Résume de Cours de Chimie Organique (Prof. M. W. Hosseini) Notions acquises Définitions et conventions : Ordre de grandeur de longueur d'une liaison

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Résume de Cours de Chimie Organique (Prof. M. W. Hosseini) Notions acquises Définitions et conventions : Ordre de grandeur de longueur d'une liaison"

Transcription

1 ésume de ours de himie rganique (Prof. M. W. osseini) Notions acquises Définitions et conventions : Liaison : mise en commun de 2 éléctrons (.. ) Déplacement de deux électrons Déplacement d'un électron Transformation non réversible Equilibre (processus réversible) Mésomérie (délocallisation d'électrons) rdre de grandeur de longueur d'une liaison : Å = m Å = ngström) nm = nanomètre (1 nm = 10-9 m) rdre de grandeur de l'énergie d'une liaison : 100 Kcal/mol ou 100x4.18 Kj/mol Nucléophile = Nu - : centre riche en électrons (anionique ou neutre) : réaction avec un centre pauvre en électrons (électrophile) Electrophile = E : centre pauvre en électrons (cationic ou neutre) : réaction avec un centre riche en électrons (nucléophile) /Base : Brönsted-Lowry : = donneur de Base = accepteur de Lewis : = possède une lacune électronique (pauvre en électron) Base = possède un doublet (riche en électron) emarque I : un nucléophile est souvent également une base. ependant, en modulant l'entourage du centre riche en électrons (en créant de l'encombrement stérique) on peut obtenir un centre fortement basique mais faiblement nucléophile. emarque II : le proton ( ) est un acide de Lewis par excellence, il possède une orbitale s vide.

2 Du danger de la représentation simplifiée Pour simplifier l'écriture, les chimistes utilisent une représentation simplifiée: un trait entre deux atomes et B ( B) représente la jonction entre ces deux atomes (2 électrons = 1 liaison covalente). *Quand il s'agit d'atomes de carbone et d'hydrogène, ils ne sont pas indiqués. Donc pour cette représentation, il y a des implicites (par convention). Souvent, comme on ne représente pas tous les atomes, si l'on ne prend pas garde, on ne respecte pas la règle de l'octet (8 électrons autour du carbone, azote, oxygène etc...) et de ce fait, sans le savoir, on "écrit des carbones "pentavalents". D'autre part, cette représentation ne tient pas compte de la place (volume) occupée par les atomes, donc elle ne permet pas d'apprécier la notion de remplissage de l'espace (encombrement stérique). Enfin, comme il s'agit d'une projection dans un plan, on ne représente pas l'emplacement des atomes dans l'espace (stéréochimie). onseil: tout en utilisant une écriture simplifiée, il faut représenter la structure de Lewis complète des centres (souvent il s'agit d'hétéroatomes).

3 Effets Inductifs et Mésomères : Inductif : lié à la polarisation de liaison (moment dipôlaire : entité vectorielle donc directionnelle résultant de la différence d'électronégativité entre deux atomes formant la liaison), portée faible. Mésomère : lié à la conjuguaison (recouvrement latérale d'orbitales p), effet à longue portée, en terme d'énergie plus forte que l'effet inductif. Solvant* : liquide (gamme de température) non réactif (doit être compatible avec la réaction envisagée) capable de dissoudre (solvater) un composé (soluté). Il est caractérisé par sa constante diélectrique (ε), sa température d'ébulition : T éb (passage à l'état gaz) et congélation (solidification), sa viscosité ainsi que par son mode d'interaction avec le soluté : Solvants : protique ou aprotique. Solvant aprotique (ne possède pas d'hydrogènes polarisés ou "acide"), peut être faiblement (ε faible) ou fortement polaire (ε élevée): incapable de donner de liaisons ydrogène. Exemples: alkanes (peu polaires), Dimethylsulfoxide (DMS), N,N-diméthyleformamide (DMF), éthers tous polaires. Solvant protique (protonique, possède au moins un hydrogène polarisé ou "acide"), habituellement est polaire (ε élevée) : capable de former des liaisons hydrogène. Exemples : 2, -. * ompléter la liste.

4 Exemple: hydrolyse de dérivés halogénés primaires éaction bimoléculaire omplexe activé Energie Etat de transition Energie X Barrière d'énergie Ea Ea éactifs Etat initial ΔG<0 Produits Etat initial - X ΔG<0 oordonnées de la réaction X - oordonnées de la réaction Exemple: hydrolyse de dérivés halogénés tertiaires éaction monomoléculaire omplexe activé Energie Barrière d'énergie 1 éactifs Etat initial 1 Etats de transition Ea 1 Intermédiaire 2 ΔG<0 Etape 1 Etape 2 Ea 2 oordonnées de la réaction Barrière d'énergie 2 Produits Etat initial Energie ΔG Ea 1 B B - X X B Intermédiaire carbocationique B Ea 2 B ou B B oordonnées de la réaction

5 Equilibre acido-basique B B Base Equilibre acido-basique (eversible) Base conjuguée conjugué emarque: ordre de grandeur de basicité et d'acidité des acides et bases organiques Basicité arboxylate l - l - N N Pyridinium 5-6 Phénol 9-10 mine N N mmonium lcolate - lcool midure 1 2 N N mine lkylure - lcane emarque: la réaction acido-basique (échange de proton entre un donneur et un accepteur) est une réaction équilibrée. La proportion des différentes espèces dépend de la force de la base et de l'acide en présence. Pour déprotoner un acide, il faut que la base utilisée soit plus basique que la base conjuguée de l'acide en question. En d'autre termes, il faut que l'acide conjugué de la base soit moins acide que l'acide à déprotoner. cidité

6

7 I) Les LKNES : : Fonction peu réactive, souvent utilisé comme solvant, inflamable *allogénation : Substitution adicalaire(s) : Souvent photochimique - X 2 hν -X Dérivé halogéné *Stabilité du radical :. (3>2>1) *Position allylique (conjugaison) II) Les LENES : = : Fonction riche en électron et réactive *ddition : B -B ddition is ou Trans Stéréochimie -ydrogénation (-) 2 atalyseur ddition is (catalyseur) Stéréochimie, chiralité

8 -ydrohalogénation (-X) X - X arbocation intermédiaire Dérivé halogéné éaction en deux étapes, passage par un carbocation * Stabilité de carbocation : : 3>2>1 *éaction non-stéréospécifique *éaction régiospécifique (Markownikov) Effet Karasch (présence de peroxide) : Passage par un radical régioséléctivité inversée car stabilité pour un radical est : 3>2>1 et l'attaque se fait par Br.. -ydratation (-) atalyse 2 acide arbocation intermédiaire - 2 lcool éaction catalysée par proton, en deux étapes, passage par un carbocation * Stabilité de carbocation : : 3>2>1 (éaction régiospécifique : Markownikov)

9 K 2 r ou KMn 4 concentré III K 2 r Bichromate de Pottasium 1 2 Deux dérivés carbonylés 3 4 Si i (i = 1-4) différent de : deux cétones Si l'un des quatre substituants i = : formation d'un aldehyde qui est oxidé en acide III) Les LYNES : = : Fonction riche en électrons et réactive *ddition -ydrogénation (-) 2 -alogénation X 2 X X lcyne lcène 2 2 X 2 X 2 lkane

10 -xidation Peracide (()) Peracide Epoxide 1) - (ydrure) 2) ( 2 ) 2 lcool Diol (glycol) Epoxide: cycle à 3 atomes tendu et réactif * ttaque de - ou 2 du côté opposé (Trans addition), deux possibilités *éaction stéréospécifique : si alcène substitué (prochiral) : chiralité (stéréochimie) KMn 4 dillué KMn 4 Permanganate de Pottasium Diol (glycol) is-ddition *éaction stéréospécifique : si alcène substitué (prochiral) : chiralité (stéréochimie)

11 -ydrohalogénation (-X) X 2 X 2 -X égiosélectivité : Produit Markownikov -ydratation (-) - 2 Enol cétone égiosélectivité : Produit Markownikov : passage par l'énol le plus stable -Métallation (BM) B -, M lcyne métallé M lcyne métallé = Nucléophile puissant ("équivalent d'un - ") emarques : Voir également : -YLLKNES, YLLENES, Petits cycles (très réactifs)

12 IV) Les DEIVES LGENES : -X : entre électrophile donc Fonction réactive IV éactions de Substitution Nuclépphile (SN 1 : monomoléculaire; SN 2 Bimoléculaire) SN 1 : passage par un intermédiaire carbocationique (état plan), comme l'attaque peut se faire sur les deux faces, si un centre chiral est présent alors il y aura racémisation. SN 2 : Passage par un complexe activé (état de transition), l'attaque se fait du côté opposé au nucléofuge (groupe partant : halogénure), si centre chiral est présent alors il y aura une inversion de configuration. éactions d'elimination (E 1 : monomoléculaire; E 2 Bimoléculaire) E 1 : passage par un intermédiaire cationique (état plan), l'attaque par la base (pour arracher un proton) peut se faire sur les deux faces. E 2 : Passage par un complexe activé (état de transition), le proton à éliminer et le nucléofuge doivent être antipériplanaire. éactions de Substitution Nuclépphile (SN) et éactions d'elémination (E) peuvent être en compétition. ttention à la nature nucléophile et / ou basique, attention à la nature du solvant utilisé (solvants protiques ou aprotiques) entre électrophile Liaison polarisée ttaque par les bases (fortes) éaction d'élimination β α X Nucléofuge ttaque par les Nucléophiles éaction de Substitution

13 V) Les GNMGNESIENS : -MgX : presente un caractère fortement nucléophile (il peut être assimilé à un carbanion - ) :entre nucléophile très réactif Formation: Mg 0 X MgX Préparation à partir d'un dérivé halogéné et du magnésium métallique (degrès d'oxidation zéro : Mg 0 ). Dans le dérivé organomagnésien (MgX), le magnésium est au degrès d'oxidation 2 (Mg II ) (oxidation), par conséquant les deux charges négatives sont apportées par X - et -. éaction : MgX Electrophile Electrophile présente un caractère fortement riche en électron (formellement il agit comme un carbanion - ), de ce fait il présente à la fois un caractère fortement basique et nucléophile. Par conséquent, il peut agir soit en tant que nucléophile dans des réactions de substitution (SN) soit en tant que base dans des réactions d'élimination (E).

14 VI) Les LLS : - : entre acide, basique et nucléophile : Fonction relativement réactive éactivité : *cidité : *Basicité: α lcool entre électrophile 3 Liaison polarisée aractère acide aractère basique et faiblement nucléophile B Base lcoolate Basique Le même type de réactivité est envisageable pour les thiols (-S). ependant, les thiols sont plus acides et les thiolates (-S - ) plus nucléophiles lccol Base 2 2 lcool protoné Base entre nucléofuge ttention : basicité et nucléophilie (encombrement : alcool tertiaire est basique mais faiblement nucléophile) B lcool nullaire lcool primaire lcool secondaire lcool tertiaire Un alcool est faiblement acide, en présence d'une base relativement forte il se déprotone (formation d'alcoolate - ). L'alcoolate est relativement fortement basique (pk a entre (dépendant de la nature (primaire, secondaire ou tertiaire de l'alcool)) et donc également nucléophile. Un alcool est faiblement basique, en présence d'un acide relativement fort il se protone (formation d'alcoolate - ). L'alcoolate est relativement basique (pk a entre (dépendant de la nature (primaire, secondaire ou tertiaire de l'alcool)) et donc également nucléophile. V

15 *éactivité : Electrophile milieu basique Electrophile milieu acide Nucléophile 2 2 Nucléophile Un alcoolate - ne peut pas exister en milieu acide car il se sera protoné et donc sous forme d'alcool. Un alcool protoné 2 ne peut exister qu'en milieu acide. En milieu basique, il sera déprotoné et donc sous forme d'alcool. d'un alcool n'est pas un bon nucléofuge - présente un caractère fortement basique, de ce fait il présente à la fois un caractère basique et nucléophile. Par conséquent, il peut agir soit en tant que nucléophile dans des réactions de substitution (SN) soit en tant que base dans des réactions d'élimination (E). - 2 présente une réactivité similaire à celle des dérivés halogénés ( 2 est un bon nucléofuge) ttention à la stéréochimie de la réaction de deshydratation des alcools en milieu acide (régle de Zaitsev). * xidation : Les alcools nullaires, primaires et secondaires peuvent être oxidés en dérivés carbonylés (aldéhydes, cétones, acides carboxylique).

16 VII) Les MINES : N : entre très légérement acide (1 = ), basique et nucléophile : Fonction réactive N 3 mine nullaire 1 Géométrie Liaison polérisée tétraèdrique N 2 mine primaire N 1 2 N mine secondaire aractère acide entre Nucléophile N mine tertiaire *cidité : 1 2 N mine 2 aractère basique et accépteur de liaison B Base forte 2 2 N midure très Basique ttention : basicité et nucléophilie (encombrement :amine tertiaire (ex : Et 3 N) est basique mais faiblement nucléophile) B N mmonium quaternaire VI Une amine est très faiblement acide, en présence d'une base très forte (-Li (organolithien), -MgX (organomagnésien) il se déprotone (formation d'amidure N - ). L'amidure est très fortement basique (la basicité dépendant de la nature (primaire, secondaire ou tertiaire) de l'amine)) et donc également nucléophile. *Basicité: N mine Base N mine protonée ation mmonium Base Une amine est basique (pk a entre 9-12 (dépendant de la nature (primaire, secondaire ou tertiaire) de l'amine), en présence d'un acide il se protone (formation d'ammonium).

17 *éactivité : 3 N X 3 N X ttaque nucléophile 3 N 3 N 2 N N 4 X Equilibre acido-basique -lkylation : X N 3 X 2 N 2 ttaque nucléophile 2 N 2 3 N 2 N 2 N 4 X Equilibre acido-basique La réaction d'alkylation des amines n'est pas sélective. Souvent plusieurs produits sont formés. -cylation : 3 N 3 N l 3 N l ttaque nucléophile Equilibre acido-basique l 3 N 2 N N 4 l Base Base La réaction d'une amine avec un chlorure d'acide conduit à la formation d'une jonction amide (liaison peptidique). La fonction amide est planaire à cause de la conjuguaison du doublet de l'azote sur la fonction carbonyle (=). Possibilité d'isomérie cis/trans.

18 VII VII) Les ldéhydes et étones : 1 2 = (Fonction carbonyle) : entre électrophile, basique et acide (si présent en α) : Fonction réactive La double liaison Liaison polarisée aractère basique () donne des Géométrie réactions d'addition trigonale plane Double liaison (type alcène) étone ldéhyde caractère acide entre Electrophile B ttention : basicité et nucléophilie (encombrement :énolate secondaire est plus basique que nucléophile) α B Base forte arbonyle arbonyle Base Enolate Basique Base La groupe carbonyle (=) de géométrie trigonale plane est l'une des fonctions les plus importantes de la chimie organique. cause de la différence d'électronégativité entre le carbone et l'oxygène la laison - est fortement polarisée. insi le carbone présente un caractère fortement électrophile. L'anion énolate, formé en présence d'une base forte lorsqu'un hydrogène est présent en α de = (équilibre acido-basique), est un centre nucléophile ambident (densité de charge à la fois sur le carbone et sur l'oxygène (par mésomérie). Il peut donner des réactions de -alkylation (souvent) ou de -alkylation. La protonation de = rend le carbone très électrophile (déficient en électrons).

19 -ddition ionique : B B * ddition d'hydrure (M) : " - ") B VIII En présence d'un réactif présentant un centre électrophile et un centre nucléophile, la fonction =, fortement polarisée, subit une réaction d'addition (analogie avec les alcènes =). Li ydrure de lithium Le même type de réaction peut avoir lieu avec l'hydrure de lithium et de l'aluminium (Lil 4 ). * ddition d'organométallique (M) : " - ") Li rganolithien La réaction d'addition ionique peut se faire en milieu acide Li Li Y, Y La protonation de = rend le carbone lcoolate de Lithium lcoolate de Lithium Y 2 2 lcool lcool Un organolithien (-Li : Li I ), un organomagnésien (-Mg-X : Mg II ) ou un cuprate (-u- : u II ) sont des donneurs de "carbanion" -. En réalité leurs structures peuvent être compliquées. ependant pour raisonner on peut les assimiler à des - nucléophiles et basiques. lors que les -Li sont très basiques et nucléophiles, les -Mg-X et -u- sont fortement nucléophiles et basiques. Le formaldéhyde ( 2 =) donne par l'attaque d'un organométallique un alcool primaire. Les aldéhydes donnent des alcools secondaires tandis que les cétones conduisent aux alcools tertiaires. très électrophile (déficient en électrons).

20 * ddition de cyanure d'hydrogène (acide cyanhydrique) -N: N, Base * ddition d'eau 2 (hydratation) : Nucléophile Electrophile * ddition d'alcool - : *atalyse acide ( ): N N ydrate de carbonyle yanhydrine La réaction d'hydratation de la fonction carbonyle est réversible (équilibre chimique). Sauf des cas particuliers (Formol ( 2 2 ) = forme hydratée du formaldéhyde (méthanal : 2 =)), l'équilibre est largement déplacé vers la forme carbonyle (=). La réaction catalysée par d'addition d'alcool sur le = est également réversible. lors que les hémiacétals ne sont pas stables (équilibre déplacé vers la forme =), les acétals, en particulier les acétals cycliques, sont plus stables. Base - émiacétal cétal -

21 Equilibre céto-énolique: étone (aldéhyde) Enol L'équilibre céto-énolique est une tautomérie et non une mésomérie car un atome () change de place. 'est un équilibre *éactivité : -ydrogénation: *atalyse basique *atalyse acide 1 2 arbonyle Base forte arbonyle arbonyle Basique atalyseur [Ni] 2 B lcool 1 2 Enolate Basique B Enol Enol Base La présence de la double liaison conduit, comme pour les alcènes, à une réaction d'addition d'hydrogène (hydrogénation). Le produit de la réaction est un alcool. Si on part d'une cétone, on obtient un alcool secondaire tandis que si on part d'un aldéhyde il se forme un alcool primaire ( 2 = ) La double liaison = est nettement moins réactive dans une réaction d'hydrogénation que la double liaison =. Par conséquent il est possible d'hydrogéner sélectivement une double liaison = en présence d'une double liaison =. B

22 B Base forte arbonyle Enolate Basique L'hydrogène en α de = est faiblement acide (pka 20-25). Pour arracher ce proton il faut une base relativement forte (amidure : 1 2 N - ). L'énolate est basique et nucléophile. Il réagit avec des centres acides et électrophiles. *lkylation: Enolate nucléophile lkylation Si plusieurs hydrogènes sont X Nucléofuge présents en α de =, la réaction se poursuit (polyalkylation) Electrophile *ldolisation: réaction entre fonctions carbonylez Enolate nucléophile = : ldolate : étolate Basique 2 = : ldol : étol La réaction d'aldolisation peut avoir lieu entre deux fonctions = identiques ou différentes (aldolisation croisée). En générale on obtient un mélange de produits

23 *alogénation: Enolate nucléophile X X X X Pour la réaction haloforme, le carbanion X 3 - est stabilisé par les trois halogènes attracteurs de la densité électronique. Si X = l, il y a formation de chloroforme (l 3 ). -éaction haloforme: X X X - X X 2 X X X 3 X X X 2 - X2 X X 2 X X X 3

Réactions de Substitution Nuclé

Réactions de Substitution Nuclé Réactions de Substitution clé ucléophile I. INTRODUTION La substitution nucléophile résulte de l attaque nucléophile sur un substrat par une espèce riche en électrons (molécule neutre ou anion) et du départ

Plus en détail

LES FONCTIONS CHIMIQUES LES ALCOOLS

LES FONCTIONS CHIMIQUES LES ALCOOLS atem BEN RMDANE LES FNTINS IMIQUES LES ALLS LASSIFIATIN DES ALLS: Un alcool est dit primaire si le carbone fonctionnel portant la fonction est lié à un seul carbone Un alcool est dit secondaire si le carbone

Plus en détail

Effets électroniques-acidité/basicité

Effets électroniques-acidité/basicité Université du Maine Faculté des Sciences Retour Révisions de cours Effets électroniquesacidité/basicité Il est très important dans un cours de himie organique de connaitre ces notions qui vont intervenir

Plus en détail

LES SUBSTITUTIONS NUCLÉOPHILES EN SÉRIE ALIPHATIQUE S N 1 ET S N 2

LES SUBSTITUTIONS NUCLÉOPHILES EN SÉRIE ALIPHATIQUE S N 1 ET S N 2 Pr atem BEN ROMDANE LES SUBSTITUTIONS NUCLÉOPILES EN SÉRIE ALIPATIQUE S N 1 ET S N 2 3 - LE MÉCANISME S N 2 a - Constatations expérimentales Cinétique : l'étude des réactions de substitution nucléophile

Plus en détail

Chapitre 6: PROPRIETES DES LIAISONS CHIMIQUES LES REACTIFS ET REACTIONS EN CHIMIE ORGANIQUE

Chapitre 6: PROPRIETES DES LIAISONS CHIMIQUES LES REACTIFS ET REACTIONS EN CHIMIE ORGANIQUE UNIVERSITE DES ANTILLES Faculté de médecine ours de Mr PELMARD Robert rpelmard@univag.fr Les cours seront complétés par la suite. hapitre 6: PRPRIETES DES LIAISNS IMIQUES LES REATIFS ET REATINS EN IMIE

Plus en détail

Réactions d addition nucléophile Sur le groupement carbonyle

Réactions d addition nucléophile Sur le groupement carbonyle adia BULEKAS éactions d addition nucléophile Sur le groupement carbonyle I. ITDUTI 1) éactivité de la liaison = : omme tous les composés à liaisons multiples, les composés carbonylés peuvent subir des

Plus en détail

CH 10. ALDEHYDES ET CETONES

CH 10. ALDEHYDES ET CETONES 10. ALDEYDES ET ETNES R R R' Aldéhyde étone 10. ALDEYDES ET ETNES 1. Nomenclature ALDEYDES 3 3 2 3 2 2 méthanal (formaldéhyde) éthanal acétaldéhyde propanal propionaldéhyde butanal butyraldéhyde trans

Plus en détail

Chapitre 9 : Les alcools. I) Définitions et rappels

Chapitre 9 : Les alcools. I) Définitions et rappels UNIVESITE DES ANTILLES Faculté de médecine ours de Mr PELMAD obert rpelmard@univ- ag.fr Les cours seront complétés par la suite. hapitre 9 : Les alcools I) Définitions et rappels La formule générale des

Plus en détail

Chapitre 4: Les dérivés halogénés. I) Rappels et définitions

Chapitre 4: Les dérivés halogénés. I) Rappels et définitions UNIVESITE DES ANTILLES Faculté de médecine ours de Mr PELMAD obert rpelmard@univ- ag.fr UE 15 hapitre 4: Les dérivés halogénés I) appels et définitions Tout composé portant un ou plusieurs atomes d halogènes

Plus en détail

CHIMIE pour Biologie 2

CHIMIE pour Biologie 2 CHIMIE pour Biologie 2 1. Structures et formules des molécules organiques 2. Effets électroniques 3. Mécanismes réactionnels 4. Les fonctions et leur réactivité Mécanismes en chimie organique : introduction

Plus en détail

Chapitre 6 : Les Composés Carbonylés Aldéhydes et Cétones. Professeur Ahcène BOUMENDJEL

Chapitre 6 : Les Composés Carbonylés Aldéhydes et Cétones. Professeur Ahcène BOUMENDJEL UE Pharmacie - himie himie rganique hapitre 6 : Les omposés arbonylés Aldéhydes et étones Professeur Ahcène BUMENDJEL Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés.

Plus en détail

I) Rappels et définitions

I) Rappels et définitions UNIVESITE DES ANTILLES Faculté de médecine ours de Mr PELMAD obert rpelmard@univ- ag.fr Les cours seront complétés par la suite. hapitre 7: DEIVES ABNYLES I) appels et définitions Un dérivé carbonylé possède

Plus en détail

Les alcènes. Nous avons vu, que le carbocation le plus stable est le (B), il a donc plus de chance d exister (majoritaire).

Les alcènes. Nous avons vu, que le carbocation le plus stable est le (B), il a donc plus de chance d exister (majoritaire). ours BTS chimie organique I. Généralités 1. Formule brute n 2n quand ils présentent une seule insaturation. Les alcènes Le premier alcène : 2 4 appelé éthène ou éthylène de son ancien nom encore très usité.

Plus en détail

CHIMIE VOLUME HORAIRE TOTAL = 120 HEURES 1. CHIMIE GENERALE VOLUME HORAIRE TOTAL = 45 HEURES

CHIMIE VOLUME HORAIRE TOTAL = 120 HEURES 1. CHIMIE GENERALE VOLUME HORAIRE TOTAL = 45 HEURES 7 CHIMIE VOLUME HORAIRE TOTAL = 120 HEURES COURS = 72 heures. TRAVAUX PRATIQUES = 24 heures TRAVAUX DIRIGES = 24 heures. 1. CHIMIE GENERALE VOLUME HORAIRE TOTAL = 45 HEURES COURS = 27 heures. TRAVAUX PRATIQUES

Plus en détail

PQAQQEQS ********** ECUE 1 : CHIMIE ET CLASSES THERAPEUTIQUES. Répondre Sur la grille de réponses au feutre noir CE CAHIER COMPREND 5 PAGES

PQAQQEQS ********** ECUE 1 : CHIMIE ET CLASSES THERAPEUTIQUES. Répondre Sur la grille de réponses au feutre noir CE CAHIER COMPREND 5 PAGES \ UNH/ERS>4TE PRKS-ES? CRQTFJL FCULTE m-2 MEDECINE UNIVERSIT}; PRIS-EST CRETEIL NNEE UNIVERSITIRE 2012-2013 PQQQEQS ' ECUE 1 : CHIMIE ET CLSSES THERPEUTIQUES. DUREE : 0 h 30 E. ********** CETTE EPREUVE

Plus en détail

Les amines GÉNÉRALITÉS ET NOMENCLATURE

Les amines GÉNÉRALITÉS ET NOMENCLATURE 12 Les amines GÉÉRALITÉS ET MECLATURE Les amines dérivent de l ammoniac 3 par substitution d un ou plusieurs atomes d hydrogène par un ou plusieurs groupes alkyle ou aryle. Il existe trois classes d amines

Plus en détail

Chapitre 15 : Mécanismes en chimie organique- Réactions de substitution nucléophile et d élimination

Chapitre 15 : Mécanismes en chimie organique- Réactions de substitution nucléophile et d élimination 1-Les objectifs du chapitre Chapitre 15 : Mécanismes en chimie organique- Réactions de substitution nucléophile et d élimination Ce que je dois connaître Les mécanismes de substitution nucléophile S N

Plus en détail

DE L ATOME A LA MOLECULE ORGANIQUE

DE L ATOME A LA MOLECULE ORGANIQUE DE L ATOME A LA MOLECULE ORGANIQUE I L atome de carbone dans la molécule 1) L atome de carbone C(Z=6) : [He] 2s 2 2p 2 V=2 à l état fondamental V=4 à son état excité 99,99 % des atomes de carbone de la

Plus en détail

Partie 1. Addition nucléophile suivie d élimination (A N + E) 1.1. Réactivité électrophile des acides carboxyliques et groupes dérivés

Partie 1. Addition nucléophile suivie d élimination (A N + E) 1.1. Réactivité électrophile des acides carboxyliques et groupes dérivés Molécules et matériaux organiques Partie 1. Addition nucléophile suivie d élimination (A N + E) 1.1. Réactivité électrophile des acides carboxyliques et groupes dérivés bjectifs du chapitre Notions à connaître

Plus en détail

PCSI Chimie Organique Cours Travaux Dirigés Partie 2

PCSI Chimie Organique Cours Travaux Dirigés Partie 2 PCSI Chimie Organique Cours Travaux Dirigés Partie 2 B) Composés éthyléniques I - Généralités II - éaction d addition A - Addition des acides halogénés B - Addition de H 2 O (hydratation) en présence de

Plus en détail

Problème : Synthèse stéréosélective du moénocinol

Problème : Synthèse stéréosélective du moénocinol : Synthèse stéréosélective du moénocinol Le moénocinol de formule brute C252 est un alcool lipidique obtenu lors de l'hydrolye de deux antibiotiques : la moénomycine et la prasinomycine. A- Préparation

Plus en détail

COURS DE CHIMIE ORGANIQUE. Deuxième partie OR3

COURS DE CHIMIE ORGANIQUE. Deuxième partie OR3 CU DE CIMIE GAIQUE Deuxième partie 3 I- Généralités 1- omenclature Il existe trois classes d'amines : LE AMIE amines primaires amines secondaires amines tertiaires 3 C C 2 ˇ thanamine 2 3 C 3 C -mˇ thylˇ

Plus en détail

CHM 2520 Chimie organique II

CHM 2520 Chimie organique II M 2520 M 2520 himie organique Énols et énolates Acidité des aldéhydes et des cétones voir S&F 17.1 le groupement carbonyle, étant assez électrophile, rend les protons en alpha assez acides on note également

Plus en détail

Problème 3 : vers la synthèse de la dolastatine 14

Problème 3 : vers la synthèse de la dolastatine 14 34 ème lympiade Internationale de Chimie Épreuve de sélection Feuilles réponses Pb 3 Problème 3 : vers la synthèse de la dolastatine 14 1 Combien de stéréoisomères de configuration possède l acide dolatriénoïque?

Plus en détail

Effets inductifs et mésomères

Effets inductifs et mésomères CHIMIE RGANIQUE (Stage de pré-rentrée UE1) Effets inductifs et mésomères bjectifs: Découvrir les effets électroniques inductifs et mésomères. Aborder l ordre de priorité des groupes fonctionnels donneurs

Plus en détail

Tutorat Santé Bordeaux UE /2014 1/8

Tutorat Santé Bordeaux UE /2014 1/8 Séance 3 QCM 1 : Soit la réaction de méthanolyse, une substitution nucléophile entre le méthanol et le (S)- (1-iodoéthyl)benzène C6H5-CHI-CH3. La vitesse de la réaction reste inchangée si on augmente la

Plus en détail

Transformations en chimie organique

Transformations en chimie organique Transformations en chimie organique La chimie organique est l étude des molécules organiques et de leurs transformations au cours des réactions chimiques. Cette étude peut être menée à l échelle macroscopique,

Plus en détail

Chapitre 2 : Entités organiques réactives

Chapitre 2 : Entités organiques réactives ovis Darrigan hapitre 2 - Page 1 hapitre 2 : Entités organiques réactives Il existe 4 types connus d espèces organiques dans lesquelles le carbone a une valence de 2 ou 3. e sont des entités habituellement

Plus en détail

I) Définitions et rappels

I) Définitions et rappels UNIVESITE DES ANTILLES Faculté de médecine ours de Mr PELMAD obert rpelmard@univ- ag.fr Les cours seront complétés par la suite. hapitre 8 : Les acides carboxyliques I) Définitions et rappels Une molécule

Plus en détail

Problème XIV Synthèse de l aspartame (Mines 2003)

Problème XIV Synthèse de l aspartame (Mines 2003) Page 1 laude ANIES EduKlub S.A. Problème XIV L aspartame est un ester dipeptidique de synthèse qui présente de remarquables propriétés édulcorantes. e composé possède en effet un pouvoir sucrant environ

Plus en détail

Formation des acides carboxyliques et dérivés

Formation des acides carboxyliques et dérivés Plan (liquer sur le titre pour accéder au paragraphe) ********************** I- FMATIN DES AIDES ABXYLIQUES ET DE LEUS DEIVES 2 1- Formation des acides carboxyliques 2 a- Action d un organomagnésien sur

Plus en détail

prérequis 1. ÉLÉMENTS USUELS DE LA CHIMIE ORGANIQUE

prérequis 1. ÉLÉMENTS USUELS DE LA CHIMIE ORGANIQUE chapitre i prérequis 1. ÉLÉMENTS USUELS DE LA CHIMIE ORGANIQUE La chimie organique a pour objet l'étude des composés du carbone. Restreinte à l'origine aux composés du carbone que l'on pouvait extraire

Plus en détail

Structures électroniques et géométrie des molécules

Structures électroniques et géométrie des molécules Structures électroniques et géométrie des molécules Sommaire I) La liaison covalente localisée.2 A. Notations de Lewis des atomes 2 B. La règle de l octet 2 C. Notations de Lewis des molécules et des ions

Plus en détail

CHIMIE ORGA RESUME DE COURS

CHIMIE ORGA RESUME DE COURS CHIMIE ORGA RESUME DE COURS Polarisabilité : facilité avec laquelle le nuage électronique se déforme sous l'influence d'un champ électrique. Effet stérique : impénétrabilité des atomes (dû à leur taille).

Plus en détail

TD 1 DE CHIMIE ORGANIQUE (BIOCHIMIE 2) PACES

TD 1 DE CHIMIE ORGANIQUE (BIOCHIMIE 2) PACES TD 1 DE IMIE RGIQUE (BIIMIE 2) PES 2013-2014 Données uméro atomique de différents éléments : Z = 1, Z = 6, Z = 7, Z = 8, Z F = 9, Z P = 15, Z S = 16, Z l = 17, Z Br = 35, Z I = 53. Le chlorhydrate d'amylocaïne

Plus en détail

Erreur Commise le. Formule de l acide éthanoïque DS 5 Définition du Ka

Erreur Commise le. Formule de l acide éthanoïque DS 5 Définition du Ka Arenal Coloigner Erreur Commise Réparée N hypervant Col DS 24/09 Ectron de vance : oubli des ns et ne prend que s np DS Rep. De la géométrie tétraèdrique fausse DS 2 Confond géométrie de référence et geo

Plus en détail

COR 301. Chimie Organique II. La Chimie du Carbonyle et des Substitutions

COR 301. Chimie Organique II. La Chimie du Carbonyle et des Substitutions C 301 Chimie rganique II La Chimie du Carbonyle et des Substitutions PFESSEU GUILLAUME BÉLAGE Tiré des notes de cours du Professeur aude Spino Université de Sherbrooke 2008 C301 Chimie rganique II Table

Plus en détail

école polytechnique concours d admission 2005 Composition de Chimie, Filière PC Rapport de MM. Franck ARTZNER et Narcis AVARVARI, correcteurs.

école polytechnique concours d admission 2005 Composition de Chimie, Filière PC Rapport de MM. Franck ARTZNER et Narcis AVARVARI, correcteurs. école polytechnique concours d admission 2005 Composition de Chimie, Filière PC Rapport de MM. Franck ARTZNER et Narcis AVARVARI, correcteurs. L épreuve de chimie comportait deux problèmes indépendants.

Plus en détail

CH 1. Liaisons-Isoméries. Formations de liaisons Structures moléculaires

CH 1. Liaisons-Isoméries. Formations de liaisons Structures moléculaires 1. Liaisons-Isoméries Formations de liaisons Structures moléculaires 1. LIAISNS-ISMERIES 1. Rappel : atomes et électrons Quelques éléments importants du tableau de Mendeleev n M n' numéro atomique masse

Plus en détail

CH 2 OH. CH 3 CH 2 δ+ CH 3. C- par ordre de pouvoir inductif attracteur ou répulsif par rapport à l'hydrogène. acide carboxylique -CO 2

CH 2 OH. CH 3 CH 2 δ+ CH 3. C- par ordre de pouvoir inductif attracteur ou répulsif par rapport à l'hydrogène. acide carboxylique -CO 2 EFFETS ÉLETRIQUES DAS LES MLÉULES RGAIQUES RRETIS 1 Polarisation des liaisons Indiquer la polarisation des liaisons dans les composés suivants : δ δ δ Br 2 2 2 δ+ δ δ+ 3 Zn 3 3 3 2 2 2 δ+ δ δ δ 2 2 2 δ+

Plus en détail

MECANISMES REACTIONNELS

MECANISMES REACTIONNELS Faculté des Sciences Faculty of Sciences Université de Yaoundé I University of Yaoundé I DEPARTEMENT DE CHIMIE ORGANIQUE Department of Organic Chemistry SYLLABUS DU COURS DE L UE CHM 306 MECANISMES REACTIONNELS

Plus en détail

Stage de Pré-rentrée du Tutorat de Paris VI

Stage de Pré-rentrée du Tutorat de Paris VI Stage de Pré-rentrée du Tutorat de Paris VI Chimie Organique Cours Chapitre 1 Structures, stéréochimie, conformations Plan : Les représentations et la vision dans l espace La chiralité Les effets inductifs

Plus en détail

Exercices Complémentaires

Exercices Complémentaires Exercices omplémentaires hapitre 13 : Aldéhydes et cétones 13.1 Exercice 13.1 Donner la formule développée des composés suivants : a) 2-méthylbutanal b) 3-méthylpentanal c) 2-méthyl-3-aminohexanal d) 1-méthoxy-4,5-diméthylhexan-3-one

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. 1.1 Rappels Contexte. 6

TABLE DES MATIÈRES. 1.1 Rappels Contexte. 6 page i TABLE DES MATIÈRES I- INTRODUCTION 1.1 Rappels...... 1 1.2 Contexte. 6 II- SPECTROSCOPIE INFRAROUGE 2.1 Introduction.... 11 2.2 Théorie..... 12 Le spectre électromagnétique.. 12 Le principe... 13

Plus en détail

CHIMIE ORGANIQUE. chapitre 3. Alcènes

CHIMIE ORGANIQUE. chapitre 3. Alcènes CME RGANQUE chapitre 3 Alcènes Les alcènes sont des molécules comportant une double liaison C=C. Cette double liaison est réactive, et permet des réactions variées en synthèse organique. C est pourquoi

Plus en détail

Les liaisons simples carbone-halogène

Les liaisons simples carbone-halogène Def : Les liaisons simples carbone-halogène I) Présentation des halogénoalcanes : 1. Définition et classe : Restriction : Les éléments de la famille des halogènes sont : F,,, I et At. Toutefois, l astate

Plus en détail

Réaction : processus suivant lequel des espèces chimiques se transforment en d'autres espèces. d'un réarrangement des atomes

Réaction : processus suivant lequel des espèces chimiques se transforment en d'autres espèces. d'un réarrangement des atomes Réactions en chimie organique Réaction : processus suivant lequel des espèces chimiques se transforment en d'autres espèces chimiques i par suite d'un réarrangement des atomes 1 Généralités sur les réactions

Plus en détail

Réactifs Conditions Produit Nom Remarques Mécanisme CETONES et ALDEHYDES R-OH H + O R. Acétalisation. la réduction conduit à l alcane CH2

Réactifs Conditions Produit Nom Remarques Mécanisme CETONES et ALDEHYDES R-OH H + O R. Acétalisation. la réduction conduit à l alcane CH2 éactifs onditions Produit Nom emarques Mécanisme ETNES et ALDEYDES acétal Acétalisation protection des fonctions cétones et aldéhydes ; utilisation de diols ; élimination d eau par un agent déshydratant

Plus en détail

Sélectivité en chimie organique

Sélectivité en chimie organique Sélectivité en chimie organique omposé polyfonctionnel : réactif chimiosélectif, protection de fonctions. I. Qu est-ce qu un réactif chimiosélectif? Différentes transformations en chimie organique. 1.

Plus en détail

Chimie organique 1A. Introduction à la chimie organique. CHM Hiver 2005 Chapitre 7

Chimie organique 1A. Introduction à la chimie organique. CHM Hiver 2005 Chapitre 7 himie organique 1A Introduction à la chimie organique M 1301 - iver 2005 hapitre 7 hapitre 7 himie des alcènes et des alcynes M 1301 - iver 2005 hapitre 7 Introduction aux alcènes et aux alcynes alcènes:

Plus en détail

Alcènes. Chapitre 3 : Professeur Ahcène BOUMENDJEL. UE Pharmacie - Chimie Chimie Organique

Alcènes. Chapitre 3 : Professeur Ahcène BOUMENDJEL. UE Pharmacie - Chimie Chimie Organique UE Pharmacie - himie himie rganique hapitre 3 : Alcènes Professeur Ahcène BUMENDJEL Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Alcènes 1. Généralités 2.

Plus en détail

Chapitre VII Réactivité des alcènes

Chapitre VII Réactivité des alcènes himie ours hapitre VII Plan : ********************** I- Différentes réactions d' électrophiles sur les alcènes...3 1- Addition d acide hydrohalogéné X...4 a- Aspect expérimental...4 b- Mécanisme par stade

Plus en détail

EFFETS DE STRUCTURE AU SEIN DES MOLECULES

EFFETS DE STRUCTURE AU SEIN DES MOLECULES J.C. GESSIE Effets de structure au sein des molécules 03/12/98 EFFETS DE STUCTUE AU SEIN DES MLECULES Un même groupe fonctionnel peut présenter une réactivité sensiblement différente suivant son environnement.

Plus en détail

1- Comment nommer une molécule en chimie organique? La nomenclature

1- Comment nommer une molécule en chimie organique? La nomenclature T ale S COURS Chimie 4 NOM et REPRESNTATION des MOLECULES Compétences Associer un groupe caractéristique à une fonction dans le cas des alcool, aldéhyde, cétone acide carboxylique, ester, amine, amide

Plus en détail

Problème 1 : éléments de synthèse de la (-)-mitralactonine

Problème 1 : éléments de synthèse de la (-)-mitralactonine 31 ème I Épreuve de sélection Document-réponse 1 M PRÉM : éléments de synthèse de la (-)-mitralactonine θ 1. La (-)-mitralactonine (1) est représentée ci-dessous. 3 4 2 1 3 2 (1) 1.a. e composé est-il

Plus en détail

1) Représentation des molécules organiques : hybridation, orbitales, liaisons

1) Représentation des molécules organiques : hybridation, orbitales, liaisons 1) eprésentation des molécules organiques : hybridation, orbitales, liaisons 2) Chiralité. Isoméries. Stéréochimie, Analyse conformationelle 3) Les effets électroniques. Mésoméries. Formalisme d écriture

Plus en détail

R OCH 3 H. réaction A-B. Cette méthode est une excellente méthode pour préparer un ester méthylique.

R OCH 3 H. réaction A-B. Cette méthode est une excellente méthode pour préparer un ester méthylique. Thierry llevier himie organique II M-2000 Autres méthodes de synthèse d'un ester (suite) 2.4.5. Par réaction avec le diazométhane 3 diazométhane Mécanisme réaction A-B 3 S 3 ette méthode est une excellente

Plus en détail

Chapitre 23 : Les réactions de condensation Mécanisme général des réactions de condensation de composés carbonylés 140

Chapitre 23 : Les réactions de condensation Mécanisme général des réactions de condensation de composés carbonylés 140 APITE 23 : LE EATI DE DEATI hapitre 23 : Les réactions de condensation 23.1. Mécanisme général des réactions de condensation de composés carbonylés 140 Pour que la réaction fonctionne, il faut que le composé

Plus en détail

LES REACTIONS EN CHIMIE ORGANIQUE

LES REACTIONS EN CHIMIE ORGANIQUE LES REACTIONS EN CHIMIE ORGANIQUE I Les aspects généraux I.1 INTRODUCTION DEFINITIONS FONDAMENTALES L interaction entre deux molécules identiques ou non, conduit souvent à des molécules différentes des

Plus en détail

Généralités sur les composés organiques: liaisons, conformations, stéréochimie. Conformation du cyclohexane

Généralités sur les composés organiques: liaisons, conformations, stéréochimie. Conformation du cyclohexane Généralités sur les composés organiques: liaisons, conformations, stéréochimie Conformation du cyclohexane Généralités sur les composés organiques: liaisons, conformations, stéréochimie Positions axiales

Plus en détail

Chimie organique. Cours de chimie de première période de PCSI

Chimie organique. Cours de chimie de première période de PCSI Chimie organique Chapitre 9 : substitution nucléophile SN et élimination E Chapitre 10 : addition nucléophile A N Cours de chimie de première période de PCSI Les organomagnésiens PCSI Page 1 sur 16 DL

Plus en détail

Chimie organique 1A. Introduction à la chimie organique. Chapitre 7. Université de Montréal Faculté des arts et des sciences Département de chimie

Chimie organique 1A. Introduction à la chimie organique. Chapitre 7. Université de Montréal Faculté des arts et des sciences Département de chimie himie organique 1A Introduction à la chimie organique Université de Montréal Faculté des arts et des sciences Département de chimie hapitre 7 hapitre 7 Synthèse des alcènes et des alcynes Université de

Plus en détail

UE1 : Atome - Biomolécules Génome - Bioénergétique Métabolisme EC1 : Chimie organique

UE1 : Atome - Biomolécules Génome - Bioénergétique Métabolisme EC1 : Chimie organique UE1 : Atome - Biomolécules Génome - Bioénergétique Métabolisme E1 : himie organique Description des principales fonctions PAES 2016-2017 Professeur Pascal Marchand imed, Laboratoire de himie Thérapeutique

Plus en détail

TUTORAT UE BCM 2013-2014 Chimie Organique Colle n 2 Semaine du 14/04/2014

TUTORAT UE BCM 2013-2014 Chimie Organique Colle n 2 Semaine du 14/04/2014 TUTRAT UE BCM 2013-2014 Chimie rganique Colle n 2 Semaine du 14/04/2014 Chimie rganique Sujet lu et approuvé par M. le P r Pierre-Antoine BNNET Colle préparée par l équipe des tuteurs de BCM (ATP) QCM

Plus en détail

Chap. V : Propriétés physiques et chimiques et tableau périodique. r anion

Chap. V : Propriétés physiques et chimiques et tableau périodique. r anion V.1. Propriétés physiques V.1.a. Le rayon atomique Dans une même colonne quand on change de période n d'une unité, le volume effectif de l atome croît brusquement dans une même colonne r quand n. Au sein

Plus en détail

CHIMIE ORGANIQUE-UE1

CHIMIE ORGANIQUE-UE1 IMIE RGANIQUE-UE1 100% 1re année Santé IMIE RGANIQUE-UE1 PAES Élise Marche Professeur de physique-chimie à l ENSPB à Paris 4 e édition Dunod, Paris, 2013 Dunod, Paris, 2005 pour la 1 re édition ISBN 978-2-10-059839-7

Plus en détail

Exercices Complémentaires

Exercices Complémentaires Exercices omplémentaires hapitre 7 : alogénoalcanes ou halogénures d alkyles emarque : Les termes «soude» et «potasse» peuvent être employés respectivement à la place «d hydroxyde de sodium» et «d hydroxyde

Plus en détail

Partie 1 Nomenclature... 3

Partie 1 Nomenclature... 3 Table des matières Partie 1 Nomenclature... 3 Niveau 1 : Introduction à la chimie organique... 3 Niveau 1 : Nomenclature alcanes, alcènes... 3 Niveau 1 : Nomenclature halogènes... 3 Niveau 2 : Nomenclature

Plus en détail

Analyse rétrosynthétique

Analyse rétrosynthétique Analyse rétrosynthétique La synthèse vers l'arrière Termes utilisés: Molécule cible: molécule à synthétiser Déconnexion: coupure imaginaire d'une liaison, correspondant à l'inverse d'une réaction réelle

Plus en détail

CHAPITRE 2 : Structure électronique des molécules

CHAPITRE 2 : Structure électronique des molécules CHAPITRE 2 : Structure électronique des molécules I. La liaison covalente 1) Formation d une liaison covalente Les molécules sont des assemblages d atomes liés par des liaisons chimiques résultant d interactions

Plus en détail

SOMMAIRE. CHIMIE GENERALE ET MINERALE... p.47

SOMMAIRE. CHIMIE GENERALE ET MINERALE... p.47 SOMMAIRE REMISE A NIVEAU-NOTIONS NOTIONS DE BASE... p.7 REMISE A NIVEAU PHYSIQUE-CHIMIE-N 1 : STRUCTURE DE LA MATIERE. p.8 I. Structure atomique... p.8 II. La répartition électronique et représentation

Plus en détail

CH 3 COOCH 2 C 6 H 5 éthanoate de benzyle. produit

CH 3 COOCH 2 C 6 H 5 éthanoate de benzyle. produit hapitre 5 2009-2010 54 hapitre 5 : La réaction chimique e chapitre doit vous faire prendre conscience des différences, dans une réaction chimique, entre le niveau moléculaire et le niveau macroscopique.

Plus en détail

A) Électronégativité :

A) Électronégativité : Fiche de la Tut'Rentrée 2012-2013 Tutorat Niçois. CHIMIE ORGANIQUE Partie II Ø) Lexique - Hétéroatome : c'est un atome qui n'est ni un atome de carbone ni un atome d'hydrogène. En chimie organique, les

Plus en détail

UE1. UE2 Chimie organique

UE1. UE2 Chimie organique UE1 UE2 Chimie organique UE1 UE2 Chimie organique 5 e édition Élise Marche Professeur agrégée de chimie à l ENCPB à Paris Concept de couverture : Domik Raboin Dunod, Paris, 2016 Dunod, Paris, 2005 pour

Plus en détail

DOCUMENTS de COURS CHIMIE ORGANIQUE LICENCE DE SCIENCES ET TECHNOLOGIE MENTION SCIENCES DE LA VIE U.E. LV 275

DOCUMENTS de COURS CHIMIE ORGANIQUE LICENCE DE SCIENCES ET TECHNOLOGIE MENTION SCIENCES DE LA VIE U.E. LV 275 DUMETS de US de IMIE GAIQUE LIEE DE SIEES ET TELGIE METI SIEES DE LA VIE Année L 2 2 ème semestre U.E. LV 275 " IMIE PU LA PEPAATI AUX US B " éalisés et mis en ligne par hristian BELLE LV 275 IMIE PU LA

Plus en détail

CHIMIE GÉNÉRALE. Structure électronique des molécules

CHIMIE GÉNÉRALE. Structure électronique des molécules MP ours de physique IMIE GÉÉRLE hapitre Structure électronique des molécules Les molécules sont formées par l assemblage d atomes. ous allons proposer, dans ce chapitre, un schéma très simple d analyse

Plus en détail

+ H 2 O. CrO 3 + N N Cr

+ H 2 O. CrO 3 + N N Cr Les oxydations I_ Les alcools A. éactifs incluant ds métaux de transition 1) Dérivés du Chrome l Les différents réactifs Le réactif de Jones 2 4 est un oxydant fort, obtenu en milieu très acide. Ces conditions

Plus en détail

CHM 2520 Chimie organique II

CHM 2520 Chimie organique II CM 2520 CM 2520 Chimie organique II Acides carboxyliques et dérivés omenclature voir S&F 18.2 règles: on identifie la chaîne la plus longue qui contient le groupement carboxylique, -C 2 on numérote la

Plus en détail

Passeport L3-M1. Prérequis M1 Chimie : Synthèse organique 1

Passeport L3-M1. Prérequis M1 Chimie : Synthèse organique 1 Passeport L3-M1 Prérequis M1 Chimie : Synthèse organique 1 uvrages «Chimie rganique» de ayden, Greeves, Warren et Wothers, Ed. De Boeck «Chimie rganique Avancée» de Carey et Sundberg, Ed. De Boeck «Chimie

Plus en détail

Les micro-ondes en chimie

Les micro-ondes en chimie Les micro-ondes en chimie 1. Nature des micro-ondes I. Généralités Les micro-ondes sont des ondes électromagnétiques (par opposition aux ultrasons, qui sont des ondes acoustiques). Les micro-ondes n ont

Plus en détail

I. COMMENT MODIFIER LA STRUCTURE D'UNE MOLECULE?

I. COMMENT MODIFIER LA STRUCTURE D'UNE MOLECULE? Thème 2 : COMPRENDRE Lois et modèles p : 1 Ch. 11. TRANSFORMATIONS EN CHIMIE ORGANIQUE. ASPECTS MACROSCOPIQUES. Transformation en chimie organique Notions et contenus Aspect macroscopique : - Modification

Plus en détail

Principes généraux de la biochimie

Principes généraux de la biochimie Principes généraux de la biochimie «La biochimie a pour but de décrire, expliquer et exploiter les structures et le comportement des molécules biologiques en se servant de la chimie, de la physique et

Plus en détail

Structure des molécules

Structure des molécules Niveau : Première S Structure des molécules Activité expérimentale (prof) A. Structure électronique de l'atome 1. Liaisons dans les molécules (rappels de cours) Un atome est caractérisé par son numéro

Plus en détail

CHIMIE Durée : 3 heures

CHIMIE Durée : 3 heures SESSIN 009 CNCURS GE CHIMIE Durée : 3 heures Les calculatrices programmables et alphanumériques sont autorisées. L usage de tout ouvrage de référence et de tout document est strictement interdit. Si, au

Plus en détail

1.2 Coordinence. Notion de liaison de coordinence : Cas de NH 3. et NH 4+ , 3 liaisons covalentes + 1 liaison de coordinence.

1.2 Coordinence. Notion de liaison de coordinence : Cas de NH 3. et NH 4+ , 3 liaisons covalentes + 1 liaison de coordinence. Règle de l octet : tendance qu on les atomes à s entourer de 8 électrons dans l édifice moléculaire. Ce n est pas une règle générale. Composés respectant la règle de l octet Composés ne respectant pas

Plus en détail

CH 7. Composés halogénés et organométalliques. SUBSTITUTION ET ELIMINATION

CH 7. Composés halogénés et organométalliques. SUBSTITUTION ET ELIMINATION CH 7. Composés halogénés et organométalliques. SUBSTITUTION ET ELIMINATION RX Partie organique Halogène Les haloalcanes constituent la plaque tournante de la synthèse organique. CH 7. Composés halogénés

Plus en détail

Licence MPC L3-S5. Professeur Jean-François Nicoud :

Licence MPC L3-S5. Professeur Jean-François Nicoud : Licence MPC L3-S5 Licence MPC L3-S5 jfnicoud@unistra.fr : 03 68 85 42 76 Pré-requis pour le cours de «Chimie organique avancée» en L3-MPC Le cours de «chimie organique avancée» fait appel aux connaissances

Plus en détail

ACIDES BASES. Chap.5 SPIESS

ACIDES BASES. Chap.5 SPIESS ACIDES BASES «Je ne crois pas que l on me conteste que l acide n ait des pointes Il ne faut que le goûter pour tomber dans ce sentiment car il fait des picotements sur la langue.» Notion d activité et

Plus en détail

FICHES DE COURS DE CHIMIE

FICHES DE COURS DE CHIMIE FICES DE CUS DE CIMIE P.C.E.M. 1 ère année Dr. Pascal BEZU Tables des Matières TEMCIMIE : 1 E ET 2 ÈME PINCIPE 3 ÉQUILIBES CIMIQUES 5 XYD-ÉDUCTIN 7 ACIDES - BASES 8 ATMISTIQUE 11 MLÉCULES : LIAISNS & GÉMÉTIE

Plus en détail

Chapitre 1 : Éléments de réactions - États de transition

Chapitre 1 : Éléments de réactions - États de transition Clovis Darrigan Chapitre 1 - Page 1 Chapitre 1 : Éléments de réactions - États de transition Les réactions de la chimie organique peuvent se dérouler de 3 manières : Par clivage hétérolytique, c est-à

Plus en détail

Jeudi 6 octobre Séance tutorat Chimie

Jeudi 6 octobre Séance tutorat Chimie Jeudi 6 octobre 2016 Séance tutorat Chimie Sommaire I. Effets électroniques a. Effet inductif b. Effet mésomère II. Stéréochimie a. Rappels des différentes conformations b. Notion de chiralité c. Les différents

Plus en détail

Chapitre 15 : Les molécules, formules et groupes caractéristiques

Chapitre 15 : Les molécules, formules et groupes caractéristiques Chapitre 15 : Les molécules, formules et groupes caractéristiques I. Formation des molécules I.1. Formule brute d une molécule Une molécule est un assemblage d atomes liés par des forces électrostatiques.

Plus en détail

LES MOLECULES: REPRESENTATION CORRECTION

LES MOLECULES: REPRESENTATION CORRECTION LES MOLECULES: REPRESENTATION CORRECTION I REPRESENTATION DE LEWIS DES MOLECULES 1) Les atomes Les atomes sont représentés conventionnellement par des boules de couleur. A chaque élément chimique correspond

Plus en détail

Mécanisme A N + E sur acides carboxyliques et groupes dérivés

Mécanisme A N + E sur acides carboxyliques et groupes dérivés Chimie organique 3 : Mécanisme A E sur acides carboxyliques et groupes dérivés Exercices d entraînement 1. Décarboxylation (*) 1. Quelles fonctions chimiques contient la molécule A dessinée ci-dessous?

Plus en détail

Programme des colles de chimie pour les classes PCSI1 et PCSI2

Programme des colles de chimie pour les classes PCSI1 et PCSI2 Programme des colles de chimie pour les classes PCSI1 et PCSI2 Semaine 1 : du 20/09/10 au 24/09/10 - cours : Le modèle quantique de l atome : spectre d émission de l atome d hydrogène, interprétation selon

Plus en détail

CHAPITRE VI : HYBRIDATION GEOMETRIE DES MOLECULES

CHAPITRE VI : HYBRIDATION GEOMETRIE DES MOLECULES CAPITRE VI : YBRIDATION GEOMETRIE DES MOLECULES VI.1 : YBRIDATION DES ORBITALES ATOMIQUES. VI.1.1 : Introduction. La théorie d hybridation a été développée au cours des années 1930, notamment par le chimiste

Plus en détail

CHM 2520 Chimie organique II

CHM 2520 Chimie organique II M 2520 M 2520 himie organique II Substitutions nucléophiles et éliminations alogénures organiques plus un halogène est grand, plus son lien -X est faible, plus son déplacement est facile augmentation de

Plus en détail

La liaison chimique : formation des molécules

La liaison chimique : formation des molécules La liaison chimique : formation des molécules variation de l'énergie potentielle, lorsque l'on fait varier la distance entre 2 atomes d''hydrogène courtes distances : interaction répulsive grandes distances

Plus en détail

DM 3 : Chimie organique et orbitales moléculaires

DM 3 : Chimie organique et orbitales moléculaires DM 3 : Chimie organique et orbitales moléculaires Vendredi 21 novembre 2014 Problème 1 : étude des diatomiques de la seconde période Extrait de Document 1 : Document 2 : C. Saury PC Page 1 sur 10 Document

Plus en détail

Table des matières. Réponses à l'examen Final Automne Réponses à l'examen Final Automne

Table des matières. Réponses à l'examen Final Automne Réponses à l'examen Final Automne CR301 RÉPSES AUX FIAUX 2005-2007 page 1 CR301 CIMIE RGAIQUE II Réponses aux Examens Finaux 2005-2007 CR301 RÉPSES AUX FIAUX 2005-2007 page 2 Table des matières Réponses à l'examen Final Automne 2005...3

Plus en détail