne Dubois Conseil des INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS Quatre (4) réunions tenues en Voici les sujets de discussion: Suivis: Agrément, politique des médias sociaux, rapport du coroner, Comité des Infirmières régionales de l Agence de l Outaouais + bilan, BCM, Infirmière praticienne spécialisée (IPS); Plan thérapeutique infirmier (PTI); Porte-folio sur la formation continue infirmière (20 hres/ année) et formation OIIAQ (10 hres/année); Gestion des antibiotiques; Code d éthique; Rétroaction des résultats des examens professionnels; Formation au DEC infirmier dans le Pontiac; Amis des bébés: Politique sur l allaitement; Protocole de soins/ordonnances collectives : Ajustements de l insuline basale, à thérapie intensive et insuline prémélangée; initier des suivis cliniques et la fréquence des prélèvements sanguins pour patient diabétique ou pré diabétique. Présentations: Gestion de l influenza, éclosion de cas de gastro-entérite infectieuse en établissement de soins, prévention des infections et dons d organes. Nos objectifs pour : L appréciation générale de la qualité des actes infirmiers posés dans le centre (suivis de l OIIQ et de l OIIAQ, consolidation PTI); L évaluation et le maintien de la compétence des infirmières (contribuer à l organisation des soins infirmiers); Continuer à être le porte-parole des secteurs d activités; Encourager le personnel infirmier à participer aux activités du CIIa; Développer une stratégie de sensibilisation au niveau de la confidentialité via les médias sociaux. Lucille Bélair, présidente Gilbert Daoust, vice-président Gail Ryan, secrétaire Richard Grimard, directeur général Sylvie Chartrand, Mélanie Francoeur, Paula Keon Chantal Lefebvre, Chantal St-Aubin, Infirmières auxiliaires: Lyne Jolicoeur et Lina Lacroix de sa communauté 27

28 États financiers et analyses financières Aux membres du conseil d administration du CSSS du Pontiac, le 9 juin 2014 Les états financiers résumés sont tirés des états financiers annuels du CSSS du Pontiac pour l exercice clos le 31 mars Nous avons exprimé une opinion avec réserve concernant les contrats de location d immeubles. Notre opinion avec réserve, indique que les états financiers donnent, dans tous leurs aspects significatifs, une image fidèle de la situation financière du CSSS du Pontiac au 31 mars 2014, ainsi que des résultats de ses activités, du déficit cumulé, de la variation de sa dette nette et de ses Leanne Gray flux de trésorerie pour l exercice clos à cette date, conformément aux Normes comptables canadiennes Deloitte & Touche s.e.n.c.r.l. - CPA auditeur, CA, permis de comptabilité publique no A pour le secteur public. Rapport de la direction Les états financiers du CSSS du Pontiac ont été complétés par la direction qui est responsable de leur préparation et de leur présentation fidèle, y compris les estimations et les jugements importants. Cette responsabilité comprend le choix des conventions comptables appropriées qui respectent les Normes au Manuel de gestion financière édicté en vertu de l art. 477 de la LSSS. Les renseignements financiers contenus dans le reste du rapport annuel de gestion concordent avec l information donnée dans les états financiers. Pour s acquitter de ses responsabilités, la direction maintient un système de contrôles internes qu elle considère nécessaire. Celui-ci fournit l assurance raisonnable que les biens sont protégés, que les opérations sont comptabilisées adéquatement et au moment opportun, qu elles sont dûment approuvées et qu elles permettent de produire des états financiers fiables. La direction du CSSS du Pontiac reconnaît qu elle est responsable de gérer ses affaires conformément aux lois et règlements qui le régissent. Le CA surveille la façon dont la direction s acquitte des responsabilités qui lui incombent en matière d information financière et il a approuvé les états financiers. Il est assisté dans ses responsabilités par le comité de vérification. Ce comité rencontre la direction et l auditeur, examine les états financiers et en recommande l approbation au CA. Les états financiers ont été audités par Samson Bélair/Deloitte & Touche s.e.n.c.r.l. dûment mandaté pour ce faire, conformément aux normes d audit reconnues au Canada. Son rapport expose la nature et l étendue de cet audit ainsi que l expression de son opinion. La firme peut, sans aucune restriction, rencontrer le comité de vérification pour discuter de tout élément qui concerne son audit. Leanne Gray Directrice des ressources financières Richard Grimard Directeur général États des RÉSULTATS REVENUS Agence et Ministère Frais des usagers $ Vente de services $ Recouvrements Autres contributions et dons $ $ Autres $ $ CHARGES Salaires, avantages sociaux et charges sociales $ Médicaments $ Produits sanguins $ Fournitures médicales et chirurgicales Denrées alimentaires $ $ Amortissements des immobilisations $ Autres $ Excédent (insuffisance) des revenus par rapport aux charges $ (3 519)$ ÉTAT RÉSUMÉ DES DÉFICITS CUMULÉS Déficits cumulés du début Subvention du MSSS Excédent (insuffisance) des revenus par rapport aux charges Déficits cumulés à la fin Le CSSS du Pontiac, au $ de sa communauté ( )$ (3 519)$ ( )$ 28

29 État du suivi des réserves, commentaires et observations formulés par l auditeur indépendant Légende pour colonne 3 : R= Réserve O= observation C=commentaire Description 1 Portant sur les états financiers Les passifs afférents aux obligations envers les employés en congé parental et en assurance salaire ne sont pas comptabilisés à l état de la situation financière. Les contrats de location d immeubles conclus entre l établissement et la Société immobilière du Québec sont comptabilisés comme étant des contrats de location-exploitation alors qu il s agit de contrat de location-acquisition. Portant sur les unités de mesure et les heures travaillées et rémunérées Les statistiques reliées à l unité de mesure «B» (l usager) du centre d activité inhalothérapie (6350), n ont pas été inscrites dans ce sous-service. Les statistiques n ont pas été compilées à cause de la pénurie de personnel et car ces der- Les statistiques du centre d activité pastorale (6390) n ont pas été compilées dans ce sous-service. Ces services ne sont pas offerts par le personnel de l établissement. On ne veut pas soumettre de tâches supplémentaires à ces personnes qui offrent le service. Les montants versés couvrent les frais de déplacement. Les dépenses du centre d activité buanderie (7600) ont toutes été présentées dans le sous-service 7604 (buanderie). Les informations n étaient pas disponibles pour répartir les dépenses et les unités dans le sous-service 7605 (Entretien des vêtements des usagers) et dans le sous-service 7606 (Cueillette, distribution et autres charges). Portant sur les unités de mesure et les heures travaillées et rémunérées Année 2 Nature 3 Mesures prises pour régler ou améliorer la problématique R Les passifs afférents aux obligations envers les employés en congé parental et en assurance salaire sont dorénavant comptabilisés à l état de la R Aucune mesure prise pour régler la problématique car directive du MSSS O Aucune mesure prises pour régler la problématique O Aucune mesure prise pour régler la problématique O Aucune mesure prise pour régler la problématique. État au 31 mars R NR NR NR NR Les dépenses et les unités du centre d activité hygiène et salubrité (7640) ont toutes été présentées dans le sous-service 7644 (hygiène et salubrité, tâches opérationnelles). Les informations n étaient pas disponibles pour repartir les dépenses et les unités dans le sous-service 7645 (hygiène et salubrité, tâches fonctionnelles) et dans le sous-service 7646 (hygiène et salubrité, désinfection suite à des transferts ou départs) Questionnaire à être rempli par l auditeur indépendant (vérificateur externe) L établissement ne respecte pas la loi sur l équilibre budgétaire puisqu il termine l exercice avec un déficit O Aucune mesures prises pour régler la problématique NR O Le déficit d exploitation est de 847 $. Le déficit pour immobilisation de 2 672$ est dû aux corrections des pages et NR Rapport annuel de gestion

Danielle Graveline Sylvia Poisson-Hodgins

Danielle Graveline Sylvia Poisson-Hodgins PROCÈS-VERBAL DE L ASSEMBLÉE RÉGULIÈRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DU PONTIAC TENUE LE LUNDI 16 JANVIER 2012, À 17H30, À LA SALLE DU CONSEIL, AU CLSC, MANSFIELD

Plus en détail

CSSS DES SOURCES REDDITION DE COMPTES 2014-2015

CSSS DES SOURCES REDDITION DE COMPTES 2014-2015 RAPPORT ANNUEL DE GESTION ANNEXE 4 Fiches de reddition de comptes CSSS DES SOURCES REDDITION DE COMPTES Juin 2015 Chapitre IV Chapitre IV Fiche de reddition de comptes Objectifs de résultats Services

Plus en détail

Niveau d'avancement et d'atteinte des cibles d'impact des projets, par objectif stratégique Planification stratégique 2012-2017

Niveau d'avancement et d'atteinte des cibles d'impact des projets, par objectif stratégique Planification stratégique 2012-2017 et d'atteinte des cibles d'impact des 1. Formaliser l'offre de services pour l'ensemble des programmes-services et des programmes de soutien. Définir et promouvoir l'offre de services en Dépendances (2013-12-

Plus en détail

CAMPUS SANTÉ OUTAOUAIS : UNE SYNERGIE REMARQUABLE POUR PRENDRE SOIN DE LA SANTÉ DE L OUTAOUAIS

CAMPUS SANTÉ OUTAOUAIS : UNE SYNERGIE REMARQUABLE POUR PRENDRE SOIN DE LA SANTÉ DE L OUTAOUAIS Communiqué CAMPUS SANTÉ OUTAOUAIS : UNE SYNERGIE REMARQUABLE POUR PRENDRE SOIN DE LA SANTÉ DE L OUTAOUAIS Gatineau, le 14 septembre 2009. Campus santé Outaouais, le consortium créé en juin 2008 et dont

Plus en détail

ABSENCES MOTIVÉES: Mesdames Sophie Bonin Danielle Graveline Cheryl Hardwick Anne Mageau Docteur Pascal Croteau Docteur Maurice Lamarche

ABSENCES MOTIVÉES: Mesdames Sophie Bonin Danielle Graveline Cheryl Hardwick Anne Mageau Docteur Pascal Croteau Docteur Maurice Lamarche PROCÈS-VERBAL DE L ASSEMBLÉE RÉGULIÈRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DU PONTIAC TENUE LE MERCREDI 10 JUIN 2009, À 17H30, À LA SALLE DU CONSEIL, AU CLSC FORT-COULONGE,

Plus en détail

Un centre d excellence : un leader en matière de qualité et de continuité des soins et des services pour notre population et nos partenaires.

Un centre d excellence : un leader en matière de qualité et de continuité des soins et des services pour notre population et nos partenaires. Guide des services À conserver pour votre prochaine visite Un centre d excellence : un leader en matière de qualité et de continuité des soins et des services pour notre population et nos partenaires.

Plus en détail

Présenté au conseil d administration Le 10 novembre 2008. TABLEAU DE BORD DE GESTION pour le conseil d administration

Présenté au conseil d administration Le 10 novembre 2008. TABLEAU DE BORD DE GESTION pour le conseil d administration Présenté au conseil d administration Le 10 novembre 2008 TABLEAU DE BORD pour le conseil d administration INTRODUCTION L augmentation de la population âgée vulnérable, l augmentation incontournable des

Plus en détail

Plan de redressement budgétaire et nouvelle structure organisationnelle du CSSS du Haut-Saint-Maurice. Proposition au CA le 9 octobre 2013

Plan de redressement budgétaire et nouvelle structure organisationnelle du CSSS du Haut-Saint-Maurice. Proposition au CA le 9 octobre 2013 Plan de redressement budgétaire et nouvelle structure organisationnelle du CSSS du Haut-Saint-Maurice Proposition au CA le 9 octobre 2013 1 POURQUOI? Trajectoire budgétaire actuelle période 5 (fin août)

Plus en détail

La planification stratégique

La planification stratégique 1 Ordre du jour Mot de bienvenue A. La planification stratégique B. La population du territoire C. Les programmes 0-18 ans et jeunes en difficultés: validation de l état de situation D. Les enjeux et les

Plus en détail

Village santé des Grands-Jardins Partenariats pour le bien-être et la santé de la communauté

Village santé des Grands-Jardins Partenariats pour le bien-être et la santé de la communauté Village santé des Grands-Jardins Partenariats pour le bien-être et la santé de la communauté «Pour une première ligne forte au cœur de la communauté» Présenté le 16 janvier 2014 Aux partenaires de la Table

Plus en détail

Organigrammes Révisé en février 2012

Organigrammes Révisé en février 2012 Hôpital de Mont-Laurier 2561, ch. de la Lièvre Sud Mont-Laurier QC J9L 3G3 Centre de services de Rivière-Rouge 1525, rue l Annonciation Nord Rivière-Rouge QC J0T 1T0 Organigrammes Révisé en février 2012

Plus en détail

Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques

Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques Élaboré par la Direction de la qualité, de la mission universitaire et de la pratique multidisciplinaire Approuvé par le Comité de

Plus en détail

Politique de déplacement des bénéficiaires 2011-09-22. La présente politique inclut entre autres les deux documents suivants :

Politique de déplacement des bénéficiaires 2011-09-22. La présente politique inclut entre autres les deux documents suivants : POLITIQUE TITRE : NUMÉRO : AD 001-001 REMPLACE DOCUMENT(S) SUIVANT(S), S IL Y A LIEU : Politique de déplacement des bénéficiaires PERSONNEL VISÉ : gestionnaires personnel de soutien soins aux patients

Plus en détail

Programme SIPA (Système de services intégrés pour personnes âgées en perte d autonomie) DESCRIPTION SOMMAIRE :

Programme SIPA (Système de services intégrés pour personnes âgées en perte d autonomie) DESCRIPTION SOMMAIRE : CLSC désigné Centre Affilié Universitaire DESCRIPTION DE FONCTIONS TITRE D EMPLOI : SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : SERVICE : Chef de programme Chef de l administration du programme SIPA Programme SIPA (Système de

Plus en détail

Commission infirmière régionale (CIR) COMPTE RENDU. Date : 11 octobre 2011 Heure : 16h30 Lieu : Agence de la santé et des services sociaux

Commission infirmière régionale (CIR) COMPTE RENDU. Date : 11 octobre 2011 Heure : 16h30 Lieu : Agence de la santé et des services sociaux Commission infirmière régionale (CIR) COMPTE RENDU Date : 11 octobre 2011 Heure : 16h30 Lieu : Agence de la santé et des services sociaux Présences : Denyse April, Collège Héritage Gilles Coulombe, CSSS

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE COMPLÉMENT 2013-2015 DU CENTRE JEUNESSE DE LAVAL ET DU CENTRE DE RÉADAPTATION EN DÉPENDANCE LAVAL

PLANIFICATION STRATÉGIQUE COMPLÉMENT 2013-2015 DU CENTRE JEUNESSE DE LAVAL ET DU CENTRE DE RÉADAPTATION EN DÉPENDANCE LAVAL PLANIFICATION STRATÉGIQUE COMPLÉMENT 2013-2015 DU CENTRE JEUNESSE DE LAVAL ET DU CENTRE DE RÉADAPTATION EN DÉPENDANCE LAVAL PLANIFICATION STRATÉGIQUE Complément 2013 2015 du Centre jeunesse de Laval et

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

RAPPORT ANNUEL COMITÉ DE GESTION DES RISQUES RAPPORT ANNUEL COMITÉ DE GESTION DES RISQUES 2013-2014 RÉDIGÉ PAR : Patricia McDougall, Présidente du comité de gestion des risques Avec la collaboration de : Karine Girard, adjointe à la qualité et à

Plus en détail

Rencontre générale des employés Rencontre de suivi concernant les défis organisationnels

Rencontre générale des employés Rencontre de suivi concernant les défis organisationnels Rencontre générale des employés Rencontre de suivi concernant les défis organisationnels Le 19 mars 2013 1 Cette rencontre se veut interactive donc une opportunité d échanges employés-direction sur les

Plus en détail

6 400 personnes, dont 1 400 Innus Stages d externat et de résidence en médecine familiale milieu de stages agréé par l Université Laval

6 400 personnes, dont 1 400 Innus Stages d externat et de résidence en médecine familiale milieu de stages agréé par l Université Laval VOCATION Centre hospitalier de soins généraux Centre d hébergement de soins de longue durée Centre local de services communautaires Établissement reconnu comme service de stabilisation médicale des traumatisés

Plus en détail

Congrès de l Association d établissements de santé et de services sociaux

Congrès de l Association d établissements de santé et de services sociaux Congrès de l Association d établissements de santé et de services sociaux Yves Bolduc Ministre de la Santé et des Services sociaux 13 mai 2011 1 Messages Le système de santé et de services sociaux du Québec

Plus en détail

Les défis des clients hauts consommateurs de services

Les défis des clients hauts consommateurs de services Les défis des clients hauts consommateurs de services ALAIN PARADIS CHEF DE PROGRAMME DÉFI SANTÉ Anne-Marie Lauzon Infirmière clinicienne/ gestionnaire de cas Défi santé CSSS DES SOMMETS NOVEMBRE 2011

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE

PLANIFICATION STRATÉGIQUE PLANIFICATION STRATÉGIQUE Le CRDITED de Montréal est une organisation innovante qui vise l excellence. Il contribue significativement, avec ses partenaires, à la participation sociale des personnes ayant

Plus en détail

Denyse T. April, Inf., B.Sc. Inf., M. Ed. Collège Héritage Gatineau, Québec

Denyse T. April, Inf., B.Sc. Inf., M. Ed. Collège Héritage Gatineau, Québec Denyse T. April, Inf., B.Sc. Inf., M. Ed. Collège Héritage Gatineau, Québec Mise en contexte Le préceptorat La définition Les buts La mise en œuvre L expérience clinique Les intervenants A. Les compétences

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL sur l application de la procédure d examen des plaintes, la satisfaction des usagers et le respect de leurs droits

RAPPORT ANNUEL sur l application de la procédure d examen des plaintes, la satisfaction des usagers et le respect de leurs droits RAPPORT ANNUEL sur l application de la procédure d examen des plaintes, la satisfaction des usagers et le respect de leurs droits 2013 2014 Préparé par Hélène Béland Commissaire locale aux plaintes et

Plus en détail

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE 2 0 1 3 INTRODUCTION La première stratégie manitobaine de promotion de l allaitement maternel a été conçue à l automne 2006 afin de mettre

Plus en détail

La Clinique Archimède L infirmière, un levier d excellence

La Clinique Archimède L infirmière, un levier d excellence La Clinique Archimède L infirmière, un levier d excellence Accessibilité Gestion de temps efficiente Sans rendez-vous planifié Utilisation optimale des ressources Autosoins Projet préparé par : Clinique

Plus en détail

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Le centre d excellence d en soins infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Odette Roy, inf., MSc., MAP, PhD. Adjointe à la directrice des soins infirmiers et de la prestation sécuritaire des

Plus en détail

Projet clinique express

Projet clinique express d; CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE MONTMAGNY- L ISLET 4 juillet Vol 1, Numéro 1 Dans ce numéro : Un nouvel outil d information Le projet clinique 2 Les membres du comité 2 Perte d autonomie liée

Plus en détail

INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN LE 6 MAI 2015 PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? INFIRMIÈRES DE L UQAC

INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN LE 6 MAI 2015 PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? INFIRMIÈRES DE L UQAC INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES INFIRMIÈRES DE L UQAC LE 6 MAI 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Quel type de formation une IPSPL doit-elle suivre?

Plus en détail

Conférence plénière La gestion des urgences. Yves Bolduc

Conférence plénière La gestion des urgences. Yves Bolduc Conférence plénière La gestion des urgences Yves Bolduc La gestion des urgences au Québec Yves Bolduc Ministre de la santé et des services sociaux Le 9 février 2012 1 Clientèles prioritaires Personnes

Plus en détail

M. Denis Gingras Mme Nicole Saint-Pierre 2011-08-01 VÉRIFICATION DU QUORUM ET OUVERTURE DE L ASSEMBLÉE

M. Denis Gingras Mme Nicole Saint-Pierre 2011-08-01 VÉRIFICATION DU QUORUM ET OUVERTURE DE L ASSEMBLÉE PROCÈS-VERBAL de la 138 e séance ordinaire du conseil d administration du CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DU HAUT-SAINT-MAURICE, tenue le 30 novembre 2011, à 18 h, à la salle Parent. Présences :

Plus en détail

LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC

LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC UNE PRIORITÉ DE LA POLITIQUE DE PÉRINATALITÉ (2008-2018) Mémoire présenté aux membres de la commission parlementaire de la santé et des services sociaux Préparé par

Plus en détail

ABSENCES MOTIVÉES: Monsieur Pierre Fréchette Docteur Pascal Croteau Madame Sophie Bonin Madame Anne Paquin Madame Danielle Graveline

ABSENCES MOTIVÉES: Monsieur Pierre Fréchette Docteur Pascal Croteau Madame Sophie Bonin Madame Anne Paquin Madame Danielle Graveline PROCÈS-VERBAL DE L ASSEMBLÉE RÉGULIÈRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DU PONTIAC TENUE LE LUNDI 15 SEPTEMBRE 2008, À 17H30, À LA SALLE DU CONSEIL, AU CLSC MANSFIELD-ET-PONTEFRACT

Plus en détail

tières Services infirmiers Services médicaux Services aux enfants, aux parents et aux familles Services aux jeunes Services aux aînés

tières Services infirmiers Services médicaux Services aux enfants, aux parents et aux familles Services aux jeunes Services aux aînés Table des matières Services infirmiers 2 Services médicaux 4 Services aux enfants, aux parents et aux familles 5 Services aux jeunes 7 Services aux aînés 8 Services de soutien à domicile 9 Services pour

Plus en détail

Guide de la santé et des services sociaux dans votre quartier. Édition MERCIER-OUEST 2002/2003

Guide de la santé et des services sociaux dans votre quartier. Édition MERCIER-OUEST 2002/2003 Guide de la santé et des services sociaux dans votre quartier MERCIER-OUEST Édition 2002/2003 Des ressources à deux pas de chez vous La Régie régionale de la santé et des services sociaux a pour mission

Plus en détail

INFIRMIÈRE / INFIRMIER

INFIRMIÈRE / INFIRMIER Direction des services d hébergement Description de fonction INFIRMIÈRE / INFIRMIER SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : STATUT : CHEF D UNITÉ, CHEFS D ACTIVITÉS EN SERVICE POSTE SYNDIQUÉ QUART DE TRAVAIL : JOUR SOIR

Plus en détail

XVII e Colloque des CII-CIR 2012 Montréal Le 2 mai 2012. Carl-Ardy Dubois, PhD Danielle D Amour, inf. PhD

XVII e Colloque des CII-CIR 2012 Montréal Le 2 mai 2012. Carl-Ardy Dubois, PhD Danielle D Amour, inf. PhD XVII e Colloque des CII-CIR 2012 Montréal Le 2 mai 2012 Carl-Ardy Dubois, PhD Danielle D Amour, inf. PhD Comprendre, à partir de résultats de recherche, la valeur ajoutée d une pratique professionnelle

Plus en détail

Rapport du Comité ad hoc : Révision par l ordre des infirmières et infirmiers du Québec de l obtention des permis de pratique infirmière

Rapport du Comité ad hoc : Révision par l ordre des infirmières et infirmiers du Québec de l obtention des permis de pratique infirmière Rapport du Comité ad hoc : Révision par l ordre des infirmières et infirmiers du Québec de l obtention des permis de pratique infirmière Présenté au : Conseil fédéral sectoriel de la catégorie du personnel

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES. Personnes en perte d autonomie 2010-2015

PLAN D AFFAIRES. Personnes en perte d autonomie 2010-2015 C1_PAuton-CSSS2M_Layout 1 11-04-19 11:35 Page 1 PLAN D AFFAIRES Personnes en perte d autonomie 2010-2015 Ce document a été produit à la suite des rencontres du comité de pilotage du Plan d affaires de

Plus en détail

BORDEAUX-CARTIERVILLE

BORDEAUX-CARTIERVILLE Guide de la santé et des services sociaux dans votre quartier BORDEAUX-CARTIERVILLE Édition 2002/2003 Des ressources à deux pas de chez vous La Régie régionale de la santé et des services sociaux a pour

Plus en détail

Le rapport annuel de gestion 2013-2014 a été adopté par le conseil d administration le 18 juin 2014.

Le rapport annuel de gestion 2013-2014 a été adopté par le conseil d administration le 18 juin 2014. Le rapport annuel de gestion 2013-2014 a été adopté par le conseil d administration le 18 juin 2014. Production du Centre de santé et de services sociaux du Cœur-de-l Île 1385, rue Jean-Talon Est Montréal

Plus en détail

PLAN D ORGANISATION DU CSSS DE MONTMAGNY-L ISLET

PLAN D ORGANISATION DU CSSS DE MONTMAGNY-L ISLET PLAN D ORGANISATION DU CSSS DE MONTMAGNY-L ISLET Direction générale Avril 2010 Préparé par : Daniel Paré Directeur général Adopté par le conseil d administration du CSSSML le 15 avril 2010 i Sommaire PLAN

Plus en détail

ORGANISATION DU RÉSEAU QUÉBÉCOIS DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX

ORGANISATION DU RÉSEAU QUÉBÉCOIS DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX ORGANISATION DU RÉSEAU QUÉBÉCOIS DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX Ministre ORGANISMES déléguée aux Régie services de l assurance sociaux maladie et à la protection Office de la des jeunesse personnes

Plus en détail

et son évolution Serge Lavoie Direction des programmes-clientèles 21 novembre 2013 Avec la collaboration de

et son évolution Serge Lavoie Direction des programmes-clientèles 21 novembre 2013 Avec la collaboration de Le programme Arrimage et son évolution Serge Lavoie Direction des programmes-clientèles 21 novembre 2013 Avec la collaboration de M me Myriam-Nicole Bilodeau, conseillère-clinique cadre 1. Le CSSS de Chicoutimi

Plus en détail

Rapport annuel de gestion 2013-2014. CSSS de Kamouraska

Rapport annuel de gestion 2013-2014. CSSS de Kamouraska Rapport annuel de gestion 2013-2014 CSSS de Kamouraska Un merci particulier à Mmes Lorraine Bouchard, Ghislaine Bouchard et Dr Denis Pelletier pour la photo de couverture. Conception et réalisation : Mme

Plus en détail

Capitale-Nationale. Portrait régional de l effectif infirmier et de la relève infirmière 2014-2015

Capitale-Nationale. Portrait régional de l effectif infirmier et de la relève infirmière 2014-2015 03 Portrait régional de l effectif infirmier et de la relève infirmière 2014-2015 Réalisation Rédaction et production Daniel Marleau Chef de service et conseiller, Statistiques sur l effectif Collaboration

Plus en détail

Élaboration et déploiement d un programme de parrainage pour les professionnels et techniciens du CSSS de Laval

Élaboration et déploiement d un programme de parrainage pour les professionnels et techniciens du CSSS de Laval Élaboration et déploiement d un programme de parrainage pour les professionnels et techniciens du CSSS de Laval Un projet mobilisateur et ancré! Julie Desrosiers Direction des services multidisciplinaires

Plus en détail

tières Services infirmiers Services médicaux Services aux enfants, aux parents et aux familles Services aux jeunes Services aux aînés

tières Services infirmiers Services médicaux Services aux enfants, aux parents et aux familles Services aux jeunes Services aux aînés Table des matières Services infirmiers 2 Services médicaux 4 Services aux enfants, aux parents et aux familles 5 Services aux jeunes 7 Services aux aînés 8 Services de soutien à domicile 9 Services pour

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

La 1 re ligne montréalaise en action Une responsabilité pour tous et chacun

La 1 re ligne montréalaise en action Une responsabilité pour tous et chacun La e en action Une responsabilité pour tous et chacun Jacques Ricard, M.D., M.Sc. Directeur général adjoint par intérim Directeur des services généraux et des maladies chroniques Plan de la présentation

Plus en détail

Gabie Paré Jean-Marc Sauvé SECRÉTAIRE DE ORDRE DU JOUR

Gabie Paré Jean-Marc Sauvé SECRÉTAIRE DE ORDRE DU JOUR PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE ORDINAIRE DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE L OUTAOUAIS TENUE LE JEUDI 26 FÉVRIER 2009 À 18 HEURES PRÉSENCES : ABSENCES : PERSONNES-

Plus en détail

stratégique2010 plan du Ministère de la Santé et des Services sociaux

stratégique2010 plan du Ministère de la Santé et des Services sociaux stratégique2010 plan 2015 du Ministère de la Santé et des Services sociaux 2010 2015 du Ministère de la Santé et des Services sociaux plan stratégique Édition La Direction des communications du ministère

Plus en détail

Rapport annuel de gestion 2010-2011

Rapport annuel de gestion 2010-2011 Rapport annuel de gestion Adopté par le conseil d administration du Centre de santé et de services sociaux des Etchemins le 14 juin 2011 Document disponible sur le site Internet du CSSS des Etchemins www.csssetchemins.qc.ca

Plus en détail

Ministère de la Santé et des Services sociaux Le défi de transformer les systèmes de santé pour répondre au vieillissement

Ministère de la Santé et des Services sociaux Le défi de transformer les systèmes de santé pour répondre au vieillissement Ministère de la Santé et des Services sociaux Le défi de transformer les systèmes de santé pour répondre au vieillissement Dr Réjean Hébert Ministre de la santé et des services sociaux Ministre responsable

Plus en détail

UNE NOUVELLE RÉALITÉ EN GÉRODONTOLOGIE MIEUX VAUT PRÉVENIR. Sonia Moreau, Christine Girard, Marie-Thérèse Carrier, Lise Pilote

UNE NOUVELLE RÉALITÉ EN GÉRODONTOLOGIE MIEUX VAUT PRÉVENIR. Sonia Moreau, Christine Girard, Marie-Thérèse Carrier, Lise Pilote UNE NOUVELLE RÉALITÉ EN GÉRODONTOLOGIE MIEUX VAUT PRÉVENIR Sonia Moreau, Christine Girard, Marie-Thérèse Carrier, Lise Pilote Le nombre de personnes vieillissantes ayant leurs dents naturelles affligées

Plus en détail

Site pilote de l IMBCI en Amérique du Nord

Site pilote de l IMBCI en Amérique du Nord CSSS La Pommeraie, Hôpital Brome Missisquoi Perkins certifié de l Initiative Ami des bébés 1999 Hôpital recertifié 2004 CLSC certifié 2005 CSSS certifié mai 2010 Site pilote de l IMBCI en Amérique du Nord

Plus en détail

Direction de l'hébergement. Tous les services en CLSC

Direction de l'hébergement. Tous les services en CLSC Direction de l'hébergement ADMISSIONS ET TAUX D'OCCUPATION Centre d'hébergement Quatre-Saisons 34 28 90,20% 99,47% Centre d'hébergement Quatre-Temps 168 190 99,40% 98,45% Centre d'hébergement Saint-Michel

Plus en détail

Présentation de la Régie de l assurance maladie du Québec

Présentation de la Régie de l assurance maladie du Québec Présentation de la Régie de l assurance maladie du Québec Un partenaire dynamique dans la gestion et l évolution du système de santé québécois. Document produit par la Régie de l assurance maladie du Québec

Plus en détail

Direction des services d hébergement Description de fonction

Direction des services d hébergement Description de fonction Direction des services d hébergement Description de fonction ASSISTANT(E)-INFIRMIER(ÈRE)-CHEF SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : STATUT : QUART DE TRAVAIL : CHEF D UNITÉ ET/OU CHEF D ACTIVITÉS EN SERVICE POSTE SYNDIQUÉ

Plus en détail

MRC d abitibi LA SANTÉ ET LA QUALITÉ DE VIE LES PORTRAITS DE LA. La démographie. Situation sociale. Population vivant seule et en couple

MRC d abitibi LA SANTÉ ET LA QUALITÉ DE VIE LES PORTRAITS DE LA. La démographie. Situation sociale. Population vivant seule et en couple Mai 2015 Territoire en synergie Planification territoriale MRC d Abitibi LES PORTRAITS DE LA MRC d abitibi LA SANTÉ ET LA QUALITÉ DE VIE La démographie En 2013, la population de la MRC d Abitibi se chiffrait

Plus en détail

Rapport annuel Gestion intégrée des risques 2013-2014

Rapport annuel Gestion intégrée des risques 2013-2014 Rapport annuel Gestion intégrée des risques 2013-2014 (1 avril 2013 au 31 mars 2014) Julie Duquette Agente de planification, de programmation, de recherche et de gestion des risques Direction des services

Plus en détail

La prévention des chutes: du domicile à l hébergement

La prévention des chutes: du domicile à l hébergement La prévention des chutes: du domicile à l hébergement CSSS de la Vieille-Capitale 8 centres d hébergement (1315 lits) 5 cliniques réseaux 4 unités de médecine familiale Serv. gériatriques spécialisés (SGS):

Plus en détail

Code : CD-176-2008. Page 1 de 6. Type de document : Politique Révision prévue : 2011

Code : CD-176-2008. Page 1 de 6. Type de document : Politique Révision prévue : 2011 Adopté par : Code : CD-176-2008 Page 1 de 6 Type de document : Politique Révision prévue : 2011 Comité de direction Adopté le : 2008-10-07 Entré en vigueur le : 2008-10-07 Révisé le : Document(s) remplacé(s)

Plus en détail

Qualité et sécurité des soins Rôle de la direction des soins infirmiers- au Québec

Qualité et sécurité des soins Rôle de la direction des soins infirmiers- au Québec Qualité et sécurité des soins Rôle de la direction des soins infirmiers- au Québec Josée F. Breton, B.Sc.inf., MBA, Conseillère senior en organisation des soins et du travail, Direction des soins infirmiers

Plus en détail

AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS)

AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) NÉONATALOGIE QUESTIONNAIRE PRÉPARATOIRE À LA VISITE D AGRÉMENT DU PROGRAMME NOVEMBRE 2010 Ordre des infirmières et infirmiers

Plus en détail

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Ministère de la Santé et des Services sociaux Ministère de la Santé et des Services sociaux Projet de loi modifiant l organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l abolition des agences régionales Contexte

Plus en détail

Cible 1 : Implanter un programme intégré de dépistage, d évaluation et de suivi pour toutes les femmes enceintes du territoire.

Cible 1 : Implanter un programme intégré de dépistage, d évaluation et de suivi pour toutes les femmes enceintes du territoire. PLAN D ACTION DU CSSSL RELATIF AU PROJET CLINIQUE ENFANCE-JEUNESSE-FAMILLE ET SANTÉ MENTALE JEUNESSE DU SUD DE LANAUDIÈRE CLIENTÈLE 0-5 ANS ET LEURS FAMILLES Cible 1 : Implanter un programme intégré de

Plus en détail

Une structure innovatrice dans un CHU pour favoriser l application des connaissances et une meilleure gouvernance clinique

Une structure innovatrice dans un CHU pour favoriser l application des connaissances et une meilleure gouvernance clinique 11 juin 2010 Une structure innovatrice dans un CHU pour favoriser l application des connaissances et une meilleure gouvernance clinique DOLORÈS LEPAGE-SAVARY Directrice de l évaluation, de la qualité,

Plus en détail

L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé

L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé Trousse d information L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé Novembre 2004 L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé L approche populationnelle

Plus en détail

Rapport annuel 2014-2015. Installation Centre de santé et de services sociaux Saint-Léonard Saint-Michel

Rapport annuel 2014-2015. Installation Centre de santé et de services sociaux Saint-Léonard Saint-Michel Rapport annuel 2014-2015 Installation Centre de santé et de services sociaux Saint-Léonard Saint-Michel Table des matières Déclaration de fiabilité des données... 3 Rapport de la direction... 3 Présentationde

Plus en détail

PLAN D ACTION 2013-2014 PLAN D ACTION

PLAN D ACTION 2013-2014 PLAN D ACTION PLAN D ACTION Note : Ne sont intégrés au tableau que les moyens identifiés dans le plan stratégique 2009-2014 pour lesquels des travaux seront réalisés en. Toutefois, les moyens maintenant intégrés aux

Plus en détail

CONSULTATION PUBLIQUE SUR L'AUTONOMIE POUR TOUS LIVRE BLANC SUR LA CRÉATION D'UNE ASSURANCE AUTONOMIE

CONSULTATION PUBLIQUE SUR L'AUTONOMIE POUR TOUS LIVRE BLANC SUR LA CRÉATION D'UNE ASSURANCE AUTONOMIE CONSULTATION PUBLIQUE SUR L'AUTONOMIE POUR TOUS LIVRE BLANC SUR LA CRÉATION D'UNE ASSURANCE AUTONOMIE Ordre des dentistes du Québec 800, boul. René-Lévesque Ouest, bureau 1640 Montréal (Québec) H3B 1X9

Plus en détail

Organisation des services de première ligne au Québec

Organisation des services de première ligne au Québec Organisation des services de première ligne au Québec Départements régionaux de médecine générale (DRMG) Benoît Gervais, M.D., DRMG de la Mauricie et du Centre-du-Québec Louise Quesnel, M.D., DRMG de la

Plus en détail

Stage obligatoire de médecine familiale à l externat

Stage obligatoire de médecine familiale à l externat Stage obligatoire de médecine familiale à l externat Cours MMD3507 Le stage obligatoire de médecine familiale à l externat n exige pas de stage préalable. Il peut donc prendre à chacune des périodes dans

Plus en détail

Performance du réseau. Pour une prestation des soins de santé et des services en fonction de l usager

Performance du réseau. Pour une prestation des soins de santé et des services en fonction de l usager Performance du réseau Pour une prestation des soins de santé et des services en fonction de l usager Représentations prébudgétaires 2014-2015 Mai 2014 Le RPCU Le Regroupement provincial des comités des

Plus en détail

Les défis de la formation face aux nouvelles exigences de qualité et de sécurité des URDM

Les défis de la formation face aux nouvelles exigences de qualité et de sécurité des URDM Les défis de la formation face aux nouvelles exigences de qualité et de sécurité des URDM Plan de la présentation Partie 1 : Répondre au besoin d une relève pour une main-d œuvre qualifiée dans les URDM

Plus en détail

Saguenay Lac-Saint-Jean. Portrait régional de l effectif infirmier et de la relève infirmière 2014-2015

Saguenay Lac-Saint-Jean. Portrait régional de l effectif infirmier et de la relève infirmière 2014-2015 02 Saguenay Lac-Saint-Jean Portrait régional de l effectif infirmier et de la relève infirmière 2014-2015 Réalisation Rédaction et production Daniel Marleau Chef de service et conseiller, Statistiques

Plus en détail

Conférence plénière Un réseau intégré au service de l urgence. Michèle Dussault et Louise Potvin

Conférence plénière Un réseau intégré au service de l urgence. Michèle Dussault et Louise Potvin Conférence plénière Un réseau intégré au service de l urgence Michèle Dussault et Louise Potvin Un réseau intégré au service de l Urgence Michèle Dussault, MD B.Sc. Chef intérimaire Département d Urgence

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE GESTION 2012-2013

RAPPORT ANNUEL DE GESTION 2012-2013 RAPPORT ANNUEL DE GESTION 2012-2013 Aussi disponible sur notre site internet : www.csssetchemins.qc.ca Adopté par le conseil d administration du Centre de santé et de services sociaux des Etchemins le

Plus en détail

QUI FAIT QUOI? DIRECTION DE LA QUALITÉ ET DES SERVICES SOCIAUX. NOM/FONCTION DOSSIERS PERSONNEL ADMINISTRATIF Andrée Rinfret Poste 318

QUI FAIT QUOI? DIRECTION DE LA QUALITÉ ET DES SERVICES SOCIAUX. NOM/FONCTION DOSSIERS PERSONNEL ADMINISTRATIF Andrée Rinfret Poste 318 QUI FAIT QUOI? DIRECTION DE LA QUALITÉ ET DES SERVICES SOCIAUX Yvan Roy Directeur Poste 352 Andrée Rinfret Poste 318 Véronique Côté et recherche Poste 316 Suzanne Boisclair Poste 337 Jacinthe Gagnon Technicienne

Plus en détail

CONSEIL DES MÉDECINS, DENTISTES ET PHARMACIENS RAPPORT ANNUEL 2006-2007

CONSEIL DES MÉDECINS, DENTISTES ET PHARMACIENS RAPPORT ANNUEL 2006-2007 CONSEIL DES MÉDECINS, DENTISTES ET PHARMACIENS RAPPORT ANNUEL 2006-2007 Marc-André Lemire, M.D. Président Juin 2007 J'ai le plaisir de vous soumettre le rapport annuel 2006-2007 du Conseil des médecins,

Plus en détail

RÔLE DU GESTIONNAIRE ET CHEF D ÉQUIPE SI

RÔLE DU GESTIONNAIRE ET CHEF D ÉQUIPE SI RÔLE DU GESTIONNAIRE ET CHEF D ÉQUIPE SI GESTIONNAIRE SI CHEF D ÉQUIPE SI Vision et connaissance du modèle Vision et connaissance du modèle Établit la structure et la vision du programme en fonction des

Plus en détail

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Point de mire: la réorganisation Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Réseaux communautaires de soins spécialisés Les

Plus en détail

Guide sur le perfectionnement et le développement professionnel ACEP

Guide sur le perfectionnement et le développement professionnel ACEP Guide sur le perfectionnement et le développement professionnel ACEP Table des matières Chapitre I : Énoncé de principes : 1. Préambule. 3 2. Programme de perfectionnement et de développement carrière...

Plus en détail

PROJET DE FUSION VOLONTAIRE ÉTUDE DE FAISABILITÉ

PROJET DE FUSION VOLONTAIRE ÉTUDE DE FAISABILITÉ CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX D AHUNTSIC ET MONTRÉAL-NORD ET CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE BORDEAUX-CARTIERVILLE SAINT-LAURENT PROJET DE FUSION VOLONTAIRE ÉTUDE DE FAISABILITÉ JANVIER

Plus en détail

Amélioration continue de la performance organisationnelle «Projet Lean Healthcare Six Sigma»

Amélioration continue de la performance organisationnelle «Projet Lean Healthcare Six Sigma» Amélioration continue de la performance organisationnelle «Projet Lean Healthcare Six Sigma» 1 Gouvernance des projets : NOS RÉALISATIONS Bureau de projets (planification et priorisation des projets, validation

Plus en détail

Proposition d un MODÈLE D ORGANISATION DE SERVICES

Proposition d un MODÈLE D ORGANISATION DE SERVICES Proposition d un MODÈLE D ORGANISATION DE SERVICES JUIN 2007 Nous tenons à remercier Madame Suzanne Nicolas, consultante en santé primaire et gestion, pour la consultation qu elle a effectué et le rapport

Plus en détail

Le genre féminin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Le genre féminin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes. Programme d intéressement pour l implantation du rôle de l infirmière praticienne spécialisée Modalités d application 15-919-04W RÉDACTION Direction des soins infirmiers Direction générale des services

Plus en détail

L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue

L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue Marie-Christine Lemieux, M.Sc. Inf., IPSPL 2 e Symposium

Plus en détail

CADRE DE GESTION MÉCANISME D ACCÈS

CADRE DE GESTION MÉCANISME D ACCÈS SRSOR Les Services de Réadaptation du Sud-Ouest et du Renfort CADRE DE GESTION MÉCANISME D ACCÈS USAGER PRÉSENTANT UNE DÉFICIENCE INTELLECTUELLE OU UN TROUBLE ENVAHISSANT DU DÉVELOPPEMENT Février 2007

Plus en détail

INFECTIEUSE VOLUME 3 NUMÉRO 2 OCTOBRE 2015

INFECTIEUSE VOLUME 3 NUMÉRO 2 OCTOBRE 2015 DIRECTION DE SANTÉ PUBLIQUE CENTRE INTÉGRÉ UNIVERSITAIRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE LA CAPITALE-NATIONALE ACTIVITÉ GRIPPALE ET BILAN DE LA CAMPAGNE DE VACCINATION, SAISON 2014-2015 ACTIVITÉ GRIPPALE

Plus en détail

HÔPITAL RIVIÈRE-DES-PRAIRIES

HÔPITAL RIVIÈRE-DES-PRAIRIES HÔPITAL RIVIÈRE-DES-PRAIRIES L Hôpital Rivière-des-Prairies (HRDP), situé dans le nord-est de l île de Montréal, est un centre hospitalier de soins psychiatriques, d'enseignement et de recherche, affilié

Plus en détail

Projet clinique et organisationnel. Phase I

Projet clinique et organisationnel. Phase I Projet clinique et organisationnel Phase I La phase I du projet clinique et organisationnel est une production du Centre de santé et de services sociaux de Dorval-Lachine-LaSalle. Le document est disponible

Plus en détail

Planification stratégique 2012-2015

Planification stratégique 2012-2015 Planification stratégique 2012-2015 A Agence de la santé et des services sociaux des Laurentides Rédaction : Données, graphiques et analyses statistiques : Révision : Nadia Poulin, conseillère cadre, Direction

Plus en détail

SOINS DE PREMIÈRE LIGNE

SOINS DE PREMIÈRE LIGNE AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QUESTIONNAIRE PRÉPARATOIRE À LA VISITE D AGRÉMENT DU PROGRAMME SEPTEMBRE 2011 Ordre des infirmières

Plus en détail

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles Centre de réadaptation en déficience intellectuelle de Québec (CRDI de Québec) 7843, rue des Santolines Québec (Québec) G1G 0G3 Téléphone : 418 683-2511 Télécopieur : 418 683-9735 www.crdiq.qc.ca Fiche

Plus en détail

Formation en utilisation de la recherche pour cadres qui exercent dans la santé

Formation en utilisation de la recherche pour cadres qui exercent dans la santé Formation en utilisation de la recherche pour cadres qui exercent dans la santé L élaboration d une stratégie organisationnelle visant la mise en place de meilleures pratiques cliniques et administratives

Plus en détail

Plan stratégique 2004-2007

Plan stratégique 2004-2007 Plan stratégique 2004-2007 Mot du directeur général Au cours des dernières années, plusieurs travaux importants et consultations tant à l interne qu à l externe ont conduit le Collège à l adoption de nombreux

Plus en détail

en bref Le système de santé et de services sociaux au Québec

en bref Le système de santé et de services sociaux au Québec en bref Le système de santé et de services sociaux au Québec en bref Le système de santé et de services sociaux au Québec Édition produite par : La Direction des communications du ministère de la Santé

Plus en détail

RÈGLE, MÉTHODE, PROTOCOLE DE SOINS INFIRMIERS ET ORDONNANCE COLLECTIVE : DES OUTILS PRÉCIEUX ET COMPLÉMENTAIRES

RÈGLE, MÉTHODE, PROTOCOLE DE SOINS INFIRMIERS ET ORDONNANCE COLLECTIVE : DES OUTILS PRÉCIEUX ET COMPLÉMENTAIRES RÈGLE, MÉTHODE, PROTOCOLE DE SOINS INFIRMIERS ET ORDONNANCE COLLECTIVE : DES OUTILS PRÉCIEUX ET COMPLÉMENTAIRES Geneviève Ménard, M. Sc. inf., M. Sc. (Adm. de la santé) Directrice-conseil Direction, Affaires

Plus en détail