Point de mire La planification de la retraite Un outil incontournable

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Point de mire La planification de la retraite Un outil incontournable"

Transcription

1 Point de mire La planification de la retraite Un outil incontournable Par Rock Lefebvre, Elena Simonova et Kevin Girdharry

2 Au sujet de CGA-Canada L Association des comptables généraux accrédités du Canada (CGA-Canada), fondée en 1908, est une association professionnelle autoréglementée qui représente CGA et étudiants. Elle assure la prestation du Programme d études professionnelles, établit des exigences d accréditation et des normes professionnelles, contribue à l élaboration des normes comptables nationales et internationales, et assure la promotion de l excellence professionnelle en comptabilité. CGA-Canada s emploie activement à mener des travaux de recherche impartiaux et objectifs portant sur divers sujets d importance liés à la comptabilité, à l économie et aux affaires sociales qui ont une incidence sur les Canadiens et les entreprises. Elle est renommée pour ses interventions en matière de sensibilisation et de protection du public, ainsi que pour sa contribution aux discussions sur les politiques publiques. Pour obtenir des renseignements supplémentaires, veuillez communiquer avec nous : North Fraser Way, Burnaby (Colombie-Britannique), Canada, V5J 5K7 Téléphone : Télécopieur : , rue Sparks, Ottawa (Ontario), Canada, K1R 7S8 Téléphone : Télécopieur : Il est possible de consulter la présente étude par voie électronique à l adresse ISSN Association des comptables généraux accrédités du Canada, Le présent document est une traduction autorisée, effectuée par les services linguistiques de CGA-Canada, de la version originale du rapport rédigée en anglais et intitulée Planning for Retirement There Is No Substitute. Toute reproduction totale ou partielle sans autorisation écrite est strictement interdite. Remarque : Dans cette publication, le masculin vise à la fois les hommes et les femmes, et est employé uniquement dans le but d alléger le texte. 2 Point de mire

3 La planification de la retraite Un outil incontournable Novembre 2011 Introduction... 6 Le système canadien de revenu de retraite : qu est-ce qui ne fonctionne pas?... 8 Le système de revenu de retraite peut-il être amélioré? Instruments d épargne offrant des avantages fiscaux Y a-t-il un instrument d épargne qui soit privilégié? Observations finales La planification de la retraite Un outil incontournable 3

4 Résumé La combinaison de plusieurs facteurs, comme le vieillissement de la population, l augmentation rapide de la dette des ménages, la baisse du taux d épargne des particuliers et la grande incertitude entourant les perspectives économiques mondiales, fait en sorte que la préparation financière en vue de la retraite est devenue un sujet sérieusement discuté. La planification de la retraite est souvent perçue comme un outil favorisant l accumulation réussie d un capital-retraite. Toutefois, le faible niveau de «personnalisation» des informations générales sur la planification de la retraite risque de pousser certains à simplifier à l extrême leur approche de l épargne-retraite et d en décourager d autres qui ont du mal à déterminer la combinaison optimale des options disponibles. Parallèlement, le contexte économique externe plutôt défavorable et les attentes accrues de prestations de retraite bonifiées offertes par le système public pourraient continuer d entraver la propension déjà faible des ménages canadiens à se constituer une épargne-retraite. Compte tenu de ce scénario, il est opportun de mettre de nouveau l accent sur l importance du choix de la combinaison d instruments d épargne utilisée pour accumuler un capital-retraite et la complexité associée à ce choix. Comme il est révélé dans les pages suivantes, on peut raisonnablement affirmer ce qui suit : La plupart des observateurs s entendent pour dire que le système canadien de revenu de retraite actuel fonctionne plutôt bien, malgré quelques lacunes. La plupart des retraités disposent aujourd hui d un revenu suffisant pour conserver leur mode de vie d avant la retraite; toutefois, la portée du Régime de pensions du Canada (RPC) est limitée par rapport aux autres pays de l OCDE où les revenus sont élevés, la couverture offerte par les régimes de retraite d entreprises est en constant déclin et il existe des preuves que le Canadien moyen n épargne pas assez en vue de la retraite.. L efficacité des solutions proposées pour améliorer le système de revenu de retraite dépend grandement de l exactitude de la définition du problème; et cette dernière pose certaines difficultés. Les estimations concernant le niveau adéquat du revenu de retraite futur se basent sur des hypothèses qui peuvent facilement devenir inadéquates; la méthode utilisée pour mesurer le niveau adéquat du revenu de retraite le taux de remplacement n est pas bien définie; et l influence des facteurs comportementaux (combinés aux facteurs systémiques) n est pas bien étudiée. Le recours à l épargne-retraite privée par les ménages canadiens continue d être très important, car la solution immédiate pour améliorer la couverture du revenu de retraite n est pas encore disponible. L instauration de nouvelles politiques publiques est un processus lent et il peut s écouler plusieurs années avant que des mesures tangibles destinées à améliorer le système de revenu de retraite soient mises en place. 4 Point de mire

5 Plusieurs options d épargne sont déjà en place et peuvent procurer un avantage fiscal aux personnes qui économisent en vue de la retraite. Ces options comprennent les régimes enregistrés d épargne-retraite (REER), les comptes d épargne libre d impôt (CELI), les actifs financiers qui génèrent des gains en capital à l extérieur des comptes enregistrés et l accumulation de la valeur nette du logement. La comparaison des résultats des différentes options d épargne est difficile. Bien souvent, il est impossible de séparer totalement les options et de les évaluer indépendamment les unes des autres, et l évaluation de la combinaison des options pose une difficulté supplémentaire : la détermination de la combinaison adéquate. Le choix entre les options peut aussi dépendre du taux marginal d imposition effectif prévu à la retraite; naturellement, ce taux est inconnu au moment d épargner...la comparaison simplifiée et explicative des options d épargne laisse entendre que l épargne au moyen de versements hypothécaires anticipés peut offrir le rendement le plus élevé pour les ménages présentant certaines caractéristiques socio-économiques. Quant aux REER, ils arrivent au deuxième rang des meilleurs résultats obtenus pour les propriétaires résidentiels, tout en étant le meilleur choix pour les locataires. La combinaison des options CELI et REER représente la meilleure solution à long terme pour les personnes à revenu moyen ou supérieur disposés à économiser une partie importante de leurs gains. Prises dans leur ensemble, ces constatations nous amènent à la conclusion qu il peut être avantageux d envisager la planification de la retraite dans une perspective plus vaste que la simple mise de côté d une partie du revenu mensuel, car cette vision étroite risque de faire oublier certaines stratégies importantes pour l accumulation d un capital-retraite. En outre, prendre l initiative d acquérir des connaissances en finance, réfléchir de manière critique et établir une discipline d épargne sont devenus des attitudes primordiales dans le contexte financier et économique actuel, et on devrait les voir comme des éléments essentiels de la planification de la retraite. La planification de la retraite Un outil incontournable 5

6 Introduction La combinaison de plusieurs facteurs, comme le vieillissement de la population, l augmentation rapide de la dette des ménages, la baisse du taux d épargne des particuliers et la grande incertitude entourant les perspectives économiques mondiales, fait en sorte que la préparation financière en vue de la retraite est devenue un sujet sérieusement discuté au sein des gouvernements, tous paliers confondus, et dans l ensemble de la communauté des décideurs publics. À première vue, la capacité des Canadiens à maintenir un mode de vie financièrement sain et confortable à la retraite est l un des défis les plus épineux qui se présentent à notre pays aujourd hui. Les trois piliers du système de retraite canadien les programmes gouvernementaux, les régimes de retraite offerts par l employeur et l épargne privée contribuent tous de manière importante au revenu de retraite des particuliers; toutefois, le niveau d engagement individuel envers l épargne et le contrôle exercé sur les fonds accumulés varient nettement d un pilier à l autre. Dans le cadre des programmes gouvernementaux et des régimes de retraite offerts par l employeur, la discipline requise pour épargner et la complexité des décisions d investissement sont rarement des sources d inquiétude pour les personnes, car les cotisations de retraite sont souvent obligatoires et la gestion des fonds est assurée par des investisseurs institutionnels. Cette situation est inversée dans le domaine de l épargne privée, où chaque personne est responsable de sa discipline d épargne et des conséquences des décisions d investissement. La planification de la retraite est souvent perçue comme un outil favorisant l accumulation réussie d un capital-retraite. Il existe à ce titre une grande variété de sources d information : best-sellers, ateliers spécialisés offerts par certains employeurs, publications et calculateurs fournis sur Internet par les institutions et les planificateurs financiers, etc. Bien que les sources d information sur la planification de la retraite diffèrent, le contenu de la documentation est très souvent semblable : la plupart du temps, les plans décrivent des stratégies, des règles empiriques et des lignes directrices d ordre général que les gens peuvent suivre. Cela dit, les personnes à qui sont destinés ces conseils autrement dit, toute la population adulte active, soit environ 20 millions de Canadiens constituent un groupe très hétérogène. Leur revenu annuel va de zéro à plusieurs millions de dollars, ils peuvent être employés ou travailleurs autonomes, étudiants à temps plein ou simplement avoir décidé de ne pas entrer sur le marché du travail. Il peut s agir de célibataires, de couples sans enfant, de chefs de famille monoparentale ou de couples ayant plusieurs enfants. Le faible niveau de «personnalisation» des informations générales sur la planification de la retraite risque de pousser certains à simplifier à l extrême leur approche de l épargne-retraite et d en décourager d autres qui ont du mal à déterminer la combinaison optimale des options disponibles. 6 Point de mire

7 Le contexte externe est devenu un autre défi majeur à la suite des changements notables qu il a subis au cours des dernières années. La volatilité et l incertitude se sont accrues sur les marchés des capitaux, et cette tendance se maintiendra probablement encore pour quelque temps, tandis que les taux de rendement élevés dans un contexte de risque relativement faible sont vraisemblablement devenus choses du passé. Par contre, dans la communauté des décideurs publics, le débat sur le niveau adéquat de l épargne-retraite a commencé à donner des résultats : un cadre des régimes de pension agréés collectifs (RPAC) a été mis en place et la réflexion sur de possibles améliorations des programmes de revenu de retraite financés et administrés par l État se poursuit. Le contexte externe défavorable et les attentes accrues de prestations de retraite bonifiées offertes par le système public pourraient continuer d entraver la propension déjà faible des ménages canadiens à se constituer une épargne-retraite. Étant donné qu un tel contexte peut représenter un obstacle au bien-être financier des Canadiens, il est opportun de mettre de nouveau l accent sur la vaste gamme d instruments d épargne existants qui sont en mesure d aider les gens à préparer leur retraite et de souligner la complexité associée au choix de la combinaison d instruments d épargne utilisés pour accumuler un capital-retraite. Se basant sur les travaux antérieurs de CGA-Canada dans le domaine des instruments d épargne fiscalement avantageux 1, le présent document commence par une brève discussion des principales lacunes du système de revenu de retraite actuel et des moyens de les corriger. Il donne ensuite un bref aperçu des instruments d épargne qui offrent des avantages fiscaux aux ménages. Enfin, il présente les résultats d une simulation comparant les résultats de l épargne et les avantages fiscaux liés à l utilisation d instruments d épargne par des ménages dont les profils socioéconomiques sont différents. Il convient de signaler que le but du présent document n est pas de déterminer la stratégie d épargne optimale à adopter, mais plutôt de souligner la complexité des choix auxquels peuvent faire face les ménages au moment de la planification de la retraite et de provoquer une réflexion active et critique sur les instruments d épargne. 1 Par exemple, consulter CGA-Canada, 2009, À 51 ans sonnés, le REER est-il mûr pour un remaniement?; CGA-Canada, 2009, Le compte d épargne libre d impôt : une nouvelle perspective; et CGA-Canada, 2008, Dans quelle mesure est-il urgent de repenser le traitement des gains en capital? La planification de la retraite Un outil incontournable 7

8 Le système canadien de revenu de retraite : qu est-ce qui ne fonctionne pas? Le système canadien de revenu de retraite est habituellement décrit comme un système à trois piliers conçu pour donner un revenu de base garanti aux personnes âgées et pour encourager les gens à remplacer une partie suffisante de leur revenu par un revenu de retraite qui permet d éviter un déclin important du niveau de vie après avoir quitté le marché du travail. Le premier pilier du système comprend les prestations fondées sur des critères de revenu (Sécurité de la vieillesse et Supplément de revenu garanti) qui offrent un revenu minimum de base garanti aux personnes âgées et qui sont financés à partir des recettes du gouvernement fédéral. Le deuxième pilier se base sur deux régimes de pension obligatoires, publics et à prestations déterminées [le Régime de pensions du Canada (RPC) et le Régime de rentes du Québec (RRQ)] qui offrent un niveau de base de remplacement du revenu à tous les travailleurs canadiens et sont financés par les cotisations des employeurs et des employés. Le troisième pilier est représenté par des mécanismes d épargne donnant droit à une aide fiscale visant à encourager les gens à accumuler une épargne-retraite supplémentaire et comprend les régimes de pension agréés (RPA) et les régimes enregistrés d épargne-retraite (REER)/fonds enregistrés de revenu de retraite (FERR). Le système canadien de revenu de retraite compte deux objectifs principaux : i) réduire la pauvreté chez les personnes âgées et ii) prévenir une chute brutale du niveau de vie après la retraite 2. La plupart des observateurs s entendent pour dire que le système remplit assez bien le premier objectif. En effet, au cours des quatre dernières décennies, le revenu des personnes âgées ayant les plus faibles revenus s est amélioré constamment et de manière importante. Par exemple, le revenu réel des personnes âgées se trouvant dans la tranche de 10 % la plus faible de la distribution des revenus a progressé d environ 50 % entre 1973 et 1984 et a presque doublé pendant la période qui s est terminée en Ces chiffres dépassent largement les hausses de revenu réel que les familles autres que celles de personnes âgées ont connues, soit moins de 20 % au cours de la même période. En outre, la proportion de personnes âgées vivant dans la pauvreté (c.-à-d. sous le seuil du faible revenu) est plus basse que la proportion des familles d âge intermédiaire se trouvant dans la même situation 3. Le deuxième objectif du système de revenu de retraite semble être atteint, mais à un degré moindre. En arriver à une conclusion définitive n est cependant pas chose simple. 2 LAROCHELLE-CÔTÉ, S. et al Sécurité et stabilité du revenu à la retraite au Canada, Statistique Canada, N o 11F0019M au catalogue N o 306, 2008, page 8. 3 BAKER, M. et K. Milligan Government and Retirement Incomes in Canada, rapport préparé pour le Groupe de travail sur le niveau adéquat du revenu de retraite, 2009, figures 2 et 3. 8 Point de mire

9 Si la capacité du système à soutenir la continuité de la consommation et à maintenir le niveau de vie à la retraite est jugée en fonction de la situation des retraités actuels, le système de revenu de retraite semble fonctionner assez bien. Par exemple, selon une étude 4 qui a examiné l évolution du revenu de personnes âgées de 54 à 56 ans en 1983 jusqu à ce qu elles atteignent l âge de 77 à 79 ans en 2006, le revenu familial disponible pour le septuagénaire typique est d environ 80 % de celui dont il disposait alors qu il était dans la mi-cinquantaine. Cela se traduit par un taux de remplacement 5 médian de 110 % parmi les gens se trouvant dans le quintile inférieur des revenus et de 70 % dans le quintile supérieur. De plus, les plus récentes cohortes de retraités ont amélioré leur situation de revenu à tous les âges, comparativement aux cohortes précédentes. Selon une autre étude 6, les services de logement contribuent de manière importante au revenu du ménage. Si l on ajoute les services fournis par la valeur nette investie dans le logement aux estimations classiques du revenu, celui-ci augmente de 10 % à 13 % pour les retraités âgés entre 60 et 69 ans et de 12 % à 15 % pour les 70 ans et plus. Ce supplément réduit la différence de revenu entre les ménages de la population active et les ménages à la retraite possédant leur maison, en plus d améliorer leur taux de remplacement. En somme, la conclusion globale de l ensemble de la recherche fondée sur des statistiques concernant ceux qui sont déjà à la retraite est que le système de revenu de retraite actuel offre des taux de remplacement adéquats pour les travailleurs médians 7. En outre, les niveaux de sécurité financière des retraités actuels semblent élevés, si l on se fie à l évaluation qu ils en font. Par exemple, les résultats de l Enquête canadienne sur les capacités financières démontrent que la grande majorité des retraités répondent positivement lorsqu on les interroge sur leur bien-être économique. Quelque 86 % des répondants s identifiant comme «retraité» affirment disposer d un revenu suffisant pour couvrir leurs dépenses mensuelles et presque 8 répondants sur 10 croient que leur situation financière à la retraite est aussi bonne, sinon meilleure, qu avant de prendre leur retraite 8. Toutefois, lorsque l on évalue la capacité du système de revenu de retraite à maintenir les niveaux de vie pendant la retraite en se basant sur le montant du capital-retraite que la population active actuelle est susceptible d avoir accumulé au moment de quitter le marché du travail, son succès est remis en question. Plusieurs théories ont été élaborées pour déterminer si les modèles actuels d épargne des Canadiens leur permettront de maintenir leur niveau de vie après avoir pris leur retraite. Par exemple, d après une étude 9, on estime que 28 % des personnes à revenu 4 LAROCHELLE-CÔTÉ, S. et al Remplacement du revenu familial pendant les années de retraite : quels sont les résultats des Canadiens?, Statistique Canada, N o 11F0019M au catalogue N o Le taux de remplacement correspond au revenu de retraite exprimé en pourcentage du revenu avant la retraite. 6 BROWN, W. M. et al Revenus des Canadiens à l âge de la retraite et en âge de travailler : prise en compte de la propriété, Statistique Canada, N o 11F0027M au catalogue N o LAROCHELLE-CÔTÉ, S. et al Remplacement du revenu pendant les années de retraite, Statistique Canada, L emploi et le revenu en perspective. 8 MARSHALL, K Prendre sa retraite avec des dettes, Statistique Canada, N o X au catalogue, pages 7 et 8. 9 HORNER, K Retirement Savings by Canadian Households, rapport préparé pour le Groupe de travail sur le niveau adéquat de revenu de retraite. La planification de la retraite Un outil incontournable 9

10 modeste et 29 % des personnes à revenu moyen ne seront pas en mesure d atteindre un niveau de consommation égal à 90 % de celui d avant la retraite. Une autre étude 10 conclut que les deux tiers des ménages canadiens qui devraient arriver à la retraite en 2030 n épargnent pas à un niveau adéquat pour assurer leurs frais de subsistance. Enfin, une étude précédente de Statistique Canada a aussi estimé que 33 % des unités familiales dont le soutient économique principal est âgé de 45 à 64 ans pourraient ne pas avoir épargné suffisamment pour remplacer les deux tiers de leurs revenus à la retraite, vu la situation de leurs avoirs au moment de l analyse. Si la cible du remplacement du revenu est établie à 80 %, la proportion de ceux qui seront incapables de l atteindre s élève à 44 % 11. La question du niveau adéquat du revenu de retraite figure à l ordre du jour des gouvernements provinciaux et du gouvernement fédéral depuis quelque temps déjà. Plusieurs gouvernements ont entrepris des consultations et des études, dont les études menées par des groupes de travail en Ontario et en Nouvelle-Écosse, l étude réalisée conjointement par la Colombie-Britannique et l Alberta, l étude effectuée par le comité directeur des ministres provinciaux et territoriaux sur la couverture en matière de pensions et le niveau adéquat du revenu de retraite (Steering Committee of Provincial-Territorial Ministers on Pension Coverage and Retirement Income Adequacy) et les travaux du Groupe de travail sur le niveau adéquat du revenu de retraite, qui ont aidé les ministres des Finances du gouvernement fédéral ainsi que des gouvernements provinciaux et territoriaux dans leurs travaux sur le revenu de retraite. Les consultations et les études menées par ces différents groupes ont abouti à des conclusions assez semblables sur la situation actuelle et sur la définition du problème en cause. Selon celles-ci,. le système canadien de revenu de retraite fonctionne plutôt bien, car la plupart des retraités disposent aujourd hui d un revenu suffisant pour conserver leur mode de vie d avant la retraite. Des lacunes semblent cependant exister : le RPC fait piètre figure par rapport aux régimes des pays comparables de l OCDE où les revenus sont élevés en raison de sa portée limitée, la couverture offerte par les régimes de retraite d entreprises est en constant déclin et il existe des preuves que le Canadien moyen n épargne pas assez en vue de la retraite alors même que la capacité des gens à accumuler une épargne-retraite personnelle est sérieusement entravée par les frais élevés sur les placements des particuliers 12. Par conséquent, on s attend à ce que certaines personnes à revenu modeste ou moyen (dont les revenus se situent entre $ et $) se retrouvent avec un taux de remplacement global inférieur à ce que l on juge nécessaire pour maintenir un niveau de vie acceptable pendant la retraite. 10 INSTITUT CANADIEN DES ACTUAIRES Planifier sa retraite : Les Canadiens épargnent-ils suffisamment? 11 STATISTIQUE CANADA Les avoirs et les dettes des Canadiens : perspectives sur l épargne au moyen des régimes de pension privés, N o XIE au catalogue. 12 STEERING COMMITTEE OF PROVINCIAL-TERRITORIAL MINISTERS ON PENSION COVERAGE AND RETIREMENT INCOME ADEQUACY Options for Increasing Pension Coverage Among Private Sector Workers in Canada, pages 8 et Point de mire

11 Le système de revenu de retraite peut-il être amélioré? Parmi les nombreuses options recommandées pour réformer le système de revenu de retraite, un nouveau programme les RPAC apparaît comme la prochaine étape de l amélioration de la situation financière des futurs retraités 13. Les RPAC sont conçus pour être un nouveau type de régime à cotisations déterminées qui sera une option de retraite accessible, simple et économique d un point de vue administratif pour les employeurs, les employés et les travailleurs autonomes 14. La solution retenue peut-elle améliorer le système? L efficacité de la solution dépend grandement de l exactitude de la définition du problème; il faut comprendre que, dans le cas du système de revenu de retraite, la définition du problème ou de l hypothèse présente plusieurs difficultés sérieuses. D abord, afin de déterminer si les gens qui prendront leur retraite dans 15 ou 30 ans seront capables de maintenir leur niveau de vie pendant la retraite, il faudrait connaître (au moins) leur revenu d avant la retraite, leur patrimoine total net à la retraite, leur taux d imposition personnel effectif, leur espérance de vie prévue et le taux de rendement de leurs placements pendant les années de la retraite. Puisqu il est impossible de prédire l avenir, l analyse du niveau adéquat du revenu de retraite pour les futurs retraités doit se baser sur des hypothèses qui peuvent facilement devenir inadéquates en raison des fluctuations de la situation et des perspectives socio-économiques ou des changements à la trajectoire de vie de la personne. Le passé renferme plusieurs bons exemples. Ainsi, la validité d hypothèses telles qu une inflation annuelle de 4 % et un taux de rendement nominal de 8,75 % pour un portefeuille équilibré de titres de capitaux propres et de titres à revenu fixe serait probablement discutable dans le contexte économique actuel. Toutefois, ces hypothèses étaient tout à fait acceptables dans un passé récent (1995) et étaient de fait utilisées dans une des études menées par l Institut canadien des actuaires 15. Un autre exemple se trouve dans l évolution du taux marginal d imposition effectif 16 sur le revenu personnel : en Ontario, ce taux est passé de 38,7 % en 1998 à 31,1 % en Bien sûr, ces changements auraient été difficiles à prévoir par ceux qui effectuaient les analyses de projection 13 Plusieurs autres améliorations ciblées, à plus petite échelle, ont aussi été mises en place dans le système au cours des dernières années. Parmi elles, on trouve l exigence pour l employeur de capitaliser entièrement les prestations en cas de cessation du régime de retraite, des prestations du SRG supplémentaires pour les personnes âgées dont le revenu en sus des paiements de la SV et des prestations du SRG est faible ou inexistant, et l instauration des CELI. 14 MINISTÈRE DES FINANCES CANADA Cadre des régimes de pension agréés collectifs [en ligne], activty/pubs/pension/prpp-irpac-fra.asp. 15 I NSTITUT CANADIEN DES ACTUAIRES Des lendemains difficiles : Rapport du Groupe de travail de l Institut canadien des actuaires sur l épargne-retraite, 1995, cité dans Baldwin, B., Étude de recherche sur le système canadien de revenu de retraite, étude préparée pour le ministère des Finances du gouvernement de l Ontario, pages 48 et Le taux marginal d imposition effectif est généralement défini comme le pourcentage d un dollar additionnel de revenu devant être payé en impôts. 17 CGA-Canada À 51 ans sonnés, le REER est-il mûr pour un remaniement? La planification de la retraite Un outil incontournable 11

12 du niveau adéquat du revenu de retraite il y a 10 ans. De même, l inversement de la tendance concernant l âge médian au départ à la retraite, qui a commencé à augmenter légèrement à partir de 2002 après avoir continuellement baissé pendant une période record de 30 ans 18, aurait été difficile à prévoir il y a dix ans, alors que bon nombre de personnes entrevoyaient une pénurie de main-d œuvre en raison de la retraite anticipée des baby-boomers. La deuxième difficulté est liée à la notion de taux de remplacement, qui est habituellement utilisé pour mesurer le niveau adéquat de la situation financière à la retraite. Bien que le taux de remplacement soit l élément clé de la plupart des estimations touchant le revenu de retraite, il n existe toujours pas de consensus parmi les chercheurs et les observateurs sur la manière de définir le taux de remplacement et son niveau adéquat. Les principales divergences tournent autour du traitement de la valeur des services de logement générée par la possession d une maison, de la période sur laquelle est calculé le revenu avant et après le départ à la retraite, du facteur d ajustement de la taille de la famille et de la base (revenu ou consommation) à partir de laquelle le taux de remplacement est mesuré. Il est généralement établi qu un taux de remplacement de 70 % ou 80 % est souhaitable 19 ; cependant, aucune méthodologie claire n explique l établissement de ce niveau. Troisièmement, l hypothèse selon laquelle le niveau de préparation financière potentiellement inadéquat des futurs retraités est causé par les lacunes structurelles du système de revenu de retraite pourrait aussi reposer sur des bases peu solides. On considère que l accumulation d un patrimoine est influencée par des facteurs tels que l âge, la structure du ménage, l épargne accumulée au cours d une vie, le taux d escompte et les motifs des legs. Toutefois, la recherche empirique démontre également que certaines variables comportementales, comme la propension de l individu à planifier, le temps consacré à la planification financière et les règles par défaut intégrées dans la structure des régimes d épargne, influent aussi fortement sur l accumulation d un patrimoine 20. Cela pourrait expliquer que des personnes ayant des caractéristiques socioéconomiques communes se retrouvent avec des taux de remplacement différents. Néanmoins, l analyse récente menée par les gouvernements provinciaux et le gouvernement fédéral dans le cadre de leurs initiatives visant à améliorer le système de revenu de retraite n a pas examiné en détail les aspects touchant le comportement des Canadiens en ce qui a trait à l épargne. Par conséquent, il est difficile d évaluer objectivement à quel point les facteurs comportementaux sont responsables des lacunes générales apparentes ou du niveau potentiellement inadéquat de la situation financière à la retraite. 18 Selon le tableau de CANSIM. 19 BAKER, M. et Milligan, K Government and Retirement Income in Canada, rapport préparé pour le Groupe de travail sur le niveau adéquat du revenu de retraite. 20 AMERIKS, J. et al Wealth Accumulation and the Propensity to Plan, Working Paper Series, TIAA-CREF Institute. 12 Point de mire

13 Il convient de préciser que les trois points mentionnés précédemment n ont pas pour but de remettre en question la pertinence des RPAC proposés (cela dépasse le mandat du présent rapport). Ils visent plutôt à souligner que la conception et la mise en œuvre de mesures de politiques publiques se caractérisent souvent par l incertitude de leur optimalité et de leur efficacité; cela est particulièrement vrai lorsque l incidence de ces mesures ne pourra être observée que dans un avenir lointain. Par ailleurs, il pourrait encore s écouler plusieurs années avant que des mesures tangibles visant à améliorer le système de revenu de retraite soient en place et opérationnelles (par exemple, dans les années 1970, le débat sur les pensions a duré environ 10 ans). L introduction d une nouvelle politique publique est habituellement un processus long comptant plusieurs phases, dont la définition du problème, la conception de la politique, les consultations publiques et enfin, la mise en œuvre. La raison de cette lenteur est simple : il serait irresponsable de prendre des décisions qui concernent des millions de Canadiens sans avoir mis suffisamment de temps et d efforts à examiner toutes les conséquences possibles qu entraîneraient ces décisions. Par contre, l inconvénient de ce processus est que la solution immédiate pour les ménages espérant obtenir une meilleure couverture du revenu de retraite, au moyen de régimes de retraite financés ou administrés par le gouvernement, n est pas évidente. De même, il convient de réaffirmer qu un nombre important d instruments d épargne sont déjà en place et offerts aux Canadiens. Et la vraie question que tout le monde devrait se poser est la suivante : «Quelle est la combinaison d instruments d épargne la plus avantageuse?» Instruments d épargne offrant des avantages fiscaux Bien que la participation à un régime de retraite offert par un employeur présente certains avantages fiscaux à ses membres, notre discussion porte uniquement sur les options offertes à ceux qui se constituent volontairement une épargne privée, ces options d épargne étant les seules qui soient entièrement contrôlées par l épargnant. Deux régimes les REER et les comptes d épargne libres d impôt (CELI) sont habituellement couverts lorsqu on étudie les instruments d épargne fiscalement avantageux qui sont offerts aux Canadiens pour leur permettre d accumuler un capitalretraite. À cette liste, nous ajoutons les gains en capital et les versements hypothécaires anticipés, deux autres options qui peuvent offrir à l épargnant certains incitatifs et avantages fiscaux. Un REER est un régime à imposition différée en vertu duquel les cotisations sont déductibles aux fins de l impôt (jusqu à une certaine limite) et le rendement des placements est libre d impôt; La planification de la retraite Un outil incontournable 13

14 par contre, les retraits sont considérés comme du revenu ordinaire, donc imposable. Les retraits anticipés sont permis sans pénalité, mais dans les cas d un REER de conjoint, il y a une période d attente de deux ans avant que le conjoint puisse effectuer un retrait. Les droits de cotisation inutilisés peuvent être reportés. Les fonds accumulés ne peuvent cependant pas être laissés dans le REER indéfiniment : à 71 ans, le REER doit être converti en fonds enregistré de revenu de retraite (FERR) ou utilisé pour acquérir une rente. Si le taux d imposition marginal du cotisant est plus élevé à la retraite que son taux au moment de la cotisation au REER, le taux de rendement après impôts sera inférieur au taux de rendement avant impôts, ce qui dissuadera l épargne. Un CELI est un compte d épargne à usage général dont les impôts sont payés d avance et qui peut être utilisé pour répondre à une variété de besoins liés à l épargne, dont la retraite. Les cotisations à ces comptes ne sont pas déductibles fiscalement et sont financées par des revenus après impôts. Par contre, les retraits ne sont pas imposables, ce qui permet une accumulation libre d impôt des revenus de placement dans le cadre du régime. Les droits de cotisation inutilisés sont reportés aux années futures; le montant total des retraits peut être remis dans le CELI au cours d années ultérieures. Ni les revenus gagnés dans le cadre d un CELI ni les retraits n ont d incidence sur l admissibilité aux prestations et aux crédits fondés sur des critères de revenu offerts par le gouvernement fédéral, comme la Sécurité de la vieillesse et le Supplément de revenu garanti. Il n y a pas non plus de limite d âge pour les retraits. Les CELI deviennent un instrument d épargne-retraite utile lorsque le taux marginal d imposition effectif payable sur le revenu de retraite est plus élevé que celui qui a été appliqué sur le revenu ordinaire pendant la vie active. Actuellement, le CELI permet une cotisation maximale de $ par année. Le REER et le CELI ont en commun le fait que le calcul du revenu imposable ne tient pas compte des pertes en capital, réalisées ou non, sur les placements détenus dans les comptes enregistrés. Les gains en capital reflètent les changements positifs dans la valeur des immobilisations au fil du temps et se définissent comme une augmentation de la valeur monétaire d une immobilisation, ce qui génère un profit si l actif est vendu. Les gains en capital réalisés sont considérés comme faisant partie du revenu total d un particulier, au même titre que le revenu d emploi, le revenu tiré d une entreprise, le revenu d une pension de retraite et les paiements de transfert du gouvernement. Toutefois, seule une partie des gains en capital est comprise dans le revenu imposable 50 % actuellement. Les gains en capital non réalisés ne sont pas imposés. Les pertes en capital peuvent être déduites dans la mesure où des gains en capital sont réalisés et peuvent être reportées rétrospectivement sur trois ans et prospectivement indéfiniment en vue de compenser les gains en capital imposables réalisés pendant d autres années. L accumulation d une valeur nette du logement pour une résidence principale n est pas expressément considérée comme un outil d épargne fiscalement avantageux; elle peut néanmoins 14 Point de mire

15 présenter des avantages fiscaux importants. Bien que l intérêt payé sur un emprunt hypothécaire ne soit pas déductible aux fins de l impôt, les gains en capital générés par la vente de la résidence principale ne sont pas imposables si celle-ci a été le lieu de résidence principal de la personne pendant tout le temps qu elle en a été propriétaire. Y a-t-il un instrument d épargne qui soit privilégié? Les stratégies types intégrées à la planification de la retraite encouragent les gens à comprendre les principales sources de leur revenu de retraite, à commencer à épargner le plus tôt possible, à rembourser leur dette à la consommation, à travailler quelques années de plus (au besoin) et à s adapter à un rythme de vie flexible après la retraite 21. Bien qu il s agisse d éléments valables et importants pour assurer une retraite confortable, ils en disent peu sur la manière de répartir entre les différents instruments d épargne l argent mis de côté à partir du revenu actuel. Cotiser à un REER est probablement l option la plus fréquemment citée et celle qui est promue le plus ardemment par les institutions financières et les conseillers, surtout pendant la saison des REER janvier et février. Même Statistique Canada mesure la valeur des actifs détenus dans les instruments de retraite privés comme la somme des actifs détenus dans les régimes de retraite offerts par les employeurs, les REER et les FERR 22. Afin d illustrer le bien-fondé de l analyse des avantages et des inconvénients des autres options d épargne, nous examinerons les différents résultats d épargne pouvant être obtenus en utilisant les divers instruments d épargne. Notre examen est essentiellement une comparaison de quatre scénarios d épargne : i) cotiser le montant épargné à un REER, ii) cotiser le montant épargné à un CELI, iii) investir le montant épargné dans des actifs financiers qui génèrent des gains en capital hors de régimes enregistrés et iv) allouer le montant épargné au remboursement anticipé de l emprunt hypothécaire. Pour aider le lecteur à naviguer parmi ces options, elles seront désignées dans le texte comme «REER», «CELI», «gains en capital» et «valeur nette du logement» respectivement. Difficultés entourant la comparaison des instruments d épargne Afin de tenir compte des différences possibles entre les caractéristiques socioéconomiques des ménages, nous examinerons trois types de ménages : une personne seule, un couple sans 21 Les stratégies types ont été établies à partir de l examen de 11 plans de retraite provenant d un groupe varié d organisations, incluant des sociétés de placement, des associations professionnelles, des planificateurs financiers spécialisés et de grandes institutions financières. 22 STATISTIQUE CANADA Enquête sur la sécurité financière, Le Quotidien, 7 décembre La planification de la retraite Un outil incontournable 15

16 personne à charge et un couple avec deux enfants. Parallèlement, trois différents niveaux de gains personnels annuels provenant d un emploi $, $ et $ sont pris en compte pour comparer différents groupes en termes de revenus. Même si l intention est de comparer les résultats en se servant de quatre options d instruments d épargne différentes (comme il est fait mention précédemment), il est impossible de les séparer totalement. Par exemple, les personnes qui cotisent à un CELI et qui ont l intention de consacrer plus de $ à l épargne (c.-à-d. plus que l actuel plafond de cotisation annuel) devront prendre la décision d attribuer le montant «excédentaire» à un autre instrument d épargne (c est également le cas de ceux qui dépassent le plafond de cotisation annuel à un REER). Pour tenir compte du plafond de cotisation à un CELI, notre simulation présente deux versions d épargne au moyen de cet instrument : dans la première version, le montant de l épargne dépassant le plafond est placé dans un REER; dans la deuxième version, il est investi dans des actifs financiers qui génèrent des gains en capital hors de véhicules enregistrés. Ces deux versions sont désignées par les abréviations suivantes : «CELI et REER» et «CELI et GC». L épargne au moyen de la valeur nette du logement exigera aussi que l on tienne compte de données supplémentaires. Pour les besoins de notre simulation, nous supposons que la personne est toujours un propriétaire (et non un locataire). En d autres termes, la personne effectue toujours des versements hypothécaires, peu importe l instrument d épargne choisi. Ceux qui choisissent d épargner au moyen de la valeur nette du logement effectuent des versements hypothécaires anticipés, ce qui accroît directement leur valeur nette. Comme les modalités de l emprunt hypothécaire sont fixes, les versements mensuels effectués par la personne qui choisit cette forme d épargne restent inchangés. Au moment de renouveler l emprunt, elle aura la possibilité i) de maintenir le versement mensuel constant, mais en réduisant la période d amortissement ou ii) de réduire le versement mensuel tout en maintenant inchangée la période d amortissement (ces options n existent pas pour les personnes qui épargnent au moyen d autres instruments d épargne). Pour notre simulation, nous avons retenu la première possibilité comme les versements hypothécaires mensuels restent inchangés, l avantage d épargner au moyen de la valeur nette du logement se concrétise une fois que l emprunt hypothécaire est remboursé dans sa totalité. À ce stade, ceux qui épargnent au moyen d un REER, d un CELI et de gains en capitaux devront continuer d effectuer leurs versements hypothécaires mensuels, tandis que la personne qui économise au moyen de la valeur nette du logement sera en mesure d attribuer à l épargne un montant équivalent aux versements hypothécaires. Ainsi, pour elle, le montant d épargne sera composé de l épargne ordinaire à laquelle s ajoute le montant qui aurait autrement été consacré au remboursement de l emprunt hypothécaire. Une fois celui-ci remboursé, la personne épargnant au moyen de la valeur nette du logement devra choisir quel instrument d épargne (c.-à-d. REER, CELI ou gains en capital) devra être utilisé pour placer l équivalent des versements hypothécaires 16 Point de mire

17 «éteints». Pour notre simulation, la personne attribue les versements éteints aux actifs permettant de réaliser des gains en capital. Une autre difficulté de la comparaison des différents instruments d épargne est liée au traitement fiscal du capital-retraite : les retraits d un REER sont imposés, tandis que les retraits d un CELI et l utilisation des fonds accumulés grâce aux gains en capital sont libres d impôts. L imposition de ceux qui accumulent une épargne au moyen de la valeur nette du logement dépendra du choix de l instrument d épargne dont il est fait mention dans le paragraphe précédent. Par conséquent, la compréhension des sources de revenus de retraite au moment de sa planification est essentielle non seulement pour connaître le montant des fonds disponibles à la retraite, mais aussi pour choisir parmi les différents instruments d épargne, étant donné que le taux d imposition à la retraite dépendra du montant et de la source du revenu de retraite. Dans notre simulation, nous estimons l équivalent après impôts du capital-retraite accumulé dans un REER pour permettre la comparaison des différents instruments d épargne. Hypothèses utilisées dans l exercice de simulation Puisque l analyse est centrée sur la comparaison des différentes options d épargne, les questions qui touchent le taux de remplacement du revenu avant la retraite généré par cette épargne ne sont pas prises en compte. Il est posé comme hypothèse que, une fois l instrument d épargne optimal déterminé, la personne peut chercher à atteindre un taux de remplacement suffisant en ajustant le taux d épargne. Les hypothèses suivantes sont également formulées pour faciliter la comparaison : Les personnes épargnent pendant 30 ans, en commençant à l âge de 35 ans, pour prendre leur retraite à 65 ans; l épargne annuelle représente une proportion fixe du revenu annuel; cette proportion ne change pas avec le temps. Les personnes ne sont pas membres de régimes de retraite offerts par un employeur. Tous les calculs sont effectués en termes réels (c.-à-d. après avoir déduit l inflation); les tranches d imposition des particuliers et les déductions sont indexées en fonction de l inflation et sont donc constants en termes réels. Tous les gains des personnes proviennent d un emploi et sont versés sous forme de salaire; le taux réel de croissance annuel des salaires est de 1 %. Durant les années de travail, le revenu total d une personne seule et d un couple sans personne à charge se compose des salaires et (selon certaines options d épargne) des gains en capital générés par des actifs financiers hors de régimes enregistrés. Le revenu total d un couple avec deux enfants se compose des salaires, de la Prestation universelle pour la garde d enfants (pour les années admissibles) et (selon certaines options d épargne) des gains en capital générés par des actifs financiers hors de régimes enregistrés. La planification de la retraite Un outil incontournable 17

18 Le revenu d emploi annuel d un couple est le double de celui d une personne seule (c.-à-d. si une personne seule gagne $ par année, le revenu annuel du couple sera de $). Chacun des conjoints contribue à part égale aux gains totaux provenant d un emploi. Pour un couple avec enfants, la mère déclare le revenu et les dépenses liées à l enfant. Au sein du couple, les conjoints ont le même âge; ils prennent aussi leur retraite en même temps. Pour les couples avec deux enfants, le premier enfant est né alors que les conjoints avaient 35 ans; le deuxième, quand ils en avaient 38. Les fonds investis dans le REER et le CELI, ainsi que ceux investis dans les actifs financiers générant des gains en capital hors de régimes enregistrés, offrent le même taux de rendement. Le taux de rendement réel est de 3 %. Les gains en capital sont réalisés tous les cinq ans et réinvestis. Le montant des gains en capital réinvestis est réduit par le montant des impôts payés sur ces gains. L épargne est investie à la fin de l année; la déduction d impôt obtenue grâce à l investissement dans un REER est investie au cours de l année de son obtention. À la retraite, l épargne accumulée dans le REER est épuisée sur 20 ans. Dans le cas où le REER est utilisé comme instrument d épargne, le revenu imposable à la retraite se compose des prestations du RPC, des paiements de la SV et des retraits du REER. Ces derniers sont effectués au début de l année. Le crédit hypothécaire équivaut à trois fois le revenu personnel/familial à l âge de 35 ans. L emprunt hypothécaire est amorti sur 30 ans au moyen de versements mensuels. Le contrat hypothécaire est à taux fixe et est renouvelé tous les cinq ans. Le montant du versement hypothécaire (exprimé en termes réels) est constant pendant la durée de l emprunt hypothécaire. Toutes les personnes sont propriétaires (et non locataires) dans le cadre de toutes les options d épargne; à l âge de 65 ans, toutes les options d épargne donnent un montant égal de valeur nette du logement. La province de résidence de la personne ou du couple est l Ontario. Les résultats de l épargne sont calculés pour des taux de 2 %, 5 % et 10 % du revenu; les résultats obtenus pour chacun des taux d épargne sont simulés pour des taux d intérêt réels de 2 % et 4 % sur l emprunt hypothécaire. Résultats de la simulation et comparaison des instruments d épargne Bien que la simulation porte sur trois types de familles personnes seules, couples sans personne à charge et couples avec deux enfants elle donne des résultats identiques pour la personne seule et le couple sans personne à charge. Étant donné que les conjoints gagnent un revenu d emploi et ne bénéficient pas de déductions d impôt autres que le montant personnel de base, la structure du taux d impôt des particuliers pour chacun des conjoints formant le couple à deux revenus sans personne à charge est identique à celle pour la personne seule. Il convient de noter cependant que le montant identique du capital-retraite (exprimé sur une base individuelle) offrira au couple de meilleures possibilités de consommation, comparativement à la personne seule. Cela s explique par 18 Point de mire

19 des économies d échelle dans la consommation : par exemple, les besoins d un couple en matière de logement, d électricité et de transport ne seront pas deux fois plus importants que ceux d un célibataire. Toutefois, l analyse de la consommation à la retraite dépasse la portée du présent rapport. Pour les besoins de l analyse, nous définissons le résultat de l épargne comme étant le rendement généré par chaque dollar épargné. Par exemple, si 100 $ épargnés dans un REER deviennent 150 $ de capital-retraite, le rendement de l épargne est de 50 %. Cette mesure ne fait aucune mention de la taille du capital-retraite accumulé au moyen de l épargne, et ne peut donc pas déterminer le niveau adéquat du revenu de retraite. Elle peut néanmoins donner une meilleure information comparative sur l efficacité de chacun des instruments d épargne; elle est ainsi plus pertinente pour l analyse actuelle que le montant en dollars du capital accumulé. Comme le montre le tableau 1, notre simulation indique que les personnes seules et les couples sans personne à charge obtiennent de meilleurs résultats lorsqu elles épargnent au moyen de la valeur nette du logement en effectuant des versements hypothécaires anticipés. Cela se vérifie pour tous les niveaux de revenus et tous les taux d épargne, mais surtout pour les personnes à plus faible revenu 23. Celles qui gagnent $ par année et qui économisent 2 % de leurs revenus obtiendront un rendement presque deux fois plus élevé en effectuant des versements hypothécaires anticipés que s ils épargnent au moyen d un REER. Toutefois, le REER arrive au deuxième rang des meilleurs résultats obtenus. Le REER deviendrait la meilleure option d épargne si la personne ou le couple sans personne à charge loue la résidence principale (au lieu de la posséder), n ayant ainsi pas la possibilité d épargner au moyen de la valeur nette du logement. Contrairement à une idée répandue, l épargne au moyen du CELI (combiné avec le REER ou avec les actifs générant des gains en capital) donne des résultats assez faibles comparativement aux autres options. Cela s explique surtout par l hypothèse que la déduction d impôt générée par la cotisation au REER est réinvestie. Le rendement de l option CELI et REER s améliore grandement pour les personnes à revenu moyen et supérieur disposées à économiser une partie importante de leurs gains (c.-à-d. 10 % ou plus). Dans ces situations, l option CELI et REER devient un concurrent sérieux à l option du REER seul. Cela s explique par deux facteurs : d abord, la déduction d impôt générée par la cotisation au REER devient plus importante si le revenu et les cotisations sont plus élevés; ensuite, l impôt sur les retraits du REER demeure relativement bas, car le capital-retraite total est divisé entre les fonds dans le CELI et ceux dans le REER. Il est intéressant de noter que les rendements de l épargne au moyen d un REER et de la valeur nette du logement diminuent à mesure que le taux d épargne augmente. Dans le cas du REER, 23 Il convient de souligner que les résultats obtenus dont il est question dans le tableau 1 et le tableau 2 excluent la valeur nette du logement du capital-retraite. Comme on suppose que toutes les personnes sont propriétaires, quel que soit l instrument d épargne choisi, la valeur nette du logement sera la même à la retraite. La planification de la retraite Un outil incontournable 19

20 cela s explique par le niveau d imposition à la retraite : des économies élevées détenues dans un REER donnent un plus grand capital-retraite et, par conséquent, des retraits annuels plus importants à la retraite, qui, à leur tour, font augmenter le taux d imposition qui s applique au revenu de retraite et diminuer le capital-retraite ajusté en fonction de l impôt (ou libre d impôts). Dans le cas de la valeur nette du logement, la diminution du rendement de l épargne est causée par l augmentation de l impôt payé sur les gains en capital générés par l épargne de l équivalent des versements hypothécaires. Cependant, il est important de souligner que la baisse du rendement décrite précédemment touche l efficacité relative de chaque dollar épargné; par contre, en valeur, de plus hauts taux d épargne engendreront un capital-retraite plus important et, donc, de meilleurs taux de remplacement du revenu. Tableau 1 : Rendement moyen pour chaque dollar épargné sur une période de 30 ans personnes seules et couples sans personne à charge Niveau de revenu REER CELI et GC CELI Gains en Valeur nette du logement et REER capital Taux de 2 % Taux de 4 % $ Épargne de 2 % du revenu annuel 85,8 % 55,2 % 55,2 % 48,2 % 156,6 % 186,2 % Épargne de 5 % du revenu annuel 78,1 % 55,2 % 55,2 % 48,2 % 141,5 % 186,2 % Épargne de 10 % du revenu annuel 71,1 % 55,2 % 55,2 % 48,1 % 123,4 % 186,2 % $ Épargne de 2 % du revenu annuel 96,3 % 55,2 % 55,2 % 44,7 % 156,6 % 166,9 % Épargne de 5 % du revenu annuel 87,5 % 55,2 % 55,2 % 44,7 % 140,8 % 166,0 % Épargne de 10 % du revenu annuel 77,4 % 55,7 % 66,4 % 44,7 % 122,0 % 165,7 % $ Épargne de 2 % du revenu annuel 106,2 % 55,2 % 55,2 % 42,8 % 156,6 % 143,7 % Épargne de 5 % du revenu annuel 96,2 % 55,0 % 58,0 % 42,8 % 140,5 % 142,2 % Épargne de 10 % du revenu annuel 79,4 % 48,9 % 80,9 % 42,8 % 121,5 % 141,5 % Notes : «GC» signifie gains en capital; «CELI et GC» et «CELI et REER» illustrent des scénarios où le montant de l épargne qui le plafond de cotisation au CELI est placé respectivement dans des actifs financiers générant des gains en capital hors de véhicules enregistrés et dans un REER. Les taux de 2 % et de 4 % sont les taux d intérêt réel sur l emprunt hypothécaire. Le niveau de revenu fait référence au revenu d une personne. Par le fait même, le revenu total d un couple est le double du montant indiqué. Les différences entre les résultats d épargne décrites précédemment demeurent lorsque la simulation est faite pour un autre type de famille un couple avec deux enfants; toutefois, l avantage de l épargne au moyen de la valeur nette du logement est moins marqué (tableau 2). En fait, dans un contexte de taux d intérêt hypothécaires relativement faibles, l épargne au moyen du REER peut générer un rendement plus important pour le couple à revenu élevé ayant des personnes à charge que l épargne au moyen de versements hypothécaires anticipés. 20 Point de mire

Faire le bon choix SOLUTIONS D ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE. Laissez-vous simplement guider par nos spécialistes

Faire le bon choix SOLUTIONS D ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE. Laissez-vous simplement guider par nos spécialistes SOLUTIONS D ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE Laissez-vous simplement guider par nos spécialistes Faire le bon choix Aide-mémoire à l intention des employeurs Solutions d épargne-retraite collective Appuyés

Plus en détail

Utilisation des REER dans les années 90

Utilisation des REER dans les années 90 Ernest B. Akyeampong Utilisation des REER dans les années 90 Les derniers changements importants apportés à la Loi de l impôt sur le revenu, cette dernière se rapportant aux épargnes-retraite, sont entrés

Plus en détail

Faire le bon choix. Desjardins & Cie SOLUTIONS D ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE. Laissez-vous simplement guider par nos spécialistes

Faire le bon choix. Desjardins & Cie SOLUTIONS D ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE. Laissez-vous simplement guider par nos spécialistes SOLUTIONS D ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE Laissez-vous simplement guider par nos spécialistes Desjardins & Cie Faire le bon choix Aide-mémoire à l intention des employeurs Produits d épargne-retraite collective

Plus en détail

LE FRACTIONNEMENT DU REVENU DE PENSION

LE FRACTIONNEMENT DU REVENU DE PENSION MC Retraiteréfléchie PRÉSERVATION DU CAPITAL FISCALEMENT AVANTAGEUSE LE FRACTIONNEMENT DU REVENU DE PENSION Le fractionnement du revenu de pension constitue l une des modifications les plus importantes

Plus en détail

Votre guide 2015 Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Votre guide 2015 Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Votre guide 2015 Régime enregistré d épargne-retraite (REER) en termes simples Présenté par ept notions simples pour mieux comprendre le REER : 1 2 3 4 5 6 7 Qu est-ce qu un REER? Combien pouvez-vous verser

Plus en détail

Selon les prévisions actuelles,

Selon les prévisions actuelles, Qui épargne pour la retraite? Karen Maser Selon les prévisions actuelles, près de 23 % de la population aura 65 ans ou plus en 2031, ce qui représente une nette progression par rapport au pourcentage de

Plus en détail

Une nouvelle vision de l épargne-retraite collective ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE. Produits d épargne-retraite collective

Une nouvelle vision de l épargne-retraite collective ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE. Produits d épargne-retraite collective Une nouvelle vision de l épargne-retraite collective ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE Produits d épargne-retraite collective Comment choisir votre régime d épargne-retraite collective? Si vous êtes à l étape

Plus en détail

Le compte d épargne libre d impôt proposé dans le budget

Le compte d épargne libre d impôt proposé dans le budget Le compte d épargne libre d impôt proposé dans le budget Parmi les promesses électorales faites en 2006 par les Conservateurs figurait l élimination de l impôt sur les gains en capital à condition que

Plus en détail

Le 10 septembre 2015. 1740-360, rue Albert, Ottawa (ON) K1R 7X7 613-236-8196 613-233-4552 head.office@cia-ica.ca / siege.social@cia-ica.ca cia-ica.

Le 10 septembre 2015. 1740-360, rue Albert, Ottawa (ON) K1R 7X7 613-236-8196 613-233-4552 head.office@cia-ica.ca / siege.social@cia-ica.ca cia-ica. Le 10 septembre 2015 Madame Catherine Adam Direction des relations fédérales-provinciales et de la politique sociale Ministère des Finances Canada 15 e étage 90, rue Elgin Ottawa, Canada K1A 0G5 Mémoire

Plus en détail

Stratégies relatives au compte d épargne libre d impôt

Stratégies relatives au compte d épargne libre d impôt Stratégies relatives au compte d épargne libre d impôt Le gouvernement du Canada a annoncé la création du compte d épargne libre d impôt (CELI) à l occasion de son budget de 2008, puis a procédé à son

Plus en détail

Document d information n o 6 sur les pensions

Document d information n o 6 sur les pensions Document d information n o 6 sur les pensions Régimes de pension des milieux Partie 6 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition,

Plus en détail

Stratégies relatives au compte d épargne libre d impôt

Stratégies relatives au compte d épargne libre d impôt Stratégies relatives au compte d épargne libre d impôt Le gouvernement du Canada a annoncé la création du compte d épargne libre d impôt (CELI) à l occasion de son budget de 2008, puis a procédé à son

Plus en détail

Le compte d épargne libre d impôt Essentiel pour atteindre vos objectifs financiers

Le compte d épargne libre d impôt Essentiel pour atteindre vos objectifs financiers Le compte d épargne libre d impôt Essentiel pour atteindre vos objectifs financiers L abri fiscal le plus souple qui soit Pour la retraite ou bien avant. Le compte d épargne libre d impôt, ou CELI, est

Plus en détail

COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT. Efficacité, liberté et sécurité : le CELI, un choix gagnant RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS

COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT. Efficacité, liberté et sécurité : le CELI, un choix gagnant RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT Efficacité, liberté et sécurité : le CELI, un choix gagnant RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS Le compte d épargne libre d impôt Tout résident canadien âgé de 18 ans ou plus qui possède

Plus en détail

FERR RRQ CRÉDITS D IMPÔT

FERR RRQ CRÉDITS D IMPÔT FERR Fonds enregistré de revenu de retraite RRQ Régime de rentes du Québec SV Programme fédéral de la Sécurité de la vieillesse CRÉDITS D IMPÔT FERR. Page 03 RRQ....Page 06 SV...Page 13 Crédits d impôts..

Plus en détail

Le 19 février 2015. Secrétariat du budget Ministère des Finances 3 e étage, Édifice Frost Nord 95, rue Grosvenor Toronto (Ontario) M7A 1Z1

Le 19 février 2015. Secrétariat du budget Ministère des Finances 3 e étage, Édifice Frost Nord 95, rue Grosvenor Toronto (Ontario) M7A 1Z1 Le 19 février 2015 Régime de retraite de la province de l Ontario : Principales considérations liées à la conception Secrétariat du budget Ministère des Finances 3 e étage, Édifice Frost Nord 95, rue Grosvenor

Plus en détail

Rapport sur les PME Repenser les REER pour les propriétaires d entreprises : Pourquoi le versement d un salaire n est peut-être pas la meilleure idée

Rapport sur les PME Repenser les REER pour les propriétaires d entreprises : Pourquoi le versement d un salaire n est peut-être pas la meilleure idée le 19 octobre 2010 Jamie Golombek 1 CA, CPA, CFP, CLU, TEP Directeur général de la planification fiscale et successorale Gestion privée de patrimoine CIBC Jamie.Golombek@cibc.com Résumé On recommande habituellement

Plus en détail

Journée Portes ouvertes de l ASDEQ Finances Canada 1er novembre 2010

Journée Portes ouvertes de l ASDEQ Finances Canada 1er novembre 2010 Journée Portes ouvertes de l ASDEQ Finances Canada 1er novembre 2010 Le système canadien de revenu de retraite appuyé par l État PILIER 1 PILIER 2 PILIER 3 Sécurité de la vieillesse (SV) Supplément de

Plus en détail

REER, CELI ou prêt hypothécaire : comment faire le bon choix?

REER, CELI ou prêt hypothécaire : comment faire le bon choix? REER, CELI ou prêt hypothécaire : comment faire le bon choix? Jamie Golombek L épargne est une pratique importante. Elle nous permet de mettre de côté une partie de nos revenus actuels afin d en profiter

Plus en détail

Rentes immédiates RBC. Comment transformer votre épargne en une source de revenu pour votre retraite

Rentes immédiates RBC. Comment transformer votre épargne en une source de revenu pour votre retraite Rentes immédiates RBC Comment transformer votre épargne en une source de revenu pour votre retraite 2 Rentes immédiates RBC Après avoir passé des années à épargner et à investir pour l avenir, vous serez

Plus en détail

Les régimes d avantages sociaux au Canada

Les régimes d avantages sociaux au Canada Les régimes d avantages sociaux au Canada Les Canadiens vivent de plus en plus longtemps et doivent plus que jamais faire face à leur responsabilité d épargner pour la retraite. Leur espérance de vie étant

Plus en détail

Document d information n o 4 sur les pensions

Document d information n o 4 sur les pensions Document d information n o 4 sur les pensions Épargnes privées de retraite Partie 4 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition,

Plus en détail

trouvent; Le FERR est plus possible facteur assujetti

trouvent; Le FERR est plus possible facteur assujetti Fonds enregistrés de revenu de retraite Fonds enregistréss de revenu de retraite La plupart des Canadiens connaissent le régime enregistré d épargne-retraite (REER). Ils sont nombreux à s en servir pendant

Plus en détail

Introduction des. comptes d épargne libre d impôt

Introduction des. comptes d épargne libre d impôt Introduction des comptes d épargne libre d impôt Comptes d épargne libre d impôt Une nouvelle façon d épargner Les comptes d épargne libre d impôt ont été introduits par le gouvernement fédéral dans le

Plus en détail

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2014 1

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2014 1 non remboursables pour 2014 1 non remboursables pour 2014 1 Voir les notes aux pages suivantes. Remb. = crédit remboursable (voir note correspondante). 6 / Fédéral C.-B. Alb. Sask. Man. 2 Taux d imposition

Plus en détail

Repenser les REER pour les propriétaires d entreprises : Pourquoi le versement d un salaire n est peut-être pas la meilleure idée Jamie Golombek 1

Repenser les REER pour les propriétaires d entreprises : Pourquoi le versement d un salaire n est peut-être pas la meilleure idée Jamie Golombek 1 Gestion privée de patrimoine Rapport sur les PME le 19 octobre 2010 Repenser les REER pour les propriétaires d entreprises : Pourquoi le versement d un salaire n est peut-être pas la meilleure idée Jamie

Plus en détail

Sociétés professionnelles Quels en sont les avantages pour vous?

Sociétés professionnelles Quels en sont les avantages pour vous? Sociétés professionnelles Quels en sont les avantages pour vous? Introduction Vous exercez une profession libérale et devez prendre différentes décisions, notamment en ce qui a trait au cadre dans lequel

Plus en détail

RÉSUMÉ ÉTAPES DE LA VIE FINANCIÈRE DES CANADIENS ÂGÉS COMMISSION DES VALEURS MOBILIÈRES DE L ONTARIO

RÉSUMÉ ÉTAPES DE LA VIE FINANCIÈRE DES CANADIENS ÂGÉS COMMISSION DES VALEURS MOBILIÈRES DE L ONTARIO RÉSUMÉ ÉTAPES DE LA VIE FINANCIÈRE DES CANADIENS ÂGÉS COMMISSION DES VALEURS MOBILIÈRES DE L ONTARIO RÉSUMÉ La présente recherche décrit les principales préoccupations financières des Canadiens âgés, dans

Plus en détail

LE COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT

LE COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT LE COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT LA LECTURE DE CE DOCUMENT VOUS PERMETTRA : De connaître les différentes caractéristiques du CELI; De maîtriser les différences entre une contribution au REER ou au CELI;

Plus en détail

Incorporation de ma pratique

Incorporation de ma pratique Incorporation de ma pratique Sujet Incorporation : mythe ou réalité Avantages et désavantages Salaire ou dividende Taux d impôts des particuliers et des compagnies RRQ dans le contexte de l incorporation

Plus en détail

Mesures visant l impôt sur le revenu des particuliers

Mesures visant l impôt sur le revenu des particuliers Mesures visant l impôt sur le revenu des particuliers Compte d épargne libre d impôt Le compte d épargne libre d impôt (CELI) est un compte enregistré souple et d usage général qui a été instauré en 2009

Plus en détail

FÉDÉRATION DES CHAMBRES DE COMMERCE DU QUÉBEC

FÉDÉRATION DES CHAMBRES DE COMMERCE DU QUÉBEC Mémoire à la Commission des finances publiques sur le projet de loi no. 39 Loi sur les régimes volontaires d'épargne-retraite FÉDÉRATION DES CHAMBRES DE COMMERCE DU QUÉBEC ASSEMBLÉE NATIONALE DU QUÉBEC

Plus en détail

Le système de retraite québécois : constats et grands enjeux

Le système de retraite québécois : constats et grands enjeux Le système de retraite québécois : constats et grands enjeux Colloque sur la retraite au Québec Cercle finance du Québec Roland Villeneuve Vice-président aux politiques et aux programmes Le 31 octobre

Plus en détail

Tableau Comparatif CELI ET REER

Tableau Comparatif CELI ET REER Tableau Comparatif CELI ET REER Y a-t-il un âge minimal pour ouvrir un compte ou un régime? Il faut avoir 18 ans. (La législation sur l âge de la majorité peut s appliquer à certains placements.) Il n

Plus en détail

La taxe fédérale sur les produits et services (TPS)

La taxe fédérale sur les produits et services (TPS) Raj K. Chawla La taxe fédérale sur les produits et services (TPS) est entrée en vigueur en 1991. Contrairement à la taxe sur les ventes des fabricants qu elle a remplacée, laquelle était perçue seulement

Plus en détail

Table des schémas et tableaux...xxv. Liste des sigles et acronymes... xxvii. Chapitre 1 Le cadre fiscal canadien et québécois... 1

Table des schémas et tableaux...xxv. Liste des sigles et acronymes... xxvii. Chapitre 1 Le cadre fiscal canadien et québécois... 1 Table des matières xv Table des matières Table des schémas et tableaux...xxv Liste des sigles et acronymes... xxvii Chapitre 1 Le cadre fiscal canadien et québécois... 1 1. Le cadre fiscal canadien et

Plus en détail

Vente de la ferme et l exonération des gains en capital

Vente de la ferme et l exonération des gains en capital Vente de la ferme et l exonération des gains en capital RBC Banque Royale Vente de la ferme et l exonération des gains en capital 2 L article suivant a été écrit par Services de gestion de patrimoine RBC.

Plus en détail

Vieillissement de la population et politiques publiques au Canada 4. Incidence sur les régimes de pensions publics

Vieillissement de la population et politiques publiques au Canada 4. Incidence sur les régimes de pensions publics Vieillissement de la population et politiques publiques au Canada 4. Incidence sur les régimes de pensions publics Publication n o 2011-120-F Le 4 août 2011 André Léonard Division des affaires sociales

Plus en détail

RÈGLES FISCALES RELATIVES AUX AUTOMOBILES

RÈGLES FISCALES RELATIVES AUX AUTOMOBILES BULLETIN C+G Janvier 2012 Les renseignements et données contenus dans le présent bulletin ont été rédigés par l Ordre des comptables agréés du Québec sous la direction de Monsieur Gilles Chiasson. Ils

Plus en détail

Le revenu de retraite est constitué de diverses

Le revenu de retraite est constitué de diverses Wendy Pyper Le revenu de retraite est constitué de diverses sources, appelées couramment les «trois piliers» (ministère des Finances Canada, 2003). Les sources publiques la Sécurité de la vieillesse et

Plus en détail

SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE. Guide d utilisation du calculateur des sommes récupérables

SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE. Guide d utilisation du calculateur des sommes récupérables SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE Guide d utilisation du calculateur des sommes récupérables Table des matières Introduction... 3 Revenu pleinement imposable et revenu de placement

Plus en détail

Cours 4 Régimes d épargne (I2001IP- 3-915-85)

Cours 4 Régimes d épargne (I2001IP- 3-915-85) Régimes fiscaux Impôt sur le revenu Cours 4 Régimes d épargne (I2001IP- 3-915-85) Michel Maher Copyright Université Ottawa, 2007 Touts droits réservés pour tous pays. Toute traduction ou reproduction sous

Plus en détail

Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant

Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant Pour un avenir de classe Conçu pour vous aider à financer des études postsecondaires à temps plein ou à temps partiel, le REEE vous donne

Plus en détail

Le dilemme de la rémunération : Toucher un salaire ou des dividendes?

Le dilemme de la rémunération : Toucher un salaire ou des dividendes? décembre 2013 Le dilemme de la rémunération : Toucher un salaire ou des dividendes? Jamie Golombek Avec l arrivée prochaine de la fin d exercice de plusieurs entreprises, les propriétairesdirigeants devront

Plus en détail

Les comptes d épargne libre d impôt. Une nouvelle façon d épargner

Les comptes d épargne libre d impôt. Une nouvelle façon d épargner Les comptes d épargne libre d impôt Une nouvelle façon d épargner Définition du CELI Un compte où le revenu de placement n est pas imposable Un niveau de cotisation annuelle maximal de 5 000 $ Les montants

Plus en détail

Bulletin fiscal. Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Bulletin fiscal. Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Bulletin fiscal Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Les versements à un REER effectués au plus tard le 1 er mars 2011 sont déductibles en 2010.

Plus en détail

Comprendre (pour mieux choisir entre) les RÉR et les CÉLI

Comprendre (pour mieux choisir entre) les RÉR et les CÉLI Guides de Tangerine sur les finances personnelles Comprendre (pour mieux choisir entre) les RÉR et les CÉLI Guide pour les Canadiens Les RÉR existent depuis longtemps, mais les CÉLI sont relativement nouveaux,

Plus en détail

L épargne-retraite : Pas de solution unique

L épargne-retraite : Pas de solution unique L épargne-retraite : Pas de solution unique L Institut Info-Patrimoine offre de l information et propose des stratégies relatives à la planification du patrimoine et aux décisions financières afin de mieux

Plus en détail

PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE

PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE Décembre 2013 présence locale portée mondiale PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE Comme l année tire à sa fin, les contribuables devraient envisager les stratégies de planification disponibles afin d

Plus en détail

Les avantages du CELI Franklin Templeton

Les avantages du CELI Franklin Templeton INVESTIR SANS JAMAIS PAYER D IMPÔTS Qu est-ce que le CELI? Le compte d épargne libre d impôts (CELI), qui sera ouvert au public à compter du 2 janvier 2009, est un nouveau type de compte d épargne enregistré

Plus en détail

Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant

Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant Régime enregistré d épargne-études (REEE) Le REEE, un jeu d enfant 03 Pour un avenir de classe Permettre à un jeune d obtenir une éducation de qualité, qu il s agisse d études universitaires, collégiales

Plus en détail

Actions de la FTQ et du Fondaction

Actions de la FTQ et du Fondaction Photo : SuperStock Quels sont les différents moyens de réduire les revenus que l on déclare? Quels abris fiscaux sont particulièrement avantageux? De quelles déductions peut-on profiter? La fiscaliste

Plus en détail

budget fédéral09 A n a l y s e d u

budget fédéral09 A n a l y s e d u fédéral09 A n a l y s e d u budget Budget fédéral de 2009 Résumé rédigé par Invesco Trimark Chef de file de la préparation opportune d information fiscale approfondie sur un éventail de sujets, Invesco

Plus en détail

La campagne Generation Squeeze

La campagne Generation Squeeze La campagne La campagne est menée par un vaste réseau de partenaires déterminés à faire en sorte que les jeunes générations aient la possibilité de faire face à divers enjeux, comme les salaires plus bas,

Plus en détail

La ligne de partage : les stratégies de fractionnement du revenu peuvent réduire les impôts de votre famille

La ligne de partage : les stratégies de fractionnement du revenu peuvent réduire les impôts de votre famille JAMIE GOLOMBEK La ligne de partage : les stratégies de fractionnement du revenu peuvent réduire les impôts de votre famille Jamie Golombek, CPA, CA, CFP, CLU, TEP Directeur gestionnaire, Planification

Plus en détail

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2015 1

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2015 1 non remboursables pour 2015 1 indépendants affiliés à KPMG non remboursables pour 2015 1 Voir les notes aux pages suivantes. Remb. = crédit remboursable (voir note correspondante). 6 / Fédéral C.-B. Alb.

Plus en détail

Compte d épargne libre d impôt (CELI)

Compte d épargne libre d impôt (CELI) Compte d épargne libre d impôt (CELI) MD Marque déposée de L Empire, Compagnie d Assurance-Vie. Les polices sont établies par L Empire, Compagnie d Assurance-Vie. Compte d'épargne libre d'impôt «Les Canadiens

Plus en détail

OBJECTIFS DE L ÉTUDE

OBJECTIFS DE L ÉTUDE PRESTATIONS DES RÉGIMES DE RETRAITE ET COUVERTURE DES BESOINS DES RETRAITÉS Luc Godbout, Suzie St-Cerny et Marie-Andrée Babineau Université de Sherbrooke OBJECTIFS DE L ÉTUDE 2 1. Quantifier l importance

Plus en détail

Bulletin fiscal. Novembre 2012

Bulletin fiscal. Novembre 2012 Bulletin fiscal Novembre 2012 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l

Plus en détail

GUIDE REER. Faites fructifier votre argent selon vos conditions grâce aux placements REER

GUIDE REER. Faites fructifier votre argent selon vos conditions grâce aux placements REER GUIDE REER Faites fructifier votre argent selon vos conditions grâce aux placements REER Sommaire Équilibre entre dépenses et épargne...3 REER...4 Foire aux questions...5 Votre liste de vérification REER...7

Plus en détail

Statistiques fiscales des particuliers

Statistiques fiscales des particuliers Statistiques fiscales des particuliers ANNÉE D IMPOSITION 1996 Édition 1999 Quebec Avant-propos Ce document présente les statistiques fiscales en matière d impôt sur le revenu des particuliers pour l année

Plus en détail

Se créer une paye de retraite MC. Maximisez votre revenu mensuel de retraite. le plan du groupe investors

Se créer une paye de retraite MC. Maximisez votre revenu mensuel de retraite. le plan du groupe investors le plan du groupe investors s enrichir protéger épargner profiter partager Vous avez une vision pour votre retraite. Mais vous ne savez pas quelle sera votre paye de retraite, ni de combien vous aurez

Plus en détail

Laissez le REER travailler pour votre retraite

Laissez le REER travailler pour votre retraite Fonds de placement garanti RBC Laissez le REER travailler pour votre retraite Get an RRSP working for your retirement La retraite est une perspective agréable pour nombre d entre nous, mais il est difficile

Plus en détail

Article. Bien-être économique. par Cara Williams. Décembre 2010

Article. Bien-être économique. par Cara Williams. Décembre 2010 Composante du produit no 89-503-X au catalogue de Statistique Canada Femmes au Canada : rapport statistique fondé sur le sexe Article Bien-être économique par Cara Williams Décembre 2010 Comment obtenir

Plus en détail

Protéger les familles. Protéger les personnes.

Protéger les familles. Protéger les personnes. Solutions de placement Protéger les familles. Protéger les personnes. Amorcez dès maintenant votre planification à long terme; n attendez pas à demain Une approche stratégique de placement pour l avenir

Plus en détail

La dure réalité! SE PRÉPARER FINANCIÈREMENT À LA RETRAITE Un article qui valait 1,00 $ en 1972, coûte maintenant 3,78 $ En tenant compte d un taux d inflation moyen, le prix présentement payé pour un article

Plus en détail

Guide du Compte d épargne libre d impôt

Guide du Compte d épargne libre d impôt PLACEMENTS Compte d épargne libre d impôt Guide du Compte d épargne libre d impôt L épargne est un élément important de tout plan financier. L atteinte de vos objectifs en dépend, qu il s agisse d objectifs

Plus en détail

Le «CELI» Pourquoi et pour qui? Directeur de Division Représentant en épargne collective Conseiller en sécurité financière

Le «CELI» Pourquoi et pour qui? Directeur de Division Représentant en épargne collective Conseiller en sécurité financière Le «CELI» Pourquoi et pour qui? Stéphane Thibeault Stéphane Thibeault Directeur de Division Représentant en épargne collective Conseiller en sécurité financière Choses immuables de la vie: La mort Facteurs

Plus en détail

À la hauteur de vos projets

À la hauteur de vos projets INVESTIR Banque Nationale À la hauteur de vos projets INVESTIR Banque Nationale 01 Que sont les Portefeuilles de revenu mensuel? Une façon simple de percevoir une distribution régulière. Six portefeuilles

Plus en détail

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes Novembre 2008 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

Foire aux questions sur le compte d épargne libre d impôt (CELI)

Foire aux questions sur le compte d épargne libre d impôt (CELI) PLANIFICATION FISCALE Foire aux questions sur le compte d épargne libre d impôt (CELI) Le compte d épargne libre d impôt (CELI) est un instrument d épargne lancé en 2009 permettant aux résidents canadiens

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DU CALCULATEUR DES SOMMES RÉCUPÉRABLES

GUIDE D UTILISATION DU CALCULATEUR DES SOMMES RÉCUPÉRABLES GUIDE D UTILISATION DU CALCULATEUR DES SOMMES RÉCUPÉRABLES Table des matières Introduction...................................................... 3 Revenu pleinement imposable et revenu de placement Revenu

Plus en détail

Quand arrive la retraite La rente de retraite du Régime de rentes du Québec et les autres sources de revenu à la retraite

Quand arrive la retraite La rente de retraite du Régime de rentes du Québec et les autres sources de revenu à la retraite Quand arrive la retraite La rente de retraite du Régime de rentes du Québec et les autres sources de revenu à la retraite Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également

Plus en détail

PROJET DE LOI N 39 LOI SUR LES RÉGIMES VOLONTAIRES D ÉPARGNE-RETRAITE

PROJET DE LOI N 39 LOI SUR LES RÉGIMES VOLONTAIRES D ÉPARGNE-RETRAITE Le 21 mai 2013 PROJET DE LOI N 39 LOI SUR LES RÉGIMES VOLONTAIRES D ÉPARGNE-RETRAITE Le gouvernement du Québec a déposé le projet de loi n 39 Loi sur les régimes volontaires d épargne-retraite (le «projet

Plus en détail

Une famille, deux pensions

Une famille, deux pensions famille, deux pensions Susan Poulin Au cours du dernier quart de siècle, la proportion de familles composées de deux conjoints mariés ayant tous deux un emploi a augmenté de façon phénoménale. En 1994,

Plus en détail

Préparez la retraite que vous voulez

Préparez la retraite que vous voulez Préparez la retraite que vous voulez Vous méritez une retraite agréable La retraite est l un des événements les plus importants de votre vie. Elle marque le passage vers une nouvelle étape merveilleuse

Plus en détail

Conseils fiscaux de fin d année pour 2014 Auteur : Jamie Golombek

Conseils fiscaux de fin d année pour 2014 Auteur : Jamie Golombek Octobre 2014 Conseils fiscaux de fin d année pour 2014 Auteur : Jamie Golombek Comme l année tire à sa fin, nous vous présentons une mise à jour de nos conseils fiscaux de fin d année dont vous souhaiterez

Plus en détail

Novembre 2007 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Novembre 2007 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Novembre 2007 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

Revue du budget fédéral 2015

Revue du budget fédéral 2015 BMO Assurance 21 avril 2015 Revue du budget fédéral 2015 Le 21 avril, le ministre des Finances, Joe Oliver, a dévoilé son premier budget fédéral, sous le titre «Un leadership fort : Un budget équilibré

Plus en détail

Suggestions de dernière minute pour réduire votre impôt des particuliers pour 2013

Suggestions de dernière minute pour réduire votre impôt des particuliers pour 2013 Suggestions de dernière minute pour réduire votre impôt des Le 15 novembre 2013 Dans le cadre de votre stratégie de planification financière personnelle, la fin de l année s avère pour vous le moment idéal

Plus en détail

Sources de revenu et autonomie des immigrants âgés au Canada SOMMAIRE

Sources de revenu et autonomie des immigrants âgés au Canada SOMMAIRE Sources de revenu et autonomie des immigrants âgés au Canada SOMMAIRE Préparé pour la Conférence économique 2005, Ottawa 10 mai 2005 Colleen Dempsey Recherche et statistiques stratégiques Citoyenneté et

Plus en détail

FERR, FRV et FRRI Conseils et éléments à considérer

FERR, FRV et FRRI Conseils et éléments à considérer SOYEZ MAÎTRE DE VOTRE RETRAITE FERR, FRV et FRRI Conseils et éléments à considérer Nous comprenons que la retraite n est pas qu une question d argent. Il est important de réfléchir aux aspects tant financiers

Plus en détail

Les CELI pour propriétaires d entreprise Un choix intelligent

Les CELI pour propriétaires d entreprise Un choix intelligent Les CELI pour propriétaires d entreprise Un choix intelligent Octobre 2015 Jamie Golombek Directeur gestionnaire, Planification fiscale et successorale Services consultatifs de gestion de patrimoine CIBC

Plus en détail

RENTE À CONSTITUTION IMMÉDIATE

RENTE À CONSTITUTION IMMÉDIATE À L USAGE EXCLUSIF DES conseillers RENTE À CONSTITUTION IMMÉDIATE SURMONTER LES OBJECTIONS La vie est plus radieuse sous le soleil Vue d ensemble Les rentes à constitution immédiate sont un puissant outil

Plus en détail

Retirement Income Coalition

Retirement Income Coalition Retirement Income Coalition PAR COURRIEL ET PAR LA POSTE Comité permanent des finances a/s Richard Dupuis, greffier Pièce 673, Édifice Wellington Chambre des communes Ottawa (Ontario) K1A 0A6 Monsieur,

Plus en détail

EssentIA. REER collectif. Rencontre d adhésion

EssentIA. REER collectif. Rencontre d adhésion EssentIA REER collectif Rencontre d adhésion Ordre du jour Introduction Caractéristiques de votre régime Planifiez votre retraite en deux temps, trois mouvements! Étape 1 : Fixez-vous un objectif de retraite

Plus en détail

ANALYSE CRITIQUE ET MODIFICATIONS PROPOSÉES AU RÉGIME ENREGISTRÉ D'ÉPARGNE RETRAITE (REÉR) ET AU RÉGIME DE PENSION AGRÉÉ (RPA)

ANALYSE CRITIQUE ET MODIFICATIONS PROPOSÉES AU RÉGIME ENREGISTRÉ D'ÉPARGNE RETRAITE (REÉR) ET AU RÉGIME DE PENSION AGRÉÉ (RPA) ANALYSE CRITIQUE ET MODIFICATIONS PROPOSÉES AU RÉGIME ENREGISTRÉ D'ÉPARGNE RETRAITE (REÉR) ET AU RÉGIME DE PENSION AGRÉÉ (RPA) Gino Lambert, M.Sc, Sciences comptables (Chercheur à la Chaire d'études socio-économiques)

Plus en détail

RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-INVALIDITÉ

RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-INVALIDITÉ EXPERTISE ACCOMPAGNEMENT SOLIDITÉ RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-INVALIDITÉ EXPERTISE ACCOMPAGNEMENT SOLIDITÉ QUELS SONT LES AVANTAGES DU REEI? En cotisant à un REEI ouvert pour vous-même ou pour un proche

Plus en détail

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec États financiers Accompagnés du rapport des vérificateurs Certification Fiscalité Services-conseils

Plus en détail

Planifiez un avenir fiscalement avantageux. grâce au Compte d épargne libre d impôt (CELI) de la Transamerica.

Planifiez un avenir fiscalement avantageux. grâce au Compte d épargne libre d impôt (CELI) de la Transamerica. Planifiez un avenir fiscalement avantageux grâce au Compte d épargne libre d impôt (CELI) de la Transamerica. MD Les faits C est en 2009 qu a été lancé le Compte d épargne libre d impôt (CELI). Il avait

Plus en détail

VIP+ Actifs enregistrés et bénéficiaires handicapés. Vol. 13, N o 09

VIP+ Actifs enregistrés et bénéficiaires handicapés. Vol. 13, N o 09 VIP+ Bulletin sur les ventes, l impôt, la planification successorale, la tarification et les produits Actifs enregistrés et bénéficiaires handicapés Les parents et les familles de personnes handicapées

Plus en détail

MESURES LÉGISLATIVES SUR LES AVANTAGES SOCIAUX AU CANADA 2015

MESURES LÉGISLATIVES SUR LES AVANTAGES SOCIAUX AU CANADA 2015 MESURES LÉGISLATIVES SUR LES AVANTAGES SOCIAUX AU CANADA 2015 Ce document résume les principales dispositions des lois touchant les avantages sociaux au Canada (à l exception du Nunavut et des Territoires

Plus en détail

Quelques constats sur les incidences des réductions de l impôt sur le revenu

Quelques constats sur les incidences des réductions de l impôt sur le revenu Quelques constats sur les incidences des réductions de l impôt sur le revenu Présentation dans le cadre des consultations prébudgétaires du ministre des Finances du Québec portant sur le budget 2004-2005

Plus en détail

DEVRIEZ-VOUS DEMANDER LA VALEUR DE RACHAT DE VOS DROITS À PENSION QUAND VOUS QUITTEZ VOTRE EMPLOYEUR?

DEVRIEZ-VOUS DEMANDER LA VALEUR DE RACHAT DE VOS DROITS À PENSION QUAND VOUS QUITTEZ VOTRE EMPLOYEUR? DEVRIEZ-VOUS DEMANDER LA VALEUR DE RACHAT DE VOS DROITS À PENSION QUAND VOUS QUITTEZ VOTRE EMPLOYEUR? Planification fiscale et successorale Mackenzie Auparavant, lorsqu une personne quittait un emploi

Plus en détail

RÉSUMÉ DES BAISSES D IMPÔTS ET DES CHANGEMENTS FISCAUX

RÉSUMÉ DES BAISSES D IMPÔTS ET DES CHANGEMENTS FISCAUX PRB 06-40F RÉSUMÉ DES BAISSES D IMPÔTS ET DES CHANGEMENTS FISCAUX FÉDÉRAUX INTRODUITS ENTRE 1998 ET 2005 Alexandre Laurin Alexandre Martin Division de l économie Le 28 août 2006 PARLIAMENTARY INFORMATION

Plus en détail

Mieux investir pour accumuler davantage en vue de la retraite

Mieux investir pour accumuler davantage en vue de la retraite Mieux investir pour accumuler davantage en vue de la retraite Recherche et rédaction Julien Michaud, B.Sc. Act., ASA (Autorité des marchés financiers) Concepteurs et collaborateurs Catherine Hamel, M.

Plus en détail