EXPERIENCE DES INSTALLATEURS PRIVES DANS LA CONVERSION DES VEHICULES AU GPL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EXPERIENCE DES INSTALLATEURS PRIVES DANS LA CONVERSION DES VEHICULES AU GPL"

Transcription

1 ASSOCIATION DES PROFESSIONNELS DES GAZ CARBURANTS ( APGC ) EXPERIENCE DES INSTALLATEURS PRIVES DANS LA CONVERSION DES VEHICULES AU GPL Benyoucef ARACHICHE Vice Président de l APGC, Directeur Général de la Sarl GHAZAL spécialisée dans la conversion des véhicules essence au GPL et au GNV. 03 Juin 2015

2 I. Début d Activité (1995) L expérience du secteur privé dans la transformation des 1 er Installateur 1995 véhicules au GPL a démarré en 1995 avec l agrément du 1 er Installateur à ALGER. Le secteur privé vient compléter les efforts déployés depuis 1983 par NAFTAL pour assurer le développement du GPL carburant. Il a été très bien accueilli par les utilisateurs de GPL en particulier: Les taxis qui représentaient 99% de la clientèle du GPL carburant en 1995 et qui peinaient à transformer leurs véhicules.

3 II. Agréments d autres Installateurs ( ) Devant la forte demande exprimée, d autres installateurs ont commencé à être agréés à partir de er Installateur Ces nouveaux Centres décentralisés ont eu un impact très positif sur la clientèle puisqu ils ont permis dans le cadre de la conversion des véhicules de prendre en charge localement les demandes sans que les clients aient à se déplacer à ALGER. En outre les véhicules convertis et localisés dans les wilayates de l intérieur du pays pouvaient donc faire assurer le SAV GPL de leurs véhicules sans se déplacer jusqu Alger.

4 III. Création de l Association des Installateurs En 2003 création de APGC (l Association des Professionnels des Gaz Carburants): 1- Défendre les intérêts des installateurs du GPL du secteur prive 2- Participation a des manifestations sur les gaz carburants et présentation de communications sur le GPL 3- Proposition des idées visant à dynamiser et développer le GPL carburant en ALGERIE. Association des Professionnels des Gaz Carburants

5 III. Création de l Association des Installateurs 4- APGC a travaillé en étroite collaboration avec l APRUE pour: Assurer la réussite du 1 er programme de financement à 50% de la conversion des véhicules. 5- APGC a saisi en 2013 l APN pour amender la proposition faites dans le cadre de la loi de finances 2014 qui prévoyait: Importation par les concessionnaires de véhicules équipés en GPL au détriment des capacités nationales de conversion. 6- APGC participe activement aux travaux du CIME à travers son représentant membre de ce comité.

6 IV. Capacités des installateurs privés Aujourd hui prés de 100 Installateurs privés exercent au niveau de plusieurs wilayates et ont capitalisé une grande expérience. La plupart des installateurs sont jeunes avec des profils très hétérogènes variant du simple mécanicien à l Ingénieur en mécanique. La capacité de conversion des installateurs privés > véh/an (~ 2 véh/jour/installateur), or ces capacités sont facilement extensibles. Réalisations actuelles totales (publiques + privés) < véh/an

7 V. Systèmes GPL introduits en Algérie 1- Système à Mélangeur L activité a débuté avec la conversion des véhicules à carburateur type Peugeot 404, 504, 505, Renault 18, 25, Passat brésilienne, etc 2- Système à Injection Séquentielle La formation des Installateurs a été assurée par des techniciens Italiens pour: - Améliorer la compétence et la qualité de l installation - Introduire de nouveaux systèmes : le système à injection avec mélangeur, - Puis depuis une dizaine d année, le dernier système à injection séquentielle aujourd hui installé au niveau international Système à Injection Séquentielle s installe sur tous les véhicules de dernière génération et permet d élargir l offre de conversion à la majorité des véhicules commercialisés

8 VI. Formation des Installateurs Afin de répondre aux attentes de la clientèle en qualité, sécurité et fiabilité des installations GPL réalisées, des formations périodiques de perfectionnement sont assurées avec le concours des techniciens italiens et la plupart des installateurs privés y participent.

9 VII. Campagnes de sensibilisation sur le GPL Face aux idées reçus par beaucoup de clients potentiels sur les effets du GPL, l APGC a fait un travail d information et de sensibilisation à travers ses participations aux différents salons nationaux et à travers les communications faites dans les revues spécialisées ou lors d interview télévisées Corriger les idées reçues en donnant l image réelle du GPL : produit propre, économique, plus sûr que l essence et qui réduit l usure du moteur

10 VIII. Introduction de nouveaux produits Pour répondre aux exigences de la clientèle, l APGC a introduit l utilisation de différents modèles de réservoirs Ces nouveaux produits répondent aux soucis exprimés par les clients quant à l occupation totale de la malle par le réservoir: Des réservoirs toriques installés à la place de la roue de secours ont été proposés et acceptés Des systèmes de remplissage logés dans la trappe à essence ont également été proposés pour ne pas toucher à la tôle du véhicule et gâcher son esthétique.

11 IX. Actions auprès des Concessionnaires Automobiles Les installateurs privés ont réussi à convaincre à travers la qualité du travail qu ils offraient les concessionnaires (Chevrolet, Hyundai, KIA) à vendre des véhicules au GPL ou à maintenir la garantie concessionnaire pour les véhicules transformés au GPL D autres marques représentées par les Sociétés mères (Renault, PSA: Peugeot et Citroën) ont préféré faire intervenir les responsables qualité de leur société mère à la démarche. Le choix de l Installateur retenu s est fait sur la base d audits de ses capacités et de ses compétences et sur la base d un cahier de charges de niveau OEM (Original Manufacturer Equipment) à respecter

12 IX. Actions auprès des Concessionnaires Automobiles Le défi a été relevé: Renault et PSA confient aujourd hui leurs véhicules à transformer au GPL (0 km) à des installateurs privés. Renault Peugeot Citroën

13 X. Un travail de fourmis pénible mais positif L APGC des Installateurs privées est fière d avoir contribué à développer l utilisation du GPL carburant avec un résultat positif de : véh convertis au GPL par le privé (~ 60% du total véh convertis) TEP de GPLC vendus en 2013 Réduction de 10% de la consommation d essence et donc son importation Réduction de la pollution atmosphérique créée par les gaz d échappement des véhicules

14 X. Un travail de fourmis pénible mais positif Ce résultat n a été possible que grâce à l effort important déployé par NAFTAL dans le développement du réseau de stations GPL.

15 Je saisis cette occasion pour souligner que L APGC des Installateurs s est toujours considérée comme partenaire de Naftal pour la concrétisation d un objectif d intérêt national. Chaque véhicule converti par un installateur privé c est environ 2 tonnes de GPL vendus annuellement par NAFTAL: Un gain pour NAFTAL Un gain pour l UTILISATEUR Un gain pour l ALGERIE Un gain pour l ECOLOGIE et le CITOYEN (réduction des gaz toxiques rejetés par les véhicules essence et diesel) Si beaucoup d efforts ont été faits par le secteur privé pour faire avancer le projet GPL carburant en Algérie, et permettre ainsi d augmenter les ventes de GPL et de réduire celles de l essence beaucoup de problèmes restent posés. Et peuvent se résumer comme suit :

16 XI. CONTRAINTES RENCONTREES 1. Au niveau de la règlementation : Règlementation appliquée aujourd hui pour la conversion des véhicules au GPL date des années 70 et est largement dépassée puisqu elle ne fait pas référence aux systèmes utilisés derniers Certains équipements exigés par cette règlementation (Polyvanne R67-00) sont fabriqués uniquement pour le marché ALGERIEN alors qu il existe aujourd hui la polyvanne R67-01 qui présente plus de sécurité :

17 XI. CONTRAINTES RENCONTREES 1. Au niveau de la règlementation : Polyvanne R67-01 Polyvanne R67-00 Les prix de timbre appliqués ne sont pas uniformes

18 XI. CONTRAINTES RENCONTREES 1. Au niveau de la règlementation : L application du contrôle par les DMI diffère d une région à une autre en raison de l interprétation de la règlementation qui est faite par chaque Ingénieur des Mines chargé du contrôle. Certaines DMI au lieu de contrôler l installation GPL tel que le prévoit le décret de 1983, préfèrent contrôler le numéro de châssis et la conformité du véhicule et vont jusqu à demander à faire vérifier la conformité du véhicule avant sa conversion.

19 XI. CONTRAINTES RENCONTREES 2. La précarité de l activité: Activité très volatile en raison des prix très bas des carburants (essence et diesel) n incitant pas les clients à transformer leurs véhicules. ESSENCE: 22,60DA DIESEL: 13,70DA GPL: 9DA Aujourd hui l ensemble des installateurs fonctionne à 20% de leurs capacités et certains ont préféré changer d activité.

20 XI. CONTRAINTES RENCONTREES 2. La précarité de l activité: Le 1 er programme de financement qui a démarré en septembre 2013 a été très bien accueilli aussi bien par les installateurs que par les clients mais a donné l inverse de l effet attendu en raison : Délais très long de remboursement des installateurs par le trésor public (plus d une année parfois) Arrêt du programme en septembre 2014 créant un ralentissement de la demande dans l attente d un 2 ème programme qui tarde à venir.

21 XI. CONTRAINTES RENCONTREES 3. Réaction très timide des concessionnaires : Pour les dispositions de la loi de finances de 2014 sur la commercialisation des véhicules au GPL. L arrêté d application prévoit la transformation de 10% des véhicules importés en essence, Or il est très possible en réduisant l importation de véhicules à essence et en augmentant celle des diesel de contourner cette loi. Ce qui donnerait également l effet inverse de celui attendu.

22 XI. CONTRAINTES RENCONTREES 4. Autorisation de transport de réservoirs GPL: Transport de réservoirs de GPL pour approvisionner les installateurs est soumis à une autorisation qui relevait du Ministère de l Intérieur et qui a été transférée récemment au Ministère des Transports: La procédure de demande de cette autorisation est très contraignante et perturbe l approvisionnement des installateurs. Les réservoirs sont des récipients en acier vide et ne contiennent ni accessoires ni GPL. Les réservoirs ont été classés comme produits hautement dangereux et pourtant des bouteilles de butane pleines sont transportées et livrées sans autorisations et sont plus dangereuses que les réservoirs en acier vide.

23 XI. CONTRAINTES RENCONTREES 5. Interdiction d accès aux parkings pour véhicules GPL Interdiction d accès aux parkings et à certains hôtels faite aux véhicules équipés de systèmes GPL est aujourd hui un frein au développement du GPL carburant en ALGERIE Cette interdiction ne repose sur aucun texte règlementaire en ALGERIE. Au niveau International, l accès aux parkings souterrains est interdit seulement aux véhicules GPL non munis de soupapes de sécurité ce qui n est pas le cas pour l Algérie puisque cet équipement est généralisé à l ensemble des systèmes GPL installés.

24 XI. CONTRAINTES RENCONTREES 6. Affectation de terrains en zone d activité: Difficultés d acquisition de terrains en zone d activité pour investir dans des centres de conversion modernes Les Installateurs qui ont les moyens, achètent des terrains en 2 ème et 3 ème main à des prix exorbitants et donc de superficies réduites pour réaliser leurs projets. Les terrains qui se trouvent en zone urbaine se voient opposer le refus de la protection civile pour l obtention du Permis de Construire au motif que l activité est hautement dangereuse, alors que l activité conversion des véhicules au GPL est de la pure mécanique.

25 XII. PROPOSITIONS DE L ASSOCIATION POUR UNE REDYNAMISATION DU GPL CARBURANT. L APGC des Installateurs de GPL est consciente du rôle qu elle joue au double plan économique et écologique. Plan économique, il est prouvé que la consommation de GPL en substitution à l essence fait gagner à l ALGERIE des devises au plan macro-économique. Plan écologique, il est aujourd hui reconnu que les gaz d échappement des véhicules aussi bien à essence que diesel, sont responsables dans une large part de la pollution atmosphérique ressentie surtout dans les grands centres urbains où il y a une forte concentration du parc automobile et une forte densité de la population.

26 XII. PROPOSITIONS DE L ASSOCIATION POUR UNE REDYNAMISATION DU GPL CARBURANT. Impact des pollutions atmosphériques

27 XII. PROPOSITIONS DE L ASSOCIATION POUR UNE REDYNAMISATION DU GPL CARBURANT. En juin 2012, le Centre International pour la Recherche sur le Cancer (CIRC), qui fait partie de l'organisation mondiale de la santé (OMS), a classé les gaz d'échappement des moteurs Diesel comme étant cancérogènes.

28 XII. PROPOSITIONS DE L ASSOCIATION POUR UNE REDYNAMISATION DU GPL CARBURANT. Le Diesel est un Polluant réglementé pour son impact sur la santé (Problèmes respiratoires et maladies cardiovasculaires) Journal of thrombosis and hemostasis, 2013 There is a proven link between exposure to trafficderived particulate air pollution and the incidence of platelet-driven cardiovascular diseases

29 XII. PROPOSITIONS DE L ASSOCIATION POUR UNE REDYNAMISATION DU GPL CARBURANT. Partant de ce constat, et compte tenu de l état du parc de véhicules notamment diésel circulant en Algérie et le nombre grandissant de maladies respiratoires recensées dans les grandes agglomérations (plus de 47% des consultations faites dans les urgences d Alger sont dues à des problèmes respiratoires): ll est urgent de prendre en charge cette activité en lui permettant de réaliser en priorité dans les grandes villes une forte pénétration du GPL en substitution à l essence et du GNV en substitution au diesel.

30 XII. PROPOSITIONS DE L ASSOCIATION POUR UNE REDYNAMISATION DU GPL CARBURANT. Nous proposons la mise en œuvre des actions suivantes: 1. Augmenter l écart de prix entre le GPL et les autres carburants (essence et diesel) pour rendre plus rentable pour l utilisateur la conversion du véhicule au GPL 2. Remettre en place le financement des installations GPL en revoyant les procédures de remboursement aux installateurs du montant financé pour avoir un délai de remboursement raisonnable et en optant pour des programmes de financement pluri annuels sans interruption d une année à l autre

31 XII. PROPOSITIONS DE L ASSOCIATION POUR UNE REDYNAMISATION DU GPL CARBURANT. Nous proposons la mise en œuvre des actions suivantes: 3. Revoir et actualiser la règlementation du GPL et assurer une uniformité du contrôle au niveau de toutes les DMI 4. Multiplier le nombre de stations de GPL 5. Revoir les dispositions de l arrêté d application de la loi de finances 2014 relative à la vente de véhicules au GPL en prévoyant un quota par rapport au volume total de véhicules commercialisés afin d éviter toute interprétation de la loi.

32 XII. PROPOSITIONS DE L ASSOCIATION POUR UNE REDYNAMISATION DU GPL CARBURANT. Nous proposons la mise en œuvre des actions suivantes: 6. Mettre fin, au moyen d un texte règlementaire clair, à l abus des gérants de parkings et Hotels qui interdisent l accès aux véhicules GPL. 7. Assouplir les procédures de demande d autorisation de transport de réservoirs GPL en tenant compte des contraintes de l activité afin d éviter les interruptions d approvisionnement. 8. Ouvrir l accès aux terrains en concession en zones d activités aux Installateurs GPL.

33 Ceci permettrait d assurer un meilleur développement du GPLC et atteindre la vitesse de croisière qui tarde à venir et que nous situons entre 50 et véh/an

34 لكم على شكرا اهتمامكم Thank you for your attention

LUTTE CONTRE LA POLLUTION ATMOSPHERIQUE ET PROMOTION DES VEHICULES PROPRES AU BENIN

LUTTE CONTRE LA POLLUTION ATMOSPHERIQUE ET PROMOTION DES VEHICULES PROPRES AU BENIN LUTTE CONTRE LA POLLUTION ATMOSPHERIQUE ET PROMOTION DES VEHICULES PROPRES AU BENIN Présenté par M. Wabi MARCOS Coordonnateur Sous Programme Lutte Contre la Pollution Atmosphère INTRODUCTION PLAN DE PRESENTATION

Plus en détail

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7.1. Méthodologie 7.1.1. Calcul des coûts socio-économiques L intérêt du projet de prolongement de la ligne T1 vers Val de Fontenay est évalué

Plus en détail

Présentation de la Société NAFTAL

Présentation de la Société NAFTAL SOCIETE NATIONALE DE COMMERCIALISATION ET DE DISTRIBUTION DE PRODUITS PETROLIERS Filiale de SONATRACH, spa au capital social de 15 650 000 000 DA Présentation de la Société NAFTAL Mai 2014 Historique &

Plus en détail

Une conduite souple, rationnelle et sécuritaire pour le bien des usagers, de leur véhicule et de notre environnement

Une conduite souple, rationnelle et sécuritaire pour le bien des usagers, de leur véhicule et de notre environnement Une conduite souple, rationnelle et sécuritaire pour le bien des usagers, de leur véhicule et de notre environnement Quelle voiture achetée? Carburation : les nouveaux diesel sont plus «propres» que les

Plus en détail

7 ASTUCES POUR L ACHAT DE VOTRE FUTURE VOITURE. Présenté par Transpoco

7 ASTUCES POUR L ACHAT DE VOTRE FUTURE VOITURE. Présenté par Transpoco 7 ASTUCES POUR L ACHAT DE VOTRE FUTURE VOITURE Présenté par Transpoco Après un énième passage chez le garagiste en moins de deux mois, vous avez décidez qu il était temps de vous séparer de votre vieille

Plus en détail

Forum du 07 /04 /2011

Forum du 07 /04 /2011 Forum du 07 /04 /2011 Bilan général du tout automobile et de ces conséquences. La voiture est devenue l objet primordial de nos déplacements Infrastructures au détriment de la qualité de la vie Conséquences

Plus en détail

COMMISSION DE LA SECURITE DES CONSOMMATEURS

COMMISSION DE LA SECURITE DES CONSOMMATEURS REPUBLIQUE FRANCAISE ---- COMMISSION DE LA SECURITE DES CONSOMMATEURS Paris, le 7 mai 1997 AVIS RELATIF AU BENZENE DANS LES CARBURANTS LA COMMISSION DE LA SECURITE DES CONSOMMATEURS, VU le Code de la Consommation,

Plus en détail

Observatoire de la Mobilité 2015

Observatoire de la Mobilité 2015 Observatoire de la Mobilité 2015 Septembre 2015 Contexte, objectifs et méthodologie de l étude Ce document présente les principaux résultats de l Observatoire de la Mobilité 2015 réalisée par l IFOP pour

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. - Autorisation délivrée par le Wali ou le président de l APC pour l implantation des capacités de stockage GPL/C de la station.

FICHE TECHNIQUE. - Autorisation délivrée par le Wali ou le président de l APC pour l implantation des capacités de stockage GPL/C de la station. FICHE TECHNIQUE Intitulé du métier ou de l activité : Station de Service Codification NAA : GG 52 49 Codification ONS : 52 48 Codification CNRC : 604 611 Inscription de l activité : CNRC Type d autorisation

Plus en détail

Guide méthodologique

Guide méthodologique Communauté d Agglomération de NIORT du GRAND NANCY PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS Plan de Déplacement Entreprise Guide méthodologique Septembre 2007 m u n i c i p a l i t é s e r v i c e 7 1, a v e n u e

Plus en détail

MILAN LA MISE EN ŒUVRE D UN PEAGE URBAIN ECOLOGIQUE. Mots clés : Politique environnementale ; Réhabilitation des cœurs de ville

MILAN LA MISE EN ŒUVRE D UN PEAGE URBAIN ECOLOGIQUE. Mots clés : Politique environnementale ; Réhabilitation des cœurs de ville MILAN LA MISE EN ŒUVRE D UN PEAGE URBAIN ECOLOGIQUE Mots clés : Politique environnementale ; Réhabilitation des cœurs de ville Monographie rédigée par Camille MARTINET et Julien ALLAIRE sur la base de

Plus en détail

EPREUVE DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 7 septembre 2011

EPREUVE DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 7 septembre 2011 J. 11 1203 MINISTERE DE L INTERIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITES TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION BEPECASER EPREUVE DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 7 septembre 2011 Question 1 Dans le cadre de l apprentissage

Plus en détail

SOMMAIRE Présentation de la société La situation avant la mise en place de la démarche environnementale La mise en place de la démarche environnementale Politique environnementale Sensibilisation et communication

Plus en détail

Le Régime Fiscal des Véhicules

Le Régime Fiscal des Véhicules République Algérienne Populaire et Démocratique Ministère des Finances Direction Générale des Douanes Le Régime Fiscal des Véhicules Séminaire sur l efficacité énergétique dans le transport «promotion

Plus en détail

BEPECASER EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Session du 16 mai 2001

BEPECASER EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Session du 16 mai 2001 MINISTERE DE L EQUIPEMENT, J. 5242 DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT BEPECASER EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Session du 16 mai 2001 Question n 1 Un automobiliste arrive à une intersection où est implanté

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Optimisation des trajets de véhicules de moins de 3,5 tonnes ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES

ACTIONS GLOBALES. Optimisation des trajets de véhicules de moins de 3,5 tonnes ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES FICHE ACTIONS Réseau Coursiers ACTIONS GLOBALES Optimisation des trajets de véhicules de moins de 3,5 tonnes ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des clients aux risques de pollution liés aux

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE FLOTTES DE VÉHICULES SOMMAIRE INTRODUCTION OBJECTIF DU DIAGNOSTIC DESCRIPTION MODALITÉS DE RÉALISATION DU DIAGNOSTIC COÛT

DIAGNOSTIC DE FLOTTES DE VÉHICULES SOMMAIRE INTRODUCTION OBJECTIF DU DIAGNOSTIC DESCRIPTION MODALITÉS DE RÉALISATION DU DIAGNOSTIC COÛT DIAGNOSTIC DE FLOTTES DE VÉHICULES SOMMAIRE INTRODUCTION OBJECTIF DU DIAGNOSTIC DESCRIPTION DE LA PRESTATION MODALITÉS DE RÉALISATION DU DIAGNOSTIC Visite du site et investigations Rapport d étude Présentation

Plus en détail

La fée électricité sous le capot?

La fée électricité sous le capot? La fée électricité sous le capot? Quand on analyse les nouvelles motorisations proposées pour les véhicules on s aperçoit vite qu elles reposent pratiquement toutes sur l emploi de moteurs électriques

Plus en détail

allianceautopropane.com

allianceautopropane.com allianceautopropane.com QUI EST ALLIANCE AUTOPROPANE? LE PLUS GRAND RÉSEAU D AUTOPROPANIERS EN AMÉRIQUE Alliance AutoPropane est un réseau de propaniers qui se consacre à la distribution et à la vente

Plus en détail

association adilca www.adilca.com LE COUPLE MOTEUR

association adilca www.adilca.com LE COUPLE MOTEUR LE COUPLE MOTEUR Quelles sont les caractéristiques essentielles d un véhicule à moteur? Les services marketing le savent, c est la puissance et la vitesse maximale qui, au premier abord, focalisent l attention

Plus en détail

PLAN DE DEPLACEMENT ADMINISTRATION ( PDA ) DREAL DIRCO DRAAF. Ecogestes : Intégrer le développement durable au quotidien CALM - 20 03 2013 -

PLAN DE DEPLACEMENT ADMINISTRATION ( PDA ) DREAL DIRCO DRAAF. Ecogestes : Intégrer le développement durable au quotidien CALM - 20 03 2013 - PLAN DE DEPLACEMENT ADMINISTRATION ( PDA ) DREAL DIRCO DRAAF Ecogestes : Intégrer le développement durable au quotidien CALM - 20 03 2013 - Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du

Plus en détail

PLUS DE DROITS ET PLUS DE CHOIX POUR LE CONSOMMATEUR. Plus d informations sur la loi Consommation : mars 2015

PLUS DE DROITS ET PLUS DE CHOIX POUR LE CONSOMMATEUR. Plus d informations sur la loi Consommation : mars 2015 Plus d informations sur la loi Consommation : www.loiconso.gouv.fr #LoiConso VOITURE CONSOMMATION RESPONSABLE QUALITÉ & TRAÇABILITÉ CARTE DE FIDÉLITÉ ON LITIGES OFF LUTTE CONTRE LE SURENDETTEMENT SANTÉ

Plus en détail

1S20 Classe énergétique d un véhicule

1S20 Classe énergétique d un véhicule FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S20 Classe énergétique d un véhicule Type d'activité Exercice/évaluation Notions et contenus Énergie libérée lors de la combustion d un hydrocarbure ou d un

Plus en détail

Commentaires sur le 9ème Palmarès / avril 2013

Commentaires sur le 9ème Palmarès / avril 2013 Commentaires sur le 9ème Palmarès / avril 2013 1423 versions de 215 modèles de 42 marques Le classement de la voiture citoyenne établi avec les modèles et les versions disponibles le 1 er décembre 2012

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 16 17

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 16 17 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 16 17 MINISTERE DE L INDUSTRIE ET DES MINES Arrêté du 2 Joumada Ethania 1436 correspondant au 23 mars 2015 fixant les cahiers des charges relatifs aux conditions

Plus en détail

Synthèse de l étude ADEME "2 roues motorisés Euro3 : progrès environnementaux et comparaison à l automobile"

Synthèse de l étude ADEME 2 roues motorisés Euro3 : progrès environnementaux et comparaison à l automobile mai 2007 Synthèse de l étude ADEME "2 roues motorisés Euro3 : progrès environnementaux et comparaison à l automobile" Contexte de l étude La mise en application de la nouvelle étape réglementaire Euro3

Plus en détail

Analyse factuelle de BVA

Analyse factuelle de BVA Analyse factuelle de BVA I. Evolution des déplacements 48% des habitants ont diminué au moins un type de déplacements Parmi les types de déplacements testés, ce sont les déplacements en ville et en voiture

Plus en détail

Recensement des flottes de véhicules à motorisation alternative en Rhône-Alpes

Recensement des flottes de véhicules à motorisation alternative en Rhône-Alpes Recensement des flottes de véhicules à motorisation alternative en Rhône-Alpes Estimation du potentiel de développement SYNTHÈSE DES RÉSULTATS 2014 avec le soutien de Enquête 2014 Pour la seconde fois

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 12 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05 18 Rabie Ethani 1436 Décret exécutif n 15-54 du 17 Rabie Ethani 1436 correspondant au 7 février 2015 modifiant et complétant le décret exécutif n 06-349

Plus en détail

rendement réel de formation et effectivite, examens et contrôles, l enseignement spécifique dans les domaines

rendement réel de formation et effectivite, examens et contrôles, l enseignement spécifique dans les domaines Centre de formation de Heftsiba 90 ans d expérience prouvée Introduction Dans un monde en constante évolution, rien ne saurait remplacer l étude. En effet, l importance des ressources humaines au sein

Plus en détail

GPL CARBURANT PRIMAGAZ : UNE SOLUTION PROPRE ET ECONOMIQUE A REDECOUVRIR

GPL CARBURANT PRIMAGAZ : UNE SOLUTION PROPRE ET ECONOMIQUE A REDECOUVRIR Automobile Economie et écologie GPL CARBURANT PRIMAGAZ : UNE SOLUTION PROPRE ET ECONOMIQUE A REDECOUVRIR Objet : Pour répondre à la hausse ininterrompue des prix des carburants traditionnels (+ 26.5% de

Plus en détail

*** La clé de l éco conduite ***

*** La clé de l éco conduite *** *** La clé de l éco conduite *** LE CARBURANT EST CHER ET POLLUANT!! GRATUIT > > > TOUS LES CONSEILS POUR DIMINUER VOTRE CONSOMMATION DE CARBURANT!! Par souci écologique, de sécurité routière et pour le

Plus en détail

Test électoral 2014 de la RTBF

Test électoral 2014 de la RTBF ÉLECTIONS 2014 Test électoral 2014 de la RTBF L AVIS DES PRINCIPAUX PARTIS FRANCOPHONES EN MATIÈRE DE MOBILITÉ NIVEAU FÉDÉRAL Les voitures de société doivent être taxées plus fortement Il s agit avant

Plus en détail

La voiture électrique. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque

La voiture électrique. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque La voiture électrique Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque I) Introduction II) Composition et Fonctionnement d une voiture électrique III) Gros plan sur les Batteries IV) Conclusion

Plus en détail

MINISTERE DES TRANSPORTS ETABLISSEMENT NATIONAL DE CONTROLE TECHNIQUE AUTOMOBILE ENACTA

MINISTERE DES TRANSPORTS ETABLISSEMENT NATIONAL DE CONTROLE TECHNIQUE AUTOMOBILE ENACTA MINISTERE DES TRANSPORTS ETABLISSEMENT NATIONAL DE CONTROLE TECHNIQUE AUTOMOBILE ENACTA CONTROLE TECHNIQUE DES VEHICULES AUTOMOBILES MARS 2015 Réglementation régissant le contrôle technique automobile

Plus en détail

RC030/RC035 Appareil d aspiration de liquide à air comprimé (manuel) Instructions. Celui-ci peut être utilisé pour l aspiration de :

RC030/RC035 Appareil d aspiration de liquide à air comprimé (manuel) Instructions. Celui-ci peut être utilisé pour l aspiration de : RC030/RC035 Appareil d aspiration de liquide à air comprimé (manuel) Instructions Celui-ci peut être utilisé pour l aspiration de : Huile de moteur Huile de boîte de vitesses et du système de transmission

Plus en détail

LA COMBINAISON D UN MOTEUR DIESEL FROID ET D UN TRAFIC URBAIN DENSE EST DÉSASTREUSE EN TERMES DE CONSOMMATION ET D ÉMISSIONS

LA COMBINAISON D UN MOTEUR DIESEL FROID ET D UN TRAFIC URBAIN DENSE EST DÉSASTREUSE EN TERMES DE CONSOMMATION ET D ÉMISSIONS LA COMBINAISON D UN MOTEUR DIESEL FROID ET D UN TRAFIC URBAIN DENSE EST DÉSASTREUSE EN TERMES DE CONSOMMATION ET D ÉMISSIONS Une nouvelle recherche dénonce le problème de la diésélisation de Bruxelles

Plus en détail

Une boîte de vitesses automatique à 8 rapports pour le Nouveau Daily Hi-Matic : le plaisir de conduite absolu

Une boîte de vitesses automatique à 8 rapports pour le Nouveau Daily Hi-Matic : le plaisir de conduite absolu Une boîte de vitesses automatique à 8 rapports pour le Nouveau Daily Hi-Matic : le plaisir de conduite absolu Iveco est présent à Bruxelles à l occasion des deux salons «European Motor Show» et «Truck

Plus en détail

Ligue contre la Violence Routière

Ligue contre la Violence Routière Ligue contre la Violence Routière La Ligue contre la violence routière, notre confrère français, vient de lancer la voiture citoyenne. Elle tient compte aussi bien de la protection de l environnement que

Plus en détail

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles H. Bonnes pratiques environnementales 1. Déchets La gestion des déchets est régie par : des grands principes définissant, par exemple, les responsabilités du producteur ou détenteur de déchets ou la prise

Plus en détail

Projet DEC Soutenance Finale Renouvellement du parc automobile de Télécom Bretagne. Groupe 7. Lundi 12 Décembre 2011 Version 2.0

Projet DEC Soutenance Finale Renouvellement du parc automobile de Télécom Bretagne. Groupe 7. Lundi 12 Décembre 2011 Version 2.0 Soutenance Finale Renouvellement du parc automobile de Télécom Bretagne Vincent ATTOLODE Mehdi ERRAKI Gaëtan FAYON Alexandre HENON Quentin LALLEMENT Charlotte LEGER Botu SUN Chi ZHANG Tuteur : Frédéric

Plus en détail

FRAIS DE VEHICULE 2014

FRAIS DE VEHICULE 2014 ASSOCIATION AGREEE DES MEDECINS DU HAUT-RHIN - BAS-RHIN - MOSELLE 10, rue de Leicester - 67000 STRASBOURG Tél. : 03.88.61.87.54 - Fax 03.88.41.18.11 VOL XXXVII N 33 - REGISTRE DES ASSOCIATIONS AGREMENT

Plus en détail

Volvo FE hybride Pour la distribution et la collecte des ordures

Volvo FE hybride Pour la distribution et la collecte des ordures Volvo FE hybride Pour la distribution et la collecte des ordures Avec des PTR jusqu à 26 tonnes, le Volvo FE hybride réunit tous les atouts pour la collecte des ordures et la distribution. Le moteur électrique

Plus en détail

FOURNITURE DE 23 VÉHICULES LÉGERS OU UTILITAIRES POUR LES SERVICES DE CHAMBÉRY MÉTROPOLE. Cahier des charges. Barberaz. Barby.

FOURNITURE DE 23 VÉHICULES LÉGERS OU UTILITAIRES POUR LES SERVICES DE CHAMBÉRY MÉTROPOLE. Cahier des charges. Barberaz. Barby. Barberaz Barby Bassens Challes-les-Eaux Chambéry Cognin Curienne Jacob-Bellecombette La Motte-Servolex La Ravoire La Thuile Les Déserts Montagnole Puygros Saint-Alban-Leysse Saint-Baldoph Saint-Cassin

Plus en détail

EXPRIMEZ-VOUS LORS DU CHOIX DE VOS PNEUS : EXIGEZ DES PNEUS SÛRS, ÉNERGÉTIQUEMENT EFFICACES ET SILENCIEUX! WWW.ETIQUETTE-PNEUS.CH

EXPRIMEZ-VOUS LORS DU CHOIX DE VOS PNEUS : EXIGEZ DES PNEUS SÛRS, ÉNERGÉTIQUEMENT EFFICACES ET SILENCIEUX! WWW.ETIQUETTE-PNEUS.CH EXPRIMEZ-VOUS LORS DU CHOIX DE VOS PNEUS : EXIGEZ DES PNEUS SÛRS, ÉNERGÉTIQUEMENT EFFICACES ET SILENCIEUX! POUR DE MEILLEURS PNEUS SUR LES ROUTES SUISSES S exprimer lors du choix des pneus? Donner son

Plus en détail

Sommaire Parties engagées... 2 Préambule... 2 Synthèse des résultats et conclusion de ces tests.... 3 II.

Sommaire Parties engagées... 2 Préambule... 2 Synthèse des résultats et conclusion de ces tests.... 3 II. 0 Sommaire Parties engagées... 2 Préambule... 2 I. Synthèse des résultats et conclusion de ces tests.... 3 1. Réduction de la consommation de carburant... 4 2. Réduction des émissions de gaz polluants...

Plus en détail

Le Caddy Van et Maxi Van

Le Caddy Van et Maxi Van Le Caddy Van et Maxi Van Le Caddy Van et Maxi Van Le Caddy EcoFuel et Caddy BiFuel * Les informations relatives à la consommation de carburant et aux émissions de CO 2 figurent aux pages 38-39. Les entrepreneurs

Plus en détail

Gamme 2010-2011 Véhicules électriques et hybrides

Gamme 2010-2011 Véhicules électriques et hybrides Exposant Ecomobilys, partenaire de votre mobilité urbaine. 251 avenue Saint-Exupéry 62100 Calais Gamme 2010-2011 Véhicules électriques et hybrides Little 4 version fermée, sur le port de la ville de Calais.

Plus en détail

Le prix du carburant et le développement de l usage de la voiture particulière en Algérie

Le prix du carburant et le développement de l usage de la voiture particulière en Algérie Le prix du carburant et le développement de l usage de la voiture particulière en Algérie 1. INTRODUCTION Par : Farès Boubakour, Professeur des Universités Ahmed Youssouf Amrane, doctorant Laboratoire

Plus en détail

MECANICIEN DE VEHICULES DE TOURISME ET UTILITAIRES

MECANICIEN DE VEHICULES DE TOURISME ET UTILITAIRES MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE SECTION MECANICIEN ENSEIGNEMENT

Plus en détail

ET PLUS DE CHOIX ET PLUS DE CHOIX VOUS AVEZ PLUS DE DROITS VOUS AVEZ PLUS DE DROITS GRÂCE À LA LOI CONSOMMATION GRÂCE À LA LOI CONSOMMATION

ET PLUS DE CHOIX ET PLUS DE CHOIX VOUS AVEZ PLUS DE DROITS VOUS AVEZ PLUS DE DROITS GRÂCE À LA LOI CONSOMMATION GRÂCE À LA LOI CONSOMMATION GRÂCE À LA LOI CONSOMMATION VOUS AVEZ PLUS DE DROITS ET PLUS DE CHOIX VOITURE CONSOMMATION RESPONSABLE QUALITÉ & TRAÇABILITÉ GRÂCE À LA LOI CONSOMMATION VOUS AVEZ PLUS DE DROITS ET PLUS DE CHOIX CARTE

Plus en détail

1- Organisation des services de la Comptabilité

1- Organisation des services de la Comptabilité 1 04 Février 2013 2 3 1- Organisation des services de la Comptabilité Les services de la comptabilité comportent : La DGC composée de 05 Directions et d une inspection; L Agence Centrale Comptable du Trésor;

Plus en détail

FRAIS DE VEHICULE 2012

FRAIS DE VEHICULE 2012 ASSOCIATION AGREEE DES MEDECINS DU HAUT-RHIN - BAS-RHIN - MOSELLE 10, rue de Leicester - 67000 STRASBOURG Tél. : 03.88.61.87.54 - Fax 03.88.41.18.11 VOL XXXVII N 33 - REGISTRE DES ASSOCIATIONS AGREMENT

Plus en détail

Capture et stockage du CO2 (CCS)

Capture et stockage du CO2 (CCS) European Technology Platform for Zero Emission Fossil Fuel Power Plants (ZEP) Capture et stockage du CO2 (CCS) Une solution majeure pour combattre le changement climatique 50% de réduction des émissions

Plus en détail

FORUM INTERNATIONAL DE L ELECTRICITE (FINELEC) DU 29 MARS AU 1 er AVRIL 2011. PALAIS DES CONGRES DE YAOUNDE, CAMEROUN.

FORUM INTERNATIONAL DE L ELECTRICITE (FINELEC) DU 29 MARS AU 1 er AVRIL 2011. PALAIS DES CONGRES DE YAOUNDE, CAMEROUN. FORUM INTERNATIONAL DE L ELECTRICITE (FINELEC) DU 29 MARS AU 1 er AVRIL 2011. PALAIS DES CONGRES DE YAOUNDE, CAMEROUN. LES RECOMMANDATIONS ISSUES DES ATELIERS Ateliers 1.1 Création d un cadre incitatif

Plus en détail

L'AUTOMOBILE DU FUTUR

L'AUTOMOBILE DU FUTUR L'AUTOMOBILE DU FUTUR CFM 2013 Bordeaux 26 aout 2013 Paul PARNIERE AUTOMOBILE = PRODUIT *Grand public *Fort contenu technologique et industriel *Mobilité individuelle *Nuisances globales et locales. NOMBRE

Plus en détail

Dépannage Conditions générales

Dépannage Conditions générales Dépannage Conditions générales DEFINITION Véhicule Tous les véhicules immatriculés en Belgique qui sont repris dans le contrat de Athlon Car Lease Assistance. Les remorques et caravanes sont également

Plus en détail

RÉDUIRE LES EFFETS DU TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES SUR L ENVIRONNEMENT

RÉDUIRE LES EFFETS DU TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES SUR L ENVIRONNEMENT DIRCTION D LA COMMUNICATION CORPORAT D O S S I R D PRSS Lyon / Mars 2013 RÉDUIR LS FFTS DU TRANSPORT ROUTIR D MARCHANDISS SUR L NVIRONNMNT Pour réduire les effets sur l environnement tout au long du cycle

Plus en détail

Le 1er Comparateur de prix d automobiles

Le 1er Comparateur de prix d automobiles Le 1er Comparateur de prix d automobiles Avec Kidioui.fr, vous payez le bon prix sans négocier! Le site Kidioui.fr est un comparateur de prix pour les véhicules neufs et d occasion. Il réunit les meilleures

Plus en détail

Réponse de Jean Luc Forget, candidat du MoDem, aux questions envoyées par l association dans le cadre des élections municipales de 2008.

Réponse de Jean Luc Forget, candidat du MoDem, aux questions envoyées par l association dans le cadre des élections municipales de 2008. TOULOUSE, le 7 février 2008 Aux adhérents de l Association Vélo Assemblée Générale du 9 février 2008 Réponse de Jean Luc Forget, candidat du MoDem, aux questions envoyées par l association dans le cadre

Plus en détail

Conduire : un acte de travail Prévention du risque routier

Conduire : un acte de travail Prévention du risque routier Santé, Sécurité, Environnement Conduire : un acte de travail Prévention du risque routier Formation initiale AP Formation ACMO 2010 Le risque routier : un risque professionnel majeur Les accidents de la

Plus en détail

Mémoire sur l industrie du taxi

Mémoire sur l industrie du taxi Mémoire sur l industrie du taxi Présenté à la : Commission permanente du conseil d agglomération sur l environnement, le transport et les infrastructures et Commission permanente du conseil municipal sur

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION POUR LA LOCATION LONGUE DUREE DE VEHICULES AUTOMOBILES

DOSSIER DE CONSULTATION POUR LA LOCATION LONGUE DUREE DE VEHICULES AUTOMOBILES C O N T A C T L O T O I S P O U R L E S E N T R E P R I S E S DOSSIER DE CONSULTATION POUR LA LOCATION LONGUE DUREE DE VEHICULES AUTOMOBILES Maîtres d ouvrage Chambre de Commerce et d Industrie du Lot

Plus en détail

concession obligatoire pour installer l eau ou le gaz

concession obligatoire pour installer l eau ou le gaz concession obligatoire pour installer l eau ou le gaz Installer l eau ou le gaz dans la région lausannoise nécessite de passer par une entreprise au bénéfice d une concession. A Lausanne et dans les communes

Plus en détail

Communiqué de presse. Scania à l IAA: durabilité et services à l avantage des clients

Communiqué de presse. Scania à l IAA: durabilité et services à l avantage des clients page 1 sur 10 Scania à l IAA: durabilité et services à l avantage des clients Scania Citywide avec système hybride Scania Nouvelles innovations permettant des économies significatives de carburant Nouveau

Plus en détail

PETIT GUIDE D ÉCO-CONDUITE

PETIT GUIDE D ÉCO-CONDUITE PETIT GUIDE D ÉCO-CONDUITE L éco-conduite : notre collectivité s engage Rouler dans «le bon sens» aujourd hui, c est utiliser sa voiture de manière écologique, économique et sûre. Ce guide vous permettra

Plus en détail

FICHE FISCALITE 2014 LA FISCALITÉ AUTOMOBILE : GÉNÉRALITÉS & SPÉCIFICITÉS POUR LES VÉHICULES PARTICULIERS MÉMENTO SUR LA FISCALITÉ AUTOMOBILE.

FICHE FISCALITE 2014 LA FISCALITÉ AUTOMOBILE : GÉNÉRALITÉS & SPÉCIFICITÉS POUR LES VÉHICULES PARTICULIERS MÉMENTO SUR LA FISCALITÉ AUTOMOBILE. FICHE FISCALITE 2014 MÉMENTO SUR LA FISCALITÉ AUTOMOBILE Page 1 SOMMAIRE LES AVANTAGES EN NATURE :... 3 2 modes de calcul :... 3 Mode n 1 : le calcul selon les dépenses au réel :... 3 Mode n 2 : le calcul

Plus en détail

ALGERIE Loi de finances complémentaire pour 2009 Mesures fiscales

ALGERIE Loi de finances complémentaire pour 2009 Mesures fiscales Août 2009 ALGERIE Loi de finances complémentaire pour 2009 Mesures fiscales Comme tous les ans le gouvernement algérien a adopté fin juillet une loi de finances complémentaires (LFC) pour 2009 (Ordonnance

Plus en détail

FMB Forum 2012 sur le financement de l agriculture (Du 28 au 30 mars 2012) Kampala - Ouganda

FMB Forum 2012 sur le financement de l agriculture (Du 28 au 30 mars 2012) Kampala - Ouganda FMB Forum 2012 sur le financement de l agriculture (Du 28 au 30 mars 2012) Kampala - Ouganda Plan 1. À propos de la FMB 2. Évolution de la FMB 3. Présentation et caractéristiques des produits 4. Facteurs

Plus en détail

Incitations à l acquisition de véhicules neufs moins polluants en 2014

Incitations à l acquisition de véhicules neufs moins polluants en 2014 Incitations à l acquisition de véhicules neufs moins polluants Incitations à l acquisition de véhicules neufs moins polluants en 2014 2014 PREAMBULE Afin d inciter les particuliers, les entreprises et

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. saintronic. rendre le complexe accessible

DOSSIER DE PRESSE. saintronic. rendre le complexe accessible DOSSIER DE PRESSE saintronic SOMMAIRE Saintronic, la mobilité verte 1 2 3 4 5 LES NOUVELLES BORNES SAINTRONIC, INTELLIGENTES ET CONNECTÉES ELECTROMOBILISONS-NOUS! SAINTRONIC, 40 ANS DE PERFORMANCE INDUSTRIELLE

Plus en détail

MISSION DE L ENTREPRISE. Fabriquer grâce à son savoir faire, des produits en acier, aluminium et polymères pour les vendre sur le marché mondial

MISSION DE L ENTREPRISE. Fabriquer grâce à son savoir faire, des produits en acier, aluminium et polymères pour les vendre sur le marché mondial Bureau/presentation corpo/presentation goldcorp/powerpoint minautor AOUT 2013 MISSION DE L ENTREPRISE Fabriquer grâce à son savoir faire, des produits en acier, aluminium et polymères pour les vendre sur

Plus en détail

I - QU EST-CE QU UN CASINO?

I - QU EST-CE QU UN CASINO? LES CASINOS I - QU EST-CE QU UN CASINO? Un casino est «un établissement comportant trois activités distinctes» : Le spectacle, La restauration Le jeu Sous une même direction L IMPLANTATION I DES CASINOS

Plus en détail

Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations gouvernementales Tél. : 613-688-2064 Téléc. : 613-852-9696 smith@electricity.

Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations gouvernementales Tél. : 613-688-2064 Téléc. : 613-852-9696 smith@electricity. Proposition prébudgétaire 2015 de l Association canadienne de l électricité (ACÉ) présentée au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations

Plus en détail

TABLE ANALYTIQUE. Les chiffres renvoient aux numéros de pages. Section 2 Exonération 144. Chapitre 2 Applications 179

TABLE ANALYTIQUE. Les chiffres renvoient aux numéros de pages. Section 2 Exonération 144. Chapitre 2 Applications 179 TABLE ANALYTIQUE Les chiffres renvoient aux numéros de pages Introduction générale 7 LIVRE 1 Droit européen de la concurrence Introduction 19 Partie 1 Ententes et abus de position dominante Titre 1 Domaine

Plus en détail

DISPOSITIONS LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES DANS LE SECTEUR DE LA DISTRIBUTION ET DE LA GESTION DES CENTRES COMMERCIAUX

DISPOSITIONS LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES DANS LE SECTEUR DE LA DISTRIBUTION ET DE LA GESTION DES CENTRES COMMERCIAUX DISPOSITIONS LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES DANS LE SECTEUR DE LA DISTRIBUTION ET DE LA GESTION DES CENTRES COMMERCIAUX Monsieur AIT ABDERRAHMANE Abdelaziz Directeur Général de la Régulation et de l Organisation

Plus en détail

FORUM REGIONAL SUR L INITIATIVE ENERGIE SOLAIRE DE LA CEDEAO Présentation de la Côte d Ivoire

FORUM REGIONAL SUR L INITIATIVE ENERGIE SOLAIRE DE LA CEDEAO Présentation de la Côte d Ivoire FORUM REGIONAL SUR L INITIATIVE ENERGIE SOLAIRE DE LA CEDEAO Présentation de la Côte d Ivoire GNIGBOGNIMA Siriki N CHO Pâcome Chargés d études à la Direction Générale de l Energie Dakar, 18-21 octobre

Plus en détail

Les constructeurs automobiles et la manipulation des tests d émissions de CO2: nouvelles preuves et solutions. Briefing. Mai 2013

Les constructeurs automobiles et la manipulation des tests d émissions de CO2: nouvelles preuves et solutions. Briefing. Mai 2013 Mai 2013 Briefing Les constructeurs automobiles et la manipulation des tests d émissions de CO2: nouvelles preuves et solutions Contexte et résumé Les automobilistes devraient pouvoir disposer d informations

Plus en détail

E/ECE/324/Rev.2/Add.100/Rev.2/Amend.4 E/ECE/TRANS/505/Rev.2/Add.100/Rev.2/Amend.4

E/ECE/324/Rev.2/Add.100/Rev.2/Amend.4 E/ECE/TRANS/505/Rev.2/Add.100/Rev.2/Amend.4 25 janvier 2011 Accord Concernant l'adoption de prescriptions techniques uniformes applicables aux véhicules à roues, aux équipements et aux pièces susceptibles d'être montés ou utilisés sur un véhicule

Plus en détail

La Nissan Leaf 2.0 est élue Grand Prix Auto Environnement

La Nissan Leaf 2.0 est élue Grand Prix Auto Environnement INFORMATION PRESSE Le 22 mai 2013 PRIX AUTO ENVIRONNEMENT MAAF 2013 La Nissan Leaf 2.0 est élue Grand Prix Auto Environnement MAAF Assurances récompense 5 véhicules pour la nouvelle édition du Prix Auto

Plus en détail

Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM

Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM Congrès SATW, Yverdon 29-30 août 2008 G. Planche Directeur Déploiement HydroGen4, Berlin 1 Agenda La

Plus en détail

Sdem50. Projet de déploiement d infrastructures de recharge sur le département de la Manche. Communauté de communes de Sèves-Taute le 7 octobre 2014

Sdem50. Projet de déploiement d infrastructures de recharge sur le département de la Manche. Communauté de communes de Sèves-Taute le 7 octobre 2014 Sdem50 Projet de déploiement d infrastructures de recharge sur le département de la Manche Communauté de communes de Sèves-Taute le 7 octobre 2014 Un peu d histoire Les prémices du véhicule électrique

Plus en détail

LA LUMIÈRE MAÎTRISÉE LE LIFI LA COMMUNICATION PAR LA LUMIÈRE

LA LUMIÈRE MAÎTRISÉE LE LIFI LA COMMUNICATION PAR LA LUMIÈRE LA LUMIÈRE MAÎTRISÉE LE LIFI LA COMMUNICATION PAR LA LUMIÈRE 2014 EASYLUM ÉTEND SON OFFRE AVEC LE LIFI Notre savoir-faire concernant l éclairage LED est maitrisé, c est pourquoi nous intégrons dorénavant

Plus en détail

2 nd semestre. Synthèse de l étude D3 Parcours Analyse de la fidélité des clients par marque. En partenariat avec

2 nd semestre. Synthèse de l étude D3 Parcours Analyse de la fidélité des clients par marque. En partenariat avec 2 nd semestre 2014 Synthèse de l étude D3 Parcours Analyse de la fidélité des clients par marque En partenariat avec Note de synthèse 1 +33 6 87 70 31 12 1. Cadre général L étude D3 Parcours est réalisée

Plus en détail

PER I TURISTI STRANIERI: GUIDARE IN ITALIA. Documents normalement demandés pour conduire une voiture de location en Italie:

PER I TURISTI STRANIERI: GUIDARE IN ITALIA. Documents normalement demandés pour conduire une voiture de location en Italie: Location de voitures Documents normalement demandés pour conduire une voiture de location en Italie: - Permis de conduire en cours de validité, obtenu depuis au moins 1 an, donnant l'autorisation de conduire

Plus en détail

Voiture électrique. Quelles technologies? Pour quels usages? Pour quand? Paris, le 18 novembre 2011

Voiture électrique. Quelles technologies? Pour quels usages? Pour quand? Paris, le 18 novembre 2011 Voiture électrique Quelles technologies? Pour quels usages? Pour quand? Paris, le 18 novembre 2011 Président d ALPHEA Hydrogène Président d Ineva CNRT La bibliographie The Department of Energy: Hydrogen

Plus en détail

Introduction... 9. L après-pétrole. Une technologie du futur? Un enjeu environnemental. Conclusion...119. Annexes

Introduction... 9. L après-pétrole. Une technologie du futur? Un enjeu environnemental. Conclusion...119. Annexes Introduction... 9 L après-pétrole «Les biocarburants sont la seule réponse crédible au pic pétrolier.»...15 «Produire ses propres biocarburants, c est accroître sa sécurité d approvisionnement en énergie.»...23

Plus en détail

Qu est ce que le plan d organisation de la réponse de sécurité civile (ORSEC)?

Qu est ce que le plan d organisation de la réponse de sécurité civile (ORSEC)? Les plans de secours sont organisés et mis en oeuvre par une direction unique, le directeur des opérations de secours (DOS) qui est le préfet du département concerné. Qu est ce que le plan d organisation

Plus en détail

Catégorie Sécurité Routière en Entreprise

Catégorie Sécurité Routière en Entreprise Dossier de candidature au Trophée du Gestionnaire de Parc Citoyen 2015 : Critères d éligibilité pour la Sécurité Routière en Entreprise : Est éligible tout gestionnaire de parc qui aura initié et mis en

Plus en détail

INJECTION DIESEL. Page : Savoir S 3.3 1 DATE : CLASSE : Electronique. L injection à rampe commune :

INJECTION DIESEL. Page : Savoir S 3.3 1 DATE : CLASSE : Electronique. L injection à rampe commune : 1 L injection à rampe commune : 1.Mise en situation : 2. Définition : - On entend par système «common rail», un système d injection Diesel dont les injecteurs sont alimentés par une rampe commune et pilotés

Plus en détail

CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux. Nos 374524,374554 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. SAS ALLOCAB SOCIÉTÉ VOXTUR et autres AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux. Nos 374524,374554 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. SAS ALLOCAB SOCIÉTÉ VOXTUR et autres AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux Nos 374524,374554 SAS ALLOCAB SOCIÉTÉ VOXTUR et autres Ordonnance du 5 février 2013 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS LE JUGE DES RÉFÉRÉS Vu 1, sous

Plus en détail

Charte d utilisation des véhicules de service CMA76

Charte d utilisation des véhicules de service CMA76 Charte d utilisation des véhicules de service CMA76 Préambule La Direction de la CMA76 met à votre disposition cette charte d utilisation de ces véhicules. Elle permet de préciser le cadre de la politique

Plus en détail

LA VOITURE ELECTRIQUE

LA VOITURE ELECTRIQUE LA VOITURE ELECTRIQUE Question 1 On cherche reconstituer le circuit d'alimentation d'une voiture électrique. Ce circuit comporte : - un moteur électrique - deux phares avant - deux phares arrière. Le circuit

Plus en détail

Banque de questions : Vérifications extérieures

Banque de questions : Vérifications extérieures Banque de questions : Vérifications extérieures L'interrogation du candidat s'effectue à l'extérieur du véhicule et se décompse en deux temps : - une vérification à faire ou montrer où cela s'effectue

Plus en détail

Révision du «Cadre conceptuel» de l IASB : PROPOSITIONS POUR UNE COMPTABILITE PLUS PRUDENTE ET CENTREE SUR LE «BUSINESS MODEL»

Révision du «Cadre conceptuel» de l IASB : PROPOSITIONS POUR UNE COMPTABILITE PLUS PRUDENTE ET CENTREE SUR LE «BUSINESS MODEL» Révision du «Cadre conceptuel» de l IASB : PROPOSITIONS POUR UNE COMPTABILITE PLUS PRUDENTE ET CENTREE SUR LE «BUSINESS MODEL» La représentation de l activité des entreprises, dans les normes comptables

Plus en détail

QUESTIONS. décembre 2014

QUESTIONS. décembre 2014 QUESTIONS RéPONSES RELATIF à l agrément, aux missions et au fonctionnemement des organismes paritaires collecteurs agréés au titre de la formation professionnelle continue décembre 2014 questions-réponses

Plus en détail

Consommation de flotte (1989 2012)

Consommation de flotte (1989 2012) Bases et méthodologie de comparaison L Association des importateurs suisses d automobiles «auto-suisse» établit chaque année la consommation moyenne des voitures de tourisme vendues appelée consommation

Plus en détail

Technologie et Procédés innovateurs; Conversion des véhicules avec moteur à essence et diesel au GPL Réduction de GES et des coûts d opération.

Technologie et Procédés innovateurs; Conversion des véhicules avec moteur à essence et diesel au GPL Réduction de GES et des coûts d opération. "La qualité et l'innovation est dans notre nature" Technologie et Procédés innovateurs; Conversion des véhicules avec moteur à essence et diesel au GPL Réduction de GES et des coûts d opération. Présenté

Plus en détail

6 TRUCS ET ASTUCES POUR RÉDUIRE LES COÛTS DE VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE. Présenté par Transpoco

6 TRUCS ET ASTUCES POUR RÉDUIRE LES COÛTS DE VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE. Présenté par Transpoco 6 TRUCS ET ASTUCES POUR RÉDUIRE LES COÛTS DE VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE Présenté par Transpoco Une flotte automobile représente un avantage pour les entreprises à la fois en terme de déplacements qui sont

Plus en détail

1 445 M 20 M 5 085 M. l efficacité énergétique. la durabilité. l innovation QUI SOMMES-NOUS? CHIFFRES 2013 PAYS : CLIENTS : RÉSULTAT NET : EBITDA :

1 445 M 20 M 5 085 M. l efficacité énergétique. la durabilité. l innovation QUI SOMMES-NOUS? CHIFFRES 2013 PAYS : CLIENTS : RÉSULTAT NET : EBITDA : QUI SOMMES-NOUS? Gas Natural Fenosa est une entreprise du secteur de l énergie, créée il y a plus de 170 ans et dont la renommée a dépassé les frontières. GAS NATURAL FENOSA Pionnière dans l approvisionnement

Plus en détail